Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      

Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Qui connait le devenir du magazine "lumieres dans la nuit" ?Hier à 23:15Polyèdre57Les ovni dépendent-ils des conditions météorologiques ?Hier à 21:14LorelinePensez-vous que l'existence des ET nous sera bientôt révélée par les gouvernements ?Hier à 17:38HocineTopic musical ayant rapport au phénomène ovniHier à 15:31Polyèdre57Ce n'est pas un clip de science- fictionHier à 10:10Guillaume84hemerotheque espagnoleVen 17 Aoû 2018, 22:50Polyèdre57Le Crash Ovni de Roswell qu'en pensez-vous?Ven 17 Aoû 2018, 18:45martinLe GEIPAN et son traitement du phénomène OvniVen 17 Aoû 2018, 18:02Polyèdre57le cas pascagoulaVen 17 Aoû 2018, 11:59Polyèdre57Survols de centrales nucléaires : ovni ou drones?Ven 17 Aoû 2018, 11:11martinLorraine: les membres de cette régionMer 15 Aoû 2018, 22:51Polyèdre57videos youtube russie chineMer 15 Aoû 2018, 16:25anakinneo2018Bonjour depuis l'Angleterre! My introductionMer 15 Aoû 2018, 15:56Lorelinelumières rouges oranges très vives (22/04/2017-21h32 à 21h47)Mer 15 Aoû 2018, 10:31Polyèdre57[Speculations] vol mh370 intriguantMar 14 Aoû 2018, 22:08Pierre.BFrance Inter "Le temps d'un bivouac" : La géographie des OvnisMar 14 Aoû 2018, 19:09Loreline2018: le 09/08 à 21h45 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à Valréas -Vaucluse (dép.84)Lun 13 Aoû 2018, 23:16wilCape d'invisibilitéLun 13 Aoû 2018, 21:18Hocine"L'Univers serait une machine à créer la vie" RMC McommeMaïtenaLun 13 Aoû 2018, 12:25LorelineDyatlov - OVNI ou affaire militaire?Lun 13 Aoû 2018, 11:54Nanou Ti!!!!!!!!!!Dim 12 Aoû 2018, 23:22LorelineRhône-Alpes: les membres de cette régionDim 12 Aoû 2018, 15:52Polyèdre57Détection des extraterrestres : l'échelle de Rio a été redéfinieDim 12 Aoû 2018, 15:43Pierre.BUne étrange lueur rouge à la surface du Pacifique...Dim 12 Aoû 2018, 13:54Polyèdre57L'ascension des personnages dans l'histoire des religions oui mais où et comment?Dim 12 Aoû 2018, 13:53Claude.TTopic: les différents spécialistes du forumSam 11 Aoû 2018, 19:18StarfullOVNIs en Australie - Divulgation en 2012 des archives gouvernementales. Sam 11 Aoû 2018, 17:43Loreline(Topic unique): Etude des méprises vos documents et expériencesVen 10 Aoû 2018, 17:22Polyèdre57le mystère des pyramides Jeu 09 Aoû 2018, 21:45AndromaqueIl est difficile de croire que la vie n'ait atterri que sur notre planèteJeu 09 Aoû 2018, 13:19HocineAutres Dimensions avec Jacques F. VALLÉEMer 08 Aoû 2018, 23:56irvingquesterFrançoise Combes, imaginer l'universMer 08 Aoû 2018, 10:02LorelineLa comète Panstarrs arrive...Mar 07 Aoû 2018, 22:30Polyèdre57A l'instant sur C8 : Sommes-nous (vraiment) seuls dans l'univers Mar 07 Aoû 2018, 12:59Hocine1991: le 11/11 à 22h30 - Ovni en Forme de triangle - toulon -Var (dép.83)Mar 07 Aoû 2018, 12:00bigfishQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesDim 05 Aoû 2018, 20:23LorelinePAN émission télé Grand Format M6 16h45 le 29/07/2018Dim 05 Aoû 2018, 13:53StarfullCoucou me voilouDim 05 Aoû 2018, 13:50Starfull2018: le 28/07 à 23h15 - Boules lumineuses - Ovnis à feves -Moselle (dép.57)Dim 05 Aoû 2018, 09:21bigfishhélicopteresDim 05 Aoû 2018, 00:43anakinneo2018bolides fireball et autres brolsDim 05 Aoû 2018, 00:29anakinneo2018Témoignage d'un objet posé au sol en Haute GaronneVen 03 Aoû 2018, 13:04Icare31Un autre témoignage sur un OVNI au même endroitVen 03 Aoû 2018, 12:47Icare31Pensez-vous qu'un ovni puisse être invisible matériellement pour passer inaperçu de l'œil humain ?Mer 01 Aoû 2018, 20:05HocineUn ovni à la une d'un journal régional ?Mer 01 Aoû 2018, 09:54Polyèdre57L'éclipse de la lune au coeur de l'orageMar 31 Juil 2018, 18:43Polyèdre57ovni charleville mezieresMar 31 Juil 2018, 17:17Polyèdre57Ovni: Les témoins en live !Lun 30 Juil 2018, 12:33Polyèdre57anomalie russeSam 28 Juil 2018, 16:48Polyèdre57GOOGLE MAPS A PHOTOGRAPHIÉ Sam 28 Juil 2018, 11:43Polyèdre57 MAJ : JTOvni en France de Juillet ODH Tv. Ovni/Oani dans l'histoire Tv 2018Sam 28 Juil 2018, 11:21Polyèdre572010: En août - Flash lumineux blanc - Vendée - (85)Ven 27 Juil 2018, 12:36PAULODICIcomme ^prévu depuis 2004Jeu 26 Juil 2018, 20:45Polyèdre57BLUE BOOK PROJECT - Série produite par Robert Zemeckis - History ChannelJeu 26 Juil 2018, 00:13anakinneo2018Deux émissions radio avec Joël Mesnard en intervenant 4 et 5 avril 2011Mer 25 Juil 2018, 19:40Polyèdre57Xavier Passot Geipan: "On voit des ovnis chaque jour"Mer 25 Juil 2018, 18:28Polyèdre57le bureau des OVNI britannique nous révèle tout enfin presqueMer 25 Juil 2018, 17:55anakinneo20182017: le 10/08 à 22h30 - Boules lumineuses en file indienne - Ovnis à Flers-En-Escrebieux - Nord (dép.59)Mer 25 Juil 2018, 00:16Polyèdre57: le / à vers 23h00/00h00 - Une soucoupe volante - Ovnis à Chailles -Loir et Cher (dép.41)Mar 24 Juil 2018, 20:34chrisdu41Je me présenteDim 22 Juil 2018, 16:11Starfull
Menu du Site










Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 69
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

Ovnis En 1991 les temoignages de cette année

le Lun 28 Déc 2009, 12:36
1991, 26 mars

BELGIQUE, Ampsin

20 h 30, 3 témoins. Objet triangulaire avec des côtés arrondis. "Afin de mieux discerner l'engin B.D. décide d'allumer les gros phares de sa Fiat. "Instantanément l'objet a flashé sur le capot de ma voiture." - dimensions: base 60 mètres, côtés 30 m. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 168, 175)

##

1991, 26 mars

BELGIQUE, Rebecq

21 h 40, un témoin. ... sur la face ventrale au centre, une sorte de coupole faiblement lumineuse protégée par une sorte de grillage à maille carrée, la coupole est plus faiblement lumineuse encore que celle des deux phares à l'avant du triangle. A l'arrière de l'objet un feu situé au centre de la base, de couleur bleu-turquoise pulsait lentement. Distance environ 300 m; dimension: taille d'un Boeing 727. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p 157, 175; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 284)

##

1991, 26 mars

BELGIQUE, Grammont (Flandre Orientale)

22 h 45, deux témoins. Très grande masse triangulaire sombre aux coins arrondis, avec 3 très grandes lumières blanches en disposition triangulaire, une lumière rouge moins grande au milieu et d'innombrables petites lumières jaunes et bleues disposées horizontalement et verticalement sur toute la surface inférieure visible, formant presque des lignes. L'éclairage était très intense mais les contours sombres de l'objet restaient visibles. Distance 300 à 400 m, dimensions de 4 à 5 fois celle de la pleine lune. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 158, 175)

##

1991, 27 mars

BELGIQUE, de Bierghes à Lembeek (Brabant)

Ciel uniformément bleu sans nuages. Exceptionnel et rare jour de printemps à température très douce. A 17 h 38 le train où j'ai pris place freine brusquement. Je me lève pour voir de quoi il s'agit. Aucun travail sur la voie. Puis je vois un "zeppelin" à 300 m de distance et à une altitude de 300 à 500 mètres, immobile au-dessus des champs entre le chemin de fer Enghien-Halle et l'ancienne chaussée Bruxelles-Enghien. Je suis absolument certaine que deux secondes plus tôt cette chose n'y était pas! Je me trouve dans la 5e voiture de ce train qui en compte 12. Aucun autre voyageur dans la voiture. Peut-être 10 ou 12 voyageurs au total, ce train ne se remplit qu'à Bruxelles avec les navetteurs pour Anvers. Prise entre le désir de n'être pas l'unique témoin et donc d'aller à la recherche d'autres personnes avec le risque de perdre de vue cette subite apparition, et mon désir de voir le phénomène jusqu'à sa disparition, je reste à observer. Sous la chose, dans les prairies tout est calme: les vaches paissent, les oiseaux voltigent, il fait un temps splendide. Le soleil encore haut dans le ciel à l'ouest, la lune levée vers 17 heures à l'est. L'objet qui ressemble à un "sandwich" est gris terne, de la couleur de l'aluminium oxydé (comme certaines veilles casseroles en ce métal) mais me semble plutôt d'une matière "composite" comme un genre de plastic. Le soleil qui brille fort ne se reflète pas dessus. Pendant la période stationnaire de l'objet il a la grandeur apparente en longueur d'une fois et demie le diamètre de la pleine lune, et un tiers de cette longueur pour la hauteur. La partie supérieure est un peu plus bombée que la partie inférieure. Aucune ouverture, ni porte, ni hublots, aucune lumière, aucune structure, rien. Comme je voyais toujours, pendant 2 à 3 minutes cet ovni à la même altitude, mais un peu plus grand et selon le même angle, je suppose que la chose volait parallèlement au chemin de fer et à la vitesse du train. De temps en temps, je le voyais à travers les branches des arbres bordant la voie, heureusement sans feuilles, encore au stade des primes bourgeons. Tout à coup l'objet arrive à vitesse énorme en piqué vers le train: j'ai une peur panique que cette chose nous attaque (à cause de mes souvenirs de guerre et des bombardements). Au moment du piqué, j'entends en dehors du bruit assourdissant du train (car j'ai ouvert la vitre) un bruit très court (2 secondes max) d'une vibration sourde que je ressens plus que je n'entends. Comme rien ne se passe, je risque un regard vers l'extérieur. Le train roule sur la voie qui effectue un S lâche et juste au-dessus des 4 premières voitures, débordant un peu à l'avant, débordant un peu sur la voiture où je me trouve, cette chose accompagne le train en la survolant, allant légèrement plus vite que le train. (ses dimensions réelles sont donc supérieures à 50 mètres en longueur et de 15 à 20 m en hauteur, si réellement l'objet a la forme sous laquelle il s'est présenté, mais de cela je n'en sais rien). Entre l'objet et le train l'air est en mouvement, de telle manière qu'il n'est plus possible de voir les caténaires. Cela dure près d'une minute. Juste avant d'arriver à Halle, sur le territoire de Lembeek et à hauteur du dépôt de Colruyt, la chose donne l’impression de s'envoler à la vitesse de l'éclair en un vol oblique perpendiculaire à l'axe du train. En une seconde il ne me reste plus de cet objet qu'un petit point jaune sur la rétine. Je regarde l'heure: 17 h 42. Malheureusement, je n'ai jamais eu l'idée d'aller voir du côté opposé à celui où je regardais, pour voir de combien cet objet débordait des voitures en largeur. Pendant l'observation de cet ovni j'ai vu d'abord un avion genre DC 4 (vers 17 h 40), que j’ai pris pour un avion militaire qui venait voir l'ovni. Mais cet avion semblait ne pas voir la chose, ou s'en désintéressait apparemment, à moins qu'il venait simplement constater? Depuis le début de l'observation et encore pendant de longues minutes après l'observation, je voyais venir de l'est à très haute altitude, un avion de ligne. Bien sûr il n'était pas clairement visible, ce n'était qu'un point sur lequel se reflétait le soleil. Ce point avançait de manière régulière. Cet avion allait d'est en ouest, notre train allant d'ouest en est... je vis cet avion pendant 10 minutes à un quart d'heure, avant que dans les faubourgs de Bruxelles, les immeubles n'obstruent mon point de vue. (observation personnelle de vog)

##

1991, 28 mars

BELGIQUE, région de La Louvière (Hainaut)

A 19 h 40 un témoin vit deux feux jaunes pâles parfaitement immobiles dans le ciel de Manage. Après une dizaine de secondes les lumières s'inclinèrent vers le gauche et le témoin vit alors un ensemble de 4 loueurs, dont 2 flashes blancs qui se déplaçaient vers Feluy-Arquennes. A 19 h 45 à Besonrieux Sandra C. voyait le même phénomène s'éloigner vers le complexe pétrochimique de Feluy. C'était un triangle avec trois phares aux extrémités. C'était énorme, assez plat et avant de partir il y eut de nombreux flashes. Au même moment deux autres témoins observaient la même chose en direction de Bois d'Haine et deux minutes plus tard Bruno V. le vit au-dessus d'Ittre. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 285 et croquis)

##

1991, 29 mars

BELGIQUE, Froyennes (Tournai)

A 4 h 30, s'étant rendu aux toilettes, le témoin entendit un bruit qu'il attribua à un fonctionnement défectueux du chauffage ou du congélateur. Il aperçut alors à l'extérieur une importante masse à hauteur des arbres: le bruit provenait de là. Il sortit pour aller se placer sous cet objet qui se trouvait à une dizaine de mètres de hauteur "pour voir s'il ressentirait un effet de souffle de vent". Il n'y en avait pas. L'objet ressemblait à "un dessus de carrosserie qui aurait été recouvert de gomme gris foncé, lui donnant un aspect granuleux". La chose se mit lentement en mouvement et le témoin repéra alors une forme carrée ou elliptique. Un second témoin auditif indépendant a été retrouvé. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 41; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 286, 287)

##

1991, 4 avril

BELGIQUE, Stembert (Verviers)

En laissant sortir les chiens à 22 h 10 Mme D.P. eut la surprise de voir émerger d'un nuage, une grande plate-forme triangulaire, portant quatre feux fixes de couleur orange disposés en losange et des feux blancs fixes plus petits sur la périphérie. Le phénomène vola à l'aplomb du témoin à une altitude comprise entre 250 et 300 mètres pour une grandeur apparente de deux fois le diamètre de la pleine lune, à vitesse lente de 10 à 20 km/h. Durée de l'observation: 30 secondes environ, le phénomène disparut dans un autre nuage. Malgré le silence de la nuit, elle n'entendit aucun bruit venir de cet appareil. (Inforespace n° 87, p. 25)

##

1991, 15 avril

BELGIQUE, Waterloo

23 h 50, témoin unique. ... de nombreuses lumières sur la circonférence. Cela semble énorme, massif et immobile, juste au-dessus des arbres. La forme est arrondie, ovale. Dessous, des spots rouges, blues et blancs délimitent sa circonférence et 2 puissants phares éclairent vers le bas. Distance : de 100 à 200 mètres (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 213)

##

1991, 17 mai

BELGIQUE, Braine l'Alleud

Mme Heck, infirmière dans un institut psychiatrique, observe à 1 h 30 à 100 m d'elle, un objet triangulaire mat, avec des lumières clignotantes sur les côtés, 1 lumière centrale rouge non clignotante, 1 faisceau arrière incliné à 45°, qui se déplace à 10 km/h à 10 m du sol, tandis que le faisceau lumineux y dessine des "8". Subitement, il avait disparu. (note de vog: le même témoin, du même endroit, dans les mêmes conditions nocturnes qu'elle consacre à des lectures ou de l'écriture, fit encore une observation le 12 décembre 1991) (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 41)

##

1991, 17 mai

BELGIQUE, Seneffe-Nivelles (Hainaut)

Vers 22 h 30 les témoins de la même famille aperçurent deux feux blancs assez rapprochés se dirigeant du nord vers le sud. Derrière ces feux blancs il y en avait deux autres rouges. Le témoin arrêta la voiture. "Les feux se sont plus ou moins évanouis laissant place à une sorte de figure vaguement géométrique mais dont la lumière paraissait cette fois plutôt comme un reflet de la lumière solaire sur une surface métallique ou plastique légèrement brillante. On a pu voir un moment une forme carrée, mais cette image se déformait constamment. Le reflet a disparu et on a vu alors quatre points rouges délimitant un losange à l'intérieur duquel s'allumaient et s'éteignaient des feux blancs de façon aléatoire. Les feux ont continué leur trajectoire au-dessus des installations pétrochimiques de Feluy (...) (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 288-289)

##1991, 5 juillet

BELGIQUE, Surister-Jalhay

Vers 23 h 45 Alain et Luciana G. observent en roulant par la N672 en direction de Verviers, sur leur gauche une grosse lumière blanche immobile. Ils font demi-tour et s'arrêtent pour constater l'immobilité effective du phénomène qui se présente sous l'aspect d'une sorte de projecteur blanc à l'avant qui semble balayer sous un angle de 45° du haut vers le bas, et de deux feux rouges fixes à l'arrière. Ils remarquent aussi une forme triangulaire aux côtés légèrement arrondis. Après une période d'immobilité estimée entre 5 et 10 minutes, le phénomène démarre et accélère pour s'éloigner à une vitesse plus rapide qu'un avion vers le barrage de la Gileppe (soit vers l'ENE). (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 19)

##

1991, 23 août

BELGIQUE, Soignies

Vers minuit, quatre jeunes gens âgés de 19 à 24 ans, sont sur la place du jeu de Balle, lorsque brusquement deux, puis trois fortes lumières blanches illuminent la place comme en plein jour. Les trois sources de lumière crue mesurent chacune entre 1 m et 1,50m de diamètre, écartées de 6 à 15 m l'une de l'autre en disposition triangulaire. L'altitude est estimée à 20 mètres et l'éloignement à 60 mètres. Ni souffle, ni bruit, ni odeur, ni fumée. Au centre de la configuration une lumière bleue fixe. Les lumières blanches scintillaient comme ces boules à miroirs qu'on voit dans les dancings. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 20, 21)

## 1991, fin août

BELGIQUE, Profondeville (Namur)

A 21 h 10 P.G. et son épouse ainsi que leur fille de 12 ans ont observé le passage de la navette américaine. A 21 h 30 ils étaient couchés quand P. G. vit par la fenêtre de la chambre une boule blanche un peu moins grosse que la pleine lune, se diriger vers eux. Ils sont sortis tous les trois. Quand l'engin passait au-dessus d'eux il présentait une multitude de lumières de différentes couleurs réparties apparemment de manière aléatoire. P. G. prit les jumelles mais ne vit de la sorte plus qu'une partie du phénomène, tant il était bas et énorme. Il faisait un bruit de ronronnement très grave, régulier en tonalité et volume. Il s'éloigna vers le NE en montrant un feu rouge clignotant assez rapidement. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 21, 22)

##

1991, 24 septembre

BELGIQUE, Tournai (Hainaut)

Evelyne L. infirmière de 38 ans, revenait à la maison à pied en suivant la rue Crampon. Il est 21 h 10 lorsqu'elle voit à une distance estimée à 200 m, une très grande forme triangulaire en vol stationnaire immobile au-dessus des champs, ensuite il fit un lent déplacement vers la gauche. Le triangle présentait toute une série de phares très lumineux disposés géométriquement en suivant les contours. L'ovni semblait glisser dans le ciel sans le moindre bruit et disparut finalement dans le lointain. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 22)

##

1991, 28 septembre

BELGIQUE, Bruxelles (Berchem Ste Agathe)

Observation entre 0 h 35 et 0 h 45. J.P. sort comme tous les soirs avec les deux chiens, contourne la maison pour se rendre dans le jardin à l'arrière. Les chiens ne le suivent pas comme d'habitude et se blottissent contre un mur; au fond du jardin une brume flotte au-dessus des garages à 60 m de lui, de derrière ces garages se lève comme un soleil, lentement et 3 spots apparaissent. L'ensemble lumineux très large monte lentement et l'objet triangulaire reste immobile à 7 m d'altitude diffusant de la lumière dans tous les sens. La brume au-dessus des garages se dissipe peu à peu, l'ensemble s'élève, un faisceau central tournant apparaît. Après l'immobilisation, le mouvement ascendant recommence. Le faisceau central opère un balayage circulaire parfois interrompu par d'autres mouvements non circulaires et des moments d'arrêt. L'ensemble s'immobilise à 18 m d'altitude et l'appareil effectue un déplacement horizontal OSO. La vitesse semble moins d'1 km/h. Le faisceau central s'immobilise en un point précis dans les broussailles, le témoin est pris dans le faisceau de lumière et sent tous ses poils se hérisser: la distance entre l'appareil et le témoin est de 25 à 30 m. Le phénomène poursuit sa route, se rapproche de la place et entre dans une zone éclairée par l'éclairage public. Les spots diminuent d'intensité (comme actionnés par un régulateur), le spot central s'éteint et à sa place le témoin voit une couronne de petits points lumineux multicolores qui s'allument et s'éteignent simultanément. A ce moment le témoin voit mieux la structure: "Il était tout noir, immense, il avait des reflets rouge-orange". Il estime à 20 m la longueur de chaque côté. A vitesse constante le phénomène se trouve devant un immeuble de 4 étages à l'angle de la rue des Combattants et de l'avenue Josse Goffin. L'objet s'arrête devant l'immeuble. Là, il pivote selon un angle d'environ 90°, il accélère et disparaît derrière les maisons. A l'arrière le témoin voit une petite flamme semblable à celle des chalumeaux et quand il accélère il entend un léger sifflement du genre "psst.." Effets secondaires: pendant deux semaines la végétation qui avait été illuminée par le phénomène a poussé d'une manière tout à fait inhabituelle; le lendemain les chiens sont repris par la frayeur, ont gémi et sont restés collé aux jambes de leur maître, cela dura trois jours et le témoin lui-même eut des sensations d'inquiétude; le témoin a le sommeil agité compensé par de longues périodes de sommeil diurne, il a considérablement maigri, se sent faible et s'est barricadé chez lui dévorant l'un après l'autre tous les livres qu'il trouvait concernant les ovni, il fit en outre un cauchemar assez particulier.(note de vog: première enquête par Mme Claire Hauzeur. Un an plus tard contre-enquête par Franck Boitte: le témoin ne s'est d'aucune manière contredit, alors que la contre-enquête est arrivée à l'improviste) (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 22 à 25 et 187)

##




avatar
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 69
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

Ovnis temoignages d'observations en belgique

le Lun 28 Déc 2009, 12:37
1991, 26 mars

BELGIQUE, Ampsin

20 h 30, 3 témoins. Objet triangulaire avec des côtés arrondis. "Afin de mieux discerner l'engin B.D. décide d'allumer les gros phares de sa Fiat. "Instantanément l'objet a flashé sur le capot de ma voiture." - dimensions: base 60 mètres, côtés 30 m. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 168, 175)

##

1991, 26 mars

BELGIQUE, Rebecq

21 h 40, un témoin. ... sur la face ventrale au centre, une sorte de coupole faiblement lumineuse protégée par une sorte de grillage à maille carrée, la coupole est plus faiblement lumineuse encore que celle des deux phares à l'avant du triangle. A l'arrière de l'objet un feu situé au centre de la base, de couleur bleu-turquoise pulsait lentement. Distance environ 300 m; dimension: taille d'un Boeing 727. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p 157, 175; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 284)

##

1991, 26 mars

BELGIQUE, Grammont (Flandre Orientale)

22 h 45, deux témoins. Très grande masse triangulaire sombre aux coins arrondis, avec 3 très grandes lumières blanches en disposition triangulaire, une lumière rouge moins grande au milieu et d'innombrables petites lumières jaunes et bleues disposées horizontalement et verticalement sur toute la surface inférieure visible, formant presque des lignes. L'éclairage était très intense mais les contours sombres de l'objet restaient visibles. Distance 300 à 400 m, dimensions de 4 à 5 fois celle de la pleine lune. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 158, 175)

##

1991, 27 mars

BELGIQUE, de Bierghes à Lembeek (Brabant)

Ciel uniformément bleu sans nuages. Exceptionnel et rare jour de printemps à température très douce. A 17 h 38 le train où j'ai pris place freine brusquement. Je me lève pour voir de quoi il s'agit. Aucun travail sur la voie. Puis je vois un "zeppelin" à 300 m de distance et à une altitude de 300 à 500 mètres, immobile au-dessus des champs entre le chemin de fer Enghien-Halle et l'ancienne chaussée Bruxelles-Enghien. Je suis absolument certaine que deux secondes plus tôt cette chose n'y était pas! Je me trouve dans la 5e voiture de ce train qui en compte 12. Aucun autre voyageur dans la voiture. Peut-être 10 ou 12 voyageurs au total, ce train ne se remplit qu'à Bruxelles avec les navetteurs pour Anvers. Prise entre le désir de n'être pas l'unique témoin et donc d'aller à la recherche d'autres personnes avec le risque de perdre de vue cette subite apparition, et mon désir de voir le phénomène jusqu'à sa disparition, je reste à observer. Sous la chose, dans les prairies tout est calme: les vaches paissent, les oiseaux voltigent, il fait un temps splendide. Le soleil encore haut dans le ciel à l'ouest, la lune levée vers 17 heures à l'est. L'objet qui ressemble à un "sandwich" est gris terne, de la couleur de l'aluminium oxydé (comme certaines veilles casseroles en ce métal) mais me semble plutôt d'une matière "composite" comme un genre de plastic. Le soleil qui brille fort ne se reflète pas dessus. Pendant la période stationnaire de l'objet il a la grandeur apparente en longueur d'une fois et demie le diamètre de la pleine lune, et un tiers de cette longueur pour la hauteur. La partie supérieure est un peu plus bombée que la partie inférieure. Aucune ouverture, ni porte, ni hublots, aucune lumière, aucune structure, rien. Comme je voyais toujours, pendant 2 à 3 minutes cet ovni à la même altitude, mais un peu plus grand et selon le même angle, je suppose que la chose volait parallèlement au chemin de fer et à la vitesse du train. De temps en temps, je le voyais à travers les branches des arbres bordant la voie, heureusement sans feuilles, encore au stade des primes bourgeons. Tout à coup l'objet arrive à vitesse énorme en piqué vers le train: j'ai une peur panique que cette chose nous attaque (à cause de mes souvenirs de guerre et des bombardements). Au moment du piqué, j'entends en dehors du bruit assourdissant du train (car j'ai ouvert la vitre) un bruit très court (2 secondes max) d'une vibration sourde que je ressens plus que je n'entends. Comme rien ne se passe, je risque un regard vers l'extérieur. Le train roule sur la voie qui effectue un S lâche et juste au-dessus des 4 premières voitures, débordant un peu à l'avant, débordant un peu sur la voiture où je me trouve, cette chose accompagne le train en la survolant, allant légèrement plus vite que le train. (ses dimensions réelles sont donc supérieures à 50 mètres en longueur et de 15 à 20 m en hauteur, si réellement l'objet a la forme sous laquelle il s'est présenté, mais de cela je n'en sais rien). Entre l'objet et le train l'air est en mouvement, de telle manière qu'il n'est plus possible de voir les caténaires. Cela dure près d'une minute. Juste avant d'arriver à Halle, sur le territoire de Lembeek et à hauteur du dépôt de Colruyt, la chose donne l’impression de s'envoler à la vitesse de l'éclair en un vol oblique perpendiculaire à l'axe du train. En une seconde il ne me reste plus de cet objet qu'un petit point jaune sur la rétine. Je regarde l'heure: 17 h 42. Malheureusement, je n'ai jamais eu l'idée d'aller voir du côté opposé à celui où je regardais, pour voir de combien cet objet débordait des voitures en largeur. Pendant l'observation de cet ovni j'ai vu d'abord un avion genre DC 4 (vers 17 h 40), que j’ai pris pour un avion militaire qui venait voir l'ovni. Mais cet avion semblait ne pas voir la chose, ou s'en désintéressait apparemment, à moins qu'il venait simplement constater? Depuis le début de l'observation et encore pendant de longues minutes après l'observation, je voyais venir de l'est à très haute altitude, un avion de ligne. Bien sûr il n'était pas clairement visible, ce n'était qu'un point sur lequel se reflétait le soleil. Ce point avançait de manière régulière. Cet avion allait d'est en ouest, notre train allant d'ouest en est... je vis cet avion pendant 10 minutes à un quart d'heure, avant que dans les faubourgs de Bruxelles, les immeubles n'obstruent mon point de vue. (observation personnelle de vog)

##

1991, 28 mars

BELGIQUE, région de La Louvière (Hainaut)

A 19 h 40 un témoin vit deux feux jaunes pâles parfaitement immobiles dans le ciel de Manage. Après une dizaine de secondes les lumières s'inclinèrent vers le gauche et le témoin vit alors un ensemble de 4 loueurs, dont 2 flashes blancs qui se déplaçaient vers Feluy-Arquennes. A 19 h 45 à Besonrieux Sandra C. voyait le même phénomène s'éloigner vers le complexe pétrochimique de Feluy. C'était un triangle avec trois phares aux extrémités. C'était énorme, assez plat et avant de partir il y eut de nombreux flashes. Au même moment deux autres témoins observaient la même chose en direction de Bois d'Haine et deux minutes plus tard Bruno V. le vit au-dessus d'Ittre. (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 285 et croquis)

##

1991, 29 mars

BELGIQUE, Froyennes (Tournai)

A 4 h 30, s'étant rendu aux toilettes, le témoin entendit un bruit qu'il attribua à un fonctionnement défectueux du chauffage ou du congélateur. Il aperçut alors à l'extérieur une importante masse à hauteur des arbres: le bruit provenait de là. Il sortit pour aller se placer sous cet objet qui se trouvait à une dizaine de mètres de hauteur "pour voir s'il ressentirait un effet de souffle de vent". Il n'y en avait pas. L'objet ressemblait à "un dessus de carrosserie qui aurait été recouvert de gomme gris foncé, lui donnant un aspect granuleux". La chose se mit lentement en mouvement et le témoin repéra alors une forme carrée ou elliptique. Un second témoin auditif indépendant a été retrouvé. (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 41; VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 286, 287)

##

1991, 4 avril

BELGIQUE, Stembert (Verviers)

En laissant sortir les chiens à 22 h 10 Mme D.P. eut la surprise de voir émerger d'un nuage, une grande plate-forme triangulaire, portant quatre feux fixes de couleur orange disposés en losange et des feux blancs fixes plus petits sur la périphérie. Le phénomène vola à l'aplomb du témoin à une altitude comprise entre 250 et 300 mètres pour une grandeur apparente de deux fois le diamètre de la pleine lune, à vitesse lente de 10 à 20 km/h. Durée de l'observation: 30 secondes environ, le phénomène disparut dans un autre nuage. Malgré le silence de la nuit, elle n'entendit aucun bruit venir de cet appareil. (Inforespace n° 87, p. 25)

##

1991, 15 avril

BELGIQUE, Waterloo

23 h 50, témoin unique. ... de nombreuses lumières sur la circonférence. Cela semble énorme, massif et immobile, juste au-dessus des arbres. La forme est arrondie, ovale. Dessous, des spots rouges, blues et blancs délimitent sa circonférence et 2 puissants phares éclairent vers le bas. Distance : de 100 à 200 mètres (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 213)

##

1991, 17 mai

BELGIQUE, Braine l'Alleud

Mme Heck, infirmière dans un institut psychiatrique, observe à 1 h 30 à 100 m d'elle, un objet triangulaire mat, avec des lumières clignotantes sur les côtés, 1 lumière centrale rouge non clignotante, 1 faisceau arrière incliné à 45°, qui se déplace à 10 km/h à 10 m du sol, tandis que le faisceau lumineux y dessine des "8". Subitement, il avait disparu. (note de vog: le même témoin, du même endroit, dans les mêmes conditions nocturnes qu'elle consacre à des lectures ou de l'écriture, fit encore une observation le 12 décembre 1991) (Franck Boitte, Inforespace n° 85 p. 41)

##

1991, 17 mai

BELGIQUE, Seneffe-Nivelles (Hainaut)

Vers 22 h 30 les témoins de la même famille aperçurent deux feux blancs assez rapprochés se dirigeant du nord vers le sud. Derrière ces feux blancs il y en avait deux autres rouges. Le témoin arrêta la voiture. "Les feux se sont plus ou moins évanouis laissant place à une sorte de figure vaguement géométrique mais dont la lumière paraissait cette fois plutôt comme un reflet de la lumière solaire sur une surface métallique ou plastique légèrement brillante. On a pu voir un moment une forme carrée, mais cette image se déformait constamment. Le reflet a disparu et on a vu alors quatre points rouges délimitant un losange à l'intérieur duquel s'allumaient et s'éteignaient des feux blancs de façon aléatoire. Les feux ont continué leur trajectoire au-dessus des installations pétrochimiques de Feluy (...) (VOB 1 - SOBEPS 1991, p. 288-289)

##1991, 5 juillet

BELGIQUE, Surister-Jalhay

Vers 23 h 45 Alain et Luciana G. observent en roulant par la N672 en direction de Verviers, sur leur gauche une grosse lumière blanche immobile. Ils font demi-tour et s'arrêtent pour constater l'immobilité effective du phénomène qui se présente sous l'aspect d'une sorte de projecteur blanc à l'avant qui semble balayer sous un angle de 45° du haut vers le bas, et de deux feux rouges fixes à l'arrière. Ils remarquent aussi une forme triangulaire aux côtés légèrement arrondis. Après une période d'immobilité estimée entre 5 et 10 minutes, le phénomène démarre et accélère pour s'éloigner à une vitesse plus rapide qu'un avion vers le barrage de la Gileppe (soit vers l'ENE). (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 19)

##

1991, 23 août

BELGIQUE, Soignies

Vers minuit, quatre jeunes gens âgés de 19 à 24 ans, sont sur la place du jeu de Balle, lorsque brusquement deux, puis trois fortes lumières blanches illuminent la place comme en plein jour. Les trois sources de lumière crue mesurent chacune entre 1 m et 1,50m de diamètre, écartées de 6 à 15 m l'une de l'autre en disposition triangulaire. L'altitude est estimée à 20 mètres et l'éloignement à 60 mètres. Ni souffle, ni bruit, ni odeur, ni fumée. Au centre de la configuration une lumière bleue fixe. Les lumières blanches scintillaient comme ces boules à miroirs qu'on voit dans les dancings. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 20, 21)

## 1991, fin août

BELGIQUE, Profondeville (Namur)

A 21 h 10 P.G. et son épouse ainsi que leur fille de 12 ans ont observé le passage de la navette américaine. A 21 h 30 ils étaient couchés quand P. G. vit par la fenêtre de la chambre une boule blanche un peu moins grosse que la pleine lune, se diriger vers eux. Ils sont sortis tous les trois. Quand l'engin passait au-dessus d'eux il présentait une multitude de lumières de différentes couleurs réparties apparemment de manière aléatoire. P. G. prit les jumelles mais ne vit de la sorte plus qu'une partie du phénomène, tant il était bas et énorme. Il faisait un bruit de ronronnement très grave, régulier en tonalité et volume. Il s'éloigna vers le NE en montrant un feu rouge clignotant assez rapidement. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 21, 22)

##

1991, 24 septembre

BELGIQUE, Tournai (Hainaut)

Evelyne L. infirmière de 38 ans, revenait à la maison à pied en suivant la rue Crampon. Il est 21 h 10 lorsqu'elle voit à une distance estimée à 200 m, une très grande forme triangulaire en vol stationnaire immobile au-dessus des champs, ensuite il fit un lent déplacement vers la gauche. Le triangle présentait toute une série de phares très lumineux disposés géométriquement en suivant les contours. L'ovni semblait glisser dans le ciel sans le moindre bruit et disparut finalement dans le lointain. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 22)

##

1991, 28 septembre

BELGIQUE, Bruxelles (Berchem Ste Agathe)

Observation entre 0 h 35 et 0 h 45. J.P. sort comme tous les soirs avec les deux chiens, contourne la maison pour se rendre dans le jardin à l'arrière. Les chiens ne le suivent pas comme d'habitude et se blottissent contre un mur; au fond du jardin une brume flotte au-dessus des garages à 60 m de lui, de derrière ces garages se lève comme un soleil, lentement et 3 spots apparaissent. L'ensemble lumineux très large monte lentement et l'objet triangulaire reste immobile à 7 m d'altitude diffusant de la lumière dans tous les sens. La brume au-dessus des garages se dissipe peu à peu, l'ensemble s'élève, un faisceau central tournant apparaît. Après l'immobilisation, le mouvement ascendant recommence. Le faisceau central opère un balayage circulaire parfois interrompu par d'autres mouvements non circulaires et des moments d'arrêt. L'ensemble s'immobilise à 18 m d'altitude et l'appareil effectue un déplacement horizontal OSO. La vitesse semble moins d'1 km/h. Le faisceau central s'immobilise en un point précis dans les broussailles, le témoin est pris dans le faisceau de lumière et sent tous ses poils se hérisser: la distance entre l'appareil et le témoin est de 25 à 30 m. Le phénomène poursuit sa route, se rapproche de la place et entre dans une zone éclairée par l'éclairage public. Les spots diminuent d'intensité (comme actionnés par un régulateur), le spot central s'éteint et à sa place le témoin voit une couronne de petits points lumineux multicolores qui s'allument et s'éteignent simultanément. A ce moment le témoin voit mieux la structure: "Il était tout noir, immense, il avait des reflets rouge-orange". Il estime à 20 m la longueur de chaque côté. A vitesse constante le phénomène se trouve devant un immeuble de 4 étages à l'angle de la rue des Combattants et de l'avenue Josse Goffin. L'objet s'arrête devant l'immeuble. Là, il pivote selon un angle d'environ 90°, il accélère et disparaît derrière les maisons. A l'arrière le témoin voit une petite flamme semblable à celle des chalumeaux et quand il accélère il entend un léger sifflement du genre "psst.." Effets secondaires: pendant deux semaines la végétation qui avait été illuminée par le phénomène a poussé d'une manière tout à fait inhabituelle; le lendemain les chiens sont repris par la frayeur, ont gémi et sont restés collé aux jambes de leur maître, cela dura trois jours et le témoin lui-même eut des sensations d'inquiétude; le témoin a le sommeil agité compensé par de longues périodes de sommeil diurne, il a considérablement maigri, se sent faible et s'est barricadé chez lui dévorant l'un après l'autre tous les livres qu'il trouvait concernant les ovni, il fit en outre un cauchemar assez particulier.(note de vog: première enquête par Mme Claire Hauzeur. Un an plus tard contre-enquête par Franck Boitte: le témoin ne s'est d'aucune manière contredit, alors que la contre-enquête est arrivée à l'improviste) (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 22 à 25 et 187)

##




avatar
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 69
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

Ovnis temoignages d'observations en belgique

le Lun 28 Déc 2009, 12:42
1991, 29 septembre

BELGIQUE, Montignies sur Sambre (Hainaut)

Mme Olga N. voit à 23 heures un ovni rapproché. "L'objet est arrivé, quand il était visible, d'est en ouest, à environ 100 m de moi et est passé à plus ou moins 5 m du toit de la maison, sans aucun bruit. L'endroit le plus large mesurait au moins 6m. Il avait une apparence métallique, comme de l'aluminium mat. La face du dessous présentait de très nombreuses lumières d'un blanc bleuté et un gros disque lumineux rouge au centre. Ce qui m'a semblé le plus étrange, c'est qu'il s'est présenté au départ comme une boule de feu orange laissant une très courte queue incandescente derrière elle et lorsque je l'ai aperçu du dessous, je ne sais si le dessus brûlait encore, mais il y avait toujours la queue de feu derrière, ce qui semblait tout à fait illogique, vu la faible vitesse de l'appareil. De plus, les nombreuses lumières du dessous de l'appareil projetaient chacune deux faisceaux de lumière immobile. La grosse lumière rouge du centre n'en projetait pas. La surface lisse (ronde) ne laissait voir que les trous des lampes et la sorte de grosse croix en relief." (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 25, 26)

##

1991, 30 septembre

BELGIQUE, Court Ste Etienne (Brabant)

A 21 h 30 le témoin se promenait dans la campagne sur un chemin de terre au lieu-dit "Le Sartage". A 2 km de distance, au-dessus de la vallée de la Senne, et à une altitude estimée à 100 à 150 mètres, il vit une lumière qui avança vers lui en zigzaguant brutalement et en descendant légèrement. Le phénomène s'est immobilisé pendant 3 minutes environ, le phare avant a semblé basculer vers le bas, est revenu à l'horizontale, deux fois de suite, projetant un cône de lumière et instantanément s'est déplacé passant de 0 à 60 km/h en direction de Wavre en gardant une altitude constante. Il a éteint son phare pour le rallumer aussitôt. Dans l'intervalle le témoin remarqua la masse en forme de quadrilatère énorme, de 20 à 30 m de long et de 5 m de haut, de l'objet entouré d'une série - plus de 10 - feux de position de couleur jaune orange. Ensuite l'engin continua sa route tranquillement jusqu'à perte de vue. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 26, 27, 207)

##

1991, 18 octobre

BELGIQUE, Bruxelles-Forest

Andrée V. employée à la retraite et sa maman Suzanne D. font une observation qui dure de 5 h 00 à 6 h 10 du matin. Andrée se lève et se rend aux toilettes. Le WC se trouve à l'extérieur. En sortant dans la cour elle voit la maison en face d'elle prolongée comme par un énorme bâtiment triangulaire lumineux. La base est supérieure à 5m25, la hauteur environ de 8 m. A bout de bras la base mesure 11 cm, soit près de 30 fois le diamètre de la pleine lune. La masse est parsemée d'une multitude de rectangles lumineux, ayant l'apparence d'1/6 de la dimension d'une fenêtre de maison normale. Les rectangles clignotent d'une façon dissemblable, non synchronisée et sont d'une lumière rouge-orange difficile à soutenir. A 10 m, un point lumineux plus gros qu'une étoile mais plus petit que le lune est également parsemé de lumières clignotantes. Andrée va réveiller sa mère et toutes deux observeront cet événement extraordinaire qui illumine le jardin et l'intérieur de la maison. Elles vaquent à diverses occupations et vers 6 heures constatent que les phénomènes ont diminué de dimensions: ils sont en train de disparaître en prenant de l'altitude. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 28, 29)

##

1991, 26 octobre

BELGIQUE, Houtain-le-Val

A 18 h 30 Frédéric B. à bord d'un camion s'engage dans la rue Sans Nom. Le chauffeur et lui aperçoivent comme deux pleines lunes l'une à côté de l'autre, deux phares blancs bien délimités, sans faisceau. L'appareil ressemble à une raie manta et est de couleur gris métallisé. De plus l'engin est pourvu de nombreuses petites lumières de plusieurs couleurs qui clignotent irrégulièrement. L'ovni passe à l'aplomb du véhicule, après quoi les témoins ne l'aperçoivent plus. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 29)

##

1991, 31 octobre

BELGIQUE, Ramillies

Roulant en voiture sur un chemin campagnard Anne B., 45 ans, voit dans le ciel une boule lumineuse, plus brillante que la lune mais un peu plus petite, qui la précède assez vite. Quelques centaines de mètres plus loin elle a la sensation d'être couverte par une ombre et ressent des vibrations: "C'était comme si je me trouvais dans une onde de chaleur comme on en voit sur l'asphalte des routes par temps chaud, mais je ne sentais aucune brûlure." Elle gare sa voiture tout près d'un silo de betteraves. Au moment où elle a l'intention de sortir de sa voiture, les vibrations se font plus fortes. Prise de crainte l'automobiliste préfère regarder le phénomène en se penchant vers le pare-brise avant. Au-dessus d'elle, à une altitude qu'elle compare à la hauteur d'une maison, elle discerne à l'aplomb de l'auto comme "un grand oiseau immobile". Une lumière diffuse indirecte délimite le pourtour de l'engin grisâtre qui ressemble à un triangle aux contours arrondis. Anne B. fait redémarrer sa voiture s'arrêtant de temps en temps pour constater que l'OVNI fait exactement de même. Au moment d'allumer les grands phares de la voiture, l'objet qui la surplombe progressivement la dépasse, prend de l'altitude en prononçant une courbe, ce qui permet au témoin de distinguer une coupole entourée d'un halo lumineux et file à toute vitesse se positionner au-dessus du clocher de l'église de Ramillies. (...) (VOB 2 - SOBEPS 1994 p. 31)

##

1991, 3 novembre

BELGIQUE, Rebecq-Rognon

17 h 30, deux témoins. En dix secondes cette lumière a décuplé de volume. Elle semble de forme ovoïde, de couleur blanche au centre, comme du métal en fusion, le pourtour est rendu orange par une auréole de petites flammes qui irradient. Ensuite cette boule se contracte pour redevenir un point brillant. Un peu plus tard, quelques degrés plus à gauche, le même phénomène recommence. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 216)

##
avatar
Léon.D
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 69
Nombre de messages : 2141
Inscription : 21/10/2007
Localisation : charleroi
Emploi : pensionné
Passions : peche ,bricolage,poules naines .témoin vague belge
Règlement : Règlement

Ovnis temoignages d'observations en belgique

le Lun 28 Déc 2009, 12:51
1991, 7 novembre

BELGIQUE, Grâce Hollogne

01 h 35, 3 témoins. ... La masse noire triangulaire semble surmontée d'un dôme noir...trois feux blancs à l'avant sont orientables; l'un est dirigé vers le bas et éclaire le sol et la prairie. Le feu orientable se redresse et éclaire devant lui. La masse s'avance et s'approche des témoins. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 168, 175 )

##1991, 22 novembre

BELGIQUE, Rulles-Houdemont (Luxembourg)

A 4 h 05 du matin Thierry M. sort la voiture du garage pour aller travailler à la poste d'Arlon. En levant les yeux il voit une énorme lumière: un long fuselage métallique avec plein de lumières comme des hublots, jaunes, vertes, rouges. L'objet est immobile. En allant en voiture vers Arlon il reverra cet objet traverser le ciel au-dessus de la route à Houdemont. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 32)

##

1991, 22 novembre

Belgique, près d’Arlon

Vers 4 h 10 Michel L., autre témoin, en roulant en direction d'Arlon voit tout à coup au travers de son pare-brise un grand fuselage sans ailes, plein de lumières jaunes qui se déplace lentement vers le SSE. Tout en roulant il tourne encore la tête mais l'objet est vite caché par les arbres. Durée de cette brève observation: 15 secondes. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 32)

##

1991, 27 novembre

BELGIQUE, Alleur (Liège)

Jean Marc Hauglustaine, 1er MDL au district de gendarmerie de Verviers, en voiture avec son épouse et ses deux enfants observe un phénomène apparemment immobile suspendu à 50 m à peine d'altitude à la verticale d'un pont sur le bord gauche de l'E 40. La forme générale suggère une aile volante d'une vingtaine de mètres d'envergure et dont la partie supérieur présente un volume assez massif évoquant une sorte de carlingue. A l'avant une verrière ou un cockpit de forme plus ou moins rectangulaire éclairée de l'intérieur d'une vive lumière blanc jaunâtre. Plus en retrait quatre puissants feux blancs émettant chacun un faisceau vers le sol, vers le centre une série de 4 ou 5 feux émettant une lumière orangée tamisée. (...) Soudain, disséminés sur toute la surface de l'appareil, d'innombrables petits feux clignotants de couleur rouge apparaissent. Ensuite l'objet marque un mouvement de recul pour repartir vers l'avant comme une fusée, effectuant un virage sur l'aile vers la gauche. Durée totale de l'observation: 7 minutes. (Inforespace n° 83, p. 13, 14 et VOB 2 - SOBEPS 1994 p. 35 à 37) (suite au 21 janvier 1992)

##

1991, 28 novembre

BELGIQUE, Rosières (Brabant)

Claude H. coéquipier et M.P. chauffeur, agents des postes travaillant la nuit, voient à partir de la E 411 peu avant la sortie 3 La Hulpe, un objet ne ressemblant pas à un avion semblant venir de Tombeek et se déplaçant à vive allure perpendiculairement à l'axe routier. Il était environ 3 h 15. L'engin était énorme et bien visible, se déplaçait à une altitude comprise entre 50 et 75 mètres, était triangulaire aux bords arrondis, noir, mesurant de 30 à 40 m de côté. Les témoins observaient 6 feux blancs mats, puissants, sans projection de faisceau, un feu dans chaque angle et un feu au milieu de chaque côté. Chaque feu est dirigé dans le sens du déplacement avec un angle de 30° par rapport à la surface de l'engin. Au centre se trouve une sorte de sas dont le diamètre est supérieur à celui des feux. Ce sas est éclairé de lumières rouges mates, puissantes, sur sa périphérie. Le témoin estime la grandeur de l'objet à 2,5 fois celle d'un Jumbo jet. Aucun feu ne clignote et malgré la présence de la lune face aux témoins, aucune projection n'est observée. Le témoin avait l'impression de se trouver face à un immense appareil photo muni d'un énorme objectif rouge. Une fois que l'engin a traversé la route, son départ fut fulgurant en direction de Genval. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 37, 38)

##1991, 5 décembre

BELGIQUE, Erbisoeul (Hainaut)

Très longue observation qui débute à 18 h 10 et ne prend fin qu'aux environs de 19 h 30. Les premiers témoins sont Mme Laporte et sa fille Isabelle. Roulant sur la RN 56 Mons-Ath la conductrice observe une lumière inhabituelle dans le ciel qu'elle montre à sa fille. C'est comme une boule de Noël, plus grosse qu'une étoile, se déplaçant peu. Arrivées à Jurbise Mme L. fait quelques courses et Isabelle reste dans la voiture, étudiant son examen d'anglais. Levant les yeux, elle voit passer fort bas dans le ciel un "avion" volant du sud vers le nord, avec sur la face inférieure plein de petites lumières et des tuyaux, comme ceux d'une centrale, avec des coudes. Cet engin ne fait aucun bruit et semble planer à quelques dizaines de mètres. Mais à ce moment-là Isabelle ne semble pas avoir conscience de voir autre chose qu'un avion. Peu après, les témoins sortent de Jurbise par la rue Champs des Bois, et elles voient arriver trois "immenses platines" grandes comme des pignons de maison, de la forme d'un losange. Elles se dirigent vers la ferme D. et c'est alors, en compagnie de M. D. de sa fille et de son petit fils de 15 ans que les 5 témoins réunis voient arriver 30 ou 40 boules lumineuses rouge-pourpre ou blanches, qui petit à petit prennent l'aspect d'un losange en se rapprochant, volant à 50 ou 60 m d'altitude. Sur la médiane elles ont des hublots rectangulaires avec une lumière jaunâtre à l'intérieur. Ces engins gros comme des hélicoptères faisant un léger bruit comme une "hotte de cuisine". Le spectacle dure jusque vers 19 h 30. Fait curieux: vu sur la face ventrale ou vu de profil, ces choses ont toujours exactement le même aspect et la vision aux jumelles apporte peu d'autres détails. (Enquête de Michel Renglet pour la Sobeps)

##

1991, 5 décembre

BELGIQUE, Jemappes (Hainaut)

Vers 18 h 30, Henri N. en compagnie de son épouse et de son fils, dans la rue de l'Industrie, observent tous trois un étrange ballet de lumières dans le ciel. Une quinzaine de lumières de différentes couleurs, pas très brillantes, un peu plus grosses que des étoiles vont et viennent ça et là dans toute la voûte céleste. Dans leur course désordonnée ces lumières, volant environ à hauteur d'hélicoptère sans aucun bruit, ont tendance à se diriger du nord vers le sud. Les témoins mettent fin à l'observation en raison du froid, alors que les lumières sillonnent toujours le ciel. (Enquête de Michel Renglet pour la SOBEPS)

1991, 10 décembre

BELGIQUE, Manage

17 h 47, deux témoins. (...) un objet de couleur foncée, peut-être noire, de forme carrée. Il se dirige selon une trajectoire rectiligne à 50 ou 60 m au-dessus des maisons selon une trajectoire rectiligne et à une distance d'environ 200 m. A chaque pointe se trouve un feu lumineux: vert à l'avant, rouge à l'arrière et jaune aux pointes latérales. Les feux étaient très brillants mais ne diffusaient aucun rayonnement (...) deux feux se sont éteints progressivement et semblaient plutôt se refermer. Seuls un feu rouge et un jaune restaient visibles. Ces feux semblaient avoir un diamètre supérieur à 2,50m. Les côtés du carré devaient avoir entre 25 et 30 mètres, les diagonales entre 45 et 50 mètres. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 207)

##

1991, 11 décembre

BELGIQUE, Estinnes au Mont (Hainaut)

De 18 heures à 18 h 30 Didier P. filme alternativement l'une puis l'autre grosse lumière apparues à 400 m d'altitude. (le film n'a rien donné) Ces boules étaient là, immobiles, blanc-jaunâtres, sous celle de gauche un point rouge clignotait, mais la présence du point rouge ne fut décelé qu'aux jumelles. Après un certain temps, ce point rouge pulsant s'est comme détaché en chutant de 1 à 2 m. Ensuite elle a commencé à se diriger vers Mons à la vitesse d'un avion, suivie quelques secondes plus tard par une des boules blanches qui n'a disparu qu'au bout de 20 minutes sur son très lent déplacement. L'autre boule blanche était toujours au même endroit. Le témoin a cessé l'observation à 18 h 40. (VOB 2- SOBEPS 1994, p. 39)

##

1991, 12 décembre

BELGIQUE, Braine l'Alleud

(cfr 17 mai 1991, même lieu, même témoin)Vers 3 h 12 elle observe un point orange plus grand qu'une étoile et simultanément un bruit comme celui d'un avion qui est resté constant durant toute l'observation. Ce point s'est dirigé vers le témoin et s'est subitement transformé en 3 ou 4 grands phares blancs groupés autour d'un clignotant rouge. Brusquement un faisceau blanc est émis vers le bas, il était opaque comme celui d'un phare de voiture dans le brouillard. Il n'arrivait pas au sol et était conique. Il s'est éteint et est brusquement réapparu. Ensuite plusieurs cônes sont apparus de façon anarchique de par leur orientation en tous sens, de leurs longueur, leur angle d'ouverture, leur durée. Quand l'ovni disparut à la vue du témoin, le son cessait simultanément. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 40, 41)

##

1991, 14 décembre

BELGIQUE, Manage

20 h 04, six témoins. Un feu mat à chaque pointe (1 vert et 2 rouge-orangé) et un feu à l'arrière? (incertitude) Petites lumières scintillantes en cercle sur le ventre de l'objet triangulaire qui donnaient à ce ventre des reflets verdâtres. Altitude: de 300 à 500 mètres, dimensions: environ 2 fois la taille d'un Boeing 737. (VOB 2 - SOBEPS 1994, p. 159)

##



Chers amis lecteurs ,vous pourrez remarquer que cette vague belge c'est surtout manifestée dans notre région la wallonie .

A tous je vous souhaite une bonne lecture .

Léon.




Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum