Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil
Depuis 10 ans, le forum n'a cessé de grandir grâce à vous... Merci !!

Partagez | .
 

 (562) "PRODIGIORUM LIBER" de Julius Obsequens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 42
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: (562) "PRODIGIORUM LIBER" de Julius Obsequens   Mer 24 Fév 2010, 00:09

5
LE LIVRE DES PRODIGES. (PRODIGIORUM LIBER)


[img]http://www.arbredor.com/extraits/1mages/prodiges2.gif[img]
Julius Obsequens
LE LIVRE DES PRODIGES. (PRODIGIORUM LIBER)
Traduction Nisard — Édition bilingue

COLLECTION L'INEXPLIQUÉ
Texte intégral imprimable

Ce livre est célèbre pour contenir des récits de phénomènes étranges survenus de 249 à 12 avant J.C. dont certains, aériens, sont aujourd’hui catalogués dans la catégorie des OVNI. Entre autres cas, Julius Obsequens signale des torches ardentes qui volent dans les airs (167 a.c., 137 a.c., 106 a.c., 100 a.c., 92 a.c.), « un corps sphérique, semblable à un bouclier, (qui) fut aperçu se dirigeant de l’occident vers l’orient (100 a.c.) ; « des armes et des javelots qui s’élèvent de terre avec un grand bruit, pour se diriger vers le ciel (43 a.c.) », ou encore « des armes (arma cælestia) qui, nuit et jour, s’entrechoquaient dans le ciel du côté de l’orient et du côté de l’occident ; celles de l’occident furent vaincues (104 a.c.)… » Les prodiges, ou ce que l’on appelait de ce nom, avaient souvent l’importance des plus grands faits, et on les consignait à part dans les Annales de Rome parmi les actes du sénat. Le livre des prodiges, fort estimé des savants, est généralement écrit dans un style simple et pur, que l’on a jugé digne du siècle d’Auguste. La narration est vive, rapide, dégagée de développements et de réflexions. Au récit des prodiges, l’auteur mêle souvent, mais d’une manière toujours concise, des faits historiques, dont plusieurs seraient ignorés sans lui.
On ne sait rien de la vie de Julius Obsequens. L’époque même en est si incertaine, que quelques auteurs le croient du commencement du premier siècle, tandis que d’autres le font vivre au quatrième. Certaines incertitudes de datation de l’édition Nisard ont été corrigées dans cette édition.

Extrait:




http://www.arbredor.com/titres/prodiges.html

Julius Obsequens

Julius Obsequens était un écrivain romain païen. Ses dates de naissance et de décès sont inconnues mais il aurait probablement vécu vers le milieu du IVe siècle ap. J.-C.

Biographie

On ne sait pratiquement rien sur la vie de Julius Obsequens. Son nom le place dans la famille Julia, et le fait conséquemment Romain. On ignore d'où lui venait le surnom d'Obsequens (« conciliant »). Son seul écrit connu est son Prodigiorum Liber (Livre des Prodiges), recueil de faits miraculeux. La partie de l'ouvrage d'Obsequens qui comprenait les premiers siècles de Rome ne nous est pas parvenue. Ce qui nous reste s'étend de l'an 562 à l'an 741 de Rome. Les recherches de l'Alsacien Conrad Lycosthenes ont permis de restaurer ces écrits disparus à partir d'extraits notamment de Tite-Live.

Le Prodigiorum Liber

Le Prodigiorum Liber est consacré aux augures et événements étranges survenus à Rome entre l'an -249 et -12 avant J.-C.. Il a été imprimé pour la première fois en 1508 par l'humaniste vénitien Alde l'Ancien à partir d'un manuscrit de Jodocus de Vérone aujourd'hui perdu. L'édition de 1552 par Conrad Lycosthenes, publiée à Bâle chez Oporin, marque un tournant majeur dans la connaissance de l'oeuvre d'Obsequens. En effet, Lycosthenes n'a pas voulu livrer le texte dans son état fragmentaire et l'a complété d'extraits de Tite-Live, de Denys d'Halicarnasse, d'Orose, d'Eutrope et de quelques autres historiens de l'époque. En outre, pour la première fois, le petit ouvrage n'est pas publié en appendice d'autres oeuvres antiques. C'est cette édition qui sera dès lors considérée comme faisant autorité. Elle sera améliorée par la suite par les éditions de J. Scheffer (1720) et de Fr. Oudendorp (1772).
Ce livre est célèbre pour contenir des récits de phénomènes aériens étranges que certains interprètent aujourd'hui comme des manifestations d'OVNI.
Entre autres cas, il signale, pour l'année -216 que « des choses comme des nefs furent vues dans le ciel » d'Italie. En -99, il écrit que « sous le consulat de C. Murius et L. Valerius, dans Tarquinia au coucher du Soleil, un objet rond, comme un globe, et un bouclier rond furent vus dans le ciel allant de l'Ouest vers l'Est ». Pour l'année -90, il relate qu'à
Aenariae, alors que Livius Troso promulguait les lois au début de la Guerre Italique [la Guerre sociale ], au lever du Soleil, un bruit terrifiant vint du ciel, et un globe de feu apparut au Nord. Sur le territoire de Spoletum, un globe de feu, de couleur dorée, tomba sur la Terre en tournoyant. Sa taille à alors semblé augmenter, puis il remonta vers le ciel, où il a obscurci le Soleil avec sa brillance. Il partit ensuite vers la partie orientale du ciel.
De même, en -42, Obsequens mentionne qu'« une chose comme une arme, une flèche, s'éleva de la Terre avec un grand fracas, pour monter vers le ciel »

Éditions du Prodigiorum Liber

(it) Giulio Ossequente, Il Libro dei prodigi, ed. Solas Boncompagni, Rome: Edizioni Mediterranee 1992.
(it) Julio Obsecuente, Libro de los Prodigios (restituido a su integridad, en beneficio de la Historia, por Conrado Licóstenes), ed. Ana Moure Casas, Madrid: Ediciones Clásicas 1990.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Julius_Obsequens


Une “plaque enflammée” dans le ciel de Rome fut détaillée en 1508 dans le livre Prodigiorum Liber par un historien romain, Julius Obsequens. La légende indique : “Quelque chose comme une sorte d’arme, ou missile, apparu avec un grand bruit, depuis la terre, et bondi dans le ciel.” Le Antiquarian Booksellers’ Assoc. of America décrit le Prodigiorum Liber comme un livre “de témoignages intrigants de 132 évènements et créatures non-naturelles archivées entre 249 et 12 av. J.-C., comprenant des orages, météores, tremblements de terre, incendies et diverses sortes de monstres qui ont pour but de montrer toutes les manifestations miraculeuses du pouvoir divin et d’avertir solennellement les évènements à venir.”

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(562) "PRODIGIORUM LIBER" de Julius Obsequens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Rubriques Thématiques :: Thématiques Ovni :: Archéo-ufologie: Cas d'observation d'ovni dans l'histoire-