Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Retour sur l'OVNI de Tavernes en 1974.Aujourd'hui à 20:21moimoiLe vaisseau du film Contact et relativité généraleAujourd'hui à 13:10Pascal_WesternLuc Cotté : La piste du fer, un concept déjà mis à malAujourd'hui à 12:48Pascal_Western14 Février 2019 : Des pilotes déconcertés en voyant des OVNIs au-dessus du GloucestershireAujourd'hui à 12:33Polyèdre57Une mission lunaire européenne avant 2025 ? Aujourd'hui à 11:50martinM.A.J. Une interview de Patrick Gross en 2009 par O.D.H.TvHier à 22:34nicosQue valent les affirmations de Thierry Jamin?Hier à 19:51Nanou TiPrésentation Belug@ ;Hier à 17:47Polyèdre572018: le 11/11 à 18h37 - Ovni en forme de cloque - ST SIXTE -Loire (dép.42)Hier à 17:47Benjamin.dLumière paralysanteHier à 14:09Yvon CédricMoon, le filmHier à 14:03Yvon Cédric« transparence induite électromagnétiquement »Hier à 13:48Yvon CédricDes hommes sur mars pour 2018 ?Hier à 13:46Yvon CédricEffacer la mémoire est désormais possible !Hier à 13:42Yvon CédricVoyage aux confins de l'universHier à 13:17Yvon Cédricsidonie une nouvelleHier à 12:54sidonie38Le complot de la N.A.S.A au sujet des Ovnis (nasa ufo)Hier à 12:53Yvon CédricQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesMer 20 Fév 2019, 21:50AntigravitronBonjour à tous Mer 20 Fév 2019, 09:03Nanou TiPrésentationLun 18 Fév 2019, 22:06Polyèdre57Les pires fakes ovnis?Lun 18 Fév 2019, 19:40moimoiLDLN n° 122 - Février 1973Lun 18 Fév 2019, 18:37Polyèdre572019: le 08/02 à 18h35 - 4 lumières clignotantes - Batzendorf-Wintershouse -Bas-Rhin (dép.67)Lun 18 Fév 2019, 10:33aurelien wolffKepler: La dernière image du chasseur d'exoplanètes.Dim 17 Fév 2019, 14:54XPDavyOvnis dans le LoiretDim 17 Fév 2019, 13:59Polyèdre572015: le 30/10 à 20h20 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à Pontarlier - Doubs (dép.25)Sam 16 Fév 2019, 19:41Polyèdre57Lorraine: les membres de cette régionSam 16 Fév 2019, 18:15Polyèdre57Le cas Pascagoula (Mississippi 1973)Sam 16 Fév 2019, 07:59Polyèdre57Lune & NASAVen 15 Fév 2019, 16:17XPDavyLe voyage temporel est-il possible?Jeu 14 Fév 2019, 21:37Nanou Ti
Annonce
Actualité du Blog
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Chris.A
Chris.A
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 38
Nombre de messages : 4541
Inscription : 03/08/2007
Localisation : tarn et garonne
Emploi : monteur telecom
Passions : internet
Règlement : Règlement
Points de Participation : 8233
Réputation : 47

Ovnis Le hacker aux OVNI extradé aux USA en septembre

le Ven 31 Juil 2009, 21:15

Gary McKinnon
Arrêté en 2002 pour avoir piraté les systèmes informatiques de la Nasa et de l’armée américaine, le hacker britannique Gary McKinnon sera extradé aux États-Unis en septembre pour y être jugé.

70 ans de prison pour avoir voulu savoir




Il risque 70 ans de réclusion dans une prison de haute sécurité pour avoir commis « la plus importante intrusion jamais réalisée contre un réseau informatique militaire. », selon les dires du procureur américain en charge du dossier. Ainsi, il a visité 97 ordinateurs entre le 11 septembre 2001 et son arrestation en 2002.

Son geste était conduit par la volonté de vérifier si les États-Unis avaient eu des contacts avec des extraterrestres. Aujourd’hui, cet homme de 43 ans en est convaincu. D’après ce qu’il aurait vu, les États-Unis détiendraient une source illimitée d’énergie en provenance de vaisseaux extraterrestres tombés sur Terre.

Le syndrome qui pourrait le sauver

Soutenu pendant un moment par une partie de ses compatriotes britanniques, Gary McKinnon, risque fortement une peine de prison outre-Atlantique, malgré les efforts de son avocat qui avait plaidé en faveur d’un jugement en Grande-Bretagne. En effet, il est atteint du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme qui pourrait lui éviter les quartiers de haute sécurité...

Source: http://www.infos-du-net.com/actualite/15824-gary-mckinnon-hacker.html#xtor=RSS-201





Gary McKinnon, le "hacker aux ovnis", devrait être extradé en septembre aux Etats-Unis et y être jugé pour des intrusions dans 97 ordinateurs de la
NASA et de l'armée américaine.



Gary McKinnon en est convaincu : les Etats-Unis ont eu des contacts avec des extraterrestres, et la NASA et l'armée américaine font partie d'une
conspiration visant à dissimuler les preuves de ces rencontres du troisième type. C'est une théorie du complot assez populaire, mais Gary McKinnon
n'est pas un conspirationniste comme les autres. Ce citoyen britannique, âgé de 43 ans aujourd'hui, est également un fin connaisseur des réseaux informatiques. Peu après les attentats du 11 septembre 2001, il parvient à s'introduire dans les systèmes de la NASA et de l'armée américaine. Gary McKinnon "visite" au moins 97 ordinateurs de l'agence spatiale et de plusieurs services militaires, à la recherche de preuves d'une vie extraterrestre. Il affirme avoir découvert des éléments attestant que les Etats-Unis détiennent une source illimitée d'énergie créée à partir de vaisseaux spatiaux tombés entre leurs mains.



Lorsqu'ils découvrent l'intrusion, les services américains remontent sa piste, et demandent l'aide de la Grande-Bretagne pour arrêter et extrader Gary McKinnon. Interpellé en 2002, le hacker engage une longue bataille juridique pour être jugé au Royaume-Uni. D'après la législation américaine, il encourt une peine qui peut aller jusqu'à soixante-dix ans de réclusion dans une prison de haute sécurité, pour ce que le procureur américain appelle "la plus importante intrusion jamais réalisée contre un réseau informatique militaire".

LA SOUVERAINETÉ BRITANNIQUE EN QUESTION

Le hacker a bénéficié, en Grande-Bretagne, du soutien d'une partie de l'opinion publique et de nombreux élus. Il souffre du syndrome d'Asperger, une forme d'autisme, incompatible selon ses partisans avec une détention en quartier de haute sécurité, qui l'exposerait à un risque de suicide ou de psychose. La Cour européenne des droits de l'homme avait jugé l'an dernier que son extradition était compatible avec son état. Et ce vendredi, la dernière procédure d'appel a été rejetée par un tribunal britannique.
Au-delà de l'aspect humanitaire, l'affaire McKinnon a aussi pris un tour politique en Grande-Bretagne. Plusieurs médias et hommes politiques dénoncent la convention d'extradition qui lie les Etats-Unis et le Royaume-Uni, considérant que l'accord favorise indûment le gouvernement américain. L'extradition de suspects britanniques vers les Etats-Unis n'est qu'exceptionellement refusée par Londres, tandis que les suspects américains sont rarement jugés au Royaume-Uni. L'avocat de Gary McKinnon avait plaidé que son client ayant commis les intrusions depuis le sol britannique, il devait être jugé au Royaume-Uni, sans succès. Gary McKinnon devrait être extradé dès le mois de septembre.