Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Luc Cotté : La piste du fer, un concept déjà mis à malHier à 23:31Pascal_WesternM.A.J. Une interview de Patrick Gross en 2009 par O.D.H.TvHier à 22:34nicosRetour sur l'OVNI de Tavernes en 1974.Hier à 22:17Polyèdre57Une mission lunaire européenne avant 2025 ? Hier à 21:00XPDavyQue valent les affirmations de Thierry Jamin?Hier à 19:51Nanou TiPrésentation Belug@ ;Hier à 17:47Polyèdre572018: le 11/11 à 18h37 - Ovni en forme de cloque - ST SIXTE -Loire (dép.42)Hier à 17:47Benjamin.dLe vaisseau du film Contact et relativité généraleHier à 14:17Yvon CédricLumière paralysanteHier à 14:09Yvon CédricMoon, le filmHier à 14:03Yvon Cédric« transparence induite électromagnétiquement »Hier à 13:48Yvon CédricDes hommes sur mars pour 2018 ?Hier à 13:46Yvon CédricEffacer la mémoire est désormais possible !Hier à 13:42Yvon CédricVoyage aux confins de l'universHier à 13:17Yvon Cédricsidonie une nouvelleHier à 12:54sidonie38Le complot de la N.A.S.A au sujet des Ovnis (nasa ufo)Hier à 12:53Yvon CédricQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesMer 20 Fév 2019, 21:50AntigravitronBonjour à tous Mer 20 Fév 2019, 09:03Nanou TiPrésentationLun 18 Fév 2019, 22:06Polyèdre57Les pires fakes ovnis?Lun 18 Fév 2019, 19:40moimoiLDLN n° 122 - Février 1973Lun 18 Fév 2019, 18:37Polyèdre572019: le 08/02 à 18h35 - 4 lumières clignotantes - Batzendorf-Wintershouse -Bas-Rhin (dép.67)Lun 18 Fév 2019, 10:33aurelien wolffKepler: La dernière image du chasseur d'exoplanètes.Dim 17 Fév 2019, 14:54XPDavyOvnis dans le LoiretDim 17 Fév 2019, 13:59Polyèdre572015: le 30/10 à 20h20 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à Pontarlier - Doubs (dép.25)Sam 16 Fév 2019, 19:41Polyèdre57Lorraine: les membres de cette régionSam 16 Fév 2019, 18:15Polyèdre57Le cas Pascagoula (Mississippi 1973)Sam 16 Fév 2019, 07:59Polyèdre57Lune & NASAVen 15 Fév 2019, 16:17XPDavyLe voyage temporel est-il possible?Jeu 14 Fév 2019, 21:37Nanou TiLes Canadiens du forumJeu 14 Fév 2019, 20:54Polyèdre57
Annonce
Actualité du Blog
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Daniel J
Daniel J
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 28
Nombre de messages : 322
Inscription : 28/02/2008
Localisation : Charente
Emploi : Développeur informatique
Passions : Astronomie, astrophysique, geologie, informatique, Astrophotographie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4089
Réputation : 1

?toile [Topic unique] Exploration de la planète Mars

le Dim 28 Sep 2008, 14:40
Il y a quatre milliards d’années, un vaste réseau de rivières parcourait le sol martien, alimentant d’anciens cratères de météoriteset formant ainsi de nombreux lacs. C'est ce que vient de démontrer une équipe de scientifiques après l'analyse des images récoltées par trois missions différentes.


Une équipe de recherches internationale conduite par Ernst Hauber du German Aerospace Center (DLR), a entrepris l’analyse des dernières images de la surface de la Planète rouge transmises par trois missions différentes, afin d’en réaliser la synthèse. Ces données proviennent de l’instrument HRSC (German High-Resolution Stereo Camera) installé à bord de la sonde européenne Mars Express, du système d’imagerie MOC (Mars Orbiter Camera) de la sonde américaine Mars Global Surveyor et de l’instrument HiRise équipant la sonde de la Nasa MRO (Mars Reconnaissance Orbiter). Leurs résultats et conclusions seront publiés dans les jours prochains dans le magazine scientifique Planetary and Space Science.


Opéré par la DLR, le HRSC fournit la représentation
en haute résolution et en trois dimensions de vastes zones de terrain
contiguës. Des modèles numériques peuvent en être obtenus et une
topographie précise peut en être calculée, prenant en compte non
seulement le relief, mais aussi l’inclinaison générale des surfaces.
L’instrument HiRise permet de scruter avec un plus grand luxe de
détails des parties sélectionnées dans ces zones, avec un pouvoir de
résolution de l’ordre du mètre. Pour cette étude, la région de Xanthe Terra (aussi connue sous le nom des Hautes Terres de Xanthe) a tout spécialement retenu l'attention des chercheurs.


Une hypothèse devenue quasi-certitude


Déjà, les scientifiques suspectaient certaines
vallées sinueuses d’avoir charrié d’énormes quantités d’eau dans le
passé. Mais la mise en évidence, et surtout la disposition des
alluvions le long de ces parcours viennent confirmer l’hypothèse, qui
ne fait pratiquement plus aucun doute dans l’esprit des chercheurs.


Cette image d’environ un kilomètre de base prise par l’instrument HiRise à bord de Mars Reconnaissance Orbiter
de la Nasa montre un écoulement en delta formé par la rivière Nanedi
dans le fond d’un cratère anonyme des Hautes terres de Xanthe. Les
couches d’alluvions horizontales empilées sont épaisses de seulement
quelques mètres chacune. Le reste de la surface est maintenant
caractérisé par des dunes sculptées par le vent martien. Crédit Nasa




Détail de l'image précédente.




Le sens d’écoulement des fleuves se faisait bien de
la partie la plus élevée vers la plus basse ainsi que le démontrent les
dépôts. Cela semble évident mais cette constatation est capitale afin
d’éliminer d’autres hypothèses qui pourraient expliquer la formation de
ces dispositifs de surface, par tectonique notamment. Les fleuves
transportaient les matériaux érodés vers l’aval, et lorsque leur débit
se réduisait en ne fournissant plus assez d’énergie pour les maintenir
en suspension, les déposaient sous forme d’alluvions.


Cela se produisait notamment lorsque la rivière
traversait un large bassin, tel un cratère ou une vaste dépression et
où le débit chute presque à zéro. Dans ce cas, de vastes dépôts
d’alluvions s’accumulaient, qui sont toujours visibles aujourd’hui.


Différents cas peuvent se produire. Si le bassin
est rempli d’eau en permanence, les rivières forment des deltas à leur
embouchure, où des dépôts sédimentaires sont observés. Mais s’il est la
plupart du temps à sec, comme dans les zones désertiques, l’eau s’y
engouffre à travers le rempart s’il s’agit d’un cratère, et s’infiltre
en sous-sol. L’étude de ces caractéristiques permet ainsi de déterminer
s’il y avait ou non des lacs sur Mars, et où.


Nanedi
Valley, dans les hautes terres de Xanthe, s’ouvre dans un cratère
d’impact d’environ cinq kilomètres de diamètre. Les dépôts d’alluvions
qui y sont nettement visibles attestent un âge de 3,8 à 4 milliards
d’années. Les scientifiques pensent que ce cratère pourrait avoir été
entièrement rempli d’eau et qu’une partie de ses remparts, à droite de
l’image, n’aurait pas résisté à la pression et se serait effondrée,
permettant à l’eau de s’écouler vers le nord par une plus petite
vallée. Crédit : Nasa/Mars Reconnaissance Orbiter




Détail de l'image précédente, montrant la section de rempart effondrée.




Les chercheurs peuvent aussi déterminer l’époque à
laquelle cette eau a coulé en surface. Pour cela, ils analysent la
distribution statistique des cratères d’impact de différentes tailles.
Plus il y a de cratères, et plus le terrain est ancien. Leur examen en
tenant compte de leur âge et des traces d’érosion par l’eau a permis
d’établir que les rivières ont coulé voici 3,8 à 4 milliards d’années.


La formation des vallées pourrait avoir été assez
rapide. Maarten Kleinhans de l’université d’Utrecht (Pays-Bas),
co-auteur de l’étude, estime que selon le volume d’eau, les dépôts
d’alluvions pourraient s’être formés en une période comprise entre
quelques décennies et quelques millénaires, et que même si le débit
avait été faible, les deltas observés n’auraient pas mis plus de
100.000 ans pour présenter leur aspect actuel. Par rapport à d’autres
calendriers géologiques, particulièrement en géologie planétaire, il
s’agit d’une très courte durée.


Il a plu très tôt sur Mars


Ainsi, les précipitations se sont produites très
tôt dans l’histoire martienne. Les eaux ont abondamment circulé en
surface, et il s’agit d’une des conclusions les plus importantes du
rapport : « ce n’était réellement pas évident à démontrer : pendant
longtemps, les scientifiques avaient essayé de déterminer si les
vallées martiennes avaient été constituées par infiltration d'eaux
souterraines et érosion puis effondrement du sous-sol, ou par des eaux
de surface provenant des précipitations ou de la fonte des glaces
, explique Ernst Hauber. Nos
résultats se dirigent actuellement dans les deux directions et nous
sommes convaincus que les deux processus ont joué un rôle majeur,
notamment dans
Xanthe Terra, une des zones les plus caractéristiques ».


Cependant, cette situation n’a pas duré très
longtemps. Les précipitations se sont progressivement réduites voici
3,5 à 3,8 milliards d’années et les sources se sont taries, provoquant
l’assèchement des vallées et de la surface de la planète. En l’absence
presque totale d’érosion, les dépôts se sont conservés jusqu’à nos
jours. Aujourd’hui, Mars est une planète sèche et désertique, et l’eau
ne traverse plus ses vallées...





Vue de la région de Xanthe Terra
dans les hautes terres martiennes enregistrée durant l’orbite 905 de la
sonde européenne Mars Express le 3 octobre 2004. Deux vallées se
rejoignent et se poursuivent vers le nord, tout en devenant plus
étroites. Crédit Esa

Source: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/les-rivieres-de-mars-ont-bien-coule-mais-se-sont-assechees-tres-vite_16830/
Damien
Damien
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 29
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3869
Réputation : 1

?toile Photos de Mars

le Mar 04 Nov 2008, 00:49



_______________________________________
Celui qui ne se serre pas de ses yeux pour voir, s'en servira pour pleurer!
Dalila
Dalila
Equipe du forum
Equipe du forum


Féminin Age : 36
Nombre de messages : 252
Inscription : 21/08/2008
Localisation : belgique
Emploi : employée
Passions : le dessin , la décoration, ufologie, ancienne civilisation, la science
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3887
Réputation : 0

?toile Re: [Topic unique] Exploration de la planète Mars

le Mar 04 Nov 2008, 12:40
Bonjour,

c'est quoi la tache blanche au pole?
Damien
Damien
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 29
Nombre de messages : 925
Inscription : 14/08/2008
Localisation : othis
Emploi : Actif
Passions : Astronomie, ufologie, auto, science.
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3869
Réputation : 1

?toile Re: [Topic unique] Exploration de la planète Mars

le Mar 04 Nov 2008, 12:48
inconnu a écrit:Bonjour,

c'est quoi la tache blanche au pole?
Bonjour inconnu, c'est une calotte glacière.

_______________________________________
Celui qui ne se serre pas de ses yeux pour voir, s'en servira pour pleurer!
Dalila
Dalila
Equipe du forum
Equipe du forum


Féminin Age : 36
Nombre de messages : 252
Inscription : 21/08/2008
Localisation : belgique
Emploi : employée
Passions : le dessin , la décoration, ufologie, ancienne civilisation, la science
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3887
Réputation : 0

?toile Re: [Topic unique] Exploration de la planète Mars

le Mar 04 Nov 2008, 12:52
Ok ,merci.Il y a une chance qu'il y ait une forme de vie dans la glace?
Marc.T
Marc.T
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 198
Inscription : 24/06/2008
Localisation : France
Emploi : --------
Passions : Sciences , architecture, histoire
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4117
Réputation : 0

?toile Re: [Topic unique] Exploration de la planète Mars

le Lun 12 Jan 2009, 00:50
beau cliche pour la premiere photo.. Wink merci Ovni77280
Daniel J
Daniel J
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 28
Nombre de messages : 322
Inscription : 28/02/2008
Localisation : Charente
Emploi : Développeur informatique
Passions : Astronomie, astrophysique, geologie, informatique, Astrophotographie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4089
Réputation : 1

?toile Re: [Topic unique] Exploration de la planète Mars

le Lun 12 Jan 2009, 18:29
Il est probable que de la vie bactérienne subsiste en sous-sols, en surface c'est possible aussi, pourquoi pas...Wink
Stéphane 14
Stéphane 14
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 49
Nombre de messages : 673
Inscription : 25/01/2009
Localisation : basse-normandie/Berjou
Emploi : ouvrier dans l'industrie
Passions : Peinture, les oiseaux exotiques et l'ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4554
Réputation : 5
http://www.i-parrot.net/blog/perrucheetco/

?toile Des organismes extrémophiles sur Mars.

le Dim 15 Mar 2009, 00:36
Bonsoir à tous,


.Le volcan martien Olympus Mons est le plus grand du Système Solaire (Le système solaire est le nom donné au système planétaire composé du Soleil et des objets célestes gravitant autour de...). Il pourrait abriter des thermophiles, un type d'organisme extrêmophile se développant dans les sources chaudes ! C'est du moins la conclusion d'une équipe de scientifiques de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche),...) Rice.
Le volcan Olympus Mons


Olympus Mons est situé sur la bordure nord-ouest du dôme () de Tharsis, un vaste plateau de 5500 km de diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du...) où sont situés les édifices volcaniques les plus importants de la planète (Selon la dernière définition de l'Union astronomique internationale (UAI), « une planète est un corps céleste (a)...). Avec un diamètre de 600 km et une superficie (L'aire ou la superficie est la dimension d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette dimension par le terme...) de 500 000 km², ce volcan bouclier de 26 km de hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) est le plus grand du Système Solaire. Sa structure particulière fait que son sommet est accessible à pied ! En cause, ses pentes qui ne dépassent pas 5 à 10° d'inclinaison (En mécanique céleste, l'inclinaison est un élément orbital d'un corps en orbite autour d'un autre. Il décrit l'angle...).

C'est justement ce qui a incité une équipe de scientifiques à mieux comprendre sa structure et comment il s'est formé. Sa modélisation montre qu'il pourrait recouvrir des couches imperméables de sédiments argileux de centaines de mètres d'épaisseurs renfermant des poches d'eau (L’eau (que l'on peut aussi appeler oxyde de dihydrogène, hydroxyde d'hydrogène ou acide hydroxyque) est un...) où les conditions seraient favorables à l'existence de créatures thermophiles.


Le "Mont Olympus" sur Mars




La présence d'argile signifie que de l'eau était présente au moment de la formation du volcan de sorte que dans le passé, des réservoirs d'eau ont très bien pu abriter de petites créatures lorsque la planète était plus chaude et active qu'elle ne l'est maintenant. Cet état liquide (La phase liquide est un état de la matière.) à vraisemblablement perduré plusieurs millions d'années après le refroidissement de Mars en raison de la géothermie (La géothermie, du grec γ? (la terre) et θερμ?ς (la chaleur), est la science qui...) et la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) résiduelle du magma.

Aujourd'hui, ces chercheurs n'excluent pas l'existence de poches d'eau maintenues à l'état liquide par une source de chaleur qui reste encore à identifier. Ce que n'ont toujours pas réussi à faire les sondes qui tournent autour de Mars qui ont la capacité de détecter des anomalies thermiques.

Protégées des rayonnements solaires et cosmiques qui rendent la vie impossible sur la surface (Il existe de nombreuses acceptions au mot surface, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, souvent...), ces niches biologiques pourraient très bien abriter de petits organismes.

Les organismes extrêmophiles


En s'appuyant sur les avancées acquises ces 10 dernières années sur nos connaissances des différents chemins pris par la vie terrestre, on pense aux extrêmophiles, on s'aperçoit que la vie est beaucoup plus robuste qu'on ne le pensait. C'est la confirmation que la vie n'a besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un...) que de limites physiques très minces pour s'épanouir. En prenant la Terre (La Terre, foyer de l'humanité, est surnommée la planète bleue. C'est la troisième planète du système solaire en partant...) comme référent, on s'aperçoit que notre planète abrite des organismes qu'on pensait il y a encore quelques années ne pas pouvoir exister.

On en a observé dans des milieux extrêmement acides, aussi bien que dans des environnements très basiques. D'autres prolifèrent dans des eaux très salines, dans les boues saumâtres, dans les glaces du pôle Sud (Le pôle Sud est le point le plus au sud du globe terrestre suivant différentes définitions. Les plus courantes sont le...), des environnements sous fortes radiations ou encore à des températures de 110°C, sans lumière (La lumière désigne les ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des...).


Source: http://www.flashespace.com/


_______________________________________
"On peut tromper tout le monde pendant un certain temps,certains pour toujours.
Mais on ne peut tromper tout le monde éternellement".

Abraham Lincoln.

'Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.'

Arthur Schopenhauer
Pierre.B
Pierre.B
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 36
Nombre de messages : 4307
Inscription : 30/08/2008
Localisation : Vendée,France
Emploi : Electrotechnicien R&D
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement
Points de Participation : 9664
Réputation : 95

?toile Il y a de la glace d'eau pure sur Mars

le Jeu 15 Oct 2009, 22:54
Il y a de la glace d'eau pure à quelques décimètres de la surface, aux latitudes moyennes de Mars.


HiRISE (High Resolution Imaging Science Experiment), une des cameras embarquées à bord de la sonde américaine MRO (« Mars reconnaissance Orbiter») a confirmé la présence de glace d’eau pure au fond de cinq petits cratères qui venaient de se former, aux latitudes moyennes de Mars ( entre 43.28°N et 55°57N, latitudes comparables à celle de la France) à divers endroits, éloignés les uns des autres.


Credit images : NASA/JPL Caltech/University of Arizona
Le site "VL2" est celui où a atterri Viking en 1976


On savait déjà, grâce au spectromètre à neutrons de Mars Odissey (satellite martien lancé par la NASA en 2001), que les premiers décimètres de la surface des régions polaires (aux environs de 60° de latitude) contenaient, sous une faible couche de sol sec, d’importantes quantités de glace d’eau (qui pouvaient dépasser 50% en masse et 75% en volume) mais on ne savait pas jusqu’à quelle latitude il fallait descendre pour que la glace d’eau ne soit plus stable à proximité immédiate de la surface du sol.
La caméra CTX (« Context Imager ») de MRO, qui a une définition de 8 mètres et couvre des régions de 40 km, fonctionnant de manière synchrone avec HiRISE, a d’abord repéré ces petits cratères (diamètre entre 3,75 et 10 mètres) qui se forment fréquemment sur Mars, entre Utopia Planitia (là où s’est posé le Viking en 1976) et Arcadia Planitia. HiRISE, a observé avec une définition beaucoup plus élevée (de l’ordre de 30 cm) ces mêmes cratères et à répété ses observations sur la durée. Elle y a observé un matériau blanc brillant. Le spectromètre embarqué CRISM (Compact Reconnaissance Imaging Spectrometer for Mars), opérant en lumière visible et en infrarouge, a ensuite constaté, en relation avec ces images, la signature spectrale de la glace d’eau. La présence d’eau a été confirmée par l’évolution du signal et des images reçus (les tâches brillantes s'estompant), indiquant la sublimation de la glace d’eau ou son recouvrement progressif par la poussière martienne.


Cratère de 6 mètres de diamètre et de 1,33 mètre de profondeur situé à 43.28°de latitude Nord et 164.22 de longitude Est. Photos prises à trois mois d'intervalle.
Credit images : NASA/JPL Caltech/University of Arizona


La teneur en vapeur d’eau de l’atmosphère (14 µ précipitables) nous dit que ces plaques ne devraient pas, à cette latitude, être stables à cette profondeur. Il faudrait normalement une teneur de 20 µ. Cette anomalie est peut-être due à une oscillation de l’axe de rotation de la planète, nettement plus importante que sur Terre puisqu’il n’y a pas dans le système martien de masse comparable à la Lune pour stabiliser le mouvement de l’astre principal.
Il y a donc, aux latitudes moyennes de Mars, des plaques de glace d’eau facilement accessibles (quelques décimètres de profondeur). Cela confirme les perspectives extraordinaires de l’exploration de la planète. Il est par ailleurs ironique et désolant de constater qu’à l’endroit où s’est posé Viking en 1976, il y a très certainement de la glace d’eau à environ 25 cm de la surface du sol. Si Viking avait creusé dix centimètres de plus qu’il ne l’a fait, l’histoire de l’exploration de Mars aurait probablement été complètement différente !
Quoi qu’il en soit, l’observation de Mars prouve encore une fois, et à point nommé, que son exploration par l’homme serait beaucoup plus aisée et intéressante que celle de la Lune. On vient d'apprendre en effet qu’il y a de l’eau sur la Lune, mais en comparaison avec ce qu’on observe sur Mars, il s’agit de quantités infinitésimales, dont on voit mal comment elles pourraient être utilisées par un établissement humain et encore moins comment elles auraient pu influer de manière notable l’histoire géologique de l’astre. Sur un astre où il n’y a pratiquement jamais eu d’eau, aucune chance n’a été donnée à la vie.

Pierre Brisson*

Source: planete-mars.com


*:Mon pseudo étant Pierre B ,je tiens a préciser que je ne suis en aucun cas Pierre Brisson.


Dernière édition par Pierre.B le Ven 16 Oct 2009, 00:10, édité 1 fois
Isabelle
Isabelle
Analyste Observations
Analyste Observations


Féminin Age : 35
Nombre de messages : 351
Inscription : 19/01/2008
Localisation : Paris
Emploi : Privé
Passions : Lecture, musique, ciné, websurfing, ufologie, langues
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4525
Réputation : 5

?toile Re: [Topic unique] Exploration de la planète Mars

le Jeu 15 Oct 2009, 23:05
Très intéressant, merci! Very Happy

_______________________________________
« Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien? », Principes de la nature et de la grâce fondés en raison, Gottfried Wilhelm Leibniz.

« Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence », Arthur Schopenhauer.
Quentin.b
Quentin.b
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Age : 22
Nombre de messages : 10
Inscription : 24/05/2009
Localisation : Decize
Emploi : Collègien
Passions : Flight simulator
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3573
Réputation : 0
http://www.dangerous-patrol.com

?toile Re: [Topic unique] Exploration de la planète Mars

le Jeu 15 Oct 2009, 23:28
Maintenant il faut prier pour qu'il y ai eu de la vie sur mars...
Jérôme
Jérôme
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 46
Nombre de messages : 825
Inscription : 02/01/2009
Localisation : Ile de La Réunion
Emploi : ********
Passions : Famille, nature, zinzinlogie, moto, gastronomie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4563
Réputation : 7

?toile Re: [Topic unique] Exploration de la planète Mars

le Ven 16 Oct 2009, 13:37
Merci Pierre.B!

Et uneinformation officielle de plus! une! et pas des moindres!
"On" nous avait transmis officiellement, il y a peu les images en couleurs réelles de "Mars la Rouge"...trahissant par la même l'honteux et mensonger surnom donné à la géante.

Résumons les faits : Mars possède une atmosphère, des nuages, de l'eau pure en quantité et son sol n'est pas aussi stérile que l'"on" a bien voulu nous laisser croire.

Je m'attends donc (au regard des étranges clichés que nous avons à notre disposition) que les prochaines "phases de découvertes martiennes" seront: la présence d'extrémophiles, la vie "carbonée", etc. etc......pour culminer à.......je vous laisse deviner?

_______________________________________
"Il est temps de découvrir que tous les systèmes de pensée sont en réalité des systèmes pour EVITER de penser !" Aimé Michel
« Seuls, les charlatans drapés dans leur imbécillité peuvent croire aux ballons-sondes, aux phantasmes et aux hallucinations toutes les fois que l’univers s’exprime dans un langage non conforme à cet amas de concepts traditionnels et d’idées préconçues qu’ils considèrent comme la seule vérité. » Jean Cocteau
Pierre.B
Pierre.B
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 36
Nombre de messages : 4307
Inscription : 30/08/2008
Localisation : Vendée,France
Emploi : Electrotechnicien R&D
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement
Points de Participation : 9664
Réputation : 95

?toile Détecter la vie dans les glaces martiennes

le Sam 21 Nov 2009, 16:02
Détecter la vie dans les glaces martiennes

Des scientifiques testent dans l’Antarctique une technique d'imagerie nommée LIFE (Laser-Induced Fluorescence Emission) qui permet de détecter des bactéries et qui pourrait être utilisée pour rechercher des traces de vie dans les glaces martiennes sur les lunes glacées du Système Solaire voire sur des exoplanètes.

Cet instrument utilise des appareils photo numériques et des lasers du commerce. Il est testé en Antarctique pour stimuler et enregistrer la fluorescence des pigments photosynthétiques des colonies de microbes qui se trouvent dans les lacs de cette région connue pour être une des plus extrêmes. Sur Terre, cette technologie doit assurer à la fois l'observation à distance et l'examen in situ à l'échelle du micromètre, sans détruire les systèmes vivants complexes.

Le phénomène de fluorescence induit par le laser présente une solution intermédiaire qui est relativement facile et peu coûteuse. On obtient rapidement des données exploitables en utilisant très peu d'énergie, et donc le risque d'endommager les molécules ciblées se trouve minimisé. Cette technique vient d'être exposée dans le journal Astrobiology. Elle consiste à prendre une image de fond en lumière naturelle avec une caméra à capteur CMOS. Ensuite, on émet un rayon laser 532-nm pour susciter une fluorescence, et on prend une nouvelle image.

L’objectif de ces 2 chercheurs, le Dr. Michael C. Storrie-Lombardi, directeur de l'Institut Kinohi, et le Dr. Birgit Sattler, de l'Université d'Innsbruck en Autriche est d’adapter cet instrument pour qu’il soit utilisable par un rover ou un lander conçu pour rechercher et identifier la vie microbienne sur Mars si tant est elle existe, bien évidemment.

Source: Flashespace.com


La glace d'eau qui se trouve sous la calotte polaire Nord de Mars possède un "très haut degré de pureté" (95%),terrain idéal pour tester cette technologie.

La glace de surface de plusieurs kilomètres d'épaisseur de la lune Europe cache un océan maintenu liquide par l'échauffement produit par les forces de marée dues à sa proximité avec Jupiter.

La lune,devenue candidate idéale pour ces recherches grâce aux découvertes récente prouvant qu'il y a de la glace sur sa surface.

_______________________________________
"L’océan et l’espace, deux dimensions encore largement inconnues, sont à la fois nos origines et notre futur»
Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA
Sigmund
Sigmund
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 36
Nombre de messages : 78
Inscription : 16/09/2009
Localisation : Toulouse
Emploi : Journaliste
Passions : La science, la science-fiction, l'Univers
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3532
Réputation : 0

?toile La vie sur Mars en passe d'être confirmée

le Jeu 26 Nov 2009, 13:19
Salut à tous !

La journée commence bien, surtout quand on tombe sur ce genre d'article, rédigé par un site "sérieux" :

http://www.spaceflightnow.com/news/n0911/24marslife/

Pour ceux qui ne parlent pas la langue du major Keyhoe, voici l'essentiel :

Il y a 13 ans, une équipe de la Nasa pensait avoir trouvé des indices fossiles et chimiques d'une vie ancienne sur Mars, sur une météorite retrouvée en Antarctique, baptisée "météorite d'Alan Hills". Cependant, les résultats avaient été attaqués, et on n'en avait plus parlé.

Du moins jusqu'à aujourd'hui.

Grâce à un microscope beaucoup plus puissant, de nouvelles données ont été récoltées, et tendraient à appuyer l'hypothèse de départ : la vie microbienne aurait pu exister il y a très longtemps, alors que Mars n'était qu'une jeune planète, sur sa surface et dans des bassins.

Les résultats sont déjà entre les mains de la communauté scientifique, sous la forme d'un article très détaillé de 46 pages. Il devrait faire l'objet d'une publication du journal Geochimica et Cosmochimica Acta, le journal de la Geochemical and Meteoritic Society.

Selon une source de Spaceflight Now, la Nasa s'apprêterait à faire une annonce publique dans les jours qui viennent. Comme par hasard, cela arrive au moment où la Nasa est en pleine négociation de ses missions futures
Anonymous
Invité
Invité

?toile Re: [Topic unique] Exploration de la planète Mars

le Ven 27 Nov 2009, 01:30
Trouvé en 1984 si je dis pas de bétise, il y à 25 environ...bref pas besoin d'eux pour savoir qu'il y à bien eu une vie microbienne sur la lune ou mars.
Mais il serai tant qu'il le confirme...1/4 de siècle juste pour une bactérie fossilisé.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum