Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      

Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
: le / à vers 23h00/00h00 - Une soucoupe volante - Ovnis à Chailles -Loir et Cher (dép.41)Aujourd'hui à 23:24TikoQui connait le devenir du magazine "lumieres dans la nuit" ?Aujourd'hui à 22:21TikoLe GEIPAN et son traitement du phénomène OvniAujourd'hui à 22:12Polyèdre57Alsace: les membres de cette régionAujourd'hui à 21:00Polyèdre57si votre rhésus est négatif, vous êtes peut-être un alien !Aujourd'hui à 20:51Polyèdre57"Une hantise de boule lumineuses" Par Fernand LagardeAujourd'hui à 19:39DANIEL9Que cache le passé et les anciennes civilisations ?Aujourd'hui à 18:25R-MèsCréer un réseau organisé d'observateurs actifs en France.Hier à 18:54Polyèdre57(1976) L'incident Ovni de Téhéran pilote Major Parviz JafariHier à 00:10HocineLe numéro 6 de Logosphères est disponible!Mar 17 Avr 2018, 20:40Polyèdre57 "Comment encourager concrètement les recherches en exopaléontologie ?" J.P Sanfourche.Mar 17 Avr 2018, 20:26Nanou Tiqui connait le MUFON FRANCE ?Lun 16 Avr 2018, 21:52Polyèdre57l'archevêque de Lyon, Agobard en l'an 840Lun 16 Avr 2018, 20:47Polyèdre57Pérols : Conférence Henri Cohen le 4 mai 2018Lun 16 Avr 2018, 19:12OVNI-LanguedocAuxerre-Branches : Rendez-vous d'ODHTV dans l'Yonne le 5 mai Lun 16 Avr 2018, 17:32Polyèdre572 mai : OVNIS & Failles - Gilles Durand & Gilles ThomasLun 16 Avr 2018, 17:31Polyèdre57presentation Lun 16 Avr 2018, 14:34Hocineguerre et ovnisDim 15 Avr 2018, 23:13Polyèdre57Type et morphologie extra-terrestreDim 15 Avr 2018, 20:37Nanou TiPrésentationSam 14 Avr 2018, 22:19LorelineMise à jour de"2018 avec ODH Tv" : Interview d'Eric ZürcherSam 14 Avr 2018, 18:57Gilles.TOVNIS-OANIS DANS L'HISTOIRESam 14 Avr 2018, 18:57Gilles.Tl'UFOLOGIE DE TERRAIN avec ODHTvSam 14 Avr 2018, 18:53Gilles.TLa NASA filme des images d'un étrange ovni...Ven 13 Avr 2018, 23:33anakinneo2018PrésentationJeu 12 Avr 2018, 22:56TikoSurvols de centrales nucléaires : ovni ou drones?Mer 11 Avr 2018, 14:59LorelineLorraine: les membres de cette régionMer 11 Avr 2018, 12:22Polyèdre57(2014) Ovnis : Des généraux, des pilotes et des officiels parlentMer 11 Avr 2018, 00:12HocineDocumentaire Unaknowledged avec Steven GreerMar 10 Avr 2018, 23:14anakinneo2018Présentation Mar 10 Avr 2018, 20:28LiammeInterview de Jacques ValléeMar 10 Avr 2018, 18:49Polyèdre57Petite recherche d'afficheLun 09 Avr 2018, 13:35Guillaume84Ovni: Les témoins en live !Sam 07 Avr 2018, 18:52Polyèdre57HOMMAGE à STEPHEN HAWKINGSam 07 Avr 2018, 15:41troblokanea votre avis?Sam 07 Avr 2018, 09:40Guillaume84Des nouvelles camera pour station de detection ???Ven 06 Avr 2018, 09:02POULPYQu'est-ce qui peut constituer une preuve en ufologie? Mar 03 Avr 2018, 19:46HocineCrash de Rien et Cas Jumeaux par Joël Mesnard Mar 03 Avr 2018, 12:34Polyèdre57OVNI dans l'Avesnois (fake)Lun 02 Avr 2018, 19:38MichelB(1994) L'observation ovni du vol AF 3532 d'air france par Jean-Charles DubocSam 31 Mar 2018, 23:35Hocinearchive presse suisseSam 31 Mar 2018, 22:32Polyèdre57 Promenade sceptique dans le paranormalVen 30 Mar 2018, 00:33anakinneo2018ovnis au pérouMer 28 Mar 2018, 22:52Pascal.AExpérience inéditeMer 28 Mar 2018, 10:06Yvon CédricLes médias et leur traitement du sujetMar 27 Mar 2018, 18:09Polyèdre57PrésentationMar 27 Mar 2018, 12:06Loreline(1959) Interview Jacques Bergier Lun 26 Mar 2018, 19:28Hocine2009: le24 /07 à 22h00 - Un engin de grande taille - Ovnis à carboneras de guadazaon, village -Lun 26 Mar 2018, 13:10pierrevInterview de Jérôme Huck auteur du livre Le Feu Des MagiciensDim 25 Mar 2018, 23:54rhiaLes rentrées atmosphériques et météoresDim 25 Mar 2018, 17:39Polyèdre57FOX6 News Milwaukee en direct " UFO"Dim 25 Mar 2018, 12:22Polyèdre57MOHENJO-DARO......Dim 25 Mar 2018, 10:28NycolasQue savons nous des OVNIs en Chine ? Dim 25 Mar 2018, 00:13anakinneo2018Construction d'un dossier sur les ovnis triangulairesSam 24 Mar 2018, 14:13OR-NELLLanguedoc-Roussillon: les membres de cette régionVen 23 Mar 2018, 15:39Loreline15/04/2018, Conférence : les X-Files des bords de Méditerranée. avec Thierry GaulinVen 23 Mar 2018, 10:28LorelineLes mystérieux sumériensJeu 22 Mar 2018, 09:27LorelineSuppression de messagesMer 21 Mar 2018, 01:46LorelineLes ovnis sont-ils des engins, prototypes militaires secrets?Mar 20 Mar 2018, 17:41CosmosPrésentationMar 20 Mar 2018, 10:26Loreline
Menu du Site










Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Pierre.B
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 36
Nombre de messages : 4236
Inscription : 30/08/2008
Localisation : vendée,france
Emploi : electrotechnicien BE R&D
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement

Ovnis Kaguya : découverte de la première "caverne" lunaire

le Lun 30 Nov 2009, 23:01
Des cavernes sur la Lune?



Alors que les résultats de la sonde Kaguya (SELENE) ont déjà permis d'accroître de façon significative nos connaissances de la géomorphologie lunaire, l'ISAS (Institute of Space and Astronautical Sciences, la division scientifique de la JAXA, l'agence spatiale japonaise) vient d'annoncer la découverte, à la surface de la Lune, d'une "lucarne" pouvant constituer l'entrée d'un ancien tunnel de lave de grande envergure.

Existant sur différents sites volcaniques terrestres, les tunnels de lave sont un phénomène géologique fréquent qui résulte du refroidissement de la couche externe d'une coulée de lave. Fluide en son milieu, la coulée se poursuit aussi longtemps qu'elle est alimentée en amont par la lave provenant de la chambre magmatique. Si le flux s'interrompt, le tunnel se vide et subsiste alors sous la forme d'une galerie de basalte, parfois longue de plusieurs kilomètres. Il peut arriver que certaines parties du tunnel s'effondrent, formant ainsi des "lucarnes" qui donnent accès à l'intérieur de la cavité.

Selon le Pr. Junichi HARUYAMA qui coordonne les analyses à l'ISAS, de nombreux chercheurs tentent de localiser l'entrée de tunnels de lave sur la Lune. Ils pourraient bien représenter un abri idéal, dans l'optique de missions habitées, face aux dangers multiples et constants (chute de météorites, rayonnements cosmiques, amplitude thermique extrême, etc.) du milieu lunaire, permettant ainsi d'éviter la fastidieuse construction d'habitations artificielles.

Jusque récemment, les dernières manifestations du volcanisme lunaire étaient datées d'environ 3 milliards d'années. Les données fournies par Kaguya tendent à ramener l'événement à une date plus récente, de l'ordre de 2,5 milliards d'années. Aussi les modèles en vigueur prévoyaient-ils l'existence en sous-sol de tunnels de lave, vestiges des éruptions de volcans lunaires aujourd'hui éteints. Pourtant, aucune lucarne n'avait encore été détectée, malgré les nombreuses missions d'observation de notre satellite naturel réalisées depuis la fin des années 1950.

Chargée de cartographier la surface de la Lune dans son intégralité, la sonde Kaguya a opéré de décembre 2007 à juin 2009. A l'origine de la découverte faite par le Pr. HARUYAMA et son équipe, des clichés haute résolution des collines de Marius (Marius hills), une zone ayant connu par le passé une forte activité volcanique.

Afin d'évaluer les dimensions du gouffre de Marius hills, l'équipe a analysé les variations subies par l'ombre de la crevasse à différents moments de la journée, autrement dit sous différents angles solaires, en s'appuyant sur les images de la caméra haute résolution TC et de l'imageur multibande MI installés sur Kaguya. Résultat : un diamètre de 65 mètres et une profondeur de 88 mètres, ce qui exclut de fait un impact météoritique comme cause potentielle de la formation de la cavité. En effet, les cratères d'impact sont soumis à un ratio de 5:1 entre diamètre et profondeur quand, dans le cas présent, le ratio est proche de 1:1. Le gouffre est par ailleurs situé au coeur d'un rille sinueux (sorte de sillon en plein qui serpente à la surface) considéré comme le vestige d'une ancienne coulée de lave. La probabilité est donc forte pour qu'un tunnel de lave intact se trouve au fond de la lucarne, un tunnel qui, selon les chercheurs de l'ISAS, pourrait bien s'étendre sur près de 370 mètres.

Les cratères d'impacts environnants ont également permis de proposer une datation de la cavité dont l'âge approcherait les 3,5 milliards d'années. Pas de quoi inquiéter cependant le Pr. HARUYAMA qui ne voit aucune raison pour qu'elle se dégrade dans un avenir proche. Reste que si la communauté internationale envisage un jour de retourner sur la Lune (ex : programme Constellation - Etats-Unis (2020)) et d'utiliser le tunnel de lave comme zone d'accueil, cela ne pourra nécessairement se faire sans mission d'exploration préalable. De son côté, le Japon n'a pas encore fait savoir s'il comptait mettre sur pieds un projet d'exploration habité, mais un comité d'experts à d'ores et déjà été créé au sein du "Centre stratégique pour la politique spatiale" afin d'étudier les pistes les plus prometteuses.

La prochaine étape ? Le probable lancement d'une sonde robotisée munie d'un radar à pénétration de sol (RPS) afin de mesurer l'épaisseur de la couche de basalte dont le tunnel est constitué. Cela se fera peut-être de concert avec d'autres projets préparatoires ayant trait à la recherche de ressources dans le sol lunaire car les zones d'origine volcanique comme les collines de Marius sont sur ce plan aussi de sérieuses candidates, le basalte dont elles sont riches étant une source de terres rares, de silicium, d'oxygène et d'autres éléments nécessaires une fois sur place.

Nul ne sait si d'autres lucarnes seront mises au jour et si la seule qui ait été découverte à l'heure actuelle ne conduit pas à un tunnel obstrué. La Nasa prépare actuellement un projet visant à approfondir les recherches à l'aide de la sonde Lunar reconnaissance orbiter (LRO) en orbite autour de la Lune depuis le 23 juin dernier. A la clé, des images au moins dix fois plus précises. De quoi révéler peut-être la porte d'entrée de la future base lunaire internationale.[img]Alors que les résultats de la sonde Kaguya (SELENE) ont déjà permis d'accroître de façon significative nos connaissances de la géomorphologie lunaire, l'ISAS (Institute of Space and Astronautical Sciences, la division scientifique de la JAXA, l'agence spatiale japonaise) vient d'annoncer la découverte, à la surface de la Lune, d'une "lucarne" pouvant constituer l'entrée d'un ancien tunnel de lave de grande envergure. Existant sur différents sites volcaniques terrestres, les tunnels de lave sont un phénomène géologique fréquent qui résulte du refroidissement de la couche externe d'une coulée de lave. Fluide en son milieu, la coulée se poursuit aussi longtemps qu'elle est alimentée en amont par la lave provenant de la chambre magmatique. Si le flux s'interrompt, le tunnel se vide et subsiste alors sous la forme d'une galerie de basalte, parfois longue de plusieurs kilomètres. Il peut arriver que certaines parties du tunnel s'effondrent, formant ainsi des "lucarnes" qui donnent accès à l'intérieur de la cavité. Selon le Pr. Junichi HARUYAMA qui coordonne les analyses à l'ISAS, de nombreux chercheurs tentent de localiser l'entrée de tunnels de lave sur la Lune. Ils pourraient bien représenter un abri idéal, dans l'optique de missions habitées, face aux dangers multiples et constants (chute de météorites, rayonnements cosmiques, amplitude thermique extrême, etc.) du milieu lunaire, permettant ainsi d'éviter la fastidieuse construction d'habitations artificielles. Jusque récemment, les dernières manifestations du volcanisme lunaire étaient datées d'environ 3 milliards d'années. Les données fournies par Kaguya tendent à ramener l'événement à une date plus récente, de l'ordre de 2,5 milliards d'années. Aussi les modèles en vigueur prévoyaient-ils l'existence en sous-sol de tunnels de lave, vestiges des éruptions de volcans lunaires aujourd'hui éteints. Pourtant, aucune lucarne n'avait encore été détectée, malgré les nombreuses missions d'observation de notre satellite naturel réalisées depuis la fin des années 1950. Chargée de cartographier la surface de la Lune dans son intégralité, la sonde Kaguya a opéré de décembre 2007 à juin 2009. A l'origine de la découverte faite par le Pr. HARUYAMA et son équipe, des clichés haute résolution des collines de Marius (Marius hills), une zone ayant connu par le passé une forte activité volcanique. Afin d'évaluer les dimensions du gouffre de Marius hills, l'équipe a analysé les variations subies par l'ombre de la crevasse à différents moments de la journée, autrement dit sous différents angles solaires, en s'appuyant sur les images de la caméra haute résolution TC et de l'imageur multibande MI installés sur Kaguya. Résultat : un diamètre de 65 mètres et une profondeur de 88 mètres, ce qui exclut de fait un impact météoritique comme cause potentielle de la formation de la cavité. En effet, les cratères d'impact sont soumis à un ratio de 5:1 entre diamètre et profondeur quand, dans le cas présent, le ratio est proche de 1:1. Le gouffre est par ailleurs situé au coeur d'un rille sinueux (sorte de sillon en plein qui serpente à la surface) considéré comme le vestige d'une ancienne coulée de lave. La probabilité est donc forte pour qu'un tunnel de lave intact se trouve au fond de la lucarne, un tunnel qui, selon les chercheurs de l'ISAS, pourrait bien s'étendre sur près de 370 mètres. Les cratères d'impacts environnants ont également permis de proposer une datation de la cavité dont l'âge approcherait les 3,5 milliards d'années. Pas de quoi inquiéter cependant le Pr. HARUYAMA qui ne voit aucune raison pour qu'elle se dégrade dans un avenir proche. Reste que si la communauté internationale envisage un jour de retourner sur la Lune (ex : programme Constellation - Etats-Unis (2020)) et d'utiliser le tunnel de lave comme zone d'accueil, cela ne pourra nécessairement se faire sans mission d'exploration préalable. De son côté, le Japon n'a pas encore fait savoir s'il comptait mettre sur pieds un projet d'exploration habité, mais un comité d'experts à d'ores et déjà été créé au sein du "Centre stratégique pour la politique spatiale" afin d'étudier les pistes les plus prometteuses. La prochaine étape ? Le probable lancement d'une sonde robotisée munie d'un radar à pénétration de sol (RPS) afin de mesurer l'épaisseur de la couche de basalte dont le tunnel est constitué. Cela se fera peut-être de concert avec d'autres projets préparatoires ayant trait à la recherche de ressources dans le sol lunaire car les zones d'origine volcanique comme les collines de Marius sont sur ce plan aussi de sérieuses candidates, le basalte dont elles sont riches étant une source de terres rares, de silicium, d'oxygène et d'autres éléments nécessaires une fois sur place. Nul ne sait si d'autres lucarnes seront mises au jour et si la seule qui ait été découverte à l'heure actuelle ne conduit pas à un tunnel obstrué. La Nasa prépare actuellement un projet visant à approfondir les recherches à l'aide de la sonde Lunar reconnaissance orbiter (LRO) en orbite autour de la Lune depuis le 23 juin dernier. A la clé, des images au moins dix fois plus précises. De quoi révéler peut-être la porte d'entrée de la future base lunaire internationale.


Source :
- JAXA
- Brève publiée dans le cadre d'un partenariat avec ScienceScope France-Japon
Rédacteur :
Gabriel THIRION
Ref : 520ESP338
Origine :
BE Japon numéro 520 (13/11/2009) - Ambassade de France au Japon / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61226.htm
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum