Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      

Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Topic musical ayant rapport au phénomène ovniAujourd'hui à 17:04Polyèdre57Dyatlov - OVNI ou affaire militaire?Aujourd'hui à 16:33Robert04Le comportement des sceptiques et des croyantsAujourd'hui à 16:27ElleboreQuestion à des avertisAujourd'hui à 11:29Suzanne06Le nouveau livre d'Eric Zurcher Les apparitions mondiales d'humanoïdesAujourd'hui à 00:46anakinneo2018Survols de centrales nucléaires : ovni ou drones?Hier à 16:59Pierre.BAnalyse des photos de lumières rouges oranges (par colorimétrie).Hier à 14:14BoizéclouDavy rault habitant dans le 49Hier à 10:05LorelineFranche-Comté: les membres de cette régionHier à 09:20Polyèdre57Picardie: les membres de cette régionHier à 09:15Polyèdre57Les gouvernements et les militaires gardent-ils le secret sur les ovnis?Hier à 08:58Polyèdre57Avec Robert Roussel, conférence à Ovnis Paris le 2 octobre à 20 h Ven 21 Sep 2018, 23:08LorelineL'affaire UMMO: Alerte aux "envahisseurs" ummites la fin du cirque!Ven 21 Sep 2018, 18:15Polyèdre57L'administration du forum : Qu'en pensez-vous ?Ven 21 Sep 2018, 11:14LorelineLes Découvertes de Tess le télescope de la NASAVen 21 Sep 2018, 09:49LorelineXavier Passot Geipan: "On voit des ovnis chaque jour"Jeu 20 Sep 2018, 22:02LorelineLe GEIPAN et son traitement du phénomène OvniJeu 20 Sep 2018, 20:56Nanou TiBonjour à tousMer 19 Sep 2018, 23:15Guillaume84Ovnis, les dossiers européensMer 19 Sep 2018, 22:49Polyèdre57Faire de faux Crop circle,c'est facile!Mer 19 Sep 2018, 20:04Polyèdre57Disparitions de comptes sans explicationsMer 19 Sep 2018, 13:11Loreline "Rendez-vous" d'ODHTv!Mar 18 Sep 2018, 22:54Polyèdre57 Sunspot Solar Observatory fermé brutalementMar 18 Sep 2018, 12:29AmorlindMagazine "Top-secret" : compilation des numéros que je possèdeMar 18 Sep 2018, 12:23Polyèdre57Lorraine: les membres de cette régionLun 17 Sep 2018, 20:08Polyèdre57Vidéo: Interview Stanton Friedman et les ovnisDim 16 Sep 2018, 17:19marsouin55fermeture soudaine par les autorités d’un observatoire solaire, situé au Nouveau-MexiqueDim 16 Sep 2018, 15:35Polyèdre57Île-de-France: les membres de cette régionDim 16 Sep 2018, 11:55Polyèdre57Les enlèvements extraterrestres que peut-on en penser? (étude)Sam 15 Sep 2018, 20:14HocineProvence-Alpes-Côte d'Azur: les membres de cette régionVen 14 Sep 2018, 21:04Tikobaja californiaVen 14 Sep 2018, 18:34Thierry-BG.E.P.A: Revue ufologique du GEPA par René et Francine FouéréVen 14 Sep 2018, 14:29cqfd85170présentation (trés rapide)Jeu 13 Sep 2018, 21:30Stéphane TLes films sur le thème ovni et extraterrestresJeu 13 Sep 2018, 21:21Stéphane TPrésentation *Jeu 13 Sep 2018, 21:10TikoPrésentationJeu 13 Sep 2018, 21:06Tikolumières rouges oranges très vives (22/04/2017-21h32 à 21h47)Jeu 13 Sep 2018, 00:54moimoiLes russes présentent leur missile MHD.Mer 12 Sep 2018, 22:40Nanou TiBonjour depuis l'Angleterre! My introductionMar 11 Sep 2018, 23:26Polyèdre57Preuve ovni sur internetMar 11 Sep 2018, 22:16Polyèdre57Le nouveau Directeur du GeipanMar 11 Sep 2018, 12:02Polyèdre57DirigeablesMar 11 Sep 2018, 06:43Yvon CédricLumière étrange Dim 09 Sep 2018, 23:40Polyèdre57Les E.T. et la situation en Syrie.Dim 09 Sep 2018, 12:57Polyèdre57Réponse et preuve Dim 09 Sep 2018, 10:57fabrizio73OBSERVATION OVNIVen 07 Sep 2018, 23:36LorelineOvni-Languedoc le 7/09 Conférence de Franck Maurin : Les aspects les plus dangereux de l'ufologieVen 07 Sep 2018, 12:26Polyèdre57 L’Europe se lance dans le projet de station spatiale LunaireVen 07 Sep 2018, 00:01StarfullLa stratégie des ovnisJeu 06 Sep 2018, 23:51StarfullBonjour, je me présente.Jeu 06 Sep 2018, 23:17Loreline"Pourquoi les soucoupes volantes n'existent pas ?" de Gérald Bronner Mer 05 Sep 2018, 18:08Polyèdre57L'anti-gravitation selon Claude POHERMer 05 Sep 2018, 13:54Yvon CédricContrôle local de la gravitationMer 05 Sep 2018, 13:44Yvon Cédric Découverte de douze nouvelles lunes pour Jupiter, dont une qui tourne "à contre sens" !Mer 05 Sep 2018, 12:45Yvon CédricÉtonnant non ? de la glace d'eau sur la Lune !Lun 03 Sep 2018, 10:01martinQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesDim 02 Sep 2018, 10:05Polyèdre57Le mystère des cas revisités du GeipanSam 01 Sep 2018, 20:22Nanou Ti Sommes-nous (vraiment) seuls dans l'univers Sam 01 Sep 2018, 19:03LorelineL'affaire HaravilliersSam 01 Sep 2018, 15:08Polyèdre57 M.A.J : JT Ovni en France- Août * ODH Tv. Ovni/Oani dans l'histoire Tv 2018Sam 01 Sep 2018, 01:03Loreline
Menu du Site










Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12796
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovnis-ufo.org/

Ovnis Ufologie et religion: les ovnis une croyance?

le Jeu 03 Déc 2009, 18:32
Ufologie et religion: les ovnis une croyance?

Les Ovnis constitueraient-ils une nouvelle forme de religion? Voici une question qui revient assez souvent de nos jours. Cela a pour conséquence d'assimiler les passionnés d'ufologie à des croyants ou de "simples d'esprit". Réduire l'ufologie à un mouvement sectaire basé sur une simple croyance montre une méconnaissance certaine de la réalité. Peut-on sincèrement affirmer que l'explication ou l'existence des OVNIS résultent de la simple croyance? Qu'il n'y aurait pas de faits historiques irréfutables?


Ce logo très populaire dont la traduction est "je veux y croire" est souvent responsable de l'assimilation des ovnis à une forme de croyance

"La croyance est le fait de tenir quelque chose pour vrai, et ceci indépendamment des preuves éventuelles de son existence, réalité, ou possibilité. Par métonymie, le terme désigne aussi l'objet de cette croyance. Le concept philosophique de croyance fait partie de la théorie de la connaissance. Les croyances (religion ou autres) sont aussi un objet d'étude de l'anthropologie culturelle. On associe quelquefois ce terme à celui de superstition.Pour désigner une croyance erronée, on parle quelquefois de mythe."

D'une part, il y a un certain nombre de faits irréfutables et de constats logiques et rationnels. Il ne s'agit pas d'une croyance. La différence avec la religion c'est que le phénomène est prouvé (détection radar).  A partir du moment ou un pilote voit un engin manufacturé, piloté par une intelligence qui réalise des performances extraordinaires et qui est détecté sur son radar on ne peut arriver qu'a la conclusion qu'il s'agit d'un objet matériel sans pour cela faire appel à des croyances.

D'autre part, on trouve également ce genre de déclaration: "Dieu et les ovnis c'est la même chose chacun est libre d'y croire" Ceux qui sont à l'origine de celle-ci n'imaginent peut être pas qu'ils viennent de mettre le doigt sur un point extrêmement sensible. En effet, il se pourrait que le phénomène ovni soit à l'origine des croyances en des "dieux venus du ciel". Certains éléments montrent en effet que les observations d'ovnis étaient courantes dans l'antiquité. Il se peut donc, même si c'est une hypothèse qui demande investigation, que des manifestations d'ovnis soient à l'origine de certaines religions et légendes. Pour les hommes de l'époque, tout phénomène céleste était associé à des manifestations de dieux ou d'êtres surnaturels. Par exemple en Afrique,  les phénomènes lumineux et les rencontres avec des entités sont attribués aux djinns. Il se peut donc que dans les textes sacrés nous ayons affaire à des témoignages sous une autre forme. Un dossier est consacré sur le site à ce sujet délicat mais au combien passionnant cliquez ici svp

« Il n'y a pas, il n'y a jamais eu la science d'une part, et les mythes de l'autre. La part de savoir pertinent, dans un mythe donné, une tradition millénaire, une pensée sauvage, est probablement aussi grande que la part de mythologie qu'enveloppe avec elle une science donnée. Nous en savons quelque chose, nous autres Occidentaux, gorgés de science depuis des millénaires, et encombrés de toutes parts des farces et attrapes glissées sous ce vocable. » (Michel Serres, in La Traduction, p. 258 2)

Voici un extrait de l'émission la plus indigne et scandaleuse de l'histoire sur le phénomène pour illustrer la mentalité actuelle:


L'émission l'objet du scandale sur Fr2

Croyances et jugements de valeur en Ufologie

La croyance se manifeste tout d'abord dans les expressions du type: "j’y crois, j’y crois pas" qui n’ont d'ailleurs strictement aucun intérêt. Basons-nous s’il vous plaît sur des faits, des éléments de preuve et non sur des croyances. Il faut que votre opinion soit justifiée et logique. Il est complètement immoral de dire "les ovnis sont des inventions et les témoins des fous crédules" en se basant sur la norme de la société et non sur une réflexion personnelle sur le sujet. "Croire est le contraire de savoir. Si je crois, je ne sais pas. Si je sais, je ne crois pas".  Cela renforce l'idée que si l'on pense que les ovnis sont réel on doit forcément être dans une forme de croyance. Or il n'en est rien on peut affirmer sa conviction de l'existence des ovnis sans croire. Il y a bien un phénomène. Il ne s'agit donc pas de croire puisque le phénomène est là, bien réel. On constate mais on ne croit pas. Donc il faut faire trés attention dans les formulations et dans la façon de présenter les choses.

Les gens crédules

Bien sûr il ne faut pas le nier certaines personnes croient au lieu de constater. Leur avis ne vient pas forcément d'un réflexion et investigation personnelle. De ce fait ils sont susceptibles de croire tout et n'importe quoi dans ce domaine. Dans le milieu ufologique on les appels les Believers ou soucoupistes. Ils sont à l'origine et victimes des pires dérives dont les sectes et la diffusion des canulars. Il faut bien évidement se garder de penser que tous les témoins et spécialistes sont dans cette logique de croyance. Vous pouvez le constater ici dans cet autre article du site

Des sondages sur les "croyances"

Voici un sondage SOFRES de 1993, qui montre bien que les ETs se trouvent en toute fin de liste des "croyances des français" :


Sondage SOFRES 1993 - Croyances

En revanche, les Français restent ouverts à la possibilité que ce phénomène soit réel, à condition que la "Science" en admette un jour la réalité :


Sondage SOFRES 1993 - Croyances

http://adelmon.free.fr/Preuve.html

Pourquoi croyons-nous tant que les autres croient ?



Article de Pierre Lagrange, paru dans la revue BIFROST, n°19, juillet 2000

On entend dire souvent que l'ufologie est une pseudoscience, que l'ovni est une forme de croyance, d'irrationnel. A l'examen, les arguments des “ sceptiques ” sont au moins aussi faibles que ceux qu'ils attribuent aux naïfs. Ils réservent en effet aux soucoupes des arguments qu'ils n'utilisent pas pour les faits scientifiques “ normaux ”. Finalement, ce sont eux les naïfs. Ils veulent passer pour des gens sérieux qui ne croient pas aux ovnis. Mais ils croient dur comme fer qu'il existe des naïfs qui croient aux ovnis. S'il y a bien une bizarrerie, c'est celle-là. Et les sceptiques demandent souvent au sociologue d'expliquer ces croyances et leurs raisons profondes. Mais s'il y a une chose que la sociologie nous enseigne depuis peu, c'est de ne pas croire en la croyance. Je m'explique : l'hypothèse selon laquelle les témoins et les passionnés d'ovnis ne se comportent pas comme des esprits rationnels, l'hypothèse selon laquelle il y aurait une profonde différence entre ceux qui examinent les faits sans se laisser influencer par leurs croyances et ceux qui sont incapables d'une telle maîtrise épistémologique et méthodologique, l'hypothèse selon laquelle les témoins et les amateurs de soucoupes sont des naïfs à l'esprit influençable, cette hypothèse, pour séduisante qu'elle puisse paraître au premier abord, ne fournit pas, finalement, une explication très performante.

Tout d'abord, parce que, comme le faisait remarquer Isabelle Stengers : le chercheur qui procède ainsi “ utilise alors le type de technique rhétorique par rapport à laquelle la science est censée se démarquer: utiliser le pouvoir des mots pour occulter une difficulté, pour faire taire un problème ”[13] Ensuite, parce que des études toujours plus nombreuses en histoire et en sociologie des sciences, malheureusement inconnues en dehors de quelques cercles de spécialistes, permettent d'établir qu'il n'y a pas d'un côté des gens sérieux et de l'autre des naïfs, qu'il n'y a pas d'un côté du savoir et de l'autre de la croyance. Il n'y a pas de différences profondes entre la pensée des scientifiques et celle des amateurs de soucoupes ou de paranormal. Ce résultat, qui a des implications importantes en sociologie, a aussi des implications pratiques sur la façon dont on traite les énoncés dans le cadre des débats et notamment la différence de traitement que l'on réserve aux amateurs d'ovnis par rapport aux scientifiques qui étudient la vie extraterrestre.

En fin de compte, répétons-le, la seule bizarrerie c'est l'idée que les autres croient. Parler de naïfs à propos des ufologues ou des témoins d'ovnis revient à entériner un modèle aujourd'hui largement battu en brèche de la culture scientifique selon lequel le public n'est bon qu'à apprendre, de gré ou de force, et non à discuter la connaissance scientifique. Pendant deux siècles au moins on a envisagé que le savoir allait du haut vers le bas, des savants vers le peuple. Le peuple devait apprendre. Lorsque des énigmes comme le magnétisme animal, les phénomènes spirites ou les soucoupes volantes se produisaient, on invoquait l'irrationalité, on nommait éventuellement une commission scientifique dont les conclusions étaient invariablement les mêmes : il n'y a rien et ça ne fait nullement avancer la science d'étudier de tels phénomènes.

Les savants ont du public et de son prétendu “ émerveillement face aux soucoupes ” des idées très naïves, au moins autant que celles qu'ils attribuent à ce public sur les soucoupes. Aujourd'hui d'autres modèles que celui de la science savante et de la nécessité de sa vulgarisation pour contrer le “ besoin de merveilleux ” d'un public naïf ont apparu[14]. Aujourd'hui le savoir est négocié et non plus seulement ingurgité de gré ou de force. Aujourd'hui on ne peut plus se contenter de séparer la connaissance et la croyance, la science et la superstition. Les ethnopharmacologues étudient les remèdes des chamans, l'hypnose n'est plus une science occulte et l'on commence (oh, encore si peu !) à écouter les malades sur leur lit d’hôpital. Quand un non-savant s'exprime, on commence à envisager de l'écouter et on l'invite, parfois, à la table des négociations (ce n'est pas toujours de gaieté de cœur et il faut se battre pour obtenir un tel droit de parole). Les soucoupes nous offrent une formidable opportunité de suivre comment cette négociation s'opère, comment certains négocient le droit à produire des faits et de la connaissance face à des experts qui ne peuvent plus se contenter d'échappatoires en invoquant le manque de culture scientifique ou la superstition. Ce qui s'est généralisé avec les Verts, Act Up ou le Généton, on le trouvait dès les années cinquante dans les clubs soucoupistes : cette volonté de la part d'amateurs de discuter les contenus des savoirs scientifiques. “ Nous avons un problème ; nous voulons qu'il soit pris au sérieux et nous ne voulons pas être exclus du débat à si peu de frais ”, clament tous ces acteurs. Or, si l'on accepte que les savoirs sont discutables et négociables, il faut renverser le sens de la critique : c'est le savant dont les idées doivent être discutées. La question n'est plus : pourquoi voit-on des soucoupes ? Mais bien : pourquoi les scientifiques n'en voient-ils pas ?

“ La soucoupe n'est pas un fait scientifique mais un fait de croyance ”

Si les amateurs voient des choses que les scientifiques ne voient pas, on suppose que c'est parce qu'ils ont à la fois quelque chose en moins par rapport à ces scientifiques (la méthode) et quelque chose en plus (la pensée magique, le besoin de merveilleux). Un fossé infranchissable est censé courir entre l'esprit rationnel des scientifiques et l'esprit irrationnel des témoins. Bref, on est en droit de se demander si les ovnis ne mériteraient pas moins une étude scientifique qu’une étude sociologique. Les amateurs d'ovnis sont ici victimes du discours classique sur les pseudosciences. Il y aurait deux formes de pensée radicalement différentes. D'un côté, la pensée droite de la science, de l'autre le chemin tortueux de l'irrationnel[10]. D'un côté le scientifique observant la nature sans préjugés, de l'autre l'amateur de soucoupes qui en voit partout au mépris des faits. Mais il n'y a pas plus d'irrationnel que de pensée magique ou de superstitions. Les anthropologues et les sociologues auxquels on demande toujours d'expliquer pourquoi il y a tant de différences entre les esprits rationnels et les esprits irrationnels, entre les scientifiques et les “ para-scientifiques ”, ne peuvent que répondre qu'ils ne comprennent pas ce que ce partage recouvre.



Les pseudosciences n'existent pas. L'irrationnel est une invention. Seul existe un discours dénonciateur qui se cache sous les apparences du diagnostic sociologique ou psychologique et utilise des termes aussi opaques que “ pensée magique ”, “ croyance ” etc. Pour qu'il y ait des parasciences, il faudrait qu'il y ait des sciences telles qu'on en décrit dans les livres d'épistémologie et les dictionnaires rationalistes. Des sciences dures, rationnelles, insensibles aux modes et aux tendances de la société, à la pensée droite et sans bavure. Or ces sciences, c'est désormais certain, n'existent pas. Ou, pour être plus clair, disons qu'il existe des pratiques scientifiques mais pas de pensée scientifique. Qu'il existe des réseaux scientifiques mais pas de raison scientifique. Le danger des parasciences s'évanouit donc avec elles. Mais comment peut-on nier l'existence de la parapsychologie, de l'ufologie, de la voyance, etc. ? Il n'est pas question de nier l'existence de disciplines, de discours, de pratiques ; seulement de nier qu'il existe une forme de pensée spécifique aux parasciences. Les parasciences ne sont pas des pseudosciences, elles ne renvoient pas à un tiers monde de la pensée. Il s'agit de nier leur caractère irrationnel et une bonne part du danger qu'on leur attribue lorsqu'on les assimile à des virus intellectuels qui contamineraient l'esprit du public. L'irrationnel est le millénarisme de l'Occidental élevé dans la croyance aux sciences. L'irrationnel, les parasciences ont été inventées par les rationalistes pour nous faire peur, tels l'ogre ou le loup des contes. Quand l'homme occidental refuse d'aller dormir et veut inventer des portions de la réalité sans en référer directement aux porte-parole de la connaissance scientifique, un peu à la façon des amateurs d'art qui jouent du pinceau le week-end, les porte-parole de la culture savante inventent des dangers venus du fond de l'esprit humain comme les cinéastes inventent des invasions martiennes.

"Sous l'emprise de leurs croyances, les gens ne savent pas reconnaître les ballons-sondes et Vénus ”

D'après certains "esprits forts", les gens seraient incapables de reconnaître la Lune, un ballon-sonde, Vénus, voire des avions. L'astrophysicien André Brahic résume une opinion répandue lorsqu'il affirme que “ si l'on en croit certains rapports, tout se passe comme si les extraterrestres ne se montraient qu'à ceux qui n'ont aucune culture scientifique. ” C'est totalement faux. Proposons à André Brahic l'expérience suivante : demander à des personnes prises au hasard de dessiner un ballon-sonde, la lune, Vénus etc, ou de les reconnaître sur photo. Résultat : très peu de gens se trompent. Ils ne savent pas forcément tous dessiner mais ils savent tous à quoi ressemblent ces objets. Ce qu'ils ne peuvent parfois pas reconnaître, et qui est à l'origine des observations de pseudo-ovnis, ce sont ces mêmes objets dans des conditions d'observation directe. En effet, le problème n'est pas l'incapacité des gens à reconnaître ces objets ou leur ignorance dans le domaine technologique et scientifique, mais bien qu'ils ne connaissent — comme nous tous, à quelques exceptions près — ces objets que par les livres ou la télévision et que ces objets se présentent très différemment selon qu'on les voit dans un livre ou qu'on les observe dans le ciel.

Lorsqu'on ne nous l’a pas appris, il n'y a absolument aucun moyen de faire le lien entre un objet vu et le même objet lu. C'est même le contraire qui serait étonnant. Non seulement le même phénomène se présente sous des aspects complètement différents mais en plus les conditions de perception ne sont absolument pas identiques. Lire un article illustré sur les satellites chez soi, confortablement installé, et observer un phénomène céleste auquel on n’est pas préparé dans un lieu étranger sont deux choses bien distinctes. Il suffit de décrire le travail nécessaire à un astronome amateur pour apprendre à se repérer dans le ciel, les outils qu'il est obligé d'utiliser pour ne pas être perdu face à la voûte céleste, pour comprendre que lorsqu'on n'a pas ces outils on est facilement ébloui. Les astronomes amateurs observent dans des conditions tout à fait particulières, après s'être préparés, aidés par des outils qui cadrent leurs perceptions. Quant aux astronomes professionnels, ils n'observent pas le ciel mais des traces transmises par des instruments.

Bref, il n'y a pas besoin de psychologie pour comprendre que les gens confondent parfois la Lune avec une soucoupe. Il suffit simplement de comprendre comment leur culture scientifique a été construite. Or, de nos jours, la culture scientifique est une culture livresque qui n'est pas censée aider à construire une position d'observateur.

En définitive, ce qui apparaît comme aberrant n'est pas la prétendue inculture scientifique des témoins d'ovnis mais, plutôt, cette absence de réflexion de la part des sceptiques qui voient de l'irrationnel là où il n'y a rien d’autre que la conséquence de la manière dont la culture scientifique est produite et diffusée. Les gens ne sont pas ignares, ils sont au contraire sur cultivés. Par contre, la culture scientifique ne prévoit pas les situations où l'on pourrait être amené à voir, ailleurs que dans des livres ou sur un écran, ces objets produits par la science et la technique.

Il apparaît donc qu’il n’y a pas lieu d’opposer la croyance des témoins au savoir des scientifiques. Il n'y a qu'une opposition entre des objets théoriques et des objets perçus, entre des personnes qui ont les moyens de relier les deux catégories et d'autres qui n'ont pas ces moyens. Il s'agit d'une différence d'éducation scientifique tout à fait locale, en aucun cas d'une divergence de pensée ou de mentalité.

http://greguti.free.fr/ovni/lagrange-bifrost.htm

Le phénomène ovni une hallucination, une invention?

C'est l'argument des socio psychologues sceptiques pour dénigrer le phénomène. Ils tentent de nous faire croire que l'intérêt pour ce sujet résulte d'avantage d'un besoin de se rassurer en sachant que nous ne sommes pas seuls. En outre ils affirment que les témoins seraient victimes de simples hallucinations. Il y a quelque chose qui ne va pas dans cette théorie. On suppose en s'appuyant sur celle-ci que l'ensemble du dossier ovni est explicable par des hallucinations collectives et un besoin de rêver. Cela ne serait qu'une invention, une construction volontaire de notre esprit. Bien sûr que l'existence d'une vie extraterrestre passionne et fait rêver les gens mais de la à soutenir cette théorie, il ne faut pas exagérer et aller trop loin. Nous sommes dans la fameuse hypothèse socio psy. Qui est au passage l'explication la plus irréaliste et sans intérêt qui existe.



L'Hypothèse Psycho-Sociologique (HPS)

Rappel de l'hypothèse HPS

Si l’on tient compte des faits suivants :

    * Faiblesse du témoignage humain : erreurs, canulars (mercantiles parfois)
    * L’antériorité de la SF par rapport à la 1ère observation de Kenneth Arnold (1947)
    * L’existence des autres phénomènes paranormaux (l’homme est enclin à fabuler : fées, lutin, yéti, soucoupes)
    * Les observations d’ET ressemblent à celles d’autres créatures mythiques, transposées dans un contexte moderne, et influencées par la SF ambiante

Et que l’on applique le principe du « rasoir d’Ockham » (principe de parcimonie),

Alors certains universitaires et ufologues concluent que les ovnis n'ont aucune réalité matérielle, mais sont uniquement des inventions inconscientes faites par le cerveau des témoins, qui seraient profondément influencés, sans s'en douter, par tout le contexte ambiant, favorable au paranormal. En fait, pour les tenants de cette hypothèse, les ovnis sont un Mythe, le 1er et le plus grand des mythes contemporains. Un mythe très récent, et encore en train de se construire sous nos yeux, ce qui constitue pour eux un cas béni et inespéré, car ils peuvent pour la première fois étudier un Mythe dès son origine. Par dérision, les tenants de l'HPS ont appelé les ufologues de la première génération (années 50, 60) qui croient à une réalité matérielle des ovnis, les ufologues "tôles et boulons" ... Eux même se sont nommés les "nouveaux ufologues", histoire de bien montrer que les autres étaient des "anciens" ufologues, donc, dépassés.

Historiquement ce mouvement est né à la fin des années 70, suite à un livre de Michel Monnerie "Et si les ovnis n'existaient pas". Ses deux héros  les plus connus et les plus actifs furent ensuite les sociologues Pierre Lagrange, et Bertrand Meheust.

Réfutation de l'HPS

Ce sont justement Bertrand Meheust et Pierre Lagrange qui viennent coup sur coup (en 2000), et avec un certain courage, de reconnaitre leur erreur, et de condamner le caractère réductionniste de cette thèse. C'est à dire de réfuter qu'elle puisse expliquer toutes les observations recensées.
Quelle meilleure preuve pouvait on attendre !

Bertrand Meheust d'abord, dans son livre "Retour sur la vague Belge" explique longuement ce qui parait évident à tout esprit rationnel et ouvert : Cette vague exceptionnelle d'observations d'ovnis triangulaires en 1989/1990 ne peut pas être due uniquement à des hallucinations, des canulars, ou à l'influence du "Mythe Ovni" et de la Science Fiction sur les témoins. Difficile d'être plus clair.

Pierre Lagrange ensuite, qui, dans deux articles magistraux parus dans des revues ufolgiques, "tord le cou" à quelques idées reçues et remet en cause l'approche sociopsychologique réductionniste appliquée au phénomène ovni.

Voici les références des 2 articles :  
Ces réfutations, qui plus est venant de "repentis" (ex partisans de l'HPS), sont claires, denses, argumentées et imparables.

Je me contenterai d'y ajouter modestement quelques réflexions personnelles :

    * On trouvera dans la rubrique "Débats" de ce site, un intéressant exemple des excès que peuvent s'autoriser les partisans de cette hypothèse, en lisant mes échanges épistolaires avec Jean-Michel Abrassart, étudiant en Maitrise Socio-Psy, et autoproclamé grand pourfendeur des croyancespro-ovnis. Je vous laisse juge.

    * l'HPS a selon moi bien du mal à expliquer la notion de "vagues" d'observations d'ovnis. Si tout cela n'est qu'illusion imprimée dans le cerveau faibles des témoins par le contexte socio-culturel imprégné du mythe SF (ouf !), pourquoi y a t'il certaines années 10 fois plus d'observations ? Logiquement on devrait observer une valeur moyenne, ou à la rigueur des tendances lentes, et non pas des pics !

    * Enfin, et surtout, une théorie, même si elle est séduisante, est tout simplement fausse si elle est en contradiction avec les observations. Or l'HPS nie la réalité physique de l'intégralité des cas - même les plus solides - en se réfugiant derrière les "debunkers". Voilà qui est hâtif et fort peu scientifique : n'en déplaise aux sceptiques, il existe depuis 1947 un nombre croissant de cas avérés et inexplicables. Même le rapport Condon en a recensé 701. Cela fait encore 700 de trop pour accepter l'HPS. Alors qu'y a-t-il derrière ces cas solides ? Des avions secrets américains ? Des phénomènes aériens mystérieux ? Des engins extraterrestres ? A ce stade peu importe : le témoin a bien vu quelque chose de réel et l'a relaté fidèlement!

http://adelmon.free.fr/Contre_hps.html

Hypothèse extraterrestre et religion

"L'impossibilité où je suis de prouver que Dieu n'est pas me découvre son existence "(La Bruyère) "La foi est une grande chose, mais on peut douter qu'elle vous donne une éducation" (Mark Twain)

L'HET étant l'une des hypothèses d'explication des cas d'ovnis restés inexpliqués, elle pose la question de la remise en cause de religion. Telle ou telle religion est-elle compatible avec la possibilité d'une vie extraterrestre intelligente ?



Les théogonies, qu'elles soient chrétienne, juive, musulmane, taoïste, hindoue, bouddhiste ou autre Zohar mais nous pouvons étendre le cadre au chamanisme, toutes professent la pluralité des mondes habités, même si la religion catholique s'interroge sur la "docte ignorance" ou la rédemption des peuples des autres mondes. Plusieurs religions ou institutions religieuses n'ont pas de difficultés théologiques avec la notion que des êtres extraterrestres ont visité ou pourraient visiter la terre. Certaines religions ou croyances rares ou anciennes sont basées sur la notion d'une intervention extraterrestre, ou d'une aide, qui aurait débuté, encouragé ou causé le développement de l'humanité.

Christianisme

En face de certains phénomènes qui demeurent jusqu'ici inexplicables, l'Eglise qui ne veut pas prendre l'inconnu pour le connu, a adopté l'attitude prudente de l'expectative.

On désigne sous ce nom les anages déchus qui, selon Henoch, se virent contraints de vivre sur des astres errants, à l'issue du Grand Combat céleste. De son côté, Anna Katharina Emmerich, célèbre mystique, visionnaire et stigmatisée de Dülmen (1774-1824) écrivait :

    J'ai vu souvent, dès mon enfance et à un âge plus avancé, que 3 chœurs d'anges, qui étaient plus élevés que les archanges, tombèrent tout entiers, mais que tous ne furent pas précipités en enfer. Ce sont les esprits habitant les planètes qui viennent sur la terre pour égarer les hommes. Au dernier jour ils doivent être jugés et condamnés...

Certains ont cru devoir en conclure que les anges en question n'étaient autres que les conducteurs d'objets volants non identifiés doués d'intentions néfastes à l'égard des humains. D'autres ont dit le contraire. Cependant, l'apparition de Bay-Side (New York, 13 avril 1974) tendrait à confirmer les propos de Katharina Emmerich :

    C'est Satan qui envoie ces véhicules devant vos yeux. Leur but est de vous embrouiller. Ces objets qui volent dans l'espace de votre terre viennent de l'enfer. Ils ne sont que les faux miracles de notre époque. Ils ne sont pas inventés par l'imagination de l'homme ; ils sont présents dans votre atmosphère et leur présence se fera plus dominante... Sachez maintenant qu'ils sont l'effet d'une illusion, une tromperie pour les hommes.

Une autre espèce intelligente

Plutarque lui-même écrivit une théorie complète sur la nature d'être non humains, compatible avec la religion. Selon A. H. Clough :

    Il trouve absurde qu'il n'y ait pas de milieu entre les deux extrêmes : un immortel et un mortel; qu'il ne peut y avoir dans la nature un si grand manque, sans une sorte de vie intermédiaire tenant des deux. C'est pourquoi, comme nous trouvons la liaison entre l'âme et le corps faite par l'esprit des animaux, ainsi, entre la divinité et l'humanité, il y a cette race de démons.

Christianisme

L'idée de l'homme centre de l'Univers est en fait purement terrestre. Comme le dit Saint-Thomas, le créé ne saurait poser des limites de l'incréé.

Saint-Augustin parle d'être qui connaissent certaines vérités, soit parce que leurs sens sont plus vifs et plus subtils, soit parce que corps eux-mêmes sont plus subtils [Commentaire de la Genèse, livre II, chapitre 17].

La Genèse elle-même, indique que les géants, dont les crimes sont à l'origine du déluge, sont en tous points très supérieurs aux autres hommes, étant nés du commerce des fils de Dieu avec les filles des hommes.

Tertullien, quant à lui, les considère comme des incubes, des anges corporels qui se laissèrent glisser dans le péché de luxure avec les femmes.

Diverses événements liés au monde chrétien ont reçu des interprétations ufologiques (et vice versa), telles que les rencontres de Bernadette Soubirous ou de Fatima.

Une réflexion plus récente sur le sujet est celle du prête italien Corrado Balducci.

Judaïsme

Les créatures appelée "sylphes" sont-elles des anges ? Non, parce qu'elles sont mortelles. Le livre de Montfaucon de Villars, intitulé Entretiens sur les sciences secrètes, fait remarquer :

    Les hébreux avaient coutume d'appeler ces créatures qui sont entre les anges et les hommes, Sadaim, et les Grecs, intervertissant les lettres et n'ajoutant qu'une syllabe, les appelaient Daimonas. Les anciens philosophes tenaient ces démons pour être d'une Race aérienne, qui régissait les Elements, mortels, engendrant, et inconnus dans le siècle de ceux qui rarement cherchent la Vérité dans son ancienne demeure, c'est-à-dire dans la Cabale et dans la Théologie des Hebreux qui possèdent l'art spécial d'être en communion avec ce Peuple aérien et de converser avec tous ces Habitants de l'Air.

Références :

    * "Theology of Saucers", Time magazine, 18 août 1952
    * Dictionnaire du Diable de Roland Villeneuve
    * Assemblée Nationale, Rapport fait au nom de la commission d'enquête sur les sectes, Rapport n° 2468, La Documentation Française, 1996, collection documents d’information de l’Assemblée Nationale — 2nd rapport sur les sectes, 10 ans après celui de Alain Vivien.

http://rr0.org/

Le phénomène Ovni et la Foi Chrétienne

Face à la réalité extraterrestre, la position du chrétien est nette, quoique opposée selon les individus : soit il s’agit d’un conte de bonnes femmes, soit il s’agit du Diable. L’argument récurrent est que la Bible, dans le récit de la Création, n’a nulle part mentionné que Dieu a créé la vie hors de la Terre. En outre, du moment que l’homme a été créé à l’image de Dieu, on ne peut imaginer qu’il existe, hormis les esprits, des êtres dotés d’intelligence et palpables, du reste, qui ne soient pas humains. Par conséquent, le phénomène ovni, c’est de la légende urbaine ou, pire, une invention démoniaque dans la vue de détourner de la foi les gens les plus crédules ou les moins avertis.

A. Confrontation de l’argumentation du chrétien face aux cinq hypothèses ovni les plus en vogue

1. Les extraterrestres, des descendants de Mu ou de l’Atlantide

Cette hypothèse veut que les constructeurs d’ovnis soient des humains d’origine qui ont quitté la planète voilà déjà des milliers d’années, suite à un cataclysme de taille. Il est évident que ces humains d’origine désormais extraterrestres disposaient, déjà à l’époque, d’une technologie fort avancée. Ils auraient habité Mu et/ou l’Atlantide, deux continents d’existence conjecturale qui auraient sombré dans les flots.

Les extraterrestres étant des hommes d’origine, attendu que l’homme est créé à l’image de Dieu, la chose ne pose pas problème. En effet, la Bible n’a jamais avancé que l’homme n’est pas capable de vivre hors de la Terre, ce qui aurait bien pu se passer dans des temps anciens[1].

Toutefois, il est un point qui trouble quelque peu : lorsque le Seigneur demande à l’homme de dominer la Terre, en ce compris les plantes et les animaux, faut-il imaginer qu’il lui est, en outre, loisible de conquérir hors de la Terre ? La plupart des chrétiens estiment qu’il convient de répondre à cette question par la négative. Ce serait en effet défier l’autorité divine que de vouloir s’aventurer dans les cieux. Ils prennent pour exemple de l’expérience de la Tour de Babel, évocatrice à plus d’un titre.

Quant à nous, nous pensons que les auteurs de la Genèse, tout inspirés par Dieu qu’ils étaient, n’avaient pas imaginé la possibilité que l’être humain pouvait un jour s’aventurer dans l’espace sidéral, réalité déjà tangible de nos jours, quoique de manière embryonnaire. Raison pour laquelle ce détail a été omis de la Bible. Ainsi, à notre sens, vivre sur un autre astre est compatible avec le message biblique, le livre sacré n’ayant pas formellement interdit une telle entreprise.

2. Les extraterrestres, hommes du futur

D’un futur assez éloigné les extraterrestres seraient les hommes. L’évolution des espèces oblige, leur morphologie est différente de la nôtre, bien que nous partagions la même origine humaine. Ces hommes évolués auraient autant maîtrisé les voyages temporels que les incursions interplanétaires.

Du moment que, aux dires de cette hypothèse, les extraterrestres partagent la même origine que celle de l’homo sapiens, notre avis quant à ce rejoint exactement la conjecture sus-examinée. Bibliquement, elle n’est point aberrante…

3. Les extraterrestres, purs esprits

Les extraterrestres seraient des êtres spirituels, animés de bonnes ou de mauvaises intentions en notre endroit, qui ont la faculté de se matérialiser en empruntant un corps physique. Ils sont psychiquement plus avancés que l’espèce humaine.

Un certain nombre de chrétiens assez ouverts ne nient pas cette hypothèse. Lesdits chrétiens ont cependant la drôle d’habitude d’assimiler les extraterrestres purs esprits à des démons. Ils soutiennent cela en se basant sur le raisonnement suivant : comme les extraterrestres font croire aux gens qu’il y a d’autres mondes habités, chose – disent-ils – incompatibles avec la Bible qui ne vise que la Terre comme seul lieu dans le vaste Univers pouvant abriter la vie, ces extraterrestres ont un désir de leurre du fait qu’ils font gober à qui veut bien les suivre un message non scripturaire.

Une autre partie, non négligeable celle-là, celle des chrétiens du dimanche, ne daigne même pas y réfléchir : comme la chose les dépasse, c’est des fables à raconter aux nourrissons en mal de sommeil.

Nous pensons quant à nous ceci : le monde spirituel n’ayant que faire des contraintes physiques, il est toujours possible de rencontrer des esprits même sur un astre dit mort, selon nos critères matériels. De plus, comme nous l’avons dit supra, la pluralité des mondes habités n’est pas contraire au récit biblique en général et la Genèse en particulier. Enfin, vouloir assimiler nécessairement les extraterrestres purs esprits à des forces négatives est quelque peu excessif. C’est que des faits relatés dans la Bible, faits de caractère divin, s'identifient à une réalité spirituelle, mais aussi… à une manifestation du phénomène ovni ! Le livre d’Ézéchiel au Chapitre premier et l’enlèvement du prophète Élie sont des exemples criants (hurlants même…). L’Église catholique, par ailleurs, considère les apparitions de Fatima comme des messages extrêmement utiles aux chrétiens. Or ces apparitions ont souvent été accompagnées de phénomènes insolites du style ovni…

Ainsi, nous déclarons que si les extraterrestres sont de purs esprits, ils peuvent être animés de bonnes comme de mauvaises intentions. Ils ne sont pas forcément démoniaques, ce qui ne veut pas dire qu’ils sont forcément angéliques (« angéliques » au sens positif du terme).

4. Les extraterrestres, génies et forces de la nature

Les extraterrestres ne seraient extraterrestres que de nom, en fait, vu qu’il s’agirait des forces de la nature ou encore des génies, elfes et autres lutins plus ou moins féeriques. Il est des chrétiens qui soutiennent cette conjecture, mais avec une teinte de pessimisme. En effet, les génies et forces de la nature seraient, selon leur entendement, des démons précipités sur Terre lors du grand combat qui eut lieu dans les cieux. Lesdits démons affectionneraient des endroits précis de la planète. Ce raisonnement est établi simplement pour se refuser à croire à une vie hors de notre astre bleu, chose qui ne serait pas biblique…

Avec tout le respect que nous devons aux partisans d’une telle hypothèse, nous estimons qu’elle est la moins fondée de toutes les cinq :

- Au chrétien, nous dirons qu’il est dangereux d’assimiler à de la diablerie toutes entité ou force de la nature. En réalité, à notre sens, il s’avère difficile pour nous de connaître leurs intentions profondes. Certes, il est des génies et forces agressives et/ou exigeantes en contreparties lourdes. Il y en a cependant d’autres qui sont pacifiques et qui n’exigent que très peu de chose, voire rien du tout

- À ceux qui assimilent totalement à des extraterrestres les génies et forces de la nature, nous dirons qu’il s’agit là d’une vision très réductrice du phénomène qui n’explique qu’une infime partie des cas rencontrés. N’a-t-on jamais vu des génies et forces de la nature exécuter des prouesses extra-atmosphériques à bord de leurs engins sophistiqués ! Et que dire des structures et phénomènes lumineux d’aspect peu naturel rencontrés sur la Lune, voire sur Mars ? Sont-ce là œuvres des génies et forces de la nature terrestres ? Impossible, vu leur caractère sédentaire (génies de l’eau, forces de telle forêt, …)

5. Les extraterrestres, des êtres physiques, mais totalement différents de nous

Aux dires de cette hypothèse, les extraterrestres seraient des êtres avec qui nous ne partagerions aucune portion dès les origines. Historiquement, physiquement et spirituellement, ils s’éloignent de nous. Peu importe qu’ils résident dans d’autres galaxies, voire dans d’autres dimensions ; peu importe leurs intentions, une chose paraît certaine : les extraterrestres sont beaucoup plus évolués que nous.

Les chrétiens ne veulent pas entendre parler de ces conjectures qu’ils considèrent comme des élucubrations. Ils estiment que le seul être physique doué d’intelligence ne peut être que l’homme. Il est inimaginable, d’après eux, qu’un être non créé à l’image de Dieu fasse mieux bouger ses méninges que nous les nôtres. Du reste, la Bible est formelle : elle ne parle de créatures vivantes que sur notre globe bleu, pas ailleurs.

Critiquons cet argumentaire en deux volets :

- Le chrétien sombre, nous ne le répéterons jamais assez, dans un anthropocentrisme exaspérant. Il n’est pas écrit dans la Bible que nous sommes les seuls habitants de l’Univers

- Quant au fait de déclarer que l’homme pourrait être le seul être physique doté de raison, avouons qu’il y a pertinence dans cette affirmation. En effet, il est troublant de se demander si les extraterrestres sont réellement créés à l’image de Dieu. Au cas où cela serait vrai, alors la Bible en prend un sérieux coup ! Or les extraterrestres d’apparence physique existent bel et bien et ils sont plutôt ingénieux… Peut-on dire qu’ils résultent du fourneau divin, mais n’ont pas revêtu son image, à l’instar des bêtes ? C’est difficile à avaler : il est inconcevable qu’un être non créé à l’image de Dieu soit capable de fabriquer un ovni

Pour notre part, nous jugeons que les extraterrestres d’apparence physique, s’ils proviennent réellement d’autres astres, partagent une même origine spirituelle que nous. Ce serait des hommes sui generis, revêtus d’un autre corps[2]. Cette vue des choses, nous vous l’accordons, frôle le monde ésotérique. Elle a cependant le mérite de ne pas considérer la Bible, livre qui nous tient en respect, comme une fable creuse.

B. Remarques finales


- Que d’aucuns n’aillent pas penser que nous sommes athée endurci ou occultiste ténébreux ! Catholique de conviction, nous le restons. Nous réfléchissons un peu, c’est tout…

- Les hypothèses soulevées ne sont pas totalitaires : elles peuvent se compénétrer et n’expliquent pas, en globalité ou individuellement, la réalité du phénomène ovni dont la complexité décoiffe littéralement

[1] En effet, si nous admettons que notre civilisation a 6000 ans d’existence, le départ de la chronologie étant l’invention de l’écriture, nous pouvons supposer à juste titre que plusieurs civilisations de technologie égale ou supérieure à la nôtre se sont succédés, d’autant plus que l’apparition de l’homme sur Terre, aux dires des partisans de l’évolution des espèces, date de plus d’un million d’années.

[2] Point de vue personnel dont vous pouvez librement douter…

article du site: http://ktcarnet.afrikblog.com/archives/2006/07/23/2342869.html
http://www.astrosurf.com/

La théologie des soucoupes Time magazine

18 août 1952, p. 62

Si une soucoupe volante s'abattait sur terre un jour et dégorgeait un équipage de martiens aux yeux bulbeux, les théologiens chrétiens pourraient avoir à donner des explications rapides. La Bible ne mentionne pas l'existence de mondes habités autres que la Terre. La semaine dernière le père Francis J. Connell, C.Sc.R., doyen de l'Ecole de Théologie Sacrée de l'Université Catholique, a décidé que le temps était venu de résumer sa position d'église sur la question d'envahisseurs venus de l'espace. Il est bien pour les catholiques de savoir, a-t-il dit, que les principes de leur foi sont entièrement réconciliables avec mêmes les possibilités les plus étonnantes concernant la vie sur d'autres planètes... Les théologiens n'ont jamais osé limiter l'omnipotence de Dieu à la création du monde que nous connaissons.

Théologiquement parlant, il existe 4 classes principales dans lesquelles des habitants d'outre-espace pourraient tomber :

   1. ils pourraient avoir reçu, comme les terriens, une destinée supernaturelle de Dieu, pourraient même l'avoir perdue et avoir été redemptés ;
   2. Dieu pourrait les avoir créés avec un destinée naturelle mais éternelle, i.e., comme les enfants qui meurent non baptisés, ils pourraient vivre une vie de bonheur naturel après la mort, sans voir Dieu face à face;
   3. ils pourraient être des êtres rationnels qui auraient péché cotnre Dieu mais qui ne reçurent jamais la chance de regagner la grâce, comme les anges démoniaques de la Chute ; ou
   4. ils pourraient avoir reçu des dons supernaturels et les avoir gardés, menant à l'existence paradisiaque de Adam & Eve avant qu'ils mangent le fruit défendu.

Le père Connell ajouta un point practique : Si ces êtres rationnels supposés devaient posséder l'immortalité du corps que connurent en leur temps Adam & Eve, il serait fou pour nos pilotes de superjet ou de fusées d'essayer de les descendre. Ils seraient invincibles.

Monseigneur Balducci



Voici ce qu'il avait déclaré :

Balducci naît le 11 mai 1923 en Italie. Il devient théologien catholique romain, longtemps exorciste et expert en démonologie pour Archidiocèse de Rome. Il sert également pour la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples aux USA. Il écrit plusieurs livres sur les messages subliminaux dans la musique rock et metal, les possessions diaboliques et certaines théories sur l'existence d'extraterrestres.

"... ces êtres existent, cela ne peut plus être mis en doute !... Ces rencontres extraterrestres ne sont pas démoniaques, elles ne sont pas le fait de désordres psychologiques, elles ne sont pas des cas de possessions, mais elles méritent d'être étudiées soigneusement."" L' Église ne peut maintenant plus nier qu'il existe des ovni ". Il dit aussi pour résumé brièvement qu'il existe une multitude d'habitants dans l'Univers.

Considéré comme un expert mondial en la matière, Balducci apparaît souvent à la télévision italienne pour parler de satanisme et de religion.

 


Vidéo
Monseigneur Balducci  OVNI


Le 8 octobre 1995, il est interrogé sur la télévision nationale italienne par Bruno Mobrici :

Mobrici : Père Balducci, que répondriez-vous à tous ceux qui disent que les extraterrestres dont déjà parmi nous ?

Balducci : Nous ne pouvons plus penser... est-ce vrai, n'est-ce pas vrai, sont-ils vrais ou sont-ils des mensonges, si nous croyons, ou non ! Il y a déjà de nombreuses considerations qui font de l'existence de ces êtres une certitude. Nous ne pouvons pas douter. Même si nous disons que sur une centaine de ces phénomènes il y a seulement... même si nous disons qu'il y en avait 99 de faux et qu'il y en avait un est vrai, c'est celui-là qui indique que le phénomène existe. Par conséquent c'est le premier problème... ce n'en est plus un... cela n'empêche pas pour autant d'essayer d'être prudent... de douter... parce que... la prudence demande d'être prudent, mais pas de nier.

Mobrici : Quelles sont les conséquences pour la religion, la philosophie ?

Balducci : Il n'y a rien contre... il n'y a pas de conséquences négatives... tout est contemplated, regardez le Seigneur qui a tout révélé à nous, because of that we think very well, even in the human redemption, le Christ reste toujours le centre de l'Univers, mais dans l'Univers il y a... c'est un tout... ça n'est... pas seulement le monde, mais aussi les milliers d'étoiles, les milliers de galaxies, et il y a... je ne veux pas révéler de nombres, mais on peut sans aucun doute et rationnellement sur ce point... et nous entrons là dans la seconde question, comment expliquez-vous... l'existence d'autres mondes habités, habités de cette manière, et habités par qui ?

Regardons-nous... il y a un vieux diction qui remonte à des siècles qui dit :"Natura non facit saltus" euh... "La Nature ne saute pas" c'est-à-dire... non... il y a le royaume végétal, le royaume animal, le royaume humain... et le royaume angélique, les seules choses, 4 royaumes que nous connaissons. Trois sont naturels et nous pouvons les voir. Entre l'homme, l'être humain et l'ange, euh... il y a un grand fossé. C'est pourquoi, avec cet argument, qui est bien démontré par Saint Thomas, un des plus grands théologistes, il est probable, il est possible... plus que tout autre... qu'entre l'homme, qui a déjà un esprit en lui, mais un pauvre... il est incroyablement soumis à la matière, par exemple la nuit nous avons besoin de dormir, alors que l'âme n'en a pas besoin. Une petite maladie suffit... in short, it's stuck, and the angel which is only spirit, it's likely that there are other beings, who have a soul, that is less attached, less subordinated to the body and a soul of this kind can obviously accomplish progress that we, no matter how much we have progressed in this last decades, are not in the position to accomplish.

Balducci précisera qu'il parle en son nom seul, sur la base de ses propres recherches, et non celui du Vatican.

Il décède en septembre 2008.
http://www.rr0.org/personne/b/BalducciCorrado/index.html


_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum