Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant
AuteurMessage
dorejc
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 49
Nombre de messages : 352
Inscription : 27/01/2009
Localisation : 17
Emploi : Informatique
Passions : Techno
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Dim 06 Sep 2009, 18:58

Jean Curnonix a écrit:
Bonjour dorejc,

Au sujet d’ Hessdalen, vous écrivez :

dorejc a écrit:
[…] honnêtement si quelqu'un a des noms, je prend.
>>> S’il n’était qu’une personne à contacter il s’agirait de Erling Strand

Vous pourriez également contacter Bjørn Gitle Hauge

Enfin vous trouverez ici une liste de quelques papiers publiés sur le sujet.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.

Merci Jean,
je prend contact, mais j'ai l'impression que ces personnes sont les officiels du projet Hessdalen. Je me trompe peut-être, mais vu les échanges Geipan-Norvège-Italie, ne devrait-on pas éviter les officiels?

JCD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lamaredunet.fr
Nico.F
Modérateur
Modérateur




Masculin Age : 48
Nombre de messages : 212
Inscription : 24/08/2009
Localisation : 31
Emploi : Industrie
Passions : Ufologie, Sciences, Théâtre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Dim 06 Sep 2009, 19:35

J'ai lu en diagonale le projet Hessdalen, et notamment ses résulats, plus particulièrement les résultats optiques (prise de photos avec bonnette).

Tenez vous bien c'est éloquent : le phénomène se repète depuis le début des années 80, même si actuellement le nombre d'apparition à diminué : plus qu'une vingtaine par an.

Résultats optiques : à partir de 7 films pris avec des réseaux de diffraction, seuls 4 clichés à peu près corrects ont pu être extraits. Sur les 4, deux correspondent à des lumières importantes, les 2 autres emettant des lumières plus faibles. Cependant, aucune photo ne correspond a un phénomène de grande intensité comme ca arrive apparemment parfois.

Les 2 images correspondant aux forts rayonnement, seraient en fait très probablement... le phare d'une moto neige... bien que cela soit étonnant (selon les personnes qui ont écrit le rapport) qu'il y ai quelqu'un en moto neige ds cette région à ce moment...

Les deux images correspondant aux rayonnements les plus faibles sont... inexploitables car l'intensité lumineuse étant trop faible, le spectre n'est pas analysable... Il semble qu'il soit situé entre 530 nm et 630 nm, mais comme le film utilisé coupe à 630 nm, pas moyen d'aller plus haut.

Voilà le résultat concernant les essais optiques.

Je ne dirais rien car ça serait vulgaire... je vous laisse juger !

Je ne suis pas sur en effet qu'il faille passer par ces gens la pour effectuer une démarche.

Nico.F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Dim 06 Sep 2009, 21:04

Bonsoir dorejc,

Pour mieux cerner la personnalité d’Erling Strand, qui me semble la personne à contacter en priorité, je vous suggère de voir (ou revoir), ainsi que d’écouter attentivement ses propos au cours d’ un documentaire diffusé par CANAL+ le lundi 17 mars 2008 de 20h55 à 22h15.
Les « phénomènes d’Hessdalen » y sont évoqués pendant 17mn de "25:40" à "42:35".

En toute rigueur, ce que l’on observe à Hessdalen demeure du domaine de l’énigme scientifique en l’état actuel de nos connaissances.
Plusieurs théories ont actuellement cours quant aux plasmoïdes observés, notamment et pour aller à l’essentiel :
- plasmoïdes d’origine naturelle (lire par exemple le papier de David Fryberger : A model for ball lightning )
- plasmoïdes d’origine artificielle (dont je ne vous ferai évidemment pas l’"injure" de penser que vous ne sachiez pas ce qu’il en est étant donné votre implication dans l’opération "bonnette à réseau" d’UFO-Science).

Il n’est d’ailleurs pas interdit de penser qu’il puisse y avoir les deux observés à Hessdalen !!! Wink

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Dim 06 Sep 2009, 21:11

Bonsoir Nico.F,

Nico.F a écrit:
J'ai lu en diagonale le projet Hessdalen, et notamment ses résulats, plus particulièrement les résultats optiques (prise de photos avec bonnette). […] Je ne suis pas sur en effet qu'il faille passer par ces gens la pour effectuer une démarche.
Puis-je vous suggérer de vous méfier d’une lecture « en diagonale » que le "BUSINESS DEVELOPMENT MANAGER" que vous êtes pratiquez probablement au cours de "brainstormings" pour de rapides orientations dans le sens d’une décision "Go / No go".

Vous trouverez ici un rapport préliminaire réalisé en juin 2007, par Bjørn Gitle Hauge de l’Østfold University College, sur l’analyse des spectres optiques des phénomènes lumineux d’Hessdalen.

En résumé, voir "Discussion" page 12 que j'ai rapidement traduite en français, dans laquelle il formule que :

« Il s’agit seulement d’un rapport préliminaire, et des analyses plus détaillées des données doivent être réalisées. Les découvertes sont basées sur des données dont l’intensité n’est pas calibrée et dont le calibrage en longueur d'ondes donne une résolution très basse de seulement 11Å/pixel. [Nota : Å = angström ; 1 angström = 0,1 nanomètre ] De ce travail préliminaire résultent quelques nouvelles hypothèses qui doivent être complétées par de nouvelles données de meilleure résolution.
Les découvertes préliminaires suggèrent les hypothèses suivantes :

- Les phénomènes d'Hessdalen sont composés de gaz ionisé, pas d’un solide.
- Les éléments chimiques dominants sont O
(= l’oxygène) et N (= l’azote), suggérant qu’il s’agit d’un "embrasement" de l'air.
- D'autres éléments comme le Si
(= le silicium), du sable et quelques métaux Fe (= le fer), Sc (= le scandium), Ti (= le titane) suggèrent de la poussière de la vallée.
- L'occurrence du Sc, le scandium, un métal norvégien rare, suggère pourquoi le phénomène est seulement localisé à Hessdalen, une vallée connue pour ses mines métalliques.
[Nota : voir ici ]
- Le scandium, Sc, réagit vigoureusement avec un acide et l'air et peut réaliser le mécanisme d'ignition.
- Le titane,Ti, est le seul élément qui brûle dans l'azote et peut expliquer la longue durée de vie
(du phénomène lumineux).
- Le titane est utilisé pour les feux d'artifice et réalise des feux spectaculaires.

Cette hypothèse suggère que le phénomène Hessdalen soit composé de poussière de la vallée, qui s'enflamme en raison du fait que le scandium réagit rapidement avec des acides et l'air (réf. 9 + 10). Le nuage de poussière brûle, il s’élève dans l’atmosphère, et flotte dans la même position, ou guidé par le vent, jusqu'à ce que le carburant, titane, fer et scandium soit brûlé.
Le scandium est un métal rare et a été d'abord trouvé en Norvège, les minerais de "Thotveitit". Cette hypothèse suggère que les phénomènes type Hessdalen soient localisés aux secteurs où ce minéral peut être trouvé et pourquoi ces phénomènes semblent être localisés dans certains secteurs et pas d'autres.

L'utilisation de spectrographes à haute résolution a une grande importance dans la recherche future sur les phénomènes type Hessdalen. L'utilisation de ces spectrographes donnera un aperçu des éléments dont ces phénomènes sont composés. Au moins ce rapport montre-t-il qu'il est possible d'obtenir les spectres optiques des phénomènes Hessdalen et d’ébaucher une discussion de ce qu'ils sont composés et pourquoi ils brûlent si longtemps.
»

Il y a un certain temps déjà que je ne me pose plus la question de savoir si l’HET est l’hypothèse à raisonnablement retenir quant à l’origine d’ovnis résistant à toute explication naturelle ou artificielle de facture humaine : c’est la seule hypothèse à raisonnablement retenir en l’état actuel de nos connaissances.
Si vous ne partager pas encore cette analyse, vous pouvez, pourquoi pas, vous rendre dans ce "laboratoire naturel" que constituent les environs d’Hessdalen, et alors je vous suggère de prendre contact avec Erling Strand … ce qui ne vous engage à rien et vous évitera la « diagonale du fou » de nos amis joueurs d’échecs ! Wink

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico.F
Modérateur
Modérateur




Masculin Age : 48
Nombre de messages : 212
Inscription : 24/08/2009
Localisation : 31
Emploi : Industrie
Passions : Ufologie, Sciences, Théâtre
Règlement : Règlement

MessageSujet: l   Dim 06 Sep 2009, 22:46

Bonsoir Jean Curnonix,

Merci de me faire part de vos "lumières" (sans mauvais jeu de mot), et je vais essayer de faire ressortir le plus clairement possible ce qui émane de mon "brainstorming" personnel, après la lecture des résultats, certes préliminaires que j'ai pu lire sur le site de votre (apparemment) très cher Erling Strand.

Je ne ferai aucun commentaire sur la caricature complétement stéréotypée que j'ai pu lire sur ma fonction. Sachez seulement que j'exerce cette fonction dans un cadre scientifique, domaine qui est ma formation de base. Mais vous avez raison, afin d'éviter d'éveiller ce type de "catalogage" populaire, je vais changer quelques éléments de ma présentation.

Tout d'abord, je tiens à signaler que je ne juge en aucun cas ce Monsieur qui m'a l'air d'être un scientifique respectable, qui procéde à des investigations sur place tout aussi respectables et rigoureuses. Plus accessoirement, je signale aussi qu'aucune décision de "go", ni même de "no go" n'a encore été prise suite à ma réflexion.

Je vais tout d'abord revenir sur quelques points :

Il s’agit seulement d’un rapport préliminaire, et des analyses plus détaillées des données doivent être réalisées. Les découvertes sont basées sur des données dont l’intensité n’est pas calibrée et dont le calibrage en longueur d'ondes donne une résolution très basse de seulement 11Å/pixel. [Nota : Å = angström ; 1 angström = 0,1 nanomètre ]

Erling Strand dit lui même que les clichés correspondent à des rayonnements qui sont soit terrestres (type phare de moto neige), soit d'une qualité telle qu'il est impossible de les exploiter. Une calibration quelle qu'elle soit des appareils d'analyse n'y changera rien car l'information est brouillée à l'origine (sur les clichés eux même). La meilleure solution, plutot que de s'acharner à essayer d'analyser de mauvaises données, serait de reprendre des photos clairement exploitable. Je m'etonnais seulement que sur la campagne qui a été menée, où 188 observations ont été faites, seuls 4 clichés inexploitables en soient sortis...

Les phénomènes d'Hessdalen sont composés de gaz ionisé, pas d’un solide.

Il me semble me rappeler que le même homme, dans le reportage en question (canal +), disait en personne, en scrutant le spectre avec ses seuls yeux, qu'il s'agissait plutôt de quelque chose de solide. Il devait s'agir là peut être d'un résultat préliminaire, et qui l'est resté à la lecture des dernières hypothèses "gazeuses".

Ces hypothèses sont peut être un début d'explication a certains phénomène vu à Hessdalen, mais ne peuvent expliquer tout ce qui a été observé. Cependant, l'hypothèse selon laquelle le phénomène d'ignition grace au scandium qui perdure grace à la présence de titane me semble douteuse. A-t-on une idée des concentrations qu'il faut réunir afin qu'un tel évènement se produise ? Y a t-il des mines de titane dans la région d'Hessladen, afin de trouver des "nuages" de ce metal assez volumineux pour faire perdurer des phénomènes aussi longtemps. Il y aurait beaucoup de questions... Je pense que cette hypothèse est louable, mais qu'elle soit rester au stade d'hypothèse essayant, selon la méthode scientifique, de fournir une explication englobant tous les éléments scientifiques qui ont pu être collectés.

En aucun cas, ce type d'explication ne satisfait à d'autre phénomènes qui ont été observés, par Erling Strand lui même. Prenons l'exemple du "test laser". je ne ferai pas la traduction littérale de l'article, mais en résumé, voici ce qui est dit :

A 3 reprises, une lumière clignotante a été apercue. Le clignotement était régulier. Lorsque nous avons braqué notre laser sur cette lumière, le clignotement a été changé. Pour illustrer, il explique ceci : clignotement nominal : FLASH... FLASH ... FLASH ... etc; Lorsque le laser est braqué dessus : FLASH FLASH... FLASH FLASH... FLASH FLASH... Lorsque le laser est retiré, le clignotement redevient nominal. Le test a été fait a plusieurs reprises sur les 3 observations et a donné ce résultat presque a chaque fois.

Je ne pense pas qu'un laser ait la propriété de faire réagir du titane ou du scandium à ces niveaux d'énergies...

Un autre exemple est celui des l'enregistrements radar : a 3 reprises, une indication radar a été détectée alors que les boules lumineuses étaient en visuel (dans beaucoup d'autres cas, seule la détection radar était présente, sans observation visuelle). Seul problème : l'indication n'apparaissait qu'une fois tous les deux balayages et ce pour les 3 cas. Erling Strand n'a pas d'explications pour cela. Un nuage de plasma peut-il créer un écho radar ? C'est peu probable. Pourquoi une fois sur deux l'écho disparait ? Pas de réponse.

D'autres témoignages faites par Erling Strand me paraissent pour le moins loufoques : un ami a lui dans sa caravane, deux fermiers de la région qui l'attendent dehors, et lorsqu'il sort, une boule rouge lui passe entre les jambes et disparait. La personne en question se serait écrié :"Mais qu'est ce que c'est que cette réflexion". Ils ont rapatrié sur place le laser (le même que celui utilisé pour traquer les boules) sur place, rien que pour vérifier le fait qu'il ait pu s'agir s'un laser émettant de "nulle part". Apparemment la tâche laser formée dans la neige et sur le sil de la caravane ressemblait très fortement à ce qu'avaient vu les 3 acolytes. Je ne sais pas très bien quoi penser ce ce type de témoignages.

Pour revenir au sujet principal et pour conclure je dirai ceci :
les moyens mis en oeuvre sur place sont relativement importants et je me rejoui qu'il y ait des scientifiques qui aient assez de budget pour mener ce type d'investigations. Cependant, pour le moment, les résultats ne sont pas vraiment probants. Le cas de expérimentations optique dont je parlais dans mon précédent message sont assez révélateurs : comment, alors qu'ils disposent de radar, de lasers, de sismographes, de compteurs geiger... etc n'arrivent ils pas à photographier un seul phénomène lumineux avec un réseau de diffraction de manière correcte.

C'est le seul point que je voulais mettre en lumière.


Nico.F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorejc
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 49
Nombre de messages : 352
Inscription : 27/01/2009
Localisation : 17
Emploi : Informatique
Passions : Techno
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Lun 07 Sep 2009, 05:40

Concernant les matériels optiques utilisés, je reste perplexe.
Appareils photo argentiques, caméra vidéo qui n'enregistre que sur une 10aine de seconde.

N'Auraient-ils que de si faible moyens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lamaredunet.fr
Nico.F
Modérateur
Modérateur




Masculin Age : 48
Nombre de messages : 212
Inscription : 24/08/2009
Localisation : 31
Emploi : Industrie
Passions : Ufologie, Sciences, Théâtre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Lun 07 Sep 2009, 12:55

Petite précision concernant la combustion du titane dans l’Azote :

Voir le lien suivant :

http://prn1.univ-lemans.fr/prn1/siteuniversite/description_formation/chimie/lead_demo/lead/U3/pdf/u3c10_02.pdf

Il y est expliqué que le titane réagit avec l’azote sous forme de combustion à partir de 800 °C pour donner TiN2

Par contre il brule aussi dans l’oxygène à partir de 610°C (Voir http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_761569280/titane.html )

Il semblerait donc qu’une combustion se fasse plus facilement avec l’O2 qu’avec N2. Encore faut-il atteindre ces températures afin qu’il y ai réaction. Je n’ai pas vu d’information concernant une quelconque mesure de température des phénomène (peut être suis-je passé à coté)

Cependant, il y a tout de même u petit problème. Les deux réactions chimiques précédentes sont basés sur l’élément chimique seul (Ti). Or dans la nature le titane est toujours trouvé sen combinaison avec d’autres minéraux : ilménite, titanite, rutile…etc , à savoir non pur. La procédure complexe de transformation du minerai de titane en métal n'est commercialement viable que depuis un peu plus de 50 ans. Depuis, l'utilisation de ce métal croît à une vitesse de 8% par année, en moyenne. (voir http://fr.titaniumera.com/index/pagepopup/doc/titanium_facts).

Il parait donc très improbable qu’une quelconque combustion des atomes des titane avec de l’oxygène et de l’hydrogène se produise spontanément dans l’atmosphère, et ce pendant une durée relativement importante.

En outre, l’utilisation du titane dans beaucoup de secteurs de l’industrie, et notamment l’aéronautique n’est plus à démontrer

Il en est de même pour le scandium, sur lequel ont apparemment beaucoup travaillé les russes à l’époque de l’URSS.

Je ne sous entends rien par là mais le fait que deux matériaux de plus en plus utilisés en aéronautique aient été détectés dans le spectre des lumières a été complètement occulté. Une fois de plus, ceci ne prouve rien. J’essaye seulement d’élargir le champs des hypothèses.

Nico.F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris.A
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 4541
Inscription : 02/08/2007
Localisation : tarn et garonne
Emploi : monteur telecom
Passions : internet
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Lun 07 Sep 2009, 13:20

Excellent, merci de revenir au sujet principal mais merci pour les renseignements techniques.
fhd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Lun 07 Sep 2009, 21:41

Bonsoir Nico.F,

Jean Curnonix a écrit:
En toute rigueur, ce que l’on observe à Hessdalen demeure du domaine de l’énigme scientifique en l’état actuel de nos connaissances.
Plusieurs théories ont actuellement cours quant aux plasmoïdes observés, notamment et pour aller à l’essentiel :
- plasmoïdes d’origine naturelle […]
- plasmoïdes d’origine artificielle […]
Il n’est d’ailleurs pas interdit de penser qu’il puisse y avoir les deux observés à Hessdalen !!! Wink
Je ne sais pas si avez-vous effectué un "passage sous les drapeaux".
On vous y apprend à "faire FOMEC" (pour faux mec) c'est-à-dire à éviter de se faire remarquer sur le terrain par la Forme, l'Ombre, le Mouvement, l'Eclat et la Couleur. Very Happy

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mar 08 Sep 2009, 16:19

Bonsoir Nico.F,

Sans en dévoiler le libellé, puisque "Message Privé", je réponds ici à votre MP.

Dès que les aspects technoscientifiques du phénomène ovni sont abordés, nous avons hélas droit à un rappel à l’ordre du type de celui ci-dessus (même si en l’occurrence il est ici courtoisement formulé).
C’est bien dommage et ne me stimule guère dans ma motivation à nourrir la rubrique " Les aspects scientifiques du "Phénomène OVNI" / Le puzzle du "Phénomène OVNI" " que le webmaster a créée à mon intention et à ma demande (Merci Wink ).

Pour ce qui concerne « Le GEIPAN et les Ovnis », titre de ce sujet, il s’avère que l’activité essentielle de ce groupement d’Etudes consiste dans les faits en l’archivage de témoignages d’observations d’ovnis.

Or de ces témoignages, il en est (= les "PAN D2") dont la cause de ce qui a été observé résiste à toutes explications d’origine artificielle de facture humaine ou d’origine naturelle en l’état actuel de nos connaissances.
L’HET est alors la seule hypothèse à raisonnablement retenir lorsque l’on possède bien le dossier, et à partir du gisement testimonial à notre disposition, il est possible de s’intéresser fondamentalement aux « Comment ? » du phénomène ovni, c’est-à-dire aux aspects Sciences Physiques de l’engin "tôle et boulons" ainsi qu’à la Cosmologie permettant le voyage interstellaire, intragalactique.

Pour cela il est nécessaire :
1) d’avoir présent à l’esprit ce qu’est un paradigme, ensemble de croyances théoriquement et méthodologiquement interconnectées. Il permet la sélection, l’évaluation et la critique des idées qui sont à la base de notre compréhension du monde. La science académique travaille dans le cadre d’un paradigme donné parce que celui-ci s’est révélé efficace bien qu’il comporte des hypothèses sous-jacentes, non prouvées. Certaines de ces hypothèses peuvent n’être valables que localement, "Ici-Maintenant", et de manière approchée. De nouveaux faits observés peuvent les contredire quand on regarde au-delà des frontières du domaine où la validité de ces hypothèses avait été vérifiée. Ceci conduit à ce que Thomas Kuhn appelle une "crise" (cf. La structure des révolutions scientifiques, Flammarion) qu’il situe au moment où la communauté scientifique prend déjà assez largement conscience du fait que le paradigme antérieur ne suffit plus pour rendre compte des nouveaux faits observés.
Ceci implique un processus assez complexe et lent.
2) d’appliquer la rigueur de la méthode scientifique sans a priori pour développer des concepts novateurs en accord avec l’observation, car en Sciences Physiques la preuve tient de l’observation

Prenons, par exemple, le cas des travaux de Jean-Pierre Petit.
Son type de personnalité, le fonctionnement de sa psyché comporte, comme pour chacune et chacun d’entre-nous, des points forts et des faiblesses. Mais là n’est pas le sujet !
A mettre à l’actif de ses travaux, il est indubitable qu’ils ont extrait une quintessence de certaines des "lettres ummites" dont l’origine des auteurs est une énigme entière quoi qu’en puissent dire les uns ou les autres. De cette quintessence, il a su faire de la science de qualité.
On juge un arbre à ses fruits, même si leur goût ne flatte pas certaines papilles classiques.

Le mode de propulsion (intra-atmosphérique) par MHD-gaz à écoulement externe, qu’il a étudié avec certains de ses collaborateurs et doctorants, explique la très grande majorité des cas d’observations, des faits observés dans notre atmosphère dense.

Le Cosmos Gémellaire qu’il a en partie modélisé est bien plus opératoire que le modèle standard communément admis, élucidant les problèmes en suspens de celui-ci comblant ses lacunes … notamment, pardon pour ce jeu de mots, celles observées à très grande échelle (VLS).
Ce modèle cosmologique gémellaire offre également la possibilité du voyage interstellaire, via transfert hyperspatial entre notre univers observable et son "jumeau" (terme qui n’est pas exactement approprié, mathématiquement il s’agit de deux "feuillets conjugués") dans lequel les distances sont plus courtes et la vitesse de la lumière plus élevée. Pour nous restés dans notre univers observable, un engin qui se déplace dans le jumeau "semble" le faire à une vitesse superluminique. De plus une fois le transfert effectué, aucune énergie, aucune propulsion n’est nécessaire pour atteindre le but initialement fixé, que l’on atteint (dans notre univers observable) grâce à un transfert hyperspatial inverse.
Pour les trois raisons (ici seulement évoquées) le voyage interstellaire serait beaucoup plus simple (dès lors que l’on possède connaissances et technologies nécessaires) que nous le pensons ... puisque nous le croyons (quasi)impossible avec notre paradigme actuel.
Des systèmes planétaires distants, par exemple, de 10 ou 100 années-lumière, voire 1000, dans notre univers observable, pourraient être joints en quelques jours à quelques mois en utilisant ce transfert hyperspatial dans notre "univers jumeau" (les deux univers étant géométriquement imbriqués l’un dans l’autre).

Ce sont toutes ces idées qu’il serait avantageux de transmettre, diffuser, expliquer, vulgariser, et bien évidemment discuter avec des participants intéressés.

Concernant l’aspect "faire FOMEC" évoqué, c'est-à-dire celui consistant à éviter de se faire remarquer sur le terrain par la Forme, l'Ombre, le Mouvement, l'Eclat et la Couleur, ce que font naturellement les caméléons ou les pieuvres, par exemple, il s’agit de se confondre avec l’environnement … et là en l’occurrence avec, pourquoi pas, la présence d’éventuels plasmoïdes d’origine naturelle à Hessdalen.

Nous sommes là non plus totalement dans le domaine du "Comment ?", intéressant essentiellement les sciences physiques, mais dans celui du "Pourquoi ?" aux réponses philosophiques.

>>> Dans le cadre de l’HET pourquoi semblent-"ils" jouer à cache-cache, pourquoi n’entrent-"ils" pas en contact avec nous ?

Parce que nous ne sommes pas encore prêts à supporter le choc culturel que représenterait un contact officiel, au grand jour.

Tout le tissu, toute la structure de nos sociétés s’effondreraient.
Nos autorités, de quelque nature qu’elles soient, politique, militaire, judiciaire, policière, religieuse, sociale, économique, industrielle, financière, médicale, scientifique, enseignante, etc., et les équilibres précaires, qu’elles confèrent, ne seraient plus. Nous connaîtrions l’anarchie, l’écroulement de nos organisations, le chaos.

Nous plaçant dans l’hypothèse selon laquelle nous sommes visités par des exocivilisations ayant des connaissances et des technologies que nous n’avons pas encore, et qui maîtrisent le voyage interstellaire, il est aisé d’imaginer qu’elles disposent de moyens de défense, de dissuasion, d’attaque, de destruction en comparaison desquels nos plus puissantes armes à fusion de 100 mégatonnes font figure de "pétards du 14 juillet".
Si elles nous visitent, c’est qu’elles ne se sont pas autodétruites, ou entredétruites, témoignant d’un degré de sagesse, de rationalité, et de conscience collective que nous n’avons pas atteint, loin s’en faut, nos bulletins d’information nous en fournissant la preuve au quotidien.
Chez nous, les niveaux de développement entre régions du monde vont de la préhistoire à l’ère post-industrielle de l’information et de la "réalité virtuelle" : là des tribus avec chef et sorcier, ici des royaumes véritables survivances du moyen âge, ou encore des théocraties dont l’unique modernité consiste en la possession d’armes, etc., etc. ...

Ces exocivilisations nous visiteraient et nous observeraient en éthologues, interférant le moins possible avec nous, avec une ingérence minimale, tout en montrant de temps en temps le "bout de leur nez" stimulant nos performances intellectuelles avec un problème qui n'excède que de peu nos capacités, pour voir, tout en discréditant la véracité de leur possible existence dans notre environnement, fixant un équilibre avec un seuil de crédibilité au-delà duquel les prémices du déséquilibre évoqué seraient atteintes.

L’homéostasie naturelle de l’espèce humaine face au "Phénomène OVNI", c'est-à-dire la capacité à conserver l'équilibre de fonctionnement en dépit des contraintes extérieures, une fois encore naturelle, est notamment et aussi présente dans nos différentes sphères du savoir et du pouvoir.

Le processus assez complexe et lent d’un changement de paradigme (lire Thomas Kuhn : La structure des révolutions scientifiques , Flammarion) explique notamment ce que nous vivons depuis 1977 avec le GEPAN, puis le SEPRA, puis le GEIPAN … et les ovnis !

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dam468
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 68
Nombre de messages : 581
Inscription : 18/05/2008
Localisation : 79500
Emploi : retraité
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mar 08 Sep 2009, 17:22

Et pourtant, les milliers de témoins qui les ont vus de près, n'ont plus de doutes quant à la réalité de leur existence, ils n'en sont pas morts pour autant, ils ont survécu à ce choc qui remettait en cause toutes leurs convictions, peut-être que certains en ont été déstabilisés voire traumatisés, sans que leur vie ne s'arrêtat ce jour-là,
ce n'est pas tant la population qui ait à craindre du contact et de l'avènement d'une civilisation extraterrestre qui viendrait nous rendre visite ouvertement et non plus furtivement comme il en est actuellement,
ce sont bien nos gouvernements qui nous maintiennent dans l'ignorance, et les imposteurs de tous poils, qui auraient le plus à perdre, il ne fait aucun doute dans mon esprit qu'ils savent depuis longtemps, alors on peut comprendre la hargne qu'ils mettent à nous cacher cette vérité, tant que nos visiteurs ne se montreront pas au grand jour et à tous..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChrisT25
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 34
Nombre de messages : 419
Inscription : 24/07/2008
Localisation : clermont
Emploi : restaurateur
Passions : jeux vidéos, sport, échecs, livres
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mar 08 Sep 2009, 18:35

Je pense que la population supportera mieux le choc d'une révélation sur la présence extraterrestre que ce que l'on suppose. S'il doit y avoir des paniques, cela ne concernera que quelques individus et non la population entière.
C'est clair qu'un grand tollé médiatique se produira quand on saura la vérité, mais cette vérité suscitera davantage une énorme curiosité de la population.
J'imagine déjà des millions de citoyens se fabriquer des caméras de surveillance pour détecter des ovnis. A ce moment-là, les preuves arriveront véritablement en masse.
Ce sont surtout les gouvernements qui on à craindre d'une révélation.
Ils devront alors répondre de certaines exigeances des gens à propos des énergies et d'une possible rencontre provoquée et très bien préparée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mar 08 Sep 2009, 21:00

Bonsoir ChrisT25, bonsoir Dam468,

Alors que vous êtes "la tête dans le guidon" du « complot », vous n’avez manifestement pas réfléchi de manière objective et rationnelle, en prenant le recul et l’altitude nécessaires, aux conséquences d’un contact au grand jour, officiel, avec des représentants d’exocivilisation(s).

ChrisT25 a écrit:
S'il doit y avoir des paniques, cela ne concernera que quelques individus et non la population entière.
Il n’est pas question de paniques individuelles, ChrisT25, mais d’un ETHNOCIDE planétaire impliquant toute l’espèce humaine !
L’ethnocide est un concept formulé par Robert Jaulin, ethnologue, directeur de recherche au CNRS dont une définition simple est la destruction d’un peuple, d’une société sur le plan culturel. Vous êtes-vous documenté sur la notion d’ethnocide ?
Pour schématiser et aller à l’essentiel :
« Le génocide assassine les peuples dans leur corps, l’ethnocide les tue dans leur esprit. » [Pierre Clastres – Encyclopædia Universalis France (1999)]
L’ethnocide engendré par un contact au grand jour avec des représentants d’une exocivilisation, s’il avait lieu aujourd’hui, serait d’ampleur planétaire.

Dam468 a écrit:
Et pourtant, les milliers de témoins qui les ont vus de près, n'ont plus de doutes quant à la réalité de leur existence, ils n'en sont pas morts pour autant, […]
Il n’est pas question d’expérience individuelle, mais des conséquences d’un contact au grand jour, officiel, avec des représentants d’exocivilisation(s) !!!
Réfléchissez par exemple aux conséquences relatives au financement du versement de votre retraite, à celui de votre assurance vieillesse, à celui de votre assurance maladie, Dam468. L’avez-vous fait ? Si la réponse est non, prenez si vous le voullez bien le temps nécessaire pour le faire, sans a priori.
Vous découvririez la prospective si d’aventure vous ne connaissiez pas déjà cette notion.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico.F
Modérateur
Modérateur




Masculin Age : 48
Nombre de messages : 212
Inscription : 24/08/2009
Localisation : 31
Emploi : Industrie
Passions : Ufologie, Sciences, Théâtre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mar 08 Sep 2009, 21:09

Bonsoir Jean Curnonix, Dam46et Chris T25,

Tout d’abord, je dois dire que l’exposé de Jean synthétise plus que brillamment (autant dans les propos que dans le style) la réalité du phénomène OVNI et l’idée à laquelle toute personne, ayant eu une réflexion un peu poussée et objective sur la question, se voit contraint d’arriver (et à laquelle j’adhère totalement) : l’humanité est suivie dans son développement, voir aidée à certains moments, mais jamais suffisamment dérangée pour remettre en cause la progression « normale » des choses. Accessoirement, une des conséquences de cet état de fait aboutit au comportement du GEIPAN qui n’a d’autre solution que de «remuer l’air » en s’astreignant d’établir des archives non scientifiquement étudiées pour les cas les plus significatif (ca c’était pour rester dans le sujet du post… !).

Il est indéniable que la non divulgation de la majorité des informations par les « gens qui savent » a en partie pour raison la protection des intérêts de ceux-ci, qu’il s’agisse d’économie, de politique, de religion…etc, la pierre angulaire de cette logique étant le « pouvoir » : ceux qui savent ont le « pouvoir », dominent, dirigent, orientent dans le sens est le plus adapté à la conservation de ce pouvoir. Ceux qui ne savent pas subissent, obéissent, suivent et ne décident de rien, leur manque de connaissance les privant même parfois (souvent) d’entrevoir la réalité de leur situation : « le phénomène OVNI est un vaste canular »… !

Mais en partie seulement… car les fondements de la société actuelle (ça n’était pas forcément vrai il y a quelques siècles), sont d’une extrême fragilité. Cette fragilité a un nom : la bourse et les échanges de marchandises matérielles et financières (le « stock exchange »). Le phénomène OVNI n’a pas eu besoin de pointer le bout de son nez, pour que, depuis l’année dernière, la planète entière soit déstabilisée par les sauts d’humeur de la finance internationale. Notre système est basé sur un amas nébuleux de réactions de mimétisme qui entraîne des réactions en chaîne incontrôlables et incontrôlées. Ainsi, au niveau individuel, je n’ai aucun doute (quoique… j’en parlerai après) quant à l’adaptabilité du l’humain à digérer une détonation telle que celle qui serait provoquée par la nouvelle d’une vie extra terrestre immensément évoluée et qui plus est nous « visiterait » depuis des siècles. Comme vous le dites, ceux qui ont vécu des rencontres n’en sont pas mort, mêmes si certains en sont tout de même restés traumatisés. Non, là où le danger guette, c’est dans les réactions collectives qu’un tel évènement ne manquerait pas de provoquer, et en premier lieu, le déraillement assuré de toutes les bourses mondiales dont l’effet se répercuterait immédiatement sur chacun. Pour conséquences, nous aurions la naissance d’autres mouvements collectifs de protestation, de révoltes, totalement anarchiques, jusqu’à oublier la vérité de la révélation. Le seul souvenir que nous garderions est la coïncidence de la nouvelle avec la déstabilisation, et de là à ce que les ventres affamés, blessés dans leur chair, associent directement le chaos total à la présence extra terrestre, il n’y a qu’un pas qui serait vite franchi. Ainsi, peu après la nouvelle de leur existence officielle, ces chers aliens se retrouveraient avec le fardeau de tous les maux de la terre sur le dos… et là… que se passe t il ? Franchement je n’ose l’imaginer.

Voilà pourquoi nous ne sommes pas prêts. Nous ne sommes pas prêts car nous ne sommes pas stables. Une citation disait : « quand on est pendu par le petit doigt dans le vide, on ne se met pas à gesticuler ». Je trouve que cela image bien la situation.

Pour revenir au plan individuel et ses conséquences. L’hypothèse qu’une civilisation soit arrivée jusqu’à nous depuis peu ou fort longtemps, peu importe, implique que celle-ci soit un minimum de type II et plus probablement de type III (civilisation qui a colonisé toute sa galaxie et a su en exploiter toutes les ressources énergétiques). Il est facile d’imaginer l’écart d’évolution que nous aurions avec une telle civilisation. Un écart tellement immense que nous serions complètement incapable d’appréhender le comportement de ces êtres (si on peut parler de comportement), leurs actes, leurs pensées, leur logique, leur interaction avec le milieu environnant, leurs sources d’énergie… etc (et c’est ici qu’intervient le paradigme de Jean Curnonix). Mais ceci ne serait pas un problème, ou dumoins le problème. Le problème serait une fois de plus notre très fragile stabilité : nous n’avons pas atteint un niveau d’évolution qui nous permettrait de gérer ce décalage et d’apprendre de celui-ci. Au contraire, nous nous retrouverions très vite en situation de refus, d’exaspération, de peur et donc d’agressivité.

On comprend pourquoi il ne fait pas bon venir nous visiter.

Cependant, indépendamment de notre évolution, cultures, modes de vie, réactions…etc, il arrive que, et l’histoire l’a montré à maintes reprises, le peuple puisse dicter sa loi dans certaines circonstances bien précises. Ainsi, il n’est pas impossible qu’un pouvoir puisse ne pas empêcher certaines volontés farouches (hommage à Jean Pierre Petit) à faire éclater la vérité (sans que ses auteurs puissent imaginer un seul instant toutes les conséquences que cela pourrait avoir, mêmes si elles en appréhendent certaines). Nous sommes dans une ère ou l’information circule de plus en plus, de plus en plus vite, pas forcément de plus en plus librement, mais cela évolue. Il devient difficile de maitriser les canaux d’information. L’ignorance qui est le lot de la majorité pourra peut être un jour se retourner contre ceux qui l’ont entretenue : faire éclater une vérité dans le but de permettre au plus grand nombre d’accéder au savoir, d’une manière brutale, non préparée, initiative qui n’aurait jamais vu le jour si on avait donné à chacun la matière qui aurait permis de comprendre mieux les choses.

Ne pas informer est dangereux, en premier lieu pour ceux qui sont responsable de cette non information, puis par ricochet pour tous les autres, qui l’ignorent !

Nico.F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChrisT25
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 34
Nombre de messages : 419
Inscription : 24/07/2008
Localisation : clermont
Emploi : restaurateur
Passions : jeux vidéos, sport, échecs, livres
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mar 08 Sep 2009, 21:55

Peut-être me suis-je mal exprimé, alors je rectifie une chose : Je ne nie pas le risque ethnocidaire associé à un contact officiel avec des exocivilisations.
Je parlais de la simple révélation d'une présence extraterrestre dans notre environnement et du fait que ce ne serait pas forcément comparable en terme de conséquences négatives à un contact direct retransmis sur toutes les chaînes tv du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dam468
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 68
Nombre de messages : 581
Inscription : 18/05/2008
Localisation : 79500
Emploi : retraité
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mer 09 Sep 2009, 05:22

Jean Curnonix a écrit:
Il n’est pas question d’expérience individuelle, mais des conséquences d’un contact au grand jour, officiel, avec des représentants d’exocivilisation(s) !!!
Réfléchissez par exemple aux conséquences relatives au financement du versement de votre retraite, à celui de votre assurance vieillesse, à celui de votre assurance maladie, Dam468. L’avez-vous fait ? Si la réponse est non, prenez si vous le voullez bien le temps nécessaire pour le faire, sans a priori

Ah mais j'ai bien décidé de ne plus m'occuper de cette question après 40 ans de travail et de cotisations..

Mais plus sérieusement, et sans parler de révélation brutale mais seulement d'une reconnaissance d'un phénomène réel, incompréhensible et incontrôlable,
que font nos élites et nos autorités pour accoutumer les populations à l'éventualité de visites d'une civilisation extraterrestre ?
Il faudrait déjà sevrer les gens de leurs superstitions et de leurs croyances irrationnelles,
et là tous les marchands de bondieuseries ont bien du souci à se faire pour leur fonds de commerce,
je pense aussi qu'ils font exactement le contraire avec les médias dont les gens sont devenus psycho-dépendants, et l'internet qui répand les thèses les plus délirantes.
Il faut aussi reconnaître que la plupart des gens ont des problèmes bien plus terre à terre à résoudre pour leur survie et leur sécurité de tous les jours,
alors tant que les gens ne sont pas confrontés de près au phénomène et que ledit phénomène se manifeste sporadiquement, furtivement et homéopathiquement si on considère l'ensemble de la planète, nous sommes encore loin d'un ethnocide à l'insu de notre plein gré..
Il n'en demeure pas moins que ceux qui ont le plus à craindre d'une manifestation au grand jour de ces intrus sont tous les pontes qui nous entretiennent dans l'ignorance..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malo
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 153
Inscription : 27/02/2009
Localisation : lorraine
Emploi : *****
Passions : arts
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mer 09 Sep 2009, 07:48

La question Ovni et par là même la question d'une ou d'autres civilisations plus avancées dans notre périmètre, où plutôt dans le leur, posent d'énormes questionnements.

Ceux qui peuvent en être informés, les politiques et consors, se retrouvent avec une patate chaude. Je ne pense pas qu'il y ait une volonté délibérée de tromper et de leurrer les populations à l'échelle planétaire. Je pense surtout qu'ils ne savent pas quoi faire avec l'information dont ils sont dépositaires et que plutôt que de s'en emparer (pour en faire quoi ?), ils préfèrent laisser courrir. Le statu quo plutôt que les risques sérieux, très sérieux, d'emm... Parce que sur un thème comme celui-ci ils jouent leur crédibilité.
D'autre part, ce problème peut avoir des conséquences absolument inimaginables sur les populations et sur les sociétés existantes, comme le dit si bien Jean Curnonix.
En effet, dans l'histoire de l'humanité, à chaque fois qu'une civilisation moins avancée sur un plan technique s'est trouvée confrontée à une civilisation plus en avance (quoi que je n'aime pas le terme...), il s'est produit ou un génocide ou une perte très importante de la culture originelle au profit d'une culture incorporant la nouvelle culture, mais de manière très abatardie, sans les garde-fous que la culture initiale pouvait avoir.

Aborder frontalement la question ovni pour un faiseur d'opinion, au jour d'aujourd'hui, c'est prendre un risque très important avec des conséquence potentiellement néfastes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Masculin Age : 59
Nombre de messages : 2041
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mer 09 Sep 2009, 13:24

+1.Bravo pour ces réflexions avec lesquelles je suis parfaitement d'accord!C'est tout l'attrait du site!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althea
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Féminin Age : 37
Nombre de messages : 519
Inscription : 13/02/2009
Localisation : Nord
Emploi : Professeur
Passions : Astronomie, fantasy, country
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mer 09 Sep 2009, 18:03

Citation :
Ces exocivilisations nous visiteraient et nous observeraient en éthologues, interférant le moins possible avec nous, avec une ingérence minimale, tout en montrant de temps en temps le "bout de leur nez" stimulant nos performances intellectuelles avec un problème qui n'excède que de peu nos capacités, pour voir, tout en discréditant la véracité de leur possible existence dans notre environnement, fixant un équilibre avec un seuil de crédibilité au-delà duquel les prémices du déséquilibre évoqué seraient atteintes.

J'ai tendance à partager cette vision des choses mais elle me chagrine en ceci :
J'imagine que le nombre de civilisations extraterrestres nous rendant visite ne se résume pas à une poignée seulement.
Je suis donc quelque peu étonnée qu'ils aient tous, grosso modo, la même vision des choses résumée dans ma citation des propos de Jean.
Cela laisserait fortement envisager qu'ils aient une espèce de "politique commune", politique qui relèverait d'une "morale commune" et plutôt positive. Une unique vision des choses (et façon d'agir) tendrait-elle à primer chez les civilisations ayant atteint un certain stade avancé d'évolution ?

L'espèce humaine quant à elle peut se comporter de manière si différente (intelligente ou non, empreinte de bienveillance ou non) au contact de tel ou tel peuple...

Tous les aliens se préoccuperaient donc de nous éviter un ethnocide ?
Il faut le croire, sinon ce dernier aurait déjà eu lieu.
Il n'en reste pas moins que cela m'étonne grandement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico.F
Modérateur
Modérateur




Masculin Age : 48
Nombre de messages : 212
Inscription : 24/08/2009
Localisation : 31
Emploi : Industrie
Passions : Ufologie, Sciences, Théâtre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mer 09 Sep 2009, 19:52

Ca n’est pas du tout saugrenu de penser que nous vivons dans une galaxie, voir un univers « unifié » où différentes races cohabitent et vivent selon des règles bien définies, parmi lesquelles figure celle qui dit que les peuples primitifs doivent suivre leur développement propre sans interférences.

Peut-être sommes nous un laboratoire à ciel ouvert… peut-être même ne sommes nous là que pour cette raison précise…

J’avoue que c’est de l’ordre de l’extrêmement hypothétique, mais c’est encore la moins mauvaise des explications à partir du moment où l’on a admis que nous étions visités.



Nico.F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mer 09 Sep 2009, 20:47

Bonsoir Althea, bonsoir Nico.F, bonsoir toutes et tous,

Althea a écrit:
Tous les aliens se préoccuperaient donc de nous éviter un ethnocide ?
Il faut le croire, sinon ce dernier aurait déjà eu lieu.
Il n'en reste pas moins que cela m'étonne grandement.
Délaissons si vous le voulez bien, Althea, le domaine du « croire » pour celui du "penser".

Je vais m’efforcer de ne pas faire trop long, et pour se faire évoquons le tableau périodique des éléments de Mendeleïev … et "pensons" une extension, une extrapolation allant de ses éléments simples vers le complexe constitué par les organismes vivants et les sociétés et civilisations qu’ils engendrent.

Nous savons que la transmutation, le rêve des alchimistes, est chimiquement (= niveau des couches électroniques) impossible mais physiquement (= niveau nucléaire) réalisable et réalisée. Elle se produit dans les supernovae où la température atteint les 15 milliards de degrés : tous les éléments du Tableau de Mendeleïev, par transmutations successives, sont ainsi obtenus à partir de l’élément le plus simple de l’univers qu’est l’hydrogène ... et c’est grâce à une supernova que nous sommes là, devant nos claviers et écrans.

Lors des transmutations naturelles du phénomène de supernova, ou lors de transmutations artificielles que des exocivilisations maîtrisent probablement (nous n’en sommes plus très loin avec la température de 3 milliards de degrés obtenue avec la Z-pinch machine de Sandia), n'importe quel atome ne peut pas apparaître. Ceux qui existent, qui composent la table de Mendeleïev, sont tout simplement des atomes stables, les autres, les isotopes, instables, se désintègrent avec le temps (>>> phénomène de radioactivité).

Il en est de même au niveau moléculaire. N'importe quelle molécule ne peut pas apparaître, car pour que celle-ci puisse exister, il faut qu'elle jouisse d'une stabilité suffisante. Mais pour que la biochimie (puisqu’il est ici question de la vie dans l’univers) puisse jouer à fond il faut que ces molécules ne soient pas trop stables non plus.

L'atome de carbone, tétravalent, obéit notamment à cet aspect du cahier des charges nécessaire à la vie

Le prolongement du Tableau de Mendeleïev s’effectue par la sélection naturelle qui existe déjà au niveau des colonies moléculaires.

Extrapolons encore, nous l’avons exprimé, et ici à très grandes enjambées, en considérant que la "pression évolutive" dues aux lois de notre univers observable, lois aboutissant à un ensemble de processus privilégiés, se poursuit jusqu’à l’émergence d’une vie organisée, basée sur un nombre restreint d’acides aminés (une vingtaine) dont l’assemblage conduit aux protéines, puis à la conscience, munie nécessairement de la symétrie bilatérale représentée par la forme humanoïde qui serait universelle, dans le prolongement des corps simples de l’échelle croissante de Mendeleïev qui sont universels (cf. la spectroscopie astronomique).

Cette conscience individuelle ne peut ensuite que s’organiser en conscience collective pour assurer sa pérennité au sein d’un tableau de Mendeleïev consolidé, extrapolé davantage encore.

On comprend très bien cette idée en biologie, au sens où le tout est plus que la somme des parties : chacun d’entre-nous est plus que la somme des différentes cellules qui nous constituent.
En sociologie, l’idée, que l’on doit à Emile Durkheim, est que la conscience collective soit plus que la somme des consciences individuelles : le tout constitue une société avec une puissance autonome de la conscience collective qui s’exerce sur l’individu, sur la conscience individuelle.

Nous entrevoyons son développement avec, notamment sur notre planète Terre, la protection de la flore et de la faune, les cétacés par exemple sans lesquels il ferait pour moi Jean, ou vous Althea, tout de même jour demain comme cela sera le cas ce jeudi 10 septembre 2009 sans les dinosaures disparus il y a environ 65 millions d’années.

Nous prenons collectivement conscience que cela constitue sur notre Terre une richesse, gratuite, qu’il ne faut pas dilapider et que notre développement ne doit pas annihiler.
Ainsi, et par exemple, l’éthologie – étude objective et scientifique des comportements animaux en milieu naturel, sans ingérence – s’est-elle répandue.

Dans le cadre de l’hypothèse extraterrestre de l’origine d’engins que nous ne savons pas faire, on peut concevoir qu’une ou des exocivilisations maîtrisant le voyage interstellaire auraient étendu toutes ces notions au domaine plus vaste que leur permettrait cette maîtrise : la Galaxie.

A partir d’éléments simples et inanimés (hydrogène et hélium), transmutés dans le cœur des étoiles puis lors d’explosions de novae, la vie apparaît probablement partout où elle le peut, s’essayant à tout pour aboutir à la conscience individuelle laquelle s’organise à chaque fois qu’elle le peut en conscience collective … galactique sous la pression évolutive et la sélection naturelle.

Seules celles de ces consciences "suffisamment" collectives, pour ne s’être pas autodétruites ou entredétruites et donc pouvoir nous visiter, constituent des consciences collectives galactiques … aboutissement du Tableau de Mendeleïev.

Ces consciences collectives galactiques n’ont aucun penchant pour l’ethnocide d’une espèce en devenir de conscience collective.

Les autres, instables, "isotopiques", n’existent plus s’étant autodétruites ou entredétruites … et ne sont plus de cet univers, donc pas dans nos cieux.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
martin
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle




Masculin Age : 65
Nombre de messages : 1856
Inscription : 30/07/2008
Localisation : aigrefeuille
Emploi : educateur sportif retraité
Passions : sport
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Mer 09 Sep 2009, 22:20

Bonsoir a tous,

Et voila bien là le fond du probleme avec un conatct d'une civilisation extraterrestre tres avancée;

A la lécture de vos commentaires les amis je considére que vous vous etes déja trouvés un nouveau dieu en la personne de Jean Curnonix,de formation scientifique il vous abreuve de commentaires que vous et moi ne comprenons pas,c'est le meilleur moyen d'avoir toujours la métrise du dialogue et de la réponse a tout et sur tout.

La science est une secte avec ses dognes qui ne valent pas plus,que ceux des religions.

Pour faire simple Jean,chématise plus simplement avec un langage a la porté de tout le monde.

Bien amicalement: Martin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 57
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Jeu 10 Sep 2009, 01:48

Bonjour martin,

Merci pour cette critique constructive, sincèrement, mais sur un site tel que ce forum grand public dont le bagage des participants est forcément hétérogène … ce n’est pas simple.

Quels sont les mots que vous ne comprenez pas ?
Si vous ne les trouvez pas dans un dictionnaire, il sera sans doute possible d’en apporter une définition qui vous serait compréhensible.

martin a écrit:
La science est une secte avec ses dognes qui ne valent pas plus,que ceux des religions.
Vous ne pourriez pas mieux exprimer ma pensée, c’est la thèse que je défends lorsque j’évoque la notion de paradigme.

Je note au passage que votre vocabulaire est d’un certain niveau puisque vous utilisez le terme de "dogme".

Devançant une éventuelle demande de définitions de votre part, voici celles de "paradigme" et de "thèse" :



Vous remarquerez que l’on peut difficilement faire mieux puisqu’elles émanent du Dictionnaire de l’Académie française, mis en ligne et consultable sur site, grâce à la collaboration de l’INaLF (Institut National de la Langue Française) :

http://www.academie-francaise.fr/dictionnaire/

Ce lien offre la possibilité de décoder certains termes français afin de réaliser un langage conforme à votre bagage actuel dont je vous souhaite sincèrement de l’enrichir. gj,;yjh;

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico.F
Modérateur
Modérateur




Masculin Age : 48
Nombre de messages : 212
Inscription : 24/08/2009
Localisation : 31
Emploi : Industrie
Passions : Ufologie, Sciences, Théâtre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Jeu 10 Sep 2009, 06:57

Martin,

C'est un forum et chacun est libre de s'exprimer comme il l'entend. Ainsi tu es aussi libre de formuler des critiques contre qui que se soit ici, que Jean Curnonix de s'exprimer de la manière dont il le souhaite.

Quant à l'analogie, voir le raccourci douteux, que tu fais entre discussions, analyses, expression d'idée et rapports hyérarchiques sectaire, je me permets de te suggérer d'être un peu moins catégorique dans tes idées et d'essayer d'exprimer autrement ton désappointement vis à vis des personnes qui participent à ce débat, lorsque celui-ci est plus compliqué à assimiler qu'une discussion de comptoir.

Ne perd pas de vue que, outre la forme, seul compte le fond (du débat). Ok, le fond sans la forme est parfois difficilement compréhensible (on peut exprimer des idées intéressantes qui ne seront pas comprises car délivrées en language sms et dans un Français poussif), et la forme sans le fond est presque toujours prétentieuse, voir déplacée : Il ne me semble pas que ça soit le cas ici, loin s'en faut.

En conclusion, nous sommes tous ici pour échanger et apprendre de l'autre et à l'autre. Exprimer une frustration n'est pas très constructif dans ce contexte.

N'oublie pas une chose (même si la référence est un peu forte) : le premier reflexe d'un régime totalitaire est de bruler les livres et ceux qui les écrivent...

Nico.F
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malo
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 153
Inscription : 27/02/2009
Localisation : lorraine
Emploi : *****
Passions : arts
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni   Jeu 10 Sep 2009, 08:34

Il y a parfois des idées simples qui nécessitent un long cheminement pour arriver à être expliquées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le GEIPAN et son traitement du phénomène Ovni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Le phénomène Ovni (actualité et débat) :: Débat Ovni général-