Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Forum Les mystères des Ovnis - Ufologie et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
la réponse est peut-être dans le futur Hier à 22:53Roland89"LE TEMPS DES OVNIS" nouveau docu par Georges CombesHier à 20:20Roland89Besoin d'aide pour traiter une vidéoHier à 17:02William1963PANIQUE CHEZ LES PSEUDO SCEPTIQUESHier à 12:43Pierre.BÉvidence évidenceSam 31 Juil 2021, 19:34udje54032017: le 21/03 à 10h30 - Pan dans le ciel - Plélan le grand (35)Sam 31 Juil 2021, 08:46Roland89Articles sur le sujet ovniSam 31 Juil 2021, 07:55Hector01OVNI en MéditerranéeVen 30 Juil 2021, 23:44LorelineBonjour à tousVen 30 Juil 2021, 17:55William1963La Mystérieuse foudre en boule de Raymond PicolliVen 30 Juil 2021, 12:22LorelineMAJ Matin Ovni de l'édition de Mai 2021 par ODHTvVen 30 Juil 2021, 11:58LorelineBen, c'est encore moi...Ven 30 Juil 2021, 10:03Roland892011: le / - OVNIs percutés par un missile. - Kandahar (Afghanistan) Jeu 29 Juil 2021, 23:56William1963Discussions autour de divers sujets concernant l'ufologie.Jeu 29 Juil 2021, 19:42udje5403Nous ne vivrons pas sur Mars ni ailleursJeu 29 Juil 2021, 19:15William1963Les méprises astronomiquesMar 27 Juil 2021, 20:36elisaliseLes OVNIS : le rapport du Pentagone - EclairagesMar 27 Juil 2021, 07:24martin(1994) Vidéo ovni centre d'essai de la base Nellis de l'US Air ForceMar 27 Juil 2021, 06:13HannibalRapport du Pentagone sur les ovnisLun 26 Juil 2021, 19:19udje5403Vu sur Youtube à PertuisDim 25 Juil 2021, 06:09HannibalLe Rover Persévérance et son hélicoptère.Ven 23 Juil 2021, 13:21XPDavySommes-nous seuls dans l'Univers ?Jeu 22 Juil 2021, 20:20martinPrésentation Jeu 22 Juil 2021, 19:02freethinkerAutour de la question : comment cultiver l'esprit critique ?Mer 21 Juil 2021, 20:12Jean-Marc WatUne initiative Européenne pour recueillir et analyser les OvnisMer 21 Juil 2021, 00:39jean-lucLUSA FAA près de 10.000 cas en accès libre (2014-2020)Dim 18 Juil 2021, 11:52Jean-Marc WatMon départDim 18 Juil 2021, 00:08LogikConcevoir une coprésence ?Sam 17 Juil 2021, 18:26TychoeBraheLa politique du forum : buts, remarques importantes et objectifsMer 14 Juil 2021, 21:32nicosJacques Vallée en live le 29 juinMer 14 Juil 2021, 14:21NOT-ALONE
Annonce
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

Lun 27 Mai 2019, 18:34
Rappel du premier message :

Une mise à jour majeure des radars embarqué des F/A-18 Super Hornet a permis de détecter et de tracker de nombreux objets bizarres. Ceci est à l'rorigine de la fameuse vidéo ''GIMBAL''.

Article extrêmement intéressant ici et je peux vous dire que ceci va faire l'objet d'un intérêt extrêmement élevé:

https://www.thedrive.com/the-war-zone/28231/multiple-f-a-18-pilots-disclose-recent-ufos-encounters-new-radar-tech-key-in-detection

Julien

Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

Sam 16 Nov 2019, 21:50
Petite remarque de Jacky Kozan (Académie d'ufologie), suite à la publication du billet de Christopher Mellon...

"Cette publication est très importante, les médias vont l’ignorer. Il y aura une réaction politique, probablement au Congrès, le Président considérera qu’il faut faire quelque chose, etc… Il va se passer quelques semaines aux USA avant que la publication soit discutée dans le public et il va se passer quelques mois en Europe avant qu’une oreille officielle ne prenne en considérations cette info.

Quant à nous… nous savons…"


@+
Hector01
Equipe du forum
Equipe du forum
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 5 Empty

Masculin Age : 58
Nombre de messages : 1097
Inscription : 16/04/2010
Localisation : Paris
Emploi : privé
Passions : jardinage, cosmologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6213
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

Dim 17 Nov 2019, 09:49
Bonjour.
Ce n'est pas plus mal que nos grands médias ne parlent pas de l'article de juin 2019 de M. Mellon car, la plupart du temps, leur approche superficielle des questions ne leur permet plus d'être une référence dans notre société.

L'auteur M. Mellon semble dans sa conclusion vouloir lier la manifestation d'engins inconnus avec le niveau de développement technologique de son pays. Cela traduit une méconnaissance de l'histoire du phénomène, puisque celui-ci se manifeste dans des sociétés qui n'ont pas le niveau de développement technologique d'outre-Atlantique, c'est-à-dire aussi les moyens de détection variés qu'offre la première économie du monde.

Le philosophe y verrait un péché d'hubris : les détenteurs d'une technologie d'origine inconnue, extrêmement avancée, ne veulent pas communiquer. Quelle audace !

avatar
Equipe du forum
Equipe du forum
Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué - Page 5 Empty

Masculin Age : 62
Nombre de messages : 222
Inscription : 04/07/2019
Localisation : Grand est
Emploi : sans
Passions : la vie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 1152
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

Mer 20 Nov 2019, 15:23
Rien de nouveau, juste une vidéo d' History Channel qui résume les faits et donne la parole aux acteurs de cet épisode qui est l'un des plus sérieux, documentés et étudiés de ces dernières années (activez les sous-titres). Date mise en ligne Youtube 31 Oct. 2019

Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

Jeu 19 Déc 2019, 17:26
Se justifier, encore et toujours face à une horde de sceptico-rigides...

Navy Pilot Who Filmed the ‘Tic Tac’ UFO Speaks: ‘It Wasn’t Behaving by the Normal Laws of Physics’

Ce n'est faire preuve d'argument d'autorité, mais simplement de bon sens et de connaissances techniques.

Proposition de traduction avec DeepL

Au cours des 15 années qui se sont écoulées depuis que Chad Underwood a enregistré un OVNI bizarre et erratique - maintenant appelé " le Tic Tac ", un nom qu'Underwood a lui-même trouvé - à partir de la caméra infrarouge de l'aile gauche de son F/A-18 Super Hornet, il est devenu instructeur de vol, employé civil dans l'industrie aérospatiale et père de famille. Mais il n'a pas encore parlé publiquement de ce qu'il a vu ce jour-là, même maintenant, deux ans après que sa vidéo ait fait la première page du New York Times. Comme il l'a expliqué avant de s'entretenir avec Intelligencer, Underwood a surtout voulu éviter que son nom ne soit " associé aux petits hommes verts fous qui sont dehors ".

L'histoire du Tic Tac commence vers le 10 novembre 2004, lorsque l'opérateur radar Kevin Day a signalé pour la première fois avoir vu des objets étranges et se déplaçant lentement par groupes de cinq à dix au large de l'île de San Clemente, à l'ouest de la côte de San Diego. À une altitude de 28 000 pieds, se déplaçant à une vitesse d'environ 120 nœuds (environ 138 milles à l'heure), les groupes étaient trop hauts pour être des oiseaux, trop lents pour être des avions conventionnels et ne suivaient aucune trajectoire de vol établie, du moins selon Day.

Dans un reportage militaire rendu public par KLAS-TV à Las Vegas, Day allait plus tard observer que les objets " présentaient des caractéristiques de missiles balistiques " lorsqu'ils passaient de 60 000 pieds à 50 pieds au-dessus de l'océan Pacifique, sans produire de bang supersonique, ce qui était alarmant. Tout compte fait, les opérateurs du radar du Princeton ont passé environ deux semaines à essayer de déterminer quels étaient les objets, un processus qui comprenait l'arrêt et le recalibrage du système radar du navire pour s'assurer que les mystérieux échos radar n'étaient pas de faux positifs, ou des " traces fantômes ".

Finalement, David Fravor, commandant des Black Aces, a fait une confirmation visuelle de l'un des objets en plein vol lors d'un exercice d'entraînement au vol. Une heure plus tard, Underwood a fait son enregistrement infrarouge lors d'un deuxième vol. "Ce jour-là", se souvient Underwood, "Dave Fravor était du genre : 'Hé, mec. Avis de recherche." Comme, être à l'affût de quelque chose de bizarre. Je ne me souviens pas des termes exacts qu'il a utilisés. Je n'y ai pas vraiment pensé à l'époque. Mais une fois que j'ai pu l'acquérir sur le radar et sur la FLIR [caméra infrarouge à vision frontale], c'est à ce moment-là que les choses - je ne dirais pas " ont dérapé " - mais elles étaient différentes.

La séquence semble dépeindre ce que Fravor avait identifié comme une forme blanche oblongue de 40 pieds de long (d'où le " Tic Tac "), planant entre 15 000 et 24 000 pieds en plein vol et ne présentant aucun échappement notable provenant de sources de propulsion conventionnelles, même si elle fait une surprenante fléchette vers la gauche dans les derniers moments de la vidéo. Sur les trois incidents d'OVNI capturés par les aviateurs de la marine américaine à l'aide de nacelles de caméra de canon infrarouge, les images d'Underwood restent uniques en raison de l'absence de discussions entre les pilotes - un fait qui a conduit à certaines spéculations sur son authenticité. Mais " il n'y avait rien dessus qui était protégé ", a déclaré à Intelligencer Dave Fravor, ancien commandant à la retraite d'Underwood. L'audio manquant, dit-il, "n'a juste pas fait la copie qui a été prise sur le disque dur."

Un ancien pilote de chasse ayant servi sur le Nimitz en 2004, qui s'est adressé à Intelligencer sous le couvert de l'anonymat, s'est souvenu d'une projection de groupe exaltante de la vidéo FLIR1 à l'intérieur du Carrier Vehicle Intelligence Center (CVIC) du Nimitz : "Les comptes rendus étaient généralement pro forma dans le CVIC, mais celui-ci en particulier était si étrange ", a déclaré l'ancien pilote. "Il n'y avait pas vraiment beaucoup de sceptiques dans cette pièce." Des années plus tard, Fravor a dit à ABC News qu'il ne savait pas ce qu'était le Tic Tac, mais que "c'était vraiment impressionnant, vraiment rapide, et j'aimerais le faire voler". Dans le CVIC ce jour-là, le pilote anonyme a dit à Intelligencer : " Nous avions tous cela. Nous voulions tous le piloter."

Parmi les nombreuses personnes qui ont repéré ou enregistré les objets, une poignée, comme le maître d'armes en chef (à la retraite) de Fravor ou de Princeton, Sean Cahill, qui a déclaré avoir vu ce qui semblait être un autre groupe d'objets provenant du pont du croiseur-missiles, a parlé à des journalistes ou à des documentalistes. D'autres ne l'ont pas fait : Le lieutenant-colonel "Cheeks" Kurth, commandant d'un escadron de Hornet des Marines, à qui on a aussi demandé d'intercepter le Tic Tac, n'a toujours pas fait d'interview enregistrée. (Trois ans après l'observation, cependant, Kurth a accepté un poste de directeur de programme à Bigelow Advanced Aerospace Space Studies à Las Vegas, dont le propriétaire, Robert Bigelow, est un bailleur de fonds privé bien connu pour la recherche sur les OVNI et le paranormal depuis des décennies. C'est durant cette même période que Bigelow est devenu un entrepreneur militaire travaillant sur le programme d'investigation OVNI autrefois secret du Pentagone, l'Advanced Aerospace Threat Identification Program).

Underwood se joint maintenant à Fravor, Cahill, et d'autres, pour parler de son expérience avec le Tic Tac. Cette conversation a été condensée et éditée pour plus de clarté.

Que pensez-vous de la participation de Dave Fravor à l'expérience Joe Rogan ?
Je suis content que Dave soit allé dans l'émission de Joe. Il a réussi chaque détail. Au moment de l'incident, il était essentiellement mon patron, mon commandant. Je n'étais qu'un pilote dans son escadron. Connaissez-vous le fonctionnement des opérations aériennes des porte-avions ?

Probablement pas.
Donc, d'habitude, on vole pendant environ une heure, une heure et demie, puis on atterrit. Puis il y a la prochaine vague de gens qui décollent et font leur mission, bla, bla, bla. Ce jour-là, Dave Fravor atterrissait au moment où je mettais mon équipement, et nous nous sommes croisés juste après qu'il l'ait vu. Je ne veux vraiment pas entrer dans ce que Dave a vu, précisément, parce que je ne l'ai pas vu de mes propres yeux. Mais je lui ai dit, "Le Princeton" - encore une fois, qui a un très bon radar sophistiqué - "signale qu'il y a un objet là dehors qu'ils voulaient qu'on voit si on pouvait le trouver et, si on en est capable, le suivre."

Donc, nous allons là où se trouve notre zone d'entraînement désignée. Nous ne cherchons pas nécessairement quelque chose, mais le Princeton avait un objet précis qu'il voulait que nous chassions, faute d'un meilleur mot. Et tout d'un coup, j'ai eu ce spot sur mon radar.

Le "Tic Tac".
Le terme "Tic Tac", c'est moi qui l'ai inventé. Donc, à chaque fois que vous avez entendu le terme, "Ça ressemblait à un 'Tic Tac' dans le ciel", c'est moi qui l'ai inventé.

Est-ce que ce nom était basé sur ce que vous avez vu de vos propres yeux, ou en regardant l'écran de la caméra ?
Non. J'étais plus concentré à regarder le FLIR. C'était à moins de 30 km. Vous ne le verrez pas de vos propres yeux avant d'avoir parcouru probablement 10 milles, et vous ne pourrez pas le suivre visuellement avant d'avoir parcouru probablement moins de cinq milles, et c'est là que Dave Fravor a dit l'avoir vu. Donc, à ce moment-là, je n'ai rien vu avec mes yeux. J'étais plus préoccupé par le suivi, par le fait de m'assurer que la bande vidéo était allumée pour que je puisse rapporter quelque chose au navire, pour que les gens du renseignement puissent disséquer ce que j'avais capturé.

Ce qui m'a le plus frappé, c'est le comportement erratique de l'appareil. Et ce que je veux dire par "irrégulier", c'est que ses changements d'altitude, de vitesse et d'aspect ne ressemblaient en rien à ce que j'ai déjà rencontré avant de voler contre d'autres cibles aériennes. Il se comportait d'une manière qui n'est pas physiquement normale. C'est ce qui a attiré mon attention. Parce que les aéronefs, qu'ils soient habités ou non, doivent toujours obéir aux lois de la physique. Ils doivent avoir une source d'élévation, une source de propulsion. Le Tic Tac ne faisait pas ça. Il passait de 50 000 pieds à 100 pieds en quelques secondes, ce qui n'est pas possible.

Et il faisait ça aussi pendant vos fiançailles ?
Oui. C'est ce qui m'intéressait le plus : à quel point cette chose était erratique. Si elle obéissait à la physique comme un objet normal que vous rencontreriez dans le ciel - un avion, ou un missile de croisière, ou une sorte de projet spécial dont le gouvernement ne vous a pas parlé - cela aurait eu plus de sens pour moi. Ce qui a attiré notre attention, c'est qu'il ne se comportait pas selon les lois normales de la physique. On se dit : " D'accord. Il ne se comporte pas d'une manière prévisible ou normale, compte tenu de la façon dont les objets volants se déplacent physiquement. "

En regardant la vidéo à l'époque et plus récemment, avez-vous une idée de la quantité de chaleur que cette chose dégageait ?  
Eh bien, normalement, vous devriez voir des moteurs émettant un panache de chaleur. Cet objet ne faisait pas ça. La vidéo montre une source de chaleur, mais les signatures normales d'un panache d'échappement n'étaient pas là. Il n'y avait aucun signe de propulsion. Vous ne pouviez pas voir la chose que la nacelle ATFLIR devrait capter 100 p. 100 du temps : la source de chaleur et d'échappement qu'un objet volant normal vous donnerait. Est-ce que cela a un sens ?

Oui, c'est vrai.
Comme, aucune méthode de propulsion ou d'échappement - et la partie échappement était la chose qui me faisait lever les sourcils et être comme, "Ok, c'est intéressant."

Vous approchiez le Tic Tac de front ? Certaines personnes ont suggéré que le mouvement rapide du Tic Tac vers la gauche vers la fin de la vidéo était en fait le résultat de votre F/A-18 s'inclinant vers la droite et entraînant la caméra avec lui.
On nous a montré du doigt. Peut-être 10 à 20 degrés d'azimut, soit à gauche, soit à droite.

Donc, quand l'objet s'éloigne vers la gauche...
Je n'ai pas manœuvré l'avion de façon agressive comme le ferait la nacelle FLIR. Mais regardez : A ce moment, je n'ai pas vu l'objet accélérer agressivement vers la gauche, comme le montre la vidéo, pour le prouver.

Parce que vous étiez à une distance où vous ne pouviez pas établir un contact visuel avec vos propres yeux...
C'est vrai.

Et donc ce qui se passe dans la vidéo est un peu ambigu en conséquence.
C'est vrai. Ouais. Et cette partie est un peu nulle, parce que je ne peux pas confirmer que l'objet a accéléré agressivement de cette façon. Mais j'ai mes sentiments, basés sur mon expérience avec mon équipement - et aussi juste la logique, quand il s'agit de, vous savez, la physique.

J'aimerais vous poser quelques questions basées sur les théories que les sceptiques du fauteuil américain ont avancées - par exemple, s'il s'agissait d'oiseaux ou d'une sorte de phénomène météorologique thermique. Je veux dire, je suis sûr que vous avez eu assez de temps de vol pour voir des oiseaux.
Ouaip. Les oiseaux volent normalement près de la surface du sol. Donc, par exemple, vous n'allez pas voir des oiseaux voler à 5 000 pieds. Vous les verrez plutôt à 2 000 pieds et plus bas, comme à la surface. C'est comme ça que les oiseaux fonctionnent normalement. Et ils ne sont généralement pas seuls. Vous pouvez donc les voir physiquement, en groupe ou autre. On ne voit pas les oiseaux à 5 000, 10 000 ou 20 000 pieds. Ce n'est pas comme ça que les oiseaux opèrent. Les oiseaux sont donc hors de question.

Et juste pour que j'anticipe votre prochaine question : Il y a des ballons météorologiques que les gens lancent, mais ce n'était pas un ballon météorologique - parce qu'un ballon, il ne fait que monter et flotter de basse à haute altitude ; il ne se comporte pas de façon erratique. Ce n'est qu'un maudit ballon. Il n'en était donc pas question.

Ce n'était pas - à ma connaissance - un missile de croisière ou tout autre type d'avion d'essai que nous ne connaissions peut-être pas, simplement à cause de la façon dont il se comportait. Comme je l'ai dit, il était tout simplement très erratique. Il se déplaçait à une cinquantaine de pieds du sol, ce qui, lorsque vous êtes en pleine mer, vous savez, au large de la côte de San Diego, donne l'impression qu'il plane au-dessus de l'eau. Mais il n'y avait aucune méthode de propulsion qui le maintenait en l'air : pas d'ailes, pas de chaleur, il restait en l'air ou en altitude.

Avez-vous déjà vu un événement météorologique sur un ATFLIR ?
Je dirais que si j'avais capturé cet objet sur mes capteurs de façon indépendante, comme si j'étais le seul à l'avoir vu ou à l'avoir suivi, j'aurais pu le faire exploser comme s'il s'agissait d'un événement météorologique. Mais la quantité de personnes et de capteurs provenant d'autres sources indépendantes qui l'ont trouvé - compte tenu de la période pendant laquelle Dave Fravor l'a vu, et une heure et demie plus tard je suis sorti et je l'ai vu, et nous avons capturé essentiellement un objet ayant la même description - me porte à croire qu'un événement météorologique serait peu probable.

Est-ce que cela vous a surpris ou vous a apporté un quelconque soulagement de voir la Marine déclarer officiellement que la vidéo du Tic Tac était authentique et qu'il s'agissait d'un véritable UAP lorsque cela s'est produit dans le Washington Post en septembre dernier ?
Non, pas surpris. La validation, c'est sûr.

C'est peut-être le bon moment pour parler de l'ambiance qui régnait sur le Nimitz après tout ça.
Une fois que j'ai atterri, j'ai vu un de mes copains de l'escadron de ma soeur. Il m'a dit : "Hé, t'as vu quelque chose là-bas aussi ?", d'une manière très drôle. Et j'étais genre, "En fait, MFer, parce que je sais que tu veux te moquer de moi, je l'ai eu ici en vidéo." Bien que, je n'ai pas dit "MFer". J'ai dit le terme réel. C'est un bon ami à moi, alors c'était pour rire. On met les cassettes dans la machine de lecture. Je suis comme, "Ici, c'est là où il est." Ces petites coupures vidéo - que vous voyez de mon enregistrement FLIR - ont été prises au centre de renseignements. Ce qu'ils en font de là, je n'ai pas grand-chose à en faire.

Quand j'étais encore dans mon équipement de vol, donc probablement dans les 20 minutes qui ont suivi, j'ai parlé à quelqu'un qui, je suppose, était du NORAD. Je l'ai décrit exactement comme je viens de vous le dire. Je n'ai pas été débriefé. Ce qui est intéressant, c'est que normalement, si vous voyez quelque chose au milieu de l'océan qui est un projet d'essai, nous en faisons un compte rendu, en tête-à-tête, dans une pièce sombre. Que ce soit de la part des gens du site d'essai d'Edwards ou quelque chose du genre. "Hé, oui, on testait un projet. C'est ce que vous avez vu." Sans entrer dans les détails, on dira : " Oui, c'est le projet Umptysquat " et, en gros, " C'est ce que vous avez vu. N'en parle pas." Cela ne s'est jamais produit, ce qui m'amène à penser que ce n'était pas un projet gouvernemental.

Ou, du moins, pas un
Pas un qu'ils voulaient reconnaître. Et, vous savez, j'ai une autorisation top-secrète avec une tonne d'autorisations pour des projets spéciaux. Donc, ce n'est pas comme si je n'étais pas autorisé à savoir. Mais, comme je suis sûr que vous l'avez découvert dans vos recherches, pour avoir l'autorisation de savoir quelque chose, vous devez avoir à la fois l'autorisation à laquelle il est élevé et le "besoin de savoir". Et, clairement, quoi que ce soit, si c'était un projet gouvernemental, je n'avais pas besoin de le savoir.

Ouais. Compris. Voici quelque chose qui m'intrigue, à cause de cet aspect du NORAD : Est-ce que ce débriefing téléphonique était peut-être lié à ce qu'on appelle un rapport d'incident d'opération ou au système de rapport OPREP-3 du NORAD ?
Honnêtement, Matt, je n'en ai aucune idée. Par exemple, à quel niveau jusqu'à qui je parlais. Je voulais juste y répondre. On m'a tendu un téléphone et on m'a dit : "Réponds à ces questions."

C'est juste. Entre parler au type du NORAD et l'entrée en bourse de Fravor, il y a une période de plusieurs années où c'est comme si c'était arrivé dans votre vie. Est-ce que ça a été évoqué très souvent ?
Il y avait des associations. Je serais assis au déjeuner cinq ans plus tard avec certains de mes collègues. Les rumeurs ont tendance à avoir des jambes. "Hé, vous étiez sur le Nimitz en 2004. On m'a parlé d'un vaisseau spatial extraterrestre." Et je suis comme, "Eh bien, (1) la vidéo que vous voyez est ma vidéo. Et non, je n'ai jamais dit que c'est ce que je pense que c'était ou spéculer sur ce que je pense que c'était. Ce n'est pas mon travail. Mais j'ai vu quelque chose. Et cela a également été vu, par les yeux, à la fois par mon commandant, Dave Fravor, et par le commandant de l'escadron du Hornet du Corps des Marines qui était également là.

Quand avez-vous appris que Fravor allait devenir public ? Est-ce que beaucoup de gens vous ont approché pendant ou après ce reportage ?
C'est drôle de voir le nom et le visage de votre patron aux infos, vu ce qu'il faisait. Vous savez, évidemment, notre rencontre a eu lieu en 2004 - donc il y a un certain temps - mais tout ce que Dave a mis dans les interviews est absolument, à 100 %, exactement ce qui s'est passé ce jour-là. Et nous sommes toujours de bons amis à ce jour, alors j'ai commencé à lui envoyer des SMS. Nous avons eu un appel téléphonique d'environ deux heures et je lui ai dit : " Mec. Qu'est-ce qui a fait apparaître ça ?" Comme, "Où était-ce, vous savez, il y a 12, 14 ans ?" Maintenant, c'est il y a 15 ans. Et, je suppose que c'était quand le Pentagone a sorti - quel que soit le projet qu'ils ont appelé. Je ne m'en souviens même pas.

AATIP.
Ouais. AATIP.

Est-ce que le New York Times vous a contacté ? Demander des informations pour confirmer quoi que ce soit ?
Non.

Intéressant.
Non pas que je m'en soucie vraiment. A aucun moment je n'ai voulu spéculer sur ce que je pensais que cette chose était - ou être associée à, vous savez, "des êtres extra-terrestres" et "des avions extra-terrestres" et tout ça. Je me suis dit : "Non. Je ne veux pas faire partie de cette communauté." C'est juste ce qu'on appelle un OVNI. Je n'ai pas pu l'identifier. Il volait. Et c'était un objet. C'est aussi simple que ça.

Ouais.
Je vais laisser les intellos faire le calcul de ce que ça devait être. Il se trouve que je suis la personne qui a ramené la vidéo.

Source : Nymag.com
Contenu sponsorisé

Ovnis Re: Quand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarqué

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum