Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Forum Les mystères des Ovnis - Ufologie et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Les OVNIS : le rapport du Pentagone - EclairagesAujourd'hui à 07:24martin(1994) Vidéo ovni centre d'essai de la base Nellis de l'US Air ForceAujourd'hui à 06:13HannibalLumières rouges oranges vives (mes photos).Aujourd'hui à 00:18Roland89Discussions autour de divers sujets concernant l'ufologie.Hier à 19:41udje5403Rapport du Pentagone sur les ovnisHier à 19:19udje5403Articles sur le sujet ovniDim 25 Juil 2021, 15:00LorelineNous ne vivrons pas sur Mars ni ailleursDim 25 Juil 2021, 09:30LorelineVu sur Youtube à PertuisDim 25 Juil 2021, 06:09HannibalLe Rover Persévérance et son hélicoptère.Ven 23 Juil 2021, 13:21XPDavySommes-nous seuls dans l'Univers ?Jeu 22 Juil 2021, 20:20martinPrésentation Jeu 22 Juil 2021, 19:02freethinkerAutour de la question : comment cultiver l'esprit critique ?Mer 21 Juil 2021, 20:12Jean-Marc WatBen, c'est encore moi...Mer 21 Juil 2021, 10:22Roland89Une initiative Européenne pour recueillir et analyser les OvnisMer 21 Juil 2021, 00:39jean-lucLUSA FAA près de 10.000 cas en accès libre (2014-2020)Dim 18 Juil 2021, 11:52Jean-Marc WatMon départDim 18 Juil 2021, 00:08LogikConcevoir une coprésence ?Sam 17 Juil 2021, 18:26TychoeBrahePANIQUE CHEZ LES PSEUDO SCEPTIQUESJeu 15 Juil 2021, 12:44freethinkerLa politique du forum : buts, remarques importantes et objectifsMer 14 Juil 2021, 21:32nicosJacques Vallée en live le 29 juinMer 14 Juil 2021, 14:21NOT-ALONEIls testaient la fiabilité des sites UFODim 11 Juil 2021, 22:38Sorensir2012: le 28/06 à 15h13 - Un phénomène ovni insolite - Rouen-Petit-Couronne - Seine-Maritime (dép.76)Dim 11 Juil 2021, 18:59Hector01Des traces de vie sur Encelade?Dim 11 Juil 2021, 09:53Julien.BLe voyage temporel est-il possible?Sam 10 Juil 2021, 20:52Hocine"LE TEMPS DES OVNIS" nouveau docu par Georges CombesVen 09 Juil 2021, 20:21udje5403 Déclaration de l'astronaute Bill NelsonVen 09 Juil 2021, 15:50LorelineInterdit d'interdire, une émission de Frédéric TaddeïJeu 08 Juil 2021, 10:54OVNI-LanguedocVidéo d ovni trouvé sur facebookMer 07 Juil 2021, 21:48Pascal_WesternOvnis et "extraterrestres" dans l'art antique (peintures, gravures et statuettes)Mer 07 Juil 2021, 19:48HocineDéclarations récentes d'officiels Américains sur les OvnisVen 02 Juil 2021, 13:34martin
Annonce
-51%
Le deal à ne pas rater :
-51% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
23.19 € 47.19 €
Voir le deal

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Anonymous
Alain02
Invité

Ovnis Mon expérience ovni

Jeu 08 Mai 2008, 11:52
Je crois bien être sur ce forum celui qui a entendu parler de soucoupes volantes depuis le plus longtemps puisque c'était il y a 54 ans, en 1954 donc. J'avais 6 ans et je savais déjà bien lire. Mais les ouvrages qu'on me laissait aborder n'étaient que des contes pour enfant qui ne me plaisaient guère hormis l'histoire d'un petit Indien qui devenait l'ami d'un cheval sauvage en le guérissant d'une blessure. Alors pour satisfaire ma soif de connaître le monde, outre la radio, un poste à lampes qui marchait toute la journée, j'écoutais les conversations des adultes qui ne faisaient pas attention à moi à condition que je fasse semblant de ne pas m'intéresser à eux.
Bien sûr je préférais les conversations des hommes du village qui parlaient de travaux d'hommes, d'animaux et de chasse, de sport parfois. Mais il faut reconnaître que les longues conversations étaient surtout le fait des femmes. De toute façon, ce qui me passionnait le plus c'était quand les adultes, hommes et femmes, parlaient de la Guerre, cet ouragan de mort, de destruction, de souffrance, de désordre qui avait balayé la région dix ans auparavant.
J'apprenais ainsi la précarité de mon petit bonheur quotidien qui pouvait être annihilé par des êtres venus d'ailleurs. Les Français de cette époque vivaient avec le syndrome de l'Occupation et, dans la région du moins, le souvenir quotidien des destructions du Débarquement et de la Libération. Ils étaient donc particulièrement réceptifs au cauchemar de l'invasion, qu'elle soit désormais Russe ou ... extraterrestre!
Une fin d'après-midi de 1954, j'accompagnais ma mère dans la jardin alors qu'elle allait étendre son linge. Comme elle venait de la ville et qu'elle avait une certaine expérience, ses voisines lui demandaient souvent conseil, ce dont je profitais aussi, bien entendu. Elle travaillait et je m'occupais dans mon coin, quand, contrairement à un usage constant, c'est par-dessus sa propre clôture, par-dessus la route mitoyenne et par-dessus notre haie, la distance rendant ainsi impossible toute confidence à mi-voix, que la voisine que je préférais, une très jeune dame douce et souriante, engagea la conversation. Dès les premières salutations préalables, je dressais l'oreille tant son ton était tendu, plein d'une anxiété qui ne lui était pas du tout habituelle.
- Et vous, qu'est-ce que vous pensez des soucoupes volantes?
(Alors là! je restais idiot dans mon coin... Je m'intéressais (déjà!) à tout ce qui vole: aux oiseaux, papillons, cerfs-volants, aux avions, de papier mais surtout, "aux vrais" ainsi qu'aux très rares hélicoptères... Cependant qu'on pût faire voler de la vaisselle, je n'en voyais pas du tout l'utilité: on risquait d'en casser beaucoup pour un résultat lamentable!)
- Ce sont des blagues de journalistes, non?
- Non non! Il y en a de plusieurs sortes. Il y a aussi des pots de chambres volants! Mon cousin de la Manche en a vu un!
Inutile de dire que si l'idée faire voler des soucoupes de tasses à café me paraissait saugrenue, lancer dans les airs un ustensile dévolu à des tâches si basses qu'on ne devait même pas en parler en public, me paraissait frôler la folie furieuse, à tout le moins être extrêmement "shocking" !!!
Ma mère garda le silence. La voisine enchaîna, la gorge serrée, prête à pleurer:
- Et il y des petits bonshommes à l'intérieur, des Martiens!
Je compris alors en un éclair que les termes de "soucoupes" et de "pots de chambre volants" désignaient en réalité des sortes d'avions sans ailes ou plutôt des sortes d'hélicoptères car les "soucoupes" volantes pouvaient atterrir et décoller de n'importe où et qu'elles avaient approximativement la forme d'objets familiers mais en beaucoup plus grand! Et que ces engins étaient habités par des individus étranges venus d'un pays lointain qui pouvaient, comme les Allemands et surtout les SS, ces bandits disait ma mère, venir chez nous pour nous faire souffrir.
Un sacré coup de froid me descendit sur le cœur! En même temps, je ne suis pas sûr de me souvenir mais je crois bien que j'eus envie, aussi, de monter dans un de ces engins pour voir "ce que ça faisait"! Ma mère reprit, forte de son expérience d'il y avait dix ans déjà:
- Il ne faut pas vous mettre martel en tête! (C'était une de ses expressions favorites) Ça ne peut pas être pire que la guerre. Moi qui ai vécu les bombardements... (sur Caen en juin-juillet 1944. NDLR) Les Martiens, ils ne lui ont pas fait de mal à votre cousin?
Finalement, la voisine rentra chez elle un peu rassérénée mais songeuse...
A l'école, les "grands" se mirent à parler des Martiens mais sur le ton de la rigolade, comme d'une totale mystification. Moi, je savais bien que la voisine, une grande personne, sérieuse et pas méchante, n'avait pas joué la comédie à ma mère. Mais je ne dis rien...
Outre les jeux de plein air (surtout le foot), nous, les garçons, jouions aussi aux cowboys et aux Indiens avec des figurines. Les moins belles, en plastique monocolore, étaient offertes avec des produits d'épicerie, café ou lessive. Un jour, le personnage-surprise que nous découvrîmes, mon frère aîné et moi, était un personnage bizarre, moulé dans un inhabituel plastique vert clair, tout hérissé de piquants et de pointes, brandissant une sorte de pistolet qui n'était pas un colt à six coups: j'appris que c'était un de ces fameux Martiens. Comme il ne pouvait figurer dans les scènes de western, il fut rapidement immolé dans la cuisinière à charbon familiale, réduisant son utilité à fournir par son sacrifice quelques calories supplémentaires à la froide pièce.


Dernière édition par Benzemas le Dim 07 Sep 2008, 18:46, édité 5 fois
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Mon expérience ovni

Jeu 08 Mai 2008, 11:57
Dans les années qui suivirent, on parla de moins en moins de soucoupes volantes et toujours sur le ton de la dérision. Cependant on vendit sous ce nom un jouet qui me passionna. C'était une petite hélice de 15 cm de diamètre qu'on faisait tourner comme une toupie grâce à une cordelette enroulée sur l'axe du lanceur et qui grâce à l'inertie du mouvement restait dans les airs quelques secondes.
Je fus beaucoup plus fier de mon invention: ayant récupéré le petit cercle de tôle que l'on obtient en ouvrant complètement une boite de conserve ronde, j'arrivai à la lancer avec un fouetté de poignet comme on lance un boomerang. C'était une sorte de feesbee avant la lettre, sauf qu'il valait mieux ne pas tenter de la récupérer en vol à cause de son bord coupant. Naturellement, je l'appelais: "Ma soucoupe volante"!
Malgré mes démonstrations aux copains, ceux-ci n'arrivaient qu'à un jet ridicule de quelques mètres par un "déroulé" de poignet. Moi j'atteignais avec mon "fouetté" et vent dans le dos, pas moins de quarante mètres (C'est vrai, j'te jure!). Un copain m'amena un jour l'opercule d'un boite de conserve "géante" avec lequel j'allai encore plus loin et plus haut dans mes lancers. Mais ce succès même entraîna une conséquence fâcheuse. Déporté par une saute de vent, le rond de tôle alla heurter les fils nus de la ligne électrique EDF. Une petite étincelle bleue jaillit quand la grande plaque toucha brièvement deux fils voisins. Je mis fin aussitôt à ma carrière, pourtant triomphale, de lanceur de soucoupes volantes.

C'est l'année suivante qu'il m'arriva quelque chose de bizarre et au sujet de quoi je n'ai pas encore d'explication tranchée aujourd'hui, seulement des soupçons. Alors que j'avais un très bon sommeil, quoique léger aux dires de ma mère, je me réveille soudain dans mon petit lit à cadre de bois, en pleine nuit. Cependant comme les volets du premier étage ne sont pas fermés à cause des pots de géranium, la pleine lune donne pile dans la pièce par une fenêtre seulement masquée d'un rideau peu opaque. Il n'y règne donc pas l'obscurité complète mais une pénombre qui permet de distinguer, sans couleur, les meubles et le motif du papier peint.
En regardant mieux, je distingue soudain à un mètre au pied de mon lit, une silhouette vaguement humaine, parfaitement immobile! Je suis évidemment aussitôt en alerte maximum, les yeux exorbités pour mieux voir. Quelques temps auparavant, des cambrioleurs avaient volé du charbon dans la cave de voisins absents. Etait-ce un rôdeur qui me guettait là, dans ma chambre?
Mais elle était bizarre cette silhouette immobile: on aurait dit qu'elle était de profil tant elle paraissait fluette. La taille était intermédiaire entre la mienne et celle d'un homme adulte. La tête paraissait couverte comme par un grand capuchon de moine et on ne distinguait pas de visage. Pourtant j'aurais juré que cela me "souriait" et, oui, cela me paraissait presque familier à la longue.
Je ne pouvais pas allumer la lumière de mon lit. C'était mon frère aîné qui avait accès à la "souris" et j'entendais sa respiration de dormeur profond à côté. J'aurais pu me lever et aller à tâtons manipuler l'interrupteur de la lumière centrale, mais je me sentais à l'abri dans mon lit comme dans un bunker. Je regardais à gauche, à droite, tout était en ordre, il était seul.
Comme cela durait trop à mon goût, je pris cependant la décision de crier pour appeler. Contrairement à mon attente, après mon premier cri, la silhouette ne bougea pas! Ma mère arriva très vite (Elle aussi avait le sommeil léger, heureusement!). Elle alluma donc la lumière centrale: plus rien!!! La silhouette avait disparu instantanément! Elle me calma de quelques mots et repartit en éteignant.
La silhouette ne revint pas avec la nuit et l'accoutumance du regard. Ouf! J'eus alors la très forte sensation que j'avais agacé et déçu mon "visiteur", ou ma "visiteuse" car la présence ne me paraissait pas spécialement "virile", par mon refus de l'accepter dans ma chambre, près de moi. Mon frère dormait toujours, "comme un loir", insensible même à la lumière allumée.
La silhouette ne revint jamais et je finis par penser comme ma mère que j'avais rêvé. Pourtant, je ne faisais jamais de ces cauchemars qui perturbaient régulièrement certains de mes camarades dont en particulier le fils de la "voisine aux soucoupes". Ma mère m'avoua le lendemain "que je lui avait fait peur" par mes appels à trois heures du matin.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Mon expérience ovni

Jeu 08 Mai 2008, 11:58
Un autre événement marqua pour moi l'année suivante. A la distribution des prix de juillet 1956, je reçus comme récompense un livre qu'avait choisi pour en faire don, le principal notable du village. C'était le plus beau et de loin, de tous ceux qui furent distribués cette année-là.
Il était destiné en principe à un enfant beaucoup plus âgé que moi. Cependant les deux institutrices, qui se partageaient les élèves du village, avaient dû se concerter et me l'offrir comme premier prix en pensant que je le conserverais longtemps. Elles ont bien eu raison car je l'ai encore!
Elles avaient pu penser que je m'y intéresserais seulement après avoir grandi. En fait, je me mis aussitôt à le lire, dès le soir même où il me fut remis. Pratiquement aucune journée ne passa ensuite sans que je l'ouvre, comme un curé son bréviaire. Deux ans après l'avoir reçu, je le savais pratiquement par cœur.
Ce livre s'appelait les "Merveilles de la Nature" et c'était pour l'époque une merveille de livre: un grand format, un texte accessible mais précis, rien que des illustrations soignées (des aquarelles) en couleur. On y parlait intelligemment de l'adaptation animale et des espèces actuelles, mais aussi, ce qui était rare pour l'époque, des dinosaures (Ah l'image du tricératops pointant ses trois cornes pointues contre la poitrine du tyrannosaure qui veut le manger!) et même des poissons de l'ère primaire. Le livre expliquait ainsi que durant l'essentiel de l'existence de la Terre, il n'y avait pas eu d'hommes, même préhistoriques. Quelle révélation!
La fin du livre se terminait par un petit traité d'astronomie qui m'apprenait la chose incroyable que le soleil n'était qu'une petite étoile jaune vue de plus près que les petits points lumineux et clignotants dans le ciel, lesquels étaient en fait des objets immenses situés à des distances incroyables! J'apprenais que la voie lactée, que l'on distinguait encore bien dans la nuit profonde du village, était faite de milliards de soleils dont certains beaucoup plus grands que le nôtre Pfff!!!
Je contemplais un dessin de la planète Mars, plus petite que la Terre, décrite comme toute aride, donc bien incapable d'abriter des Martiens et leurs soucoupes volantes.
Mais de toutes les images du livre, celle qui m'ouvrit le plus l'esprit ce fut "le clair de Terre sur la lune". Ainsi c'était possible qu'on vît notre planète de loin, comme un gros vaisseau spatial! J'aurais donné dix ans de ma vie pour vivre cela en vrai!

Le temps passa ensuite sans expérience marquante. A quinze-seize ans, chez un libraire où je me rendais fréquemment car il me laissait lire les livres neufs aussi longtemps que je voulais, je repérais un petit ouvrage de la collection ésotérique "Planète" qui parlait de "parapsychologie" ainsi qu'on appelait alors les télépathie, psykocinèse et autre clairvoyance. Cela paraissait scientifique et "pionnier". Le propos s'appuyait sur les travaux de l'universitaire américain Rhine. Ce qui me paraissait sérieux était l'application du calcul des probabilités à l'analyse d'expériences normalisées utilisant les "cartes de Steiner", des dessins ultra simples, carré, cercle, étoile, "ondes", croix, imprimés sur des cartons en forme de cartes à jouer.
Comme cela ne nécessitait pas de laboratoire, je fis d'abord individuellement après avoir dessiné des cartes, des expériences de divination: résultats conformes au seul hasard. Je n'étais donc pas "médium"! Avec des copains nous fîmes des essais normalisés de transmission de pensée avec les fameuses cartes de Steiner: résultats conformes au hasard. Aucun n'avait de "don"!
Quelques uns nous firent connaître à cette époque un nouveau livre à la mode, "Le Matin des Magiciens" de Louis Pauwells (qui dirigera plus tard le Figaro Magazine) et Jacques Bergier, présenté comme scientifique original, Juif rescapé des camps nazis. L'essentiel du livre consistait à essayer de convaincre le (jeune) lecteur, que dans le passé archéologique et la haute Antiquité, les hommes étaient sous la bienveillante tutelle de mystérieux "Supérieurs Inconnus".
Ces derniers avaient des pouvoirs extraordinaires (lévitation, voyages spatiaux), sans que le terme "d'extraterrestres" fût employé, cependant.
Le livre martelait l'idée que les Nazis étaient en contact avec ces Supérieurs Inconnus. Ce qui avait pour effet, voulu ou non, que l'horrible aventure hitlérienne apparaissait comme incomprise par les historiens classiques, étant en fait dans son essence secrète un louable mouvement en faveur d'une nouvelle ère de prospérité de l'humanité ... du moins pour les aryens de pure race!
Le succès du livre auprès des ados fut tel (le livre était sorti directement en version "poche" pour être bon marché) que des spécialistes prirent le plume afin de démontrer de manière convaincante l'inanité de ce livre qualifié justement "d'imposture" et rétablir la vérité sur la réalité profonde du nazisme.

Dans les années qui suivirent, l'hypothèse ovni ne fut pas une de mes préoccupations majeures. J'étais convaincu que la vie intelligente existait sur une multitude de planètes de notre voie lactée et des autres galaxies, mais le problème de la faible vitesse "indépassable" de la lumière me paraissait "bloquant" pour des visites.
La vague belge de 89-90 me fait "dresser l'oreille" cependant. J'entends parler pour la première fois d'ovnis triangulaires, or la "sociologie jungienne", expliquant les ovnis par l'inconscient collectif, privilégiait les formes circulaires comme "archétypales" en ce qu'elles s'opposaient aux formes "en flèches" de nos avions et rappelait la forme du soleil et de la pleine lune. Des ovnis trinagulaires mettaient cette explication (simpliste) en difficulté.
Je crois bien que c'est dans le magazine scientifique "La Recherche" que je lus une analyse scientifique de la célèbre photo de l'un des ovnis triangulaires de la "vague belge" concluant qu'elle n'était pas truquée! Cela faisait réfléchir. D'un autre côté, lecteur occasionnel de "Sciences et Vie", j'y découvris par hasard à la fois l'existence des crops-circles et l'explication de leur origine par deux hommes qui écrasaient les tiges de blé mûr avec des planches. Etéernels bernés les ufologues? Autre son de cloche, "Sciences et Avenir" sortait un numéro spécial sur les ovnis qui exposait des cas troublants. Enfin je lus avec intérêt que le livre de Michel Bourret "1999, le contact?". Étant de bonne foi, conscient à la différence d'autres de l'importance primordiale d'une réponse en oui ou non sur la présence sur Terre d'extraterrestres, j'étais ébranlé par ces secousses opposées mais penchais sans certitude pour le oui...
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Mon expérience ovni

Jeu 08 Mai 2008, 11:59
Vers la fin d'avril 2002, sans doute le mardi 23, à 15h30-16h, je regardai le ciel bleu où traînaient quelques nuages blancs (des humilis) dans le but de découvrir l'aspect des traînées de condensation des avions de ligne qui passent en grand nombre au-dessus de chez moi. J'ai remarqué que si cette traînée se dissipe vite, le temps reste beau dans les deux jours qui suit. En revanche, si elle se transforme en un long altocumulus avec virgas en plus, l'arrivée d'un front chaud pluvieux est à prévoir. J'étais donc à l'intérieur de la maison et observais par une vitre donnant sur l'ouest. Un avion apparut aussitôt au sud, se dirigeant vers l'ouest. Il faisait donc irruption par le haut dans mon champ de vision.
Ce qui m'alerta était sa traînée. Habituellement, celle-ci est blanche brillante, de la couleur, éclatante dans le soleil, du givre ou de la neige car elle est constituée essentiellement par l'eau issue de la combustion du kérosène, eau qui gèle instantanément en microcristaux dans cet air qui à 8-10 000 mètres d'altitude est entre -30 et -50°C. Or cette traîne-là était terne et jaunâtre, la vapeur d'eau se condensait en fines goutelettes comme dans les nuages de basse altitude, sans geler. A l'altitude de croisières des avions de ligne, c'était inimaginable, tout simplement! De plus la traînée était bien deux trois fois plus grosse qu'à l'ordinaire, surtout pour un biréacteur.
Je n'étais pas remis de ma surprise et mon incompréhension que j'aperçus, au-dessus de cette traînée étrange, (1000m au-dessus ?) très rigoureusement parallèle à elle, et avançant très exactement à la vitesse de l'avion, un très brillant point lumineux. L'éclat était beaucoup trop vif et large pour être le reflet du soleil sur la carlingue en aluminium mat ou les hublots de verre d'un autre avion à réaction.
"Ça alors, me dis-je, un bolide météorique"! Le fait qu'il aille précisément à la même vitesse apparente que l'avion, conjugué à un rigoureux parallélisme de trajectoire me paraissait bien improbable, cependant. J'en étais là de mes réflexions qui avaient peut-être duré une quinzaine de secondes, quand le point lumineux s'arrêta net, sans le moindre ralentissement!!!! J'attendis cinq secondes qu'il explose ou qu'il s'éteigne, mais non!, il restait là parfaitement immobile comme s'il avait été fixé sur un support. Je me ruai alors dans une autre pièce pour saisir d'excellentes jumelles (objectifs 50mm, grossissement 12 fois) tout en criant à ma femme qu'il y avait un truc bizarre dans le ciel.
Elle qui avait toujours été curieuse comme moi de phénomènes naturels (Nous nous étions déjà levés à trois heures du matin pour une éclipse de lune et avions fait deux cents kilomètres AR pour observer en Seine Maritime l'éclipse complète de soleil) ne leva même pas la tête de son travail.
Quand je revins, Ouf! la lumière était toujours là! J'appuyai l'embout en caoutchouc des objectifs sur la vitre pour stabiliser les jumelles, retrouvai la lumière dans le champ, mis au point et ce que j'observai... c'est "l'avatar" que je me suis choisi pour le forum!
Je l'ai dessiné avec la bonne inclinaison du rectangle par rapport à la verticale : la médiatrice de la longueur passait grosso modo par l'avion ou son proche sillage, peut-être pour focaliser des activateurs situés tout le long de l'engin qui s'unissaient ainsi pour réchauffer l'atmosphère à distance afin que l'eau issue de la combustion ne gèle pas.
J'insiste sur le fait que la lumière paraissait sortir d'un "phare" de plus grand diamètre que le rectangle-cylindre était large. Ce qui suppose une "torsion" de rayons lumineux pour constituer un faisceau "rond". Je dis "rectangle-cylindre" parce que la rotondité latérale de la forme sombre n'était pas évidente dans les jumelles. La couleur était presque noire mais lisse et comme "métallisée". Je n'en revenais pas, je voyais un ovni ?!?! Outre les formes "soucoupes" avec dôme plus ou moins marqué et les triangles de la vague belge, j'avais entendu parler de grands "cigares". Or un cigare pour moi n'a pas les extrémités aussi perpendiculaire et est bien souvent "ventru". Ce que je voyais avait plutôt la forme d'un tube de rouge à lèvres.
J'ai eu un choc plus tard en visionnant une vidéo provenant de l'ex-URSS et montrant des Mig russes poursuivant un cylindre en tout point semblable au mien (forme et couleur). Sauf que celui de la vidéo n'émettait aucune lumière, ce qui prouve que celle-ci n'est pas nécessaire à la propulsion de l'engin
Quelque chose venant de lui me le faisait trouver beau malgré la sévérité, sinon la tristesse de sa couleur. L'énorme cercle de lumière semblait braqué vers moi mais ne m'éblouissait pas, contrairement à ce qu'on aurait pu attendre vu son éclat à l'œil nu. Peut-être son intensité avait-elle baissé quand je l'ai ajusté avec les jumelles, ce qui tendrait à prouver que les détecteurs du vaisseau me "voyaient" très bien malgré la distance (8-12 km). Cette lumière était donc blanche avec une très léger soupçon de crème qui était peut-être dû à la grande distance qu'elle parcourait pour m'atteindre (effet de diffraction dans l'atmosphère).
J'observais depuis trente secondes peut-être, quand j'eus l'idée saugrenue de sortir "pour mieux voir". Mais dès que je fus dehors, je vis à l'œil nu que la lumière avait disparu. L'avion continuait de s'éloigner, sa traînée redevenue normale se dissipait comme celle des autres avions, le temps allait rester sans pluie encore deux jours au moins...
Tout avait été si vite, une minute en tout peut-être, que j'éprouvais un grand sentiment de frustration. J'aurai bien aimé appuyer sur la touche "Replay" pour tout revoir, mais il n'y en avait pas! Il me restait, outre un souvenir extraordinairement net et qui ne s'est pratiquement pas affaibli, le sentiment exaltant et bizarre que j'avais vu un ovni sans l'ombre d'un doute! J'en avais vu un! De l'agnosticisme plutôt favorable où j'étais quant à leur existence, je basculais dans le domaine de la certitude quant à l'existence réelle des ovnis, cette question si importante et si "négligée" par nos "élites" intellectuelles.
Bien entendu je me demandai si le spectacle de la traînée avait été "monté" pour moi ou si son ou ses auteurs voulaient "passer le temps" avec ce petit jeu un peu simplet de la traînée réchauffée. (J'avais dû lire quelque part que les "ET" aimaient se moquer de nous, pauvres humains. Ce point de vue les rapprochaient des mythes diaboliques, un peu trop à mon goût, et alimentait plutôt mon scepticisme.) ou s'il s'agissait plus sérieusement de repérer le "chaland" qui observerait le spectacle. Mais comme j'étais à plus de 10km et derrière un double vitrage, cela supposait des moyens optiques et d'analyse d'images embarqués sur le vaisseau ET sans commune mesure avec les nôtres, actuellement!
Ont-ils, après m'avoir "repéré", braqué sur moi ensuite un "analyseur de cerveau" afin de connaître mes réflexions? C'est la sensation que j'ai eue après une phase de "latence". Il me semble bien aussi que la curiosité de mon épouse a été inhibée. J'ai à peine discuté avec elle de ce que je venais de voir. Et pas du tout ensuite. Je ne sais pas pourquoi, sinon que je voulais lui "épargner" quelque chose d'un peu effrayant ... ou que j'obéissais à une "consigne" entrée dans mon cerveau par effraction.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Mon expérience ovni

Jeu 08 Mai 2008, 12:00
Mars 2007, je souscris un abonnement Internet. Je découvre les sites ovnis. Ma stupéfaction est grande devant la multitude de témoignages et des vidéos.

Début octobre 2007, 23h environ, je sors de mon habitation principale afin d'aller fermer pour la nuit une pièce en annexe où se trouve mon ordinateur. J'ai à peine le temps de tourner les yeux et la tête vers la gauche que je vois filer à une vitesse incroyable un ovni sur une pente à moins de quarante cinq degrés! Il est rond avec un profil de cloche aplatie (4m de large, 1m de haut). Il est d'un noir complet, "absolu", bien plus foncé que le ciel de nuit éclairci par les lampadaires. Il ne reflétait aucune lumière. Il est possible qu'il ait eu un appendice du genre "mâtereau" sur le côté le plus étroit. Il est difficile de parler de dessus ou de dessous car il a filé exactement "sur la tranche", comme une roue de train. Il paraissait irréel. Ce qui en donneras la meilleure impression, je crois, c'est: une "ombre ayant de l'épaisseur". Il s'est déplacé sans le moindre bruit ni souffle de vent.
Quand je l'ai vu, il était déjà en mouvement rapide mais ne se trouvait pas à plus de 10m. Avait-il stationné ainsi, disque vertical, à quelques mètres de ma maison, sondant les esprits à travers les murs et les volets fermés ? Il était si prompt que peut-être n'ai-je pas eu le temps d'accoutumer ma vision binoculaire, mais j'ai eu l'impression que son rapetissement était réel, physique tout autant qu'à l'apparence due à son éloignement.
L'observation a duré une fraction de seconde et là encore je ne peux faire rejouer la scène. Cette fois, il n'y a pas de doute, il est venu à mon adresse. Mais "qu'est-ce qu'ils me veulent"? Naturellement, je ne dis rien à personne et surtout pas aux gendarmes. Imaginons des militaires zélés ou qui n'ont rien d'autre à faire que de venir chez moi pour "enquêter" et inquiéter tout le monde... à mon sujet! Il n'y a bien sûr aucune trace de ce passage.
Quelques jours après, je reviens de fermer mon annexe après 23h, je lève machinalement les yeux et j'aperçois comme un tube fluorescent blanc bien horizontal qui vient de "s'allumer" dans le ciel, plein sud à 45° de site. Sa longueur est d'environ quatre diamètres de pleine lune et la largeur est moins du vingtième de sa longueur avec de extrémités arrondies. Impossible d'estimer, même approximativement, sa distance. Le "tube" "s'éteint" après deux secondes environ. Naturellement, je vérifie qu'il ne peut y avoir de phénomène de reflet en essayant différentes positions. Mais aucun reflet ne peut être en cause, pas plus que d'avion ... ou de gaz des marais!
Autant l'ovni noir m'avait rétrospectivement impressionné, autant celui-là me réjouit. Je vis son apparition comme un clin d'œil amical. Pourquoi? Parce que peut-être, il est lumineux, "il m'apporte la lumière". Oui mais laquelle? J'ai l'impression d'assister à un spectacle qu'on a préparé pour moi. Est-ce parce que j'ai satisfait à "l'examen" de l'ovni noir. Parce que je ne dis rien à personne ?
Naturellement, je sors les jours suivants à 23h environ et je regarde au ciel pour "ma projection privée". Mais rien. "On" n'est pas là, sans doute, pour satisfaire mon caprice!
Puis après plus d'une semaine, alors que je n'y crois plus, j'aperçois à l'ouest mais presque à ma verticale, une "tache" rose, de luminosité comparable à un néon, d'un rose soutenu un peu fluo et de forme vaguement ovale: c'est une ligne sinueuse qui limite le bord. Là encore, le phénomène s'éteint au bout d'une seconde. Serait-ce pour que je n'aie pas le temps de bien voir où pour que personne d'autre que moi soit témoin?
A partir de là, je vais assister tous les deux à cinq jours à quatre manifestations différentes. Un festival! D'abord, un soir je lève les yeux au ciel et j'aperçois au-dessus de ma tête, à travers le feuillage de mon prunus une étoile orangée immobile quatre à cinq fois plus grosse qu'une étoile ordinaire. Cette fois, je peux la voir une bonne dizaine de secondes et pense déjà aller chercher mes jumelles quand elle s'éteint comme un lampe électrique quand on actionne l'interrupteur: c'est tout pour aujourd'hui!.
Peu après, j'aperçois un phénomène très discret: juste à la lisière du toit de ma maisons, vers l'est, de petites étincelles jaunes se déplacent en tous sens en un pétillement qui rappelle un feu de bois en plein air (mais alors que les étincelles de feu sont plutôt orangées, là elles ont la couleur des étoiles. Cela dure deux bonnes minutes et s'arrête juste au moment où je me décide encore une fois à aller chercher des jumelles: comme si "on" lisait dans mon cerveau!
Je regarde le ciel à la verticale avant de me résigner à rentrer: "Encore rien ce soir!" quand j'aperçois une étoile filante très brillante mais qui ne parcourt que la distance apparente d'un diamètre lunaire avant de cesser de briller d'un seul coup. Alors, étoile filante ou ovni? Je n'en sais rien.
Biene entendu, après cela, j'observe longuement le ciel maintenant chaque soir où il est étoilé car j'ai remarqué que les phénomènes, toujours différents n'avaient lieu que par beau temps.
Au sud-sud-ouest, il y a deux grosses étoiles dans le plan approximatif de l'écliptique. l'une doit être en réalité la planète Jupiter. L'autre, je ne sais pas. Mais elle ne clignote pas comme une étoile véritable. Et puis soudain, non je ne rêve pas, l'étoile se met en mouvement: elle descend lentement et vient vers moi car sa lumière grossit, grossit. Puis tout doucement sa trajectoire s'incurve sur sa droite. La lumière avance à la vitesse d'un avion de ligne vu au loin. Mais il n'a pas de feu clignotant et on devrait entendre un bruit de réacteur, or c'est silencieux. Silencieux? Non, de manière discontinue
un bruit se fait entendre comme si le son était coupé par les sautes de vent (mais il n'y a pas de vent). On dirait le bruit avec des aigus d'un compresseur
de réacteur double-flux. Mais il n'y a pas le grondement des gaz chauds éjectés. Bientôt, caché par les maisons et les arbres, le phénomène n'est plus visible.
Ensuite, plus rien. J'ai beau inspecter le ciel tous les soirs où il est étoilé, plus de manifestations. Supposant que s'ils sont plus discrets, ils peuvent lire dans mon cerveau quand même, je "provoque" les "ET" en me moquant d'eux en pensée:" Alors les gars, on n'a plus rien de nouveau à proposer! pas beaucoup d'imagination à ce que je vois!" Le temps passe, trois ou quatre semaine environ. Le 12 novembre 2007, aux alentours de 23h45 (J'ai noté la date cette fois!), je regarde par dessus le toit de mon annexe, plein est. Et je vois des étoiles qui me sont familières. Mais c'est bizarre, on dirait qu'elles remuent lentement en faisant de petits cercles. Ce sont pourtant de vraies étoiles dont je reconnais la constellation!!! Je regarde à gauche, à droite, les autres astres ne bougent pas! C'est alors que dans le coin de l'œil, j'aperçois le coin du toit dans la pénombre: il "tourne" lui aussi! En fait, je réalise brutalment que c'est ma tête qui "tourne" ou plutôt qui oscille quand je regarde dans une certaine direction. Malgré moi! Ah! les salauds! Je suis fou de rage et je leur communique en esprit tout le mal que je pense de leur conduite immorale:ne suis-je pas chez moi tranquille, je ne suis pas allé les chercher, l'univers est assez vaste pour qu'ils aillent s'amuser ailleurs! Immédiatement après cette déclaration mentale de haine, le phénomène de vertige lié au groupe d'étoiles cesse!!! Je suis soulagé, mais je découvre en moi une puissance d'hostilité qui me surprend ... et me rassure sur moi-même: plutôt mourir que d'être un esclave, un jouet pour extraterrestres pervertis! Bon je regrette de les avoir moqué. Peut-être veulent-ils me donner une leçon... mais de quel droit?
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Mon expérience ovni

Jeu 08 Mai 2008, 12:01
Nous sommes "fâchés" tout le mois de novembre. Je m'interdis de lever les yeux au ciel en allant fermer l'annexe, ciel étoilé ou pas.
Puis, début décembre, je suis à mon clavier d'ordinateur dans la fameuse annexe et comme je ne tape pas très bien, je regarde mes doigts pour trouver les touches. Quand soudain je crois être victime d'une hallucination: si je soulève mes mains de quelques centimètres, une tache de lumière ronde de deux centimètres de diamètre un peu comme la tache de lumière d'un laser mais en beaucoup moins fort apparaît sur la peau. Elle est fixe. C'est-à-dire qu'elle ne se déplce pas avec les mains. Mais si je les ramène vers moi, elle n'éclaire pas le clavier. On dirait que c'est une boule de lumière virtuelle qui flotte à cinq centimètres au-dessus du clavier mais qui n'apparaît que si je la "traverse" avec une main!
Ce phénomène ET va durer une demi-minute, puis disparaître progressivement. Mine de rien voilà encore une manifestation encore jamais vue! Je ressens cette fois le message associé et il est amical. J'ai l'impression aussi d'un adieu. Bon! Tant pis! Je préfère en effet qu'on me laisse tranquille plutôt que de me "coller" un vertige artificiel, porter atteinte à mon intégrité physique.
Mais j'ai tort. Une dizaine de jours plus tard, alors que je viens de fermer l'annexe pour la nuit, je jette un œil au ciel obscur pour connaître la météo. c'est alors que descend du ciel une traînée lumineuse verte "mousseuse" qui ressemble absolument à une fusée d'artifice. C'est le samedi soir et je me demande si quelqu'un ne s'amuse pas à tirer une fusée d'artifice. Sauf que celle-là descend au lieu de monter et ne fait aucun bruit! Après moins d'une seconde, la traînée forme une sorte de protubérance toujours "mousseuse" d'ou sort une traînée lumineuse qui repart avec un autre angle de descente en étant devenue instantanément rouge! Elle continue ainsi et disparaît à ma vue derrière la haie. Naturellement pas de pétard ou de gerbes de lumière en fin de course.
Une semaine environ plus tard, le ciel est uniformément couvert. Je jette à 23h, un coup d'œil aux nuages. Quand soudain, à l'ouest, s'allume puis s'éteint la même étoile orange que j'avais vu au-dessus du prunus. Je comprends cela comme un message qui dit:" Tu vois, ce n'est pas le mauvais temps qui nous arrête". Dont acte!

Les fêtes de fin d'années et janvier sont paisibles. Puis le 20 février à 9h30, je sors de mon garage, pour m'adresser à un artisan venu travailler pour moi, quand par la porte encore ouverte, sort aussi du garage en volant puissamment un magnifique papillon entièrement noir. Nous sommes le 20 février, de quoi donc la chenille qui s'est métamorphosée en ce vigoureux papillon, a-t-elle pu se nourrir? Comment a-t-elle fait pour ne pas geler et quelles fleurs vont le nourrir en plein hiver?
Il arrive quelquefois dans le bois de chauffage qu'on découvre entre les bûches des papillons qui "hibernent". Mais ils sont en général incapables de voler, ils battent trop lentement des ailes. Et ce sont de papillons à ocelles, avec du pourpre sur le dessus. Celui-là était entièrement noir sans le moindre ocelle, la moindre nervure de couleur. Et surtout je n'avais pas de bûches dans mon garage depuis longtemps. Peut-être aurait-il pu s'agir d'un migrateur s'étant égaré vers le nord... mais comment diantre a-t-il pu entrer dans mon garage et depuis quand y séjournait-il? Car je l'ai vu clairement en sortir.
Il s'est approché en volant tout près de mon visage puis est allé droit vers celui de l'artisan qui m'entretenait de son futur travail. J'ai lancé "Regardez! un papillon!". Mais l'anomalie ne l'a pas intéressé du tout... comme si il ne le voyait pas arriver sur lui! Le papillon a continué son vol rapide en ligne droite vers le sud et je l'ai perdu de vue.
Mais était-ce bien un papillon?

Vendredi 7 mars, je commence à descendre la rue Elie-de-Beaumont dans le centre de Caen, en compagnie de mon épouse, quand je suis frappé par un très fort sentiment que quelque chose n'est pas ordinaire aujourd'hui! Je regarde en haut, le ciel, les façades des maisons. Les nombreuses voitures en stationnement cachent l'extrémité basse de cette rue qui se termine brutalement, coupée perpendiculairement à gauche par une rue étroite à sens unique qui y mène et qui se prolonge à droite par une rue étroite à sens unique qui en part. Dans l'alignement, un peu décalé sur la gauche, commence une rue piétonne. De larges bandes blanches zèbrent l'extrémité du "T" pour signaler aux automobilistes la priorité accordée aux piétons sur toute la zone.
A mesure que j'avance, ce sentiment d'étrangeté grandit. C'est une rue du centre-ville, mais il n'y a personne d'autre que nous deux sur le long trottoir ensoleillé. Aucune voiture ne circule non plus. Arrivé à une vingtaine de mètres de son extrémité, je peux apercevoir entre les voitures stationnées, une jeune fille "plantée" en plein milieu de la rue sur les bandes blanches.
Cette personne-là me fait une impression extraordinaire! Je ne la connais pas et pourtant elle me paraît très amicale comme si elle me connaissait et m'estimait depuis longtemps. Je n'ai jamais bien sûr éprouvé un tel sentiment avec un(e) inconnu(e). Arrivé à sa hauteur, je me permets de la détailler: de taille moyenne (moins d'un mètre soixante), elle porte une sorte de caban noir sur un pantalon gris clair qui paraît être en velours côtelé, cheveux châtains mi-longs non frisés, traits réguliers mais pas remarquables de beauté, teint net, un peu mat comme si elle avait du fond de teint. Mais c'est son seul maquillage. Elle regarde au loin, les yeux mi-clos, vers le haut de la rue, une esquisse de sourire sur les lèvres pâles, les bras ballants, toujours immobile au milieu de la rue. Elle "sait" que je la regarde, j'en suis sûr!
Avant de m'engager dans la rue piétonne, je me retourne pour la voir de dos... Mais elle n'est plus là! Elle a disparu en trois secondes! Je n'en crois pas mes yeux! Une voiture en train de descendre la rue en est déjà à la moitié ...
Etait-ce seulement une jeune fille que j'ai vue ? Pour se fondre dans la population de cette ville universitaire, avoir l'aspect d'une étudiante très ordinaire est le "camouflage" idéal. Où commence la paranoïa ET, docteur?

Samedi 3 mai, 21h30 environ. Je regarde la télé d'un œil en lisant une revue de l'autre. Je suis seul un instant dans la pièce et bien éveillé quand soudain je "bascule", je suis "ailleurs". Comme si j'étais passé sans transition de l'éveil au rêve. Dans celui-ci je "vois" passer juste au-dessus de ma tête levée un ovni lenticulaire brun avec une partie plus marron foncé. Je "sais" que c'est un ami qui est dedans. Je me retrouve dix (?) secondes après de retour chez moi. Bien éveillé de nouveau... C'est bien sûr la première fois qu'une telle "coupure" m'arrive.

Où est-ce que tout "ça" va me conduire?
Mitch13
Equipe du forum
Equipe du forum
Mon expérience ovni Empty

Masculin Age : 59
Nombre de messages : 545
Inscription : 07/01/2008
Localisation : france sud
Emploi : cadre
Passions : plongée, peinture, ufologie, aviation, pêche, nature, boules...
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4922
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis Re: Mon expérience ovni

Jeu 08 Mai 2008, 18:31
Alain02 bonjour,

Vous avez relaté vos expériences comme je l'avais imaginé, c'est à dire de façon littéraire. A la manière de "il était une fois Alain", car c'est bien l'histoire qui retrace votre vie et combien intéressée et intéressante. Au travers de vos écrits, nous nous sommes trouvés à votre place, c'est comme nous y étions. Les détails paraissant inutiles (pour un témoigange) n'ont géné en rien votre narration qui n'était pas du tout longue comme nous aurions pu le penser, et comme je le pensais. Ce que vous avez vécu n'est pas commun, je m'en doutais un petit peu, étant donné que vous avez mis un certain temps pour témoigner ici, ainsi qu'à la façon dont vous expliquez vos théories. Je comprends maintenant le fait que vous soyez si affirmatif dans les défférentes explications, notamment relatives aux ET. Mais c'est là, où je ne suis plus d'accord avec vous. En effet, bien que j'admette que certaines Ethnis ET, soient des robots, à mon sens, non ! je suis persuadé que certains d'entre eux missionnent des robots, ou des clônes ou encore les deux, mais uniquement dans un but de collectes d'échantillons; faune, flore, prélèvements des trois matières (solide,liquide,gazeux) et êtres humains pourquoi pas... Cependant, il y a une chose qui, d'après moi, ne faudrait pas écarter. C'est l'utilisation des sens. Pratiquement tous les témoignages font états de descriptions d'entités possédant; oreilles, yeux, nez, bouches et doigts. Etant eux même des intelligences, ils possédent forcément, puisqu'étant scientifiques de surcroît, la curiosité. Donc, certains éléments de notre planètes devront être perceptibles par tous leurs sens pour qu'ils puissent s'imprégner de notre environnement. C'est pour cela que je pense qu'ils viennent par eux même, et que ce n'est pas uniquement des robots. Pour revenir à votre témoignage, vous voyez donc, que ce que vous ressentiez était bien vivant et intelligent. Pour finir, pensez-vous que lorsque vous vous êtes trouvé, en un laps de temps, de votre maison à dessous l'ovni, ce n'était pas votre corps, mais uniquement votre pensée qui aurait fait le déplacement indépendamment de votre volonté, et donc que votre corps n'aurait jamais bougé de place ? ne serait-ce pas alors, une forme de télépathie ?

Merci Alain02 en tout cas pour votre témoignage, qui est un des plus passionnant et combien mystèrieux. Il est dommage que vous n'ayez pas voulu impliquer des ufologues et scientifiques dans votre expérience, vous en aurez certainement beaucoup appris.

Bien à vous,

Mitch
Astrid77
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
Mon expérience ovni Empty

Féminin Age : 67
Nombre de messages : 1329
Inscription : 13/04/2008
Localisation : dammartin en goele
Emploi : Lecteur-Correcteur à domicile
Passions : Lecture, Ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 5268
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lesmotsetlaplume.e-monsite.com/

Ovnis Re: Mon expérience ovni

Jeu 08 Mai 2008, 18:52
Je réponds à Mitch, et je pense que les scientifiques et certains ufologues ne comprendraient absolument pas ce genre de phénomènes, qui englobent et une sorte de télépathie, et une approche tout à fait particulière du phénomène.
Nous ne sommes pas en présence uniquement d'observations mais d'autre chose.Là est cette différence qui fait que celà ne peut être perçu que par peu de personnes.
A Alain, tu as compris ce que je veux dire et te t'inquiètes pas, la situation est "normale".
Amitiées
ASTRID
Mitch13
Equipe du forum
Equipe du forum
Mon expérience ovni Empty

Masculin Age : 59
Nombre de messages : 545
Inscription : 07/01/2008
Localisation : france sud
Emploi : cadre
Passions : plongée, peinture, ufologie, aviation, pêche, nature, boules...
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4922
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis Re: Mon expérience ovni

Jeu 08 Mai 2008, 19:10
Astrid,

Ufologues je serais d'accord (sauf qu'il y a quand même observations d'ovni) mais scientifique au contraire. car il y aurait pas mal de choses à observer même pendant le sommeil d'Alain. Il pourrait trés bien sans le savoir avoir des visites même dans son inconscience. Tout un tas appareillage aurait pu être installé autour de son domicile ou dans sa maison afin de pouvoir capter des énergies étrangères. Des séances sous hypnose, auraient pu être tentées.
Astrid77
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur
Mon expérience ovni Empty

Féminin Age : 67
Nombre de messages : 1329
Inscription : 13/04/2008
Localisation : dammartin en goele
Emploi : Lecteur-Correcteur à domicile
Passions : Lecture, Ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 5268
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lesmotsetlaplume.e-monsite.com/

Ovnis Re: Mon expérience ovni

Jeu 08 Mai 2008, 19:19
Je pense que c'est à Alain de répondre, celà ne regarde que lui.
Personnellement, ce genre de situation demande réflexion et sagesse, c'est mon point de vue.
Amitiées.
Contenu sponsorisé

Ovnis Re: Mon expérience ovni

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum