Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Phénomène OVNI et dimension politique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
arno.m50
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 207
Inscription : 06/10/2013
Localisation : nord cotentin
Emploi : fonctionnaire
Passions : ufologie (evidemment); VTT
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Sam 17 Mai 2014, 23:23

bonsoir myrtille,

merci pour ce lien.
En effet, ce site donne de bonnes infos sur différents sujet (OGM, produits pharmaceutiques,...) je trouve que c'est une bonne initiative  çoço  Cela nous change des (dés)informations courantes !
Mais ce site (à mon avis) traite beaucoup des dangers de certaines cultures agricoles, pharmaceutique, enfin de la santé en générale...
Alors est ce que le phénomène ovni aurait sa place sur ce site ? je ne sais pas  iloç_u  mais un site du même style qui alerterait les hautes sphères de l'état et par la même occasion la population, pourquoi pas ... après tout l'Ufologie est, à mon sens, une Science non ?!!

Bien à vous.
Arno
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
myrtille
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Féminin Age : 64
Nombre de messages : 1183
Inscription : 16/12/2012
Localisation : France
Emploi : ----
Passions : arts anthropologie philo sciences ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Dim 18 Mai 2014, 00:08

Il y a tout de même,  d'autres sujets abordés dans le cadre de ce type de mouvement,  comme celui-ci, par exemple:

 http://sciencescitoyennes.org/letiquetage-biometrique-des-individus/


Bien sûr,  le sujet "ovni" est, en apparence , hors du champ des relations sciences/politique/citoyens, mais , en apparence seulement. 

Ce type de demarche montre que des citoyens peuvent devenir acteurs et peser dans les débats de société , par d'autres voies que le vote "traditionnel" et les délégations de pouvoir classiques qui s' en suivent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arno.m50
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 207
Inscription : 06/10/2013
Localisation : nord cotentin
Emploi : fonctionnaire
Passions : ufologie (evidemment); VTT
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Dim 18 Mai 2014, 11:02

effectivement je n'avais pas vu ce sujet. (je n'ai que "survolé" brièvement ce site)
Quand à ce dernier sujet (biométrie) je suis contre ce "flicage" de l'individu ! Nous ne sommes pas des béstios ! (mais cela n'ai que mon sentiment bien sûr).

Pour ce qui est du phénomène ovni, je pense que ce présent Forum, va dans le même sens.
J'entends par là que nous sommes pour la plus part, acteur libres de penser/débattre/étudier ce phénomène, sans attendre que les "grands" de ce monde veuillent bien s'y pencher. Ce phénomène n'a rien de lucratif ! pas étonnant qu'ils ne s'y intéressent pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hocine
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 73
Nombre de messages : 1176
Inscription : 18/06/2007
Localisation : Afrique du Nord
Emploi : retraité
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Dim 18 Mai 2014, 17:05

@Davidgogo a écrit:
Salut à tous et à toutes

Mon cerveau de neuro droitier mdr me fait penser que peut être nous devrions prendre le problème a l'envers et si la non divulgation des gouvernements ne concernait pas les extraterrestres mais plutôt un autre secret qui concernerai toute l'humanité.


 

Bonsoir à tous ,


Si la non divulgation ça ne concerne pas les extraterrestres mais plutôt un autre secret mais je crois que si même un autre secret  existe mais l’affaire E.T. elle est concernée par la non divulgation ,depuis les années 40 aucune déclaration officielle des gouvernements sur cette présence d’ovnis n’a été déclarée au public , et si il existe une autre affaire cachée , elle  doit être surement liée à cette présence des ovnis ou extraterrestres , s’il y a  deux affaires cachées  elles sont peut être liées entre elles .

On a dit que les dirigeants u.s. ils ne sont pas mis au courant de cette présence d’ovnis par leur armée et même par leurs moyens de renseignements de leur pays, alors ça voulait dire par là que ces dirigeants depuis les années 40 qui ont passé par la Maison Blanche ne savent rien sur ces ovnis ou E.T. !!? Ça voulait dire par là que même un président s’il convoque son chef d’état major de l’armée ou le directeur des renseignements pour leur poser la question  «  mettez vous aux rapports détaillés sur cette affaire d’ovnis, je veux savoir tout dans le moindre détail » est ce que tous vont lui répondre  «  mais il n’y a rien à signaler mon président ?! Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles mon président » alors si c’est comme ça alors c’est que tous les présidents u.s. qui ont passé par là sont des naïfs ? bien sur il y a parmi eux qui ne savent pas ce qu’ils font là,  mais pas tout le monde.

Oui, je pense aussi qu’il doit y avoir un secret avec ces extraterrestres , mais ça ne doit être pas très bien à divulguer à la population , s’il y avait du bien je crois qu’ils s’empressent de nous le dire et tous on profitera de ce bien même si la grosse part du bien va à ces grosses personnalités à eux et à leurs armées , bon peut être aussi ils accaparons tout  pour eux de tout ce qu’il y a de positif sur cette présence ovni sur terre , mais l’affaire est très grosse si cela est la vraie raison , elle prendra « eau » de toutes parts ,ça deviendra une affaire d’intérêt et ça se terminera en une bataille de rapaces ou tous veulent la grande part ,mais là aussi à part s’il y a un intérêt de technologie extraterrestre ou une sorte d’énergie libre à cacher aux autres ,je ne pense pas qu’on va gagner d’eux ces E.T. des choses interescentes .

Il y avait des présidents qui avaient fait leur carrière dans l’armée, le président Eisenhower,un ancien général qui commandait les troupes de débarquement pendant la seconde guerre mondiale , est ce que il va se laissait faire si son chef d’état major  l’ammène en bateau sur la question ovni ? On lui disant qu’il n’a rien à signaler sur ce qu’on dit là ? N’oublions pas que le précédent président avant Eisenhower était H. Truman , il était préoccupé par cette affaire d’engins inconnus insaisissables qui violaient l’espace aérien américain ,on a dit qu’il a formé dans son temps un comité secret composé de 12 hommes pour suivre cette affaire de vaisseaux inconnus et comme je l’ai déjà dit qui violaient l’espace aérien américain , à la fin du mandat présidentiel de Truman ne dira t’il pas un mot sur cette affaire « ovni » on remettant les clés de la Maison Blanche au nouveau président Eisenhower qui le remplacera ?

 Je pense qu’il y avait un autre président d’une super puissance, un ancien général de brigade, je pense qu’il avait des choses en tète sur ces affaires ovni, bon,  là c’est une autre histoire.

 A propos d’Eisenhower, j’ai lu un jour que ce président u.s. à la fin de son mandat et dans un discours d’adieu à la nation, il laissa échapper quelques phrases dans son discours ou il était  question de se méfier de l’appareil militaire !? J’ai cherché un peu et j’ai trouvé que vers les années 50 et suivant un témoignage d’un ami britannique du président Eisenhower qui était  invité dans une rencontre secrète du président Eisenhower avec des êtres E.T. dans une base sécrète militaire , cet ami britannique à décrit la scène de cette rencontre du président américain et des ces êtres E.T. , ils sont venus dans des sortes disques , vaisseaux spatiales , dans la tribune on était stupéfié , les êtres se présentèrent et ils ont passé à une démonstration incroyable ,  les êtres et leurs vaisseaux se sont disparus instantanément de la vue des personnalités de la tribune ,un moment après  ces E.T. et leurs appareils se sont réapparus devant l’assistance , l’ami britannique du président a remarqué qu’Eisenhower a « chaviré  » il était  sous le coup d’un début d’une crise cardiaque , il la soutenu par les épaules , peut être est ce là qu’Eisenhower à pris ça pour un mauvais coup des militaires qu’ils l’ont ammené là face à ces E.T. et son cœur n’a pas tenu le coup .

Je voulais dire par là que les dirigeants politiques savent des choses sur ces ovnis , des choses que peut être la population ne devra pas le savoir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O.E.149
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 52
Nombre de messages : 135
Inscription : 15/01/2014
Localisation : CENTRE
Emploi : PUBLIC
Passions : ART, SCIENCES, ESPACE
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Dim 18 Mai 2014, 23:12

Bonsoir à tous,

j'ai écouté l'interview de David Dennery (rédacteur en chef de la revue Nexus) qui a eu lieu mercredi dernier dans l'émission "Bob vous dit toute la vérité"
titre : "Ovnis - Toujours le black-out ?" 

(Mercredi prochain l'invité sera Jean François Clervoy)

Pour Dennery ça va aller très vite (une à deux décennies avant que cette réalité devienne publiquement partagée) cette découverte de l'existence d'autres êtres intelligents. D'abord à cause de la découverte de toutes ces exoplanètes (1800 à ce jour), 100 par mois d'après lui.
Et qu'enfin on se rende compte qu'ils sont parmi nous, tel est son propos. De plus à cause aussi du millier d'observations faites chaque mois sur la planète.

Pour lui il est clair qu'il y a eu "contact" dans les années 40 avec transferts de technologies et accords sur certaines choses.

Pour lui JF Clervoy a une position courageuse en affirmant cette réalité incontestable des ovnis / Pans dans nos cieux.

Mais selon lui les gens ne sont pas prêts à franchir le pas et à accepter l'idée que nous ne soyons pas seuls.
Pour lui on n'est pas visité par une intelligence mais par plusieurs, bienveillantes ou non... 

Il a aussi dit vers la fin de l'interview ceci, qui venant de la part d'un journaliste est intéressant car si c'est une "information" elle pèse lourd ! : 
"c'est déjà ce qu'on fait, c'est exactement ce que fait notre armée (...) ils doivent préserver notre espace aérien de toute incursion non-identifiée et évidemment que dès qu'un objet, un engin de ce type pénètre notre espace aérien on lui donne la chasse. 
Il y a en permanence au-dessus du territoire français une patrouille qui, voilà, qui est là pour ça et on en est là." 

Résumons : une patrouille d'avions de chasse existe 24h/24h au-dessus de nos têtes et elle a pour mission précise de chasser des... ovnis ! Dormez tranquille ! Et ici rassurés : les ovnis sont... réels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anakinnam
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 55
Nombre de messages : 533
Inscription : 04/08/2013
Localisation : namur
Emploi : 1000vies
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Lun 19 Mai 2014, 09:32

j'ai expliqué plus haut que les medias devaient être évités autant que les politiques

et pour les mêmes raisons que ce n'est pas leur interet de traiter sérieusement le sujet ovni

pensez vous qu'en cas de probleme ces medias vous informent ? comme ils le font sur fukushima par exemple ? ou sur l'ukraine ?

qu'il y ait des unités d'intervention est une évidence mais elles ne sont pas spécifiquement là pour les ovnis, juste pour la défense du territoire , si c'est un ovni c'ets juste un target de plus, et balancer ce type d'info est facile.. quelle est l'unité et sa base ? ca serait bien plus intéressant

car alors on pourrait demander des infos à la grande muette sans trop l'emmerder pour savoir si un protocole a été établi , les anglais ont le leur

pour le lien entre chasse aux exos et contact , c'est n'importe quoi.. la majorité des exos sont à des milliers d'années lumière quand bien même elles existent encore... ils cherchent loin, pas près

pour rappel on ne saur pas aller sur l'étoile la plus proche avant un choc majeur au plan technologique, je veux dire vraiment majeur, et rien ne semble l'annoncer ces temps ci

pour ce qui est de la présence on aurait aimé des arguments , ca devient bateau de le dire mais je pense moi que très très très peu de personnes savent de quoi il retourne

et ce n'est pas de la sf à l'hollywoodienne non

le politique et les medias adorent récuperer un sujet avant de le jeter et de passer au suivant, mais les analsyes de fonds c'est pas leur fort

pour ce qui est de la visite de plusieurs intelligences c'est pareil, sur quoi se base t il..
on aimerait les analyses et les données

la "politique humaine des ovnis" est de taire et de désinformer

aucune main tendue n'est saisie, tant pis, on laissera l'armée se démmerder plus tard avec des infos partielles et un manque de moyens adaptés

gouverner c'est prévoir, de nos jours gouverner c'est gérer et tous le monde se plante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boizéclou
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 430
Inscription : 30/08/2013
Localisation : Nulle part ailleurs que dans le Cosmos
Emploi : Actif
Passions : Alternatives
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Lun 19 Mai 2014, 14:04

Bonjour,

@O.E.149 a écrit:
Résumons : une patrouille d'avions de chasse existe 24h/24h au-dessus de nos têtes et elle a pour mission précise de chasser des... ovnis !

@anakinnam a écrit:
qu'il y ait des unités d'intervention est une évidence mais elles ne sont pas spécifiquement là pour les ovnis, juste pour la défense du territoire , si c'est un ovni c'ets juste un target de plus, et balancer ce type d'info est facile..


Pour d'éventuels sceptiques, voici d'ailleurs, à nouveau, les extraits d'une audition par les membres de la commission du Libre blanc de la Défense (Odile Jacob, 2008, ISBN 978-2-7381-2183-7 ), qu'on peut aussi consulter ici, espacés entre 21'39'' et 26'49''.

Am. É. S. de M. […] Compte tenu de votre expérience personnelle, pourriez-vous nous en dire un peu plus sur les missions de sûreté aérienne auxquelles vous avez participé au-dessus du territoire national, et en particulier sur les aspects relatifs à la coopération civilo- militaire ?

Lnt-col B. F. Dans le cadre de l’alerte de défense aérienne, nous sommes passés en septembre 2001, très rapidement après les attentats, à une augmentation très nette du nombre de plots de défense aérienne pour augmenter la surveillance du territoire, avec des avions en alerte à deux ou sept minutes, selon le degré d’urgence ou selon la perception de la situation.
Dans ce cadre, au quotidien, il m’a notamment été demandé de vérifier si certains avions étaient en infraction parce qu’ils survolaient des zones qu’ils n’avaient pas à survoler, comme des centrales nucléaires ou des sites interdits. En ce qui concerne la coordination interministérielle, j’ose croire qu’elle était assurée par les forces de police qui leur retiraient leur licence ou leur mettaient des amendes. J’ose le croire, mais je n’en suis pas sûr.


[…]

J.-C. M. J’ai juste une question sur la remarque que vous avez faite tout à l’heure. Si j’ai bien compris, vous avez, au-dessus du territoire national, des interceptions à faire au titre de la défense aérienne et de la protection des zones survolées par des avions non immatriculés présentant une trajectoire apparue suspecte à un contrôleur. Or, une fois votre action faite, vous n’avez jamais d’informations venant d’une chaîne quelconque sur ce qui a pu arriver après ? Vous le verrez peut être le lendemain dans le journal local ou national, mais vous n’avez pas de retour ?

Lnt-col B. F. Il y a effectivement des actions pour lesquelles nous avons des retours immédiats, quand on sauve quelqu’un d’un danger, si l’on aide un avion en difficulté. Cela se passe assez fréquemment dans le ciel de France. Par exemple, nous interceptons des gens qui sont perdus et qui n’ont pas les licences pour voler ; nous les accompagnons sur un terrain et nous les posons avec l’aide des contrôleurs civils et militaires. Pour cela, oui, nous avons tout de suite les faits dans le journal du lendemain. Pour d’autres cas, beaucoup moins.



Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davidgogo
Participation sympathique
Participation sympathique




Masculin Age : 48
Nombre de messages : 14
Inscription : 04/05/2014
Localisation : Marseille
Emploi : Informatique
Passions : extraterrestres
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Mer 21 Mai 2014, 16:17

Salut à tous 

Je pense qu'une personne qui veux faire des recherches sur les extraterrestres doit commencer par être clair dans sa tête sur comment d'après lui les humains ont été créer. 

Et pour moi de prendre une position claire dans sa tête des le départ est une chose importante.

Car cela change tout, celui qui croit en dieu a déjà ses réponses donc je n'en parle pas.

Ensuite il reste quoi comme solution le hasard, Darwin et quoi d'autres ? 

Certains ne pourraient pas voir le rapport entre le fait de savoir d'ou les humains viennent et les extraterrestres mais pourtant il y a bien un rapport.

Si demain des scientifiques annonçaient qu'ils ont la preuve que la vie, l'humain n'a pas pu être créer par le hasard et qu'ils en fassent la preuve. Vous qui lisez mon message et qui ne croyaient pas en dieu vous venez d'ou alors ?

La ou je veux en venir c'est que si vous êtes comme moi et que vous pensez que nous avons été créer par une civilisation intelligente vous devez faire vos recherches en gardant toujours ce paramètre a l'esprit.

Je ne reproche pas a la science de ne pas fournir les bonnes solutions mais de c'être permise de choisir ce qui pouvait être possible ou pas et d'écarté toutes les autres possibilités.

Pourquoi avoir rejeté cette possibilité ? 

Parce que c'était un aveu officiel pour les humains qu'ils n'étaient pas l'espèce la plus intelligente et un aveu que quelques parts une espèce est la présente dont les humains ne savent rien et qui les observes. Et si tel était le cas ils leurs arriveraient la chose que les humains redoutent le plus et qui est l'impression de ne pas maîtrisez les choses, l'inconnu. 

Si on admet que c'est possible cela change la vision des choses car par logique nous pourrions nous dire que si tel était le cas et bien nous serions donc ici dans un but bien précis et nous pourrions nous mettre a chercher tous ensembles notre vrai objectif. 

Et encore une fois par logique que pourrait être notre objectif autre que celui que nous faisons déjà qui est d'évoluer individuellement et par l'effet de masse c'est toute l'humanité qui va évoluer alors oui je sais certain vont dire que nous n'évoluons pas au contraire les gens sont abrutis par les medias ou toutes ses technologies de merde. 

Et c'est vrai je suis d'accord et c'est pour cela que j'ai bien écris que nous faisions ce que nous devions faire qui est d'évoluer mais j'ai pas dis que le monde dans lequel nous vivons actuellement sera celui dans lequel nous allons évoluer je n'y crois pas une seule seconde car il est tellement pervertis et corrompu que dans l'état c'est impossible. 

Et si on admet que nous avons été créer par une autres espèces et que notre objectif est d'évoluer cela veut dire donc qu'individuellement nous ne sommes pas tous aux mêmes niveaux d'évolutions et donc nous n'avons pas conscience des mêmes choses, alors comment pourrions nous faire de la recherche sur un sujet aussi compliqué que les extraterrestres en ayant tous des niveaux de consciences différentes sans que nous en soyons conscient ou pas tous. 

Dans le paradoxe de Fermi, si Fermi avait pris en compte le paramètre dont je parle, puisqu'il prend comme exemple une civilisation qui avaient les moyens de leurs époques mais tout de même assez développer puisqu'ils ont des moyens de faire des voyages interstellaire donc nous pourrions en déduire facilement qu'a leur niveau ils étaient déjà beaucoup plus évoluer que l'est l'espèce humaine aujourd'hui puisque nous n'avons pas la technologie pour faire des voyages interstellaires. 

Mais malgré que notre espèce est beaucoup moins développer que la leurs, nos scientifiques travaillent sur comment créer un intelligence artificielle la plus proche de l'homme. Donc si nous avons eu cette idée, nous pouvons pensé qu'ils l'ont eu aussi et comme ils sont plus évoluer on pourrait penser qu'ils ont réussi, pourquoi pas, Fermi leur donne bien la technologie pour faire des voyages interstellaires.
 
Mais la chose a laquelle Fermi n'a pas penser c'est que peut être nous étions tout simplement des clones d'eux mêmes qu'ils laissent sur une planète pour la coloniser. Nous ne serions ni plus ni moins que la fameuse IA que nos scientifiques cherche tant a créer et d'ailleurs cela expliquerai au passage nos défaillance a construire un monde parfait car nous ne sommes pas parfait et nous serions ici pour apprendre a le devenir. 

Mais il ne pouvait pas penser cela c'est interdit quand on fait de la science de penser des chose comme cela j'avais oublier qu'il existe une certaine rigueur scientifique....mdr 

Beaucoup pense que certain humain font tout ce qu'ils peuvent pour cacher aux autres humains que les extraterrestres existent mais il y a tant d'autres possibilités. Peut être que ce n'est pas le fait qu'ils existent qu'ils veulent cacher mais plutôt qu'ils sont ceux qui nous ont crée ou alors une autre possibilité seraient qu'ils aient peurs qu'ils nous disent qu'en réalité nous ne mouront pas a notre mort et que nous nous réincarnons pour commencer une nouvelle vie. 

Car si tel était le cas je comprend bien que l'on ne contrôle pas une civilisation qui pense ne vivre qu'une fois comme l'on contrôle une civilisation qui est conscience de sa réincarnation. 

Beaucoup de personnes se disent que si les extraterrestres venaient ils pourraient nous aider a régler les problèmes que nous avons sur Terre. Des humains ne mangent pas comme ils le devraient ils n'ont pas accès a l'eau, certains vivent dans des pays en guerre, la nourriture que nous mangeons est de mauvaise qualité du a des traitements toujours de plus en plus nocif mais qui permette de gagner de plus en plus d'argent a ceux qui en ont déjà a plus savoir quoi en faire, la pollution, la violence, les injustices et j'en passe.... 

Si demain les extraterrestres venaient et qu'ont leurs demandes de nous aider vous savez se que j'aimerais qu'ils nous répondent ? 

Vous avez des problèmes et la technologie que vous avez actuellement si vous le vouliez vraiment vous permet déjà de régler tout vos problèmes et bien demander a vos enfants de vous aidez car les enfants ont les réponses a vos faux problèmes que vous avez vous mêmes crées.

Et oui quand on dis a un enfant qu'il y a des gens qui meurent de faim car ils n'ont pas d'argent pour manger les enfant répondent "ben on a qu'a leur donner a manger même s'ils n'ont pas d'argent" Cette réponse n'est elle pas la plus simple ?

Et quand on leurs présentes n'importe quel problème ils ont toujours une solution simple et vous pouvez faire le test moi je l'ai fait j'ai deux enfants de 7ans et pour les enfants il n'y a jamais vraiment de problème. 

Pourquoi ?

Car ils ne prennent pas en compte la contrainte de la faisabilité liée a l'argent.  

Les gens ont faim et bien il suffit de leurs donnés à manger même s'ils n'ont pas d'argent.

Il y a des gens malades et bien ont a qu'a les soignés même s'ils n'ont pas d'argent. 

Comment pouvons nous, nous prétendre être une espèce intelligente lorsque nous sommes incapables d'appliquer des solutions que mêmes nos enfants de 7 ans en sont conscients. 

Donc les solutions nous les avons les problèmes humains viennent du fait que 95 % des humains n'assument pas leurs responsabilités d'humain car ils sont tellement péocupés a assumer leurs responsabilités d'esclaves dans un monde virtuel. 

Le problème des humains c'est qu'ils n'ont pas la vision globale qui leurs permettraient de prendre conscience que quelques choses ne va pas, beaucoup vous disent qu'ils savent mais quand ils regardent dans le passé et qu'ils comparent leurs vies avec celles de leurs parents ils voient les changements mais ils pensent que c'est normal, ils pensent que nous sommes en pleine évolution alors que nous sommes en involution. 

Un exemple de ce que permet d'avoir une vision globale sur 4000 ans au lieu d'avoir une vision globale sur 100 ans. 

Que doit garantir un gouvernement envers son peuple ?  

Le travail, la Sécurité, accès a un domicile, allez je suis brave je n'en compte que trois et bien si vous remontez dans l'histoire peut importe le pays, l'époque, aucun gouvernement, empire ou quoi que se soit n'ont jamais réussi a seulement faire en sorte que ses trois points soit tenus, alors la question est, étaient ils tous des incompétents ?

Parce que d'après moi la probabilité que cela soit le cas me parait être impossible. 

Ceux qui y étaient presque parvenu et bien bizarrement ils ont connu la chute de leurs empires, est ce qu'avec notre technologie actuelle ils y seraient arrivés ? Non

Puisque nous, nous avons la technologie et nous allons connaître comme eux la chute de notre empire.

Pourquoi ? 

Parce que la technologie est un outil est non la solution.

L'argent n'est pas la solution mais le problème. 

La vraie solution est que l'espèce tout entière doit être dans un état d'esprit qui permet de construire ensemble un monde futur et non comment nous pouvons nous exploiter les uns les autres. 

Dans l'histoire il y a eu des peuples qui avaient réussi car ils avaient une mentalité différente et c'est pour cela d'ailleurs qu'ils se sont fait massacrer par nos ancêtres à l'époque des conquérants. 

Seulement nous attendons tous la preuve pour pouvoir dire que nous avions raison de croire a quelques choses dont on croyez déjà sans avoir eu cette preuve....y a rien la  

Les religions attendent le retour de leurs Dieu, d'autre attendent les extraterrestres, d'autres attendent les preuves de la conspiration mondiale, d'autres attendent ceci et d'autres attendent cela et en attendant d'autres profitent que tout les humains attendent quelques choses pour en profités pour les exploités comme des esclaves. 

Est ont vraiment si intelligent que cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théophile78
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 70
Nombre de messages : 67
Inscription : 14/11/2011
Localisation : France
Emploi : Retraité
Passions : Bricolage
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Mer 21 Mai 2014, 19:25

Bonsoir Davidgogo,

Donc selon vous, nous aurions été créés par des extraterrestres communistes ? (Je ne suis pas sûr d’avoir tout compris)

Je comprends mieux maintenant pourquoi Georges Marchais me faisait toujours peur lorsqu’il envahissait mon écran de télévision.

Cordialement,
Théo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davidgogo
Participation sympathique
Participation sympathique




Masculin Age : 48
Nombre de messages : 14
Inscription : 04/05/2014
Localisation : Marseille
Emploi : Informatique
Passions : extraterrestres
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Sam 24 Mai 2014, 23:07

Pour vous répondre Théophile 78 oui d'après moi nous pourrions avoir été créer par des extraterrestres mais si c'est le mot "extraterrestre" qui fait peur nous pouvons utiliser un autre mot.

Le fait que je voulais relever était que la science ayant écartés certaines possibilités sur les origines de l'homme fait peut être qu'aujourd'hui cela nous empêches d'avoir toutes les cartes en main se qui permettrait sûrement d'y voir plus clair.

Si je vous avais parlé d'une tribu qui vie dans les forets d'Amazonie et qui n'a jamais eu de contact avec notre civilisation, et que les membres de cette tribu vive en harmonie, ils partagent tout ce qu'ils ont et chacun des membres de la tribu a les mêmes droits que tout les autres. M'auriez vous demandez s'ils sont une tribu de Communiste ?
 
Je sais que c'est un comportement humain normal de vouloir mettre des étiquettes a tous ce qui existe bien rangés par catégorie dans des boites avec un prix.

Je suis de ceux qui pensent mais je peux me tromper que la recherche sur les extraterrestres ne doit pas être uniquement scientifique mais aussi par des réflexions, l'imagination, de l'intuition et par de la logique.

Comme pour les sciences il existe plusieurs écoles de pensé je vais dire et souvent avant même de commencer ses propres recherche on choisi déjà de qu'elle école de pensé on pense être le plus proche.

Cela ne poserai aucun problème si les scientifiques travaillaient en collaboration mais ce n'est pas le cas et donc reproduire se schémas de penser sur la recherche d'extraterrestre me semble une mauvaise solution. Beaucoup cherche avant tout a être reconnu comme étant ceux qui avaient la solution ou la plus proche. 

Encore une fois il me semble celui qui veux faire des recherches il doit en tous les cas c'est ce que j'ai fait, reprendre toutes les possibilités qui existe et calculer toutes celles qui n'ont pas été pris en compte. Sinon quel intérêt de faire des recherches si c'est pour partir des bases de ceux qui ont cherché avant nous certes mais qui surtout ne leurs ont rien permis de trouver a mes yeux cela n'a aucun sens. 

Et la première chose commence par déjà avoir une idée soit même d'où l'on viens, même si on se trompe ce n'est pas grave mais il faut avoir une position claire car les recherches ne seront pas les mêmes. 

Et la deuxième chose qui est importante a savoir et qui concerne le fonctionnement du cerveau humain. Pour une raison simple qui est que toutes les informations que nous recevons sont traitées par notre cerveau, donc savoir comment il fonctionne permet d'éviter de tomber dans des pièges dont je vais vous parler maintenant. 

Se que je vais dire n'engage et moi et l'analyse que j'en ai faites. 

Le cerveau humain est d'une puissance phénoménale mais notre conscience limite les possibilités du cerveau. Notre conscience ne peut pas traitée autant d'information et donc nous allons choisir les choses dont nous voulons êtres conscient, se sont des choses auxquelles nous allons porter une attention particulière. 

Et toutes les choses auxquelles nous ne prêtons aucune attention c'est l'inconscient qui le gère, l'inconscient lui par contre enregistre absolument tout, il enregistre les informations sans les traitées, sans vérifier si elles sont vrais ou pas, si elles pourront nous servir un jour ou pas.

L'inconscient enregistre tout ce que l'on vois, entend, sent, ressent, les peurs, nos goûts, les angoisses enfin absolument tout depuis notre naissance et ce jusqu'à notre mort. 

Le problème est que l'inconscient ne faisant aucun traitement des informations il les classes d'une façon répétitive c'est a dire qu'il mets les informations qui reviennent le plus souvent en haut de la liste concernant le sujet. 

Alors l'humain étant limité sur les choses auxquelles il va pouvoir porter une attention particulière et être conscient et donc il y a des sujets sur lesquels l'humain va être sur et certain d'avoir un avis, une opinion et ce comme s'il avait eu une réflexion sur le sujet alors que ce n'est pas le cas. 

Lorsqu'une personne est confronté a quelques choses peu importe quoi le cerveau fait appel a la conscience, si la conscience a des informations elle les envois au cerveau mais ses informations je dirait sont valide car vous avez porter une attention particulière au sujet en question, vous avez fait des recherches et vous avez eu des réflexions sur se sujet, ce qui vous a permis d'avoir un avis, une opinion. 

Maintenant si la conscience n'a pas d'information elle va aller demander a l'inconscient et lui va renvoyer tout ce qui la sur le sujet en prenant les informations qui la mise en haut de la liste sans même les avoirs vérifier mais qu'il considère comme étant vrai et donc vous allez répondre a un sujet auquel vous n'avez jamais porter une attention particulière et pourtant donner une réponse qui va vous sembler être la votre comme si vous y aviez réfléchi alors que ce n'est pas le cas. 

Et certain aujourd'hui grâce aux découvertes qui ont été faite en neurologie, ont très bien compris comment fonctionne se système et cela explique pourquoi ils occupent tant le cerveau des humains sur terre par des sujets aussi inutile que futile car ils savent que s'ils les bombardent d'informations, leurs cerveaux ne pourra pas traiter toutes ses informations et donc ils vont être obliger de faire des choix sur les choses auxquelles ils veulent porter une attention particulière car ils vont s'auto convaincre que se sont des priorités vitales pour eux. 

Donc une fois que chaque humain a choisi et qu'il arrive aux limites des choses auxquelles il peut porter une attention particulière et bien tout le reste c'est leurs inconscients qui va les gérés et tout cela a leurs insu. 

En changeant les valeurs des choses tu oblige les humains a revoir leurs priorités, les humains d'aujourd'hui pensent que les premiers humains étaient des humains primitifs mais eux étaient conscient de l'essentiel et ce qu'ils savaient leurs permettaient de s'adapter a leurs environnements et de pouvoir survivre a toute les situations chose dont sont très peu capables les humains aujourd'hui. 

Toutes les technologies actuelles ne servent qu'a envoyer des informations dans l'inconscient des humains dans le seul but qu'ils réagissent et agissent tous de la même façon et ce en ayant toujours l'impression qu'ils ont le choix. 

Carrément aujourd'hui a la télé ils vous présentes des pays, des gens, des communautés, etc. comme les gentils ou les méchants et le drame est que tout ceux qui entendent et vois ses images et qui ne portent pas une attention particulière pour vérifier ses informations se font emboucaner le cerveau sans le savoir et j'ai même entendu des personnes me dire "heu moi je regarde mais sans y prêter plus d'attention que cela alors je risque rien" et bien que l'on écoute avec attention ou pas ne change rien l'inconscient l'enregistre quand même. 

Donc si le cerveau fonctionne bien comment je le pense il y a des choses, des sujets, des informations que nous avons acquises comme valide dans notre cerveau sans que nous ayons pu vérifier les résultats ou porter une attention particulière. 

Si quand vous démarrez des recherches vous éliminés par exemple la possibilité que nous ayons pu être créer par une autre espèce cela veut dire que dans votre inconscient vous avez déjà choisi un camp, le camp de ceux qui pense avec preuve a l'appui ou pas que cela n'est pas possible. 

Mais comme nous l'avons déjà constater dans le passé des preuves scientifiques pour prouver qu'une chose n'est pas possible aujourd'hui peut tomber aux oubliettes en moins de temps qu'il ne faut pour le dire demain. 

Dans se contexte si l'on ne repart pas des bases et bien cela sous entend que l'on s'appui sur des données scientifiques et donc cela veut dire que des le départ nous avons déjà des informations que nous prenons pour vrai et qui peut être le sont mais qui peut être ne le sont pas ou pas complète. 

Il faut penser différemment pour trouver des solutions différentes, on cherche pas la vérité mais les possibilités possibles. 

Pour moi le mal de l'humanité aujourd'hui est que les humains ne cherchent plus qui ils sont vraiment ils pensent que cela n'est pas important, mais que le plus important c'est de choisir qui ils veulent êtres dans ce monde" 

Pouvons nous choisir qui nous voulons être sans savoir qui nous sommes vraiment ?

Voila, je suis pas sur que se soit plus clair :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Jeu 29 Mai 2014, 21:27

L’avantage de la croyance n’est elle pas d’être déjà sur le chemin  de la connaissance ? Si l’on se réfère à la définition de Platon dans le Théétète et dans une approche classique de la philosophie de la connaissance qui a perduré pendant pratiquement prés de 2000 ans, la connaissance est une croyance vraie et justifiée [1].  Je vous concède qu’Edmund Gettier a apporté quelques contrexemples de croyances vraies et justifiées qui n’étaient pas pour autant des connaissances, mais il s’agit là d’un autre débat. Comme déjà évoqué, le côté fantastique du phénomène OVNI, c’est de nous pousser à nous questionner dans tous les domaines y compris et surtout dans celui de la philosophie de la connaissance et sur la façon dont nous connaissons! Alors oui, il vaut mieux être dans la croyance de façon consciente que d’être dans le déni qui conduit à l’ânerie [2].
 
Dans cette affaire des OVNI, du contact et de la politique, certains pays semblent travailler beaucoup plus que d’autres. Ici une présentation de ce qu’il faudrait pour que le contact puisse être possible. L’horloge indique une date probable qui serait mai 2015 soit dans un an ! A moins que cette information ne soit là que pour illustrer le propos, sans plus…

 
http://www.slideee.com/slide/creating-a-contact-ready-earth-kathleen-d-toerpe
 
Citation :
Les scénarios de contact explorés à travers l’analogie de l’extermination des tribus indigènes colombiennes ; le déploiement de la philosophie et des sciences des lumières ; ou l’analyse de risque quantitative à travers l’échelle de Rio et sa descendance récente, l’échelle de Londres- toutes essayent d’anticiper les conséquences d’un contact après qu’il ait eu lieu. Pouvons nous intervenir dans le processus avant même et que les dés nous soient favorables ? Dans une approche similaire à celles des institutions publiques et privées qui proposent des formations sur la diversité pour anticiper, atténuer et prévenir les chocs  se produisant à propos de la race, du genre, de l’ethnicité, de l’orientation sexuelle, pouvons nous anticiper, atténuer et même prévenir le traumatisme social et culturel sous-tendu par le contact extraterrestre bien avant que tout ET- microbiens ou intelligents- soit découvert ? En bref, pouvons nous nous préparer au contact ? Cette présentation va au de là de la réponse immédiate de la littérature STEM (Science Technology Engineering Mathematics), pour analyser les défis clés sociaux, culturels et politiques et le genre d’efforts collaboratifs sociétaux nécessaires pour les dépasser. Quels outils pouvons nous emprunter aux autres formations et disciplines (nexialisme)? A quoi ressemblerait une Terre prête pour le contact et par où devons nous commencer?
Les jeunes générations sont ciblées :
http://www.discoveryeducation.com/teachers/free-lesson-plans/extraterrestrials.cfm
car cela demande une refonte complète de l’esprit humain, mais partons nous vraiment sur de bonnes bases ? Lorsque je prends connaissance de la présentation, je n’en suis pas certaine.
Une des façons de démarrer ce changement de perspective ne serait-il pas de s’inspirer des auteurs du passé qui dans leur bienveillance et générosité nous ont légué des pépites fantastiques (par exemple Alfred Korzybski et son fantastique Science and Sanity qui prévoit d’ailleurs un chapitre entier consacré au «On Non-Aristotelian Training »… mais pas seulement) ? Mais il est vrai que changer les références de nos jeunes têtes peut provoquer les ferments d’une véritable révolution car une fois armé d’une pensée juste je doute qu’ils se satisfassent de l’organisation actuelle du monde de nos cornacs et de nos oligarques. Du ménage est en préparation.
 



Mais n'y aurait-il pas une dimension politique sous-jacente bien terrienne? A méditer...

Les maux de la planète ? Nous figurons dans la liste ! Peut-être que penser ne fait pas partie de certains contacts ?
Une mondialisation prête à faire feu de tout bois pour arriver à ses fins y compris et même s’il faut utiliser le contact E.T, ou prétendu tel.
Citation :
On notera que la gestion d'un contact E.T, qui s'organise autour de l'analyse d'un choc culturel et d'un amortissement de ce choc sont en plein dans la thématique de la cybernétique et de l'ingénierie sociale, fort prisée des mondialistes (et tous les types de gouvernant finalement, incluant les chefs d'entreprise, qui doivent « modeler » leurs salariés [esclaves] ) pour justement imposer leurs changements à la face du monde.
Merci 16dims.
Avec du vieux, on fait du neuf et il n’y a qu’à observer comment les vieux thèmes de la « frontière » et des « lumières » sont utilisés pour l’exportation prochaine des maux terrestres dans le cosmos.  Voici deux exemples pour le moins frappant de cette conjonction historique :
La « nouvelle frontière » ou le pillage des ressources en l’exportant au cosmos et en utilisant les techniques développées pour la recherche d’une intelligence extraterrestre !
Alien-hunting equation revamped for mining asteroids
« Oh, il y a des milliers de milliards de dollars  à se faire dans l’espace » à partir des millions d’astéroïdes qui peuplent le système solaire. Mais tous ne sont pas forcément facilement accessibles et contiennent des éléments d’intérêt. C’est pourquoi Martin Elvis du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics de Cambridge (Massachussetts) propose une démarche singulière pour identifier les cailloux qui feront les meilleures cibles. Martin Elvis envisage alors d’utiliser la fameuse équation de Drake pour la recherche des civilisations extraterrestres dans la galaxie pour l’appliquer au nouvel eldorado à venir…équation qui se transforme en l’équation d’Elvis, c’est Rock and Roll…

 
« Les lumières » au service de la liberté cosmique :
La liberté extraterrestre II- La gouvernance humaine au delà de la Terre – Séminaire du 12/13 juin 2014 par la British Interplanetary Society de Londres.
https://www.facebook.com/pages/Extraterrestrial-Liberty/137799529721259?ref=stream&hc_location=stream
http://www.bis-space.com/2013/12/11/12223/extraterrestrial-liberty-ii-human-governance-beyond-the-earth
Rien de moins qu’une conférence de deux jours prévue de façon conjointe entre le Center for Astrobiology et la British Interplanetary Society (BIS)  pour explorer la nature des institutions politiques et économiques qui seraient requises pour maximiser la liberté dans l’espace. L’époque des lumières est évoquée et il s’agit de s’interroger sur les systèmes politiques et économiques, les constitutions, les systèmes législatifs et de surveillance à mettre en œuvre, les prisons et les lois qui contribueraient à cet objectif.
Elle fait suite à une conférence précédente tenue en 2013, intitulée « La liberté extraterrestre : Qu’est ce que la liberté au delà de la Terre ».
http://www.bis-space.com/2012/10/17/7183/extraterrestrial-liberty-what-is-freedom-beyond-the-earth
L’homme n’a mis qu’un pied sur la lune et le voilà déjà en train d’organiser l’expropriation de territoires qui ne sont peut-être pas vierges…
 
L’inconvénient de ces démarches, c’est qu’elles ne font qu’appuyer le modèle politique et social d’une oligarchie, le singleton qui se met en place à travers une mondialisation sauvage que l’on pourrait considérer comme complètement anachronique et profondément inadaptée vu le contexte exotique.  Là où il faudrait changer les fondements, le moteur de notre être-au-monde, on nous ressert les veilles recettes liftées XXI ième siècle sous tendant un consumérisme criminel et réduisant l’humain à l’état de simple pion, d’esclave du système. On est ailleurs en droit de se demander si ce modèle est bien d’origine terrestre et si nos élites ne seraient pas d’une certaine façon téléguidées… En conclusion, je ne suis vraiment pas sure que l’exportation de ces maux terrestres dans le cosmos soient vus avec bienveillance par tous les habitants de celui-ci et je me demande même si nous n’aurions pas fait l’objet de quelques coups de semonce de la part de certains d’entre eux nous rappelant sans ambiguïté qu’il existe des frontières à ne pas dépasser. Nous poursuivrons prochainement cette approche de la politique et des OVNI, cette fois avec la notion de politique « étrangère » appliquée aux OVNI à partir d’un exemple que nous développerons sous forme d’exercice de pensée. Et ce n’est pas « Edge of tomorrow » qui nous fera changé d’avis…autre exemple frappant d’ingénierie sociale bien contemporaine à travers le cinéma, du temps réel en somme…
La morale, l’éthique ne sont-elles pas plutôt une programmation comportant un degré sensiblement plus élevé d’incomplétude et d’indétermination ?
 
[1]
http://denis-collin.viabloga.com/news/croire-et-savoir
Socrate dialoguant avec le jeune mathématicien Théétète – à qui la tradition attribue des travaux sur les nombres irrationnels – va tester successivement trois définitions du savoir : (1) le savoir, c’est la sensation ; (2) le savoir, c’est la croyance vraie ; (3) le savoir, c’est la croyance vraie accompagnée d’un discours de justification.
 
[2]
A ce propos, j’invite le lecteur à procéder à une méta analyse du fil suivant
http://www.forum-ovni-ufologie.com/t6715-lumieres-au-dessus-de-phoenix-1997
et notamment à s’interroger sur les prémices de l’explication « rationnelle » des lumières de Phoenix qui nous est fournie.  On nous explique doctement ceci:
Citation :
Ce soir là, la comète Hale-Bopp devait être visible, de ce fait beaucoup plus de monde que d'habitude observait le ciel.
Rappelons pour commencer qu’une comète n’est pas un phénomène transitoire comme les étoiles filantes et lorsqu’une comète se présente, elle est visible pendant de nombreux jours. Ceci était d’autant plus vrai pour la comète Hale-Bopp qui a été visible à l’œil nu pendant 18 mois, un record depuis la grande comète de 1811 !
La comète était visible à l’œil nu dès le mois de mai 1996 (magnitude visuelle  à la limite de la vision humaine) mais atteignant rapidement la magnitude des étoiles les plus brillantes du ciel et cela dès le début de l’année 1997. On notera le caractère étrange de cette comète dont les éphémérides calculées n’étaient pas forcément en rapport avec le phénomène observé. A noter que la comète Hale-Bopp a notamment été plus brillante que la magnitude 0 pendant 7 semaines, du 6 mars au 26 avril 1997, proche de son maximum.  Ma première question est donc la suivante :
Pourquoi les gens auraient-ils plus regardé le ciel ce soir là du 13/03  pour voir la comète Hale Bopp plutôt que celui du 12/03 du 11/03 ou de tout les autres jours précédents les observations?
Je poursuivrai ensuite par celle-ci :
Avez-vous déjà observé un phénomène diffus tel qu’une comète en environnement urbain ? Compte tenu de la pollution lumineuse,  vous pouvez perdre jusqu’à pratiquement 4 grandeurs de magnitude selon la qualité du ciel, voir plus ! Dans ces conditions la belle comète Hale Bopp, phénomène certes spectaculaire, ne devait ressembler qu’à une tâche diffuse dans le ciel de Phoenix.  Etait-ce suffisant pour motiver les habitants de Phoenix à regarder le ciel ? Je ne suis pas certaine qu’elle ait pu enflammer les foules en cette soirée du 13/03 pour les pousser à lever les yeux au ciel et à observer le spectacle!
Pollution lumineuse.
http://www.astrosurf.com/licorness/Congres09/Commission-Recherche-et-developpement/RD2-Licorness-Modelisation-Nicolas-Bessolaz.pdf
Enfin que faite vous lorsque le ciel est couvert, ce qui était visiblement le cas de ce fameux 13/03 à 20h… Vous regardez une comète à travers les nuages ?
http://www.wunderground.com/history/airport/KPHX/1997/3/13/DailyHistory.html?req_city=NA&req_state=NA&req_statename=NA
Non, nous assistons ici à la construction du conte de fée rationaliste qui consiste à poser des repères qui serviront à raccrocher les autres explications en inversant la chronologie des évènements. Si les gens ont regardé les cieux ce soir là précisément, c’est bien parce qu’ils distinguaient des choses tout à fait inhabituelles et non pas parce qu’ils cherchaient la fameuse comète dans le ciel, ce qui les aurait conduit à apercevoir des lumières…

Pour le reste et notamment l’analyse de Tim Printy de 1998, comme cela a été dit sur le fil en question, cela sent le faisandé dès le départ. Lorsque l’on démarre par une citation du débunkeur Phil Klass avec le principe ufologique numéro 2, vous comprenez alors que vous n’êtes plus dans une analyse objective mais bien dans la construction du conte de fées rationaliste où il faudra manier la conjonction de coordination à outrance, jouer avec notre crédulité pour construire cette histoire « crédible » et nous faire  avaler de grosses couleuvres comme par exemple « Mon dessin de ce que Mich a décrit dans son mail » Sic ! Et pourquoi ne l’a t’il pas dessiné lui même, cela aurait été plus simple non ? Ce qui est particulièrement étonnant ici, c’est de constater l’asymétrie dans le traitement des témoignages. Lorsque ceux-ci tendent à démontrer la nature exotique du phénomène, ils sont systématiquement ignorés, voir décriés ou ridiculisés. En gros les témoignages n’ont aucune valeur. Qu’ils appuient la thèse « rationaliste » et les voilà tenus pour paroles d’évangile…Osons une série de questions idiotes. Il était où Mitch Stanley lorsqu’il a fait son observation ? Et il était comment le temps ? Suffisamment dégagé pour sortir un télescope ? Et ce n’est pas la répétition ad nauseam des mêmes arguments dans une sorte de méthode Coué pour nous convaincre qu’il s’agit bien de la « vérité » qui pourrait amener le lecteur averti à penser que cette pantalonnade grotesque est l’explication des lumières de Phoenix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anakinnam
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 55
Nombre de messages : 533
Inscription : 04/08/2013
Localisation : namur
Emploi : 1000vies
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Ven 30 Mai 2014, 00:41

bonjour m51

je note

"En conclusion, je ne suis vraiment pas sure que l’exportation de ces maux terrestres dans le cosmos soient vus avec bienveillance par tous les habitants de celui-ci et je me demande même si nous n’aurions pas fait l’objet de quelques coups de semonce de la part de certains d’entre eux nous rappelant sans ambiguïté qu’il existe des frontières à ne pas dépasser. "

en effet la surveillance s'est accrue dans les années 90 pour se terminer en mode gentil en 2003, depuis c'est nettement plus sombre

je pense que nous allons vers la guerre et les instabilités sont telles et les défis si multiples et immenses que l'humanité n'a plus cette capacité de les gérer et encore moins de les dépasser

nous sommes trop nombreux sur terre et comme déjà expliqué les ressources rares seront toutes épuisées dans moins de 20 ans, le pétrole dans 10 ans, le changement climatique est entré en phase chaotique, il est impossible de renverser la machine, quand les poles en particulier auront fondu et toutes les réserves d'eaux potable des glaces éternelles aussi, nous aurons les premieres guerres climatiques

comme je l'avais signalé dans une autre vie en 2004 il existe plusieurs indices-  signes avant coureur

le premier est la fin des autorités morales, je pense qu'on peut clairement affirmer que nous y sommes

le second est la destruction incontrôlable de nos environnements, le delta en température atteint les 6 degrés, les extinctions se font  à 10, nous sommes donc comme au permien à la merci du premier caillou venu mais le facteur aggravant est la production massive de méthane à la fonte des poles, c'était comme cela aussi au permien

le troisieme signe est la multiplication des résistances bactériologiques et le nombre de proto pandémies

le quatrieme est l'accroissement de la sismicité mondiale et de l'ampleur de ses grandes manœuvres, personne n'en parle mais Yellowstone n'est pas très stable en 2014 et les effets sont sur une grande partir du territoire americain

pour ce qui est de nos avenirs donc ils seront compliqués et pas politiquement .. ni militairement...

mon état d'esprit est donc pragmatique et morose, je suis suffisamment lucide pour comprendre que nous avons franchi plusieurs seuils ces deux dernières décennies

eux observent encore et encore, de temps en temps je les croise, certains d'entre eux mais je ne suis plus en état d'écoute, ils constatent et respectent cela , la mission n'est pas complètement achevée en ce qui me concerne mais j'avoue que j'ai hâte que ce soit le cas, ce n'est pas neuf, la "fatigue" date de 2011

je constate que dans le champs d'autres que moi ont déjà lâché , je les comprend

la politique est l'art de gérer la cité, force est de constater que la cité est devenue mondiale et que plus personne ne sait le gérer, une minorité mentalement corrompue dirige le monde , on le constate tous les jours.. politiciens, banquiers, ceo de multinationales, mafieux, juntes militaires, sectes, groupes terroristes , artistes pervertis, .. il déverse la destruction

ces acteurs ne sont proportionnellement pas nombreux, par exemple 67 personnes détiennent la moitié des richesses du monde

http://www.lefigaro.fr/argent/2014/04/09/05010-20140409ARTFIG00331-67-personnes-detiennent-la-richesse-de-la-moitie-du-globe.php

c'est tellement inconcevable pour le commun des mortels...

le problème des deux dernières décennies est donc un problème de concentration des pouvoirs  dans des mains peu nombreuses

les sigles g7 g20 en disent également long sur l'état réel de l'onu .. ce n'est plus la représentation fe toutes les nations du monde, mais juste une élite et .. quelle élite pervertie...

menez nous à votre leader... euh.. non ce  ne serais pas une bonne idée.. vraiment.. sérieusement .. je vais vous emmener voir un sage

le phénomène ovni, en fait les phénomènes sont toujours considérés au plan des nations, alors qu'il
s'agit toujours de phénomènes mondiaux... doit on faire confiance à ces élites ?

peut on penser même qu'elles ont été infiltrées par une contre initiation ?

et si oui dans quel but concret si ce n'est notre fin ou notre contrôle ?

que peut on faire individuellement ? .. être bon .. quoiqu'il arrive, donner, aider et espérer sortir de ce bazard sans blessures intellectuelles irréversibles, cette contamination qui fait de certains justes des machines a consommer sans réfléchir, des espèces de produits formattés

penser que la vie extraterrestre est universelle et nous y préparer.. mais nous ne sommes même pas foutus d'aimer nos voisins !!! et nous avons peur de tout ce qui n'est pas nous

regardez comme je me fais jeter par les sceptiques ici même parce que mon discours dérange.. que pensez vous d'un discours alien à la culture et à la vision de l'univers à ce point divergente des nôtres que nous aurions peur aussi ?

le critère d'élection apparaît comme un facteur plausible comme dans contact de sagan qui y avait surement réfléchi

qu'a ton appris depuis 1980 ? en  34 ans ? ou en est la conquête spatiale ? quand l'iss dépend des relations est ouest plus que jamais et que la sonde chinoise sur la lune est en rack ou presque

c'est cela la réussite ? et à part le tourisme spatial pour des élites friquées, rien... ou est le formidable espoir des missions appolo ou russes ? de la navette américaine ? la nasa se contente de regarder le ciel avec l'esa et de compter les exos inaccessibles

mais le gros caillou qu'on pourrait  se prendre, oops, personne ne le voit dans le ciel austral.. trop cool non ?

peuvent ils eux encore aider ? peut être.. en ce qui me concerne je dois faire la paix avec le monde entier... je suis en profonde colère et déception .. je suis donc peu enclin à avoir l'esprit nécessaire à un contact

pourtant ils continuent de venir et de donner des signes et respectent ce chaos, ils doivent savoir que la vie est compliquée pour les humains

pourra ton sortir de l'ordre de ce chaos ? peut être , peut être pas, en ce qui me concerne , faire la synthèse est sans cesse plus complexe même si à force de balayer des milliers de cas je perçois la logique, une des logiques

à vrai dire le monde a besoin d'aide et comme le pense la torah , le diable n'est qu'un être envoyé par dieu pour tester les hommes , il n'est pas l'ennemi de dieu mais son messager

mais le diable est si actif de nos jours et le mal si puissant que il est complexe de réussir ce test permanent, individuellement déjà et encore plus collectivement

tout l'enjeu est là, y aura t-il plus de bien que de mal ? , la multiplication des enjeux et des combats ne trahit que la venue des fins

ou de fins

contact en 2015? peut être mais serons nous en état en 2015 ?

je persiste à penser que nous aurons une vague cette année, justement aussi à cause de cela

humanité alienité

je continue de regarder le ciel et je me dis.. si nous étions seuls ce serait un fameux gâchis d'espace

1 54
"I'll tell you one thing about the universe, though. The universe is a pretty big place. It's bigger than anything anyone has ever dreamed of before. So if it's just us... seems like an awful waste of space. Right?"

http://www.youtube.com/watch?v=HQBp-59Nyws

jill tarter du seti qui a inspiré elie de contact!


"Is there a dream scientific discovery that you wish you could make?
I’m definitely interested in answering this ‘Are we alone?’ question. So that’s my dream, that humanity will be able to come to a better understanding of where we came from and how we fit into the cosmos potentially with other intelligent species.
"

http://www.sciencefriday.com/blogs/01/29/2014/10-questions-for-jill-tarter-astronomer.html?series=32

http://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_Sagan

carl sagan a été considéré comme un sceptique dur en ufologie... mais... l'était il ou avait il compris les vrais enjeux ? attaquer l'ufologie est une chose.. en tant que pseudo science.. mais les cas ?

nombreux sont ceux qui ont fini dans ce chemin là

c'est que le test est vraiment compliqué...

http://www.youtube.com/watch?v=0qGTjIcVDAU

http://www.youtube.com/watch?v=XGK84Poeynk

we are all connected

use the force luke.. call luke air base  

http://www.youtube.com/watch?v=GITb6rzpTWM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anakinnam
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 55
Nombre de messages : 533
Inscription : 04/08/2013
Localisation : namur
Emploi : 1000vies
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Ven 30 Mai 2014, 01:07

nous sommes tous faits d'atomes et de particules, tout l'univers est fait de ces briques et les particules communiquent entre elles.. comme l'a montré l"expérience d'Einstein

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_EPR

einstein pensait qu'aucune information ne pouvait dépasser la vitesse de la lumière.. il avait tort

et en reparlant de luke air base je me rappelle de ce signe qu'il m'avait été donné de voir durant la vague de Stephenville , Kera seal

http://www.kera.org/tv/

et un petit signe dans le nord du texas avec quake précurseurs

"What's Behind North Texas Earthquakes? KERA, StateImpact Texas Host June 18 Forum"

Frequent Earthquakes In North Texas Rattle Azle Residents In Epicenter

[url=http://keranews.org/post/whats-behind-north-texas-earthquakes-kera-stateimpact-texas-host-june-18-forum?__utma=164821157.996679812.1401403984.1401403984.1401403984.1&__utmb=164821157.9.10.1401403984&__utmc=164821157&__utmx=-&__utmz=164821157.1401403984.1.1.utmcsr=google|utmccn=(organic)|utmcmd=organic|utmctr=(not provided)&__utmv=-&__utmk=140430387]http://keranews.org/post/whats-behind-north-texas-earthquakes-kera-stateimpact-texas-host-june-18-forum?__utma=164821157.996679812.1401403984.1401403984.1401403984.1&__utmb=164821157.9.10.1401403984&__utmc=164821157&__utmx=-&__utmz=164821157.1401403984.1.1.utmcsr=google|utmccn=(organic)|utmcmd=organic|utmctr=(not%20provided)&__utmv=-&__utmk=140430387[/url]


azle ? leza .; fun is'nt ?

http://en.wikipedia.org/wiki/Azle,_Texas

The town's proximity to Fort Worth and its position as the "Gateway to Eagle Mountain Lake" have made Azle a popular place to live

http://en.wikipedia.org/wiki/Eagle_Mountain_Lake

lac artificiel de 1932

stay tuned...

avec un peu de chance nous aurons quelques signes..


http://lonestargridiron.com/2013/07/23/2013-lsg-team-preview-azle-hornets/

azle hornet... green hornet...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Frelon_vert

 Imperial Crown sedan

http://en.wikipedia.org/wiki/File:%2760_Imperial_(Orange_Julep_%2710).JPG

http://www.texasufosightings.com/new-sightings/category/azle

tout est relié et azle est à proximité de trois hot spots ovnis majeurs au texas

et sur luke air base

black sedan et black widow

425th Fighter Squadron, ("Black Widows", Tailband: Red & Black)


http://en.wikipedia.org/wiki/Luke_Air_Force_Base


http://en.wikipedia.org/wiki/425th_Fighter_Squadron

spider man green lantern meme combat

signé  stephen w kennel nov 1911 , Arrow way 11 23 44 never turn back in time , fight the future
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anakinnam
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 55
Nombre de messages : 533
Inscription : 04/08/2013
Localisation : namur
Emploi : 1000vies
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Ven 30 Mai 2014, 01:15

précisons avant que je me reçoive encore.. et encore.. une intervention au vitriol des modos . .que ce qui est donné est donné à qui sait lire

et que cela sera mon dernier message avant très très longtemps, comme indiqué j'ai des tâches plus urgentes

ne m'en veuillez donc pas trop, mais les enjeux sont vraiment importants désormais ,les mains tendues ont été rejetées à de multiples reprises, le temps est compté et je n'ai plus ce temps de communiquer et de développer les choses

les experts du geipan, du mufon France et du sepra , adjoints de vos experts sauront peut être quoi faire, moi je suis à moitié martien et cela ne changera décidemment pas

ce qui a changé c'est que ma mission ne consiste plus à communiquer désormais

sans rancune et stay tuned
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 42
Nombre de messages : 3162
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Ven 30 Mai 2014, 10:47

@anakinnam a écrit:
précisons avant que je me reçoive encore.. et encore.. une intervention au vitriol des modos . .que ce qui est donné est donné à qui sait lire

et que cela sera mon dernier message avant très très longtemps, comme indiqué j'ai des tâches plus urgentes

ne m'en veuillez donc pas trop, mais les enjeux sont vraiment importants désormais ,les mains tendues ont été rejetées à de multiples reprises, le temps est compté et je n'ai plus ce temps de communiquer et de développer les choses

les experts du geipan, du mufon France et du sepra , adjoints de vos experts sauront peut être quoi faire, moi je suis à moitié martien et cela ne changera décidemment pas

ce qui a changé c'est que ma mission ne consiste plus à communiquer désormais

sans rancune et stay tuned
Pour le vitriol , si vous arrêtiez de jouer avec la bouteille , vous en prendriez peut être moins dans la tronche ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anakinnam
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 55
Nombre de messages : 533
Inscription : 04/08/2013
Localisation : namur
Emploi : 1000vies
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Ven 30 Mai 2014, 12:59

une petite vérité avant de partir alors...

je vais essayer de ne pas être trop brutal

j'ai fréquenté de nombreux forums et à chaque fois c'est le même phénomène, on parle d'ufologie, on évoque des hypothèses sensées acceptables par la communauté, puis de temps en temps on réfléchit plus avant et on évoque des hypothèses moins consensuelles un peu à la manière dont jacques vallée a abordé en son temps le folklore ou daniken les contacts anciens,

inutile de préciser que cela a provoqué des vagues à l'époque, et quand on vient de nos jours avec des rr3 contacts , des rr4 enlèvements abductions, des rr5 contacts à distance ou même des rr6 , mutations , appelons cela comme cela.. là c'est tout de suite le pont levis levé

on vient alors avec des rr1 et des rr2 mais la horde de spécialistes les expliquent.. rassurez vous je sais aussi reconnaître un nombre très important de méprises, astronomiques, avions, phénomènes meteo, lanternes, drones, et même hallucinations

le probleme donc des forums actuels est qu'ils laissent un champs libre à de vrais sceptiques ceux  là même qui sont en croisade comme flo et quelques autres ici et qu'on retrouve en train de poster des vérités sur d'auters forums dans des termes franchement pas gentils pour les ufologues ou ceux qui croient

car croire c'est mal .. tellement mal, les religions pour ces gens là sont des horreurs bien humaines, la magie, et la parapsy des mensonges et des escrocs.. ooo bien sur ils ont raison dans bien des cas mais à force de tout mélanger et de jeter l'eau du bain et le bébé avec , ils passent à côté de choses que les hommes essaient de comprendre depuis l'aube de l'humanité... un détail quoi

la magie ? mais les relations interpersonnelles existent et nous sommes reliés, une forme de "magie" existent bien, les magnétiseurs ont de vrais dons parfois et je connais des gens, très très peu nombreux qui peuvent voir des morceaux d'avenir

mais ces gens là non.. ca n'existe pas, la terre est plate et c'est tout

ils ne sont qu'en réaction , jamais en action, toujours dans la critique négative et jamais dans la positive, ils ne cherchent pas à avancer ils veulent absolument empécher les autres d'avancer

alors pour ce faire on use de tous les moyens possibles, la desinformation, la manipulation, la tromperie, le mensonge, l'ommission mais leur prefere est l'attaque ad hominem, on n'attaque pas l'idee mais l'homme qui la porte

quand je vois une flo sur le topic de phoenix, nier les évidences malgré le fait que plusieurs posteurs lui amenent des faits, elle passe alors à l'etape je nie les faits qui ne m'arrange pas et la mauvaise foi va alors jusqu'à remettre en doute ce qu'a vu le temoin

puis on arrive a un dialogue de sourds et à la moindre hypothse un peu osée on est catalogué credule , je suis gentil, les qualificatifs auxquels j'ai eut droit sont nettement moins sympas

puis des jaloux interviennent qui ne savent pas faire le meme chose a la meme hauteur et qui caché derriere leurs roles dans les forums viennent achever l'œuvre mais pas pour les memes raisons

alors on se retrouve non plus à echanger mais a passer son temps a se defendre.. inquisition on
appelle cela

quand flo sceptique dit qu'elle a des contacts avec les commissions ovnis, on se dit que ce n'est pas normal que des sceptiques soient si proches de ces organismes qui doivent etre neutres... et au lieu de discutter de cela on evoque le livre hors commission d'un des consultant qui evoque mj 12

et au lieu de parler de cela on dit est ce que anakin croit au mj12.. desolé c'est tordu, méchant et cela n'aide en rien

non je ne crois pas au mj12 et greer revient ces temps ci avec un document aquarius, mais mj 12 reprend des elements des vraies experts de 1950 , tres peu, en ce temps la ce n'était pas un mj12 mais chaque gouvernement avait son service spécialisé et les foia n'en disent que tres peu, et oui il y avait collaboration internationale sur ces sujets, et oui il ya eut contacts

je ne crois pas, je me renseigne moi...je recoupe et analyse

le probleme des forums est donc qu'ils sont noyautés et tant que cela sera le cas tout echange finira plus ou moins rapidement en vrille

moi j'ai une imagination fertile et je ne met pas de barriere aux hypothèses, il serait cependant faux d'en deduire que je suis un illuminé sans cervelle, je suis mensan , je me permets donc des exentricités que peu de gens comprennent, dommage, cet état de fait m'attire la haine de bien des gens depuis que je suis gamin , car les gens ont horreur des différences

et c'est en cela moi que je pense qu'en cas de contact les gens auront aussi peur des différences, que diriez vous si je vous apportais une preuve que je suis un alien... stupeur dans l'auditoire...

non je blaguais...

l'ouverture d'esprit est essentielle en science, le dogmatisme ne mène à rien sauf peut être au nobel, mais recevoir le prix de l'inventeur de la dynamite n'est pas moral en soi , lol

si on veut avancer en ufologie, il faut collecter les cas, en avoir un historique et réfléchir, j'ai beau rabacher sans cesse cette évidence, ou en est on ?

ou alors on fait de l'ufologie spéculative et on agit par scenari , que fait on si ? que se passerait il si ?

je préfère me confronter aux faits, aussi dérangeants ou incompréhensibles qu'ils puissent paraitre

je préfère dire je ne comprend pas , je constate, mais je ne comprend pas

je ne comprend pas pourquoi ils sont si élusifs, mais je comprend de multiples raisons pour lesquelles ils pourraient agir de la sorte

je comprend qu'ils puissent ne pas exister et que ce que nous observons soit autre chose, mais dans la minute suivante je comprend aussi qu'ils existent et que ce nous pensons qu'ils sont soit autre chose

si ils n'existaient pas , peut être faudrait il les inventer comme les religions, mais les faits disent qu'ils sont

alors les sceptiques détruisent les faits, un par un, remontant dans leur liste incomplète des cas les plus bateau, leur croisade imbécile se heutrera au reel , promis

s'ils sont élusifs c'est qu'il y a intelligence, et suffisante que pour s'adapter a nos évolutions de detection, cela signifie donc qu'ils ne veulent pas le contact

il y a alors plusieurs hypothèses , soit ce contact n'est pas bons pour les deux, c'est l'hypothese des echanges biologiques en cas de contact, genre grippe et syphillis du nouveau monde

soit c'est parce que l'humanité est instable et l'homme encore plus animal qu'homme, nous ne sommes pas encore globalement préparés mais eux ne sont pas loin et observent

soit ils veulent nous envahir et pour envahir une planete habitee par des milliards de vie, il ya des stratégies longues à la Tsun tsu à mettre en œuvre, affaiblir par tous moyens les adversaires, les priver de leurs ressources, analyser leurs stratégies, controler leurs défenses.. cette hypothese est également plausible

les sceptiques discuttent ils de ces idées ? jamais.. meme pas une seconde

le monde est plat et expliqué et les menaces fantômes monsieur dépendent de la psychiatrie

piouuu que de militaires dans le monde a interner alors... ou de politicien dont le metier au contraire consiste a anticiper les menaces y compris fantômes

genre geocroiseur caillou dans l'espace que personne ne voit

je ne jette donc pas de vitriol mais par contre j'en recois beaucoup, malentendu dirons nous ?

non .. ce n'est pas un malentendu c'est parce que les forums ovnis ont une trop grande proportion de ces gens là , tous les forums, à croire que les sceptiques s'ennuient et que leur hobby consiste a casser du croyant

comme dirait pagny ils ne m'enlèveront pas ma liberté de penser, que cela plaise ou pas

comme je le dis pour paraphraser galilée  ..; et pourtant ils sont

et oui il ya eut une vague de plusieurs engins à phoenix, et oui il ya des tas de vagues de ce type dans l'histoire ugologique, je suis ne train de finaliser l'année 1960 , et cette année là aussi il ya eut plusieurs vagues dans plusieurs pays différents , des rr3 des rr4 , des morts , des photos, des cas radars, des gouvernements attentifs

on dirait que depuis 2000 plus personne ne s'y intéresse dans les gouvernements... sérieusement pensez vous une seule seconde que ce soit le cas ?

il ya par exemple de grands efforts d'exopo Allemagne pour arracher 60 dossiers au gouvernement allemand qui a toujours nié le phénomene mais.. l'a quand meme analysé, c'est un des pays les plus opaques sur la question, efficacité oblige

mais les dossiers eux.. existent... comment est ce possible ?

il ya des cas en Allemagne en Autriche et en suisse allemanique depuis les années  40 et cela n'a jamais cessé

pourquoi n'en parle ton plus ?

je pense moi que les contacts ont continué mais à une fréquence moindre et que la peur n'a jamais vraiment disparu, que tant que comme le mod le dit ils ne posent pas de probleme de defense, ils peuvent passer, et eux , intelligents, ne posent pas de probleme de defense sauf a passer de temps en temps sur les habitations de certains dirigeants, parfois comme pour bush fils ca a été moins discret

désolé humains nous ne voulions pas faire peur en vertu de l'accord d'octobre , cela ne se reproduira plus

certains gouvernements sont non informés et hors courses, d'autres font partie de la confrerie du  bouclier, apelons cela comme cela

tellement facile de faire passer des vérités en science fiction et inversement, si vous saviez combien de potentiels secrets défenses passent par ces canaux c'est affolant...

car la sf anticipe sur base de l'existant et certains éveillés sans le savoir parlent de vraies recherches en cours, c'est trop fun

bref on peut aussi faire de l'ufologie sans cas de speculation comme je viens juste de le faire

mais un sceptique vous traitera de fou ou pire

sauf si on a dans la main les dossiers en question

mais alors le sceptique niera vos raisonnements

c'est qu'il existe toujours une voie pour nier

ce que Mulder dans la serie xfiles appelle plausible denegation, il existe pour toute vérité dérangeante une contre vérité plausible

voilà donc quelques explications au fait que poster pour me faire attaquer me fait perdre temps et énergie, et si mon exentricité gène je n'y peux rien, cette exentricité est pourtant parfois d'une rare efficacité pour avancer, c'est un peu réfléchir tout haut... le brainstorming a du bon , et souvent en science les grandes découvertes sont fortuites , mère nature adore cela.. présenter un signe à un esprit préparé

les aliens le savent avec les crops circles , les messages il est vrai sont noyés dans le bruit

bon je suis verbeux comme à mon habitude, désolé pour les afficionados de la synthèse ;-) je ferai sans doute un bon écrivain de sf quand je serai pensionné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyèdre57
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 5064
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Ven 30 Mai 2014, 13:33

@anakinnam a écrit:

Je pense moi que les contacts ont continués mais à une fréquence moindre et que la peur n'a jamais vraiment disparue, que tant que comme le mod le dit ils ne posent pas de problème de défense, ils peuvent passer, et eux , intelligents, ne posent pas de problème de défense sauf a passer de temps en temps sur les habitations de certains dirigeants, parfois comme pour Bush fils ça a été moins discret, désolé humains nous ne voulions pas faire peur en vertu de l'accord d'octobre , cela ne se reproduira plus. Certains gouvernements sont non informés et hors courses, d'autres font partie de la confrérie du  bouclier, appelons çà comme cela...

Considère ton pari comme étant gagné si quelques personnes adhèrent et effectuent leurs propres recherches après le bouillonnement d'informations exponentielles que tu diffuse généreusement sur ce "maudit forum" comme diraient nos amis du Québec  Wink  

A part cela, en France ne somme pas en reste... rire 

Un OVNI survole l'Elysée (voir page 7)

Source: Lesconfins.com

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/
Hocine
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 73
Nombre de messages : 1176
Inscription : 18/06/2007
Localisation : Afrique du Nord
Emploi : retraité
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Ven 30 Mai 2014, 22:00

On cherche la vérité aujourd’hui si ces ovnis s’ils existent ou non, on cherche la preuve mais je crois qu’on  restera dans la recherche encore peut être pour longtemps


Je crois que cette affaire restera cadenassée, le secret ne sera pas levé de si tôt, personnellement je crois que les preuves ont existé, elle étaient là à portée de main , je parle de cela que ces preuves ont existé à partir de fin des années 50 , ces temps là on était  seul  , personne ne croira un jeune d’un peu plus de 15 ans vers la fin des années 50 , parlant de cette affaire concernant les ovnis , ces temps là , il n’existait pas l’Internet et les forums ces temps là  parlant de l’ufologie comme aujourd’hui  , ces temps là si on parle d’ovnis et d’autres choses qui ont un lien avec ces engins d’un autre monde ,on prendra le témoin pour un fou , de quelqu’un qui commence à perdre ses moyens ,et c’était  aussi un jeune de 15 ans dans son pays qui était dominé ces temps là par un autre pays et s’il était trouvé dans une situation exceptionnelle c’est peut être sa position de faire parti d’un peuple colonisé dans son pays , on ( ceux qui ont colonisé le pays ) lui ont facilité les choses d’être « là » , surement ils se disaient qui ne comprendra rien , je pense qu’ils se sont trompés .  


 Aujourd’hui je me suis dis heureusement que je n’étais pas allé loin avec  ma « fougue » de jeunesse à cette époque là et sans évaluer les risques qui peuvent  m’amener on parlant avec détail de ces affaires qui sortent de l’entendement humain et qui pouvaient m’ammener à une situation délicate et qui peut être  me feront  regretter de  m’avoir mêler des affaires qui ne me concernent pas …


Je voulais dire par là que ceux qui ont  des preuves  sérieuses  sur ces ovnis , c’est qu’ils étaient un jour  dans leurs vies  tout  proche d’une situation ou ils étaient  impliqué involontairement sans le vouloir ou bien d’être un jour « là » ou ils ne devrons pas l’être , je voulais dire aussi qu’on peu se trouver un jour dans une situation très proche d’un événement qui sort de l’ordinaire des choses de la vie .  


Ça se peu aussi que je me suis trompé sur ceux que je croyais que ça se passer là, qu’il y avait une affaire de notre monde avec un autre monde étranger à la terre, on peu se tromper aussi,  ça pourrait être un mauvais tour  d’un cerveau d’un adolescent de 15 ans à cette époque là et il a mal interprété les événements de cette époque là , alors je dirais que j’ai  parlé de cela comme une idée sur les preuves sur ces ovnis et de d’autres choses  qui ne sont pas loin  des personnes bien placées à cette époque là.


Oui, comme je l’ai dit peut être j’ai mal vu les choses à cette époque là sur ce que j’ai posté ci-dessus, mais les ovnis je les bien observé très proche dans le ciel, et ce ne sont pas des choses d’affaires terriennes, je peux me tromper sur un ovni mais deux, trois et d’autres aussi et de plusieurs formes et depuis les années fin 50 à aujourd’hui !! Non je ne crois pas que je me suis tromper sur mes observations, j’ai compris des choses de ces ovnis pendant toutes ces années là.



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Sam 01 Nov 2014, 02:08

Catuskoti
Parce qu’une révolution est en marche et quelle nous concerne tous !
Qu’en pensez-vous ?
 
Citation :
I Want To Believe
Citation :

Par Pataproot le vendredi 31 octobre 2014, 12:21 - Lien permanent
Un monde, voir plusieurs, séparent ceux qui cherchent (ou pas) des soucoupes volantes de ceux qui les ont "trouvées". "Trouvées" entre guillemets car il n'existe aucune preuve de quoi que ce soit, et je ne me risquerait personnellement en aucun cas à affirmer quoi que ce soit. Faut-il en vouloir aux "sceptiques" de ne pas franchir le pas, de ne pas s'aventurer dans cette étrange expérience de pensée (car à l'heure actuelle, il ne s'agit encore que d'une expérience de pensée, et heureusement, peut-être...) ? Les "sceptiques" sont certes agaçants, leur blocages systématiques sur certaines limites qui semblent indépassables à quelque chose d'horripilant pour ceux qui tentent de les ouvrir à un champ de réflexion un peu plus "audacieux". Nous avons tous nos blocages, nos limites (temporaires ou non) et notre rythme. Moi-même, avant d'arriver à un certain seuil de sérénité, je suis passé par bien des épisodes tumultueux. Mais quel est en réalité le vrai facteur bloquant par dessus tous, celui qui avorte le processus de "maturation" avant même qu'il ne commence, et comment tout ça fonctionne ? Voici une tentative de réponse partielle:
De l'impasse d'un mode de pensée monochrome digital
Parce-que l'être humain est mal entraîné, et que l'éducation renforce cette tendance, il tend à voir le monde en noir ou blanc. Non pas en noir ET blanc, mais en noir OU blanc. Opérateur logique "OU", car il s'avère assez peu capable de faire autre chose que de trancher en terme de "vrai" ou de "faux". On peut se représenter ce comportement, comme un homme qui passe son temps à distribuer systématiquement des cailloux (idées, faits) dans deux paniers, un panier étiqueté "faux" et un autre étiqueté "vrai". C'est en fait un fonctionnement qu'on peut qualifier de "digital", il n'admet pas la nuance, il ne connait que "l’échantillonnage". Cette tendance amène à d'étranges comportements, comme par exemple de considérer qu'une chose est "Vraie jusqu'à preuve du contraire", ou l'inverse. Alors forcément, lorsqu'on lui propose de retirer un cailloux d'un panier, son premier réflexe est de le placer dans l'autre panier. Il ne s'autorise que la bascule du vrai au faux et du faux au vrai. On leur demande donc d'inverser littéralement une donnée, ce qui peut potentiellement aboutir - par effet dominos - à la déstructuration complète de leur "univers": réaction épidermique garantie.
Une autre manière de schématiser ce fonctionnement pourrait être un jeu de bille labyrinthe fortement incliné qui aurait deux trous, "Vrai" et "Faux", et dont le labyrinthe se résumerait à un "V", de sorte que l'angle aiguë du "V" fasse systématiquement, et en un délai très court, tomber la bille d'un coté ou de l'autre, la plongeant dans le trou "Vrai" ou le trou "Faux". Une telle configuration supportant très mal le doute et l'impatience aidant, la réalité devient vite, pour celui voit à travers une telle configuration, une simple sommes d'éléments vrais ou faux et qui en prime ne souffre d'aucune inconnue. L'inconnu appelant par nature le doute, il est aussi redouté qu'il est rapidement évacué et ignoré. C'est ce qui amène à d'autres comportements étranges, et souvent agaçants comme de ramener toute "inconnue" à une Licorne, le plus souvent rose (pourquoi la licorne rose, je ne sais pas, mais ça semble être un paterne très ancré)...
 

 
Citation :
Ils veulent une preuve ?
Citation :

La réaction des sceptiques n'est donc, le plus souvent, rien d'autre qu'une saine réaction de protection contre un agent déstabilisateur potentiellement dangereux pour leur psychisme. On note aussi chez eux l'invariable quête de LA preuve. Ici encore, ce qui est une condition exclusive à tout "mouvement intellectuel" relève des mêmes lacunes. C'est parce qu’il faut à tout prix mettre le cailloux dans un panier ou dans l'autre qu'il faut une "preuve". Sans preuve, le cailloux siège tranquillement dans le panier "faux", et pour sur, il faudra une preuve sacrément solide pour qu'ils daignent transférer ce même cailloux dans le panier "vrai". Mais sont-ils seulement prêts à "encaisser" une telle (é)preuve ? En fait, on se rend compte qu'ils trouveraient toujours le moyen de "croire que c'est faux" (et non "douter que c'est vrai"). C'est que l'esprit sait se défendre - et rudement bien - quand il s'agit de sauvegarder une homéostasie psychique.
Une forteresse précaire
On comprends alors que le noeud du problème se situe moins dans les préjugés, les croyances religieuses (ou scientifiques, ce qui revient au même en réalité) ou quoi que ce soit d'autre que dans ce mode de pensée "monochrome" ou "bivalent" qui verrouille littéralement l'esprit. Non pas parce-qu’il s'agirait d'un conditionnement idéologique, mais parce-que la manière dont il structure et organise la réalité rend l'esprit vulnérable aux changements, aboutissant le plus naturellement du monde à la sclérose, et finalement, au blocage pur et simple sous peine d'effondrement. Autrement dit, ce qui apparaît comme une forteresse imprenable n'est jamais qu'un arsenal de contre-mesures très grossières mise en place pour protéger ce qui est en réalité un système d'une grande fragilité et à l'équilibre précaire. Il aboutis d'ailleurs facilement à toutes formes de paralogismes et de propositions irrationnelles (qui semblent rationnelles à celui qui les émets) pour tenter de "contourner" l'objet de la menace. Par ailleurs, tenter de forcer ces mécanismes de défense, c'est aggraver le problème car c'est exciter encore d'avantage ce qui est déjà proche d'une réaction allergique, ce qui peut aboutir à des réactions toujours plus disproportionnées, irrationnelles et d'une violence croissante (le rire et la moquerie étant encore une forme cordiale de défense immunitaire, ça peut aller beaucoup plus loin).
Le zèbre est-il noir ou blanc ?
Bien que ça semble exotique au premier abord à la plupart des gens, tout esprit humain, même le plus stupide, s'articule autour de plus deux valeurs de vérités. Autrement dit, la dichotomie "vrai" ou "faux" jugé indépassable par la plupart des gens (et notamment les scientifiques positivistes, très entraînés à ce mode de raisonnement) n'est rien d'autre qu'une déformation et une bride de l'esprit qui est en réalité - et heureusement - naturellement capable de beaucoup mieux. SI il existe une illusion, c'est bien celle que le principe du tiers exclu serait le fonctionnement natif de l'esprit. En réalité le coeur de l'esprit fonctionne sur une logique floue qui n'entends rien à cette dichotomie du "vrai/faux", et c'est d'autant plus facile à prouver qu'il s'agit de poser une question délibérément stupide comme "Le zèbre est-il noir ou blanc ?" pour que n'importe qui comprenne que soit la question est mal posée, qu'il s'agit d'un piège, ou qu'une réponse simple et stricte à la question est forcément incomplète... Là où un programme informatique (qui serait simpliste et mal conçu, certes) limité aux valeurs booléennes 0 ou 1 se planterait, l'esprit détecte la fourberie et se sort tout naturellement de l'impasse.
L'antidote
On comprend mieux alors pourquoi cette "discipline" est mise en avant par certaines sources prétendument exotiques. A l'évidence, c'est le passage obligé, la formation préparatoire indispensable à la survie en milieu "informatif hostile". C'est en "éduquant" à ce mode de raisonnement "flou" (qui n'a rien de flou en réalité), multivalent, anti-aristotélicien qu'on peut "briser" ces défenses grossières et en même temps fournir les moyens de résister et d'encaisser les bouleversements paradigmatiques. Inutile de chercher à convaincre les "sceptiques" par l'argumentation, inutile de tenter de leur présenter des "preuves" qu'ils seront si non incapables d'accepter comme valides, pourraient devenir le tombeau de leur équilibre psychique. Il faut opérer un travail subtile d'entrainement au doute et à la sustentation de l'incertitude pour transformer le "V" du jeu de bille labyrinthe en un "U" et de rendre le plateau amovible de manière à pouvoir suspendre la bille un temps indéfini entre le "vrai" et le "faux", faisant naître au moins une troisième valence qui n'est ni "vrai" ni "faux". Bien que la structure d'un raisonnement s'articule en réalité sur bien plus qu'une simple chaîne décisionnelle ballottée entre "vrai" et "faux" (une forêt de "V"), reconnaître comme "valide" une troisième valence s'avère être un minimum syndical et une simplification didactique utile aux esprits les plus "binaires" ou aux scientifiques qui s'avèrent souvent réfractaires aux discours moins "formels" tel que "pensez à utilisez AUSSI votre hémisphère droit !".

Citation :
Mais ce n'est pas chose aisée, beaucoup ne se rendent pas compte à quel point ce qui coule de source pour certains est difficile pour d'autres. On n'apprend pas "comme ça" à abandonner la logique aristotélicienne et le principe du tiers exclus pour s'adonner au sport de la multiplication des indécidables et à la superpositions des hypothèses. En réalité, la plupart de ceux pour qui cette discipline est aisée ignorent souvent qu'ils s'y sont entraînés depuis leur plus jeune age, parfois suite à un traumatisme, ou un parcours tumultueux, qui a brisé de facto les assises classiques de l'argument d'autorité et la stabilité d'un monde idéalement divisé entre les gentils et les méchants, entre le vrai et le faux, par ailleurs très tentant, les forçant à développer un mécanisme plus complexe et dynamique, une "capoeira mentale"... La plupart du temps, on voit d'avantage des esprits agiles et bondissants (parfois trop) affronter des avortons calfeutré dans un blindé, sans que ni l'un ni l'autre ne comprennent le fossé abyssal qui les sépare.
La portée dépasse le rayon ufologique
   
Le "missile" du raisonnement multivalent (un terme bien pompeux pour désigner une chose toute simple) a une portée qui dépasse très largement le cadre "ufologique". L'erreur serait de croire qu'il s'agirait là d'une discipline d'élite vouée à rester dans le giron des brillants esprits scientifiques (qui pour le coups sont paradoxalement actuellement les moins doués dans ce domaine). C'est une chose qui doit être aussi démocratisée que l'apprentissage du calcul et de la lecture. Car en réalité, ça s'applique à tout notre environnement, toute notre vie, jusque dans les actes les plus quotidiens et notamment pour ce qui nous concerne le plus directement et urgemment: Les manipulations médiatiques, politiques, et finalement à tout l'univers factice et mensonger que les instances élitistes (quel-qu’en soit la nature politique, financière ou industrielle) s'échinent à vouloir nous faire apparaître comme "seule vérité". On serait peut-être étonné de découvrir que la plupart des gens sont moins réticents à l'idée d'incursions exogènes sur notre planète, qu'à l'idée qu'ils seraient manipulés et menés par le bout des neurones à penser à agir comme le souhaitent des instances supérieur bien mieux renseignés qu'eux sur la manière dont ils fonctionnent... Pourtant, nous avons infiniment plus de preuves qu'on nous ment constamment que de l'incursion de vaisseaux spatiaux dans nos espaces aériens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Mer 05 Nov 2014, 21:57

Cuisine mentale
J’évoquais dans ma précédente intervention qu’une révolution était en marche et cette révolution est une révolution de la pensée conduite par une « nouvelle » logique. Quand je dis « nouvelle », c’est en fait erroné  car la plongée dans notre passé nous fait découvrir des ressources insoupçonnées comme par exemple la découverte dans la philosophie bouddhiste d’une logique tétravalente[0]… qui résonne étonnamment dans la logique mathématique moderne et qui fait peut-être penser soit à un  disjecta membra d’un contact passé,  soit à celui d’une civilisation terrienne avancée engloutie par quelques cataclysmes ou soit encore plus prosaïquement et tout simplement d’un reflet  enfoui  profondément dans notre inconscient de notre vraie nature et dans ce dernier cas ne serait-il pas temps de la révéler, mais comment ?
Internet est une ressource fantastique et lorsque vous vous posez la question, la réponse vous parvient et je dirai quelle réponse !
J’ai partagé avec vous un article récent qui évoquait  la portée de cette révolution qui dépasse le cadre ufologique et qui n’a pas suscité de commentaire, les « drones » ayant visiblement monopolisé l’actualité ufologique. « Drone » de monde pourrait on dire et c’est bien dommage car ce qui vient de nous être livré est proprement génial, époustouflant même (et je pèse mes mots- Je félicite l’auteur qui de façon simple et très efficace nous fait pénétrer cette révolution de l’intérieur !). C’est un peu la quadrature du cercle qui nous est résolue ici !
L’article est intitulé « L’arithmétique de la pensée » et il est décomposé en deux parties.
Je vous livre ici la première. Je vous laisse découvrir ce texte des étoiles tant sa lecture nous fait émerger dans l’empyrée.
Citation :

L'Arithmétique de la pensée (Partie 1)
Par Pataproot le lundi 3 novembre 2014, 11:05
Sans doute à cause de l'effet pervers d'une certaine hégémonie intellectuelle depuis la Grèce antique, l'être humain, occidental tout du moins, s'intéresse peu aux mécanismes de son raisonnement, et encore moins aux différents "modus operandi" qui caractérisent les individus. De l'aspect le plus métaphysique et philosophique a la neurologie en passant par la psychologie, nous délaissons une strate importante du processus intellectuel: Que faisons nous lorsque nous réfléchissons, lorsque nous raisonnons, et comment le faisons nous ? Je ne suis pas neurologue, ni psychologue diplômé, pas plus que licencié de philosophie, mais j'ose humblement donner mon point de vue. ("My two cents" comme ils disent).
Hémisphère gauche, hémisphère droit ?
Une tentative récente d'aborder cette strate du processus intellectuel est la dichotomie hémisphère gauche / hémisphère droit. Dichotomie très critiquée par certains qui la jugent "pseudo-scientifique" et revendiquée par d'autres qui la trouvent très à propos. De mon coté, si cette approche m'a permis d'aborder le problème sous un angle intéressant, je vais me révéler assez critique car ce qui était au départ une idée intéressante semble être reprit par des professionnels du marketing pour en faire une bouillie un peu trop digeste dont voici un exemple: campagne marketing Mercedes-Benz.
C'est très joli, c'est très poétique, mais il y'a un gros problème avec ce schéma: Toute l'intelligence est distribuée à gauche, tandis que l'hémisphère droit est représenté comme un dégueulis déstructuré, certes, du plus bel effet, mais aussi dépourvu de toute intelligence, ne lui laissant que le bénéfice du "sensitif". Si on prenait ce schéma un peu trop au sérieux cet hémisphère droit correspondrait environ au premier stade de développement de l'enfant: toucher, sentir, faire de la peinture sur les murs et danser en rythme sur de la house. Au moins comme ça, on ne risque pas de vexer les gens qui ont une pensée un peu trop linéaire, et puis cet hémisphère droit semble si attractif, foncez messieurs dames et devenez "sensitifs" à outrance (y'abon pour les publicitaires).
La racine carrée de la quadrature du cercle
Mais quittons cette dichotomie des hémisphères sans pour autant la perdre de vue. Nos ancêtres étaient principalement fascinés par deux formes, le carré, et le cercle. Le carré ayant la cordialité d'être facilement mesurable et de fort bien se prêter au jeu du calcul et des mesures. Le cercle quand à lui, a une histoire beaucoup plus complexe, il ne se laisse pas "numériser" comme ça, il résiste à la mesure et à l’échantillonnage, c'est toute l'histoire du nombre π et de la quadrature du cercle. Très officiellement, il est d'ailleurs - et c'est assez ironique à mon sens - qualifié de "irrationnel" et "transcendant"... tout un programme.
On voit parfois certains mathématiciens ou même certains profanes, ériger ce nombre en sorte de mystère de l'univers, quand il ne s'agit pas d'une mystique. Que se passe-t-il en réalité ? Le cercle est simplement l'expression de ce qu'on pourrait appeler la "logique analogique", il n'est pas fait pour être "numérisé" puisqu'il obéit à des critères qui dépassent "cet entendement". Ainsi les décimales de π ne peuvent être qu'infinie puisque le cercle n'est pas un polygone, mais une courbe infiniment continue variable (mêmes les mots peinent à décrire sans barbarisme) et que les mathématiques ne raisonnent qu'en terme de quantités discrètes... Tous les informaticiens connaissent ce problème par coeur: La numérisation n'est jamais qu'un découpage approximatif de la réalité, limité à une certaine "résolution", ou une "fréquence d'échantillonnage". On ne peut pas numériser une courbe sans la transformer en polygone, ce fut du reste la méthode utilisée par Archimède pour trouver les premières approximations du nombre π.
La logique analogique et digitale
Il y'aurait donc deux approches logique, l'analogique et la digitale, les deux s'ignorant cordialement - puisque fonctionnant sur deux principes très différents - mais néanmoins complémentaires, l'une traduisible d'une certaine manière dans l'autre, au prix d'une traduction approximative. Nulle intention de ma part d'ériger cette dichotomie en dogme, Il s'agit d'avantage d'une "béquille sémantique", plus didactique que réellement descriptive, tout comme peut l'être la dichotomie hémisphère gauche / hémisphère droit.
A l'instar de cet "hémisphère droit" qu'on décrit parfois comme terra incognita et délaissée depuis des siècles et des siècles, ce qu'on peut donc nommer le "raisonnement analogique" est resté, si non ignoré, au moins non-identifié pour les mêmes raisons que l'hémisphère droit: notre langage, notre écriture, et nos mathématiques, qui tous, procèdent de la logique digitale. Nos mots désignent des choses cernés, et bien identifiés, ils sont des étiquettes, ils sont énoncés les uns derrières les autres, et s'écrivent sur une ligne, à l'aide de paragraphes, subdivisés en phrases, subdivisés en mots, subdivisés en lettres... Pour rajouter de la nuance à un discours, il faut y ajouter des mots, soit, augmenter la résolution, comme on ajoute des décimales à un nombre réel, ou des sommets à une courbe polygale. Ça, nous savons le reconnaître aisément, c'est la partie la plus visible de notre raisonnement, celui qu'on cerne le mieux, car on le perçois aussi clairement qu'on perçois la différence entre le noir et le blanc, ou entre une nuance de gris plus foncée par opposition à une plus claire.
Certains vont même jusqu'à dire (et penser) qu'on pense avec les mots, que cette verbalisation est indispensable à la pensée rationnelle, construite... En fait, la verbalisation est surtout indispensable au raisonnement digital pour se comprendre lui-même. Pour sur, pour parler chinois, il est indispensable de comprendre le chinois... Sauf que voilà, si dire que le raisonnement dit "rationnel" s'articule autour du langage, c'est au moins une lapalissade, plus grave, c'est une illusion d'optique.

Citation :
La partie digitale de notre raisonnement est ce qui dans les trois premières lignes de ce nuancier nous permet de tracer des lignes et des frontières invisibles entre les différentes nuances de gris. Ainsi notre cerveau "voit" instinctivement des rectangles de différentes nuances de gris accolés les uns à coté des autres, et n'importe qui serait capable de tracer des frontières entre chaque rectangle pour parfaitement délimiter ces rectangles. Cette opération, c'est le modus operandi digital.
Mais que se passe-t-il sur la dernières ligne ? Que peut-on délimiter, entre quoi et quoi pouvons nous faire la différence pour tracer une frontière invisible ? En fait, nous n'avons plus rien pour découper la réalité, nous en sommes réduits à contempler sans la moindre ligne à tracer. Pour autant, cette réalité nous est-elle "invisible" ou "imperceptible" ? Non, elle est là, nous la comprenons, nous la percevons, nous appelons ça un "dégradé", mais ce "dégradé" n'est pas comprit comme une suite d’éléments discrets accolés les uns aux autres séparés par des frontières invisibles, mais comme un ensemble. Voilà le problème des décimales de π.
Soustractif, diviseur, linéaire et séquentiel
L'arithmétique de la pensée utilise les mêmes opérateurs que les mathématiques, du moins, les opérateurs mathématiques sont un moyen de traduire en langage digital - donc pouvant être communiqué verbalement - au prix nécessaire d'une perte d'information, la manière dont l'arithmétique cérébrale fonctionne. Ainsi on peut définir les opérateurs de la logique digitale: Soustraction, division, opérateur logique OU. En effet, c'est elle qui "coupe les cheveux en quatre", c'est la logique du réductionnisme et je ne dirais pas du rationalisme car bien que certains aient tendance (voir amour) à en faire précisément l’essence du rationalisme, ça ne l'est pas.
Elle ne connait pas "l'ensemble", elle ne reconnait que les différences, ne sait traiter que les particularités, les "identités". C'est elle qui crée les frontières, les limites, c'est elle qui fera une différence entre la philosophie et les sciences, entre la physique et la biochimie, entre le rouge foncé et le rouge clair, entre un cercle et un ovale. Faire la différence (soustraction), découper, retrancher, diviser et atomiser, c'est son obsession, elle est là pour ça, c'est son job. Elle est également séquentielle et linéaire, car elle est unidimensionnelle.
Son job étant de cerner chaque particularité sans la moindre capacité à "embrasser l'ensemble", elle traite "dans le temps", donc une chose après l'autre, en série, elle compte de zéro jusqu'à N par incrément. Parce-qu’elle ne sait que diviser, elle ne sait également qu'opposer les choses les unes aux autres. C'est pourquoi son opérateur logique est le OU qu'on pourrait même qualifier d'exclusif, car de la division, on ne peut faire qu'une ablation et donc une exclusion. C'est ce modus operandi digital qui est à l'origine de la logique aristotélicienne, dite, du tiers exclus, ou du principe de non-contradiction. Mais nous y reviendrons plus tard...
à suivre...



Nos duellistes dualistes allergiques au monde du non A[1] risquent d’en perdre leur latin dans cette approche non conventionnelle. Mais il faut reconnaître que c’est tout de même mieux que leurs productions/projections où il faut s’enfiler le catéchisme zète et les qualités du docteur trucmuche avant de s’infliger une collection d’âneries réunies en collier de perles!
La suite au prochain épisode.
RESISTANCE.
 
NB : Ce qui est marrant, c’est que les drones ne sont pas oubliés !
 
[0]
« La nature des  choses est de pas avoir de nature ; c’est leur non nature qui est leur nature. Aussi elles n’ont qu’une nature : celle de ne pas avoir de nature. ». Cette déclaration du philosophe bouddhiste Nagarjuna n’est qu’une illustration du principe catuskoti qui en sanskrit signifie les quatre coins.
Le catuskoti insiste sur le fait qu’il y a quatre possibilités concernant toute proposition : soit elle est vraie (et vraie seulement), soit fausse (et fausse seulement), soit vraie et fausse à la fois et enfin ni fausse et ni vraie. Nous savons que le catuskoti était courant car à certaines questions que les gens posaient au Bouddha, les réponses nous sont parvenues sous forme de Sutras.
Comment ne pas s’étonner de l’apparente synchronicité dans l’apparition de ces concepts tétralogiques avec à l’est le catuskoti et à l’ouest  le fameux tretra lemme de Platon vers 500-350 avant Jésus Christ, tétra lemme dont on trouve l’évocation dans le Théétète de Platon. Malheureusement pour nous, c’est Aristote qui a pris le pas avec le principe du tiers exclu. Nous aurions été mieux inspiré je crois de conserver la logique du tétra lemme de Platon et l’hylomorphisme d’Aristote (l’âme donne la forme au corps, la logique ne donnerait-elle pas une forme à l’univers ?)
Bien entendu et pour ceux qui s’intéressent au sujet, ils feront le lien avec les fameux courriers ummites et constateront que loin d’être une collection d’âneries, ces courriers sont une véritable mine d’or.
 
[1]
En référence à The World of Null-A est un roman de science-fiction, écrit en 1945par A. E. van Vogt  qui est en fait inspiré directement des travaux d’Alfred Korzybski et notamment de son bouquin, qui malheureusement je crois, n’est pas  traduit en français « Science and Sanity » et qui me paraît un bon complément au texte de notre auteur « L'Arithmétique de la pensée (Partie 1) ». Je conseille en particulier la lecture du chapitre XXIX page 469 et suivantes « On non-Aristotelian Training » ainsi de la description de son « structural differential » pour illustrer le caractère « étiquette » de nos mots qui sont, il faut bien le reconnaître, source de bien des maux. L’auteur de  « L'Arithmétique de la pensée » nous met d’ailleurs sur la piste d’une communication par l’image qui fonctionnerait de façon holistique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
myrtille
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Féminin Age : 64
Nombre de messages : 1183
Inscription : 16/12/2012
Localisation : France
Emploi : ----
Passions : arts anthropologie philo sciences ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Mer 05 Nov 2014, 22:04

Cette "introduction à la pensée complexe" est effectivement restée sans commentaires, du fait de l'actualité mais pas seulement sans doute.
je m'y plonge, avec un peu de retard mais toujours autant d'intérêt pour vos apports,  M51.
Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
myrtille
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Féminin Age : 64
Nombre de messages : 1183
Inscription : 16/12/2012
Localisation : France
Emploi : ----
Passions : arts anthropologie philo sciences ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Jeu 06 Nov 2014, 13:30

Bonjour,

J'ai parlé de "pensée complexe" en référence au travaux d'Edgar Morin, sur ce sujet, pensée et démarche,  posture serait plus appropriée,  dont on pourrait souhaiter que certains s' inspirent dans leur approche du phénomène Ovni.

Pour lui, si "l'usage de la logique est nécessaire à l'intelligibilité, le dépassement de la logique est nécessaire à l'intelligence".

Je vous propose, pour comprendre la richesse de son apport, une conférence qu'il a tenue en mars 2014, à l'ESSEC (Ecole Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales) , Ecole qui vient de fonder, une Chaire Edgar Morin de la Complexité,  dont d'autres institutions (scientifiques, politiques..etc..) pourraient s' inspirer.

Vous pouvez, si vous ne desirez suivre que son intervention, demarrer le visionnage qu'à la minute 23.
Tendez un peu l'oreille, car ce jour là,  Edgar Morin souffrait d'une petite extinction de voix, ce qui n'empêche pas de se nourrir de la richesse de sa pensée.


http://youtu.be/-VT-slffz-U
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Ven 07 Nov 2014, 00:05

Merci Myrtille, je suis contente de voir qu’au moins une autre personne s’intéresse à ce fil et contribue à l’enrichir. Edgar Morin est un de mes auteurs préférés, un des auteurs qui a produit à travers « La méthode » , un corpus magistral, une véritable oeuvre novatrice en philosophie contemporaine. A ne pas manquer non plus « Pour sortir du vingtième siècle » tant nous devons rompre avec ce siècle de fer, de feu et de sang qui semble pour le moment vouloir se réincarner dans le XXIième qui est pourtant celui de l’odyssée de l’espèce dont « Interstellar » marque de façon imagée l’émergence aujourd’hui. Je vous livre la deuxième partie de cette arithmétique de la pensée. Vous verrez qu’ici l’auteur nous emmène encore plus loin en nous montrant que contrairement à ce que les religions du livre nous enseignent, « au commencement n’était pas le verbe » et que l’intelligence peut se développer sans le mot (et peut-être de facto sans les maux) ce qui débouche sur le concept d’intelligence/conscience non verbale qui dans le champ de la recherche exobiologique ouvre des perspectives abyssales! Notez que ces éléments rejoignent des travaux contemporains pointus en matière d’intelligence non humaine et animale, la Terre étant finalement pour nous et en ce moment le lieu privilégié de l’altérité :
Citation :
Je conclus qu’il y a une sorte de pensée perceptuelle qui ne nécessite pas des concepts et que la possession de concept n’est pas lié au langage, mais à la capacité de faire des discriminations qui sont sujettes à des propositions normatives. En même temps, l’attribution même de pensées simples aux animaux emploie une locution riche de connexions conceptuelles qui vont au delà du phénomène auxquelles elles s’appliquent.
Mais je vous laisse découvrir cette nouvelle partie, notez le caractère spécifique du temps au passage et le fait qu’une communication pourrait « dépasser » cette barrière temporelle en se faisant en un bloc, un peu comme lorsque vous tombez en extase devant par exemple une œuvre d’art !
 
 



Citation :

Par Pataproot le mardi 4 novembre 2014, 11:26
Une logique digitale envahissante
Comme précédemment évoqué, cette logique digitale forme l'essentiel de notre manière d’appréhender le monde (au moins en apparence). Mais est-ce une fatalité et, est-ce tout à fait fortuit ? En réalité le "boum" de la logique digitale est probablement apparu en même temps que le désir et la faculté de communiquer. On peut se demander en effet pourquoi c'est au sein de cette logique qu'est née la verbalisation, en réalité rien de plus logique: la verbalisation est le seul moyen - en dehors d'une hypothétique forme télépathique - disponible pour communiquer des idées à ses semblables. La verbalisation est, pour résumer, ce qu'en informatique on nomme de la sérialisation de données. 
 


Citation :
La page Wikipédia étant un peu indigeste je vais me fendre d'une rapide vulgarisation: Le principal problème de l'informatique, c'est que toute l'information doit passer par un seul fil, le problème peut donc se poser en ces termes: Comment faire passer une photographie dans un fin tuyau tortueux de trois millimètres de diamètres pour la transférer à un hypothétique destinataire ? Et bien il vous faut découper cette image en petit bouts, en faire un puzzle - éventuellement numéroter chaque rectangle découpé de l'image - et les faire passer les uns à la suite des autres dans le tuyau pour que le destinataire reconstitue la photographie à l'autre bout. Cette opération consistant à découper une information en petits bouts pour la transmettre via un canal réduit, de manière temporelle et linéaire c'est la sérialisation.
Le problème se pose typiquement de la même manière lorsque deux individus doivent communiquer des idées, ils sont obligés de passer par un canal étroit le temps. Si on peut opposer (à juste titre) la possibilité de faire des dessins pour communiquer une idée, il est néanmoins indéniable que lors de bien des situations (typiquement, la chasse), l'air et les vocalises sont bien plus pratiques et rapides pour communiquer. Or, les vocalises passent fatalement, par l'air, certes, mais surtout par le temps. La verbalisation ne consiste en rien d'autre que d'encoder une pensée, une idée, pour la transmettre via un canal étroit, séquentiel (le temps), pour qu'elle soit décodée et recomposée à l'autre bout.
 


Citation :
De fait, avec l'explosion de la parole, puis l'explosion de l'écriture et des mathématiques, est née une hypertrophie exponentielle de la logique digitale, découpant le monde de façon toujours plus complexe et atomique pour pouvoir le communiquer de manière toujours plus fine et détaillée, mais aussi le délimiter, le mesurer, le calculer. Notre vocabulaire n'est jamais que le maillage virtuel de notre représentation sérialisé de la réalité, un vocabulaire plus fin revient en réalité à augmenter la résolution, mais ce n'est jamais que de l'approximation. Aussi, comme il s'agit d'un encodage, il est indispensable que l'émetteur et le récepteur parlent le même langage, c'est à dire associent les mêmes idées aux mêmes mots (codes), de manière à ce que le récepteur puisse décoder l'information transmise par l'émetteur ( chose plus rare qu'il n'y parait, tant chacun à son propre entendement des mots, même si la plupart du temps, et sur les idées simples, le "déphase" n'occasionne que peu de mal-entendus ).
Ainsi est née l'illusion que les mots nous servent à réfléchir et que nous ne pouvons pas le faire sans eux: nous avons à ce point hypertrophié cette faculté à découper la réalité pour la communiquer, que nous avons finit par utiliser cette méthode pour communiquer avec nous-même. Illusions certes, mais très persistante, et finissant par effectivement faire ce qu'elle prétend faire, c'est à dire: penser à notre place. A force de se fonder sur la verbalisation pour penser le monde et la réalité, nous devenons vulnérable et "piratable" par ce biais, c'est le sujet du concept inventé par Orwell, le novlangue.
 
 
https://www.youtube.com/watch?v=CfCTejF234E


Citation :
Additif, multiplicatif, superposé et parallèle
Si la logique digitale soustrait/extrait, divise, sérialise et que la logique analogique est sa complémentaire, il était facile de deviner que cette dernière serait additive, multiplicative, superposée et parallèle et que son opérateur logique serait le ET. Dans la dichotomie hémisphère gauche / hémisphère droit, elle correspond à ce qu'on désigne comme "perception harmonique", "holistique", "vision globale", autant de barbarismes qui peinent à décrire quelque chose "d'inaudible" à notre logique digitale. .
  
Citation :
On l'aura comprit, parce-que cette logique est difficile à décrire formellement avec des mots à moins d'une pénible sérialisation, le recours à l'image, aux schémas et aux métaphores est si non indispensable, au moins une aide précieuse. Alors que peut bien vouloir dire une logique "additive" ou "superposée" ? En effet, bien que l'opérateur logique ET renvoie facilement à l'opération mathématique consistant en une addition, nous avons naturellement tendance à percevoir cette addition précisément de manière sérialisé, c'est à dire digitale: 3 + 5 + 9 + 7... A ce niveau là, "logique additive" ou "superposée" semble être un concept pour le moins impertinent.
Nous en passerons donc encore une fois par la métaphore technologique, mais cette fois ci du point de vue de l'artiste. Il est une notion commune des infographistes que d'empiler les calques, qu'est-ce que ça veut dire ? L'infographiste qui travaille sur une image dispose en réalité de plusieurs images superposées les unes par dessus les autres, chacune représentant une composante de l'image finale... Une manière simpliste de voir ce processus serait d'imaginer un puzzle, chaque pièce représentant une partie de l'image finale, mais ça ne correspondrait pas à la réalité, il s'agirait là encore d'une sérialisation. Non, il s'agit bien de plusieurs images superposées les unes aux autres, formant un tout. Voilà une illustration de la logique "additive". Dans cette forme de raisonnement, les idées et les choses ne sont donc pas décomposées et mise les unes à la suite des autres, mais superposées et recomposées.
L'image du sandwich n'est pas anodine, l'essence de cette logique se retrouve très bien dans la composition de plats cuisinés où les différents ingrédients sont assemblés et mélangés pour former un tout - si possible - harmonieux. Il n'est pas question ici de diviser, de séparer, de segmenter, mais au contraire de rassembler, unifier dans une cohérence globale harmonique. Cette addition successive d'éléments forme ce que nous appelons un produit c'est à dire une multiplication. Il est amusant d'ailleurs de noter que le terme multiplication peut se comprendre et s'entendre de deux manières différentes selon le contexte logique. Dans une logique digitale, la multiplication correspond à l'accroissement quantitatif, c'est à dire une augmentation du nombre d’éléments, elle est donc paradoxalement comparable à une division. Dans une logique analogique, la multiplication est le résultat de la combinaison de plusieurs additions, ce qu'on préfère donc appeler, un produit.
Mais voyons plutôt ce que nous dit la définition de "l'analogie": "Une analogie est un processus de pensée par lequel on remarque une similitude de forme entre deux choses, par ailleurs de différentes natures ou classes." Nous arrivons ici à un autre point complémentaire de la logique digitale de la logique analogique: Si la logique digitale voit les différences, la logique analogique voit les similitudes, les ressemblances.
Quel rapport entre voir les similitudes et la "multiplication", la "composition" ou la "superposition" ? Là encore, les graphistes et les dessinateurs en connaissent un rayon: C'est en superposant les éléments qu'on peut discerner les similitudes et par corollaire, comme dans l'image ci-contre, les différences. Si on peut désigner deux choses comme étant similaires, c'est bien parce-que nous opérons une superposition des deux éléments, la composante donnant alors un produit similaire aux deux (ou N) entrées de "l'équation"... De deux tableaux très similaires (comme dans le jeu des sept erreurs) on extraira les différences, et de deux tableaux très dissemblables, on extraira les similitudes. On comprends donc que la logique analogique, loin d'être une petite soeur futile qui accompagne la logique digitale est en réalité indispensable au moindre discernement.
De la perception à l’intellect
 Jusqu'ici j'ai surtout montré et expliqué les différences entre la logique digitale et la logique analogique grâce à la métaphore perceptive. En l'état, on pourrait supposer que la logique digitale reste plus performante à l'intellect abstrait tandis que la logique analogique s'accorde bien d'avantage aux perceptions sensibles et au concret. C'est du reste parfois ainsi qu'on décrit la dichotomie hémisphère gauche / hémisphère droit, bien que ce soit parfois inversé (et pour cause). En réalité, c'est beaucoup plus complexe que ça, et je ne m'aventurerais pas pour le moment à décrire le processus d'abstraction. Alors comment se "manifeste" cette logique analogique dans le stricte cadre de la pensée et du raisonnement ? Par exemple, par ce que nous appelons communément "l'association d'idée", qui procède du même principe que la dite "analogie" ou encore de la "métaphore".
Dans tous ces cas, si les idées et les concepts avaient des formes (ce qu'elles n'ont évidemment pas), la logique analogique les superpose et nous en extrayons les similitudes, nous les unissons, nous "créons des liens". La logique analogique est ce qui nous permet de composer, ni plus ni moins des réseaux structurés d'idées. C'est elle aussi qui fait émerger les ensembles et les sous-ensembles. C'est elle encore qui permet de mettre en parallèle, ou, de superposer, plusieurs hypothèses pour en produire un composite. En effet si la logique digitale ne supporte que la division et ne conçois que la contradiction par opposition, la logique analogique, elle, unie et conçois la superposition d'idée pour une composition. Et c'est là qu'on voit très vite la différence entre les individus qui favorisent la logique analogique, et ceux qui favorisent la logique digitale...
A suivre...

On voit bien que cette question de l’altérité soulève d’insondables questionnements qui développent notre faculté de juger.
 
Essayons d’appliquer cette approche à cette histoire de drones et voyons quels pourraient en être les indices et mots se superposant et tissant un scénario probable mais non garanti qui appellerait à un dépassement ontologique et des mesures drastiques.  C’est une approche tout à fait personnelle et qui n’a qu’une vertu exploratoire, en rien une certitude. Finalement, comme le chantait MC Solaar « l’univers est infini et dans l’immensité nous sommes tous riquiqui (ou plutôt réunis) » :
   
AR2192/ Priscilla C.Frisch/ "défaillance de l'arrêt d'urgence au cours d'un transitoire"/ Carrington/réseau/Barjavel/1859/Lockheed Martin/Transformateurs/société/résilience/Ravage/altruisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 249
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Mar 11 Nov 2014, 15:06

Je vous livre ici le dernier volet de cette arithmétique de la pensée. Vous trouverez ici une proposition d’approche de la réalité que l’on pourrait qualifier « d’ondulatoire » et qui n’est pas sans rappeler un des exemples données dans « Science and Sanity » de Kozybski, page 382 (Rappelons que ce bouquin est sorti en 1933 !) dans le chapitre intitulé VII Mechanism of time biding – On Abstraction-(J’ai développé sur un autre fil l’approche révolutionnaire de Korzybski sur les différentes classes de vie : Chemical Biding, Space biding, Time Biding décrites dans Manhood of Humanity en proposant même un stade supplémentaire que l’on pourrait appeler Spiritual Biding sur cette approche de montée en complexité à la manière des poupées russes dans l’interaction de la vie avec son support materiel/spirituel). Ci-joint une traduction rapide  du passage en question :
 
Citation :
Ce qui est important pour notre  s.r [0] c’est que nous réalisions le fait que les objets matériels bruts qui nous sont familiers ne sont pas seulement ce que nous voyons, nous percevons,… mais consistent en processus dynamiques de quelques structures extrêmement subtiles ; et que nous réalisions ensuite que nos « sens » ne sont pas adaptés pour enregistrer ces processus sans faire appel à l’aide de moyens neuronaux externes et des niveaux plus hauts d’abstraction.
Rappelons nous, dans cette approche, l’exemple familier d’un ventilateur rotatif, qui est fait de pales radiales séparées, mais qui, lorsqu’il tourne à une certaine vitesse, donne l’impression d’être un disque solide. Dans ce cas le « disque » n’est pas la réalité, mais une intégration nerveuse ou une abstraction des pales en rotation. Nous ne voyons pas seulement le « disque »  où il n’y a pas de disque mais, si les pales tournent suffisamment rapidement, nous ne pourrions jeter du sable à travers elles, comme le sable serait trop lent pour passer à travers étant percuté par une des pales.
Le disque représente un phénomène conjoint des pales en rotation et de la puissance d’abstraction de notre système nerveux, qui enregistre seulement les aspects macroscopiques et des vitesses plus lentes, mais non pas les activités plus fines et les niveaux plus subtils[1]. Nous ne pouvons pas blâmer « l’esprit limité » de ne pas être capable de distinguer les pales séparées, car les instruments physiques peuvent se comporter de façon similaire. Par exemple, les illustrations a et b (photos du ventilateur) sont des photographies d’un petit ventilateur que j’utilise dans mes cours, et l’appareil photo n’a pas enregistré lui aussi les pales. Il a seulement photographié un « disque »
Quelque chose de similaire peut être grossièrement présumé en ce qui concerne ce que nous appelons habituellement la matière. Celle-ci est composée de micro processus dynamiques,  similaires  aux pales tournantes de notre exemple ; et ce que nous enregistrons comme étant le « disque », peut-être  une table, une chaise ou nous-mêmes.
 
Voici le dernier volet de cette arithmétique de la pensée :
Citation :
L'Arithmétique de la pensée (Partie 3)
Par Pataproot le jeudi 6 novembre 2014, 08:41
 
Tout ce qui est rare est cher, Un cheval bon marché est rare.
Comme déjà évoqué, la logique aristotélicienne est d'essence digitale, nous allons voir pourquoi en tentant d'expliquer la naissance de cette formalisation. Avant toute choses il faut bien se mettre dans la tête qu'Aristote n'a pas inventé la logique, il n'a fait que tenter de la formaliser, autrement dit, de la rendre communicable et d'en faire un protocole, et nous avons là les premiers indices qui nous permettent de comprendre comment et pourquoi Aristote s'est fourvoyé, ainsi que pourquoi cette erreur s'est si bien pérennisé.
La première erreur d’Aristote est fort commune, il est parti du postulat positiviste que les faits sont soit vrais, soit faux. Mais pourquoi est-ce si commun ? Parce-que nous communiquons avec des mots, qui désignent eux-même des "états" ou des "faits" dépourvus de nuances, dont les plus communs, partagé par l'essentiel de l'humanité, sont oui et non. Or, nous l'avons vu, la verbalisation qui est d'essence digitale, ne connait rien à la superposition et pose les choses les une à coté des autres. En effet, dans un langage courent - dirons nous, paresseux - le vrai et le faux ne peuvent pas se superposer à moins de provoquer une avalanche d'explications subséquentes (tesselation du maillage verbal) à une proposition à priori impossible: "Tu vas bien ?" - "Oui et non" - "Comment ça, oui et non ?!" - "Et bien, blah, blah, blah...".
 
C'est la verbalisation de l'état des choses qui induit cette forme de raisonnement, car elle tronque les nuances, par simplification, par paresse. A partir de là, les catastrophes s'enchaînent et les faiblesses du model Aristotélicien sont désormais bien connus à travers les syllogismes, formes de mise en équation sérialisée, séquentielles, de forme grammaticale, d'un raisonnement logique fondée sur deux valeurs de vérités, qui aboutissent à ce qu'on appelle des paralogismes. En fait, Aristote n'a jamais quitté le domaine du discours, autrement dit, du verbal et donc du digital, c'est pourquoi sa logique est dépourvue de nuance, qu'elle n'admet aucune superposition d'état, et qu'elle est par ailleurs tout à fait compatible avec les mathématiques.
 
En effet, les mathématiques souffrent du même "handicap" de par leur nature même. Un nombre ne peut pas être égale à un autre, puisque c'est la définition même d'un nombre. Le résultat d'une équation mathématique ne peut pas être à la fois "2" et "5", c'est l'un ou autre, si on obtient deux résultats différents, c'est que nous nous sommes trompés quelque part. Il est donc tout naturel que les mathématiciens voient dans la logique aristotélicienne quelque chose de tout à fait valable, et même la seule chose valable, puisque tout leur art réside dans la détermination d'un résultat juste qui ne peut pas être "plusieurs choses à la fois".
Des scientifiques étrangement sous-doués.
Les sciences modernes - surtout les sciences dites dures, car les autres franchissent allègrement le pas - étant essentiellement constituées de mathématiques, donc de mathématiciens, il n'est guère étonnant que la logique aristotélicienne domine non seulement les raisonnements dits "scientifiques", mais aussi l'entendement du monde et de l'univers par ces dernières. On ne se détache pas comme ça d'une formation basée sur l'exactitude d'un résultat qui ne souffre d'aucune nuance. 2 + 2 = 4, c'est ainsi et pas autrement. On s'étonne peu alors qu'un "paradoxe" comme l'histoire du chat de Schrödinger ait fait coulé tant d'encre et déconcerté le monde scientifique en des proportions qui, si on y réfléchi, sont quelque peu exagérées par rapport à l'enjeu du dilemme.
En effet, le chat de Schrödinger n'est jamais qu'une illustration, parmi tant d'autres, non pas de l'étrangeté de l'univers, mais des limites de la logique aristotélicienne et du raisonnement digital quand à sa capacité à appréhender la réalité. Le chat de Schrödinger nous dit simplement : "Je ne suis ni mort ni vivant, je suis dans un état indécidable compte tenu de tes moyens de mesurer la réalité". Diantre, le monde scientifique découvrit soudain le "doute" et l'incapacité de fournir un résultat discret à une équation: Panique à bord. Le problème n'est pas si différent de celui de la quadrature du cercle et de la croyance naïve que tout peut être mit en équation et quantifié.
Le fait est - et c'est malheureux - que les scientifiques sont parmi les plus touchés par cette hypertrophie du raisonnement digital. Croyant ainsi instinctivement que le monde se décompose en propositions vraies et fausses, ils deviennent peu ou prou incapables de superposer les propositions et les théories, jusqu'à faire de cette "discipline" quelque chose d'abjecte, aussi abjecte que de prétendre qu'une équation peut avoir deux résultat vrais différents.
Un monde en superposition
Le raisonnement digital perçois le monde en dichotomie, et ne supportant pas la superposition, il oppose chaque proposition les unes aux autres sans jamais tenter de les concilier, ceci abouti à une forme de raisonnement pour le moins grossier dans certains cas qu'on pourrait qualifier de pathologiques. On appelle ça le manichéisme (bien que le manichéisme originel fut tout autre). Incapable de mettre en relation deux propositions, il se voit comme obligé de choisir entre l'une ou l'autre. On peut comprendre qu'une telle façon de penser le monde rende l’élucidation d'énigmes si non impossible, au moins très fastidieuses. Détailler les erreurs, impasses et limitations que fait naître ce mode de raisonnement pourrait prendre un livre entier, je ne m'y attellerait donc pas, pour plutôt détailler la spécificité d'un raisonnement analogique, ou plutôt, d'une bonne coopération entre raisonnement digital et analogique, car un raisonnement bien ficelé utilise les deux.
Comme nous l'avons vu, le raisonnement analogique a cette particularité de pouvoir superposer et de déceler les similitudes. Prenons alors l'exemple d'une enquête sur les traces d'un serial-chapardeur (évitons les contextes trop glauques). Au départ notre enquêteur, que nous nommeront Sherlock, ne fait que feuilleter les pages de faits divers de la presse locale. Il y découvre dans un premier temps un vol de bijoux dans un musé, puis quelques jours après, un vol de bijoux dans une bijouterie, et encore un peu plus tard, un cambriolage dans un manoir. A ce stade, si Sherlock était incapable du moindre raisonnement analogique, il ne serait même pas en mesure de faire le rapport entre ce qui est indéniablement trois fois la même chose: Un cambriolage. Mais Sherlock a un cerveau qui lui permet de superposer différents éléments, il va non seulement remarquer qu'il s'agit de trois fois la même chose (cambriolage), mais qu'en prime, dans au moins deux cas, il s'agit spécifiquement de bijoux.

 
Citation :
Comme le montre le graphique ci-contre, Sherlock a donc constitué trois réseaux d'idées indépendants correspondant aux trois affaires lues dans le journal, il a ensuite superposé ces trois réseaux pour discerner les similitudes, combinant ainsi les réseau qui n'en forment alors plus qu'un seul, plus complexe, fusion des trois qui étaient alors séparés. Ce jeu de superposition dynamique permet en réalité à Sherlock de formuler au moins trois théories différentes d'un seul coup:
[list=margin-top:0cm]
[*]Les trois affaires sont distinctes, les liens entre elles sont des coïncidences
[*]Il y'a deux affaires, une concernant deux vols de bijoux, l'autre concernant un cambriolage classique
[*]Les trois affaires sont liées, peut-être que le cambriolage du manoir concerne également des bijoux, mais nous ne le savons pas encore
[/list]
De cet état de superposition naît donc une incertitude, une indécidabilité. Plusieurs possibilités sont co-existantes et il est impossible de trancher faute d'informations supplémentaires, Sherlock est confronté au problème du chat de Schrödinger. Evidemment, pour un homme comme le commissaire Lestrade, les choses sont différentes, car lui sépare tout, et fait bien la différence entre chaque chose. Il est en face de trois affaires et le fait est que l'une se déroule dans un musé et l'autre dans une bijouterie suffit à exclure tout lien entre les deux. Le commissaire Lestrade est en prise avec son raisonnement par trop digital.
L'arbre des possibles

Citation :
Ce mécanisme (quel vilain mot) de mise en relation (mise en réseau) des idées fait émerger ce qu'on appelle communément un "arbre des possibles". Même si nous pouvons, dans l'exemple précédant, faire une petite liste de quelques possibilités, nous n'avons jamais qu’extrait, cerné et verbalisé que quelques possibilités.
En réalité, un arbre des possibles est, si l'ont peut dire, intriqué. Nous pouvons en extraire une quasi-infinité de combinaisons, tout comme nous pouvons choisir de sélectionner une partie d'une image: Même si les sélections peuvent se chevaucher partiellement, elle n'en forment pas moins à chaque fois un objet différent. Aussi, comme il s'agit en réalité d'avantage d'une image (un volume d'information) sa représentation la plus proche en terme digital est celle d'un réseau maillé, et non celle d'un arbre. En effet, le réseau maillé est a-centré, tandis que l'arbre a toujours une racine. Le raisonnement analogique ignore ce qu'est une "racine": le point de départ du "parcours du graphe" peut se faire de n'importe-où dans n'importe quelle direction, c'est non-linéaire.
L'intuition
Un raisonnement digital, et donc linéaire, fonctionne d'avantage comme une arborescence, un arbre décisionnel ou chaque proposition est comparée (opposée) pour en exclure l'une des deux (principe du tiers exclus), cette forme est facile à verbaliser, puisqu'elle est déjà sérialisée. Le raisonnement analogique, lui, fonctionne avec plusieurs réseaux maillés intriqués: le résultat reste "flou", ou plutôt, il reste complexe, souvent trop complexe pour être sérialisé, d'où une incapacité relative à cerner un tel panorama, une incapacité à le verbaliser. C'est peu ou prou ce qu'on désigne par l'intuition.
L'intuition, ressentis en tant que tel, n'est rien d'autre qu'un problème de traduction entre le raisonnement analogique et digitale. Si le raisonnement analogique parvient à extraire un schéma cohérent, la traduction sous une forme digitale, protocolaire, communicable et surtout, formalisable, reste impossible et il en résulte alors ce qu'on pourrait appeler une "impression" qui tient plus d'un ressentis que d'un véritable raisonnement formel, qui néanmoins, peut s'avérer très juste.
 
De la superposition à la logique multivalente
 


 
Citation :
Si la théorie des ensembles mathématique touche de près à cette notion de superposition, elle ne fait pourtant qu'effleurer le coeur du sujet: La superposition fait émerger la co-existence de plusieurs possibilité simultanément, et donc les deux antiques valeurs de vérité "vrai" et "faux" ne suffisent plus à décrire un tel état. C'est pourtant l'état logique dans lequel se trouve notre cerveau un nombre incalculable de fois, nous raisonnons à base d'états superposés constamment et la bascule dans un état "vrai" ou "faux" relève tout simplement du parti pris. Cet état de superposition est indispensable au maintient de ce qu'on appelle le doute, qui est en réalité moins une hésitation que le maintient d'un état de vérités superposées. Ainsi, si le zèbre est noir et blanc, il n'est formellement ni (tout) noir, ni (tout) blanc. Dire que le zèbre est noir (ou blanc), est alors ni vrai ni faux, ou vrai et faux à la fois. Dans les faits, il est seulement en partie noir (ou blanc). Dans un autre registre et en utilisant la même forme de raisonnement, il est possible qu'un electron ne soit ni une onde, ni un corpuscule, ni les deux à la fois, mais autre chose.
Une troisième et même une quatrième valence est donc indispensable pour le bon déroulement d'un raisonnement si il ne veut pas tomber sur des écueils grossiers. Inutile alors de se demander pourquoi ce type de logique est incontournable en cybernétique et en développement d'I.A, c'est le minimum syndical à l'émergence d'une forme d'intelligence. Difficile de croire que tant et tant de personnes (dont des individus de formation scientifiques) en sont encore à raisonner en terme bivalent, alors que des machines et des programmes sont conçus sur des bases plus complexes... La machine en dépasserait presque l'être humain, mais par quelle déchéance de l'être humain !
Boucler la boucle

 
Citation :
J'ai commencé cet exposé en parlant du cercle, je vais tenter ici de le terminer avec. En effet, quel peut bien être le rapport entre l'état superposé ou additif avec le cercle ? Le premier élément facile à mettre en relation est que le cercle, est par nature impossible à quantifier et le raisonnement analogique est de même nature, c'est pourquoi il fait naître des "impressions" (notez le rapport avec l'image) comme l'intuition. On pourrait dire que, comme l'acceptation courante de l'analogique, elle "fonctionne" en "grandeurs réelles".
On peut tenter une autre approche, que je qualifierais d'expérimentale, en sérialisant le cercle. Sérialiser un cercle, ou plutôt le faire passer par l'étroit canal du temps, c'est ce qu'on appelle une onde, c'est à dire une courbe d'infinie variations, alternantes, comprises entre un minimum et un maximum. C'est le résultat des fonctions Sinus et Cosinus, qui sont une forme de mise en équation du cercle. Le choix d'une amplitude comprise entre 1 et -1 est tout à fait arbitraire et on pourrait par exemple, choisir une amplitude qui va de 0 à 1, ou, de "faux" à "vrai".
Dans ce contexte ondulatoire, représentons nous les crêtes comme des 1/vrai et les vallées comme des 0/faux, nous obtenons une variable qui passe de "faux" à "vrai" et de "vrai" à "faux" constamment. Faisons alors le chemin inverse, accélérons cette "onde" à une fréquence telle qu'elle "change de forme" pour redevenir un cercle (c'est mathématiquement incorrecte, mais c'est une image), le vrai et le faux alternant alors de plus en plus rapidement dans le temps, ils finissent par devenir intriqués. Si ce signal commandait la couleur d'une diode luminescente, et que "vrai" était rouge, et le "faux" vert, nous commencerions par voir un clignotement rapide entre le rouge et le vert, jusqu'à l'obtention (en synthèse additive) d'un jaune[2].
Conclusion
Énumérer et expliquer les différents aspects de ces deux types de raisonnement pourrait prendre un livre entier. De la compression de données par l’allégorie et les paraboles comme vecteurs de blocs d'information trop volumineux à transmettre, à la différence entre les idéogrammes chinois, analogiques par essence, et la forme d'écriture syllabique, et les raisons de l'émergence d'une philosophie orientale fort différente de l'occidentale, ou même les différences de perceptions d'un individu à l'autre quand à son rapport aux autres, de la particularité, à l'ensemble, de "nos différences" à "ce qui nous réunis", on pourrait y passer des jours et des tomes entiers. Le mot de la fin est qu'il est urgent de se réapproprier ce "raisonnement analogique" et cette "logique multivalente", et peu importe comment on les nomme, peu importe comment on les désignes et les articules, car il s'agit avant tout de comprendre la manière dont un raisonnement efficient se déroule, et pourquoi un raisonnement par trop "digital" sombre si rapidement dans les paralogismes parfois sans s'en rendre compte. Le cerveau n'est pas un instrument, c'est un orchestre.
 
Voilà pour cette arithmétique de la pensée qui ne peut que contribuer à construire « un être au monde » différent et donc une politique toute autre. Je dirai que devant la conjonction des singularités qui se profilent (écologique, technologique, démographique), c’est notre bouée de sauvetage pour retrouver la Terre ferme de la raison et sortir de cet océan du non sens dans lequel nous a précipité la « catastrophe » consumériste meurtrière dont le premier acte, l’aiguillage loupé, a été cette première boucherie mondiale menée par les industriels et les banquiers[3] qui sont étrangement absents des commémorations actuelles (en terme de responsabilité j’entends)... 
Ce qu’il y a de plus fantastique, c’est que cette direction nous était déjà indiquée il y a plus de 80 ans dans la conclusion du bouquin de Korzybski « Science and Sanity », en 1933, qui militait déjà en faveur d’une arithmétique similaire. Coïncidence ? Les déclarations de ce génie n’ont pas permis d’endiguer la montée des totalitarismes dont rétrospectivement on mesure toute l’horreur aujourd’hui, peut être parce que les moyens de diffusion de l’époque et le caractère profondément novateur de cette pensée ont été un frein à sa percolation dans le monde, mais peut-être aussi par son caractère profondément révolutionnaire dont les méthodes révèlent l’ordre « mafieux » de nos sociétés. La situation a radicalement changé aujourd’hui et si les freins de l’ordre établi sont toujours présents ; nous disposons par contre d’un fantastique outil pour faire percoler cette pensée dans la société : INTERNET.  A l’heure où la peste brune est de retour alliée à la technologie numérique qui nous promet un enfer entropique que Dante lui-même aurait eu de la peine à imaginer, nous disposons de contremesures efficaces pour créer un monde qui ne soit plus basé sur la haine et la violence mais bien plus tôt sur la compréhension de l’autre.
Lisons plutôt Korzybski, paragraphe « Concluding remarks » de « Science and Sanity » pages 547 et suivantes.
Citation :
D’un point de vue non aristotélicien, une nouvelle ère du développement humain semble possible, dans lequel, par une simple analyse structurale et une révision linguistique, nous découvrirons dans chacun de nous des mécanismes sémantiques ignorés, qui peuvent être facilement influencés et contrôlés ; et nous découvrirons aussi, qu’un grand travail de prévention peut-être accompli.
Il semble  aussi que nous en découvrirons plus au sujet de la dépendance de la ‘nature humaine’ à la structure de nos langages, doctrines, institutions., et nous conclurons que pour le réglage, la stabilité., nous devons ajuster cette sémantique que l’homme a construit et inventée ainsi que les autres conditions en conformité avec cette ‘nature humaine’ nouvellement découverte.  Ceci nécessiterait, bien entendu, une révision rigoureuse scientifique, physico-mathématique, épistémologique, structurelle et sémantique de tous les intérêts humains existants, les tendances, les institutions,. Pour constituer à partir de ces spécialités une ‘science de l’homme’. Si une telle révision se produit assez tôt, elle pourra peut-être aider à ajuster pacifiquement les standards d’évaluation et à prévenir la répétition des protestations sanglantes des forces obscures aveugles contre des forces tout aussi aveugles des réactions et des pouvoirs existants.
Les forces de la vie, l’humanité, et le « time-binding » [4]  sont en désaccord ; dans un argot moderne, un ‘baston’ est imminent ; Cela arrivera, et personne ne peut le prévenir. Pour une compréhension non aristotélicienne, le seul problème d’importance est de savoir si ce ‘baston’  sera scientifique,  éclairé, ordonné, et pacifique avec un minimum de souffrance ; ou s’il prendra un tour aveugle, chaotique, idiot, sanglant et dilapidateur avec un maximum de souffrance.
Les problèmes de structure, de langage et de ‘conscience d’abstraction’  jouent un rôle  sémantique crucial. Pour être moderne, on doit accepter la métaphysique moderne et le langage moderne structurellement révisés. Jusqu’à maintenant, ces problèmes sémantiques ont été complètement ignorés selon l’éducation générale. C’est probablement dû au fait que dans une civilisation infantile et mercantile nous encourageons les techniques et les sciences appliquées, la médecine et la biologie., pour accroître les profits privés., et préserver ou augmenter les rangs des acheteurs. Mais nous n’encourageons pas  de la même façon les branches de la science comme les mathématiques, la philosophie mathématique, la linguistique les recherches sémantiques et structurelles., qui n’augmenteraient pas directement les profits ou le nombre de clients, mais qui pourraient cependant découvrir des moyens structuraux pour plus de bonheur pour tous.
Accidentellement-et l’on recommande ceci à l’attention des économistes-la loi classique de ‘l’offre et de la demande’ est structurellement et sémantiquement une loi bestiale, qui dans une civilisation humaine adulte doit être reformulée.  En fait, une civilisation humaine adulte ne peut pas être du tout produite si nous préservons de telles ‘lois’ fondamentalement bestiales. Dans le monde animal le nombre des individus ne peut croître au delà de ce que les conditions données permettent. Les animaux ne peuvent produire artificiellement.
Ce n’est pas le cas avec notre monde humain. Nous produisons artificiellement car nous sommes des time-binders (des liants du temps traduction mot à mot mais se reporter à la note 4), et nous tous tenons debout sur les épaules d’autres et sur les travaux des morts. Nous pouvons sur peupler ce globe comme nous l’avons fait. Notre population n’est pas contrôlée par une nature nue, mais elle peut s’accroitre considérablement. Dans le monde animal, les populations sont régulées par la fourniture de la nourriture., et non par les conditions imposées par les animaux sur cette fourniture. La loi animale de l’offre et de la demande est stricte. Dans une classe de vie humaine, qui peut produire artificiellement, la production devrait satisfaire les besoins de tous, ou leur population devrait être contrôlée jusqu’à ce que les besoins de tous puissent être comblés. L’application de lois bestiales sur nous mêmes rend les conditions très complexes, et elles sont préjudiciables à la plus part, sinon à tous. Il est aussi facilement compréhensible qu’il en soit ainsi. Les ignorants et les manipulateurs aristotéliciens des puissants symboles ont démontré leur dangerosité lorsque nous ne réalisons pas le rôle sémantique écrasant et l’importance des symboles dans une classe symbolique de vie.
Une autre application intéressante de la conscience abstractive nous est donnée par notre attitude en ce qui concerne l’argent, les bons du trésor, les titres de propriétés,. L’argent représente un symbole pour toutes les caractéristiques de time-binding[4] de l’humanité. Les animaux ne l’ont pas.  Sans aucun doute les abeilles produisent du miel, mais ce produit des abeilles ne constitue pas un bien jusqu’à ce que l’homme mette les mains dedans. L’argent n’est pas comestible ni habitable. Il est sans valeur si d’autres personnes refusent de le prendre. La m.o (pour multiordinality : multiordinalité) de la réalité derrière le symbole se trouve dans l’acceptation humaine. La valeur derrière le symbole est doctrinale. Fido[5] ne fait pas de différence entre les différents ordres des abstractions. Si nous le copions, nous vénérons le symbole seul. ‘Dans l’or nous croyons’  devient la devise, avec toutes ses identifications et ses conséquences destructrices. Smith ne devrait pas identifier la multi ordinalité derrière le symbole avec le symbole. Il est étonnant, voir même tragique, d’observer comment le fameux « homme pragmatique » fait commerce la plus part du temps avec des valeurs imaginaires, pour lesquelles il est prêt à vivre et à mourir. Lorsqu’il est au sommet et qu’il joue de façon ignorante avec les symboles, malgré la multi ordinalité des réalités qui se cachent derrière eux, il conduit la civilisation aux désastres. L’histoire est remplie d’exemple comme celui-ci.
 
 
A la conjonction des singularités, ajoutons celle que l’on pourrait appeler la singularité politique de ce XXIième siècle débutant. En cela, la question ufologique, loin d’être une obscure mouvance « ésotérique » que le système de contrôle dominant voudrait nous faire accroire, elle se révèle en fait un véritable vecteur « exotérique » de révolution  et de changements qui va bien au delà de son domaine propre.
Resistance.
 
[0]Pour réactions sémantiques. Grossièrement ce terme fait référence à toutes les réactions au langage qu’une personne expérimente. Korzybski les considère comme les unités principales de la psychophysiologie ; le terme fait référence à la fois aux réactions internes provoquées par le langage (les pensées, les sentiments, les émotions, les réactions nerveuses, etc.) aussi bien que les réactions externes (les comportements, les actions, etc.).
 
[1] Cela débouche d’ailleurs sur une représentation de la réalité où le temps encore une fois joue un rôle cardinal et soulève la question des représentations de cette réalité par des espèces équipées de façon différente en terme de moyens de perception et de système nerveux central. Un champ de recherche particulièrement fécond où il faudrait convier la gent animale à nous faire partager ses représentations de la réalité à travers peut-être les systèmes de représentations virtuelles informatiques. Pour sûr une plongée qui nous permettrait d’appliquer le principe de Copernic dans notre représentation de la réalité et une aide précieuse pour comprendre l’altérité. Encore une fois des auteurs de notre bonne planète ont été précurseurs (cf Jakob von Uexküll avec la notion Umwelt, univers propre à chaque espèce et l’exemple particulièrement pertinent que l’on trouve dans Mille plateaux de Gilles Deleuze et Guattari à propos de la Tique)
 
[2]
Autant l’approche de Korzybski que celle de notre auteur se rapproche d’une certaine façon de la structure interne de l’univers évoquée par les ummites avec notamment cette notion d’IBOZOO UU dont il faut lire en particulier le courrier D59-3.
http://www.ummo-sciences.org/fr/D59-3.htm
Bien entendu ce rapprochement est inconcevable pour les  ATE[6]
 
[3]
En ces temps de  centenaire où l’on commémore le quotidien des soldats de la grande boucherie mais finalement assez peu son origine, il est bon de relire Anatole France à la une de l’humanité du 18/07/1922 :
« On croit mourir pour la patrie, on meurt pour les industriels ». Les conditions ont-elles radicalement changé aujourd’hui ?
La phrase dans son contexte :
Citation :
"on y verra notamment ...que la guerre mondiale fut essentiellement l'oeuvre des hommes d'argent; que ce sont les hauts industriels des différents Etats de l'Europe qui, tout d'abord la voulurent, la rendirent nécessaire, la firent, la prolongèrent. Ils en firent leur état, mirent en elle leur fortune, en tirèrent d'immenses bénéfices et s'y livrèrent avec tant d'ardeur, qu'ils ruinèrent l'Europe, se ruinèrent eux-mêmes et disloquèrent le monde."
"Ainsi, ceux qui moururent dans cette guerre ne surent pas pourquoi ils mouraient. Il en est de même dans toutes les guerres.  Mais non pas au même degré. Ceux qui tombèrent à Jemmapes* ne se trompaient pas à ce point sur la cause à laquelle ils se dévouaient. Cette fois, l'ignorance des victimes est tragique. On croit mourir pour la patrie; on meurt pour des industriels.

"Ainsi, ceux qui moururent dans cette guerre ne surent pas pourquoi ils mouraient. Il en est de même dans toutes les guerres.  Mais non pas au même degré. Ceux qui tombèrent à Jemmapes* ne se trompaient pas à ce point sur la cause à laquelle ils se dévouaient. Cette fois, l'ignorance des victimes est tragique. On croit mourir pour la patrie; on meurt pour des industriels.

« Ces maîtres de l'heure possédaient les trois choses nécessaires aux grandes entreprises modernes: des usines, des banques, des journaux. Michel Corday nous montre comment ils usèrent de ces trois machines à broyer le monde."
 
http://data.over-blog-kiwi.com/0/55/29/33/201311/ob_8d4fed_18-juillet-1922-anatole-france.pdf
 
[4] http://esgs.free.fr/fr/tb.htm
 
 
[5] “Fido”-fido theory of meaning
http://www.blackwellreference.com/public/tocnode?id=g9781405106795_chunk_g97814051067957_ss1-50
 
[6]
   
ATE acronyme pour Abruti par le Tiers Exclus, ici dans le sens d’un état réversible mais il est vrai que certains s’y complaisent ad vitam aeternam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nycolas
Equipe du forum
Equipe du forum




Masculin Age : 44
Nombre de messages : 661
Inscription : 30/12/2009
Localisation : Saint-Etienne
Emploi : Ecrivain
Passions : Ecriture...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   Jeu 13 Nov 2014, 00:28

Alors, tout d'abord, je voudrais dire que j'ai suivi ce sujet depuis le début. C'est comme toujours assez passionnant, et je demeure assez admiratif du contenu. Beaucoup de choses dites ici me parlent profondément, et il y aurait énormément à dire, seulement il serait très fastidieux de faire part de toutes les remarques qui m'ont traversé l'esprit au fur et à mesure, d'autant que je n'ai rien noté.

Je fais une première remarque préliminaire : aborder ce genre de sujet sur un forum relève d'une certaine ambition. Ambition d'un style particulier, qui égarera beaucoup de monde, et c'est bien dommage, mais je crains que ce soit inévitable.

Ceci étant dit, heureusement que vous le faites quand même, depuis un certain moment et à travers différentes problématiques toujours pertinentes. Bon ok, finie la flagornerie, j'essaye de me mouiller un peu.

Je ne sais pas trop par quoi commencer, alors je vais faire avec ce qui vient à mon esprit généraliste et perfectionniste d'écrivain parfois confus, mais toujours très intéressé par les conceptions non-conventionnelles.

Ce qui me vient en premier, c'est le film de Ron Howard, "A Beautiful Mind", qui retrace de manière romancée la vie du mathématicien et économiste John F. Nash. Cet homme, qui a traversé l'essentiel de sa vie en souffrant de schizophrénie à tendance paranoïaque, a appris à contrôler ses troubles au fil de l'expérience qu'il s'en faisait, apprenant à trier le réel des hallucinations. Il a cependant du être hospitalisé et suivre des traitements médicamenteux lourds pendant de nombreuses années avant de s'en montrer capable, et d'en sortir vieilli et diminué. Il nous livre malgré cela une réflexion personnelle très intéressante, au terme de cette expérience. De sa page wikipédia, je retiens notamment ce passage :

Citation :
Nash has suggested hypotheses on mental illness. He has compared not thinking in an acceptable manner, or being "insane" and not fitting into a usual social function, to being "on strike" from an economic point of view. He has advanced evolutionary psychology views about the value of human diversity and the potential benefits of apparently nonstandard behaviors or roles.

Je ne m'étale pas sur les détails qui seraient à développer à ce sujet pour ne pas être trop long, pour soulever le point essentiel et qui est pour moi une évidence. Cette histoire de personnalités, de rôles, et de comportements "non-standards", et des bénéfices qu'ils peuvent apporter. Je ne vais pas refaire l'éternelle réflexion sur la concomitance entre génie et folie qui est un plus un cliché qui se vérifie occasionnellement qu'une règle. Il n'en est pas moins vrai que, dès qu'un individu a une personnalité ou un comportement qui dérange, il est très facilement écarté, discrédité, voire carrément oublié. On pourrait citer Jean-Pierre Petit dans le domaine de l'ufologie, et bien d'autres, dans toutes sortes de domaines afférents à la science, mais aussi hors de celle-ci.

Ce n'est pas vraiment le sujet ici, mais l'on pourrait se demander pourquoi, à notre époque, il n'y a plus, apparemment, de "génies" scientifiques à la manière d'Einstein. Il faut sans doute y voir un symptôme de cette tendance à rejeter d'office ce qui est, et ceux qui sont "non-standards". Dans un monde surpeuplé, le système opère un calibrage, et rejette les oeufs qui ne sont pas de la bonne taille ou de la bonne forme...

Tout cela pour m'amener à dire une chose à propos de quelque chose que vous avez dit :

Citation :
Ce qu’il y a de plus fantastique, c’est que cette direction nous était déjà indiquée il y a plus de 80 ans dans la conclusion du bouquin de Korzybski « Science and Sanity », en 1933, qui militait déjà en faveur d’une arithmétique similaire. Coïncidence ? Les déclarations de ce génie n’ont pas permis d’endiguer la montée des totalitarismes dont rétrospectivement on mesure toute l’horreur aujourd’hui, peut être parce que les moyens de diffusion de l’époque et le caractère profondément novateur de cette pensée ont été un frein à sa percolation dans le monde, mais peut-être aussi par son caractère profondément révolutionnaire dont les méthodes révèlent l’ordre « mafieux » de nos sociétés. La situation a radicalement changé aujourd’hui et si les freins de l’ordre établi sont toujours présents ; nous disposons par contre d’un fantastique outil pour faire percoler cette pensée dans la société : INTERNET.  A l’heure où la peste brune est de retour alliée à la technologie numérique qui nous promet un enfer entropique que Dante lui-même aurait eu de la peine à imaginer, nous disposons de contremesures efficaces pour créer un monde qui ne soit plus basé sur la haine et la violence mais bien plus tôt sur la compréhension de l’autre.

Korzybski a donc écrit ce livre en 1933. Je suis persuadé que si l'on cherche dans l'histoire des sciences et dans l'épistémologie, on trouvera trace de nombreuses idées aux implications faramineuses, qui ont été laissées aux oubliettes. Si je me creusais la tête, j'en trouverais sans doute assez facilement plusieurs qui me viendraient à l'esprit, mais j'en viens aux faits.

Si la société humaine agit comme un filtre à idées, il y a fort à parier que les arômes qui resteront après la percolation seront d'abord ceux acceptés par la "masse", dans laquelle s'infiltreront éventuellement des subtilités indistinctes d'origine non-contrôlée. Autrement dit, le "génie" n'est jamais absent, mais à moins de se faire remarquer, il passe en dernier. C'est à mon avis pourquoi il faut parfois très longtemps, sinon une éternité, pour que les meilleures finissent, éventuellement par faire leur chemin. La médiocratie.

Ça, c'est pour la partie plutôt pessimiste.

Maintenant, c'est un débat que j'ai souvent eu avec un ami, qui soutient que, de son point de vue, l'homme n'a pas foncièrement évolué depuis l'âge des cavernes. Il serait toujours le même tissu d'instincts manipulables et d'émotivité primaire, parvenant à écraser toute rationalité réelle. C'est un point de vue, très spinoziste, d'ailleurs. Ne pourrait-on considérer qu'il est à la fois vrai et faux ? Inutile de rappeler l'ascendant que le marketing peut avoir sur les masses... et les individus.

Pour ma part, je m'appuie sur un autre raisonnement, qui me mène à la version un peu plus optimiste.

Si les meilleures idées, intuitions et pratiques, telles que la logique tétravalente que vous prêtez notamment au bouddhisme (qui m'est très cher en tant que chemin de sagesse, et nettement moins en tant que religion potentiellement aussi abrutissante qu'une autre), ont existé de tout temps (1933... -500 avant JC pour Siddhartha, alias Bouddha, -30 000 ans pour la capacité auto-hypnotique humaine), et qu'elles n'ont jamais dominé une population, c'est qu'il doit y avoir une raison. Bonne raison ou fatalité, je ne saurais dire...

Tout se passe comme si les masses avaient réellement besoin de pain, de jeux, et de dogmes religieux, pour foutre enfin la paix à ceux qui cherchent (la fortune, la sagesse, la vérité, que sais-je). Il n'empêche, et n'en déplaise à mon ami, que l'homme trouve, pas toujours, mais souvent, des solutions à ses problèmes. Et ce sans avoir nécessairement besoin d'évoluer sur le plan biologique. Il y a donc de l'espoir, mais... chaque révolution conceptuelle apporte son lot de problèmes. De là à se demander quels problèmes amènerait le paradigme d'une nouvelle conscience de nature davantage analogique, il n'y a qu'un pas, mais ce n'est pas le moment.

Le monde anglo-saxon, toujours friand de bidules et gadgets abstraits applicables à la société, a un jour mis le doigt sur la notion de "spirale dynamique". J'ignore si vous connaissez.

http://en.wikipedia.org/wiki/Spiral_Dynamics

Je ne vais pas entrer dans les détails, ce qui serait trop long, et je n'ai lu sur le sujet que le seul livre en français qui semble avoir été écrit dessus. Pour résumer assez vite, il s'agit d'un crible inventé par le psychologue Clare W. Graves dans les années 70. Cette grille de lecture dépasse cependant le cadre de la psychologie, à l'instar de certaines théories de John F. Nash dont je parlais plus haut, et c'est ce qui la rend instructive. Elle peut en effet s'appliquer aux individus, mais aussi aux sociétés, aux groupes en général, ainsi qu'à d'autres systèmes.

Là où j'aime cette approche, c'est qu'elle fournit une cartographie des sociétés humaines, sur le plan de la conscience. Elle est bien sûr perfectible, comme tout système humain l'est, veuillez agréer, etc.

Pour resituer mon propos par rapport au vôtre autour de cette "spirale", voilà ce que j'ai à dire.


La spirale étant une holarchie, chaque niveau de conscience inclut les niveaux de conscience précédents, c'est à dire que l'on y procède comme sur une échelle, et que chaque barreau est indispensable à l'accession à un niveau "nouveau" (pour éviter de dire "supérieur"). Dans toutes société humaine, il existe des individus de tous les niveaux de conscience possible (y compris probablement des niveaux non encore décrits dans ce système). Cela peut paraitre une lapalissade de dire qu'il faut avoir construit des fondations pour pouvoir faire un premier étage, puis un second, mais ça me parait quand même utile de le dire.

Mais, et c'est ce qui est à mon avis important de saisir, même si c'est également assez évident et intuitif, c'est qu'une société se maintient elle aussi à l'un des niveaux de la spirale, et ce, généralement en fonction non pas de la conscience moyenne dans sa population, mais selon la doctrine en vigueur au sein de celle-ci, et qui peut être imposé par toutes sortes de moyens : coercition, manipulation, inertie (statu quo), etc. Il est important de saisir qu'un "paradigme social" tel que la "démocratie" peut s'imposer selon la dynamique de la spirale, de la même manière qu'une doctrine dictatoriale. Seul le style, et donc éventuellement les moyens, changent.

Il est intéressant de noter à ce stade que, au sein d'une société, les groupes qui la composent vont avoir naturellement tendance à s'agréger en fonction de la doctrine ou du paradigme dominant.

Concrètement, nous vivons dans une société où domine le "même orange/stratégique", où dominent notamment les concepts de profit et de scientisme. C'est là où la spirale alimente votre réflexion sur la possibilité ou la probabilité d'un changement de conscience ou de paradigme.

La preuve que mon ami n'a pas entièrement raison sur le fait que l'homme n'évolue jamais, hors du plan biologique, c'est la spirale qui la fournit (outre l'évidence que chacun peut constater de ses yeux). L'homme est passé d'une conscience superstitieuse a une conscience scientiste en quelques millénaires. Certains peuples humains vivent toujours selon les consciences les plus basses dans l'holarchie de la spirale, et cependant, ils sont en mesure d'accéder, au prix d'un choc culturel, à notre niveau de conscience, car, en vérité, ces niveaux préexistent au sein de l'esprit humain. Seul le potentiel des individus, ainsi que leur aptitude à adopter un nouveau niveau de perception des choses, varie, suivant l'étude menée par Clare W. Graves. C'est un peu ce que vous dites vous-mêmes : certains demeurent indéfiniment dans un état de blocage.

Entrons un peu dans les détails. La pensée pseudo-sceptique (j'allais écrire pseudo-scientiste), est typiquement de l'ordre du scientisme que l'on rencontre dans le "meme orange". Cette pensée scientiste, caractérisée par son dualisme en effet manichéen, subsistance du manichéisme "inventé" lors de l'accession au meme précédent (bleu, selon la convention adoptée), est la marque de ce stade de la conscience, bien qu'il puisse se maquiller de diverses manières qui peuvent égarer le profane, tel que la quête de caution scientifique que l'on rencontre dans le milieu new age, ou encore l'application de méthodes managériales au sein des entreprises, qui relèvent du mécanisme cartésien.

C'est ce qui explique qu'il soit illusoire de convaincre un scientiste enfermé dans ses certitudes, comme un pseudo-sceptique lové dans son zététisme stérile. Cela illustre toutes les limites de la pensée scientifique dominante dans notre société, qui est souvent, en fait, pseudo-scientifique, ou disons, pauvrement scientifique. On en est toujours, en fait, à combattre les niveaux précédents de la spirale, ce qui freine considérablement l'innovation dans le domaine de la pensée.

Or, la pensée de Korzybski semble se situer au moins 2, voire 3 niveaux au-dessus, et il est notoire, selon Graves, que tout individu adoptant une posture plus d'un seul niveau de conscience au-dessus de la conscience générale, aura le plus grand mal à se faire entendre.

Par ailleurs, ce dont nous parlons ici relève de concepts qui sont au moins dans le meme jaune :

Citation :
"Accept the inevitability of nature's flows and forms"
"Focus on functionality, competence, flexibility, and spontaneity"
"Find natural mix of conflicting "truths" and "uncertainties""
"Demand integrative and open systems"

Pour n'en citer qu'une partie. Il n'y a presque pas besoin de commenter. On retrouve les notions d'acceptation de l'incertitude, de vérités conflictuelles, mais aussi de souplesse intellectuelle conforme au mouvement naturel des choses et l'exigence de système ouverts et "intégrants", par opposition à une pensée duelle qui tourne en rond sur elle-même.

Il va de soi que pour en arriver là, il faut libérer son intuition, chose impossible dans le cadre de la pensée scientiste, qui refuse obstinément de s'intéresser à tout ce qui lui parait trop étrange, qu'elle qualifie de ridicule en se repliant dans un déni assez stupéfiant pour celui qui n'a pas intégré cette notion d'écart entre des niveaux de conscience.

Bon, mais où est-ce que je veux en venir ? Et bien, c'est qu'il ne s'agit pas que de méthode. Il s'agit bien d'une question de conscience, et donc, quelque part, de spiritualité. Or, l'évolution spirituelle implique de se détacher de ce que l'on croit savoir, et de ce que l'on croit avoir acquis, et cela, ne le cachons pas, peut-être des plus difficiles. Il ne s'agit pas ici de dire puérilement "mouarf, ce scientifique, il a un meme vraiment trop bas, quel clochard", bien que, et je le confesse moi-même, le mépris soit si tentant qu'on y cède quand même.  Il s'agit au contraire plutôt de réaliser qu'accéder à une nouvelle compréhension des choses, plus complexe, plus riche, plus nuancée, plus incertaine, ne va pas naturellement de soi.

Mais ce n'est pas impossible. Vous parliez d'internet. J'ai dit que la spirale dynamique permet de passer au crible des outils ou des systèmes. Essayons avec celui-là.

Citation :
"Blending and harmonizing a strong collective of individuals"
"Expanded use of human brain/mind tools and competencies"
"Global networking seen as routine"

Il s'agit du niveau turquoise, encore au-dessus du meme jaune. Ces caractéristiques sont, indubitablement, disponibles à travers l'outil internet. Ceci signifie-t-il que l'outil a le potentiel de hisser le niveau de conscience général en direction des memes jaune et turquoise, c'est à dire le second "tier" de la spirale dynamique ? Assurément.

Mais il y aura toujours une masse de gens pour ne faire que des selfies et des apero-facebooks... L'outil n'est pas tout, il ne dépend que de comment on l'utilise (et de comment on permet aux gens de l'utiliser, en l'éduquant, ou en censurant l'outil)... Internet est donc clairement l'un des enjeux à privilégier et à préserver des dérives, pour espérer se rapprocher de la pensée complexe et nuancée que nous ne pouvons, selon moi, qu'espérer...

Bon, je pense que je suis allé assez loin pour cette fois, et que mon pavé aura concurrencé les vôtres, avec bonheur, espérons-le.

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seilenos.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phénomène OVNI et dimension politique.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Phénomène OVNI et dimension politique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Phénomène OVNI et dimension politique.
» Emission quebecoise: Constatations du phénomène Ovni
» Topic unique: Vente, Echanges et recherches de livres sur le phénomène ovni
» ovni tv radio: Les Médias et le phénomène ovni: pourquoi tant de trouble?
» Impact initiatique du phénomène OVNI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Ovni :: Sociologie, science-fiction et ovni-