Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Benjamin Castaldi aurait vu un ovni triangulaireAujourd'hui à 00:28Roland62Ovnis, les dossiers européensHier à 22:25Polyèdre57Eclipse lunaire et centaines, voir milliers de boules lumineuses à la RéunionHier à 21:35malaoLe GEIPAN et son traitement du phénomène OvniHier à 21:21anakinComment des pilotes en colère ont pu forcer la Navy à prendre au sérieux les ovnis, Un article du Washington PostHier à 20:29Polyèdre571998: Une forme noire triangulaire, silencieuse et immobile dans le ciel (77)Hier à 15:55anakin2016: le 05/05 à 13h30 - Ballon ? - Ittenheim -Bas-Rhin (dép.67)Hier à 13:52Polyèdre57Spéculations autour de la Zone 51 ou "Dreamland"Hier à 13:49Polyèdre57Un peu de "nuke" BelgeJeu 18 Juil 2019, 21:54Roland62Ondes DAB, 5G et autres...Jeu 18 Juil 2019, 17:30malaoSujet de l'été pour le Science & Vie de juilletJeu 18 Juil 2019, 13:48Sylvain VellaAutres hypothèses que les engins "tôles et boulons"Jeu 18 Juil 2019, 09:21Yvon CédricFrancisco Cándido Xavier (Médium Brésilien)Jeu 18 Juil 2019, 00:06Polyèdre57Analyse des photos de lumières rouges oranges (par colorimétrie).Mer 17 Juil 2019, 20:55Roland62Lorraine: les membres de cette régionMer 17 Juil 2019, 18:25Polyèdre57"Une hantise de boule lumineuses" Par Fernand LagardeMer 17 Juil 2019, 12:02Polyèdre572019: le 12/04 à 21h33 - Lumière étrange dans le ciel - MAINVILLIERS -Eure-et-Loir (dép.28)Mar 16 Juil 2019, 17:14Polyèdre57Communiquer à l'infini grace à l'intrication quantiqueMar 16 Juil 2019, 12:45anakinDeux conférences exceptionnelles aux Repas Ufologiques de Paris en 2012Lun 15 Juil 2019, 23:38Polyèdre57Révélation Forêt de Rendlesham (27 et 28.12.1980)Lun 15 Juil 2019, 23:15Polyèdre57Mariam Baouardy (Apparition Mariale)Lun 15 Juil 2019, 19:10Polyèdre57Les gouvernements et les militaires gardent-ils le secret sur les ovnis?Lun 15 Juil 2019, 19:05Polyèdre57Ovni aéroport: Les aéroports et les survols d'ovnisLun 15 Juil 2019, 12:26Polyèdre57(1919) "Le livre des damnés" Charles FortDim 14 Juil 2019, 22:26Polyèdre57Etranges nuages à Voronesh (Russie)Dim 14 Juil 2019, 22:10anakinQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesDim 14 Juil 2019, 21:04anakinSérie To The Stars Academy (Unidentified: Inside America’s UFO Investigation)Dim 14 Juil 2019, 12:38Guillaume84Peut-on être "croyant" et sceptique à la fois (juste milieu), ou pas?Sam 13 Juil 2019, 20:52Hocine Le cliché du trou noir M87* enfin révéléSam 13 Juil 2019, 20:35HocineLes pires arguments de certains sceptiques pour vous?Sam 13 Juil 2019, 19:49Nanou Ti
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Daniel J
Daniel J
Equipe du forum
Equipe du forum
Un bit d'information enregistré dans un noyau atomique Empty

Masculin Age : 29
Nombre de messages : 322
Inscription : 28/02/2008
Localisation : Charente
Emploi : Développeur informatique
Passions : Astronomie, astrophysique, geologie, informatique, Astrophotographie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4236

Ovnis Un bit d'information enregistré dans un noyau atomique

le Lun 03 Nov 2008, 11:59
Des chercheurs ont pu inscrire un bit quantique – un qubit – sur un unique noyau de phosphore. Bien sûr, l'ordinateur quantique
qui pourrait l'utiliser reste à inventer. Bien sûr, cette mémoire
nucléaire retient l'information durant moins de deux secondes et ne
fonctionne qu'à très basse température. Mais le progrès est réel !



Plusieurs équipes américaines et une équipe britannique, travaillant sur l'ordinateur quantique, viennent de publier dans Nature les résultats d'une étonnante expérience au cours de laquelle une information a pu être enregistrée dans le noyau d'un unique atome de phosphore. Les physiciens ont pu en modifier à volonté le spin,
un paramètre quantique souvent représenté comme une rotation autour
d'un axe. Dans un ordinateur quantique, les informations sont
enregistrées non pas sous forme de bits, des systèmes se présentant
sous deux états distincts, mais dans des qubits (quantum bits),
dont les deux états peuvent se superposer. Un qubit peut donc contenir
à la fois un 0 et un 1, une étrange propriété caractéristique du monde
quantique. Les informaticiens y voient un moyen de réaliser très
rapidement certains types de calculs, comme l'analyse combinatoire ou
la factorisation de nombres.


Des prototypes ont déjà été réalisés mais les
résultats restent plutôt décevants. Le fonctionnement impose des
températures très basses, de quelques kelvins
seulement, et les opérations réellement effectuées jusqu'ici sont très
simples. De plus, le stockage d'information dans les qubits est
extrêmement éphémère. Les meilleures réalisations n'atteignent même pas
un dixième de seconde... Le principal écueil est celui de la décohérence :
lorsque les dimensions du système deviennent trop grandes, les
propriétés quantiques s'estompent et ne peuvent donc plus être
utilisées. Idéalement, un ensemble de qubits doit être parfaitement
isolé du monde extérieur. Mais alors, il n'est plus possible de les
écrire ni de les lire...


1,75 seconde : une éternité dans le monde quantique


Il faut donc trouver un compromis en réalisant un
système isolé mais pas trop... La solution trouvée par les chercheurs
de l'université de Princeton (New Jersey), d'Oxford (Royaume-Uni) et du
Lawrence Berkeley National Laboratory (Californie) consiste à enfermer des atomes de phosphore isolés au sein de cristaux de silicium. Dans un premier temps, les chercheurs agissent, par champ magnétique
interposé, sur le nuage électronique d'un seul atome de phosphore. Il
est alors possible de modifier le spin de ces particules. Mais les électrons sont très instables et l'information ne peut y demeurer.


Dans un second temps, un faisceau de micro-ondes
est focalisé sur la région où se trouve l'atome de phosphore. Le
résultat est le transfert du spin des électrons sur les particules
constituant le noyau. Ce faisant, l'information initialement contenue
dans le nuage électronique est détruite. Si elle ne l'était pas,
d'ailleurs, les théoriciens de la mécanique quantique
en feraient des cauchemars car l'expérience violerait le principe dit
d'impossibilité du clonage quantique, interdisant le copier-coller d'un
état quantique.


Quel est le temps de rétention d'un qubit
d'information inscrit dans un noyau ? Jusque-là, personne ne le savait.
On le pensait très court. Les chercheurs anglo-américains viennent
d'apporter la réponse : 1,75 seconde à la température de 5,5 kelvins.
Cette valeur, considérée comme énorme, enthousiasme les scientifiques.
D'autres études, théoriques, avaient démontré que si un système
informatique quantique pouvait retenir une information durant plus
d'une seconde, alors des techniques de corrections d'erreurs
permettraient de la conserver indéfiniment.


Les auteurs de ce travail voient dans les résultats
de leur expérience la possibilité d'utiliser conjointement les
électrons dans les calculs et les noyaux pour le stockage. Ces pas en
avant vers la réalisation d'un ordinateur quantique fonctionnel,
permettent, expliquent les auteurs, d'en situer l'échéance dans une
dizaine d'années...


Source: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/un-bit-enregistre-dans-un-noyau-atomique_17204-1/
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum