Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
(2006) Extraterrestres l'enquête par Stephane AllixAujourd'hui à 02:58martinLorraine: les membres de cette régionAujourd'hui à 00:49Polyèdre57Peut-on être "croyant" et sceptique à la fois (juste milieu), ou pas?Hier à 20:34Polyèdre57(1995) L'incident de Ilha do Major, São Vicente (Brésil)Hier à 20:13Roland62Bonjour à tousHier à 16:31Polyèdre572017: L'ère des robots après l'ère des humainsHier à 12:48Polyèdre572019: Le 06/12 à ValensoleHier à 11:13Polyèdre57La pollution lumineuseHier à 11:10Polyèdre57Des photos célèbres difficilement contestablesVen 06 Déc 2019, 23:02Polyèdre57La théorie des universons de Claude Poher (docteur) (1936)Ven 06 Déc 2019, 19:44Polyèdre57La recherche d'extraterrestres "est bien plus crédible qu'auparavant" Ven 06 Déc 2019, 13:12LorelineLe mystère de la photo du petit rechain élucidé : "Une supercherie"Ven 06 Déc 2019, 12:25Polyèdre57MIB (Men In Black) la stratégie de l’absurde ? Ven 06 Déc 2019, 12:10HocineAURELIEN BARRAUJeu 05 Déc 2019, 23:39Polyèdre57Les médias et leur traitement du sujetJeu 05 Déc 2019, 11:54Polyèdre57Bourgogne: les membres de cette régionMer 04 Déc 2019, 18:08Polyèdre57Comment des pilotes en colère ont pu forcer la Navy à prendre au sérieux les ovnis, Un article du Washington PostMer 04 Déc 2019, 17:58Polyèdre57Ovni dans l'histoire avec Thomas MargoutMer 04 Déc 2019, 17:28Polyèdre57Survols de centrales nucléaires : ovni ou drones?Mer 04 Déc 2019, 11:56Polyèdre57Les trous de ver un espoir pour des voyages interstellaires Mar 03 Déc 2019, 22:18XPDavyLes Mystères des OvnisMar 03 Déc 2019, 20:46Polyèdre57 "Rendez-vous" d'ODHTv!Mar 03 Déc 2019, 18:44Polyèdre57Lumières étranges non identifié en Sarthe mai 2016Mar 03 Déc 2019, 17:25Polyèdre57M.A.J. Languedoc-Roussillon: les membres de cette régionLun 02 Déc 2019, 19:55Polyèdre57Conquête spatiale (Topic général)Lun 02 Déc 2019, 14:20XPDavyLa vague d'observation belge de 1990: quand les ovnis étaient parmi nousLun 02 Déc 2019, 11:42Polyèdre57Midi-Pyrénées: les membres de cette régionLun 02 Déc 2019, 06:40HannibalLa Psychologie des Étrangers venus de l'espaceDim 01 Déc 2019, 16:40LorelineNous ne sommes pas seuls (Présentation Georges D)Dim 01 Déc 2019, 14:05LorelineDivulgation AllemandeSam 30 Nov 2019, 14:10Polyèdre57
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les rencontres du troisième type (RR3) Empty

Masculin Age : 41
Nombre de messages : 13009
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20172
http://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Les rencontres du troisième type (RR3)

le Dim 22 Nov 2009, 18:46
Les rencontres du troisième type (RR3)

Au cours du dernier demi-siècle, plusieurs milliers de personnes ont rapporté avoir vécu une rencontre du 3ème type. Selon la terminologie de l'astronome J. Allen Hynek, une rencontre rapprochée du troisième type est le fait de la rencontre par des témoins directs d'êtres qui ne proviennent pas de notre planète, en liaison avec une observation d'OVNI. Voici des informations sur quelques-uns de ces cas.



Les Rencontres Rapprochées du 3ème type (Close Encounters of the 3rd kind ou CE3) représentent dans le système de classement de Hynek une RR1 ou une RR2 dont on peut voir les occupants. Ce terme sera utilisé pour le film de Spielberg du même nom. Normalement, les RR3 impliquent la présence d'un engin assimilé à l'ovni. Cependant il existe des cas qualifiés de RR3 mais où aucun engin n'est aperçu aux côtés du personnage.

"Il pourra être découvert que les cas humanoïdes sont la clé de du problème Ovni dans son ensemble" Josef Allen Hynek.

Bien souvent quand on dit aux gens que certains ovnis sont pilotés par des "extraterrestre" on nous rit au nez. Pourtant les cas de RR3 fournissent des preuves incontestables. La plupart des témoins sont d'une sincérité évidente. Si seulement tout le monde pouvait connaitre ces affaires pour éviter des débats interminables sur la nature d'une partie des ovnis.

URECAT Le travail d'archive des RR3 par Patrick Gross

UFO Related Entities Catalog - VF:

URECAT est un catalogue formel des rapports d'observation d'entités dans un contexte OVNI avec l'objectif de fournir des informations de qualité pour des études précises de ce sujet.

Bien évidemment, toutes les affaires de RR3 ne sont pas à prendre en compte. C'est pourquoi nous avons sélectionné pour vous les plus sérieuse et solides. Vous pourrez ainsi en toute objectivité constater que le dossier concernant les RR3 est très lourds et que l'hypothèse extraterrestre n'est pas si irréaliste que cela. Le tout est savoir si à la fin de la consultation de ce dossier on parlera toujours d'une hypothèse? Rien n'est moins sûr... 

 "On trouve un nombre surprenant de cas dans lesquels des humanoïdes ont été signalés près de l'OVNI. Quelques 22% ou 325 cas impliquent des humanoïdes. Généralement décrit comme étant petit de taille genre de teint gris pâle très peu de cheveux ou chauve, yeux larges...corps petit et mince...têtes disproportionnée, et portant un costume/scaphandre. Dans plus de 50 cas, il y a eu des empreintes de pas qui correspondaient, exactement avec les petits humanoïdes aperçus." Ted Phillips du Center for Physical Trace Research

Vous trouverez également des affaires importantes ici:


La rencontre de Marius Dewilde à Quarouble (1954)
La Rencontre de Kelly-Hopkinsville (1955)
La rencontre de Maurice Masse à Valensole (1965)
La rencontre de Socorro du sergent Zamora (1964)
La rencontre de deux enfants à Cussac (1967)
La rencontre de Petite-Ile La Réunion (1975)
Atterrissage devant une école au Zimbabwe (1994)

L'exemple troublant de La rencontre des Monin (1967)

Le 5 février 1967 à Sauvigny-le-Bois (Yonne) vers 21 h 45, M. et Mme Monin et leur petite-fille vivent une rencontre rapprochée du troisième type : un objet en forme de cigare éclaire l'environnement, approche silencieusement à 25 m des témoins, oscille et touche le sol. Un petit être en combinaison en descend. Puis, rentrés dans leur maison, ils voient une boule rouge se former, décoller et s'éloigner dans le ciel. Aucune trace n'est relevée.



Le 16 octobre 1954, Maubeuge Nord

Le fait s'est déroulé aux environs de Maubeuge, sur la R.N. 2 (Paris-Bruxelles), entre Avesne et Louvroil (Maubeuge), carte Michelin n° 53, pli 6, et à fait l'objet d'une enquête des ufologues Bigorne et Mathieu.

Un samedi de novembre 1954, les époux Mozin avaient visité un malade chez des parents à Dourlers. Vers minuit, ils se trouvaient sur la route du retour en direction de Maubeuge. La route était déserte, le temps sec, plutôt à la gelée et il faisait clair. Ils roulaient à bonne allure, quand M. Mozin a dit à son épouse: "Tiens, regarde les lueurs là-bas! Qu'est-ce que c'est? On dirait un accident grave!" La lueur était en haut d'une petite côte à environ 800 mètres de leur voiture.


L'enquêteur Jean-Marie Bigorne a photographié M. Mozin en mai 1979 alors qu'il avait de nouveau interviewé les témoins.

En roulant à 120 km/h, ils ont rapidement franchi cette distance et sont arrivés au sommet de la petite côte et de là ils ont vu à 100 mètres sur le bord droit de la R.N. 2, un engin posé avec une porte ouverte, et à l'intérieur de l'engin un "bonhomme Michelin" paraissant se déplacer lentement sur le seuil de cette porte.

L'engin avait la forme d'une sorte de gros obus et reposait sur des pieds. Il avait un aspect blanc métallique, du genre tôle galvanisée, et sur les parois des lignes verticales visibles, distantes entre elles de 10 cm.

L'être était haut de 1 m. 20 environ, très gros, avec des boudins autour des bras et des jambes. Chaussé de grosses bottes, il portait un casque volumineux, presque aussi large que ses épaules, qui lui faisait une grosse tête.

La lumière aperçue provenait de la porte ouverte, et se diffusait sur la route. L'intérieur était d'un blanc intense non éblouissant. Les deux témoins y ont aperçu ce qu'ils ont supposer être des tuyaux, ou des gros câbles, qui descendaient dans l'engin, avec des sortes de poignées ou de commutateurs.

Les époux Mozin ont pu commencer leur observation une centaine de mètres avant d'arriver près de l'objet, où ils sont passés à proximité immédiate, c'est-à-dire à 4 ou 5 mètres.

Les phares de la voiture ont cessé de fonctionner dès qu'ils se sont trouvés à une centaine de mètres, au moment où les témoins ont aperçu l'objet. Le moteur ne s'est pas arrêté. Le conducteur a alors freiné, et c'est plus lentement qu'il a croisé l'engin: à 70 km/h environ. Cent mètres après, les phares se sont soudainement rallumés sans son intervention. M. Mozin a stoppé dans l'intention d'aller voir de plus près l'objet insolite, mais devant l'insistance de son épouse effrayée, il a poursuivi sa route vers Louvroil et regagna son domicile de Maubeuge.

Le lendemain, un dimanche, se rendant à Reims pour assister à un match de football avec son ami M. Houssières (décédé, [en date de parution]), il s'arrêta à l'endroit de l'atterrissage pour rechercher des traces, et prouver à son ami incrédule qu'il n'avait pas rêvé. Trois empreintes étaient visibles, et au centre du triangle qu'elles formaient se voyait un rond carbonisé de 15 à 20 cm. de diamètre dégageant une odeur indéfinissable, rappelant la benzine. Les trois traces étaient disposées sur un cercle de plus ou moins 1 m. 40 de diamètre, étaient en forme de demi-cercle, profondes de 8 à 10 cm. L'écartement des traces semblait plus petit que le diamètre de l'engin évalué à 2 mètres. L'engin était posé sur un espace étroit entre le fossé et la route.

Tous les amis de M. Mozin ont bien ri de ce qu'ils pensaient être une farce énorme, et la gendarmerie n'est pas intervenue.

Les témoins n'ont jamais oublié cette nuit-là, elle est restée gravée pour toujours dans leur mémoire. Mme Mozin a souffert d'insomnie pendant huit jours, et elle revoyait toujours "le bibendum Michelin" au pied de son lit. Chaque fois qu'elle croise une station-service affichant la réclame Michelin elle rappelle à son mari leur étrange rencontre.

Les auteurs précisent que le crédit à accorder à ce récit paraît total. Les époux Mozin sont connus dans le voisinage pour "leur gentillesse et leur bonne tenue morale et intellectuelle. Ce sont des gens simples pour qui une vache est une vache; et une S.V. une S.V. Ils jouissent d'une très bonne vue et n'ont jamais eu de maladie grave.

Seize ans après, jour pour jour, les témoins ont revécu leur aventure pour les enquêteurs, qui indiquent que leur récit a des accents de sincérité qui seraient bien difficiles à imiter. Ils redeviennent étonnés, curieux ou craintifs et, à l'opposé, de son mari, son épouse affirme qu'elle ne voudrait plus revoir cela, tellement elle en fut effrayée.