Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Forum Ovni et Extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Articles sur le sujet ovniAujourd'hui à 00:34Huguette1954 THE PHENOMENON Film complet gratuitHier à 23:25Huguette1954témoignageHier à 17:31Justepourdire2L'HISTOIRE DES MEPRISES avec ODHTv Hier à 11:54LorelineLes Rendez-vous d'ODHTvHier à 11:42Lorelineune équipe de scientifiques ukrainiens dit avoir détecté l’UAP...Lun 03 Oct 2022, 18:02Loreline« Archives OVNIs francophones » avec Franck Maurin - NURÉA TVLun 03 Oct 2022, 17:33LorelineUn puissant flash lumineux et un grand bruitLun 03 Oct 2022, 15:15LorelineRECENT "LIVE" Lun 03 Oct 2022, 08:01LorelineSalutationDim 02 Oct 2022, 19:15Bwian Matin Ovni / Ovi - Septembre 2022 .en plus du plaisir de la voirDim 02 Oct 2022, 12:32LorelineL'ufologue Robert Roussel avec ODHTvVen 30 Sep 2022, 20:58Lorelineétoile lumineuse mouvante à NiceVen 30 Sep 2022, 14:53Loubenousoucoupe volante fin juillet 1990Ven 30 Sep 2022, 08:35paul robertSolo dans l'univers?Jeu 29 Sep 2022, 17:54LorelineIncompréhension d'un phénomène en Ardèche Mer 28 Sep 2022, 18:21LorelineOvni ET ou militaires ?Mer 28 Sep 2022, 06:53nicosUn logo ovni pour le National Aviation Intelligence OfficeMar 27 Sep 2022, 16:00HocineMa chaîne Youtube :"Raconte moi un ovni"Mar 27 Sep 2022, 12:33LorelineLes ovnis sur les Nuits de France Culture, le 25-09-2022Mar 27 Sep 2022, 12:05Hector01OVNI DANS L'HISTOIRE Tv par Gilles ThomasMar 27 Sep 2022, 11:45LorelineUfologies Lun 26 Sep 2022, 23:25LorelineLogosphère n°17Lun 26 Sep 2022, 18:14LorelineNeo présentation Lun 26 Sep 2022, 16:28Gilles.TLa marine américaine refuse de dévoiler des images d’OVNISam 24 Sep 2022, 20:56udje5403Congrès des 5 et 6 novembre 2022Sam 24 Sep 2022, 20:51udje5403Sujet unique: Vos avis et conclusions sur le phénomène OvniSam 24 Sep 2022, 20:37udje5403En route vers le merveilleux ? Qu'en pensez-vous ! Lun 19 Sep 2022, 09:53Hector01 SCIENCES Seti : a-t-on détecté 234 civilisations extraterrestres ?Dim 18 Sep 2022, 20:21udje5403Pourquoi les Ovnis viendraient ils nous voir?Ven 16 Sep 2022, 23:48TychoeBrahe
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jo59000
Equipe du forum
Equipe du forum
 SCIENCES Seti : a-t-on détecté 234 civilisations extraterrestres ? Empty

Masculin Age : 42
Nombre de messages : 171
Inscription : 04/01/2017
Localisation : Lille
Emploi : Public
Passions : OVNI, E-T, peinture, écriture, Heavy Metal
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2487
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis SCIENCES Seti : a-t-on détecté 234 civilisations extraterrestres ?

Dim 05 Fév 2017, 17:02
http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/seti-institute-seti-t-on-detecte-234-civilisations-extraterrestres-64825/?utm_content=buffer02f24&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer



Par Laurent Sacco, Futura


Publié le 19/10/2016
 
Est-il crédible que 234 civilisations E.T. aient décidé de se signaler presque toutes en même temps en direction de la Terre à l'aide d'impulsions laser ? C'est la question que l'on peut se poser suite aux étonnants signaux trouvés par deux physiciens et astronomes. Des membres du programme Seti se préparent à les étudier.


Interview : les exoplanètes sont-elles habitées ?  Il pourrait y avoir au moins 100 milliards de planètes simplement dans notre galaxie. Difficile d’imaginer qu’aucune ne puisse abriter la vie. Le Cnes a interviewé Michel Viso, responsable des programmes d’exobiologie, afin qu’il nous parle des conditions d'apparition de la vie dans l'univers. 

Dans une sphère d'environ 1.000 années-lumière de rayon centrée sur le Soleil, on trouve environ un million d'étoiles qui lui sont comparables. Or, nous savons maintenant que les exoplanètespotentiellement habitables sont très répandues dans la Voie lactée. Il semble donc difficile d'échapper à la conclusion que la vie doit être très répandue également. Mais en ce qui concerne l'apparition de l'intelligence, et plus encore d'une civilisation technologiquement avancée, c'est encore le flou total et l'on ne peut que se perdre en spéculations. À ce niveau-là, rien n'a vraiment changé depuis que l'équation de Drake a été proposée pour évaluer le nombre des civilisations de ce genre avec lesquelles nous pourrions communiquer par radio.
Toutefois, il est possible que des civilisations E.T. ne cherchent pas vraiment à se signaler ou à communiquer en utilisant des ondes radio mais plutôt des impulsions laser dans le domaine visible ou peu s'en faut. L'hypothèse est ancienne puisqu'elle a été formulée par Schwartz et Townes en 1961, soit un an après l'invention du laser par Townes et deux ans après que Cocconi et Morrisonaient proposé le concept de base du programme Seti. Elle a reçu un regain d'intérêt ces dernières années dans le cadre de ce qui est fort logiquement appelé Optical Seti.


Carl Sagan était un grand astrobiologiste et un excellent vulgarisateur scientifique. C'était aussi un planétologue ayant participé à l'exploration de Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. © Nasa 

Et visiblement inspirés par ces idées, deux physiciens de l'université de Laval au Québec ont surfé sur la vague créée par le projet Breakthrough Initiative lequel comporte deux parties. La première, la plus importante, étant Breakthrough Listen. Elle consiste à tenter de détecter des émissions de civilisations E.T. dans le domaine radio mais aussi sous forme d'impulsions laser. Il a notamment été mis en pratique, sans succès, avec l'énigmatique étoile de Tabby.


234 civilisations E.T. développées ou un biais instrumental ?


Pas découragés pour autant, Ermanno Borra et Eric Trottier ont donc, comme ils l'expliquent dans un article déposé sur arXiv, compulsé des données collectées par le fameux Sloan Digital Sky Survey concernant 2,5 millions d'étoiles. Ils ont cherché dans les spectres d'étoiles de types solaires des caractéristiques qui trahiraient des impulsions laser destinées à la communication interstellaire. Avec des lasers déjà disponibles comme Helios du Lawrence Livermore National Laboratory, il a été montré que nous pourrions nous-même nous signaler facilement dans une sphère de 1.000 années-lumière de rayon. Une civilisation E.T. encore plus avancée ne devrait donc pas avoir de problèmes, ni technologiques, ni du point de vue de l'énergie pour faire de même sur des distances supérieures.
Borra et Trottier ont finalement trouvé des signaux étonnants venant de 234 étoiles. Ils pensent avoir écarté plusieurs biais possibles qui pourraient expliquer naturellement ces signaux. Leurs collègues du Breakthrough Listen, quant à eux, ne sont pas du tout convaincus, comme ils l'expliquent dans un communiqué. Pour eux, il s'agit très probablement d'erreurs instrumentales, mais comme ils veulent en avoir le cœur net, ils se préparent à observer ces étoiles avec un autre instrument, l'Automated Planet Finder Telescope de l'observatoire Lick, en Californie. S'il s'agit bien d'un problème propre aux instruments du SDSS, les signaux atypiques devraient disparaître dans cet autre télescope. Et même s'ils persistent, il se peut que cela soit un effet du processus du traitement du signal mal compris.
Comme le disait le regretté Carl Sagan, des affirmations extraordinaires doivent être accompagnées de preuves extraordinaires pour être prises au sérieux. Nous n'en sommes pas encore là mais rien n'interdit de rêver.

_______________________________________
H.E.T.? - rencontre avec l'inconcevable ? - un sujet méconnu... - Il y a un problème !

"Pourquoi n'y a t il pas de visiteurs de l'espace ? Parce que nos yeux les voient et que notre esprit ne les appréhende pas.La souris qui ronge l'encyclopédie voit les caractères et le papier mais ne les discerne pas ." A. Michel
Le ciel est, simplement, noir la nuit car la lumière des étoiles au fond, ne nous est encore pas parvenue... Jo, 19.02.17
udje5403
Equipe du forum
Equipe du forum
 SCIENCES Seti : a-t-on détecté 234 civilisations extraterrestres ? Empty

Masculin Age : 64
Nombre de messages : 945
Inscription : 20/07/2014
Localisation : METZ
Emploi : technicien Orange
Passions : internet
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4671
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis SCIENCES Seti : a-t-on détecté 234 civilisatio

Dim 18 Sep 2022, 20:21
ll y a aussi le cas étrange de l'étoile KIC 8462852 ou étoile de Tabby.
 
Extrait de Futura-Sciences
 
L'étoile de Tabby, nommée en l'honneur de l'astrophysicienne Tabetha S. Boyajian qui a mené l'équipe ayant étudié l'étoile KIC 8462852, fait beaucoup parler d'elle depuis octobre 2015. Il ne s'agit pourtant que d'une étoile a priori très ordinaire puisque encore sur la séquence principale et située dans la constellation du Cygne, à environ 1.480 années-lumière du Soleil. Avec une magnitude apparente de 11,7, elle n'est même pas visible à l'œil nu.
Mais sous le regard du télescope spatial Kepler, KIC 8462852 s'est révélée bien étrange. Sa courbe de luminosité varie de façon plutôt erratique et surtout peut fortement diminuer, jusqu'à 22 %. Tout se passe comme si un corps céleste de taille importante transitait de façon apériodique devant l'étoile, bloquant sa luminosité. Il ne peut s'agir d'une autre étoile et pas non plus d'une exoplanète. Une planète de la taille Jupiter, en effet, ne provoquerait des baisses de la courbe de lumière de l'étoile de Tabby que d'environ 1 % et, surtout, périodiquement.
Une hypothèse fascinante a finalement été proposée. Nous observerions la construction par une civilisation E.T. avancée d'une sphère de Dyson. Probablement sous forme de super IA et utilisant des machines de Von Neumann autoréplicatives, cette civilisation serait en train d'entourer son étoile d'une coque absorbant sa lumière pour conduire des projets qui nous sont insondables.
Membre éminent du célèbre Seti Institute, l'astronome Seth Shostak a cependant rapidement rappelé que cette idée était loin d'aller de soi. « L'histoire de l'astronomie nous apprend que chaque fois que nous pensions avoir trouvé un phénomène dû à l'activité d'une civilisation extraterrestre, nous avions tort. » Il a toutefois ajouté : « Bien qu'il soit très probable que l'étrange comportement de cette étoile soit dû à la nature et pas à des aliens, il est prudent de le vérifier ».
 
Optical Seti branche Tabby sur écoute
 
Le cas de KIC 8462852 prend singulièrement du relief depuis le récent lancement par le milliardaire Yuri Milner du projet Breakthrough Initiative. Il consiste à financer les recherches du programme Seti sur 10 ans à hauteur de 100 millions de dollars (environ 92 millions d'euros au cours actuel). Il comporte deux parties. La première, et la plus importante, le Breakthrough Listen, consistera à tenter de détecter des émissions de civilisations E. T. dans le domaine radio mais aussi sous forme d'impulsions laser. L'idée que des extraterrestres pourraient préférer communiquer sur des distances interplanétaires, voire interstellaires, en utilisant des lasers est ancienne. Elle a déjà été formulée par Schwartz et Townes en 1961, soit un an après l'invention du laser par Townes et deux ans après que Cocconi et Morrison ont proposé le concept de base du programme Seti.
Au début des années 1990 va ainsi voir le jour Optical Seti, c'est-à-dire la recherche de civilisations extraterrestres par d'autres moyens que les radiotélescopes. Il s'agissait plus précisément de chercher des émissions dans une bande spectrale correspondant grossièrement à la bande visible - d'où le nom d'Optical Seti. De nos jours, ces recherches sont conduites du proche infrarouge à l'ultraviolet.
En pratique, les observations de Radio Seti ont visé l'étoile de Tabby avec les 42 antennes de 6 m de diamètre de l'Allen Telescope Array situé environ 500 kilomètres au nord de San Francisco. Des fréquences entre 1 Hz et 10 GHz ont ainsi été écoutées. Elles auraient pu révéler un signal spécifiquement consacré à manifester la présence d'une civilisation E.T. autour de KIC 8462852 pour les autres formes d'intelligences avancées dans la Voie lactée. Mais selon les chercheurs, ces fréquences trahiraient aussi des faisceaux de micro-ondes utilisés par des vaisseaux interplanétaires.
Aucune émission n'a été détectée mais seules celles particulièrement puissantes et bien collimatées dans notre direction pouvaient l'être, ce qui veut dire qu'aucune conclusion ferme quant à l'inexistence d'E.T. occupés à construire une sphère de Dyson ne peut en être tirée. Un article sur cette étude a été posté sur arXiv, ainsi qu'un second concernant l'Optical Seti.
Sur six nuits, entre le 29 octobre et le 28 novembre 2015, des observations ont été conduites en utilisant un télescope de type Newton de 50 cm de diamètre équipant le Boquete Optical SETI Observatory au Panama. Simultanément et au cours de trois de ces nuits, le Allen Telescope Array a fait de même.
Pour le moment, aucun signal n'a été détecté. On peut donc toujours penser que le comportement étrange de KIC 8462852 est bien dû à des fragments de grosses comètes... comme le pensent la plupart des astronomes.
 
 
 
 
Près de l’étoile KIC 8462852 : des comètes, oui, et non pas des extraterrestres
 
L’étrange étoile KIC 8462852 donne du fil à retordre aux astronomes qui l’étudient. Un objet qui rôde autour d’elle a plusieurs fois bloqué une quantité importante de lumière : jusqu’à 22 %. C’est du jamais vu et personne ne sait vraiment expliquer ce phénomène irrégulier. S'agit-il d'une mégastructure développée par une civilisation extraterrestre ? Rien n'est moins sûr. De leur côté, les sondages dans l’infrarouge, en 2010 et 2015, n’indiquent pas de présence significative de poussières chaudes, résiduelles de collisions entre astéroïdes. La seule cause naturelle plausible pour l’instant serait celle d’un cortège de comètes.
Que cache l’étrange étoile KIC 8462852, s'interrogeait-on à la mi-octobre en apprenant l'existence d'occultations irrégulières de sa lumière à des niveaux encore jamais enregistrés. Un phénomène survenu surtout à deux occasions, sur des périodes de plusieurs jours, en 2011 et en 2013, comme l'a observé le satellite Kepler qui recherche les exoplanètes par transit (en passant devant leur étoile hôte, les planètes se trahissent en faisant baisser sensiblement la luminosité de l'astre). Une série d'objets ont en effet bloqué jusqu'à 22 % de la luminosité de cette étoile un peu plus chaude que le Soleil, distante de 1.500 années-lumière. Les astronomes n'avaient encore jamais vu cela auparavant : d'ordinaire, une planète en transit n'infléchit pas l'éclat de son étoile parent au-delà de 1 %.
Pour expliquer ce phénomène, les chercheurs ont bien sûr songé à diverses causes naturelles comme une naine brune compagne, de grandes taches sombres sur l'étoile ou la collision d’astéroïdes et de planétésimaux dans son environnement, mais aucune n'est apparue assez solide pour triompher. Les observations menées dans l'infrarouge avec le satellite Wise (Wide-Field Infrared Survey Explorer) afin de mettre en évidence d'éventuels nuages de poussières et de débris provoqués par les chocs de ces petits corps sombres n'ont rien démontré dans ce sens. Cependant, à sa décharge, il ne scrutait le ciel dans cette direction qu'en 2010, soit bien avant les premières anomalies détectées. Pour l'équipe qui a étudié le cas particulier de KIC 8462852, l'hypothèse la plus vraisemblable retenue est un cortège de comètes.
En alternative, une interprétation plus artificielle -- qui depuis a fait couler beaucoup d'encre -- fut proposée : ces importantes occultations irrégulières pourraient être produites, après tout, par une mégastructure créée par une civilisation extraterrestre technologiquement très avancée (type sphère de Dyson) qui enveloppe l'astre afin d'en puiser l'énergie... C'est tentant, mais la récente « mise sur écoute » durant un mois de cette étoile par l'institut Seti n'a rien donné qui puisse créditer ce scénario.




Pas de poussières chaudes détectées dans l’infrarouge
 
Dans l'espoir de percer ce mystère sans équivalent, de nouvelles observations ont été conduites en 2015 dans l'infrarouge. Cette fois avec le télescope spatial Spitzer, coutumier de la recherche de disque de poussière autour d'étoiles. Mais, comme pour les précédentes recherches menées avec Wise avant les évènements de 2011 et 2013, cette campagne n'a rien donné de tangible. Aucun signal témoignant d'un éparpillement de poussières chaudes, comme on pourrait s'y attendre après une série de violentes collisions.
Finalement, à défaut d'arguments pour le scénario des astéroïdes qui s'entrechoquent, l'équipe reste sur celui d'un bataillon de comètes, autrement dit des corps froids qui, en passant devant KIC 8462852 autour de laquelle ils gravitent, ont provoqué ces deux occultations exceptionnelles. Il est possible qu'il y ait un gros chef de famille suivi de plus petits sur une orbite très longue et elliptique. Le premier serait responsable de l'anomalie de 2011 et le reste de celle qui s'est produite en 2013.
« C'est une étoile étrange, commente Massimo Marengo, de l'université d'état de l'Iowa, principal auteur de cette étude qui a été acceptée pour publication dans la revue the Astrophysical Journal Letters. Cela me rappelle quand nous avons découvert les pulsars. Ils émettaient d'étranges signaux que personne n'avait vus avant, et le premier découvert s'appelait LGM-1 pour Little Green Men [« petit homme vert » en français, NDLR] ». En effet, en attendant des explications à ce signal régulier détecté en 1967, le phénomène devint célèbre et fut surnommé ainsi par les radioastronomes. Puis les causes naturelles furent établies. « Nous ne savons pas encore ce qui se passe autour de cette étoile, mais cela la rend très intéressante », conclut Massimo Marengo. L'affaire n'est toujours pas classée.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum