Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Forum Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
LES VIDÉOS D'ODHTv 2021Ven 26 Fév 2021, 23:23Loreline
Le Chant des planètesVen 26 Fév 2021, 15:46udje5403
Ufologie et AstronomieJeu 25 Fév 2021, 20:22Loreline
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cosmos
Cosmos
Equipe du forum
Equipe du forum
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 Empty

Masculin Age : 78
Nombre de messages : 1716
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement
Points de Participation : 7037

Ovnis (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Mer 04 Avr 2007, 19:22
Rappel du premier message :

.



LE CAS DE CAMPECHE AU MEXIQUE EN AVRIL 2004.






PRESENTATION DU SUJET.
.....................



La plus grande chaîne de télévision du Mexique à diffusé un enregistrement pris par des pilotes de l’Armée de l’Air Mexicaine de ce qu’ils indiquent avoir été jusqu’à 16 objets volants non détectés sur leurs instruments, mais non vus visuellement. ( Update + 1 video )

Les mouvements et les caractéristiques des objets détectés des plus anormaux, ont-il expliqué.


Le film diffusé par la télévision mexicaine montre en effet des disques de lumière très brillante qui auraient été filmés par une caméra infrarouge.

Les autorités mexicaines affirment qu’il n’y a pas d’explications scientifiques au phénomène.

Une analyse du film indique qu’il y avait 16 disques lumineux.


--------------------------------------------------------------------------------


LA PRESENTATION POUR LA PRESSE DE LA CONFERENCE DES FORCES AERIENNES MEXICAINES PAR JAIME MAUSSAN :

L’article suivant a été écrit par l’ufologue et journaliste Jaime Maussan le 11 mai 2004, comme document de présentation à la presse de la conférence du Ministère de la Défense Mexicaine qui y a donné la confirmation publique de l’incident, par son ministre le Général Clemente Vega Garcia, comme vu par Jaime Maussan. La conférence de presse a eu lieu à l’hôtel Sevilla Palace à Mexico et les représentants des médias internationaux y ont été invités, comme il est d’usage. C’est ainsi que le cas a été entendu par les représentants de plusieurs agences d’information comme Reuters ou l’AFP et a fait l’objet d’une brêve de ces agences, reprise par un certain nombre de leur clients des média papier, électronique et TV dans le monde entier.

LES FAITS :

Le 20 avril 2004, Jaime Maussan a été contacté par un haut gradé du Ministère de la Défense pour avoir un entretien privé pour discuter d’un sujet de très haute importance. Le jour suivant, Maussan a rencontré le Général Clemente Vega Garcia, Ministre de la Défense, et son état-major, et il fut informé de l’incident qui avait eu lieu le 5 mars 2004 dans l’espace aérien de la ville de Ciudad del Carmen, état de Campeche, au cours duquel un avion bimoteur de l’Air Force de type Merlin C-26A effectuait un vol de routine dans le but de détecter les avions de contrebandiers pendant une opération anti-narcotiques.

Le Merlin C-26A était pourvu d’un appareillage numérique de haute technologie pour enregistrer et filmer toute les activités pendant l’opération. Des détecteurs sensitifs puissants comme le FLIR STAR SAPHIRE II et un radar AN/PS 143 BRAVO VICTOR 3 ont été utilisés par le personnel qualifié à bord de l’avion et toute l’opération a été enregistrée tant en mode normal qu’en mode infra-rouge. L’avion était sous le commandement du Major Magdaleno Jasso Nuñez.


L’opérateur du FLIR était le Lieutenant Mario Adrián Vazquez et l’opérateur radar était le Lieutenant German Ramirez, tous membres du 501ème Escadron Aérien. Cet avion n’est utilisé que pour les procédures de surveillance et de détection, pas pour les manoeuvres d’interception ou de combat. Leur mission est de détecter et d’identifier les avions des trafiquants de drogues, puis d’en rendre compte immédiatement à la base d’où des avions de chasse décollent d’urgence afin d’intercepter les trafiquant de drogues. A environ 17:00, le Merlin C-26A a détecté un trafic inconnu à environ 10.500 pieds au-dessus de l’espace aérien de la ville de Ciudad del Carmen, état de Campeche, et suspectant un avion de trafiquants de drogues, le Major Magdaleno Jasso a effectué une manoeuvre pour s’approcher à une certaine distance du trafic non-identifié, selon la procédure, afin de mieux voir et d’enregistrer la cible avec l’équipement de bord.

Au même moment, le Major Jasso a rendu compte par radion à sa base qu’un suspect possible était détecté, demandant que les avions d’interception soient mis en alerte. Le radar AN/PS 143 BRAVO VICTOR 3 détectait ce trafic inconnu et le FLIR STAR SAPHIRE II enregistrait l’objet en infra-rouge. Tandis que le Merlin C-26A s’approchait du trafic indéterminé pour effectuer une identification visuelle, il s’est brusquement enfui, en une manoeuvre surprenante, s’éloignant à une vitesse extrême.

A ce moment, le Major Jasso a tenté de poursuivre la cible mais elle était très rapide. Tout ceci était enregistré par le FLIR, de même que les conversations radio avec leur base, décrivant la manoeuvre imprévue de l’inconnu. Toutefois, le C-26A n’avait toujours aucun contact visuel avec l’objet inconnu. Après quelques instants, ce dernier est soudainement revenu et a commencé à suivre le Merlin C-26A en créant une situation surprenante.

Ceci était détecté par le radar et par le FLIR pendant que l’équipage tentait d’effectuer un contact visuel avec le trafic non-identifié qui les suivait maintenant. Au bout de quelques secondes, l’équipement ne détectait plus seulement un, mais deux trafics inconnus qui les suivait. Les images, autant celle du radar que celle du FLIR, étaient claires et nettes. Mais ni le pilote ni l’équipage n’ont pu avoir de contact visuel avec ces deux trafics qui les suivaient, ajoutant une bonne dose de suspense à cette situation déconcertante.

Le Major Magdaleno Jasso a rendu compte de l’incident qui se déroulait à la base, donnant le détail de toutes les informations enregistrées par les équipements, tout en tentant d’obtenir un contact visuel avec les inconnus. Le FLIR continuait à enregistrer en infra-rouge chaque mouvement effectué par les deux objets inconnus qui semblaient maintenir leur distance avec le C-26A mais le suivant toujours. Le personnel à bord du MERLIN C26A était perdu et déconcerté de voir les images sur le FLIR et le RADAR, se demandant ce qui se passait là.

L’INCIDENT DEVIENT PLUS DRAMATIQUE

Mais le moment stressant que vivait l’équipage du C26A n’était que le début de quelque chose de plus dramatique qui allait transformer leur expérience indésirable en un véritable cauchemar. Quelques minutes passèrent pendant lesquelles l’équipage du Merlin C-26A de l’Armée de l’Air Mexicaine a poursuivi ses manoeuvres pour obtenir un contact visuel avec les inconnus, parce qu’en dépit du radar et du FLIR qui montraient de manière parfaitement claire les deux objets non-identifiés, pour des raisons inexplicables, il n’y avait aucun contact visuel bien que les objets aient été à ce moment à une distance très petite. C’est pendant ces manoeuvres par lesquelles ils essayaient de tourner autour des deux objets pour les identifier, que quelque chose d’incroyable s’est produit. En à peine quelques secondes, davantage d’objets inconnus sont arrivés sur la scène et l’équipage du C-26A a été totalement déconcerté.

Le radar et le FLIR ont immédiatement détecté la présence de neuf nouveaux objets, de même taille et caractéristique, objets inconnus qui sont arrivés sur place étonnamment comme s’ils venaient de nulle part.

La situation devenait maintenant hautement dangereuse, et le Major Magdaleno Jasso a rendu compte par radio à sa base de la nouvelle situation, demandant des instructions. Mais la chose la plus bizarre était que, bien qu’il y ait onze objets inconnus à proximité, l’équipage ne pouvait toujours pas les voir, aucun contact visuel avec les inconnus n’était possible, pour une raison encore jamais rencontrée par ces hommes hautement entraînés. Mais l’équipement high-tech sophistiqué et les détecteurs ne mentaient pas, il y avait bien onze cibles dehors avec des intentions imprévisibles.

En plein coeur de la confusion et déconcertation les plus totales au sein de l’équipage du C-26A, les objets inconnus ont brusquement effectué une manoeuvre pour entourer l’avion de l’Armée de l’Air Mexicaine d’un cercle rapproché. Le radar et le FLIR présentaient l’image de onze objets à proximité dans une formation circulaire entourant le Merlin C-26A. La situation était hors de tout contrôle. Le Major Magdaleno Jasso a rendu compte à la base que la situation du Merlin C-26A était maintenant celle d’une alerte rouge, entouré par onze objets mystérieux de forme circulaire, camouflés par une technologie avancée et inconnue qui empêchait tout contact visuel.

Le Major Jasso gardait toutefois son calme, de même que l’équipage qui effectuait des mesures rapides et qui enregistrait chaque détail de l’incident exceptionnel, consciencieux de leur devoir de militaires et d’hommes entraînés. Confronté à cette situation d’encerclement par des objets non-identifiés et d’une fin imprévisible, le Major Magdaleno Jasso a pris la décision d’éteindre tous les feux de l’avion et d’attendre pour voir ce qui allait se produire. Des moments de très grand suspense furent vécus par l’équipage, pendant que le FLIR enregistrait les images de ces brillants objets dont il était impossible d’obtenir le contact visuel, moments de silence et d’incertitude.

L’équipage du C-26A est resté calme, faisant son devoir, documentant chaque moment de cet étrange incident, pendant que le Major Jasso maintenait son contact avec la base. Après quelques minutes stressantes, les onze objets ont disparu, mettant fin à cette étrange expérience que les membres du 501ème Escadron Aérien venaient de vivre. Le Merlin C26A est rentré en toute sécurité à la Base des Forces Aériennes et le Major Magdaleno Jasso a rédigé un rapport complet de l’incident, de même que les membres de l’équipage du C26A. Le Ministre de la Défense a pris connaissance du rapport du Major Jasso et a lancé une enquête pour étudier et évaluer chaque élément de ce cas.

