Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Vous pensez que le phénomène Ovni n'est pas un sujet sérieux? Nous vous proposons de lire le rapport Cometa en cliquant ici rédigé par des officiers supérieurs de l'armée et d'ingénieurs.

Cordialement
Marque-page social


Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Vidéo OvniAujourd'hui à 02:05nicosLes manœuvres extraordinaires des ovnis pourquoi/comment?Aujourd'hui à 01:04Polyèdre57Radars et débris spatiaux.Hier à 23:35Polyèdre57Autres hypothèses que les engins "tôles et boulons"Hier à 22:49Jean-Marc WatOvnis dans les textes anciensHier à 22:09captainfletcherAeroport de Gatwick : Ovni ou Drone?Hier à 18:47Polyèdre57Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesHier à 12:35Polyèdre57Les Canadiens du forumHier à 11:59Polyèdre57Tutti frutti: mes réflexions sur le phénomène ovniJeu 17 Jan 2019, 23:27Benjamin.d(1952) La vague d'observation d'ovni à Washington,Jeu 17 Jan 2019, 18:18Polyèdre57(1966) La poursuite ovni de Portage County Jeu 17 Jan 2019, 17:02Benjamin.d(2018) "J'AI VU UN OVNI Perceptions et Réalités" de Xavier PASSOT, ancien directeur du GeipanJeu 17 Jan 2019, 15:07GenuineUFOsComment expliquer les changements de caps stupéfiants des ovnis?Jeu 17 Jan 2019, 15:02Benjamin.dHypothétique technologie d’ovni...Jeu 17 Jan 2019, 14:26Pascal_WesternTout est possible (ou presque)Jeu 17 Jan 2019, 11:55Polyèdre57Si les extraterrestres existent, pourquoi aucun contact?Jeu 17 Jan 2019, 09:25martinLe premier robot explorateur chinois sur la Lune avant 2013Jeu 17 Jan 2019, 06:03XPDavyQu'est-ce qui a suscité votre intérêt pour le phénomène ovni?Jeu 17 Jan 2019, 00:03Starfull[Sujet Unique pour les Membres] Problèmes constatés sur le forumMer 16 Jan 2019, 11:40LorelinePourquoi y a t-il différents types d'ovnis ?Mer 16 Jan 2019, 01:16TikoQue pensez-vous de l'évolution du phénomène ovni?Mar 15 Jan 2019, 22:25Lorelinepassionné ufoMar 15 Jan 2019, 21:00Polyèdre57Les conclusions absurdes du GEIPAN: secret défense ou incompétence?Mar 15 Jan 2019, 18:20Benjamin.dAide pour bien débuter l'ufologieMar 15 Jan 2019, 17:16Benjamin.dLe gouvernement Français et le secret sur les OVNIs. Mar 15 Jan 2019, 11:22martinDieu VS AlienMar 15 Jan 2019, 08:57TikoLe voyage temporel est-il possible?Mar 15 Jan 2019, 08:38TikoSujet unique: Vos avis et conclusions sur le phénomène ovniMar 15 Jan 2019, 07:56martinQue valent les affirmations de Thierry Jamin?Mar 15 Jan 2019, 01:48TikoL'union sacrée de tous les acteurs de l'ufologie est t-elle possible?Mar 15 Jan 2019, 00:45Loreline
Annonce
Recrutement Equipe
L'équipe du forum recrute. Nous serions heureux de vous compter dans notre équipe. Pour postuler veuillez cliquer ici. Merci
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12979
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 19753
Réputation : 74
http://ovni-extraterrestre.com/

loupe Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Mar 15 Déc 2009, 16:23
Rappel du premier message :

Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence »

Paru mardi 15 décembre 2009



Photo : Louis Vignaroli

L'astrophysicien Jean-Pierre Sivan, directeur de recherches au CNRS, a animé hier soir au centre culturel « Una Volta», une conférence-débat organisée par l'association « Une minute de soleil en plus ».

Et s'il existait d'autres terres ailleurs ? Voici une question récurrente qui inspire indéniablement les spécialistes des grands mystères de l'univers. Pour l'astrophysicien Jean-Pierre Sivan, directeur de recherches au CNRS, les dernières découvertes permettent aujourd'hui de répondre à de grandes questions posées par Démocrite ou Epicure en leur temps. Pour autant, le rébus galactique n'est qu'en partie décodé.

Voyage dans l'immensité de l'espace aux côtés de Jean-Pierre Sivan, invité de l'association « Une minute de soleil en plus », qui s'est proposé de rapprocher, hier soir au centre culturel « Una Volta », les Bastiais « de la magie du ciel nocturne ».

- Quel est le domaine principal de vos recherches ?

Depuis maintenant quinze ans, je suis spécialisé dans les planètes extrasolaires ou exoplanètes. J'ai eu la chance de débuter mes travaux par la découverte de la première planète tournant en orbite autour d'une étoile autre que le soleil. Avant 1 995, cela ne relevait que du rêve. Aujourd'hui, un grand pas a été franchi.

- Combien existe-t-il à ce jour de planètes extrasolaires ?

Plus de 400 planètes en orbite ont été découvertes et près de la moitié ont été explorées par notre équipe franco-suisse.

- En quoi ces découvertes ont-elles modifié les recherches ?

Depuis que nous sommes parvenus à observer des planètes comparables à celle de la terre, les recherches sont plus passionnantes. Elles posent la question sous-jacente de l'existence de la vie. À ce sujet, je n'ai malheureusement pas de scoop.

- Croyez-vous à la vie extraterrestre ?

Oui c'est évident et c'est bien plus qu'une intuition ! Peut-être que cela s'explique parce que l'anthropomorphisme n'a jamais fonctionné. Parmi les milliards d'étoiles qui nous entourent, il y a d'autres planètes avec des vies qui sont peut-être de nature différente.

- Quelles sont les limites qui s'imposent dans vos recherches ?

L'ignorance et la distance en milliards de kilomètres.

- Comment comptez-vous prouver l'existence d'une vie extraterrestre ?

Il nous faut découvrir dans l'atmosphère des molécules ou du gaz carbonique qui représenteraient des indices. Après, nous pouvons rêver et imaginer que l'on détectera la signature spectrale de la chlorophylle ou d'une plante vivante. Mais l'observation des petits hommes verts ce n'est pas pour demain.

- La visite d'une exo-planète de substitution est-elle en passe d'aboutir ?

L'enjeu premier est la connaissance de notre univers. Aujourd'hui vouloir se déplacer dans ces nouveaux systèmes, c'est impossible. La lune, en comparaison, c'était la porte d'à-côté. Visiter d'autres étoiles ou exo-planètes, pour l'heure, cela relève uniquement de la science-fiction.

Propos Recueillis Par Julie Quilici

http://www.corsematin.com/ra/culture-loisirs/227311/bastia-jean-pierre-sivan-la-vie-extraterrestre-est-une-evidence


Dernière édition par Benjamin.D le Jeu 31 Déc 2009, 12:59, édité 1 fois

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici

avatar
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6218
Réputation : 17

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Lun 04 Jan 2010, 23:58
Bonsoir M51M51,

@M51M51 a écrit:Par quel moyen avez-vous déterminé ces valeurs dans la mesure où cet univers ne nous est accessible que par ses effets gravitationnels ? Un calcul à partir du confinement des galaxies?
Ce n’est pas moi qui ai déterminé ces valeurs, mais effectivement elles ont été déduites de l’observation des galaxies, donc de manière ad hoc … comme la quantité de "matière sombre" du MCS l’est également.

Pour le reste de votre message … nous pouvons constater là aussi que vous êtes un passionné (éclairé !) d’Astronomie comme indiqué dans votre profil. Wink

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4452
Réputation : 20

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Mar 05 Jan 2010, 07:33
Bonjour Jean,

Merci pour ces précisions. A la lecture du fil, les points suivants ont retenu mon attention:

- Une signature du transfert entre les deux feuillets correspondrait à ces fameux flashes gamma. Dans ce cadre comment interpréter les TFGT (ou Terrestrial Gamma Flash mis en lumière si je puis dire par les satellites militaires) ? La signature des incursions de nos voisins ou la mise en évidence d’un phénomène atmosphérique encore inconnu et faisant intervenir une certaine configuration du plasma que l’on retrouverait dans les expériences Z-Pinch ou les deux à la fois ?
- Vous indiquez une composante imaginaire pour chacun des feuillets.
-
Les travaux se développent également avec un indice de feuillet à quatre valeurs : +1, +i, –1 et –i. Les valeurs imaginaires pures de l’indice de feuillet engendreraient une autre paire cosmique, dotée également de deux flèches du temps antiparallèles, mais imaginaires pures.

- Comment cette paire interagit-elle avec, comment dire, la paire matérielle ? Pourrait-on imaginer un système de rétroaction dans cet ensemble et étrangement cela me fait penser à la notion de noosphère et de cette dimension imaginale évoquée par Henri Corbin (je bascule ici non pas dans la religion mais plutôt dans la spiritualité. On pourra aussi faire le lien avec un court essai de J.P Sartre, l’imaginaire).
- Enfin concernant les problèmes d’épistémologie, il me semble qu’une voie assez intéressante a été ouverte par Mme Mioara Mugur-Schächter avec l’infra mécanique quantique. Peut-être faut-il faire un bon cocktail de tout cela pour, comme vous le dites justement, passez le cap et « recristalliser » de nouveaux paradigmes plus proches des observables et cette fois être conscients qu’il ne s’agit que de paradigmes et en aucun cas de la réalité.
avatar
JeanNicolasL90
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 28
Nombre de messages : 66
Inscription : 01/01/2010
Localisation : Roumanie
Emploi : Étudiant en faculté de géographie, Erasmus
Passions : Sciences, écriture et lecture de SFFF
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3400
Réputation : 0

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Mar 05 Jan 2010, 11:42
Merci pour vos réponses, Jean.

@Jean Curnonix a écrit:
@JeanNicolasL90 a écrit:Enfin, […] le MCG permet-il l'existence d'univers parallèles ? (Autrement dit : pourrait-il y avoir des ET venant d'univers parallèle au nôtre ?)
-1) Mais U et U* sont en quelque sorte des univers parallèles[...].
J'ai mal exprimé ce que j'avais en tête. Vous m'en voyez désolé. mlkbfr
Je voulais en fait demander si en dehors des univers (ou plutôt feuillets) décrits dans cette théorie, il pouvait y avoir d'autres univers parallèles, moins perceptibles (voir pas du tout), mais dont le MCG autorise la présence.
Fox1977
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 225
Inscription : 03/04/2009
Localisation : Tours
Emploi : Informaticien
Passions : Cinéma, informatique, voyages, cuisine
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3909
Réputation : 0

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Mar 05 Jan 2010, 12:20
Il est théoriquement possible de permettre à un objet de traverser un mur ou de voyager plus vite que la lumière en le faisant passer par U*. Mais des particules de matière m se retouvant plongées dans un univers de matière m*, n'est-pas dangereux ? N'y a-t-il pas de risque d'annihilation à l'image de deux particules de matière et d'antimatière de notre univers U se rencontrant ?
Peut-on aussi imaginer des "portes des étoiles" (pour reprendre le concept Stargate) permettant de créer un raccourci entre deux points de notre univers U en passant par U* ?

Jean, j'espère que nous ne sommes pas trop pénibles avec toutes nos questions mais comme vous maitrisez votre sujet et que vous avez ce talent de vulgarisation de théories hautement complexes, les rendant accessibles à l'entendement de personnes non-expertes des théories d'astrophysique, nous profitons de votre savoir pour essayer d'étendre le nôtre, et je vous en remercie grandement !!!
avatar
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6218
Réputation : 17

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Mar 05 Jan 2010, 20:01
Bonsoir M51M51,

@M51M51 a écrit:A la lecture du fil, les points suivants ont retenu mon attention:

1) - Une signature du transfert entre les deux feuillets correspondrait à ces fameux flashes gamma. Dans ce cadre comment interpréter les TFGT (ou Terrestrial Gamma Flash mis en lumière si je puis dire par les satellites militaires) ? La signature des incursions de nos voisins ou la mise en évidence d’un phénomène atmosphérique encore inconnu et faisant intervenir une certaine configuration du plasma que l’on retrouverait dans les expériences Z-Pinch ou les deux à la fois ?
Il est probable que les TGF que vous évoquez aient pour origine un phénomène d’avalanche (bouffées d’électrons dans la haute atmosphère terrestre) lié aux TLE (Transient Luminous Event) associés aux éclairs d’orage >>> Voir par exemple ici les slides présentés par Jean-Louis Pinçon (du projet TARANIS ) le 30 septembre 2009 lors du colloque PNST à l’Ecole polytechnique.
Les TGF sont en effet essentiellement observés au-dessus des zones d’orages (voir le slide page 6 de la présentation).

Les flashes gamma évoqués, page précédente dans mon post Suite 11 du Jeu 17 Déc 2009, 19:39 par exemple, dont la fréquence de détection est en moyenne quotidienne, sont eux détectés non pas vers le nadir des satellites (= l’atmosphère terrestre) mais en direction opposée c'est-à-dire dans tout l’univers observable.

La structure d’espace-temps gémellaire, avec régions conjuguées, et la topologie hypertorique permettent d’envisager des transferts de matière m du feuillet F vers le feuillet conjugué F*, lors du collapse d’une étoile à neutrons avec émission flashes gamma. Dans le modèle gémellaire la singularité "trou noir" n’existe pas … et malgré tout ce qui s’en dit, sans écrit, s’en dessine, s’en anime virtuellement, nous n’avons jamais détecté un "trou noir".
L’objet mathématique "trou noir" est partie intégrante de notre paradigme scientifique actuel, lequel oublie les travaux de Tolman, Oppenheimer et Volkov.
Lorsqu’une étoile à neutrons absorbe par exemple la matière d’une compagne géante rouge, une criticité se manifeste avant son rayon n’atteigne la valeur de Schwarzschild.
C'est une valeur proche puisqu'elle n'est qu’environ de 5% inférieure.
Lorsque le rayon de l'étoile l'atteint, la pression, qui est une densité d’énergie en J/m³, s’envole au centre de l'étoile, créant un "pont hypertorique" entre les feuillets F et F*, avec transfert de masse de l’étoile de F vers F* et émission gamma. Wink

@M51M51 a écrit:A la lecture du fil, les points suivants ont retenu mon attention:

2) - Vous indiquez une composante imaginaire pour chacun des feuillets. Etc., etc.
Les valeurs imaginaires pures (+i et –i) de l’indice de feuillet engendreraient une autre paire cosmique, dotée également de deux flèches du temps antiparallèles, mais imaginaires pures … et orthogonales à celles de F et F* !
Le but est d’éclaircir le statut géométrique de l’électromagnétisme, dans l’objectif d’une théorie unitaire. La charge serait alors une "masse imaginaire".

Tous ses travaux sont en développement et le seront probablement davantage lorsque notre paradigme scientifique actuel vacillera, les stratagèmes, ad hoc, pour le "raccommoder" ne suffisant plus. La crise engendrée libérera les réflexions qui seront effervescentes (!), desquelles émergera une seule proposition autour de laquelle tout se recristallisera pour constituer un nouveau paradigme, plus englobant et donc plus satisfaisant. (Voir Thomas Kuhn : La structure des révolutions scientifiques, Flammarion).

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
avatar
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6218
Réputation : 17

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Mar 05 Jan 2010, 20:04
Bonsoir JeanNicolasL90,

@JeanNicolasL90 a écrit:Je voulais en fait demander si en dehors des univers (ou plutôt feuillets) décrits dans cette théorie, il pouvait y avoir d'autres univers parallèles, moins perceptibles (voir pas du tout), mais dont le MCG autorise la présence.
Du Multisheet Cosmological Model d’Andreï Sakharov, on peut imaginer que le cosmos puisse être constitué d’une infinité de paires d’univers ayant chacune un axe du temps comportant deux flèches opposées.

Entre 2 points A et B du cosmos, il pourrait alors exister une infinité de géodésiques possibles sur lesquelles se mesurent des distances et des temps qui ne seraient pas les mêmes.
Chacune de ces géodésiques appartenant à un univers, tous ces univers étant mutuellement inobservables … les photons de chacun de ces univers ne pouvant pas se déplacer dans les autres univers, bien qu’ils soient tous imbriqués les uns dans les autres pour constituer un ensemble, le cosmos.

Le transfert hyperspatial ne serait a priori possible qu’entre 2 univers d’une même paire, c'est-à-dire ayant le même axe du temps avec 2 flèches du temps opposées.
Ainsi au sein de ce cosmos, entre la Terre et une exoplanète Lambda, 2 itinéraires nous seraient accessibles : celui de notre univers observable et celui conjugué de l’autre univers, inobservable, ayant le même axe du temps que le nôtre.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
avatar
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6218
Réputation : 17

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Mar 05 Jan 2010, 20:07
Bonsoir Fox1977,

@Fox1977 a écrit:N'y a-t-il pas de risque d'annihilation à l'image de deux particules de matière et d'antimatière de notre univers U se rencontrant ?
Un engin issu de U et se déplaçant dans U*, après transfert hyperspatial, peut utiliser un écran … à l’image de notre magnétosphère terrestre qui nous protège des particules du vent solaire. Elle s'oppose au vent solaire comme une pile de pont dévie le courant d'une rivière.

@Fox1977 a écrit:Peut-on aussi imaginer des "portes des étoiles" (pour reprendre le concept Stargate) permettant de créer un raccourci entre deux points de notre univers U en passant par U* ?
Relisez page précédente, si vous le voulez bien, mon post Suite 11 du Jeu 17 Déc 2009, 19:39

La distance entre 2 couples de points conjugués ( A ; B ) et ( A* ; B* ) n’est pas la même dans F et F* . Elle serait plus courte dans F* d’un facteur d’environ 4.
De plus la vitesse de la lumière c*, dans le feuillet F*, serait plus élevée que c d’un facteur d’environ 50

Donc entre les géodésiques G et G* reliant les 2 couples de points conjugués ( A ; B ) et ( A* ; B* ), le gain serait d’environ 200 pour un photon* se déplaçant dans U* par rapport à un photon se déplaçant dans U.

Pour fixer les idées de manière vulgarisée :
- dans U entre le Soleil S et la Terre T, la longueur de la géodésique G est d’environ 150 millions de kilomètres qu’un photon se déplaçant à 300000 km/s franchit en 500 secondes, soit 8mn20s
- dans U* entre les points conjugués S* et T*, un photon* franchirait la géodésique G* en 2,5 secondes (200 fois moins de temps !).

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4452
Réputation : 20

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Ven 08 Jan 2010, 07:32
Bonjour Jean et merci beaucoup pour vos réponses.Comme le sujet est passionnant et que vous semblez en connaître un rayon, je me permets de vous posez quelques questions complémentaires.
Un engin issu de U et se déplaçant dans U*, après transfert hyperspatial, peut utiliser un écran …

Quel serait alors selon vous la signature de ces aller/retour avec notre jumeau de la part de ces « astronefs » ? Ne devrait-on pas observer quelques bouffées énergétiques importantes mais transitoires. Le basculement est-il « instantané » ? Cela me fait penser à un cas chinois où une video avait été prise d’un engin disparaissant. J’ai fait un petit montage :
[IMG]http://img.over-blog.com/500x350/0/31/61/40/inversion.jpg[/IMG]
Si comme vous le dites, les flashes gamma sont la signature dans l’univers des interconnexions temporaires entre notre univers et son jumeau, n’y a-t-il pas un moyen de caractériser la modification du champ gravitationnel de l’objet concerné qui a transféré une partie de sa masse dans le jumeau ? L’effet devrait être double puisqu’il s’agit à la fois de la disparition de la masse dans notre univers et de son inversion dans le jumeau. Peut-on assimiler la durée du flash avec la durée d’ouverture de ce pont entre les univers jumeaux et de là par exemple essayer d’estimer la masse transférée?
la pression, qui est une densité d’énergie en J/m³, s’envole au centre de l'étoile, créant un "pont hypertorique" entre les feuillets F et F*

Quelle serait la valeur de la pression à partir de laquelle ce pont hypertorique se formerait ? Peut-on envisager une création quasi naturelle et continue pour les étoiles supermassives leur permettant d’évacuer leurs surplus ?
Les valeurs imaginaires pures (+i et –i) de l’indice de feuillet engendreraient une autre paire cosmique, dotée également de deux flèches du temps antiparallèles, mais imaginaires pures … et orthogonales à celles de F et F* !

Les univers iraient donc par quatre (1,-1, i,-i)? Une logique tétravalente, comme vous le suggérez serait alors mieux adaptée pour comprendre notre « réalité ». La théorie quantique des champs s’appliquerait-elle à l’ensemble des 4 univers « réunis » ? Comment interpréter la paire imaginaire ?
Par chaque « point » de l’univers (je ne sais pas si l’on peut s’exprimer ainsi) passerait une infinité de quartet d’univers ?
Le but est d’éclaircir le statut géométrique de l’électromagnétisme, dans l’objectif d’une théorie unitaire. La charge serait alors une "masse imaginaire".

Pourrait-on dire alors que la masse serait alors une « charge imaginaire » et pourrait-on passer de l’une à l’autre par « rotation » ?
avatar
Jean Curnonix
Culture Scientifique
Culture Scientifique


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1993
Inscription : 31/05/2008
Localisation : France
Emploi : Actif
Passions : Divers
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6218
Réputation : 17

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Mer 13 Jan 2010, 18:34
Bonsoir M51M51,

Nous avons, depuis plusieurs décennies maintenant, la preuve, au sens des Sciences Physiques, que des engins que nous ne savions pas et ne savons toujours pas manufacturer sur Terre, se déplacent dans notre écosystème.

Cela engendre, au minimum et au premier chef, de se poser la question de savoir « Notre modèle cosmologique est-il bien conforme à nos observations ? » puisqu’il induit la quasi-impossibilité du voyage interstellaire, alors que nous adoptons le confort psychique d’une prise de décision selon laquelle « Ce que certains rapportent avoir observé ne se peut pas, c’est impossible ! », qui est la position des pseudo-sceptiques à l’a priori … à sens unique !

La pression engendrée par la Conscience dont nous sommes dotés fait que fort heureusement un certain nombre d’entre-nous brave le sens unique (… au risque de se faire retirer des gros points de son permis et de se retrouver sur une voie de garage !)

Ceci exprimé, M51M51, venons-en à votre questionnement !

@M51M51 a écrit:
Un engin issu de U et se déplaçant dans U*, après transfert hyperspatial, peut utiliser un écran …
Quel serait alors selon vous la signature de ces aller/retour avec notre jumeau de la part de ces « astronefs » ?
Tout simplement … l’émission d’une onde gravitationnelle !

Nous avons vu dans le fil de ce sujet que le modèle cosmologique "gémellaire" (bi-métrique et bi-gravifique) n'est pas en contradiction, bien au contraire, avec les tests de la Relativité Générale.
Pierre31 dans son post du Ven 18 Déc 2009, 12:01, tout en haut de cette page, a fort bien résumé ce dont il s’agit :
@Pierre31 a écrit:Enfin la RG, qui a tant de vérifications expérimentales à son actif, n'est pas contredite mais apparaît comme une approximation valable dans les régions du feuillet ou domine la matière m et ou par conséquent, dans le feuillet conjugué, sa consœur m* a été repoussée. Einstein serait content, lui qui doutait que la RG lui survive longtemps. En fait elle apparait comme le premier opus d'une théorie plus générale.
Or les ondes gravitationnelles sont prédites et inscrites dans l’équation de champ d’Einstein … mais nous ne sommes aujourd’hui pas en mesure de les détecter !

On doit au physicien français Thibault Damour le calcul de la variation de la période de rotation d'un couple d'étoiles à neutrons en raison de la dissipation d'énergie par émissions d'ondes gravitationnelles. La vérification en a été effectuée par 2 physiciens américains, Russell Hulse et Joseph Taylor , pour laquelle ils ont été récompensés par le prix Nobel de physique en 1993.

Nota : Le transfert hyperspatial permettant de vaincre la barrière luminique de notre univers U et d’entreprendre le voyage interstellaire via l’univers U*, fait douter que des exocivilisations disposant des connaissances et des technologies nécessaires communiquent dans U par ondes électromagnétiques – limitées à la vitesse de la lumière c dans U – et imaginer qu’elles puissent communiquer via U* par ondes gravitationnelles que nous ne savons pas détecter, possible explication de l’insuccès des programmes SETI et associés.

@M51M51 a écrit: Ne devrait-on pas observer quelques bouffées énergétiques importantes mais transitoires. Cela me fait penser à un cas chinois où une video avait été prise d’un engin disparaissant.
Voici un extrait de copie de la vidéo à laquelle vous vous référez :


Dans la mesure où il ne s’agirait pas du résultat d’un trucage, il semblerait qu’il nous soit donné d’observer un enregistrement vidéo de la phase de transfert hyperspatial évoqué page précédente dans mon post Suite 11 : HET et voyage interstellaire du Jeu 17 Déc 2009, 19:39

Les atomes, les molécules, possèdent des états métastables. Un système métastable n’est pas stable en théorie, mais pendant un instant il paraît l’être en raison d’une vitesse de transformation très faible. L'hélium, par exemple, a un état métastable bien connu. Si on fournit de l'énergie à l'hélium, celle-ci peut être stockée de cette manière.
Imaginons un engin spatial, aux alentours de la Terre, qui émet une "coquille" de gaz : des grasers (Gamma Ray Laser) émettent alors une impulsion forte de rayons gamma qui sont absorbés par les noyaux du gaz. Si le niveau d'excitation est métastable, les noyaux ne peuvent pas dissiper cette énergie et l’état de criticité est atteint.
De minuscules ponts spatiaux se forment et fusionnent ensemble le long d'une surface fermée entourant l’engin de volume v.
Le contenu du volume v et le contenu du volume v* conjugué de l'espace jumeau sont échangés.
D’où l’importance et l’intérêt d’adjoindre une bonnette spectroscopique à l’objectif de son appareil photo ou vidéo, accessoire offrant la possibilité ultérieure de découvrir certaines caractéristiques de la source lumineuse photographiée ou filmée : principaux constituants chimiques, température, puissant champ magnétique dans laquelle elle pourrait baigner.

@M51M51 a écrit:Si comme vous le dites, les flashes gamma sont la signature dans l’univers des interconnexions temporaires entre notre univers et son jumeau, n’y a-t-il pas un moyen de caractériser la modification du champ gravitationnel de l’objet concerné qui a transféré une partie de sa masse dans le jumeau ? L’effet devrait être double puisqu’il s’agit à la fois de la disparition de la masse dans notre univers et de son inversion dans le jumeau. Peut-on assimiler la durée du flash avec la durée d’ouverture de ce pont entre les univers jumeaux et de là par exemple essayer d’estimer la masse transférée?
Nous ne savons pas aujourd’hui détecter des ondes gravitationnelles, vaste domaine de recherche !
Dans le cadre de l’idée spéculative émise, le débit de transfert et donc la quantité de masse transférée en raison du temps sont fonction d’une multitude de paramètres quantiques et relativistes.

@M51M51 a écrit:Quelle serait la valeur de la pression à partir de laquelle ce pont hypertorique se formerait ?
La pression étant une densité d’énergie, l’énergie à concentrer et stocker momentanément ( = état métastable) dans le volume des constituants du noyau du gaz en question est de l’ordre de la dizaine de terra électrons-volts (≈ 10TeV)

@M51M51 a écrit:Peut-on envisager une création quasi naturelle et continue pour les étoiles supermassives leur permettant d’évacuer leurs surplus ?
Oui, à l’instar d’une vanne modulante fonctionnant en soupape de sécurité, la sphère de gorge du pont hypertorique permettrait d’évacuer dans U* la masse générant la criticité TOV (Tolman-Oppenheimer-Volkoff) … pour se refermer une fois le surplus évacué … jusqu’au suivant en fonction de la masse stellaire absorbée en provenance d’une compagne.

Pour la suite de votre questionnement, nous sommes là aux frontières de la science, notamment de la physique mathématique , avec des travaux basés sur la théorie des groupes , la géométrie symplectique , etc., etc.

Cordialement,

Jean
-------------------------------
Ma présentation se trouve ici
.
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4452
Réputation : 20

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Mar 19 Jan 2010, 22:39
Bonsoir Jean,

Merci beaucoup pour vos précisions.

La pression engendrée par la Conscience dont nous sommes dotés fait que fort heureusement un certain nombre d’entre-nous brave le sens unique (… au risque de se faire retirer des gros points de son permis et de se retrouver sur une voie de garage !)


Je vous rejoins effectivement sur ce point et cette « Conscience », comme vous l’appelez, arrivera bien à faire « péter » le corset de conneries qui nous envahit. Une sorte de délivrance…car la pression évolutive contribue peut-être à structurer la noosphère naissante d’une certaine façon et provoquer cette émergence. J’ai confiance en la vie, même si ses chemins sont parfois impénétrables…
J’avoue que les pistes que vous indiquez sont très intéressantes et je me demande si des « observables » venant confirmer la théorie des univers jumeaux ne se trouveraient pas dans quelques objets particuliers du bestiaire astronomique. Je pensais notamment aux nébuleuses planétaires et aux étoiles symbiotiques, particulièrement les super massives. J’ai découvert un site fort passionnant qui fait le point sur le sujet et qui mérite attention car il s’agit d’une compilation des travaux récents dans ce domaine. Je me demande s’il ne s’agit pas là d’une mine « d’observables » venant corroborer la théorie des univers jumeau. Peut-être de quoi contribuer à la confirmation de cette théorie qui semble bien plus proche de la réalité que les actuelles ?
http://www.iac.es/project/apn4/media/pdf/apn4_book.pdf

Je retiens notamment :
Page 9 : Les formes des nébuleuses planétaires qui peuvent être sphériques, elliptiques ou irrégulières (bipolaires 14 % des objets recensés qui seraient les restes d’étoiles super massives jeunes et dont on pourrait imaginer que la masse s’est transférée de façon asymétrique compte tenu de la violence du phénomène. Page 165 on trouvera une étude dédiée aux nébuleuses planétaires asymétriques. Je me demande si la forme des nébuleuses planétaires (à plus petite échelle, toute proportion gardée et surtout pour les irrégulières) n’est pas à rapprocher des formes des galaxies par l’interaction de la matière de l’univers jumeau et son caractère répulsif.
Les halos autour des nébuleuses planétaires, notamment le cas de NGC7662, qui a été étudiée de façon détaillée en page 44. On trouve un diagramme particulièrement intéressant en page 48 sur la structure radiale de la température de NGC7662 et l’on observe vers 13 arcsec une baisse notable (« le rond de fumée » dans le jumeau ?) de la température suivi d’une augmentation.
Page 88 : La présence de « concentrations » de matière autour de certaines nébuleuses planétaires.
Page 157 : Analyse de la nébuleuse planétaire Abell 58 et la présence de noyaux ou concentrations de matière déficitaire en hydrogène où alternent des zones de très haute température (20kK) et très base température <(1kK)
Page 161 les objets de Sakurai découverts en 1996 dont les spectres présentent un refroidissement rapide, le déclin de l’abondance en hydrogène sur une période de quelques mois après leur découverte.
Page 165 : Des nébuleuses planétaires montrant une l’étoile « centrale » déplacée ! Exemple MyCn18.
Page 184, émission de rayonnement cosmique par NGC 6543. Signature de basculements réguliers de matière dans le jumeau ?
Page 199 et 480: La différence notable entre le nombre de nébuleuses planétaires observées et celles prédites selon les théories d’évolution stellaires en vigueur (facteur de 3 à 55 !). Peut-être des ronds de fumée à très basse température difficiles à détecter ? D’où la recherche d’objets très faibles.
Page 214 : Les fluctuations de température de NGC7009 ! Analyse de la morphologie de celle-ci page 220.
Page 241, analyse morphologique de la nébuleuse planétaire récente K3-35 qui est vraiment spéciale.
Page 293, analyse des gaz froids moléculaires dans les nébuleuses planétaires.
Page 488 : Les nébuleuses planétaires à luminosité variable comme RP916, des transferts vers le jumeau réguliers ?
Page 496 : Une vitesse radiale variable dans 7 nébuleuses planétaires étudiées sans explication à moins qu’il ne s’agisse des effets de la matière jumelle qui est transférée de façon régulière?
Page 515 : L’étrange objet SBS1150+599A.
Page 529: L’étrange variabilité de la vitesse radiale de certaines étoiles centrales de nébuleuses planétaires sans variabilité photométrique. Le jumeau répulsif ?
Page 581 : La présence de nébuleuses irrégulières (bipolaires) autour d’étoiles massives faisant penser aux nébuleuses planétaires et le cas particulier de Eta Carinae.
Page 592 : L’évolution mal comprise des étoiles hypergéantes AFGL2343 et leurs enveloppes associés...
Page 623 : L’apparition de jets et de tores dans les proto nébuleuses planétaires.
Vos précisions m’ont amené quelques interrogations supplémentaires, peut-être que ces questions n’ont pas de sens et n sont finalement que le reflet d’une mauvaise compréhension de cette théorie :
Lors des transferts dans l’univers jumeau de la matière de notre univers, je suppose que cet évènement est quelque part traumatique et doit perturber le « substrat » « espace/temps » , voir peut-être le quartet de feuillets que vous évoquez. Est-il imaginable que ces transferts puissent se traduire par des évènements de différentes natures selon les circonstances présidant à leur apparition:

è Evènement catastrophique type nova ou supernova -> Tsunami gravitationnel du « substrat » se traduisant dans les 4 feuillets. Le basculement dans l’univers jumeau ne pourrait-il pas constituer alors le trigger de ces évènements? Si j’ai bien compris, le basculement et pour prendre une image, c’est un peu comme une « porte pivotante » les jumeaux s’échangeant leur « matière » respective, sauf que côté jumeau, c’est du vide, la matière jumelle ayant été écartée par l’étoile. Le vide produirait alors un effondrement des couches supérieures de l’étoile, couches qui monteraient en température de façon fulgurante et initieraient des réactions de fusion « explosives » propulsant les couches externes de l’étoile. Dans le cas des étoiles super massives, tout le cœur de l’étoile basculerait en une fois de façon plus ou moins symétrique selon l’hétérogénéité des conditions de densité d’énergie régnant au cœur de l’étoile.
è Approche continue de la densité critique conduisant à un pompage « oscillatoire », le jumeau siphonnant la matière de notre univers quand les conditions le permettent ( étoiles super massives, étoiles symbiotiques) produisant alors une sorte de « pulsar » gravitationnel.
è Des transferts ponctuels et très localisés correspondant aux conditions de densité d’énergie requises avec émission de rayonnement gamma, sorte de claquage de l’espace-temps ponctuel (cf production de rayonnement gamma sur le soleil découvert récemment ?).
è Refoulement ?

Si notre jumeau siphonne la matière de façon régulière, ne devrait-on pas observer avec le temps (temps peut-être astronomique), un appauvrissement de notre feuillet par rapport à son jumeau ? La densité de l’univers (si cela a un sens) tendant à diminuer avec le temps et elle devrait se traduire par un ralentissement de l’expansion ? Des phénomènes permettraient-ils de « récupérer » de la matière issue d’un des 3 feuillets (-1, i, -i) ?


Tout simplement … l’émission d’uneonde gravitationnelle!
….
Or les ondes gravitationnelles sont prédites et inscrites dans l’équation de champ d’Einstein … mais nous ne sommes aujourd’hui pas en mesure de les détecter !


Concernant la détection des ondes gravitationnelles, ne faudrait-il pas chercher du côté du temps ?
En creusant le sujet de la métaphysique, j’ai découvert avec surprise que Kant avait identifié dans « la critique de la raison pure » l’espace et le temps comme intuition pure dans la connaissance finie, acte de représentation qui présente immédiatement l’étant lui-même. Par raison pure, Kant désigne notre faculté de connaître selon des principes a priori, la raison pure est celle qui contient les principes qui servent à connaître quelque chose absolument a priori. Cette « raison pure » « dirigerait » notre être au monde et ne pourrait-on pas « imaginer qu’elle soit finalement une sorte de reflet d’un câblage neuronal spécifique à l’espèce humaine, une « ROM embaquée » qui dessinerait la talité de l’humanité, les signes d’une structure de groupe sous jacente ? Il est intéressant de constater que les révolutions du XX ième siècle sont justement basées sur notre représentation de l’espace, du temps et de l’étant (relativité, mécanique quantique) Il faut peut-être remettre « l’ouvrage sur le métier » pour un changement radical de nos concepts. La théorie des univers jumeau me semble embarquer une véritable révolution de la connaissance tant physique que métaphysique, de la dynamique conceptuelle !

Pour revenir au sujet du voyage interstellaire, je me demande si le cas suivant (à supposer qu’il ne s’agisse pas d’un cas bidon) n’est pas l’expression opposée du cas chinois, la matérialisation d’un objet provenant du jumeau. On notera les détails évoqués par le témoin.
http://www.examiner.com/x-2363-UFO-Examiner~y2010m1d7-Oklahoma-witness-reports-UFO-coming-out-of-worm-hole
avatar
achim
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 68
Nombre de messages : 459
Inscription : 04/01/2010
Localisation : Loir & Cher
Emploi : ****
Passions : musique & arts, épistémologie, mystères
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3936
Réputation : 1

loupe supprimé

le Mar 16 Mar 2010, 05:26
Supprimé


Dernière édition par achim le Mar 16 Mar 2010, 13:54, édité 1 fois
Fox1977
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 225
Inscription : 03/04/2009
Localisation : Tours
Emploi : Informaticien
Passions : Cinéma, informatique, voyages, cuisine
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3909
Réputation : 0

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Mar 16 Mar 2010, 08:18
La vidéo que Jean nous montre a-t-elle été analysée ? Si elle est authentique (ou tout au moins s'il n'y a pas de montage flagrant), c'est alors une preuve extra de la réalité de ces engins dotés d'une technologie hors de notre portée, surtout filmé en plein jour (l'appareil est un peu flou mais de toute façon, si quelqu'un filmait un appareil NET dans le ciel, on taxerait la vidéo de fake à 95% !)
avatar
Fred49
Passionné
Passionné


Masculin Age : 73
Nombre de messages : 27
Inscription : 03/05/2010
Localisation : Nièvre
Emploi : retraité
Passions : Les Sciences dont l'Astronomie et la recherche de la vie extra-terrestre
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3212
Réputation : 0

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Dim 06 Juin 2010, 12:18
Magnifique démonstration

Pour conforter la Suite 13, des expériences sont réalisées actuellement concernant l'assemblage d'ADN pour réaliser des matériaux de construction (voir Science et Vie juin 2010 n° 1113)

Par contre, concernant les trous noirs et principalement les massifs voici un extrait :
"" Les candidats trous noirs supermassifs ont premièrement été les noyaux actifs de galaxie et les quasars découverts par les radioastronomes dans les années 1960. Cependant, les observations les plus convaincantes de l’existence de trous noirs supermassifs sont celles des orbites des étoiles autour du centre galactique appelé Sagitarius A*. L’orbite de ces étoiles et les vitesses atteintes, ont permis aujourd’hui d’exclure tout autre type d’objet qu’un trou noir supermassif à cet endroit de la galaxie. Par la suite, des trous noirs supermassifs ont été détectés dans de nombreuses autres galaxies.

En février 2005, une étoile géante bleue, appelée SDSS J090745.0+024507 fut observée quittant notre galaxie avec une vitesse deux fois supérieure à la vitesse de libération de la Voie lactée, soit 0,0022 fois la vitesse de la lumière. Quand on remonte la trajectoire de cette étoile, on voit qu’elle croise le voisinage immédiat du centre galactique. Sa vitesse et sa trajectoire confortent donc également l’idée de la présence d’un trou noir supermassif à cet endroit dont l’influence gravitationnelle aurait provoqué l’éjection de cette étoile de la Voie Lactée.

En novembre 2004, une équipe d’astronomes a rapporté la découverte du premier trou noir de masse intermédiaire dans notre galaxie et orbitant à seulement trois années-lumière du centre galactique. Ce trou noir aurait une masse d’environ 1 300 masses solaires et se trouve dans un amas de seulement sept étoiles. Cet amas est probablement le résidu d’un amas massif d’étoiles qui a été dénudé par la présence du trou noir central[28]. Cette observation conforte l’idée que les trous noirs supermassifs grandissent en absorbant des étoiles et autres trous noirs, qui pourra être confirmée par l’observation directe des ondes gravitationnelles émises par ce processus, par l’intermédiaire de l’interféromètre spatial LISA.

En juin 2004, des astronomes ont trouvé un trou noir supermassif, appelé Q0906+6930, au centre d’une galaxie lointaine d’environ 12,7 milliards d’années-lumière, c’est-à-dire lorsque l’univers était encore très jeune[29]. Cette observation montre que la formation des trous noirs supermassifs dans les galaxies est un phénomène relativement rapide.""

Issu de Wikipédia, voir ce lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Trou_noir

Si les trous noirs n'existent pas, qu'elles sont les phénomènes constatés à leur proximité tels que la création d'anti-matières, l'accélération des étoiles?

La théorie des univers gémellaires est séduisante mais comment démontrer sa véracité puisque le jumeau n'est pas observable ?

Bonne journée

Fred
avatar
SebastienP
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 38
Nombre de messages : 187
Inscription : 18/02/2008
Localisation : allemagne
Emploi : Technicien
Passions : Photo Astronomie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4177
Réputation : 3

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Dim 29 Aoû 2010, 16:56
Bonjour cher Jean,

J'ai vu récemment sur l'APOD une photo d'un galaxie à anneau.

http://apod.nasa.gov/apod/ap100822.html

Cette observation est-elle consistante avec la théorie d'un univers jumeau?

Cordialement.
avatar
Kossoff
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 65
Nombre de messages : 302
Inscription : 08/10/2007
Localisation : Belgique
Emploi : Pensionné
Passions : Ufologie, guitare, musiques, écriture...
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4411
Réputation : 0

loupe Re: Jean-Pierre Sivan : « La vie extraterrestre est une évidence

le Ven 17 Déc 2010, 22:44
Voici de l'eau à notre moulin:

L'astronome Frank Drake n'a rien d'un illuminé. Radioastronome, il est
le père de Seti, le très populaire programme d'écoute et de recherche
d'éventuels signaux d'origine extraterrestre. Interviewé par Ciel &
Espace, à l'occasion d'un bilan réalisé autour du cinquantenaire de
cette longue quête, il affirme que des signaux "éphémères" ont été
captés et, dit-il, "je soupçonne qu'une petite fraction d'entre eux
était d'origine extraterrestre"..

Donc, pour la source et l'article entier, voyez à "Ciel et Espace" (je ne sais pas si je peux reproduire l'article entier ici sans vergogne).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum