Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
2018: le 13/12 à 18h12 - 2 points lumineux - -Saône-et-Loire (dép.71)Hier à 23:00Polyèdre57Qu'est-ce que réfléchir sur le sujet OVNI ?Hier à 21:26Nanou TiLorsque certains ufologues s'aventurent dans le domaine du paranormal Hier à 20:56martinQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesHier à 20:00AntigravitronSondage : Quel est le cas le plus intrigantHier à 14:17HocineTo be or not to be.Hier à 00:27Polyèdre57Lumières rouges oranges très vives (22/04/2017-21h32 à 21h47)Mer 20 Mar 2019, 23:28StarfullNouveau venu dans la communautéMer 20 Mar 2019, 23:23Starfull2019: le 14/01 à 19h00 - Lumière étrange dans le ciel - Charneux -Non préciséMer 20 Mar 2019, 11:56Polyèdre57nouvelle venue dans le forumMar 19 Mar 2019, 11:54Polyèdre57La lueur des OVNIs.Lun 18 Mar 2019, 22:19moimoi(2008) le 01/08/08 Triangle noir à 0H15 (prés d'Orleans)Dim 17 Mar 2019, 21:27Polyèdre57Projet Camelot / Stargate / Remote viewingDim 17 Mar 2019, 16:29Polyèdre57Les descriptions de triangles tentative de synthèseDim 17 Mar 2019, 16:11Polyèdre57(2018) "Les apparitions mondiales d'humanoïdes" d'Eric ZURCHERDim 17 Mar 2019, 00:29LorelineMessage télépathique et Technologies (1973)Sam 16 Mar 2019, 23:12AnnaUne émission sur BTLV : « Les Ovnis dans l’Histoire » par Egon Kragel : Ovnis, un sujet brûlantSam 16 Mar 2019, 17:58marsouin55Documentaire 06: "Enlevés" de Stéphane AllixSam 16 Mar 2019, 13:53elisaliseM.A.J.Le thème: Ovni ou L(lueur)vni? par O.D.H.TvSam 16 Mar 2019, 12:36LorelineLe phénomène OVNI en Argentine :Ven 15 Mar 2019, 21:08HocineL'enlèvement de Pascagoula, Mississippi (1973)Ven 15 Mar 2019, 19:43Polyèdre57(1981) Ovni ufo: Le cas des amarantes Laxou / NancyVen 15 Mar 2019, 00:30Tiko2019: le 08/02 à 18h35 - 4 lumières clignotantes - Batzendorf-Wintershouse -Bas-Rhin (dép.67)Jeu 14 Mar 2019, 22:00aurelien wolffLDLN n° 125 - Mai 1973Mer 13 Mar 2019, 16:25LorelineCodes couleurs aviation et observation étrange !Mer 13 Mar 2019, 12:35Polyèdre57Triangle noir en 1561 ?Mar 12 Mar 2019, 23:59StarfullLes Canadiens du forumLun 11 Mar 2019, 23:37Polyèdre57(sujet unique) Remarques et problèmes constatésLun 11 Mar 2019, 09:37LorelineHellow tout le mondeDim 10 Mar 2019, 18:13Polyèdre57[Sujet Unique] 2014 : La sonde Hayabusa-2 est partie vers l’astéroïde 1999 JU3 - RDV 2018Sam 09 Mar 2019, 18:54XPDavy
Annonce
Actualité du Blog
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
moimoi
moimoi
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 51
Nombre de messages : 154
Inscription : 30/07/2018
Localisation : france
Emploi : avec
Passions : Physique - Aéronautique - Simulateur de vol
Règlement : Règlement
Points de Participation : 605
Réputation : 10

Ovnis Analyse des photos de lumières rouges oranges (par colorimétrie).

le Jeu 30 Aoû 2018, 22:39
Réputation du message : 100% (1 vote)
Rappel du premier message :

Bonjour,

  J'ai de nouveau accès au matériel de laboratoire, et en particulier au réseau de diffraction (530 traits/mm) que j'ai placé directement sur l'objectif (sans fente) de mon appareil photo, en essayant de ne pas bouger. Voilà le résultat sur un tube fluorescent (img_700):



  C'est plutôt joli, mais c'est inexploitable scientifiquement. Les images colorées du tube se superposent. On ne comprend plus rien. Alors j'ai fait un petit montage optique (fente fine + tube carton 12 cm + réseau); et je l'ai encore testé sur les tubes fluorescents. Voilà la photo (img_733):



  Bon là, peut-être que la fente n'est pas suffisamment fine; mais c'est beaucoup mieux. Les raies sont bien à leur place, mais ce n'est pas encore suffisant. On doit avoir un spectre discontinu. Les décharges électriques répétées dans le gaz basse pression produisent l'émission de photons UV (par transfert d'énergie: collision électrons-atomes, puis désexcitation). Et au final, il y a fluorescence de la poudre à l'intérieur du tube, d'où la lumière blanche.

  Le problème est d'utiliser un tel dispositif pour analyser la "lumière" des PANs. Contrairement à l'idée trop bien répandue, il ne suffit pas de "coller" un réseau sur l'objectif. Il faut lui adjoindre aussi une fente fine. Et il n'est pas facile de viser un PAN pour faire rentrer sa "lumière" dans le tube avec le réseau, le tout monté sur l'objectif d'un appareil photo. De plus, la présence de la fente réduit la luminosité.

  Ne croyez-vous pas un peu "utopique" de vouloir obtenir un jour un spectre propre et détaillé (avec des raies) de ces "lumières" de PANs ? On le fait pour des étoiles, dans des conditions rigoureuses, et avec de long temps de pause.

  Sincères salutations.

Polyèdre57
Polyèdre57
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 7334
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement
Points de Participation : 13700
Réputation : 256
http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

Ovnis Re: Analyse des photos de lumières rouges oranges (par colorimétrie).

le Dim 09 Sep 2018, 11:24
Primo, avancer des principes théoriques sur la colorimétrie, la spectrographie, les éléments qui peuvent être décelés ainsi c'est bien, mais c'est une affaire de spécialistes. Avez-vous fait part de vos remarques en MP aux deux principaux intéressés (membres d'UFO Science) ici ?

Secundo, je ne serais que vous recommander de lire des publications de scientifiques qui étudient ces phénomènes en particulier, sur des hot-spots reconnus. Vous verrez que l'on est loin d'avoir à faire à des "véhicules" et qu'il n'est point question d'hélium.

Fouillez entre autre, ICI, dans les nombreuses publications de Massimo Teodorani.

Tout n'est pas encore parfait, mais vous aurez un aperçu de ce que l'on a à faire, une forme de vie à part entière.

@+

_______________________________________
ASPICIS UMBRA FUGAX NOSTRAS UT TEMPERET ORAS UMBRAS UMBRA REGIT PULIUS ET UMBRA SUMUS.
Traduction : "Vois comment l'ombre fuyante indique les heures, l'ombre régit les heures, nous ne sommes que poussières et ombres".

Carte Google Maps PAN/OVNI en Lorraine, Alsace, Sarre, Luxembourg et Sud Belgique

Blog OVNI/PAN Lorraine
Boizéclou
Boizéclou
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 445
Inscription : 30/08/2013
Localisation : Nulle part ailleurs que dans le Cosmos
Emploi : Actif
Passions : Alternatives
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2878
Réputation : 8

Ovnis Re: Analyse des photos de lumières rouges oranges (par colorimétrie).

le Sam 22 Sep 2018, 14:14
@moimoi a écrit:Le problème est d'utiliser un tel dispositif pour analyser la "lumière" des PANs. Contrairement à l'idée trop bien répandue, il ne suffit pas de "coller" un réseau sur l'objectif. Il faut lui adjoindre aussi une fente fine. Et il n'est pas facile de viser un PAN pour faire rentrer sa "lumière" dans le tube avec le réseau, le tout monté sur l'objectif d'un appareil photo. De plus, la présence de la fente réduit la luminosité.

Bonjour,

Il est possible de remédier à cette dernière difficulté en s'inspirant du système de visée dont sont pourvues certaines caméras "argentiques".

Soit un viseur multifocal disposé sur le flanc de l'appareil photo ou de la caméra vidéo, et dont on peut mouvoir l'arrière en vue de corriger la légère erreur de parallaxe horizontale. 

Un tube en carton ou bien un support pour diapositive, dont les proportions simulent une focale donnée, peuvent en faire office.

Ci-après, un aperçu des variantes respectives de ce système.








J'accorde qu'un tel dispositif, tel qu'ici monté sur trépied, ne permet guère de faire des prises de vue avec la dextérité éventuellement requise pour capturer l'image d'un PAN. Mais c'est toutefois mieux que rien.

_______________________________________
Chaque engin d'exploration sous-marine est le résultat d'options fondamentales. Si l'on choisit la vitesse, un galbe allongé, hydrodynamique, s'impose. Mais si à la vitesse on préfère la maniabilité, la forme à adopter est celle d'une soucoupe.
Jacques-Yves COUSTEAU (1973)
moimoi
moimoi
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 51
Nombre de messages : 154
Inscription : 30/07/2018
Localisation : france
Emploi : avec
Passions : Physique - Aéronautique - Simulateur de vol
Règlement : Règlement
Points de Participation : 605
Réputation : 10

Ovnis De l'hélium dans les lumières d'Hessdalen.

le Jeu 27 Sep 2018, 00:26
Bonjour,

  J'ai trouvé un document fort intéressant sur les conclusions scientifiques portant sur l'analyse des lumières d'Hessdalen. C'est un peu difficile à lire (avec du jargon scientifique), et en anglais (désolé !). Il s'agit de "Color Distribution of Light Balls in Hessdalen Lights Phenomenon":

  =>https://www.scientificexploration.org/docs/25/jse_25_4_PaivaandTaft.pdf

  Ils sont d'accord avec moi sur le rôle primordial de l'atmosphère (en particulier avec l'azote N2 qui donnerait beaucoup d'infrarouge avec N2+) dans les spectres obtenus; et en plus ils ont trouvé de l'hélium (avec l'hypothèse de la fusion nucléaire). On y trouve un plasma à 5000 K, avec un gaz dense ionisé. Mais, on a bien compris, ces scientifiques cherchent absolument une explication rationnelle et naturelle à ce phénomène.

   ". Furthermore, helium lines have been detected in the HL spectrum (Bjorn, 2007). This can be strong evidence for old nuclear fusion in these atmospheric plasmas since this chemical element is a product of nuclear fusion between deuterium atoms in nuclear fusion reactors."

  Il me paraît évident qu'un objet solide (spectre continu => loi de Plank ou lois de Wien pour le rayonnement du corps noir) dégage une énergie électromagnétique considérable (genre micro-onde) qui ionise les molécules d'air autour. Il y a même eu des échos radars d'enregistrés parfois.

  L'hélium est un élément chimique (un gaz) très rare sur la Terre. On peut en trouver dans les rochers disent-ils; mais bon, on ne sait pas tout. Il faudrait demander aux géologues ce qu'ils en pensent. On trouve bien du radon dans le granite (par la radioactivité naturelle => désintégration du radium); mais pour l'hélium, je ne sais pas. Peut-être qu'il est présent par la radioactivité alpha.

  Il y a du granite en Bretagne, cela n'en fait pas pour autant un "hotspot" d'observation répétées de PANs. Dans ma région, il n'y a que de la craie, et pourtant il s'est produit une observation de PANs. Dans mon coin, il n'y a pas de radioactivité alpha, pas de radon, et pas plus d'hélium qu'ailleurs, et encore moins de présence d'uranium dans le sol et le sous-sol. Le propre d'une explication scientifique, c'est d'être logique, et cela jusqu'au bout; sinon il y a un problème, soit dans les hypothèses de départ, soit dans le raisonnement, ou soit dans l'interprétation. Leur histoire d'hélium dans les cailloux pour expliquer ce phénomène lumineux, c'est plutôt bancale.

  " In the case of HL, the mechanism responsible for helium emissions needs to be elucidated. Another possibility is that the helium comes from inside rocks. Fractured rocks can liberate helium ions which emit light when the recapture electrons in the atmosphere. In fact, there are rocks (for example, uraninite) that release helium from the natural decay of uranium."

  J'ai pris la peine de regarder les spectres obtenus par les scientifiques d'Hessdalen de ces PANs. Ils me donnent entièrement raison. Ce sont des spectres de tâches, et non de raies. La spectrographie s'enseigne au lycée à partir de la seconde. Les élèves utilisent un spectroscope muni d'une fente pour observer des sources lumineuses (lampes à incandescence, tubes fluorescents, lampes spectrales: sodium, mercure... avec lumières diffusées). Comme vous voyez, il n'est pas nécessaire d'être spécialiste (et d'avoir un certain âge, ou de de travailler dans un de ces laboratoires secrets...)  pour aborder et comprendre la notion de spectre d'émission. Je ne comprends pas que les éminents scientifiques qui ont travaillé sur place à Hessdalen, n'aient pas pensé de placer une fente en amont du réseau de diffraction devant leur appareil photo. C'est le minimum.: et peut-être qu'alors, leurs conclusions auraient été bien meilleures, et leurs explications un peu moins tirées par les cheveux.

  Pour finir, l'histoire de la gigantesque "pile" naturelle ne tient pas la route un seul instant. En effet, la pile s'étudie en électrocinétique, c'est à dire en courant continu. Or les phénomènes observés engendrent un fort rayonnement électromagnétique; et ce dernier impose un couplage des champs électriques E (avec une flèche) et magnétiques B (avec une flèche). Et pour cela, il faut une variation rapide de ces grandeurs E et B dans le temps (voir les équations de Maxwell aux dérivées partielles). Là, on est en régime variable; et ce n'est même pas du 50 Hz domestique avec l'hypothèse de l'ARQS (approximation du régime quasi stationnaire). Là, on parle d'ondes !

 
  Sincères salutations.
Guillaume84
Guillaume84
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 27
Nombre de messages : 607
Inscription : 19/03/2017
Localisation : Ardèche
Emploi : social
Passions : musique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 1726
Réputation : 76

Ovnis Re: Analyse des photos de lumières rouges oranges (par colorimétrie).

le Jeu 27 Sep 2018, 06:46
Bonjour Moimoi,

Merci pour toutes ces infos, c'est très intéressant. Je vais me pencher sur le document que vous nous partagez. 

Cordialement,

G.
Tiko
Tiko
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 44
Nombre de messages : 2102
Inscription : 10/04/2015
Localisation : Gironde
Emploi : Double
Passions : Le monde !!
Règlement : Règlement
Points de Participation : 5034
Réputation : 76

Ovnis Re: Analyse des photos de lumières rouges oranges (par colorimétrie).

le Ven 28 Sep 2018, 07:16


Oui oui moi moi aussi je suis rire

Sérieusement, j'en plaisante mais je pense tout de même que comme moi, bien des personnes s'intéressent à votre approche. Parce qu'arriver à déterminer ce que sont ces lumières, rien que par leur couleur mais sans passer par un réseau de diffraction , ça me parait quelque peu étonnant. Car en fait, je n'ai jamais eu vent d'une telle technique. Enfin si j'ai bien compris... Parce que ça fait beaucoup d'informations à la fois et j'avoue m'y perdre un peu^^



PS: Pour ce qui est de certaines lumières dans le ciel, elles peuvent aussi être dues à des réfractions de l'atmosphère, des nuages illuminés, ou même des plasmas... Je veux dire, on n'y trouve pas toujours un objet physique derrière (je ne fais pas allusion à celles que vous avez photographiées car j'ai un peu de mal à appréhender votre observation).

PS²: Concernant le réseau de diffraction, bien il est d'origine muni de fentes normalement... Du moins, c'en est un peu le principe il me semble (le rajout d'une fente supplémentaire d'une autre dimension a peut être une autre utilité).



_______________________________________
Ne croire en rien et être ouvert à tout !
moimoi
moimoi
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 51
Nombre de messages : 154
Inscription : 30/07/2018
Localisation : france
Emploi : avec
Passions : Physique - Aéronautique - Simulateur de vol
Règlement : Règlement
Points de Participation : 605
Réputation : 10

Ovnis Une question de "technique".

le Ven 28 Sep 2018, 19:27
Réputation du message : 100% (1 vote)
Bonjour Tiko,

  Vous avez écrit: " Parce qu'arriver à déterminer ce que sont ces lumières, rien que par leur couleur mais sans passer par un réseau de diffraction , ça me paraît quelque peu étonnant."

  Et je vous donne raison. Mais Analyser les couleurs avec nos yeux, nous le faisons en permanence tous les jours pour appréhender notre environnement. C'est une "technique" bien naturelle. Cela ne prouve absolument rien, je vous rassure, du point de vue scientifique; mais elle laisse quand même quelques indices sur l'origine de cette couleur rouge orange:

  => https://www.leybold.com/en/media/news/first-helium-plasma-at-ipp-technology/
 
  Les scientifiques qui ont pris des photos de spectres de PANs à Hessdalen avec un montage sans fente en amont du réseau de diffraction, ont perdu leur temps. Ils ont souvent obtenu un spectre continu. Il n'en est peut-être pas en réalité. Il s'agit simplement d'une superposition et d'une juxtaposition de taches colorées. C'est juste un manque de rigueur dans la démarche expérimentale; et c'est bien dommage.

  S'agissant de l'hypothèse d'un objet solide qui se cache derrière le plasma résultant de l'interaction d'un rayonnement électromagnétique (micro-ondes) avec les atomes et molécules constituant notre air, c'est peut-être possible (du point de vue physique):

  => http://jlnlabs.online.fr/plasma/4wres/indexfr.htm

  Pour faire fonctionner le four (micro-ondes) il faut nécessairement une prise de courant (pour l'énergie). L' expérience utilise une antenne quart d'onde (qui vibre comme une corde de guitare), avec un effet de pointe à son extrémité (courant nul, tension maximale très grande) où il se forme le plasma (avec de l'air ionisé). C'est impressionnant, et très démonstratif !

  Concernant les phénomènes lumineux atmosphériques que vous évoquez, ils existent bien. On peut aussi ajouter la couleur rouge du soleil couchant (diffusion), le halo lumineux autour de la lune, de la nébulosité laiteuse en plein jour (pollution, diffusion de Mie), de la couleur du ciel (bleu, diffusion de Rayleigh), de l'arc-en-ciel (gouttes d'eau, décomposition), des aurores boréales (vent solaire), du jeu des ombres et de la lumières (dans les nuages comme vous dites, ou les phases de la lune)... . Seulement, le problème dans votre approche, c'est de mélanger le concept de source (de lumière) étendue avec celui de source (de lumière) ponctuelle. Cette dernière s'appliquerait mieux aux observations de PANs. C'est sur cette ambiguïté que l'on discrédite (volontairement) les observations du témoin, pour remettre en cause ses dires ("technique" de désinformation).

  Encore une fois je n'ai rien à vendre. J'essaye de partager mon point de vue (de scientifique) sur ces phénomènes qui nous intriguent plus ou moins, et nous interpellent; c'est tout. J'admets bien volontiers que tout le monde ne puisse pas être d'accord avec moi (moi).

  Sincères salutations.
moimoi
moimoi
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 51
Nombre de messages : 154
Inscription : 30/07/2018
Localisation : france
Emploi : avec
Passions : Physique - Aéronautique - Simulateur de vol
Règlement : Règlement
Points de Participation : 605
Réputation : 10

Ovnis Ce n'est pas moi qui le dit ! (site UFO-science).

le Sam 29 Sep 2018, 21:57
Bonjour Tiko,

  Vous avez écrit:

  "PS²: Concernant le réseau de diffraction, bien il est d'origine muni de fentes normalement... Du moins, c'en est un peu le principe il me semble (le rajout d'une fente supplémentaire d'une autre dimension a peut être une autre utilité)."

  Les fentes (séparées par des traits) que vous évoquez sont effectivement constitutives du réseau de diffraction, qui fonctionne sur le principe des interférences de l'onde (lumineuse) incidente, à la manière des fentes de Young, mais répétées un très grand nombre de fois. Et d'après le site (officiel) de UFO-science :

 => https://www.jp-petit.org/UFOSCIENCE/spectro/rapport_assises_gesto_ufo_science.htm

  "18 juillet 2007 : Un porte réseau avec fente
Une chose est évidente. On n'aura jamais un spectre précis sans doter le système optique d'une fente. L'imprécision sera d'autant plus importante que la source sera large. On devra utiliser une fente pour photographier une flamme, y compris celle d'une bougie."

  C'est clair, net et précis. Il n'y a plus rien à ajouter.


  Sincères salutations.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Analyse des photos de lumières rouges oranges (par colorimétrie).

le Dim 30 Sep 2018, 23:34
@moimoi a écrit:
  La finalité de ma démarche que vous qualifiez de "professorale" est d'essayer de comprendre le fonctionnement de ces "choses" (les PANs pour vous). Il y a bien une logique derrière ce phénomène, même si pour le moment elle nous dépasse. Ces traînées lumineuses m'apportent un certain nombre d'informations (aspect, couleur, rémanence) sur le "système" qui les a produit. Je fais des hypothèses dessus, c'est tout. Pour expliquer correctement les choses, les mots de tous les jours ne suffisent pas; et la vulgarisation a des limites. Désolé.

  

Vous avez entièrement raison! Personnellement je ne trouve pas du tout votre démarche "professorale".
 
Je la trouve très intéressante, et j'ai été ravie d'avoir connaissance de votre expérience de plasma avec un micro-onde. 

Vos apports réflexifs sont vraiment très intéressants! D'ailleurs, tant que je vous tiens, restez par ici, j'ai mille questions à vous poser, mais plus tard, c'est l'heure d'aller au lit là...
 Very Happy

Cordialement
Nanou
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum