Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis
Bonjour et bienvenue sur le forum "les mystères des ovnis",

Si vous êtes témoin de phénomènes inexpliqués, il est très important de témoigner en cliquant ici. N'hésitez pas à vous inscrire sur le forum en cliquant sur s'enregistrer.

Vous pensez que le phénomène Ovni n'est pas un sujet sérieux? Nous vous proposons de lire le rapport Cometa en cliquant ici rédigé par des officiers supérieurs de l'armée et d'ingénieurs.

Cordialement
Marque-page social


Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Autres hypothèses que les engins "tôles et boulons"Aujourd'hui à 12:19LorelineOvnis dans les textes anciensAujourd'hui à 12:09CosmosLes Canadiens du forumAujourd'hui à 11:59Polyèdre57Les manœuvres extraordinaires des ovnis pourquoi/comment?Aujourd'hui à 11:54Polyèdre57Vidéo OvniHier à 23:41Polyèdre57Tutti frutti: mes réflexions sur le phénomène ovniHier à 23:27Benjamin.d(1952) La vague d'observation d'ovni à Washington,Hier à 18:18Polyèdre57(1966) La poursuite ovni de Portage County Hier à 17:02Benjamin.d(2018) "J'AI VU UN OVNI Perceptions et Réalités" de Xavier PASSOT, ancien directeur du GeipanHier à 15:07GenuineUFOsComment expliquer les changements de caps stupéfiants des ovnis?Hier à 15:02Benjamin.dHypothétique technologie d’ovni...Hier à 14:26Pascal_WesternTout est possible (ou presque)Hier à 11:55Polyèdre57Si les extraterrestres existent, pourquoi aucun contact?Hier à 09:25martinLe premier robot explorateur chinois sur la Lune avant 2013Hier à 06:03XPDavyQu'est-ce qui a suscité votre intérêt pour le phénomène ovni?Hier à 00:03Starfull[Sujet Unique pour les Membres] Problèmes constatés sur le forumMer 16 Jan 2019, 11:40LorelinePourquoi y a t-il différents types d'ovnis ?Mer 16 Jan 2019, 01:16TikoQue pensez-vous de l'évolution du phénomène ovni?Mar 15 Jan 2019, 22:25Lorelinepassionné ufoMar 15 Jan 2019, 21:00Polyèdre57Les conclusions absurdes du GEIPAN: secret défense ou incompétence?Mar 15 Jan 2019, 18:20Benjamin.dAide pour bien débuter l'ufologieMar 15 Jan 2019, 17:16Benjamin.dLe gouvernement Français et le secret sur les OVNIs. Mar 15 Jan 2019, 11:22martinDieu VS AlienMar 15 Jan 2019, 08:57TikoLe voyage temporel est-il possible?Mar 15 Jan 2019, 08:38TikoSujet unique: Vos avis et conclusions sur le phénomène ovniMar 15 Jan 2019, 07:56martinAeroport de Gatwick : Ovni ou Drone?Mar 15 Jan 2019, 02:08TikoQue valent les affirmations de Thierry Jamin?Mar 15 Jan 2019, 01:48TikoL'union sacrée de tous les acteurs de l'ufologie est t-elle possible?Mar 15 Jan 2019, 00:45LorelineLes Belges du forumLun 14 Jan 2019, 23:55Polyèdre57[Topic unique]: Les exoplanètesLun 14 Jan 2019, 22:00mac.nivols
Annonce
Recrutement Equipe
L'équipe du forum recrute. Nous serions heureux de vous compter dans notre équipe. Pour postuler veuillez cliquer ici. Merci
Livres Ovni

Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12979
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 19752
Réputation : 74
http://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Sam 13 Oct 2007, 11:27
Etude sur prise de tête de nos ancêtres

Formez, déformez, il en restera toujours quelque chose !...

Parmi les choses étranges de notre monde, il en existe quelques unes dont on ne parle guère. Soit parce qu’elles n’ont à nos yeux, aucun sens, soit parce qu’elles déclenchent un sentiment de répulsion.

Souvent une tradition d’origine inconnue se perpétue à travers les âges sans aucune raison logique.

Lors d’une visite réalisée au musée de la Médecine Navale de ROCHEFORT (17), il est possible d’admirer les différentes vitrines contenant la plupart des anomalies rencontrées par les médecins de la Marine au cours de leurs multiples pérégrinations a travers les siècles, sur tous les océans. L’attention sera attirée par quelques crânes aux configurations très étranges. Ces crânes sont allongés d’une façon surprenante. La face, semblant nettement plus petite que celle d’un crâne normal. Par contre, la partie arrière, elle, s’allonge inconsidérément. L’on peut se demander alors, comment ont vécu leurs propriétaires. Pourquoi une telle déformation ? Quelle coutume obligeait ainsi, à déformer les crânes des enfants dès leur naissance ?

Pour la recherche archéologique, l’évolution de l’homme est souvent décrite comme très lente et progressive. A partir de la station bipède acquise avec le temps dans la savane aux hautes herbes, (Pr. Yves COPPENS) le cerveau s’est développé pour atteindre avec Neandertal les 1600 à 1700 Cm3. Pour nous, l’homo sapiens sapiens, notre volume cérébral évolue plutôt autour des 1500 Cm3. Cela ne nous empêche pas de prendre en grande considération les cerveaux les plus volumineux ou les plus célèbres et de les préserver précieusement (Exemple le cerveau d’EINSTEIN conservé par les scientifiques !) Sommes nous au bout de notre évolution ? Les hypothèses prévoient un cerveau plus grand pour l’homme du futur et une musculature plus faible... Nous sommes tellement fiers de nous, que toutes ces prévisions nous paraissent très logiques ... !

Et que dire des animaux ? Evoluent-ils comme nous ? Aucun scientifique ne nous informe de l’évolution de la taille du cerveau des animaux sauvages ou domestiques et, nous serions curieux de savoir, si par exemple le cerveau du lion « le roi des animaux », a évolué avec le temps !... Nous sommes nous-mêmes intéressés par la nature dont nous voyons, avec angoisse, tous les jours des espèces disparaître...

Dans un futur assez proche, seuls les animaux dont nous nous servons pour notre alimentation, distraction ou compagnie, seront encore présents auprès de nous ; la faune sauvage sera très certainement dans des « Musées - Zoo » où l’on viendra s’étonner de leur si beau pelage ou plumage !!!... Bref, rien de bien réjouissant dans ces perspectives. Par contre, de toutes ces réflexions, il en est une bien étrange qui nous interpelle : Pourquoi, depuis les temps anciens, l’homme a-t-il essayé de modifier la forme de son crâne...

Il existe plusieurs représentations Egyptiennes, où l’on peut observer des représentations de personnages ayant une déformation prononcée du crâne, nettement plus allongé que la normale. L’exemple le plus notable se situe à l’époque du Pharaon « AKHENATON ». A cette époque, les crânes des enfants étaient volontairement déformés (voir les représentations ci-jointes des filles d’AKHENATON). La forme allongée de ces crânes était très caractéristique et il semble que l’on cherchait à cacher ces déformations par des artifices de coiffures. Les ethnologues nous enseignent que pour obtenir de tels résultats, on serrait la tête des petits enfants avec des planchettes et des bandes de tissus. Les os du crâne n’étant par encore soudés, cette déformation volontaire devenait effective avec l’age. L’enfant souffrait-il ? Est-ce que cette méthode entraînait une plus grande intelligence ? L’on peut s’interroger longuement sur la méthode et le but recherché. Certains scientifiques perspicaces se penchèrent sur cette étrange énigme. Déjà, en 1875, Paul BROCA, célèbre fondateur de l’école d’Anthropologie de PARIS, déposait un mémoire, relatif aux séries de crânes provenant d’anciennes sépultures des environs de BOGOTA. Il indiquait : « Que les déformations crâniennes étaient très répandues dans les deux Amériques, du LABRADOR à la PATAGONIE ; que, contrairement à l’opinion admise, on trouvait de la dolichocéphale naturelle en Amérique. Toutefois, les esquimaux, les Australiens et les néo-calédoniens demeuraient les plus dolichocéphales de tous les hommes. Enfin, parmi ces semblables, on trouvait beaucoup de prognathisme (comme les statues de l’Ile de Pâques) » De plus, un autre savant « de NADAILLAC », a signalé l’importance des déformations crâniennes chez les Aymaras du lac TITICACA (BOLIVIE/PEROU.) qui se disent les plus anciens du monde...

A un moment de notre évolution, le fait d’avoir le crâne allongé, témoignait-il d’une forme d’élégance ou de mode ? Les individus ayant subi cette déformation étaient-ils plus intuitifs ? Possédaient-ils des qualités que nous n’imaginons même pas ? Ou alors, ceux qui possédaient un tel crâne appartenaient-ils à une classe sociale dite supérieure ? On peut se poser toutes sortes de questions...

Certains égyptologues insistent sur le fait que les égyptiens possédaient une extraordinaire intuition qui les mettait en relation avec le divin. Cette faculté a-t-elle été perdue ? Le fait de déformer le crâne était-il une tentative pour retrouver ces qualités perdues ?.....

Louis Claude VINCENT , professeur à l’école d’anthropologie de PARIS, nous apporte une excellente réponse : « il est connu que la faculté « d’intuition » réside, essentiellement, dans le « cervelet » et le développement de cette faculté est directement relié à celui de cette région du cerveau. Celle-ci se limite aux deux lobes, situés dans la partie inférieure et postérieure de l’encéphale. Chez les anciens, l’importance primordiale de cette zone cérébrale était appelée « l’arbre de vie » et chez les chinois « fenêtre du ciel », expressions qui précisent bien le rôle « unique et irremplaçable » de cet ensemble glandulaire.

De tout temps et dans de nombreux pays, notamment en Egypte, durant les premières dynasties, ou encore, parmi certaines tribus de l’Amazonie, on a recherché spécialement à assurer le « développement » de « l’arbre de vie ». D’où l’existence de cette pratique de « déformations crâniennes » appliquée dès la naissance, à l’aide de planchettes tenues serrées par des bandes de tissus, aux fins de modeler l’allongement de la boîte crânienne et de préparer ainsi, un développement optimum du cervelet. De nombreuses gravures des premières dynasties d’Egypte et des bustes exposés au Musée du CAIRE, nous montrent ces crânes d’adultes très allongés vers l’arrière, dont, jamais, on a su ni en comprendre l’origine (qui n’a rien de raciale) ni surtout en déceler le but suprême.

La fille d’Akhenaton (Aménophis IV) de la XVIIIe dynastie (1463 - 1432) pièce N° 36 du Musée ; le nain Khnemhotep, maître de la garde robe de SAKKARA, VI° Dynastie (4326- 4123)Pièce n° 160 du musée, sont les types les plus accentués de déformations crâniennes.

Nous savons par le Pr. A. FAKHRY, que les Olmèques du Mexique pratiquaient également la déformation du crâne (2000 AV JC). Cette pratique existait aussi en Amazonie, en Afrique et également en Asie, suivant de très antiques traditions.

Que dire des coiffures de nos ancêtres ? Si nous remontons aux Sumériens, les coiffures étaient vraiment un prolongement du vêtement. Dans toutes les représentations des dieux, des rois, des prêtres, que nous possédons, toutes les coiffes donnent de la magnificence aux personnages représentés. Si nous consultons les Egyptiens, les tiares qui prolongent la silhouette des Pharaons et des prêtres, leur donnent une impression de « classe sociale », de majesté, nettement supérieure aux glorieux soldats ou humbles agriculteurs que nous pouvons retrouver gravés sur les murs de leurs propres tombeaux...

Que dire du hennin du Moyen Age, des tiares des souverains et des papes ? Même si les femmes des seigneurs du moyen âge, se parent d’habits somptueux, elles n’en possèdent pas moins des coiffures majestueuses et peu pratiques, décorées de rubans et de voiles.

On peut donc penser que le caractère de majesté est renforcé par la coiffure et donne à la personne qui la porte deux avantages très distincts. D’abord, c’est un insigne de sa caste, de sa noblesse, de son oisiveté même (on imagine guère une paysanne avec cette coiffure aux travaux des champs !...) Ensuite, cette coiffure à l’avantage de cacher discrètement la déformation de son crâne.

La véritable question qui restera sans réponse est la suivante : Qui a donné au genre humain la volonté de déformer le crâne des enfants et quel en était le but exact ?....

De plus, dans les traditions des différentes religions terrestres, il est étonnant de retrouver l’obligation de porter, dans le haut clergé, des coiffures souvent très inspirées de cette fameuse époque Egyptienne.

Dans les documents joints, nous pouvons très nettement observer le caractère pompeux entretenu par les évêques, les cardinaux et même le pape (pour la religion catholique). La coiffure est donc un signe de majesté, traditionnel et obligatoire, pour une certaine caste religieuse. Est-ce un héritage spirituel ou un côté pratique et efficace pour cacher discrètement cette fameuse déformation crânienne ?

Il faut savoir, que les plus anciennes déformations crâniennes remontent à 45.000 ans avant JC. Mais vers 7.000 ans avant JC, elles étaient assurément volontaires. Nous savons aussi, que cette tradition s’est répandue dans toute l’Europe par les Huns et même par les Wisigoths (Déformation : » à la toulousaine ») . Cette tradition culturelle s’est maintenue à travers tout le moyen âge. Période pour laquelle nous savons que le crâne était déformé, dès la naissance, toujours de la même façon par un bonnet, des planchettes et un bandage serré. Le crâne, ainsi comprimé, s’allongeait vers l’arrière et prenait cette forme si caractéristique.

Nous avons aussi l’étude très précise, réalisée par Evelyne PEYRE (CNRS, musée de l’Homme) :« Le crâne d’un adulte âgé, remontant à 4.000 ans avant JC. possédait un bourrelet en creux à l’arrière du crâne et la trace d’une contrainte sur le front. Cette déformation, a attiré notre attention ; C’était comme si la tête avait été posée sur un petit coussin dur, maintenu par un bandeau, qui tous deux, auraient laissé leurs empreintes. Pourquoi pas un porte bébé ? »

L’on peut se poser la question de savoir si cette déformation altérait également les facultés cérébrales de nos ancêtres ? Les crânes des très jeunes enfants étant très malléables, ils s’adaptaient ainsi, avec le temps, à la forme imposée.

Mais il ne faut surtout pas oublier, qu’à la Révolution Française, un adulte sur deux avait encore le crâne déformé !

Les causes initiales de cette pratique peuvent être recherchées dans une « sorte d’initiation » avant d’être une tradition. Ce qui donnait aux êtres ayant subi cette modification du crâne, dès leur naissance, l’acquisition de dons exceptionnels de divination. Ce don les rendait très certainement supérieurs à leurs congénères.

Cette pratique courante, en Egypte comme en Amérique du Sud, peut nous interpeller sur l’universalité de cette information. Qui avait répandu cette même initiation des deux côtés de l’océan ? Une superbe civilisation antédiluvienne aux connaissances très avancées ? Une information « tombant » par hasard des étoiles ?...

Même si, à priori, nous ne voulons pas le reconnaître, il était de notre devoir de souligner l’étrangeté de ces connaissances acquises à une époque où les hommes sont généralement considérés comme de « doux sauvages » par l’ensemble de nos archéologues si respectables !!!

Par contre, tout au long du moyen âge, cette pratique si étrange pour notre époque actuelle, que l’on peut comparer à la « tradition du sang bleu », semblera être l’insigne d’une caste, dite « supérieure », et qui se pratiquera, dans le temps, jusqu’à une époque avancée de notre histoire.

Jean Pierre VARENNE.

REFERENCES :

• Le Paradis Perdu de Mu Professeur Louis Claude Vincent Edition La Source d’Or 1975

• Aux Origines de l’Egypte Jean Louis BERNARD Chez Robert LAFFONT 1976

• Impact Médecin N° 308 Février 1996 La Paléopathologie

• RALF L. HOLLOWAY. Antropologue Université de Colombia La Forme du Crâne « La Recherche » N° 377. 2004









Musée militaire de Rochefort

http://www.ovni.info/article.php3?id_article=119

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
avatar
Claude.T
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 584
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4746
Réputation : 8

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Dim 14 Oct 2007, 00:41
bonjours a tous.

cette image represente orejone qui serait venue a bord d'un vaisseau sur le lac titicaca. remarquer sa téte allongée aussi.



http://alexdesilesie.oldiblog.com/?page=articles&rub=106067&nba=3





etrange histoire que ces tetés allongées.
si cela etait du a une tradition ,d'ou venait t'elle?
et encore comme beaucoup de mystere, il se retrouve sur tout les continents.
avatar
Cosmos
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 76
Nombre de messages : 1653
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6145
Réputation : 48

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Dim 14 Oct 2007, 01:27
:flower:


Je connais bien l'auteur de cette étude sur les déformations crâniennes à travers les ages..!!!:scratch:

Il serait souhaitable de placer son veritable travail.


.............................

[g]ETUDE SUR PRISE DE TETE DE NOS ANCETRES… !!![/g]

[g]Formez, déformez, il en restera toujours quelque chose !...[/g]








Parmi les choses étranges de notre monde, il en existe quelques unes dont on ne parle guère. Soit parce qu’elles n’ont à nos yeux, aucun sens, soit parce qu’elles déclanchent un sentiment de répulsion.


Souvent une tradition d’origine inconnue se perpétue à travers les âges sans aucune raison logique.




Lors d’une visite réalisée au musée de la Médecine Navale de ROCHEFORT (17), il est possible d’admirer les différentes vitrines contenant la plupart des anomalies rencontrées par les médecins de la Marine au cours de leurs multiples pérégrinations a travers les siècles, sur tous les océans. L’attention sera attirée par quelques crânes aux configurations très étranges. Ces crânes sont allongés d’une façon surprenante. La face, semblant nettement plus petite que celle d’un crâne normal. Par contre, la partie arrière, elle, s’allonge inconsidérément. L’on peut se demander alors, comment ont vécu leurs propriétaires. Pourquoi une telle déformation ? Quelle coutume obligeait ainsi, à déformer les crânes des enfants dès leur naissance ?




Pour la recherche archéologique, l’évolution de l’homme est souvent décrite comme très lente et progressive. A partir de la station bipède acquise avec le temps dans la savane aux hautes herbes, (Pr. Yves COPPENS) le cerveau s’est développé pour atteindre avec Neandertal les 1600 à 1700 Cm3. Pour nous, l’homo sapiens sapiens, notre volume cérébral évolue plutôt autour des 1500 Cm3. Cela ne nous empêche pas de prendre en grande considération les cerveaux les plus volumineux ou les plus célèbres et de les préserver précieusement (Exemple le cerveau d’EINSTEIN conservé par les scientifiques !) Sommes nous au bout de notre évolution ? Les hypothèses prévoient un cerveau plus grand pour l’homme du futur et une musculature plus faible… Nous sommes tellement fiers de nous, que toutes ces prévisions nous paraissent très logiques … !

Et que dire des animaux ? Evoluent-ils comme nous ? Aucun scientifique ne nous informe de l’évolution de la taille du cerveau des animaux sauvages ou domestiques et, nous serions curieux de savoir, si par exemple le cerveau du lion « le roi des animaux », a évolué avec le temps !... Nous sommes nous-mêmes intéressés par la nature dont nous voyons, avec angoisse, tous les jours des espèces disparaître…




Dans un futur assez proche, seuls les animaux dont nous nous servons pour notre alimentation, distraction ou compagnie, seront encore présents auprès de nous ; la faune sauvage sera très certainement dans des « Musées – Zoo » où l’on viendra s’étonner de leur si beau pelage ou plumage !!!… Bref, rien de bien réjouissant dans ces perspectives. Par contre, de toutes ces réflexions, il en est une bien étrange qui nous interpelle : Pourquoi, depuis les temps anciens, l’homme a-t-il essayé de modifier la forme de son crâne…

Il existe plusieurs représentations Egyptiennes, où l’on peut observer des représentations de personnages ayant une déformation prononcée du crâne, nettement plus allongé que la normale. L’exemple le plus notable se situe à l’époque du Pharaon « AKHENATON ». A cette époque, les crânes des enfants étaient volontairement déformés (voir les représentations ci-jointes des filles d’AKHENATON). La forme allongée de ces crânes était très caractéristique et il semble que l’on cherchait à cacher ces déformations par des artifices de coiffures. Les ethnologues nous enseignent que pour obtenir de tels résultats, on serrait la tête des petits enfants avec des planchettes et des bandes de tissus. Les os du crâne n’étant par encore soudés, cette déformation volontaire devenait effective avec l’age. L’enfant souffrait-il ? Est-ce que cette méthode entraînait une plus grande intelligence ? L’on peut s’interroger longuement sur la méthode et le but recherché. Certains scientifiques perspicaces se penchèrent sur cette étrange énigme. Déjà, en 1875, Paul BROCA, célèbre fondateur de l’école d’Anthropologie de PARIS, déposait un mémoire, relatif aux séries de crânes provenant d’anciennes sépultures des environs de BOGOTA. Il indiquait : « Que les déformations crâniennes étaient très répandues dans les deux Amériques, du LABRADOR à la PATAGONIE ; que, contrairement à l’opinion admise, on trouvait de la dolichocéphale naturelle en Amérique. Toutefois, les esquimaux, les Australiens et les néo-calédoniens demeuraient les plus dolichocéphales de tous les hommes. Enfin, parmi ces semblables, on trouvait beaucoup de prognathisme (comme les statues de l’Ile de Pâques) » De plus, un autre savant « de NADAILLAC », a signalé l’importance des déformations crâniennes chez les Aymaras du lac TITICACA (BOLIVIE/PEROU.) qui se disent les plus anciens du monde…







A un moment de notre évolution, le fait d’avoir le crâne allongé, témoignait-il d’une forme d’élégance ou de mode ? Les individus ayant subi cette déformation étaient-ils plus intuitifs ? Possédaient-ils des qualités que nous n’imaginons même pas ? Ou alors, ceux qui possédaient un tel crâne appartenaient-ils à une classe sociale dite supérieure ? On peut se poser toutes sortes de questions…
Certains égyptologues insistent sur le fait que les égyptiens possédaient une extraordinaire intuition qui les mettait en relation avec le divin. Cette faculté a-t-elle été perdue ? Le fait de déformer le crâne était-il une tentative pour retrouver ces qualités perdues ?.....

Louis Claude VINCENT , professeur à l’école d’anthropologie de PARIS, nous apporte une excellente réponse : « il est connu que la faculté « d’intuition » réside, essentiellement, dans le « cervelet » et le développement de cette faculté est directement relié à celui de cette région du cerveau. Celle-ci se limite aux deux lobes, situés dans la partie inférieure et postérieure de l’encéphale. Chez les anciens, l’importance primordiale de cette zone cérébrale était appelée « l’arbre de vie » et chez les chinois « fenêtre du ciel », expressions qui précisent bien le rôle « unique et irremplaçable » de cet ensemble glandulaire.

De tout temps et dans de nombreux pays, notamment en Egypte, durant les premières dynasties, ou encore, parmi certaines tribus de l’Amazonie, on a recherché spécialement à assurer le « développement » de « l’arbre de vie ». D’où l’existence de cette pratique de « déformations crâniennes » appliquée dès la naissance, à l’aide de planchettes tenues serrées par des bandes de tissus, aux fins de modeler l’allongement de la boîte crânienne et de préparer ainsi, un développement optimum du cervelet. De nombreuses gravures des premières dynasties d’Egypte et des bustes exposés au Musée du CAIRE, nous montrent ces crânes d’adultes très allongés vers l’arrière, dont, jamais, on a su ni en comprendre l’origine (qui n’a rien de raciale) ni surtout en déceler le but suprême.


La fille d’Akhenaton (Aménophis IV)
de la XVIIIe dynastie (1463 – 1432) pièce N° 36 du Musée ;
le nain Khnemhotep, maître de la garde robe de SAKKARA, VI°
Dynastie (4326- 4123)Pièce n° 160 du musée, sont les types les plus accentués de déformations crâniennes.

Nous savons par le Pr. A. FAKHRY, que les Olmèques du Mexique pratiquaient également la déformation du crâne (2000 AV JC). Cette pratique existait aussi en Amazonie, en Afrique et également en Asie, suivant de très antiques traditions.

Que dire des coiffures de nos ancêtres ? Si nous remontons aux Sumériens, les coiffures étaient vraiment un prolongement du vêtement. Dans toutes les représentations des dieux, des rois, des prêtres, que nous possédons, toutes les coiffes donnent de la magnificence aux personnages représentés. Si nous consultons les Egyptiens, les tiares qui prolongent la silhouette des Pharaons et des prêtres, leur donnent une impression de « classe sociale », de majesté, nettement supérieure aux glorieux soldats ou humbles agriculteurs que nous pouvons retrouver gravés sur les murs de leurs propres tombeaux…

Que dire du hennin du Moyen Age, des tiares des souverains et des papes ? Même si les femmes des seigneurs du moyen âge, se parent d’habits somptueux, elles n’en possèdent pas moins des coiffures majestueuses et peu pratiques, décorées de rubans et de voiles.

On peut donc penser que le caractère de majesté est renforcé par la coiffure et donne à la personne qui la porte deux avantages très distincts. D’abord, c’est un insigne de sa caste, de sa noblesse, de son oisiveté même (on imagine guère une paysanne avec cette coiffure aux travaux des champs !...) Ensuite, cette coiffure à l’avantage de cacher discrètement la déformation de son crâne.



La véritable question qui restera sans réponse est la suivante : Qui a donné au genre humain la volonté de déformer le crâne des enfants et quel en était le but exact ?....

De plus, dans les traditions des différentes religions terrestres, il est étonnant de retrouver l’obligation de porter, dans le haut clergé, des coiffures souvent très inspirées de cette fameuse époque Egyptienne.

Dans les documents joints, nous pouvons très nettement observer le caractère pompeux entretenu par les évêques, les cardinaux et même le pape (pour la religion catholique). La coiffure est donc un signe de majesté, traditionnel et obligatoire, pour une certaine caste religieuse. Est-ce un héritage spirituel ou un côté pratique et efficace pour cacher discrètement cette fameuse déformation crânienne ?

Il faut savoir, que les plus anciennes déformations crâniennes remontent à 45.000 ans avant JC. Mais vers 7.000 ans avant JC, elles étaient assurément volontaires. Nous savons aussi, que cette tradition s’est répandue dans toute l’Europe par les Huns et même par les Wisigoths (Déformation : » à la toulousaine ») . Cette tradition culturelle s’est maintenue à travers tout le moyen âge. Période pour laquelle nous savons que le crâne était déformé, dès la naissance, toujours de la même façon par un bonnet, des planchettes et un bandage serré. Le crâne, ainsi comprimé, s’allongeait vers l’arrière et prenait cette forme si caractéristique.




Nous avons aussi l’étude très précise, réalisée par Evelyne PEYRE (CNRS, musée de l’Homme) :« Le crâne d’un adulte âgé, remontant à 4.000 ans avant JC. possédait un bourrelet en creux à l’arrière du crâne et la trace d’une contrainte sur le front. Cette déformation, a attiré notre attention ; C’était comme si la tête avait été posée sur un petit coussin dur, maintenu par un bandeau, qui tous deux, auraient laissé leurs empreintes. Pourquoi pas un porte bébé ? »





L’on peut se poser la question de savoir si cette déformation altérait également les facultés cérébrales de nos ancêtres ? Les crânes des très jeunes enfants étant très malléables, ils s’adaptaient ainsi, avec le temps, à la forme imposée.

Mais il ne faut surtout pas oublier, qu’à la Révolution Française, un adulte sur deux avait encore le crâne déformé !
Les causes initiales de cette pratique peuvent être recherchées dans une « sorte d’initiation » avant d’être une tradition. Ce qui donnait aux êtres ayant subi cette modification du crâne, dès leur naissance, l’acquisition de dons exceptionnels de divination. Ce don les rendait très certainement supérieurs à leurs congénères.



Cette pratique courante, en Egypte comme en Amérique du Sud, peut nous interpeller sur l’universalité de cette information. Qui avait répandu cette même initiation des deux côtés de l’océan ? Une superbe civilisation antédiluvienne aux connaissances très avancées ? Une information « tombant » par hasard des étoiles ?...

Même si, à priori, nous ne voulons pas le reconnaître, il était de notre devoir de souligner l’étrangeté de ces connaissances acquises à une époque où les hommes sont généralement considérés comme de « doux sauvages » par l’ensemble de nos archéologues si respectables !!!
Par contre, tout au long du moyen âge, cette pratique si étrange pour notre époque actuelle, que l’on peut comparer à la « tradition du sang bleu », semblera être l’insigne d’une caste, dite « supérieure », et qui se pratiquera, dans le temps, jusqu’à une époque avancée de notre histoire.


.....................................lol!

A+JP.
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12979
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 19752
Réputation : 74
http://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Dim 14 Oct 2007, 22:19
Des squelettes peu communs sont de temps en temps

Malgré certains faits troublants, restons prudents.

Les crânes allongés

Les crânes allongés proviennent de lieux divers. On en a même retrouvé en France.
Les crânes allongés présentent souvent un petit trou au sommet, dont les bords lisses laissent présumer qu'il ne s'agit pas d'orifices naturels.
Robert Connolly a ramené des crânes allongés d'Amérique du Sud, et affirme que ces déformations n'ont pas été provoquées artificiellement. La capacité cérébrale de ces crânes serait différente de la nôtre.
C'est seulement dommage que Connolly soit le seul scientifique à s'être penché sur le sujet. Et qu'il est difficile d'examiner les crânes en question.

.

Déformation rituelle

Différents peuples ont déformé volontairement le crâne de leurs enfants.
Chez les Mangbetu, par exemple, des bandelettes et une coiffure tressée allonge considérablement le crâne des enfants, et les adultes ont définitivement la tête allongée. Il s'agit chez ce peuple d'un canon de beauté.


Les mangbetu reproduisent leur particularité physique dans leur art, surtout dans la statuaire.



On pense aussi inmanquablement au pharaon Aménophis IV, rebaptisé Akhénaton, fondateur du culte monotéiste d'Aton.



Ce prince de sang mêlé (sa grand-mère était une princesse mitannienne, donc aryenne, et sa mère Tyi était également une étrangère), présente une tête allongée qui se retrouvera sur toute ses représentations, jusqu'à en devenir un art: l'art amarnien. Sans doute né difforme, (épaules et bras grêles, hanches surdeveloppées, poitrine) le pharaon a su élever ses tares au rang d'art et les ont imposées comme canon de beauté!
Les filles du pharaon sont représentées de la même façon.



Ont-elles hérité génétiquement des difformités de leur père ou celui-ci a t-il imposé que l'on bande la tête de ses filles pour que sa progéniture lui ressemble. Ou alors, s'agit-il d'un simple canon de représentation, pour indiquer l'essence royale des jeunes filles, qui présentaient en réalité un physique tout à fait ordinaire.
En tout cas, ce qui semble curieux dans l'art amarnien, c'est cette représentation exagérée qui cotoie le soucis du détail, ainsi les plis circulaires du cou qui sont toujours représentés.
On a pas retrouvé la momie d'Akhénaton, donc on n'a pas encore eu la possibilité de vérifier l'état de son crâne.
La représentation amarnienne disparaît avec son initateur. Le crâne des momies egyptiennes est de forme tout à fait classique.

En Amérique du Sud, ce type de crâne n'est pas rare: les enfants issus de nobles souche avaient droit à une planchette sur le front, liée fortement par des bande. Quelques années plus tard, un superbe crâne en pain de sucre et au front plat était obtenu.
Plus intriguant: on a trouvé au Pérou des momies portant des traces de trépanation, parfois répétées. Les sujets survivaient à l'opération. On ignore toujours les raisons de ces trépanations.

2)La momie d'Uberaba


Ressortie des caves du musée d'histoire naturelle du Brésil,on ne sait pas exactement d'où elle provient. On penche pour l'égypte.



J'arrête tout de suite ceux qui parlent d'extraterrestre!
La momie "elephant-man" a six doigts aux pieds.

Une déformation pathologique


Il est infiniment plus raisonnable de penser qu'il s'agit de la momie d'un enfant hydrocéphale. Des enfants naissent réelement affligés de pareilles déformations, et certains d'eux sont viables et peuvent atteindre l'âge adulte. Diverses malformation de naissance existent. Voici un squelette de jumeaux "siamois".

.
squelette de siamois

Et il n'y a pas que les extraterrestres qui naissent avec 6 doigts...celà arrive de temps en temps à des êtres humains.



.
Pour complèter votre information

INEXPLICATA, The Journal of Hispanic Ufology en anglais, pour plus de photos de la momie d'Uberaba.

http://alexdesilesie.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=540122

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
avatar
guigui74
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 24
Nombre de messages : 90
Inscription : 13/08/2010
Localisation : France
Emploi : Etudiant
Passions : Dessin, jeux vidéo, cinéma, ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3302
Réputation : 2

Ovnis Découverte de crânes allongés inconnus

le Mar 26 Oct 2010, 21:44
Bonjour à tous,
 
J’ai trouvé quelque chose de très étrange mais très intéressant sur internet et qui mérite selon moi d’être étudié de près, que j’aimerais beaucoup vous montrer. Cela fait maintenant très longtemps que c’est disponible au publique sur le réseau, mais moi je viens d’y découvrir.
C’est arrivé plusieurs fois et irrégulièrement durant toutes ces dernières années, et à divers endroits du globe, des archéologues ont fait la découverte de crânes allongés. Un célèbre archéologue, Lloyd Pye, a étudié de près un spécimen de ces crânes, et il a effectué des test ADN dans 2 laboratoires différents. Il a déclaré: "il est clair que certains segments d'ADN sont différents de ceux des humains ".
Je vous ai copié-collé ci-dessous deux articles qui expliquent et donnent toutes les informations nécesssaires, ainsi que des photos des crânes, lisez bien attentivement:
 
(paranormalnews.fr):
"Les crânes allongés proviennent des quatres coins du monde.On en a même retrouvé en France.
La terre a-t-elle abrité autre fois une race d'extraterrestre qui se distingue par une forme de crâne particulièrement allongée et proéminente ? C'est ce que laisse penser la découverte par des archéologues de dessins datant de 70 millions d'années sur des pierres d'Amérique du Sud. Ces pierres, que l'on appelle Iki, représentent des personnes dont la tête est clairement disproportionnée, une apparence que l'on peut retrouver sur certains squelettes non identifiés du Caucase russe. D'autres recherches archéologiques ont déterré des squelettes similaires en Europe, notamment en France et en Norvège, ainsi qu'en Asie Centrale.
Compte tenu des énormes distances qui séparent tous les lieux de découvertes, on peut s'interroger sur la provenance exacte de ces crânes démesurés. Plus étrange encore, les crânes allongés présentent également une particularité incroyable : un petit trou au niveau de la couronne crânienne, dont les bords sont extrêmement nets. Le célèbre archéologue Lloyd Pye, affirme avoir étudié de près un des spécimens, trouvé en 1930 au Mexique : " j'ai fait un test ADN sur les os dans 2 laboratoires différents. Et il est clair que certains segments d'ADN sont différents de ceux des humains "... L'archéologue souligne que certaines peuplades ont voulu il y a quelques siècles imiter cette particularités physique en plaçant des cordes très serrées sur le crâne des enfants en bas âge. " Cette mode prouve que des humains ont voulu imiter des étrangers qui possédaient un squelette différent du leur " précise l'archéologue, auteur du pertinent ouvrage "
Robert Connolly a ramené des crânes allongés d'Amérique du Sud, et affirme que ces déformations n'ont pas été provoquées artificiellement. La capacité cérébrale de ces crânes serait différente de la nôtre.
C'est seulement dommage que Connolly soit le seul scientifique à s'être penché sur le sujet. Et qu'il est difficile d'examiner les crânes en question.








Déformation rituelle

Différents peuples ont déformé volontairement le crâne de leurs enfants.
Chez les Mangbetu, par exemple, des bandelettes et une coiffure tressée allonge considérablement le crâne des enfants, et les adultes ont définitivement la tête allongée. Il s'agit chez ce peuple d'un canon de beauté.


On pense aussi inmanquablement au pharaon Aménophis IV, rebaptisé Akhénaton, fondateur du culte monotéiste d'Aton


Ce prince de sang mêlé (sa grand-mère était une princesse mitannienne, donc aryenne, et sa mère Tyi était également une étrangère), présente une tête allongée qui se retrouvera sur toute ses représentations, jusqu'à en devenir un art: l'art amarnien. Sans doute né difforme, (épaules et bras grêles, hanches surdeveloppées, poitrine) le pharaon a su élever ses tares au rang d'art et les ont imposées comme canon de beauté!
Les filles du pharaon sont représentées de la même façon.


"


(paranormal-France.e-monsite.com):
"Les archéologues ont découvert en Sibérie, une série inhabituelle de crânes antiques et déformés datant du 4ème siècle après JC. Les chercheurs ne sont pas sûrs de qui étaient ces gens ni pourquoi ils ont intentionnellement allongé leurs crânes. Des Spécimen semblables ont été trouvés dans des sépultures anciennes d’Amérique du Sud.
Ce n’est pas la première fois que l’on découvre de tels crânes, ce qui est troublant est qu’on en trouve dans toutes les parties du globe, on en aurait même trouvé en France. Les crânes allongés présentent souvent un petit trou au sommet, dont les bords lisses laissent présumer qu’il ne s’agit pas d’orifices naturels.
Robert Connolly a ramené des crânes allongés d’Amérique du Sud, et affirme que ces déformations n’ont pas été provoquées artificiellement. La capacité cérébrale de ces crânes serait différente de la nôtre. Tous les crânes appartiendraient donc à des espèces différentes de celle du genre Homo.
Ci dessous représentation à gauche d’Aménophis IV alias Akhénaton et à droite d’une de ses filles. Akhénaton est toujours représenté sous cette forme. On n’a pas retrouvé sa momie, donc difficile de vérifier.



Voici une série de photos de ces crânes:












Pour terminer, voici une vidéo (sous titrée en anglais), qui explique clairement la decouverte de ces crânes:

[/size]


Je trouve tout cela très étrange et plein de questions se posent lorsque on lit toutes ces informations.
Surtout donnez vos avis, hypothèses, ou explications si vous en avez, cela est important.

Le débat est ouvert!


Cordialement
Jdeuxf
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 269
Inscription : 23/11/2008
Localisation : Bonneval
Emploi : non communiqué
Passions : lecture, information
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3972
Réputation : 3

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Mar 26 Oct 2010, 22:17
Les déformations de ces crânes sont caractéristiques des pratiques consistant à serrer le crâne du nouveau né avec des bandes de tissu ce qui permet de déformer le crâne tant qu'il est encore souple. Le but de ces pratiques était d'afficher au sein des groupes soit vis-à-vis d'autres ethnies des différences d'ordre culturel. J'ignore quelles étaient les conséquences physiologiques sur le cerveau ainsi qu'en terme de développement mental et intellectuel pour les personnes qui subissaient ce traitement mais pour l'essentiel le haut de ces crânes devait être rempli de liquide et comme le cortex préfrontal, comprimé dans ce cas, joue un rôle dans les fonctions cognitives supérieures (apprentissage, raisonnement, etc.) les personnes ayant subi ce traitement ne devaient pas être des flèches. Quant à le présence d'ADN non humain, il n'est pas difficile en cas de mauvaises applications des méthodologies requises d'avoir une contamination des échantillons par tout et n'importe quoi. Les trous au niveau de la couronne crânienne ressemble à des cicatrices de trépanations, peut-être pour soulager une inflammation intra crânienne (avec l'espace qu'il y avait entre le cerveau et la dure mère, pas étonnant qu'il y ait eu des problèmes d'infections). Quant aux dessins qui datent d'il y a 70 millions d'années, qu'est ce qui date d'il y a 70 millions d'années : les pierres ou les dessins sur les pierres? Comment ont été datés les dessins? Comme le sujet est amené par un seul individu (R. Connolly), j'ai vraiment l'impression qu'il s'agit d'une grosse fumisterie.
avatar
guigui74
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 24
Nombre de messages : 90
Inscription : 13/08/2010
Localisation : France
Emploi : Etudiant
Passions : Dessin, jeux vidéo, cinéma, ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3302
Réputation : 2

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Mar 26 Oct 2010, 22:25
Oui effectivement, j'ai bien vu que cela était du à des pratiques effectuées il y a très longtemps. Mais ce qui reste étrange c'est pourquoi les hommes faisaient t-ils cela? Probablement car ils pensaient que leurs capacités intelectuelles seraient supérieures, comme tu dis. Mais comme cela est dit aussi dans un article, ils faisaient peut être cela pour ressembler à des êtres plus développés qu'eux, mais dans ce cas, qui? Tout cela reste bien sûr incertain mais il y a quand même des choses pas claires dans cette histoire.
avatar
Fabrigas
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 53
Nombre de messages : 184
Inscription : 05/01/2009
Localisation : rhône
Emploi : privé
Passions : privé
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3825
Réputation : 2

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Lun 15 Nov 2010, 20:04
@Jdeuxf a écrit: Quant aux dessins qui datent d'il y a 70 millions d'années, qu'est ce qui date d'il y a 70 millions d'années : les pierres ou les dessins sur les pierres? Comment ont été datés les dessins? Comme le sujet est amené par un seul individu (R. Connolly), j'ai vraiment l'impression qu'il s'agit d'une grosse fumisterie.

Des dessins qui dateraient de 70 millions d'années ... ça me rappelle une grosse fumisterie éventée peu de temps après sa sortie. Comme si des dessins allaient résister à l'usure d'une telle période !
Ces crânes sont vraisemblables, c'est leur interprétation qui est nauséabonde.
avatar
nomade27
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 66
Nombre de messages : 730
Inscription : 10/11/2010
Localisation : Haute Normandie
Emploi : salarié
Passions : Musique, sciences
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3784
Réputation : 8

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Lun 15 Nov 2010, 23:01
N'oublions pas les différentes coutumes des pieds bandés des japonaises qui était une pratique courante au début du siècle dernier ainsi que les femmes girafes encore aujourd'hui dans certaines tribus ou les dents limées en pointe etc... Ils ne faut surtout pas tomber dans la facilité d'explications à connotations orientées.
Fremd1
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 46
Nombre de messages : 80
Inscription : 11/08/2010
Localisation : tours
Emploi : sans
Passions : arts, astronomie, ovnis
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3162
Réputation : 0

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Mar 16 Nov 2010, 03:03

Bonsoir à tous

Si l'on peut éventuellement attribuer la forme dolichocéphale dans la plupart des exemples ci-dessus à des ligatures, celui qui semble avoir du coton dans les orbites ne peut relever en aucun cas de cette coutume. Il s'agit de toute évidence d'un homo pas sapiens; cela devrait attirer la curiosité des phrénologues, au moins de ceux qui ne s'endorment pas sur leurs lauriers...
avatar
guigui74
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 24
Nombre de messages : 90
Inscription : 13/08/2010
Localisation : France
Emploi : Etudiant
Passions : Dessin, jeux vidéo, cinéma, ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3302
Réputation : 2

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Dim 21 Nov 2010, 10:17
Je suis du même avis que Fremd1
avatar
brunehaut
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur


Féminin Age : 43
Nombre de messages : 1959
Inscription : 16/05/2009
Localisation : Soissons
Emploi : ****
Passions : ****
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6142
Réputation : 4

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Dim 21 Nov 2010, 11:04
Bonjour à tous,

Concernant les déformations crâniennes sur les photos ci-dessous, il est probable que l'hydrocéphalie en soit la cause.




Hydrocéphalie

L'hydrocéphalie est dérivée des mots grecs hydro, qui signifie eau, et kephalê, qui veut dire tête. Elle est une anomalie neurologique sévère, définie par l'augmentation du volume des espaces contenant le liquide céphalo-rachidien (LCR) : ventricules cérébraux et espace sous-arachnoïdien. Cette dilatation peut être due à une hypersécrétion de LCR, un défaut de résorption, ou une obstruction mécanique des voies de circulation. Dans les familles issues de mariages consanguins, l'hydrocéphalie est 13 fois plus élevée1.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hydroc%C3%A9phalie

Cordialement,

_______________________________________
brunehaut
avatar
nomade27
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 66
Nombre de messages : 730
Inscription : 10/11/2010
Localisation : Haute Normandie
Emploi : salarié
Passions : Musique, sciences
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3784
Réputation : 8

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Dim 21 Nov 2010, 12:14
Merci Brunehaut, Il faut relativiser les fausses évidences c'est vrai qu'il était à la mode dans les années 70 de publier une littérature grand guignolesque après que le cirque et la Foire du trône l'ai fait pendant des dizaines d'années. Si vous prenez une encyclopédie médicale sur tous les malformations humaines, il y a de quoi publier une sacré photo de famille non identifiable...
avatar
Cosmos
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 76
Nombre de messages : 1653
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6145
Réputation : 48

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Sam 18 Déc 2010, 03:35



Je connais très bien l'auteur de cette étude approfondie
sur les déformations crâniennes à travers les ages..!!!
lol!

Il serait souhaitable de replacer ici, son véritable travail.

.............................
ETUDE SUR LES PRISES DE TÊTES DE NOS ANCÊTRES A TRAVERS LES ÂGES.
.........................................................................................................


Formez, déformez, il en restera toujours quelque chose !...








Parmi les choses étranges de notre monde, il en existe quelques unes dont on ne parle guère.
Soit parce qu’elles n’ont à nos yeux, aucun sens, soit parce qu’elles déclenchent
un sentiment de répulsion.




Souvent une tradition d’origine inconnue se perpétue
à travers les âges sans aucune raison logique.







Lors d’une visite réalisée au musée de la Médecine Navale de ROCHEFORT (17),
il est possible d’admirer les différentes vitrines contenant la plupart des anomalies
rencontrées par les médecins de la Marine au cours de leurs multiples pérégrinations
a travers les siècles, sur tous les océans. L’attention sera attirée par quelques crânes
aux configurations très étranges. Ces crânes sont allongés d’une façon surprenante.

La face, semblant nettement plus petite que celle d’un crâne normal. Par contre,
la partie arrière, elle, s’allonge inconsidérément. L’on peut se demander alors,
comment ont vécu leurs propriétaires. Pourquoi une telle déformation ?
Quelle coutume obligeait ainsi, à déformer les crânes des enfants dès leur naissance ?




Pour la recherche archéologique, l’évolution de l’homme est souvent décrite
comme très lente et progressive. A partir de la station bipède acquise avec le temps
dans la savane aux hautes herbes, (Pr. Yves COPPENS) le cerveau s’est développé
pour atteindre avec Neandertal les 1600 à 1700 Cm3. Pour nous, l’homo sapiens sapiens,
notre volume cérébral évolue plutôt autour des 1500 Cm3. Cela ne nous empêche
pas de prendre en grande considération les cerveaux les plus volumineux
ou les plus célèbres et de les préserver précieusement...
(Exemple le cerveau d’EINSTEIN conservé par les scientifiques !)
Sommes nous au bout de notre évolution ? Les hypothèses prévoient un cerveau
plus grand pour l’homme du futur et une musculature plus faible…
Nous sommes tellement fiers de nous, que toutes ces prévisions
nous paraissent très logiques … !

Et que dire des animaux ? Evoluent-ils comme nous ? Aucun scientifique
ne nous informe de l’évolution de la taille du cerveau des animaux sauvages
ou domestiques et, nous serions curieux de savoir, si par exemple le cerveau
du lion « le roi des animaux », a évolué avec le temps !...

Nous sommes nous-mêmes intéressés par la nature dont nous voyons,
avec angoisse, tous les jours des espèces disparaître…




Dans un futur assez proche, seuls les animaux dont nous nous servons
pour notre alimentation, distraction ou compagnie, seront encore présents
auprès de nous ; la faune sauvage sera très certainement dans des « Musées – Zoo »
où l’on viendra s’étonner de leur si beau pelage ou plumage !!!…
Bref, rien de bien réjouissant dans ces perspectives. Par contre, de toutes ces réflexions,
il en est une bien étrange qui nous interpelle : Pourquoi, depuis les temps anciens,
l’homme a-t-il essayé de modifier la forme de son crâne…

Il existe plusieurs représentations Egyptiennes, où l’on peut observer des représentations
de personnages ayant une déformation prononcée du crâne, nettement plus allongé
que la normale. L’exemple le plus notable se situe à l’époque du Pharaon « AKHENATON ».

A cette époque, les crânes des enfants étaient volontairement déformés
(voir les représentations ci-jointes des filles d’AKHENATON). La forme allongée
de ces crânes était très caractéristique et il semble que l’on cherchait à cacher
ces déformations par des artifices de coiffures. Les ethnologues nous enseignent
que pour obtenir de tels résultats, on serrait la tête des petits enfants
avec des planchettes et des bandes de tissus. Les os du crâne n’étant pas
encore soudés, cette déformation volontaire devenait effective avec l’age.

L’enfant souffrait-il ? Est-ce que cette méthode entraînait une plus grande intelligence ?
L’on peut s’interroger longuement sur la méthode et le but recherché. Certains scientifiques
perspicaces se penchèrent sur cette étrange énigme. Déjà, en 1875, Paul BROCA,
célèbre fondateur de l’école d’Anthropologie de PARIS, déposait un mémoire,
relatif aux séries de crânes provenant d’anciennes sépultures des environs de BOGOTA.

Il indiquait : « Que les déformations crâniennes étaient très répandues
dans les deux Amériques, du LABRADOR à la PATAGONIE ; que, contrairement
à l’opinion admise, on trouvait de la dolichocéphale naturelle en Amérique.

Toutefois, les esquimaux, les Australiens et les néo-calédoniens demeuraient
les plus dolichocéphales de tous les hommes. Enfin, parmi ces semblables,
on trouvait beaucoup de prognathisme (comme les statues de l’Ile de Pâques) »

De plus, un autre savant « de NADAILLAC », a signalé l’importance des déformations
crâniennes chez les Aymaras du lac TITICACA (BOLIVIE/PEROU.) qui se disent
les plus anciens du monde…







A un moment de notre évolution, le fait d’avoir le crâne allongé, témoignait-il
d’une forme d’élégance ou de mode ? Les individus ayant subi cette déformation
étaient-ils plus intuitifs ? Possédaient-ils des qualités que nous n’imaginons même pas ?

Ou alors, ceux qui possédaient un tel crâne appartenaient-ils à une classe sociale
dite supérieure ? On peut se poser toutes sortes de questions…
Certains égyptologues insistent sur le fait que les égyptiens possédaient
une extraordinaire intuition qui les mettait en relation avec le divin.

Cette faculté a-t-elle été perdue ? Le fait de déformer le crâne était-il
une tentative pour retrouver ces qualités perdues ?.....

Louis Claude VINCENT , professeur à l’école d’anthropologie de PARIS,
nous apporte une excellente réponse : « il est connu que la faculté « d’intuition » réside,
essentiellement, dans le « cervelet » et le développement de cette faculté est directement
relié à celui de cette région du cerveau. Celle-ci se limite aux deux lobes, situés dans la partie
inférieure et postérieure de l’encéphale. Chez les anciens, l’importance primordiale
de cette zone cérébrale était appelée « l’arbre de vie » et chez les chinois « fenêtre du ciel »,
expressions qui précisent bien le rôle « unique et irremplaçable » de cet ensemble glandulaire.

De tout temps et dans de nombreux pays, notamment en Egypte, durant les premières dynasties,
ou encore, parmi certaines tribus de l’Amazonie, on a recherché spécialement à assurer
le « développement » de « l’arbre de vie ». D’où l’existence de cette pratique
de « déformations crâniennes » appliquée dès la naissance, à l’aide de planchettes
tenues serrées par des bandes de tissus, aux fins de modeler l’allongement de la boîte
crânienne et de préparer ainsi, un développement optimum du cervelet. De nombreuses
gravures des premières dynasties d’Egypte et des bustes exposés au Musée du CAIRE,
nous montrent ces crânes d’adultes très allongés vers l’arrière, dont, jamais, on a su
ni en comprendre l’origine (qui n’a rien de raciale) ni surtout en déceler le but suprême.


La fille d’Akhenaton (Aménophis IV) de la XVIIIe dynastie (1463 – 1432)
pièce N° 36 du Musée ; le nain Khnemhotep, maître de la garde robe de SAKKARA,
VI° Dynastie (4326- 4123)Pièce n° 160 du musée, sont les types
les plus accentués de déformations crâniennes.

Nous savons par le Pr. A. FAKHRY, que les Olmèques du Mexique pratiquaient également
la déformation du crâne (2000 AV JC). Cette pratique existait aussi en Amazonie,
en Afrique et également en Asie, suivant de très antiques traditions.

Que dire des coiffures de nos ancêtres ? Si nous remontons aux Sumériens,
les coiffures étaient vraiment un prolongement du vêtement. Dans toutes les représentations
des dieux, des rois, des prêtres, que nous possédons, toutes les coiffes donnent
de la magnificence aux personnages représentés. Si nous consultons les Egyptiens,
les tiares qui prolongent la silhouette des Pharaons et des prêtres, leur donnent
une impression de « classe sociale », de majesté, nettement supérieure
aux glorieux soldats ou humbles agriculteurs que nous pouvons retrouver
gravés sur les murs de leurs propres tombeaux…

Que dire du hennin du Moyen Age, des tiares des souverains et des papes ?
Même si les femmes des seigneurs du moyen âge, se parent d’habits somptueux,
elles n’en possèdent pas moins des coiffures majestueuses et peu pratiques,
décorées de rubans et de voiles.

On peut donc penser que le caractère de majesté est renforcé par la coiffure
et donne à la personne qui la porte deux avantages très distincts. D’abord,
c’est un insigne de sa caste, de sa noblesse, de son oisiveté même.
(On imagine guère une paysanne avec cette coiffure aux travaux des champs !...)
Ensuite, cette coiffure à l’avantage de cacher discrètement la déformation de son crâne.


....................



La véritable question qui restera sans réponse est la suivante : Qui a donné
au genre humain la volonté de déformer le crâne des enfants et quel en était le but exact ?....

De plus, dans les traditions des différentes religions terrestres, il est étonnant de retrouver
l’obligation de porter, dans le haut clergé, des coiffures souvent très inspirées
de cette fameuse époque Egyptienne.

Dans les documents joints, nous pouvons très nettement observer le caractère
pompeux entretenu par les évêques, les cardinaux et même le pape (pour la religion catholique).
La coiffure est donc un signe de majesté, traditionnel et obligatoire, pour une certaine caste
religieuse. Est-ce un héritage spirituel ou un côté pratique et efficace pour cacher
discrètement cette fameuse déformation crânienne ?

Il faut savoir, que les plus anciennes déformations crâniennes remontent à 45.000 ans avant JC.
Mais vers 7.000 ans avant JC, elles étaient assurément volontaires. Nous savons aussi,
que cette tradition s’est répandue dans toute l’Europe par les Huns et même parmi
les Wisigoths. (Déformation : » à la toulousaine ») . Cette tradition culturelle s’est maintenue
à travers tout le moyen âge. Période pour laquelle nous savons que le crâne était déformé,
dès la naissance, toujours de la même façon par un bonnet, des planchettes et un bandage serré.
Le crâne, ainsi comprimé, s’allongeait vers l’arrière et prenait cette forme si caractéristique.




Nous avons aussi l’étude très précise, réalisée par Evelyne PEYRE (CNRS, musée de l’Homme) :
« Le crâne d’un adulte âgé, remontant à 4.000 ans avant JC. possédait un bourrelet
en creux à l’arrière du crâne et la trace d’une contrainte sur le front. Cette déformation,
a attiré notre attention ; C’était comme si la tête avait été posée sur un petit coussin dur,
maintenu par un bandeau, qui tous deux, auraient laissé leurs empreintes.
Pourquoi pas un porte bébé ? »....





L’on peut se poser la question de savoir si cette déformation altérait également
les facultés cérébrales de nos ancêtres ? Les crânes des très jeunes enfants
étant très malléables, ils s’adaptaient ainsi, avec le temps, à la forme imposée.

Mais il ne faut surtout pas oublier, qu’à la Révolution Française, un adulte sur deux
avait encore le crâne déformé !
Les causes initiales de cette pratique peuvent être recherchées dans une « sorte d’initiation »
avant d’être une tradition. Ce qui donnait aux êtres ayant subi cette modification du crâne,
dès leur naissance, l’acquisition de dons exceptionnels de divination.

Ce don les rendait-il très supérieurs à leurs congénères?



Cette pratique courante, en Egypte comme en Amérique du Sud, peut nous interpeller
sur l’universalité de cette information. Qui avait répandu cette même initiation des deux côtés
de l’océan ? Une superbe civilisation antédiluvienne aux connaissances très avancées ?
Une information « tombant » par hasard des étoiles ?...

Même si, à priori, nous ne voulons pas le reconnaître, il était de notre devoir de souligner
l’étrangeté de ces connaissances acquises à une époque où les hommes sont généralement
considérés comme de « doux sauvages » par l’ensemble de nos archéologues si respectables !!!

Par contre, tout au long du moyen âge, cette pratique si étrange pour notre époque actuelle,
que l’on peut comparer à la « tradition du sang bleu », semblera être l’insigne d’une caste,
dite « supérieure », et qui se pratiquera, dans le temps, jusqu’à une époque avancée
de notre histoire.


.....................................lol!

A+JP.

_______________________________________
"Toute technologie suffisamment élaborée, sera considérée
comme de la magie par le primitif"... Arthur C.Clarke.

"C'est une erreur de croire nécessairement faux
ce que l'on ne comprend pas." (MAHATMA GANDHI).

avatar
nomade27
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 66
Nombre de messages : 730
Inscription : 10/11/2010
Localisation : Haute Normandie
Emploi : salarié
Passions : Musique, sciences
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3784
Réputation : 8

Ovnis Re: Etude sur prise de tête de nos ancêtres

le Sam 18 Déc 2010, 06:33
Le ritualisme et les rites initiatiques sont encore pratiqués dans bon nombre de nos sociétés actuelles et les croyances et les superstitions ne semble pas franchement décliner...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum