Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      



Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking

Derniers sujets
La SF du début du 20ème siècle : prémonitoire ?Aujourd'hui à 10:48Yvon Cédric...Analyse du cliché de la Bataille de Los Angeles...Aujourd'hui à 10:44Yvon CédricSETI & OVNI, un espoir ?Aujourd'hui à 10:35Yvon CédricQuand les soucoupes volantes déferlaient sur le mondeAujourd'hui à 10:29Yvon CédricQue pensez-vous de la théorie des anciens astronautes?Aujourd'hui à 10:27Yvon CédricQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesHier à 21:34elisaliseOvni à la Reunion: une soucoupe volante au dessus de Sainte-SuzanneHier à 21:05halikaLe nouveau livre d'Eric Zurcher Les apparitions mondiales d'humanoïdesLun 10 Déc 2018, 20:43elisaliseQue valent les affirmations de Thierry Jamin?Lun 10 Déc 2018, 18:09OberonL’origine des cercles de fées enfin dévoiléeDim 09 Déc 2018, 21:27martin4 objets triangulaires en PennsylvanieDim 09 Déc 2018, 20:50Polyèdre57 "Rendez-vous" d'ODHTv!Dim 09 Déc 2018, 14:14Polyèdre57Etude de textes anciensSam 08 Déc 2018, 10:29Polyèdre57Les ovnis, ça n'existe pas selon france tv qui lutte contre les fake news Sam 08 Déc 2018, 10:03Polyèdre57(Topic unique): Etude des méprises vos documents et expériencesVen 07 Déc 2018, 15:12Jean-Marc Watdivulgation allemandeVen 07 Déc 2018, 11:36Polyèdre57Dossier OVNI/NUCLÉAIREVen 07 Déc 2018, 11:06martin[Mise à jour) Les nouveaux articles du blogJeu 06 Déc 2018, 23:30LorelineÎle-de-France: les membres de cette régionJeu 06 Déc 2018, 19:57Polyèdre57Carl SaganJeu 06 Déc 2018, 19:09Polyèdre5724 novembre 2018 - Observation d'un ovni au dessus du Nunavut (Canada)Mer 05 Déc 2018, 19:23Polyèdre57(1956) L'affaire de l'aéroport d'Orly un ovni sur le radarMer 05 Déc 2018, 18:15GenuineUFOsPrésentation de GenuineUFOsMar 04 Déc 2018, 23:47StarfullAnalyse Photo: cliché de Wanaque, 1952Mar 04 Déc 2018, 12:55Jean-Marc WatDoit-on croire la théorie de MeessenMar 04 Déc 2018, 12:30Polyèdre57Analyse photo / Clementine StructureMar 04 Déc 2018, 11:54Polyèdre57Publication d'un livre dur les ovnis de forme triangulaire.Mar 04 Déc 2018, 11:46Guillaume84Salut c'est Phi01Lun 03 Déc 2018, 18:05Phi012011: le /08 à Entre 23 heures et 2 heures du matin - Un phénomène ovni troublant - Ovnis à Bourgogne - Yonne (dép.89)Dim 02 Déc 2018, 17:36Polyèdre57Passivité de l'humain face au phénomène PANDim 02 Déc 2018, 12:51Charles1960L'observation de Taizé (1972)Sam 01 Déc 2018, 16:02Polyèdre57Le mystère de la photo du petit rechain élucidé : "Une supercherie"Ven 30 Nov 2018, 22:59LorelineDes lumières rouges dans le ciel samedi soir (témoignage audio)Ven 30 Nov 2018, 12:04Guillaume84première vision extraordinaireVen 30 Nov 2018, 11:51Guillaume84MAJ : -Ovnis et mégalithes :L'UFOLOGIE DE TERRAIN avec ODHTvVen 30 Nov 2018, 08:31LorelineComment informer nos proches et la population au sujet des Ovnis?Jeu 29 Nov 2018, 17:06gve332018: le 09/11 à 18h30 - objet volant, ailé avec lumieres blanches alignées - Ovnis à grenoble -Isère (dép.38)Mar 27 Nov 2018, 22:23twing38MAJ : Ovnis au-dessus de la Roumanie. OVNIS-OANIS DANS L'HISTOIRE avec les vidéos d'O.D.H.TvMar 27 Nov 2018, 12:19LorelineLe phénomène ovni est il un phénomène paranormal?Lun 26 Nov 2018, 22:00Charles1960Détection radar des ovnis (objets volants non identifiés)Lun 26 Nov 2018, 20:36Benjamin.dOvni007.com: Bienvenue sur n'importe quoi landLun 26 Nov 2018, 19:21Polyèdre57Bugarach le point de rencontre des sectes apocalyptiquesLun 26 Nov 2018, 19:09Polyèdre57Les Crop Circles (Cercles de Cultures) et les OvnisLun 26 Nov 2018, 18:58Benjamin.dBilly Meier le charlatan suisse et ses canulars photosLun 26 Nov 2018, 17:46HocineA propos du cropcircle de RauwillerLun 26 Nov 2018, 17:27Polyèdre57Devenez rédacteur/rédactrice: proposer des publications pour le blog Lun 26 Nov 2018, 17:12Benjamin.dQuel film de science fiction préférez-vous? (liste non exhaustive)Lun 26 Nov 2018, 15:37Benjamin.dMise en garde: Les sectes autour du culte des Ovnis Lun 26 Nov 2018, 12:49Benjamin.dSCEAU: Sauvegarde et Conservation des Etudes et Archives UfologiquesDim 25 Nov 2018, 16:44Polyèdre57Hypothétique technologie d’ovni...Dim 25 Nov 2018, 14:52micladCrop Circles et Ovnis messages ou arnaques?Dim 25 Nov 2018, 12:38JJPLa France a-t-elle récupéré un ou plusieurs OVNI?Dim 25 Nov 2018, 11:32StarfullL'armée US disposent de plusieurs scénarios en cas d'invasion E.TDim 25 Nov 2018, 11:24Polyèdre57Une nouvelle mode qui discrédite à l'ufologie: les pseudos photos-surprisesDim 25 Nov 2018, 11:20Polyèdre57Comment lutter contre les sectes ?Dim 25 Nov 2018, 11:18Polyèdre57Les extraterrestres reptiliens le délire continue sur internetDim 25 Nov 2018, 10:47Polyèdre57La vie avec les extra-terrestre et reaction humaine...Dim 25 Nov 2018, 10:27Polyèdre57Ovni du Col de Vence une zone de canulars fréquentsDim 25 Nov 2018, 10:24Benjamin.d1976: le / à 12h05 - Une soucoupe volante - Ovnis à Denonville -Eure-et-Loir (dép.28)Dim 25 Nov 2018, 10:18Polyèdre57Ovni: la panique comme véritable raison du secret ?Dim 25 Nov 2018, 10:13Phi01
Menu du Site










Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Mar 07 Aoû 2018, 21:31

Bonjour

Il fallait me le dire, que ça existait que chez les Russes, et que seul leur moteur de recherche Yandex m'y emmènerait!
                    
Théorie de l'explosion de décharge électrique
Alexander Nevsky.

http://kometa-vozmezdie.ru/269-teoriya-elektrorazryadnogo-vzryva-nevskogo.html

Bonjour Robert


Bon là vous titillez un peu! Non?
J'ai précisé plus haut que je n'allais pratiquement que sur les sites Russes....
Quant au lien sur les explosions à décharge électrique il est inclus dans le document d'origine. C'est l'auteur qui le cite......  Hum!

Par ailleurs, en ce qui concerne votre second commentaire incluant une traduction PDF qui explique que les ondes R ne figurent pas sur le sismogramme du col de Dyatlov????? ou d'un autre cas d'explosion de comète ou météorite????? Justement, l'auteur de l'hypothèse onde de choc - je rappelle que l'essentiel à retenir n'est pas l'explosion d'une comète, forcément, mais surtout d'une onde de choc suivi de l'effet de blast qui l'accompagne - ne me semble pas incohérent dans son analyse....


"Lorsque les ondes P et S atteignent la surface de la Terre, elles donnent naissance à un troisième type d'onde appelée «ondes de surface» parce qu'elles se propagent à la surface de la Terre. Ce sont les plus lentes de toutes les ondes. Sur les enregistrements de séismes locaux, les ondes superficielles sont petites et se distinguent rarement des ondes S qui les ont précédées. 

Toutefois, du fait que les ondes superficielles s'atténuent beaucoup plus lentement que les ondes P ou S, elles apparaissent généralement comme les ondes les plus importantes sur les sismogrammes à longues périodes indiquant des séismes éloignés."

Lorsque trois stations sismographiques ou plus enregistrent un tremblement de terre, la position de sa source peut être déterminée à partir de la série de distances. Dans les régions sismiquement actives, un réseau de sismographes sensibles est mis en place afin de localiser même les secousses très faibles."


"http://www.seismescanada.rncan.gc.ca/info-gen/smeters-smetres/seismogram-fr.php


Dans le paragraphe précédemment cité, on se rend compte que le sismogramme (situé à 550 Kms du col de Dyatlov)  aurait dû justement montrer les ondes superficielles comme marqueur d'un séisme aussi éloigné et intense, ce qui n'est pas le cas, comme vous l'indiquez justement! Par ailleurs, comme le relève l'auteur, les sismographes ne sont pas assez sensibles pour détecter des  secousses très faibles et on se doit d'activer un réseau de sismographes pour arriver à détecter les ondes R.


Que doit-on conclure de tout ça?


Je ne vois pas bien, car c'est très compliqué pour moi ce registre, où l'auteur est à côté de la plaque dans ce qu'il dit? 
Il explique par le biais d'un calcul pourquoi il en est arrivé à cette déduction. Pourriez-vous contre argumenter ce qu'il dit point par point,  pour démontrer par A+B comment l'auteur se trompe dans son analyse du sismogramme, ayant du mal, personnellement à faire la lumière autour de ça.  yckjgc

Très cordialement
Nanou
avatar
Robert04
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 1947
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Jeu 09 Aoû 2018, 14:55
Nanou Ti a écrit:
Bon là vous titillez un peu! Non?
J'ai précisé plus haut que je n'allais pratiquement que sur les sites Russes....
Quant au lien sur les explosions à décharge électrique il est inclus dans le document d'origine. C'est l'auteur qui le cite......  Hum!

Par ailleurs, en ce qui concerne votre second commentaire incluant une traduction PDF qui explique que les ondes R ne figurent pas sur le sismogramme du col de Dyatlov????? ou d'un autre cas d'explosion de comète ou météorite????? Justement, l'auteur de l'hypothèse onde de choc - je rappelle que l'essentiel à retenir n'est pas l'explosion d'une comète, forcément, mais surtout d'une onde de choc suivi de l'effet de blast qui l'accompagne - ne me semble pas incohérent dans son analyse....


"Lorsque les ondes P et S atteignent la surface de la Terre, elles donnent naissance à un troisième type d'onde appelée «ondes de surface» parce qu'elles se propagent à la surface de la Terre. Ce sont les plus lentes de toutes les ondes. Sur les enregistrements de séismes locaux, les ondes superficielles sont petites et se distinguent rarement des ondes S qui les ont précédées. 

Toutefois, du fait que les ondes superficielles s'atténuent beaucoup plus lentement que les ondes P ou S, elles apparaissent généralement comme les ondes les plus importantes sur les sismogrammes à longues périodes indiquant des séismes éloignés."

Lorsque trois stations sismographiques ou plus enregistrent un tremblement de terre, la position de sa source peut être déterminée à partir de la série de distances. Dans les régions sismiquement actives, un réseau de sismographes sensibles est mis en place afin de localiser même les secousses très faibles."


"http://www.seismescanada.rncan.gc.ca/info-gen/smeters-smetres/seismogram-fr.php


Dans le paragraphe précédemment cité, on se rend compte que le sismogramme (situé à 550 Kms du col de Dyatlov)  aurait dû justement montrer les ondes superficielles comme marqueur d'un séisme aussi éloigné et intense, ce qui n'est pas le cas, comme vous l'indiquez justement! Par ailleurs, comme le relève l'auteur, les sismographes ne sont pas assez sensibles pour détecter des  secousses très faibles et on se doit d'activer un réseau de sismographes pour arriver à détecter les ondes R.


Que doit-on conclure de tout ça?


Je ne vois pas bien, car c'est très compliqué pour moi ce registre, où l'auteur est à côté de la plaque dans ce qu'il dit? 
Il explique par le biais d'un calcul pourquoi il en est arrivé à cette déduction. Pourriez-vous contre argumenter ce qu'il dit point par point,  pour démontrer par A+B comment l'auteur se trompe dans son analyse du sismogramme, ayant du mal, personnellement à faire la lumière autour de ça.  yckjgc

Très cordialement
Nanou

 Bonjour Nanou

Bon, on va faire un peu court, quitte à revenir plus tard individuellement sur certains sujets.

Concernant les ondes de Rayleigh, ce ne sont pas des secousses faibles, bien au contraire, et avec les ondes de Love ce sont celles qui font le plus de dégats lors des seismes.

Leur absence sur l'étude d'un seisme lointain peut venir de plusieurs raisons, car les mécanismes de propagation sont complexes, et elles peuvent être ralenties, accélérées, dispersées, en fonction des différents milieux traversés ( comme vous savez je ne suis pas Geophysicien, donc...) Après, je ne connait pas la raison de leur absence sur plusieurs sismogrammes de différentes stations lors du seisme concerné.

Un petit tableau, qui nous permet de visualiser que lors du seisme enregistré, la vitesse des ondes P est en constante augmentation en s'éloignant de l'épicentre.

- Banda sea = 3h 56 12    H  = 0
                           
                           

                          Station       Heure détection   Temps depuis l'émission  Distance de l'épicentre  Vitesse ondes de volume

    ( Chine )       - Canton        H  = 4h 02 43          T = + 6mn 31                    D = 3590km                 V = 9.18 km/S   


    ( Chine )       - Chengdu     H  = 4h 04 10          T  = + 7mn 58                   D = 4760 km                V = 9.96 km/S


    ( Pakistan )   - Quetta         H = 4h 07 05           T  = + 10mn 53                 D = 7540 km                V = 11.5 km/S


   ( Russie )      - Sverdlosk   H = 4h 07 54           T = + 12mn 02                  D = 9200 km                 V = 12.70 km/S


   ( Canada )     - Ottawa        H = 4h 15 07            T = + 19mn 15                  D = 15185 km               V = 13.15 km/S




          " Les ondes L, qui restent en surface, ont une vitesse régulière 
            tandis que les ondes S et P, qui pénètrent en
            profondeur, accélèrent tout en s’éloignant du foyer. Ces observations ont
            permis de comprendre que la structure interne du globe n’est pas
            homogène mais organisée en enveloppes de composition et/ou de densité
            différente(s)."

            http://lycee.nicolas-cohen.org/fichiers/fichiers_pdf/ondes_sismiques.pdf

-Ensuite:

 Je pense que vous vous référer à ce passage:

      " Je vais expliquer En principe, les sismographes modernes peuvent déterminer l'épicentre de l'explosion et en comparant les lectures de plusieurs sismographes dans une station . 
 L'amplitude la plus correcte (déplacement) des oscillations ne peut être enregistrée que par ce sismographe dont les oscillations du pendule coïncident avec la direction du rayon sismique.
 Après l'enregistrement des ondes provenant d' autres directions, « l'amplitude de leurs vibrations sera plus petit plus l'angle a entre la direction du faisceau et de l'oscillation du pendule.
 Cet angle est défini par: tg a = X2 / X1, où X1 et X2 - amplitude de l' oscillation des ondes longitudinales enregistrées par deux sismographe mutuellement perpendiculairement disposé " .

 Autrement dit, vous pouvez déterminer la direction du faisceau d'ondes sismiques, et remettre à plus tard la distance épicentrale, de déterminer le lieu de l'explosion. 
 Mais nous devons faire une petite explication. La direction du rayon sismique peut vraiment montrer même une station sismique, 
 mais pour préciser l'emplacement de l'explosion sismique dans la direction (0 degrés -180) nécessairement besoin d' une deuxième station sismique .

 Et un peu en avance, je dois dire que la sensibilité sismographes année 1959, disponible sur la station sismique « Sverdlovsk », ne permet pas de fixer tremblement de terre midget, situé à une distance de 9100 kilomètres ."


        R  - Il explique, mais s'il aurait cherché un peu plus ( je pense que cela ne servait pas sa théorie ) il n'aurait pas écrit tout ça!

      " Le sismomètre enregistre les déplacements du sol dans les trois directions de l'espace (axe Z ou V : vertical, axe E ou EO : axe Est-Ouest, axe N ou NS : axe Nord-Sud) "

       http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/sismogramme.xml

           - Il aurait su ( ou il savait ), que même en 1927, à Sverdlosk, les sismomètres pouvaient enregistrer tout se qu'il dit qu'ils ne pouvaient pas faire.Alors pensez en 1959!

           - Sur les captures d'écran ci-dessous, regardez les 2 colonnes de droite ou on peut voir justement ce qu'ils ne pouvaient pas faire, selon l'auteur.






  Et pour finir:

    Pour les calculs de notre ami l'auteur, qui fait tout pour faire coincider les relevés du sismographe avec des explosions atmosphériques,
           nous allons essayer de voir ce qui ne va pas dans ses conclusions.

                                                                   À propos de l'heure de l'explosion spatiale sur le sismogramme de la station sismique "Sverdlovsk".


" En se concentrant sur le moment astronomique de l'explosion, enregistré sur le sismogramme, nous pouvons affirmer avec certitude que ce sismogramme a enregistré une explosion de l'espace aérien sur la montagne de Holat Sahyl.

Voici le calcul nécessaire.

Les ondes de choc aérien à grande distance se propagent à une vitesse moyenne juste au-dessus de la vitesse du son (environ 340 m / s). La distance de la station sismique "Sverdlovsk" au mont Holat-Sahyl, qui nous a été rapportée par un membre correspondant de l’Académie des sciences de Russie, AA. Malovichko dans la réponse envoyée, est de 550 km.

Il est facile de calculer que l'onde de choc aérien du mont Holat Sahyl, se déplaçant à une vitesse de 340 m / sec, couvrira une distance de 550 kilomètres jusqu'à la station sismique "Sverdlovsk" pendant 27 minutes .

Sur le sismogramme de la station sismique de Sverdlovsk, l’explosion a été fixée à 9 heures. 07 min. 54 secondes heure locale Autrement dit, l'explosion du mont Holat Sjahyl a eu lieu 27 minutes plus tôt, vers 8 heures 41 minutes du matin, le 2 Février, 1959 , heure locale (9:00 07 minutes 54 secondes - 27 minutes. = . 41 min 8:00 ). .

Nous allons plus loin. Dans les explosions de décharge électrique, selon la théorie de A.P. Nevsky, il y a trois ondes de choc aérien clairement définies . Ne les identifions jusqu'ici que de manière purement hypothétique selon le temps indiqué sur le sismogramme, comme les ondes de choc aérien se sont formées sur la montagne de Kholat Sahyl.

1. Onde de choc aérienne balistique , qui accompagne toujours une chute dans l’atmosphère, volant avec la vitesse cosmique de la météorite 9 heures 07 minutes 54 secondes. - 27 min. = 8 heures. 41 min.

2. Destruction explosive d'une météorite (explosion d'une explosion) dans l'air, accompagnée d'une onde de choc aérien . 9 heures 08 min. 54 secondes - 27 min. = 8 heures. 42 min .

3. Onde de choc d'air cylindrique de la colonne formée de l'explosion de décharge électrique. (9 heures 11 minutes 14 secondes - 27 minutes = 8 heures 44 minutes 14 secondes.

C'est, sur le sismographe sismogramme « Sverdlovsk » enregistré aucune onde sismique profonde, qui , dans l'espace des jets d'air ne sont pas formés, et dans ozdushnye des ondes de choc de l'explosion de la Space Mountain Holat Sjahyl.

Pour voir cela, nous devons rétablir la chronologie des événements dans la région du mont Holat Syahyl, selon l’horloge arrêtée qui a été laissée entre les mains des étudiants décédés du groupe Djatlov."


  1)    " Il est facile de calculer que l'onde de choc aérien du mont Holat Sahyl, se déplaçant à une vitesse de 340 m / sec, couvrira une distance de 550 kilomètres jusqu'à la station sismique "Sverdlovsk" pendant 27 minutes ."

R - Il faudrait déjà connaitre la vitesse, masse et composition de l'objet qui nous intéresse et aussi l'altitude de sa désintégration ou fragmentation, pour estimer la puissance de l'onde de choc émise.De plus, une explosion aérienne sans blast au sol, n'aura aucun effet sur un sismomètre, qui lui n'est sensible qu'aux mouvements du sol, pas à celui de l'air extérieur, donc,
   les vitesses de 340m/s ne valent rien. Si par contre il y à blast au sol, là on entre dans le domaine des ondes sismiques et les vitesses ne sont plus les mêmes, de m/s, on passe à des km/s.

  2)    " Onde de choc aérienne balistique , qui accompagne toujours une chute dans l’atmosphère, volant avec la vitesse cosmique de la météorite 9 heures 07 minutes 54 secondes. - 27 min. = 8 heures. 41 min."
         " Destruction explosive d'une météorite (explosion d'une explosion) dans l'air, accompagnée d'une onde de choc aérien . 9 heures 08 min. 54 secondes - 27 min. = 8 heures. 42 min ."
         " Onde de choc d'air cylindrique de la colonne formée de l'explosion de décharge électrique. (9 heures 11 minutes 14 secondes - 27 minutes = 8 heures 44 minutes 14 secondes."

R - L'auteur devrait savoir qu'un objet entrant dans l'atmosphère, comme une météorite, à une vitesse de l'ordre de 20 à 70 km/s, et suivant son angle d'entrée, il va plus ou moins être freiné, mais il ne se passera que quelques dizaines ou même quelques secondes avant d'exploser, se fragmenter, ou heurter le sol, pas quelques minutes!!!
   De mon point de vue, seule l'onde de choc de l'explosion ou début de la fragmentation va parvenir en premier à un détecteur ( sismique ou infrasonique) ou à une oreille humaine. Par contre, l'onde de choc ballistique sera en haute altitude (Dispersion en m/s ) et ne sera peut-être jamais entendue ou ressentie , et vu la vitesse de l'objet qui lui est en km/s, ne mettra que quelques secondes pour se 
   rapprocher du sol ( et de nos oreilles ) avant la " grosse " onde de choc qui, elle,  parviendra en premier. ( j'espère que je me suis fait un peu comprendre )

 - Quant à " l'Onde de choc d'air cylindrique de la colonne formée de l'explosion de décharge électrique.", si chère à la théorie de A.P. Nevsky, et dont l'auteur use sans aucune modération, je doit vous dire que je ne sait pas du tout ce que cela peut bien être, tout comme les autres scientifiques d'ailleurs ( je n'ai pas trouvé de publication scientifique ) et hormis un livre et une interview dans un journal Japonnais il y à 
    quelques décénies, n'à pas intéressé beaucoup de monde, même chez les Russes. D'ailleurs, vous ne trouverez rien sur le web ' occidental ', et que sans doute 2 ou 3 sites ( dont celui de l'auteur ) qui en parlent en Russie en utilisant le moteur de recherche Yandex. Donc, pour moi, une théorie dont l'auteur fait des certitudes.

  3)   " C'est, sur le sismographe sismogramme « Sverdlovsk » enregistré aucune onde sismique profonde "

R - Si pour l'auteur les ondes P enregistrées ( onde longitudinale P à 04:07:54, la phase profonde sP à 04:08:54, la double réflexion du noyau PP à 04:11:14.) ne sont pas des ondes profondes ( ondes de volume ), il faut m'expliquer comment il arrive à ce résultat. Peut-être qu'il arrive mieux à lire un sismogramme que les proféssionnels qui étaient dans la station ? Je peut en douter.

    Si vous avez d'autre questions ' précises ', ou des remarques ( je n'ai pas la science infuse )  je suis à votre disposition pour essayer d'y répondre.


Cdt

Robert
avatar
Invité
Invité

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Ven 10 Aoû 2018, 21:30
Bonsoir Robert

Tout d'abord, merci pour vos remarques qui sont un excellent apport réflexif. C'est un plaisir!

J'ai des remarques en effet à faire suite à votre commentaire.

concernant les ondes de Rayleigh, ce ne sont pas des secousses faibles, bien au contraire, et avec les ondes de Love ce sont celles qui font le plus de dégats lors des seismes.

Je n'entendais pas que les ondes de surface, très ravageuses, on dedoute bien, sont des secousses faibles.... Je parlais de leurs traces sur un sismogramme. 
Ce sont les ondes les plus lentes à arriver et plus le séisme est distant plus leurs empreintes sont difficiles à capturer. 
Proche de l'épicentre d'un séisme ce n'est pas pareil.

Par ailleurs, dans le cas d'une explosion nucléaire par exemple, les ondes de surface sont ridiculement petites sur un sismogramme, au contraire des séismes profonds.

La recherche des ondes de surface n'est pas à retenir dans le cas du sismogramme de la station Russe de Sverdlosk pour l'explication de l'auteur, à mon avis, d'ailleurs, il ne s'y réfère pas. 
Mais je vous rappelle que c'est vous qui les avez évoqué dans le premier temps.
et c'est le premier point de votre contre argumentation de départ sur lequel je ne suis pas d'accord avec vous.

Pour les ondes P (premières arrivées) et les ondes S (secondes à arriver) j'ai bien compris la fonction.  Wink

Pour le tableau joint, où vous relevez que : 

« Il explique, mais s'il aurait cherché un peu plus ( je pense que cela ne servait pas sa théorie ) il n'aurait pas écrit tout ça! »
« Il aurait su ( ou il savait ), que même en 1927, à Sverdlosk, les sismomètres pouvaient enregistrer tout se qu'il dit qu'ils ne pouvaient pas faire.Alors pensez en 1959! »

« Sur les captures d'écran ci-dessous, regardez les 2 colonnes de droite ou on peut voir justement ce qu'ils ne pouvaient pas faire, selon l'auteur. »: 

Je ne suis pas du tout d'accord avec vous, là non plus, par rapport à votre critique de l'auteur.


 "….................Et un peu en avance, je dois dire que la sensibilité sismographes année 1959, disponible sur la station sismique « Sverdlovsk », ne permet pas de fixer tremblement de terre midget, situé à une distance de 9100 kilomètres ."

Il a peut-être interprété que l'amplitude de 135° était placé dans la fameuse zone d'ombre qui se situe entre 105 et 145°.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_d%27ombre_(g%C3%A9ologie)

Je ne suis pas une grande fan de Wiki mais là, c'est simple est correctement décrit.

Comment un sismogramme et, à fortiori en 1959, pouvait être assez sensible pour enregistrer avec précision un séisme situé dans une zone d'ombre par rapport à lui? 

Pour les données inscrites sur ce qui n'est pas un relevé sismographique d'ailleurs, mais un tableau, il me semble que ce sont des données recueillies par les autres stations, sur la première page, en tout cas.

Par ailleurs, l'auteur n'a jamais dit que les sismogrammes étaient inutiles à l'époque (il fallait tout de même un minimum de données exploitables) il a juste fait remarquer que leur sensibilité n'était pas suffisante pour détecter des séismes à grande distance, et qu'il fallait recueillir les données d'au moins 3 stations pour affiner et valider un résultat. Je pense que dans cette réflexion, nul ne peut lui donner tort, c'est une réalité même encore aujourd'hui.

Il faudrait déjà connaitre la vitesse, masse et composition de l'objet qui nous intéresse et aussi l'altitude de sa désintégration ou fragmentation, pour estimer la puissance de l'onde de choc émise.De plus, une explosion aérienne sans blast au sol, n'aura aucun effet sur un sismomètre, qui lui n'est sensible qu'aux mouvements du sol, pas à celui de l'air extérieur, donc,
   les vitesses de 340m/s ne valent rien. Si par contre il y à blast au sol, là on entre dans le domaine des ondes sismiques et les vitesses ne sont plus les mêmes, de m/s, on passe à des km/s.


Entièrement d'accord. Il fait un calcul que je ne suis pas apte à comprendre, certes.... Vous dites qu'il fait tout pour que les choses collent à sa théorie. Certes, c'est vrai ! Mais on peut voir les choses autrement aussi. Il a d'abord essayé de voir si sa théorie collait avec les données du relevé sismique. C'est normal ! Non ?

Je ne connais personne qui ne chercherait pas à vérifier avec des éléments concrets complémentaires une théorie pour voir si elle tient la route.....

Il a trouvé une corrélation qui m'échappe... et qui vous échappe aussi. C'est vrai, c'est un problème.


« L'auteur devrait savoir qu'un objet entrant dans l'atmosphère, comme une météorite, à une vitesse de l'ordre de 20 à 70 km/s, et suivant son angle d'entrée, il va plus ou moins être freiné, mais il ne se passera que quelques dizaines ou même quelques secondes avant d'exploser, se fragmenter, ou heurter le sol, pas quelques minutes!!!

Mais je crois qu'il le sait :

Quelle était la vitesse de l'onde de souffle d'air?











Définissons la vitesse de l'onde de souffle cosmique souffle d'air par rapport à la vitesse du vent sur l'échelle de Beaufort. Selon l'échelle de Beaufort, à 70 km par heure la vitesse, brise-vent branches épaisses des arbres, et à des vitesses supérieures à 90 km par heure, le vent a Fells, fait tourner les racines, ou casse des arbres. Étant donné que l'explosion cosmique a été brisée que les branchages épais de cèdre , et l'arbre lui - même est pas affecté, le plus logique de supposer que la vitesse de l'onde de choc de l' air dans la région de Cedar était près de 70 kilomètres par heure (20 m \ s). .


 De mon point de vue, seule l'onde de choc de l'explosion ou début de la fragmentation va parvenir en premier à un détecteur ( sismique ou infrasonique) ou à une oreille humaine. Par contre, l'onde de choc ballistique sera en haute altitude (Dispersion en m/s ) et ne sera peut-être jamais entendue ou ressentie , et vu la vitesse de l'objet qui lui est en km/s, ne mettra que quelques secondes pour se   rapprocher du sol ( et de nos oreilles ) avant la " grosse " onde de choc qui, elle,  parviendra en premier. ( j'espère que je me suis fait un peu comprendre »
  
Ok il faut un laps de temps très court ! On va essayer de comprendre le raisonnement de ce « cher » auteur...... faute de pouvoir lui parler en direct (quoi que je ne dis pas que je ne vais pas tenter le coup ) Lol ! Est-il est possible de trouver ce laps de temps très court sur le sismogramme auquel il se réfère?




Que veut dire la détection d'onde sP sur ce relevé sismique ?

Il faut quand même rappeler que les ondes P et S qui se confondent  sont les ondes les plus complexes à analyser non? Et que veut dire la détection SP? 

A vous de m'expliquer cela.

Quant à " l'Onde de choc d'air cylindrique de la colonne formée de l'explosion de décharge électrique.", si chère à la théorie de A.P. Nevsky, et dont l'auteur use sans aucune modération, je doit vous dire que je ne sait pas du tout ce que cela peut bien être, tout comme les autres scientifiques d'ailleurs ( je n'ai pas trouvé de publication scientifique ) et hormis un livre et une interview dans un journal Japonnais il y à 
    quelques décénies, n'à pas intéressé beaucoup de monde, même chez les Russes. D'ailleurs, vous ne trouverez rien sur le web ' occidental ', et que sans doute 2 ou 3 sites ( dont celui de l'auteur ) qui en parlent en Russie en utilisant le moteur de recherche Yandex. Donc, pour moi, une théorie dont l'auteur fait des certitudes.


J'avoue que je n'ai pas cherché. Dans tous les cas, il est de bonne augure que les journaux japonais si soient intéressés au vu de leur problématique géologique. Le manque de « célébrité » de cette théorie n'est pas un signe de défaillance pour moi, tant il est rare de « subir » une explosion de comète ou de météorique ailleurs que dans l'Oural ou certaines rares régions du monde. Je vais faire des recherches de ce côté là, moi aussi.


Si pour l'auteur les ondes P enregistrées ( onde longitudinale P à 04:07:54, la phase profonde sP à 04:08:54, la double réflexion du noyau PP à 04:11:14.) ne sont pas des ondes profondes ( ondes de volume ), il faut m'expliquer comment il arrive à ce résultat. Peut-être qu'il arrive mieux à lire un sismogramme que les proféssionnels qui étaient dans la station ? Je peut en douter.

Je ne pense pas qu'il a nié globalement la force des ondes P, et S afférentes à un séisme éloigné, mais simplement qu'il a trouvé à la lecture du sismogramme un événement ponctuel et furtif qui ne pouvait être lié au séisme de référence. 
Quant aux difficultés d'interprétation d'un sismogramme au niveau des ondes de choc, on peut en avoir un mini aperçu ici  pour l'accident de l'usine AZF: 

https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/azf-les-zones-d-ombre-du-scenario-officiel_22807

On voit aussi à quel point, parfois, il est très subjectif, et surtout compliqué,comme le dit l'auteur, d'interpréter un sismogramme..
http://www.reopen911.info/11-septembre/signaux-sismiques-le-11-9-reponse-d-andre-rousseau-aux-critiques-de-son-1er-article/

Pour finir, comme dans beaucoup de cas, un élément à lui seul ne peut pas forcément expliquer un événement, mais c'est une conjonction de facteurs qui peut amener à tirer une conclusion. Pour le cas de Dyatlov, il me semble impossible de ne pas inclure tout un tas de données pour comprendre ce qui s'est passé. 
avatar
Robert04
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 1947
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Dim 12 Aoû 2018, 15:02
Nanou Ti a écrit:Je ne suis pas du tout d'accord avec vous, là non plus, par rapport à votre critique de l'auteur.


 "….................Et un peu en avance, je dois dire que la sensibilité sismographes année 1959, disponible sur la station sismique « Sverdlovsk », ne permet pas de fixer tremblement de terre midget, situé à une distance de 9100 kilomètres ."

Il a peut-être interprété que l'amplitude de 135° était placé dans la fameuse zone d'ombre qui se situe entre 105 et 145°.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_d%27ombre_(g%C3%A9ologie)

Je ne suis pas une grande fan de Wiki mais là, c'est simple est correctement décrit.

Comment un sismogramme et, à fortiori en 1959, pouvait être assez sensible pour enregistrer avec précision un séisme situé dans une zone d'ombre par rapport à lui? 

Pour les données inscrites sur ce qui n'est pas un relevé sismographique d'ailleurs, mais un tableau, il me semble que ce sont des données recueillies par les autres stations, sur la première page, en tout cas.

Par ailleurs, l'auteur n'a jamais dit que les sismogrammes étaient inutiles à l'époque (il fallait tout de même un minimum de données exploitables) il a juste fait remarquer que leur sensibilité n'était pas suffisante pour détecter des séismes à grande distance, et qu'il fallait recueillir les données d'au moins 3 stations pour affiner et valider un résultat. Je pense que dans cette réflexion, nul ne peut lui donner tort, c'est une réalité même encore aujourd'hui.


 Whouaou!! La vous avez fait fort! Je vais être cette fois très bref.

 Pourquoi voulez vous que l'auteur interprète une valeur de 135°, que je vous ai mise simplement pour citer un exemple, alors que c'est la valeur de 82° qui nous interesse pour le sismogramme de 1959?

 Pour les fameuses zones d'ombre: "   L’arc de cercle situé entre 105 et 142° de la source ne peut donc recevoir d’ondes directes, on l’appelle zone d’ombre. Aucune station n'enregistre d'ondes sismiques directes provenant d'un séisme dans cette zone,   qui peut néanmoins recevoir d’autres ondes sismiques, comme les ondes coniques (réfractées sous incidence critique) sur les différentes discontinuités "
    
Réfléchisser bien à ça, et après vous me direz si vous avez bien compris. La réponse n'est pas dans Wikipédia, mais dans la lecture des tableaux et l'interprétation des données qui y figure. 

En plus vous me parlez de sismographie! mais vous n'êtes pas capable de déchiffrer les données d'un tableau, que feriez vous de données brutes d'un sismogramme?

Sur les tableaux que j'ai mis, c'est bien la station de Sverdlovsk, celle qui est imprimée en première page du bulletin qui éffectue les relevés avec ses propres instruments, pas celle du pole nord!! Ou allez vous chercher tout ça?

De plus, je vous est déjà expliqué comment une station fait pour trouver l'origine d'un seisme avec ses instruments, il est certain qu'une triangulation sera nécessaire pour affiner la position de l'épicentre à quelques dizaines de kilomètres prés, mais la station si tout son équipement est en service, saura sa position géographique.

Pour la sensibilité des sismographes de l'époque, il faudrait me dire ce qu'ils ont de plus aujourd'hui, et ce qu'il fait qu'ils soient plus sensibles ( à condition qu'ils le soit ), un peu de technologie éclairerait ma lanterne.

Et pour finir, au sujet de " que signifie sP ( s en minuscule )"

- s= une onde S ascendante à la surface du foyer   +  P=    une onde P dans le manteau =  sP


Cdt

Robert
avatar
Invité
Invité

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Dim 12 Aoû 2018, 21:14
Bonjour Robert

Je vais faire cours moi aussi, et sans mesquinerie ! Wink

Vous continuez à soutenir et faire mine d'ignorer que les sismographes – d'ailleurs nommés sismomètres aujourd'hui - n'ont pas évolués, ne se sont pas perfectionnés depuis 1927 !

Il serait temps que vous changiez de siècle!

https://edu.obs-mip.fr/geosciences-2/
https://www.seis-insight.eu/fr/public/sismologie-planetaire/fonctionement-d-un-sismometre

Ici ils démontrent assez bien la complexité des lectures des sismogrammes.....
https://www.universalis.fr/encyclopedie/seismes-et-sismologie-sismicite-et-tectonique-des-plaques/

En ce qui concerne les sismogrammes et vos remarques désagréables :

- je n'ai jamais eu l'intention, ni la prétention, de lire un sismogramme ; quant aux relevés d'un cas de 1927, j'en ai cure.....

J'attendais plutôt, de votre part, que vous argumentiez de manière simple et vulgarisée le pourquoi vous n'étiez pas d'accord avec l'auteur et cela à partir de ses arguments à lui.

Il ne doit pas être compliqué pour vous de commenter un sismogramme ! Non ? 

Rien vu!

Mais à part « il ne sait pas lire un sismogramme »..... je n'ai pas vu de contre argument bien convaincant de votre part !

Alors que vous, vous semblez savoir les lire, j'attends encore un commentaire étayé sur le sismogramme demandé et partagé par l'auteur de la théorie de l'onde de choc et de l'explosion électrique d'une comète...

En fait, l'idéal serait d'échanger avec la personne en direct afin de comprendre sa lecture de ce sismogramme et pouvoir se faire une véritable idée de ce qu'il a voulu démontrer.

Je crois qu'il est temps de clôturer le débat sur ce point là, qui finalement, n'est qu'un élément parmi une multitude d'autre, qui rend cette affaire si complexe et si mystérieuse et qui n'est pas l'élément primordial pour y trouver une explication.

Il y a des choses plus intéressantes à débattre dans cette sinistre histoire.


Cdt
Nanou
avatar
Robert04
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 1947
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Lun 13 Aoû 2018, 10:55
Nanou Ti a écrit:
Il y a des choses plus intéressantes à débattre dans cette sinistre histoire.

  
Bonjour

Vous avez bien raison, je vous souhaite de bon débats avec les prochains intervenants.


Cdt

Robert
avatar
Invité
Invité

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Lun 13 Aoû 2018, 11:54
@Robert04 a écrit:


Vous avez bien raison, je vous souhaite de bon débats avec les prochains intervenants.

Cdt

Robert

Merci Robert

Ne le prenez pas mal, mais là, on avançait pas trop..... parfois il est plus sage de "sortir" du labyrinthe dans lequel on s'engouffre.

J'ai envoyé un mail à Mikhail Dmitrievich (l'auteur de la théorie) car impossible de s'inscrire sur son forum. Le contact est fait, il m'a répondu, le dialogue est en train de se créer. Je lui demande des explications sur son analyse du sismogramme, et je vous tiendrais au courant de sa réponse à ce niveau là.

Cordialement
Nanou
Hocine
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1414
Inscription : 18/06/2007
Localisation : Afrique du Nord
Emploi : retraité
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Jeu 20 Sep 2018, 19:32
Est-ce qu’il n’existe pas d’autres Dyatlov ou énigmes semblables dans le monde, et qu’il me semble sont passés inaperçu ?
avatar
Invité
Invité

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Jeu 20 Sep 2018, 21:13
@Robert04

Je vous ai dit que j'ai contacté Mikhail pour avoir des explications complémentaires sur son étude du sismogramme. 
Nous avons longuement échangé par mail mais les difficultés de la langue ont été difficiles à vaincre. J'ai appris qu'il est médecin à la retraite. Il est très sympa.

Je vous donne donc sa réponse.

Il m'a dit dans un premier temps qu'il s'était appuyé de l'aide d'universitaires spécialistes pour étudier ce sismogramme.

Et dans un deuxième temps m'a expliqué ceci que je vous laisse le soin de traduire à l'aide d'un traducteur automatique de votre choix (à moins que vous ne parliez le russe couramment) pour rester fidèle à ce qu'il a dit : 

"Уважаемая Каролайн! Сейсмостанция Свердловска действительно ошибочно определила данный взрыв, как землетрясение в Индонезии. Ошибка произошла из-за примитивного оборудования Свердловской сейсмостанции , ведь перевал Дятлова и море Банда в Индонезии находятся приблизительно на одной прямой, но на 180 градусов друг от друга. Для того, чтобы исключить ошибку, ученым необходимо было сравнить сейсмограммы с любой другой сейсмостанции, но этого сделано не было. Однако повторяю, что выборочный ожог леса и время на остановившихся часах студентов, абсолютно точно совпавший со временем на сейсмограмме, позволяет мне безоговорочно утверждать, что сейсмограмма зафиксировала космический взрыв на перевале Дятлова"

Для того, чтобы определить время космического взрыва на перевале Дятлова, в мне пришлось от времени зафиксированного на сейсмограмме, вычесть время прохождения звуковой волны от перевала Дятлова до сейсмостанции Свердловска ( 550 км) и сравнить со временем на часах погибших.

Cordialement

Nanou
avatar
Robert04
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 1947
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Ven 21 Sep 2018, 12:25
Bonjour Nanou, et merci pour ce complément d'information de la part de l'auteur. Pour ceux qui ne comprennent pas toujours ce que leur traducteur automatique raconte, voici une traduction un peu améliorée:

"  La station sismique de Sverdlovsk à vraiment identifié par erreur cette explosion, comme étant le tremblement de terre en Indonésie. L'erreur est survenue en raison de l'équipement "primitif "  sismique de Sverdlovsk, après, le col de Dyatlov et la mer de Banda en Indonésie sont à peu près sur la même ligne, mais à 180 degrés l'un par rapport à l'autre. Pour éliminer l'erreur, les scientifiques doivent comparer leurs résultats avec d'autres sismogrammes d'autres stations sismiques, mais n'ont pas pu le faire. Cependant, je le répète, les arbres consumés et les montres arrêtées des étudiants coïncidait exactement avec le temps sur le sismographe, cela me permet d'affirmer sans équivoque que le sismographe a enregistré une explosion cosmique au col Dyatlova .

                Afin de déterminer l'heure d'une explosion cosmique au col Dyatlov, au temps enregistré sur le sismogramme,j'ai  soustrait le temps mis par les ondes sonores à partir du col de Dyatlov pour atteindre la station sismique à Sverdlovsk (550 km)  par rapport à l'heure sur les montres des étudiants décédés."

Finalement, on en apprend pas plus que ce qu'il dit sur son site. J'aurait par exemple bien aimé savoir si les montres ont été expertisées pour savoir ce qui à causé leur arrêt ( naturel, chocs, magnétisme) 

Cdt

Robert
avatar
Tiko
Modérateur
Modérateur


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 1996
Inscription : 10/04/2015
Localisation : Gironde
Emploi : Double
Passions : Le monde !!
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Ven 21 Sep 2018, 15:51
Bonjour

Il y avait des arbres consumés sur le col ?

Mais sur quelle surface... Parce qu'une explosion cosmique, ne fait pas dans la dentelle rire

_______________________________________
Si croire peut aider, douter peut aider à croire "sans douter".

Pour info :
Quand j'exprime mes idées persos, j'écris en noir
Quand j'avertis, j'écris en vert
Quand je modère, j'écris en rouge
avatar
Robert04
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 1947
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Ven 21 Sep 2018, 19:01
@Tiko a écrit:Bonjour

Il y avait des arbres consumés sur le col ?

Mais sur quelle surface... Parce qu'une explosion cosmique, ne fait pas dans la dentelle rire

Bonsoir

C'est l'auteur qui le dit, mais les intervenants sur les lieux et les rapports n'en parlent pas. Des branches coupées et cassées oui, mais des arbres calcinés je n'est pas le souvenir de l'avoir lu quelque part. L'auteur dans le message de Nanou dit ceci: " Однако повторяю, что выборочный ожог леса " qui peut se traduire par:" Cependant, je répète qu'une brûlure sélective de la forêt ", que j'ai traduit par " arbres calcinés "... 

Cdt
Robert
avatar
Invité
Invité

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Ven 21 Sep 2018, 19:45
@Robert04 a écrit:

Bonsoir

C'est l'auteur qui le dit, mais les intervenants sur les lieux et les rapports n'en parlent pas. Des branches coupées et cassées oui, mais des arbres calcinés je n'est pas le souvenir de l'avoir lu quelque part. L'auteur dans le message de Nanou dit ceci: " Однако повторяю, что выборочный ожог леса " qui peut se traduire par:" Cependant, je répète qu'une brûlure sélective de la forêt ", que j'ai traduit par " arbres calcinés "... 

Cdt
Robert


Bonsoir Tiko et Robert

Pour les montres au niveau de l'analyse, Robert, je vais lui poser la question.

En ce qui concerne les brûlures sélectives des arbres, je me souviens qu'il a parlé et mis la photo sur son site de "l'entonnoir" visible par voie aérienne sur le lieu de l'accident peu après les faits. 

Je lui pose dès que possible les questions ad hoc.

Si vous en avez d'autres, profitez du "voyage".....

Très cordialement

Nanou
avatar
Robert04
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 1947
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Dim 23 Sep 2018, 12:18
Bonjour Nanou

Donc, en plus de l'état des montres, j'aimerai savoir pourquoi il parle de plusieurs vitesses d'ondes de choc, celles qui tue les étudiants à 70 Km/h et celles qui arrivent à la station sismique à 340 m/s ? J'avoue que c'est un mystère pour moi.

   En Français: 

      "   3. Quelle était la vitesse de l'onde de souffle d'air?
Déterminons la vitesse d'une onde de souffle d'une explosion spatiale en la comparant à la vitesse du vent sur l'échelle de Beaufort. Selon l'échelle de Beaufort, à 70 km par heure la vitesse, brise-vent branches épaisses des arbres, et à des vitesses supérieures à 90 km par heure, le vent a Fells, fait tourner les racines, ou casse des arbres. Étant donné que l'explosion cosmique a été brisée que les branchages épais de cèdre , et l'arbre lui - même est pas affecté, le plus logique de supposer que la vitesse de l'onde de choc de l' air dans la région du cèdre était près de 70 kilomètres par heure (20 m \ s). ."

       En Russe:
      "   3. Какова была скорость воздушной взрывной волны?
Давайте определим скорость воздушной взрывной волны космического взрыва путем сопоставления со скоростью ветра по шкале Бофорта. Согласно шкалы Бофорта, при скорости 70 км в час, ветер ломает толстые сучья деревьев, а при скорости свыше 90 км в час, ветер уже валит, выворачивает с корнем, или ломает деревья. Учитывая, что космическим взрывом были обломаны только толстые сучья кедра, а само дерево не пострадало, логичнее всего полагать, что скорость воздушной взрывной волны в районе кедра была близкой к 70 км в час (20 м\сек).."


       ensuite:

      En  Français:
      "   Les ondes de choc aérien à grande distance se propagent à une vitesse moyenne juste au-dessus de la vitesse du son (environ 340 m / s). La distance de la station sismique "Sverdlovsk" au mont Holat-Sahyl, qui nous a été rapportée par un membre correspondant de l’Académie des sciences de Russie, AA. Malovichko dans la réponse envoyée, est de 550 km."

      En Russe :
      "   Воздушные ударные волны на больших расстояниях распространяется со средней скоростью чуть выше скорости звука (приблизительно 340 м/сек). Расстояние от сейсмостанции «Свердловск» до горы Холат-Сяхыл, сообщенное нам членом – корреспондентом РАН А.А. Маловичко в присланном ответе, составляет 550 км."


Cdt

Robert
avatar
Invité
Invité

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Dim 23 Sep 2018, 12:44
@Robert04 a écrit:Bonjour Nanou

Donc, en plus de l'état des montres, j'aimerai savoir pourquoi il parle de plusieurs vitesses d'ondes de choc, celles qui tue les étudiants à 70 Km/h et celles qui arrivent à la station sismique à 340 m/s ? J'avoue que c'est un mystère pour moi.

  

Bonjour Robert

Pour l'explication du sismogramme avec le sismogramme joint pour comprendre son raisonnement, Mikhail a expliqué le pourquoi du comment  : 

"

À propos de l'heure de l'explosion spatiale sur le sismogramme de la station sismique "Sverdlovsk".

En se concentrant sur le moment astronomique de l'explosion, enregistré sur le sismogramme, nous pouvons affirmer avec certitude que ce sismogramme a enregistré une explosion de l'espace aérien sur la montagne de Holat Sahyl.
Voici le calcul nécessaire.
Les ondes de choc aérien à grande distance se propagent à une vitesse moyenne juste au-dessus de la vitesse du son (environ 340 m / s). La distance de la station sismique "Sverdlovsk" au mont Holat-Sahyl, qui nous a été rapportée par un membre correspondant de l’Académie des sciences de Russie, AA. Malovichko dans la réponse envoyée, est de 550 km.
Il est facile de calculer que le jet d' air Holat Sjahyl des montagnes, se déplaçant à une vitesse de 340 m / sec, couvrira une distance de 550 kilomètres de la « Sverdlovsk » sismique pour le mien 27 m.
Sur le sismogramme de la station sismique de Sverdlovsk, l’explosion a été fixée à 9 heures. 07 min. 54 secondes heure locale Autrement dit, l'explosion du mont Holat Sjahyl a eu lieu 27 minutes plus tôt, vers 8 heures 41 minutes du matin, le 2 Février, 1959 , heure locale (9:00 07 minutes 54 secondes - 27 minutes. = . 41 min 8:00 ). .
Nous allons plus loin. Dans les explosions de décharge électrique, selon la théorie de A.P. Nevsky, il y a trois ondes de choc aérien clairement définies Ne les identifions jusqu'ici que de manière purement hypothétique selon le temps indiqué sur le sismogramme, comme les ondes de choc aérien se sont formées sur la montagne de Kholat Sahyl.
1. Onde de choc aérienne balistique , qui accompagne toujours une chute dans l’atmosphère, volant avec la vitesse cosmique de la météorite 9 heures 07 minutes 54 secondes. - 27 min. = 8 heures. 41 min.
2. Destruction explosive d'une météorite (explosion d'une explosion) dans l'air, accompagnée d'une onde de choc aérien . 9 heures 08 min. 54 secondes - 27 min. = 8 heures. 42 min .
3. Onde de choc d'air cylindrique de la colonne formée de l'explosion de décharge électrique. (9 heures 11 minutes 14 secondes - 27 minutes = 8 heures 44 minutes 14 secondes.
C'est, sur le sismographe sismogramme « Sverdlovsk » enregistré aucune onde sismique profonde, qui , dans l'espace des jets d'air ne sont pas formés, et dans ozdushnye des ondes de choc de l'explosion de la Space Mountain Holat Sjahyl.
Pour voir cela, nous devons rétablir la chronologie des événements dans la région du mont Holat Syahyl, selon l’horloge arrêtée qui a été laissée entre les mains des étudiants décédés du groupe Djatlov. "



Je ne pense pas qu'il puisse expliquer mieux son raisonnement... Il m'a déjà répondu qu'il a fait un rapprochement entre l'arrêt des montres des Dyatlovites et les traces sur le sismogramme qui ne montre pas d'ondes profondes à ce moment là, mais qui montrent une onde de choc quand même sur l'avis d'experts en sismographie... 
Je pense qu'il faudrait s'adresser plutôt à un expert en lecture de sismogramme, de préférence francophone, afin de bien comprendre ce qui se dit.... 

Pour l'analyse des montres, je vais le lui demander par contre.

Cordialement
Nanou
avatar
Robert04
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 1947
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Dim 23 Sep 2018, 16:33
Je ne vous parlait pas du sismogramme, mais des vitesses des ondes de choc de l'explosion d'un objet aérien au dessus de la montagne.

Une onde de choc d'explosion est proche de la vitesse du son (il le dit lui-même), comment peut-il trouver que sur place , une onde choc ( moi je dirait une rafale de vent) de 70 km.h puisse tuer des gens, sachant que c'est la vitesse moyenne du vent soufflant à cet endroit ( 20 à 30 m/s )

Voici son raisonnement:

  " En supposant que le Dépasser échapper groupe d'étudiants, la vitesse de l'onde de choc a été de 72 km \ h, et la vitesse d'exécution du groupe était 15-18 km \ heure, le taux d'incidence total des étudiants à flanc de montagne était de 90 km / h. Est-ce beaucoup ou un peu?
Pour comprendre cela, comparons la collision d'un objet se déplaçant à une vitesse de 90 km / h avec un obstacle fixe ou une chute libre d'une certaine hauteur. Il est facile de calculer que l’impact d’un obstacle à une vitesse de 90 km / h équivaut à une chute d’une hauteur de 31 mètres, c’est-à-dire à un saut du toit d’un immeuble de neuf étages. Les chances de survivre à une collision avec un obstacle à cette vitesse sont minimes. Une comparaison notifier que la distance d'arrêt du véhicule à une vitesse de 90 km \ h sur un intervalle horizontal sur route sèche est de 60 mètres. Sur une route glissante et mouillée, elle augmente à 150 mètres ou plus. Sur cette base, on peut supposer que l'onde de souffle pourrait entraîner les élèves le long de la pente de la montagne à au moins 150 mètres .
Rappelons que des étudiants baisse a eu lieu sur une colline avec une pente de 15-20 degrés et 90 kilomètres par heure, mais en l'absence d'obstacles visibles . À la suite de cet automne, Doroshenko et Krivonischenko ont été tués, tandis que Slobodin était diagnostiqué avec une fissure du crâne . Les membres restants du groupe se sont débarrassés de multiples éraflures et égratignures longitudinales, ainsi que des contusions sur le corps de diverses localisations."

Il y à une légère différence entre l'air et un objet solide ,comme un véhicule, sans quoi les rafales de Mistral m'aurait tué depuis longtemps.

Rappelez vous Tchéliabinsk, les sismomètres ont bien enregistrés l'explosion aérienne, et les gens au sol n'ont-étés blessés que par les éclats de verre, et pourtant la vitesse de l'onde de choc était à la vitesse du son.

Mais vous avez raison, gardez juste l'étude des montres. Pour l'étude des sismogrammes, rassurez vous, je comprend tout à fait ce qu'il se dit, mais surtout ce qui devrait se dire. Je pense qu'un petit courrier à l' IPGS de Strasbourg m'en apprendra un peu plus.

Cdt
Robert
avatar
Invité
Invité

Ovnis Re: Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?

le Dim 23 Sep 2018, 19:52
@Robert04 a écrit:
Mais vous avez raison, gardez juste l'étude des montres. Pour l'étude des sismogrammes, rassurez vous, je comprend tout à fait ce qu'il se dit, mais surtout ce qui devrait se dire. Je pense qu'un petit courrier à l' IPGS de Strasbourg m'en apprendra un peu plus.

Cdt
Robert

Je prends cette option en effet  Very Happy  Je ne me vois pas poser des questions, déjà compliquées pour moi, de plus par personne interposée,  à un Russe qui ne cause pas le français et qui tout en étant disponible et agréable, est un tantinet susceptible....   drunken 

Je crois que le mieux en effet, c'est de demander leur avis à des spécialistes, en leur expliquant bien sûr le contexte, et l'hypothèse de de l'explosion de comète évoquée par  Mickhail. 

Cordialement

Nanou
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum