Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Un ranch étrange dans le Nord de l'Utah (Skinwalker Ranch)Aujourd'hui à 06:38Franck.lSi les extraterrestres existent, pourquoi aucun contact?Aujourd'hui à 04:50TikoLa physique quantique et les idées reçues Aujourd'hui à 04:37TikoMais que font les ovnis quand ils ne se montrent pas ?Aujourd'hui à 04:04TikoAutres hypothèses que les engins "tôles et boulons"Aujourd'hui à 02:05TikoOVNI à Wichita au KansasAujourd'hui à 01:56TikoPourquoi les Ovni s'interessent-ils au Nucléaire?Aujourd'hui à 01:14TikoQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesAujourd'hui à 00:52Garf(sujet unique) Remarques et problèmes constatésAujourd'hui à 00:39JamalLes Américains croient aux petits hommes vertsAujourd'hui à 00:15anakinSujet unique: Les pyramides dans le mondeHier à 21:40LorelineComment des pilotes en colère ont pu forcer la Navy à prendre au sérieux les ovnis, Un article du Washington PostHier à 20:09Charles1960Crop Circles et Ovnis messages ou arnaques?Hier à 17:49Polyèdre57Quand les soucoupes volantes déferlaient sur le mondeHier à 17:23Polyèdre57Le GEIPAN et son traitement du phénomène OvniHier à 12:16anakinPrésentation du chainon manquant Mar 25 Juin 2019, 08:11LorelineArchives OVNI en FranceLun 24 Juin 2019, 21:20R-Mèsobservation de lumièreLun 24 Juin 2019, 12:34Polyèdre57Astrobiologie sur PodcastScienceLun 24 Juin 2019, 04:06Loreline[Topic unique] Le robot Curiosity sur Mars Lun 24 Juin 2019, 02:33LorelineTopic unique: Où en est le programme SETI ?Lun 24 Juin 2019, 02:02LorelineDeux exoplanètes très semblables à la TerreLun 24 Juin 2019, 01:33LorelineOvni: de quoi parlons-nous exactement, un problème de définition?Dim 23 Juin 2019, 22:14Jean-Marc WatDu côté de nos cousins du QuébecDim 23 Juin 2019, 20:10Polyèdre57Ovni: Les témoins en live !Dim 23 Juin 2019, 17:47Polyèdre57Le phénomène ovni et la foi chretienneDim 23 Juin 2019, 07:37TikoChapelet de satellites Starlink: des enseignementsDim 23 Juin 2019, 07:06Tiko(1994) Atterrissage d'un Ovni devant une école au Zimbabwe.Sam 22 Juin 2019, 22:25Polyèdre572019: le 14/01 à 19h00 - Lumière étrange dans le ciel - Charneux -Non préciséSam 22 Juin 2019, 16:12Polyèdre57Le comportement des sceptiques et des croyantsSam 22 Juin 2019, 15:59Polyèdre57
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Damien
Damien
Equipe du forum
Equipe du forum
La NASA teste un Internet spatial Empty

Masculin Age : 29
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3994

Ovnis La NASA teste un Internet spatial

le Jeu 20 Nov 2008, 20:19
La NASA teste un Internet spatial

La NASA teste un Internet spatial Nasalogotc5


La NASA vient de tester avec succès le premier réseau spatial basé sur l'internet. Une équipe du JPL (Jet Propulsion Laboratory) a ainsi transmis une douzaine d'images dans les deux sens entre la Terre et ne sonde spatiale située à une vingtaine de millions de kilomètres grâce à un nouveau protocole de transmission appelé DTN (Disruption-Tolerant Networking, « transmission tolérant les interruptions »).
Selon Adrian Hooke, responsable architecture, technologie et standarts du réseau spatial à la NASA, « Ceci est la première étape pour la création d'une méthode de communication spatiale totalement nouvelle, un Internet interplanétaire ». Pas moins.
Et devinez qui se retrouve encore une fois impliqué dans un projet aussi original ? Google, bien sûr. Ou plus précisemment, l'un de ses vice-présidents, et pas des moindres. Vint Cerf, que l'on appelle parfois « père de l'internet » (« papa » pour les intimes) travaille depuis environ 10 ans sur le sujet. Pour rappel, il fut l'un des acteurs majeurs de la coneption du protocole TCP/IP.
En quoi un réseau spatial peut-il être plus difficile à établir qu'un réseau terrestre ? La principale différence résulte dans la résistance aux délais de transmission, aux perturbations et déconnections, qui sont bien plus fréquentes dans ce milieu « hostile ». Il suffit par exemple que la sonde passe derrière une planète ou qu'une tempête solaire arrive pour accroître ces délais substantiellement.
Sur Terre, avec TCP/IP, les liaisons sont établies entre deux points de manière continue. Ce n'est bien sûr pas possible dans l'espace; le protocole DTN est donc conçu pour préserver les paquets* dans le cas où un chemin de transmission ne peut être trouvé. Chaque noeud de réseau garde alors les informations jusqu'à ce qu'il puisse communiquer sereinement avec un autre noeud et poursuivre l'acheminement.
Comme le rappelle le directeur du Centre d'Opérations Expérimentales du DTN, au JPL, « aujourd'hui dans l'espace une équipe opérationnelle doit prévoir manuellement chaque lien et générer toutes les commandes pour spécifier quelles données il faut envoyer, où et quand il faut le faire ». Avec le protocole DTN, tout cela pourra être fait automatiquement.
Une série de tests d'un mois a été réalisée en Octobre. Les ingénieurs ont ainsi transmis des données deux fois par semaine en simulant un réseau martien avec Epoxi, un vaiçsseau de la NASA qui doit rencontrer la comète Hartley 2 dans deux ans. Celle-ci jouait le rôle d'un orbiteur martien, et neuf autres stations terrestres simulaient des rovers, orbiteurs ou centres d'opérations au sol. Cette expérience n'était que la première d'une série de démonstration. L'été prochain, la Station Spatiale Internationale participera à son tour.
Dans les années à venir, ce nouveau réseau spatial pourrait permettre des opérations bien plus complexes. Les atterrisseurs, orbiteurs et autres sondes mobiles seront bien plus aisées à gérer depuis la Terre. Cela pourrait également assurer des transmissions sûres pour des astronautes en visite de courtoisie sur notre chère Lune.


*paquets : les protocoles actuels transmettent les informations en les découpants en petits morceaux appelés « paquets ». Ainsi, les numéroter permet par exemple d'assurer l'intégrité de la transmission et les retransférer en cas de perte sur le réseau.


_______________________________________
Celui qui ne se serre pas de ses yeux pour voir, s'en servira pour pleurer!
Daniel J
Daniel J
Equipe du forum
Equipe du forum
La NASA teste un Internet spatial Empty

Masculin Age : 28
Nombre de messages : 322
Inscription : 28/02/2008
Localisation : Charente
Emploi : Développeur informatique
Passions : Astronomie, astrophysique, geologie, informatique, Astrophotographie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4214

Ovnis Re: La NASA teste un Internet spatial

le Jeu 20 Nov 2008, 20:51
Très bon article, merci beaucoup!

Il fallait se douter que le protocole tcp/ip devrait être remplacé lors des communications interplanétaires, de plus lorsque nous serons installé sur la lune ou mars, je suppose très fortement que les bases seront connectées à notre internet, d'où l'intérêt d'inventer un protocole remplacant le tcp/ip qui n'est pas fait pour "voyager" dans l'espace.Very Happy
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum