Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      



Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking

Derniers sujets
[Mise à jour) Les nouveaux articles du blogAujourd'hui à 16:00LorelineUn "cigare" venu d'un autre système solaireAujourd'hui à 15:29MichelBQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesAujourd'hui à 15:16TikoL’origine des cercles de fées enfin dévoiléeAujourd'hui à 10:39Polyèdre57Lumière paralysanteAujourd'hui à 10:22Polyèdre57Quand les soucoupes volantes déferlaient sur le mondeAujourd'hui à 05:42TikoLes scientifiques et les Ovnis, frustration ou mépris?Hier à 12:08HocineLa science de l’éther du Dr N.A. KozyrevHier à 10:47Phi01Etude de textes anciensHier à 08:26martin M.A.J : Matin Ovni du mois de décembre *ODH Tv.2018Jeu 13 Déc 2018, 10:28LorelineMAJ :Orbital News - Novembre 2018* OVNIS-OANIS DANS L'HISTOIRE avec les vidéos d'O.D.H.TvMer 12 Déc 2018, 15:33Loreline...Analyse du cliché de la Bataille de Los Angeles...Mer 12 Déc 2018, 11:51Polyèdre57La SF du début du 20ème siècle : prémonitoire ?Mer 12 Déc 2018, 10:48Yvon CédricSETI & OVNI, un espoir ?Mer 12 Déc 2018, 10:35Yvon CédricQue pensez-vous de la théorie des anciens astronautes?Mer 12 Déc 2018, 10:27Yvon CédricOvni à la Reunion: une soucoupe volante au dessus de Sainte-SuzanneMar 11 Déc 2018, 21:05halikaLe nouveau livre d'Eric Zurcher Les apparitions mondiales d'humanoïdesLun 10 Déc 2018, 20:43elisaliseQue valent les affirmations de Thierry Jamin?Lun 10 Déc 2018, 18:09Oberon4 objets triangulaires en PennsylvanieDim 09 Déc 2018, 20:50Polyèdre57 "Rendez-vous" d'ODHTv!Dim 09 Déc 2018, 14:14Polyèdre57Les ovnis, ça n'existe pas selon france tv qui lutte contre les fake news Sam 08 Déc 2018, 10:03Polyèdre57(Topic unique): Etude des méprises vos documents et expériencesVen 07 Déc 2018, 15:12Jean-Marc Watdivulgation allemandeVen 07 Déc 2018, 11:36Polyèdre57Dossier OVNI/NUCLÉAIREVen 07 Déc 2018, 11:06martinÎle-de-France: les membres de cette régionJeu 06 Déc 2018, 19:57Polyèdre57Carl SaganJeu 06 Déc 2018, 19:09Polyèdre5724 novembre 2018 - Observation d'un ovni au dessus du Nunavut (Canada)Mer 05 Déc 2018, 19:23Polyèdre57(1956) L'affaire de l'aéroport d'Orly un ovni sur le radarMer 05 Déc 2018, 18:15GenuineUFOsPrésentation de GenuineUFOsMar 04 Déc 2018, 23:47StarfullAnalyse Photo: cliché de Wanaque, 1952Mar 04 Déc 2018, 12:55Jean-Marc WatDoit-on croire la théorie de MeessenMar 04 Déc 2018, 12:30Polyèdre57Analyse photo / Clementine StructureMar 04 Déc 2018, 11:54Polyèdre57Publication d'un livre dur les ovnis de forme triangulaire.Mar 04 Déc 2018, 11:46Guillaume84Salut c'est Phi01Lun 03 Déc 2018, 18:05Phi012011: le /08 à Entre 23 heures et 2 heures du matin - Un phénomène ovni troublant - Ovnis à Bourgogne - Yonne (dép.89)Dim 02 Déc 2018, 17:36Polyèdre57Passivité de l'humain face au phénomène PANDim 02 Déc 2018, 12:51Charles1960L'observation de Taizé (1972)Sam 01 Déc 2018, 16:02Polyèdre57Le mystère de la photo du petit rechain élucidé : "Une supercherie"Ven 30 Nov 2018, 22:59LorelineDes lumières rouges dans le ciel samedi soir (témoignage audio)Ven 30 Nov 2018, 12:04Guillaume84première vision extraordinaireVen 30 Nov 2018, 11:51Guillaume84MAJ : -Ovnis et mégalithes :L'UFOLOGIE DE TERRAIN avec ODHTvVen 30 Nov 2018, 08:31LorelineComment informer nos proches et la population au sujet des Ovnis?Jeu 29 Nov 2018, 17:06gve332018: le 09/11 à 18h30 - objet volant, ailé avec lumieres blanches alignées - Ovnis à grenoble -Isère (dép.38)Mar 27 Nov 2018, 22:23twing38Le phénomène ovni est il un phénomène paranormal?Lun 26 Nov 2018, 22:00Charles1960Détection radar des ovnis (objets volants non identifiés)Lun 26 Nov 2018, 20:36Benjamin.dOvni007.com: Bienvenue sur n'importe quoi landLun 26 Nov 2018, 19:21Polyèdre57Bugarach le point de rencontre des sectes apocalyptiquesLun 26 Nov 2018, 19:09Polyèdre57Les Crop Circles (Cercles de Cultures) et les OvnisLun 26 Nov 2018, 18:58Benjamin.dBilly Meier le charlatan suisse et ses canulars photosLun 26 Nov 2018, 17:46HocineA propos du cropcircle de RauwillerLun 26 Nov 2018, 17:27Polyèdre57Devenez rédacteur/rédactrice: proposer des publications pour le blog Lun 26 Nov 2018, 17:12Benjamin.dQuel film de science fiction préférez-vous? (liste non exhaustive)Lun 26 Nov 2018, 15:37Benjamin.dMise en garde: Les sectes autour du culte des Ovnis Lun 26 Nov 2018, 12:49Benjamin.dSCEAU: Sauvegarde et Conservation des Etudes et Archives UfologiquesDim 25 Nov 2018, 16:44Polyèdre57Hypothétique technologie d’ovni...Dim 25 Nov 2018, 14:52micladCrop Circles et Ovnis messages ou arnaques?Dim 25 Nov 2018, 12:38JJPLa France a-t-elle récupéré un ou plusieurs OVNI?Dim 25 Nov 2018, 11:32StarfullL'armée US disposent de plusieurs scénarios en cas d'invasion E.TDim 25 Nov 2018, 11:24Polyèdre57Une nouvelle mode qui discrédite à l'ufologie: les pseudos photos-surprisesDim 25 Nov 2018, 11:20Polyèdre57Comment lutter contre les sectes ?Dim 25 Nov 2018, 11:18Polyèdre57
Menu du Site










Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12881
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovni-extraterrestre.com/

loupe Het (hypothèse extraterrestre) or not Het? (Robert Zirolo)

le Jeu 25 Mar 2010, 09:51
Het (hypothèse extraterrestre) or not Het? (Robert Zirolo)

Il s'est dit et écrit un peu tout et n'importe quoi sur le sujet.

J'aimerai, avec les lignes qui vont suivre, non pas imposer absolument mes arguments, mais tout en restant réaliste et mesuré, essayer d'être à la fois pertinent et.. impertinent.

Histoire de titiller un peu les neurones des lecteurs.

Et d'entrée clarifions certaines choses : je ne cherche pas à convaincre ceux qui nient l'évidence, ceux qui savent d'avance ce qui est possible ou non, ceux qui ont bien compris que le phénomène n'existe que dans nos cerveaux malades, ceux pour qui les OVNIs ne sont que des Objets Volants Notoirement Inventés, ceux qui ne veulent pas perturber leur confort intellectuel, ou tout simplement ceux qui n'ont pas envie de réfléchir.

Mon propos vise simplement l'ufologue de base ainsi que les chercheurs convaincus de la réalité des manifestations, et qui pour certains font des recherches très estimables, mais qui, pour des raisons qui peuvent être diverses et variées, semblent néanmoins faire un blocage vis à vis de l' H.E.T.

Je ne prétend pas pour autant, rassurez-vous, régler définitivement la question sur la contreverse concernant cette hypothèse.

Cela voudrait dire que je détiens la réponse, et que, comme ceux qui croient avoir tout compris, je suis perdu pour l'ufologie.

En effet, ceux-là se contentent dès lors d'enregistrer ce qui conforte leur hypothèse, oubliant tout ce qui pourrait la contredire, mais ils ne réfléchissent plus, ne cherchent plus..

Plus modestement ce que j'espère, c'est susciter un recul suffisant pour faire prendre conscience de la superficialité de la réflexion à ce jour.

Et ma modestie devrait-elle en souffrir, je ne peux que dédier les lignes qui vont suivre à Aimé MICHEL, penseur prodigieux qui a toujours su voir avant les autres. La profondeur de sa reflexion lui permettait des remarques d'une évidence véritablement stupéfiante, mais que pourtant, personne n'avait su penser avant lui.

"Un orage de la pensée, voilà ce qu'était Aimé MICHEL..." Rémy CHAUVIN.

UFOLOGIE ET H.E.T.

Selon Aimé MICHEL donc, "depuis les premiers âges de l'humanité, il existe une attitude mentale particulière à l'Homme à l'égard d'une pensée supérieure à la sienne : c'est l'attitude religieuse. Jusqu'à maintenant, la pensée humaine ne s'est jamais exercée à aucune catégorie de pensée supposée surhumaine dans un contexte autre que religieux. Peut-être ce fait explique-t-il le blocage psychologique du rationnaliste a-religieux..."

C'est qu'avec le phénomène OVNI, l'Humanité est d'évidence confrontée à une intelligence "d'ailleurs", et sur son origine présumée, des hypothèses, assez nombreuses et plus ou moins fantaisistes fleurissent depuis pas mal d'années.

Alors je vous propose simplement de vous installer, calmement, et de prendre le temps de réfléchir.

Au premier abord, le rapprochement est tentant entre ufologie et H.E.T.

Pourtant, la complexité d'un phénomène qui semble impénétrable depuis plus de 50 ans conduit à attaquer de tous côtés cette hypothèse.

Et bien malgré tout, je vais tenter de vous démontrer pourquoi l'H.E.T reste la réponse qui tient le mieux la route, celle qui colle le mieux à l'énigme.

Même si nous verrons qu'en ce qui concerne les motifs, moyens mis en oeuvre, et objectifs poursuivis par cette intelligence, je crains que ce ne soit pour longtemps encore qu'interrogations stériles.

Ce qui est sûr, en tous cas, c'est que sur l'échelle de son incidence potentielle, qui est directement tributaire de son éventuelle origine, c'est clairement l'H.E.T. qui est la plus grosse de conséquenses.

Ainsi la seule présence ici d'extraterrestres. serait la preuve d'une science ayant résolu les problémes d'énergie, et n'est-ce pas détenir le pouvoir que de posséder la formule qui ouvre le robinet énergétique?

Globalement, ce que je remarque concernant la majorité des auteurs, est qu'ils proposent beaucoup de réponses : beaucoup plus modestement, je me contenterai, en ce qui me concerne, de poser beaucoup de questions...

Essayons simplement de poser calmement le problème qui est à la base de notre énigme pour approfondir notre réflexion en dehors de toute polémique, la question étant passionnante et loin d'être réglée.

Parce que non, l' H.E.T. n'est pas obsolète. Elle est seulement abordée le plus souvent de façon superficielle, voire caricaturale.
##

Car l' H.E.T. ne peut pas se limiter à une vulgaire machine volante métallique propulsée (quel que puisse être le "moteur"...) dans laquelle un p'tit bonhomme (quelle qu'en soit la taille et la couleur...) nous découvre par hasard et avertit ses congénères qui rappliquent aussitôt pour venir nous étudier (ou nous exterminer c'est selon...).

Par contre, si nous nous donnons la peine d'essayer de réfléchir sur ce que pourrait être une visite E.T., donc une confrontation avec une pensée qui nous dépasse forcément, cela entrouvre un abîme d'une profondeur insondable.

Je m'autorise à en débattre d'autant plus franchement que j'avais moi-même délaissé cette hypothèse durant de longues années, ne l'ayant perçue que dans sa version primaire, "tôles et boulons", qui ne peut en aucun cas, je vous l'accorde volontiers, être la réponse à nos OVNIS.

Mais bien des années après l'avoir mise à la porte, voilà mon H.E.T. qui revient par la fenêtre, ramenant avec elle deux principes intimement liés, banalité et incommensurabilité.

Et ainsi revigorée, vous allez voir que l' H.E.T. prend une toute autre envergure, qui me fait réaliser avoir singulièrement manqué de profondeur et de reflexion sur la question.

De nombreux scientifiques ont aujourd'hui pris conscience que toutes les lois connues semblent converger vers le fait que nous soyons immergés au sein de civilisations E.T.

Comme la plupart soutiennent qu'ils ne les voient pas, va-t-on alors assister au retour du paradoxe de FERMI ?

Reconnaissons déjà que la position devient rapidement inconfortable dès-lors qu'on prend connaissance du dossier OVNI

Mais il est vrai que nos scientifiques, conventionnels et dogmatiques, sont incapables d'élaborer une méthodologie pertinente pour étudier le phénomène, et préfèrent donc tout nier en bloc et pontifier pour éviter de s'y impliquer.

On peut imaginer qu'il faudra sans doute attendre que la science officielle découvre enfin la preuve irréfutable de l'existence de planètes bleues où la vie prolifère pour que l'ufologie soit perçue autrement que par des sarcasmes.

Peut-être à ce moment-là serait-t-elle amenée à se lâcher, et contrainte de se poser enfin les questions qui fâchent : et s'ILS étaient là? Et si les ovnis c'étaient EUX?

Je propose simplement d'ouvrir les yeux et de chercher autour de nous des indices qui pourraient nous mettre sur la piste de manifestations non humaines.

La question à 0,01 Euro est donc : quel phénomène pourrait-il être en tête du hit-parade sur la liste des candidats potentiels ?

C'est vrai que ce n'est sans doute pas la façon conventionnelle d'aborder l'ufologie, mais elle mérite qu'on y prête attention

PARADOXE ? QUEL PARADOXE ?

" L'hypothèse du cosmos pensant prédit les ovnis, elle les implique..." Michel PICARD.

Posons simplement le problème : il n'est pas si compliqué car il n'y a pas de troisième solution.

Soit nous sommes le produit d'un hasard inimaginable, d'une conjonction de paramètres incroyable, d'une "impossibilité", et donc d'une erreur de la nature, l'Univers étant "conçu" pour rester vide, et dans ce cas nous serions seuls.

Soit toutes les planètes remplissant les conditions nécessaires, terrestres ou approchantes, aboutissent à la naissance de la vie, et dans ce cas, l'Univers foisonne de planètes bleues et d'intelligence.

Certains peuvent certes croire que nous soyons le nombril de l'Univers, la seule planète choisie par Dieu pour y créer la vie et façonner l'Homme à son image...

Mais entre les débuts présumés de l'Univers et la formation de notre système solaire, soit environ 9 milliards d'années (!), la vie a eu le temps de naître de nombreuses fois, et donc des civilisations très antérieures à la notre également.

Il semble donc plus raisonnable, à la lumière de l'ensemble des connaissances scientifiques les plus récentes, de ne plus considérer la vie comme la conséquence d'un très improbable hasard, mais plutôt comme l'aboutissement logique et normal des lois qui gouvernent l'Univers.

Pour résumer rapidement, les composants élémentaires de la vie sont présents partout dans l'Univers, et les mêmes causes produisant les mêmes effets, les lois physiques connues semblent converger vers un Univers grouillant de vie.

On peut aujourd'hui affirmer que la vie est apparue très tôt sur notre planète, vraiment très très vite compte tenu de l'âge de la Terre.

D'autre part, de nombreux scientifiques ont eu la surprise ces dernières années de découvrir la capacité de la vie à exister dans les environnements les plus improbables ( calottes glaciaires, volcans, grandes profondeurs océaniques...).

Au congrès astronomique de Bristol, en avril 2002, des scientifiques britanniques ont établi par simulation informatique l'existence d'1 milliard (!!!) de planètes semblables à la Terre dans notre seule galaxie.

Plus d'un tiers des systèmes solaires dotés de planètes géantes récemment detectés abriteraient des planètes telles que la Terre, pourvues d'océans et favorables à la vie. ( SCIENCE_ septembre 2006)

Selon les travaux de l'astronome Michael MEYER de l'université d'Arizona, dans les systèmes solaires similaires au nôtre, la formation de planètes semblables à la Terre serait plus fréquente que celle de planètes gazeuses, ce qui permet d'estimer la vie plus répandue que prévu...( m.à.j. avant mise en ligne : fevrier 2008 )

Des "exo-terres" ont commencé à se former il y a plus de 9 milliards d'années et leur âge médian est estimé à 6,4 milliards d'années (cf. futura sciences).

Passée la prise de conscience que nous ne sommes pas seuls, une nécessaire réflexion sur l'échelle du temps indique clairement que nous ne pouvons pas être les premiers, mais plus surement parmi les petits derniers ("..à l'école maternelle cosmique..." comme l'a bien compris le physicien Stanton FRIEDMAN ), c'est une obligation statistique.

Il est donc tout à fait concevable, pour ne pas dire probable, que la galaxie toute entière soit civilisée par des êtres beaucoup plus évolués que nous puisque bien plus anciens.

Et si une seule a acquis la connaissance nécessaire aux voyages interstellaires parmi les milliers (millions ?) de civilisations plus anciennes que nous , il est mathématiquement démontrable qu'elle peut coloniser en un temps relativement court au minimum notre galaxie...

Et même en envisageant un moyen de déplacement primitif, c'est-à-dire compatible avec nos connaissances (cf. O'NEIL), la visite complète de notre galaxie ne représenterait qu'un laps de temps très bref à l'échelle cosmique.

Une première conclusion implique deux choses absolument essentielles : tout d'abord comme l'écrit Christel SEVAL : "Notre rencontre avec les extraterrestres est inscrite au fronton de l'histoire universelle " et ensuite admettre que nous ne sommes que des nouveaux-nés dans l'Univers, et par là-même tout en bas de l'échelle de l'intelligence et du niveau de conscience...

##
ILS devraient donc être ici et le paradoxe serait que nous ne voyons rien et par conséquent qu'ILS n'existent pas.

Il suffit pourtant de se risquer à ajouter à cette situation le dossier OVNI, solide et bien documenté vous en conviendrez, et nous avons toutes les chances d'avoir trouvé QUI nous cherchons !

Si l'intelligence existe ailleurs, vu le décalage dans le temps, alors soyez-en sûrs, la galaxie toute entière est déjà explorée...

Car il est évident qu'il y a un non-dit dans ce paradoxe, c'est qu'il sous-entend qu'étant ici, nous devrions facilement détecter leur présence, voire même ILS devraient se manifester de manière officielle!

Quel manque de recul et de réflexion !

Il est pourtant tout à fait recevable que cette intelligence désire rester cachée pour des raisons qui lui sont propres, ou préfère manifester sa présence de façon "opaque et élusive", ce qui est le cas du phénomène ovni.

Sans me faire l'apôtre de la thèse du zoo cosmique, il est tout à fait raisonnable d'imaginer la Terre immergée dans une civilisation galactique, peuplée d'êtres beaucoup plus évolués que nous.

Ces civilisations avancées peuvent avoir accès à des concepts physiques inimaginables pour nous, et donc utiliser une technologie qui en découle très au-delà de la compréhension humaine et ainsi leur permettre d'empêcher la prise de conscience par les humains de leur présence.

Peut-être l'éthique d'êtres réellement évolués leur dicte-t-elle de ne pas se manifester ouvertement et de laisser aux êtres inférieurs le temps de réaliser la réalité de leur situation...

Et quel argument pourrait-on bien avancer qui puisse contredire le fait que si nous sommes dans cette situation, alors nous serons bien incapables de le réaliser ?

Ainsi contrairement à la prétention démesurée de certains, le fait de ne détenir aucune preuve matérielle irréfutable d'une présence E.T.ne prouve rien du tout et au contraire une simple réflexion sur le sujet nous oblige à déduire la probabilité inverse...

Comme nous l'explique Bernard HAISCH_ astrophysicien, "Un oui à la visite E.T. est exactement la tendance sur laquelle nos théories physiques et astrophysiques devraient s'entendre comme la situation la plus probable..." .

VOUS AVEZ DIT BANALITE..?


La matière 1ère nécessaire à la vie, des acides aminés aux molécules organiques, foisonne dans l'Univers et se retrouve sur des météorites, et les scientifiques ne croient plus aujourd'hui que la vie sur terre est " l'exception universelle".

Son émergence semble au contraire répondre au principe de banalité.

D'ailleurs bien des " érudits-scientifiques " avaient déjà déduit dès l'antiquité que la Terre était ronde et les étoiles d'autres soleils.

Mais ensuite ce seront les interminables siècles d'obscurantisme religieux.

Et enfin la science recommencera au 16ème siècle avec COPERNIC, puis BRUNO et GALILEE.

La Terre n'est plus plate, ni le centre de l'Univers et c'est une véritable révolution que l'Eglise, détentrice du savoir,dont l'emprise sur les cerveaux était nécessaire pour maintenir le statu-quo de son pouvoir, va combattre de toutes ses forces.

C'est qu'avec une Terre sphérique héliocentrique est jetée la base du principe de banalité, et c'est déjà en quelque sorte la préhistoire de l'ufologie..

Puis on découvre que le soleil n'est même pas le centre de l'Univers, mais une banale étoile de la classe moyenne, de constitution, de taille et d'âge moyens, et qui n'est même pas la seule avec son cortège de planètes.

Banale étoile perdue dans la banlieue d'une galaxie qui en dénombre environ 200 milliards d'autres... Galaxie elle-même banale, perdue au millieu de milliards d'autres exemplaires...

Remarquons d'ailleurs que ce principe de banalité ne cesse d'être confirmé, puisque nous sommes juste au moment où nous obtenons la preuve par l'observation de ce qu'il nous faisait déduire par le raisonnement, celle de l'existence d'autres systèmes planétaires.

Les galaxies ne se résument donc pas à des myriades d'étoiles, mais foisonnent bien de systèmes planétaires.

Banalité toujours puisqu'en ce début 2006, nous aurions découvert de l'eau sur Encelade (lune de Jupiter), trouvaille plus qu'improbable sur ce très froid et minuscule ( environ 500 kms de diamètre) satellite.

Toujours en ce début 2006, nous apprenons que selon les premières analyses de particules provenant de comètes, toutes les planètes du système solaire auraient été constituées identiquement au départ...

Et alors que l'ont croyait jusqu'à très récemment que la formation de planètes était impossible autour d'étoiles doubles, nous avons aujourd'hui la preuve de l'existence d'exoplanètes autour de composantes binaires, comme le système ADS16402 à 450 années-lumière de nous (cf. Futura sciences).

Encore plus fort ? Une planète extrasolaire découverte autour de 3 soleils ! ( HD188753_cf. Futura sciences).

Vous voulez encore plus innatendu, étonnant, incroyable même pour notre science qui croit savoir ? Et bien la découverte d'un couple de planètes, mais sans soleil cette fois-ci ! (cf. Futura sciences_OPH1622 à 400 années-lumière de la terre.)

Aimé MICHEL avait déjà tout compris, et résumé en une phrase :" Le sens du principe de banalité est que toute singularité est illusoire et imputable à notre ignorance seule..."

##
Il est également nécessaire de réaliser la rapidité avec laquelle sont apparues les premières bactéries, ce qui montre à quel point l'apparition de la vie semble obéir à un processus banal, ne semblant attendre qu'un milieu adéquat pour s'y épanouir...

SI les lois physiques et les processus biochimiques sont bien universels, la vie va nécessairement apparaître, l'évolution vers la complexité et plus d'intelligence semblant la règle. L'Univers ne semblerait donc avoir de sens que foisonnant d'intelligence.

La conclusion coule de source : d'autres terres existent partout ailleurs et ce que nous sommes, et serons, si l'on tient compte de notre jeunesse, également

Devant l' immensité de notre Univers , dans l'espace et dans le temps, il est évident que si la vie est apparue une fois, elle existera forcément de très nombreuses autres fois.

Parce que la place ne manque pas, et le temps finira nécessairement par sortir vainqueur de sa confrontation avec la probabilité d'apparition de la vie.

N'y aurait-il qu'une chance sur cent milliards de planètes que les conditions soient remplies, cela veut dire qu'à chaque centaine de milliards de combinaisons va apparaître une planète -mère.

Avec le temps tout devient possible. Donc le temps finit toujours par avoir raison. Et l'Univers a tout son temps...



BANALITE IMPLIQUE INCOMMENSURABILITE...

Concernant le phénomène OVNI, un certain nombre de chercheurs, se basant sur des faits et témoignages, présents et passés, en sont venus à déduire qu'ils sont incompatibles avec l'H.E.T., et donc à imaginer d'autres hypothèses.

Je partage pourtant à 100% le point de vue de Gildas BOURDAIS sur ceux qui tiennent à tout prix à écarter l'H.E.T : leurs arguments sont vraiment très, très légers.

Grosso-modo depuis des décennies toujours les mêmes : manifestations trop nombreuses, absurdes, variées et incompréhensibles qui, selon eux, contredisent l'H.E.T.

Il faut dire que beaucoup de gens, y compris parmi les ufologues, ne semblent pas avoir un univers conceptuel assez ouvert pour accepter l'éventualité d'une présence E.T. ici. On sent comme une sorte de peur sous-jacente, inconsciente ou non, d'une réponse positive. Alors il leur faut combattre l'H.E.T.

La méfiance et l'inquiétude suscitées par l' Extraterrestre dans l'imaginaire humain participent sans aucun doute à fausser leur réflexion sur le sujet. Ils pourraient être prêts à accepter l'existence d'E.T., mais de préférence loin d'ici ! En tous cas, pas chez nous. Ainsi nous préservons l'hypothèse pour le folklore et le grand écran.

Une sorte de mécanisme d'auto-défense semble se mettre en place, qui peut les autoriser à imaginer n'importe quoi d'autre, même au-delà de l'absurde, pouvu que cela leur permette d'évacuer cette H.E.T. si dérangeante...

Alors certes, nous ne comprenons pas grand chose à ce qui se passe, mais d'où sort ce dogme prétendant que leur comportement pourrait ou devrait nous être compréhensible ?

Qui peut en effet affirmer comment devrait se dérouler un contact E.T., non pas imaginé par nous, mais comme il se doit, décidé par EUX ?

Comment prétendre définir le cadre de ce contact alors que nous n'avons aucun indice nous permettant d'évaluer une pensée E.T.?

Alors oui, les manifestations dont nous sommes témoins sont trop anciennes, nombreuses et irrationnelles, pour être compatibles avec une rencontre telle que l'envisage l'Homme.

En--tiè--re--ment d'ac--cord !

Seulement le problème est mal posé de cette façon .

Car prétendre que la situation est trop incohérente pour pouvoir associer ces manifestations à un comportement d'Etres vivants et pensants ne repose que sur notre étroitesse d'esprit et notre myopie temporelle !

Qu'est-ce qui peut bien nous autoriser à "présupposer" une "technologie alien" en nous basant sur nos propres connaissances ?

Nous avons bâti notre modèle de réalité à partir de la perception sensorielle que nous en avons, la vue et l'ouie étant les deux principaux outils nous permettant d'appréhender l'extérieur.

Comment un aveugle de naissance pourrait-il donc décrire un paysage lointain ou même simplement une couleur : ces questions n'ont simplement aucun sens pour lui, car s'il est "physiquement avec nous", il s'est construit un modèle de réalité très éloigné du nôtre...Et encore faut-il réaliser que la partie visible ou sonore ne constitue qu'une infîme partie du spectre, "l'ultra" et "l'infra" restant imperceptible à nos sens.

Et qui peut dire si ces sens sont les seuls inventés par la nature pour la percevoir ? Et même si c'est le cas, comment savoir si les autres Etres intelligents du Cosmos perçoivent la même gamme que la nôtre ?

Or il est évident qu'une intelligence percevant des informations différentes de l'extérieur va modéliser une réalité toute autre, qui plus est si elle dispose d'une structure cognitive issue d'une autre évolution.

Et sa compréhension de l'essence des choses, temps, espace, matière, devrait logiquement se matérialiser par une science que nous ne pouvons imaginer.

La conclusion évidente est qu'un peu de réflexion devrait suffire à nous interdire toute interprétation de leurs actes présumés et méthodes mises en oeuvre parce que nos mécanismes psychiques, notre culture et notre science, notre imagination même, pourraient nous abuser en nous aiguillant sur de fausses pistes qui ne nous suggéreraient alors que de fausses solutions...

Qui donc pourrait oser prétendre détenir les éléments lui permettant d'affirmer qu'un contact E.T. devrait nous paraître rationnel ?

Qui peut savoir si la rationnalité gouverne l'Univers ou bien si elle est un outil inventé par l'Homme ?

Cessons de vouloir toujours rationnaliser ce qui nous est inconnu, alors que certaines de nos propres lois scientifiques ne le sont pas toujours, loin s'en faut !

Est-il rationnel que le temps et la taille d'un objet solide changent d'échelle par rapport à notre référentiel au fur et à mesure que la vitesse augmente ? Et pourtant !

La physique quantique est-elle rationnelle, et est-elle seulement compréhensible ? Et pourtant a-t-elle jamais été prise en défaut ?



INCOMMENSURABILITE : ECHELLE DU TEMPS ET EVOLUTION ...

Incommensurabilité : commençons déjà par bien mesurer l'échelle du temps.

Si l'on considère comme la naissance d'une véritable humanité la maîtrise du feu, il faut remonter aux environs de 4 à 500 000 ans

Age qui correspond d'ailleurs à l'estimation la plus récente concernant l'apparition de la "cognition humaine" véritable, avec sa pensée symbolique.

Il y a environ 10 fois moins, soit une quarantaine de milliers d'années environ, cro-magnon partage encore avec néanderthal ce qui est aujourd'hui notre Europe.

Cela n'est-il pas d'ailleurs une autre facette du principe de banalité, en étant la preuve non pas du hasard mais de la nécessité de l'émergence de l'intelligence, en favorisant sur une même planète la naissance de deux humanités différentes ?

Pensez-vous vraiment qu'il serait possible d'échanger un dialogue constructif avec cet ancêtre pourtant cérébralement si proche de nous ?

Et pourtant, il est nécessaire de réaliser que par rapport à cet ancêtre vis à vis de nous, l'écart évolutif nous séparant de certains E.T. pourrait bien être d'un facteur 10, 100, ou bien même 1000 ! Vertigineux aperçu de ce que pourrait être notre ignorance...

Il découle de ce qui précède qu'une communication ne semble envisageable qu'entre civilisations de niveau comparable sur l'échelle évolutionniste. On peut envisager des écarts se chiffrant en siècles ou même millennaires comme acceptables. Mais dès lors que l'unité de temps devient le million d'années, ce qui est le plus plausible en fonction de l'âge de l'Univers, on change totalement d'échelle. Et là, le terme communication, qui suggère échange bi-latéral, n'est plus adéquat, car la confrontation devient à sens-unique. Et celui qui est en bas n'est plus qu'élève ? cobaye ? matière première..?

Et là il n'est question que d'écart évolutif sur l'échelle du temps.

Si on considère maintenant le contact entre espèces différentes, quel échange d'informations peut-on pratiquer avec nos animaux ?

Un dauphin ? Un bonobo ? Un chien ? Un lapin ? Une chauve-souris ? Une sauterelle ? Une fourmi ?

Sans doute la qualité et la quantité des informations échangées est-elle grosso-modo inversement proportionnelle à l'écart cognitif entre chaque espèce et nous, mais pas seulement puisque certaines sont dotées d'organes sensoriels et de communication différents des nôtres.

Aimé MICHEL il y a bien longtemps :"De la même façon que nous cohabitons avec le monde animal sans contact intellectuel entre nous, les ovnis se manifestent dans notre environnement sans aucune possibilité de rapport avec nous, du fait de l'abîme infranchissable entre nos psychismes respectifs."

Nous devrions peut-être rester plus modestes et humbles sur ce que nous croyons avoir compris...

Nous devons prendre conscience que tous nos arguments, par essence humains, pourraient être en total décalage avec le "monde réel" d' Aliens.

Vous attendez-vous vraiment à une confrontation avec une intelligence E.T. qui débouche sur un contact intelligible ?

C'est en "raisonnant" ainsi que le mouton peut parfaitement déduire que l' Homme est son meilleur ami... Il éloigne les loups, lui donne à manger, et le soigne quand il est malade : des constatations à la portée d'un cerveau de mouton.

Quelle clairvoyance d'avoir reconnu en l' Homme son protecteur !

##
En résumé, comment peut-on se permettre de décider ce que devraient être ou ne pas être, ce que devraient faire ou ne pas faire, ce que devraient penser ou ne pas penser, des Aliens ?

Comment spéculer sur une autre forme d'intelligence, sans avoir réalisé qu'en fonction de son degré de supériorité, il est envisageable que nous ne soyons même pas capables de déterminer la nature du problème auquel nous sommes confrontés ?

Aucun argument à ce jour ne semble donc suffisant pour éliminer l'H.E.T.parce qu'avez-vous seulement réfléchi à ce que devrait être notre situation dans le cas d'une visite de civilisation(s) E.T.?

1__ Qui peut savoir ce que nous sommes capables de percevoir d'un phénomène émanant d'une intelligence E.T. capable d'être ici, sans avoir la moindre idée de leur univers conceptuel, de leur science, et de la technologie qui en découle ?

2__ En admettant être capables de percevoir " leur réalité ", qui peut dire quelles informations nous serions capables de décoder ?

3__ Ayant surmonté ( je me demande bien comment...) les deux premiers obstacles, qui peut dire si ce que nous aurions compris traduirait la réalité de leurs intentions ? ( vous savez, la perspicacité de notre ami le mouton...)

Celui qui a la réponse ne serait-ce qu'à la 1ère question gagne une rivière de diamants contre une vieille paire de chaussettes trouées...

Une fois encore, prenons le temps d'écouter Aimé MICHEL, ce n'est jamais du temps perdu : "Du fait que l'Homme est l' Etre le plus évolué de cette planète..il peut impunément déclarer qu'aucune pensée ne saurait lui poser des problèmes irrémédiablement insolubles par le jeu de sa propre pensée...Remarquons que le primate tertiaire d'où est sortie la ligne de l'Homo Sapiens pouvait en dire autant sans crainte d'être démenti, se déclarer l'achèvement de toute pensée, puisqu'elle était la plus évoluée de toute la planète. Deux petits millions d'années ont passé, et si COLE rencontrait ce roi de la création, il se hâterait de lui installer une cage dans son labo pour lui poser des problèmes insolubles. Insolubles pour ce roi dépassé. Pas pour nous qui nous croyons indépassables. Qu'est-ce qui autorise le primate quaternaire, réfutateur des soucoupes volantes, à revendiquer la définitive suprématie intellectuelle, que le primate tertiaire pouvait déjà, mais à tort, revendiquer, quoiqu'aussi persuadé que nous d'avoir raison, et pour des raisons identiques ?.. Si cette visite était prouvée par l'observation, la pensée de notre visiteur ne pourrait pas plus se réduire à la nôtre que sa technique à nos fusées. Tant plus sa présence sur nos têtes contredirait notre science, tant plus sa pensée dominerait la nôtre..."

Sans commentaires, parce qu'irréfutable, non ?

Nous devrions prendre conscience que nous sommes dans la situation de notre primate tertiaire devant conceptualiser informatique ou énergie nucléaire...

Admettre l'H.E.T demande de l'ouverture d'esprit au départ, mais ensuite, pour ne pas se refermer comme une huitre devant les conséquences vertigineuses, cela demande encore plus de courage intellectuel devant ce qui devient une véritable épreuve à surmonter pour notre égo...

L' H.E.T. ne peut que sortir renforcée d'une réflexion sur la banalité-incommensurabilité, banalité qui conduit nécessairement à la conclusion qu'ILS devraient être là, et incommensurabilité qui nous interdit toute interprétation de leurs actes et intentions.



INCOMMENSURABLE, DONC HORS DE PORTEE..?

Aimé MICHEL nous avait averti qu'il serait vain de spéculer sur les raisons et les motifs d'une pensée supérieure à la notre puisque "leur comportement se trouve par hypothèse au-delà de la raison, qui est l'outil de l'homme contemporain (...) Est-il sémantiquement possible d'exprimer, au niveau d'un primate, les motifs qui me poussent à écrire ces lignes ?..."

A moins de croire l'évolution figée et l'Homme au sommet, des Etres pensants nous dépassent autant voire plus que nous surpassons nos animaux.

Comment deviner sur l'échelle évolutive, l'écart qui peut bien nous séparer d'Eux ?

Est-il envisageable d' évaluer, voire même seulement imaginer, une intelligence qui soit "au-delà" de l'Homme ?

Certes, nous connaissons tous des personnes d'intelligence modeste, comme il nous arrive parfois d'être confronté à quelqu'un qui nous dépasse par ses raisonnements ou déductions. Cela nous permet donc de nous évaluer et de nous situer sur une échelle humaine de l'intelligence.

Mais il est complètement et définitivement impossible de penser au-delà de l'Humain, car celui qui serait capable de penser "surhumain" n'en serait donc, par définition, déjà plus un...

Aussi devrions-nous nous contenter pour l'instant d'admettre que cette intelligence est certainement susceptible de dépasser notre entendement, et ce n'est pas anodin car cela oblige à prendre un énorme recul sur les manifestations dont nous sommes témoins : autant sur ce que nous croyons avoir vu que sur ce que nos instruments peuvent avoir enregistré, autrement dit sur les élements qui vont influer sur ce que l'on croit avoir compris.

Il est absolument indispensable de prendre conscience qu'émanant d'une pensée qui nous a précédé dans l'évolution, nous pouvons, nous devons même, nous attendre à quelque chose que nous pourrions bien être incapables de formuler...

Qu'est-ce qui pourrait bien empêcher une intelligence possédant des moyens que nous ne savons pas même imaginer, de demeurer non reconnaissable à des observateurs humains, ou même complètement invisible ?

Nous pourrions très bien être l'objet de tas d'expériences sans même en avoir conscience...

Elle pourrait très bien nous étudier en scanant véritablement notre esprit, nous utiliser à je ne sais quoi, ou bien même encore nous avoir créés...

Ainsi lors du décodage du génome humain est apparue une séquence de 223 gènes qui n'ont aucun prédécesseur évolutionnaire. Ces 223 gènes spécifiques, désignés sous le terme "alien gènes" par les biologistes, concentrés dans le chromosome 21, sont une énorme épine dans le pied de la théorie évolutionniste actuelle...

Est-il si absurde d'imaginer l' Homo Sapiens utilisé comme cobaye, ou même sorte de matière 1ère biologique cultivée pour son ADN ?

Une intelligence "au-delà" de l'Homme pourrait très bien se trouver dans l'environnement terrestre depuis un temps indéfini, sans que nous puissions en dire quoi que ce soit. Elle aurait pu agir et manipuler notre évolution, créer les êtres vivants et pourquoi pas l'Homme lui-même...

Comment espérer alors comprendre quelque chose sans être capable d'appréhender l'ensemble de la réalité à laquelle nous avons à faire face ? Car ce que nous observons prend sans aucun doute sa source dans une autre réalité que la nôtre...

Avant de prétendre quoi que ce soit, nous devons réaliser que ce que nous percevons des manifestations n'est peut-être même pas leur nature réelle, mais une sorte de " spectacle " mis en scène à notre intention. Et si message il y a, il semble évident que nous ne soyons pas en mesure de le comprendre , voire peut-être même de le percevoir correctement.

"Les raisons de notre incapacité à comprendre le phénomène et son message pourraient résulter des différences qui existent entre nos cultures, biologies, modes de perception sensorielle, corrélats historiques,références dimentionnelles, évolutions physiques, cadres de référence dans les conceptions scientifiques, etc..." Jacques VALLEE et Eric W. DAVIS



INCOMMENSURABILITE ET INCOMPATIBILITE

Personne, vous en conviendrez, ne peut se targuer d'avoir une quelconque connaissance sur des E.T.

Il est donc totalement hors sujet de disserter sur leurs capacités cérébrales, science, culture, mode de pensée, technologie, vision de la réalité, pour essayer d'en déduire ce que pourrait ou devrait, être leur comportement.

Cela me semble admissible par tous et donc indiscutable et partant de là, comment peut-on se permettre de décréter à priori ce qui serait recevable ou non venant de la part d'E.T ?

Comment décider d'un degré d'étrangeté acceptable ou non ? Comment affirmer, comme je le lis souvent, que telle ou telle manifestation est, ou n'est pas, compatible avec l'H.E.T ?

Ne pouvant, par définition, raisonner qu'en fonction de connaissances humaines et de critères logiques bien terrestres, comment décider de ce qui est impossible ou non ?

Si ce à quoi nous sommes confrontés dépasse nos capacités cognitives, donc notre entendement, comment pourrions-nous en déduire quoi que ce soit ?

C'est donc tomber dans la facilité que de " paranormaliser " tout ce que nous sommes incapables de déchiffer, parce que c'est justement la conséquence directe de l'incommensurabilité.

Ainsi l'argument qui veut que des E.T. nous ayant trouvés nous auraient colonisés ne tient pas : sans même débattre du bien-fondé déontologique, il est clair que des civilisations capables d'être ici n'ont certainement pas besoin de coloniser une planète occupée, tant leurs problèmes de ressources et d'énergie doivent être résolus depuis longtemps, ce que leur seule présence ici démontrerait !

Et compte tenu de notre niveau de connaissances respectif supposé, notre extermination est hors-sujet, tant nous aurions été atomisés, que dis-je, vaporisés, avant même d'avoir pu prendre conscience de leur présence.

Il est par ailleurs raisonnable d'envisager qu'une civilisation de ce niveau puisse pousuivre son développement au sein de structures artificielles, lui permettant ainsi de s'affranchir des contraintes climatiques et physiques en général d'une planète.

Il est également envisageable que celles qui ont acquis des connaissances suffisantes pour pouvoir être ici ont résolu les problèmes de la lutte pour le pouvoir économique, politique, et énergétique, sans quoi vu leur puissance, elles se seraient auto-détruites bien avant d'arriver jusqu'à nous !

On peut imaginer qu'ils n'ont sans doute plus grand chose à conquérir sinon" la connaissance", encore et toujours.

Essayer d'aller voir ailleurs ce qui se passe, y compris chez des civilisations primitives, leur ouvrant ainsi de nouvelles perspectives de réflexion.

Approfondir la compréhension de l'Univers dans son infinie diversité...

Sachons garder à l'esprit que toutes nos réflexions et interprétations ne peuvent être que celles de primates terriens du 21eme siècle, et le produit de cerveaux humains modelés par des connaissances scientifiques, historiques, sociales, issues de notre éducation.

Percevoir convenablement le défi et estimer objectivement la confrontation exigerait sans doute de pouvoir se "virginiser" le cerveau : mais est-il concevable de désapprendre ce que l'on croit savoir ?

Nous sommes limités, que dis-je, bridés, par nos connaissances et nos concepts qui restreignent notre champ d'analyse du phénomène.

ET IL EST OU LE SCENARIO ..?

Lors d'une discussion avec Joël MESNARD, nous débattions d'une réflexion d'Aimé MICHEL, qui définit parfaitement en quelques mots ce que devrait être la ligne de conduite d'un ufologue :"Tout envisager, mais ne rien croire..."

A mon stade actuel de réflexion, j'oserai peut-être aller un peu au-delà tant le "tout" me semble aujourd'hui péremptoire: j'ai bien peur en effet que le "tout" ne soit même pas à notre portée si cette pensée dépasse notre entendement...

Je suis plutôt d'accord avec ceux qui pensent que notre science ne peut qu'être impuissante à résoudre l'énigme ufologique.

Pas tant qu'elle soit méthodologiquement inadaptée, mais plutôt parce qu'imaginer les pensionnaires d'un zoo prétendre analyser le comportement des étranges bipèdes visiteurs du dimanche après-midi me semble pathétique..

Pour être honnête, je dois reconnaître que lorsqu'on a compris qu'une intelligence supérieure nous manipule, rien, mais alors RIEN, ne peut nous permettre de prétendre savoir distinguer l'origine de ces manifestations. Qu'elles soient de nature E.T., ou diaboliques, ou émanant d'entités d'une autre dimension, du futur, de GAIA ou autre, tout est envisageable.

Une seule différence entre ces hypothèses, mais de taille ! L' H.E.T. est recevable scientifiquement, et est même très probable selon nos connaissances biologiques et astrophysiques, alors que les H.N.E.T sont certes parfois séduisantes, mais purement gratuites

Une hypothèse doit être échaffaudée pour tenter d'éclaicir un mystère, et non être encore plus mystérieuses que le mystère lui-même...

A ce jour, qui se donne la peine d'essayer d'imaginer à quoi pourrait ressembler notre rencontre avec des E.T. ? Peut-être est-ce du côté de la science-fiction qu'il faudrait se tourner pour trouver les réflexions les plus riches ( voir "2001...", "contact", "sphère", entre autres...). Quant à nous, ufologues, nous semblons nous contenter de comparer les manifestations dont nous sommes témoins avec la façon dont l'Homme pourrait se conduire si le contact était initié par lui.

Cela me semble bien pauvre comme réflexion et ne peut être la méthode adéquate...

Une des difficultés de l'ufologie est sans doute de rendre compte de l'étrangeté de la rencontre dans un témoignage : faute de quoi, elle reste seulement absurde et difficilement communicable.

En effet il n'y a pas que le degré, il y a aussi une certaine "forme" dans l'étrangeté, qui permet de faire ressentir au "cobaye", confusément mais néanmoins profondément, qu'il est le jouet de quelque chose "d'ailleurs".

Et si, tout simplement, de même qu'il semble trop pauvre et inadapté à décrire le monde étrange de la physique quantique, le mode d'expression humain était impropre à décrire, décrypter, et commenter un contact avec une intelligence Alien..?

##
"Il semblerait que nous soyons condamnés à suivre de fausses pistes pour ne jamais découvrir le plan derrière cela..." Christel SEVAL

Manifestation d'une autre intelligence, l'absurdité apparente du phénomène n'est alors que le reflet des limites de notre pensée, et voir dans l' OVNI une vulgaire machine volante n'est qu'une assimilation anthropomorphique au 1er degré.

Ainsi bien que partisan de L'H.E.T, je n'ai jamais écrit ou prononcé le terme "vaisseau spatial" pour définir l' OVNI. J'irais même jusqu'à oser penser que le dit OVNI n'est ni objet, ni volant, mais à la fois autre chose et bien plus que celà.

Peut-être une sorte d'instrument ultime pouvant permettre à un psychisme supérieur de jouer élégamment avec ce que nous percevons comme l'espace, le temps et la matière.

Serait-il déraisonnable d'imaginer l'OVNI comme une sorte "d' outil organique intelligent", commandé, voire mu par la pensée, comme une sorte de prolongement physique de l'esprit, matérialisation d'une méga-pensée capable de tout en quasi-instantané ? Dès lors que l'on considère l'OVNI comme matériel, nous ne savons l'imaginer qu'en matériau inerte. Pourquoi ne pas croire possible une sorte de matière , sinon "pensante", au moins "vivante", c'est à dire qui puisse être réactive, évolutive, voire capable de s'auto-réparer ou de se reproduire ?

Sachez que notre propre science génère de nombreux travaux dans le but d'élaborer des matériaux composites capables d'auto-cicatriser leurs fissures naissantes

Un axe de recherche concerne la technique des nanotubes de carbone ( Pr Nikhil KORATKAR, inst. Polytechnique Rensselaer ), un autre est orienté vers l'élaboration d'une sorte de matériaux vascularisés inspirés de tissus biologiques ( Microvascular Autonomic Composites, par l'équipe des Prs Scott WHITE, Kathleen S. TOOHEY, et Jeffrey MOORE, Université de l'Illinois ).

Quoiqu'il en soit, il est malheureusement à craindre que le scénario le plus plausible concernant une confrontation avec une pensée E.T. nous visitant est celui où nous ne comprenons strictement rien...

Et si l'on admet que cela est dû entre autres au décalage évolutif entre Eux et Nous, la situation pourrait même s'avérer encore plus complexe dans la mesure où on peut raisonnablement imaginer la présence de plusieurs civilisations... Autant de phénomènes diversement étranges pourraient correspondre à autant de " spectacles " offerts par autant d'intelligences E.T. différentes, l'ensemble véhiculant une éthique à géométrie variable.

Certains pourraient commettre les mutilations, d'autres nous soumettre l'énigme des crops-circles, d'autres encore plus interventionnistes être responsables du phénomène abductions, le tout pour des motifs poursuivant un objectif commun ou pas, mais qui de toutes façons, pourrait être au-delà de notre entendement



GROTESQUE, LA SITUATION ?

Ecoutons un instant Joël MESNARD et quelles réflexions lui inspirent le phénomène après des décennies d'enquêtes sur le terrain auprès des témoins : "(...)Tout se passe comme si on côtoyait brièvement un autre monde, obéissant à une autre logique, pour nous inaccessible(...) Qui sait si, en présence d'un OVNI, les esprits ne sont pas sous contrôle, comme anesthésiés(...) Nous avons une tendance naturelle à rechercher des explications classiques, c'est une voie sans espoir : de toute évidence quelque chose nous échappe radicalement, irrémédiablement(...) Si j'osais, j'irais même jusqu'à dire qu'en ufologie, l'invraisemblance pourrait presque être considérée comme un critère d'authenticité(...) Il faut savoir se contenter de conclusions qui restent partielles, incertaines, provisoires, difficilement communicables(...) Toutes les données accumulées depuis 60 ans mènent au même constat : le phénomène OVNI est infiniment plus complexe, subtil, et impénétrable qu'on ne le supposait..."

J'aurais aimé savoir l'écrire tant cela correspond parfaitement à un scénario où nous serions confrontés à des Etres supérieurs, dont nous n'avons pas grand chose à dire, sinon à constater l'apparente absurdité des actes...

Autrement dit, les chercheurs qui pensent invalider l' H.E.T. en constituant des dossiers sur les facettes les plus étranges et incompréhensibles de l'énigme font très probablement fausse route. Quand bien même certains seraient remarquablement documentés et analysés, c'est leur interprétation qui est abusive !

Encore une fois Aimé MICHEL nous avait prévenu " qu'on ne devrait jamais oublier que dans toute manifestation présumée surhumaine, l'absurde est précisément ce à quoi l'on doit s'attendre..."

Certains auteurs, très respectables par ailleurs, ont élaboré des dossiers solides sur les apparences folkloriques et/ou paranormales du phénomène, et s'en servent comme argument pour invalider l' H.E.T.

Il semble pourtant assez évident que toutes les manifestations d'entités diverses dans les siècles passés, angéliques ou diaboliques ou magoniennes, pourraient bien n'être que des E.T. se manifestant sous une forme intellectuellement accessible au témoin. Et pour ne pas dépasser son entendement, il est envisageable que ce soit dans le cerveau du témoin que soient puisées les informations nécessaires à rendre le contact, et le message, si message il y a, reconnaissable comme tel...

( Je ne dis pas compréhensible, je pense seulement "faculté de reconnaissance du message"...Pour bien me faire comprendre, si par exemple je dis à mon chien en le caressant," ...mon chien-chien adoooooré, que tu es beau !" le langage n'est bien sûr pas compréhensible pour lui, mais l'intonation de ma voix et mon attitude seront intelligibles, et donneront donc un sens à mes paroles. Si par contre je lui montre le même message, à un mètre de distance, écrit noir sur blanc, ou encore mieux en morse avec une lampe-torche, il restera totalement non perçu... )

En effet un message émis peut très bien ne pas être reconnu comme tel ou bien même pas perçu du tout, si le récepteur n'est pas doté des mécanismes cognitifs adéquats.

Et alors donc à cette époque, des E.T. ne pouvaient évidemment pas exister, cela n'aurait eu aucun sens, puisqu'il a fallu attendre l'avènement d'une autre vision de l'Univers pour conceptualiser cette hypothèse, tout simplement.

Ainsi le trouble manifesté par certains devant toutes les manifestations à haute étrangeté du phénomène ne reflète t-il pas surtout un manque de recul avéré sur le phénomène ?

Aucune étude à ce jour ne peut éradiquer l' H.E.T. puisque nous n'avons aucun élément nous permettant de juger ce que l'on croit percevoir d'une intelligence qui nous dépasse !

Et qui peut décider ce qui est, ou n'est pas, compatible avec l'H.E.T. ? Est -ce si difficile d'admettre qu'une intelligence, quelle qu'elle soit, ne peut porter aucun jugement sur les actes d'une autre qui la surpasse ?

Cela demande d'assumer le fait qu'il est par définition impossible "de penser" plus intelligent que soi, d'aller au-delà de ses propres possibilités cognitives...

Ne confondons pas intelligence et érudition : les connaissances peuvent changer de main, pas l'intelligence...

La confrontation avec une intelligence supérieure rend les problèmes posés tellement inédits qu'ils ne peuvent paraître à l'inférieure qu'absurdes, insolubles, ou inutiles, quand ils ne sont pas tout simplement invisibles, au choix... Ne serait-ce justement pas les arguments qui font rejeter l'ufologie sans autre forme de procès par "la communauté bien-pensante"?

Comme l'a si bien dit Pierre GUERIN, nous ne sommes même pas capables de nous comprendre entre-nous, puisque nous en sommes encore à nous entretuer, alors comment pourrait-on oser prétendre accéder à une pensée alien supérieure ?

Chercher à commenter l'apparente absurdité du comportement d'une intelligence supérieure à la sienne est en soi UNE ENORME ABSURDITE !

Que deviennent alors dans tout cela les hypothèses alternatives__ ultra-supra-gaïa-machin-terrestres ou ésotérico-paranormalesques__sinon un palliatif pour compenser l'insuffisance de réflexion sur L' H.E.T., restée très superficielle ?



L'INCOMMENSURABILITE FAUSSE TOUTE TENTATIVE D'ANALYSE...

Toujours Aimé MICHEL : " Reconnaître le caractère surhumain de la pensée qui anime les OVNIs n'est pas une attitude défaitiste, mais plutôt réaliste. Il vaut mieux reconnaître ce à quoi on a affaire que refuser de le regarder..."

Il est en effet légitime de penser que lors d'un contact E.T., nous ne savons, ou peut-être ne pouvons en percevoir correctement les manifestations. Et si nous nous trompons sur ce que nous croyons percevoir, comment prétendre débattre de comportements ou d'intentions ?

Prenons l'exemple des abductions. Les détracteurs de l' H.E.T. démontrent l'absurdité de ce que rapportent les "experiencers", mais en analysant tout au 1er degré.

Des millions d'abductés, maintes fois enlevés, soit X milliers d'abductions journalières, donc forcément des armées entières d' Aliens font les 3 / 8 !

On leur fait traverser les murs, entrer dans un engin beaucoup plus vaste à l'intérieur qu'à l'extérieur, on les examine brutalement et avec des outils pour le moins loufoques compte tenu de leur avance scientifique supposée, après ou avant acte sexuel c'est selon, et l'Alien fabrique à la chaine de "l'hybride" par millions j'en passe et des meilleures !

Tout à fait d'accord sur l'absurdité de ces opérations, sauf que je ne vois pas en quoi cela invaliderait l' H.E.T.

Je partage sur ce point à 100 % la position de Christel SEVAL : la logistique nécessaire à des millions d'enlèvements comme l'improbabilité d'hybrider des ADN Aliens et Humains ne remettent aucunement en cause l' H.E.T.

Réalisons une fois pour toutes que les abductés ne rapportent que ce "qu'ils croient avoir vu et croient avoir vécu" , et que ce ne sont très probablement que des souvenirs-écrans !

L'abducté serait-il dans certains cas réellement transporté dans l'environnement alien, leur réalité ? Si c'est le cas il semble assurément prétentieux de prétendre en déduire quoi que se soit.

Dans certains autres, l'abduction pourrait bien n'être par exemple que psychique ( cf. sortie hors du corps, N.D.E...), la manipulation de notre cerveau par ondes E.L.F. s'avérant de plus en plus plausible.

Resterait le problème matériel des implants s'il s'avèrait concrètement qu'ils relèvent "d'objets manufacturés exotiques".

On pourrait alors imaginer qu'ils soient réservés à une minorité de réelles abductions physiques, mais pourquoi pas aussi implantés à distance par exemple, voire matérialisés directement dans les tissus par une sorte de "téléportation quantique". ( Ne souriez pas, puisqu'il s'avère que dans la quasi-totalité des cas, il n'y a pas la moindre cicatrice permettant de matérialiser le point d'entrée de l'implant...)

Prenons maintenant l'argument concernant l'ancienneté et le fait de retrouver des traces d'enlèvements dans le folklore, et bien l'argument peut aussi bien se retourner et devenir pro-H.E.T.

Il est inévitable qu'un témoin confronté à une intelligence qui le dépasse lui attribue une origine qui reflète les connaissances et l'univers conceptuel de son temps : des dieux divers et prodiges variés, puis des sorciers ou lutins et autres farfadets, enfin aujourd'hui des E.T

Parce qu'une présence E.T. ancienne est tout à fait plausible, et semble se manifester à chaque époque sous une forme accessible à l'entendement humain du moment et du lieu en question. Autrement dit elle semble savoir comment se calquer sur le psychisme visé pour que son "message" puisse passer...

Et il est tout à fait concevable qu'ILS soient à l'origine de toutes les religions humaines.

(Pour ceux qui aimeraient approfondir la question, je ne peux que recommander la lecture du remarquable ouvrage de Gildas BOURDAIS, "Enquête sur l'existence d'Etres celestes et cosmiques.")

Mais on peut aussi imaginer qu'ILS nous aient découvert ou ne soient intervenus dans nos affaires qu'après l'émergence de l'Homo Sapiens, celui-ci s'étant déjà forgé ses croyances et superstitions diverses.

Et connaissant les facultés de mimétisme du phénomène, comment alors ne pas imaginer des E.T. profitant de l'aubaine en se faisant passer pour nos Dieux, faisant du même coup non pas coup double, mais triple :

1-camoufage et 2- renforcement de nos croyances, impliquant le 3-contrôle de l'humanité.

Quant à aujourd'hui, cette mascarade n'est plus absolument indispensable, puisque selon notre niveau de civilisation actuel, une éventuelle présence E.T. devient intellectuellement et conceptuellement acceptable.

Cela serait trop long et demanderait un ouvrage entier, mais chaque argument pourrait être ainsi retourné.

Cela m'amène à remarquer que l' invalidation de l' H.E.T. ne peut faire l'économie du démontage en règle du principe de banalité-incommensurabilité !

Faute de quoi, les autres arguments ne pourront jamais être décisifs, puisque d'une pensée qui nous précède de millions d'années, NOUS N'AVONS STRICTEMENT RIEN A DIRE...



H.E.T OU FERMI ? PARCE QUE C'EST FERMI OU H.E.T...

Et quelles pourraient être les conséquences d'une remise en cause du principe de banalité ou de celui d'incommensurabilité dans l'Univers ?

Remarquons que selon le principe anthropique, il semble de plus en plus avéré que la matière soit organisée de façon à favoriser l' apparition de la vie, et celà dans toutes les niches possibles. Et l' Univers possédant les propriétés requises pour lui permettre de se complexifier toujours plus, l'émergence de l'intelligence semble inéluctable.

Mais cela dit, si l'apparition de la vie est réellement" ex-tra-or-di-nai-re-ment hasardeuse ", on peut en déduire qu'elle est non reproductible, parce que même sur une autre planète aux conditions identiques à celles de la terre, elle demeurerait impossible.

Alors si la banalité n'est plus de mise dans l'Univers, tout est possible y compris la singularité de la vie : nous serions seuls et les OVNIS forcément non-E.T...

On peut aussi imaginer l'incommensurabilité comme une absurdité et l'Homme devient alors une sorte d'aboutissement de l'évolution en matière d'intelligence.

Dès lors, les "Autres" ont une structure cognitive sinon comparable, du moins étalonnable avec la nôtre, et donc une science qui pourrait être compréhensible et des raisonnements forcément à notre portée.

Si c'est le cas, alors oui les OVNIS sont bien trop absurdes pour être E.T...

Question d'Aimé MICHEL : " Pourquoi la progression continue, qui, depuis l'australopithèque est arrivée jusqu'à nous, devrait s'arrêter à nous, alors qu'elle ne s'est jamais arrêtée jusqu'à maintenant et n'a fait en réalité que s'accélérer ?"

Comme il le précise ensuite, on ne voit en effet pas pourquoi l'évolution ne viendrait pas à produire un écart cognitif aussi grand et même plus que celui qui nous sépare des primates de l'ère tertiaire !

Mais si malgré tout l'H.E.T. n'était pas la bonne, alors osons aller jusqu'au bout du raisonnement pour remarquer que cela débouche sur une conséquence renversante, une nouvelle énigme géante !

Il convient de reconsidérer une bonne partie de notre science pour essayer d'élaborer une autre vision de la réalité et un Univers avec d'autres propriétés : soit nous sommes une erreur de la nature puisque seuls dans l'Univers, soit c'est le retour du paradoxe de FERMI ...

Paradoxe à manier avec des pincettes, surtout quand il est manipulé dans toute son absurdité : les OVNIS ne peuvent être extraterrestres puisque les E.T. n'existent pas. Et pourquoi n'existeraient-ils pas ? Parce que s'ils existaient, ils seraient ici pardi !?..

Mais si vous pensez, comme une majorité de scientifiques, que nous ne sommes pas seuls, alors vous ne pouvez pas vous contenter de nous expliquer pourquoi les OVNIS seraient incompatibles avec l'H.E.T.

La vraie question à vous poser est la suivante : si les OVNIS ne sont pas E.T., mais où sont-ILS donc et pourquoi ne sont-ILS pas déjà ici ?

PARI AVEC JACQUES VALLEE ?

Allez, même si cela peut paraître prétentieux, je m'y risque...

Il est en effet envisageable qu'y compris un chercheur aussi prestigieux que lui, envers qui j'ai beaucoup de respect et que j'ai toujours aimé lire, n'ait pas vraiment mesuré toute l'amplitude de l'incommensurabilité entre certaines civilisations réellement très avancées, de type 2 ou 3 par exemple, et nous, espèce émergeant à peine de l'animalité.

Et encore en sommes-nous vraiment sortis puisque nous sommes incapables de régler nos différents autrement que par la force. Exactement comme dans le règne animal. Ce n'est pas le plus intelligent qui a raison, mais le plus fort.

( Ne serait-ce d'ailleurs- pas un bon indice permettant de situer le niveau d'évolution atteint ?)

En tous cas,quels que puissent être leurs objectifs, si toutefois le mot a un sens pour Eux, comment imaginer qu'une espèce aussi primitive que la nôtre, très en retard cognitivement, ce qui implique certes science et technologie mais aussi conscience et éthique, puisse prétendre les percevoir ? Comprendre ? Contrecarrer..?

Un des obstacles majeurs au progrès scientifique est sans doute que ces mêmes scientifiques refusent obstinément d'envisager que des choses qui leur semblent incohérentes et incompréhensibles puissent réellement se produire. Ainsi concernant l'impossiblité supposée du contact due aux distances infranchissables, c'est notre "myopie temporelle" qui nous fait accepter nos connaissances actuelles comme des dogmes indépassables, sortes de vérités ultimes...

Toutes les "anomalies" relevées, prétendant invalider l'H.E.T., et qui semblent "raisonnables et bien pensées", ne seraient alors que l'exacte mesure de l'impuissance d'un cerveau d'Homo-sapiens à percevoir "l'insondable" d'une pensée Alien...

Beaucoup d'éléments dans le dossier semblent suggérer l'irruption d'une autre réalité dans la nôtre, avec l'ovni dans le rôle de l'interface.

Mais pour l'instant, l'Homme semble incapable de percevoir objectivement le contact parce qu'il ne peut le concevoir autrement que de manière manichéenne et anthropomorphique.

Grosso-modo, si contact il y a, il aurait dû se produire de la manière conventionnelle humaine, soit officiellement et pacifiquement, soit par "la guerre des mondes" ! Absurde ! Quel manque de réflexion ! Quelle étroitesse d'esprit...

Il semble pourtant bien plus raisonnable d'envisager un type de confrontation totalement neuf et inattendu, à ce point déroutant pour l'esprit humain qu'il puisse lui être imperméable.

Arrivé à ce point de ma réflexion, je ne peux que partager les interrogations de Stéphane ALLIX :"Quelque chose de réel se produit, mais je n'arrive pas à saisir le degré de réalité de ce phénomène(...) d'accord c'est réel... mais réel comment ?"

Ecoutons comment le définit quelqu'un ayant "vécu" le phénomène dans sa chair, un "experiencer" ou "abductee", interrogé par le journaliste :"Je n'ai pas le sentiment qu'il s'agisse de soucoupes en métal, évoluant physiquement dans notre ciel (...) Je crois que nous décrivons deux réalités différentes se rencontrant, se mélangeant temporairement, puis se séparant (...) Ils nous emmènent dans leur environnement pour la durée de l'expérience, puis nous ramènent (...) Ce contact, ce n'est pas simplement une confrontation entre l'humanité et une autre espèce. Je pense que c'est la rencontre entre deux plans de la réalité..."

##
Et que deviennent les hypothèses non E.T., qui, aussi bien élaborées soient-elles, ont un coût exorbitant ?

Elles valent vraiment très très cher, en nous obligeant à imaginer une nature encore plus étrange et incompréhensible.

L 'H.E.T., malgré ses implications insoupçonnables, est finalement l'hypothèse la plus sage puisqu'elle découle logiquement de ce qu'on croit savoir de l'Univers.

Ce n'est en aucun cas un fantasme inventé de toutes pièces par des cerveaux paranoïaques, mais plutôt une déduction raisonnable issue d'un faisceau de données convergent qui donne un poids énorme à cette hypothèse.

Parce que l'incommensurabilité a comme conséquence première de nous interdire toute interprétation d'une manifestation du phénomène car tout acte émanant d'une pensée supérieure, soit ne sera pas perçu et restera invisible, soit apparaîtra nécessairement absurde et inutile à l'intelligence inférieure.

Essayer de formuler ce que pourrait être une intelligence E.T ( et laquelle au fait, puisque on peut penser qu'il en existe une multitude à des stades d'évolution divers...) en prétendant interpréter leurs actes, parait tellement absurde et prétentieux que cela en devient pathétique.

Alors qu' une fois admise cette incommensurabilité cognitive plus que probable entre EUX et NOUS, cela peut permettre de relier entre elles des informations absurdes ou incroyables au 1er degré, permettant ainsi à l'H.E.T. de redevenir une hypothèse remarquablement cohérente et rationnelle.

L'H.E.T, conséquence directe du principe de banalité, donne ainsi la possibilité de mettre bout à bout des manifestations à priori impossibles, en permettant de les ramener à travers le prisme du principe d' incommensurabilité à des phénomènes sinon compréhensibles au moins admissibles, et donc acceptables par tous.

Quant aux H.N.E.T., elles reviennent à expliquer quelque chose d'incompréhensible non pas en se servant d'informations connues pour le ramener à quelque chose de rationnel, mais au contraire à quelque chose d'encore plus inconnu et irrationnel...

Un dernier argument, mais qui vaut cher et devrait vous amener à réfléchir sur vos hypothèses aussi multiples et originales que variées.

Vous devez réaliser que vous avez forcément, que dis-je, o-bli-ga-toi-re-ment, MA-THE-MA-TI-QUE-MENT, tous tort, sauf au mieux, l'un d'entre vous si toutefois l'H.E.T. n'était pas la bonne...

Certes selon Aimé MICHEL le matériel ufologique réuni à ce jour ressemble à "un rêve de fou" et la règle de base est de ne croire en rien car c'est vrai qu'il y a, dans la manifestation du phénomène ovni, quelque chose qui va au-delà-même de l'étrange, quelque chose d'irrésistiblement comparable à" Alice au pays des merveilles", qui semble plonger le témoin dans une sorte de" rêve éveillé".

Mais rien de surprenant à celà dès lors que l'on a compris que nous sommes confrontés à une pensée qui transcende irrémédiablement la nôtre, et cela doit nous obliger à prendre conscience, et je pèse bien chaque mot, que nous ne sommes sans doute même pas capables de SEULEMENT IMAGINER quels sont ses buts et donc encore moins les moyens mis en oeuvre par ELLE, pour y parvenir...

Il reste pour ma part qu'il n'y a que deux solutions viables concernant l'Univers : soit nous sommes seuls, soit ILS sont déjà là...

Et quoiqu'il n'ait jamais formellement exclu l'H.E.T.( *), je tiendrais bien le pari avec Jacques VALLEE, qu'il pourrait être bien déçu...

http://www.ldln.net/index.php?lien=article7

(*) cf " 5 arguments contre l'origine extraterrestre des OVNI" _Jacques VALLEE_ ( Journal of Scientific Exploration)

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
alectron
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin Age : 42
Nombre de messages : 4
Inscription : 08/11/2012
Localisation : strasbourg
Emploi : commercial informatique
Passions : geologie,echec, astronomie, montagne,
Règlement : Règlement

loupe Re: Het (hypothèse extraterrestre) or not Het? (Robert Zirolo)

le Jeu 08 Nov 2012, 11:38
Bonjour je suis nouveau sur ce forum et bien que je n'ai jamais été témoins de choses"curieuse",je suis curieux de tout cela!!je reste assez septique quand a certaines observation,il faut être le plus ouvert possible a quelque chose qui nous dépasse de loin,mais je pense que si et il y a ,ils ne ressemblent pas du tout a ceux des films,qui sont relativement similaires a des êtres humains,alors que leurs environnement de base est forcément très différent,leurs psychisme aussi évidemment.Je rejoins le poste précédent qui me semble cohérent,sauf sur un mot(je suis tatillon,lol),quand il précise qu'ils ont plusieurs millier d'année ou millions d'années en avance!!cela présuppose un même référentiel,une même histoire,un même psychisme,alors qu'ils sont peut être a la base plus intelligent,plus (que sais je?,)les mots de l'inimaginable me manque .Bref ils sont sans doute ce qu'on ne peux même pas imaginer.l'idée d’Être en avance ou pas relève d'une idée de but ,de réalisation,idées qui me laisse septique.par exemple les indiens et autres peuplades sont aussi intelligent que nous et pourtant sans voitures,sans l'Iphone(I très égotique d'ailleurs),ils sont moins en avance sur nous en technologie ,mais sans doute beaucoup plus que nous pour cette sensibilité a l'environnement,cette intelligence pour décoder la nature,sur le plan spirituel aussi!!un dernier point concerne les animaux,je suis moi aussi convaincu du différence aussi net entre eux et nous qu'entre un rongeur par exemple)et nous,mais je suis convaincu que les animaux,comme notre fameux gorille,le rat,le chien,éléphant sont doués d'une certaine intélligence,
alectron
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin Age : 42
Nombre de messages : 4
Inscription : 08/11/2012
Localisation : strasbourg
Emploi : commercial informatique
Passions : geologie,echec, astronomie, montagne,
Règlement : Règlement

loupe Re: Het (hypothèse extraterrestre) or not Het? (Robert Zirolo)

le Jeu 08 Nov 2012, 11:49
suite ,désole:mais leurs sens sont différents,leurs intelligence conceptuel moindre en effet,mais ils décryptent très bien le langage humain(j'ai fait des test avec cochon d'inde,chat,et cela laisse songeur),et qu'ils nous comprennent largement aussi bien qu'ils nous comprennent(et cela doit nous rendre humble),et qu'ils sont aussi beaucoup plus dans le présent.bref beaucoup d'espèces sont sans doute plus complexe qu'on l'imagine,et les preuves ne manquent pas pourtant!!voir les documentaires .
et encore ils sont de notre "MONDE",alors le dialogue avec des êtres intelligents d'un autre monde me semble presque vain.Alors pourquoi sont 'ils ici ( si ET il y a ),mystère comme le nom de ce site,mais je penche pour une observation simplement;
avatar
Claude Garitan
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Age : 82
Nombre de messages : 42
Inscription : 08/12/2016
Localisation : Nancy
Emploi : Chercheur
Passions : http://basessurlalune.canalblog.com/
Règlement : Règlement
http://basessurlalune.canalblog.com/

loupe Re: Het (hypothèse extraterrestre) or not Het? (Robert Zirolo)

le Dim 08 Jan 2017, 22:40
tout à fait convaincu de l'existence des dieux-civilisateurs et de leur intervention entre-10 000 et-6 000,mais aussi de leur échec à inculquer la non-violence aux terriens...Ils reviennent étudier leurs cobayes et leur laisser,par hypnose les souvenirs nécessaires...ils ont des milliers d'années d'avance dans l'évolution,mais la Logique qui régit l'univers est Une...seulement nous en sommes encore aux hypothèses concernant la matière noire et l'énergie sombre...donc un énorme"gap" technologique.alors quel est leur Plan,leur jugement sur les terriens

le doute méthodique et cartésien est la base de l’esprit scientifique
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum