Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Nous vous proposons de consulter les nombreux articles du site associé au forum. Vous y trouverez de nombreuses informations importantes et sérieuses. http://ovnis-ufo.org

Cordialement


Un site consacré à l'étude sérieuse des ovnis et de leur histoire - informations riches et pertinentes sur le phénomène des ovnis.
 
Ovni Accueil site PortailFAQRechercherMembresS'enregistrerGroupesConnexionTémoignage ovniAccueil

Partagez | .
 

 (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
CorsairF4U
Participation appréciable
Participation appréciable
avatar



Masculin Age : 70
Nombre de messages : 20
Inscription : 04/04/2007
Règlement : Règlement

MessageSujet: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Jeu 05 Avr 2007, 15:56

(1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek



Le Dr. Hynek fut l'un des scientifiques les plus impressionnants que j'aie rencontré en travaillant sur le projet ovni, et j'en ai rencontré un bon nombre. Il évita de faire 2 choses que certains d'entre eux faisaient : vous donner la réponse avant de connaître la question ; ou immédiatement commencer à exposer ses réalisations dans le domaine de la science. Les scientifiques ne font pas toujours de la science .

Hynek naît le 1er mai 1910 à Chicago (Illinois) de parents tchécoslovaques. Il obtient un B.S. de l'Université de Chicago en 1931, puis un doctorat en astrophysique en 1935, où il rejoint l'équipe de l'observatoire McMillin. Travaillant avec N. T. Babrovnikhoff, Hynek observe Nova Herculis en 1934 et Nova Lacerta en 1936. En 1946 la direction assurée par Emerson McMillin est reprise par Hynek jusqu'à la retraite du professeur Manson. Il occupe à cette époque une double fonction, en assurant également la direction de l'Observatoire Perkins.



Depuis vingt-cinq ans des "objets volants non identifiés", baptisés soucoupes volantes par la grande Presse, sont aperçus presque chaque jour dans le ciel. Phénomènes réels, mystifications, hallucinations collectives ? Nul, jusqu'à présent, n'avait tranché définitivement le débat. Voici que s'ajoute aujourd'hui à ce dossier une pièce fondamentale : le rapport de J. Allen Hynek, qui fut appelé en 1951, alors qu'il était directeur de l'observatoire MacMillin de l'Université d'Ohio, à diriger le programme d'enquêtes concernant les OVNI et ce, pour le compte du ministère de l'Air des USA.

Pendant vingt ans, L. Allen Hynek va enregistrer des milliers de témoignages, qu'il virifiera, sélectionnera, testera. Le résultat, c'est The UFO Experience que nous publions aujoud'hui, synthèse d'un travail rigoureux et passionné d'un savant qui, devenu aujourd'hui directeur du Centre de Recherches astronomiques de la Northwestern University d'Evanston (Illinoi), affirme envers et contre toutes les interprétations officielles : "Les soucoupes volantes existent, et je le démontre."

Le titre en langue française ne me convient pas du tout. Le titre original : "The U.F.O. Experience A Scientific Inquiry"
Depuis des années, je le considère comme un "manuel" d'Ufologie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 41
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Jeu 29 Avr 2010, 14:04

(1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek


Pour lire le livre en grand écran cliquer sur" Fullscreen" en bleu. Vous pouvez agrandir l'image ensuite en cliquant sur la loupe en bas de la page une fois en plein écran.

Les objets volants non identifiés- Mythe ou réalité ? - J.ALLEN HYNEK

_______________________________________
brunehaut


Dernière édition par brunehaut le Jeu 29 Avr 2010, 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 41
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Jeu 29 Avr 2010, 14:13


_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
achim
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 66
Nombre de messages : 459
Inscription : 04/01/2010
Localisation : Loir & Cher
Emploi : ****
Passions : musique & arts, épistémologie, mystères
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Jeu 29 Avr 2010, 15:08

Bonjour, Brunehaut

En considérant la carte ci-desus, de deux choses, l'une :

- Ou les gens du middle-west se foutent des OVNI, ce que je ne puis croire
- Ou bien les OVNI ont une secrète préférence pour les gens cultivés...

ACHIM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 41
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Jeu 29 Avr 2010, 15:20

Bonjour Achim,

- Ou peut être en raison de la densité de population.


_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 41
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Jeu 29 Avr 2010, 17:14

Il me semble que ce n'est pas dans le Middle West qu'il y en est le moins pùmp!

les observateurs sont vraisemblablement moins présents dans ces états:

Le Wyoming (en anglais [waɪˈoʊmɪŋ]) est un État de l'ouest des États-Unis, bordé à l'ouest par l'Idaho, au nord par le Montana, à l'est par le Nebraska et le Dakota du Sud et au sud par le Colorado et l'Utah. Le tiers de l’État est situé dans les Grandes Plaines, mais le Wyoming est montagneux sur tout le reste de son territoire. C'est l'État le moins peuplé des États-Unis avec ses 509 294 habitants. Sa capitale et plus grande ville est Cheyenne.


- Population:Classé 50e
- Population totale (2008 (estimation)):532 668 hab.
- Densité: 1.95 hab./km²

Le Montana D'une superficie de 380 849 km², le Montana est peuplé de 908 780 habitants (2004), ce qui en fait avec l'Alaska et le Wyoming l'un des États des États-Unis ayant la plus faible densité de population (2,39 habitants/km²). À peu près 75 % des habitants sont des ruraux. La capitale du Montana est Helena.
Cet État est divisé en deux régions à la géographie physique bien distinctes. À l’ouest, de larges vallées sont dominées par les imposants sommets des Rocheuses. Dans la partie est, ce sont les plaines qui dominent.
Le fleuve Missouri traverse le Montana.


L'Utah (en anglais [ˈjuːtɔː] ou [ˈjuːtɑː]) est un des États de l'Ouest des États-Unis. La capitale est Salt Lake City, centre d'une zone urbaine où vivent 88 % des 2 645 000 habitants de l'État, dont de vastes étendues sont inhabitées. Le nom d'Utah est dérivé de la langue amérindienne Ute signifiant « peuple des montagnes ». L'Utah est connu pour sa grande diversité géologique, avec des montagnes enneigées, des vallées aux fortes rivières et des déserts arides aux formes géologiques spectaculaires. Un des emblèmes de cet État est ainsi une arche naturelle (Delicate Arch située dans le parc national des Arches).


Le Colorado est un État du centre des États-Unis, d'une superficie de 270 000 km², peuplé de 4 301 261 habitants (2000). Il est bordé au nord par le Wyoming; au nord-est par le Nebraska ; à l'est par le Kansas ; au sud par l'Oklahoma et le Nouveau-Mexique ; et à l'ouest par l'Utah.
La capitale du Colorado est Denver, dont l'agglomération concentre la moitié des habitants de l'État.
Le Colorado est le seul État américain qui se trouve entièrement au-dessus de 1 000 mètres. Son point plus bas est 1 010 m, dans le fleuve Arikaree.


Le Dakota du Sud D'une surface de 199 730 km² et peuplé de 796 000 habitants en 2008, le Dakota du Sud est l'un des États les moins densément peuplés du pays. Pierre, la capitale du Dakota du Sud, est la seconde plus petite capitale d'État.

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Masculin Age : 58
Nombre de messages : 2041
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Ven 30 Avr 2010, 00:52

Bonsoir.S'il n'y avait qu'un livre à lire,ce serait celui là!!!
Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Masculin Age : 58
Nombre de messages : 2041
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Ven 14 Mai 2010, 01:31

Merci,brunehaut,voila un document solide écrit par un astronome,directeur du Centre de Recherches Astronomiques de la Northwestern University d'Evanston(Illinois),conseiller scientifique auprés de l'U.S Air Force pendant 22 ans(1947-1969,projet Bluebook)!
Voilà un vrai argument d'autorité!Le bonhomme sait de quoi y cause!
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc.T
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 46
Nombre de messages : 198
Inscription : 24/06/2008
Localisation : France
Emploi : --------
Passions : Sciences , architecture, histoire
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Ven 14 Mai 2010, 11:18

Bonjour Brunehaut,
Merci pour le livre complet
Amicalement, -jbr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taverne
Passionné
Passionné
avatar



Masculin Age : 40
Nombre de messages : 145
Inscription : 07/04/2009
Localisation : belleville
Emploi : SNCF
Passions : cyclisme, actualité, géopolitique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Dim 16 Mai 2010, 21:25

Bonsoir,

Bien joué les gars !

Dès la première page je m'interroge à nouveau sur le changement de dénomination du projet signe qui devint par la suite le projet rancoeur. Hynek laisse supposer qu'il y a une raison à cela...
Que s'est-il passé en 1949 ?

Quelqu'un a -t-il une piste, mois pas ?

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Masculin Age : 58
Nombre de messages : 2041
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Lun 17 Mai 2010, 15:30

Bonjour,pour la carte des atterrissages(avec ou sans occupants),n'oublions pas que l'ouvrage date de 1972.
Quant au changement de nom,il y a eu dès le commencement(1947)deux camps chez les gens de l'ATIC(scientifiques/techniciens) de l'US Air Force qui,naturellement,se sont trouvés face aux rapports d'ovnis.
Ceux qui"acceptaient" une réalité des objets décrit dans les rapports,et donc les "sceptiques" pour qui ces observations n'étaient que méprises,canulars et interprétations.De 47 à 48/49 le premier groupe tenait les commandes puis les généraux et la hiérarchie(scientifiques,politiques,etc...)décidèrent que "çà" n'existait pas!Le changement de nom reflète les tensions entre ces deux factions.
La première alerte et donc les premières dénégations datent de l'affaire Roswell dès juillet47 puis la 2ème catégorie a pris peu à peu tout en main jusqu'à aujourd'hui!!!
Pour plus de précisions,lire le bouquin d'Ed Ruppelt,chef du projet Bluebook (US Air Force) de collecte et d'études des rapports d'UFOs sur ce site,dans cette section "Bibliothèque Ufologique":
-Rapport sur les objets volants non-identifiés 1956 en tout premier puis beaucoup d'autres sur les débuts de l'ufologie.

Encore bravo pour ces re-publications fantastiques!!!
Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 41
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Sur l'étrangeté des rapports d'O.V.N.I.   Sam 06 Oct 2012, 15:56

Chapitre 4: SUR L'ÉTRANGETÉ DES RAPPORTS D'O.V.N.I.

Je dois ajouter que jusqu'à présent je ne croyais pas aux O. V. N. I.,
mais maintenant je commence à me poser des questions,
car il n'est pas possible d'expliquer cela au moyen de nos normes actuelles.

Extrait d'une lettre au Dr Condon signalant une observation O.V.N.I.

Pour la plupart d'entre nous, les O.V.N.I. n'existent qu'en tant que récits, et nous mettons ceux-ci dans le même sac que les « histoires » sensationnelles de la grande presse et les faits divers du genre : « La police sur les traces de l'objet mystérieux » ou « Un avion harcelé par un O.V.N.I. lumineux ». Il fut même un temps où les journaux ne considéraient plus ces récits comme des « nouvelles » tant ils étaient nombreux. Tout à l'opposé, pour celui qui a observé un O.V.N.I., cette rencontre constitue une expérience absolument personnelle. Un abîme sépare les deux attitudes.
Le problème se complique encore du fait que la plupart des notifications d'O.V.N.I. sont extrêmement décevantes. Elles contiennent si peu de faits! Cette indigence a suffi à décourager bien des savants de se pencher sur la question, car il leur faut, pour étudier un problème, recevoir des informations présentes sous une forme qui leur est familière : lectures des instruments, photographies, diagrammes, graphiques et tables, toutes ces données étant, dans la mesure du possible, arrangées numériquement et quantifiées.

C'est cependant beaucoup plus à l'enquêteur qu'au témoin qu'il faut faire grief de la minceur des informations. Le témoin a abordé son expérience de façon soudaine, sans la moindre préparation. Il est généralement si bouleversé et si surpris qu'il est impossible d'obtenir qu'il fournisse spontanément un exposé séquentiel cohérent de l'événement. L'interrogateur habile peut, bien sûr, extraire du témoin des détails qu'il n'avait qu'incomplètement notés ou dont il ne pensait pas qu'ils aient un rapport avec la question. Lorsque l'on assiste brusquement à un grave accident d'auto, il est bien rare que l'on se mette aussitôt à prendre des mesures, à noter l'heure, à vérifier la longueur des traces de dérapage, les conditions atmosphériques et autres circonsfances annexes. Cependant, lorsqu'un témoin relate un accident à un enquêteur compétent, ce dernier peut, au moyen de questions posées calmement et adroitement, déduire et extraire de lui une quantité étonnante d'informations.
Tout au contraire les enquêteurs de l'Air Force, nourris de la doctrine officielle selon laquelle les O.V.N.I., étaient des hallucinations, ne procédaient généralement qu'à des interrogations superficielles (pourquoi perdre du temps pour une chose dont on sait d'avance qu'elle n'a aucun sens ?).

Il existe pourtant des notifications d'O.V.N.I. qui offrent, sur ces événements si bizarres, des récits précis et méthodiquement ordonnés. Et si ces récits apparaissent néanmoins étranges, c'est surtout que rien n'a été fait pour familiariser le public avec la question. Ils ne s'insèrent pas dans le cadre conceptuel de la physique moderne. Et il est à peu près aussi difficile de se placer dans un «cadre de Croyance» et d'accepter qu'une foule de récits décrivent un événement réel qu'il l'aurait été par exemple pour Newton d'accepter les concepts fondamentaux de la mécanique des quanta.
Cependant, l'étrangeté des observations d'O.V.N.I. s'insère dans des schémas relativement définis. L'« éventail d'étrangeté » est très limité. Nous ne recevons pas, par exemple, de rapport d'observation de dinosaures volant le ventre en l'air, d'Objets Nautiques Non Identifiés, d'objets étranges forant leur chemin dans le sol.

Un contempteur des O.V.N.I. remarqua un jour: « Des observations inexpliquées ne constituent pas une preuve que les soucoupes volantes existent, pas plus qu'elles ne constituent une preuve qu'il y a des éléphants volants roses.» Ce qui lui échappait, c'est que l'éventail d'étrangeté des rapports d'O.V.N.I. est si étroit que, alors que l'on n'a jamais rapporté d'observation d'éléphant rose, on a au contraire, à maintes reprises, signalé un schéma défini d'engin bizarre. Si les O.V.N.I. sont vraiment des produits de l'imagination, il y a lieu de s'étonner que ceux qui, aux quatre coins du monde, signalent leurs observations, aient une imagination si limitée.
C'est précisément parce que l'éventail des apparitions étranges est si restreint qu'elles peuvent être étudiées. Si chaque rapport d'observation bizarre était unique et si la totalité de ces rapports couvrait toute la gamme de tous les récits bizarres possibles, il serait impossible d'entreprendre une étude scientifique. Celle-ci nécessite en effet une grille de présentation des informations, et une certaine fréquence répétitive. Or, à tout prendre, les rapports d'O.V.N.I., à l'intérieur de leurs propres domaines d'étrangeté, se prêtent à la classification. Ce sont ces domaines que nous allons chercher à déterminer.

En nous préoccupant maintenant du contenu des rapports sur les O.V.N.I., précisons que nous avons préalablement éliminé tous ceux qui n'entrent pas dans la définition d'un O.V.N.I. telle que nous l'avons donnée plus haut. C'est-à-dire qu'après avoir passé au crible la masse des rapports «bruts », nous en avons éliminé les scories — donc tous les rapports qui peuvent être légitimement identifiés à des observations de ballons-sondes, d'avions, de météores, etc. (Ces rapports représentent le «déchet » dans le problème. Si nous les incorporions dans notre étude, ils la noieraient— et jusqu'ici, les enquêtes menées sur les O.V.N.I. n'ont pas su éviter cette chausse-trape *.)

* Pour beaucoup de critiques, les rapports d'O.V.N.I., dans leur totalité, sont du «déchet». Etant donné qu'une large portion des rapporté originaux, avant filtrage, sont de toute évidence le résultat d'une méprise, ils soutiennent qu'une étude en profondeur révélerait que tous résultent de méprises. De tels arguments supposent que tous les rapports d'O.V.N.I. émanent des mêmes couches de la population et que ceux qui sortent de la moyenne, les rapports vraiment intéressants, sont simplement des extrêmes dans cette population. On pourrait non moins logiquement, en traçant le graphique de la variation de grosseur des oranges, dire que les pastèques sont simplement un extrême dans la courbe de distribution de la grosseur des oranges.

En termes d'étude scientifique, les seuls rapports d'O.V.N.I. significatifs sont, comme nous l'avons vu, ceux qui demeurent troublants après qu'ils ont été soumis à un examen compétent. Ce sont les seuls que l'on peut légitimement appeler « Rapports d'O.V.N.I. ». L'agent qui les a suscités demeure toujours inconnu à l'issue, en ce qui concerne les témoins, d'un filtrage de leur véracité, et, en ce qui concerne l'agent lui-même, d'un criblage de toutes les virtualités matérielles de tous les agents connus. Or, il existe des milliers de rapports tombant dans cette définition ; les dossiers du Livre Bleu n'en renferment pas moins de sept cents, et beaucoup d'autres encore se trouvent dans les dossiers d'organisations vouées à l'étude des O.V. N. I. et dans ceux d'enquêteurs à titre privé.
Une fois ce filtrage opéré il convient, à propos de chaque rapport, de poser deux questions: Que dit-il être arrivé ? Quelle probabilité y a-t-il que ce soit arrivé ? Ces deux questions peuvent constituer le fondement d'un très utile classement à deux coordonnées. Chaque rapport ayant satisfait à la définition de l'O.V.N.I. employée dans ce livre peut être affecté de deux indices: Indice d'Étrangeté et Indice de Probabilité.

L'Indice d'Etrangeté d'un rapport, c'est la mesure de sa singularité à l'intérieur de la grande classification qui le renferme. D'une manière plus précise, c'est la mesure numérique des bribes *(1) d'information résistant à une explication banale qu'il contient. Une lumière observée dans le ciel nocturne et dont la trajectoire ne peut être assimilée à celle d'un ballon-sonde, d'un avion, etc., n'en aurait pas moins un Indice d'Etrangeté assez bas car la seule chose étrange en l'occurrence est son mouvement. Un rapport relatant qu'un engin bizarre est descendu sur une route déserte jusqu'à 30 mètres d'une voiture, dont l'allumage a été coupé, la radio s'est tue, les phares se sont éteints, qui a laissé des marques sur le sol et paru être consciemment dirigé, se voit affecté d'un haut Indice d'Etrangeté parce qu'il contient une quantité de choses vraiment bizarres, dont chacune défie le sens commun.

Comme nous l'avons vu, en l'absence de preuve substantielles, telles que films, gros plans photographiques, etc., nous devons nous appuyer principalement sur la crédibilité du témoin oculaire et de son entourage. il est évident qu'un rapport fait par plusieurs personnes, chacune étant saine d'esprit et honorablement connue, d'un événement probablement authentique, mérite une intention plus sérieuse en tant que récit qu'un rapport émanant dl'un témoin unique ayant au surplus une réputation médiocre.
La probabilité que l'événement s'est produit exactement comme il est raconté demeure encore à établir, et ce n'est pas une mince tâche. Ici interviennent plusieurs facteurs d'estimation portant sur la confiance que l'on peut accorder à des gens par ailleurs sérieux, touchant un événement particulier — et dans quelle mesure. Combien oserait-on «parier », même en considérant les qualifications des témoins, que ce qu'ils ont rapporté s'est réellement produit comme ils le rapportent? *(2)

L'estimation de l'indice de Probabilité d'un rapport devient une matière hautement subjective. Nous partons de l'estimation de la crédibilité individuelle des témoins, puis nous estimons dans quelle mesure, étant donné les circonstances particulières du moment, ils peuvent s'être trompés. Les facteurs dont il faut tenir compte ici sont l'harmonie interne du rapport, l'harmonie entre plusieurs rapports portant sur le même incident, la tournure du récit, la conviction transmise par le témoin à celui qui le questionne, et finalement l'estimation subtile de «la manière dont tout cela s'agence ». Il serait très utile dans la détermination de l'Indice de Probabilité de pouvoir recourir au détecteur de mensonge et autres tests psychologiques. Il serait pareillement bon de pouvoir obtenir un avis médical sur l'état de santé du témoin au moment de l'incident, et d'être informé de tout grave trouble émotionnel ayant pu survenir chez lui juste avant l'incident. Idéalement, un Indice de Probabilité significatif nécessiterait le jugement non d'une seule personne mais de plusieurs.

On dispose rarement d'un tel luxe d'informations, aussi faut-il faire avec ce que l'on a sous la main. Si j'ai trouvé relativement facile d'affecter l'Indice d'Etrangeté (j'emploie les chiffres de 1 à 10), l'Indice de Probabilité est plus difficile à manier. La certitude P = 10 est, bien entendu, matériellement inatteignable, P = O est pareillement impossible puisque c'est le cas-limite éliminant automatiquement le rapport. Le nombre de personnes impliquées dans l'affaire, particulièrement si chacune d'elles a rédigé son propre rapport, est extrêmement utile. Lorsqu'un rapport émane d'une seule source, je ne l'affecte jamais d'un Indice de Probabilité supérieur à 3, et seulement encore si le témoin concerné a une très solide réputation de sérieux. Ce n'est pas pour rabaisser l'individu mais simplement comme sauvegarde contre la possibilité que, de très bonne foi, le témoin isolé se soit trompé dans son observation.

Lorsque le rapport «se tient » et lorsque je ne trouve honnêtement aucune raison de douter des déclarations des observateurs — à moins que, sans raison, je choisisse de les traiter de menteurs — j'affecte un Indice de Probabilité de 5 ou supérieur à 5. On verra, dans le diagramme Etrangeté-Probabilité (= EP) que les cases destinées aux Indices les plus élevés, pour les cas considérés dans le présent ouvrage, sont peu fournies en raison de la sévérité des critères appliqués. J'ai cependant découvert qu'un rapport ayant reçu E = 3 et P= 5 (soit un index combiné de EP = 3 5) a toutes qualités à retenir l'attention et à susciter l'étude.
- Les symboles que j'emploie dans mon diagramme EP se réfèrent à la classification du contenu du rapport en soi, indépendamment du témoin. Ce système de classification est un système empirique, basé sur le fait qu'il n'y a d'O.V.N.I. que lorsqu'il y a rapport d'O.V.N.I. Il ne préjuge pas d'une théorie de l'origine des O.V.N.I. mais il se révèle utile en délimitant les types principaux des rapports d'O.V.N.I.

Cette classification possède deux divisions principales : 1) les rapports dans lesquels l'O.V.N.I. est décrit comme ayant été observés à une certaine distance; 2) les rapports concernant les observations rapprochées. On ne peut tracer une frontière absolue entre les deux, mais les Rencontres Rapprochées supposent, contrairement au premier cas où ils paraissent punctiformes, que des objets sont vus d'assez près (généralement à moins de 150 mètres) pour que l'on puisse les observer comme des masses et relever le maximum de détails. On verra que les Rencontres Rapprochées du Second Type sont susceptibles de livrer le plus d'informations sur l'étrangeté, tandis que dans celles du premier type les témoins ont dû avoir plutôt l'occasion de relever les couleurs, les protubérances, les sons, les dimensions, les détails de la structure, le mouvement linéaire ou rotatif, les « occupants », et les interactions entre l'O.V.N.I. et l'environnement. Les apparitions d'O.V.N.I. à grande distance auront toujours un indice E plus faible simplement parce que leur observation est moins nourrie — et, par voie de conséquence, leur explication moins facile.

J'ai divisé arbitrairement les O.V.N.I. observés à grande distance en trois catégories : 1) ceux qui sont vus la nuit, et que nous appellerons les Lumières Nocturnes (désignés par les lettres LN dans le diagramme); 2) ceux qui sont vus durant le jour, et que nous appellerons les Disques Diurnes (= DD), désignation due au fait qu'il est le plus souvent fait état d'une forme ovale ou discoïdale, mais qui doit être entendue dans son sens le plus lârge; et 3) Radar-Optiques ceux dont la source est une captation au radar et une vision directe (= RO). Je n'ai pas retenu dans mon étude les O.V.N.I. résultant uniquement d'une détection au radar en raison de l'absence d'un «filtrage » suffisant pour établir avec une certitude raisonnable qu'elle n'a pas été occasionnée par des causes naturelles (fonctionnement défectueux, anomalie dans la propagation, conditions météorologiques exceptionnelles, vol d'oiseaux « invisibles », tourbillons d'insectes à haute altitude, etc.). - Etant donné que les radaristes eux-mêmes ne s'accordent pas entre eux sur les « lutins » et les «anges », il me paraît sage de ne pas se fonder sur ce genre de preuves. Cependant, lorsque l'observation au radar s'accompagne d'une observation visuelle, et s'il peut être établi que l'une et l'autre se réfèrent très probablement au même événement, la détection au radar devient un puissant auxiliaire de la constatation visuelle. Ce sont les seuls cas dont je fais état dans le présent ouvrage, sous la dénomination Radar-Optiques; quelques-uns des meilleurs rapports d'O.V.N.I. se classent dans cette catégorie.



Les Lumières Nocturnes et les Disques Diurnes peuvent ne pas s'exclure mutuellement mais pour les observations de nuit ce sont presque invariablement la luminosité, la couleur et le mouvement d'une lumière qui sont les seuls éléments remarqués. Il est rare que l'objet qui porte probablement la lumière soit noté (ceci n'est qu'une hypothèse, l'O.V.N.I. peut n'être rien d'autre que la lumière elle-même). Les Lumières Nocturnes constituent un groupe notable parmi les «véritables» rapports d'O.V.N.I. *(3).

La seconde grande section des rapports d'O.V.N.I. comprend les Rencontres Rapprochées. Ici encore il semble qu'il y ait trois divisions naturelles, que nous appellerons respectivement : Preinier, Second et Troisième Types de Rencontres Rapprochées (désignés dans le diagramme par RR1, RR2, RR3).

Rencontres Rapprochées du Premier Type: dans cette catégorie se place la Rencontre Rapprochée simple, au cours de laquelle l'O.V.N.I. est vu de près mais sans qu'il y ait interaction avec l'environnement (à l'exception du choc émotionnel que subit l'observateur).

Rencontres Rapprochées du Second Type: elles sont semblables aux premières, mais il s'y ajoute des effets physiques sur l'entourage, vivant ou inanimé. Il est souvent indiqué que la végétation a été écrasée, brûlée ou roussie ; des branches d'arbres sont brisées; des animaux s'effraient au point même de se blesser. Des objets inanimés, principalement des automobiles, tombent momentanément en panne, le moteur s'arrête, la radio se tait, les phares faiblissent ou s'éteignent. Il est indiqué, dans ces cas précis, que dès la disparition de l'O.V.N.I. les véhicules fonctionnent à nouveau normalement.

Rencontres Rapprochées du Troisième Type: ce sont les rapports mentionnant la présence d' «occupants» dans ou autour de l'O.V.N.I. Il convient, en ce qui les concerne, de faire une distinction nette entre ceux qui font état de la présence d'êtres supposés intelligents dans l' « engin spatial » et ceux qui émanent des soi-disant «contacts ».
Ces derniers sont en général «refoulés au portail » par le filtrage. Le lecteur se souviendra que notre définition d'un O.V.N.I. implique la crédibilité foncière du témoin (rapports dont l'origine n'a pu être élucidée, émanant de personnes réputées raisonnables, logiques et pondérées). Les cas de «contacts » impliquent un intermédiaire humain «favori », un «communicant» généralement solidaire, qui possède le don particulier de voir les O.V.N.I. et de communiquer presque à volonté avec leurs équipages (souvent par télépathie). Non seulement ces «communicants» se révèlent-ils souvent être des fanatiques pseudo-religieux, mais ils présentent invariablement un très faible Indice de Crédibilité, les messages des hommes de l'espace qu'ils transmettent régulièrement étant singulièrement vides de contenu. Ces messages, généralement destinés au genre humain tout entier, lui enjoignent «d'être bon, de cesser de se battre, de vivre dans l'amour et la fraternité, de rejeter la bombe atomique, de cesser de polluer l'atmosphère » et autres tartes à la crème. Souvent, le contact se croit chargé messianiquement de diffuser le message, d'où les divers cultes des soucoupes volantes qui ont surgi ici où là. Le contact se considère définitivement comme «élu» et méconnaît allègrement (si, même, il est capable de la comprendre) l'improbabilité statistique qu'une personne puisse, fortuitement, rencontrer d'aussi nombreuses fois un O.V.N.I. (les rencontres sont souvent hebdomadaires), alors qu'il ne sera jamais donné au reste de l'humanité d'observer un O.V. N.I. L'aspect répétitif de ce genre d'expériences suffit, selon moi, à les faire exclure de la présente étude*(4).

Je dois souligner que les rapports des «contacts» ne sont pas classés dans le Troisième Type de Rencontres Rapprochées. Il est regrettable, pour ne pas dire plus, que ce soient justement de tels rapports qui ont valu au problème des O.V.N.I, d'être la risée des scientifiques et du public, renforçant l'image populaire des «petits hommes verts» et l'aspect science-fiction du problème.

Le Troisième Type de Rencontres Rapprochées caractéristique a pour témoins les mêmes catégories de personnes que celles dont émanent les autres observations d'O.V.N.I., et correspondent donc au même éventail de population. Pour ces témoins, l'expérience est aussi soudaine et étonnante que pour les observateurs des autres Rencontres. Ces témoins n'ont rien de «spécial». Ce ne sont pas des fanatiques religieux, mais on trouvera plutôt parmi eux des agents de police, des hommes d'affaires, des instituteurs et autres citoyens respectables. Presque toujours leur rencontre demeure unique (alors que, nous l'avons vu, les «contacts» bénéficient de rencontres à répétition), et la vision qu'ils ont eue des occupants n'est généralement qu'un aspect annexe de leur observation. Dans ce cas d'ailleurs, les occupants ne tentent pratiquement jamais de communiquer avec les témoins; au contraire les rapports indiquent toujours qu'ils ont détalé ou qu'ils ont reflué dans leur engin et ont décollé. Ils ne semblent pas avoir de message particulier à transmettre au genre humain — si ce n'est «Laissez-nous tranquilles».
Ainsi avons-nous à discuter de six catégories de rapports d'O.V.N.I., trois dans chaque grande division. Bien entendu, les catégories ne s'excluent pas mutuellement; un Disque Diurne vu de près devient une Rencontre Rapprochée; une Lumière Nocturne peut très bien, quand arrive le jour, devenir un Disque Diurne, etc. Cette catégorisation facilite simplement la discussion parce que les données des observations dépendent étroite-nient des circonstances de leur déroulement. Si l'on examine dans un même temps tous les rapports de la même catégorie, le schéma de ce déroulement se dessine plus facilement.

Il faut enfin remarquer qu'un rapport dont le filtrage préliminaire a montré qu'il avait été suscité par un objet ou un événement naturel aurait les plus grandes difficultés à s'insérer dans l'une des six catégories. Par exemple un rapport d'O.V.N.I, procédant de la vision d'un ballon-sonde ne contient pas le trait le plus souvent cité de la Lumière Nocturne typique. Lorsque quelqu'un prend pour un O.V.N.I. le fuselage d'un avion étincelant au soleil, il ne mentionne pas que sa course atteint une vitesse incroyable. Quant aux fusées lancées par des avions (et qui donnent souvent naissance à des rapports d'O.V.N.I.), il n'est jamais rapporté qu'elles ont arrêté des voitures, terrorisé des animaux ou cabriolé dans le ciel ; et aucun rapport suscité par ces fusées n'ira faire état d' «occupants» ou décrire un engin oblong planant à deux mètres du sol.

Maintenant que nous avons brièvement examiné la nature des observations d'O.V.N.I. et les témoins qui les rapportent, que nous avons classé commodément leurs expériences en six catégories et établi un système d'évaluation de leurs notifications, venons-en au coeur de notre ouvrage, c'est-à-dire aux informations sur lesquelles repose notre étude. Nous passerons ensuite en revue les utilisations qui ont été faites de ces informations dans le passé, d'abord par l'Air Force puis, plus récemment, par la Commission Condon. Et nous en viendrons finalement à mes suggestions pour un programme positif d'étude du phénomène O.V.N.I.



*(1) Dans la théorie mathématique de l'information, le bit (que nous avons traduit par bribe) est l'unité correspondant à la probabilité pile/face. (N.d.T.)
*(2) Le philosophe Hume proposait, pour mesurer la force de la croyance, de recourir au pari. Nous ne proposerons guère mieux.
*(3) Bien entendu, avant le filtrage, la majeure partie des notifications font état de Lumières Nocturnes. Ce sont les planètes brillantes, les satellites, les météores et les missions aé ronautiques spéciales qui sont le plus souvent à l'origine de la méprise.
*(4) Peut-être ne devrions-nous pas rejeter sans appel la possibilité qu'il existe des «élus» choisis délibérément par les occupants d'O.V.N.I, pour une mission spéciale. Dans ce cas cependant, on songe à cette remarque d'un Anglais : «Quel dommage que chaque fois les visiteurs de l'espace aient choisi un illuminé !»


Livre complet: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t34-1974-les-ovnis-mythe-ou-realite-j-allen-hynek

_______________________________________
brunehaut


Dernière édition par brunehaut le Sam 06 Oct 2012, 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zappi
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 44
Nombre de messages : 683
Inscription : 11/01/2011
Localisation : Belgique, Liège
Emploi : Ouvrier
Passions : Histoire
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Sam 06 Oct 2012, 16:52

Le livre n'est pas accesible via ce lien, dommage pour une tel pointure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quiricus
Responsable Enquêtes
Responsable Enquêtes
avatar



Masculin Age : 70
Nombre de messages : 760
Inscription : 17/09/2010
Localisation : Nice, Cuba
Emploi : Inactif impénitent.
Passions : histoire, lecture, ecriture, peinture, Cuba
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Sam 06 Oct 2012, 17:01

Je viens de decouvrir ce fil, il va être l'épicentre de mes prochaines lectures, merci Brunehaut...

_______________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cubazic.blogspot.com/
John Loengard
Equipe du forum
Equipe du forum
avatar



Masculin Age : 44
Nombre de messages : 285
Inscription : 12/09/2009
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Journaliste
Passions : Dessin, BD, histoire militaire...
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Sam 06 Oct 2012, 17:12

J'essaie de classer mes observations d'après le tableau mais je nage un peu quant à son emploi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 41
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Dim 07 Oct 2012, 13:38

Bonjour Zappi,

En ce qui me concerne, je parviens sans problème à consulter le livre, et ce, même en étant déconnectée.
Quelle difficulté rencontrez-vous précisément?

Cordialement,

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zappi
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 44
Nombre de messages : 683
Inscription : 11/01/2011
Localisation : Belgique, Liège
Emploi : Ouvrier
Passions : Histoire
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Dim 07 Oct 2012, 14:12

Salut brunehaut ... je n'ai pas essayé en étant déconecté mais voiçi la page qui s'ouvre quand je clique sur le lient du livre ...



Sorry! This document is not publicly available.

The owner has set this document to private.

You will not be able to read it unless the owner changes it to public on their "My Documents" page, or sends you a direct link.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Féminin Age : 41
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Dim 07 Oct 2012, 15:04

Re bonjour,

Merci d'avoir soulevé le problème. Je ne pensais pas qu'en le rendant privé, le lien ne serait pas exportable. A présent le livre de J Allen Hynek devrait être accessible à tous.
Mille excuses pour ce contre temps...

Cordialement,

_______________________________________
brunehaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zappi
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
avatar



Masculin Age : 44
Nombre de messages : 683
Inscription : 11/01/2011
Localisation : Belgique, Liège
Emploi : Ouvrier
Passions : Histoire
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Dim 07 Oct 2012, 15:21

Merci mille fois , il l'est désormais accessible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Masculin Age : 58
Nombre de messages : 2041
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Mar 09 Oct 2012, 16:09

Bonjour,il y a aussi le premier livre du fondateur de la plus grosse association d'investigation du phénomène aux USA,le NICAP.Il s'agit de

http://www.forum-ovni-ufologie.com/t9454-1950-les-soucoupes-volantes-sont-reelles-par-le-major-donald-e-keyhoe

Nicap dont le site existe encore avec une masse énorme de documents et une dizaines de livres e-books gratuits des débuts de l'ufologie.

(Tapez NICAP sur google ou autres).

Cordialement.

http://ufologie.patrickgross.org/books/ruppeltbookf.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline
Coordinatrice d'enquête
Coordinatrice d'enquête
avatar



Féminin Age : 67
Nombre de messages : 5966
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Mar 09 Oct 2012, 16:38


Bonjour
Merci Brunehaut pour ce document et merci Quiricus pour nous l'avoir retrouvé
Et merci à Christian pour cette information

Moi qui ne sait jamais par quel livre commencer concernant ce sujet tellement il y en a
Amicalement

_______________________________________
Le plan du forum ► ICI
Carte Google maps des témoignages du forum de 2013 à 2016 ► ICI
Votre région ► ICI
Règlement ► ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
avatar



Masculin Age : 38
Nombre de messages : 12596
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Mar 09 Oct 2012, 19:32

Salut,

Je ne peux que vous conseiller de lire les livres de Jean Claude Bourret sur le phénomène ovni. C'est trés documenté et compréhensible.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ovnis-ufo.org/
Julien.B
Administrateur
Administrateur
avatar



Masculin Age : 37
Nombre de messages : 4570
Inscription : 16/08/2010
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Diverses
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Mer 10 Oct 2012, 11:30

Oui Brunehaut, ce livre est excellent, pour ma part, je l'ai dévoré...

_______________________________________
Avant de participer, merci de bien vouloir prendre connaissance du règlement du forum :
http://www.forum-ovni-ufologie.com/t2585-le-reglement-du-forum-a-lire-obligatoirement-avant-de-participer-au-forum

Pour les débutants, voici la marche à suivre pour poster une image sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-ovni-ufologie.com
Didier.B
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
avatar



Masculin Age : 55
Nombre de messages : 4282
Inscription : 15/01/2009
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Privé
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Mer 10 Oct 2012, 12:35

Bonjour Christian,

Tu peut remettre le bon lien, un modérateur peut te supprimer l'ançien peut-ètre?

En tout cas, excellent sujet et avec de telles réferences, nous sommes dans le trés sérieux. Je crois avoir lut ce livre de J.C Bourret, mais je n'arrive pas a remettre la main dessus! (ne prétez jamais certains livres!)

Cdt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://didier.isabellebraud@orange.fr
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur
avatar



Masculin Age : 58
Nombre de messages : 2041
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement

MessageSujet: Re: (1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek   Mer 10 Oct 2012, 13:14

Merci,Darwin,tu as constaté que je suis nul en informatique.

Le principal,c'est ce bouquin (j'espère que le lien fonctionnera).Ce n'est pas un bouquin a couverture tapageuse qui parle de petits gris,d'anciens aliens etc...

C'est une étude historique très documentée (par les docs FOIA) des rapports entre les gvts et le phénomène (principalement le gvt US).

Amazon en laisse lire une centaine de pages mais c'est un pavé de 580 pages (qui ,malheureusement coute 25 euros) qui DOIT etre lu par tous ceux (malheureusement aussi en anglais) qui souhaitent une vue en profondeur de l'histoire ufologique internationale.

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=ufos%20and%20governments&source=web&cd=4&sqi=2&ved=0CD0QFjAD&url=http%3A%2F%2Fwww.amazon.com%2FUFOs-Government-Historical-Michael-Swords%2Fdp%2F1933665580&ei=sFV1UJ7bF5Ds0gXH0oDACw&usg=AFQjCNHUMyvq_uEWnid3-HafzE-ClzIhdw

Cordialement.

Le lien marche,lisez mème les commentaires (et regardez QUI les écrit) ... "c'est dans le top 5 des bouquins sur les ufos"

Si seulement un éditeur français pouvait prendre en charge cet ouvrage !

D'un autre coté,je ne crois pas qu'il ferait un beau "coup" de librairie (s'il vendait qlqs milliers d'ex. çà seait déjà miraculeux!).

Peut-etre avec une belle couverture genre pulp...

J'suis trop pessimiste.


Dernière édition par mac.nivols le Jeu 11 Oct 2012, 07:05, édité 1 fois (Raison : Suppression des posts précedent.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(1974) Les OVNIs Mythe ou Réalité J Allen Hynek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ovni et vie extraterrestre: les mystères des Ovnis :: Archives sur le phénomène Ovni :: Les archives ufologiques importantes :: Bibliothèque ufologique: livres ovni-