Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Forum Les mystères des Ovnis - Ufologie et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Articles sur le sujet ovniHier à 20:54Buckaroo_BanzaiBen, c'est encore moi...Dim 26 Sep 2021, 17:04Roland89Le Rover Persévérance et son hélicoptère.Dim 26 Sep 2021, 11:43XPDavyMa chaîne Youtube :"Raconte moi un ovni"Sam 25 Sep 2021, 17:23Pierre.BScience et Avenir de SeptembreSam 25 Sep 2021, 15:42LorelineSe présenter à la communautéVen 24 Sep 2021, 09:24Pierre.BJacques Vallée en live le 29 juinMer 22 Sep 2021, 23:09XPDavyThe Pentyrch UFO IncidentLun 20 Sep 2021, 09:27martinTémoignage ovni triangulaireDim 19 Sep 2021, 19:28martinFrançoise Combes, imaginer l'universSam 18 Sep 2021, 15:12Lorelineimpact-debris-spatial-satelliteSam 18 Sep 2021, 10:35LorelinePrésentation Mar 14 Sep 2021, 08:16Michel 1957Les Rendez-vous d'ODHTvLun 13 Sep 2021, 10:10LorelineLe James Webb Spatial Telescope est prêt :-)Dim 12 Sep 2021, 23:01XPDavyUn puissant flash lumineux et un grand bruitDim 12 Sep 2021, 12:34HocineNous ne vivrons pas sur Mars ni ailleursSam 11 Sep 2021, 20:24XPDavyPrésentation Louis Mer 08 Sep 2021, 23:37OvniNantesla réponse est peut-être dans le futur Mer 08 Sep 2021, 09:57XPDavyLa Voie lactée n’est pas inhabituelle, selon les astronomesMer 08 Sep 2021, 09:27Lorelineovni cigare aout 2007Mar 07 Sep 2021, 21:51martinIncidence des aurores boréales sur le reseau electriqueMar 07 Sep 2021, 21:07Huguette1954Les mutilations de bétail une explication ufologique?Lun 06 Sep 2021, 17:31martinOn a trouvé une trace de vie sur Mars !Dim 05 Sep 2021, 16:32Hector01Formation d'ovni(s) en V - 14/08/2021 - VesoulMer 01 Sep 2021, 17:52Loreline rectangle rouge orangé - La Marche -Nièvre (dép.58)Mer 01 Sep 2021, 17:50LorelineBonjour à tousMer 01 Sep 2021, 06:51Lorelinej'ai vu ce que j'ai vuLun 30 Aoû 2021, 08:42Hector01Huge UFO Soaring Over Las VegasDim 29 Aoû 2021, 11:04InvitéGroupe de partage sur l'exopolitiqueSam 28 Aoû 2021, 10:22Romz82Docteur LEIRSam 28 Aoû 2021, 08:13William1963
Annonce
Le Deal du moment :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jérôme
Equipe du forum
Equipe du forum
0000: Témoignage d'un pilote actif d'une armée de l'air Européene - Page 5 Empty

Masculin Age : 48
Nombre de messages : 810
Inscription : 02/01/2009
Localisation : Ile de La Réunion
Emploi : ********
Passions : Famille, nature, zinzinlogie, moto, gastronomie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 5469
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis 0000: Témoignage d'un pilote actif d'une armée de l'air Européene

Sam 11 Juil 2009, 07:21
Rappel du premier message :

Bonjour,

Pour des raisons évidentes d'anonymat, je vous livre le témoignage d'un ami pilote militaire en activité. Certains détails ne sont pas mentionnés de façon volontaire, cela ne remet absolument pas en cause l'authenticité de ce témoignage.

« Vers 22h cette nuit la, un hélicoptère de
l’armée rentre de navigation sous jumelles de vision nocturne. Le ciel
est dégagé, le niveau de nuit est de 1 (nuit claire sans nuages, grande
lune et donc très bon rendu sous vision nocturne). L’équipage se
compose de trois personnes, un commandant de bord, son pilote ainsi
qu’un mécanicien embarqué assurant l’anti abordage de l’aéronef
(fonction de « vigie » afin de prévenir d’éventuelles collisions en vol
avec d’autres aéronefs ou des obstacles tels que de la végétation ou
lignes électriques dans le cadre des vols militaires en TBHN Très Basse
Hauteur Nuit). N’étant plus qu’a quelques nautiques de la base et ayant
terminé la navigation, l’ensemble de l’équipage se déséquipe
successivement des jumelles de vision nocturne afin de terminer le vol
en nuit classique. L’équipage décide alors de mener l’approche suivant
une « procédure opérationnelle », le GCA (Ground Control Approach,
c'est-à-dire un guidage radar vers la piste) étant impossible à mener
cause radar en panne ce soir la. L’aéronef entame donc cette procédure
et se retrouve à faire des hippodromes au dessus de la piste tout en
descendant aux minimas de percée (percée non réelle puisque la
procédure est appliquée ici dans un but d’entrainement par conditions
météo optimum, il n’y a donc bien aucun nuage). C’est au moment ou
l’aéronef se retrouve en pleine descente (1.5 hectomètres minute), en
virage à gauche dans son hippodrome, à une altitude d’environ 2400 fts
(750m) et une vitesse de procédure de 120km/h que le commandant de bord
s’écrie « putain vous avez vu ça ? Non mais vous avez vu ça ? ». Le
pilote entrevoit alors par vision périphérique (il est concentré par le
vol aux instruments) une lueur verte sur sa droite (ce type d’aéronef
possède une large bulle permettant une bonne vision à droite en
contrebas même en virage à gauche) qui monte à toute vitesse sur eux.
Celle-ci arrive en l’espace d’une seconde et demie environ à hauteur de
l’hélicoptère, tout l’équipage peut alors la voir. Cette lueur semble
de petite taille, (bien qu’il s’agisse la uniquement d’une impression,
l’évaluation d’une distance entre la lueur et l’aéronef, ainsi que la
taille même de cette lueur est très difficile à effectuer de nuit en
l’absence de repères extérieurs) et est blanche incandescente (type
lumière intense de soudure) entourée d’un halo vert. Pendant une
fraction de seconde à peine, cette lumière semble s’immobiliser à
hauteur de l’hélicoptère, en avant et a droite de celui-ci, puis
celle-ci disparaît subitement. Le pilote à tout juste le temps de
craindre la collision qu’il retourne à ses instruments afin de
continuer à mener à bien son approche. Il constate alors que cette
lumière à marquée sa rétine et il lui est difficile de lire ses
instruments pendant les instants qui suivent. Il est à noter que
l’appareil est parfaitement stable, qu’aucune perturbation de sillage
n’est ressentie et qu’aucun son en dehors de la turbine de l’aéronef
n’est perçu. L’observation de cette lueur aura duré entre deux et trois
secondes. Le pilote réponds à son commandant de bord qu’il à vu « une
boule de lumière verte ». Le commandant de bord appelle par radio la
tour de contrôle et leur demande s’ils ont vu un artifice vert au nord
ouest de la base, ceux-ci répondent que non. L’hélicoptère termine
alors son approche et son vol. »Voila pour mon histoire personnelle,
j’ajoute que le commandant de bord étant en position de commandement
n’a jamais vraiment voulu reparler de cette observation. Le mécanicien
embarqué dit juste ne pas comprendre. Quand à moi, j’ai jugé important
de partager cela dans la mesure ou j’ai tenté de faire suite à ce vol
auprès de la chaîne sécurité des vols, et que l’on ma gentiment regardé
avec des sourires au lèvres, alors que je n’ai avancé aucun fait qui
porterais à donner une explication quand à ce qui c’est passé, il m’a
suffit de lâcher le mot OVNI pour décrire quelque chose que je n’ai pas
identifié en vol pour qu’on me dise d’oublier tout ça. Pourtant, j’ai
cru à une collision !! C’est un fait suffisamment grave selon moi pour
tenter au moins de savoir, d’où ce témoignage anonyme.
Mais les
faits ne s’arrêtent pas la, environs deux semaines plus tard, je
participe à un autre vol de nuit, avec un autre commandant de bord et
un autre mécanicien.« De nuit claire, de niveau 1 mais comportant tout
de même quelques petits nuages éparses, un hélicoptère militaire évolue
dans sa zone de travail (depuis 40min environ) pour de l’entraînement
sous vision nocturne. L’équipage se compose d’un commandant de bord,
d’un pilote et d’une vigie. L’aéronef effectue de larges cercles par la
gauche afin de localiser un champ intéressant pour la suite de la
séance de travail en zone. Sa hauteur sol est de 120m sa vitesse 120
km/h. La vigie s’exprime alors « Merde c’est quoi ça ? ». Le pilote et
le commandant de bord sont alors aussitôt en alerte et scrutent par
balayage l’horizon (ils n’ont que 40° de vision via les jumelles) à la
recherche d’un éventuel aéronef (ils savent qu’un autre appareil
travaille en même temps dans la zone voisine). « Quoi ? Je ne vois rien
! » Dit le pilote, « C’est dans nos 6 heures maintenant, une lumière…
…continue de virer à gauche » dit la vigie. Le commandant de bord
obtiens alors un visuel sur la lumière (environ 7 heures) contrairement
à son pilote qui se trouve à sa droite et qui ne vois toujours rien. «
C’est dingue ça fait du yoyo dans le nuage » dit la vigie, « C’est quoi
ça ? Un OVNI ou quoi ? » Dit le commandant de bord. Le pilote continue
de virer par la gauche et obtiens lui aussi un visuel, il perçoit une
lumière qui fait du stationnaire et il la place à ses 12 heures. Cette
lumière est immobile (le pilote ne l’a pas vu faire du « yoyo » aux
dires de la vigie et du commandant de bord) et relativement puissante
(tout autant qu’un phare d’hélicoptère par comparaison). Sa couleur
n’est pas définissable, l’observation se faisant sous vision nocturne
et donc tout en vert… . La lumière se trouve nettement au dessus de la
hauteur de vol de l’hélicoptère, le commandant de bord demande alors à
son pilote de maintenir le cap à midi afin de se rapprocher de cette
lumière (l’anti abordage étant alors assuré par étagement). Ils se
rapprochent ainsi pendant quelques instants et voient cette lumière
s’éloigner d’eux par la direction opposée. La lumière s’éloigne
tranquillement pendant environ 1 seconde puis disparaît. »Il y eu cette
fois plus de discussions autour de l’observation lors du débriefing
après vol, la vigie à été marquée par l’observation, le commandant de
bord ne sais pas quoi penser, et me concernant, j’ai vu une lumière
disparaître mais je reste stupéfait de ce qu’ils ont vu concernant ces
trajectoires de « yoyo ». J’ai alors parlé de ma première observation
les semaines avant, cette observation est revenue comme sujet de
discussion au bar pilote après une seconde observation pour ce même
commandant de bord la semaine juste après (dont je vais parler un peu
plus loin). Vu qu’il y avait deux hélicoptères en vol lors de la
première rotation cette nuit la, mon commandant de bord à également
débriefé avec le commandant de bord de l’autre hélicoptère afin de voir
si celui-ci n’avait pas empiété sur notre zone, ce qui n’a donc
visiblement pas été le cas. De plus s’il s’agissait d’un hélicoptère
ses feux anti collisions nous auraient sautés à la figure, or lors de
notre observation il n’en était rien. La vigie par la suite à poursuivi
ce soir la avec un second vol (deuxième rotation) dans la même zone
avec un autre pilote et un autre commandant de bord. Le lendemain,
c’est avec stupéfaction que cet autre équipage racontait avoir « revu
notre ovni » ayant eux aussi été témoin d’une « boule lumineuse
effectuant des évolutions à basse hauteur » à peine une heure après que
nous ayons quitté la zone de travail lors de notre rotation.Comme
mentionné précédemment, ce commandant de bord à effectué une autre
observation de nuit, la semaine après sa première observation. Il était
en vol avec un pilote de mon escadrille à qui j’avais fait part de mes
observation, celui-ci ne m’avait pas pris au sérieux du tout (ce qui
m’avait un peu déçu de sa part d’ailleurs) jusqu'à ce que lui aussi se
retrouve en position de témoin sans pouvoir donner d’explication. Sans
vouloir raconter leur observation à leur place car je n’étais pas la,
je citerais donc simplement ce qu’ils ont pu me rapporter après coup, à
savoir qu’ils ont observé une boule lumineuse qui « leur a fait face »
les obligeant à virer brutalement afin d’éviter une collision, qu’après
s’être replacé en visuel de cette lumière, celle-ci se déplaçait en
fond de thalweg avant de s’immobiliser puis de disparaître. Le
commandant de bord à pu alors effectuer une observation œil nu en
soulevant ses visions nocturnes, et il déclare avoir vu non pas une
mais deux lumières blanches qui semblaient évoluer « en patrouille ».
Leur observation aurait duré moins de dix secondes.Je remarque quelques
détails qui me semblent important de noter suite à ces évènements
:Toutes les observations ont eu lieu dans la même zone de travail, la
zone se situant au nord ouest de la base.Toutes les observations sont
relativement courtes.
Toutes ces lumières disparaissent.
Toutes ces observations ont eu lieu de manière rapprochée dans le temps, se faisant sur une même période.
Voila
ce que je tire de tout cela, pour le reste je ne sais pas quoi penser,
je me documente sur le sujet comme tout le monde, en attendant d’en
savoir peu être plus un jour ?
Je précise aussi que tous les témoins ont choisi le silence…
Nous en reparlons juste entre nous quelquefois.


D'autres faits troublants que l'on associe aux OVNIs se sont manifestés sur cette même période. Là aussi il m'est impossible de vous donner plus de détails sans mettre en danger la confidentialité de mes sources.


J'ai donc remercier ma source pour son courage et son témoignage. Son avis est tout aussi intéressant que ses observations:

Il n'y à pas de quoi me remercier, j'estime
faire une démarche citoyenne, il y aurais a déplorer par contre, le
carriérisme mal placé de certains au profit de leur ego, et cela avant
même de songer aux valeurs qui constituent le socle de leur engagement.
Je tente par ce témoignage, de faire avancer même modestement les
choses, sur un sujet que beaucoup de monde cherche visiblement à
ignorer. Les raisons semblent multiples, le carriérisme en est un, mais
j'ai vu aussi des personnes qui ont peur du ridicule, d'autres dont le
fait de se retrouver ignorant provoque un blocage, et certains même (et
chose déplorable si il s'agit de manière avérée de paresse
intellectuelle) qui préfèrent tout simplement "oublier" et faire comme
si de rien n'était, sans même se forger une simple opinion sur ce qui à
bien pu se passer
.../...
Il exige aussi en plus du simple devoir de
réserve, de faire preuve de discrétion sur nos engagements, nos
missions (dans le cadre de différentes habilitations au secret), et
c'est aussi une des raisons de mon anonymat. Je pense cependant ne pas
avoir transgressé mon devoir, dans la mesure ou ce dont j'ai pu parler
relève d'une chose que l'armée ne prends visiblement pas au sérieux.
Par conséquent j'ai relaté des faits dont ni l'armée ni moi même ne
mesurons l'impact réel, il me semble que relater ses faits ne relève
donc pas du sensible. D'ailleurs, personne n'a jamais ordonné quoi que
ce soit allant à l'encontre de ce type de témoignage (contrairement à
l'aviation civile et militaire américaine qui interdit formellement
toute communication à ce sujet, et exige en cas d'observation ovni de
faire un rapport immédiat, je ne sais plus qu'elle référence exacte
parle de cela, je tiens cette info suite à mes recherches personnelles
en la matière). Je crois aussi sincèrement que l'armée n'en sait pas
plus que nous sur la question.
.../...
L'hypothèse ET ne me dérange pour aucune raison...
Je reste "méfiant" dans le sens ou je faisais
référence à ma seule subjectivité, à mes propres expériences, qui pour
moi ne sont pas suffisantes pour affirmer ou même infirmer cette
hypothèse. En ce qui me concerne je n'ai simplement aucune réponse, ni
même aucune hypothèse à formuler, je pense que si quelqu'un devait
faire ce travail, ce serait bien des spécialistes,ou d'autres élites intellectuellement honnêtes.


Je remercie encore vivement cet ami pilote qui a pris le temps nécessaire pour livrer son récit. Il aurait pu lui même poster son témoignage en s'inscrivant comme membre sur le Forum. Au vu de sa position actuelle, je lui ai fortement déconseillé, chose que bon nombre d'entre vous comprendra aisément. L'accès exclusif de ce sujet aux membres du Forum constituant également une barrière supplémentaire quand à l'anonymat de rigueur pour préserver sa situation personnelle.
Je reste à votre disposition, pour toutes vos questions.

Amitiés.

_______________________________________
"Il est temps de découvrir que tous les systèmes de pensée sont en réalité des systèmes pour EVITER de penser !" Aimé Michel
« Seuls, les charlatans drapés dans leur imbécillité peuvent croire aux ballons-sondes, aux phantasmes et aux hallucinations toutes les fois que l’univers s’exprime dans un langage non conforme à cet amas de concepts traditionnels et d’idées préconçues qu’ils considèrent comme la seule vérité. » Jean Cocteau

Stéphane T
Equipe du forum
Equipe du forum
0000: Témoignage d'un pilote actif d'une armée de l'air Européene - Page 5 Empty

Masculin Age : 60
Nombre de messages : 332
Inscription : 10/08/2013
Localisation : Le Havre (76)
Emploi : Chimiste
Passions : Photo - Tir - Plongée - Informatique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3569
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.flickr.com/photos/maboullette/sets/

Ovnis Re: 0000: Témoignage d'un pilote actif d'une armée de l'air Européene

Mer 03 Mai 2017, 23:04
@Jérôme a écrit:Il y existe même une catégorie de "gagnants" dont la chance est particulièrement remarquable, voir suspecte.... uy

je pense comprendre dans tes propos, que le phénomène ovni est si rare, que les "gagnants" j'imagine des témoins qui ont vu plusieurs ovnis sont bien naturellement suspects  de raconter des conneries...

J'ai personnellement vu un ovni en 1981 à Ouville l'abbaye (76) ...
Depuis, j'ai passé un nombre d'heure incalculable à observer le ciel, même lors de mes déplacements en voiture ou autres, je ne peux m’empêcher d'avoir un regard circulaire afin d'observer mon environnement...  je mutiplie donc par un facteur 1000 (peut être plus) mes chances d'observer  un phénomène  étrange.

Ciel m'a donné la chance de voir une multitude de choses différentes [foudre en boule - rentrées de satellites dans l'atmosphère - nuages noctulescents -  satellites à gogo et de multiples fois  ISS  - idem avec les flashs iridium - parhélies  - et deux fois des boules lumineuses blanches (6500K environ)  brillante avec contour flou   en vol stable et linéaire  donc pas des lanternes thaïlandaise ^ùù^ù ]      , généralement choses  qui passe inaperçu  aux communs des mortels n'ayant pas la tête en l'air.


Bref, tout ça pour dire que oui,  ... le fait d'avoir fait une observation  amène certains  sujets  à en faire d'autres,  et ce simplement par le truchement de la curiosité. 

Cela  doit être significatif au niveau statistique,  et pris isolément, je comprend que cela puisse être mal interprété par un observateur lambda qui ne regarde pas plus loin que le bout de son nez, mais cela s'explique rapidement lorsque l'on considère le changement de comportement du témoins ...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum