Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      

Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Et si nos grands dirigeants mondiaux obéissaient à des E.T ?Aujourd'hui à 17:02Guillaume84Ovni et la conscience ?Aujourd'hui à 15:04LorelineQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesAujourd'hui à 14:45Guillaume84Construction d'un dossier sur les ovnis triangulairesHier à 20:58Nanou TiLA REFLEXION EST MERE DE LA SAGESSEHier à 20:03Polyèdre57PrésentationMar 24 Avr 2018, 22:26LorelineLes nouvelles observations du moisMar 24 Avr 2018, 22:19Polyèdre57Les russes présentent leur missile MHD.Mar 24 Avr 2018, 14:57martinLes Suisses du ForumMar 24 Avr 2018, 12:02Polyèdre57Bonjour d'un petit nouveauLun 23 Avr 2018, 22:49Tikoovni sujet passionantLun 23 Avr 2018, 22:42TikoEffondrement économique global Lun 23 Avr 2018, 22:27Tikoapollo 16 photoLun 23 Avr 2018, 20:54Polyèdre57Les Canadiens du forumDim 22 Avr 2018, 22:43Polyèdre57Type et morphologie extra-terrestreDim 22 Avr 2018, 22:40asgeirr 76Les OVNI sont-ils le fait d’Êtres bien terrestres?Dim 22 Avr 2018, 22:06asgeirr 76Témoignage d'un objet posé au sol en Haute GaronneDim 22 Avr 2018, 20:16Polyèdre57Nouveau groupe scientifique d'étude du phénomène OVNI UfoDataDim 22 Avr 2018, 20:02Polyèdre57Quand les OVNI survolent les campagnes poitevinesDim 22 Avr 2018, 16:36anakinneo2018PrésentationDim 22 Avr 2018, 15:29Guillaume84Emission Mystère: L’OVNI de Falcon LakeDim 22 Avr 2018, 12:59Polyèdre57Le GEIPAN et son traitement du phénomène OvniDim 22 Avr 2018, 12:02elisaliseOvni: faut-il vraiment faire une déclaration en gendarmerie?Dim 22 Avr 2018, 00:00elisaliseLa NASA publie une incroyable photo panoramique de MarsSam 21 Avr 2018, 14:57TikoQue pensent les politiques du phénomène Ovni?Sam 21 Avr 2018, 14:27Polyèdre57Ovni: Les témoins en live !Sam 21 Avr 2018, 11:14Polyèdre57guerre et ovnisSam 21 Avr 2018, 04:07Lorelinesi votre rhésus est négatif, vous êtes peut-être un alien !Sam 21 Avr 2018, 00:39anakinneo2018Le 15 mai 2018, conférence ovni à Annecy avec Gilles ThomasVen 20 Avr 2018, 19:00LorelineQue cache le passé et les anciennes civilisations ?Ven 20 Avr 2018, 13:29anakinneo2018: le / à vers 23h00/00h00 - Une soucoupe volante - Ovnis à Chailles -Loir et Cher (dép.41)Jeu 19 Avr 2018, 23:24TikoQui connait le devenir du magazine "lumieres dans la nuit" ?Jeu 19 Avr 2018, 22:21TikoAlsace: les membres de cette régionJeu 19 Avr 2018, 21:00Polyèdre57"Une hantise de boule lumineuses" Par Fernand LagardeJeu 19 Avr 2018, 19:39DANIEL9Créer un réseau organisé d'observateurs actifs en France.Mer 18 Avr 2018, 18:54Polyèdre57(1976) L'incident Ovni de Téhéran pilote Major Parviz JafariMer 18 Avr 2018, 00:10HocineLe numéro 6 de Logosphères est disponible!Mar 17 Avr 2018, 20:40Polyèdre57 "Comment encourager concrètement les recherches en exopaléontologie ?" J.P Sanfourche.Mar 17 Avr 2018, 20:26Nanou Tiqui connait le MUFON FRANCE ?Lun 16 Avr 2018, 21:52Polyèdre57l'archevêque de Lyon, Agobard en l'an 840Lun 16 Avr 2018, 20:47Polyèdre57Pérols : Conférence Henri Cohen le 4 mai 2018Lun 16 Avr 2018, 19:12OVNI-LanguedocAuxerre-Branches : Rendez-vous d'ODHTV dans l'Yonne le 5 mai Lun 16 Avr 2018, 17:32Polyèdre572 mai : OVNIS & Failles - Gilles Durand & Gilles ThomasLun 16 Avr 2018, 17:31Polyèdre57presentation Lun 16 Avr 2018, 14:34HocinePrésentationSam 14 Avr 2018, 22:19LorelineMise à jour de"2018 avec ODH Tv" : Interview d'Eric ZürcherSam 14 Avr 2018, 18:57Gilles.TOVNIS-OANIS DANS L'HISTOIRESam 14 Avr 2018, 18:57Gilles.Tl'UFOLOGIE DE TERRAIN avec ODHTvSam 14 Avr 2018, 18:53Gilles.TLa NASA filme des images d'un étrange ovni...Ven 13 Avr 2018, 23:33anakinneo2018PrésentationJeu 12 Avr 2018, 22:56TikoSurvols de centrales nucléaires : ovni ou drones?Mer 11 Avr 2018, 14:59LorelineLorraine: les membres de cette régionMer 11 Avr 2018, 12:22Polyèdre57(2014) Ovnis : Des généraux, des pilotes et des officiels parlentMer 11 Avr 2018, 00:12HocineDocumentaire Unaknowledged avec Steven GreerMar 10 Avr 2018, 23:14anakinneo2018Présentation Mar 10 Avr 2018, 20:28LiammeInterview de Jacques ValléeMar 10 Avr 2018, 18:49Polyèdre57Petite recherche d'afficheLun 09 Avr 2018, 13:35Guillaume84HOMMAGE à STEPHEN HAWKINGSam 07 Avr 2018, 15:41troblokanea votre avis?Sam 07 Avr 2018, 09:40Guillaume84Des nouvelles camera pour station de detection ???Ven 06 Avr 2018, 09:02POULPY
Menu du Site










Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12796
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovnis-ufo.org/

Ovnis Loufoques les ufologues ? François Haÿs

le Jeu 10 Sep 2009, 14:17
Loufoques les ufologues ?

Depuis un livre qu’il avait aperçu dans la vitrine d’une librairie de
Grenoble à l’âge de 13 ans, François Haÿs s’est découvert une vraie
passion : les ovni. Depuis les années 74, il a rassemblé articles de presse,
revues, livres, etc. et a fi ni par se faire une place dans la communauté
ufologique. Il a même co-écrit en 2005 : Le guide des livres ufologiques
francophones, un recensement de près de 420 livres. Il connaît donc
plutôt bien la question. S’il y croit ? La question n’est pas vraiment là.
Les soucoupes volantes sont nées à la suite de l’observation que fit
Kenneth Arnold à bord de son avion personnel le 24 juin 1947 : neuf
objets inconnus circulant à une vitesse incroyable devant le mont Rainier
dans l’État de Washington. Perplexe, il fit part de ce qu’il avait vu aux
journalistes, et décrit le mouvement des objets « comme des soucoupes
qui ricochent sur l’eau… ». Les journaux parlèrent de « soucoupes
volantes ». C’est alors que des centaines de personnes se sont manifestées pour témoigner et dire «nous aussi, on a vu… ».

Aujourd’hui, François Haÿs est responsable des repas ufologiques à
Grenoble. Tous les premiers jeudis de chaque mois pair, ufologues,
amateurs et curieux se réunissent à 20 ou 30 pour partager cette même
passion. « Les personnes appellent ovni ce qu’elles n’arrivent pas à
identifier mais il s’agit en général de méprises, explique-t-il. Il existe
des cas vraiment intéressants, complexes, difficiles à élucider et dotés
d’une forte étrangeté, mais ils sont rares », François Haÿs en cite alors
quelques-uns ci-dessous. « Bien sûr, on peut toujours dire que tous les
témoins se trompent, qu’ils fabulent ou font un rêve éveillé mais ce
n’est pas si simple…», ajoute-t-il. Les obtus sont toujours prêts à la
raillerie, à la calomnie… Un scepticisme « ouvert » et pragmatique
serait pourtant préférable au scepticisme dogmatique… L’important
est d’étudier sérieusement la question, avant de croire.

Et si les ovni n’étaient qu’un mythe ? Les scientifiques ne veulent pas
entendre parler des ovni car les ufologues ne sont pas toujours crédibles.
Il est curieux de constater aussi qu’aucune recherche d’envergure en
sciences sociales n’a été menée à grande échelle et sur le long terme à ce
jour… La composante humaine semble indissociable du phénomène.
Dans les années 50 on voyait des disques au sol avec des humanoïdes en
combinaison, comme nos astronautes ; dans les années 90, on a décrit
des objets triangulaires, comme les avions furtifs…

« Maintenant, il ne se passe plus grand chose », regrette-t-il. « Il y a
toujours des cas mais ils s’expliquent pour la plupart. » Internet voit la
prolifération de photos et de films sans intérêt ou truqués. Les
témoignages ont évolué, il n’y a presque plus d’atterrissages et aux
États-Unis, des témoins décrivent sous hypnose de petites créatures aux
yeux noirs immenses qui implantent des foetus hybrides dans le corps
des femmes… François Haÿs regrette alors qu’il n’y ait plus guère d’histoires « qui font rêver », mais les ovni n’ont pas pour autant disparu. Leur présence imprègne notre culture depuis maintenant plus de 60 ans. « J’aimerais penser que les OVNI ont une fonction qui pourrait être celle de nous amener à prendre conscience de notre unité planétaire, à réaliser ce que nous possédons… » Et de conclure : « Mais je ne prends pas
mon désir pour une réalité… »

Apparitions non expliquées d'ovni, quatre récits Exeter (U.S.A.), 3 septembre 1965 Norman Muscarello, 18 ans, déboule au commissariat d’Exeter, une petite ville d’environ 8 000 âmes du New Hampshire, et déclare avoir vu un énorme objet volant doté de lumières rouges pulsantes se diriger vers lui en silence alors qu’il faisait du stop pour rentrer chez lui. Au même moment, l’agent Eugene Bertrand, qui est en train de patrouiller, intercepte à quelques kilomètres de là une femme très
agitée qui a garé son véhicule sur la route ; elle affirme avoir été suivie sur plusieurs kilomètres par un engin silencieux avec des lumières rouges clignotantes. L’agent Reginald Toland, qui est de faction au poste et a pris le témoignage du jeune Norman, ordonne à son collègue de rentrer puis les renvoie tous deux sur le terrain pour voir si l’objet est toujours là.
Une fois sur place ils ne voient d’abord rien puis, intrigués par le comportement étrange des bêtes présentes – des chevaux et des chiens – ils voient apparaître au-dessus des arbres un objet brillant et
circulaire qui se dirige dans leur direction en oscillant à la façon d’une feuille morte, tout le périmètre baignant dans une lumière rouge et dans le plus parfait silence… Un autre policier, David Hunt, se rendra sur les lieux. Lui aussi verra l’objet. Dans les semaines qui suivirent une soixantaine d’autres témoignages purent être collectés. Plusieurs
enquêtes, dont une officielle, furent diligentées. Ce cas est inexpliqué à ce jour.

Sources :
• The Thing at Exeter E. W. Dooley in Look n° spécial « Flying saucers » p. 17 (1967)
• Soucoupes volantes ou fantômes de l’espace ? John G. Fuller in Sélection du Reader’s Digest (édition française) de
juillet 1966. Cet article est la traduction de Outer-Space Ghost Story paru dans le magazine Look du 22 février 1966 et
repris en mai dans le Reader’s Digest américain avant de terminer sa vie dans True en août sous le titre The Incident at

Exeter (qui donnera son titre au best-seller qui suivra).
• The Exeter Puzzle in The True Report on Flying Saucers n° 1 (1967)

Aveyron (France), juin 1966 et janvier 1967

Nous sommes dans une ferme isolée de l’Aveyron en ce 15 juin 1966 ; vers 21 h 30, s’étant mise à la fenêtre pour prendre l’air, l’aïeule observe à quelques centaines de mètres des lumières blanches
qu’elle compare à « des feux » qui, au ras du sol, traversent les champs en se rapprochant des habitations. Craignant un incendie elle appelle son gendre qui les observe à son tour. L’une d’entre elles
est à quinze mètres de la maison… Les objets sont arrondis par-dessus et plutôt aplatis par-dessous, leur diamètre est d’environ 1,20 m, ils se tiennent à une quinzaine de centimètres du sol, s’allument et
s’éteignent par intermittence… Etant sorti pour mieux se rendre compte, il en observe six qui se déplacent au pas et en file indienne pour rejoindre une sorte de poteau ou d’obus lumineux (« comme un arbre en flammes ») situé à plusieurs centaines de mètres de là. Les sphères lumineuses semblent s’y fondre avant que le tout ne disparaisse sur place, sans le moindre bruit. Cet étrange manège qui durera une demi-heure aura aussi pour témoin le fils du gendre, Robert, qui a une vingtaine d’années. Très
inquiète, la vieille femme ira se coucher tout habillée.

Le 6 janvier 1967, les sphères lumineuses sont de retour. Le fermier se retrouve un soir dans la cour à 50 mètres de l’un de ces objets. Il décide de le prendre à revers mais lorsqu'il passe la porte qui le
mènerait « derrière » la sphère, celle-ci est là qui semble l’attendre… L'homme décide alors de couper à travers champs pour contourner l'objet mais la sphère le suit sur 60 m avant d'aller bloquer l'entrée du
chemin ! Ayant appelé son fils, tous deux voient alors six sphères qui rejoignent le grand « obus lumineux » dressé en plein champ et qui émet un faisceau semblable à celui d'un phare. Robert, que son
père a laissé seul, observe le cortège des boules qui finissent par s’accrocher à des appendices apparus sur les côtés de la colonne avant d’être comme absorbées par elle…

Cinq jours plus tard, le fils, qui avait pris la voiture pour suivre une boule, se retrouve à une trentaine de mètres d’un « obus » et constate qu’il est de dimensions imposantes. Une ou deux petites sphères y «
entrent », un sifflement est émis, l'obus s'incline à 45° et part à une vitesse vertigineuse. Une sphère étant toujours là, la poursuite reprend sur plusieurs centaines de mètres ; la vitesse de l’objet semble
calquée sur celle de la voiture. Il observe enfin un autre objet qui a la forme d’un disque surmonté de deux coupoles transparentes avec deux personnages à l'intérieur. Le témoin ressent une sorte de bouffée
de chaleur et ne peut plus bouger.

A noter qu’en 2005, un ufologue recueillit d’incroyables révélations de la bouche de Robert, ce dernier prétendant avoir passé un an dans une base souterraine extraterrestre située dans l’Himalaya en 1969.

Robert est donc aussi un contacté, dans la grande tradition américaine. Cela n’enlève rien aux premiers témoignages qui restent impressionnants.
Aveyron ©️ LDLN 1970

Sources :
• LDLN # 107, 108, 109 (1970), 168 (1977), 381 à 384 (2006 et 2007)
• Fernand Lagarde Mystérieuses soucoupes volantes (Albatros 1973) p. 146
• Lob et Gigi O.V.N.I. dimension autre (Dargaud 1975)

• Jacques Vallée Le collège invisible (Albin Michel 1975) p. 46 à 50 et Autres dimensions (Robert Laffont 1989) p. 207

Trancas (Argentine), 21 octobre 1963

Cette histoire comporte de très nombreux détails que je ne puis relater ici par manque de place. En substance, Yolie et Yolanda Moreno, deux soeurs âgées de 21 et 30 ans et Dora, une jeune servante,
observent un manège inhabituel sur la voie ferrée qui passe à proximité de leur propriété ; de nombreuses silhouettes semblent s’affairer dans une sorte de « tunnel » de lumière reliant deux objets
brillants. Pensant à un déraillement ou à un sabotage, les trois jeunes femmes décident d’en avoir le coeur net, prennent une lampe de poche et s’approchent de la scène qui se situe à moins de 200 mètres
du domaine. Soudain leur attention est attirée par une lueur verdâtre, elles dirigent le faisceau de la torche vers la source de cette lumière et constatent qu’un « plat gigantesque » flotte dans la cour, à
moins de deux mètres du sol. Ce disque d’environ neuf mètres de diamètre est pourvu d’un dôme et de six « fenêtres » éclairées, et il se balance doucement. Soudain un souffle brûlant et aveuglant jaillit de
la « soucoupe » et projette les jeunes femmes au sol alors qu’un brouillard blanc et une odeur de soufre les enveloppe. La jeune Dora sera ultérieurement soignée pour des brûlures au premier et au second
degré.

A cet instant, trois autres appareils « s’allument » sur la voie de chemin de fer. De la fenêtre de leur
chambre, les parents Moreno, qui se sont réveillés, constatent que l’objet initial a déployé un rayon
lumineux d’environ trois mètres de large, dont l’extrémité se termine brutalement et qui semble se
livrer à un examen minutieux des bâtiments. Les cinq autres objets vont alors émettre chacun deux «
tubes » de lumière identiques qui « fouilleront » le domaine. Toute la propriété est baignée de lumière
comme en plein jour. Il n’est plus possible aux habitants de rester à l’intérieur tant il y fait une chaleur
suffocante. C’est la panique. Au bout de quarante minutes l’objet principal dirige son faisceau
lumineux en direction de la ville de Trancas, distante d’environ trois kilomètres. Le faisceau se rétracte
et l’objet rejoint les autres sur la voie ferrée d’où ils décollent.
A l’endroit précis où se tenait le premier appareil fut découvert un cône d’environ un mètre de haut
formé par l’entassement régulier d’environ 2 000 petites billes blanches très fragiles. Leur analyse par
un laboratoire de l’université de Tucuman nous apprendra que les billes étaient constituées de 96,48%
de carbonate de calcium pour 3,51% de carbonate de potassium, ce qui ne nous en dit pas plus sur leur
origine… Par ailleurs les chiens jamais ne réagirent alors qu’ils étaient réputés pour « avoir du
répondant » et les poules furent retrouvées dans un même état de somnolence avancé. Enfin quelques
témoignages extérieurs purent être recueillis.
Cet incident a fait l’objet d’un rapport de police. Plusieurs enquêtes furent menées avec sérieux.
L’authenticité du cas ne fait pas de doute. Une explication par des manoeuvres militaires a été avancée
mais ne répond pas – pour le moins ! – à la multitude d’interrogations que suscite ce formidable
incident.
Trancas ©️ Dargaud 1975 Trancas ©️ Cadiu 1974

Sources :
• Bulletin du G.E.P.A. Vol. 1 n° 3 / 4 (1963), Vol. 2 n° 1 et n° 6 (1964)

• Phénomènes Spatiaux # 33 de septembre 1972
• LDLN # 121 de décembre 1972
• Los asombrosos fenomenos de Trancas Oscar A. Galindez in OVNIS, un desafío a la ciencia # 4 de novembre 1974
• Les lumières de l’inconnu Lob et Gigi in Pilote # 12 de mai 1975
Col de Vence (Alpes-Maritimes), depuis plusieurs décennies
Amis grenoblois il n’est pas question ici de « notre » col de Vence mais bien de celui qui se trouve dans
l’arrière-pays niçois. Wikipedia nous apprend qu’il est surplombé par le parc des Noves et fait partie du
massif des Baous. Il se situe à 10 kilomètres de Vence, sept de Coursegoules et quatre du hameau de
Saint Barnabé.
Apprécié des coureurs à pied au mois de mai, puis des cyclistes au mois d’août, des randonneurs en
toute saison (naturistes ou « textile », c’est selon), le col de Vence attire aussi depuis une dizaine
d’années les amateurs de mystère et d’insolite. L’endroit est chargé d’histoire (les Ligures, les Romains,
les Templiers ont laissé des traces de leur passage…), le cadre est de toute beauté, isolé, sauvage, les
paysages sont impressionnants, lunaires (l’érosion a sculpté le calcaire de façon très évocatrice, certains
rochers ayant pris la forme de silhouettes) et puis, surtout, de nombreuses observations étranges y sont
régulièrement faites, et plus particulièrement depuis une quinzaine d’années : lumières insolites,
manifestations sonores inexplicables, traces au sol, boules dans le ciel, chutes de pierres, photos «
surprises » par dizaines, appareils électroniques qui tombent en panne, poltergeists, etc. L’endroit est ce
qu’on appelle une « zone d’anomalies permanentes ».
Deux groupes spécialisés étudient la question et organisent des veillées régulièrement. Les personnes
vraiment intéressées peuvent les contacter mais il n’est pas recommandé d’y venir en famille, ce n’est
pas Disneyland…
©️ F. Haÿs 2008 ©️ F. Haÿs 2008
Source : Les Antennes

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum