Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Crop Circles et Ovnis messages ou arnaques?Aujourd'hui à 00:41Polyèdre57aucun sujetHier à 22:12Polyèdre57Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesHier à 20:54Hocine2011: le /08 à Entre 23 heures et 2 heures du matin - Un phénomène ovni troublant - Ovnis à Bourgogne - Yonne (dép.89)Hier à 20:23valeryAstrobiologie sur PodcastScienceHier à 19:51Hector01Présentation bis repetitaHier à 19:22Nanou TiDes bases Ovni souterraines dans l’Himalaya?Hier à 19:16HocineFaire de faux Crop circles, c'est facile! (Arnaud Thiry)Hier à 15:50GenuineUFOsPérou : réactivation du bureau d'enquêtes sur les Ovnis de l'armée de l'AirHier à 15:09Roland62Envoyer votre nom sur Mars avec le prochain Rover de la NASAHier à 14:35pat04Si les extraterrestres existent, pourquoi aucun contact?Mar 18 Juin 2019, 22:54Hector01Vidéo d'un OVNI filmé le 3 juin 2019 à AuxerreMar 18 Juin 2019, 22:24LorelineLe GEIPAN et son traitement du phénomène OvniMar 18 Juin 2019, 21:21Nanou TiPourquoi les Ovni s'interessent-ils au Nucléaire?Mar 18 Juin 2019, 19:38HocineOVNI à Wichita au KansasMar 18 Juin 2019, 19:09Roland62(Topic unique): Etude des méprises vos documents et expériencesMar 18 Juin 2019, 19:06GenuineUFOs[Speculations] vol mh370 intriguantLun 17 Juin 2019, 22:25GenuineUFOsLes Rencontres du troisième type RR3 (discussion et étude)Lun 17 Juin 2019, 17:31HocineOvni Haïti, Port-au-Prince 1er juin 2019Dim 16 Juin 2019, 22:15Polyèdre57 Woltersum, Groningen, Pays-Bas 15 juin 2019Dim 16 Juin 2019, 22:04Polyèdre57PrésentationDim 16 Juin 2019, 01:53LorelinePrésentation rayaboxDim 16 Juin 2019, 01:47LorelineQuand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarquéSam 15 Juin 2019, 20:05Buckaroo_BanzaiLa thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiquesSam 15 Juin 2019, 17:37Polyèdre57Archives OVNI en FranceSam 15 Juin 2019, 00:26Polyèdre57Scepticisme et MIBVen 14 Juin 2019, 18:55anakinTaches de JupiterVen 14 Juin 2019, 14:06anakin(2007) L'observation d'Ovni de Ray Bowyer à Guernsey Jeu 13 Juin 2019, 18:05GenuineUFOsSujet unique: Les pyramides dans le mondeJeu 13 Juin 2019, 13:55LorelineQui connait le MUFON France ?Mer 12 Juin 2019, 19:04martin
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
mica
mica
Pillier du Forum
Pillier du Forum
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Masculin Age : 32
Nombre de messages : 48
Inscription : 22/02/2008
Localisation : suisse
Emploi : peintre en bâtiment
Passions : art et culture asiatique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4139

Ovnis Le voyage temporel est-il possible?

le Lun 25 Fév 2008, 00:52
Rappel du premier message :

Le voyage temporel est-il possible?

Voyage dans le temps

Le voyage dans le temps est un des grands thèmes de la science-fiction, au point d’être considéré comme un genre à part entière. L’idée d’aller revivre le passé ou de découvrir à l’avance le futur est un rêve humain causé par le fait que l’être humain avance dans le temps de manière permanente, mais irréversible (et, à l’état de veille, apparemment de façon linéaire).

La première mention d’un voyage dans le temps serait le personnage de Merlin l’Enchanteur dans le cycle arthurien des Chevaliers de la Table ronde, qui visitait les temps passés. Les Celtes croyaient en la possibilité de voyager dans le temps et dans un monde parallèle, à partir des tombes, des tertres ou de certains lieux. Mais la problématique du voyage dans le temps est assez liée à celle de l’oracle, qui existait déjà chez les Grecs et pouvait entraîner les mêmes paradoxes.

Les physiciens et les philosophes, tout autant que les auteurs de science-fiction, s’intéressent au voyage dans le
temps, aux effets théoriques des voyages à la vitesse de la lumière et aux paradoxes logiques qui naîtraient d’un voyage dans le temps.

Selon vous peut-on considérer certains OVNI comme étant des "machines humaines à voyager dans le temps"?

Oui
Non
Sans Opinion

Je poste ici pour ne déranger personne avec ce point de vu plus que farfelu sur les apparitions d'ovnis.

PAN & Voyage dans le temps.

Cette alternative à l'hypothèse extraterrestre, pour élucider les énigmes « agaçantes » des ovnis, est aujourd’hui en plein dans l’air du temps. Il est vrai qu'elle est extrêmement séduisante et féconde et paraît, comme par magie, résoudre nombre de caractéristiques mal comprises du comportement des ovnis.

Au point de se demander pourquoi elle n’a pas plus de succès ! Qui donc a eu cette géniale intuition, du moins en France, de ne pas faire arriver ces formes soucoupiques d'une trop lointaine planète inobservable, donc inaccessible, ni surgir d'un inconscient collectif plutôt abstrus? C'est un ufologue français disparu : René Fouéré (1904-1990), fondateur du GEPA1/ ; il fut l'un de ces ufologues qui ne se contentaient pas de collationner les données mais tentèrent de rationaliser le phénomène. Figurent à ce panthéon, A. Michel, J. A. Hynek... Dans son bulletin du GEPA « Phénomènes spatiaux » n°8 de juin 1966, R. Fouéré posait la question : « Les ovnis seraient-ils des revenants du futur ? » Et de parler carrément de « machines2/ » que nous apercevons (dans le ciel) « qui n'auraient pas besoin d'être en mesure de traverser des distances se mesurant en années-lumière et pourraient être des véhicules à portée restreinte à usage purement terrestre, mais capables de descendre ou de remonter l'échelle du temps ».

Voyage dans le temps ?

Ainsi, le premier problème résolu en remplaçant par les vaisseaux spatiaux par des machines à remonter le temps serait celui de la distance incommensurable à parcourir pour venir jusqu’à nous par des voyageurs galactiques voire extragalactiques. Parmi les autres questions auxquelles l’hypothèse temporelle fournirait « une élégante solution » il y aurait l'aspect humanoïde des conducteurs d'ovnis si contestée par les sceptiques et les exobiologistes pour qui la vie dans l’Univers doit être diverse et variée. Dans le cadre « temporel », leur petitesse corporelle, assortie à une grosse tête, serait symptomatique de ce qu’ils sont (à une date ultérieure indéterminée mais tout de même lointaine tant la notion de machine temporelle semble encore loin de ce qui se prépare en 2008 dans l’accélérateur de particule (LHC) de Genève), préfigurerait ce à quoi ressemblera la race humaine (évolution naturelle ou artificielle) dans quelques millions d'années, quand elle aura opéré une sorte de foetalisation régressive. On évacuerait aussi le problème du trop grand nombre d'observations - une exploration spatiale envisage plutôt un débarquement en bonne et due forme que des incursions sporadiques étalées sur plus d’un demi-siècle voire beaucoup plus - les visiteurs pouvant provenir de différentes époques du futur. L’intérêt persistant des chrononautes pour la Terre – parmi les autres exoplanètes – s’expliquerait facilement par le fait qu’elle a été le berceau de leur propre espèce ! Plus de problème de langue non plus. Quoi d'étonnant à ce que les explorateurs français du futur fréquentent la France à une époque reculée pour eux, actuelle pour nous, et s’expriment dans notre propre langue ? Quant aux apparitions/disparitions subites d'ovnis, comme s'ils se matérialisaient ou dématérialisaient, ce serait justement au moment où ils basculent dans un autre temps, dans un sens ou dans l'autre, à l'aller ou au retour, que se produirait le phénomène ; ce qui n’affecterait en rien une certaine « matérialité » des ovnis et de leurs occupants (traces, effets sur l’environnement etc.) De même le problème des ovnis du passé interprété dans le cadre de la thèse des « anciens astronautes en visite sur terre et semblant avoir marqué, voire orienté, les civilisations anciennes, pourrait être vu dans le cadre d’une sorte d’ « amplificateur culturel à réaction positive, le futur s’agrandissant lui-même par réinjection dans le passé de fragments de son acquis » (sic, R. Fouéré).

Source : MondeInconnu.com.



(je ne soutiens pas ce point de vu, mais je me demande
si il est envisageable.)Est-ce que cela serais possible que les ovnis soient en réalité des engins humain venu du future?

Par exemple imaginez ceci, en 2500 une entreprise fait fortune
en découvrant un moyen de revenir dans le temps.
Celle si propose a des prix modestes des voyages dans le temps, mais soumis à plusieurs règles, a n'enfreindre sous aucuns prétexte.

1-ne jamais interféré avec l'histoire
2-ne jamais communiquer de quelques façons que se sois avec des humains d'une autre époque.
3-ne jamais sortir de l'appareil.

des gens viendrais ainsi visiter des époques lointaine pour assister au grand moment de l'humanité (le 11 septembre, le débarquement allié sur les plages de normandie, christophe colomb découvrant l'Amérique ou encore l'époque des dinosaures)
tout ceci sans modifier le cours de l'histoire car cela pourais être dangereux.

Je trouve cette idée séduisante, mais sûrement impossible
car semblerais t-il que les voyages dans le temps soisent pas réalisable. Mais en sommes nous sûr? notre idée à ce sujet ne peut elle pas changer?. Les gens ont bien pensée que la terre était plate à une certaine époque et en était convaincu.

Je le dit moi-même c'est farfelu comme idée au mieux cela vous fera rire ou peut-être réfléchir qui sait?.

Encore une fois je le précise bien je ne soutiens pas cette idée.

avatar
Nycolas
Equipe du forum
Equipe du forum
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Masculin Age : 45
Nombre de messages : 682
Inscription : 30/12/2009
Localisation : Saint-Etienne
Emploi : Ecrivain
Passions : Ecriture...
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4834
http://seilenos.canalblog.com/

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Dim 25 Aoû 2013, 08:55
Oui il s'agit du lien d'intrication entre deux particules, au niveau quantique (par exemple, des électrons). Etienne Klein donne ce type d'exemples dans son livre que je citais plus haut (Petit voyage dans le monde des quanta). Mais ce n'est pas parce que ça fonctionne à l'échelle quantique que cela a un sens au niveau dans lequel nous vivons... c'est un exemple imagé à but pédagogique, et il doit bien être compris ainsi.

Beaucoup de gens qui abordent la physique quantique, et notamment s'intéressant au phénomène d'intrication, mais pas que, ont tendance à fantasmer ensuite sur les possibilités que cela amène dans le réel : téléportation, passe-muraille, voyage temporel, monde multi-dimensionnel, ou encore comme le dit Irvingquester, sont tentés de remettre en cause l'existence de l'espace, du temps, et de tout ce qui fournit un cadre à notre expérience commune. Je crains que cela ne soit plus compliqué que cela. Ce qui fait le sel et l'intérêt de la physique quantique, c'est justement que ce qui s'observe à son niveau ne s'observe pas à notre niveau de réalité : on ne peut pas, à ce jour, établir de ponts entre les deux. De là toutes les incompréhensions et extrapolations possibles, dont je ne nie pas du tout l'intérêt, car cela ouvre de formidables perspectives, mais dont je relativise la portée. Ce n'est pas parce que deux électrons peuvent être intriqués que deux pièces de monnaie pourraient l'être, par exemple. Mais l'inverse reste plus ou moins vrai également, puisqu'après tout, nous ne savons pas jusqu'à quel point cela serait ou non transposable.

Ceci étant, cela débouche en effet sur de passionnantes possibilités, qui déroutent complètement nos habitudes de perception et de conception.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Dim 25 Aoû 2013, 11:23
@Nycolas a écrit:Mais ce n'est pas parce que ça fonctionne à l'échelle quantique que cela a un sens au niveau dans lequel nous vivons
Hé bien non ... heureusement ou malheureusement cela fonctionne parfaitement dans le monde où nous vivons.
Nous utilisons tous les jours des diodes à "effet tunnel" ou des capteurs magnéto-résistifs dans nos disques durs de PC qui mettent en oeuvre des propriétés dites quantiques.
Vous prenez un très grand réservoir dans une double enceinte contenant par exemple de l'éthylène liquifié (C2H4) et quels que soient les efforts que vous puissiez déployer pour rendre ce réservoir étanche, une très faible partie des molécules d'éthylène va "traverser" l'enceinte du réservoir comme par miracle, pourtant C2H4 n'est pas une molécule simple (6 atomes ...).
En clair la chance que vous fonciez sur une porte fermée et que vous vous retrouviez de l'autre côté sans l'avoir ouverte est certes infinitésimale mais elle n'est pas nulle.

Cela c'est pour la physique quantique en général ...


@Nycolas a écrit:Ce n'est pas parce que deux électrons peuvent être intriqués que deux pièces de monnaie pourraient l'être, par exemple
Ca c'est de l'information de physicien qui a peur de remettre en cause tout ce qu'il a eu tant de mal à ingérer intellectuellement. Comme il ne s'en sortait pas il a divisé le monde qui nous entoure en deux : celui microscopique des particules régi par la physique quantique et celui macroscopique régi par la physique classique. Il a décoré le tout d'une dialectique qui souvent ne veut rien dire mais qui fait "riche", un peu comme les médecins qui écrivent comme des cochons pour leurs patients ne puissent pas déchiffrer leurs ordonnances ...

Le phénomène de l'intrication est un gigantesque coup de pied dans la fourmilière qui ouvre des perspectives formidables.
Il n'y a pas de miracle, si deux particules sont dites intriquées c'est qu'elle appartiennent matériellement à un même système lié.
Si deux particules éloignées de milliers (ou bien plus ...) de kilomètres continuent de réagir instantanément comme si elles étaient encore attachées l'une à l'autre c'est qu'elles sont effectivement restées attachées l'une à l'autre dans un même système.
Comment cela peut-il être possible ?
Pour nous le monde qui nous entoure est structuré en quatre dimensions, trois d'espace et une de temps. Comme Kaluza en son temps rajoutons donc une cinquième dimension, invisible pour nous et là nous avons une explication toute trouvée au phénomène d'intrication.
Bien qu'éloignées dans l'espace deux particules intriquées peuvent rester liées dans au moins deux dimensions : le temps et la cinquième dimension ...

Soit dit en passant l'introduction d'une cinquième dimension fournit une explication parfaitement claire de l'électromagnétisme (charge électrique, ondes, magnétisme ...).

La portée pratique de l'intrication est immense dans le domaine spatial.
Il faut plusieurs minutes pour envoyer un ordre au robot Curiosity sur Mars ... c'est presque "invivable" pour piloter quelque chose.
Que dire alors pour des extraterrestres situés à des années lumière de leur base, il leur faudrait peut-être attendre des millions d'années pour recevoir une information, un ordre ?

Il ne reste plus qu'à trouver l'astuce permettant de comprendre ce qu'est pratiquement une intrication (sans le baratin habituel s'il vous plaît ...) et peut-être pourrons faire "correspondre" deux pièces de monnaie ...

...
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Dim 25 Aoû 2013, 19:00
Bonjour à tous Wink,

@Cassiopée a écrit:...quand tu parles de créer un lien entre les pièces, il est de quel ordre... ou plutôt, tu "convertis" les pièces en quoi au niveau de la physique ? ce sont des particules spécifiques. Donc, les expérimentations ont été faites sur quoi ?
C'est la création de l'intrication quantique entre deux particules qui pourraient être par exemple des électrons ou des photons. ou même des molécules plus complexes. Ce lien peut être créé de plusieurs façons. Pour des photons, on peut utiliser des cristaux très spéciaux:  http://en.wikipedia.org/wiki/Spontaneous_parametric_down_conversion.  Pour des électrons qui sont des fermions, on peut s'arranger pour avoir deux particules dont les spins respectifs sont nécessairement opposés pour respecter le principe d'exlusion de Pauli.

Lorsque le spin (qui est une propriété décrivant l'état quantique de la particule) est mesuré sur l'une des deux particules (causant l'effondrement de la fonction d'onde du système constitué par les deux particules)  celui de la second peut être automatiquement déduit sans qu'on ait à mesurer nécessairement le spin de la seconde particule.

Connaître l'état d'une propriété quantique (ici le spin donc) de l'une entraîne automatiquement la connaissance de celui de la seconde. Le plus important est qu'il transforme les deux particules qui se retrouvent intriquées en un seul système qui semble indépendant et du temps (voir l'expérience plus haut) et de l'espace (voir l'expérience d'Alain Aspect et le travail de John Bell)

Wacapou a écrit:Imaginez une solution bien "terre à terre" qui nous donne une explication claire du phénomène, même si elle doit soulever les protestations de la communauté physicienne qui "pense comme il faut" ...
Dans tous les cas vous ferez avancer le schmilblick.
Il y a eu plusieurs tentatives pour expliquer scientifiquement ces "mystères". Personnellement, c'est l'approche de David Bohm que j'étudie en profondeur: http://en.wikipedia.org/wiki/Implicate_and_explicate_order_according_to_David_Bohm . Elle pourrait expliquer à terme toutes les bizarreries de la PQ mais aussi... les phénomènes dits "paranormaux". Y compris celui des ovnis...L'approche de Bohm semble aussi rejoindre celle de plusieurs scientifiques intervenant dans des domaines totalement différents (Ex: K. Pribram, C. Jung, ...). Mais ceci est un autre sujet. Wink

@Nycolas a écrit:Beaucoup de gens qui abordent la physique quantique, et notamment s'intéressant au phénomène d'intrication, mais pas que, ont tendance à fantasmer ensuite sur les possibilités que cela amène dans le réel : téléportation, passe-muraille, voyage temporel, monde multi-dimensionnel, ou encore comme le dit Irvingquester, sont tentés de remettre en cause l'existence de l'espace, du temps
Personnellement, les mystères de la physique quantique font partie de mes pôles d'intérêt depuis au moins 30 ans (en fait depuis mes premiers cours de MQ à l'université avec les livres fascinants de Feynman...).

Vous avez raison de dire cela. Beaucoup de gens fantasment sur ce sujet et on a beaucoup de charlatanisme... Mais ceci étant dit, les plus grands physiciens et philosophes se posent les mêmes questions sur ces "bizarreries" de la MQ. Pour ma part, je ne lis que ce qui est produit par ces derniers...Ça élimine le bruit...Wink

Je ne veux pas m'étendre trop ici sur ce sujet, mais l'étude approfondie de la MQ ne peut que nous obliger à remettre en cause la notion même de réalité et ceci aussi au niveau macroscopique. Les bizarreries de la MQ nous obligent à remettre en question nos "certitudes" ontologiques actuelles. Et ce ne sont pas des charlatans qui se posent ces questions mais les plus grands physiciens quantiques et philosophes comme Bohm, Bitbol, etc...

Je rappelle encore une fois qu'on touche ici à la notion même de réalité et par ricochet à la nature même de la conscience, La MQ (qui fait bien partie de la Science n'est-ce pas), en raison du principe de non-localité, nous oblige à revoir certains concepts ontologiques (réalité subjective et conscience,...) qui font partie de la métaphysique. Les scientifiques majeurs n'ont jamais hésité à aller sur ce terrain et il y a d'excellentes raisons pour cela, voir par exemple plus bas le point de vue du philosophe des sciences Michel Bitbol:

Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Ontologie_%28philosophie%29 a écrit:L’"étude de l'être réel" est également abordée par la physique, et l'on parle alors d’ontologie physique pour souligner la perspective particulière qui est prise dans ce cadre. La mécanique quantique, en particulier, nécessite de remettre profondément en question certaines idées courantes de nature ontologiques qui ne s'appliquent plus au niveau du monde microscopique. Michel Bitbol parle à ce sujet de nouvelles ontologies en cours de développement :

   « Selon Kuhn, changer de paradigme scientifique c'est aussi changer de monde. [...] Changer de monde, dans l'acception la plus ambitieuse de cette expression, ce n'est pas seulement modifier l'emplacement, le rapport mutuel et le cadre légal des objets qui le peuplent. C'est aussi et surtout refondre les objets eux mêmes ; c'est aller jusqu'à altérer le découpage de ce qui arrive en une multitude d'entités stables porteuses de déterminations. C'est en somme changer d'ontologie. »

— Michel Bitbol, Mécanique quantique, une introduction philosophique, p. 365

Le premier concept remis en question est celui de propriété : alors que les objets macroscopiques qui nous environnent semblent pouvoir être caractérisés par des grandeurs physiques existant de manière absolue (position, vitesse, ...), la mécanique quantique est contextualiste, c'est-à-dire que l'existence des propriétés physiques n'est garantie que lorsque l'on précise un contexte expérimental permettant de les mesurer.
Par exemple, en vertu des relations d'incertitude de Heisenberg, si le contexte expérimental permet une mesure précise de la position, il est tout à fait inapproprié de parler de sa vitesse ou de faire comme si le système en avait une. Cet aspect de la mécanique quantique est la source des débats entre Bohr et Einstein, la philosophie réaliste de ce dernier ne pouvant s’accommoder de la disparition de ce qu’il appelait des éléments de réalité.

Le deuxième concept remis en question est celui de séparabilité : deux objets ayant interagi peuvent être intriqués ; ils doivent alors être pensés comme un tout et leurs états ne peuvent être décrits séparément. En particulier, on observe des corrélations entre les mesures effectuées sur un objet et celles réalisées sur l'autre objet, comme un lien entre eux malgré la distance qui les sépare. En mécanique quantique, ces corrélations sont expliquées en disant que le système global est formé par les deux objets, pris comme un tout indissociable.

Le troisième concept remis en question est celui d'individualité : même sans être intriquées, deux particules fondamentales sont intrinsèquement indiscernables l'une de l'autre, de sorte que l'on ne peut parler de l'électron n⁰1 ou de l'électron n⁰2, mais d'un système composé de deux électrons.

Globalement, la physique quantique fragilise le concept d'objet, ou de système physique. Par exemple, une particule est vue en théorie quantique des champs non comme un objet fondamental, mais comme l'un des multiples états possibles d'un champ, voire comme un état excité du vide quantique. La question de savoir pourquoi le monde macroscopique qui nous entoure ne ressemble pas à sa contrepartie microscopique n'est pas encore complètement tranchée et fait partie des problèmes d'interprétation de la mécanique quantique. En parallèle à l'interprétation de Copenhague, la plus utilisée en pratique, selon laquelle le monde est divisé en une partie macroscopique "classique" et une partie microscopique "quantique", l'approche conceptuelle de la décohérence quantique tente de faire émerger la phénoménologie qui nous est familière à partir des principes de la mécanique quantique.
Comme le dit Wacapou, dire que les bizarreries de la MQ sont contonnées au niveau quantique n'est plus tout à fait vrai Wink . Il y a des expériences qui ont été réalisées dernièrement et leurs résultats publiés il y a déjà quelques temps et qui montrent très clairement que des objets macroscopiques peuvent parfaitement se retrouver dans un état de superposition à notre échelle:  C'est à dire avoir simultanément deux états antagonistes... Comment cela est-il tout simplement possible yckjgc.

Voir par exemple l'expérience d'Andrew Cleland:



Certes, il faut que ces objets (perçus en tant que système quantique) soient refroidis (pour les mettre au "Ground State" du système quantique) mais pourtant ces objets nous sont bien visibles quand ils sont dans cet état. (voir les liens fournis plus haut).

D'autres travaux montrent clairement que la photosynthèse utilise la superposition quantique: http://www.sciencedaily.com/releases/2013/06/130620142932.htm

Une nouvelle approche dans le domaine des sciences cognitives est en train de faire son cheminement:  http://en.wikipedia.or/wiki/Quantum_cognition

Bref, comme le dit Wacapou,  ce serait une très grave erreur de postuler que les principes de la MQ ne s'appliquent pas à notre réalité. Ce n'est tout simplement plus vrai. Wink 

Cordialement et bon w-e à tous, Wink 

Julien

PS: J'apprécie beaucoup l'ouverture d'esprit des membres de ce forum. Il y a aussi une multitude d'avis différents mais les membres se respectent les uns les autres. serviettes


Dernière édition par irvingquester le Dim 25 Aoû 2013, 20:09, édité 2 fois
avatar
Nycolas
Equipe du forum
Equipe du forum
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Masculin Age : 45
Nombre de messages : 682
Inscription : 30/12/2009
Localisation : Saint-Etienne
Emploi : Ecrivain
Passions : Ecriture...
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4834
http://seilenos.canalblog.com/

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Dim 25 Aoû 2013, 19:37
Wacapou :

Ce que vous dites est tout à fait possible, tant qu'il n'est pas démontré que c'est impossible... Certes nous vivons en usant d'effets quantiques, il y a les supraconducteurs, etc. Comme vous dites néanmoins ces effets deviennent de plus en plus improbables avec la taille et la complexité d'un objet. Pour ma part, je considère qu'à chaque fois qu'on heurte quelque chose, on le "traverse"... mais très partiellement. Et cela fait toute la différence avec les mathématiques "comme elles viennent". Un objet physique massif complexe ne va pas traverser une porte complètement ou pas du tout selon une probabilité fixe mais infinitésimale, qui plus est sans l'endommager ou sans l'être lui-même, ce n'est tout simplement pas ainsi que les choses se passent...

Ce qui ne signifie pas que nous sommes au bout de nos surprises, ni au bout des possibilités qu'offre la mécanique quantique, je concède bien volontiers cela.

De là à maitriser ces effets pour en tirer des applications nouvelles, c'est certainement possible dans une certaine mesure (que nous ignorons) et cela demande certes de l'ouverture d'esprit mais aussi et surtout beaucoup de rigueur. On ne fait pas de la technologie avec des espérances chimériques, mais avec une maitrise pratique et pragmatique des choses. C'est pourquoi moi je veux bien entendre parler de tout ce qu'on veut, dimensions, voyage temporel, distorsion de l'espace-temps, je ne suis pas physicien, je suis auteur de fantastique. Mais je reste pragmatique dans mon approche de la technologie : j'entends constamment parler de Tesla et quelques autres authentiques génies de la technique, qui auraient pu révolutionner le monde tel qu'on le connait, et il est vrai que l'histoire prend parfois des directions surprenantes, qui sont aussi souvent décevantes dans leur cynisme, et je n'ose parler ici de leur violence. Néanmoins on aimerait voir plus de concret lorsque ces sujets sont abordés. A chaque fois que j'ai participé, ou assisté à une discussion sur ces sujets, je voyais beaucoup d'enthousiasme, beaucoup de "on nous cache tout on nous dit rien", beaucoup de gens qui ont inventé l'énergie gratuite dans leur garage ou leur cave, et jamais rien de concret, juste des promesses, du rêve, de faux espoirs et du blabla, donc à la longue je suis devenu méfiant et assez incrédule, vous m'excuserez. Idem pour les effets quantiques qui nous feront traverser des portes et changer le passé. Pour moi ça rentre dans le new age, branche pseudo-science.

Par contre, on peut tout à fait parler de tout ce qui est raisonnablement réalisable, encore faut-il le faire avec la rigueur dont je parlais, et là on se heurte à un problème : je ne suis pas plus que vous très passionné par les esprits fermés, enfermés dans un dogmatisme souvent archaïque, mais je n'ai pas non plus d'admiration pour les esprits déconnectés de la réalité, qui utilisent les faux espoirs fournis par les illusions du progrès et de la science toute puissante pour tromper un certain ennui né de l'époque désenchantée dans laquelle nous vivons. Il faut savoir garder une part pour le rêve, à condition que ce rêve ne soit pas juste une chimère, une perspective illusoire pour nous sortir d'on ne sait quelle ornière, et prétexte justement à ne pas en sortir. Le problème dont je parlais, est alors que précisément, nous ne savons pas du tout où cela peut nous mener, et encore moins par le fait que nous ne sommes justement pas physiciens. Nous pouvons juste appréhender avec plus ou moins d'intelligence et de compréhension ce qu'il nous est donné d'aborder. De là, les gens qui, sur les forums, refont la réalité, ne manquent pas. Pour autant, celle-ci n'en semble pas beaucoup affectée. Et c'est pourquoi j'y prête peu de crédit, tout simplement. Jusqu'au jour où quelqu'un me montrera sa cocotte-minute qui alimente gratuitement tout son quartier en électricité. Je vous avoue que j'ai hâte, mais je vais prendre mon mal en patience.

Ne voyez aucune animosité dans mon propos, j'explique seulement le pourquoi de ma relative incrédulité. On peut être ouvert d'esprit et rêveur, sans pour autant prendre ses désirs pour des réalités. Il n'y a bien sûr aucun mal à rêver et à espérer, bien au contraire, mais rester lucide est une toute autre paire de manche, qui n'est pas moins noble. Pour finir je n'ai aucune prétention à posséder cette lucidité, la seule que j'ai est de ne plus me bercer d'illusions face aux propos édifiants que l'on peut lire ici et là sur différents sites, de personnes ne faisant aucunement autorité ou référence dans les domaines dans lesquels ils prétendent le faire.

Enfin, figurez-vous que si je suis si loquace sur ce sujet, c'est précisément parce que c'est en grande partie le sujet de mon prochain bouquin, concernant justement un chercheur hors-norme, détenteur d'une vérité nouvelle dans sa spécialité, que personne ne veut lui reconnaitre, parce qu'elle va à l'encontre du dogme établi. Je suis donc parfaitement sensibilisé au sujet, en revanche je refuse de tomber dans l'angélisme du chercheur isolé et un peu martyr, par opposition à l'institution scientifique autoritaire et crispée autour de son vieux savoir dépassé. Il y a forcément des nuances de gris de part et d'autre, et les prendre en compte permettrait de comprendre pourquoi certains chercheurs en avance sur leur temps échouent alors que tout leur donne apparemment raison, tandis que, de l'autre côté, si l'institution s'accroche à ses pantoufles usées, ce n'est pas toujours non plus sans qu'il existe au moins quelques bonnes raisons. 

Bref... Il y a encore beaucoup à découvrir, j'en conviens. Et je pense en fait que nous sommes d'accord dans les grandes lignes, mine de rien.


Irvingquester :

Mine de rien, je pense que nous sommes d'accord également, dans le fond je ne fais qu'émettre des précautions oratoires par méfiance par rapport à toutes les dérives que j'ai pu observer, et qui sont quasiment la norme, dans certains milieux que j'ai pu fréquenter. J'en finis par prendre un rôle d'avocat du diable.

Je suis néanmoins tout à fait convaincu, comme des auteurs littéraires comme P.K. Dick, que, au moins dans une certaine mesure, et probablement assez large, notre expérience de vie n'est qu'une grande illusion, dont les tenants et aboutissants permettent de nous tenir enfermer dans le cycle de la reproduction de l'espèce... De cette considération découlent bien des questions philosophiques qui dépassent la science même. Néanmoins, l'une des questions est de savoir jusqu'à quel point nous pouvons ou non nous émanciper de cette illusion, car si, de manière existentielle, cela est impossible, à quoi bon ? Mais cela vaut le coup de s'en assurer, et de chercher... c'est un de mes domaines de prédilection, dans l'écriture et dans la spiritualité, quant à moi. Comme quoi la science ouvre sur bien d'autres domaines.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Dim 25 Aoû 2013, 21:05
@Nycolas a écrit:Ce que vous dites est tout à fait possible, tant qu'il n'est pas démontré que c'est impossible
Je n'ai absolument pas les caractéristiques d'un rêveur, je peux me tromper parfois, oublier des précisions mais lorsque j'écris quelque chose sur ce forum ce n'est pas pour raconter des inepties, pour enfumer les participants.

Tout ce que j'ai raconté à propos de certaines propriétés de la mécanique quantique est non seulement vrai, possible mais en plus utilisé de nos jours. Je ne vais pas entrer dans des explications et des justifications qui ne pourraient que vous fatiguer, vous et les autres participants de ce fil.
Vous pouvez de vous-même vous documenter en tapant "effet tunnel" ou encore "Dualité onde corpuscule" sous Wikipedia.


@Nycolas a écrit:... Un objet physique massif complexe ne va pas traverser une porte complètement ou pas du tout selon une probabilité fixe mais infinitésimale ...
Bien que cela ait l'air de vous faire de la peine c'est pourtant la vérité (voir dualité onde - corpuscule qui a rapporté un prix Nobel à Louis De Broglie en 1929 (c'est vieux n'est-ce pas ?).

Si toutes les particules composant votre corps (électrons, protons, neutrons) sont "synchronisées" et passent à l'état d'onde au même moment rien ne leur interdit de passer la porte sans l'ouvrir.
Pour vous donner une idée plus précise, la chance que cela se produise si vous essayez à chaque seconde qui passe, la probabilité est d'environ 1/409968000000000000. En clair, sans rien faire de spécial, pour avoir une bonne chance de réussir, il faudrait que vous puissiez atteindre l'âge de l'Univers, être très patient et très, très solide ...

L'exemple que je donne du réservoir d'éthylène liquéfié a été malheureusement pour la société qui s'était engagée à le construire une des sources de sa faillite par non respect du contrat signé.
Le dit contrat garantissait 0% d'éthylène dans l'espace inter-barrière.
Après réception et chargement (5000 t) il se trouvait 15 ppm de C2H4 au lieu des 0% (quinze parties par million) --> vidange --> revérification de chaque soudure (acier inox) --> rechargement --> toujours 15 ppm --> intervention du CEA pour mesures des fuites éventuelles --> pas de fuite et explication finale avec calculs du problème rencontré --> une petite fraction d'éthylène traversait la membrane en acier inoxydable par effet tunnel.

Conclusion : aussi étanche que soit une bouteille d'hydrogène gonflée à 200 bars au bout d'un certain temps la pression n'est plus ce qu'elle était à l'origine.

...
avatar
Nycolas
Equipe du forum
Equipe du forum
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Masculin Age : 45
Nombre de messages : 682
Inscription : 30/12/2009
Localisation : Saint-Etienne
Emploi : Ecrivain
Passions : Ecriture...
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4834
http://seilenos.canalblog.com/

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Dim 25 Aoû 2013, 22:00
Je suis dans les grandes lignes d'accord avec ce que vous dites, et je suis bien conscient que des effets quantiques sont utilisés de nos jours. Je connais, sans pour autant les maitriser, les choses dont vous parlez. Vous avez l'air également conscient de votre côté que ce que vous décrivez concernant un corps vivant traversant un autre est tellement improbable que c'est virtuellement impossible en l'état. Dire cela ne nie en rien le phénomène, ça le ramène toutefois dans les proportions du pragmatisme. Je ne dis pas pour autant qu'on ne découvrirait pas un jour un moyen de le provoquer en augmentant artificiellement cette probabilité dans des proportions contrôlables. Je n'en sais rien, mais ce serait assez fantastique.

Je suppose au passage que l'effet tunnel pourrait d'ailleurs expliquer les "inexplicables" radiations autour de centrales nucléaires supposées parfaitement étanches.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Mar 27 Aoû 2013, 00:59
@Nycolas a écrit:
Mine de rien, je pense que nous sommes d'accord également, dans le fond je ne fais qu'émettre des précautions oratoires par méfiance par rapport à toutes les dérives que j'ai pu observer, et qui sont quasiment la norme, dans certains milieux que j'ai pu fréquenter. J'en finis par prendre un rôle d'avocat du diable.
Je le pense aussi. Wink  Et vous avez raison de mettre des garde-fous...Et effectivement Quantum est mis à toutes les sauces...

Il n'empêche que la compréhension des "bizarreries" de la MQ permettra un jour de saisir le sens profond de la réalité.

La conscience simple produit du cerveau est une grosse fadaise.


Je suis néanmoins tout à fait convaincu, comme des auteurs littéraires comme P.K. Dick, que, au moins dans une certaine mesure, et probablement assez large, notre expérience de vie n'est qu'une grande illusion, dont les tenants et aboutissants permettent de nous tenir enfermer dans le cycle de la reproduction de l'espèce... De cette considération découlent bien des questions philosophiques qui dépassent la science même. Néanmoins, l'une des questions est de savoir jusqu'à quel point nous pouvons ou non nous émanciper de cette illusion, car si, de manière existentielle, cela est impossible, à quoi bon ? Mais cela vaut le coup de s'en assurer, et de chercher... c'est un de mes domaines de prédilection, dans l'écriture et dans la spiritualité, quant à moi. Comme quoi la science ouvre sur bien d'autres domaines.
Le cerveau n'est qu'un récepteur ou filtre dont la fréquence est réglée sur notre réalité-illusion. Un peu de LSD, un coma, une exposition à des champs électromagnétiques intenses et ce récepteur ou filtre se retrouve out of service. Et nous recommençons à capter d'autres réalités... Ce n'est pas pour rien que les NDE ressemblent aux RR4 ou aux expériences chamaniques...

La théorie de Bohm est que nous percevons uniquement un pan de la réalité ultime.

Cordialement,

Julien
avatar
Nycolas
Equipe du forum
Equipe du forum
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Masculin Age : 45
Nombre de messages : 682
Inscription : 30/12/2009
Localisation : Saint-Etienne
Emploi : Ecrivain
Passions : Ecriture...
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4834
http://seilenos.canalblog.com/

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Mar 27 Aoû 2013, 10:02
@Nycolas a écrit:Wacapou :

Ce que vous dites est tout à fait possible, tant qu'il n'est pas démontré que c'est impossible... Certes nous vivons en usant d'effets quantiques, il y a les supraconducteurs, etc. Comme vous dites néanmoins ces effets deviennent de plus en plus improbables avec la taille et la complexité d'un objet. Pour ma part, je considère qu'à chaque fois qu'on heurte quelque chose, on le "traverse"... mais très partiellement. Et cela fait toute la différence avec les mathématiques "comme elles viennent". Un objet physique massif complexe ne va pas traverser une porte complètement ou pas du tout selon une probabilité fixe mais infinitésimale, qui plus est sans l'endommager ou sans l'être lui-même, ce n'est tout simplement pas ainsi que les choses se passent...

Ce qui ne signifie pas que nous sommes au bout de nos surprises, ni au bout des possibilités qu'offre la mécanique quantique, je concède bien volontiers cela.

De là à maitriser ces effets pour en tirer des applications nouvelles, c'est certainement possible dans une certaine mesure (que nous ignorons) et cela demande certes de l'ouverture d'esprit mais aussi et surtout beaucoup de rigueur. On ne fait pas de la technologie avec des espérances chimériques, mais avec une maitrise pratique et pragmatique des choses. C'est pourquoi moi je veux bien entendre parler de tout ce qu'on veut, dimensions, voyage temporel, distorsion de l'espace-temps, je ne suis pas physicien, je suis auteur de fantastique. Mais je reste pragmatique dans mon approche de la technologie : j'entends constamment parler de Tesla et quelques autres authentiques génies de la technique, qui auraient pu révolutionner le monde tel qu'on le connait, et il est vrai que l'histoire prend parfois des directions surprenantes, qui sont aussi souvent décevantes dans leur cynisme, et je n'ose parler ici de leur violence. Néanmoins on aimerait voir plus de concret lorsque ces sujets sont abordés. A chaque fois que j'ai participé, ou assisté à une discussion sur ces sujets, je voyais beaucoup d'enthousiasme, beaucoup de "on nous cache tout on nous dit rien", beaucoup de gens qui ont inventé l'énergie gratuite dans leur garage ou leur cave, et jamais rien de concret, juste des promesses, du rêve, de faux espoirs et du blabla, donc à la longue je suis devenu méfiant et assez incrédule, vous m'excuserez. Idem pour les effets quantiques qui nous feront traverser des portes et changer le passé. Pour moi ça rentre dans le new age, branche pseudo-science.

Par contre, on peut tout à fait parler de tout ce qui est raisonnablement réalisable, encore faut-il le faire avec la rigueur dont je parlais, et là on se heurte à un problème : je ne suis pas plus que vous très passionné par les esprits fermés, enfermés dans un dogmatisme souvent archaïque, mais je n'ai pas non plus d'admiration pour les esprits déconnectés de la réalité, qui utilisent les faux espoirs fournis par les illusions du progrès et de la science toute puissante pour tromper un certain ennui né de l'époque désenchantée dans laquelle nous vivons. Il faut savoir garder une part pour le rêve, à condition que ce rêve ne soit pas juste une chimère, une perspective illusoire pour nous sortir d'on ne sait quelle ornière, et prétexte justement à ne pas en sortir. Le problème dont je parlais, est alors que précisément, nous ne savons pas du tout où cela peut nous mener, et encore moins par le fait que nous ne sommes justement pas physiciens. Nous pouvons juste appréhender avec plus ou moins d'intelligence et de compréhension ce qu'il nous est donné d'aborder. De là, les gens qui, sur les forums, refont la réalité, ne manquent pas. Pour autant, celle-ci n'en semble pas beaucoup affectée. Et c'est pourquoi j'y prête peu de crédit, tout simplement. Jusqu'au jour où quelqu'un me montrera sa cocotte-minute qui alimente gratuitement tout son quartier en électricité. Je vous avoue que j'ai hâte, mais je vais prendre mon mal en patience.

Ne voyez aucune animosité dans mon propos, j'explique seulement le pourquoi de ma relative incrédulité. On peut être ouvert d'esprit et rêveur, sans pour autant prendre ses désirs pour des réalités. Il n'y a bien sûr aucun mal à rêver et à espérer, bien au contraire, mais rester lucide est une toute autre paire de manche, qui n'est pas moins noble. Pour finir je n'ai aucune prétention à posséder cette lucidité, la seule que j'ai est de ne plus me bercer d'illusions face aux propos édifiants que l'on peut lire ici et là sur différents sites, de personnes ne faisant aucunement autorité ou référence dans les domaines dans lesquels ils prétendent le faire.

Enfin, figurez-vous que si je suis si loquace sur ce sujet, c'est précisément parce que c'est en grande partie le sujet de mon prochain bouquin, concernant justement un chercheur hors-norme, détenteur d'une vérité nouvelle dans sa spécialité, que personne ne veut lui reconnaitre, parce qu'elle va à l'encontre du dogme établi. Je suis donc parfaitement sensibilisé au sujet, en revanche je refuse de tomber dans l'angélisme du chercheur isolé et un peu martyr, par opposition à l'institution scientifique autoritaire et crispée autour de son vieux savoir dépassé. Il y a forcément des nuances de gris de part et d'autre, et les prendre en compte permettrait de comprendre pourquoi certains chercheurs en avance sur leur temps échouent alors que tout leur donne apparemment raison, tandis que, de l'autre côté, si l'institution s'accroche à ses pantoufles usées, ce n'est pas toujours non plus sans qu'il existe au moins quelques bonnes raisons. 

Bref... Il y a encore beaucoup à découvrir, j'en conviens. Et je pense en fait que nous sommes d'accord dans les grandes lignes, mine de rien.


Irvingquester :

Mine de rien, je pense que nous sommes d'accord également, dans le fond je ne fais qu'émettre des précautions oratoires par méfiance par rapport à toutes les dérives que j'ai pu observer, et qui sont quasiment la norme, dans certains milieux que j'ai pu fréquenter. J'en finis par prendre un rôle d'avocat du diable.

Je suis néanmoins tout à fait convaincu, comme des auteurs littéraires comme P.K. Dick, que, au moins dans une certaine mesure, et probablement assez large, notre expérience de vie n'est qu'une grande illusion, dont les tenants et aboutissants permettent de nous tenir enfermés dans le cycle de la reproduction de l'espèce... De cette considération découlent bien des questions philosophiques qui dépassent la science même. Néanmoins, l'une des questions est de savoir jusqu'à quel point nous pouvons ou non nous émanciper de cette illusion, car si, de manière existentielle, cela est impossible, à quoi bon ? Mais cela vaut le coup de s'en assurer, et de chercher... c'est un de mes domaines de prédilection, dans l'écriture et dans la spiritualité, quant à moi. Comme quoi la science ouvre sur bien d'autres domaines.
neo17
neo17
Equipe du forum
Equipe du forum
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Masculin Age : 49
Nombre de messages : 718
Inscription : 20/07/2012
Localisation : La Rochelle
Emploi : Privé
Passions : Astronomie, sport
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3433

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Ven 30 Aoû 2013, 13:29
Et si finalement on y arrivait : A lire Trou de ver

_______________________________________
Persévérant et curieux, je cherche depuis longtemps...
Dryas un jour, Dryas toujours !
avatar
Lucciano31
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Masculin Age : 29
Nombre de messages : 16
Inscription : 30/08/2013
Localisation : Tours
Emploi : etudiant
Passions : médias
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2141

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Ven 30 Aoû 2013, 23:17
Bonsoir, 
excusez moi peut être du HS, mais j'aimerais savoir si vous connaissez des rapprochements, des écrits entre mayas et OVNI.
J'y pensais dernièrement et les mayas ont disparus sans explications et avaient de sacrés technologies de pointe.
D'après mon expérience de la vision d'un ovni, je suis catégorique sur le fait que c'était un engin (mode de déplacements etc) alors je me dis que soit c'est une technologie humaine, soit extra-terrestre.
Si je vais très très loin, je me dis très simplement qu'il est possible que les mayas soient partis de leur plein grès?...

Mon observation (en cours d'enquête) a été très étrange sur la fin: l'objet après son ascension vers le ciel a ralentit puis ensuite a accéléré ultra rapidement et a disparu dans une explosion sous formes de faisceaux lumineux qui se sont ensuite estompés peu à peu, doucement, comme s'il y'avait un changement de dimension.
Je suis très sceptique sur tout ça en temps normal mais apres avoir vu un phénomène de ce genre, on remet tout en question et on se remet en question.
Depuis je me fais toutes les suppositions possible, des technologies qu'on peut nous cacher, du voyage temporel etc. Je me suis même demandé si un petit asteroide pouvait avoir ce comportement. Mais la forme triangulaire, le changement d'allures etc me font douter.
La plus farfelue de mes idées est bien sur le rapprochement avec les mayas. Je viens de lire ici ou l) qu'il y aurait peut-être eu des contacts ET avec les mayas mais tout ça ne semble pas très sérieux. Mon hypothèse serait que les mayas eux même aient peut être pu évolué d'une façon telle qu'il leur ai aujourd'hui possible de voyager ainsi. Bref, je compte depuis ma vision me renseigner sur un tas d'éléments, crédibles, car avancer sans connaissances ça amène des hypothèses fondées seulement par notre propre vision et imagination.

Mais la disparition de l'objet m'amène aussi à penser à un espèce de voyage temporel, en tout cas à un changement de dimension. Après peut être que c'est juste le fait de passer d'une vitesse soutenue à une vitesse inimaginable qui peut provoquer cet espèce d'explosion avec ce que j'appelle des faisceaux qui ensuite s'estompent.
Polyèdre57
Polyèdre57
Administrateur
Administrateur
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Masculin Age : 48
Nombre de messages : 7799
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement
Points de Participation : 14612
http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Sam 31 Aoû 2013, 12:17
@Lucciano31 a écrit:Je me suis même demandé si un petit asteroïde pouvait avoir ce comportement.
Un astéroïde poursuit sur sa lancée, il ne change pas de trajectoire, ne s'arrête pas en cours de route mais peux exploser dans une gerbe de lumière (faisceaux de lumières) en pénétrant les couches de l'atmosphère un peu comme le cas Tcheliabinsk (Russie) en février dernier... Laughing 

@+

_______________________________________
ASPICIS UMBRA FUGAX NOSTRAS UT TEMPERET ORAS UMBRAS UMBRA REGIT PULIUS ET UMBRA SUMUS.
Traduction : "Vois comment l'ombre fuyante indique les heures, l'ombre régit les heures, nous ne sommes que poussières et ombres".

Carte Google Maps PAN/OVNI en Lorraine, Alsace, Sarre, Luxembourg et Sud Belgique

Blog OVNI/PAN Lorraine
avatar
Hocine
Equipe du forum
Equipe du forum
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 1539
Inscription : 18/06/2007
Localisation : Afrique du Nord
Emploi : retraité
Règlement : Règlement
Points de Participation : 7166

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Jeu 19 Sep 2013, 15:32

Je donne là mon point de vue sur l’un de ces sortes de « voyages » temporel.

 Je pense qu’aller voyager vers un autre endroit mais sans faire le déplacement de son corps est possible mais son "double"  qu'il aille  faire un « travail » à distance  est possible, aller « changer » les cours des choses est possible aussi dans un autre endroit éloigné mais pour l’explication je crois que c’est un peu difficile, je ne pense pas à une affaire « astral » ou quelque chose de genre là mais je pense que n’importe lequel des êtres humain possède dans son cerveau une sorte  de « fenêtre à découvrir » ou bien elle lui vient automatiquement et il n’a qu’à profiter de  l’ouverture de cette « fenêtre » pour amorcer le départ  du double de son  corps , même si on le force un peut mais ce n’est pas épuisant , c’est presque facile de voyager et d’aller voir un ami ou une autre personne loin de là , de faire un « travail » à distance , régler des choses à distance .

Je pense que c’est une « navigation » dans l’espace et de la distance qui elles sont possibles pour tout être humain, à vrai dire je pense que la véritable raison de ces « voyages » elle m’est inconnue, peut être  elle est utilisée par d’autres rares personnes et qui gardèrent le secret pour eux, je crois que ce voyage du double de soi et possible et il était déjà effectué.

Pour ce « voyage » il n’y a pas de calcul à faire , ni de mettre cela sur le compte d’une machine à remonter le temps , c’est un « voyage » du temps présent vers un futur très proche , je voulais dire aller faire une action et aussi vous regarderait  le déroulement de ce voyage et même le paysage du voyage au cours de route ,vous « voler » dans les airs , vous traverser tout pour y être là , bien entendu , je ne voulais pas parler de cette affaire , je sors un peu du cadre de la discussion , c’est de l’incroyable ou peut être c’est l’effet d’une  extraordinaire coïncidence mais il y a des preuves derrière tout ça !! Oui, comme je l’ai déjà dit  peut être c’est l’effet d’un extraordinaire concours d’une sorte de coïncidence qui peut arriver des fois dans la vie d’une personne et qu’on pense que  ce genre de « voyage » est impossible pour l’être humain.

 Il y a une autre possibilité cette forme de « voyage » qui elle peut arrivée  à une personne, est ce que c’est une série de rêves extraordinaires qui nous arrivent et qui elle nous pousse notre corps à se déplacer vers d’autres endroits et là on est conscient qu’on va « voyager » et cela plusieurs fois vers des personnes et arriver là on peut toucher cette personne, on peut lui parler et le lendemain cette personne nous raconte la plus grande partie des faits qui ont étaient effectuer déjà après cette « rencontre » ?

 Je suis sorti un peu du cadre de la discussion, et si on trouve que ce post n’a pas sa place ici, alors il ne faut pas prendre on compte, pas de problème.

 Je crois qu’après  l’affaire des ovnis, le voyage temporel c’est une autre affaire qui elle est  difficile à clarifier, j'ai parlé de cela ces dernières années dans un autre endroit .

Boizéclou
Boizéclou
Equipe du forum
Equipe du forum
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Masculin Age : 42
Nombre de messages : 445
Inscription : 30/08/2013
Localisation : Nulle part ailleurs que dans le Cosmos
Emploi : Actif
Passions : Alternatives
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2968

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Dim 22 Juin 2014, 21:05
Bonjour,

En participation au sondage proposé au début du sujet : oui, finalement, oui, selon moi on peut considérer certains OVNI comme étant des "machines humaines à voyager dans le temps".

Enfin, humaines... "Post-humaines", disons... Les descendants lointains de nos chrononautes auront certainement été amenés à devoir cohabiter avec les poissons. (Je me suis exprimé ailleurs sur ce point.) 

Quant aux chrononautes eux-mêmes, sans doute réglent-ils le sélecteur temporel de leur chronoscaphe à quelques secondes-lumière de quelque Centre de Collecte et d'Usage des Chronicités (bâti ou sur la Lune, ou sur Mars, ou sur Titan, etc).

Évidemment, les chononautes ne peuvent jamais être complètement à l'abri d'une présence humaine quand ils débarquent sur Terre (par exemple pour prélever un échantillon de végétation industrielle du XXè siècle). (J'en passe, et des meilleures comme des pires.)

_______________________________________
Chaque engin d'exploration sous-marine est le résultat d'options fondamentales. Si l'on choisit la vitesse, un galbe allongé, hydrodynamique, s'impose. Mais si à la vitesse on préfère la maniabilité, la forme à adopter est celle d'une soucoupe.
Jacques-Yves COUSTEAU (1973)
nivekb
nivekb
Légende du forum
Légende du forum
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Masculin Age : 29
Nombre de messages : 70
Inscription : 09/10/2011
Localisation : Pamiers
Emploi : Etudiant
Passions : Ufologie, Histoire, Science, Sport, Voyages,
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2980

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Mar 24 Juin 2014, 00:29
En plein dans le sujet voir cet article de Wikipédia : "Paradoxe temporel". Éclairant.

_______________________________________
« Les faits ne cessent pas d'exister parce qu'on les ignore ».

Aldous Huxley
Extrait de Note sur le dogme
estrella
estrella
Légende du forum
Légende du forum
Le voyage temporel est-il possible? - Page 26 Empty

Féminin Age : 37
Nombre de messages : 91
Inscription : 25/05/2014
Localisation : Aquitaine
Emploi : ...
Passions : ovnis, paranormal
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2059

Ovnis Re: Le voyage temporel est-il possible?

le Mar 24 Juin 2014, 12:16
C'est une bonne théorie le voyage dans le temps mais posez vous deux secondes et réfléchissez.

Voyez comme la terre a été conçue, le nombre d'années qu'il a fallu, à savoir que les créations de planètes sont conçues de la même façon.
Ensuite, imaginez l'univers qui est infini, il y a forcément des soleils, des planètes identiques à la terre, c'est certain, dans l'infini univers, ce serait prétentieux de dire que nous sommes seuls.
c'est impossible, forcément, il y a de la vie ailleurs.
Nous le saurons un jour , mais il est trop tôt, avant que l'homme fasse plus de découvertes, il va s'écouler au moins 500 à 1000 ans.
la, je suis certaine, que les hommes auront trouvés de la vie ailleurs et de façon officielle

_______________________________________
"La vérité ne craint pas les questions"
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum