Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Bruit inexpliqué dans le ciel de Bretagne (Nuit du 10 au 11 décembre 2019)Aujourd'hui à 02:58Thierry-BLes lignes de Nazca (Pérou)Hier à 22:37Hector012008: le /07 à 23h30 - Ovni en forme de disque - Ovnis à VILLIERS - Vienne (dép.86)Hier à 22:26axwellQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesHier à 22:11micladLumières rouges oranges très vives (22/04/2017-21h32 à 21h47)Hier à 20:03Polyèdre57Chapelet de satellites Starlink: des enseignementsHier à 12:31Polyèdre57La théorie des universons de Claude Poher (docteur) (1936)Hier à 00:16Polyèdre57Le nouveau Directeur du GEIPANLun 09 Déc 2019, 17:49Polyèdre57Présentation regulusLun 09 Déc 2019, 17:46Polyèdre57Peut-on être "croyant" et sceptique à la fois (juste milieu), ou pas?Lun 09 Déc 2019, 11:58Polyèdre57Les trous de ver un espoir pour des voyages interstellaires Lun 09 Déc 2019, 11:57CbercylaiseISS : Station Spatiale Internationale. Outils pour la repérer.Lun 09 Déc 2019, 11:51Polyèdre57Jacques Vallée et l'hypothèse extraterrestre (Gildas Bourdais)Lun 09 Déc 2019, 11:43LorelinePrésentation universLun 09 Déc 2019, 11:34Loreline"Un ballon-sonde ou un drone, oublie ça !" dit l'ufologue Canadien Jean CasaultDim 08 Déc 2019, 21:49Polyèdre57Quel pourrait être le rôle des Ovnis ? !Dim 08 Déc 2019, 19:40nicosPrésentation sommaire nouveau membre (skippy5335)Dim 08 Déc 2019, 15:06Loreline(2006) Extraterrestres l'enquête par Stephane AllixDim 08 Déc 2019, 11:42Polyèdre57Lorraine: les membres de cette régionDim 08 Déc 2019, 00:49Polyèdre57(1995) L'incident de Ilha do Major, São Vicente (Brésil)Sam 07 Déc 2019, 20:13Roland62Bonjour à tousSam 07 Déc 2019, 16:31Polyèdre572017: L'ère des robots après l'ère des humainsSam 07 Déc 2019, 12:48Polyèdre572019: Le 06/12 à ValensoleSam 07 Déc 2019, 11:13Polyèdre57La pollution lumineuseSam 07 Déc 2019, 11:10Polyèdre57Des photos célèbres difficilement contestablesVen 06 Déc 2019, 23:02Polyèdre57La recherche d'extraterrestres "est bien plus crédible qu'auparavant" Ven 06 Déc 2019, 13:12LorelineLe mystère de la photo du petit rechain élucidé : "Une supercherie"Ven 06 Déc 2019, 12:25Polyèdre57MIB (Men In Black) la stratégie de l’absurde ? Ven 06 Déc 2019, 12:10HocineAURELIEN BARRAUJeu 05 Déc 2019, 23:39Polyèdre57Les médias et leur traitement du sujetJeu 05 Déc 2019, 11:54Polyèdre57
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Lun 27 Mai 2019, 18:34
Rappel du premier message :

Une mise à jour majeure des radars embarqué des F/A-18 Super Hornet a permis de détecter et de tracker de nombreux objets bizarres. Ceci est à l'rorigine de la fameuse vidéo ''GIMBAL''.

Article extrêmement intéressant ici et je peux vous dire que ceci va faire l'objet d'un intérêt extrêmement élevé:

https://www.thedrive.com/the-war-zone/28231/multiple-f-a-18-pilots-disclose-recent-ufos-encounters-new-radar-tech-key-in-detection

Julien

Polyèdre57
Polyèdre57
Administrateur
Administrateur
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 3 Empty

Masculin Age : 49
Nombre de messages : 9069
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement
Points de Participation : 17010
http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Jeu 20 Juin 2019, 14:00
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 3 A_aa10

Eh bien oui! Cette tentative de démonstration ne va que dans votre sens.

De plus cela démontre une certaine incapacité de juger vous-mêmes de certains documents et du contexte général dans lequel ils sont englobés. Une seconde main vous fourni des choses en provenance de l'étranger que vous prenez pour argent comptant sans aucune autre vérification de votre part directement à la source.

Vous n'êtes vraiment pas un exemple d'une extrême fiabilité.

@+

_______________________________________
ASPICIS UMBRA FUGAX NOSTRAS UT TEMPERET ORAS UMBRAS UMBRA REGIT PULIUS ET UMBRA SUMUS.
Traduction : "Vois comment l'ombre fuyante indique les heures, l'ombre régit les heures, nous ne sommes que poussières et ombres".

Carte Google Maps PAN/OVNI en Lorraine, Alsace, Sarre, Luxembourg et Sud Belgique

Blog OVNI/PAN Lorraine
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Jeu 20 Juin 2019, 14:53
https://www.metabunk.org/nyt-gimbal-video-of-u-s-navy-jet-encounter-with-unknown-object.t9333/

de la prose sceptique

dire que l'ovni est du à une réflexion de caméra..si je comprends bien...non l'ovni présente un glow avant et trois "tuyeres" arrière , la video est limpide

et en visuel ces pilotes expérimentés savent quand même ce qu'ils chassent....

les radars au sol aussi , ami ou ennemi, surtout sur la cote est ou californienne

"But that doesn't explain extreme acceleration reported by pilots and ground staff."

bien entendu

doit on rappeler le vol en no fly zone de la vague de stephenville de 29 mph à 2900 mph en quelques secondes

https://www.metabunk.org/nyt-gimbal-video-of-u-s-navy-jet-encounter-with-unknown-object.t9333/page-7

le glow un flare d'afterburner mal capté ?

oui pourquoi pas, mais alors encore une fois le radar devrait voir un avion qu'il soit au sol ou embarqué

sinon cela signifie que leurs sécurité n'est pas assurée,et qu'il suffirait de balancer un essaim de drones avec flashs les pour les tromper... sic

le scepticisme a des limites

je veux bien accepter le doute raisonnable comme le cas de la video de mouche chilienne,l'absence de repère de distance

sauf qu'on finit par les repérer aussi à force

et puis est ce l'armée qui a laché cette video ? j'en doute

https://mufonfrance.com/2018/02/quest-ce-qui-se-passe-avec-ces-videos-ufo-du-pentagone/

n'oublions donc pas non plus l'aatip, c'est pas rien comme révélation

https://www.news.com.au/technology/innovation/the-pentagon-admits-to-studying-existence-of-ufos/news-story/710a7a1d323a2207eb0071a56935a5cb

http://ufos-scientificresearch.blogspot.com/2018/

http://ufos-scientificresearch.blogspot.com/2019/06/revelations-of-third-kind.html

"Vallee's book "Forbidden Science: Volume Four," (FSV4) i"

le hasard fait que j'ai acheté chacun de ces volume, 1 a 4 et que je les ai épluché pour les deux premiers, patiemment,la masse d'information ufologique confidentielle ou semi confidentielle y sont légions

bizarrement peu s'y sont penché

le volume trois pour ce que j'en ai lu à ce stade est un peu plus leger , période oblige mais néanmoins;;;

mais le volume 4 en effet.. cause de l'aatip notamment et on y apprends des tas de choses

le site de keith baskerfield, ufologue australien très célèbre est très intéressant à lire à ces sujets

en résumé

"The reason that I am comparing the contents of the May 1996 Bigelow letter to Vallee's diaries, only published in January 2019, is to show that the two match in close detail. Thus one can reasonably conclude that the NIDS letter of 13 May 1996 is the genuine thing."

et


http://ufos-scientificresearch.blogspot.com/2019/01/aerospace-companies-and-secret-uap.html


alors oui on peut ergotter sur les effets de cam, mais à côté des tas de gens et gouvernements ont fait des choses plutot précises

les auraient ils fait pour le fun à coup de millions de dollars ? j'en doute

fortement
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Jeu 20 Juin 2019, 14:58
@Polyèdre57 a écrit:
Eh bien oui! Cette tentative de démonstration ne va que dans votre sens...Aucune vérification de votre part directement à la source... Vous n'êtes vraiment pas un exemple d'une extrême fiabilité.

On balance un lien et on passe au prochain pseudo CC et on aura bouclé sceptiquement sa journée...

C'est surtout que notre Pseudo-Sceptique national ne semble pas savoir que les vrais spécialistes et les pilotes ne sont pas du tout d'accord avec MW. La simulation de ce dernier ne respecte pas du tout les véritables conditions d'acquisition de la séquence.  Dans le cas de Gimbal, les pilotes disent qu'un avion aurait décroché... Et un point très critique: Il n'y a aucune traînée ni dans Gimbal, ni dans Go Fast ni dans Tic Tac...

Même MW semble aujourd'hui avoir compris... C'est dire que nos pseudos nationaux sont lourdement largués... La langue probablement...

Demain dans l'épisode 4 d'Unidentified, on entendra les pilotes qui ont vécu l'épisode de Gimbal ainsi que les vrais experts et non pas ceux "experts" en foutaise comme PS ou MW.

Julien

PS: La compagnie qui produit ces systèmes de vision considère que ses appareils sont les premiers à avoir filmé des ovnis reconnus pour être d'origine exotique...Le PS, il peut commencer à penser à changer de hobby car il devient lourd avec sa psychorigidité...
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Ven 21 Juin 2019, 05:30
Aujourd'hui, l'épisode 4 de Unidentified va aborder les témoignages des pilotes liés au cas Gimbal...

On se rend compte que plusieurs escadrilles ont observé visuellement et au radar les mêmes étranges "objets" entre 2014 et 2015...

https://www.thedrive.com/the-war-zone/28627/recent-ufo-encounters-with-navy-pilots-occurred-constantly-across-multiple-squadrons

Deepl.com
L'une des plus grandes questions entourant la plus récente vague connue de rencontres d'OVNI avec des pilotes de la marine américaine - celles qui se sont produites au large de la côte sud-est des États-Unis entre 2014 et le début de 2015 - porte sur leur persistance réelle. Nous savons que les équipages du Super Hornet de l'escadron 11 (VFA-11), les Red Rippers, ont détecté des objets inconnus plusieurs fois au radar et qu'un équipage a même eu une rencontre visuelle rapprochée avec l'un d'eux, mais que dire des autres escadrons du Hornet basés à la base aérienne Oceana, sans parler des E-2 Hawkeye du Norfolk voisin ? Nous avons la réponse à cette question et elle est remarquable.

Une source au courant des événements a clairement indiqué à The War Zone que la présence d'objets mystérieux dans l'espace aérien d'entraînement restreint au large de la côte est des États-Unis était si répandue qu'elle était largement connue des unités aériennes locales. Ils ont noté que la majorité des escadrons de Super Hornet équipés de radars AN/APG-79 Active Electronically Scanned Array (AESA) - vous pouvez tout lire sur cette technologie et comment elle a été essentielle pour détecter ces objets dans notre article exclusif sur le sujet - vivaient à l'époque les mêmes expériences, ainsi que les équipages des nouveaux E-2D Hawkeye avec sa suite radar AN/APY-9 très puissante. C'est littéralement devenu un événement si courant et quasi quotidien que les aviateurs et les officiers de vol de la Marine de la base en parlaient de façon informelle et régulière.

Mais cela ne veut pas dire que des mesures officielles n'ont pas été prises. Au-delà du dépôt d'un rapport officiel de sécurité après qu'un des jets eut presque heurté l'un des objets non identifiés - décrit étrangement comme une sphère translucide avec une structure cubique suspendue à l'intérieur - des avis à l'aviateur (NOTAM) ont été affichés concernant les dangers potentiels posés par des véhicules aériens inconnus volant dans les mêmes zones militaires que les avions de la NAS Oceana utilisés pour leur entraînement. Cette mesure a été prise par les dirigeants du commandement de la base, qui n'arrivaient pas à trouver d'autres moyens de régler ce problème bizarre et la menace qu'il représentait pour la sécurité de leurs équipages d'aéronef.

Depuis, nous avons déposé des demandes en vertu de la Freedom Of Information Act (FOIA) pour obtenir des copies de ces NOTAM, ainsi que des documents concernant la façon dont la décision de déposer les NOTAM a été prise au niveau du commandement.

Une autre question brûlante entourant ces événements est de savoir si d'autres rencontres visuelles ont eu lieu au-delà de celle qui a failli se produire avec le Super Hornet et l'objet " cube inside and orb ". Notre source nous dit qu'il y en avait beaucoup plus, et oui, ils ont tous abouti à la même description exacte de l'objet. Il s'agit donc d'un ensemble uniforme d'objets très étranges qui ont été repérés par radar, par des nacelles de visée infrarouge et à l'œil nu, souvent en 2014 et pendant la première partie de 2015 au large des côtes du sud-est de l'Amérique.

Comme nous l'avons mentionné dans notre dernier article sur le sujet, ces rencontres ont chuté à un point tel qu'elles ont été décrites comme étant éphémères et non concluantes, au mieux, une fois que la VFA-11 et son transporteur aérien se sont rendus en croisière au Moyen-Orient au début du printemps 2015. De plus, nous savons que le groupe d'intervention des transporteurs et ses aéronefs ont été équipés de nouvelles technologies clés de fusion de capteurs pour ce déploiement, un fait qui ressemble étrangement aux circonstances entourant l'incident maintenant célèbre du " Tic Tac " près d'une décennie auparavant. Tout cela rend d'autant plus curieuse la présence de ces objets au cours de la période qui a précédé ce déploiement.

Mais en même temps, le fait que le volume de ces rencontres récentes semble beaucoup plus important et s'étale sur une période beaucoup plus longue que l'incident tristement célèbre de 2004 est surprenant. Et rien de tout cela n'aborde même l'aspect physique très particulier de ces objets, mais nous avons un autre rapport à ce sujet qui sera déposé dans un très proche avenir.

Néanmoins, au moins, nous avons maintenant une bien meilleure idée de l'ampleur de ces rencontres et de l'impact culturel qu'elles ont eu sur la base d'avions de chasse de la Marine sur la côte est. Cela souligne également à quel point ce sujet était tabou pour les aviateurs militaires. Le fait que ce genre d'événements aurait pu être si omniprésent, tout en demeurant si discret à l'extérieur des cercles des équipages d'aéronefs tactiques de la Marine, est révélateur en soi et prouve bien pourquoi la Marine a dû officiellement changer ses procédures pour que son personnel signale des incidents aussi étranges.

Tout cela survient alors que le Congrès s'intéresse de près à la question depuis quelque temps déjà, avec de multiples audiences tenues avec les principaux législateurs et les principaux témoins de l'armée.

Quoi qu'il en soit, nous entrons définitivement en terrain inconnu lorsqu'il s'agit de ce sujet longtemps ignoré et malmené. Il reste à comprendre ce que cela signifiera exactement lorsqu'il s'agira d'arriver à la vérité sur la question.
avatar
Hocine
Equipe du forum
Equipe du forum
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 3 Empty

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 1654
Inscription : 18/06/2007
Localisation : Afrique du Nord
Emploi : retraité
Règlement : Règlement
Points de Participation : 7557

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Ven 21 Juin 2019, 10:43
Il a été dit, que des supers radars  équipent ces avions de chasse :

Radars à balayage électronique, qui balayent dans toutes les directions dans le ciel , le suivi simultanément de cibles et les capacités de discrimination des cibles  , même les plus petites cibles observables , furtives ou lente à se déplacer ou celles qui tentent de se cacher …

C’est tout à fait normal, que ces ovnis nous fuient, s’ils sentent, qu’ils sont sous accrochage de l’un de ses radars, si l’intention de ces pilotes de chasse, c’est de visé ces ovnis on les accrochant par ces radars que j’ai cité ci-dessus ,cela voulait dire, que ce n’est pas avec un fusil à la main, qu’on cherche l’autre (les ovnis) de se mettre autour d’une table pour un contact.

Je pense, que le seul moyen de tirer cette affaire ovni au clair, c’est de ne pas équiper tous ces avions de chasse, par des radars ultra perfectionner pour y aller la rencontre de ces ovnis.

Peut être que le contact avec ces ovnis ,que c’est une affaire réglé depuis longtemps , les têtes pensantes de l’armée ,ont surement du trouver depuis longtemps , le moyen d’amener cette présence ovni au contact ,et peut être ,on y allant  à la rencontre de ces ovnis avec des simples avions démunis de radar d’accrochage de tir , ou bien ces avions auraient mis leurs radars hors service ,et surement , on montrant ses intentions pacifiques , de ne pas y aller voler à l’arrière de ces ovnis ,mais , de préférence de se mettre dans une position on volant en parallèle avec l’engin ovni  ,avec des signes de la main du pilote de l'avion  , suivi d’un battement des ailes de l’avion , il me semble par là , un signe d’intelligence ,un geste simple , qui pourra être interpréter par ces ovnis , d’un engagement de la partie terrienne à un contact ,c’est une méthode des plus simples , que d’y aller avec des avions de chasse avec des systèmes de radars d’accrochages , qui font fuir ces ovnis à grande vitesse .

Peut être cette affaire de contact a été réglée depuis longtemps, et que tout le monde militaire n’est pas au courant de cela, on laisse faire ces avions du Nimitz, ou d’autres avions aussi avec leurs supers radars, ils ne peuvent rien modifier , ce qui est fait ou régler depuis longtemps , le contact avec ces ovnis .

J’ai observé différents types d’ovni, ils n’étaient pas très loin du sol, ils n’ont jamais fait de la survitesse, et je crois que c’est tout à fait normal, proches du sol, ils volaient en silence très très lentement, sans doute pour éviter les obstacles bâtiments , pylônes électriques , collines , des hélicoptères peuvent très facilement les rejoindre , et je pense par là, que ces ovnis savent que ces hélicos ne leurs présentent aucune forme d’hostilité ,ou armés de missiles par exemple, comme les avions de chasse et leurs supers radars .

C’est ce que je pense de cette affaire pour le moment ,
Polyèdre57
Polyèdre57
Administrateur
Administrateur
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 3 Empty

Masculin Age : 49
Nombre de messages : 9069
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement
Points de Participation : 17010
http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Dim 30 Juin 2019, 15:24
L'épisode n°5 est consacré au cas de Rendlesham...


@+

_______________________________________
ASPICIS UMBRA FUGAX NOSTRAS UT TEMPERET ORAS UMBRAS UMBRA REGIT PULIUS ET UMBRA SUMUS.
Traduction : "Vois comment l'ombre fuyante indique les heures, l'ombre régit les heures, nous ne sommes que poussières et ombres".

Carte Google Maps PAN/OVNI en Lorraine, Alsace, Sarre, Luxembourg et Sud Belgique

Blog OVNI/PAN Lorraine
Polyèdre57
Polyèdre57
Administrateur
Administrateur
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 3 Empty

Masculin Age : 49
Nombre de messages : 9069
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement
Points de Participation : 17010
http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Lun 07 Oct 2019, 18:05
Encore un article récent avec le Commandant David Fravor suite à la dernière vidéo avec l'interview radio...

Pilot Who Chased UFO Reveals A Lot More Of The Story


Proposition de traduction avec DEEPL


Vous connaissez peut-être déjà le Cmdt David Fravor (US Navy, à la retraite) en tant que pilote de chasse qui a engagé ce qu'on a appelé le Tic-Tac UFO blanc en 2004, ce qui a mené à l'une des remarquables vidéos publiées par le Pentagone au cours des deux dernières années. Il a récemment accordé un certain nombre d'entrevues à divers médias d'information grand public, parlant de son expérience remarquable. Mais hier, il s'est présenté à l'émission de Joe Rogan pour une discussion de près de deux heures et cela s'est transformé en un plongeon profond et sérieux. Je vais intégrer la vidéo complète de l'interview ci-dessous, mais j'ai d'abord voulu couvrir certains des points saillants. (L'émission en vaut la peine, cependant, même si vous connaissez déjà l'histoire. Fravor entre dans beaucoup de détails que nous n'avions jamais entendus auparavant.)

Le réalisateur Jeremy Corbell, qui a récemment sorti un film sur Bob Lazar, a également participé à l'émission. (Ugh.) Il fait brièvement dérailler la conversation quelques fois en parlant de Lazar et de quelques trucs du genre Ancient Aliens, mais il ajoute aussi plusieurs bons détails sur les révélations récentes.

Tendance :
La Cour suprême a-t-elle le courage d'accepter la réalité ?
Parfois, quand les gens vont à l'émission de Rogan, c'est un désastre. Demandez à Elon Musk ou Tom DeLonge. Joe a une façon de les traîner dans divers terriers de lapins ou de les amener à s'adonner à des bouffonneries qui finissent par être embarrassantes. Cela ne s'est pas produit avec Fravor, qui a maintenu un air de professionnalisme cool tout au long du projet. (Eh bien, il y a une exception possible que j'aborderai dans un instant.) Mais en voici les points saillants.

Un détail qu'il a révélé au début de l'entrevue en décrivant la rencontre du Tic-Tac était que son F/A-18F Super Hornet n'était pas équipé de missiles réels. Des charges factices ont été installées parce qu'elles étaient prévues pour une mission de formation. Cela l'aurait probablement laissé avec rien de plus que son canon rotatif de 20 mm si les choses s'étaient tendues avec le vaisseau non identifié.

Un autre détail fascinant qu'il a inclus était que lors de multiples rencontres avec les Tic-Tacs sur les deux côtes, les pilotes ont pu déterminer que les objets bloquaient activement leurs systèmes radar, ce qui les empêchait de se verrouiller sur eux. Et nous parlons de l'un des meilleurs systèmes radar au monde. C'est intéressant parce que cela implique au moins une force active et intelligente qui contrôle les Tic-Tacs. (Nous ne savons pas si c'est local ou éloigné, biologique ou dû à l'IA.)

Fravor a en outre révélé que les enquêtes gouvernementales et militaires sur ces incidents sont loin d'être terminées. Il a été personnellement convoqué à Washington à plusieurs reprises cette année pour des réunions privées et confidentielles avec des "hauts fonctionnaires du gouvernement". Il n'était pas autorisé à être plus précis que ça.

Une histoire potentiellement troublante que Fravor raconte à la 49e minute de l'interview (au cas où vous voudriez sauter l'entrevue) traite de son "sens de l'humour" et de quelques singeries que lui et les autres pilotes font à l'occasion. Dans cette histoire, ils font apparaître leurs avions comme des ovnis dans le ciel nocturne lorsqu'ils voient des gens camper dans des régions éloignées.

Fravor : Nous avions l'habitude de faire voler beaucoup de lunettes de vision nocturne à Hornets. Et avec des lunettes de vision nocturne, on peut voir un feu de camp à 80 km de là. On avait l'habitude de le faire, les bons endroits étaient en bas comme El Centro California. Il y a des champs de bombardement et les gens vont camper dans les montagnes de la Superstition... donc nous sortions la nuit en volant avec des lunettes de protection. On voyait un feu de camp et on disait : "Oh, c'est l'heure des ovnis."

Et puis vous faites tourner l'avion autour de 600 nœuds et puis vous remettez la puissance au ralenti pour ne pas l'entendre. Ensuite, vous vous précipitez vers le feu et vous éteignez toutes les lumières parce que nous sommes dans une zone restreinte pour que vous puissiez le faire. Il y a des lumières dessus, vous ne pouvez voir que si vous portez des lunettes de vision. Les autres avions peuvent nous voir, mais personne d'autre ne peut nous voir. Ensuite, vous vous mettez à faire des bonds et dès que vous arrivez au feu de camp, vous tirez l'avion à la verticale et vous caressez les postcombustion, vous les laissez s'allumer, vous comptez jusqu'à trois et puis vous partez tout simplement. Rapport instantané d'OVNI.

Malheureusement, Fravor vient peut-être d'anéantir la moitié des rapports d'OVNI transmis à MUFON par les campeurs du sud de la Californie au fil des ans. Pourtant, je n'en doute pas du tout. J'ai connu beaucoup de pilotes pendant mes années de service sur un porte-avions et ils avaient tendance à avoir un sens de l'humour plutôt "malade", comme le décrit Fravor.

Source : Hotair.com

@+

_______________________________________
ASPICIS UMBRA FUGAX NOSTRAS UT TEMPERET ORAS UMBRAS UMBRA REGIT PULIUS ET UMBRA SUMUS.
Traduction : "Vois comment l'ombre fuyante indique les heures, l'ombre régit les heures, nous ne sommes que poussières et ombres".

Carte Google Maps PAN/OVNI en Lorraine, Alsace, Sarre, Luxembourg et Sud Belgique

Blog OVNI/PAN Lorraine
Polyèdre57
Polyèdre57
Administrateur
Administrateur
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 3 Empty

Masculin Age : 49
Nombre de messages : 9069
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement
Points de Participation : 17010
http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Mar 08 Oct 2019, 12:02
Le Commandant David Fravor rapporte ici une observation d'un pilote bien antérieure à celle de l'incident du Nimitz...

US Navy pilot says mystery ‘dark mass’ emerged from ocean and swallowed torpedo

Proposition de traduction avec DEEPL

Un pilote de haut rang de l'US Navy a affirmé qu'une " masse noire " glaciale avait été vue surgissant des profondeurs de l'océan quelques instants avant la disparition d'une torpille - 10 ans avant un incident de renommée mondiale.

David Fravor, commandant de pilote retraité de l'US Navy, a d'abord attiré l'attention du public en 2017 après avoir décrit comment son escadron avait vu un objet de la taille d'un 737 juste sous la surface de l'eau pendant des exercices d'entraînement dans l'océan Pacifique, à 160 km de la côte de San Diego.

L'incident - qui s'est produit en 2004 - est devenu connu sous le nom de rencontre de l'USS Nimitz après que les pilotes eurent vu un OVNI tic-tac dans le ciel près de la masse.

Dans un nouveau récit explosif, le pilote a partagé un autre mystère sur les ovnis qui est "sorti du bois" depuis que son histoire est apparue.

S'adressant à Joe Rogan, le Cmdt Fravor a déclaré qu'un autre pilote avait déjà eu une rencontre similaire à la fin des années 1990 au large des côtes de Porto Rico.

Il a expliqué que le pilote pilotait un CH-53 et qu'il allait prendre un BQM (drone sans pilote utilisé par l'US Air Force).

Un plongeur a été jeté à l'eau pour l'accrocher et ensuite revenir en avion, quand quelque chose de vraiment bizarre s'est produit.

"Ils sont à 15 mètres au-dessus de l'eau, il voit ce genre de masse sombre qui monte des profondeurs ", a-t-il ajouté.

"Pendant qu'ils hissent le BQM, il regarde ce truc en disant : "Qu'est-ce que c'est que ça ? Et puis il redescend sous l'eau.

"Une fois le gosse et le BQM hors de l'eau, cet objet redescend dans les profondeurs."

Le pilote pensait que l'incident était "assez bizarre" mais, chose incroyable, la même chose s'est produite quelques mois plus tard.

Fravor a dit : "Il ramasse une torpille, ils accrochent le plongeur au treuil, et en l'abaissant, il voit cette grosse masse.

Il dit : "Ce n'est pas un sous-marin", il a déjà vu des sous-marins, une fois qu'on a vu un sous-marin, on ne peut pas le confondre avec autre chose.

"Ce gros objet, de forme circulaire, sort des profondeurs et il commence à crier dans l'interphone pour leur dire de tirer le plongeur vers le haut, et le plongeur n'est qu'à quelques pieds de l'eau."

Il a continué : "Ils inversent le treuil et la pensée du plongeur : "Qu'est-ce qui se passe ?

"Et tout à coup, il a dit que la torpille venait d'être aspirée sous l'eau, et que l'objet venait de redescendre dans les profondeurs.

"Ils ne l'ont jamais retrouvé."

Le Capf Fravor a dit que le pilote de l'hélicoptère était catégorique : la torpille "n'a pas coulé" parce qu'elle "avait littéralement l'air d'avoir été aspirée".

Source : Dailystar.co.uk

@+

_______________________________________
ASPICIS UMBRA FUGAX NOSTRAS UT TEMPERET ORAS UMBRAS UMBRA REGIT PULIUS ET UMBRA SUMUS.
Traduction : "Vois comment l'ombre fuyante indique les heures, l'ombre régit les heures, nous ne sommes que poussières et ombres".

Carte Google Maps PAN/OVNI en Lorraine, Alsace, Sarre, Luxembourg et Sud Belgique

Blog OVNI/PAN Lorraine
Polyèdre57
Polyèdre57
Administrateur
Administrateur
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 3 Empty

Masculin Age : 49
Nombre de messages : 9069
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement
Points de Participation : 17010
http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Mer 13 Nov 2019, 18:25
On en remet une couche... Décryptage en Français cette fois...

Popular Mechanics : Les témoins (Billet du Mufon)

Il est regrettable de voir que les discussions adverses tournent autour de la longueur des vidéos diffusées qui à ce jour sont au nombre de trois. Il faut de tout pour debunker profond, en vain... autant pisser dans un violon les gars  rire Vous ne gagnerez pas à ce jeu là  ^ùù^ù

Il y a aussi cette intervention de Richard Dolan...

Les implications de Tic Tac sont ignorées par les médias




Vous avez la possibilité d'activer les sous-titres.

@+

_______________________________________
ASPICIS UMBRA FUGAX NOSTRAS UT TEMPERET ORAS UMBRAS UMBRA REGIT PULIUS ET UMBRA SUMUS.
Traduction : "Vois comment l'ombre fuyante indique les heures, l'ombre régit les heures, nous ne sommes que poussières et ombres".

Carte Google Maps PAN/OVNI en Lorraine, Alsace, Sarre, Luxembourg et Sud Belgique

Blog OVNI/PAN Lorraine
Polyèdre57
Polyèdre57
Administrateur
Administrateur
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 3 Empty

Masculin Age : 49
Nombre de messages : 9069
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement
Points de Participation : 17010
http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Jeu 14 Nov 2019, 18:17
Un excellent billet de Christopher Mellon...

Potential Sources of Information Regarding Unidentified Aerial Phenomenon

Proposition de traduction avec DeepL

En mai 2019, un porte-parole de la marine américaine a déclaré : "On a signalé un certain nombre de cas d'aéronefs non autorisés ou non identifiés pénétrant dans divers champs de tir contrôlés par l'armée et dans l'espace aérien désigné au cours des dernières années..." Bien que cet aveu historique soit préoccupant, la reconnaissance publique du problème par la marine américaine est un excellent premier pas vers la mobilisation des militaires et de la communauté du renseignement pour trouver des réponses concernant l'identification de ces véhicules et déterminer s'ils représentent une menace pour les États-Unis.

Ce phénomène n'ayant été reconnu que récemment, peu ou pas d'efforts ont été faits pour utiliser des "moyens techniques nationaux" afin d'identifier ou de suivre ces objets. C'est malheureux, car il existe d'énormes réserves de données de renseignement déjà recueillies par les systèmes de renseignement américains qui peuvent être consultées et mises en corrélation avec des événements tels que l'interaction du groupement tactique USS Nimitz Carrier avec plusieurs UAP en novembre 2004 ou les événements en cours dans l'espace aérien militaire restreint au large de la côte est des États-Unis.

Malheureusement, le Programme avancé de lutte contre les menaces aérospatiales (AATIP) n'a pu obtenir la coopération nécessaire pour accéder aux systèmes et aux bases de données mentionnés ci-dessous en raison de l'intransigeance bureaucratique. Par conséquent, à ma connaissance, ces systèmes et bases de données représentent des sources d'information officielles potentiellement critiques et non examinées concernant le phénomène UAP. Entre autres choses, ces vastes dépôts de données pourraient fournir des informations cruciales sur les PNAU, notamment la vitesse, l'accélération, la maniabilité, la taille, les effets atmosphériques, la forme et peut-être même leurs bases d'origine.

Espérons que les responsables américains chargés d'enquêter sur le phénomène de l'UAP recevront le soutien nécessaire pour accéder et analyser les données provenant de ces sources et d'autres. Étant donné que des milliards ont déjà été dépensés pour collecter ces informations, il semble inutile et inapproprié de ne pas allouer les sommes modestes qui pourraient être nécessaires pour aider à résoudre les questions vitales concernant l'origine et les capacités des véhicules non identifiés qui continuent à violer l'espace aérien américain en toute impunité.

A. Systèmes de collecte

Le réseau mondial de surveillance acoustique Infrasound
Ce système est composé de 60 stations opérant dans 35 pays qui surveillent les ondes de pression basse fréquence dans l'atmosphère. Bien qu'il ait été construit pour détecter les explosions nucléaires à l'appui du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires, il aurait également la capacité de détecter et de suivre les bolides et autres objets traversant l'atmosphère. Par exemple, des chercheurs américains ont récemment établi que ce système peut surveiller les tirs de missiles. Il y a longtemps eu des rumeurs suggérant que les scientifiques de l'environnement participant au programme expérimental MEDEA de la CIA (un effort pour déterminer si les systèmes de renseignement américains pourraient faire avancer la compréhension scientifique du changement climatique) ont détecté des objets anormaux entrant dans l'atmosphère terrestre et manœuvrant à des vitesses élevées. Bien qu'il ne s'agisse peut-être que d'une rumeur, le contact avec les responsables compétents de LLNL qui exploitent ce système peut aider le DoD à déterminer si cette capacité unique peut contribuer à la compréhension par le gouvernement américain du phénomène UAP.

Le U.S. Space Surveillance Network se compose d'au moins 29 systèmes de surveillance spatiale distincts à l'échelle mondiale, y compris les radars les plus puissants au monde, dont le site C-6 de la base aérienne d'Eglin Air Force, qui peut détecter un objet de la taille d'un ballon de basketball à 22 000 milles. Parmi les autres composantes de ce système intégré, mentionnons le télescope de surveillance spatiale (SST) DARPA, capable de balayer rapidement de grandes régions de l'espace et de surveiller des objets éloignés et en mouvement rapide comme les astéroïdes. La SST détient le record mondial d'observations distinctes en une seule année, avec 6,97 millions d'observations en 2015. Parmi les autres systèmes notables du réseau, dont certains sont connus pour avoir acquis des données UAP, mentionnons le système de surveillance spatiale optique terrestre GEODSS (qui détecte les " cibles non corrélées "), le Programme géosynchrone de surveillance de la situation spatiale basée dans l'espace (GSSAP) et le magnifique système radar marin en bande X de la Marine. Le Combined Space Operations Center (anciennement le Joint Space Operations Center) de la base AFB de Vandenburg et le Space Control Center de Cheyenne Mountain sont tous deux des dépôts de données du réseau américain de surveillance spatiale qui ont le potentiel de fournir de nouvelles perspectives sur le phénomène UAP.

Le Système spatial infrarouge (SBIRS) est un réseau de satellites en orbite basse, hautement elliptique et géosynchrone qui, ensemble, assurent une couverture mondiale presque continue des sources infrarouges (de chaleur). Conçu à l'origine il y a plusieurs décennies pour détecter les tirs de missiles en provenance de l'ex-Union soviétique et de la Chine, ce système hautement sophistiqué continue d'évoluer et de s'améliorer. Non seulement les satellites s'améliorent en termes de fiabilité et de résolution, mais de nouveaux algorithmes et d'autres techniques améliorent la sophistication et l'exploitation au sol des données de SBIR. L'USAF exploite actuellement un "Overhead Persistent Infrared Battlespace Awareness Center" à Buckley AFB ainsi qu'un nouveau "Data Utilization Lab". Bien que les PNAU semblent généralement manquer de panaches d'échappement ou de signatures thermiques fortes, il existe de nombreux rapports dans la littérature à source ouverte qui affirment que le système SBIR a enregistré des objets non identifiés qui sont entrés dans l'atmosphère terrestre mais, contrairement aux météores, ont ensuite manœuvré ou changé de direction. Indépendamment de la véracité de ces rapports, les recherches algorithmiques dans les vastes bases de données du SBIR pourraient fournir de nouvelles informations sur le phénomène UAP. Pour citer un exemple simple, aucun effort n'a été fait à ce jour, même pour voir s'il existe des corrélations entre les lancements effectués dans les installations militaires chinoises ou russes, ou à partir de navires russes ou chinois, et l'apparition ultérieure d'UAP sur les côtes américaines.

Réseau actif à balayage électronique (radars AESA) En plus des systèmes radar Aegis de la Marine, toutes les plates-formes militaires équipées de radars AESA sont des sources d'information potentiellement précieuses, car elles aussi, tout comme le système Aegis, sont capables de suivre les UAPS à faible section transversale radar sur de vastes zones. Les nouvelles directives de la Marine concernant les rencontres de l'UAP inciteront un plus grand nombre de pilotes d'aéronefs équipés de l'AESA à poursuivre ces véhicules dans le but d'obtenir et de soumettre des informations utiles. L'analyse rétroactive des données de l'AESA est également possible, bien que nous ne sachions pas combien de temps ces informations sont stockées ni dans quelle mesure elles sont bien indexées. Quoi qu'il en soit, félicitations à l'U.S. Navy pour avoir publié de nouvelles directives qui produiront plus de rapports et incluront plus d'informations sur le suivi radar AESA.

Aegis Nous savons, à la suite de l'incident de Nimitz, que les systèmes radar Aegis de la Marine sont capables de suivre les UAP de faible section radar qui fonctionnent à des altitudes et vitesses extrêmes. De toute évidence, la puissance et la précision du système Aegis, maintenant largement déployé dans la flotte, en font une source d'information potentiellement précieuse. Par exemple, un examen des données des navires équipés d'Aegis déployés au large de la côte Est pendant les périodes de contact fréquent avec les UAP pourrait ajouter des pièces importantes au casse-tête analytique qui doit être assemblé. Le déploiement de navires équipés d'Aegis dans des " points chauds " au large de l'Est pourrait s'avérer très utile.

Cependant, d'anciens membres de l'équipage du USS Princeton ont déclaré ouvertement que les données radar Aegis recueillies lors des incidents de novembre 2004 ont été rapidement retirées du navire par des personnes arrivées à bord du Princeton par hélicoptère peu après les rencontres "Tic Tac". Ces données radar critiques semblent toujours manquantes. De plus, les journaux de bord de l'USS Princeton pour novembre 2004 sont aussi étrangement et inexplicablement absents des Archives nationales, ce qui soulève la possibilité extraordinaire qu'une composante secrète du Gouvernement des États-Unis travaille à dissimuler des incidents et des informations concernant l'UAP. Le ministère de la Défense et/ou les comités de surveillance du renseignement du Capitole devraient chercher une explication à ces événements étranges, ce qu'ils peuvent facilement faire. S'il y a un effort pour supprimer ou dissimuler les données UAP, alors nous avons une situation dans laquelle, au minimum, deux entités du gouvernement américain travaillent à contre-courant. La question de savoir si cela se produit réellement et, dans l'affirmative, sur l'autorité de qui, sont des questions qui devront être résolues rapidement si le Département de la défense veut faire de sérieux progrès dans la compréhension du phénomène de l'UAP.

Les systèmes radar à longue portée de la FAA sont reliés au NORAD par l'entremise du Système de surveillance interarmées. Le NORAD a accès à toutes les données des sites de la FAA et les conserve pendant au moins 10 ans, sinon plus. Cette information a été fournie par le 84e Escadron d'évaluation radar de l'AFB Hill, en Utah, jusqu'en 2014. À ce moment-là, les activités de stockage et d'analyse des données radar ont été transférées à la base de données AFB de Langley et les données n'étaient plus accessibles au public. Toutefois, cela ne devrait pas poser de problème pour les fonctionnaires du Gouvernement des Etats-Unis.
B. Bases de données

Le NORAD tient à jour une base de données appelée "Base de données sur les rapports de trajectoires inconnues" et/ou "Système de rapports de trajectoires inconnues" qui est clairement pertinente pour évaluer le phénomène UAP. Pour mieux comprendre le processus d'établissement de rapports et les données qu'il produit, il vaut la peine de citer une réponse du NORAD aux questions posées par le Comité de la réforme du gouvernement de la Chambre à la suite des attaques terroristes du 11 septembre 2001 :

"Les inconnues qui ne peuvent être identifiées sont classées comme "NORAD restant inconnu". Les rapports de trajectoires inconnues sont envoyés au Centre d'analyse aérospatiale NORAD-USNORTHCOM.

Note : Il y a lieu de croire que les noms des organisations ci-dessus ont peut-être changé en raison de la réorganisation, mais les fonctions sont toujours exécutées.

Selon d'autres témoignages du Congrès fournis par le NORAD, les données sur les trajectoires inconnues sont recueillies au niveau régional ou sectoriel ainsi qu'au niveau consolidé (c.-à-d. au siège du NORAD). Le rapport du NORAD contient des informations détaillées sur le comportement des "trajectoires inconnues" et "NORAD restant inconnues", y compris la date et l'heure, les sites de détection impliqués et si les avions de combat ont été brouillés pour engager des cibles détectées. Nous savons, d'après les données fournies par le NORAD au Congrès, que même après un examen très approfondi de chaque voie inconnue, il y avait encore 1 966 voies inconnues entre janvier 1992 et octobre 2003. Notamment, la plupart des radars de défense aérienne du NORAD ne sont pas de la qualité des radars du système Aegis ou AESA et sont donc peu susceptibles de détecter des véhicules à faible section radar, comme les désormais célèbres véhicules "Tic Tac" rencontrés par le groupement tactique Nimitz. Dans le cas de Nimitz, le radar de défense aérienne aéroporté conventionnel E2-C Hawkeye de la Marine a eu du mal à détecter les Tic Tacs même à une distance relativement proche et n'a géré que des contacts radar sporadiques. Pour être juste, il est également important de noter qu'il y a des millions de vols suivis par le NORAD chaque année, de sorte que le pourcentage de trajectoires inconnues est très faible, de l'ordre de un demi pour cent. Les rapports préparés par le Center for Aerospace Analysis du NORAD ne sont pas publiés ou distribués régulièrement au sein du gouvernement américain, mais seraient disponibles sur demande.

Les contrôleurs de la circulation aérienne (ATC) qui travaillent sur les sites de gestion de l'espace aérien de la Federal Aviation Administration (FAA) (aéroports, centres d'alerte, etc.) opèrent en vertu d'une série d'ordres de la FAA. Ces ordres établissent la doctrine et le "Area Airspace Management System (AAMS)". À l'occasion, les contrôleurs de la circulation aérienne des sites de la FAA coordonnent avec l'USAF et le NORAD lorsque des avions de combat sont brouillés pour identifier visuellement des objets inconnus causant des alertes du NORAD et des "trajectoires inconnues". La FAA désigne ces hits radar générés par les objets comme "Tracks of Interest". L'équipe des données aéronautiques est responsable de la collecte, de la validation et du contrôle de la qualité de l'information aéronautique diffusée à l'appui des opérations du Système national de l'espace aérien (NAS). L'information fournie comprend une description physique, la position géographique, les caractéristiques opérationnelles et l'état de toutes les composantes de la RNA.

Les rapports OPREP-3 constituent une source d'information supplémentaire distincte des rapports du NORAD sur la défense aérospatiale. Ce système est utilisé par toutes les branches de l'armée pour signaler les événements "urgents" et "en cours" aux échelons supérieurs. Dans le cas de l'USAF, les rapports OPREP-3 sont envoyés à la Cellule de veille du service de l'armée de l'air (AFSWC) et au National Military Command Center (MNCC), entre autres. Deux catégories de rapports OPREP-3 semblent les plus susceptibles d'être pertinentes au phénomène UAP, la catégorie 9B "Véhicule aérien non autorisé / Violation/intrusion dans l'espace aérien des installations militaires" et la catégorie 9F, "Vital Intelligence Sightings/ Intelligence Reports".

Il y a eu de nombreux cas au cours des années d'intrusions de l'UAP dans des installations militaires, dont certains que je peux personnellement attester ou dont je suis au courant avec un certain degré de séparation. Par exemple, en mars 1984, un ami proche qui s'entraînait pour devenir aviateur naval m'a appelé avec enthousiasme de la NAS de Pensacola pour me raconter un événement impliquant un vol UAP autour d'un avion USN en plein jour au-dessus de la base. De nombreux incidents impliquant des UAP et des installations militaires ont été signalés par des militaires à la retraite et validés par le processus FOIA. Ces rapports comprennent des survols vérifiés d'armes nucléaires et d'installations de stockage nucléaire par l'UAP. Par conséquent, un examen de ces cas pourrait aider à jeter un nouvel éclairage important sur la question de l'intérêt déclaré de l'UAP pour la triade stratégique et la chaîne de commandement nucléaire des États-Unis (Note : je n'ai pas énuméré les capacités de surveillance sous-marine en raison de problèmes de classification, même si elles sont évidemment très pertinentes à cette question).

Autres possibilités

Alliés : Le phénomène UAP au large de la côte Est des États-Unis ces dernières années est sans précédent en termes de nombre et d'apparence des véhicules impliqués ainsi que de leur persistance dans une région géographique spécifique. Cela suggère non seulement un nouveau niveau d'audace ou de mépris à l'égard des capacités de défense et de renseignement américaines, mais aussi la possibilité que les opérations aient franchi une nouvelle étape vers un objectif inconnu jusqu'ici. Cette audace, combinée au fait que ces véhicules se trouvent dans la ZR du CENTCOM, ajoute une raison supplémentaire d'interroger les pays alliés, en particulier ceux qui disposent de systèmes radar et de capteurs aussi performants pour déterminer la portée et l'échelle mondiales de cette activité. De plus, si nous pouvions déterminer, unilatéralement ou par voie de consultation, si la Russie ou la Chine sont également confrontées à ce phénomène étrange, cela contribuerait grandement à faire disparaître l'éventail déjà étroit des possibilités concernant leur origine. Le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien devrait être en mesure d'aider à régler ce problème.

ELINT/COMINT : A ma connaissance, il n'y a eu que peu ou pas de collecte fructueuse dans ces domaines contre les objets UAP eux-mêmes, ce qui n'est pas surprenant. Celui qui conçoit et exploite ces embarcations a largement surpassé les États-Unis en matière de technologie aérospatiale et leurs technologies de communication sont susceptibles d'être tout aussi radicales, peu familières et plus évoluées. J'utilise le terme "évolué" délibérément, parce que si les principes darwiniens sont aussi universels que la gravité, et si l'intelligence qui conçoit ces vaisseaux est le produit d'une histoire évolutionnaire beaucoup plus longue et rigoureuse, alors, par nécessité, ils auraient très probablement dû accorder une grande importance à la dissimulation afin de survivre. Tout comme les signaux de communication "quantiques" brevetés du Dr Hal Putoff ne peuvent pas être détectés par les systèmes EM conventionnels, la technologie qu'ils utilisent est susceptible d'être imperméable à nos capacités de détection et d'interception. C'est probablement aussi l'une des raisons pour lesquelles le projet SETI n'a pas encore porté ses fruits. Un corollaire effrayant de cette logique est qu'à ce stade de l'évolution de l'univers, les civilisations qui diffusent en clair ne durent pas longtemps. D'où peut-être le long silence du SETI.

La seule exception mineure concernant la collection UAP ELINT qui pourrait être exploitée sont les cas où les objets émettent des signaux destinés à interférer avec ou à manipuler des appareils électroniques américains. Par exemple, le Super Hornet qui a pris la désormais célèbre vidéo FLIR de l'objet Tic Tac en 2004 aurait été bloqué lorsqu'il a tenté d'obtenir un "verrou" sur la cible. Les aéronefs américains pourraient donc être en mesure de provoquer des émissions provenant de ces véhicules, bien que l'intérêt de collecter de telles transmissions ne soit pas clair.

Si l'on met de côté COMINT/ELINT par rapport aux PNAU eux-mêmes, le système SIGINT devrait être chargé de toute information susceptible de faire la lumière sur la production ou la détection de PNAU par des adversaires américains potentiels.

HUMINT : Il y a des comptes rendus contradictoires sur la mesure dans laquelle l'information pertinente est disponible, mais qu'il vaut clairement la peine de poursuivre.

Conclusion

Une collecte tactique agressive pour obtenir de meilleurs renseignements optiques, MASINT et autres est nécessaire, mais des données plus anciennes qui peuvent fournir une perspective chronologique peuvent aider à répondre à des questions vitales telles que :

Différents types ou types de véhicules sont-ils associés à différents emplacements, calendriers ou types de cibles ? Dans l'affirmative, s'agit-il d'acteurs multiples, voire potentiellement concurrents ?

Existe-t-il une tendance qui suggère un effort continu pour surveiller la triade stratégique ou le commandement et le contrôle nucléaires des États-Unis ?

Existe-t-il une tendance qui suggère un effort de surveillance de la mise au point et du déploiement des armes américaines ?

Existe-t-il une corrélation entre les progrès de la technologie américaine et la présence des UAP ?
Cette question de l'UAP est déjà un défi unique. Il manque de reconnaissance ou de compréhension ; il manque d'acceptation ; il y a une stigmatisation sérieuse à surmonter ; et encore plus difficile est le défi, d'une gravité trompeuse, d'aider les fonctionnaires du gouvernement et le public à traiter des informations aussi incongrues, désorientantes, perturbatrices et potentiellement dérangeantes. Enfin, s'il s'agit de véhicules créés par une autre espèce, il y a le défi sans précédent de chercher à étudier une intelligence plus grande que la nôtre qui ne veut apparemment pas communiquer ou être comprise.

Pour même avoir une chance de succès dans ce scénario, il semble banal de suggérer que nous devons tirer parti de toutes les informations pertinentes disponibles et appliquer les meilleurs et les plus brillants esprits analytiques disponibles.

Christopher Mellon
Le 29 juin 2019

Source : TTSA

@+

_______________________________________
ASPICIS UMBRA FUGAX NOSTRAS UT TEMPERET ORAS UMBRAS UMBRA REGIT PULIUS ET UMBRA SUMUS.
Traduction : "Vois comment l'ombre fuyante indique les heures, l'ombre régit les heures, nous ne sommes que poussières et ombres".

Carte Google Maps PAN/OVNI en Lorraine, Alsace, Sarre, Luxembourg et Sud Belgique

Blog OVNI/PAN Lorraine
Polyèdre57
Polyèdre57
Administrateur
Administrateur
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 3 Empty

Masculin Age : 49
Nombre de messages : 9069
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement
Points de Participation : 17010
http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Sam 16 Nov 2019, 21:50
Petite remarque de Jacky Kozan (Académie d'ufologie), suite à la publication du billet de Christopher Mellon...

"Cette publication est très importante, les médias vont l’ignorer. Il y aura une réaction politique, probablement au Congrès, le Président considérera qu’il faut faire quelque chose, etc… Il va se passer quelques semaines aux USA avant que la publication soit discutée dans le public et il va se passer quelques mois en Europe avant qu’une oreille officielle ne prenne en considérations cette info.

Quant à nous… nous savons…"


@+

_______________________________________
ASPICIS UMBRA FUGAX NOSTRAS UT TEMPERET ORAS UMBRAS UMBRA REGIT PULIUS ET UMBRA SUMUS.
Traduction : "Vois comment l'ombre fuyante indique les heures, l'ombre régit les heures, nous ne sommes que poussières et ombres".

Carte Google Maps PAN/OVNI en Lorraine, Alsace, Sarre, Luxembourg et Sud Belgique

Blog OVNI/PAN Lorraine
Hector01
Hector01
Equipe du forum
Equipe du forum
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 3 Empty

Masculin Age : 56
Nombre de messages : 683
Inscription : 16/04/2010
Localisation : Paris
Emploi : privé
Passions : jardinage, cosmologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4785

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Dim 17 Nov 2019, 09:49
Bonjour.
Ce n'est pas plus mal que nos grands médias ne parlent pas de l'article de juin 2019 de M. Mellon car, la plupart du temps, leur approche superficielle des questions ne leur permet plus d'être une référence dans notre société.

L'auteur M. Mellon semble dans sa conclusion vouloir lier la manifestation d'engins inconnus avec le niveau de développement technologique de son pays. Cela traduit une méconnaissance de l'histoire du phénomène, puisque celui-ci se manifeste dans des sociétés qui n'ont pas le niveau de développement technologique d'outre-Atlantique, c'est-à-dire aussi les moyens de détection variés qu'offre la première économie du monde.

Le philosophe y verrait un péché d'hubris : les détenteurs d'une technologie d'origine inconnue, extrêmement avancée, ne veulent pas communiquer. Quelle audace !

avatar
snotgobbler
Légende du forum
Légende du forum
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 3 Empty

Masculin Age : 60
Nombre de messages : 50
Inscription : 04/07/2019
Localisation : Pont-a-Mousson
Emploi : enseignant
Passions : la vie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 232

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

le Mer 20 Nov 2019, 15:23
Rien de nouveau, juste une vidéo d' History Channel qui résume les faits et donne la parole aux acteurs de cet épisode qui est l'un des plus sérieux, documentés et étudiés de ces dernières années (activez les sous-titres). Date mise en ligne Youtube 31 Oct. 2019

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum