Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Autres hypothèses que les engins "tôles et boulons"Aujourd'hui à 11:58LorelineLes mutilations de bétail une explication ufologique?Aujourd'hui à 00:40Polyèdre57Le Pentagone a étudié les Ovnis dans le plus grand secret (New York Times, AATIP, TTSA, affaire Tic Tac etc...)Hier à 23:28Polyèdre57Bételgeuse... Bételgeuse... Bételgeuse !!!Hier à 22:34udje5403La fin des haricots (Aurelien Barrau)Hier à 18:39Loreline(1993) La fausse RR3 de Filiberto Caponi (Italie) Hier à 17:33Polyèdre57Qui connait le MUFON France ?Hier à 15:39freethinkerLe projet Breakthrough Listen : nouvelle batterie de donnéesHier à 12:24LorelineDocumentaires et films sur le sujet OVNIVen 21 Fév 2020, 18:08Polyèdre57Sondage : Quel est le cas le plus intrigantVen 21 Fév 2020, 17:35Hocineun nouveau signal radio extraterrestre intrigue les scientifiques-Ven 21 Fév 2020, 11:48snotgobblerDyatlov - OVNI ou affaire militaire?Ven 21 Fév 2020, 05:08Thierry-BSalut à tousVen 21 Fév 2020, 01:18Jab76Le gouvernement Français et le secret sur les OVNIs. Jeu 20 Fév 2020, 18:35Polyèdre57Communiquer à l'infini grace à l'intrication quantiqueJeu 20 Fév 2020, 00:00freethinkerM.A.J. Histoire des méprises avec ODHTvMer 19 Fév 2020, 20:53LorelineLes gouvernements et les militaires gardent-ils le secret sur les ovnis?Mer 19 Fév 2020, 20:49Polyèdre57J'ai besoin de vousMer 19 Fév 2020, 15:11FionaL2017: le 02/02 à 01h00 environ - 1 ovale blanc lumineux intense, creux au milieuBoules lumineuses - Castrie -Hérault (dép.34)Mar 18 Fév 2020, 22:52LorelineA la rencontre d'un vaisseau extraterrestre -Thriller inspiré par le signal "Wow"Mar 18 Fév 2020, 22:40LorelineLe nouveau Directeur du GEIPANMar 18 Fév 2020, 19:37udje5403JUNG et les OVNIS - FEAMar 18 Fév 2020, 12:45LorelineLa Méthode de travail dans l'Académie d'UfologieLun 17 Fév 2020, 22:58LorelineLes enlèvements extraterrestres RR4 que peut-on penser? Lun 17 Fév 2020, 21:30freethinker(1994) Atterrissage d'un Ovni devant une école au Zimbabwe.Lun 17 Fév 2020, 18:14Polyèdre57Vos lectures ufologiques du moment presentation et discussionsLun 17 Fév 2020, 10:17HannibalLes Canadiens du forumDim 16 Fév 2020, 16:57Polyèdre57(Bertrand Méheust) Un phénomène installé dans la durée Dim 16 Fév 2020, 15:51Polyèdre572019: le 04/12 à 08h35 - sphère argentée - Metz -Moselle (dép.57)Dim 16 Fév 2020, 12:12Roland62Bonjour, je me présente.Sam 15 Fév 2020, 23:45udje5403
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
(1950) Type RR3. Abbiate Buazzione, Italie. Empty

Masculin Age : 41
Nombre de messages : 12878
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 19854
http://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis (1950) Type RR3. Abbiate Buazzione, Italie.

le Mar 16 Oct 2007, 17:14
Type RR3. Abbiate Buazzione, Italie.

(1950) Type RR3. Abbiate Buazzione, Italie. Abbiate1

# Les faits.

L'action se passe dans un petit village d'Italie, près de Varèse, nommé Abbiate Buazzone. Bruno Facchini est agé de 40 ans, ouvrier en métallurgie, il est marié et père d'un jeune garçon.
Le 24 Avril 1950, vers 10h00, alors que la pluie s'était juste arrêtée après un orage violent, Facchini sort de sa maison et se rend aux toilettes se trouvant dans un abri dans son jardin. Alors qu'il revenait vers sa maison, il vit plusieurs lumières clignotantes étranges, pensant dans un premier temps qu'elles avaient un rapport avec l'orage.
Ce phénomène se produisit à proximité d'une ligne à haute tension, et par sécurité, il décide d'aller voir ces lumières en direction d'une forêt.

Bruno Facchini montrant les vêtements
qu'il portait au moment des faits. En 1974, il déclara à l'ufologue italien Antonio Giudicci : "C'était encore un peu plus loin. J'ai décidé d'aller jusque là. Alors j'ai vu là une forme foncée énorme, comme une boule, avec un dessus aplati. (...) l'objet était positionné près du poteau électrique. Il faisait environ 10 mètres de large sur 7 mètres de haut. Au milieu de l'objet il y avait une petite échelle, éclairée par une lumière verte. Presque immédiatement, j'ai compris que la lumière venait d'une certaine sorte de lampe manipulée par un homme debout qui a semblé être engagé dans des travaux de soudure. Il portait quelque chose comme un scaphandre et un masque."

Les étincelles que Facchini avait vues se déversaient hors des tuyaux qu'un des personnages semblait occuper à travailler avec une certaine sorte d'outil. Il a pu voir l'intérieur de l'engin, partiellement, par un passage ouvert. A l'intérieur il y avait un bon nombre de cadrans et de cylindres. L'air autour de l'engin était exceptionnellement chaud et un bruit de ronflement comme celui d'une ruche géante a été constamment entendu.

Les humanoïdes étaient habillées de manière similaire par une sorte de lourde combinaison d'une seule pièce, grisâtre, et ils portaient des casques et leurs visages étaient cachés derrière des masques de l'avant desquels sortait un tuyau flexible qui lui a rappelé un tuyau de scaphandre. Facchini plus tard a indiqué qu'il a estimé qu'ils étaient de la même taille que les êtres humains, environ 1 mètre 70.

A ce moment-là il pensait avoir affaire à sorte avion qui aurait des ennuis en raison de l'orage, avait atterri et que ces gens essayaient de faire une certaine réparation, ou que c'étaient peut-être quelques pilotes américains, réparant un nouveau genre d'avion qu'il ne connaissait pas. Après avoir observé pendant un moment, il s'était approché à moins de quatre à cinq mètres de l'engin et avait offert son aide.

C'est alors qu'il a commencé à réaliser qu'ils ne pouvaient pas être des pilotes, même américains, tandis que les êtres ont commencé à converser avec l'un l'autre et à l'appeler dans "une langue gutturale," et également parce qu'ils se déplaçaient avec difficultés et ont fait "des gestes étranges" vers lui, qu'il a pensé pouvoir être une invitation à monter à bord. L'invitation et la réalisation qu'ils n'étaient pas humains l'ont jeté dans un état de panique.


# Contact avec des humanoïdes.


Facchini poursuit son témoignage avec l'ufologue Giudicci : "Après un moment j'ai vu quatre êtres autour du disque. Deux étaient près de l'échelle. Un troisième a semblé essayer de souder ensemble un groupe de tubes. C'est exactement cette opération qui produisait les flash étranges qui avaient attiré mon attention. Pensant que c'était une certaine sorte de prototype secret, je les ai approchés en demandant s'ils avaient besoin d'aide. Les êtres ont commencé à faire des gestes étranges et ont émis les bruits gutturaux, quelque chose comme "gurr... gurr..." A ce moment l'engin a été mis en toute et c'est seulement là que j'ai compris qu'ils n'étaient pas des êtres humains. Saisi par la panique, j'ai commencé à courir au loin. Tandis que je courais, j'ai jeté un oeil vers eux et j'ai vu qu'un de ces individus dirigeait quelque chose vers moi."

"J'ai offert mon aide, mais la seule réponse que j'ai reçue étais quelques sons gutturaux qui n'étaient pas compréhensibles. Je me suis demandé ce qu'étaient leurs intentions. J'ai eu le sentiment qu'ils m'invitaient à bord. Soudainement j'ai entendu un tumulte, comme le bourdonnement amplifié d'une abeille, ou un énorme générateur de courant. J'ai vu une autre échelle à l'intérieur de l'engin, et tout autour, des tubes, des cylindres, et des appareils de mesures. J'ai compris que ce n'était pas un avion, et j'ai été saisi par la panique, j'ai commencé à courir pour m'éloigner."

D'après Facchini, une fois que les réparations ont été apparemment accomplies, les humanoïdes sont alors rentrés dans leur engins, une trappe qui montrait de la lumière de l'intérieur de l'engin a été fermée et l'engin a décollé, faisant un grand bruit de bourdonnement. Facchini est également convaincu que ces êtres ont simplement voulu l'effrayer et n'avaient aucune intention de lui faire du mal.

La porte s'est fermée, toutes les lumières se sont éteintes, le bruit de ronflement a continué jusqu'à devenir plus fort.
L'engin a décollé, a pris de la vitesse et a disparu.

# Des traces au sol et un fragment récupéré.

Le jour suivant, Facchini est revenu sur les lieux pour récupérer son étui à cigarette quand il est tombé.
Il a noté qu'il y avait quelques traces et quatre dépressions circulaires d'un diamètre de 1 mètre chacune, disposées dans un arrangement carré de 6 mètres de côté. L'herbe dans ces cercles était brûlée et un bon nombre de morceaux de métal fondu jonchaient le sol.

Facchini est aller déposé son témoignage au bureau de police de Varèse et une enquête a été ouverte des policiers semblant "peu motivés". La presse locale annonça que des techniciens militaires auraient pris part à l'enquête, ce qui paraît tout de même peu probable.

Après que la police s'est rendue sur les lieux et a vu les traces au sol, des débris auraient été ramassés et envoyés à l'institut de recherche pour les études des métaux à Novara.
Le résultat des analyses pratiquées sur ces débris révéla que l'alliage de ces métaux était "idéal pour des vols spatiaux et pouvant faire face à la combustion comme bouclier thermique lors d'une rentrée atmosphèrique".

L'année suivante, certains des débris sont examinés à nouveau par Renato Vesco, de Gênes, un des tout premiers ufologues italien, et Vesco a conclu que les échantillons sont essentiellement en bronze avec un pourcentage élevé d'étain et quelques traces de plomb.
(1950) Type RR3. Abbiate Buazzione, Italie. Abbiate2
Un débris récupéré par Facchini.

# Une invariable version.

Facchini a indiqué qu'il n'avait jamais vraiment récupéré psychologiquement. Lors d'une visite médicale, une marque noire est apparûe à l'endroit où Facchini avait été frappé par le faisceau. Il souffrira de douleurs pendant plusieurs semaines.

Beaucoup d'ufologues lui ont rendus visite à maintes reprises, pour vérifier s'il confirmait vraiment l'histoire qu'ils ont lu dans les publications ufologiques, et il n'a jamais changé son compte rendu.
En 1981, par exemple, l'ufologue Italien Ezio Bernardini l'a rencontré, et re-interviewé. Rien dans l'histoire n'avait changé. Facchini lui a indiqué que quand il a vu l'alunissage d'Appolo à la télévision, il a été stupéfait de constater que les costumes d'astronautes lui rappelaient les costumes de ses visiteurs. Il a décrit leur habillement comme "semblable à des scaphandres" en 1950, mais c'était seulement maintenant qu'il comprenait bien que ce n'étaient pas des tenues pour aller sous l'eau mais des combinaisons spatiales.

Cette affaire d'atterrissage est unique. Rappelons que plus d'un demi-siècle nous sépare des faits et que les exagérations et les oublis ont sans aucun doute entamés le récit d'origine. Une chose est sure, la bonne foi de Bruno Facchini n'est pas remis en cause après toutes ces années et il a bien vécu les événements qu'il décrit.

http://www.ufoonline.net/

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum