Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Spéculations autour de la Zone 51 ou "Dreamland"Aujourd'hui à 13:00martin1998: Une forme noire triangulaire, silencieuse et immobile dans le ciel (77)Aujourd'hui à 12:39martinFaire de faux Crop circles, c'est facile! (Arnaud Thiry)Aujourd'hui à 12:36Polyèdre57Volcan Popocatépetl : Encore un Ovni !Aujourd'hui à 09:18Robert04Le GEIPAN est-il encore d'utilité publique ? (Pétition à envisager sérieusement)Hier à 10:19Nanou Ti(2017) Harran Daniel, Les Ovnis et le nucléaire - Le choc d'une réalité ignoréeSam 20 Juil 2019, 21:43Polyèdre57Eclipse lunaire et centaines, voir milliers de boules lumineuses à la RéunionSam 20 Juil 2019, 17:15malaoRève ou abduction Réél ?Sam 20 Juil 2019, 14:53malaoLe GEIPAN et son traitement du phénomène OvniSam 20 Juil 2019, 12:08Polyèdre57Benjamin Castaldi aurait vu un ovni triangulaireSam 20 Juil 2019, 00:28Roland62Ovnis, les dossiers européensVen 19 Juil 2019, 22:25Polyèdre57Comment des pilotes en colère ont pu forcer la Navy à prendre au sérieux les ovnis, Un article du Washington PostVen 19 Juil 2019, 20:29Polyèdre572016: le 05/05 à 13h30 - Ballon ? - Ittenheim -Bas-Rhin (dép.67)Ven 19 Juil 2019, 13:52Polyèdre57Un peu de "nuke" BelgeJeu 18 Juil 2019, 21:54Roland62Ondes DAB, 5G et autres...Jeu 18 Juil 2019, 17:30malaoSujet de l'été pour le Science & Vie de juilletJeu 18 Juil 2019, 13:48Sylvain VellaAutres hypothèses que les engins "tôles et boulons"Jeu 18 Juil 2019, 09:21Yvon CédricFrancisco Cándido Xavier (Médium Brésilien)Jeu 18 Juil 2019, 00:06Polyèdre57Analyse des photos de lumières rouges oranges (par colorimétrie).Mer 17 Juil 2019, 20:55Roland62Lorraine: les membres de cette régionMer 17 Juil 2019, 18:25Polyèdre57"Une hantise de boule lumineuses" Par Fernand LagardeMer 17 Juil 2019, 12:02Polyèdre572019: le 12/04 à 21h33 - Lumière étrange dans le ciel - MAINVILLIERS -Eure-et-Loir (dép.28)Mar 16 Juil 2019, 17:14Polyèdre57Communiquer à l'infini grace à l'intrication quantiqueMar 16 Juil 2019, 12:45anakinDeux conférences exceptionnelles aux Repas Ufologiques de Paris en 2012Lun 15 Juil 2019, 23:38Polyèdre57Révélation Forêt de Rendlesham (27 et 28.12.1980)Lun 15 Juil 2019, 23:15Polyèdre57Mariam Baouardy (Apparition Mariale)Lun 15 Juil 2019, 19:10Polyèdre57Les gouvernements et les militaires gardent-ils le secret sur les ovnis?Lun 15 Juil 2019, 19:05Polyèdre57Ovni aéroport: Les aéroports et les survols d'ovnisLun 15 Juil 2019, 12:26Polyèdre57(1919) "Le livre des damnés" Charles FortDim 14 Juil 2019, 22:26Polyèdre57Etranges nuages à Voronesh (Russie)Dim 14 Juil 2019, 22:10anakin
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
mathieu31
mathieu31
Equipe du forum
Equipe du forum
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 35
Nombre de messages : 559
Inscription : 09/11/2009
Localisation : toulouse
Emploi : interimaire
Passions : musique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4600

Ovnis Un ciel désespérément silencieux

le Mer 07 Avr 2010, 06:29
Rappel du premier message :

Sommes-nous vraiment seuls dans l’Univers? Une équation tente de quantifier les civilisations avancées potentiellement présentes dans la Voie lactée. Mais à quel point est-elle fiable? Car, depuis 50 ans, les scientifiques écoutent l’espace pour capter le moindre signal d’une vie extraterrestre. Et toujours rien

Un demi-siècle plus tard, N est toujours égal à 1! Au grand dam de Frank Drank et de son équation, qui décrit le nombre (N) de civilisations existant dans la Voie lactée. La seule répertoriée à ce jour reste… la nôtre. C’est le 8 avril 1960 que ce scientifique, dans la frénésie de la conquête spatiale, lance le projet Ozma en utilisant le télescope de 26 m de l’observatoire NRAO, à Green Bank, afin d’«écouter le ciel». Objectif: balayer le cosmos pour débusquer des signaux extraterrestres intelligents.

Depuis 50 ans, une centaine de programmes similaires ont été mis sur pied, d’abord dans la discrétion la plus stricte, enfin soutenus par la NASA. Le plus célèbre est SETI (pour Search for ExtraTerrestrial Intelligence); impliquant plusieurs institutions, il mène la traque avec une rigueur toute scientifique et des instruments de pointe, dont le Allen Telescope Array, un réseau de 42 antennes situé en Californie. Le tout en se départissant des visions parfois loufoques des ufologues, et en faisant participer le public: l’interface SETI@home propose à tout un chacun de mettre à disposition la puissance de son ordinateur pour aider au tri des données recueillies.
Publicité


Que vaut aujourd’hui l’équation de Drake, qui aurait été proposée en 1961 comme une boutade à l’heure du café? Que dit chacun de ses termes à l’aune des dernières avancées scientifiques? Décryptage.

Taux de formation de «soleils» dans la galaxie?
«Ce chiffre peut être bien estimé», dit Didiez Queloz, de l’Observatoire de Genève. Il y a 100 à 300 milliards d’étoiles dans la Voie lactée, qui se sont créées en 13,7 milliards d’années (l’âge de l’Univers). Frank Drake arriva donc, par division, à un taux de 10 par an. En 2006, la NASA a fait des calculs, et obtenu 7.

Fraction des étoiles qui sont accompagnées de planètes
Là aussi, la recherche a avancé. Depuis la découverte de la première exoplanète en 1995 par Didier Queloz et Michel Mayor, les astronomes ont repéré 443 planètes orbitant autour d’étoiles autres que notre Soleil. «Et des planètes de tous types, chaudes, froides, rocheuses, gazeuses, proches ou éloignées de leur soleil», précise Didier Queloz. Qui ne doute pas que «presque 100% des étoiles sont accompagnées de planètes». Son collègue Stéphane Udry se veut plus prudent: en octobre 2009, il plaçait ce taux à 40%.


Source : http://www.letemps.ch/Page/Uuid/1b87d13e-41bc-11df-807f-15ce65b6dde2/Un_ciel_d%C3%A9sesp%C3%A9r%C3%A9ment_silencieux

Cordialement
Mathieu31

Jean Curnonix
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6405

Ovnis Re: Un ciel désespérément silencieux

le Sam 10 Avr 2010, 17:43
Bonsoir achim,

Mieux qu’un long post (et je dois répondre à votre MP Wink … ce que je vais faire dans le fil du sujet « Débat général sur l'hypothèse extraterrestre »), il serait de mon point de vue avantageux que vous lisiez la totalité de cet article de Wikipedia.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
achim
achim
Equipe du forum
Equipe du forum
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 69
Nombre de messages : 459
Inscription : 04/01/2010
Localisation : Loir & Cher
Emploi : ****
Passions : musique & arts, épistémologie, mystères
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4121

Ovnis Re: Un ciel désespérément silencieux

le Sam 10 Avr 2010, 18:18
Bonsoir Jean Curnonix

En tant que profane, je suis enclin à donner ma préférence à la théorie de la décohérence, qui semble avoir été prouvée récemment par une expérience réalisée dans une enceinte close garnie de miroirs de baryum à haute réfraction, où l'on a introduit un photon. Le photon étant "saisi" par un des miroirs, on en a déduit que la décohérence s'opérait par interactions successives, sans "mesure" d'une conscience, jusqu'à produire une et une seule réalité macroscopique qui est la nôtre. Il fallait que cela fût prouvé, car les contorsions des idéalistes quantiques à la Wigner me donnaient le tournis !

Merci, Jean et à bientôt

ACHIM
Jean Curnonix
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6405

Ovnis Re: Un ciel désespérément silencieux

le Sam 10 Avr 2010, 18:47
Bonsoir,

A celles et ceux qui souhaiteraient en savoir un peu plus en matière de physique quantique je suggère un petit bouquin, d’Etienne Klein, facile et sympa à lire : Petit voyage dans le monde des quanta

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
Pierre31
Pierre31
Equipe du forum
Equipe du forum
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 67
Nombre de messages : 713
Inscription : 21/02/2009
Localisation : Toulouse
Emploi : Ingénieur
Passions : voyages
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4624

Ovnis Re: Un ciel désespérément silencieux

le Sam 10 Avr 2010, 19:09
@achim a écrit:Bonsoir Jean Curnonix

En tant que profane, je suis enclin à donner ma préférence à la théorie de la décohérence, qui semble avoir été prouvée récemment par une expérience réalisée dans une enceinte close garnie de miroirs de baryum à haute réfraction, où l'on a introduit un photon. Le photon étant "saisi" par un des miroirs, on en a déduit que la décohérence s'opérait par interactions successives, sans "mesure" d'une conscience, jusqu'à produire une et une seule réalité macroscopique qui est la nôtre. Il fallait que cela fût prouvé, car les contorsions des idéalistes quantiques à la Wigner me donnaient le tournis !

Merci, Jean et à bientôt

ACHIM

Oui, la décohérence quantique, explique le passage d'un état quantique superposé(spin up ET spindown dans l'exemple précédent) vers un état quantique pur (spin down par exemple) en un temps non nul qui dépend des interactions qu'entretient le systême quantique avec son environnement. Plus les interactions seront nombreuses, plus ce temps sera court. Ceci explique qu'un système composé d'un grand nombre de particules (un chat de Schroedinger par exemple) évoluera très vite vers un état pur (de mort ET vivant à mort ou-exclusif vivant).

La décohérence quantique est la théorie la plus satisfaisante aujourd'hui permettant de remplacer la vieille interprétation de Copenhague de la MQ qui prévoyait notamment la réduction instantanée de la fonction d'onde par un acte de mesure.

Elle a effectivement commencée à recevoir des confirmations expérimentales.

Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Icon_wink

_______________________________________
La science ne sert guère qu'à nous donner une idée de l'étendue de notre ignorance, mais c'est encore ce qu'on a trouvé de mieux pour comprendre notre Univers
Jean Curnonix
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6405

Ovnis Re: Un ciel désespérément silencieux

le Sam 10 Avr 2010, 22:05
Bonsoir Pierre31,

Pierre31 a écrit:Ceci explique qu'un système composé d'un grand nombre de particules (un chat de Schroedinger par exemple) évoluera très vite vers un état pur (de mort ET vivant à mort ou-exclusif vivant).
Tout à fait !

Ainsi ceux qui philosophent sur des forums ufologiques en se référant à la physique quantique dans leurs réflexions relatives au déplacement d’engins extraterrestres, ne savent pas que la décohérence quantique fait très très très rapidement perdre aux objets macroscopiques les propriétés quantiques de chacun de leurs constituants élémentaires.

Prenons, par exemple, l’effet tunnel.
Pour fixer les idées, exprimons que si la probabilité qu’un électron concourt au courant tunnel d’un microscope à effet tunnel est de l’ordre du pourcent, elle n’est plus que de l’ordre du dix millième (100 fois moins) pour l’équivalent de deux électrons, qui … etc., … est (quasi)nulle pour un objet macroscopique typiquement constitué de plus de 10 puissance 25 atomes dont on peut parier sans prendre de risque qu’aucun n’a pu traverser de barrière conséquente par effet tunnel depuis la naissance de l’univers.
Et, s'il était nécessaire, rappelons aux "philosophes" que la physique quantique fournit le résultat théorique le plus précisément vérifié expérimentalement de toute l'histoire de la physique (>>> le facteur de Landé de l'électron).

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
avatar
Thik
Nouveau membre
Nouveau membre
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 56
Nombre de messages : 4
Inscription : 12/07/2008
Localisation : lyon
Emploi : informatique
Passions : Ufo !
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4031
http://spectreovni.blogspot.com/

Ovnis Re: Un ciel désespérément silencieux

le Sam 10 Avr 2010, 22:24
@Jean Curnonix a écrit:Bonjour Thik,

@Thik a écrit:Une piste intéressante permettant l'échange d'information instantanée
Nous allons constater qu’il s’agit d’une fausse piste ! Wink
.

Sans philosopher Wink, évidemment que dans l'état actuel de nos connaissances, cette piste est sans issue. Mais, malgré tout, cette expèrience met en lumière (sans jeu de mot) un phénomène intriquant ... euh, intrigant.

_______________________________________
ReactivUfo - logiciel pour station de détection
http://spectreovni.blogspot.com/
http://spectrumufo.free.fr/
avatar
Jdeuxf
Equipe du forum
Equipe du forum
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 269
Inscription : 23/11/2008
Localisation : Bonneval
Emploi : non communiqué
Passions : lecture, information
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4157

Ovnis Re: Un ciel désespérément silencieux

le Dim 11 Avr 2010, 00:30
@mathieu31 a écrit:Sommes-nous vraiment seuls dans l’Univers? ... C’est le 8 avril 1960 que ce scientifique, dans la frénésie de la conquête spatiale, lance le projet Ozma en utilisant le télescope de 26 m de l’observatoire NRAO, à Green Bank, afin d’«écouter le ciel». Objectif: balayer le cosmos pour débusquer des signaux extraterrestres intelligents.

Depuis 50 ans, une centaine de programmes similaires ont été mis sur pied, d’abord dans la discrétion la plus stricte, enfin soutenus par la NASA. Le plus célèbre est SETI (pour Search for ExtraTerrestrial Intelligence); impliquant plusieurs institutions, il mène la traque avec une rigueur toute scientifique et des instruments de pointe, dont le Allen Telescope Array, un réseau de 42 antennes situé en Californie. Le tout en se départissant des visions parfois loufoques des ufologues, et en faisant participer le public: l’interface SETI@home propose à tout un chacun de mettre à disposition la puissance de son ordinateur pour aider au tri des données recueillies.

Cordialement
Mathieu31

Sans même invoquer l'éventuelle possibilité de communication via des ondes gravitationnelles, il y a un aspect de la télécommunication qui n'a pas été pris en compte par les concepteurs de SETI car ils n'avaient pas idée des avancées future dans le domaine du "cryptage", c'est le fait que de plus en plus les données que nous nous échangeons sont compressées via des algorythme pour en diminuer la place dans les canaux de transmissions et augmenter la quantitée de données transmises et reçues. Celui qui n'a pas l'algorythme a principalement du "bruit" quand il cherche à lire celles-ci. Dans ces conditions, il ne faut pas s'étonner de ce que les émissions d'autrui non dirigées vers nous nous semblent "silencieuses". Quant au fait que personne ne nous ait répondu à chaque fois que l'on a envoyé des signaux intentionnels vers le ciel, c'est une question du même ordre que celle consistant à se demander pourquoi il y en a qui font des ronds dans le ciel, qui crament des bouquets de fleurs quand ils font du rase-mote dans les jardins ou qui font des pseudo interventions "médicales" sur des humains alors qu'il "suffirait" d'atterrir sur l'esplanade de l'Onu, descendre du zinzin et aller à la réception de l'Onu pour demander un rendez-vous avec Ban-ki-moon (effet garanti sur le personnel de l'accueil!). Débat garanti.
M51M51
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 42
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4636

Ovnis Re: Un ciel désespérément silencieux

le Dim 11 Avr 2010, 01:52
Pour approfondir cette affaire de paradoxe EPR, je vous propose d’aller faire un tour sur cette publication de Miora Mugur Schächter et notamment les pages 50 et suivantes intitulées « réflexion sur le problème de localité » dont j’ai extrait les passages et schémas suivants :

http://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/0903/0903.4976.pdf

Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Mecaniquequantique

Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Inframecaniquequantique2

Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Inframecaniquequantique1


t = to ;
* to < t < tf
* to < t < tf
– (c'est-à-dire immédiatement avant tf) ;
et t = tf + (c'est-à-dire immédiatement après tf)




Les appareils A1 et A2 seront donc atteints non pas par "S1" et "S2" respectivement, mais par "S en cours de désintégration", qui peut néanmoins déclencher des enregistrements sur A1 et A2. Supposons encore que la durée des évènements de mesure se trouve être telle par rapport à d12, que la distance d’espace-temps entre les événements de mesure soit du genre espace. Enfin, supposons que, en dépit de tout cela, les évènements de mesure ne soient pas indépendants au sens de Bell, c'est-à-dire supposons qu’un changement de A2 puisse agir à une vitesse v > C sur le résultat de l’un des enregistrements de A2. Les statistiques de résultats d’enregistrements sur A1 et A2 seront alors "non localement corrélées" et l’inégalité de Bell sera violée. Mais serait-il en ce cas justifié de conclure qu’on a démontré une contradiction avec la théorie de la Relativité? La théorie de la Relativité ne statue que sur des "signaux" (quelle est exactement la définition?) se propageant "dans le vide". Elle ne statue rien du tout concernant la transmission "d’influences" (définition?) à travers un "système" (objet? processus?). En particulier, elle n’impose rien du tout concernant "l’ordre temporel" (?) ("causal" ou "non causal") (?) d’événements placés à des endroits spatiaux différents d’"un même système". L’exemple imaginé – un modèle de "création d’une paire" – n’appartient tout simplement pas au domaine de faits que la Relativité décrit. Aucune théorie constituée ne le décrit encore. Pourtant cet exemple, quelles que soient ses inadéquations face à la réalité inconnue, caractérise certainement d’une manière en essence acceptable ce qui mérite la dénomination de processus de création d’une paire: un tel processus doit occuper un domaine non nul d’espace-temps, dont la projection spatiale, connexe au départ, évolue, devenant non connexe.


Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Inframecaniquequantique3

Je ne puis qu’écarter, pour ma part, les face-à-face que les autres physiciens pensent percevoir. Pour moi la valeur du théorème de Bell réside ailleurs: ce théorème, et l’écho qu’il soulève, illustrent d’une manière frappante la puissance d’action des modélisations mathématisées, lorsqu’elles sont connectables aux tests expérimentaux. Pendant des dizaines d’années, les tabous positivistes ont fait obstacle aux modèles. Le résultat est ce vide vertigineux de modèles syntaxiques, et même seulement qualitatifs, que l’on découvre maintenant sous les algorithmes quantiques. Or, la modélisation de Bell a déclenché une dynamique de conceptualisation et de syntaxisation. Cette dynamique atteindra peut-être l’attitude positiviste. Elle ébranlera peut être la Mécanique Quantique et la Relativité. Car elle attire et maintient longuement l’attention sur l’état du milieu conceptuel dans lequel les théories actuelles sont immergées. De ce contact prolongé sortiront peut-être des théorisations nouvelles, plus unifiées, plus étendues et plus profondes. Je perçois (ici comme en théorie de l’information) les premiers mouvements de formalisation de l’épistémologie, les premières ébauches, peut-être, d’une méthodologie mathématisée de la connaissance. Et cela pourrait s’avérer plus fertile que toute théorie particulière d’un domaine donné de réalité.


Ce document est par ailleurs remarquable bienqu’un peu ardu. La première partie « De ce qui « existe » et de la connaissance » est très abordable et très captivante notamment pour se familiariser avec les trompe-l’œil conceptuels.

Je pense effectivement que nous sommes à l’aube d’une révolution épistémologique qui conduira à un changement profond de nos paradigmes. En visionnant cette époustouflante conférence de Michel Serre dont le lien avait été proposé par Jean, j’ai eu le sentiment que nous étions à un tournant de l’évolution. Nous sommes condamnés à « devenir intelligents » et le temps presse. Il convient d’appuyer sur le champignon (et pas atomique). Nous disposons aujourd’hui d’un accès à la connaissance à travers Internet et nos outils informatiques qui nous permettent d’établir des ponts cognitifs entre domaines jusque là séparés, un sorte de syncrétisme de la connaissance, un « nexialisme »[1] éclairé conduisant à une refonte complète de notre « être au monde » comme l’exprimait Robert Jaulin. Quel rapport avec nos visiteurs me demanderez-vous ? Peut-être tout simplement le signe « positif » que sur ce chemin de l’évolution, certains nous ont précédé avec succès et ont passé ce mur des «défis planétaires », cette singularité du progrès de façon harmonieuse pour voyager au-delà. Un engagement à nous retrousser les manches pour sortir du bourbier, un fantastique espoir nous est apporté pour signifier à l’humanité qu’elle peut dépasser cet âge de fer en brisant ces chaînes qui nous maintiennent dans la caverne à regarder les ombres. C’est à la portée de chacun à condition de quitter le confort douillet de cette prison de la pensée formatée. Place à la lumière

Jean-Paul Sartre – L’Imaginaire :

Toute conscience imageante maintient le monde comme fond néantisé de l’imaginaire et réciproquement toute conscience du monde appelle et motive une conscience imageante comme saisie du sens particulier de la situation. L’appréhension du néant ne peut se faire par un dévoilement immédiat, elle se réalise dans et par la libre succession des consciences, le néant est la matière du dépassement du monde vers l’imaginaire. C’est en tant que tel qu’il est vécu, sans jamais être posé pour soi. Il ne saurait y avoir de conscience réalisante sans conscience imageante et réciproquement. Ainsi l’imagination loin d’apparaître comme une caractéristique de fait de la conscience s’est dévoilée comme une condition essentielle et transcendantale de la conscience. Il est aussi absurde de concevoir une conscience qui n’imaginerait pas que de concevoir une conscience qui ne pourrait effectuer le cogito.


NB :

Concernant les ondes gravitationnelles, je me demande si la solution à leur détection ne passe pas par la supraconduction et les phénomènes frontières.

[1] En référence au roman de science fiction de A.E Van Vogt et par ricochet un lien à un génie méconnu du XXième siècle, Alfred Korzybski (Manhood of Humanity ! et Science and Sanity) qui militait aussi à sa façon pour une révolution épistémologique.
Pierre31
Pierre31
Equipe du forum
Equipe du forum
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 67
Nombre de messages : 713
Inscription : 21/02/2009
Localisation : Toulouse
Emploi : Ingénieur
Passions : voyages
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4624

Ovnis Re: Un ciel désespérément silencieux

le Dim 11 Avr 2010, 10:57
Je l'ai parcourue ( je ne peux pas dire que je l'ai lue attentivement). Je reste perplexe...A vrai dire je n'ai que peu de goût pour les enquêtes épistémologiques concernant la physique, je trouve qu'elles obscurcissent le sens d'une théorie physique en la paraphrasant avec lourdeur. Le langage mathématique de la physique, à défaut d'être toujours dépourvu d'ambiguïté, à l'avantage d'être simple (mais non familier), concis et ne fait appel qu'à un minimum d'éléments de langage (d'ailleurs très normalisés), ce qui est heureux car ceux-ci sont souvent sources de subjectivité ou de confusion.

Mais cette attitude un peu réductrice tient à mon manque de culture dans ce domaine.Je ne condamne évidemment pas pas l'épistémologie comme discipline. Il est évident qu'un physicien doit de temps en temps poser le crayon et s'interroger sur sa façon de "penser " la physique. A titre d'exemple, j'ai lu, il y a pas mal de temps maintenant, un petit ouvrage épistémologique d'Erwin Schroedinger concernant la MQ et qui était remarquable.

PS: bonne intuition! voir http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=19370956


Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Icon_lol

_______________________________________
La science ne sert guère qu'à nous donner une idée de l'étendue de notre ignorance, mais c'est encore ce qu'on a trouvé de mieux pour comprendre notre Univers
achim
achim
Equipe du forum
Equipe du forum
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 69
Nombre de messages : 459
Inscription : 04/01/2010
Localisation : Loir & Cher
Emploi : ****
Passions : musique & arts, épistémologie, mystères
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4121

Ovnis Re: Un ciel désespérément silencieux

le Dim 11 Avr 2010, 20:33
Pierre31

Ce petit ouvrage de Schrödinger s'appelait-il "Ma conception du monde", par hasard ?


M51M51

Pour être honnête, il n'y a que le dernier diagramme scanné que je comprenne...

En tout cas, merci à vous deux pour la très haute tenue de vos intervention, sans oublier J. Curnonix !!

Modestement

ACHIM
Pierre31
Pierre31
Equipe du forum
Equipe du forum
Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Empty

Masculin Age : 67
Nombre de messages : 713
Inscription : 21/02/2009
Localisation : Toulouse
Emploi : Ingénieur
Passions : voyages
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4624

Ovnis Re: Un ciel désespérément silencieux

le Dim 11 Avr 2010, 21:38
@achim a écrit:Pierre31

Ce petit ouvrage de Schrödinger s'appelait-il "Ma conception du monde", par hasard ?


M51M51

Pour être honnête, il n'y a que le dernier diagramme scanné que je comprenne...

En tout cas, merci à vous deux pour la très haute tenue de vos intervention, sans oublier J. Curnonix !!

Modestement

ACHIM

Il me semble bien en effet, mais je n'arrive pas à y mettre la main dessus ! Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Icon_wink

Pour autant que je m'en souvienne, il ne s'agit pas d'un ouvrage de vulgarisation de la MQ en ce sens qu'il suppose que le lecteur a déjà au moins saisi les concepts de base (la fonction d'onde, le problème de la mesure, l'intrication..etc) qu'il a lui même contribué à proposer. Dans ce livre, Schroedinger "pose le crayon" pour s'interroger sur ce qu'il est "en train de fabriquer" et tente de donner un sens aux concepts de la MQ.

Un ciel désespérément silencieux - Page 2 Icon_lol

_______________________________________
La science ne sert guère qu'à nous donner une idée de l'étendue de notre ignorance, mais c'est encore ce qu'on a trouvé de mieux pour comprendre notre Univers
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum