Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 (1959) L'observation de Boianai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: (1959) L'observation de Boianai   Ven 04 Déc 2009, 23:16

L'observation de Boianai (1959)

 

Combien de fois ai-je entendu que les OVNIS n'apparaîtraient qu'en "Amérique?" Et bien il n'y a rien de plus faux. Voici un des très nombreux cas qui ne se sont pas produits en "Amérique." C'est en outre un cas qui est constitué de bien plus que de "simples lumières vues dans le ciel la nuit." (Patrick Gross Ufologie.net)

 


Une vue d'artiste de l'observation. L'objet est représenté d'après les croquis faits par les témoins à l'époque. Notez les 2 autres objets en l'air à une plus grande distance

 

Résumé des évènements en Papouasie-Nouvelle Guinée:

 

Selon J. Allen Hynek, pendant les années 1958 - 1959 il y avait eu plus de 60 observations d'OVNI rapportés dans la région de la Papouasie-Nouvelle Guinée, plusieurs de ces observations s'étant produites dans le secteur du Mont Pudi, près des installations de la mission de Boianai. La Nouvelle-Guinée a fait partie de l'Australie jusqu'en 1975, et l'église d'Anglicane Australienne avait envoyé de nombreux missionnaires vers les populations natives de l'île. L'un de ces missionnaires était le père William Booth Gill, qui a débuté l'année 1959 en sceptique.

 

Le 5 Avril 1959, le Père Gill a vu une lumière sur le Mont Pudi, une montagne inhabitée, cette lumière se déplaçant plus rapidement que n'importe quel humain pourrait se déplacer, puis le 21 Juin, le Père Stephen Moi, l'aide du Père Gill, a vu ce qu'il a décrit comme une "soucoupe inversée" dans le ciel au-dessus de la mission.

 

Localisation de la mission de Boianai, en Nouvelle Guinée, au Nord de l'Australie

 

A propos de ces premières observations, le Père Gill a écrit à un ami:

 

    "Je ne doute pas de l'existence de ces "choses" (en effet je ne le puis plus, maintenant que j'en ai vu une par moi-même) mais mon esprit simple exige toujours des preuves scientifique avant que je puisse accepter la théorie de leur origine spatiale. Je suis incliné à penser que beaucoup d'OVNIS sont probablement plus vraisemblablement une certaine forme de phénomènes électriques - ou peut-être quelque chose provoqué par les explosions de bombes atomiques, etc... Que Stephen ait fait de cela une soucoupe pourrait être le travail de son esprit peu au fait, car il est très probable qu'à un moment donné il ait vu des illustrations d'une certaine sorte dans un magazine, ou bien il est très possible que les soucoupes existent, mais il y a seulement une chance de 50/50 qu'elles ne proviennent pas la terre, encore moins de chance qu'elles transporteraient des hommes (elles seraient plus probablement contrôlées à distance par radio), et il n'est pas encore prouvé qu'elles soient des objets solides."

 

    "Il est beaucoup trop difficile pour moi de comprendre ceci; je préfère attendre qu'un gars intelligent en capture une et la montre sur la place de Martin."

 

Ces observations furent seulement un prélude, cependant, aux événements du 26 au 28 Juin.

 

Vers environ 6:45 le 26 Juin, le Père Gill a vu une lumière blanche brillante au Nord-Ouest. Pendant que 38 personnes de la mission observaient, un objet en forme de disque avec quatre pieds qui avait approximativement la taille de cinq pleines lunes côte à côte a plané au-dessus de la mission. Sur l'objet, ils ont vu quatre figures ressemblant à fortement à des humains qui semblaient exécuter une certaine sorte de travail. Parfois un ou plusieurs de ces figures disparaissaient de la vue, pour réapparaître quelques minutes plus tard. A intervalles réguliers un faisceau de lumière bleue a brillé vers le haut émis depuis le centre de l'engin. L'objet resta en vue jusqu'à environ 7:30, quand il est monté dans les nuages et a disparu. A environ 8:30, plusieurs objets plus petits sont apparus dans le ciel, et à 8:50, le premier objet est revenu. L'observation d'une durée de quatre heures a durée jusqu'à 10:50, quand les nuages se sont placés devant et ont bloqué la vue.

Le père Gill a préparé un rapport écrit de cette observation, et vingt-cinq témoins l'ont signé.

 

Le jour suivant, le grand objet avec des "personnes" à bord et deux des objets plus petits sont revenus vers les 18:00, le Père Gill a décrit l'événement ainsi:

 

    "Sur le grand objet un ou deux des personnages ont paru faire quelque chose près du centre de la plate-forme. Ils se penchaient de temps en temps au dessus du bord et levaient leurs bras comme pour ajuster ou "installer" quelque chose. Une figure a semblé se tenir debout, regardant vers nous, vers le bas."

Le père Gill levé son bras et a fait signe au personnage.

 

    "A notre surprise la figure a fait la même chose. Ananias a agité les deux bras au-dessus de sa tête; alors les deux personnages vers l'extérieur ont fait la même chose. Ananias et moi-même avons commencé à agiter nos bras, et chacun des quatre personnage a semblé reculer en arrière. Il n'y avait là aucun doute, nos mouvements ont reçu une réponse..."

 

Il y eut encore des gestes, et des signaux avec des torches, avec des réponses de l'OVNI. A 18:30, le Père Gill est rentré dîner, mais à 19:00, l'objet était toujours là, seulement plus petit, comme si il s'était écarté plus loin. Quand le Père Gill a vérifié encore, après la messe à 19:45, le ciel était nuageux, et ils étaient partis.

La soirée suivante, l'OVNI a fait son apparition finale. Le Père Gill en a compté huit à 18:45. Curieusement, à 23:20, le silence de la nuit a été rompu par un coup fort sur le toit. Le Père Gill est sorti vérifier au dehors, et a vu quatre OVNIS en une sorte de cercle autour du bâtiment, mais à une très grande hauteur. Ils étaient toujours là quand il est retourna se coucher. Quand le toit a été vérifié le matin suivant, le 29 Juin 29, aucune trace d'un impact n'a été trouvée.


L' "EXPLICATION" PAR LE DR. MENZEL:

 

Les observations de Boianai ont été "analysés" par le Dr. Donald H. Menzel, astronome et debunker notoire. Menzel a "expliqué" les observations comme étant la planète Vénus a regardée par le Père Gill, affligé de myopie. Vénus a-t-il dit, était bien visible vers l'Ouest environ trois heures après le coucher du soleil. Il a écrit:

    "Je dis qu'il est significatif que, en dépit de la brillance de Vénus, aucune des observations par le Père Gill et le groupe de la mission ne se rapporte à cette planète."

 

BREVE DISCUSSION:

 

Révérend William (Bill) Booth Gill (5 Janvier 1928 – 13 Juin 2007)

 

Menzel a basé ses conclusions sur plusieurs prétentions purement spéculatives: que le Père Gill était myope et n'aurait pas porté ses lunettes à ce moment, qu'il était "probablement" également affligé d'astigmatisme (ce qui l'aurait entraîné voir une image déformée de Venus), et qu'en plus des cellules de sang sur la rétine de son oeil auraient produit une illusion de mouvement. Menzel semble avoir estimé que les Papous étaient des indigènes ignorants qui ont adoraient le Père Gill au point de simplement être d'accord avec tout ce qu'il disait, une manière facile de disposer des 24 signatures de témoins.

 

Fred Beckman, un collègue du Dr. J. Allen Hynek, qui est allé en Papouasie et a voyagé réellement avec le Père Gill à Boainai, note dans sa réfutation que le Père Gill portait des lunettes corrigeant correctement sa myopie et que Venus a été mentionnée comme un objet visible bien à part par Gill.

 

Ces événements de la Nouvelle Papouasie de 1959, à première vue, semblent être trop incroyables pour être vrais. C'est un observation simplement trop bonne, comparé aux photographies brumeuses, à certain rapports d'enlèvements par des témoins peu fiables, et à la désignation de n'importe quelle lumière non définie dans le ciel comme étant une "soucoupe volante." Mais plusieurs des prétendues "explications" proviennent de gens qui n'ont jamais interviewé le Père Gill, n'ont jamais visité le site, n'ont jamais lu les rapports de Gill, mais ont compté sur des explications de tiers pour tirer leurs propres conclusions.

 

Le Dr. Hynek et son équipe, eux, ont réellement interviewé Gill, ils ont visité le site, ils recherché et consulté les rapports météo, ils se sont tenus au points d'observations où Gill s'était tenu. Ils ont interviewé d'autres témoins des événements. Ils ont continué les enquêtes initiales avec encore des visites et des interview, permettant au passage du temps de rendre contradictoire les témoignages s'ils étaient faux. Quatorze ans après les événements fantastiques en Papouasie, le Dr. Hynek a revisité la Papouasie-Nouvelle Guinée, l'Australie, et encore une fois interviewé six des témoins initiaux. Ils ont tous soutenu la véracité des rapports originaux de William Gill, et pensent toujours que ce qu'ils ont vu était un VRAI engin d'une certaine origine inconnue. Cette observation de Papouasie - Nouvelle-Guinée est un des meilleurs cas documentés d'un engin non identifié d'origine inconnue dans des annales d'OVNI. Il établi un lien fort entre le phénomène OVNI et l'hypothèse de visiteurs extra-terrestres.

 

RAPPORT DETAILLE DES EVENEMENTS:

 

Schéma de l'objet d'après un dessin de W. B. Gill le 26 Juin 1959, à 19 h 30 heure locale

 

Selon le scientifique renommé le Dr. J. Allen Hynek, spécialiste des OVNIS l'une des "rencontres rapprochées du troisième type" la mieux documentée s'est produite dans le village de la mission Anglicane de Boianai, Papouasie, Nouvelle-Guinée, qui était, à l'heure de l'incident, toujours un territoire Australien. L'église d'Anglicane Australienne était très impliquée dans le travail des missionnaires, et diligente à les envoyer vers les peuples natifs de d'île. Un de ces derniers était le Père William Booth Gill. Gill était très bien considéré par ses confrères, et tout ceux qui l'ont connu. En ce qui concerne l'occurrence de ces événements extraordinaires, Gill était sceptique, pour le moins, particulièrement en tant que membre dévoué de l'église.

 

La première manifestation des événements à venir, a eu lieu le 5 Avril 1959, quand Gill a vu une lumière sur le Mont Pudi, inhabité. Cette lumière, a indiqué Gill, se déplaçait plus rapidement que quoi que ce soit qu'il ait jamais vu. A peu près un mois plus tard, son aide, Stephen Moi, a vu "un objet en forme de soucoupe inversée" dans le ciel au-dessus de la mission. Gill a écarté ces observations comme une certaine sorte de phénomènes électrique ou atmosphériques. Il ne savait pas encore que ces phénomènes, quels qu'ils aient été, se sont intéressés au cieux au-dessus de lui, et bientôt William Gill serait un observateur d'OVNIS parmi les plus connus et mieux étudiées, et qui seront corroborées par un groupe entier de témoins additionnels.

 

Cet événement extraordinaire aura lieu à 18:45, le 26 Juin 1959. Le Père Gill a vu ce qu'il a décrit comme une lumière blanche brillante au Nord-Ouest. La nouvelle de l'observation circula rapidement, et en quelques instants, Gill a été rejoint par pas moins de 38 témoins additionnels, comprenant Steven Moi, Ananias Rarata, et Mme Nessle Moi. Selon leurs dépositions assermentés, eux et plus de trente personnes ont observé un objet à quatre pieds en forme de disque approximativement de la taille de l'extrémité alignée de 5 pleines lunes. Ce engin incroyable planait au-dessus de la mission! A leur totale surprise, ils ont vu quatre personnage d'aspect humain qui semblaient exécuter une sorte de travail. de temps en temps un des personnages semblait disparaître, seulement pour réapparaître un moment plus tard. Une lumière bleue brillait vers le haut de l'engin à des intervalles qui semblaient réguliers. Le témoin a observé l'engin et cette activité pendant 44 minutes, jusqu'à ce que le vaisseau brillant se soit élevé dans le ciel, et ait disparu à 19:30. fixes dans le ciel, les témoins verraient plusieurs plus petits objets apparaître à 20:30, et vingt minutes plus tard, le premier engin est réapparu. Ce phénomène durera quatre heures, jusqu'à ce que la couverture des nuages ait obscurci la vue à 22:50. Le Père Gill a préparé un rapport écrit complet de cet événement, et 25 autres observateurs ont signé le document.

 

Cette première observation sera suivie d'autres observations dès la nuit suivante. A 18:00, l'objet le plus grand est encore apparu, avec ses occupants. Deux des objets plus petits étaient au dessus de lui. Selon les propres mots de Gill: "sur le plus grand, deux des figures semblaient affairées près du centre de la plate-forme. Elles se penchaient de temps en temps et levaient leurs bras comme pour ajuster ou "installer" quelque chose. Une figure semblait se tenir debout, nous regardant vers le bas."

 

Dans un moment d'inspiration, Gill a levé ses bras et a fait signe à la personne.

 

    "A notre surprise le personnage a fait la même chose. Ananias a agité ses deux bras au-dessus de sa tête; alors les deux personnages à l'extérieur ont fait la même chose. Ananias et moi-même avons commencé à agiter nos bras, et chacun des quatre a semblé nous faire signe en retour. Il ne faisait aucun doute que nos mouvements ont eu une réponse..."

 

Gill et Ananias ont continué à faire signe de temps en temps, et on répondait à leurs signes. Un autre témoin, Eric Kodawara, a ondulé une torche, et il y eut réponse sur l'engin. Gill est rentré diner à l'intérieur, mais quand il est revenu, l'engin était toujours là, seulement plus loin (plus petit). Après la messe, à 19:45, Gill est encore sorti pour rechercher l'engin, mais des nuages étaient apparus, et il n'y avait plus moyen de voir l'objet. La soirée suivante, l'engin brillant ferait encore une apparition. Gill a compté huit objets à 18:45. A 11:20, Gill a entendu un coup fort sur le toit de la mission. Allant dehors voir ce qui s'était produit, il a remarqué quatre OVNIS en cercle autour du bâtiment. Ces quatre engins étaient extrêmement haut dans le ciel. Le toit a été examiné pour déceler des dommages le matin suivant, mais aucun n'a été trouvé.

 

A la suite de ces événements des explications sans fondement furent élaborées. Le debunker bien connu des OVNIS, le Dr. Donald H. Menzel a offert son explication: il a affirmé que le Père Gill, qui était myope, avait "probablement" omis de mettre ses lunettes, et a mal interprété la planète Vénus, qui était visible dans le ciel nocturne pendant cette période. Ce n'était pas vrai; Gill portait ses lunettes, et de toute façon, il n'était de loin pas le seul témoin de l'événement. Menzel a également affirmé que les Papouans étaient des indigènes ignorants qui adoraient Gill, et croyaient chaque choses qu'il disait. C'était sa manière de rejeter plus de trente témoignages.

 

Quant au rapprochement avec Vénus, Gill savait où Vénus était pendant cette observation, et l'avait bel et bien signalée séparément de l'engin inconnu. Gill sera ensuite critiquée pour "abandonner une scène aussi extraordinaire pour aller dîner", mais sa réponse est qu'il n'a pas pensé que cet engin soit extraterrestre sur le moment. Il a cru que c'était un engin Américain ou Australien, et que s'ils débarquaient, ce seraient des êtres humains ordinaires. Gill devait rentrer en Australie dans les prochains temps, et cela lui a donné l'occasion de confier sa documentation du cas aux autorités compétentes. Tous les enquêteurs ont trouvé en Gill un individu intelligent et impressionnant. Un des groupes d'ufologie civils les plus respectés, la Victorian Flying Saucer Research Society a indiquée: les "rapports de Gill constituent le témoignage le plus remarquable d'une activité intensive d'OVNIS jamais rapportée à des enquêteurs civils. Ils étaient uniques parce que pour la première fois des témoins crédibles avaient rapporté la présence d'être humanoïdes associés à des OVNIS."

 

L'observation de Papouasie a provoqué une alliance inédite parmi des groupes de recherche ufologiques en Australie. Ces groupes ont distribué des copies du rapport du Révérend Gill à tous les membres de la chambre des représentants du Parlement fédéral Australien. Une lettre d'accompagnement a invité les chefs du gouvernement à presser le ministre de l'Air à émettre un avis sur le sujet, car ils n'étaient pas satisfait de la réaction initiale et négative. Cette lettre appelait à une réponse. Le 24 Novembre 1959, E.D. Cash, qui était un parlementaire libéral, a demandé au ministère de l'air, F.M. Osborne, s'ils avaient même étudié les observations de Papouasie. La réponse d'Osborne était qu'ils attendaient toujours plus de preuves avant de rédiger un rapport "officiel." Selon ses propres mots; "la plupart des observations d'OVNIS sont expliquées et seulement un très un petit pourcentage - quelque chose comme 3 pour cent - des observations rapportées d'objets volants ne peut pas être expliqués."

 

La réponse du ministre australien de l'air devait recevoir peu de considération, considérant le fait qu'ils n'avaient même pas interviewé Gill, jusqu'à ce que le ministre de la défense ait demandé une recherche sur le sujet. La RAAF a finalement interviewé Gill en Décembre 1959, environ six mois après les observations. Gill a raconté l'interview, réalisée par deux officiers qui sont venus lui parler d'étoiles et de planètes, et puis sont partis. Il n'a plus entendu parlé d'eux. La RAAF a finalement publiée une opinion sur le cas. Négative.

 

Le Chef d'escadron F.A. Lang a dit: "bien que le Révérend Gill puisse être considéré comme un observateur digne de confiance, les incidents de Juin - Juillet pourraient n'avoir été rien de plus que des phénomènes normaux exagérés après les événements à cause de des influences subconscientes des adorateurs des OVNIS. Pendant cette période le temps était nuageux et troublé, avec des orages et du tonnerre. Bien qu'il ne soit pas possible de tirer des conclusions fermes, une analyse des nuages et des angles approximatifs au-dessus de l'horizon suggère qu'au moins certaines des lumières observées aient été les planètes Jupiter, Saturne et Mars. "

 

Depuis les événements peu communs de 1959, il y a eu beaucoup d' "explications" de l'événement, toutes par des individus qui n'avaient pas été témoin de l'événement. La plupart de ces dernières sont, comme vous pouvez le penser, des placebos pour généraliser les rapports d'observation. Parmi ces derniers on trouve le canular, les planètes, les étoiles, les identifications erronées de phénomènes astronomique, la myopie Gill, etc... Aucune de ces dernières ne correspond vraiment à l'événement tel qu'il s'est produit. Le Dr. J. Allen Hynek a étudié l'observation de manière approfondie, et a livré ses conclusions. Allen Hendry, investigateur respecté du "Center for UFO Studies" de J. Allen Hynek, s'est rendu sur place. Les conclusions étaient les suivantes:

    "Bien que les OVNIS plus petits vus par Gill pourraient être attribués aux étoiles et aux planètes lumineuses, l'objet primaire NE LE PEUT PAS. Sa taille et l'absence de mouvement pendant plus de trois heures ont éliminé une explication astronomique."

 

L'inclusion du cas de Boianai dans le livre australien bien connu de la fiction, 1979 de l'arrimage de Randolph, "Visitants," deviendrait une épée à deux tranchants. Bien qu'elle ait apporté les détails du cas à une plus grande assistance, c'est inclusion dans la fiction pure a diminué l'appel des événements en tant qu'étant VRAI. L'arrimage était un patrouiller-officier de cadet en Papouasie, en Nouvelle-Guinée, et un aide à l'anthropologue de gouvernement. Son roman commence par cette phrase, "Le 26 Juin 1959, à Boianai en Papouasie, les Visitants sont apparus au Révérend William Booth Gill, lui-même un visitant de l'île depuis treize ans, et à 37 témoins d'une autre couleur."

 

Et le cas tomba alors dans l'oubli.

 

LETTRE DU REVEREND GILL UN JOUR AVANT L'EVENEMENT PRINCIPAL:

 

Les lettres et les rapports suivants sont basés sur les propres rapports écrits du Révérend Gill écrits sur place en 1959 et les interviews de Gill entreprise, en particulier en 1978; Voir également "Papouasie/Le Père Gill revisité" et l' "International UFO Reporter" Novembre et Décembre 1977 (CUFOS) et Jérome Clark, "Rencontres rapprochées: Le Meilleur Cas De l'Histoire", magazine Fate, Février 1978.

 

Exactement le jour avant l'observation, le Père Gill avait rédigé, mais pas encore posté, cette lettre au Révérend David Durie, Principal En Charge de l'Université de Saint Aidan à Dogura, pour accompagner un rapport concernant l'observation d'OVNI faite par Stephen Moi, un enseignant auxiliaire à la mission de Gill:

 

Cher David,


Jetez un oeil sur ces données extraordinaires. Je suis presque convaincu au sujet de la théorie des "visiteurs". Il y a eu nombre significatifs de rapports au cours des mois, des témoins fiables. La particularité de ces rapports les plus récents est que les OVNIS semblent être stationnaires à Boianai ou voyager près de Boianai. La environs du Mont Pudi semblent être le secteur où ils planent. J'ai moi-même a vu une lumière blanche stationnaire deux fois la même nuit du 9 Avril, mais dans un endroit différent chaque fois. Je crois que vos étudiants en ont également aperçu un au-dessus de Boianai. L'officier du secteur, Bob Smith et M. Glover l'ont tous deux vus, ou leurs semblables à différentes occasions - encore, au-dessus de Boianai, bien que je pense que les gens de Baniara ont dit elles l'ont observé voyager à travers le ciel dans notre direction. Je dois penser que c'est la première fois que la "soucoupe" a été identifiée en tant que telle.

 

Je ne doute pas de l'existence de ces "choses" (en effet je ne le puis plus, maintenant que j'en ai vu une par moi-même) mais mon esprit simple exige toujours des preuves scientifiques avant que je puisse accepter la théorie de l'origine extra-terrestre. Je suis enclin à croire que beaucoup d'OVNIS sont probablement plus certainement une sorte de phénomènes électriques - ou peut-être quelque chose provoquée par les explosions de bombes atomiques, etc... Le fait que Stephen devait faire une soucoupe de son observation pourrait être le résultat d'un esprit sans connaissances car il est très probable qu'à un moment donné il ait vu des illustrations d'une certaine sorte dans un magazine, ou bien il est très possible que les soucoupes existent, mais c'est seulement une chance de 50/50 qu'elles ne soient pas de fabrication terrestre, et encore moins qu'elles devraient transporter des hommes (plus probablement radio-commandés), et il n'est pas encore prouvé qu'ils soient des objets solides.

 

Tout cela est trop difficile à comprendre pour moi; Je préfère attendre qu'un gars malin en capture un et l'expose sur la place Martin. Veuillez renvoyer ce rapport car je n'en ai aucune copie et je veux que Nor (Le Révérend Norman Crutwell) puisse l'avoir.

 

      Bien le votre,
      William le sceptique
            Mission Anglicane,
            Boianai.
            27/6/59'

 

Les événements du jour suivant ont converti William le Sceptique, comme la prochaine lettre l'indique de façon saisissante.

 

Cher David,


La vie est étrange, n'est-ce pas? Hier je vous ai écrit une lettre, (que je prévois toujours de vous poster) exprimant des avis au sujet des OVNIS. Maintenant, moins de vingt-quatre heures plus tard j'ai quelque peu changé d'avis. La nuit passée à Boianai nous avons éprouvé environ quatre heures d'activité d'OVNIS, et il n'y a aucun doute quelque qu'il soit, ils sont manipulées par des êtres d'une certaine sorte. A certain moments c'était absolument stupéfiant. Voici le rapport. Veuillez le faire circuler, mais grand soin doit en être pris car je n'en ai aucun autre, et renvoyez-le, comme celui j'ai fait hier au sujet de Stephen. Je l'apprécierais si vous pourriez me le renvoyer dès que possible.

Cheers,


Bill le convaincu

 

Comme indiqué par ses notes, le Père Gill a vu une lumière blanche brillante dans le ciel du Nord Ouest. Elle a semblé approcher la mission et planer à environ 100 mètres de haut. Par la suite 38 personnes, y compris Gill, les enseignants Stephen Gill Moi, Ananias Rarata, Mrs Steven Moi, et Mrs Nessle Moi, se sont réunies pour observer l'OVNI principal, qui semblait être un grand objet en forme de disque. Il était apparemment massif et circulaire avec une base large et une plate-forme supérieure plus étroite. L'objet a semblé avoir quatre pieds sous lui. Il également a semblé y avoir environ quatre panneaux ou hublots du côté de l'objet, qui a semblé briller plus que le reste. A plusieurs reprises l'objet a produit un rayon de lumière bleue qui a brillé vers le haut dans le ciel à un angle d'environ 45 degrés.

 

Ce qui semblait être des "hommes" sont sortis de l'objet, sur ce qui a semblé être une plate-forme sur le dessus. Il y avait quatre hommes en tout, de temps en temps deux, puis un, puis trois, puis quatre. Le rayon de lumière bleue et les "hommes" ont disparu. L'objet s'est alors déplacé vers quelques nuages. Il y eut d'autres observations d'OVNIS au cours de la nuit. le Père Gill a décrit le temps comme un ciel variable - des nuages dispersés au début, qui ont couvert le ciel ensuite. Il a estimé la hauteur des nuages à environ 600 mètres. La première observation au-dessus de la mer, selon le Révérend Gill, a semblé être à environ 150 mètres au-dessus de l'eau tout le temps. L'OVNI principal était clairement visible et semblé la plupart du temps stationnaire pendant les vingt-cinq minutes de l'observation.

 

De façon étonnante, le visiteur aérien a refait son apparition la nuit suivante, le 27 Juin. le Père Gill a préparé un autre rapport:

 

Un grand OVNI a d'abord été aperçu par Annie Laurie à 18:00 apparemment à la même position que la nuit passée (26/6/59), il a seulement semblé plus petit, quand W.B.G. l'a vu à 18:02. J'ai appelé Ananias et plusieurs autres et nous sommes sortis pour l'observer. Bien que le soleil soit couché il faisait encore tout à fait clair pendant les quinze minutes suivantes. Nous avons observé des personnages semblant se tenir sur le dessus - quatre d'entre eux - aucun doute qu'ils sont humains. Probablement le même objet que j'ai pris pour être le "vaisseau mère" la nuit passée. Deux plus petits OVNIS ont été vus en même temps, stationnaire.

 

Un au-dessus des collines occidentales, un autre juste au dessus de nos têtes. Sur le grand un des deux personnage semblait faire quelque chose près du centre de la plate-forme - se penchaient de temps en temps et levaient leurs bras comme s'ils ajustaient ou "installaient" quelque chose (non visible). Une figure a semblé se pencher vers le bas pour regarder vers nous (un groupe d'une douzaine de personnes environ). J'ai levé mon bras au-dessus de ma tête et ai fais signe. A notre surprise le personnage a fait la même chose. Ananias a agité ses deux bras au-dessus de sa tête alors les deux personnages à l'extérieur ont fait la même chose. Ananias et moi avons commencé à agiter nos bras et chacun des quatre personnage semblaient maintenant avoir reculé en arrière. Il n'y avait aucun doute possible, nos gestes ont reçu une réponse. Tous les garçons de la mission ont poussé des halètements audibles (de joie ou de surprise, peut-être les deux).

 

Alors que l'obscurité commençait à tomber, j'ai envoyé Eric Kodawara chercher une torche et ai dirigé une série de longs traits de lumière vers l'OVNI. Après une minute ou deux de ceci, l'OVNI l'apparemment reconnu en faisant plusieurs mouvements d'inclinaison dans les deux sens. Nous avons répété nos gestes suivis de plus de flashes de la torche, alors l'OVNI a commencé lentement à devenir plus grand, apparemment venant dans notre direction. Il a cessé après peut-être une demie minute et il ne s'est pas approché plus près. Après deux ou trois minutes de plus les personnages ont apparemment perdu leur intérêt pour nous et ils ont disparu "au-dessous" de la plate-forme. A 18:25 deux des figures ont réapparu pour continuer ce qu'elles faisaient avant l'interruption. Le projecteur bleu a été utilisé pendant quelques secondes deux fois successivement.

 

Gill a décrit comment lui et les gens de la mission ont appelé ces hommes, et ont même crié vers eux, et leur ont fait signe de descendre, mais il n'y avait aucune réponse au delà de ce qui a été déjà noté. Deux OVNIS plus petits et plus haut vers le haut sont restés stationnaires. Vers 18:30 la scène était demeurée en grande partie sans changement, et le Père Gill enregistre qu'il est allé dîner. Plus tard les critiques allaient dénoncer ceci - "pourquoi est-ce que quelqu'un quitterait un spectacle si extraordinaire?" "On me pose toujours cette question," a indiqué le père Gill "avec étonnement ou en ricanant."

 

Après avoir eu environ quatre heures de ce spectacle dans la nuit du Vendredi, nous n'étions presque plus intéressés quand il est revenu la nuit de samedi, particulièrement après que nous n'avions pas pu les persuader de débarquer. Vous devez également garder à l'esprit qu'il n'y avait rien de bizarre ou de surnaturel dans tout ceci. Tout était si ordinaire, aussi ordinaire qu'une voiture de chez Ford. Il avait l'air d'un enfin parfaitement normal, un objet fait sur Terre. J'ai réalisé, naturellement, que certains pourraient penser à ceci en tant que soucoupe volante, mais moi je l'ai pris pour être un certain genre d'aéroglisseur que les Américains ou même les Australiens auraient construit.

 

Les figures à l'intérieur avaient l'air parfaitement humaines. En fait, j'ai pensé qu'elles étaient humaines, que si nous les pesuadions de débarquer, nous trouverions que les pilotes seraient des être ordinaires dans des uniformes militaires et nous dînerions avec eux.

 

A 19:00 "l'OVNI numéro 1" était encore présent, bien qu'il ait semblé légèrement plus petit. Le groupe d'observateurs est allé à l'église pour la messe du soir. Après la messe, la visibilité était très limitée avec un ciel couvert de nuage. Rien d'autre n'a été vu dans la soirée. A 22:40 une bruit d'explosion "à crever les tympans" a réveillé des gens de la mission. Cela semblait être venu de devant les fenêtres de la maison de la mission. le Père Gill a jugé que cela ne ressemblait pas à un coup de tonnerre. Rien n'avait été vu, mais le ciel entier était obscurci. D'autres activités moins spectaculaires se sont produite la nuit suivante. Alors il sembla que les "visitants" de Boianai aient disparu. Mais la polémique commençait.

 

Au moment de ces observations, il était déjà prévu que le Révérend Gill retourne en Australie. Cela permit aux groupes civils d'avoir une excellente occasion d'évaluer la crédibilité des rapports.

 

Tous les investigateurs ont trouvé le Père Gill crédible et très impressionnant. Ceci a mené un des principaux groupes civils, la Victorian Flying Saucer Research Society, à considérer les rapports de Gill comme constituant un témoignage des plus remarquables d'une des plus intensive activité d'OVNIS jamais rapportée à des enquêteurs civils. Ils étaient uniques parce que pour la première fois les témoins crédibles avaient rapporté la présence d'êtres humanoïdes associés aux OVNIS. Les groupes civils principaux de ce moment, dans un esprit de coopération nouveau inspirée par la signification des observations de Boianai, ont distribué des copies du rapport d'observation du Père Gill à tous les membres de la chambre des représentants du parlement fédéral Australien. Une lettre a accompagné le rapport, signé par les présidents des groupes civils d'ufologie participants, invitant des parlementaires à presser le ministre de l'air d'établir un rapport au sujet de l'attitude du renseignement de l'Armée de l'Air par rapport aux événements de la Nouvelle-Guinée.

 

Le 24 Novembre 1959 au parlement fédéral, E.D. Cash, un parlementaire libéral d'Australie occidentale, a demandé au ministre l'air, F.M. Osborne, si son département (spécifiquement le renseignement de l'Armée de l'Air) avait étudié les rapports. La réponse du ministre n'a pas répondu à la question, mais s'est à la place concentré sur la situation générale, indiquant que la plupart des observations d'OVNIS ont été expliqués et que "seulement un pourcentage très petit - quelque chose comme 3 pour cent - des observations rapportés d'objets volants ne peut pas être expliqué." Un représentant d'un groupe d'ufologie a appris par la direction du renseignement de l'Armée de l'Air que le département attendait la "des preuves solides" sur les observations de la Nouvelle-Guinée.

 

Cependant, le département du renseignement n'avait pas même interviewé Gill. Finalement le ministre de la défense a demandé un rapport et la RAAF a interviewé le Père Gill le 29 Décembre 1959, environ six mois après l'observation. Le souvenir du Père Gill de leur visite est que les deux officiers de Canberra ont évoqué des étoiles et des planètes et sont partis. Il n'a plus rien entendu de leur part.

 

Comme on pouvait s'y attendre, le compte rendu du Père Gill a été écarté par la RAAF en dépit de sa nature extraordinaire et du nombre de témoins. L'officier interviewant aîné, le chef d'escadron F.A. Lang, a conclu:

 

Bien que le Révérend Père Gill pourrait être considérée comme un observateur digne de confiance, il est estimé que les incidents de Juin / Juillet pourraient n'avoir été rien de plus que des phénomènes normaux enjolivés par la suite par des événements et les influences subconscientes des fervents des OVNIS. Pendant la période du rapport le temps était nuageux et peu calme, avec un orage léger et du tonnerre. Bien qu'il ne soit pas possible de tirer des conclusions fermes, une analyse des comportements et des angles approximatifs au-dessus de l'horizon suggère qu'au moins certaines des lumières observées aient été les planètes Jupiter, Saturne et Mars.

La réfraction de la lumière, la position changeante de la planète relativement au mouvement de l'observateur et des mouvements de nuages donneraient l'impression de la taille et du mouvement rapide. En outre les densités variables des nuages ont pu expliquer les formes humaines et leur apparitions et disparitions soudaines.

 

Au cours des années il y a eu un certain nombre "d'explications" proposées pour les observations de Boianai, y compris les erreurs d'identifications astronomiques, le canular, les effets de Cargo Cult, et une myopie et astigmatisme de Gill. (en fait il portait les lunettes correctement prescrites). Aucune de ces dernières explications ne répond d'une manière satisfaisante aux évidences. Le Dr. Allen Hynek, et du personnel de son centre pour des études OVNIS (CUFOS), se sont donnés beaucoup de peine pour étudier et enquêter sur l'affaire.

 

Hynek et Allen Hendry, l'enquêteur en chef du centre, ont conclu que les "moindres OVNIS" vus par Gill étaient attribuables aux étoiles et aux planètes lumineuses, mais ce ne pouvait pas être le cas de l'objet primaire. Sa taille et son absence du mouvement pendant plus de trois heures ont éliminé une explication astronomique.

Plus récemment il y eut une tentative d'expliquer l'affaire entière en suggérant que le Père Gill et les autres témoins aivaient été trompés par un faux horizon, et que tout qu'ils avaient observé était un bateau brillamment éclairé et l'équipage trop occupé pour faire plus que des signes des mains aux personnes sur le rivage. Cette idée n'est pas tenable quand on se rend compte que Gill était sûr que l'objet qu'il a vu était à une altitude de 30 degrés dans le ciel, et que l'OVNI s'était rapproché suite aux appels de torches. Une tentative plus radicale de se débarasser du cas Gill est venue du sceptique Daniel Cohen dans son ouvrage "Les Mythes de l'Age Spatial."

 

Les "visitations" de Boianai ont ensuite été enchâssées dans un morceau classique de fiction australienne. Le de fiction de Randolph Stow en 1979 "Les Visitants", qui a les visitations de Boianai comme contexte à une histoire saisissante de confrontation et de désintégration, provient de l'expérience de Stow en tant que cadet Patrouilleur, officier en Papouasie-Nouvelle Guinée. Il a été un assistant de l'anthropologue gouvernemental. Son roman s'ouvre avec cette phrase: "Le 26 juin 1959, à Boianai en Papouasie, les visitants sont apparus au Père William Booth Gill, lui même un visitant des lieux depuis treize ans, et à 37 témoins d'une autre couleur."

Le "visitants" de Boianai sont toujours une remarquable et impressionnante anomalie aérienne et sont toujours considérés comme un des meilleurs rapports d'entités en liaison avec le phénomène OVNI. Le Père Gill reste toujours embarrassé par ce qu'il a vu et était heureux qu'une autorité comme le Dr. Allen Hynek l'ait interviewé indépendamment, lui et certains des autres témoins et avait fait le voyage vers le site. Alors qu'il accepte que les observations restent non expliqués, il n'a pas considéré certaine des tentatives de les expliquer comme "idiotes." Il a estimé que ces "explications" étaient des tentatives sérieuses d'apporter une compréhension aux Cette attitude montre l'intégrité de Gill et de la réalité de l'affaire.

 

En 1973, J. Allen Hynek a visité l'Australie et la Papouasie-Nouvelle Guinée et a trouvé six des témoins des événements de Boianai. Ils ont tous soutenu la version du Père Gill sur ce qui s'était produit.

 

Enquête

 

L'histoire paraît en août, et fait sensation.

 

La RAAF [Royal Australian Air Force] suggére qu'il y a eu méprise : Le calcul du relevé des angles au-dessus de l'horizon suggère que 3 des lumières étaient des planètes, à savoir Jupiter, Saturne et Mars. Cependant Mars (Mv. 1.8) semble avoir été trop pâle pour ressortir parmi les étoiles, Mercure (Mv. -0.1) était aussi brillante que Saturne (Mv. 0.0) et n'a pas été signalée et les planètes les plus distantes étaient séparées d'environ 100 ° [Lombry].

 

Elle demande de l'assistance de la RAF, qui ne prend pas cette observation au sérieux ni n'interroge le père Gill, et aux USA : l'attaché de l'Air en Australie transmet les notes de Gill à Blue Book, qui va conclure à une fausse interprétation de corps astronomiques, et classer l'observation dans la catégorie étoiles et planètes. Menzel réduit l'affaire à une observation de Vénus, arguant que Gill ne portait pas ses lunettes au moment de l'observation.

 

En décembre, le 1er numéro de l'Australian Flying Saucer Review publie une interview de Gill, enregistrée par la Victorian Flying Saucer Research Society et le UFO Investigation Center de New South Wales [Diane Harrison < UFO Updates, 17 octobre 2005] :

 

Q : Père Gill auriez-vous l'obligeance de nous faire connaître la nature de vos activités dans les années récentes en Papouasie ?

 

Gill : Je fais partie de l'équipe de la Mission Anglicane en Papouasie depuis 13 ans - mes nombreux intérêts là-bas ont été le travail d'éducation, et j'ai travaillé principalement sur la côte nord-est de la Papouasie, dans la région de la Baie de Goodenough, à environ 90 miles de la Baie de Samaria Milne.

 

Q : Père Gill, nous comprenons que vous, ou les gens de votre mission, ont eu une série d'expériences intéressantes durant le mois de juin - quand, et en quels jours celles-ci ont-elle eu lieu ? Egalement que pensiez-vous des objets volants non identifiés avant votre expérience?

 

Gill : Jusqu'à mon observation je pensais que les ovnis étaient un fruit de l'imagination ou un phénomène électrique. Eh bien, la 1ère observation a eut lieu au-dessus de Waimera à environ 20 miles de nous. Elle fut observée par le Dr. Ken Houston en un lieu nommé Waimera, près de Tagora, et c'était fin novembre de l'année dernière. A Boianai lui-même, là où je travaille, le 1er incident répertorié fut le nuit du dimanche 21 juin. Mes propres observations ont commencé le 26 juin et se sont étendues sur un certain nombre de jours.

 

Q : Prenez-les, alors par ordre chronologique, quand la 1ère observation que vous avez faite a-t-elle eu lieu ?

 

Gill : C'était le 26 juin, à 18 h 45, et cela s'est poursuivit jusqu'à 23 h 04.

 

Q : Au-dessus de quelle direction l'objet a-t-il été vu ?

 

Gill : Le discrict de la baie de Milne, au-dessus de Boianai.

 

Q : L'objet avait-il l'air solide ? Métallique ? Gazeux ? Transparent ?

 

Gill : Eh bien, il avait l'air solide, certainement pas transparent ni gazeux ; nous supposons juste qu'il était métallique d'après notre propre expérience des choses qui voyagent et transportent des hommes.

 

Q : Y avait-il des sons quelconque perceptibles ?

 

Gill : Non.

 

Q : L'objet a-t-il changé de couleur ?

 

Gill : Oui, il a changé d'une lumière blanche brilliante lorsqu'il était loin au large, à un jaune mat, ou peut-être un orange pâle, lorsqu'il était proche.

 

Q : L'objet a-t-il survolé, ou est-il resté sans bouger à un moment donné ?

 

Gill : Il a survolé et est resté stationnaire.

 

Q : Quelle était sa vitesse en vol ?

 

Gill : Bien plus rapide qu'un avion de ligne.

 

Q : L'altitude que vous avez mentionnée était de 1 ou 2 milliers de pieds. Lequel des objets suivants tenu à bout de bras décririez-vous comme taille apparente ? Un pamplemousse ?

 

Gill : Oui.

 

Q : Décrivez le temps ?

 

Gill : Eh bien, le temps a varié sur la période de 4 h. Je l'ai noté ici. Au début, à 18 h 45, il y avait des morceaux de nuage bas au-dessus de Tagora et de Menapi, c'est-à-dire à l'ouest et à l'est de nous, et clair au-dessus de nous. A 19 h 10 je notais que le plafond nuageux au-dessus de nous était à 2000 pieds environ... Je pourrais mentionner qu'à ce moment l'objet était sous les nuages au-dessus de l'ouest à Tagora. A 20 h 50 des nuages se formaient à nouveau au-dessus de nous, et pendant l'heure qui suivit à peu près il y eut des morceaux de nuages dans le ciel, puis à 22 h 50 nous avons noté avoir eu une forte pluie à 23 h 04 - c'est là que nous avons arrêter les notes.

 

Q: Que faisiez-vous au moment où vous avez vu l'objet, et comment l'avez-vous remarqué ?

 

Gill : Je sortais du réfectoire après dîner et jetais un oeil comme d'habitude au ciel dans le but, je purpose, de voir Vénus. Eh bien, j'ai vu Vénus mais ai aussi vu cet objet scintillant qui me semblait particulier parce qu'il scintillait, et parce qu'il était très, très brillant et qu'il était au-dessus de Vénus et donc cela m'amena à le regarder pendant un moment, avant de voir qu'il descendait vers nous.

 

Q : Y a-t-il eu des témoins de cela ?

 

Gill : Oui, il y avait 38 d'entre nous.

 

Q : Quelles autres remarques feriez-vous concernant cette première de vos observations ?

 

Gill : Eh bien, bien sûr, tout cela était particulièrement extraordinaire ; le fait que nous ayons vu ce qui semblait être des êtres humains dessus, je pense, est la chose importante. C'est sans nul doute la chose importante et excitante pour nous. Ils n'étaient pas remarquables au début - ils descendirent, l'objet descendit à environ, je dirais, 400 pieds, peut-être 450 pieds, peut-être moins, peut-être 300 pieds. Il est très difficile de juger à cette heure de la nuit et n'ayant pas d'expérience de la mesure d'altitude, c'est un pur travail de supposition, mais alors que nous le regardions, des hommes sortirent de cet objet, et apparûrent à son sommet sur ce qui semblait être un pont au sommet de l'énorme disque. Il y avait 4 hommes en tout, occasionellement 2, puis 1, puis 3, puis 4 - nous avons remarqué les divers moments où des hommes apparaissaient, et lorsque 1, 2 et 3 apparaissaient et 1 et 2, puis les numéros 1, 3, 4 et 2 et ainsi de suite. Puis plus tard tous ces témoins who are quite sure that our records were right, they agreed with them, and saw these men at the same time as I did - they were able to sign their names as witnesses of what we assume was human activity or beings of some sort on the object itself. Une autre chose peculiar about it était ce shaft de lumière bleue qui émanait de ce qui semblait être le centre du pont. Maintenant de temps en temps des hommes, ces hommes, semblaient travailler sur le pont ; ils se penchaient en avant et semblaient manipuler quelque chose sur le pont, et se relevaient occasionellement, se retournaient dans notre direction, cette lumière bleue - plutôt comme un projecteur fin emanated skywards to stay on for a second or two, and then switch off. J'ai noté les moments où nous avons vu cette lumière bleue arriver et repartir - pour le reste de la nuit. Après toute cette activité il monta et resta très haut.

 

Q : De quoi l'appareil avait-il l'air ?

 

Gill : Comme un disque avec une superstructure ronde plus petite, puis encore au-dessus de ça un autre type de superstructure - rond plutôt comme le pont sur un bateau. Dessous 4 pieds par paires pointant diagonalement vers le bas these semblaient être fixés, non retractables, et avaient la même apparence les 2 nuits - plutôt comme des tripodes. La 2nde nuit le pinceau de rayon vint à nouveau pendant quelques secondes, 2 fois en succession.

 

Q : Avez-vous des indices quelconques quant aux dimensions de l'objet ?

 

Gill : Je suis un très mauvais mathématicien mais I, at time, dared to say qu'il faisait entre 35 et 40 pieds à la base et peut-être 20 pieds au sommet.

 

Q : Avez-vous essayer d'établir un contact avec les pilotes de l'appareil ?

 

Gill : Nous l'avons fait. Alors qu'un des hommes semblait se pencher au-dessus comme au-dessus d'une balustrade et regarder en bas vers nous, j'agitais une main au-dessus de moi et la figure fit de même comme un skipper sur un bateau faisait signe à quelqu'un sur un quai. Je ne pouvais voir la balustrade mais il semblait se pencher au-dessus de quelque chose avec les bras dessus... could see him from just below waist up. Ananias, l'enseignant, agita les 2 mains au-dessus de lui et les 2 figures à l'extérieur semblèrent répondre par d'autres signes - il ne fait pas de doute que le mouvement fait avec les bras reçut une réponse de la part des figures.

 

Q : Quelle fut la réaction des indigènes aux signaux ?

 

Gill : Surpris et ravis. Des petits garçons de la mission ont appelé - tout le monde montrait qu'il voulait inviter les êtres en bas mais aucune réponse audible... aucune expression discernable sur le visage des hommes - plutôt comme des joueurs sur un terrain de football la nuit.

 

Q : La machine a-t-elle fait un bruit quelconque ?

 

Gill : Aucun bruit de moteur entendu à un moment quelconque par quiconque durant toute la série d'observations.

 

Q : We understand you tired to signal; the beings avec une lampe-torche ?

 

Gill : Oui, nous avons fait clignoter la lampe et l'objet s'est balancé comme un pendule, je suppose en reconnaissance. Nous avons fait clignoter la lampe-torche vers le sol et avons en fait pensé qu'il allait atterrir mais il ne l'a pas fait. Nous étions très déçus de çà.

 

ARTICLE BOAINAI REVISITE:

 

Par Michael Jordan,
Président de UFORUM (Perth, Australie).

 

La plupart des sceptiques tendent à ignorer le fait que parmi des milliers de rapports OVNIS enregistrés dans les archives gouvernementales et autres archives pendant la dernière moitié du siècle, beaucoup entrent dans la catégorie des "classiques". Ces rapports sont rédigés par de multiples témoins, comprenant souvent des observateurs professionnellement qualifiés, comprennent des observations de jour au de fin de jour, et des indications corroborative détaillées venant de sources nombreuses, et ont été soumis à des recherches approfondies.

 

Ces observations sont qualifiées de "classiques" en raison du volume des détails disponible et du fait qu'ils ne peuvent pas être expliqués en des termes conventionnels, et qu'ils sont des cas ou les inventions invraisemblables de quelques sceptiques imaginatifs ne peuvent aucunement être considérées avec sérieux.

Une série remarquable d'observations qui se sont produits dans les territoires administrés par l'Australie s'est produite à la mission de Boainai sur la côte Nord-Est de la Papouasie en Juin 1959. Le cas entier mérite d'être rappelé car quelques lecteurs pourraient ne pas être familiarisés avec ce cas, ou ont peut-être depuis longtemps oublié cette étonnante série d'événements.

 

Stephen Moi, un professeur d'école de mission, et d'autres natifs, ont décrits pour le révérend William Gill, un ecclésiastique Anglais en poste à la mission de Boainai, leur observation d'un objet très brillamment lumineux qui a plané au-dessus de la mer, diminuant graduellement sa brillance et prenant la forme d'une soucoupe. Alors le Père Gill, bien que personnellement fortement sceptique, a écrit un rapport formel sur l'observation et l'a envoyé au révérend D. Druiry en Australie. Comme post scriptum le Père Gill avait écrit, "mon esprit simple exige toujours des preuves scientifique avant que je puisse accepter la théorie "extra-terrestre". Je suis enclin à penser que beaucoup d'objets non identifiés sont une certaine sorte de phénomènes électriques. Je préfère attendre qu'un gars malin en capture une et l'expose sur la place de Martin."

 

Les événements suivants ont fait changer le Père Gill de point de vue. Le 26 Juin 1959, à 18:45, se tenant devant la maison de la mission en regardant vers la mer, il a vu une lumière brillante qui a commencé à descendre vers lui. Rejoint par deux des professeurs de la mission à ce moment, il a commencé à prendre des notes sur les événements, car la lumière s'est approchée et a puis reculé. Soudainement l'objet est venu à environ trois cents pieds des observateurs et est demeuré stationnaire pendant un certain temps. Ils ont noté qu'il était circulaire, avait une large base et une structure supérieure plus étroite et semblé avoir deux ensembles de pieds saillants sur sa base. A intervalles périodiques un rayon de lumière bleue émanait du centre du métier, dirigé vers le haut, en biais.

 

Ce qui s'est produit après a étonné le petit groupe d'observateurs. Une figure semblable a un personnage humain est apparue sur le dessus de l'OVNI, rejointe bientôt par trois autres. Le Père Gill a plus tard écrit dans son documentaire des événements, "alors que nous regardions, des "hommes" sont sortis de l'objet et apparaissaient sur ce qui a semblé être une plate-forme sur l'énorme disque. Il y avait quatre personnages en tout, mais c'était seulement de temps en temps que nous voyons les quatre en même temps."

 

Le groupe a observé l'UFO jusqu'à 19:20 quand les figures ont disparues et qu'il est entré dans les nuages. A 20:29 un autre engin plus petit a été vus au-dessus de la mer et à 20:35 encore un autre a été aperçu au-dessus du village de Wadobuna. Le grand engin est réapparu à 20:50 et resta stationnaire jusqu'à 21:20. En attendant les deux autres OVNIS ont continué à venir et aller, réfléchissant la lumière parleurs surfaces et ont pu être vus clairement par les observateurs.

 

Le jour suivant le Père Gill a interrogé les natifs et 38 personnes sans compter lui-même ont signé un document témoignant de leurs observations. A environ 18:00 le soir suivant (le 27 Juin) ce qui a semblé être l'engin original est revenu au même point. Dans de bonnes conditions de luminosité, les témoins ont pu voir les quatre personnages qui semblaient être impliqué dans un certain travail sur la plate-forme supérieure. Le Père Gill a écrit, "une figure a semblé se tenir au bords en regardant vers le bas, vers nous. J'ai étendu ma main au-dessus de ma tête et fait signe. A notre surprise le personnage a fait la même chose."

 

Dans un effort de les persuader de débarquer, un des professeurs a fait clignoter une torche électrique en direction de l'équipage de l'OVNI. En réponse l'OVNI "s'est balancé comme un pendule", écrit le Père Gill, "vraisemblablement en réponse. Il a plané, est venu tout à fait près du sol... et nous avons pensé réellement qu'ils allaient débarquer, mais il ne l'ont pas fait. Nous avons été très déçus de cela."

 

Le jour suivant, le Dimanche 28 Juin, les OVNIS ont été de retour pendant quatre heures, huit engins étant apparus en même temps en brillant et en dégagent une lumière argentée. Il n'y a aucun doute que ces observations, claires et détaillés, vus lors de périodes prolongées, par des témoins multiples, ne peuvent être expliqué comme des objets de notre réalité courante.

 

L'observation de Boianai suite et fin (cliquez ici svp)


_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1959) L'observation de Boianai   Ven 04 Déc 2009, 23:17

 

REFERENCES:

 

   1. Saucer Concentration Over Papua, by Rev. Norman E.G. Crutwell, In FSR V/5 (Sept/Oct., 1959)
   2. Late News: Saucers over Papua By Rev. Father (later Canon) W.B. Gill. Also in FSR V/5 (rear cover).
   3. Saucer Men Seen in Flight By Rev. Norman E.G. Crutwell. In FSR V/6 (Nov/Dec. 1959) With sketch of craft.
   4. What Happened in Papua? By Rev. Norman E.G. Crutwell. In FSR VI/6 (Nov/Dec. 1960).

 

* NOTE DE L'EDITEUR, FSR:

 

Mais la théorie "extra-terrestre" n'est pas la seule théorie qui est maintenant agitée, et peu de gens croient probablement à cela aujourd'hui. D'ailleurs, nos deux ecclésiastiques semblent avoir été convaincus pour quelque raison ou autre que les entités vues sur l'engin en Papouasie devaient être "amicales envers les hommes". Cependant personne n'a jamais produit la plus légère preuve pour soutenir ceci. Il est vrai qu'une des entités ait prétendument "fait signe". Mais qu'est-ce qu'un tel geste prouve? Par ailleurs, nous savons maintenant que "des lumières étranges" ont été souvent vues dans les cieux la nuit au-dessus de la Papouasie même avant 1914.

 

--------------------------------------------------------------------------------
© Flying Saucer Review Library of Congress copyright FSR Publications, Ltd. 1981.
Contributions appearing in this magazine do not necessarily reflect its policy and
are published without prejudice.
--------------------------------------------------------------------------------
Gordon Creighton (Editor FSR)

 

Voici un extrait des notes qu'il a prises dans son journal pour le 26 juin 1969 :

 

http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Boianai/index.html

 

Ciel Heure Données ovni
Quelques formations basses de nuages 18 h 45 Vu de la porte d'entrée une lumière blanche brillante depuis la direction face Nord-Ouest
Ciel dégagé au-dessus de Dagura et Menapé 18 h 50 Appelé Stephen et Eric Langford
18 h 52 Stephen arrive. Confirme non semblable à une étoile comme l'autre nuit. Arrive plus près, pas si brillant. Descend 500 pieds ? Orange ? Jaune profond ?
18 h 55 Envoie Eric chercher des gens. Un objet au sommet, bougeant - un homme ? Maintenant 3 hommes, bougeant, luisant, faisant quelque chose sur le pont [le sommet de l'ovni]. Partis.
19 h 00 Hommes 1 & 2 à nouveau
19 h 04 Partis à nouveau
Plafond nuageux couvre le ciel à environ 2000' [par comparaison avec une montagne] 19 h 10 Hommes : 1, 3, 4, 2 (apparus dans cet ordre). Mince projecteur bleu électrique. [Ils paraissaient illuminés de 2 manières : soit par la lumière réfléchie, comme des ouvriers que l'on voit tout en haut d'un immeuble, la nuit, dans l'éclat d'un chalumeau, soit par un curieux halo qui soulignait tous les contours de leur corps?] Hommes partis, projecteur toujours là.
19 h 12 Hommes 1 & 2 apparus [et montèrent sur une sorte de plate-forme au-dessus de l'énorme disque] - Lumière bleue.
19 h 20 Projecteur éteint, les hommes partent.
19 h 20 Ovni passe à travers nuage
Ciel clair ici, gros nuage au-dessus de Dogura 20 h 28 Vu ovni au-dessus de moi. Appelle gens de la station [mission]. Semble descendre, devient plus gros. Pas si gros, mais semble plus proche qu'avant.
20 h 29 2nd vu au-dessus de la mer - stationnaire par moments.
20 h 35 Un autre au-dessus du village de Wadobuna.
? Un autre à l'Est.
Nuages se formant à nouveau 20 h 50 Un gros stationnaire et plus grand - celui d'origine (?) D'autres allant et venant à travers les nuages. Alors qu'ils descendent à travers le nuage, la lumière se réfléchit comme un grand halo sur le nuage - pas plus de 2000', probablement moins. Tous les ovnis très nets - satellites ? Vaisseau "mère" toujours grand, net, stationnaire.
21 h 05 N° 2, 3, 4 partis
21 h 10 Vaisseau "mère" parti - diffusant lumière rouge. N° 1 parti (au-dessus de nous) dans les nuages.
21 h 20 "Mère" de retour.
21 h 30 "Mère" parti au-dessus de la mer vers Giwa - blanc, rouge, bleu, parti.
21 h 46 L'OVNI au-dessus de nous réapparaît, stationne.
22 h 00 Toujours là, stationnaire
22 h 10 Survolant, parti dernière un nuage.
22 h 30 Très haut, en vol dans morceau de ciel clair entre nuages.
22 h 50 Très couvert, aucun signe d'OVNI
22 h 04 Forte pluie.

  1 Q A. !!! Feuille de données d'observation d'OVNIs
18 h 45 - 23 h 04, 26/6/59 (Sgd.) William B. Gill

REFERENCES:

 

    * "The UFO Experience: A Scientific Inquiry", ouvrage du Dr. J. Allen Hynek.
    * "The Oz Files", Bill Chalker, Duffy & Snellgrove Sydney 1996 ISBN 1 875989 04 8. pages 91 - 98 et 232.
    * "Alien Dawn", ouvrage de Colin Wilson.
    * "The UFO Book", ouvrage de Jerome Clark.
    * "Saucer Concentration Over Papua", par le révérend Norman E.G. Crutwell, dans Flying Saucer Revue V/5 (Septembre - Octobre, 1959).
    * "Late News: Saucers over Papua" par le Père William .B. Gill. Aussi dans FSR Vol.5 (couverture de dos).
    * "Saucer Men Seen in Flight" par le révérend Norman E.G. Crutwell. In FSR V/6 (Novembre - Décembre, 1959) With sketch of craft.
    * "What Happened in Papua?" par le révérend Norman E.G. Crutwell. In FSR VI/6 (Novembre - Décembre, 1960).
    * "Flying Saucers Over Papua, A Report on Papuan Unidentified Flying Objects," par Cruttwell, N.E.G., 1960, 45 pp., imprimé pour distribution limité; extraits reproduits dans plusieurs APRO Bulletin.

 

http://www.ufologie.net/htm/papua59reportf.htm#report

http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Boianai/index.html


_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

(1959) L'observation de Boianai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Base de données: les cas d'observations d'ovni classés par type :: Les affaires importantes dans l'histoire de l'ufologie :: I/ Cas "classiques" de l'ufologie-