Les déclarations de l’équipage, images, lectures et mesures de l’équipement, de même qu’une évaluation complète des données météorologiques ont été fournies. L’incident a été pris très au sérieux par le Ministère de la Défense et après quelques semaines d’enquête, ils décidèrent, sous le commandement du Général Clemente Vega Garcia, de contacter l’enquêteur et journaliste TV Jaime Maussan, pour une collaboration spéciale dans cette enquête, étant donné qu’il est un enquêteur expérimenté de ces questions. Le 22 avril 2004, le Général Clemente Vega Garcia, Secrétaire de la Défense, a donné à Jaime Maussan une copie de tous les enregistrements et données collectés par le Merlin C-26A pendant l’incident, pour étude, évaluation et analyse par l’équipe de recherche de Maussan, en complément de l’enquête, et en tant que source de collaboration externe, pour tenter d’établir une explication des causes possibles et des conséquences de l’incident du 5 mars 2004.

Le Général Vega, de même que son personnel, étaient très ouverts pour discuter du sujet et ont montré leur intérêt légitime pour la conduite de l’enquête afin d’établir la véracité de ce qui s’était produit. Le Général Vega a autorisé l’équipage du Merlin C-26A à donner à Jaime Maussan les interviews nécessaires sans cansure, donnant tous les moyens de présenter ce cas au peuple Mexicain, une décision historique sans précédent qui ouvrira la porte à une nouvelle ère de collaboration mutuelle entre les ufologues Mexicains et les forces militaires, collaboration basée sur le respect et l’intérêt de trouver la vérité sur l’intense activité OVNI que nous expérimentons ici, au Mexique, depuis le début de l’Incroyable Vague d’OVNIS Mexicains datant du 11 juillet 1991.

Cette nouvelle ère de collaboration entre les témoins d’OVNIS au Mexique, les observateurs du ciel, les ufologues et nos forces militaires tentera d’établir et de donner forme à une législation nouvelle de notre système juridique, pour être prêts à n’importe quel incident impliquant ces objets volants non-identifiés, notre peuple, nos avions commerciaux et militaires, etc. pour apprendre et comprendre ce que nous allons faire et comment nous nous confronterons à cette réalité.


-----------------------------------------------------------------

source :
http://www.reuters.co.uk/newsPackageArticle.jhtml ?type=topNews&storyID=508820§ion=news


--------------------------------------------------------------------------------
http://lcn.canoe.com/insolite/nouvelles/archives/2004/05/20040512-095649.html



Liste de film(s):
Click sur un titre... pour visualiser le(s) film(s)

video de Mexico 2004
video de Mexico 2004 Video_ufo_mex-Campeche_Mars_2004_-2
video de Mexico 2004 Video_ufo_mex-Campeche_Mars_2004

Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 00:55
L'observation de Campeche

Image infrarouge de la caméra FLIR du Merlin C26/A à 17 h 03, orientée à -133,7 ° Image infrarouge de la caméra FLIR du Merlin C26/A à 17 h 03, orientée à -133,7 °

Le 5 mars 2004, le 501ème escadron de la FAM effectue une patrouille de routine dans un avion bimoteur de surveillance Merlin C26/A, entre Copalar, Chiapas et la Ciudad del Carmen, au Sud de l'état côtier de Campeche (Mexique), à la recherche de trafiquants de drogue près du Golfe du Mexique.

A 16:45, à 11 480 pieds (niveau 105 d'altitude), le lieutenant Germán Marín Ramírez, opérateur du radar de l'avion (Telephonics AN/APS 143 Bravo (V)3 Ocean Eye de surveillance en mer, bande X, d'une portée de 50 miles nautiques) détecte 3 échos non identifiés dans les environs, puis 8 de plus, juste au-dessus de la Ciudad del Carmen (Nord 18° 26,60', Ouest 90° 45,69'). Pensant à des narco-traficants, il avertit son supérieur le major Magdaleno Castañón Muñoz [1], capitaine de l'appareil, qui se dirige vers la position en suivant les indications de l'opérateur radar.

A la position indiquée par le radar, rien à signaler en visuel. Ordre est alors donné au lieutenant Mario Adrián Vázquez Téllez, opérateur de l'équipement infrarouge, d'activer la caméra FLIR Star SAFIRE II (avec une échelle de -40 à 1500 °C). Durant quelques minutes rien n'apparaît, puis bientôt arrive 1 source de chaleur, puis 3, puis jusqu'à 11 (16?) en vol. Nous ne sommes pas seuls ! C'est si étrange, crie un des pilotes. A un moment les objets, toujours invisibles à l'oeil nu, changent de direction pour venir entourer l'avion à 3 km (au moins 2 miles) de distance environ. Les pilotes commençent à s'inquiéter : il y a eu un moment où... les écrans montraient qu'ils étaient derrière nous, à la gauche et devant nous. C'est à ce moment-là que je me suis senti un peu tendu, répond Castañón à Jaime Maussán, qui a obtenu le film de l'armée. De fait, Castañón préfère couper toutes les lumières de son appareil à ce moment-là : J'ai fait cela peut-être en suivant un instinct, pensant que cela pourrait peut-être aider d'une certaine manière. En tant que commandant de vol, j'ai senti que je devais prendre une mesure parce que le signal que j'avais reçu était que nous étions suivis et en éteignant notre lumière, je m'attendais à une réaction similaire de leur part. C'était un instinct. Ramirez, lui, déclare :Est-ce que j'avais peur ? Oui. Un peu peur parce que nous faisions face à quelque chose qui n'était jamais arrivé avant. Et Vázquez d'ajouter : Je ne peux pas dire ce que c'était... mais je pense qu'ils sont tout à fait réels, insistant sur le fait qu'il est impossible d'altérer ces images. Castañón indique que les jets de l'armée ont pris les lumières en chasse et je pense qu'ils pouvaient sentir que nous étions à leur poursuite. Lorsque les jets ont arrêté de les poursuivre, les objets ont disparu, ajoute-t-il. En tous, les objets ont été observés plus de 30 mn, tantôt sur radar, tantôt en infrarouge. Castañón a calculé la taille d'un des objets à 15 m, sur la base de la caméra infrarouge.
Marín Ramírez, Muñoz, et Vázquez Téllez, témoins occulaires membres de l'équipage du C26A [2] Localisation de l'installation de Cantarell

— Juárez, qu'est-ce que c'est ?
— Un point... Está atrás de nosotros... correct, il est à 7 h de notre position... avec 10,5 miles, ils partent 8, 2, 3 et 334 de vitesse.
— Mira ahí van, hay 2, 3, 5, 6, ah non, ils sont 8 ! C'est terrible, eh ! Et ils vont à une vitesse... Mais... 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 sur l'écran.
— Síguelos mais ne les perds pas... Ils sont à la même altitude, Téllez ?
— Affirmatif, 8, 9, 10, 11, compté toute la file. On ne sait pas ce qu'on voit, ce sont des objets lumineux qui viennent à la même altitude que nous mais on ne peut pas savoir la distance.
— A cabrón... Pónganse les ceintures de sécurité.
— Ca ne me fait pas peur.
— Si tu peux vérifier par la fenêtre, on en a un qui va aproximativement à 1 h et, ensuite, ceux qui suivent à 9 h.
— Ils nous tiennent encerclés ?...
— Je ne sais pas...

Le radar indique que les objets ont fait des changements de direction drastiques, les vitesses pouvant être de plus de 60 noeuds et augmentant à 120, 220 ou 300 noeuds, chose que je n'ai jamais vue, indique Marín [i.e. variant entre 110 et 550 km /h]. Nous n'avons jamais pu les identifier visuellement à la simple vision à l'oeil nu dira Castañón.

Le 22 Avril, le général Ricardo Vega García, du Secrétariat à la Défense Nationale (SeDeNa), donne le film à Maussán pour communication publique suite à la politique de transparence du pays initiée par le président Vicente Fox llegó. Maussán monte un reportage sur le film, avec une interview de Castañón, Ramírez et Téllez.
Annonce
Image infrarouge de la caméra FLIR du Merlin C26/A à 17 h 06, orientée à -139,1 ° Image infrarouge de la caméra FLIR du Merlin C26/A à 17 h 06, orientée à -139,1 °

Le soir du Lundi 10 mai, le journal de Televisa, la plus grande chaîne de télévision mexicaine diffuse un film pris par des pilotes de l'armée de l'air mexicaine, montrant des lueurs ayant des mouvements et caractéristiques qui n'ont pas - jusqu'ici - d'explication scientifique, toujours d'après la télévision, qui compte 16 lueurs. En fait, se poursuit le commentaire, le film a été réalisé avec une caméra infrarouge, et n'a subit aucune altération.

Le lendemain, Maussán montre le film de 15 mn dans une conférence de presse à l'hotel Sevilla Palace, et déclare : C'est l'un des documents sur film les plus importants auxquels nous ayons pu avoir accès, en particulier parce qu'il provient d'une source officielle. Le même jour, un porte-parole de l'armée confirme que le film a bien été pris par des membres de l'armée de l'air mexicaine, mais refuse d'en dire plus. Le quotidien La Jornada, lui, descend l'affaire : Comme si de nos jours para acá el circo fuera poco, maintenant la Force Aérienne pretende recetarnos una de OVNIs. Un extrait de 3 mn (sur les 30) est communiqué à l'émission de télévision Otro Rollo.

L'armée interrogée

Carte de l'état mexicain de Campeche, avec le trajet du Merlin C26, quelques angles de visée de la caméra correspondant aux images FLIR (11,8 °, -133,7 °, -139,1 ° et 95,5°), la position des puits de pétrole de Cantarell et de la ville de Campeche elle-même [3] Carte de l'état mexicain de Campeche, avec le trajet du Merlin C26, quelques angles de visée de la caméra correspondant aux images FLIR (11,8 °, -133,7 °, -139,1 ° et 95,5°), la position des puits de pétrole de Cantarell et de la ville de Campeche elle-même

Mercredi, Garcia déclare que l'armée n'a toujours pas conclut sur ce que ses pilotes ont capturé sur le film qu'il a confié à Maussán. Il a d'abord pensé à des avions de traffic de drogue, mais lorsque j'ai commencé à voir qu'ils avaient ces lumières... J'ai réalisé qu'ils ne pouvaient être de tels appareils. Il met cependant en garde ceux sous son commandement de parler de soucoupes volantes, parce que cela ne provoque que doutes et plaisanteries. A ce sujet il indique : C'est le point de vue de Maussán, pour la simple raison qu'il a l'a reçue (la vidéo) et qu'il peut en tirer ses propres conclusions, indique Vega à W Radio. Mais c'est sa version. Il a simplement livré le film à Maussán car il considérait qu'il était inutile de le conserver secret. Enfin, Vega insiste sur le fait que le film n'a pas été diffusé pour distraire la nation d'autres questions, comme certains l'ont suggéré (crise politique que vit le gouvernement de Fox llegó, avec un déficit commercial de 178 milions $, corruption, narco-traffic, dévaluation de la monnaie et divers scandales diffusés dans la presse locale). Il indique que des copies sont disponibles pour un examen plus avancé par la communauté scientifique.

Enquête

2 torchères d'exploitation pétrolière sur le site de Cantarell (Mexique), photographiées depuis un bateau [4]

Plusieurs hypothèses sont avancées : météores, gaz/flashes électriques émis spontanément par l'atmosphère [5], foudre globulaire, hologrammes (comme on le proposera pour Phénix), avions furtifs ou... torchères, comme l'avance le 26 Mai Alejandro Franz.

Divers ufologues mènent leur enquête, dont Bruce Maccabee, Claude Poher. L'analyse de ce dernier va également dans le sens des torchères : des images de la Lune en train de se lever à l'Est à la fin du film permettent de déduire que la caméra FLIR était mal réglée par rapport à l'horizon. Il indique également que les images sont celles d'objets à grande distance (comme les plates formes pétrolières).

Si l'explication des torchères n'est pas acceptée par tous, elle apparaît à bon nombre comme la meilleure explication -- la plus économique -- des sources de chaleur, jusqu'à nouvel ordre. La position concordante avec celle des torchères, l'immobilité (déduite des coordonnées affichées, malgré l'impression de mouvement), la constance des distances entre les sources, le fait qu'elles soient toujours derrière les nuages... tout cela joue en sa faveur. Le groupe de lumière du paysage [6] Le groupe de lumière du paysage

Egalement, à côté des "ovnis" les plus évident on distingue d'autres sources de chaleurs, apparemment plus éloignées et au "déplacement" relatif plus faible. En regardait ce "trait" d'un peu plus près, on peut voir qu'il est en fait lui-même constitué de plusieurs sources plus petites (avec quelques autres un peu plus éloignées autour) dont les 2 sources les plus grosses (les "jumelles") restent toujours à distance constante (il suffit pour le vérifier d'écarter les doigts entre les 2 groupes en contrôlant que l'écart ne varie pas), et ce malgré le mouvement apparent (dû au mouvement de l'avion en fait).

Le groupe reste en fait toujours à même distance du groupe des "jumelles" qui semble naviguer (ici derrière le nuage).

En fait, on distingue mieux que ce "trait" est composé de plusieurs sources un peu plus loin dans la video, notamment lorsque l'opérateur active la fonction de zoom de la caméra FLIR. Il faut effectivement toujours prendre en compte les vues moyennes ("medium" ou MED en haut de l'écran) et les vues resserrées ("narrow" ou NRW en haut de l'écran) ou l'ensemble des sources apparaissent plus grosses. Dans ce cas le groupe des "jumelles" devient plus gros et celui du "trait" devient une escadrille d'ovnis. Dans ce mode comme dans le mode medium, les 2 groupes restent toujours à distance constante (proportionnelle au rapport MED/NRW).

Et les échos radar ?

L'opérateur zoome : le groupe de lumières du paysage devient un ovni semblant naviguer au même titre que les "jumelles" L'opérateur zoome : le groupe de lumières du paysage devient un ovni semblant naviguer au même titre que les "jumelles"

Les échos non identifiés ne correspondent certes pas à la position des sources de chaleur observées, mais d'où proviennent-ils ? Ils sont devant, à l'avant droit, puis au retour, à l'arrière du Merlin. Poher indique que les échos radar au début au Nord-Ouest pourraient bien être ceux d'un avion s'éloignant vers l'Ouest en accélérant. L'autre écho vers la fin vers l'Est, pourrait quant à lui celui d'un camion sur la route se trouvant dans cette direction, comme l'avance aussi Brad Sparks.

Références :

* Testigos ven oleada de ovnis en México, Univision Online, 13 Mai 2004
* Avion contra narcotrafico filma OVNIs sobre Campeche, Mitos del milenio - Noticias, 12 Mai 2004
* H. Alain (équipe ADV), "Les ovnis du Mexique", UFOCom, mai 2004
* Poher, Claude, "Analyse scientifique et identification de l'observation faite par un équipage de l'Armée de l'Air mexicaine le 5 mars 2004" (PDF 2,1 Mo), Juin 2004
o Poher, Claude, "Preuves photographiques de l'identification correcte de l'observation faite par l'Armée de l'Air mexicaine le 5 Mars 2004"
* Yturria, Santiago, "Mexican DoD Acknowledges UFOs In Mexico", Rense 2004
* Franz,Alejandro, "Mexican Air Force pilots film unidentified lights - Are they UFO's or simply Oil Well flames?"
* DH, Alain et H. Alain (équipe ADV), "Observation au Mexique - Une remarquable méprise", UFOCom, 1er juillet 2004
* Printy, Tim, UFOs appear in Mexico (again) ! août 2004
* "Mexican Air Force Pilots Film UFO's", UFO Evidence
* "Location of the Cantarell facility", Gasnet
* Campeche, Virtual Mexico
* Tasa Bacteriana HidrocarbonoclÁsticas/HeterÓtrofas como Índice de impacto Ambiental por petrÓleo crudo en la sonda de Campeche, UNAM

1. [nommé Magdalena Jasso Núñez dans d'autres media]
2. [Rense]
3. [Virtual Mexico] [Poher 1] [Gasnet]
4. [Poher 2]
5. [Julio Herrera, chercheur en science nucléaire à la Mexico's National Autonomous University]

http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/Campeche/index.html
Cosmos
Cosmos
Equipe du forum
Equipe du forum
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 Empty

Masculin Age : 78
Nombre de messages : 1716
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement
Points de Participation : 7037

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 01:15
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 574469

Bonsoir Nathanaël!

Si l'on supprime les échos radars, l'on arrive à imposer les torchères.
Torchères que pourtant ces "spécialistes" ont l'habitude d'observer.
Et ce n'est pas leur premier vol...

A croire qu'il faut absolument débunker bêtement ce que l'on ne comprend pas.
Je ne comprends pas cette attitude de la part de certains qui se déclarent scientifiques.
Par contre, je comprends mieux pourquoi on ne risque pas d'avoir un jour,
une révélation officielle sur le sujet.

Cordialement.
A+

_______________________________________
"Toute technologie suffisamment élaborée, sera considérée
comme de la magie par le primitif"... Arthur C.Clarke.

"C'est une erreur de croire nécessairement faux
ce que l'on ne comprend pas." (MAHATMA GANDHI).

SebastienP
SebastienP
Equipe du forum
Equipe du forum
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 Empty

Masculin Age : 41
Nombre de messages : 182
Inscription : 18/02/2008
Localisation : allemagne
Emploi : Technicien
Passions : Photo Astronomie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4936

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 01:21
Torchères : L'hypothèse des torchères de pétrole dans la baie ne
résiste pas au visionnage de l'intégralité du film, à l'altitude et
l'azimuth au-dessus de l'horizon de l'avion, et cette hypothèse a été
complètement réfutée, calculs à l'appui par l'expert américain Brad
Sparks. D'autre part comme il l'a écrit avec beaucoup d'humour : on n'a
jamais vu de torchères qui volent! (Archive UfoUpdates) Et c'est faire
peu de cas de l'équipage militaire professionnel surentraîné et
connaissant parfaitement la région. D'autre part elles auraient du être
visible à l'oeil nu...

Bonsoir Cosmos,

est-il possible que les infrarouges soient la partie du spectre dans laquelle un flamme de torchère émet le plus? Par exemple 80%?
Est-il possible que différentes longueurs d'ondes (visibles/infrarouges) soient déviées différemment en traversant différentes couches de températures dans l'atmosphère?
Pour la minorité du rayonnement visible, est-il possible qu'il ne fût pas visible, en raison de ces nuages plus bas, le cachant à la vue de l'équipage?
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 01:31
Concernant ce flir qui était d'après Cosmos "paramétré" pour 40 km, ça me fait penser que Claude Poher, qui a lui aussi conclu à l'explication par les torchères (je suppose donc que vous le considérez comme un vilain debunker, comme Jérôme Beau, Patrick Gross et bien d'autres qui ont tous été convaincus par cette explication), Poher donc s'était servi de l'enregistrement du lever de lune sur le FLIR pour déceler une erreur d'ajustement de l'horizon, qui posait problème pour cette explication.
Poher a été vraiment idiot de ne pas se rendre compte que ça n'était pas la lune qu'on voyait, mais encore un ovni émettant une lumière infrarouge "magnétique", puisque le FLIR ne pouvait évidemment pas voir la lune à une distance de 380000 km, étant "paramétré pour 40 km".

Je suppose que l'étude de Poher se trouve toujours sur son site, mais il n'est plus public depuis quelque temps... Vous pouvez vous rabattre en français sur l'étude tout fait similaire d'Auguste Meessen (encore un vilain debunker sans doute, ils grouillent décidément !) : http://www.meessen.net/AMessen/MesEtude.pdf

Source: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] https://www.forum-ovni-ufologie.com/t26-2004-campechemexique-a-etudier#ixzz1DnIiOxbq
Bonsoir RA,
S'il existait une tel concensus, je me rangerais à l'avis général, or cela ne semble pas être le cas. Qu'est-ce qui vous permet de dire que Beau et Gross ont été convaincus par cette explication car cela n'apparait pas dans les articles publiés sur leur site. Pour l'étude de Poher, nous n'y avons pas accès, auriez-vous un document ? Pour Auguste Messen, le lien ne fonctionne pas.

Cosmos
Cosmos
Equipe du forum
Equipe du forum
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 Empty

Masculin Age : 78
Nombre de messages : 1716
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement
Points de Participation : 7037

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 01:38
@SebastienP a écrit:
Torchères : L'hypothèse des torchères de pétrole dans la baie ne
résiste pas au visionnage de l'intégralité du film, à l'altitude et
l'azimuth au-dessus de l'horizon de l'avion, et cette hypothèse a été
complètement réfutée, calculs à l'appui par l'expert américain Brad
Sparks. D'autre part comme il l'a écrit avec beaucoup d'humour : on n'a
jamais vu de torchères qui volent! (Archive UfoUpdates) Et c'est faire
peu de cas de l'équipage militaire professionnel surentraîné et
connaissant parfaitement la région. D'autre part elles auraient du être
visible à l'oeil nu...

Bonsoir Cosmos,

est-il possible que les infrarouges soient la partie du spectre dans laquelle un flamme de torchère émet le plus? Par exemple 80%?
Est-il possible que différentes longueurs d'ondes (visibles/infrarouges) soient déviées différemment en traversant différentes couches de températures dans l'atmosphère?
Pour la minorité du rayonnement visible, est-il possible qu'il ne fût pas visible, en raison de ces nuages plus bas, le cachant à la vue de l'équipage?

...............................

Bonjour Sébastien!

Si je me permets d'insister sur ce cas, c'est surtout sur l'origine
de ces infra-rouges magnétiques analysés par les scientifiques spécialisés.
(Infra-rouges qui n'ont rien à voir avec la combustion des dites torchères.)

Cette analyse est passée discrètement sous silence et je trouve très étrange
de ne pas en faire le rapprochement avec nos propres avancées actuelles sur l'invisibilité.

C'est donc uniquement une question de recherche.

Cordialement.
A+

_______________________________________
"Toute technologie suffisamment élaborée, sera considérée
comme de la magie par le primitif"... Arthur C.Clarke.

"C'est une erreur de croire nécessairement faux
ce que l'on ne comprend pas." (MAHATMA GANDHI).

SebastienP
SebastienP
Equipe du forum
Equipe du forum
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 Empty

Masculin Age : 41
Nombre de messages : 182
Inscription : 18/02/2008
Localisation : allemagne
Emploi : Technicien
Passions : Photo Astronomie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4936

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 01:44
est-il possible que les infrarouges soient la
partie du spectre dans laquelle un flamme de torchère émet le plus? Par
exemple 80%?

Après vérification, oui, c'est effectivement le cas:
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 Flame_detection_emission_of_radiation

source:
http://en.wikipedia.org/wiki/Flame_detection

Sur ce premier point on peut donc déjà répondre en partie à cette question:
-Oui il est possible qu'une caméra infrarouge percoive ce qu'un équipage ne peut voir.

Reste encore la question de savoir comment la lumière infrarouge éventuellement percue puisse l'être aussi haut (au-dessus des nuages).
EDIT: Je pense à un effet de réfraction différentielle entre rayonnements IR et visible.


Dernière édition par SebastienP le Dim 13 Fév 2011, 01:50, édité 2 fois
SebastienP
SebastienP
Equipe du forum
Equipe du forum
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 Empty

Masculin Age : 41
Nombre de messages : 182
Inscription : 18/02/2008
Localisation : allemagne
Emploi : Technicien
Passions : Photo Astronomie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4936

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 01:47
surtout sur l'origine
de ces infra-rouges magnétiques analysés par les scientifiques spécialisés.

ah je ne connais pas cette étude. Ce serait intéressant de mettre un lien si tu l'as toujours.
Cosmos
Cosmos
Equipe du forum
Equipe du forum
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 Empty

Masculin Age : 78
Nombre de messages : 1716
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement
Points de Participation : 7037

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 02:02
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 574469

Re....

Le problème en ufologie, c'est que nous avons affaire à des passionnés ...
(Autant pour que contre!!) (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 862593 .................

Mais surtout que certaines de ces personnes qui se prennent pour des scientifiques,
ne tiennent absolument pas compte des instruments de mesures physiques que nous possédons.
Si la matérialité du phénomène est actuellement reconnu, c'est surtout parce que
nous possédons maintenant les preuves de cette matérialité pour des vrais ovni.

Donc, il ne s'agit plus de dire c'est vrai ou c'est faux, il s'agit de "savoir"
maintenant en 2011, comment cela fonctionne et qui fabrique de tels engins...
Le cas de la "maitrise de l'invisibilité" ne serait qu'une explication supplémentaire
pour en comprendre la discrétion actuelle.

C'est donc à nous tous, de nous poser de vraies questions
avant de tout gober comme certains naïfs.

Cordialement.
A+

_______________________________________
"Toute technologie suffisamment élaborée, sera considérée
comme de la magie par le primitif"... Arthur C.Clarke.

"C'est une erreur de croire nécessairement faux
ce que l'on ne comprend pas." (MAHATMA GANDHI).

avatar
martin
Equipe du forum
Equipe du forum
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 Empty

Masculin Age : 69
Nombre de messages : 2576
Inscription : 30/07/2008
Localisation : aigrefeuille
Emploi : educateur sportif retraité
Passions : sport
Règlement : Règlement
Points de Participation : 9069

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 02:09
Et pour conclure, OVNIS ou pas OVNIS !
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 02:09
OK j'ai vu pour les "champs magnétiques", mais elle date de quand cette étude? (pas trouvé la date)

Tout ça était traduit en français sur le site de Patrick Gross? Décidément il faut espérer que son arrêt n'est que temporaire !

Il faut comprendre qu'au début la théorie des torchères a été accueillie avec beaucoup de scepticisme, mais quand il y a eu les études de la position de ces torchères comparées aux enregistrements du FLIR (en France, c'est Poher qui l'a faite) tout le monde a rapidement été convaincu... A l'époque ça avait fait l'objet d'une discussion sur la liste Aleph (dont les archives ont semble-t-il disparu), Patrick Gross y a largement participé (ainsi qu'Éric Maillot et quelques autres, cette liste mêlait des ufologues et autres chasseurs de mystères de toutes tendances), et après des débats quelquefois houleux il s'est rangé comme les autres (je crois que même Gildas Bourdais l'a fait) à l'explication des torchères... J'imagine que c'est dans le "à suivre" ?
SebastienP
SebastienP
Equipe du forum
Equipe du forum
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 Empty

Masculin Age : 41
Nombre de messages : 182
Inscription : 18/02/2008
Localisation : allemagne
Emploi : Technicien
Passions : Photo Astronomie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4936

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 02:11
Est-il possible que différentes longueurs d'ondes
(visibles/infrarouges) soient déviées différemment en traversant
différentes couches de températures dans l'atmosphère?

Je viens de trouver un document que je poste ici. Je vais arrêter pour ce soir et continuer plus tard.

http://ftp.rta.nato.int/public//PubFullText/RTO/MP/RTO-MP-001///$MP-001-05.pdf

Bonne nuit (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 58745
Cosmos
Cosmos
Equipe du forum
Equipe du forum
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 Empty

Masculin Age : 78
Nombre de messages : 1716
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement
Points de Participation : 7037

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 02:11
(2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier] - Page 3 574469

@SebastienP a écrit:
surtout sur l'origine
de ces infra-rouges magnétiques analysés par les scientifiques spécialisés.

ah je ne connais pas cette étude. Ce serait intéressant de mettre un lien si tu l'as toujours.
.................................................................................

A lire dans le texte:

FLIR et champs magnétiques : Après avoir
cherché des experts en champs magnétiques à l'université de géophysique
de Mexico, nous avons trouvé dans le traité de cinématique du
Dr.Shilders des modèles de champs semblables à ceux que l'on peux
apprécier sur les écrans du FLIR. Il est fort possible que chacun des
intrus ait son propre champ magnétique surtout les deux lumières à
17h03. D'autre part un modèle computerisé image par image du film
montrerait que les lumières sont à 3 dimensions, bougent
individuellement et sont illuminées de l'intérieur (Source Fox 11 News)
Mais pour ceci nous sommes en cours de vérification.
................

Cordialement.
A+

_______________________________________
"Toute technologie suffisamment élaborée, sera considérée
comme de la magie par le primitif"... Arthur C.Clarke.

"C'est une erreur de croire nécessairement faux
ce que l'on ne comprend pas." (MAHATMA GANDHI).

Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 02:14
@Cosmos a écrit:[
Si l'on supprime les échos radars, l'on arrive à imposer les torchères.
Torchères que pourtant ces "spécialistes" ont l'habitude d'observer.
Et ce n'est pas leur premier vol...

Référence pour "ce n'est pas leur premier vol" ?

C'était bien leur premier vol dans la région où se trouvaient ces torchères
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 02:20
Nathanaël a écrit :
Pour Auguste Messen, le lien ne fonctionne pas.


A 16:45, à 11 480 pieds (niveau 105 d'altitude), le lieutenant Germán Marín Ramírez, opérateur du radar de l'avion (Telephonics AN/APS 143 Bravo (V)3 Ocean Eye de surveillance en mer, bande X, d'une portée de 50 miles nautiques) détecte 3 échos non identifiés dans les environs, puis 8 de plus, juste au-dessus de la Ciudad del Carmen (Nord 18° 26,60', Ouest 90° 45,69'). Pensant à des narco-traficants, il avertit son supérieur le major Magdaleno Castañón Muñoz [1], capitaine de l'appareil, qui se dirige vers la position en suivant les indications de l'opérateur radar.

A la position indiquée par le radar, rien à signaler en visuel. Ordre est alors donné au lieutenant Mario Adrián Vázquez Téllez, opérateur de l'équipement infrarouge, d'activer la caméra FLIR Star SAFIRE II (avec une échelle de -40 à 1500 °C). Durant quelques minutes rien n'apparaît, puis bientôt arrive 1 source de chaleur, puis 3, puis jusqu'à 11 (16?) en vol. Nous ne sommes pas seuls ! C'est si étrange, crie un des pilotes. A un moment les objets, toujours invisibles à l'oeil nu, changent de direction pour venir entourer l'avion à 3 km (au moins 2 miles) de distance environ


11 échos radar et 11 sources de chaleur, c'est une coïncidence étrange non ?





Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: (2004) CAMPECHE...MEXIQUE. [A étudier]

Dim 13 Fév 2011, 02:24
Pour le texte de Meessen il y a peut-être une erreur dans le lien je le redonne :
http://www.meessen.net/AMeessen/MexEtude.pdf

Pour l'opinion de Patrick Gross voici ce qu'il écrivait sur un forum de "ufo-logic" consacré au cas :

Sebso,

Moi, Claude Poher, Auguste Meessen, Alejandro Frantz, tous classés dans le camp des "idiots croyants", ainsi qu'un chercheur sceptique, James Smith, avions cherché, trouvé et expliqué en long en large et en travers à l'époque avec des faits et des arguments sérieux et solides qu'il s'agit des torchères en mer. Il n'y a eu que deux ou trois patrickgrossologues idiots qui en ont fait une jaunisse et veulent encore raconter que c'était des extraterrestres ou je ne sais quoi encore, et un conspirationiste qui n'est "pas concaincu" mais ne sait pas pourquoi. Tu trouveras toi-même les explications de ces ufologues "vilains croyants", qui démontrent pourquoi c'étaient les torchères, en 2 minutes en googlant.

Aucun des arguments que tu as pensé avoir ne tient la route le moins du monde.

Cordialement
Patrick Gross
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum