Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Mer 26 Déc 2007, 19:25

Les quelques réflexions suivantes vous sont exposées par une personne provenant du milieu aéronautique. L'esprit rationnel et très ouvert de ces quelques articles vous permettra peut être de mieux cerner ce que représente la recherche ufologique. Les interrogations, les analyses, les doutes et les conclusions ne sont peut être pas celles que vous attendez, mais elles sont le reflet de ce que nous pensons. Aussi bien dans l'approche que dans le raisonnement .

Vous pouvez bien entendu réagir à ces quelques articles par un complément d'information, une opinion une approbation ou une contradiction . Vos réactions seront immédiatement transmises à la personne qui a eu le courage et l'honnêteté intellectuelle de nous exposer ces quelques réflexions.

Et vous qu'en pensez-vous ?

Analyse sur le vol des ovnis

Auteur : (FERMI) INGENIEUR EN AERONAUTIQUE

Réflexion n°1 sur les ovnis

Je travaille depuis de nombreuses années dans l'aéronautiques et je dois dire que ce sujet me passionne énormément. J'ai un peu de mal à dire que je crois aux OVNIS et aux E.T, car dans ce domaine il ne s'agit pas de croyance mais à mon sens de considérer des phénomènes avec objectivité et rigueur. Les premières observations d'objets volants semblent très anciennes puisque des dessins ont été retrouvés sur les parois de certaines cavernes préhistoriques. Je doute que nos ancêtres du paléolithique étaient déjà sujets aux illusions collectives ou aux matraquages médiatiques. De nombreux exemples analogues jalonnent toute l'histoire de l'humanité. En ce qui concerne la période d'après guerre, les informations sont inexploitables car totalement faussées par une désinformation acharnée et méthodique qui a été faite par les différentes nations. Cependant, les observations que l'on peut qualifier de "sérieuses" décrivent toujours les mêmes choses, à savoir des engins silencieux plus ou moins volumineux avec des caractéristiques de vol incroyables. Etant donné l'état de l'art dans les domaines aéronautiques civils et militaires, il paraît fort improbable qu'une nation soit en mesure de développer un tel aéronef. En effet un gouffre existe entre la technologie terrestre actuelle et ces supposés engins : la propulsion, les qualités de vol, la furtivité etc. Il existe probablement des recherches en cours sur les propulsions exotiques, des nouveaux matériaux, et même l'antigravité mais je pense que nous sommes encore très très très loin. Mais je me trompe peut être.

Donc Il y a plusieurs options :

1) Tous ces phénomènes sont faux et imaginés -> probabilité très faible car l'origine du phénomène est très ancienne et les observations semblent constantes et homogènes dans le temps.


2) Une petite partie de ces phénomènes sont réels (témoignages d'astronautes, pilotes, militaires etc..):

2.1) Ces aéronefs sont de technologies terrestres -> très hautement improbable, car les performances ne correspondent absolument pas à l'état de l'art.

2.2) Ces aéronefs ne sont pas de technologies terrestres -> probabilité plus importante.

2.2.1) Ils sont construits et envoyés par des êtres inconnus. Théorie séduisante mais qui pose plusieurs questions. Qui, d'où, comment, et surtout pourquoi? Le mobile n'est pas évident

2.2.1.1) Ils sont agressifs : probabilité faible, car avec leur avance technologique ils pourraient sans doute balayer les sauvages que nous sommes sans effort.

2.2.1.2) Ils sont pacifiques : probable. Ils visitent régulièrement une espèce de réserve de sauvages peu fréquentables.


2.2.2) Ils sont construits par des terriens à partir de technologies étrangères. ? Probabilité non quantifiable. Cela implique le crash, la récupération et la compréhension de technologies très évoluées.
Peut être avec l'aide des occupants? Eventuellement contacts avec des aliens coopératifs?





Impossible de conclure, il faut donc attendre et espérer que les états décident un jour de lever le voile sur cette énigme. Mais j'ai la conviction que le mystère ne pourra pas perdurer éternellement, d'ailleurs il semble que certains états commencent déjà ou enfin à briser la loi du silence. Après tout si nous ne sommes pas seuls c'est la faute à personne, et puis comme disait ma grand-mère


" faute avouée et à moitié pardonnée".

Fermi

______________________________________________________________

Réflexion n°2 sur les OVNIS.



Dans l'acronyme "OVNI" il y a le terme volant qui est à la fois un superbe abus de langage et un point de départ tout à fait honnête pour une petite réflexion entre amis. Bien que la définition du verbe voler soit la suivante : " se mouvoir, se maintenir dans l'air ou dans l'espace", ce terme fait implicitement et inévitablement référence aux lois de l'aérodynamique et de la mécanique du vol classiques. Bien que ce domaine soit encore loin d'être totalement maîtrisé, nous autres pauvres terriens avons pris depuis environ un siècle certaines options technologiques pour réussir à vaincre la pesanteur. Mes intentions ne sont pas de dispenser un cours de vulgarisation de méca vol, car il faudrait aligner au moins 2 équations (très simples) qui risqueraient peut être d'indisposer l'assistance. Toutefois on peut dire que pour faire voler convenablement un aéronef il faut au minimum une poussée ou traction (moteur) et une certaine surface portante (ailes). Voilà déjà deux points intéressants qui méritent que l'on s'attarde un peu. En effet, les multiples observations d'OVNI qui sont régulièrement reportées mentionnent souvent des formes ovoïdes, de cigares, plats, triangulaires, caisses à savon diverses et variées, MAIS avec les constantes régulières suivantes -> pas de surface portante significative, et pas de gouvernes apparentes. Evidemment certains diront que je chipote, mais c'est un petit détail qui a son importance. Si l'on fait comme hypothèse que ces engins sont plus lourds que l'air (et cela reste à prouver), il faudrait que ces machines soient équipées de propulsions puissantes pour assurer la sustentation et la poussée, et de gouvernes particulières pour réussir à manoeuvrer. Le qualificatif de puissante pour la supposée motorisation fait presque sourire si l'on en croit les observations : Accélération foudroyante, vol atmosphérique et spatial, vitesses de croisière des plus " honorables".....

La propulsion ou la traction de ces objets, presque toujours qualifiée de silencieuse, est un véritable défi à la compréhension d'un pauvre terrien comme moi. Je travaille dans l'aéronautique depuis vingt ans, et durant cette période j'ai pu constater une très nette dégradation de la bande passante de mes oreilles!!! Tout cela pour dire que nos motorisations terrestres sont relativement performantes mais surtout éminemment sonores. Un avion de combat au décollage en pleine charge PC ne passe pas inaperçu (dans un rayon de plusieurs kilomètres).

Alors comment font ils nos braves constructeurs de soucoupes volantes?

Je ne vais certainement pas vous étonner en vous déclarant que je n'en ai pas la moindre idée. Cependant, il n'est pas interdit par la loi de spéculer. De toute évidence ces engins ne sont pas animés par des propulseurs aérobies de type turboréacteur, car totalement silencieux, sans traînée en altitude, inodore et sans saveur. Il n'est donc pas déraisonnable de penser que ces engins sont équipés d'un système "sustentateur & pousseur" d'un genre nouveau qui n'a pas encore d'équivalent connu. Certains scientifiques ont échafaudé par le passé des théories sur cette question en introduisant par exemple le principe « MHD ». D'ailleurs je profite de cette tribune pour saluer Monsieur Petit, qui a tenté en son temps de promouvoir avec acharnement une idée novatrice. Néanmoins, n'étant pas physicien mais simple ingénieur je n'aurai pas l'outrecuidance de formuler un jugement de valeur sur cette théorie. Effectivement le magnétisme est une voie plausible. La rumeur fait état de recherches secrètes sur l'antigravitation dans plusieurs nations. Intox ou réalité ? Mais je tiens à souligner qu'il est réducteur de vouloir solutionner de pareils phénomènes avec des schémas de pensée conventionnels. Nous sommes peut-être en présence de technologie fondée sur des bases théoriques et des principes totalement étrangers. Beaucoup de gens pensent que si les E.T existaient, ils auraient pris contact avec nous depuis longtemps Je ne suis pas certain de grand chose (vous l'avez sans doute remarqué), si ce n'est que la nature humaine étant ce qu'elle est, nos braves petits hommes verts ont dû se faire recevoir au fil du temps à grands coups de massue, d'arquebuse et pour finir de missiles sol/air. Je pense qu'ils considèrent avec circonspection, la perspective de recevoir à titre posthume la médaille en chocolat du parfait petit explorateur de l'espace.





Et comme disait ma grand mère

"on n'attire pas les mouches avec du
vinaigre".

Fermi

__________________________________________________________

Reflexion n°3 sur les ovnis

Les observations sur les Objets Volant Non Identifiés font souvent état de capacités d'évolution et de manœuvre hors du commun. J'ai relevé au fil des témoignages, des accélérations monstrueuses de l'ordre de plusieurs dizaines de g (et sans doute bien plus encore), des virages à angle droit, des vitesses ascensionnelles astronomiques et constantes dans des tranches d 'altitude très importantes.. Toutes ces caractéristiques ne sont pas encore envisageables pour des aéronefs de fabrication purement terrestre, et ne correspondent pas à l' état de l'art dans ce domaine. Outre les aspects résistances structurales qu'impliquent ces contraintes, il faut également imaginer ce que représente pour un être vivant de telles accélérations. Pour un humain les limites sont clairement identifiées, et un pilote de combat moyen encaisse des facteurs de charge verticaux d'environ n = +9g à -3g. Pour éclaircir mes propos, si un homme de 80 kg subit une accélération de +9 g cela signifie que l'homme aura un poids apparent de 720 kg ! ! ! !


Facteur de charge n = poids apparent/poids réel

AvecP = M . g
P = poids (une force en N)
M = masse en kg
g = accélération de la pesanteur (9.81 m/s²)





Cette expression physique fondamentale homogène est à mon sens une petite merveille. Certains pilotes de voltiges de classes internationales supportent même des accélérations de l'ordre de +10g à -10g, sur des laps de temps très brefs. Il faut savoir que l'organisme d'un humain n'est pas étudié pour fonctionner sous des facteurs de charge >1g. Par conséquent lorsque des phases de vol dépassent largement cette limite des troubles physiologiques apparaissent : Problème circulatoire, respiratoire etc... Alors que penser du pilote d'un engin évoluant sous des facteurs de charge proche ou >> à 50 ou 100g ? ? ? ? ?
Vous me direz que peut être ces engins ne sont pas pilotés, et il est évident que c'est une possibilité qui solutionne singulièrement la question. Mais dans le cas ou des occupants se trouveraient à l'intérieur, comment feraient-ils pour supporter un pareil supplice ?

On peut distinguer à mon sens deux cas de figure :

1) Les créatures ont un métabolisme et une structure interne capable de supporter ces contraintes incroyables et/ou une masse corporelle extrêmement réduite. C'est une probabilité que j'estime assez faible mais éventuellement possible. Une araignée soumise à 7 g semble mois souffrir qu'un humain (j'ai eu l'occasion de le constater en situation réelle). De plus cela va un peu à l'encontre de l'image que l'on se fait de l'ET moyen. Un petit bonhomme malingre au teint pâlichon affublé d'une grosse tête articulée sur un petit cou. Mais cette image de l'ET qui est souvent véhiculé est peut être complètement erronée.


2) Les engins possèdent des systèmes anti-g super performants. Cependant un système pouvant contrôler ou annuler les accélérations donc de réduire le poids apparent est difficile à imaginer. En effet l'attraction terrestre ou pesanteur (loi de l'attraction universelle) est une réalité physique qui s' applique à tous les corps évoluant à la surface de la Terre et par conséquent aussi pour un OVNI (sinon ce n'est plus de la science, mais de la magie..).

On en revient donc toujours à l'hypothèse bien pratique de l'anti-gravité, qui pourrait faire l'affaire si cela existait. Je suis d'accord avec vous, c'est un truc bizarre l'anti-gravité, non palpable et sans doute peut être irréalisable. On parle beaucoup sur ce sujet, et il y a même des personnes sûrement « bien informées » (Dr Richard Boylan) qui prétendent que des systèmes de fabrication terrestre (avec de la technologie ET) sont déjà en phases d' essais.
Le F117 et le B2 seraient équipés de ces dispositifs. En ce qui concerne le B2 je ne peux rien affirmer car c'est un oiseau rare, mais pour le F117 j'ai de très gros doutes ! ! ! ! !
Cet aéronef est de type conventionnel, motorisé par deux turboréacteurs, avec des gouvernes classiques. Etant donné la faible taille de l'aéronef, et la place nécessaire pour loger le pilote et tous les équipements indispensables ainsi que le carburant, il faudrait que le système anti-gravité soit très très très petit. De plus cet avion aux qualités de vol discutables s'écrase au sol régulièrement et remarquablement bien (le temps de préchauffage du système anti-gravité sans doute un peu long..). Donc il faut raison gardée et cesser de raconter n'importe quoi ! !
En ce qui concerne la furtivité supposé de ces engins, et bien on peut la qualifier de très bonne à excellente. Elle est tellement efficace que la proportion du nombre d'accrochages radar est faible en regard du nombre élevé de contacts visuels. Ces engins échapperaient donc facilement à nos systèmes de détection les plus évolués. D'ailleurs le phénomène a pris une telle ampleur qu'un certain nombre de pays commencent à trouver inquiétantes toutes ces pénétrations non contrôlées d'espaces aériens nationaux. Les militaires sont vexés (c'est nettement moins facile de faire une "inter "sur un OVNI que sur un A320 en palier) et les civiles s'angoissent pour la navigation aérienne commerciale Et pourtant cela fait vingt ans que je vole et je n'ai toujours pas vu le moindre OVNI.

Pour conclure cette réflexion, je tiens à rajouter que la problématique liée à la rétro ingénierie est complexe. En effet on a tendance à dire que certaines nations utilisent des technologies issues de vaisseaux spatiaux échoués sur Terre. Pensez-vous que Monsieur Santos-Dumont aurait été capable de remettre en oeuvre un F117 (pour ne pas le citer) et d'en fabriquer plusieurs exemplaires ? Pourtant à peine 1 siècle d'évolution sépare ces deux époques. Et bien la réponse est NON.
Que penser d'une technologie probablement très très évoluée et fondée sur des bases théoriques étrangères. Si certaines nations ont effectivement acquise des technologies alien aussi rapidement (et cela reste à prouver), je gage qu'elles n'ont pas pu le faire sans une aide extérieure importante.



Mais comme disait un voisin de ma grand-mère :
"Y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement"

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Mer 26 Déc 2007, 19:25

Fermi

_______________________________________________

Réflexion n°4 sur les ovnis

Le phénomène OVNI fait couler beaucoup d’encre depuis fort longtemps, et je constate avec une profonde désolation que les hypothèses émises sont souvent techniquement mal ficelées ou alors fumeuses. Par exemple, j’ai lu dernièrement qu’un individu dont je ne citerai pas le nom par charité, certifiait que des engins de fabrication terrestre avec de la technologie alien pouvaient se mouvoir avec des systèmes anti-gravités. De plus les systèmes anti-gravité en question rendraient les engins invisibles, grâce à la propriété bien connue suivante :
L’anti-gravité courbe la lumière et donc produit l’invisibilité de l’engin ! ! ! ! Je ne suis pas physicien, mais j’aimerais bien que quelqu’un m’explique ce que signifie au juste courber la lumière. Si mes souvenirs sont bons, la lumière est composée d’un flux de photons. Le rayonnement visible pour un humain est compris entre les longueurs d’ondes de valeurs 0.45 et 0.75 mm. Il est probablement possible de dévier un faisceau lumineux (sans artifice optique) mais où est l’invisibilité dans tout cela. Je pense avoir une certaine ouverture d’esprit mais lorsque l’on avance des machins pareils, le minimum serait d’étayer avec un peu de théorie ou un semblant de preuve…. Bon de toute manière même si l’engin était optiquement invisible, cela ne le rendrait par furtif pour autant car un bon vieux radar traite la réflexion sur la surface physique (la SER pour les puristes = Surface Equivalente Radar). D’ailleurs, je renvoie cet individu méditer sur les équations de J.C. Maxwell.

Plus sérieusement, je me suis souvent demandé d’où pouvaient bien provenir ces engins, dans la mesure où ils existeraient. D’après les observations récentes, ils ne semblent pas venir de notre système solaire. Lorsque je dis venir, je parle de leur origine initiale. Sachant que notre galaxie compte environ 200 milliards d’étoiles, vous me direz que nous avons l’embarras du choix. A ceci près que toutes ces étoiles sont très, très, très, éloignées de notre bonne vieille Terre. La plus proche est à ma connaissance Alpha du Centaure, et se trouve à environ 40 000 milliards de km, soit 4.25 années lumière. Si l’on prend comme hypothèse qu’un OVNI se déplace à une vitesse proche de la lumière (300 000 km/seconde), il faudrait presque neuf années pour effectuer un simple aller/retour. Bien évidemment je suis en train de faire de la science fiction de quai de gare, mais ces chiffres sont des chiffres exacts. J’entends déjà certains dire que ces engins sont peut-être beaucoup plus rapides que la lumière, utilisent sans doute l’hyper-espace, sont certainement équipés d’un schmilblock à ressort monophasé….OK, mais je laisse cela à des écrivains de talents tels que messieurs I.Asimov ou R.Heinlein. La vitesse de la lumière est à mon sens une vitesse de calcul théorique représentative.
Les observations font souvent état d’engins de tailles relativement modestes et assez rarement de vaisseaux gigantesques. En partant de l’hypothèse que ces engins soient habités, je n’arrive pas à imaginer la traversée de l’immensité noire et glaciale du cosmos dans un tout petit engin durant de très très longues années.

Si on procède à une analyse :
1)Les engins ne sont pas habités & fonctionnent automatiquement : probable
2)Les engins sont habités :probable
2.1) Ils viennent directement d’une étoile lointaine : faiblement probable, car temps de déplacement incroyablement long même avec des vitesses >> à la vitesse de la lumière.

2.2) Ils ne viennent pas directement d’une étoile lointaine : probable

2.2.1) Ils viendraient sur Terre à partir d’un vaisseau mère stationné pas trop loin de notre planète : probable

2.2.2) Ils viendraient sur terre à partir d’une ou plusieurs stations situées sur des planètes ou satellites de notre système solaire. (Témoignages troublants d’astronautes lors de missions sur la Lune) : probable

2.2.3) Ils seraient déjà sur Terre : probabilité non quantifiable et inquiétante car ils passeraient inaperçus.

Bien évidemment, dans la mesure où ils viendraient nous visiter sur Terre (à bord d’une espèce de navette régionale) depuis un gigantesque vaisseau mère ou d’une station, la provenance initiale de la civilisation pourrait être très lointaine. Cette vision des choses permet d’échafauder différentes possibilités : Civilisation perdue, civilisation conquérante, civilisation fuyant un danger, ou de l’aide…….

Il ne faut pas perdre de vue que pour atteindre une vitesse proche de la lumière (ou supérieure), il faut peut être une propulsion différente de celle permettant de circuler dans une atmosphère . Pas la même problématique donc peut être pas la même solution technique. Donc au final, beaucoup d’interrogations et de spéculations en guise de solutions.
Mais comme disait ma grand-mère :

ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant
7/7/01 Fermi

___________________________________________________________

REFLEXION DIVERS SUR LES OVNIS

Réflexion n°5 sur les OVNIS
La loi du silence
A l'époque du moyen âge,le phénomène était tellement réel et préoccupant que des édits royaux avaient été promulgués et des persécutions intentées à l’encontre des malheureux paysans ayant fait des petits voyages dans l’espace.

De nos jours, le contrôle de l’information semblerait plus perfide, à savoir une négation systématique et méthodique des faits.

Mais pourquoi les gouvernements réagissent-ils tous de cette façon ?

Quels sont les risques potentiels liés à reconnaitre qu’une ou plusieurs intelligences existent dans l’univers ?

Est-ce que la stabilité politique mondiale en serait bouleversée ?

Est-ce que le fragile équilibre économique s’écroulerait ?

Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

Il faut bien comprendre que les aspects économiques et politiques sont totalement interdépendants. Si des puissances décident de faire une opération de police dans une région du monde, c’est à 99,9 % dans l’espoir de sauvegarder des acquis ou d’essayer d’en obtenir de nouveaux.

Si l’on considère comme réelle et plausible l’existence d’une intelligence extra-terrestre, il est possible d’imaginer au moins deux possibilités (il en existe certainement bien plus).

Hypothèse n°1 :

Si des petits hommes verts bien intentionnés arrivaient sur Terre avec par exemple dans leurs poches simplement une énergie propre et éternellement renouvelable. Alors les gouvernements étoufferaient au plus vite l’affaire, et élimineraient discrétement les téméraires ET .

Imaginez un peu les réactions des consortiums, des monopoles et des lobbies pétroliers, finis les profits pharamineux …... Imaginez un peu les réactions des gouvernements qui taxent à 85 % un litre de carburant, adieu la manne céleste.

Que dire des bouleversements économiques inéluctables touchant aux transports terrestre, maritime et aérien. La mort définitive du moteur à explosion et du turboréacteur. Des secteurs entiers de l’industrie automobile, aéronautique et spatial en péril !!!

Je vous passe les détails sur l’énergie électrique vendue à des prix prohibitifs, et les très coûteux programmes nucléaires qui retomberaient inévitablement aux oubliettes.

Cela entrainerait des dizaines de millions de chômeurs supplémentaires, la panique sur les places boursières internationales, une cascade de faillites industrielles……

Les bases économiques mondiales seraient remises en question, les autorités des gouvernements controversées et gravement fragilisées.

Hypothèse n°2 :

Si des petits hommes verts mal intentionnés arrivaient sur Terre avec l’envie irrépressible de nous atomiser vite fait bien fait, afin de récupérer notre planète.

Alors les gouvernements étoufferaient au plus vite l’affaire pour ne pas provoquer un vent de panique, le chaos total et généralisé.

Ils essayeraient pathétiquement et dans le plus grand secret de mettre au point des armes susceptibles de combattre les ET, comme par exemple un bouclier des étoiles. De construire des vaisseaux spatiaux avec des technos aliens dans des zones secrètes heu …. pardon des bases secrètes.

Bref de camoufler maladroitement une catastrophe imminente, jusqu’au jour fatidique ou la population ignorante commencerait à ramasser des projectiles sur la tête.

Une super-méga-catastrophe annoncée la veille au soir du départ en week-end au JT de 20H00, après la page des sports (of course ! !).

En conclusion les gouvernements et les nations auraient probablement intérêt à nous masquer la vérité aussi longtemps que possible et par tous les moyens possibles. En agissant de la sorte, ils essayeraient de retarder au maximum une échéance qui serait de toute manière inévitable, mais contribuerait à préserver pour un temps un système politico- économique établi.

Je suppute que si les ET existent vraiment, et on peut raisonnablement le penser maintenant, ils doivent commencer à s’interroger sérieusement sur l’avenir d’une espèce qui n’hésite pas à abimer aussi stupidement et sans vergogne sa planète originelle.

La Terre, cette planète bleue qui semble pourtant si belle et si tranquille vue de l’espace……

Mais comme disait ma grand mère avec son infini bon sens,

Si l’on pouvait donner un grand coup de pied au cul à une personne chaque fois qu’elle ment, alors les hommes politiques entreraient en lévitation permanente à chaque campagne électorale.

FERMI

_____________________________________________________

Réflexion n°6 sur les OVNIS
Relations entre le phénomène OVNI et les militaires
Si l’on taxe communément les forces armées d’être la grande muette, c’est pour la simple raison qu’elle ne communique pas facilement, voir pas du tout. Vous me direz sans doute que j’ai un lien de parenté avec Monsieur de Lapalisse, et vous aurez sans doute raison.

Ce qui me frappe sur le traitement de l’information concernant les OVNIS dans les milieux militaires, c’est que l’on évite soigneusement d’en parler et même de l’évoquer, du moins en apparence mais que si jamais un phénomène anormal est reporté, un monumental couvercle plombé retombe sur l’histoire en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire. Il y donc des individus à l’affût prêts à intervenir, un super service spécialisé du type ETOUFFOIR relevant d’un ministère quelconque. Mais il y a tout de même une justice en ce bas monde, à savoir que ces services sont internationaux.

Par exemple, si d’aventure un objet volant est vu au Texas, il s’agit d’un ballon sonde. Quand des phénomènes troublants sont aperçus par des professionnels de l’aéronautique au fin fond de la Sibérie, alors il s’agit d’une réverbération sur les couches d’amosphère. Si jamais des F16 belges se font littéralement laisser sur place par des targets accrochés radar, alors c’est qu’il y a une panne une fois ! !

Il est clair que l’on n’encourage pas les bonnes volontés. Si un pilote civil ou militaire X d’un pays Y ose écrire un rapport sur le sujet, primo son rapport est enterré, secundo le pilote est souvent tenu au secret le plus absolu, tertio quand il a l’occasion de parler on lui fait gentiment comprendre qu’il est bien brave ou qu’il pourrait investir dans une bonne paire de binocle, que ce n’est pas très bon pour sa carrière,sujet tabou. Personnellementje n’irai jamais raconter à mes petits camarades que j’ai aperçu un ovni entre le Bourget et Mérignac (mais bon, j’aimerai tout de même bien en voir un avant partir à la retraite).

Pourtant, si l’on raisonne par l’absurde pourquoi ces gens font-ils autant d’efforts pour inventer des histoires à dormir debout, pour créer des groupes de travail bidon genre SEPRA et pour faire de la désinformation ? C’est qu’il y a peut être quelque chose à masquer, vous ne croyez pas ?

D’ailleurs, je suis intimement persuadé que les films de science-fiction qui sont produits Outre-Atlantique contribuent à une lente et profonde mise en condition de l’opinion publique à la grande nouvelle (s’il y en a une) qui se fera jour inéluctablement. Les méthodes de contrôle basées sur la culture du secret absolu et de la rétention d’information sont de plus en plus difficiles à appliquer. L’explosion des médias et des moyens de communication est devenu très difficile à maîtriser et a filtrer.

Etant donné la tendance de ce phénomène qui paraît assez divergente, on pourrait s’attendre à ce qu’une partie de l’explication soit révélée d’ici environ dix ans.

De toute façon, il faut considérer deux lois simples :

1) les probabilités : si on considère des milliards de milliards de galaxies dans l’univers, que chaque galaxie contient des milliards de milliards d’étoiles, la probabilité qu’il n’existe pas une ou plusieurs vies intelligentes est infinitésimale.

2) la loi de Murphy : autrement appelée loi de l’emmerdement maximum, qui dans le cas présent impliquerait sans doute que la première forme de vie intelligente qui se manifesterait à nous, chercherait à nous détruire. J’ai longuement planché sur cette loi fondamentale de l’univers dans ma jeunesse et je n’ai toujours pas réussi à en tirer une règle générale d’application, mais croyez moi je continue toujours à l’étudier de près…

Et comme disait un ami de ma grand-mère,

un con qui marche ira toujours plus loin qu’un intellectuel assis

Fermi 23/8/2001

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Mer 26 Déc 2007, 19:26

_______________________________________________________________

Réflexion n°7 sur les OVNI
Témoignages sur les OVNI
Si David Vincent avait en son temps découvert l’existence de la zone 51 il ne fait aucun doute qu’il aurait cherché par tous les moyens à pénétrer sur cette base éminemment intéressante. Il est important de souligner que cette base n’existe toujours pas officiellement, même si elle est visible à l’œil nu (de très loin) et qu’il ne fait pas bon la survoler. La rumeur fait état d’essais secrets d’OVNI, et de manifestations aériennes étranges.

J’ai eu l’occasion de visionner quelques vidéos sur des prétendus vols de nuit d’OVNI mais j’ai le regret de dire que je n’ai pas été convaincu par ce que j’ai vu. De vagues lumières tournoyantes dans le ciel, qui auraient très bien pu être simulées par des projecteurs sur une couche nuageuse, quelques objets fugitifs de formes cylindriques, bref des preuves assez peu probantes dans l’ensemble.


J’ai également vu quelques interviews d’un certain M. Lazare (orthographe non garantie) qui m’ont fait hurler de rire et de stupeur. Ce monsieur se prétend ingénieur diplômé de grandes écoles(sans aucunes preuves), et était supposé faire à l’époque de la recherche ou de la mise au point sur un vaisseau extra terrestre. Why not ? ? Après tout cela pourrait être vrai.

Cependant quand on écoute un peu ce monsieur, il est tout à fait incapable de donner une quelconque amorce d’argumentation théorique, ou du moindre détail technique. Ses témoignages ne sont que des descriptions fumeuses d’ordres visuelles et superficielles sans le moindre intérêt. Pour quelqu’un qui était sensé travailler sur ces machines, il est vraiment très très léger. Un individu doit maîtriser un domaine s’il veut y apporter une plus-value (même petite).

De plus quand on a suivi un cursus scientifique supérieur, on reçoit généralement des diplômes, on connaît des professeurs, des élèves, des lieux, des objets. On est donc forcément capable de le prouver, même si une organisation essaye de vous discréditer. De toute façon, il est toujours possible de lui faire un petit test pour déterminer ses connaissances réelles.

Quel était donc précisément son rôle dans cette histoire (si il en avait un)? Il y a mon sens plusieurs possibilités :

1) Cet individu est un mythomane pathologique et il n’y a rien de plus à dire. Très forte probabilité.

2) Cet individu dit la vérité, et alors on est en droit de s’interroger sur l’opportunité de confier des travaux aussi importants à des personnes aussi peu compétentes. Cela relève de l’irresponsabilité pure est simple. Très très peu probable.

3) Cet individu dit la vérité mais a été manipulé à son insu. Un gouvernement aurait montré à un candide (pour être poli) un vrai ou un faux OVNI, afin de provoquer une réaction maladroite de sa part (mais prévisible) dans le but de discréditer le phénomène OVNI. Nettement plus probable.

Je pense que si cet individu a effectivement travaillé sur des projets ultra confidentiels, il prend beaucoup de risque à en parler de la sorte, car il est généralement mal vu de divulguer des secrets d’état. Donc soit il n’a rien vu, soit il raconte complaisamment ce qu’on a bien voulu lui montrer.

Et comme disait ma grand-mère,

Remue sept fois la langue dans ta bouche avant de parler

Fermi

______________________________________________________________________________

Réflexion n°8 sur les OVNI

Je lisais hier un article intéressant sur les crops circles. Pour les non-initiés comme moi, les crops circles sont des dessins représentant des formes géométriques complexes qui apparaissent subitement au milieu de champs cultivés. Je dois avouer sincèrement qu'au terme de cette lecture je suis resté quelque peu perplexe.
En effet, l'article en question était fort peu objectif et très orienté vers une implication presque obligatoire des extra-terrestres. Je veux bien mais bon il ne faut tout de même pas pousser grand mère dans les orties.

Je pense qu'il y a deux grandes possibilités sur l'origine de ces traces :

1) Une origine tout bêtement humaine. Nous serions simplement en présence de petits plaisantins farceurs qui passent des nuits entières à écrabouiller des champs de blé avec beaucoup de talent. Les motifs peuvent d'ailleurs être nombreux : la recherche du sensationnel, plaisanterie, perpétuation d'un mythe, savant fou, agriculteur dément, ou alors une puissance militaire X ou Y faisant soit des expériences scientifiques soit une démonstration de force.
Des armes basées sur des principes nouveaux (micro-ondes, laser etc) sont en cours de développement et d'expérimentation.
La probabilité que ces magnifiques oeuvres soient terriennes est importante.

2) Une origine non humaine. En excluant le surnaturel qui est hors de propos, il reste l'abominable ET. C'est tout de même un peu difficile à avaler. A en croire la rumeur, l'ET basique est une créature super intelligente censée se déplacer en OVNI hyper performant et posséder des technologies incroyables (vous confirmez Mme. Renegade). Je vois donc assez mal cet ET passer des soirées champêtres à dessiner des figures géométriques à grands coups de rouleau compresseur (fut-il cosmique) dans la campagne environnante.
D'abord le mobile, à quoi cela peut-il bien servir ? J'ai beau me creuser les méninges j'ai du mal à en trouver un.
- Des repères visibles du ciel ? Sans doute pour atterrir à vue en cas de panne calculateur. Mouai...pas terrible le système de secours.
- Des messages codés à destination d'ET au sol ? Impensable.
- Le besoin irrépressible d'exprimer un talent caché d'artiste ? Coté discrétion, il y aurait beaucoup à redire. Bof...
- Un ET simple d'esprit égaré de ce côté de la galaxie ? Sûrement incompatible avec la détention d'une licence de pilote de soucoupe volante intergalactique.

Donc en considérant ce phénomène avec un regard critique, cette possibilité ne tient pas la route plus de 30 secondes, mais il y a un hic et un hic de taille. Il semble en effet, et je dis bien il semble qu'une infime partie des traces au sol présentent des caractéristiques étonnantes, telles que des résidus de puissantes combustions, des mutations génétiques, des niveaux de radiations importants, incompatibles avec des outils de plaisantins noctambules.
Cependant étant donné les divers organismes impliqués dans ces affaires (SEPRA, CNRS..) il subsiste toujours un doute sur l'authenticité des analyses.

La probabilité d'une causalité extra-terrestre est à mon sens faible.


Je laisse donc au lecteur le soin de se forger une opinion sur ce problème.

Et comme disait ma grand mère :

Bizarre, Bizarre, moi j'ai dit bizarre ? comme c'est bizarre.....

FERMI 27/12/2002

___________________________________________________________________________________________

Réflexion n°9 sur les OVNIS

Déplacement des OVNI et mur du son


J'ai abordé dans une de mes précédentes élucubrations la problématique de la propulsion des OVNI dans notre atmosphère. En résumé, le mode de déplacement et le type de propulsion de ces vaisseaux spatiaux restent inconnus à ce jour pour le commun des mortels. Ils existent peut-être de part le monde des laboratoires secrets qui travaillent sur la question, mais comme ils sont par définition secrets il n'y a rien de plus à dire.
Cependant il y a tout de même un point de détail qui me trouble dans le déplacement de ces machines, un truc qui fâche même. Ce truc c'est la vitesse de déplacement faramineuse des objets volants en question et surtout l'absence totale d'ondes de choc résultantes.

En simplifiant, il faut savoir que lorsqu'un mobile se déplace dans l'atmosphère et qu'il atteint une vitesse égale à la vitesse du son (environ 340 m/s au niveau du sol), il se produit alors une onde de choc sonore. C'est le fameux passage du mur du son (et du Mach) ainsi que l'émission du célèbre Bang. Je peux vous assurer qu'un bang sonique ne passe pas inaperçu et lorsque cela se produit par inadvertance cela fait du bruit dans les chaumières.

Une fois n'est pas coutume, je vais me fendre d'une ou deux formules :

V = M . a

avec a vitesse du son (m /s)
M nombre de Mach (nombre sans dimension)
V vitesse air du mobile (m/s)
Il est intéressant de souligner que la vitesse du son est uniquement fonction de la température et donc décroît avec l'altitude jusqu'à la tropopause (11000 m).


a=20,04 VT°

avec a vitesse du son (m /s)
T° température en Kelvin
V racine carré


Dans cet exposé, je passerai sous silence le cortège de curiosités aérodynamiques imputables aux domaines transonique et supersonique telles que le recul du foyer, l'inversion partielle de l'efficacité des gouvernes (IPEA pour les initiés), anémomètrie, etc… On n'en est plus à considérer ce genre de pécadilles avec un OVNI.

Pour quantifier un peu mon malaise, je vais donner l'exemple suivant. Un objet qui traverserait la zone du ciel visible par un observateur (d'EST en OUEST par exemple) au niveau du sol en une seconde est d'environ 66 km. Soit la vitesse confortable de 66 km/s ou encore 238 000 km/h. Si je considère une altitude de passage de 100m (pour simplifier les calculs) ou la vitesse du son est d'environ 1200 km/h, j'obtiens un nombre de mach égal à " 200 ! ! ! Comme disait un de mes instructeurs, " il faut commencer à s'en occuper ".
Il est raisonnable de penser qu'un aéronef évoluant à Mach 200 en rase campagne éveillerait quelque peu l'attention, d'autant que son échauffement le transformerait instantanément en boule de feu incandescente. Mais bon, aujourd'hui faisons preuve d'ouverture d'esprit.
Des recherches conduites actuellement par la NASA, ont pour objets de tenter de reculer la formation de l'onde de choc en adoptant des profils aérodynamiques particuliers (Northop F5 modifié). Toutefois, il s'agit là de technologies conventionnelles servant à gagner au mieux quelques points de Mach. Donc nous sommes loin du compte.

Donc pour en revenir aux OVNIS, il semble que les E.T. aient trouvé une solution idoine pour s'affranchir de ce problème, sachant que E.T. ou pas, le vol dans l'atmosphère est soumis aux mêmes contraintes pour tout le monde. Autrement dit, les couches denses de l'atmosphère sont une réalité physique intangible, totalement indépendante d'un mode de propulsion spécifique (turboréacteur ou système antigravitique). Mais vous me direz que rien n'est impossible dans ce monde merveilleux dans lequel on arrive a dupliquer les brebis et les andouilles.

Cependant j'entends déjà certains argumentaires fumeux du style: Et les champs de forces alors ? et les boucliers déflecteurs du père Yann SOLO hein…? Ben voyons et pourquoi pas l'eau ferrugineuse tant qu'on y est. Que nenni !
En admettant que ces systèmes existent, la protection offerte au vaisseau ne serait que locale et c'est la limite du champ de force qui serait alors en contacte avec l'atmosphère. Donc l'onde de choc existerait probablement encore, du moins je l'imagine.
Maintenant je vais faire un peu de de science fiction. Pour pouvoir évoluer dans ces conditions et à de telles vitesses, on pourrait plutôt imaginer la création d'une espèce de vide autour de l'astronef, ou alors une aspiration de l'onde de choc. Le vol dans une zone de vide locale est particulièrement séduisant car les problèmes liés aux ondes de choc et à l'échauffement disparaîtraient.
Malheureusement je pense que c'est plus facile à dire qu'à faire.

Mais comme disait ma grand mère :

Atmosphère…. atmosphère, est que j'ai une gueule d'atmosphère.

FERMI 28/12/02


__________________________________________________________________________________

Réflexion n°10 sur les OVNIS

Nature des OVNI


Le poumon vous dis-je, le poumon ! !
Cette réplique célèbre me fait penser soudainement qu'un OVNI n'est peut-être qu'imaginaire, une simple illusion d'optique, ou une espèce d'artefact ectoplasmique venu directement de la 15eme dimension, un truc impalpable, gazeux et sans saveur. En résumé du flan !
A cet instant j'entends cliqueter désagréablement les culasses d'armes automatiques de tous calibres détenues (légalement je l'espère) par des millions de convaincus du phénomène OVNI.
- Oh là ! Braves gens, bas les armes ! ! Ces propos ne sont pas une ignoble provocation mais une interrogation légitime….je m'explique.

Etant donné les performances en termes de vitesse et de manœuvrabilité observées par des milliers de témoins, on peut se demander si les OVNI ont une réelle consistance matérielle. Par consistance je veux dire une masse, une inertie, une résistance mécanique, des systèmes, sachant que l'état actuel de la technologie terrestre ne permet pas la fabrication de pareils engins, et que plus grave encore les voies technologiques pour y arriver n'existent pas (officiellement). C'est assez troublant.
Voilà j'ai osé le dire, au risque de me faire virer de cette rubrique.

Heureusement, il y a quelques indices qui tendraient à prouver (avec de l'imagination) que les OVNI sont effectivement des machines et non des fantômes.

1) Dabord il y a l'affaire ROSWELL. En admettant que cela ne soit pas une fantaisie de l'US AIR FORCE il semblerait qu'un objet soit tombé prés d'une base aérienne. La cause du crash supposé est d'ailleurs mystérieuse en elle-même. On peut se risquer a émettre deux hypothéses :
- Une panne de l'engin. Pourquoi pas, mais alors cela voudrait dire que ces engins ont une fiabilité douteuse et bien inférieure aux standards civils terrestre actuels.
Pour un avion de transport de passagers réguliers occidental, les règlements de certification JAR et FAR 25 acceptent une panne aux conséquences catastrophiques pour 10 puissance 9 heures de vol (si ma mémoire est bonne). Cela donne 1 crash pour 1 milliard d'heures de vol.
Compte tenu du nombre d'observations recensées chaque année qui se comptent probablement en milliers, disons 5000 pour être large, on obtient 500 000 observations sur un siècle pour déjà plusieurs crashs d'OVNI relevés. Je n'ai aucune idée du temps de vol moyen effectué par un OVNI (1 heure ou 1 siècle ?), mais la probabilité de voir tomber une soucoupe par observation paraît supérieure à celle de voir tomber un liner. Cela laisse rêveur.
- L'engin abattu par la DCA ou la chasse. C'est possible car ce type d'engin n'est pas forcément conçu pour subir des dommages causés par des obus ou des missiles primitifs.

Dans les deux cas cela tendrait à prouver qu'un OVNI est constitué de technologies pouvant tomber en panne ou pouvant être endommagées.

J'ai personnellement pratiqué un peu les gars de l'US AIR FORCE, et si on peut leur reconnaître une qualité, c'est un sérieux à toute épreuve et une totale absence d'humour. J'ai encore en mémoire les répliques favorites d'un officier lors d'une conversation professionnelle sur un banal système embarqué.
- (Sorry Sir, it's classified )ou bien (Sorry Sir, no comment).
Par conséquent j'imagine très mal l'US AIR FORCE monter un canular sur le crash d'un OVNI pour ensuite tout démentir formellement dès le lendemain. Un chose est certaine, il s'est passé un truc super inhabituel ce jour-là et un ²méga foirage² a été commis.

J'ai vu dans un des reportages qui ont traité de cette histoire des photos d'éléments qui étaient sensés appartenir à l'OVNI de ROSWELL. Cela semblait être des morceaux de petites poutrelles métalliques, et par conséquent de la matière solide. Ces photos n'ont évidemment aucune valeur car il n'y a aucune preuve concrète pour confirmer ces faits.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Mer 26 Déc 2007, 19:26

2) Le second élément concerne des traces au sol qui ont été relevées après des atterrissages supposés d'OVNI, ou plus exactement d'empreintes dans le sol. Une empreinte incrustée dans le sol implique une pression exercée, et une pression implique une force sur une surface et donc une masse. Tout à coup avec une notion de masse on retrouve des repères connus. L'engin est constitué de matériaux pesant une certaine masse, et non de matière ectoplasmique gazeuse.

Voilà qui est bien sympathique pour un esprit terre à terre comme le mien, et qui va certainement m'éviter une éjection en règle de cette rubrique.

Mais comme disait ma grand mère :

Un homme averti en vaut deux, alors que deux politiciens avertis ne valent toujours rien .

FERMI 29/12/02

_________________________________________________________________________________

Réflexion n°11 sur les OVNIS

La conquête de l'espace et les OVNI


C'est sous les regards vitreux de Fox Muldy et exorbité de Dana Sculler, les deux agents spéciaux du Bureau Fédéral d'Intoxication, que le monstrueux ET sanguinaire aux auriculaires rigides se révéla être après 194 épisodes ineptes, un vulgaire nain de jardin en plastoc made in China.
- La vérité est ailleurs, mon cher Fox.

En effet la vérité est ailleurs, et plus exactement à une distance d'environ 384 000 kms. Pour les non initiés et les béotiens comme moi, c'est la distance qui sépare la Terre de son satellite naturel : la LUNE. Cette curiosité orbitale est en réalité un petit morceau de notre planète qui s'est détaché au début du commencement de la création initiale. C'est pour vous dire à quel point cette affaire là est ancienne.
Maintenant que le décor est planté, nous pouvons aborder le sujet brûlant de la place des OVNI dans la conquête spatiale humaine. Pour être concis, elle est constante et omniprésente, tant du côté américain que soviétique. Rassurez-vous, je ne vais pas me livrer à une interminable énumération de toutes les déclarations faites par les astronautes et cosmonautes depuis ces quarante dernières années. D'autres l'ont déjà fait avant moi et fort bien fait d'ailleurs. Le seul point qui est important de souligner à mon sens, est le crédit que l'on peut accorder à ces observations. Dans les milieux autorisés, un témoignage émanant d'un astronaute ou un pilote militaire est classé comme 100 % fiable, car le tri qui est effectué sur cette catégorie d'individus est impitoyable, ce qui a pour effet d'écarter du circuit les originaux.
J'ai plusieurs fois côtoyé et même volé en essais avec un des spationautes français (les premiers de la série reconvertis dans le civil) et j'ai toujours eu l'impression d'avoir affaire à un type " au carré ".

En résumé, il est envisageable de considérer sérieusement ces témoignages avec un minimum d'arrières pensées.

Pour en revenir aux observations, on peut dire que :

- Une quantité importante d'OVNI ont été aperçus par les astronautes et cosmonautes durant des vols orbitaux et pendant les trajets Terre-Lune. Ces manifestations ont pris des formes diverses telles que des lueurs, des objets aux contours précis, parfois isolées ou en nombre. Des films ont même été réalisés (navette spatiale). Il ne semble pas y avoir eu de manifestations hostiles, cependant des doutes planent sur l'origine de l'arrêt brutal des missions APOLLO.

- Des anomalies ont été signalées par les astronautes des missions ayant allunies (missions APOLLO 11 à 17). Le nom de code supposé donné aux OVNI à cette époque, était l'expression " Père Noël ". Cette expression curieuse a été très souvent mentionnée par les astronautes en mission sur la Lune. Donc soit des phénomènes étranges ont bien été observés pendant ces missions, soit les astronautes de la NASA ont souffert de démence collective. Il n'existe malheureusement pas de preuve formelle sur la véracité de ces observations. Cependant les conversations qui ont été captées par les radio amateurs australiens mettent en évidence des coupures de transmissions systématiques et brusques avec HOUSTON chaque fois que les sujets sensibles étaient abordés. J'écarte d'emblée l'hypothèse des pannes techniques de transmission, car elles étaient beaucoup trop ciblées.

En ce qui concerne les missions réalisées sur la lune, je pense qu'il est impossible de les remettre en doute. De toute manière, les Soviétiques se seraient fait un plaisir de le faire très vite savoir au monde entier. Mais il semble qu'une partie des documents photographiques réalisés sur la surface de la lune soit douteuse. Des spécialistes de la photo ont effectué un travail intéressant sur ce sujet (disponible sur le net).
Cette fois je vais tenter d'illustrer mes dires. J'ai dans ma bibliothèque un gros bouquin (le LIFE) sur la conquête spatiale. A la page 174 il y a la magnifique photo suivante

:


Sur le côté gauche, il est possible d'apercevoir deux sources lumineuses qui ressemblent plus à des projecteurs(1) qu'à des reflets (vous confirmez Mme RENEGADE ?). J'ignorais que la lune était équipée de réverbères.
Le module lunaire semble propre comme un sou neuf, malgré l'atterrissage dans la poussière (c'est un peu étonnant, connaissant l'état de saleté des avions qui ne se posent pourtant que sur des pistes en béton). Il n'y a pas de trace au sol de fonctionnement du moteur fusée (2) ! ! !
L'enfoncement du LEM sur la surface lunaire ne semble pas être en proportion (3) avec l'enfoncement de l'astronaute (empreintes de pas relativement profondes en regard de la faible gravité).
Le scaphandre est d'un blanc immaculé malgré la poussière fine et omniprésente.
Et j'en passe ….

On est en droit de s'interroger sur le mobile de ces coupables manœuvres. Je dirais que soit les photos réelles étaient ratées, soit des choses dérangeantes étaient très visibles sur la surface de notre Lune. Je veux bien croire que les photos de la première mission soient inexploitables (pbs techniques), mais c'est curieux que des photos de toutes les missions soient mauvaises.

Dans le même ordre d'idée, j'ai remarqué que les missions d'exploration sur Mars avaient un taux de réussite très très faible. C'est étonnant quand on sait que les mêmes ingénieurs avaient réussi à envoyer avec succès des sondes sur Vénus et à travers tout le système solaire. Vous me direz que l'on est jamais à l'abri d'un coup de pot.

Mais comme disait ma grand mère :

- Un barbu c'est un barbu, mais plusieurs barbus c'est les barbouzes ! ! !


FERMI 06/01/2003

_________________________________________________________________________________

Réflexion n°12 sur les OVNIS

Les MIB sont-ils parmis nous ?


E = MC² et surement pas E = M I B, avec E comme Evident.

Je vais encore me faire des tas de copains en abordant ce sujet, mais je prends le risque. Et puis cette année le Père Noël m’a offert un magnifique costume en kevlar de chez Dupont de Nemours. Na !

Les MIB (men in black pour les intimes) font partie de la nébuleuse OVNI au même titre que les crops circles, les enlèvements, la zone 51, les petits bonshommes grisâtres etc.. Cependant je pense que cette fois il est possible d’avancer un début d’explication à cette histoire pour le moins burlesque.

Tout d’abord, prenons le temps de dresser un portrait du MIB de base :

- un type de grande taille d’environ 1,90m au garrot,

- équipé d’un splendide costume noir, lunettes noires, pompes noires,

- probablement un méga-flingue calé sous l’épaule gauche,

- se déplaçant dans une américaine des années cinquante flambant neuve,

- le teint cireux,

- le langage hésitant,

- et vendu par deux comme les savates




Inutile de vous dire, que si je vois débarquer de pareils zèbres chez moi, c’est pas la porte que j’ouvre mais c’est le feu et sans sommation. Je ne voudrais pas être méchant mais ces histoires ne tiennent pas la route. Je m’explique.

Analysons ensemble les trois critères suivants : le mobile, l’origine, les moyens.

- Le mobile :La légende indique que ces olibrius débarquent chez les témoins après une apparition d’OVNI. Le but serait d’intimider les témoins en question afin de minimiser ou d’empêcher la divulgation des témoignages. Cela veut dire que c’est la discrétion qui est recherchée, je dis bien la discrétion. Je doute que l’apparition de deux MIB en Cadillac, se matérialisant dans un grand nuage de vapeur contribue à la discrétion recherchée. C’est aussi discret et efficace qu’une berceuse jouée avec une cornemuse.

- L’origine : La provenance même des MIB est incertaine, sont-ils des extra-terrestres ou des humains. Les avis divergent.

- Humain : très forte probabilité. En effet, il est habituel de trouver des humains sur Terre (sic).

- Extra-terrestre : très peu probable. Le MIB ne ressemble pas à l’image véhiculée de l’ET standard. De plus cela représenterait une grosse prise de risque de se balader comme cela sur Terre, et en contradiction avec leur habituelle et légendaire discrétion.

- Les moyens : L’apparence ainsi que le mode de déplacement des MIB sont immuables dans le temps et donc totalement illogiques. Il ne viendrait à l’idée d’aucune administration de fournir pendant cinquante ans à ses agents des voitures totalement démodées et super voyantes. C’est totalement grotesque. Certains vont me dire, « et si les MIB sont des ET alors ? » Je leur répondrais qu’il ne faut pas prendre les ET pour des enclumes. Ils sont censés nous visiter depuis des millions d’années, et je pense que l’évolution de notre espèce et de ses coutumes ne leur a surement pas échappé. Ou alors cela veut dire que leur compteur temporel d’observation s’est arrêté en 1950. Remarquez bien Messieurs Dames, qu’ils ont du bol que leur compteur temporel ne se soit pas arrêté plutôt, car le MIB en peaux de bêtes ou en armure aurait fait sensation.

Mais comme dit le proverbe, l’habit ne fait pas le moine. J’ai trois contre-exemples à vous soumettre :

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Mer 26 Déc 2007, 19:27

- Est-ce que les Dupont et Dupont des albums de Tintin sont des MIB ? Non ! ! ( bien que la présence extra-terrestre sur Terre ait été évoquée très habilement dans l’album « Vol 747 pour Sydney »...),

- Est-ce que les Blues Brothers sont des MIB ? Non, pourtant ils sont super bizarres ces gars là,

- Est que je suis un MIB ? Toujours pas. Je vous parle de cela car je possède également des costumes sombres et une voiture américaine. D’ailleurs en ce moment même, j’agite frénétiquement mes deux auriculaires afin de vérifier que je ne suis pas un agent double infiltré. OK c’est bon.

Mon avis sur la question est le suivant (mais je me trompe peut-être). Je pense qu’après l’affaire calamiteuse de ROSWELL, des mesures gouvernementales ont été prises pour empêcher que les OVNI fassent à nouveau la une des journaux. Je gage qu’effectivement des agents spéciaux de l’AIR FORCE (ou d’une agence quelconque) soient intervenus pour faire taire manu militari des témoins. Les vêtements et les voitures sont du reste en concordance avec l’époque considérée (années 50). La rumeur et la désinformation ont fait le reste.

En résumé, je dirais qu’il est dangereux de croire en n’importe quoi. Il faut analyser les phénomènes avec objectivité et en gardant la tête froide.

Mais comme disait ma grand mère :

- Et pourtant elle tourne ....

FERMI 12/01/2003

________________________________________________________________________________

Réflexion n°13 sur les OVNIS

NAZCA


Depuis environ une cinquantaine d’années on entend dire des tas de choses sur le phénomène OVNI, à la fois sur la nature des engins, le but des visites et des visiteurs, depuis combien de temps viennent-ils etc…. De nombreuses preuves ont été avancées dont une en particulier concernant les sites NAZCA et leurs étonnantes traces aux sol.

J’ai trouvé quelques bonnes photos sur la toile dont celle-ci qui me semble très intéressante:

.

On peut distinguer plusieurs traces au sol qui évoquent avec de l’imagination des pistes d’atterrissages croisées et les taxiways associés. Il est d’ailleurs facile de comparer avec une carte de terrain d’un aérodrome



Malgré des similitudes je doute que ces traces aient été réellement des pistes. En fait il y a des points qui ne collent pas :

- La nécessité d’une piste d’atterrissage : Depuis l’origine des temps, les innombrables observations d’OVNI n’ont jamais fait état d’engins possédant de surfaces portantes. Cela sous-entend que ces engins ne se déplacent pas dans notre atmosphère en exploitant les principes classiques de l’aérodynamique. A ce stade de la discussion, il est toujours de bon goût de ressortir une formule, histoire de frimer un peu :

Voici donc la célèbrissime formule exprimant la portance d’un aéronef :

nmg = ½ r S V² Cz

avec r : masse volumique de l’air

S : surface portante

V : vitesse

Cz : coefficient de portance

m : masse

n : facteur de charge

En clair cela revient à dire et en simplifiant que : pour sustenter une masse m (avec un facteur de charge n =1), de surface S, possédant coefficient de portance Cz donné, dans une atmosphère de masse volumique r, il faut avoir une vitesse V.

Il faut donc avoir une certaine vitesse pour voler.

Un OVNI n’ayant a priori pas d’aile, cela implique qu’il n’y a pas de portance proportionnelle à la vitesse, qu’il n’y a pas de recherche de vitesse pour atteindre une portance minimale et qu’il n’y a aucune phase de roulement au décollage pour atteindre cette vitesse (ou d’atterrissage pour résorber la vitesse). En outre, les OVNI ont la réputation de pouvoir se poser et décoller verticalement.

On peut facilement comprendre que l’utilité d’une piste d’envol n’est plus évidente.

- L’état de surface des pistes : les pistes ne semblent pas avoir un revêtement ou un état de surface compatible avec l’atterrissage d’un engin. Les photos sont toujours lointaines, mais je suppose que si l’on avait des gros plans de ces pistes, il serait possible de confirmer la présence de belles ornières. L’état de surface de la piste semble par ailleurs totalement identique à l’état de surface des environs de la piste. Je m’interroge donc sur l’intérêt opérationnel d’une telle piste. Il serait plus simple dans ces conditions de laisser la liberté à l’astronef de se poser sur le meilleur axe (face au vent par exemple…). Hum, pas très logique tout cela.

- Un détail qui me choque également se trouve sur la photo suivante. La piste est placée au milieu d’un relief, alors que quelques kilomètres plus loin le terrain semble beaucoup plus adapté. Mais c’est probablement beaucoup plus marrant de se tanquer le relief en remise de gaz…

.

Toutes ces remarques me laissent à penser que ces traces au sol ne sont probablement pas d’anciennes pistes d’atterrissages mais autres choses. Ces autres choses sont peut être malgré tout en rapport avec d’éventuels OVNI, car il est étonnant de penser que des gens aient pu dépenser autant de temps et d’énergie à créer des représentations uniquement visibles du ciel.

Et comme disait ma grand-mère

- Alta la vista baby!

FERMI 24/01/2003

_________________________________________________________________


Réflexion n°14 : Sont-ils déjà là ?

Un lecteur avisé m’a fait remarquer à juste titre que j’avais omis d’évoquer dans mes élucubrations la possibilité d’une présence extra-terrestre sur la Terre ou plus exactement sous la mer. C’est évidemment une remarque excellente mais qui ouvre inévitablement la boite de pandore. Car lorsque l’on parle de phénomènes subaquatiques extraordinaires, le mystère du triangle des Bermudes n’est plus très loin. Je propose donc de dissocier ces deux points afin de ne pas faire de fâcheux amalgames.

Ce fameux triangle des Bermudes qui a fait couler tellement d’encre relève à mon sens plus du mythe auto-entretenu que de la pure réalité. Il est absolument certain que des avions et des bateaux ont effectivement disparus dans cette zone ou aux alentours. Je ne le conteste pas mais je me demande bien s’il existe une portion d’océan qui n’a pas été le théâtre d’au moins un ou plusieurs naufrages. Je ne suis pas marin mais j’ai entendu dire que le passage du Cap Horn était toujours aussi périlleux et avait envoyé par le fond des centaines navires. Sans aller si loin, je pense que les nombreux naufrages qui se sont produits au large des côtes bretonnes depuis trente ans démontrent que la navigation maritime est suffisamment dangereuse et n’a pas besoin de causes supplémentaires.

En ce qui concerne les disparitions d’avions, on peut les qualifier de très faibles et remontent principalement à la seconde guerre mondiale. Il est bon de savoir que les aéronefs de l’époque étaient peu fiables et ne possédaient pas les moyens de navigation actuels (Pas de GPS mais le cap, la montre et la carte sur les genoux…). Il est donc normal que des accidents aient pu avoir lieu.




De plus les E.T. ont la réputation d’être des gens discrets, et il est donc étonnant qu’ils dérogent subitement à la règle en coulant ou abattant tout ce qui passe. Ce n’est pas du tout logique.

Je pense donc que la probabilité d’une intervention extra-terrestre dans ces évènements est très très faible.

A contrario l’hypothèse d’une présence extra-terrestre permanente sur Terre n’est pas inconcevable. Comme le dit si bien mon lecteur préféré, il est beaucoup plus simple et rapide de venir du fond des océans que du fond de la galaxie. La surface de l’océan étant bien plus importante que celle de la terre ferme, les océans représentent un bon moyen de se dissimuler. (voir le très bon film ABYSS sur ce sujet)

Les chances d’apercevoir d’un navire un OVNI sortant de l’eau (au grand large) est minime. D'ailleurs ce type de témoignage est à ma connaissance relativement peu fréquent, et ne font généralement état que de lueur.

Je ne parlerais même pas d’une détection grâce à des sous-marins, car les profondeurs atteintes en plongée sont ridicules et le nombre de sous-marins anecdotique.

Néanmoins ces caches ne constitueraient tout au plus qu’un poste avancé, au même titre que d’éventuelles bases lunaires, car ces petits gars ne viennent pas d’ici.

En résumé il n’est effectivement pas impossible que des ET se planquent au fond des mers. On ne peut pas dire le contraire mais il est impossible de le prouver.


Pour la suite de cet article je m’adresse principalement à mon lecteur préféré. Vous évoquez l’autopsie filmée d’un ET et vous insistez sur la présence d’une membrane oculaire. Je vais à mon grand regret vous faire beaucoup de peine, mais cette autopsie était complètement bidon. J'explique mon point de vue de la sorte. J'ai visionné ce film des dizaines de fois et plusieurs choses sonnent faux. Je ne vais pas faire un cours de médecine légale, mais uniquement quelques remarques sur la réalisation du film.

- On constate dans le film, que les vues proches sont systématiquement floues, et c'est surprenant car ce film était probablement destiné à des scientifiques ou des politiques de hauts niveaux. L'opérateur a donc fait preuve de beaucoup de maladresse, et rendu ce film capital inexploitable ! ! ! je m'étonne.

- Pourtant cet opérateur a pris soin de souvent montrer dans le champ une horloge pour donner un repère temporel. C'est curieux pour un maladroit. De plus lors de plans rapides sur des vitres ou un miroir il n'y a pas de réflexion de l'opérateur. Cela témoigne à mon sens d'une technicité certaine. Je m'étonne encore.

- Je m'interroge également sur la perte de la copie d'un film d'une telle importance. Je pense que ma calculette ne possède pas assez de chiffres significatifs après la virgule pour calculer la probabilité de cette perte. Je m'étonne toujours.




Mais cette mystification est peut-être en elle-même la plus belle preuve que des choses nous sont délibérément cachées. En effet, sinon pour quelles raisons des états dépenseraient-ils autant d’énergie à faire de la désinformation, s’il n’y a rien à cacher ?

Sans rancune cher lecteur et je reste à l’écoute de toutes vos intéressantes remarques.

Et comme disait ma grand-mère :

- Perdre en se fourant le doigt dans l’œil est toujours plus convenable que de gagner les doigts dans le nez.

FERMI le 31/3/03

http://photovni.free.fr/html/analyse.htm

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Kysma
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 173
Inscription : 14/05/2008
Localisation : nord
Emploi : eduk
Passions : histoire, philo, geopolitik
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Sam 24 Mai 2008, 13:57

je suis à la reflexion 3 c'est quoi un "MHD" km:ml*$
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kysma
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 173
Inscription : 14/05/2008
Localisation : nord
Emploi : eduk
Passions : histoire, philo, geopolitik
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Dim 25 Mai 2008, 18:14

peut etre une question conne mais qui est ce FERMI exactement hjy-t
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitch13
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 55
Nombre de messages : 554
Inscription : 07/01/2008
Localisation : france sud
Emploi : cadre
Passions : plongée, peinture, ufologie, aviation, pêche, nature, boules...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Dim 25 Mai 2008, 18:38

http://www.forum-ovni-ufologie.com/ovni-definition-informations-et-recommandations-f86/le-paradoxe-de-fermi-t124.htm?highlight=fermi

http://www.forum-ovni-ufologie.com/les-avions-secrets-anciens-et-nouveaux-prototypes-mhd-et-propulsion-f32/dossier-mhd-t21.htm

Toutes les réponses à tes questions se trouvent sur le forum. Il te suffit de chercher. Pour cela, tu vas dans accueil, puis tu cliques sur "recherche".

Par ailleurs, je te demanderais d'éviter les gros mots dans tes posts.

En te remerciant.

Amitiés

Mitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kysma
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 35
Nombre de messages : 173
Inscription : 14/05/2008
Localisation : nord
Emploi : eduk
Passions : histoire, philo, geopolitik
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Dim 25 Mai 2008, 20:04

ok, super strict mais je comprends km:ml*$
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitch13
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 55
Nombre de messages : 554
Inscription : 07/01/2008
Localisation : france sud
Emploi : cadre
Passions : plongée, peinture, ufologie, aviation, pêche, nature, boules...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Dim 25 Mai 2008, 23:31

Merci Kysma hreh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex.G
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 528
Inscription : 19/03/2008
Localisation : France
Emploi : Administrateur system
Passions : informatique musique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Lun 26 Mai 2008, 11:41

j,y, hreh jkjy

alors la moi je dis bravo de toutes mes mains, c'est véritablement tout ce que je pense, sauf peut être sur les crop circle, ou pour certain d'entre eux, par leur taille leur complexité, et leur précision ne peuvent pas être l'œuvre, de guignol, je ne dis pas que ça viens des ET, mais en tout cas ça ne peut pas être, encore une fois pour certain, l'œuvre d'un artiste, test micro onde, laser et compagnie je n'exclus rien, ni même ET

mais sinon félicitation une bien belle réflexion sur l'ensemble, manque peut être une partie plus approfondi sur l'histoire et l'archéologie...
sinon chapeau bas monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alexkikill.free.fr/UFO-Files/
Nicolas2340
Nouveau membre
Nouveau membre




Masculin Age : 41
Nombre de messages : 3
Inscription : 20/05/2010
Localisation : Paris
Emploi : informaticien
Passions : informatique, musique, cinéma...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Sam 22 Mai 2010, 16:22

@Benjamin.d a écrit:
La plus proche est à ma connaissance Alpha du Centaure, et se trouve à environ 40 000 milliards de km, soit 4.25 années lumière. Si l’on prend comme hypothèse qu’un OVNI se déplace à une vitesse proche de la lumière (300 000 km/seconde), il faudrait presque neuf années pour effectuer un simple aller/retour.

Einstein explique dans sa théorie de la relativité générale que le temps est quelque chose de relatif.Le temps n'est pas le même pour un corps en mouvement et pour un corps statique.Plus on va vite, et plus le temps se rétrécit.
Par exemple si un vaisseau spatial partait de la terre à 90% de la vitesse de la lumière (on ne peut en théorie aller plus vite) pour un voyage de 20 années lumière avant de revenir sur terre, pour un terrien il se serait effectivement écoulé 20 ans avant de revoir le vaisseau spatial, mais pour les occupants du vaisseau, il ne se serait écoulé que 6 mois.
Ça a était vérifié par expérience en utilisant deux horloge atomique(extrêmement précises), l'une est restée sur terre pendant que l'autre a été placée à l'intérieure d'un avion.Lorsque l'avion a atterri , les deux horloge n'indiquaient plus la même heure.Celle qui était dans l'avion retardait par rapport à celle qui était restée sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Painde2
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 47
Nombre de messages : 372
Inscription : 25/06/2012
Localisation : 35 / 53
Emploi : Contrôleur de travaux finis
Passions : Kinderophiliste
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)   Ven 22 Mar 2013, 18:12

Bonjour Fermi

Merci et bravo pour toutes ces réflexions.

Ou peut-on consulter (sur le net) les édits royaux dont vous parlez en début de réflexion 5 ?

Concernant les vitesses de déplacement prodigieuses des OVNI et l'absence de bang, serait-il concevable de transposer la technique de cavitation d'un engin sous marin à un engin aérien ? Cela n'expliquerait pas cependant les accélérations et les changements instantanés de direction ! Ci-joint un lien sur ce sujet :
http://www.youtube.com/watch?v=h0O7T1d7Rws

Votre dernier post datant de 2003, j'espère ne pas arriver trop tard.

Salutations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Analyse sur le vol des ovnis (FERMI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: ovni - définition informations et histoire :: Les études et avis scientifiques-