Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

  île de Groix - Constitution du questionnaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: île de Groix - Constitution du questionnaire   Lun 24 Jan 2011, 20:50

Sujet destiné à regrouper les questions à poser au témoin du phénomène de l'île de Groix (Morbihan), afin de constituer un questionnaire.

Vous trouverez le témoignage du marin ici :

http://www.forum-ovni-ufologie.com/t3176-l-ile-de-groix-morbihan-un-losange-reste-a-la-verticale-d-un-chalutier

Et la discussion ici :

http://www.forum-ovni-ufologie.com/t11934-les-observations-du-5-novembre-1990-un-satellite-et-des-ovnis

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Dam468
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 68
Nombre de messages : 581
Inscription : 18/05/2008
Localisation : 79500
Emploi : retraité
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Lun 24 Jan 2011, 22:14

chap

Voici le récit que M. Bal a fait à Dominique Madrignac:

« C'était le 5 novembre 90, vers les 19 h, dans le suroit de l'île de Groix, à peu près à 18 milles au sud-sud-ouest de l'île. Il faisait nuit, la mer était calme, le ciel clair et dégagé. J'étais sur la passerelle. Le reste de l'équipage dormait. D'un coup, il y a eu comme une explosion, une lumière rouge intense, rouge pâle si on veut, comme un éclair rouge-orange, qui paraissait bas sur l'horizon. Ça n'était pas très gros, mais tout de même assez important... comme une explosion. C'était assez loin... difficile de préciser la distance. Je me suis dit que c'était peut-étre un avion ou un hélico qui avait explosé, et puis non, vu la façon dont c'est venu ensuite. C'est comme si c'était rentré dans l'atmosphère, et aussitôt après, une lumière rouge: deux feux rouges qui avançaient. Il me semble que c'est celui de gauche qui était le plus haut. Ça avançait droit dans l'axe du bateau, avec un cap au nord-est. On a pu estimer (que ça venait d') entre le 200° et le 220°, à la vitesse d'un avion à hélice, une vitesse régulière, comme un avion qui va atterrir, mais ça ne paraissait pas haut, presqu'à l'horizontale, sur l'horizon. Et puis c'est arrivé à la verticale du bateau, et d'un seul coup, des lumières se sont allumées: beaucoup de lumières blanches. Quand ces feux blancs se sont allumés, on ne voyait plus les feux rouges. les lumières blanches sont passées au-dessus du toit de la passerelle: je ne les voyais plus, alors je suis sorti sur l'arrière du bateau, ce qui m'a demandé quinze secondes. Bon, je les ai vues de l'arrière, et j'ai constaté qu'elles étaient disposées en losange. Je me suis dit: « de l'avant, je verrais mieux », donc je suis passé à l'avant, et là, on le voyait très bien, ce fameux losange.

C'était vraiment au-dessus de nous. Il ne bougeait pas, malgré le sens inverse du bateau en marche, donc il devait reculer un peu, en fait. Un losange complet, bien délimité par des lumières blanches tout autour, comme des guirlandes. Superbe ! C'était assez important, ça paraissait vraiment énorme, même bien 200 à 300 m de côté, beaucoup plus que mon bateau, au moins quatre à cinq fois comme le bateau, comme si on avait eu un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. On n'avait pas l'impression que c'était haut, parce qu'avec tous ces feux qui étaient vraiment énormes... mais est-ce que ça paraissait grand parce que c'était bas ? Ça n'avait pas l'air d'être haut, vu comme c'est arrivé bas sur l'horizon, peut-être 900 m de haut, par comparaison aux câbles qu'on allonge pour la pêche. On avait l'impression de matière, mais dans le centre, est-ce que c'était une masse ? On ne voyait rien au travers. Ça n'était pas transparent, sinon on aurait vu un petit nuage, une étoile. On ne voyait que du noir, mais plus noir que le ciel. Même dans la nuit, on fait la différence; je ne me souviens pas d'avoir vu des étoiles, mais le ciel était clair, vraiment clair, mer calme, le bateau ne bougeait pas, mais le moteur couvrait tous les autres bruits. C'est resté stable bien cinq minutes au-dessus de nous, à faire du sur-place, comme s'« ils » voulaient nous voir, nous photographier... Je suis resté longtemps à regarder, puis ça a avancé un petit peu, en dépassant le bateau pour arriver au travers de l'arrière, et là, il y a eu les réacteurs (je pense que c'étaient des réacteurs) qui se sont mis en route. Ça s'est allumé en deux fois, mais au début, c'était juste minime, tout doucement, comme un brûleur à gaz avec des flammes blanches, pas (violentes), et progressivement, au fur et à mesure qu' « ils » mettaient la sauce, on voyait les genres de réacteurs qui forçaient.

C'est devenu assez vif comme une traînée de lumière blanche, et d'un seul coup, c'est parti, d'un mouvement terrible, cap nord-est, à une vitesse incroyable. J'ai regardé, mais je n'ai plus rien vu. L'équipage dormait. Je n'ai pas pris le temps de prévenir (les autres). Voilà ce que j'ai vu, moi, mais le patron du Guillemot, qui était à un ou deux milles de nous, lui, il a vu les lumières blanches, mais il n'a pas fait attention. Moi, ça m'intéressait, alors j'ai continué à regarder. Je suis rentré. Le lendemain, j'ai appelé le journaliste de La Liberté que je connais, à Port-Louis. Il est venu me voir, le matin du lendemain ou du surlendemain, et a fait l'article. J'en ai parlé à ma famille et aux collègues de travail, mais ils m'ont dit: « Tu vois des rats bleus !». Pour moi c'était un événement, de voir un truc comme ça. Et après, j'ai su qu'il y avait eu tous les événements au-dessus de la France, en Loire-Atlantique, en Alsace, vers la même heure. Ce n'était pas un avion ! un avion, on voit les clignotants. Je ne peux pas expliquer. Je n'avais jamais vu ça avant... »

(Ce récit est la transcription, presque mot-pour-mot, du récit de M. José Bal. Il n'en diffère que par quelques retouches destinées à le rendre plus compréhensible). A Dominique Madrignac, M. Bal a dit que l'observation avait duré, au total, entre 10 et quinze minutes, dont 5 minutes entre l'explosion initiale et l'arrivée des lumières blanches au-dessus de l'Elvis, et 5 autres de stationnement du losange au-dessus du bateau. Dans l'article du journal, cette durée (stationnement du losange) n'était que de « 3 à 4 minutes ». A trente-quatre mois d'intervalle, cette légère distorsion n'a rien de choquant, et ne change rien au problème. L'apparition du phénomène (explosion initiale) a été située par le témoin (en septembre 93) à l'azimut 220° (celui du sud-ouest étant 225°), et seulement 2 ou 3 degrés au-dessus de l'horizon. Plus intéressant: le témoin a indiqué, comme azimut de la disparition du phénomène: « 25 à 30° ». Cet azimut n'est pas celui de Bitche (près de 80°), mais plutôt
celui de Southampton.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elevenaugust
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 783
Inscription : 23/01/2010
Localisation : Bzh
Emploi : Informaticien
Passions : Ufologie, informatique, astronomie, sciences en général
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Mar 25 Jan 2011, 14:56

Bonjour!

J'envisage donc d'aller sur place le mardi 1er février, retrouver à la fois l'enquêteur et le témoin.

Si vous pouviez préparer des questions d'ici là!

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Mar 25 Jan 2011, 15:11

C'est entendu, de mon côté, je m'occupe de dresser une liste récapitulative des questions à formuler à partir de la discussion. J'invite chacun à poster dans ce fil toute question qui lui semblerait pertinente afin de combler les manques éventuels.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Mar 25 Jan 2011, 17:16

Voilà une première mouture du questionnaire en 10 points que je propose de soumettre au témoin de l'observation de l'île de Groix. J'ai essayé d'être le plus exhaustif et le plus objectif possible mais il est bien évident qu'il n'est certainement pas parfait. Donc si vous voyez des insuffisances, des imprécisions ou des inexactitudes tant sur la forme que sur le fond, je vous invite à proposer vos corrections et compléments. Merci d'avance.

1° Localisation de l'observation.

2° Direction de la course du chalutier.

3° Dimensions du chalutier et de la passerelle.

4° « J'étais sur la passerelle. Le reste de l'équipage dormait. D'un coup, il y a eu comme une explosion, une lumière rouge intense, rouge pâle si on veut, comme un éclair rouge-orange, qui paraissait bas sur l'horizon. Ça n'était pas très gros, mais tout de même assez important... comme une explosion. C'était assez loin... difficile de préciser la distance. Je me suis dit que c'était peut-étre un avion ou un hélico qui avait explosé, et puis non, vu la façon dont c'est venu ensuite »

Question : Lors de cette première phase de l'observation, quelle place le témoin occupait-il dans la cabine, était-il au poste de pilotage ? Ou observait-il la scène d'un autre point de vue ? Selon le point d'observation, quel est le champ de vision que lui autorisait la structure de la cabine ? S'il était au poste de pilotage, quel était son champ de vision et quel est l'angle de vue maximal et minimal en hauteur que permet cette situation ? Lui aurait-il été possible de voir un phénomène situé à 25° 30° de hauteur sur l'horizon ?

5° « Ça avançait droit dans l'axe du bateau, avec un cap au nord-est »

Question : Quels sont les éléments d'appréciation qui ont permis au témoin de juger d'une trajectoire de l'objet précisément dans l'axe du bateau ?

6° « Et puis c'est arrivé à la verticale du bateau, et d'un seul coup, des lumières se sont allumées: beaucoup de lumières blanches. Quand ces feux blancs se sont allumés, on ne voyait plus les feux rouges. les lumières blanches sont passées au-dessus du toit de la passerelle: je ne les voyais plus, alors je suis sorti sur l'arrière du bateau, ce qui m'a demandé quinze secondes »

Question : En ce qui concerne cette étape de l'observation, le témoin confirme-t-il que le phénomène est sorti de son champ de vision et quels sont les éléments qui lui ont permis relativement à sa position à l'intérieur de la cabine de conclure que l'objet s'était déplacé pour se situer au-dessus du toit de la passerelle ?

7° « Bon, je les ai vues de l'arrière, et j'ai constaté qu'elles étaient disposées en losange. Je me suis dit: « de l'avant, je verrais mieux », donc je suis passé à l'avant, et là, on le voyait très bien, ce fameux losange. »

Question : Le témoin peut-il nous confirmer que lorsqu'il fut sorti à l'arrière du bateau, il pouvait voir très nettement le phénomène à la verticale de celui-ci ? Pourquoi selon lui alors même qu'il pouvait observer ce phénomène de l'arrière du bateau a-t-il éprouvé le besoin de se rendre à l'avant du bateau pour mieux voir ? Est-ce parce que son champ de vision était obstrué par la cabine ? Ou y a-t-il une autre raison ?

8° « C'était vraiment au-dessus de nous. Il ne bougeait pas, malgré le sens inverse du bateau en marche, donc il devait reculer un peu, en fait. Un losange complet, bien délimité par des lumières blanches tout autour, comme des guirlandes. Superbe ! C'était assez important, ça paraissait vraiment énorme, même bien 200 à 300 m de côté, beaucoup plus que mon bateau, au moins quatre à cinq fois comme le bateau, comme si on avait eu un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. On n'avait pas l'impression que c'était haut, parce qu'avec tous ces feux qui étaient vraiment énormes... mais est-ce que ça paraissait grand parce que c'était bas ? Ça n'avait pas l'air d'être haut, vu comme c'est arrivé bas sur l'horizon, peut-être 900 m de haut, par comparaison aux câbles qu'on allonge pour la pêche. »

Question : Lorsque le témoin observait le phénomène de l'avant du bateau, vers quelle direction regardait-il ? Était-il orienté vers la cabine pour observer l'objet à la verticale du bateau ou regardait-il dans la direction du déplacement du bateau ou autres ? Peut-il nous décrire à ce moment quelle était sa position exacte d'observateur relativement au bateau et au phénomène observé ?

Le témoin dit avoir observé un objet énorme ? Il donne une estimation de 200/300 m de côté pour une hauteur estimée de 900 m. L'estimation de la longueur de côté de 200/300 m est-elle l'estimation de la longueur réelle de l'objet ou de sa dimension apparente ? Lorsque le témoin décrit le phénomène comme étant « un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. », qu'entend-t-il par là ? Le phénomène débordait-il effectivement des côtés du bateau jusqu'à barrer la vue du ciel par exemple ? Comme il semble le décrire dans la partie qui suit : « On avait l'impression de matière, mais dans le centre, est-ce que c'était une masse ? On ne voyait rien au travers. Ça n'était pas transparent, sinon on aurait vu un petit nuage, une étoile. On ne voyait que du noir, mais plus noir que le ciel. Même dans la nuit, on fait la différence; je ne me souviens pas d'avoir vu des étoiles, mais le ciel était clair, vraiment clair »

9° « C'est resté stable bien cinq minutes au-dessus de nous, à faire du sur-place, comme s'« ils » voulaient nous voir, nous photographier... Je suis resté longtemps à regarder, puis ça a avancé un petit peu, en dépassant le bateau pour arriver au travers de l'arrière, et là, il y a eu les réacteurs (je pense que c'étaient des réacteurs) qui se sont mis en route. Ça s'est allumé en deux fois, mais au début, c'était juste minime, tout doucement, comme un brûleur à gaz avec des flammes blanches, pas (violentes), et progressivement, au fur et à mesure qu' « ils » mettaient la sauce, on voyait les genres de réacteurs qui forçaient. »

Question : Le témoin peut-il nous donner confirmation de la durée (5mn) de la position stationnaire de l'objet ou existe-t-il une marge d'incertitude ? A cette étape de l'observation, le témoin peut-il nous donner sa position relativement à l'objet, l'axe de vue de son observation et sa situation sur le bateau ? Lorsque l'objet a semblé se déplacer légèrement sur l'arrière du bateau pour se positionner au travers de l'arrière, quelle était l'orientation du témoin ? Son regard était-il tourné vers l'arrière du bateau ou dans une autre direction ?

10° « C'est devenu assez vif comme une traînée de lumière blanche, et d'un seul coup, c'est parti, d'un mouvement terrible, cap nord-est, à une vitesse incroyable. »

Question : Le témoin peut-il confirmer qu'il a vu l'objet disparaître à une vitesse fulgurante dans la direction nord-est ? Lors de cette dernière étape de l'observation, dans quelle direction le témoin regardait-il et quelle était sa position sur le bateau ?
Revenir en haut Aller en bas
philippe77
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 49
Nombre de messages : 161
Inscription : 21/01/2011
Localisation : RP
Emploi : ...
Passions : voyages
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Mar 25 Jan 2011, 17:48

Pour le point "2° Direction de la course du chalutier."

Je propose en remplacement afin de définir le mieux possible le cap réel suivi par le bateau :

"Quel était le cap suivi par le chalutier ? Était-ce un cap compas ou un cap vrai pris au GPS ? Si il est capable de donner un cap, à quel moment celui-ci a-t-il été relevé (avant, et si oui combien de temps avant ? pendant ? ou après ?).

Durant l'observation la barre était-elle libre, ou sous pilote automatique ? Si pilote automatique, quel était le cap programmé sur celui-ci ?

=========

Pour le point N°8, lorsqu'il dit : "On ne voyait que du noir, mais plus noir que le ciel. Même dans la
nuit, on fait la différence; je ne me souviens pas d'avoir vu des
étoiles, mais le ciel était clair, vraiment clair"

Je confirme, et n'importe quel marin pourrait le confirmer, que la couleur noire se voit mieux en mer la nuit que le blanc.
(parenthèse) Ainsi, par exemple, Bernard Moitessier, célèbre navigateur, peignait les chandeliers de son voilier en noir pour mieux les voir la nuit. C'est vérifiable, le bateau est le célèbre ketch "Joshua" situé au port de La Rochelle et dont les chandeliers, il me semble, sont toujours peints en noir. Il doit en parler aussi dans l'un de ses bouquins que j'ai (Fin de la parenthèse)

===========

EDIT : je rajoute pour le point N° 3 : si on peut avoir une photo du chalutier, c'est encore mieux pour visualiser par rapport à ce qu'il dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Ven 28 Jan 2011, 19:21

Merci Philippe77, j'attends d'éventuelles propositions supplémentaires avant de donner au questionnaire sa forme définitive. Si vous pensez à autre chose, n'hésitez pas.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Dim 30 Jan 2011, 22:23

Je Recopie ce que j'avais écrit sur l'autre fil...

L'idéal serait de le rencontrer sur son bateau s'il n'a pas changé, et lui faire reconstituer son observation... Qu'il montre avec ses bras dans quelle direction c'était, quelle dimension ça avait (la dimension apparente, "à bout de bras", c'est la seule chose exploitable...), s'il veut bien se prêter au jeu lui faire estimer la durée en situation, en lui demandant de faire comme lorsqu'il observait l'objet et de dire à quel moment ça a commencé à se déplacer...Lui demander pourquoi il a éprouvé le besoin d'aller à l'avant du bateau "pour mieux voir"... Entrer dans la cabine pour voir quel est le champ de vision en hauteur. Et puis, de préférence après pour ne pas l'influencer dans un sens ou dans l'autre, lui expliquer à quoi ressemblait la rentrée atmosphérique (aspect, dimension, trajectoire...), ça je doute que l'enquêteur de LDLN l'ait fait, et lui demander s'il pense qu'il pouvait avoir observé cela. Et sinon lui demander depuis quand il était dans la cabine à observer devant lui, et ce qui pourrait expliquer qu'il n'ait pas pu voir la rentrée qui passait devant lui à 18h59, et qui a été vue par d'autres marins de la région.

Il me semble important de lui faire évaluer les dimensions angulaires ou apparentes (à bout de bras) (comparaisons avec le diamètre lunaire, une constellation telle que la Grande ourse...)

Pour évaluer l'angle de visibilité en hauteur à l'intérieur de la cabine, à moins qu'on ait une grande habitude ça n'est pas évident d'évaluer correctement en angle, le mieux est d'évaluer les distances : celle de l'oeil par rapport à la vitre, et celle de la hauteur de l'oeil par rapport au haut de la vitre. Et pareil à l'extérieur avec le toit de la cabine...

Pour ce qui est de la rentrée atmosphérique vue depuis sa situation, elle apparaissait à l'azimut 215° à 18h58, passait au plus près vers le sud à 18h59'30" à une hauteur angulaire de 23°, et disparaissait à l'est (azimut 85°) à 19h01'30".
Les dimensions angulaires lors du passage au plus près devaient être à peu près de 3° en hauteur et 10° en longueur (à peu près le tiers du "grand chariot", ou 6x20 diamètres de la lune). La vitesse de déplacement était de 1,5° par seconde, 80° en une minute.

D'après l'ensemble des témoins du début du phénomène, il y a eu d'abord une boule lumineuse qui a explosé (l'explosion a formé un nuage bizarre qui a persisté un quart d'heure, il serait intéressant de lui demander s'il a vu ce nuage, dans la direction d'origine du phénomène), puis deux grosses lumières se sont détachées de cette explosion, et en s'approchant elles se sont différenciées en une multitude de lumières qui prenaient au passage au plus près la forme générale d'un triangle, losange ou ovale... Plusieurs traînées suivaient ces lumières, et plus loin sur la trajectoire deux grosses traînées lumineuses sont apparues...

Ces deux photos sont assez représentatives, sinon de la forme, au moins du type de phénomène qui pouvait être vu :




Dernière édition par RA le Dim 30 Jan 2011, 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Dim 30 Jan 2011, 22:33

Merci RA pour ces précicions,

@elevenaugust a écrit:
Bonjour!

J'envisage donc d'aller sur place le mardi 1er février, retrouver à la fois l'enquêteur et le témoin.

Si vous pouviez préparer des questions d'ici là!

Merci

Je m'occupe demain de terminer le questionnaire en intégrant les propositions de Philippe77 et de RA, le RDV est toujours d'actualité ? Pour l'enquêteur, il s'agit duquel ?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Dim 30 Jan 2011, 22:42

Je cite aussi ce qu'il avait dit à la presse peu après son observation :

Il était 19h15, alors que nous étions dans le suroît de Pen-Men, à 18 miles. Il y a eu une explosion dans le ciel qui est devenu rouge tout d'un coup. Juste après cette explosion, j'ai pu voir au-dessus du bateau un objet en forme de losange qui est resté stationnaire pendant 3 à 4 minutes. Cet objet qui pouvait se situer à une distance de 1000 à 1500 mètres de moi a ensuite dsparu en laissant derrière lui une traînée blanche.

Autre question : Il a dit à l'enquêteur de LDLN qu'il avait parlé au patron d'un autre bateau, le Guillemot, qui se trouvait dans les parages, lequel avait vu les lumières blanches mais n'y avait pas fait attention... Mais a-t-il donné une estimation de la direction de son observation? Et M. Bal a-t-il rencontré plus tard d'autres personnes, marins ou non, qui avaient observé quelque chose non loin de là? Ont-ils comparé leurs observations, notamment en ce qui concerne les directions, pour savoir s'ils avaient pu observer la même chose?

à part ça inutile de se polariser sur le cap exact du bateau, outre qu'il lui sera difficile 20 ans après de donner plus de précisions qu'il ne l'avait fait lors de l'enquête (il faisait route au sud) le système GPS n'était pas encore opérationnel en 1990.
Revenir en haut Aller en bas
elevenaugust
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 783
Inscription : 23/01/2010
Localisation : Bzh
Emploi : Informaticien
Passions : Ufologie, informatique, astronomie, sciences en général
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Dim 30 Jan 2011, 22:57

Nathanaël a écrit:
Merci RA pour ces précicions,

@elevenaugust a écrit:
Bonjour!

J'envisage donc d'aller sur place le mardi 1er février, retrouver à la fois l'enquêteur et le témoin.

Si vous pouviez préparer des questions d'ici là!

Merci

Je m'occupe demain de terminer le questionnaire en intégrant les propositions de Philippe77 et de RA, le RDV est toujours d'actualité ? Pour l'enquêteur, il s'agit duquel ?

Cordialement
Oui oui!

Je vais passer mon après-midi mardi à essayer de retrouver l'enquêteur (Dominique Madrignac) et/ou Mr José Bal (le témoin).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elevenaugust
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 783
Inscription : 23/01/2010
Localisation : Bzh
Emploi : Informaticien
Passions : Ufologie, informatique, astronomie, sciences en général
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Lun 31 Jan 2011, 21:38

Bonsoir,

Je pars dès demain matin 11h30 pour la journée à la recherche du témoin et de l'enquêteur.

Si vous pouviez finaliser le questionnaire d'ici demain matin au plus tard, ce serait bien!

Si ce n'est pas possible, je récupérerais les questions des uns et des autres, mais je doute d'en avoir réellement le temps.

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Lun 31 Jan 2011, 23:00

Ce sera prêt pour demain matin, pas de problème hgerqh
Revenir en haut Aller en bas
philippe77
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 49
Nombre de messages : 161
Inscription : 21/01/2011
Localisation : RP
Emploi : ...
Passions : voyages
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Lun 31 Jan 2011, 23:45

RA a écrit:
Je cite aussi ce qu'il avait dit à la presse peu après son observation :

Il était 19h15, alors que nous étions dans le suroît de Pen-Men, à 18 miles.

à part ça inutile de se polariser sur le cap exact du bateau, outre qu'il lui sera difficile 20 ans après de donner plus de précisions qu'il ne l'avait fait lors de l'enquête (il faisait route au sud) le système GPS n'était pas encore opérationnel en 1990.

Exact pour le GPS, j'ai pas pensé aux dates, c'est pas si vieux. Bon, c'est un détail.

Sinon j'en crois RA, je me suis amusé à visualiser la position du bateau en utilisant mon logiciel de navigation, la position supposée à 18 milles dans le suroît (soit au sud-ouest, c'est-à-dire 225° depuis la pointe de Pen-Men sur l'île de Groix) se trouve au niveau du point rouge sur la capture d'écran ci-dessous. A toutes fins utiles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elevenaugust
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 783
Inscription : 23/01/2010
Localisation : Bzh
Emploi : Informaticien
Passions : Ufologie, informatique, astronomie, sciences en général
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Mar 01 Fév 2011, 06:27

Super et merci!

J'imprime tout cela et vous tiens au courant.

Il est possible que je revienne bredouille, mais je tenterai à nouveau ma chance plus tard si c'est le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elevenaugust
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 783
Inscription : 23/01/2010
Localisation : Bzh
Emploi : Informaticien
Passions : Ufologie, informatique, astronomie, sciences en général
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Mar 01 Fév 2011, 15:03

Bon....

Un contre-temps de dernière minute m'oblige à reporter ma "virée" à la semaine prochaine, même jour, même heure...

Il est possible que j'ai le temps de passer là-bas avant mardi prochain, auquel cas je vous préviendrais!

Merci et désolé pour ce retard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dam468
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 68
Nombre de messages : 581
Inscription : 18/05/2008
Localisation : 79500
Emploi : retraité
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Mar 01 Fév 2011, 15:32

chap Salut elevenaugust..

Le seul point à vérifier en priorité pour écarter définitivement la théorie de la RA est celui-ci:
Citation :
C'était vraiment au-dessus de nous. Il ne bougeait pas, malgré le sens inverse du bateau en marche, donc il devait reculer un peu, en fait. Un losange complet, bien délimité par des lumières blanches tout autour, comme des guirlandes. Superbe ! C'était assez important, ça paraissait vraiment énorme, même bien 200 à 300 m de côté, beaucoup plus que mon bateau, au moins quatre à cinq fois comme le bateau, comme si on avait eu un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. On n'avait pas l'impression que c'était haut, parce qu'avec tous ces feux qui étaient vraiment énormes...
Même sans parler du fait que le témoin est situé à ~300 km de la trajectoire supposée de la RA..
.. ne pouvait pas la voir à plus de 20° au-dessus de l'horizon, alors pourquoi dit-il:"C'était vraiment au-dessus de nous."

de plus le seul cas où on peut voir un objet en déplacement sans mouvement angulaire apparent est celui d'une trajectoire radiale,
c-à-d directement dans l'axe de vision de l'observateur, on parle de trajectoire radiale, le témoin voit l'objet grossir, ou diminuer selon
qu'il se rapproche ou qu'il s'éloigne, sans constater de mouvement angulaire, ce qui dans le cas qui nous occupe est parfaitement
impossible, puisque la rentrée alléguée aurait survolé la France sous un très faible angle d'incidence.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Mar 01 Fév 2011, 17:56

Bonjour Dam,

Si vous souhaitez que l'on intègre cette remarque au questionnaire, je vous propose de la formuler sous la forme d'une question.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Dam468
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 68
Nombre de messages : 581
Inscription : 18/05/2008
Localisation : 79500
Emploi : retraité
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Mar 01 Fév 2011, 19:00

Bonsoir Nathanaël..
.. je faisais juste un commentaire sur ce détail du témoignage de Mr Bal, la question est déjà posée au point n° 9
comment peut-il observer cette fameuse RA au-dessus de lui s'il en est éloigné de ~300 km et en plus la voir stationnaire ?
Citation :
9° « C'est resté stable bien cinq minutes au-dessus de nous, à faire du sur-place, comme s'« ils » voulaient nous voir, nous photographier... Je suis resté longtemps à regarder, puis ça a avancé un petit peu, en dépassant le bateau pour arriver au travers de l'arrière, et là, il y a eu les réacteurs (je pense que c'étaient des réacteurs) qui se sont mis en route. Ça s'est allumé en deux fois, mais au début, c'était juste minime, tout doucement, comme un brûleur à gaz avec des flammes blanches, pas (violentes), et progressivement, au fur et à mesure qu' « ils » mettaient la sauce, on voyait les genres de réacteurs qui forçaient. »

Question : Le témoin peut-il nous donner confirmation de la durée (5mn) de la position stationnaire de l'objet ou existe-t-il une marge d'incertitude ? A cette étape de l'observation, le témoin peut-il nous donner sa position relativement à l'objet, l'axe de vue de son observation et sa situation sur le bateau ? Lorsque l'objet a semblé se déplacer légèrement sur l'arrière du bateau pour se positionner au travers de l'arrière, quelle était l'orientation du témoin ? Son regard était-il tourné vers l'arrière du bateau ou dans une autre direction ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Mar 01 Fév 2011, 20:08

Ok Dam, si cela vous convient comme ça. Mais si vous voyez des précisions à amener, n'hésitez pas à le proposer et éventuellement à reformuler une question. Plus le questionnaire sera précis, plus les réponses ont de chances de l'être aussi.
Revenir en haut Aller en bas
elevenaugust
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 783
Inscription : 23/01/2010
Localisation : Bzh
Emploi : Informaticien
Passions : Ufologie, informatique, astronomie, sciences en général
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Mer 09 Fév 2011, 16:54

Bonjour à tous,

Vous m'en voyez désolé, mais, encore une fois, je n'ai pas pu me rendre à la rencontre du témoin et de l'enquêteur; j'ai des impératifs personnels et professionnels qui m'imposent souvent des aléas de dernière minute...

Quoiqu'il en soit, je ferais de mon mieux pour mener ce travail dès que possible, vous pouvez compter sur moi.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Jeu 10 Fév 2011, 01:11

@elevenaugust a écrit:
Bonjour à tous,

Vous m'en voyez désolé, mais, encore une fois, je n'ai pas pu me rendre à la rencontre du témoin et de l'enquêteur;

Bonsoir Eleven...

Bah pour une observation vieille de vingt ans on n'est pas à quelques semaines près!

Et puis une autre question me vient à l'esprit : est-il possible que le bateau ait dévié de cap pendant son observation ? (à moins que ce soit une question idiote, je n'ai aucune connaissance en navigation).

Et puis j'avais placé une autre question dans ma description de la rentrée, qui peut être rajoutée entre 4 et 5 : a-t-il observé un nuage bizarre qui aurait persisté dans la direction du début du phénomène ?

Pour ce qui est de la description de la R.A. c'est juste à la fin si ça l'intéresse, peu importe qu'il pense ou non que c'est ce qu'il a observé mais j'ai le sentiment que personne ne lui a parlé de ça!


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Jeu 10 Fév 2011, 06:33

Questionnaire à soumettre à Mr Bal :

1° Localisation de l'observation

La position supposée à 18 milles dans le suroît (soit au sud-ouest, c'est-à-dire 225° depuis la pointe de Pen-Men sur l'île de Groix) se trouve au niveau du point rouge sur la capture d'écran ci-dessous. Le témoin peut-il confirmer cette position ?



2° Direction de la course du chalutier. Quel était le cap suivi par le chalutier ? Si le témoin est capable de donner un cap, à quel moment celui-ci a-t-il été relevé (avant, et si oui combien de temps avant ? pendant ? ou après ?).

3° Dimensions du chalutier et de la passerelle. Serait-il possible d'avoir une photo du chalutier ?

4° « J'étais sur la passerelle. Le reste de l'équipage dormait. D'un coup, il y a eu comme une explosion, une lumière rouge intense, rouge pâle si on veut, comme un éclair rouge-orange, qui paraissait bas sur l'horizon. Ça n'était pas très gros, mais tout de même assez important... comme une explosion. C'était assez loin... difficile de préciser la distance. Je me suis dit que c'était peut-étre un avion ou un hélico qui avait explosé, et puis non, vu la façon dont c'est venu ensuite »

Question : Lors de cette première phase de l'observation, quelle place le témoin occupait-il dans la cabine, était-il au poste de pilotage ? Ou observait-il la scène d'un autre point de vue ? Selon le point d'observation, quel est le champ de vision que lui autorisait la structure de la cabine ? S'il était au poste de pilotage, quel était son champ de vision et quel est l'angle de vue maximal et minimal en hauteur que permet cette situation ? Lui aurait-il été possible de voir un phénomène situé à 25° 30° de hauteur sur l'horizon ? A défaut de pouvoir en rendre compte, est-il possible d'évaluer les distances : celle de l'oeil par rapport à la vitre, et celle de la hauteur de l'oeil par rapport au haut de la vitre. Et pareil à l'extérieur avec le toit de la cabine...

5° « Ça avançait droit dans l'axe du bateau, avec un cap au nord-est »

Question : Quels sont les éléments d'appréciation qui ont permis au témoin de juger d'une trajectoire de l'objet précisément dans l'axe du bateau ?

6° « Et puis c'est arrivé à la verticale du bateau, et d'un seul coup, des lumières se sont allumées: beaucoup de lumières blanches. Quand ces feux blancs se sont allumés, on ne voyait plus les feux rouges. les lumières blanches sont passées au-dessus du toit de la passerelle: je ne les voyais plus, alors je suis sorti sur l'arrière du bateau, ce qui m'a demandé quinze secondes »

Question : En ce qui concerne cette étape de l'observation, le témoin confirme-t-il que le phénomène est sorti de son champ de vision et quels sont les éléments qui lui ont permis relativement à sa position à l'intérieur de la cabine de conclure que l'objet s'était déplacé pour se situer au-dessus du toit de la passerelle ?

7° « Bon, je les ai vues de l'arrière, et j'ai constaté qu'elles étaient disposées en losange. Je me suis dit: « de l'avant, je verrais mieux », donc je suis passé à l'avant, et là, on le voyait très bien, ce fameux losange. »

Question : Le témoin peut-il nous confirmer que lorsqu'il fut sorti à l'arrière du bateau, il pouvait voir très nettement le phénomène à la verticale de celui-ci ? Pourquoi selon lui alors même qu'il pouvait observer ce phénomène de l'arrière du bateau a-t-il éprouvé le besoin de se rendre à l'avant du bateau pour mieux voir ? Est-ce parce que son champ de vision était obstrué par la cabine ? Ou y a-t-il une autre raison ?

8° « C'était vraiment au-dessus de nous. Il ne bougeait pas, malgré le sens inverse du bateau en marche, donc il devait reculer un peu, en fait. Un losange complet, bien délimité par des lumières blanches tout autour, comme des guirlandes. Superbe ! C'était assez important, ça paraissait vraiment énorme, même bien 200 à 300 m de côté, beaucoup plus que mon bateau, au moins quatre à cinq fois comme le bateau, comme si on avait eu un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. On n'avait pas l'impression que c'était haut, parce qu'avec tous ces feux qui étaient vraiment énormes... mais est-ce que ça paraissait grand parce que c'était bas ? Ça n'avait pas l'air d'être haut, vu comme c'est arrivé bas sur l'horizon, peut-être 900 m de haut, par comparaison aux câbles qu'on allonge pour la pêche. »

Question : Lorsque le témoin observait le phénomène de l'avant du bateau, vers quelle direction regardait-il ? Était-il orienté vers la cabine pour observer l'objet à la verticale du bateau ou regardait-il dans la direction du déplacement du bateau ou autres ? Peut-il nous décrire à ce moment quelle était sa position exacte d'observateur relativement au bateau et au phénomène observé ?

Le témoin dit avoir observé un objet énorme ? Il donne une estimation de 200/300 m de côté pour une hauteur estimée de 900 m. L'estimation de la longueur de côté de 200/300 m est-elle l'estimation de la longueur réelle de l'objet ou de sa dimension apparente. Le témoin peut-il évaluer les dimensions angulaires ou apparentes (à bout de bras) (comparaisons avec le diamètre lunaire, une constellation telle que la Grande ourse...) ?

Lorsque le témoin décrit le phénomène comme étant « un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. », qu'entend-t-il par là ? Le phénomène débordait-il effectivement des côtés du bateau jusqu'à barrer la vue du ciel par exemple ? Comme il semble le décrire dans la partie qui suit : « On avait l'impression de matière, mais dans le centre, est-ce que c'était une masse ? On ne voyait rien au travers. Ça n'était pas transparent, sinon on aurait vu un petit nuage, une étoile. On ne voyait que du noir, mais plus noir que le ciel. Même dans la nuit, on fait la différence; je ne me souviens pas d'avoir vu des étoiles, mais le ciel était clair, vraiment clair »

9° « C'est resté stable bien cinq minutes au-dessus de nous, à faire du sur-place, comme s'« ils » voulaient nous voir, nous photographier... Je suis resté longtemps à regarder, puis ça a avancé un petit peu, en dépassant le bateau pour arriver au travers de l'arrière, et là, il y a eu les réacteurs (je pense que c'étaient des réacteurs) qui se sont mis en route. Ça s'est allumé en deux fois, mais au début, c'était juste minime, tout doucement, comme un brûleur à gaz avec des flammes blanches, pas (violentes), et progressivement, au fur et à mesure qu' « ils » mettaient la sauce, on voyait les genres de réacteurs qui forçaient. »

Question : Le témoin peut-il nous donner confirmation de la durée (5mn) de la position stationnaire de l'objet ou existe-t-il une marge d'incertitude ? A cette étape de l'observation, le témoin peut-il nous donner sa position relativement à l'objet, l'axe de vue de son observation et sa situation sur le bateau ? Lorsque l'objet a semblé se déplacer légèrement sur l'arrière du bateau pour se positionner au travers de l'arrière, quelle était l'orientation du témoin ? Son regard était-il tourné vers l'arrière du bateau ou dans une autre direction ?

10° « C'est devenu assez vif comme une traînée de lumière blanche, et d'un seul coup, c'est parti, d'un mouvement terrible, cap nord-est, à une vitesse incroyable. »

Question : Le témoin peut-il confirmer qu'il a vu l'objet disparaître à une vitesse fulgurante dans la direction nord-est ? Lors de cette dernière étape de l'observation, dans quelle direction le témoin regardait-il et quelle était sa position sur le bateau ?

11° Le témoin aurait dit à l'enquêteur de LDLN qu'il avait parlé au patron d'un autre bateau, le Guillemot, qui se trouvait dans les parages, lequel aurait vu les lumières blanches mais n'y aurait pas fait attention.

Question : A-t-il donné une estimation de la direction de son observation ? Et M. Bal a-t-il rencontré plus tard d'autres personnes, marins ou non, qui avaient observé quelque chose non loin de là ? Ont-ils comparé leurs observations, notamment en ce qui concerne les directions, pour savoir s'ils avaient pu observer la même chose ?

12° D'après l'ensemble des témoins de la rentrée atmosphérique, il y a eu d'abord une boule lumineuse qui a explosé (l'explosion a formé un nuage bizarre qui a persisté un quart d'heure, il serait intéressant de demander au témoin s'il a vu ce nuage, dans la direction d'origine du phénomène), puis deux grosses lumières se sont détachées de cette explosion, et en s'approchant elles se sont différenciées en une multitude de lumières qui prenaient au passage au plus près la forme générale d'un triangle, losange ou ovale... Plusieurs traînées suivaient ces lumières, et plus loin sur la trajectoire deux grosses traînées lumineuses sont apparues...

Question : D'après la description faite par les témoins de cette rentrée atmosphérique et les photos suivantes qui sont assez représentatives de l'aspect visuel d'une rentrée atmosphérique, pourrait-il s'agir de ce que le témoin a observé ?





Avec tous nos remerciements à Mr José Bal, à Dominique Madrignac et à elevenaugust pour les efforts consentis pour nous aider à y voir plus clair.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Jeu 10 Fév 2011, 06:43

J'ai ajouté les derniers points indiqués à la fin du questionnaire sous forme d'une nouvelle question. Cela vous va ? Voyez-vous d'autres précisions à apporter au questionnaire ? N'hésitez pas à proposer vos corrections afin de l'affiner au maximum.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
philippe77
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 49
Nombre de messages : 161
Inscription : 21/01/2011
Localisation : RP
Emploi : ...
Passions : voyages
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: île de Groix - Constitution du questionnaire   Jeu 10 Fév 2011, 08:24

RA a écrit:
Et puis une autre question me vient à l'esprit : est-il possible que le bateau ait dévié de cap pendant son observation ? (à moins que ce soit une question idiote, je n'ai aucune connaissance en navigation).

Mince alors, voilà que nous allons être d'accord, RA.

Oui c'est possible, c'est pour cette raison que je demandais si le bateau avait un pilote automatique ou pas.
C'est même fortement probable, tout dépend des capacités de son bateau à tenir un cap, il était au moteur, en général les hélices ne font jamais aller le bateau en ligne droite, celui-ci porte à gauche ou à droite, quand on le sais c'est pas grave.

Maintenant est-ce qu'il a mis le moteur au ralenti en lâchant la barre ? Le bateau a-t-il dévié pendant l'observation ? Peut-être mais il s'en serait rendu compte au moment de reprendre la barre. Cela dit, une telle observation a de quoi perturber sur le coup, j'en sais quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

île de Groix - Constitution du questionnaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Le phénomène Ovni (actualité et débat) :: Débat Ovni général :: Vos questions et sondages-