Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous, en faisant aujourd'hui la première plateforme francophone par sa fréquentation.

Partagez | .
 

 Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !   Mar 08 Jan 2008, 18:19

Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !

L’ex directeur du SEPRA règle ses comptes dans un entretien "stupéfiant" accordé au Journal de l’Ufologie

jeudi 5 août 2004, par Grégory Gutierez

Longuement attendu, l’entretien annoncé par le site Le Journal de l’Ufologie est enfin en ligne. Un entretien annonçé comme "stupéfiant"... D’une certaine manière, ce n’est pas faux !


Le site "Le Journal de l’Ufologie" a publié ce jour un long entretien avec Jean-Jacques Vélasco [1]. On attendait depuis longtemps de pouvoir lire l’opinion du l’ancien directeur du SEPRA, dont l’annonce de la fermeture en juin dernier dans le magazine Ciel et Espace avait motivé la création de notre site et le lancement de la pétition pour la mise à disposition de ses archives.

L’introduction à l’entretien donne le ton : "Oui, il était urgent de révéler le « vrai » du « faux », de faire un peu de ménage... et parfois (souvent) de dénoncer des attitudes dérangeantes, que Jean-Jacques VELASCO qualifie « d’invraisemblables », venant de quelques personnes visiblement mal intentionnées.". Ca sent les procès d’intention à plein nez... et effectivement, "JJV" ne modère pas ses critiques : tous coupables, tous méchants, tous incompétents, pourrait être sa devise, à en croire les propos qu’il tient.

Il explique notamment, à propos de la "bourde", pourrait-on dire, de la photographie de Paris Match, que ce n’est pas sa compétence personnelle qui est en cause dans cette erreur d’analyse, mais... le service d’analyse photographique du CNES lui-même !

Résumons rapidement cette petite histoire : en novembre 1990, Paris-Match publiait des clichés énigmatiques montrant des lumières bien rectilignes dans le ciel nocturne de Gennevilliers. Nous sommes alors en pleine Vague Belge, et ces jours derniers de nombreuses personnes à l’est de la France ont déclaré avoir aperçu des lumières étranges dans le ciel. Jean-Jacques Vélasco, interrogé par le magazine en sa qualité de directeur du SEPRA, affirme que les clichés montrent en réalité la rentrée atmosphérique d’un étage de fusée, "les couleurs correspondent aux différences de densité des métaux et à leur température de fusion. La couleur rouge : 1500 degrés ; la blanche : 3000. Les clignotements viennent du fait que l’épave de l’espace tournait sur elle-même.", dit-il alors aux journalistes.

En fait, les clichés ne ressemblent guère à une rentrée atmosphérique, et la plupart des astronomes et photographes amateurs purent les identifier rapidement : il s’agissait en fait des feux d’un avion au décollage, pris en exposition longue. Pendant longtemps, le directeur du SEPRA a maintenu son interprétation, mais il explique aujourd’hui dans l’entretien accordé au JdU que "ce sont des clichés photographiques qui sont examinés par, bon en général, notre expert c’est la société Fleximage, donc moi je ne fais que traduire le résultat de ses expertises ou de ses calculs. Donc ce n’est pas la compétence de Jean-Jacques VELASCO qui est en cause, c’est celle du CNES !". La hierarchie de Vélasco appréciera certainement... de même que François Louange, le responsable de la société Fleximage, notamment auteur du rapport interne du CNES qui conseillait de poursuivre l’étude des PAN au sein de l’organisme.

A propos des archives du SEPRA, Vélasco confirme ce que Benedetti et Poher avaient déjà affirmé ici même : leur mise à disposition auprès du public demande un lourd travail de banalisation des données, et se heurte notamment au contenu parfois très sensible de certains cas (impliquant par exemple des mesures radar de source militaire). Vélasco en profite pour donner une précision à propos de ses prises de position publiques : "En ce qui me concerne, je ne fais qu’appliquer les directives du CNES en la matière. Et quand on a vu apparaître dans la presse des articles concernant les activités ou des enquêtes, etc. c’était avec l’autorisation du CNES, parce que les journalistes demandaient à ce qu’on leur donne une information sur ces enquêtes. J’ai alors transmis l’information que le CNES m’avait demandé de transmettre.". Hum... nous nous sommes pourtant laissé dire que le fameux livre de Vélasco avait paru sans que sa hierarchie ne soit jamais tenue au courant. Mais plus loin dans l’entretien, JJV justifie cela très bien : au CNES, il est chargé de l’étude des PAN (phénomènes aériens non identifiés), et non des OVNI (objets volants non identifiés). Les deux choses seraient si différentes qu’en fin de compte, son activité au CNES n’aurait rien à voir avec son intérêt pour les ovnis... On appréciera cette logique toute particulière !

Pour le reste, l’entretien consiste essentiellement en quelques règlements de compte entre Vélasco et ses critiques, notamment Robert Alessandri, cet ufologue condamné à payer une forte somme d’argent à Vélasco pour l’avoir traité de "fumiste" dans une petite revue associative sur les ovnis, dans un article où il démontrait certaines erreurs de calcul de Vélasco à propos d’une rentrée atmophérique [2]. Curieusement, Vélasco va jusqu’à considérer Alessandri comme une sorte d’agent téléguidé par les méchants Zététiciens dans le but de détruire sa réputation... Il assimile d’ailleurs l’ufologue marseillais à la mouvance zététicienne (gageons qu’Alessandri sera ravi de l’apprendre !).

Le Pr. Henri Broch, chantre de la zététique à la française, a aussi droit à sa leçon de morale, lui qui réclame depuis plusieurs mois l’accès aux archives du SEPRA, à la suite de l’invitation faite publiquement par Vélasco lors d’un café des sciences estival il y a quelques années (voir cette page du site du Labo de Zététique de l’université de Nice).

Un véritable déluge de critiques s’abat sur l’astrophysicien Jean-Pierre Petit, mais pour être honnête, il faut reconnaître que ce dernier n’a pas non plus été avare en critiques agressives envers le directeur du SEPRA. Echange de bons procédés...

Enfin, le sociologue Pierre Lagrange fait l’objet d’un portrait fort peu amène dans lequel Vélasco le qualifie de "porte parole, très médiatique, du courant psychosociologique". Vélasco, ainsi, ne déroge pas à la règle du "prêt-à-penser" de l’école "conspirationniste" de l’ufologie. Les principaux représentants de cette mouvance entretiennent effectivement, depuis des années, une confusion bien pratique qui consiste à assimiler Lagrange au courant "psychosociologique" de Michel Monnerie, un ufologue des années 70 qui avait fini par considérer que tous les témoignages pouvaient s’expliquer par des méprises avec des phénomènes naturels. Pourtant, les réflexions de Pierre Lagrange, le "sociologue des parasciences" comme il est régulièrement présenté, sont particulièrement critiques envers, justement, cette approche "psychosociologique" du phénomène ovni [3] Vélasco semble ignorer cela, ou plutôt préfère-t-il ne pas prendre en compte les articles de Lagrange qui ne collent pas avec l’étiquette qu’il entend lui coller.

On notera enfin que, si l’entretien du JdU abonde en indications de sites web pour compléter l’information donnée au lecteur, le site ovniland.com n’est justement pas signalé (ni son nom ni son adresse) alors qu’il fait pourtant l’objet de la toute première question posée à Vélasco : "Depuis la fausse annonce du magazine « Ciel et Espace » concernant la fermeture du SEPRA, certaines personnes ont jugé « bon » de créer une pétition sur le Web pour rendre accessibles au public les archives du GEPAN/SEPRA... Que pensez-vous de cette initiative ?"

Ca ce confirme, au JdU, on n’apprécie vraiment pas du tout la démarche d’ovniland.com :) Précisons qu’en juin dernier, sur une liste de discussion ufologique, j’ai été personnellement pris à parti par Jean-Jacques Yvars, le gestionnaire du JdU, lequel avait notamment affirmé que la liste Aleph, dont je suis gestionnaire, était "un piège à c..." et que j’étais moi-même un désinformateur et un très médiocre journaliste. Cela, visiblement, parce que j’avais l’outrecuidance de considérer le SEPRA comme vraiment fermé (comme me l’avait dit Arnaud Benedetti lors de l’entretien paru sur ovniland quelques jours plus tôt) et que j’osais me poser des questions sur la responsabilité de l’ex directeur du SEPRA dans cette situation. Des propos qui, semble-t-il, s’avéraient bien trop blasphématoires pour être supportés.

On remarque enfin cette expression de "fausse annonce concernant la fermeture du SEPRA"... Ah bon, le SEPRA existe toujours ? Quel scoop ! Il faut tout de suite en avertir les dirigeants du CNES, ils n’ont vraiment pas l’air au courant ! On se demande d’ailleurs pourquoi l’entretien, pourtant très long, n’aborde pas la question de la fermeture du SEPRA, ni ne confirme son improbable survivance...

Bref, en ce qui concerne les sujets qui intéressent les lecteurs de notre site, c’est-à-dire l’accès aux archives du SEPRA et, de manière plus générale, la recherche scientifique sur le phénomène ovni, le long entretien de "JJV" n’apprendra malheureusement rien de nouveau.

Mais cet entretien s’avère toutefois fort intéressant, afin de mieux comprendre la personnalité de celui que certains appellent parfois "le Monsieur OVNI" français, ainsi que pour comprendre un peu mieux les raisons de la disparition du SEPRA...

Une ultime question reste en suspens : après cet entretien, où JJV n’hésite pas à mettre en cause sa hierarchie tout en affirmant à plusieurs reprises qu’il a toujours travaillé "en confiance" avec ses supérieurs, que va-t-il désormais se passer au sein du CNES ? Excédés, ses dirigeants vont-ils tout simplement décider d’abandonner purement et simplement l’étude des "PAN" ? Sur Ovniland, nous espérons bien que non, et que le moment est venu d’oublier les erreurs du passé et de relancer une recherche vraiment efficace... et digne.

Notes
[1] Voir "Entretien exclusif avec Jean-Jacques Vélasco" sur le site du JdU

[2] Voir le site de Robert Alessandri, Univers Ovni pour plus de détails.

[3] Voir notamment l’article de Pierre Lagrange sur ce site, Comment tordre le coup aux idées reçues sur les soucoupes volantes, ainsi que son article "Pour une sociologie irréductionniste des ovnis" paru dans le numéro de juillet 2000 de la revue belge INFORESPACE.

http://www.cielinsolite.fr/spip.php?article21

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
 

Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !
» Jean Jacques Velasco: J'ai parlé des ovnis avec Lionel Jospin et Mitterrand
» Les confessions de Jean-Jacques ROUSSEAU.
» Jean-Jacques Rousseau (1754), Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes
» Le contrat social de Jean-Jacques Rousseau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: ovni - définition informations et histoire :: Les études et avis scientifiques-