Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      

Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
En 1977, le 26/09 Brigade de Segonzac (16) taux de Radioactivité anormalAujourd'hui à 13:19Boizécloulumières rouges oranges très vives (22/04/2017-21h32 à 21h47)Aujourd'hui à 12:30Polyèdre57M.A.J. Les ovni dépendent-ils des conditions météorologiques ? Avec l'intervention d'ODHTvAujourd'hui à 11:38LorelinePensez-vous que l'existence des ET nous sera bientôt révélée par les gouvernements ?Aujourd'hui à 08:26martinCe n'est pas un clip de science- fictionAujourd'hui à 04:15Thierry-BOvni: Les témoins en live !Hier à 14:29Polyèdre57Qui connait le devenir du magazine "lumieres dans la nuit" ?Sam 18 Aoû 2018, 23:15Polyèdre57Topic musical ayant rapport au phénomène ovniSam 18 Aoû 2018, 15:31Polyèdre57hemerotheque espagnoleVen 17 Aoû 2018, 22:50Polyèdre57Le Crash Ovni de Roswell qu'en pensez-vous?Ven 17 Aoû 2018, 18:45martinLe GEIPAN et son traitement du phénomène OvniVen 17 Aoû 2018, 18:02Polyèdre57le cas pascagoulaVen 17 Aoû 2018, 11:59Polyèdre57Survols de centrales nucléaires : ovni ou drones?Ven 17 Aoû 2018, 11:11martinLorraine: les membres de cette régionMer 15 Aoû 2018, 22:51Polyèdre57videos youtube russie chineMer 15 Aoû 2018, 16:25anakinneo2018Bonjour depuis l'Angleterre! My introductionMer 15 Aoû 2018, 15:56Loreline[Speculations] vol mh370 intriguantMar 14 Aoû 2018, 22:08Pierre.BFrance Inter "Le temps d'un bivouac" : La géographie des OvnisMar 14 Aoû 2018, 19:09Loreline2018: le 09/08 à 21h45 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à Valréas -Vaucluse (dép.84)Lun 13 Aoû 2018, 23:16wilCape d'invisibilitéLun 13 Aoû 2018, 21:18Hocine"L'Univers serait une machine à créer la vie" RMC McommeMaïtenaLun 13 Aoû 2018, 12:25LorelineDyatlov - OVNI ou affaire militaire?Lun 13 Aoû 2018, 11:54Nanou Ti!!!!!!!!!!Dim 12 Aoû 2018, 23:22LorelineRhône-Alpes: les membres de cette régionDim 12 Aoû 2018, 15:52Polyèdre57Détection des extraterrestres : l'échelle de Rio a été redéfinieDim 12 Aoû 2018, 15:43Pierre.BUne étrange lueur rouge à la surface du Pacifique...Dim 12 Aoû 2018, 13:54Polyèdre57L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?Dim 12 Aoû 2018, 13:53Claude.TTopic: les différents spécialistes du forumSam 11 Aoû 2018, 19:18StarfullOVNIs en Australie - Divulgation en 2012 des archives gouvernementales. Sam 11 Aoû 2018, 17:43Loreline(Topic unique): Etude des méprises vos documents et expériencesVen 10 Aoû 2018, 17:22Polyèdre57le mystère des pyramides Jeu 09 Aoû 2018, 21:45AndromaqueIl est difficile de croire que la vie n'ait atterri que sur notre planèteJeu 09 Aoû 2018, 13:19HocineAutres Dimensions avec Jacques F. VALLÉEMer 08 Aoû 2018, 23:56irvingquesterFrançoise Combes, imaginer l'universMer 08 Aoû 2018, 10:02LorelineLa comète Panstarrs arrive...Mar 07 Aoû 2018, 22:30Polyèdre57A l'instant sur C8 : Sommes-nous (vraiment) seuls dans l'univers Mar 07 Aoû 2018, 12:59Hocine1991: le 11/11 à 22h30 - Ovni en Forme de triangle - toulon -Var (dép.83)Mar 07 Aoû 2018, 12:00bigfishQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesDim 05 Aoû 2018, 20:23LorelinePAN émission télé Grand Format M6 16h45 le 29/07/2018Dim 05 Aoû 2018, 13:53StarfullCoucou me voilouDim 05 Aoû 2018, 13:50Starfull2018: le 28/07 à 23h15 - Boules lumineuses - Ovnis à feves -Moselle (dép.57)Dim 05 Aoû 2018, 09:21bigfishhélicopteresDim 05 Aoû 2018, 00:43anakinneo2018bolides fireball et autres brolsDim 05 Aoû 2018, 00:29anakinneo2018Témoignage d'un objet posé au sol en Haute GaronneVen 03 Aoû 2018, 13:04Icare31Un autre témoignage sur un OVNI au même endroitVen 03 Aoû 2018, 12:47Icare31Pensez-vous qu'un ovni puisse être invisible matériellement pour passer inaperçu de l'œil humain ?Mer 01 Aoû 2018, 20:05HocineUn ovni à la une d'un journal régional ?Mer 01 Aoû 2018, 09:54Polyèdre57L'éclipse de la lune au coeur de l'orageMar 31 Juil 2018, 18:43Polyèdre57ovni charleville mezieresMar 31 Juil 2018, 17:17Polyèdre57anomalie russeSam 28 Juil 2018, 16:48Polyèdre57GOOGLE MAPS A PHOTOGRAPHIÉ Sam 28 Juil 2018, 11:43Polyèdre57 MAJ : JTOvni en France de Juillet ODH Tv. Ovni/Oani dans l'histoire Tv 2018Sam 28 Juil 2018, 11:21Polyèdre572010: En août - Flash lumineux blanc - Vendée - (85)Ven 27 Juil 2018, 12:36PAULODICIcomme ^prévu depuis 2004Jeu 26 Juil 2018, 20:45Polyèdre57BLUE BOOK PROJECT - Série produite par Robert Zemeckis - History ChannelJeu 26 Juil 2018, 00:13anakinneo2018Deux émissions radio avec Joël Mesnard en intervenant 4 et 5 avril 2011Mer 25 Juil 2018, 19:40Polyèdre57Xavier Passot Geipan: "On voit des ovnis chaque jour"Mer 25 Juil 2018, 18:28Polyèdre57le bureau des OVNI britannique nous révèle tout enfin presqueMer 25 Juil 2018, 17:55anakinneo20182017: le 10/08 à 22h30 - Boules lumineuses en file indienne - Ovnis à Flers-En-Escrebieux - Nord (dép.59)Mer 25 Juil 2018, 00:16Polyèdre57: le / à vers 23h00/00h00 - Une soucoupe volante - Ovnis à Chailles -Loir et Cher (dép.41)Mar 24 Juil 2018, 20:34chrisdu41
Menu du Site










Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 69
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

Ovnis En 1989 les témoignages de cette année

le Lun 28 Déc 2009, 10:45
1989, mars

BELGIQUE, Antwerpen

Une enseignante de 45 ans, se rendait vers 14 heures à la banque dans la Brederodestraat (sud, mais plein centre ville) et devait sur le même trajet reprendre son petit garçon à la garderie (cfr Tin Vankerkom: sa petite fille à l'école maternelle) . Pour une raison inconnue elle sortit, alors qu'il s'agit d'une personne équilibrée, sérieuse et pondérée, précipitamment, sans sa veste alors qu'il fit frais, et prit un raccourci à l'arrière du musée des Beaux Arts. Là, elle vit un ovni au-dessus du musée, qui vola jusqu'à trois fois vers elle, il dégageait une lumière bleue et une certaine chaleur, ce qui remplit le témoin d'une sorte de bonheur. Tout à coup elle se retrouva à bord. Elle fut forcée de se déshabiller et de s'allonger sur une table de gynécologie, où des petits êtres hauts d'1 m 20 l'examinaient. Le chef se présente, le témoin l'appelle "Bleu". Avec lui elle fit un voyage à travers l'univers, elle vit une image de l'Amérique coupée en deux parties, au travers du continent. On l'amena auprès d'un être sacré dont elle estime l'âge à environ 300 ans. Il gisait dans un cercueil, mais pendant qu'elle le regardait, il rajeunissait. Plus tard elle se retrouvait à nouveau en ville, à une centaine de mètres de l'endroit où elle fut enlevée: l'enlèvement avait duré un certain temps, car à présent la banque était fermée. ( l'enquête de Tin Vankerkom dit: il était 15 h 45... les banques ne ferment pas si tôt quand même à Anvers?) Elle se sentait malheureuse, avait les yeux enflammés et larmoyants, et par la suite ses cheveux devinrent fragiles et cassants. Elle eut aussi des problèmes gynécologiques. Sur le moment même elle ne se souvint de rien. Ce n'est qu'en 1993 que petit à petit la mémoire lui revint (cfr Bulletin du GESAG N° 95 de juin 1997 cfr enquêtes de Tin Vankerkom, de Julien Weverbergh et d'autres) (voir cas suivant, même témoin, le lendemain matin.)

##

1989, mars?

BELGIQUE, Antwerpen

(cfr: voir cas précédent) Réveillée par la clarté du jour et un temps chaud pour le moment de l'année, il devait être entre 5 et 6 heures (note de vog: alors ce n'était certainement pas au mois de mars..., surtout si l'heure d'été est instaurée, il ne fait pas si clair vers 6 heures du matin). Regardant par la fenêtre elle constate que l'étage de l'immeuble baigne dans une clarté semblable à celle d'un après-midi. Examinant le ciel, elle revoit la soucoupe de la veille, mais elle est plus grande. Le témoin ressent à nouveau cette chaleur et remarque le silence qui se fait autour d'elle. Le disque se rapproche du sol, à l'arrière de la maison. Entouré par les immeubles s'y trouve un jardin tout en longueur, un garage et une petite remise. Modifiant son envergure en fonction de l'espace disponible, le disque se rapproche du garage et s'immobilise un court instant à 50 ou 60 cm du toit, trois petits pieds d'atterrissage sortent et l'engin se pose. Le témoin a largement le temps de discerner les détails: trois séries de trois hublots, un train d'atterrissage qui apparaît et disparaît successivement. En un clin d'oeil le disque monte verticalement, l'air sous lui se réchauffe et prend une couleur blanche avec des teintes oranges et bleues. Le phénomène rapetisse avec l'éloignement et se présente alors sous la forme de trois points: blanc, bleu et jaune, disposés en triangle. De l'une ou l'autre manière le témoin a de nouveau intégré son lit pour se lever à l'heure normale et de mentionner alors à son époux qu'elle avait vu un ovni (vog: en rêve?) Plus tard le témoin prétend qu'il y avait des traces de brûlure sur le toit du garage et dit que le propriétaire fit remplacer la couverture de bitume.... ce que le propriétaire dément formellement: il ne fit aucune réparation au garage à cette époque! (cfr Bulletin du GESAG N° 95 de juin 1997 cfr enquêtes de Tin Vankerkom, de Julien Weverbergh et d'autres)
avatar
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 69
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

Ovnis En 1989 temoignages d'observations en belgique

le Lun 28 Déc 2009, 10:49
1989, 28 septembre

BELGIQUE, Braine le Comte (Hainaut)

Vers 20 heures le témoin roulait en voiture. Il aperçut tout à coup un drôle d'avion de tourisme dans le ciel. Trop bas pour un avion en fait et absolument silencieux. Il en sortait trois ou quatre faisceaux lumineux très intenses dirigés horizontalement. Cet objet volant ressemblait à un cône tronqué d'une dizaine de mètres de diamètre. Au plus près de son observation le témoin affirma que l'ovni ne dépassait guère une cinquantaine de mètres d'altitude. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 52)

## 1989, 29 septembre

BELGIQUE, Chênée-Liège.

A 18 heures le docteur Christian B. se rendait chez une malade rue de Chenée. Au-dessus de la colline de Cointe il remarqua une grosse lueur. Cela l'étonna au point qu'il s'arrêta et sortit de voiture pour l'observer. Le ciel était encore clair mais légèrement brumeux. L'engin passa à sa verticale. Une construction étrange, très large, très plate avec à l'avant deux projecteurs dirigés vers le bas, à l'arrière rouge un phare à éclat et aux extrémités des ailes des phares blancs fixes. Entre le feu avant et le feu arrière une sorte de trappe pour un éventuel train d'atterrissage. Comme son arrêt sur la chaussée perturbait le trafic, le docteur alla éteindre les phares de sa voiture restés allumés. Sur ce temps l'objet disparut de son champ de vision. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 250)

##
avatar
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 69
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

Ovnis temoignages d'observations en belgique

le Lun 28 Déc 2009, 11:02
1989, 12 octobre

BELGIQUE, Olne

A 21 h 15 Mme K. D. était sortie pour secouer la nappe et elle avait entendu une sorte de bourdonnement. Levant les yeux elle aperçut alors comme un cercle de lumières qui se dirigeait vers Verviers en contrebas. Cette dame confia qu'elle avait vu à d'autres reprises une sorte de grand triangle sombre voler au-dessus de la région. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 54)

##

1989, 12 octobre

BELGIQUE, Verviers

A 21 h 15 le témoin décide de faire un tour dehors. Devant un magasin d'appareillage électronique il y a attroupement et véhicules des pompiers: un incendie venait d'y éclater. Peu de temps après le témoin voit que les gens ne regardent plus l'intervention des pompiers, mais qu'ils regardaient en l'air et se déplaçaient vers la rue Masson. Et là, au bout de la rue, il vit dans le ciel comme un cercle formé de 6 à 8 grosses lumières blanches qui traversait lentement la rue dans le silence absolu. Il n'y avait rien d'autre que ces lumières. Un autre témoin se trouvant à une soixantaine de mètres de là sur un chemin de corniche dit avoir vu à ce moment un objet de grande taille ressemblant à une soucoupe. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 53, 54)

1989, 15 octobre

BELGIQUE, Baisy-Thy.

Vers 20 heures, André R. passager dans une voiture roulant vers Bruxelles, observa 3 faisceaux de lumières qui provenaient d'une masse au centre de laquelle il y avait aussi un gyrophare rouge-orange. La structure semblait immobile sur la gauche de la route. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 55)

##1989, 20 octobre

BELGIQUE, Ans-Liège

A 15 h 45 Louis-Philippe B. observa un objet en forme de chapeau de clown (une sorte de triangle aux coins arrondis) dans le ciel. Cette masse de taille colossale était de couleur gris-foncé, d'aspect mat, sans laisser apparaître le moindre détail de structure. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 250; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 55)

##

1989, 23 octobre

BELGIQUE, Goé

A 18 h 20, un seul témoin. "une traînée rougeâtre aux extrémités du réacteur et blanchâtre entre les rougeâtres ». Distance 150 à 200 mètres. (VOB 2, SOBEPS 1994, p. 185)

1989, 3 novembre

BELGIQUE, Raeren

M. G., fonctionnaire à la ville d'Eupen, observe près de la frontière allemande un objet muni de phares anormalement puissants, volant très lentement à la hauteur de la cime des arbres. (suite 29 novembre 1989, Nispert) (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 20)

##

1989, 7 novembre

BELGIQUE, Esneux

MM. Bertrand et Joie, gendarmes de la brigade d'Esneux ont vu vers 20 h 30 assez loin d'eux un objet volant dont la masse semblait énorme. Il était pourvu de deux feux blancs de grande puissance. L'ovni était à 1 à 2 km d'eux et ils l'ont observé pendant 5 minutes. Les feux étaient dirigés vers le sol et il y avait une sorte de guirlande verte et rouge. Les lumières blanches étaient très écartées l'une de l'autre. A Dolembreux ils revoient l'objet à 20 h 50 et l'observent à nouveau pendant 5 minutes: ils en étaient éloignés à ce moment de 600 m environ. La masse semblait imposante mais difficile à déterminer. Ils ont arrêté le véhicule et coupé le moteur, mais aucun bruit ne venait du phénomène. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 55)

##

1989, 14 novembre

BELGIQUE, Eupen

Entre 17 et 18 heures le témoin vit trois puissants feux lumineux sortant d'un objet parfaitement silencieux. A un moment donné cette masse, qui volait à hauteur d'hélicoptère, s'est arrêtée et le témoin a pris peur. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 55)

##

1989, 19 novembre

BELGIQUE, Mettet

Ovale montant dans le ciel, suivi d'un panache ou d'une queue comme celle d'une comète et disparaissant à grande vitesse. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 30)

##

1989, 19 novembre

BELGIQUE, Givry

A 22 h 15 observation d'un objet triangulaire à une distance de 150 m du témoin, peintre en bâtiment. L'objet est en déplacement, s'arrête à deux reprises; se rapproche de la voiture du témoin en émettant un léger sifflement; un phare rouge sur un côté, orange de l'autre; deux phares blancs éclairant à l'horizontale. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 36)

1989, 20 novembre

BELGIQUE, Namur

Vers 17 h 20 on observe un objet triangulaire aux coins arrondis qui glissait silencieusement dans le ciel de Namur. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 55)

##

1989, 21 novembre

BELGIQUE, Monceau sur Sambre (Hainaut)

A 00 h 30, M. Vermeersch, sorti avec le chien, aperçoit un engin stationnaire. Il est énorme, de 60 à 80 m, pratiquement à l'aplomb du témoin et du chien (entre 100 et 150 m d'altitude). Durant l'observation, une minute environ, le témoin se sent "épié". La chose s'éloigne très lentement puis disparaît brusquement d'un coup. Le témoin a vu comme des armatures métalliques sur la face ventrale et des sections de tôles rivées. La forme était ronde, un seul phare blanc fixe et un flash rouge, des luminosités blanches et rouges en deux cercles concentriques se voyaient sur le dessous. (Inforespace n° 78 p.15, VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 209; (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 55, 56)

##

1989, 22 novembre

BELGIQUE, Ghislenghien (Hainaut)

Vers 18 heures M. Michel M., commissaire de police adjoint a vu une masse plane en dessous avec deux phares très puissants dirigés vers le bas sur une trajectoire en direction de Bruxelles, à environ 60 km/h. Le témoin a pensé à un ULM en survol nocturne en contravention avec les règles du vol aérien. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 56)

##

1989, 22 novembre

BELGIQUE, Jambes (Namur)

A 19 h 30 Jean Pierre R. et son épouse roulaient vers Namur sur la N 4. A hauteur de Jambes ils crurent voir un hélicoptère juste en face d'eux. S'arrêtant à un feu au bas d'une descente, ils distinguèrent mieux le phénomène qui se trouvait alors à hauteur du toit d'un building. Il s'agissait d'une masse triangulaire sombre très large et équipée de feux de toutes les couleurs, très lumineux. La masse était tout à fait immobile, d'aspect métallique gris foncé et en position horizontale. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 56)

##

1989, 22 novembre

BELGIQUE, Forest (Hainaut)

Nuit sombre, nuageuse et pluvieuse. A 20 h 15, M. et Mme Dupuis en voiture, observent à la sortie du village de Forest une luminosité venant de derrière une boulangerie et un groupe de maisons. Ils voient alors apparaître au-dessus d'une maison située à 20 mètres, un engin muni de phares disposés en triangle équilatéral. Le bâtiment, de grandes dimensions, baigne dans une lumière intense. M. Dupuis arrête la voiture, coupe le moteur et voit alors une grosse masse triangulaire sombre portant des feux à sa base. L'objet a une dizaine de mètres d'envergure. Entre les spots il remarque une coupole assez large, semblable à une cloche à fromage tandis qu'il perçoit comme un mouvement à travers la coupole. A l'arrière une excroissance en forme de tube est visible. M. Dupuis sort de la voiture et s'approche prudemment de l'endroit où l'engin va traverser la route. Brusquement, à l'aplomb de la route, l'engin descend de un ou de deux mètres et émet une flamme rouge teintée de bleu, sortant du tube arrière. Simultanément M. Dupuis entend un léger sifflement. L'objet est à moins de 10 m du témoin et survole la route à 5 m d'altitude, les faisceaux éclairent fortement le sol. L'engin continue sur sa route d'ouest en est et se dirige vers une ligne électrique de haute tension située à 300 m de là. Soudain M. Dupuis perçoit un mouvement à travers la coupole et voit une forme blanche. Il fait de grands signes avec les mains et brusquement l'objet cesse d'être visible. L'observation a duré 5 bonnes minutes en tout. Suites: troubles du sommeil pour M. Dupuis, dépression nerveuse deux mois plus tard pour son épouse. (Inforespace n° 79 p. 4 et 5 et VOB 2 SOBEPS 1994, p. 169)

##




avatar
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 69
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

Ovnis temoignages d'observations en belgique

le Lun 28 Déc 2009, 11:08
1989, 23 novembre

BELGIQUE, Grimbergen (Brabant)

Vers 22 h 30 Mme D. observe par la fenêtre de la salle de bains une source lumineuse importante en mouvement circulaire. Elle réveille son mari et ils observent 6 à 8 spots qui s'allumaient et s'éteignaient en une fraction de seconde tout en décrivant un mouvement circulaire. Le phénomène se trouve derrière une masse nuageuse... (vog: EN REALITE : description typique d'impacts de rayons de canons de lumière, très spectaculaire pour quelqu'un qui n'en a jamais vus auparavant...) (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 58 à 60 avec croquis)

##

1989, 24 novembre

BELGIQUE, Warsage

Vers 18 heures le témoin, électro-mécanicien, observe un triangle à une distance de 100 mètres. Coupole sur la face supérieure, éclairée de rose, aperçue au moment où l'objet se cabre en effectuant un virage et émet un léger sifflement. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 36)

##

1989, 25 novembre

BELGIQUE, Quenast

A 4 heures du matin le témoin observe à une distance de 150 m deux gros phares blancs verticaux et une masse triangulaire grisâtre. Elle effectue un demi-tour sur place pour se diriger vers la voiture arrêtée des témoins. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 36)

##

1989, 25 novembre

BELGIQUE, Bilstain

23 h 50: 3 témoins. "Un bruit sourd, comparable à celui d'un gros hélicoptère de transport à double rotor ou à celui d'une locomotive Diesel au ralenti, attira notre attention. Nous sortîmes toutes trois sur la terrasse illuminée, derrière la maison et pratiquement à la verticale, à une altitude que j'évalue à 150 mètres, se trouvait un objet immobile. D'après la position en triangle des phares blancs, il me paraît que l'objet était de forme triangulaire, mais je n'ai pas pu distinguer la forme exacte. Les phares émettaient une forte lumière blanc-jaunâtre d'intensité fixe. Au centre de ce triangle il y avait un phare rouge d'intensité fixe également. Nous avons observé ce phénomène pendant 3 ou 4 minutes, puis il s'est mis en mouvement avec le même son, dans la direction d'Andrimont (SO). Le chien passa le plus clair de son temps du 26 novembre au 1 décembre 1990 caché sous les meubles. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 194)

##

1989, 27 novembre

BELGIQUE, Bruxelles

22 heures, témoin unique. Une boule lumineuse munie d'un trépied, avec un clignotant sur les pieds avant: un rouge et un blanc. La taille de l'engin semblait être d'environ 7 à 8 mètres de largeur. Le corps de la boule était d'aspect gris sale. Je n'ai entendu aucun bruit. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 215)

##

1989, 28 novembre

BELGIQUE, Thimister

17 h 24 - 3 témoins. "leur attention est détournée par les aboiements inhabituels de Ferry, chien de 3 ans de nature calme et peu farouche qui se trouve à côté d'eux. Observation de l'ovni à un peu plus de 200 m. Dimensions: 10 fois la pleine lune. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 185)

##

1989, 28 novembre

BELGIQUE, Chênée (Liège)

Vers 17 h 30 Mme Léa L. a cru voir comme une sorte de long cigare ou raie lumineuse avec des hublots. D'abord immobile, l'objet s'est mis en mouvement lent. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 61)

##

1989, 28 novembre

BELGIQUE, Chênée (Liège)

Après 18 heures, les témoins en voiture sont arrêtés au feu rouge derrière un bus. Ils voient un "avion": soit deux gros phares blancs, un gros phare rouge, et une rangée de fenêtres rectangulaires illuminées entre un des phares blancs et le rouge. Le témoin dit: "il volait tellement bas qu'on aurait pu voir les gens dedans." (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 61, 62)

##

1989, 28 novembre

BELGIQUE, Butgenbach

Dans un village près de Butgenbach, Mme D. accompagnée de sa fille Evelyne, 16 ans, se trouve à 19 h 15 au cimetière devant la tombe de sa fille aînée décédée accidentellement en début d'année. Une grande lumière s'approche de l'ouest et s'immobilise à 30 ou 40 m de hauteur, juste au-dessus des sapins qui bordent le cimetière, à environ 150 m des témoins. La lumière a un certain volume mais les contours sont flous. Parfois on distingue une forme: un losange. Une pointe est dirigée vers le haut, mais le losange semble prendre des inclinaisons différentes et il est noyé dans une forte lumière de couleurs changeantes. Elle est généralement blanche mais une partie peut être cependant plus rouge ou orangée ou encore vert-bleue. La fille trouve cela assez inquiétant tandis que la mère le trouve vraiment beau. Quand elles quittent le cimetière après 10 minutes sur l'insistance de la fille, la mère marche le plus possible à reculons pour ne pas perdre la lumière de vue.(...) VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 32, 33)

##

1989, 28 novembre

BELGIQUE, Perwez-Condroz

Entre 20 h 30 et 21 heures 4 témoins d'une même famille observent un triangle de lumières blanches qui semble venir de Huy en se déplaçant à très basse altitude. A un moment donné le phénomène a tourné lentement sans basculé et est reparti vers Huy. (VOB 1 - Sobeps 1991 - p. 62)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, région de Verviers

Vers 10 h 30 un major de l'armée participant à une marche de Walhorn au Barrage de la Gileppe, et voit un grand objet qui se déplace au-dessus de Eynatten à une altitude estimée à 2000m. L'aspect est du genre zinc-aluminium, une sorte de grande plaque sans ailes et qui se déplace sans bruit. (VOB 1 - Sobeps 1991)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Royompré-Surister

A 15 heures un témoin voit près de Surrister un objet ovoïde de couleur métallisée mate qui se déplace parallèlement à la route à 200 m de distance, à une altitude de 150m. Il paraît mesurer 20 m de longueur et avoir moins de 10 m d'épaisseur. Sa vitesse serait de 30 km/h. (VOB 1 - Sobeps 1991)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Jalhay

Vers 16 h à Jalhay une dame voit un objet qui brille, sans ailes, sans bruit, et un petit nuage dans un ciel particulièrement dégagé. Le témoin pense que l'objet en forme de cigare, est sorti de ce nuage. Les bords du cigare sont bien nets et une partie du fuselage semble structuré, comme s'il y avait un grillage sous-jacent. A quelques dizaines de mètres du sol cet objet s'immobilise et rase ensuite pratiquement les cimes des arbres. (VOB 1 - Sobeps 1991)

##

1989, 29 novembre

Belgique, Jalhay

A 16 h 40 un écolier voit arriver de Jalhay un triangle équilatéral plat "comme s'il avait été découpé dans une planche". L'objet passe au dessus de lui et il voit trois lumières dans les coins, de couleur différente: blanc, rouge et bleu. (VOB 1 - Sobeps 1991)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, La Louvière-St Vaast (Hainaut)

Mme Liliane G. vit à 16 h 30 au travers de la fenêtre de cuisine, passer devant elle, un objet sombre en forme d'oeuf et comme fait d'un assemblage de tôles rivées. L'objet s'éloignait à basse altitude en direction du nord-est. (Inforespace n° 84 de 1992)

##

199, 29 novembre

BELGIQUE, Mazy (Namur)

Vers 16 h 30, se dirigeant de Mazy vers l'autoroute E41, l'électricien Alain E. remarqua sur sa gauche un objet parfaitement immobile à 200 m de la route et à une altitude comprise entre 200 et 300 m. Il ralentit pour observer la structure: c'était une masse vaguement triangulaire ou trapézoïdale, stationnaire et horizontale, l'avant dirigé vers Mazy (SE-NO) A l'avant il avait deux énormes phares de 1,50m de diamètre avec une vive lumière blanche sans faisceau lumineux. A l'arrière il y avait une sorte de soute ouverte, comme s'il y avait deux panneaux ouverts sur un trou noir. De profil, cet objet gris métallisé, présentait un renflement à l'avant tandis que l'arrière était plus effilé. Sous l'objet il note la présence d'une sorte de lueur bleutée, comme celle que l'on voit lors des décharges électriques dans des tubes. Cette couronne se trouvait juste sous l'engin, le débordant légèrement, bien visible malgré la clarté du jour. (Inforespace n° 84, p. 12, 13)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Limbourg "Goronnes" (Verviers)

Il était 16 h 45, Léon F et son épouse roulaient de Stembert vers Limbourg, lorsque peu avant le carrefour "Goronnes" ils aperçurent subitement un objet apparemment immobile au-dessus du lieu-dit Halloux, en direction du NE. Le phénomène avait l'aspect d'un gros "hélicoptère banane", plus épais sur les bords qu'au centre et il émettait une puissante lumière. Les témoins sont passés juste en-dessous de cet objet qui les surplombait à une latitude de 200 à 300 mètres. Il semblait comporter des structures d'assemblage que les témoins ne purent préciser davantage. Son aspect était rigide, opaque, gris foncé non métallique. Il avait trois phares disposés en triangle, émettant la même lueur vive que les projecteurs de stades de football. Le phare à le pointe de la structure avait un aspect de globe et paraissait plus grand que les feux latéraux. C'est le feu avant qui émettait un faisceau blanc vers le sol, quelque peu atténué par la lumière ambiante. Au centre un feu orange clignotait mollement. L'"objet s'est mis en mouvement pointe en avant à vitesse modérée (plus de 60 km/h) en s'éloignant silencieusement vers l'est, vers Goë. Arrivé au-dessus du lieu-dit Louveterie, il bifurqua pour se diriger plein nord vers les témoins. Après deux ou trois minutes d'arrêt du côté ouest de la route de crête de Halloux - où les témoins s'étaient arrêtés eux-mêmes - le phénomène s'éloigna ensuite rapidement vers Jehanster Spa, soit du NNE vers le SSO. M. Léon F. remarqua comme deux lignes sombres symétriques qui se détachaient comme en relief sur l'objet. (Inforespace n° 84, p. 13, 14)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Beyne Heusay

Vers 16 h 45 Jean B. traversait la rue pour prendre sa voiture. En attendant que son épouse le rejoigne, il regardait le ciel. C'est ainsi qu'il vit un objet sombre aux contours indéterminés, muni à l'avant d'un phare très puissant, dirigé vers le sol. Aux extrémités latérales deux autres feux, un bleu et un rouge, étaient visibles. Cette chose se déplaçait très lentement à une altitude entre 100 et 150 mètres et s'éloigna silencieusement vers le NNO. L'épouse qui avait rejoint son mari entre-temps eut son attention focalisée sur une série de 4 ou 5 hublots à la partie supérieure de l'objet, elle espérait distinguer des silhouettes (Inforespace n° 84 p. 14)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Lanklaar (prov. Limbourg)

M. K. roulait à environ 30 km/h vers Lanklaar quand son attention fut attirée par un objet apparemment immobile, sombre, couvert d'une dizaine de feux lumineux. Cet objet ressemblait à un diamant et les points de lumière disposés dans le plus grand désordre. Altitude estimée à 1500 m. Durée de l'observation, une 20aine de secondes. (Inforespace n° 84, p. 14, 15)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Dolhain

Entre 16 h 45 et 17 heures Jacques C. circulait en voiture de Dolhain à Eupen. A la sortie de Dolhain il vit presque face à lui et légèrement sur sa gauche, comme un avion, conséquent, très volumineux, comme un gros porteur volant vers le SO, à une altitude excessivement basse. M. G. s'arrêta et s'attendait à la chute de l'avion... qu'il vit passer à 75 à 100 m. Le témoin ne peut pas décrire la forme de l'objet qu'il qualifie cependant de bien net, avec deux ou trois ouvertures assez grandes, rectangulaires, éclairées de l'intérieur, et dans lesquels des ombres passaient et repassaient. Sur la partie supérieure il vit 2 ou 3 phares blancs et un feu rouge. L'objet émit un bruit sourd, avait un aspect métallique brun, était enfoncé longitudinalement vers l'intérieur aussi bien à la partie inférieure que sur le dessus et semblait paré d'objets sombres. (Inforespace n° 84, p. 15)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Sart-Tilman (Liège)

Vers 17 heures Mmes Maria F. et Marie-Rose W. se promenaient dans la lande de la Belle Jardinière. Sur leur droite (de l'est vers l'ouest) elles virent s'approcher un engin bizarre. De la taille d'un avion, plat, avec trois phares et un clignotant orange au milieu et il ronronne. Les lumières sont vraiment grosses. (Inforespace n° 84 p. 15)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Remouchamps-Sprimont

Vers 17 h 10 André R. roulait vers Liège, quand il vit un gros objet lumineux apparemment immobile dans le ciel. L'objet frappa le témoin par sa forme inhabituelle et son volume exceptionnel. Il était muni de deux phares fort espacés l'un de l'autre, le corps triangulaire sombre, aux coins arrondis se détachait nettement sur le ciel "comme un poisson raie sans queue". Le témoin aperçut alors un second objet, plus loin que le premier, en vol rapide sur une trajectoire horizontale ondoyante décrivant des sortes de S renversés approximativement de NO vers le SE. Durée de l'observation: entre 8 et 10 secondes. (Inforespace n° 84, p. 16)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Onoz

M.P. en compagnie de sa fille de 14 ans roule sur la E 41 dans le sens Namur-Charleroi. Il est à peu près 17 h 15 quand sa fille signale l'arrivée d'un gros objet volant portant 6 ou 7 phares blancs à l'avant. Il vient à leur rencontre à une altitude d'environ 400 m du côté gauche de l'autoroute. Les témoins ne perçoivent qu'une forme mal définie, peut-être celle d'un hexagone allongé ayant la taille d'un Boeing. De face ils voient un gros phare blanc et de part et d'autre de celui-ci, 3 phares blancs un peu moins puissants répartis à intervalles réguliers comme s'ils étaient placés sur 2 ailes d'avion. Ils n'entendent pas de bruit d'avion. Latéralement cet engin est paré d'une cinquantaine de feux multicolores alignés, surtout verts, rouges, oranges. Il se déplace horizontalement à vitesse tellement lente qu'il semble presque immobile quand le témoin le dépasse. Si la circulation l'avait permis il se serait arrêté pour l'observer. Quelques instants plus tard le même objet surgit à l’arrière du côté de la bande de roulement du témoin. Cette fois ci l'objet passe à une vitesse anormalement grande par rapport à celle d'un Awacs. Si c'est le même objet il a fait demi tour derrière le témoin et a suivi l'autoroute en sens inverse. ( VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 45, 46)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Lichtenbusch

Entre 17 h et 17 h 30 le gendarme J. qui contrôle les passeports à la frontière à Lichtenbusch, voit par la vitre de son aubette un objet qui vole à très basse altitude avec 2 pu 3 phares excessivement lumineux, à une vitesse de maximum 60 ou 70 km/h et à environ 500 m de distance. (VOB 1 - Sobeps 1991)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Andrimont

Le témoin en voiture sur l'autoroute Verviers-Battice, près d'Andrimont, voit à 17 h 20 dans le ciel un corps biconvexe avec trois rectangles lumineux disposés l'un derrière l'autre suivant l'axe de l'objet. Ils sont comme des fenêtres dégageant une très forte lumière blanc-jaune. Une extrémité de l'objet porte un clignotant rouge. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 28)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, entre Kettenis et Merols

Les gendarmes Von Montigny et Nichols en camionnette sur la N 68, arrivent à 17 h 20 à la hauteur de "Grosse Weide". Ils observent un grand triangle sombre à deux coins coupés (dimensions 30m de base, 25 m de hauteur, partie coupée 6 m, épaisseur 2 m) avec trois énormes phares circulaires orientés vers le bas diffusant des cônes de lumière. Cet objet se trouve à une altitude d'environ 120 m. Un petit clignotant rouge - ou un petit gyrophare s'inscrit au centre de l'objet. L'objet était immobile, se met en mouvement pointe en avant, survole les gendarmes , s'arrête, tourne sur place et repart en sens opposé, direction Eupen. C'est le silence de cet engin qui étonne le plus les gendarmes.(.. suite, même jour, Membach) Un fonctionnaire de la ville d'Eupen part à 17 h 13 de la ville d'Eupen pour se rendre à Eynatten avec un collègue. Un peu au delà de Kettenis ils voient un objet volant doté de phares puissants s'avancer lentement vers Eupen à droite de la N 68 et assez près de celle-ci. Croisant l'objet le conducteur perçoit très clairement trois faisceaux qui éclairent le sol et une forme triangulaire sombre. C'est un triangle à faible hauteur et à large base se déplaçant pointe en avant. En plus des trois phares ronds, émettant une lumière blanche d’intensité constante, il y a un clignotant rouge plus petit, quelque part sur l'axe de symétrie. Cette lampe clignote de façon constante entre 1 et 2 fois par seconde. Lorsque le conducteur est obligé de s'arrêter au feu rouge à Mérols, il descend la vitre de voiture pour vérifier s'il y a bien un bruit d'hélicoptère. Il n'entend rien. Sa mission accomplie en revenant vers Eupen, il revoit alors le même objet qui a un moment donné prend un virage vers l'ouest. Il l'a perdu de vue. (VOB 1 - Sobeps 1991, p. 16 à 19)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Schonefeld (NE de Nispert)

M. G. habite à Schönefeld au sud-est de Nispert. Il est rentré chez lui vers 17 h 15. Il range sa voiture et voit alors dans le ciel un objet qui se déplace lentement, avec de puissants phares. Il évolue à 100 ou 150 m du sol, mais à une distance d'environ 800 m. La forme de l'objet est imprécise. Le témoin discerne cependant 3 ou 4 puissants phares blancs près de la périphérie et un clignotant jaune-orange au milieu. Il s'étonne du fait qu'il n'entend pas de bruit. Durée: 2 minutes. Trajectoire parallèle à la N 68. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 20)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, au nord de Verviers

A 17 h 20, au volant de sa voiture, une dame observe trois rectangles lumineux disposés en ligne dans un corps allongé biconvexe, comme des "fenêtres", dégageant une forte luminosité jaune-or. (Inforespace n° 86 p. 34)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Nispert (NE d'Eupen)

(cfr 3 novembre 1989) Le soir M. D. se trouve à Nispert d'où il voit arriver de Kettenis un objet volant doté de trois phares brillants disposés en triangle. Cet objet passe silencieusement à 200 ou 300 m du témoin vers 17 h 30. (VOB 1 - 1991, p. 20)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Eupen

Vers 17 h 30 M. D. surveillant d'une entreprise à l'entrée d'Eupen près de la N 68, se trouve à l'étage du bâtiment et voit par la fenêtre un peu au-dessus de l'horizon, en direction de Kettenis, une lumière blanche extraordinairement intense. Après quelques instants il regarde encore et voit que cette lumière s'approche en droite ligne vers le bâtiment. Il ouvre la fenêtre, mais n'entend aucun bruit de moteur. Au fur et à mesure de l'approche de l'objet il discerne une surface inférieure plane, portant trois grands phares circulaires disposés en triangle. Juste avant que l'objet ne passe au-dessus du bâtiment, il voit que la pointe avant est arrondie. C'est une plate-forme qui s'élargit comme une parabole. Le bord a une hauteur relativement faible par rapport à la largeur de l'objet, avec des parties claires, comme si c'était une bande métallique réfléchissante. Au milieu du triangle inscrit par les phares dirigés vers le bas, se trouve une petite lumière rouge qui clignote environ 2 fois par seconde. La vitesse de l'objet est de 60 à 70 km/h et l'altitude environ de 200 mètres. Il entend un léger bruit mais seulement quand l'objet est tout près de lui, comme un faible bruit de vent "wfff". L'objet vire à droite et finit par disparaître. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 20, 21)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Eupen

Vers 17 h 30 les époux A... sortent d'un magasin rue Pavée et voient au carrefour avec la rue de Verviers un engin à hauteur du sommet de l'antenne de Police d'Eupen, place de l'Hôtel de Ville. Cet engin avait deux puissants phares à l'avant et un autre à l'arrière et se trouvait vraisemblablement à 150 m d'altitude. Il se dirigeait lentement vers La Gileppe. L'objet passait au-dessus de la rue de Verviers comme s'il allait atterrir survolant en apparence les toits à une dizaine de mètres. A première vue cela ressemblait à un très gros hélicoptère, mais c'était parfaitement silencieux. Cela avait la forme d'un triangle plat à la pointe arrondie. Quand l'objet s'inclinait il purent le voir de profil, en forme de dôme couleur d'aluminium avec plusieurs hublots, 5 ou 6 peut-être en forme de rectangles verticaux de couleur orange. Les phares de l'avant éclairaient le sol d'une lumière très blanche. Durée de l'observation: de 45 à 60 secondes. (Inforespace n° 78 p. 26, 27)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, entre Dison et Andrimont

Vers 17 h 30 le témoin roule sur la route sinueuse entre Dison et Andrimont. Elle note la présence d'un objet insolite, immobile. Il se tient presque au ras du faite des toits de deux maisons contiguës. C'est un triangle isocèle à large base, il porte près des coins trois phares blancs et une lampe rouge sur la ligne médiane. Cette lumière rouge semble située un peu plus bas que la surface inférieure. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 28)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, entre Verviers et Andrimont

Deux témoins arrivent dans la rue où ils habitent et aperçoivent alors une énorme masse sombre immobile à environ 500 m du sol. Elle a la forme d'un triangle avec 3 gros phares blancs près des coins. Une lumière rouge clignote au centre du triangle. Les témoins sont convaincus que ce clignotant correspond à une boule placée sous la face inférieure plane. Cette boule tourne comme un gyrophare. En sortant de leur voiture ils sont surpris de voir l'objet stationner à leur verticale. Le moteur de la voiture est arrêté, mais ils n'entendent aucun bruit provenant de l'engin, même pas quand il se remet doucement en mouvement, base en avant. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 28)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Profondeville (Namur)

Entre 17 et 18 heures Bernadette Charlier vit par la baie vitrée de la cuisine un triangle éclairé qui s'approchait en droite ligne de la maison. Elle avertit son mari, qui estima ne pas devoir se déranger. Mme Charlier sortit donc avec sa fillette Alice 8 ans. Elles furent survolées à 20 m d'altitude par un engin triangulaire silencieux, gris mat, avec un phare dans chaque angle arrondi, d'environ 22 m d'envergure. Bientôt la face inférieure ne fut plus visible, mais elles contemplèrent la rectangle blanc formant le profil arrière. Durée totale de l'observation: environ une minute trente. (Inforespace n° 79, p. 6)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Eupen

Entre 17 h 30 et 18 heures un habitant d'une rue parallèle à la rue de Verviers, voit brusquement à 1 km un ensemble de 5 lumières formant un losange se déplacer dans le ciel à 200 m du sol. Le témoin n'entend aucun bruit. Au bout d'une minute le phénomène est caché par les obstacles. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 22)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Forêt-Trooz

Entre 17 h 30 et 17 h 40, Mme d. H. observe trois très grands phares blancs extraordinairement brillants. Elle voit aussi un grand phare rouge. Elle l'observe d'abord par la fenêtre, puis dehors avec son fils et son compagnon de jeux. Cet ensemble de lumières a la dimension de la pleine lune, mais aucun bruit n'est perçu. Il passe à environ 2 fois la hauteur des arbres et se déplace d'est en ouest. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 39, 40)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Richelle-Visé

Vers 17 h 40 le témoin, employé, voit à 150 m de lui une masse sombre trois fois comme le diamètre apparent de la lune, avec 3 phares éclairant le sol et un feu central clignotant. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 36) Le témoin observe ce phénomène pendant près de 5 minutes. Il évalue la largeur de la base du triangle à 15 mètres. Le mouvement est très lent et la trajectoire s'incurve du sud-ouest vers le sud à hauteur constante de 200 à 300 m. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 40)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Battice

Un peu avant 17 h 50 deux gendarmes de la brigade d'Eupen, le gendarme W. et un collègue, roulent sur l'E 40. Ils rentrent de mission à Bruxelles et remarquent un point extrêmement brillant dans le ciel en direction de Verviers. Il est stationnaire mais semble bouger de temps en temps. Finalement il se déplace de façon continue vers l'est. A Chaîneux ils quittent l'autoroute pour emprunter la N 3, dite route de Charlemagne. L'objet lumineux semble les accompagner et vers 18 heures quand ils sont près du viaduc de Moresnet il passe pratiquement à leur verticale. Latéralement il se présente avec deux phares à l'avant et un troisième à l'arrière, presque sur la même ligne horizontale. Juste au-dessus des lumières blanches très intenses, ils discernent une forme sombre allongée de faible hauteur. Au moment du survol, les gendarmes voient une lumière rouge clignotante en dessous de l'objet? Les trois lumières blanches s'allument et s'éteignent également. L'objet se dirige lentement vers Vaals. (suite même jour 19 h 15, Eupen) (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 29)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Alleur

A 18 heures le médecin M. et son épouse observent dans le ciel trois points lumineux immobiles. Ils se trouvent près de l'échangeur de Loncin. Le témoin gare son véhicule sur le côté de la chaussée à un endroit dégagé. Ayant abaissé la vitre il n'entend qu'un léger bruit sourd et continu, venant de l'objet. Les témoins ne voient que les lumières situées presque sur une même ligne horizontale à environ 150 m du sol. L'objet s'est éloigné vers le NNE. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 43)

##

1989, 29 novembre

Belgique, Alleur

Mme L. autre témoin, se trouve également à Alleur. A 18 h 10 elle découvre successivement quatre objets parés d'énormes lumières blanches. Ils arrivent de l'est en suivant l'autoroute E 40. Leur lenteur et l'intensité de leurs phares sont tout à fait anormales. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 43)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Roccourt

Vers 18 heures un technicien de centrale électrique regarde par hasard dans la direction de Ans et Bierset. Il note alors la présence d'un énorme triangle à large base et coins arrondis. Il porte trois phares blancs très lumineux, situés près des coins et un clignotant rouge au centre. Il est parfaitement immobile. Pour M. K., le témoin, il ne peut s'agir de l'Awacs. Il les connaît bien puisqu'il habite près de la base de Bierset. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 42)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Eupen

Le gendarme C. se trouve au premier étage de la gendarmerie d'Eupen et regarde par la fenêtre en direction de Membach. A partir de 18 heures il y a un objet stationnaire dans le ciel. A 18 h 45 il commence à bouger un peu, puis s'élancer de biais à vitesse fulgurante. Il peut s'agir de l'objet que les deux autres gendarmes voient surgir brusquement à Membach, de derrière les sapins, dans ce cas ils ne l'auraient pas vu aussi stationnaire pendant 45 minutes. (suite même jour, 18 h 45) (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 24, 25)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Sart-lez-Spa

Un retraité observe vers 18 h 15 un corps sombre formé de deux rectangles accolés. Il a l'impression que ce sont deux faces latérales d'un objet plat avec 4 fenêtres rectangulaires non éclairées. Le contour de la partie visible est encadré de lumières plus petites oranges. Distance du témoin: environ 100 m. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 36, n° 86 p. 34- VOB 1, SOBEPS 1991, p. 34)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Eupen

18 h 15, témoin unique. Le phénomène bouge puis amorce un fulgurant démarrage et s'élance en biais vers le ciel. Peu après surgit un second engin, qui se place au même endroit que le précédent; quelques instants plus tard il démarre à son tour et se dirige vers Baelen, Verviers; L'engin se présentait sous la forme d'un quadrilatère de 6 à 8 mètres de côté. Sa surface était pratiquement occupée par 4 gros feux blancs très lumineux. Altitude: de 100 à 150 mètres. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 204)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Charleroi-Gosselies

M. G. roule de Namur vers Mons et se trouve au nord de Charleroi vers 18 h 15. Pendant une manoeuvre de dépassement il discerne un objet lumineux apparemment immobile dans le ciel à droite de l'autoroute. Le témoin se rabat sur la droite et ralentit, sans toutefois s'arrêter. Il constate que l'objet reste stationnaire: il porte trois phares blancs disposés en triangle et un feu rouge-orange au centre. L'éclat des phares est aveuglant. Au moment du passage, la hauteur de l'objet par rapport au sol est estimée à 40 m et la distance à 200 m. La taille est celle d'un gros avion. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 46)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Mortroux

A 18 h 30, une commerçante et un autre témoin observent un triangle immobile au milieu d'une prairie, à 100 m d'eux, à l'extrémité d'un poteau électrique de 12 m de haut, émettant un cône de lumière blanche vers le sol semblable à une trompe d'éléphant; puis en mouvement à l'approche de la camionnette tandis qu'un gros phare rouge se met à clignoter dans son épaisseur latérale. C'était une forme sombre, arrondie sur l'arrière. A l'arrière on apercevait deux rangées de lumières rouges, comme huit fenêtres rectangulaires. En s'éloignant il émet un bourdonnement, audible malgré le bruit du moteur de la camionnette. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 36 et VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 209)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Verviers

Vers 18 h 30, au nord de Verviers, M. S. et sa mère aperçoivent un objet sombre qui se déplace lentement de l'est vers l'ouest à environ 300 m du sol et à 500 m d'eux. Cet engin porte trois puissants projecteurs de lumière blanche ainsi qu'une sorte de gyrophare rouge-orange au milieu. C'est un triangle à base étroite. Vers la même heure M. I. juriste et conseiller communal observe au sud-est de Verviers un objet volant qui émet trois faisceaux lumineux très brillants orientés vers le bas. C'est une grande plate-forme. Elle semble évoluer au-dessus de Verviers et se diriger vers Battice. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 29)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, entre Polleur et Jalhay

A un moment donné entre 18 h 30 et 18 h 45 le témoin aperçoit dans le ciel trois puissants phares dirigés vers le bas. Ce phénomène se dirige vers Jehanster ou Baelen. Le témoin ne peut s'arrêter à cause de la circulation, mais il discerne bien un objet triangulaire de faible épaisseur, plus sombre que le ciel. Les phares sont disposés sur les coins et entre ces phares il y a un petit clignotant rouge. Le triangle vole lentement pointe en avant mais légèrement relevée. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 30)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Fontaine l'Evêque (Hainaut)

Entre 18 h 30 et 18 h 50 V.M. roule sur la route de Mons en pleine campagne près de Fontaine l'Evêque. Il voit du côté sud de la route un objet volant équipé d'un puissant phare blanc. Il vient tout près de la route et M. V. qui est accompagné d'une autre personne, lui adresse des signaux avec les phares. L'objet semble réagir. Il recule un peu en arrière et ensuite il bouge latéralement vers la gauche et vers la droite. Quand l'objet part les témoins voient un feu rouge qui s'éteint subitement. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 46)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Milmort

18 h 40, un seul témoin. "Un objet arrivait dans ma direction à faible vitesse, puis a ralenti et s'est immobilisé (distance 12 mètres). Peu avant cette immobilisation deux autres objets sont partis sur les côtés, très très vite. Je ne peux en décrire la forme, il faisait trop sombre. L'objet avait 4 phares: 3 blanc-jaune et 1 rouge au milieu. Je n'ai perçu aucun bruit. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 194, 195)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Bierset

M. H. ingénieur en construction aéronautique s'approche de Liège par l'E 42. Il est 18 h 40, il roule à vive allure sur la bande de dépassement près de l'aérodrome de Bierset. Un objet volant très éclairé apparaît alors subitement devant lui à environ 200 m du sol. A cause de la proximité de la base militaire de Bierset le témoin pense que c'est un avion muni de phares d'atterrissage qui se trompe de piste. L'objet descend droit vers lui. Le témoin focalise alors son attention sur quatre grandes surfaces rectangulaires symétriques et horizontales, émettant une lumière vive, blanc-jaunâtre. L'ensemble est plus large que l'autoroute et couvre toute la largeur du pare-brise de la Jaguar (180 cm). L'ingénieur n'arrive pas à discerner la forme exacte de l'engin à cause des phares éblouissants. Quand l'objet volant passe au-dessus de la voiture il ne fait pas de bruit d'avion. Il ne reparaît pas non plus dans le rétroviseur. ... Un peu avant l'échangeur de Loncin, l'ingénieur fait une seconde rencontre, identique à la première. Arrivé chez lui il téléphone à la base de Bierset... (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 43, 44)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Eupen

(cfr Eupen, même jour, à partir de 18 heures). Vers 18 h 45 le gendarme C. voit un second objet qui se place au même endroit que le précédent et après quelques instants démarre à son tour, mais il se meut ensuite horizontalement. Le gendarme pense que cet objet est passé à 300 m derrière la caserne et à 1500 ou 150 m du sol. Il croit donc l'avoir vu latéralement. Il y a observé un grand rectangle horizontal, illuminé de manière non uniforme. Ce rectangle semblait avoir une longueur de 8 à 10 mètres et un hauteur de 2 à 3 mètres. Il donnait l'impression d'une grande pièce éclairée de l'intérieur. La luminosité était comparable à celle de la pleine lune. L'objet s'est éloigné en direction de Lontzen à une vitesse d'environ 50 km/h. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 34)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Lambermont

18 h 45, un seul témoin. ... observe ces trois lumières qui semblent disposées sur un support sombre d'aspect solide, dont on ne distingue pas la forme précise. Les trois phares émettaient une forte luminosité blanche. Vers le milieu un feu rouge clignotait. Le phénomène se déplace à vitesse modérée à une distance d'environ 200 m et à 100 m d'altitude. Aucun bruit n'est perceptible. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 195)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Baelen

Vers 18 h 45 le témoin va dans son jardin pour chercher du bois de chauffage. Il note alors un gros point lumineux qui s'approche lentement du sud-ouest. Il arrive progressivement à discerner trois feux distincts placés sur une grande plaque triangulaire. L'objet volant s'approche jusqu'à 200 m du témoin. A ce moment il pivote sur son axe longitudinal en amorçant un doux virage vers le NNO. Il s'incline de telle manière que le témoin voit encore plus distinctement la face inférieure. C'est un triangle isocèle à base étroite et les phares sont situés tout près des coins. Le témoin discerne une petite coupole entre les deux phares arrières. Au sommet de cette coupole est fixé un feu rouge non clignotant. La largeur de la base est estimée à 10 mètres. Le témoin entend un bruit répétitif ressemblant à celui d'une machine à coudre, mais plus faible et seulement au moment où l'objet est le plus près de lui. (VOB 1 - SOBEPS - 1991, p. 30)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Membach

(cfr même jour: entre Kettenis et Mérols) Les deux gendarmes Nicholls et von Montigny arrêtent la camionnette vers 18 h 45 sur une hauteur nommée Kortenbach. L'objet s'est immobilisé au-dessus du lac de la Gileppe un peu à gauche de la tour éclairée. L'ovni stationnaire émet de manière répétée et toujours simultanément, deux minces faisceaux d'une lumière rougeâtre en direction opposée. Ces faisceaux sont rectilignes, très fins et de section constante. Ils sortent de l'objet à grande vitesse et restent visibles un certain temps. Au moment où ils disparaissent une boule rouge persiste aux extrémités des faisceaux. Ces boules de feu reviennent vers l'objet en tournant quelques instants autour de la boule blanche. Ensuite le processus recommence de façon identique. L'ovni est resté là stationnaire jusqu'à 19 h 23. Ils voient brusquement surgir un second triangle qui s'élève dans le ciel comme catapulté de derrière les sapins. Il ralentit, s'incline un peu et vire. Il expose sa superstructure où les gendarmes discernent clairement une coupole posée comme une calotte sphérique au centre d'une plaque peu épaisse. Cette coupole est pourvue de fenêtres rectangulaires éclairées de l'intérieur. Cet objet se dirige vers le nord. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 23, 24)

Paul Van Brabant, chercheur belge indépendant, cherche en décembre 1996 à prouver que la lumière observée à gauche de la tour, correspond exactement à l'emplacement de Vénus ce soir-là avec une magnitude de -4,6, soit quasiment le maximum. (Bulletin du GESAG n° 94, mars 1997, p. 5 à 11)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Aubel

Vers 18 h 45 Mme G et sa fille Caroline descendent de voiture et voient un objet fort éclairé qui vole vers eux. Il passe pratiquement à leur verticale. L'objet émet un bruit régulier mais sourd. Il vole très bas, très lentement et se dirige vers le NO. Trois autres témoins à Aubel voient vers 18 h 45 un objet lumineux passant très lentement à faible hauteur. Il est doté de trois puissants phares orientés vers le sol. Il ne fait pas de bruit, même pas quand il part avec une accélération terrible. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 30)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Lontzen

Vers 18 h 45 deux garçons de 13 ans se rendent à un entraînement sportif. Ils habitent à Lontzenbusch. Ils suivent le Mühlenweg, très isolé, qui descend vers un ruisseau et remonte ensuite. Juste au moment où ils ont dépassé le ruisseau, ils voient surgir devant eux à l'ouest, près du toit d'une maison située plus haut "trois lumières blanches très intenses." Elles forment à ce moment une rangée horizontale et au-dessus de ces lumières ils discernent une masse sombre, ayant la forme d'un disque plat surmonté d'une bosse centrale. Cela se rapproche sans bruit. L'objet descend lentement dans la vallée en restant à distance constante de la prairie parallèle au chemin. Au fond de la petite vallée se trouve un arbre près duquel l'objet prend un virage à angle droit. L'arbre est situé à environ 200 m des garçons et l'objet se dirige maintenant droit vers eux. Ils paniquent et vont en arrière sur le chemin. L'objet tourne au-dessus du chemin, presque à leur verticale. Il part ensuite vers le haut en restant au-dessus du chemin mais plus vite qu'à l'arrivée. Pendant la descente la vitesse est celle d'un garçon qui court, pendant la montée la vitesse est de 80 km/h environ. Trois à quatre secondes avant le premier virage la lumière du milieu s'est éteinte complètement. Dans le virage la rangée des lumières s'est inclinée à environ 45° et après cela, la lumière centrale est devenue plus lumineuse que les deux autres. Au moment où l'objet est passé au-dessus d'eux les garçons ont entendu un bruit léger, ressemblant à celui d'une abeille qui vole. Ils ont vu alors un contour triangulaire et un ensemble de 5 à 10 petites lumières blanches sur la face inférieure. Elles étaient distribuées de façon irrégulière autour de la lumière centrale rouge qui clignotait sans s'éteindre tout à fait. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 33)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Beyne-Heusay

M. et Mme L. roulent sur la N 3 de Féron vers Liège. Ils voient arriver de Liège à 18 h 45, une masse sombre munie de 3 feux blancs qui vole à basse altitude. Les témoins tournent vers Jupille et 200 ou 300 m plus loin que le viaduc du Bois de Breux ils revoient l'objet. Il les survole. Le conducteur ralentit et discerne une masse énorme avançant de manière excessivement lente, sans bruit perceptible. L'objet ne se trouve qu'à 30 m du sol mais ils n'en voient pas bien les contours. La face inférieure est plane et semble être faite de tôles métalliques. Les phares forment un triangle pratiquement équilatéral. Il n'y a pas de faisceaux lumineux. L'objet disparaît à faible hauteur au-dessus des toits en direction de Fléron. (VOB 1, SOBEPS 1991, p. 42)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Kelmis (La Calamine)

Le témoin est occupé à décharger sa camionnette entre 18 h 30 et 19 heures. En regardant par hasard vers le ciel il découvre à sa verticale une masse ronde et sombre. Elle est parée de quatre gros feux blancs formant un carré. Le diamètre des phares est assez grand par rapport à la dimension de l'objet et au centre il y a une lumière rouge d'un diamètre encore légèrement plus grand. Cet objet semble venir de la Hollande et se dirige vers Eupen, mais il se meut très lentement "pas plus vite que moi en marchant" dit le témoin.

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Grand-Rechain

Entre 18 h 49 et 18 h 52 M. X. qui habite au nord de la localité, voit un objet triangulaire se déplacer vers l'est. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 32)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Ans - Liège

A 18 h 50 un ronronnement de moteur doux lui fit relever la tête. Une chose indéfinissable, volant à basse altitude (estimée à environ 40 mètres) et à environ 20 km/h, juste à la verticale, à une altitude de 70 m environ, se présenta à son regard. Il s'agissait d'une masse assez importante, d'une forme indéfinie, un éclairage puissant constitué de 4 phares disposés plus ou moins en losange, semblant circonscrire l'ensemble et au centre, un clignotant de couleur rouge... une apparence métallique de type aluminium. A peine disparu, un second objet - copie conforme du premier - est apparu et a effectué le même trajet de la même manière. (note de vog: voir 18 h 40 à Bierset, autre témoin, deux apparitions consécutives). (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 44 et VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 195)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Herve

A 18 h 50 un technicien d'entretien d'ascenseurs observe un objet triangulaire émettant 3 faisceaux lumineux obliquement vers le sol, avec des reflets sur la base de la plate-forme qui les supporte, altitude 150 m. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 36)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, d'Aix-la-Chapelle vers Liège

Vers 18 h 50 Raymond Strasters au volant de la camionnette et Bruno Pirlet comme passager, s'apprêtent à quitter l'autoroute à la sortie Fléron/Herve. Ils voient devant eux trois puissants phares au-dessus de la chaussée. En se rapprochant ils distinguent un grand objet triangulaire de couleur très sombre, grise foncée ou noire. Dans chaque angle un puissant projecteur éclaire vers le sol. Le triangle était en position horizontale, pointe dans le sens de la marche. Le conducteur n'a pas bien distingué l'arrière , tandis que le passager avait ouvert la fenêtre et voyait des petits points lumineux sur la base arrière. Ils estiment la grandeur de ce triangle égale à celle d'un Boeing 727. (Inforespace n° 78, p. 24, 25)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Baelen

Vers 18 h 50 Mme H. voit un objet doté de puissants phares blancs et d'un clignotant rouge. Il glisse lentement et sans bruit dans le ciel vers Eupen. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 34)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Eupen

A 18 h 55 Mme C. qui habite sur une hauteur de la route de Malmedy remarque un objet très lumineux qui s'approche et se présente finalement comme trois lumières disposées en triangle. Elles sont rondes, blanches, constantes et très vives. Un feu rouge clignote au milieu du triangle. En s'approchant de la ville l'objet décrit une courbe et part vers le NO. (VOB 1 - SOBEPS 1991- p. 34)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Jalhay-Stembert

19 heures: Le témoin roule en voiture sur la N672 vers Stembert en longeant le bois de Jalhay. A ras des arbres du bois de Cossart elle vit un objet lumineux intriguant et elle a ralenti. L'objet lui paraissait immobile et était formé de trois grands quadrilatères verticaux adjacents d'un blanc jaunâtre lumineux, comme les baies vitrées d'un grand bungalow. Chaque "fenêtre" mesurait environ 2 x 5 m. A mi-hauteur près de la fenêtre de gauche il y avait un clignotant orange. Sa distance par rapport au témoin était de 1 km environ. Par deux fois cet ensemble s'est déplacé en zigzag sur de courtes distances. Elle a observé ce phénomène sur une distance de 2 km, pendant une dizaine de minutes. En s'éloignant vers Stembert elle le perd de vue. (Inforespace n° 78, p. 23)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Battice

Vers 19 heures Mme B. observe un triangle avec des points lumineux sur sa face inférieure. Par la fenêtre de sa cuisine elle voit d'abord deux gros phares éblouissants. Ils sont tellement près du sol qu'elle pense d'abord à un camion, mais il n'y a pas de route à cet endroit. Progressivement elle discerne une grande masse foncée et se rend compte, ainsi que son fils, que c'est un objet volant. Il effectue un virage qui l'amène dans leur direction. Elle éteint la lumière dans la cuisine et voit que c'est un objet triangulaire aux coins arrondis. Il vole très bas, lentement et sans bruit. Au moment où il survole la maison sa taille est telle qu'il couvrirait deux maisons jumelées. Ils discernent alors de nombreuses petites lumières jaunes sur la face inférieure de l'engin "on dirait de petites étoiles". Autour de l'objet il y avait des petits points lumineux rouges. Ils bougeaient indépendamment "comme des lucioles". (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 32)

##
avatar
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 69
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

Ovnis temoignages d'observations en belgique

le Lun 28 Déc 2009, 11:15
1989, 29 novembre

BELGIQUE, Kelmis (La Calamine)

Vers 19 heures M. C. fait une promenade avec le chien. Au détour d'une rue il arrive à une zone dégagée. Après une cinquantaine de mètres il aperçoit un engin lumineux à 300 ou 400 m au-dessus de lui. Quelques secondes plus tard tout s'éteint mais quatre gros phares disposés en carré s'allument aussitôt et envoient des faisceaux de lumière blanche vers le sol. Durant un court instant le témoin est pris dans l'un des faisceaux. Il en est ébloui et la peur s'empare de lui. L'objet s'élève alors rapidement et disparaît dans la direction d'Eupen. (VOB 1 - SOBEPS 1991 p. 35)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Herstal

A 19 heures le directeur d'une grande école technique se trouve près du pont de Wandre et voit un objet volant qui se déplace très lentement. Il passe à maximum 500 m de lui à une hauteur proche de 150 l. Il porte une série de feux blancs et à la fin de l'observation, plusieurs "hublots" s'allument. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 42)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, entre Hergenrath et Lontzen

Vers 19 h 10, M. N. conduit 4 enfants de 9 à 14 ans à un entraînement de foot. Ils aperçoivent un objet qui vole très lentement et très bas au-dessus d'un bois, avec des "lumières violentes". Il disparaît à leur vue, mais le conducteur et les enfants sont intrigués. Les enfants continuent à scruter le paysage. L'objet avait été aperçu du côté droit de la route, il resurgit derrière la voiture, du côté gauche. Le conducteur arrête la voiture, coupe le moteur et la radio. Ils entendent un léger sifflement. L'objet semble se trouver à 50 m du sol et à seulement 100 m des témoins. Ils voient trois phares dirigés vers le bas, tellement éblouissants qu'ils n'arrivent pas à discerner la structure qui les supporte. Ils voient un clignotant rouge situé plus ou moins au centre du triangle formé par les phares blancs. L'objet part lentement et disparaît en 4 minutes. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 35)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, entre Burenville et Loncin (Liège)

A 19 h 10, les membres de la famille Schmitz en voiture, remarquent à leur droite assez bas, un engin relativement plat et émettant des lumières, s'approchant en leur direction. "Lorsqu'il nous a croisé il est passé presque à la verticale de notre voiture et j'ai pu voir une forme nettement rectangulaire, sombre, avec des angles arrondis, muni de quatre feux blancs-jaunâtres. Ce rectangle (...) m'a semblé assez plat, et l'éclairage de l'autoroute semblait se refléter sur sa structure. C'est dire s'il volait bas, environ 40 mètres". Durée totale de l'observation: 30 secondes environ. Dimensions estimées: longueur 15 m et largeur 7 m. Distance phénomène/témoin: 40 mètres Vitesse de déplacement: 120 à 130 km/h. (Inforespace n° 78 p. 28, 29)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, St Georges sur Meuse

Mme B., enseignante dans le secondaire, roule sur la E 41 de Namur vers Liège et arrive vers 19 h 10 à St Georges. Elle perçoit alors dans le ciel trois paires de deux flèches très lumineuses, formant des signes <<. Elles sont immobiles et orientées de la même manière en formant un triangle équilatéral. Mme B. s'en étonne d'autant plus qu'elle n'entend pas de bruit d'hélicoptère, mais elle continue à rouler. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 44, 45)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Cheratte-Liège

A 19 h 13, quand les témoins en voiture sont entre l'île de Monsin et le pont de l'Atlas, ils aperçoivent un objet stationnaire à 200 ou 300 m au-dessus du centre de la ville, un peu à gauche du parc de la Citadelle et devant cette colline. Ils voient nettement trois phares très puissants disposés en triangle aplati. Le support des lumières se distingue à peine dans l'obscurité mais sa partie inférieure porte un clignotant rouge. Après quelques instants l'objet se meut lentement en ligne droite vers Visé. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 42)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Liège

Il est 19 h 15, M. Seel se trouve dans le quartier fort animé proche de la gare des Guillemins et attend au carrefour des rues Buisseret et de Harlez de pouvoir traverser. Immobile, il lève les yeux et observe au-dessus des immeubles se trouvant de l'autre côté de la rue, un grand engin silencieux, très plat, de la longueur d'une grande maison, de forme triangulaire, dont le pourtour est bordé de feux blancs et rouges fixes. Chaque angle est bordé de lumières rouges fixes, le dessous est plat mais rayé de 4 ou 5 nervures longitudinales, comme si le dessous était fait de plusieurs plaques accolées. L'objet mesure entre 15 et 20 mètres, sur le dessus un dôme d'un tiers de la dimension de l'objet. Ce dôme est bordé de lumières rouges et blanches fixes, il évolue lentement à 30 ou 50 m d'altitude à environ 80 à 100 m du témoin. En fin de parcours il s'incline un peu et le témoin peut mieux voir le dôme. L'objet va en s'épaississant des bords du triangle vers le dôme. La partie supérieure est sombre et d'aspect mat. Le dessous de couleur gris anthracite. Vitesse: celle d'un piéton. (Inforespace n° 78 p. 30)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Amay

Le milicien D. est de garde. A 19 h 15 il voit dans le ciel un losange entouré d'une luminescence verte, qui progresse lentement en suivant une ligne horizontale vers la centrale nucléaire de Tihange. L'objet volant s’y arrête pendant une dizaine de secondes et s'éloigne ensuite vers le NNO. ( VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 45)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Eupen

(cfr même jour à 17 h 50) Vers 19 h 15, le gendarme W. dans la cour de la caserne de gendarmerie fait le plein d'essence. Il voit alors un objet très lumineux qui monte derrière le toit des maisons au sud-ouest et passe au-dessus de la cour. Il décrit un virage pour partir le long de la route d'Herbesthal sans la traverser. Il s'incline pendant ce virage ce qui permet de distinguer une lumière au sommet de l'objet. En fait, il y a beaucoup d'autres lumières, mais il ne peut les situer puisque la structure de l'objet n'est pas discernable. (suite même jour, 19 h 30 entre Kettenis et Walhorn) (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 36)

##

1989, 29 novembre

Belgique, Eupen

Au même moment un autre témoin près du GB d'Eupen sur la rue de Herbesthal, voit un phénomène fixe, à une altitude d'environ 150 m, à proximité du carrefour et en position horizontale. Il se présente comme une masse sombre d'aspect solide et de forme mal définie munie de trois gros phares qui émettent une lumière blanche, puissante, comparable à celle que produisent les projecteurs de terrain de football. Ces trois phares sont disposés plus ou moins en ligne: un à chaque extrémité et un au centre. Après avoir pivoté vers la droite, l'objet se met en mouvement et part très lentement ... Aucun bruit ne semblait provenir du phénomène, mais il y avait la circulation. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 195)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Gembloux (Namur)

Trois témoins, dont un commerçant, aperçoivent à 19 h 15 deux objets triangulaires volant de concert et décrivant une boucle; 3 phares et un feu central clignotant. Distance des témoins: 100 m. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 36)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Moresnet

Deux gendarmes de la brigade de Kelmis sont en service sur la route entre Kelmis et Moresnet. Ils ont entendu les communications de leurs collègues de la brigade d'Eupen. Vers 19 h 20 ils aperçoivent à leur tour un objet pourvu de trois puissants phares dirigés vers le sol. Il vient de Montzen, se dirige vers eux, vire vers le viaduc de Moresnet et s'envole vers l'autoroute E 40. L'altitude et la vitesse sont celles de l'Awacs qui survole parfois la région, mais cet objet est absolument silencieux. (suite même jour, vers 19 h 30 heures Henri-Chapelle) (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 36, 37)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Berneau

de 19 h 20 à 19 h 40, 4 témoins. Cet objet triangulaire devait faire plus ou moins 50 m de large. Distance environ 100 m. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 171 et illustration au centre fig. 2.10)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Waterloo (Brabant)

Vers 19 h 25, Mme B. perçoit un objet excessivement lumineux qui se déplace silencieusement dans le ciel, un peu moins vite que les avions de ligne à même altitude, mais sans feux clignotants. Il est suivi d'un autre objet du même type. Mme B. trouve cela tellement étonnant qu'elle appelle son mari, qui confirme l'observation. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 46)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Lontzen

A 19 h 30 le témoin, garde-champêtre, observe une forme trapézoïdale, totalement silencieuse à 50 m de lui. Les 4 phares délimitent le trapèze ou le carré et un phare rouge central clignote. L'objet effectue un demi-tour sur place sans s'arrêter. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 36)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Liège-Robertmont

Entre 19 h 30 et 20 heures le témoin de la rue Javaux promenait son chien. Il crut voir la lune devant lui au nord-ouest. Arrivé près de l'ancien domaine militaire de Robertmont, il aperçut la "vraie" lune à l'opposé de la vive lueur qu'il avait remarquée. Il fut alors étonné de voir que la première lumière était portée par une structure triangulaire sombre qui survolait liège et la vallée de la Meuse en direction de Robermont. Cet objet lent et à basse altitude était suivi par trois hélicoptères que le témoin reconnut comme de type Bell, avec leurs skis d'atterrissage caractéristiques. Ces appareils ne portaient apparemment aucun signe d'identification, étaient aussi sombres que le triangle qu'ils accompagnaient à environ 150 à 200 m derrière et à la même altitude. (Inforespace n° 78, p. 22)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, entre Kettenis et Walhorn

(cfr même jour, Eupen, 19 h 15) Le gendarme W. rentre chez lui à Hergenrath et entend les communications des gendarmes de Lontzen. Il s'arrête au Walhornerfeld, on y a une large vue panoramique, mais il n'y voit pas l'objet triangulaire. Son attention est attiré par un autre objet qui vole haut dans le ciel, sans les lumières rouges et vertes clignotantes caractéristiques des avions. Il rentre donc chez lui. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 37)

##

1989, 29 novembre

Belgique, entre Kettenis et Walhorn

Un peu plus tard les gendarmes von Montigny et Nicholls qui avaient quitté Membach à 19 h 23, s'arrêtent à leur tour au Walhornerfeld. Ils observent un objet avec trois phares blancs qui se déplace le long de l'autoroute E 40 et reste ensuite stationnaire près de Henri-Chapelle. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 37)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Eupen

19 h 45, témoin unique. (...) un objet se présentant sous la forme d'un carré estimé à 5 m de côté, muni à chaque angle d'un puissant phare blanc (30 à 40 cm de diamètre). Au centre une lumière clignotante jaune d'un diamètre plus important. Le phénomène reste stationnaire pendant 3 à 4 minutes avant de pivoter sur son axe de 90° et partir (...) d'abord très lentement, ensuite en augmentant sa vitesse, vers Lontzen. Le témoin n'a perçu aucun bruit. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 205)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Henri-Chapelle

(cfr même jour, 19 h 20 Moresnet, puis vers Walhorn) Les gendarmes s'arrêtent à 19 h 30 près du home Beloeil et découvrent l'ovni stationnaire près du home, à 80 m environ d'altitude, et à 100 m d'eux. Il est parfaitement immobile et silencieux. La partie avant porte trois puissants phares formant un triangle équilatéral. Au milieu un gyrophare rouge. L'objet à la forme d'un losange, est grand et correspond en largeur à deux fois celle de la route, soit de l'ordre de 15 m. A l'arrière se trouve une structure rectangulaire plus foncée que le reste et portant des stries parallèles longitudinales. A part les lumières il n'y voyaient pas grand chose. L'objet se met en mouvement et à ce moment l'intensité des phares diminue. Quand l'objet passe au-dessus d'eux ils entendent un léger bruit répétitif suggérant un frottement "swe, swe, swe". L'objet se déplace vers l'échangeur de Battice mais s'arrête à mi-chemin. Ils voient alors distinctement un phénomène très surprenant: une "boule rouge" se détache du centre des trois lumières blanches, descend verticalement d'une certaine hauteur et file à angle droit, horizontalement. Le grand objet volant revient ensuite dans la direction des gendarmes, les survole, continue à suivre la route Charlemagne vers Henri-Chapelle et la Maison Blanche, mais garde son altitude, tandis que la route descend. Les gendarmes suivent l'objet dont la vitesse n'est que de l'ordre de 100 km/h. Ils arrivent ainsi à Bildchen. Entre les deux postes de frontière, exactement là où l'éclairage de la route s'arrête, l'ovni change de direction. Il prend un virage à droite et disparaît à la vue des gendarmes. Ce départ vers Hausset a lieu vers 20 heures. (VOB 1, SOBEPS 1991, p. 37, 38)

##

1989, 29 novembre

BELGIQUE, Andenne

A 21 h 30 trois phares disposés en triangle et orientés vers le bas sont observés par M. B. Ces phares éclairent le sol et semblent immobiles mais s'éteignent brusquement après 10 minutes d'observation. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 46)

##

1989, 29 novembre

Belgique, entre Seraing et Huy

De: F Barsi fbarsi@skynet.be Date : samedi 18 septembre 1999 20:54

Bonjour à tous, du fait que vous discutez de la vague belge et je me permets de vous raconter mon modeste témoignage. Le soir du 29 novembre 1989 je rentrai du boulot bien plus tard que prévu vers 23h (je suis technicien en électromécanique) et sur la route qui me conduisait de Seraing vers Huy (N90) j'ai vu un objet qui survolait lentement la colline qui est de l'autre côté de la Meuse. Je me suis arrêté sur le bord de la route, intrigué par la lenteur du déplacement, je n'ai entendu aucun bruit mais j'ai bien vu un objet triangulaire qui volait à environ 100m/sol et à la vitesse d'un ulm. Mon oeil n'étant pas sensible aux inversions de température ou autres effets météorologiques exceptionnels, je suis donc sûr qu'il y avait bien quelque chose qui survolait notre territoire ce soir là et pourquoi cet engin ne serait-il pas le même qui a volé le soir des autres épisodes ? Mon impression est que rien n'empêche que l'objet vu ce soir là ne soit de fabrication terrestre ! mais avec une technologie avancée. (sustentation à faible vitesse et sans bruit). Je ne prétend pas dire qu'il ne peut y avoir d'objets extraterrestres mais dans le cas présent rien ne le laisse supposer. Salutations à tous, Franco Barsi

##

1989, nuit du 29 au 30 novembre

BELGIQUE, Jupille

Objet énorme comme un porte-avions renversé au-dessus des usines "Edel" - pas d'autres renseignements disponibles, la direction de l'usine s'opposant à la publication des détails. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 209 et doc. pers. de vog: cfr voir 1990, 22 avril Basècles: même genre d'objet)

1989, 30 novembre

BELGIQUE, Eupen

21 h 45, deux témoins. ... ce phénomène qui se déplace très lentement et de manière rectiligne d'ouest en est à une altitude estimée entre 300 et 500 mètres. Il se présente sous l'aspect de trois lampes jaune clair ou blanc-jaunâtre disposées en triangle avec, au centre, un feu clignotant de couleur rouge-orange. Ces feux semblent faire partie d'une structure solide que le témoin ne peut distinguer. ... Ils voient le phénomène changer subitement de direction pour s'orienter vers le nord-est en accélérant considérablement sa vitesse. En quelques instants le phénomène disparaît. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 195, 196)

1989, 1 décembre

BELGIQUE, Eupen

Vers 17 heures déjà 2 des 5 enfants du témoin (14 et 15 ans) étaient venus lui dire: "Papa, il y a des avions bizarres dans le ciel". A 18 h 50, le père s'apprête à partir (à une exposition) et attend son épouse, assis dans le living, près d'une fenêtre à l'arrière de la maison. A ce moment un des enfants rentre tout excité et dit "Regarde, ils sont de nouveau là". En sortant le père tombe presque à la renverse de saisissement. "Si vous ne l'avez pas vu, vous ne pouvez le croire. C'était énorme." Un losange portant deux lumières blanches dans chaque coin. La surface inférieure était plane et très foncée, avec au centre une structure illuminée de la forme d'une cloche renversée. Les contours du losange étaient bien discernables sur le fond du ciel plus clair. L'objet était énorme et glissait sans bruit du SO vers le NE. L'extrémité la plus proche se trouvait à l’aplomb de la maison et l'autre extrémité passait au-dessus du hangar distant de 43 mètres. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 391 à 393)

##

1989, 1 décembre

BELGIQUE, Warsage (Dalhem)

Vers 17 h 30 Claudine D. et sa mère revenaient d'Aubel. Peu après la sortie de Warsage, à la limite des provinces de Liège et de Limbourg elles aperçurent devant elles en direction de Fouron le Comte, un objet blanc totalement immobile dans le ciel. Intriguée Claudine D. stoppa son véhicule après le pont du chemin de fer pour observer le phénomène qui se situait maintenant sur sa gauche au-dessus des champs. Elle baissa la vitre mais n'entendit aucun bruit. L'objet qui lui paraissait très grand était composé d'un grand nombre de petites lumières blanc-jaunâtres, dont la disposition définissait les contours d'un énorme triangle effilé et plat. Les témoins n'ont vu ni structure, ni feux clignotants. Immobile jusqu'alors le phénomène commençait à avancer lentement et en silence, pointe en avant vers Warsage. La mère étant inquiète, les témoins se sont remis en route sans attendre la fin de l'observation. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 63)

##

1989, 1 décembre

BELGIQUE, Herstal

A 17 h 40, 5 témoins dont un ouvrier métallurgiste observent un objet triangulaire se déplaçant à 30 km/h à 20 m d'altitude à 75 à 100m d'eux. Avant effilé, arrière présentant une surface grillagée d'où émergent des tubulures, laissant échapper une luminosité rouge; avec de nombreuses lumières clignotantes rouges, vertes et blanches; un cockpit rectangulaire sur l'avant diffuse une forte lumière jaune. Observation faisant partie d'une dizaine d'autres dans un rayon de 10 km entre 17 h 30 et 18 heures. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 36, 37)

##

1989, 1 décembre

BELGIQUE, Ans

A 17 h 50, deux témoins, dont un militaire spécialiste météo observent à 100 m un objet triangulaire qui survole la place communale à 10 m au-dessus des toits, à 8 km/h, pivote sur place à chaque coin et continue sa trajectoire. A l'avant un va-et-vient incessant de lumières rouges et bleues, à l'arrière trois boules de lumière rouge semblant enfermées dans un boîtier, comme une queue de cerf-volant. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 37)Le témoin a été interrogé à la base de Bierset par une sorte de commission militaire (composé d'un colonel, d'un major et d'un capitaine). A cette occasion on lui montra diverses photos de prototypes récents. Le témoin dit "l'objet ressemblait à quelque chose que la technologie humaine pourrait être capable de produire d'ici quelques années." (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 65, 66) Une lumière rouge tournant sur elle-même aussi bien à l'horizontale qu'à la verticale; ce qui eut pour effet que, par intermittence, on vit apparaître la base de l'appareil, donc à première vue cette lumière rouge se situait plus bas que la base de l'appareil. Altitude: entre 100 et 150 mètres. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 165)

##

1989, 1 décembre

BELGIQUE, Jalhay

A 18 h 45, une infirmière et 4 autres témoins observent un objet triangulaire à 75 m qui se dirige vers le barrage de la Gileppe en émettant un léger ronronnement. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 37) Les témoins remarquent une figure géométrique constituée de 3 lumières: une blanche, une bleue, une rouge. Cet objet se déplace de manière rectiligne et uniforme, un peu plus vite qu'un avion de tourisme. Le phénomène est passé à une altitude estimée entre 50 et 100 mètres à l’aplomb des témoins.. Les enfants prétendent avoir perçu un bruit de moteur électrique. Seules les lumières étaient visibles, aucune structure n'a été observée. (VOB 2 -SOBEPS 1994, p. 196)

##

1989, 1 décembre

BELGIQUE, Henri-Chapelle

Vers 19 heures un groupe de scouts d'Aubel auraient suivi les évolutions silencieuses de cinq objets qui émettaient des faisceaux lumineux. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 63)

##

1989, 1 décembre

BELGIQUE, Foy

A 19 h 25 un ouvrier observe une sorte de toupie ou triangle vertical, à 70 m de lui, à 1 m du sol, couleur blanc néon, n'éclairant pas l'environnement. Brusque départ à l'horizontale lorsque le témoin s'approche. La chose fait un bond pour franchir une rangée d'arbres. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 37)

##

1989, 1 décembre

BELGIQUE, Baelen

19 h 45, 4 témoins. L'engin volait à la verticale de la maison à une vitesse inférieure à un avion à réaction mais supérieure à un petit avion de tourisme et se déplaçait sans bruit, dans le sens est-ouest... L'objet se présentait comme suit: 3 feux blancs lumineux formant un triangle et au centre, une demi sphère dans laquelle un feu bleu électrique comme un flash tournait à la vitesse d'une rotation par seconde. Distance estimée: 300 mètres. Vu aux jumelles rien de plus ne fut discernable. Une deuxième formation du même genre succédera à la première. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 196)

##

1989, 1 décembre

BELGIQUE, Fouron le Comte

22 h 10, un témoin. Il lève les yeux au ciel et éberlué, voit un énorme engin triangulaire qui passe au-dessus du toit de son garage. La taille apparente est aussi large que le toit du double du garage. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 66 et croquis) "Du dessus de l'engin semblait se dégager une lueur diffuse orangée sur laquelle se découpait les côtés du triangle, tandis que la base, qui se trouvait donc à l'arrière, était balisée par une série de lumières fixes, au moins 7 ou 8, de couleur blanc-jaunâtre et vert, qui se disposaient de manière rectiligne. Distance par rapport au témoin: 20 mètres, envergure de l'objet 30 mètres. (VOB 1 - SOBEPS 1991 p. 66, VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 154, 155)

##

1989, 1 décembre

BELGIQUE, Bruxelles

A 23 h 15 circulant sur le Bd du 9e de Ligne longeant le canal en direction de la place Sainctelette, Mme Robert et Mme Morales observèrent un objet sombre qui circulait d'est en ouest. Mme Morales, passagère, vit "stopper" l'avion et la conductrice a arrêté la voiture. Elle a coupé le moteur, elles ont baissé la vitre. C'était un objet triangulaire plat arrondi, noir mat. Au centre un tube conique diffusait de la lumière comme un phare, dans les coins des hublots ronds au niveau de la base. Tout le pourtour était animé d'une lumière rouge qui semblait en rotation. Après 45 secondes d'immobilité l'objet a démarré lentement, a marque un petit arrêt, puis est parti à grande vitesse vers le sud-sud-ouest. (...) Inforespace n° 79, p. 7, 8; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 67)

##

1989, 2 décembre

BELGIQUE, Berneau

A 18 h 20 trois témoins adultes roulent en voiture à hauteur de la ferme de Thier-Saive. "C'est mon beau-fils qui a vu l'objet le premier. (...) J'ai alors aperçu un objet très grand et très lumineux en forme de triangle aux coins arrondis qui se dirigeait vers nous. La lumière provenait de trois phares disposés aux extrémités. (...) L'objet passait au-dessus de nous assez rapidement et je ne l'ai plus vu pendant un moment. Puis il est réapparu tandis qu'il s'éloignait vers le nord-est. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 71)

##

1989, 2 décembre

BELGIQUE, Eupen

A 18 h 40 Erwin K. agent de police, son épouse et ses enfants sortaient du domicile avec l'intention d'aller se poster sur les hauteurs pour voir des ovnis puisque tout le monde en parlait. A peine étaient-ils en voiture qu'ils virent trois phares blancs et un rouge clignotant devant eux. Ils s'arrêtaient pour constater que l'objet était tout à fait silencieux. Il venait de Verviers et se dirigeait vers Aix la Chapelle. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 72)

##

1989, 2 décembre

BELGIQUE, Béthane

A 18 h 45, 5 témoins dont un infirmier observent un objet circulaire, à proximité d'une route secondaire proche du barrage de la Gileppe. L'objet le traverse en oblique, fait demi-tour et survole à 75 m de hauteur la voiture arrêtée des témoins. Ils voient une plaque sombre ronde, surmontée d'un dôme éclairé de rouge, comme un chapeau de curé; quatre phares horizontaux à l'avant - rouge, vert, rouge, blanc - à l'arrière trois phares blancs; totalement silencieux. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 37)

##

1989, 2 décembre

BELGIQUE, Olne

A 18 h 48 M. et Mme S., médecins, voient une forte lumière blanche en direction du nord-est, vers Xhendelesse. Le phénomène était constitué de deux phares blancs. A mi distance entre ces phares, un peu plus bas, une lumière rouge-orangé pulsait mollement, comme un coeur qui bat au rythme d'une pulsation par seconde environ. Trajectoire est-ouest, altitude environ 500 m.

##

1989, 3 décembre

BELGIQUE, Plombières-Eupen

En forme de boomerang, émettant un bruit de tondeuse à gazon, à 15 h 45, alors que 7 enquêteurs de la Sobeps sillonnent la ville à la recherche de témoignages antérieurs, sans qu'aucun d'eux ne remarque quoi que ce soit d'anormal. Un des rares cas belges où apparaît le mot "boomerang", très fréquemment utilisé dans des dépositions semblables américaines. (Franck Boitte - Inforespace n° 85, p. 30, 31)

##

1989, 3 décembre

BELGIQUE, Weyler (Luxembourg)

entre 20 heures et 20 h 30, 2 témoins. ... Alain fait des appels de phares, l'intensité lumineuse du phénomène s'accentue très fort pendant 2 à 3 secondes puis tout s'éteint. Subitement, à la place du point lumineux apparaissent deux phares verts clignotants, puissants mais sans faisceau. Le phénomène vient se fixer à 100 m environ des témoins... de nouveau Alain fait des appels de phares et là le phénomène avance vers la voiture, lentement. La panique s'empare de Nathalie. Le phénomène avance toujours et se trouve à environ 60 mètres. Cela paraît grand comme deux maisons (18 m de large à 6 m d'altitude). Alain fait marche arrière, le phénomène avance toujours vers eux. C'est seulement quand la voiture se trouve dans l'éclairage public à l'entrée du zoning que le phénomène rompt le contact en reculant. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 196)

##1989, 3 décembre

BELGIQUE, Senonchamp

Dans ce coin isolé des Ardennes, ressemblant à une salière volante, avec à l'arrière deux petites ailes en demi-croissant qui le fait ressembler à un vaisseau interplanétaire tout droit issu des aventures de Flash Gordon, début des années 40. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 31)

##

1989, 4 décembre

BELGIQUE, Eupen

18 h 45, témoin unique. (...) au-dessus de la ligne des cheminées, une sorte de rectangle plat, sombre. Le pourtour est blanc lumineux. Au niveau de chaque angle, un feu de position est visible. Les deux feux avant sont blancs et clignotent, mais pas simultanément. Les deux feux arrière sont de couleur rouge et clignotent en même temps. L'objet se déplace très lentement à une altitude d'environ 200 mètres. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 205 et centre illustration 2.24)

##

1989, 4 décembre

BELGIQUE, Eupen

19 h 13, un unique témoin. L'objet s'avance vers lui à la vitesse d'un joggeur et passe presque au-dessus de lui. A ce moment il recouvre la moitié de la rue tandis que la partie opposée recouvre la maison d'en face. Le témoin aperçoit alors une troisième lumière, blanche elle aussi, à l'arrière, ainsi qu'une lumière bleuâtre à l'arrière mais au-dessus. Il ne lui fut pas possible de distinguer la forme de l'objet. Il était disposé horizontalement et présentait deux lumières blanches à l'avant et une à l'arrière, toutes situées en dessous de l'objet. La luminosité n'a pas varié. Un bruit doux régulier de moteur électrique était audible mais il était moins fort que le bruit d'un aspirateur. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 197)

##

1989, 4 décembre

BELGIQUE, Ayeneux

A 20 heures un dessinateur industriel voit à 100 m un objet triangulaire muni de trois phares dirigés vers le sol et émettant un faible ronronnement. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 37)

##

1989, 4 décembre

BELGIQUE, Eupen

Mlle Nicole B. et sa mère Hannelore empruntent à 20 h 05 la Frankendelle quand brusquement vers le milieu de la montée elles voient une série de points lumineux de forte intensité au-dessus des toits d'un internat scolaire à 150 m à droite de la Frankendelle. Après une dizaine de secondes les témoins arrêtent la voiture et en sortent. "C'étaient trois points lumineux blancs et au centre un feu rouge plus grand qui pulsait. Il ne faisait aucun bruit. Cela semblait appartenir à un objet relativement plat. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 73, 74)

##

1989, 4 (?) décembre

BELGIQUE, Liège

Vers 23 heures une ménagère voit en plein centre ville, une sorte de petit avion monoplace de 6m de long sur autant d'envergure, zigzaguant entre les buildings à 50 m d'altitude. Carlingue formée de cubes juxtaposés, ailes courtes et très larges, deux fortes lumières blanches à chaque extrémité des ailes, une forte lumière jaune à l'avant. Le témoin est âgé de 70 ans. Objet ressemblant à un avion téléguidé. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 37)

##

1989, 6 décembre

BELGIQUE, Sart-lez-Spa

Rectangulaire, de grandes dimensions, avec des hublots carrés fortement éclairés. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 31)

##

1989, 7 décembre

BELGIQUE, Fayt-Ciney

Quatre témoins en voiture se dirigeant vers Achêne venant de Ciney remarquent une lueur vive blanche, ovale, qui semblait se rapprocher du véhicule à basse altitude. Au fur et à mesure une structure est apparue: "l'engin était tellement grand que nous nous sommes sentis écrasés sous lui et avons eu peur" (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 74, 75 et croquis)

##

1989, 7 décembre

BELGQIUE, Walshoutem

A 18 h 25 deux témoins en voiture voient trois points lumineux blancs disposés en triangle dans le ciel, avec des taches colorées au centre. L'objet semble être resté stationnaire pendant environ une minute, puis s'est déplacé à vive allure vers Liège. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 75)

##

1989, 7 décembre

BELGIQUE, Flémalle

Philippe M. roulait de Namur vers Liège quand il vit des lueurs au-dessus de l'autoroute. Cet objet était stationnaire tous feux allumés à quelques mètres au-dessus des pylônes d'éclairage. Il est passé dessous, l'objet était toujours là, immobile. A l'avant, pointe dirigée vers Namur, le feu blanc en dessous était une sorte de globe lumineux transparent donnant à l'intérieur. La forme générale était triangulaire, gris foncé aux bords arrondis. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 74, 75)

##

1989, 8 décembre

BELGIQUE, Seraing

A 19 h 15 Mme Madeleine H., chef d'école voit une structure bizarre: "cela ressemblait à un genre d'hélicoptère entièrement garni de feux multicolores, bleus, jaunes, rouges et verts qui entouraient un habitacle et des sortes d'hélices d'un même ton rouge très lumineux, de véritables guirlandes d'arbre de Noël!". (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 74)

##

1989, 10 décembre

BELGIQUE, Thirimont

Triangulaire, accompagné d'un grand nombre de petites sphères lumineuses et projetant des faisceaux de lumière tronquée. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 31)

##

1989, 11 décembre

BELGIQUE, près d’Esneux

Mme Maggy L. en voiture à Esneux vers 17 h 35 voit à 800 ou 900 mètres un objet en forme de cloche dont la base porte de gros feux lumineux blancs. Sur le dessus l'objet porte trois hublots de couleur rouge-vif et en dessous des hublots de feux orange-rouge et bleu-blanc. Observation durant une minute. Le témoin n'a pu s'arrêter à aucun moment. Quelque minutes plus tard en promenant le chien elle revoit l'objet toujours à 700 ou 800m de distance. (Inforespace n° 80 p. 16 à 20 ; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 83 à 85)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Tilff

A 17 h 45 à Tilff Nadia 12 ans et sa grande soeur puéricultrice suivent les évolutions d'un objet ressemblant à un grand triangle gris sombre aux bouts arrondis. Dans deux angles il porte un phare vert, dans le troisième un phare rouge et il a de petites lumières sur toute la périphérie. (Inforespace n° 80 p. 16 à 20 ; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 83 à 85)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Trooz

A Trooz, à 17 h 45 toute la famille Luigi P. observe une lumière très puissante en direction de Tilff. Mais en direction du nord il y en a une autre qui pulse toutes les secondes. Elle disparaît en deux secondes vers Tilff, tandis que la première lumière est toujours là. (...) Ils voient une troisième et une quatrième lumière et des photos sont prises. (Inforespace n° 80 p. 16 à 20 ; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 83 à 85)

##

1989, 11 décembre

BELGIQUE, dans le Hainaut

Entre 18h 00 et 18 h 15 des témoins en voiture voient dans la brume quatre feux lumineux plus ou moins alignés. Ils s'arrêtent dans une rue voisine et sont survolés par un objet en forme de triangle de couleur gris-anthracite portant des feux dans chaque coin et un au centre. (Inforespace n° 80 p. 16 à 20 ; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 83 à 85)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Seneffe (Hainaut)

A Seneffe, entre 18 h 25 et 18 h 30 deux témoins en voiture observent deux lumières qui leurs paraissent immobiles à 250 m d'eux et à 80 m d'altitude, entre ces lumières ils distinguent comme des zones rectangulaires floues et une masse aux contours indéterminés. Il en sort un faisceau de 1 à 2 m de diamètre qui éclaire le sol. (Inforespace n° 80 p. 16 à 20 ; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 83 à 85)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Jemepppe sur Sambre

A la même heure un autre témoin en voiture voit une masse lumineuse qui lui paraît immobile au-dessus de Jemeppe sur Sambre. La forme est incertaine mais il a distingué trois lumières avec une partie centrale genre flash et des petites lumières rouges autour. Ce témoin est sorti de voiture et n'a perçu aucun bruit particulier. Le témoin reprend la route vers Sambreville pour prendre son épouse à qui il ne raconte rien. Au dessus du Bois de Tî elle remarque une grappe de points rouges sortie d'une structure lumineuse qui lui semble immobile dans le ciel, plonge vers leur voiture. Cette grappe est passée sous une ligne à haute tension et est retournée à sa structure, alors qu'une nouvelle grappe (ou la même) fait le même trajet. Le témoin a continué de rouler. (Inforespace n° 80 p. 16 à 20 ; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 83 à 85)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Jumet (Hainaut)

Vers 18 h 30 à Jumet une dame à vu une soucoupe d'environ 10 m de diamètre à 20 m d'altitude, entourée de lumières clignotantes et des lumières fixes au centre. Une bulle surmontait le tout. (Inforespace n° 80 p. 16 à 20 ; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 83 à 85)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Jumet (Hainaut)

Vers 19 heures toujours à Jumet, Karine F. 15 ans, remarque un objet immobile au-dessus des toits et alerte des voisins: l'objet était rond d'un diamètre d'environ 5 m avec des lumières autour et une boule dans le milieu. Le tour était gris et le milieu noir. Il est resté 20 secondes et puis en une seconde il n'y avait plus rien. (Inforespace n° 80 p. 16 à 20 ; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 83 à 85)

##

1989, 11 décembre

BELGIQUE, Jemeppe sur Sambre

De 18 h 15 à 18 h 50 deux témoins, dont un fonctionnaire, observent un objet triangulaire gris mat, entouré de plusieurs lueurs rouges; cet objet éjecte à deux reprises des grappes de 6 à 10 boules lumineuses oranges en direction de la voiture arrêtée des témoins: distance de ces boules par rapport à eux: 10 mètres. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 37) Cet amas est passé sous une ligne à haute tension et est immédiatement retournée vers la structure lumineuse; une nouvelle grappe de ces petits feux rouges a fait le même trajet, sous la ligne HT. Les éléments rouges restaient groupés. Ils sortaient de la partie inférieure de l'objet et la grappe qu'elles formaient avait la taille d'une voiture. Il devait y en avoir de 10 à 20, sans qu'elles constituent une forme précise. Dimension de l'engin: la taille d'un terrain de football. (VOB 2, SOBEPS 1994, p. 165)

##

1989, 11 décembre

BELGIQUE, Daussoulx.

Vers 18 h 10 Michel D. circule en voiture à hauteur de l'échangeur de Daussoulx quand il voit passer une sorte d'énorme raie manta. L'objet est d'une rouge flamboyant uni, aucun phare n'est visible. Selon le témoin cet ovni a changé trois fois de direction. (Inforespace n° 80 p. 23 à 29 et 32; VOB 1 p. 90, VOB 2 p. 197, 209)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Suarlée – à Temploux

Il est 18 h 15 à Suarlée quand Vincent V. et Nathalie H. aperçoivent en réintégrant leur voiture après avoir déposé un camarade, trois lumières blanches et une rouge en direction de Temploux. A 18 h 30 en sortant à Floreffe d'un magasin, ils revoient cet ensemble lumineux mais il leur paraît plus proche. A 18 h 45 ils arrêtent la voiture à Temploux pour continuer l'observation. Ils poursuivent l'ovni jusqu'à Mazy et là ils peuvent se rendre compte combien il est gigantesque. 50 m d'envergure dira Vincent, grand comme deux terrains de football dira Nathalie. L'objet les contourne et Vincent a pris une série de photos mais le film est développé dans de mauvaises conditions. (Inforespace n° 80 p. 23 à 29 et 32; VOB 1 p. 90, VOB 2 p. 197, 209)

##

1989, 11 décembre

Belgique, au sud de Malonne

Au même moment, au sud de Malonne des jeunes et leur monitrice observent un objet sombre muni de phares volant à ras des arbres, qui marque un temps d'arrêt et rebrousse chemin trois ou quatre fois en dix minutes. (Inforespace n° 80 p. 23 à 29 et 32; VOB 1 p. 90, VOB 2 p. 197, 209)

##

1989, 11 décembre

Belgique, entre Ernage et Gembloux

Le lieutenant colonel André A... venait d'Ernage pour se rendre à Gembloux en voiture vers 18 h 45 en compagnie de son épouse Chantal. Arrivé à hauteur de la ferme de Sart-Ernage il voit dans le ciel à hauteur du dernier tiers des arbres situés derrière la ferme, une série de 3 ou 4 panneaux de lumière qui se déplacent dans une direction générale nord-sud. Les dimensions des panneaux ne varient ni ne dansent. Sous cette série, environ au centre, est placé un gyrophare rouge. L'altitude de la série de panneaux est estimée à 200 à 300 m. Il s'arrête pour mieux observer et l'ovni se déplace à sa droite et continue: cette phase dure de 2 à 4 minutes. L'ovni s'est brusquement dirigé dans leur direction, et seul un gros phare, plus gros que celui d'un transporteur aérien était alors visible. Il n'y a aucun bruit de moteur. Suite à ce comportement "agressif" Chantal prend peur et André remet la voiture en route. Le gros point lumineux disparaît et apparaissent trois phares de lumière blanche moins importants. Ils forment un triangle plus ou moins équilatéral et au centre de gravité de ce triangle il y a à nouveau un gyrophare rouge. Malgré la lumière de la lune qui éclaire le paysage il ne leur est pas possible de voir un corps à cet ensemble. (...)(Inforespace n° 80 p. 23 à 29 et 32; VOB 1 p. 90, VOB 2 p. 197, 209)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Emines

A Emines ils sont deux témoins à voir à quelques centaines de mètres de la ligne HT un objet immobile et très lumineux de forme ellipsoïdale allonge. L'engin est muni d'un phare intense jaune-blanc avec un faisceau éclairant et au centre une lampe rouge dessous. Une lampe blanche à droite et une à gauche. Aucun bruit audible, mais le bruit du moteur de la voiture aurait pu le masquer. Estimation: 20 m de long et 3 m de haut. (Inforespace n° 80 p. 23 à 29 et 32; VOB 1 p. 90, VOB 2 p. 197, 209)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Bastogne

Vers 19 heures un ovni est aperçu à Bastogne, province de Luxembourg (Inforespace n° 80 p. 23 à 29 et 32; VOB 1 p. 90, VOB 2 p. 197, 209)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Wasmuel

Entre 19 h 15 et 19 h 30 l’ovni est vu à nouveau dans le Hainaut à Wasmuel. (Inforespace n° 80 p. 23 à 29 et 32; VOB 1 p. 90, VOB 2 p. 197, 209)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Blégny-Trembleur

Vers 20 heures des témoins observent l'ovni à Blégny-Trembleur, ensuite à Xhendremael (prov. de Liège). (Inforespace n° 80 p. 23 à 29 et 32; VOB 1 p. 90, VOB 2 p. 197, 209)

##

1989, 11 décembre

Belgique, Barrage de la Gileppe

Entre 22 h 45 et minuit des témoins l'observent au-dessus du barrage de la Gileppe. (Inforespace n° 80 p. 23 à 29 et 32; VOB 1 p. 90, VOB 2 p. 197, 209)

##

1989, 11 décembre

BELGIQUE, Xhendremael

Vers 19 heures une infirmière vit une forte lumière ronde s'approcher, arrêta et rangea sa voiture et ouvrit le carreau. Le phénomène se déplaçait sans aucun bruit, malgré la quiétude champêtre ambiante. Il affectait en se rapprochant (100 m) une forme semblable au dessus d'un champignon à la base duquel on apercevait 4 tubes divergeants qui projetaient autant de faisceaux d'un blanc tellement éblouissant que le témoin apercevait les mottes de terre éclairées dans un champ voisin. Après une dizaine de secondes d'immobilité, le phénomène décrivit lentement un petit arc de cercle au-dessus de la voiture arrêtée, bascula et s'éloigna, prenant la direction de Liège. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 37)

##

1989, 11 décembre

BELGIQUE, Forville

19 h 10, un témoin unique. ... trois gros phares éblouissants, alignés horizontalement, éclairant avec faisceaux vers le sol... vitesse relativement lente, absence de bruit... A ce moment le phénomène le survole, passe au-dessus de sa voiture à une altitude d'environ 30 à 50 mètres. Cela lui semble énorme , d'une taille supérieure à celle d'un avion, sombre, sans structure bien définie, épaisseur non définissable. Sur le ventre une lampe rouge, vers le milieu. Pour le témoin l'objet ne volait pas mais flottait dans l'air. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 198)

##1989, 11 décembre

BELGIQUE, Piétrain

Un retraité vit à 22 heures une forme semblable à une carlingue d'avion, de couleur gris sombre, sans ailes, entourée de petites lumières rouges et blanches, émettant un grondement à 150 m, simultanément le chien se met à aboyer, puis un cercle de flammes jaunes lorsque l'objet disparaît caché par un sapin. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 38 et VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 209)

##

1989, 12 décembre

BELGIQUE, Jupille sur Meuse.

A 2 h 15 du matin rencontre rapprochée à Jupille sur Meuse. Le témoin est réveillé par un bruit insolite et crut que le circulateur de la chaudière ne fonctionnait plus normalement. Il se lève donc. (...) Objet en forme d'oeuf plus arrondi à l'avant où le témoin distingue une fenêtre ou un pare-brise de couleur sombre ayant l'aspect de plexiglas. L'objet était gris-mat, terne, sans aucun effet brillant. Une sorte de bande horizontale ressemblant à une gorge dans laquelle plusieurs petites lampes d'un éclat bleuté et rougeâtre ceinturait l'objet. A l'arrière un orifice dans lequel était planté une sorte d'aileron ou de rame du même aspect gris-mat. Le dessous présentait trois protubérances où étaient logés des projecteurs, éteints en début d'observation. A l'arrière de la grande fenêtre un sorte de sigle, trois ellipses entrelacées faisant penser aux trajectoires de des électrons autour d'un noyau. La taille: une vingtaine de mètres. Le témoin avait à la fois l'impression de contempler un objet matériel mais "flou", bien qu'il ne se trouve qu'à 80 m de distance. En repartant l'objet allume les trois projecteurs sous son corps. A(...) brusquement plus de son, ni de lumière: c'était fini. (...) (Inforespace n° 80 p. 32 à 42)

##

1989, 12 décembre

Belgique, Remouchamps

Vers 3 heures un témoin observe un objet se déplaçant par à coups à Remouchamps (Liège) (...) (Inforespace n° 80 p. 32 à 42)

##

1989, 12 décembre

Belgique, Gilly

A 8 h 30 un Témoin roulant vers Gilly observe une lumière composée de plusieurs points blancs sous la couche nuageuse à Sambreville. (...) (Inforespace n° 80 p. 32 à 42) (vog: le dessin qu'il en fera correspond dans les grandes lignes à une synthèse des dessins du cas Roque River, USA, 24 mai 1949 - project Blue Book 1119, du 10 octobre 1966 à Newton (Illinois) et du 3 janvier 1967 à Sarnia (Ontario) au Canada, Blue Book cas 1119)

##

1989, 12 décembre

BELGIQUE, Daussoulx

Non loin de l'échangeur autoroutier, boomerang rouge vif, dont les évolutions font penser à celles d'une raie manta. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 31)

##

1989, 12 décembre

BELGIQUE, Natoye

21 h 40, 4 témoins. ... plus grand que la longueur de l'habitation (25 mètres) jusqu'à l'habitation voisine (20 mètres) soit 50 mètres à 50 m d'altitude. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 171)

##

1989, 13 décembre

BELGIQUE, Herstal

Un étudiant en menuiserie et un autre témoin observent à 21 h 20 une forme triangulaire sombre passant à hauteur des toits, 3 lumières rouges clignotantes donnant l'impression de tourner. L'objet pivote sur place et change de direction. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 38)

##




avatar
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 69
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

Ovnis temoignages d'observations en belgique

le Lun 28 Déc 2009, 11:29
1989, 17 décembre

BELGIQUE, Limal

Ovale, avec un fort phare blanc, expulsant des boules lumineuses rouges. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 31)

##

1989, 17 décembre

BELGIQUE, Dison

de 22 h 30 à 22 h 40, 3 témoins. "Cette boule lumineuse était rouge-vert. Des petits points lumineux sont sortis de cette boule. Leur diamètre apparent était de 2 cm. Après 45 secondes environ les petits points se sont éteints brusquement. Altitude environ 300 m, engin principal environ 20 m. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 165)

##

1989, 18 décembre

BELGIQUE, Aywaille (Liège)

19 heures, trois témoins. ... trois gros phares alignés immobiles à quelques dizaines de mètres d'altitude (VOB 1) .. deux gros phares blancs éblouissants, au-dessus d'un champ. (VOB 2) Les témoins étaient très près du phénomène qui était sur le côté droit de la route, peut-être à moins de 20 m! L'objet avait la largeur d'une grosse maison.(VOB 1) Je me trouvais à environ 15 mètres du phénomène et je n'ai pu percevoir le moindre bruit. Lorsque j'ai démarré mon véhicule, le phénomène m'a suivi d'abord en ligne droite, puis en zigzags. L'engin semblait à peine plus élevé que la hauteur d'une maison. (VOB 2) Quand le témoin a arrêté sa voiture il a éteint ses phares. Tout s'est également éteint sur l'ovni à l'exception d'une petite lumière à la partie inférieure.. La peur s'empara du témoin qui redémarra en marche arrière, mais l'ovni accompagna la voiture sur 200 mètres. Le témoin s'arrêta à nouveau et sortit de voiture. Le phénomène avait pris de l'altitude mais semblait par la suite encore suivre la voiture en zigzaguant (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 128; VOB 2- SOBEPS 1994, p. 198)

##

1989, 18 décembre

BELGIQUE, Mourcourt (Tournai - Hainaut)

M. Martial S., coiffeur, raconte: " Il était 21 h 20. Je sortais du garage pour fermer les écuries lorsque j'ai vu un spot de lumière très puissant et une forme sombre en partie cachée par le mur de l'écurie. Je me suis rapproché de la clôture et là j'ai pu observer l'objet en entier. (...) L'engin avait une forme lenticulaire, il était muni de deux faisceaux, deux spots sur les extrémités de la lentille et éclairant vers le bas. Leur lumière était blanche. Une autre lumière de couleur rouge était visible dans la partie inférieure de l'engin au centre. Cette lumière était moins intense et pulsait. Ces pulsations étaient courtes, une ou deux par seconde. La surface éclairée par les spots apparaissait métallique comme de l'aluminium, mais la partie supérieure de l'engin était sombre et l'on devinait sa forme sur le fond du ciel. Il se tenait à 400 m de distance et à une altitude que j'estime à 70 m au moment où je l'ai aperçu. J'ai pu le suivre des yeux jusqu'au dessus de l'église. A ce moment il y a eu comme un flou dans la lumière, comme quelqu'un qui agite rapidement une torche en zigzag et il a disparu. Il n'y avait aucune bruit..." (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 127 et croquis)

##

1989, 18 décembre

BELGIQUE, St Symphorien (Mons - Hainaut)

22 h 30, un seul témoin - distance: 100 m - dimension: 15 m de côté. "je n'étais pas du tout à mon aise, j'avais peur. Je n'ai pas dormi de toute cette nuit-là et j'ai souffert d'insomnies par après, parce que je n'arrêtais pas d'y penser. Quand je parle de mon observation, j'en attrape encore la chair de poule." (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 185)

##1989, 20 décembre

BELGIQUE, Jalhay (Liège)

Ovale ou sphérique, suivi de 3 ou 4 petites sphères de la même couleur. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 31)

##

1989, 21 décembre

BELGIQUE, Basècles (Hainaut)

Au total 5 témoins entre 07 h 15 et 07 h 50 du matin. Un gros objet triangulaire d'abord immobile, qui est monté en oblique vers le sud-est avant de disparaître. Deux groupes de témoins se trouvant à 100 m l'un de l'autre, observaient de points de vue différents, à la même heure, la même chose. (Inforespace n° 79 p. 9 et 10; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 128 et 129).

##

1989, 21 décembre

BELGIQUE, Strépy-Bracquenies (Hainaut)

23 h 30, deux témoins. C'était quelque chose d'immense qui prenait plus de toute la largeur du dessus du terril à l'aplomb duquel il se trouvait à moins de 100 m d'altitude. La couleur était zinc mat, très lumineux. L'aspect &tait solide mais les contours étaient flous. Il y avait 4 projecteurs ou gros phares en ligne qui portaient leur lumière vers l'avant (vers le témoin). Mais l'objet, bien que mat, éclairait le terril par sa brillance. La forme de l'objet était ovale pour la moitié supérieure et presque plate, mais bombée quand même pour la partie inférieure. Cela ne fit aucun bruit. A certain moment l'objet a basculé de 30 à 45° et s'est mis à bouger, d'abord doucement (10 km/h) puis brutalement pour partir plus vite que l'éclair. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 210 avec illustration)

##

1989, 22 décembre

BELGIQUE, Kain (Tournai - Hainaut)

A 6 h 45 du matin, réveillé par le bruit de ses deux enfants, qui crient à la soucoupe volante, le témoin ouvre les stores et aperçoit dans un champ voisin un objet circulaire qui s'éloigne en tournoyant. C'était une masse bleu-gris sombre, avec des lumières bleues, jaunes, rouges, animée d'un mouvement de balancier. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 38; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 130, 131)

##

1989, 22 décembre

BELGIQUE, Moinet (Luxembourg)

A 18 h 25 un agriculteur observe immobile au-dessus de l'écurie, à 30 m d'altitude, trois phares blancs aux sommets d'une masse triangulaire, nimbée d'une luminosité centrale rouge, n'éclairant pas l'environnement. "Un bel appareil d'aspect métallique et de couleur grise." Le témoin s'est avancé jusqu'à se trouver juste au-dessous de l'objet, là, il dit perdre tous ses moyens: "si j'avais eu un appareil photo, je n'aurai pas pu m'en servir.." L'ovni s'est alors mis en mouvement dans un silence complet, si lentement que le témoin put le suivre sur une centaine de mètres. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 38; VOB 2 - SOBEPS 1994 - p. 175, 185)

##1989, 24 décembre

BELGIQUE, Milmort (Liège)

Vers 5 h 30 Charles G., surveillant au Fort de Liers, rentrait de son travail. Quelques centaines mètres après avoir démarré il vit devant lui un objet en forme de soucoupe: disque allongé avec deux puissants phares à l'avant et un ensemble de lumières vertes, oranges et rouges sur le pourtour. L'objet se déplaçait silencieusement à basse altitude et à survolé le passage à niveau avant de bifurquer pour longer les voies. Quand le témoin vit l'ovni de profil, seul l'ensemble des petites lumières restait visible, la masse ayant alors une couleur brun tête de nègre. (VOB 1 - SOBEPS 1991 - p. 132)

##

1989, 24 décembre

BELGIQUE, Tournai (Hainaut)

Vers 18 h 20 le témoin vit une très grosse boule lumineuse au-dessus de la ville. Par moments un point lumineux rouge s'allumait sous la boule. D'abord immobile, le phénomène s'est dirigé lentement vers la France. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 132)

##

1989, 24 décembre

BELGIQUE, Nimy (Mons - Hainaut)

Entre 18 h 30 et 18 h 45 Mme Jacqueline D. rentrait chez elle avec sa fille. "En rentrant, à quelques centaines de mètres de la maison, nous avons eu notre attention attirée par un point lumineux fixe au-dessus du Grand Large à Mons. Très rapidement il s'est mis à pivoter sur lui-même. J'ai juste eu le temps de garer ma voiture et de plonger sur ma caméra vidéo.". Sur les images on ne voit malheureusement qu'une grosse lueur en mouvement dans le ciel avec l'éclairage de l'autoroute en arrière plan. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 132)

##

1989, 24 décembre

BELGIQUE, Lavacherie (Luxembourg)

5 témoins roulant dans 3 véhicules différents se sont arrêtés vers 19 h 15 et sont sortis de voiture en voyant une forme lumineuse d'abord circulaire, de la taille apparente de la lune, descendre du ciel vers eux. Ils ont vu passer à une altitude de 150 m environ une masse gris sombre, avec deux projecteurs horizontaux à l'avant, deux feux bleu-violet aux extrémités et une masse blanche importante en demi-sphère sur la face ventrale. Il émettait un faible ronronnement et disparut derrière un petit bosquet. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 38; VOB 1 - SOBEPS 1991 p. 132 et croquis)

##

1989, 24 décembre

BELGIQUE, Senonchamps (Luxembourg)

Trois témoins d'une même famille virent vers 20 h 15, en voiture, une lueur dans le ciel. En se rapprochant le point se transforma en 4 lueurs distinctes. Elles venaient de Lavacherie et se dirigeaient vers Bastogne. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 133)

##

1989, 24 décembre

BELGIQUE, Saint Hubert (Luxembourg)

Vers 22 h 45 Jacky Matagne, coureur motocycliste, pilote de planeur, sort de chez lui avec le berger allemand. Le ciel est particulièrement étoilé et dégagé. Tout à coup il voit comme une fusée de feu d'artifice de coloration vive blanc-jaunâtre. Cette "fusée" se dirige horizontalement du NE vers le SO, avec un changement de coloration sur les bords et dans la queue. On aurait dit une comète. Sur les bords et dans la queue la couleur ressemble à celle qu'on obtient lorsqu'on règle la flamme du chalumeau pour souder, avec des reflets oranges, bleus et verts. L'objet éclaire fortement le ciel et se déplace à la vitesse approximative de 2 à 3 fois celle d'un F 16 ou d'un Mirage. Il n'y a aucun bruit. Mais le chien qui a horreur des avions est parti comme un fou en aboyant dans la direction de l'objet. Jacky Matagne ajoute: "J'ai été cloué au sol avec la chair de poule tellement j'étais impressionné.." (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 134)

##

1989, 24 décembre

BELGIQUE, Aische en Refail (Namur)

Témoignage d'un témoin, pilote d'ULM (500 heures de pilotage). A 23 h 40 lui et sa famille voient pendant 3 minutes un objet volant, à leur verticale à une altitude de 100 à 200 m et à une vitesse d'environ 50 km/h passer sans bruit, sauf à l'aplomb où ils entendent un léger ronronnement (comme quand on se trouve près d'une cabine haute tension ou d'un caténaire). Sa fille qui rentrait vers 23 h 30 avait vu à partir de 23 h 20 un engin illuminé en sustentation stationnaire à peu près au-dessus d'une station d'essence sur l'autoroute à hauteur de Thorembais St-Trond. Elle a continua à le voir jusqu'à la maison des parents. Son père décrit l'engin comme une grande raie manta avec les ailes rigides, suivant un cap 90-110 vers Liège-Verviers. L'engin semblait tout à fait insensible à toute turbulence et au vent. Au bord d'attaque de cette aile il y avait trois sources lumineuses de dimension respectable, mais cela ne semblait pas être des phares car il n'y avait aucun faisceau lumineux. Ces feux étaient dans le même plan horizontal et d'une étrange stabilité. Quand il est passé au-dessus d'eux ils ont vu en plus des trois lumières à l'avant, une lumière qui semblait verdâtre au centre de l'aile volante, plus petite que les feux blancs. Chose curieuse: pendant que l'objet s'éloignait les témoins continuaient à voir les trois lumières de l'avant, comme si elles avaient été proéminentes. Ils n'ont vu aucune lumière d'échappement de tuyère, cet appareil semblait hermétiquement fermé. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 134, 135)

##1989, 25 décembre

BELGIQUE, Wavre

00 h 30, deux témoins. (...) ils observent alors un énorme losange aux extrémités duquel se trouvent 4 phares verts. L'objet était silencieux. Ils ont également observé un phare rouge sur l'objet. Distance: environ 400 mètres. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 205)

##

1989, 26 décembre

BELGIQUE, Genval (Brabant)

A 23 h 05 le témoin, ingénieur, voit à travers la fenêtre à double vitrage approcher lentement un phénomène insolite se présentant finalement sous la forme d'un "H" dont le trait médian serait supérieur en longueur aux branches montantes, le tout de coloration orangée. Les branches portent à chaque extrémité un cylindre plus lumineux, dirigés vers le bas. Le tout paraissant être d'une structure métallique en relief. Distance au plus éloigné: 500 à 600 m. Au plus proche à l'aplomb, incertitude quant à l'altitude. Le témoin est sorti pour poursuivre l'observation mais il ne vit plus rien. (Inforespace n° 83 p. 17 à 20)

##

1989, 26 décembre

BELGIQUE, Henri-Chapelle

Observations multiples au cours de la même journée par le même témoin. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 31)

##

1989, 27 décembre

BELGIQUE, Vedrin

Vers 7 h 30 deux témoins en voiture aperçurent une vive lueur en direction de Namur, à l'aplomb de l'hôpital St Luc. Soudain cette lueur se dirigea vers la voiture des témoins et vola bientôt de conserve avec elle à environ 80 km/h. Arrivé au lieu-dit "Le Transvaal" il fallait prendre d'autres passagers à bord du véhicule: à ce moment l'objet semblait avoir disparu. Mais une minute plus tard il était là, tout proche, immense, suspendu à quelques dizaines de mètres au-dessus de la route. Sa structure portait des lumières sur tout le pourtour "comme des phares ou des hublots avec une vive lumière qui semblait venir de l'intérieur". Certaines clignotaient. L'un des témoins parle d'un feu bleu à droite et un feu rouge à gauche. Un autre témoin évoqua la présence de "bras articulés" ou "patins d'atterrissage" de chaque côté de la structure, de la forme d'un losange vu du bas, d'un gros cigare vu de profil. L'ovni était grand "comme deux maisons" et émettait un bruit sourd difficile à définir. Pressés par le temps (travail) les témoins sont repartis et l'ovni aussi. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 137, 138)

##

1989, 27 décembre

BELGIQUE, Jehanster/Polleur (Verviers)

M. F. est occupé dans la bergerie, son épouse et Béatrice, 21 ans, et Alain 14 ans, sont dans le living. Il est 17 h 20. Tout à coup Alain appelle sa mère et sa soeur car une "grosse étoile" est en train de s'approcher. Ils regardent à l'oeil nu et aux jumelles avant de sortir appeler le père et continuer l'observation dehors. La chose se rapproche toujours. Bizarrement la luminosité diminue et ils peuvent distinguer à l'oeil nu une étrange forme sombre , munis de trois feux disposés en triangle et dirigés vers le bas. Au centre un feu clignotant rouge beaucoup plus petit. Simultanément ils voient un second objet identique, beaucoup plus éloigné vers l'ouest qui va apparemment suivre la même trajectoire. Cela ressemble à une aile volante avec à l'arrière une sorte d'excroissance, sur le bord avant trois hublots rougeâtres. Un peu comme un Boeing sans l'entièreté du fuselage dira M. F. Soudain, en une accélération brutale, l'objet file à vitesse fulgurante. Quelques instants après le second objet fait de même. A aucun moment ils n'ont entendu le moindre bruit. (...) (Inforespace n° 79 p. 11, 12; VOB 1 - SOBEPS 1991, P. 136, 137 et croquis)

## 1990, 6 janvier

BELGIQUE, Baelen

21 heures, 7 témoins. Il a la forme d'un losange, à la pointe avant un feu rouge clignotant, sur les pointes latérales un feu blanc jaune fixe, à l'arrière un feu rouge fixe. Ils l'observent stationnaire pendant environ 10 minutes puis il se met en mouvement, lentement. (...) (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 205)

##

1990, 13 janvier

BELGIQUE, Mourcourt

20 h 40, 3 témoins. Seule la partie inférieure de l'engin était visible car elle était éclairée par un très puissant faisceau de lumière blanche couvrant toute la surface inférieure de l'engin qui avait un aspect métallique. Au bout d'un quart d'heure l'objet a basculé progressivement jusqu'à une inclinaison de 45°. Ensuite sont apparus trois spots alignés sur la partie supérieure de l'engin, 5 petits triangles lumineux en sont alors sortis (2, puis 2, puis 1, par 5 minutes d'intervalle). Ces triangles alternaient du rouge au vert avec une fréquence d'environ une variation par seconde. Ces triangles étaient allés se fixer plus loin, dans l'air. Trois heures plus tard, les triangles ont réintégré l'engin avec le même ordre que lors de la sortie. L'objet a alors repris sa position horizontale, est monté à la verticale pour enfin disparaître. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 210)

##

1990, 15 janvier

BELGIQUE, Herdersem (Flandre Orientale)

Alors qu'il se rendait à son travail le témoin, charpentier, vit à 7 h 50 une vive lumière au niveau des arbres, puis trois lampes blanches délimitant un triangle et paraissant être en relief et une lumière rouge fixe, sur un des côtés de l'objet. Il y avait également une coupole sur la face ventrale , elle semblait être reliée aux sommets par des tubulures. Distance du témoin: 150 (400?) mètres environ. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 38; VOB 2 - SOBEPS 1994 p. 174)

##

1990, 17 janvier

BELGIQUE, Henri-Chapelle

Ovale, émettant trois faisceaux de lumière vers le sol, immobile à une altitude estimée à 100 m, au-dessus du cimetière américain. Témoins différents du cas du 26 décembre 1989. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 31)

##

1990, 18 janvier

BELGIQUE, Brugelette (Hainaut)

Peu avant 19 heures deux témoins en voiture observent un objet immense triangulaire apparemment immobile, envergure d'environ 100 m aux coins arrondis, gris clair sillonné de nervures ou jointures avec à chaque angle une sorte de coupole dont la forme rappelle un ballon de rugby divisé dans le sens de la longueur, émettant une lumière jaunâtre très faible. Un avion de ligne passe entre 1500 et 2000 m et ni l'avion ni l'engin ne semblent s'occuper de la présence l'un de l'autre. (Inforespace n° 79 p. 13 et 14 - VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 147, 148)

##

1990, 19 janvier

BELGIQUE, Templeuve

A 18 h 45 le témoin roulait en voiture lorsqu'il aperçut un objet multicolore qui paraissait sur le point de s'écraser au sol. Il s'arrêta et alerta trois autres personnes qui se trouvaient là. Ensemble ils virent deux masses lumineuses distinctes, jaune et rouge, reliée par une forme rectangulaire grise qui passait au-dessus des fils électriques, puis effectuait un virage en remontant, tandis qu'un bruit semblable à celui d'une turbine se faisait entendre. L'un des témoins dit que pour elle l'objet évoquait la forme d'un "os de chien". Un autre témoin précise: je voyais deux parties arrondies reliées entre elles par une partie plus rectangulaire. Les parties arrondies étaient respectivement de couleur rouge et jaune, la partie qui les reliait était foncée, gris souris ou noir. Cet objet traversa la route très bas, rasant les fils électriques. Il n'y avait ni bruit ni souffle. L'un des témoins entendit cependant un bruit comparable à celui d'un ULM ou d'un avion téléguidé, lorsque l'objet est remonté en virant, le bourdonnement à augmenté en produisant un bruit d'accélération. (Franck Boitte- Inforespace n° 85 p. 38; VOB 1 - SOBEPS 1991, p.148, 149 et croquis)

##1990, 2 février

BELGIQUE, Gelbressée (Namur)

Ce soir là le jeune témoin de 16 ans est resté dans sa chambre avec des copains. Au petit matin du 3 février sa maman le découvre hagard, pâle, ayant l'air d'être en état d'ivresse. Mais dans la journée son état ne s'améliore pas: il a les pupilles dilatées, il s’adresse aux fleurs comme si elles étaient sa mère, il apostrophe le portemanteau comme si c'était sa soeur. Un médecin est consulté, puis un autre. Ils confirment que le garçon n'est pas drogué. Au fil des heures le jeune homme retrouve petit à petit son état normal. Il explique alors qu'un peu avant minuit il était sorti pour aller uriner dehors. Dans le ciel il aurait vu un très forte lumière qu'il aurait fixée pendant un temps indéterminé. Il y avait trois feux blancs disposés en triangle et deux petites rouges clignotantes sur le côté. La structure était assez proche et immobile. A un moment donné l'objet se serait rapproché du témoin qui eut alors l'impression "qu'on venait le chercher". Il y eut ensuite un "blanc" dans sa conscience et il ne sait plus du tout ce qui a pu se passer après. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 150, 151)

##

1990, 4 février

BELGIQUE, Auvelais

A 6 h 40 du matin deux témoins observent trois lumières disposées en triangle semblant se trouver à 100 m d'altitude. Les couleurs étaient verte, blanche et rouge et l'objet qui les supportait (non vu) émettait un bruit de moulin à café électrique. Déplacement base en avant. ... et subitement se sent plongée dans une grande lueur qui inonde tout l'espace vert à l'arrière de la maison. Elle décrit la lueur comme étant douce mais néanmoins éblouissante, pas de faisceau, comme une illumination de tout le jardin, avec un mélange de rouge de vert et de blanc. Le chien prend peur et court se réfugier sous une armoire. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 39; VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 185)

##

1990, 7 février

BELGIQUE, Saive

Deux jeunes témoins observent à 19 h 45 un objet triangulaire à une dizaine de mètres du sol et à 70 à 80 m de distance. L'aspect de la masse est granuleuse, elle se déplace à 10 km/h avec des arrêts et un mouvement oscillant. Elle porte 3 phares d'un blanc mat. Les côtés du triangle sont légèrement incurvés. Les angles sont arrondis. Les témoins virent une sorte de coupole d'aspect vitrée mais sombre et non translucide. Dimensions estimées: 20 x 15 m. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 39; VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 175)

##1990, 9 février

BELGIQUE, (non précisé, mais partie francophone)

"Après avoir suivi le journal télévisé sur la RTBF où on signalait l'éclipse lunaire imminente, je me rends avec me mère et mon frère dans la salle des bains d'où nous pouvons observer l'éclipse. Après un moment nous remarquons sous la lune, un gros point lumineux qui se met à bouger de haut en bas et de droite à gauche assez rapidement. Après quelques minutes de ce déplacement curieux, ce point, situé à l'est, s'est dirigé vers le nord à une vitesse foudroyante. Pour pouvoir continuer notre observation nous traversons les pièces de la maison au galop pour rattraper l'objet sur l'avant de notre demeure. Mon frère et moi-même y parvenons et distinguons alors nettement un engin triangulaire muni de trois phares rouges et des sortes de petites ampoules blanches sur les bords. Entre ces sources lumineuses la masse semblait beige. Nous n'entendons aucun bruit. L'engin volait vite et très haut..." (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 152 et croquis)

1990, 15 février

BELGIQUE, Flémalle Grande (Liège)

A 20 h 22 Stany Box, son épouse et des voisins, virent arriver depuis son domicile un point lumineux orangé qui devint plus distinct en révélant en fait trois lumières dont la structure passait à sa verticale. Les deux lumières extérieures pulsaient régulièrement chaque seconde. Alors que la structure passait à leur verticale les témoins virent une baie vitrée divisée en trois parties s'étendant de l'avant de l'objet jusqu'en dessous de celui-ci. Ils virent aussi un cercle de petites lumières blanches sur la partie inférieure de forme nettement triangulaire aux coins arrondis. Stany Box put filmer le phénomène pendant une trentaine de secondes. L'engin se dirigeait vers le NO. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 152 et croquis)

##

1990, 15 février

BELGIQUE, Petit-Thier (Vielsalm)

Vers 22 heures la mère voit à travers la fenêtre une forme ronde ou ovale de couleur rouge vif émettant alternativement une lumière forte, puis une plus faible. Le fils s'est mis à observer aux jumelles 0 x 50, l'objet immobile au-dessus d'un bois. Avec sa fiancée le fils va se rapprocher de l'objet en voiture. Après un kilomètre ils se sont trouvés sur un petit chemin forestier, juste sous le phénomène, dans le bois de Blanche-Fontaine. Toute la voiture et le chemin sur une longueur de 10 m ont été violemment éclairés par une forte lumière blanche, comme celle d'un projecteur de stade de football. Le moteur s'est arrêté brusquement. Tandis qu'il essayait de le remettre en marche il a entendu un bruit comparable à celui que fournit une centrale électrique. Il a baissé la vitre pour regarder la lumière, mais elle était éblouissante. Le ciel lui sembla tout rouge et le sol et les arbres étaient éclairés de lumière blanche. Au même moment il y a eu un grand vent qui a ébranlé violemment le dessus des sapins (...) au sol on ne sentait pas du tout ce souffle qui courbait la cime des arbres. Les scintillements devinrent de plus en plus violents. Pris de panique le témoin n'a pas réussi à démarrer. Finalement il y est parvenu et tandis qu'il roulait phares éteints tout était violemment éclairé comme en plein jour! A la sortie du bois ils ont rencontré un autre témoin qui observait la lumière depuis un quart d'heure. Quelques minutes plus tard l'objet est parti en prenant de l'altitude. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 153)

##1990, 20 février

BELGIQUE, près de Herentals

Vers 19 h 15 le témoin roulait vers Anvers avec son fils quand elle vit subitement devant elle , presque sur l'horizon, une lueur aveuglante. En s'approchant ils virent que c'était une masse triangulaire d'aspect métallique portant trois feux de grande dimension et entourée de lumières clignotantes colorées à la périphérie. L'objet les survola et disparut derrière eux. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 154)

##

1990, 22 février

BELGIQUE, Olne

19 h 25 - 1 témoin. ".. deux masses sombres de taille imposante, parfaitement triangulaires et d'aspect identique... Ces deux objets ... volent l'un derrière l'autre sur une même trajectoire. Ils semblent en outre voler en position inclinée, comme s'ils allaient effectuer une courbe vers la droite, pourtant la trajectoire est rectiligne. Le témoin a cru ressentir un souffle de chaleur sans pour autant être certaine qu'il soit imputable au phénomène. Le berger allemand du témoin ainsi que les chevaux dans la prairie d'en face n'ont pas réagi. Distance: 250 mètres. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 152, 185)

##

1990, 23 (?) février

BELGIQUE, Argenteau

Un vendredi de février, probablement le 23, vers 14 heures l'enseignant F. B. roulait sur l'E 25 en direction de Visé. Il aperçut un point sombre évoluant à basse altitude. Il accéléra jusqu'à 140 km/h pour s'en approcher. Après quelques secondes il vit l'objet volant à 140 km/h au-dessus de la Meuse parallèle à l'autoroute, à une altitude de 50 m et distant de lui de 250 mètres. De forme ovoïde l'objet était constitué de deux parties mises bord à bord. La partie inférieure ressemblait à un bouclier de couleur noire ou sombre. La partie supérieure d'apparence rugueuse était parsemée de taches noires ou sombres et de taches brunâtres claires, reflétant la luminosité solaire. A l'avant le témoin croit qu'il y avait une luminosité clignotante et à l'arrière il y avait un feu bleu fixe bien visible. Il évoluait avec un mouvement ondulatoire. Brusquement il accéléra, bifurqua ensuite vers la gauche vers les sablières de Lixhe et disparut du champ de vision du témoin. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 261)

##

1990, 24 février

BELGIQUE, Couillet (Hainaut)

Vers 19 h 20 les trois témoins sont réunis dans la même véhicule et tournant dans la rue où ils sont domiciliés. Le temps est très venteux, allant vers la tempête et il pleut. C'est alors qu'ils observent un objet lumineux dans le ciel. Le conducteur arrête la voiture et baisse la vitre. L'ensemble est aussi grand qu'un Boeing 747 qui décolle, mais son immobilité à basse altitude est impossible pour un avion. Cela semblait planer à 50m d'altitude et à 150 m des témoins. En tentant de se rapprocher du phénomène ils le perdent complètement de vue. Chacun des témoins a globalement observé le même phénomène mais l'a perçu différemment: pour l'un il y avait trois grandes lumières blanches disposées en triangle, entouré d'une multitude de lumières bleues et vertes distribuées de façon anarchique et une lumière rouge près du centre du triangle inscrit par les lumières; l'autre témoin voit trois lampes disposées en triangle pointe vers le haut avec au centre un gyrophare pulsant dont elle ne peut plus dire s'il était rouge ou vert, ainsi qu'une périphérie triangulaire faite de scintillements reliant les phares blancs. Le troisième témoin voit une masse sombre importante triangulaire où s'inscrivent trois gros phares blancs. (enquête Vincent Creviaux pour la Sobeps)

##

1990, 26 février

BELGIQUE, Stoumont

20 h 30, 21 heures - 3 témoins. ... deux lumières d'un blanc très vif qui semblent avancer vers lui à vitesse modérée et assez bas en altitude, peut-être 200 m. Ces deux lumières émettent vers l'avant un faisceau de lumière "un peu comme les phares d'une voiture dans le brouillard". Un autre objet composé de 3 lumières clignotantes blanches très puissantes. Ils sont en formation triangulaire. Au centre de cette figure géométrique un cercle constitué de petites lumières atténuées, de couleur orange, qui semblent fourmiller de manière désordonnée. Les témoins perçoivent un léger bruit de moteur électrique, comme celui que produit un rasoir électrique mais plus étouffé. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 198 avec illustration).

##

1990, 28 février

BELGIQUE, Houtain St Siméon (Liège)

Vers 22 h 15, alors que la tempête sévit avec des vents de 151 km/h à Bierset Mme O. regardait par la fenêtre de la salle des bains, orientée vers le sud. A mi-hauteur elle remarqua des lumières pulsantes rouges et vertes, associées en 4 ou 5 groupes, formant une sorte de demi-cercle aux coins coupés. Une brume au sol était visible (note de vog: anormal car temps de tempête...) éclairée par une lumière rose. Le témoin observa ces lumières pendant une à deux minutes. Ensuite elles se déplacèrent vers l'est et furent cachées par les arbres. Le témoin devint très anxieuse. Elle se réfugia dans la cuisine. Au bout d'un moment elle décida d'aller voir dehors avec son chien boxer. Quand elle ouvrit la porte vers l'ouest, elle revit le phénomène en pulsation. Dans la rue une brume lumineuse rose avançait avec de grands volutes. Le chien habitué à sortir a hésité et est rentré aussitôt. Toujours aussi inquiète Mme O. continua d'observer les lumières qui, au bout d'un moment, se déplaçaient lentement vers le nord et disparurent derrière les maisons. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 154, 155)

##

1990, 1 ou 2 mars

BELGIQUE, Braine l'Alleud (Brabant)

De 5 h 30 à 6 h 45: 2 témoins. ... et voit soudainement sortir du gros point lumineux d'autres plus petits qui s'extirpent du point principal par une accélération pour ensuite perdre de la vitesse et repartir. Les petits points, lors de leurs déplacements, sont suivis d'une courte traînée lumineuse qui ne s'estompe pas, même lors de leurs ralentissements. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 166)

##

1990, 2 mars

BELGIQUE, Waterloo-Argenteuil (Brabant)

Vers 6 h 20, sur le ring est de Bruxelles, à la lisère de la forêt de Soignes, Mme Nadine E. aperçut un phénomène aérien curieux à 70 m sur sa gauche à deux tiers de la hauteur des arbres bordant la route. C'était une vive lueur blanche à travers le rideau d'arbres. C'étaient deux lumières blanches très vives surmontées d'une troisième un peu plus faible. Trois petites lumières rouges beaucoup moins intenses s'intercalaient entre les blanches. Le tout était immobile. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 160, 161)

##

1990, 2 mars

BELGIQUE, Mellet (Hainaut)

A 6 h 40 du matin le témoin en voiture se rendait au travail sous les averses de neige. Tout à coup il entendit comme le bruit d'un des pneus qui subissait un début de crevaison. Il ralentit, se retourne et voit par la vitre arrière un engin magnifique, triangulaire avec trois feux blancs énormes (2 m de diamètre) et un feu rouge qui semblait être au bout d'une fine antenne. Ce feu n'avait pas l'air d'être solidaire avec l'antenne. L'appareil avait les bords et les coins arrondis, d'un métal noir tellement poli qu'il était brillant. Aucune aspérité ni signe distinctif. Il évoluait plus lentement que l'auto (40 km/h), sans faire le moindre bruit et à basse altitude. D'après le témoin le plafond nuageux était à environ 250 m et l'objet a été absorbé par les nuages. La tension nerveuse subie par l'observation a donné une migraine de 48 heures au témoin. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 161, 162 et croquis)

##

1990, début mars

BELGIQUE, Perwez (Brabant)

A 20 h 15 Gaston Jignot quitte son domicile par un passage étroit aboutissant à la rue Moinil, pour aller rendre visite à un parent. Avant de traverser près de la rue du Mont, il regarde si le passage est libre et aperçoit une luminosité immobile de la taille de la pleine lune au-dessus de la ferme de la rue Moinil. C'était comme un phare non éclairant. Il fit quelques pas en direction du phénomène qui se déplaça alors en ligne droite vers lui sans le moindre bruit. A 45° d'élévation environ, il ne vit plus que 3 ou 4 surfaces rondes sans épaisseur lumineux, mat, bleuté, qui n'éclairait rien, d'un diamètre chacune de 1 m et espacées de 2 mètres, tandis qu'il entendit nettement un ronronnement sourd. La largeur totale avoisinait des 15 mètres. L'ensemble "pivota" quasiment sur place et poursuit sa route vers l'ouest et à ce moment le témoin vit brièvement une sorte de cockpit blanc, plusieurs mètres en avant des lampes bleues et surélevé par rapport à elles... (Inforespace n° 79 p. 15 et 16, n° 85 p. 39; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 159, 160)

##

1990, 10 mars

BELGIQUE, Bruxelles

de 2 h 05 à 2 h 25, un témoin unique. "on voyait bien le triangle, isocèle, noir ou gris très foncé, presque noir, qui se détachait sur le ciel qui était lui, d'un bleu très clair. A l'arrière de l'engin il y avait comme... enfin ce n'était pas une fumée, c'était plutôt comme un dégagement de chaleur je crois, parce que l'air était un tout petit peu trouble, comme un dégagement de chaleur sur les routes." (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 177, 186 avec illustration)

##

1990, 12 mars

BELGIQUE, Lierneux

A 20 h 24 Bruno Lambert vit apparaître au sud-est une forte lumière blanc-jaunâtre qui se rapprochait du village. En passant au-dessus du témoin celui-ci remarqua que la structure avait trois puissants feux disposés en triangle; huit minutes plus tard, le même manège se déroulait à nouveau. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 162)

##

1990, 12 mars

BELGIQUE, Bras-Libramont

20 h 35 - deux témoins. Deux objets en forme de boomerang observés en même temps. (Franck Boitte, Inforespace n° 85, p. 31) Cela ne faisait pas de bruit du tout et se déplaçait vraiment trop lentement et trop bas (50 à 60 m du sol) pour être un avion. J'étais stupéfait en voyant l'engin, se dirigeant vers lui, raser les grands sapins situés de l'autre côté de la route. J'ai pensé qu'il allait toucher l'un des arbres! Un deuxième engin, absolument identique au premier, avec les cinq feux placés exactement suivant la même disposition et le même ordre de couleurs, suivait le premier à environ 50 mètres. Chaque feu était de couleur différente: un blanc, un jaune, un rouge, un vert et un bleu. Chacun de ces phares était semblable aux spots employés pour le théâtre et pouvait, à mon avis, avoir une dimension de 70 cm à 1 m de diamètre. La vitesse était d'environ 50 à 60 km/h, peut-être moins. L'envergure devait faire de 20 à 25 mètres. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 162 et croquis; VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 199)

##

1990, 12 mars

BELGIQUE, Attert-Schokville (Luxembourg)

A 20 h 45 Alain C. observa deux groupes de trois lumières disposées en triangle, pointe vers le bas. Les 2 lumières supérieures sont blanches, l'inférieure est rouge mais aucune structure n'est visible. Ces deux groupes avançaient par saccades: 2 à 3 secondes de mouvement, puis un arrêt de la même durée, puis un nouveau déplacement etc.. (VOB1 - SOBEPS 1991, p. 163)

##

1990, première quinzaine de mars

BELGIQUE, Durnal

Il se déplaçait très vite (...) il a ralenti en s'avançant dans notre direction, pour s'arrêter enfin presque au-dessus de nous. Son arrêt fut brusque. C'était un engin de forme triangulaire dont les extrémités étaient terminées par trois très grosses boules dont chacune avait une couleur différente, une verte, une blanche et une rouge. Ces boules dont le diamètre était important, n'avaient pas l'air de servir de phares mais elles semblaient éclairées de l'intérieur. Dans la boule qui se trouvait au-dessus de nous, il y avait deux formes noires allongées. J'ai la ferme conviction qu'il s'agissait de deux personnes car elles avaient exactement la même forme que nous lorsque nous avons les bras allongés le long du corps. Nous l'avons observé pendant 5 minutes en position stationnaire. Au bout de ce temps il est reparti très rapidement dans la direction du nord. Ce qui est troublant c'est que l'objet n'avait aucune progression dans sa vitesse ou dans son ralentissement, tout était très brusque." Objet à quelques dizaine de mètres des témoins. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 133, 169)

##

1990, 15 mars

BELGIQUE, Flémalle (Liège)

Jean-Pierre D. roulait à 120 km/h à hauteur de Flémalle à 19 h 35. Au-dessus du pont il remarqua des lumières. En se rapprochant il vit que c'était un énorme "avion" à 30 à 40 m au-dessus du pont qui donnait l'impression de vouloir atterrir, ce qui lui causa une frayeur. Puis il fut surpris de le voir rester stationnaire. L'avion était en forme de grand triangle avec trois phares éclairant vers le bas. Le sommet du triangle était dirigé vers lui et était prolongé par une sorte de fuselage se terminant en pointe, non éclairé. L'appareil était gris foncé et sa largeur correspondait à celle de l'autoroute y compris une partie des talus. Il ne fit presque pas de bruit hormis un léger sifflement non strident. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 163 et croquis p. 164) (note de vog: n'est-ce pas une belle observation d'avion s'apprêtant à atterrir et vu par un témoin qui roule en voiture à 120 km/h ?)

##

1990, 15 mars

BELGIQUE, Fléron (Liège)

Entre 19 h 54 et 19 h 58 sortais avec les chiens. Son regard est attiré par l'apparition de points lumineux groupés venant du sud-est. Il s'étonne "d'entendre le silence" en raison de l'altitude du phénomène, estimée à 400 m. L'engin était à la perpendiculaire d'Ayeneux, une masse compacte, sombre, de forme triangulaire, aux dimensions imposantes supérieures à celles d'un Boeing, trois feux fixes de couleur blanc-jaune, puissants, disposés en triangle et au centre un feu clignotant de teinte jaune-rougeâtre. L'engin progressait lentement à la vitesse d'un petit monomoteur de tourisme. Il le perdait de vue au bout de 4 minutes à l'horizon et pendant tout ce temps il n'entendit pas le moindre bruit de moteur. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 163, 164)

##














Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum