Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
doréa
Participation sympathique
Participation sympathique




Féminin Age : 33
Nombre de messages : 11
Inscription : 26/06/2008
Localisation : france
Emploi : étudiante
Passions : danse
Règlement : Règlement

MessageSujet: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Jeu 26 Juin 2008, 20:32

BONJOUR À TOUS!

La réponse à cette qustion m'intrigue beaucoup.

Peut-être arrivez vous à concevoir l'énergie.

De plus on dit que la lumière a un comportement ondulatoire mais aussi corpusculaire.
Les corpuscules qui la compose sont les photons . Ils sont connu pour être théoriquement de masse nulle. C'est en tout cas se que prédisent les calculs. Comment arriver à imagine un corpuscule sans masse. Ceci vient à l'encontre de notre système de pensées.

quel est alors maintenant d'après vous la nature d'une onde? Est-ce en rapport avec la notion d'énergie?


Vous trouverez certainement ces questions simples pour beaucoup. Cependant n'ésitez pas à répondre donnez votre avis. Que vous y ayez déjà réfléchi ou pas n'ésitez pas à exprimer vos pensées.

Merci d'avance,

doréa g,xcgh;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Jeu 26 Juin 2008, 23:29

L'énergie c'est l'avenir tout simplement! C'est se qui nous fait avancer! C'est se qui fait avancer l'univers.
Revenir en haut Aller en bas
Daniel J
Participation excellente
Participation excellente
avatar



Masculin Age : 27
Nombre de messages : 322
Inscription : 28/02/2008
Localisation : Charente
Emploi : Développeur informatique
Passions : Astronomie, astrophysique, geologie, informatique, Astrophotographie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Ven 27 Juin 2008, 01:33

Selon moi, l'énergie, au sens physique du terme est la résultante d'une action ou force particulière, par exemple pour un corps en mouvement, celui ci développe une énergie dite cinétique, l'énergie solaire qui est causée par la lumière de notre étoile, l'énergie du vent provoquée par ce dernier sur des éoliennes par exemple... bref selon moi l'énergie c'est ça.

Je ne préfère pas expliquer la nature d'une onde de peur de me tromper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kysma
Très bonne participation
Très bonne participation
avatar



Masculin Age : 36
Nombre de messages : 173
Inscription : 14/05/2008
Localisation : nord
Emploi : eduk
Passions : histoire, philo, geopolitik
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Ven 27 Juin 2008, 09:04

je crois que les ondes est l'energie sont intimement liées, j'ai lu un truc qui expliquait que dans l'univers se sont les ondes qui se transformaient en matière, mais la faudrait qu'Alain02 (je ne fais pas de fixation sur Alain02 il est juste balaise Razz ) ou un scientifique confirmé vienne faire un tour ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Ven 27 Juin 2008, 19:24

"Concevoir l'énergie"... En trois mots que de difficultés d'énonciation!!!

Concevoir d'abord. Mot de la famille de "voir", apparenté à "imaginer" lui-même apparenté à "image". Concevoir fait clairement référence à notre sens principal d'appréhension , c'est-à-dire la vue. Quoique le mot "appréhension" dans ce s'enfla dérive de "préhension", "prise" c'est-à-dire à l'usage de la main, notre autre outil de "connaissance" du monde, notamment des forces et en particulier de la masse inerte et du poids. Les mots trahissent que nous pensons le monde à travers d'abord les sensations provenant de notre vue et de nos mains.

Or "nos sens nous trompent". Les personnes, non aveugles de naissance et non daltoniennes, vivent une expérience intransmissible par les mots quand elles disent par exemple:"Je vois du rouge". C'est une sensation. Mais au départ, ce qui est parvenu à nos yeux c'est un rayonnement électromagnétique. Ce rayonnement électromagnétique, ou faisceau lumineux, a provoqué la délocalisation d'électrons dans des molécules organiques extrêmement complexes réparties dans des cellules très spéciales au fond de l'œil constituant une couche mince, la rétine. Ces cellules ne détectent en réalité qu'une infime partie des rayonnements existant dans l'univers. Nous sommes ainsi "aveugles" à la majorité des rayonnements. Quand un certain nombre de molécules ont vu ainsi leur état modifié la cellule qui les contient envoie une impulsion sur la fibre nerveuse à laquelle elle est rattachée. Nous pouvons dire que la conduction nerveuse qui part de la rétine pour aboutir au cerveau, véhicule un "code" qui reste certes en relation systématique avec le rayonnement électromagnétique qui est entré dans l'œil (le rayonnement ayant la longueur d'onde excitant les cellules sensibles au rouge, provoquera le même message nerveux) mais il est foncièrement d'une autre nature que de lui. De même la sensation de couleur qui "apparaîtra" dans la conscience si elle correspond au message nerveux est foncièrement d'une autre nature que lui.
On "voit" donc (terme à double sens révélateur!) que lorsque nous croyons que le monde "est" comme nous avons l'impression de le percevoir "en direct", sans intermédiaire, nous nous trompons complètement!

Cette erreur se continue "à l'intérieur" même de notre "intimité intellectuelle", si je puis dire: nous avons l'impression d'une "unité" parfaite de notre esprit. Cependant l'activité de notre "esprit" se distribue entre environ cent milliards de neurones , ces cellules nerveuses qui constituent un cerveau humain.
Plus exactement il semble que le fonctionnement du cerveau qui aboutit à la sensation de conscience unique et "transparente" à elle-même, soit dû au changement d'état des liaisons (appelées synapses) entre les neurones. Or aux dernières nouvelles, des neurones (mais pas tous?) peuvent avoir plusieurs dizaines de milliers de liaisons avec autant d'autres neurones!!! Le réseau neuronal est incroyablement complexe. Le plus étonnant est qu'il fonctionne, du moins la plupart du temps!

Pour réaliser sa fonction de penser, "comprendre", mais aussi pour agir sur le monde à travers la motricité du corps, ce réseau complexe a besoin d'un strict ordonnancement. Les fondements de celui-ci sont fournis au moment de l'ontogenèse, c'est-à-dire de l'apparition, puis de la croissance, de l'encéphale dans le corps minuscule de l'embryon. L'élaboration de la structure la plus complexe que nous connaissions, à savoir le cerveau humain, déjà muni à la naissance d'automatismes, d'instincts et de potentialités d'apprentissage extraordinaires dont celle de langages à code arbitraire, est, chose inouïe, sous la dépendance d'un microscopique noyau de chromosomes! Lesquels ne peuvent que "commander" la production de protéines.
Et c'est une partie d'entre elles seulement qui va déterminer le "destin" d'une cellule, polyvalente à l'origine, pour la métamorphoser en neurone et ensuite "piloter" la formation des liens de communication avec les autres neurones. Attention, pas n'importe comment! Là doit apparaître l'aire visuelle, là l'aire motrice, ailleurs une zone qui sera affectée au langage etc.
Si on imagine que cette merveille n'est que le fruit d'une évolution aléatoire de millions de générations, on ne peut qu'être sidéré.

Bien entendu, les chromosomes de l'ovule et du spermatozoïde des parents, en sus du "plan" pour "construire" et faire fonctionner chimiquement un être humain, (fonctionner chimiquement est ici synonyme de "vivre"), ces chromosomes minuscules ne peuvent "garnir" à l'avance les neurones et leurs synapses avec des informations complexes sur le monde qui nous entoure. (Encore que, dans la cervelle des oiseaux, est inscrite à l'origine non seulement l'utilité de construire un nid mais aussi des savoir-faire sur sa forme optimale et le regard à poser sur l'environnement pour choisir les matériaux appropriés. Et que l'araignée n'a pas seulement l'instinct de et la technique pour construire une toile, quelque chose lui "dit" quel emplacement optimal il faut choisir, etc.)

Même s'il y a une zone (ou plusieurs associées) réservée au langage et sans doute aussi une autre zone ou une association d'autres zones permettant spontanément la capacité de dénombrer et de calculer mentalement, il faut apprendre à parler, à lire et à calculer à partir de rien, au prix d'un long et dur effort. Simultanément,nous "apprenons à penser" aussi. Et ne pouvons pour ce faire que partir de données sensorielles (et de mots appris pour les décrire). En conclusion nous n'avons que nos perceptions et sensations pour construire et alimenter nos imaginations (imaginations est pris ici dans son sens large) et fabriquer nos rêves.

La tentation est alors grande de faire de ces expériences, basées sur nos perceptions et dépendant de l'histoire de chacun, des références absolues pour concevoir l'essence du réel. Mais bien sûr c'est toujours une illusion là encore.
Par exemple, nous avons l'expérience que tout ce qui est "matériel" est pesant parce que nous vivons à la surface d'une planète et dans son champ de gravité. Il faut faire un gros effort de pensée pour combattre cette fausse évidence et admettre que dans l'espace lointain ou si c'est satellisé autour de la planète, rien ne "pèse" et qu'il n'y a dans ce cas ni "haut" ni "bas".
A certaines époques, du fait de leur vécu contraire, les gens auraient furieusement refusé ces notions déconcertantes tout autant que la rotondité de la Terre et son mouvement permanent et insensible, sur elle-même et autour du soleil!

En fait, pour faire avancer la théorie scientifique jusqu'à ce qu'elle est actuellement, il a toujours fallu penser contre "l'évidence" issue de notre "vécu". Et surtout, à mesure que les mathématiques permettent de progresser dans l'intelligibilité du monde en découvrant des "lois" qui réduisent d'autant l'information à stocker pour le connaître (Mais n'est-ce pas une autre forme d'illusion plus subtile? Car les mathématiques sont capables de contenir plus de choses que l'univers réel!), on doit prendre conscience de la difficulté inchangée de "comprendre" sa réalité, son essence. Savoir que E = mc² fait-il progresser notre intime compréhension du monde? En soi non.
Bref, plus on en sait sur le monde, plus il paraît, au sens propre, inimaginable! (Les philosophes, peut-être plus sages, ont, eux, renoncé depuis longtemps à "comprendre" ce qui ressort plutôt de leur domaine, à savoir le soi, l'ego)

Par exemple l'énergie (Mais non je n'ai pas oublié d'en parler! Simplement le préambule précédent me paraissait nécessaire pour ce qui va suivre!) peut-être "appréhendée de différentes manières. On peut à notre niveau de perception, qualifié de "macroscopique", considérer que l'énergie c'est ce qui fait que la réalité change.
Naturellement pour que cela ait lieu, il faut que notre univers comprenne cette autre étrange composante de la réalité qu'est le temps.
En effet, si, par exemple, l'énergie sert à déplacer un mobile (c'est alors l'énergie cinétique) le mouvement ainsi créé peut servir éventuellement à "mesurer" le temps (balancier des pendules). Plus généralement, l'énergie aura pour effet de créer de l'irréversible: si l'on utilise l'énergie calorifique pour cuire un œuf, jamais le blanc ne redeviendra liquide et transparent.
On distingue de nombreuses énergies "actives" (cinétique, calorifique, musculaire, nucléaire, chimique, électrique, de rayonnement etc.) mais aussi des énergies potentielles qui peuvent rester inactives jusqu'au moment où elles sont "libérées". C'est le cas de l'énergie chimique potentielle (piles et batteries chargées, explosifs, carburant avant son inflammation etc.) et de l'énergie cinétique potentielle qu'on trouve dans un ressort tendu, dans l'eau d'un barrage, dans le pot de fleur à la fenêtre du quatrième étage etc. Les énergies peuvent être transformées de l'une en l'autre: l'énergie libérée de l'eau du barrage, d'abord cinétique, sera transformée en énergie électrique par un alternateur entraîné par la turbine. Cette énergie électrique sera transformée en énergie chimique si elle sert à électrolyser un produit (par exemple l'alumine transformée en aluminium) ou de nouveau en énergie cinétique si elle fait tourner un moteur électrique ou en énergie calorifique si elle est dissipée dans un radiateur.
Les lois de la thermodynamique prévoient que toutes les énergies finissent par se dégrader en chaleur, augmentant ainsi l'entropie de l'univers.

Au niveau microscopique ou plutôt "nanoscopique" (un nanomètre est un milliardième de mètre), au niveau des atomes donc, on distinguera un nombre moindre d'énergies car certaines seront rattachées à la même origine: l'énergie musculaire, l'énergie chimique, le ressort tendu et son énergie cinétique potentielle proviennent de modification dans les liaisons entre atomes dans lesquelles les électrons jouent le premier rôle. L'énergie électrique est un flux d'électrons périphériques allant d'un atome à l'autre, etc.
Quand l'énergie est concentrée sous la forme d'un rayonnement énergétique de la plus faible longueur d'onde, c'est-àdire de la plus grande énergie, le rayonnement gamma, elle peut se transformer en particule de matière suivant la fameuse relation déjà citée E = mc² ou E est l'énergie, m la masse et c la vitesse de la lumière dans le vide (la plus grande vitesse possible selon la théorie (incomplète) de la relativité d'Albert Einstein). Inversement dans le cas d'une déstabilisation du noyau d'un atome (certain sont moins stables que d'autres) une partie de la matière est perdue définitivement sur la balance: elle s'est transformée en rayonnement gamma, lequel peut ensuite se transformer en rayons X et même en lumière.
Dans les centrales électronucléaires, tous ces rayonnements sont confinés jusqu'à ce qu'ils se dégradent en chaleur.
Pourquoi ces phénomènes ont-ils lieu, pourquoi la matière ne se décompose-t-elle pas spontanément en énergie? On n'en sait rien "en réalité"! Si l'on pose ces questions à un théoricien, il répondra en évoquant des mécanismes de la physique quantique sans nourrir votre intuition.
Parce que le comportement de l'univers au niveau nanoscopique n'a pas d'équivalent à un dimension observable réellement, nous ne pourrons jamais prédire spontanément et rapidement le résultat d'une expérience nouvelle. Il faudra des calculs complexes, "inhumains" en quelque sorte.

On peut répondre en revanche à la question de savoir pourquoi la lumière a un comportement à la fois d'onde et/ou de corpuscule: parce qu'elle n'est ni l'une ni l'autre!
La lumière n'est pas corpusculaire car elle est capable d'interférences: de même que les vaguelettes à la surface d'un étang peuvent s'additionner si leurs bosses ou leurs creux coïncident ou s'annuler si un creux correspond a une bosse, la lumière, dans les systèmes expérimentaux appropriés, peut se renforcer ou se détruire elle-même et créer sur un écran des zones très lumineuses ou obscures.
La lumière est corpusculaire car la quantité d'énergie qu'elle transporte varie en "sauts", comme les marches d'escalier représentent des "sauts" de hauteur, et non pas en continu, comme un plan incliné. Cela impose que la lumière est constitué de "grains" d'énergie qu'on a baptisés "photons".
Cette opposition, apparemment absolue, entre deux conceptions qui ne s'imposent chacune que selon l'expérience menée est typique de la physique de l'infiniment petit
On dira que la lumière est une onde (dans deux "champs" électrique et magnétique) qui ne se propage que par quanta ou bien qu'elle est constituée de photons sachant qu'un seul photon peut interférer avec lui-même!
A moins que le dit photon réel n'interfère pas avec lui-même mais avec des photons "virtuels" qui apparaissent et disparaissent si vite qu'à notre niveau, un milliard de fois plus grand, nous ne les observons jamais.
Un chose est sûre au niveau quantique, l'énergie, la matière mais aussi l'espace et le temps sont très différents de ce qu'ils apparaissant à notre échelle.
Y a-t-il "quelque chose derrière"? Pour moi (et pour d'autres) ce pourrait bien être de "l'information". Des "données" fondamentalement irréductibles à caractère "mathématique". Ce qui expliquerait l'efficacité des équations.


A ce niveau de réflexion, ce qui étonne avec la masse, c'est qu'elle existe! Imaginons en effet que la réalité soit un écran de télévision ou d'ordinateur. Comment imaginer que l'information que constitue un pixel qui se déplace sur l'écran ait une masse?
En fait la masse est un défi théorique que Richard Feynman, immense physicien, avait déjà repéré dans les années soixante! Le LHC, ce gigantesque et très coûteux appareil d'expérimentation de la physique fondamentale qui va être mis en service cet automne, a pour raison d'être, en particulier, la mise en évidence du boson de Higgs, une particule qui serait responsable de toute manifestation de masse. Si elle existe, il ne faudra pas attendre des physiciens autre chose que "la masse est due au boson de Higgs". Ce qui n'expliquera rien...
Si elle n'existe pas, il faudra trouver autre chose. peut-être que la matière "pesante" "interfère" différemment que les photons avec la matière virtuelle du vide quantique...

Voilà, il est temps que je m'arrête! Pour de plus amples informations, n'oublions pas que l'on peut consulter gratuitement sur Internet Wikipédia et le site Futura Sciences. Et qu'il existe une multitude de livres et magazines scientifiques qui en traitent à tous niveaux.
Revenir en haut Aller en bas
doréa
Participation sympathique
Participation sympathique




Féminin Age : 33
Nombre de messages : 11
Inscription : 26/06/2008
Localisation : france
Emploi : étudiante
Passions : danse
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Ven 27 Juin 2008, 23:31

bonjour!


merci pour tout ces renseignements! fbzae


Joli résumé alain.
J'ai conscience de la signification de "concevoir" pour le cerveau humain en tout cas en partie car je suis étudiante en neurosciences cognitive et comportementale.
Je voulais juste faire cours pour présenter le sujet mais peut-être qu'en voulant faire cours j'ai fait compliqué.
Merci encore pour ton aide.


doréa Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albundy11
Culture Scientifique
Culture Scientifique
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 82
Inscription : 25/04/2008
Localisation : narbonne
Emploi : Ing. R&D
Passions : lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Mer 13 Aoû 2008, 11:20

L'énergie c'est ce qui fait qu'un espace n'est pas vide ...
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Jeu 11 Sep 2008, 16:06

J'irai même jusqu'à dire, Albundy11, que sans énergie et "l'information" qu'elle représente, il n'y aurait pas d'espace du tout.
L'espace est un "référentiel" de l'énergie. La particule se trouve "ici" ou plutôt, compte-tenu de l'indétermination quantique, "par ici" et non ailleurs, du moins la probabilité qu'elle se trouve ailleurs diminue très brutalment.
De fait, il n'y a pas de vide absolu. il y a toujours une énergie quantique du vide, plein de particules virtuelles. Sans énergie, il n'y aurait pas non plus de temps puisque l'espace et le temps sont liés, la déformation relativiste de l'un entraîne la déformation relativiste de l'autre.
Ni de matière puisque celle-ci est liée à l'énergie par la célébrissime formule d'Einstein, E = mc².
Revenir en haut Aller en bas
Tom.J54000
Bonne participation
Bonne participation
avatar



Masculin Age : 34
Nombre de messages : 96
Inscription : 09/07/2008
Localisation : Troyes
Emploi : Technicien Télécom
Passions : ciné,informatique,technologie et bien sûr ufologie
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Ven 12 Sep 2008, 14:34

Citation :
La particule se trouve "ici" ou plutôt,
compte-tenu de l'indétermination quantique, "par ici" et non ailleurs,
du moins la probabilité qu'elle se trouve ailleurs diminue très
brutalment.

Par cette phrase, je comprends en quelque sorte que si une particule se trouve à un endroit donné, c'est parce qu'elle ne peut absolument pas se trouver ailleurs. Autrement dit, il n'y aurait pas de hasard ? Le fait qu'elle soit ici et non ailleurs (et ne pouvant se trouver ailleurs) n'est pas un hasard ?
Peut-être que je ne comprends pas bien le sens premier de cette phrase tout simplement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Ven 12 Sep 2008, 16:05

Je me suis mal exprimé. Je voulais dire que pour caractériser une particule à la différence de toutes les autres, il suffit bien souvent de la nommer (car il est impossible de découvrir la moindre différence de nature entre par exemple deux protons, deux neutrons, deux électrons etc. qui sont absolument semblables dans tout l'univers observable) ET de donner son emplacement ainsi que sa vitesse (comprenant sa célérité et la direction qu'elle prend) éventuellement son spin, son état d'excitation. L'espace-temps est donc nécessaire pour donner des INFORMATIONS qui permettent de différencier deux particules du même type (fermions) si elles ont le même spin (quantique).
Cependant le principe d'incertitude d'Heisenberg, jamais mis en défaut, interdit qu'un observateur extérieur connaisse en "l'éclairant", SIMULTANÉMENT la localisation précise d'une particule ET sa vitesse. C'est pourquoi j'ai dit "par ici" et non "ici". Tout se passe comme s'il y avait un "flou" obligatoire. Personne à ma connaissance n'a encore pu justifier cette nécessaire "imprécision". Celui ou celle qui réussira le premier cet exploit intellectuel, fera faire un formidable bon en avant à la théorie. Les éventuelles applications techniques qui s'ensuivraient pourraient avoir un caractère révolutionnaire pour le destin de l'humanité...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Ven 12 Sep 2008, 16:14

PS Naturellement, si une particule se trouve "à l'intérieur" d'une zone à bord flou, c'est à la suite d'un mécanisme causal!
Depuis son apparition dans l'espace-temps, soit peu après le Big bang, soit plus tard, à la suite d'une concentration locale d'énergie, une particule a subi passivement des forces et des "chocs" qui l'ont amenée là où elle est, même si ce "là" est imprécis. Le hasard, l'indétermination ne jouent qu'à très faible distance.
Statistiquement et à grande distance, l'univers est causal, pas aléatoire!
Revenir en haut Aller en bas
thefly
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 50
Nombre de messages : 573
Inscription : 04/04/2008
Localisation : normandie
Emploi : géomètre
Passions : tout et rien
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Ven 12 Sep 2008, 17:29

Alain02 a écrit:

Cependant le principe d'incertitude d'Heisenberg, jamais mis en défaut, interdit qu'un observateur extérieur connaisse en "l'éclairant", SIMULTANÉMENT la localisation précise d'une particule ET sa vitesse. C'est pourquoi j'ai dit "par ici" et non "ici". Tout se passe comme s'il y avait un "flou" obligatoire. Personne à ma connaissance n'a encore pu justifier cette nécessaire "imprécision". Celui ou celle qui réussira le premier cet exploit intellectuel, fera faire un formidable bon en avant à la théorie. Les éventuelles applications techniques qui s'ensuivraient pourraient avoir un caractère révolutionnaire pour le destin de l'humanité...
Il faudrait plutot parler "d'inégalités" plutot que "d'incertitude" si l'on ne peut pas connaitre la position et la vitesse c'est parce que les objets quantiques n'ont pas une valeur precise, mais tout un spectre de valeurs pour la position et la vitesse, elles sont incompatibles entre elles. on peut mesurer aussi precisement qu'on veut la position et la vitesse mais pas les 2 à la fois.
je sais c'est un detail mais le mot "incertitude" me fait penser que nous avons atteint la limite de notre connaissance
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?   Ven 12 Sep 2008, 19:31

"principe d'incertitude" est une expression consacrée par la littérature scientifique.
La somme de la probabilité relative à la vitesse et de la probabilité relative à la position est égale à 1. On pourrait aussi parler de probabilités à somme 1...
Revenir en haut Aller en bas
 

qu'est-ce que l'ENERGIE pour vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et pour vous, qui suis-je ?
» "Pour vous qui suis-je ? "
» L'HUMANISME c'est quoi pour vous?
» Et pour vous qui suis-je ?
» Quel est pour vous le meilleur joueur qu'a connu le foot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Le phénomène Ovni (actualité et débat) :: Débat Ovni général :: Vos questions et sondages-