Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Forum Les mystères des Ovnis - Ufologie et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Vu sur Youtube à PertuisAujourd'hui à 18:33Pierre.BLumières rouges oranges vives (mes photos).Aujourd'hui à 10:29Roland89(1994) Vidéo ovni centre d'essai de la base Nellis de l'US Air ForceHier à 13:44XPDavyLe Rover Persévérance et son hélicoptère.Hier à 13:21XPDavyNous ne vivrons pas sur Mars ni ailleursJeu 22 Juil 2021, 22:23XPDavySommes-nous seuls dans l'Univers ?Jeu 22 Juil 2021, 20:20martinPrésentation Jeu 22 Juil 2021, 19:02freethinkerAutour de la question : comment cultiver l'esprit critique ?Mer 21 Juil 2021, 20:12Jean-Marc WatArticles sur le sujet ovniMer 21 Juil 2021, 18:35martinBen, c'est encore moi...Mer 21 Juil 2021, 10:22Roland89Une initiative Européenne pour recueillir et analyser les OvnisMer 21 Juil 2021, 00:39jean-lucLUSA FAA près de 10.000 cas en accès libre (2014-2020)Dim 18 Juil 2021, 11:52Jean-Marc WatMon départDim 18 Juil 2021, 00:08LogikConcevoir une coprésence ?Sam 17 Juil 2021, 18:26TychoeBrahePANIQUE CHEZ LES PSEUDO SCEPTIQUESJeu 15 Juil 2021, 12:44freethinkerLa politique du forum : buts, remarques importantes et objectifsMer 14 Juil 2021, 21:32nicosJacques Vallée en live le 29 juinMer 14 Juil 2021, 14:21NOT-ALONEIls testaient la fiabilité des sites UFODim 11 Juil 2021, 22:38Sorensir2012: le 28/06 à 15h13 - Un phénomène ovni insolite - Rouen-Petit-Couronne - Seine-Maritime (dép.76)Dim 11 Juil 2021, 18:59Hector01Des traces de vie sur Encelade?Dim 11 Juil 2021, 09:53Julien.BLe voyage temporel est-il possible?Sam 10 Juil 2021, 20:52Hocine"LE TEMPS DES OVNIS" nouveau docu par Georges CombesVen 09 Juil 2021, 20:21udje5403 Déclaration de l'astronaute Bill NelsonVen 09 Juil 2021, 15:50LorelineInterdit d'interdire, une émission de Frédéric TaddeïJeu 08 Juil 2021, 10:54OVNI-LanguedocVidéo d ovni trouvé sur facebookMer 07 Juil 2021, 21:48Pascal_WesternOvnis et "extraterrestres" dans l'art antique (peintures, gravures et statuettes)Mer 07 Juil 2021, 19:48HocineRapport du Pentagone sur les ovnisSam 03 Juil 2021, 18:37Jab76Déclarations récentes d'officiels Américains sur les OvnisVen 02 Juil 2021, 13:34martinÉmission sur le rapport du PentagoneJeu 01 Juil 2021, 23:30Jab76Sondage : Quel est le cas le plus intrigantJeu 01 Juil 2021, 09:56Hocine
Annonce
-43%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris à 599€
599 € 1059 €
Voir le deal

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20250
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme

Lun 01 Oct 2007, 23:05
Rappel du premier message :

L'observation du Lac Chauvet (1952)

Après de nombreux traitements des photos et développements de théories mathématiques sur la trajectoire de l'objet, nous pouvons conclure que: l'objet photographié est un engin en forme de disque de grande taille, situé à une grande distance du photographe dans le ciel.

(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Lac_Chauvet_1

LeLac Chauvet est un lac d’origine volcanique situé dans le Massif Central, dans la région Auvergne, plus précisément dans le département du Puy-de-Dôme, dans la chaîne des Monts Dore, sur la commune de Picherande. Situé à une altitude de 1176 m, il s’est formé dans le cratère d’un ancienvolcan c’est ce que l’on appelle un maar. De forme presque parfaitement circulaire, il mesure environ 600m de diamètre et 66m de profondeur. Il s'est formé il y a environ 150 000 ans et le relief autour s'est érodé au cours du temps. Il est moins grand et moins profond que son voisin le Lac Pavin. Bordé sur la moitié de sa circonférence par une forêt (la forêt de Montbert), il est distant de 400m environ de la route départementale D203. 

Observation

Cette observation a été faite le 18 juillet 1952, en fin d'après-midi, près du lac Chauvet (Puy-de-Dôme).André Frégnale, ingénieur géologue, se promène à pieds près du lac Chauvet (Puy-de-Dôme). Il fait très beau temps, le ciel est bleu azur avec un fort vent d'Ouest.

En regardant vers le Sud, il remarque dans le ciel un objet de forme discoïdale, venant de l'Ouest, se déplaçant silencieusement à et vitesse constante vers l'Est. Frégnale se saisit alors de l'appareil photo qu'il porte sur lui, un 24x36 Zeiss Ikonta équipé d'un objectif de 45 mm. Il prend 4 clichés, pendant 25 s. Il a eu de plus la chance de pouvoir prendre 4 photos remarquables de netteté et riches d'informations.

Lorsque l'engin est trop loin pour le photographier correctement, Frégnale prend ses jumelles pour suivre l'objet qui s'éloigne et le voit disparaître, quasi instantanément, comme s'il s'évanouissait sur place. Au total, l'observation a duré moins de 1 mn.

Frégnale aurait cependant toujours refusé de croire en la réalité des ovnis, et pour ce qui est de l'objet qu'il a photographié, pense qu'il peut s'agir d'une maquette volante, ou - plus étonnamment pour un témoin direct - de poussière cosmiques agglomérées (sic).
En 1954, les 4 photos sont publiées pour la première fois dans le livre d'Aimé Michel, Lueur sur les soucoupes volantes.

Le Contexte

Fort étrangement ce cas extraordinaire, après avoir fait la une de la presse à l'été 1952, est tombé ensuite dans un oubli quasi total. Il est mentionné en effet une seule fois, et très brièvement, dans le premier ouvrage du célèbre ufologue "pionnier" Aimé Michel : "Lueurs sur les soucoupes volantes" en 1954.
Heureusement l'astrophysicien et ufologue Pierre Guérin a effectué en 1993/1994 une analyse scientifique extrèmement pointue de ces 4 photos, publiée pour la première fois dans le N° 316 de Lumières dans la Nuit, puis dans le Journal of Scientific Exploration (Vol. 8, N°4, 1994, p. 447-469).

Plus récemment le dernier ouvrage de Bernard Thouanel "OVNI" lui consacre une page. Enfin, quelques rares sites Web ufologiques mentionnent ce cas, mais le plus souvent en se copiant les uns les autres, et en fournissant une information très pauvre et le plus souvent erronée.
Bref, une "misère" eu égard à ces 4 photos exceptionnelles, potentiellement "LA" preuve ultime de la réalité des ovnis (le "smoking gun" comme disent les anglo-saxons). J'ai donc décidé, d'abord par pur amusement, d'enquêter moi même sur cette affaire.

Evidemment 51 ans après les faits, les principaux "acteurs" étant décédés (Frégnale, Guérin), cela pouvait sembler une gageure. Je pense néanmoins avoir au moins réussi à rassembler de nombreux renseignements totalement inédits à ce jour sur ce cas, et avoir montré qu'il ne pouvait s'agir ni d'un canular ni d'une méprise.
Maintenant à chacun de se faire sa propre opinion. Pour moi, l'enquête continue ...
(rédigé le 16/11/2003)
http://adelmon.free.fr/Lac_Chauvet.html
I - Description succincte des 4 photos
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Lac_Chauvet_1
L'objet discoïdal venait de la droite (de l'ouest) et paraissait s'élever dans le ciel à mesure qu'il se rapprochait. La photo a été prise peu avant qu'il ait atteint sa hauteur apparente maximale.
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Lac_Chauvet_2
L'objet vient de passer plein sud à sa plus petite distance du photographe, se dirigeant vers la gauche (vers l'est). Le témoin constate que sa trajectoire réelle est horizontale. La soucoupe commence à peine à s'éloigner lorsque cette seconde photo est prise.
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Lac_Chauvet_3
Le disque continue de se déplacer vers la gauche. A mesure qu'il s'éloigne son diamètre apparent diminue et l'observateur, par un effet de perspective, commence à le voir en même temps s'abaisser très sensiblement sur l'horizon (celui-ci est situé juste au-dessous du banc de cumulus stratifiés visibles dans le bas de l'image.). Lorsque cette troisième photo est prise, la trajectoire apparente de la soucoupe est donc déjà orientée obliquement vers le bas et la gauche sur l'image.
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Lac_Chauvet_4
Le disque, qui est maintenant très éloigné, s'est encore abaissé sur l'horizon, et sa trajectoire apparente s'est rapprochée un peu plus de la verticale. Après avoir pris cette dernière photo, André Frégnale a observé l'objet dans ses jumelles, mais il l'a perdu de vue au bout de peu de temps.


Agrandissements de la soucoupe sur chacune des 4 photos
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Lac_Chauvet_2g (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Lac_Chauvet_1g (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Lac_Chauvet_3g (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Lac_Chauvet_4g
Forts agrandissements (tous à la même échelle) des quatre images de l'Ovni du Lac Chauvet.

Il s'agit apparemment d'une soucoupe volante à base plate vue par en-dessous, en forme d'assiette renversée. Si nous pouvions la voir par le dessus elle pourrait peut être ressembler à celle de McMinville (1950) ou Rouen (1954).

Les deux premières images sont affectées d'un flou de bougé important, surtout la première. Il semble que le photographe ait voulu suivre le déplacement de l'objet dans son viseur en même temps qu'il déclenchait l'obturateur, mais il n'a pas su doser son mouvement.

Les deux dernières photos en revanche sont comme découpées au couteau, et leur netteté n'est limitée que par la granulation du film (objectif mis au point sur l'infini).
Sur chacune de ces quatre photographies, on voit distinctement, sur le bord supérieur droit de la soucoupe, le liseré brillant dû à la réflexion de la lumière du soleil par la tranche de l'engin.
Le dessous de la soucoupe est dans l'ombre, et l'on y voit la bande sombre allongée alignée sur la trajectoire et orientée vers l'arrière (vers la droite) à l'opposé du sens du mouvement.
Cette bande sombre pointe légèrement vers le bas sur la vue 1 (l'objet achève de s'élever dans le ciel, venant de l'ouest), puis de plus en plus nettement vers le haut sur les vues 2, 3 et surtout 4 (l'objet s'abaisse de plus en plus sur l'horizon, se dirigeant vers l'est).


Dernière édition par Benjamin.d le Ven 16 Juil 2010, 00:19, édité 8 fois

Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20250
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme

Jeu 29 Mai 2008, 12:56
Tout d'abord il est fort peu probable que la maquette ait pu être
radio-commandée. Cette technique n'est arrivée en France
qu'à la fin des années 50, et encore, avec des
performances fort limitées (contrôles tout ou rien) et
à un prix prohibitif.

Au début des années 50, les seules techniques à la
portée d'un amateur, même éclairé,
étaient le vol libre et le vol circulaire.

Le vol libre (avec ou sans moteur) est lui aussi exclu. Une fois en
vol, à cette altitude et avec le vent qui soufflait alors,
Frégnale risquait de casser son précieux modèle,
voire de le perdre en le voyant s'éloigner au loin. Impossible
donc de faire plusieurs essais, et gros risque que quelqu'un ne
découvre sa soucoupe quelques kms plus loin.

Reste donc le vol circulaire, technique la plus populaire en terme de
vol motorisé à l'époque. Avec le vol circulaire on
commence à intervenir sur le vol du modèle: le
modéliste est relié à l'avion par deux
câbles qui, actionnés par une poignée, commandent
la gouverne de profondeur, et agissent ainsi sur l'altitude du vol. Le
vol circulaire est une invention française
dévoilée au grand public par les militaires de l'US NAVY
qui avaient trouvé cette méthode fort pratique pour faire
évoluer des modèles sur le pont des porte-avions.



On peut alors soulever plusieurs objections rédhibitoires à cette explication de la maquette volante :



  • reliée à l'opérateur au sol par des
    câbles, elle aurait été fortement inclinée
    sur les photos (angle d'au moins 45°), alors qu'elle vole visiblement presque à plat (angle < 10°).
  • elle
    aurait très probablement possédé soit un train
    d'atterrissage proéminant (pour la récupérer en
    bon état), soit un axe moteur-hélice bien visible du
    dessous, soit les deux.
  • Selon
    un ouvrage des années 50 de Lucien LEYRAUD (Professeur au Collège
    Moderne d'Issoudun)
    , les
    modèles autopropulsés les plus simples, avec un moteur
    à caoutchouc, frolaient les 50 km/h. Les appareils de vol
    circulaire les plus petits (moteur < 5 cc) atteignaient
    déjà 192 km/h en pointe ! Le modèle d'Agostini
    (Cf. ci-dessus) atteignait 150 km/h. Une maquette autopropulsée
    aurait donc été très floue sur les photos 3 et 4,
    car beaucoup trop rapide. En effet, comme je l'ai
    démontré au chapitre V,
    la vitesse maximum que devait avoir l'objet (pour ne pas être
    flou) est de 18,4 km/h à peine à 60 mètres. Pour
    que l'appareil puisse voler à 55 km/h (ce qui me parait un
    minimum), il faudrait qu'il se trouve à 180 mètres !
    Imaginez la longueur des cables ! Et ce n'est pas tout, cela implique
    un objet de plus de 3 mètres de diamètre ! Sacré
    maquette, et sacré Frégnale ...
  • le maniement de cet engin par un complice aurait
    été ... épique ! Car il aurait fallu maitriser un
    engin tournoyant à toute vitesse au bout d'un cable de plusieurs
    dizaines de mètres, en lui conférant une assiette stable.
    Ce complice devant bien entendu se déplacer à 4 endroits
    différents
  • la prise des 4 clichés également aurait
    été hasardeuse. Il aurait fallu que Frégnale
    appuie "pile-poil" au bon moment, pour capturer l'image de l'engin (en
    vol circulaire rappelons le) donnant l'illusion d'une trajectoire
    rectiligne ouest-est, soleil dans le dos. Et le tout quatre fois
    d'affilée, sans aucun ratage ni seconde chance !


L'explication par le ballon hélium





Quel type de ballon ?


Un ballon libre emporté par le vent aurait pris une position
quelconque dans l'espace, il est donc fort peu probable que la
tâche sombre sous le ballon ait pu par miracle garder en
permanence la même orientation.

De plus, en cas de canular, un ballon libre risquait d'être
emporté au loin avant d'avoir pu prendre les bonnes photos, puis
d'être découvert par un tiers (et voir ainsi le canular
éventé). De plus un ballon libre, sauf cas très
particulier, à tendance à monter indéfiniment.

Ce n'était donc pas un ballon libre

Ce n'était pas non plus un ballon motorisé. Les
radio-commandes étaient plus que rares à l'époque,
hors de prix pour un amateur et de portée limitée (100
m). De plus on ne voit aucun aileron ni gouverne pour le manoeuvrer.



La seule explication restante est donc un canular à base de
ballon captif à hélium, en forme de
"soucoupe", au bout d'un long filin manoeuvré par un complice,
et comportant sur son dessous une tâche sombre excentrée.
C'est la thèse actuellement défendue par Julien Arlandis.



Réfutation :
Des
arguments généraux, que j'ai déjà
donné au chapitre V, vont globalement contre la thèse du
"canular avec complice" : mobile psychologique douteux, pas d'aveux en
30 ans, pas de gain financier, pas d'autres canulars avant ou
après, pourquoi l'indispensable complice n'a t'il jamais
parlé ?



L'aspect général de la "soucoupe" est étonnant et
improbable. Pourquoi pas une forme plus archétypale de soucoupe
de l'époque (argument d'ailleurs repris par Dominique Caudron),
avec coupole, hublots, trains d'aterrissage, dessous bien bombé
ou détaillé, etc. ? Et puis surtout, pourquoi cette
tâche sombre excentrée sur le dessous, totalement atypique
en ufologie, et inutile pour un canular ?!


La fabrication d'un tel ballon, en total secret, jamais
retrouvé, et pour un usage unique, parait un exploit inoui et
là encore fort improbable pour l'époque. Qui plus est
pour un simple canular, et non pour une activité plus
sérieuse (scientifique par exemple). Comme le fait remarquer
fort justement Dominique Caudron l'usage à l'époque
était d'utiliser soit un objet en forme de soucoupe lancé
en l'air, soit suspendu à un fil. Plus simple et plus efficace.

L'hélium était rare et cher en 1952 pour un simple
particulier. On ne trouvait pas de l'hélium pour quelques euros
à chaque coin de rue, chez un fleuristes ou un distributeur de
gaz comme aujourd'hui. Il était réservé à
un usage scientifique (refroidissement, ballons météo) ou
technologique de pointe (les premières plongées avec un
mélange oxygène-hélium).

Idem pour l'enveloppe du ballon. A l'époque point de mylar ou de matières
synthétiques légères, résistantes et pas
chères comme aujourd'hui. Les enveloppes des ballons
étaient en coton, latex ou caoutchouc vulcanisé, lourd et
sujet aux fuites, surtout avec un gaz très léger comme
l'hélium. Bien qu'inventé en 1938, le nylon (polyamide) fut surtout
utilisé pour les bas, cordages, pneus, etc. Les enveloppes de
ballon restèrent en d'autres matériaux, dont le
caoutchouc, tard après la seconde guerre mondiale. Le mylar (un
plyester) n'a été inventé qu'en 1952. Le
Polyéthylène date aussi du début des années
cinquante en angleterre. Polyuréthannes et PVC datent de 1940,
mais là encore n'étaient pas connus du grand public, ni
des aéromodélistes.


Sans compter qu'il a bien sûr fallu transporter l'encombrant matériel (soucoupe / ballon,
bouteilles d'hélium, filins) jusque sur la colline, le
déballer, gonfler le ballon, faire des essais, et le tout sans se faire voir ni attirer l'attention.



Toutes ces raisons font sans doute que l'on ne rapporte - à ma connaissance - aucun canular
à base de "ballon à hélium" dans les années
50. Même encore aujourd'hui, avec l'incroyable progrès
technologique et baisse des prix survenus depuis 50 ans, de tels
ballons - pouvant faire illusion en extérieur et avec du vent -
sont rares. La plupart ne peuvent voler qu'en intérieur et sur
de faibles distances (< 100 mètres) :


(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Blimp_ufo (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Ufo-flyingsaucer_110 (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Draganfly-disc




La forme du ballon supposé pose également
problème. Comme on peut le voir sur les photos ci-dessus, tous
les ballons de
type "soucoupe" ont une forme caractéristique, du au
procédé de fabrication de l'enveloppe. Cette forme est
soit en forme de quasi-sphère, soit en forme de "lentille"
biconvexe plus ou moins aplatie, avec un bord bien marqué.
En tous cas rien de ressemblant avec l'ovni de Chauvet.

En fouillant sur le net, j'ai trouvé sur le site du CNEGU
cette
photo (ci-dessous) d'un ballon ayant une forme plus traditionnelle de
soucoupe.
Comme on le constatera, si la forme n'est pas biconvexe, elle est
encore très différente de celle de l'ovni du lac Chauvet,
notamment sur son pourtour. Notez en effet le rebord bien arrondi,
parfaitement explicable par la pression du gaz à
l'intérieur. Et comparez maintenant avec la forme de la bordure
de l'ovni photographié par M. Frégnale, sur la photo en
bas et à droite. Il s'agit d'un agrandissement de la photo 3 traitée par Photoshop pour mieux faire ressortir les contrastes. Merci au pseudo "herbe de provence" sur le forum des sceptiques du Québec.

(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Ballonufo_cnegu_small
ballon UFO (CNEGU)
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Ballonufo_cnegu_zoom
zoom sur la photo de gauche
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 G3_lempel_small
agrandissement de la photo 3 du lac Chauvet
(traitée informatiquement)




L'OVNI de chauvet ayant visiblement un fond plat (ou
légèrement concave), il aurait donc fallu bâtir une
armature discoïdale rigide (mais pas trop lourde) et tendre par
dessus une toile. Mais de ce fait, l'ovni ayant une forme
semi-lenticulaire très aplatie, le volume de gaz aurait-il
était suffisant pour faire léviter l'ensemble ? Un disque
rigide de 1 m (au minimum), voire 4 mètres de diamètre,
ça pèse !



Enfin, dernier argument : le filin par lequel le complice tiendrait et
manoeuvrerait le ballon. Il faudrait un câble d'une bonne
longueur (60 à 200 mètres selon les hypothèses
minimales), et assez solide tout en étant très fin pour
rester invisible sur les photos. Mais il faudrait en outre qu'il soit
attaché au centre de l'objet et non sur sa bordure, car sinon
l'engin semblerait pencher bizarrement.



N'en jetez plus la coupe est pleine.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20250
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme

Jeu 29 Mai 2008, 12:57
Dominique Caudron ("Oncle Dom")



Ultra sceptique, ancien
croyant lui aussi désormais "repenti" (les pires :-), Dominique Caudron a "traité"
à sa manière (c'est à dire avec condescendance) du cas Chauvet sur le forum de discussion
Francom.ovni de Google, sans bien entendu m'avoir jamais contacté pour en
discuter ou me poser des questions (pourtant mon adresse mail est
facilement accessible sur ce site). L'ayant appris indirectement par
Julien Arlandis, je me suis inscrit
brièvement sur ce forum. J'y ai découvert ce fil de discussion sur Chauvet (initié par Julien Arlandis le 4
juin 2004).



On y verra entre autres que M. Caudron raille et déplore ma propension
à investiguer inutilement des explications improbables (le ballon
échappé du tour de France, le trucage photo, ...). Il y voit là une
brillante preuve de ma croyance ufomane, faisant semblant de chercher
la vérité, mais en faisant bien attention de ne pas regarder là où je
pourrais trouver une explication banale qui mettrait en l'air mes idées
pré-conçues.



Cette envolée quasi-lyrique est assez risible lorsqu'on sait que toutes
ces pistes que j'ai exploré m'ont été proposé par ses "confrères"
sceptiques, qui tous défendaient chacun la leur, avec une certitude et
une passion au moins égale que celle de M. Caudron. La place qu'elles
occupent sur mon site est donc proportionnelle à l'importance que leur
donne, collectivement, le camp des sceptiques. Comme on dit dans ces
cas là, M. Caudron s'est tiré une belle balle dans le pied ...



Bref, une fois mis de coté ces digressions anti-ufomanes, on y
découvre que la thèse de M. Caudron est celle d'une
méprise avec un objet "inconnu" d'environ 3 à 4
mètres, léger, emporté par le vent, et que M.
Frégnale aurait photographié en toute bonne foi.

Lequel ? Mystère et
boule de gomme. M. Caudron remplace un inconnu (le "vrai" ovni), par un autre. C'est un argument ad ignorantiam par excellence.

Pressé par Julien Arlandis, Oncle Dom se
risquera à suggérer des "objets de
plage", explication pour le coup totalement grotesque, et que j'ai
déjà réfutée précédemment à la fin du
chapitre V.



Néanmoins, et pour ne pas terminer sur une note trop
négative, je préfère retenir cet extrait des
interventions de M. Caudron sur le forum Google : francom.ovni à propos
de Chauvet :



A l'époque les faux, c'était :

- l'objet lancé en l'air (assiette, enjoliveur, ou autre). Ici ça ne marche pas.

- l'objet suspendu à un fil. Marche pas non plus ici.

- l'objet plus léger que l'air, et donc emporté
par le vent (mais on peut l'attacher à un fil comme un cerf
volant)

Ici ça aurait pu être ça, à
condition de fabriquer un disque gonflable de près de 4 m, et
qu'un aide le largue plusieurs kilomètres plus à l'ouest,
du coté de Picherande, avec les risques de ratage que cela
implique. D'autant que dans ce cas, Mr Frégnale aurait
fabriqué une belle soucoupe à coupole comme on en
montrait dans les magazine, et pas un truc bizarre, avec une partie
sombre, excentrée, sur le dessous. Et il aurait eu du mal
à transporter sa soucoupe de 4 m sur les lieux du lancement.

Memes arguments pour une mystification. Un mystificateur
aurait fabriqué un objet de forme archétypique, et
l'aurais lancé en direction d'une grande ville. Du Puy de Dome
vers Clermont Ferrand, par exemple. Alors que trouver un photographe au
lac Chauvet, en plein bled, relèved'un fameux coup de chance.

Conclusion : Si les paramètres de l'observation
correspondent assez bien avec un objet volant au vent, il ne semble pas
que cet objet ait été fabriqué spécialement
pour être photographié du lac Chauvet.




Je ne saurais mieux dire. Dominique Caudron a bon tout le long. Avec du
simple bon sens il élimine à juste titre toutes les types
de canulars possibles (à part le trucage photo total). Restent
donc : la méprise, et le "vrai" ovni. Hélas,
arrivé si près du but, en ayant fait le plus dur,
Dominique Caudron "cale". Il reste scotché sur la thèse
de la "méprise avec un objet inconnu".



Autres points de vue "sceptiques"



Eric Maillot : frisbee or not frisbee ...



Eric Maillot (sceptique /
zététicien notoire et actif) s'est lui aussi
exprimé sur le cas Chauvet, sur la liste de discussion Aleph
(www.liste-aleph.org), dont les archives sont disponibles en ligne :



Il me semble que la thèse freesbee (ou tout autre objet
discoidal, type assiette plastique, lancé à la main) et
du disque de ball trapp (lanceur manuel portatif existant à
cette époque!) sont toujours en course (malgré les
contre-arguments, peu solides, d'Alain Delmon qui est bien
pressé d'exclure bien des explications).




Non point pressé. J'ai même passé des mois, et pris
plusieurs pages de mon site pour les étudier puis les
réfuter. Les raisons en sont nombreuses,
simples et de bon sens pour la plupart. Je ne les re-citerai pas ici (se
référer au chapitre V), à part une seule : la
tache sombre et allongée sous le disque.

Pour que la
thèse du disque en rotation rapide (frisbee, plateau de ball
trap) soit vraie il faut en effet absolument que cette tache soit une ombre, ce
qui est impossible d'un point de vue géométrique. Même julien Arlandis l'a compris et le lui a
dit. Mais M. Maillot est têtu ...

J'ai déjà expliqué pourquoi cette ombre ne
correspondrait pas. En voici l'illustration avec deux frisbee
"historiques" : le légendaire moule à tartes en aluminium
de Mr Frisbie, et le fameux Pluto Platter (un modèle des
années 51). Chacun pourra vérifier par lui même la
forme en "croissant de lune" de l'ombre portée (source : http://inventors.about.com/library/weekly/aa980218.htm) :
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Frisbeepie (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Frisbeepatent





Anecdote : selon cette référence autorisée,
c'est l'apparition de soucoupes volantes dans les années 50 qui
a déteint sur la forme des frisbee et non l'inverse ...

Patrice Seray : wait and see ...




J'ai discuté avec Patrice Seray (du CNEGU) sur Chauvet dès 2003. Il
ne semblait pas d'accord avec mon sentiment sur ce cas et m'avait
assuré entamer sa propre enquete, car "il avait sa petite
idée". Connaissant l'orientation de la quasi-totalité des enquêtes
du CNEGU (OVNI = méprises, canulars, Hibous Grand Duc
(Kelly-Hopkinsville)), je m'attendais à tout : un nuage
d'insecte ou un mirage de Saturne :-). J'ai publié mes premiers
chapitres : pas de réaction de P. Seray. Je l'ai relancé
: "je cherche encore, je ne peux encore rien dire" m'a t'il
répondu. Depuis, j'en suis à 8 chapitres publié,
... et toujours rien coté CNEGU ou Patrice Seray (pourtant
toujours actif, il vient de publier un article se gaussant d'un ou deux
cas de la vague de 1954).

Les sceptiques du Québec : frisbee, "éclairage indirect" et vitesse du vent ...





J'ai amené plusieurs fois le cas du lac Chauvet sur le forum des
sceptiques du Québec, où je vais
régulièrement. Lors de nos derniers nos derniers échanges
les sceptiques du Québec interessés (deux
essentiellement, merci à Denis et Jean-François) ont
précisé leur position sur ce cas, et ont "mis la loupe"
sur certains points, comme la vitesse du vent.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20250
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme

Jeu 29 Mai 2008, 12:57
Quelle était la vitesse du vent ce jour là sur le lieu d'observation vers 18h30 ?

Pierre Guérin parle de 60 km/h, ce qui fait déjà un bon vent, mais sans donner sa source.

Selon les archives de la Météorologie Nationale que j'ai acquises, la
vitesse du vent ce jour là (18 juillet 52) dans les deux stations de
mesure les plus proches de Chauvet était : "modérée" à Besse à 7h solaires(1050 m), et "faible" à Picherande à 8h légales (1123 m).

Evidemment cela ne correspond ni au lieu exact, ni à l'heure de
l'observation (10 heures plus tard).Essayons néanmoins de
quantifier ces vitesses un peu subjectives en l'état.



Sur ce site (http://segpa.valdugy.free.fr/meteo/instrumesurehtm/laforceduvent.htm)
on rappelle les caractéristiques des vents "faibles" à
"moyens"
:



  • A force 2, les petites
    feuilles s'agitent, la girouette commence à bouger, c'est une "légère brise", de 6 à 11 km/h
  • A force 3, les drapeaux se déploient, c'est une "petite brise", de 12
    à 19 km/h
  • A force 4, la poussière et les feuilles de
    papier sont soulevées, c'est une "jolie brise", de 20 à 28 km/h
  • A force 5, les arbustes en feuilles se balancent et de petites rides
    se forment à la surface de l'eau sur les lacs et les étangs, c'est une
    "bonne brise", de 29 à 38 km / h
  • A force 6, les
    grosses branches des arbres sont agitées, les parapluies se retournent, c'est un "vent frais", de 39 à 49 km/h
  • A force 7, les arbres sont courbés, la marche est
    pénible, c'est un "grand frais", de 50 à 61 km /
    h.


Selon cette autre référence
(http://www.meteofrance.com/FR/glossaire/designation/658_curieux_view.jsp),
"vent modéré" correspond à "de 12 à 30 km/h".



Donc si l'on en croit ces sources, le vent dans les environs de Chauvet
était de moins de 30 km/h au petit matin du 18/07/52. Le vent
a-t-il augmenté en fin de journée pour atteindre 60 km/h,
ou bien Pierre Guérin s'est-il trompé ? Il sera difficile
de vérifier la source de Pierre Guérin, mais en fait peu
importe. Le vent était "faible à modéré" ce
jour là près du lac Chauvet, suffisant pour expliquer que
les feuilles des arbres aient légèrement bougé sur
les photos 1 et 2. Mais pas au point de remettre en question les
calculs de Laurent Guérin qui se base sur la position de 5
feuilles remarquables pour estimer l'angle χ entre les deux azimuts β1 et β2 .



La tâche sombre sous l'objet

Comme on l'a vu précédemment, cette tâche
allongée et fixe est un argument rédhibitoire à la
thèse du frisbee. L'ayant compris, Denis (l'un des sceptiques du
Québec) a cru avoir trouvé "LA" solution :



Depuis que j'ai trouvé l'idée d'un fond circulaire foncé (avec
"variation d'intensité de la réflexion d'un éclairage indirect" sur la
partie "couronne"), l'hypothèse "assiette~frisbee" (possiblement lancé
par un autre) a beaucoup remonté dans mon palmarès.



L'idée d'un disque sombre sous le frisbee (supposé) et au
centre est astucieuse. Elle permettrait d'expliquer une partie de la
tâche sombre allongée visible sous l'objet. Tout au moins
la partie située à l'extrémité en bas en
gauche. Mais elle n'explique nullement le reste, notamment la partie
qui rejoint le bord extérieur du disque. Là, notre
sceptique Québécois est de nouveau obligé de se
rabattre sur l'explication par une "ombre", explication qui ne tient
pas la route comme je l'ai déjà démontré.
La thèse du prototype secret



Certains sceptiques, mais aussi ufologues plutôt "pro-ovnis" m'on
soutenu que l'objet du lac Chauvet aurait pu être un réel
engin volant révolutionnaire.

Il y a en effet un fantasme, un mythe tenace, qui prétend que
dès les années cinquante, des engins militaires secrets
de forme discoidale (inspirée des soucoupes volantes) et
capables de performances incroyables, sans hélice ni gouvernes
apparentes, auraient été construits en secret. Un autre
mythe connexe est que ces engins utiliseraient le principe du frisbee,
en ayant tout ou partie de leur superstructure en rotation rapide afin
de les stabiliser (effet gyroscopique) voire de les sustenter.


Tout ceci est faux. Un engin discoidal en forme de soucoupe volante est
atroce du point de vue aérodynamique, ça volerait comme
un fer à repasser. Aucun engin professionnel, militaire ou civil de ce type n'a jamais volé.



La seule tentative américaine, le fameux projet
Siverbug/Avrocar (voir photo ci-dessous), a été un fiasco lamentable et un
énorme gachis d'argent public. Pour en savoir plus consulter cette page,
sur l'excellent site "les ovnis vus de près" de Patrick Gross,
et judicieusement intitulée "Stupidités ufologiques".
De même, si elles flattent notre ego national, toutes les tentatives
de René Couzinet avec sa célèbre et spectaculaire
"soucoupe" ont également été des échecs.
Ses projets n'ont jamais dépassé le stade de la
spéculation et de la maquette statique (voir ci-dessous, notez
le petit réacteur bien visible sous le ventre). Source :
http://aerostories.free.fr/constructeurs/couzinet/index.html.



(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Avrocar
Maquette de l'Avrocar
(n'a jamais volé)
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 RC360_02
Maquette de la "soucoupe Couzinet" RC360
(n'a jamais volé)



Julien Arlandis, encore lui, a alors suggéré une
soucoupe-hélico, avec des hélices/rotors horizontales, et
carénées pour ne pas être visibles. Voici par
exemple le modèle radio-commandé de Paul Moller
(ci-dessous). M. Paul Moller est surtout connu pour son obsession
depuis 40 ans de construire une "voiture volante". Il serait d'ailleurs
près de réussir. La "soucoupe" ci-dessous n'est sans
doute qu'un raté de parcours, ou bien une petite
récréation qu'il s'est accordé.
Quoi qu'il en soit l'ovni de Chauvet ne
peut être ce genre d'engin : André Frégnale aurait
à ce compte un véritable génie méconnu en
avance de 50 ans sur son temps. De plus pour fonctionner un tel engin a
besoin de rejeter l'air sous ses rotors, or là on ne voit rien.
Enfin il y a encore et toujours cette mystérieuse tâche
sombre qui ne colle pas.




(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Moller_XM2-1











Références








Soucoupes volantes (aéromodélisme) :

http://users.skynet.be/asa/shows/ufo.html
http://pcii7.tibone.com/gallery/view_album.php?set_albumName=album04

http://www.astrosurf.org/lombry/ovni-priseencharge-scientifiques3.htm



Frisbee :

http://www.chez.com/chamminou/c13fen05a.htm



Pour la Science n°261 juillet 1999 : Le vol du frisbee

(L. Bloomfield) Une page, quelques explications et des schémas



Science et Vie Junior n°119 août 1999

Je tourne donc je vole (P. Grumberg) Le vol du frisbee et du boomerang en détails



Aérodynamique et performances du frisbee :

http://www.disc-wing.com/AIAA-2002-3150.pdf

http://www.disc-wing.com/CEAS_AARC_2002.pdf

http://www.science-house.org/student/bw/sports/sports01/frisbee/



Histoire du frisbee :

http://inventors.about.com/library/weekly/aa980218.htm

http://inventors.about.com/gi/dynamic/offsite.htm?site=http://www.sas.it.mtu.edu/%7Edkwalika/frisbee/prohistory.html



Ballons :
http://www.otherlandtoys.co.uk/product646/product_info.html?name=U.F.O.%20Flying%20Saucer&osCsid=afaf1dae7aceb962378114905272e130&first_non=true

http://www.cdli.ca/CITE/airships.htm

http://www.udppc.asso.fr/qr/qrphysique/qp0160.pdf (physique du ballon)



Histoire de quelques aéroclubs locaux :

http://www.aeroclub-versailles.com/histoire.htm

http://www.gvmp.ch/themes/adj/adj2.htm#15



Histoire des dirigeables & ballons :

http://perso.wanadoo.fr/blimp/histoire.htm

http://www.chez.com/tourdumondeballon/A.htm

http://www.momes.net/dictionnaire/m/montgolfiere/montgolfiere.html#historique



Quelques passionnés de ballons motorisés :

http://papalima.free.fr/motoballon/menu/menu.htm

http://papalima.free.fr/motoballon/siteamateur/siteamateur.htm



Matière des enveloppes :

http://www.transpolair.com/sciences/ballons_fusees/techniques_sondage.htm

http://www.sandretto.it/museonew/france/fplasti.htm

http://www.lagruyere.ch/archives/2003/03.01.21/gruyere.htm



Hélium :

http://www.sfc.fr/Donnees/mine/gazrar/texgrar.htm

http://www-drfmc.cea.fr/faitsmarquants/2002/486/Br486.htm

http://www.france.airliquide.com/fr/corporate/about_air/presentation/index.asp

http://yarchive.net/chem/helium_source.html



ufologie :

Le canular d'Avebury en 2003 : http://www.ufology.org.uk/article_read.asp?id=10

http://www.rense.com/general40/daydisc.htm

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Tintin
Equipe du forum
Equipe du forum
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Empty

Masculin Age : 47
Nombre de messages : 261
Inscription : 23/04/2008
Localisation : auvergne
Emploi : sans
Passions : sans
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4831
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis Re: (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme

Jeu 29 Mai 2008, 23:54
Superbe travail, Merci fhd
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
(1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20250
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme

Ven 30 Mai 2008, 08:48
Bonjour,

C'est le travail exceptionnel de ce monsieur:

http://adelmon.free.fr/Lac_Chauvet.html

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Contenu sponsorisé

Ovnis Re: (1952) Lac Chauvet, France, Puy-de-Dôme

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum