Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
2018: le 13/12 à 18h12 - 2 points lumineux - -Saône-et-Loire (dép.71)Hier à 23:00Polyèdre57Qu'est-ce que réfléchir sur le sujet OVNI ?Hier à 21:26Nanou TiLorsque certains ufologues s'aventurent dans le domaine du paranormal Hier à 20:56martinQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesHier à 20:00AntigravitronSondage : Quel est le cas le plus intrigantHier à 14:17HocineTo be or not to be.Hier à 00:27Polyèdre57Lumières rouges oranges très vives (22/04/2017-21h32 à 21h47)Mer 20 Mar 2019, 23:28StarfullNouveau venu dans la communautéMer 20 Mar 2019, 23:23Starfull2019: le 14/01 à 19h00 - Lumière étrange dans le ciel - Charneux -Non préciséMer 20 Mar 2019, 11:56Polyèdre57nouvelle venue dans le forumMar 19 Mar 2019, 11:54Polyèdre57La lueur des OVNIs.Lun 18 Mar 2019, 22:19moimoi(2008) le 01/08/08 Triangle noir à 0H15 (prés d'Orleans)Dim 17 Mar 2019, 21:27Polyèdre57Projet Camelot / Stargate / Remote viewingDim 17 Mar 2019, 16:29Polyèdre57Les descriptions de triangles tentative de synthèseDim 17 Mar 2019, 16:11Polyèdre57(2018) "Les apparitions mondiales d'humanoïdes" d'Eric ZURCHERDim 17 Mar 2019, 00:29LorelineMessage télépathique et Technologies (1973)Sam 16 Mar 2019, 23:12AnnaUne émission sur BTLV : « Les Ovnis dans l’Histoire » par Egon Kragel : Ovnis, un sujet brûlantSam 16 Mar 2019, 17:58marsouin55Documentaire 06: "Enlevés" de Stéphane AllixSam 16 Mar 2019, 13:53elisaliseM.A.J.Le thème: Ovni ou L(lueur)vni? par O.D.H.TvSam 16 Mar 2019, 12:36LorelineLe phénomène OVNI en Argentine :Ven 15 Mar 2019, 21:08HocineL'enlèvement de Pascagoula, Mississippi (1973)Ven 15 Mar 2019, 19:43Polyèdre57(1981) Ovni ufo: Le cas des amarantes Laxou / NancyVen 15 Mar 2019, 00:30Tiko2019: le 08/02 à 18h35 - 4 lumières clignotantes - Batzendorf-Wintershouse -Bas-Rhin (dép.67)Jeu 14 Mar 2019, 22:00aurelien wolffLDLN n° 125 - Mai 1973Mer 13 Mar 2019, 16:25LorelineCodes couleurs aviation et observation étrange !Mer 13 Mar 2019, 12:35Polyèdre57Triangle noir en 1561 ?Mar 12 Mar 2019, 23:59StarfullLes Canadiens du forumLun 11 Mar 2019, 23:37Polyèdre57(sujet unique) Remarques et problèmes constatésLun 11 Mar 2019, 09:37LorelineHellow tout le mondeDim 10 Mar 2019, 18:13Polyèdre57[Sujet Unique] 2014 : La sonde Hayabusa-2 est partie vers l’astéroïde 1999 JU3 - RDV 2018Sam 09 Mar 2019, 18:54XPDavy
Annonce
Actualité du Blog
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 20:03
Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret.

En parcourant le NYT d'aujourdhui, je suis tombé sur cet article très intéressant sur les ovnis.

https://www.nytimes.com/2017/12/16/us/politics/pentagon-program-ufo-harry-reid.html

Et il semble bien que les militaires américains arrivent à la conclusion: "il y a bien quelque chose".

Cordialement,

Julien

PS: Pour que le NYT publie un article "sérieux" sur les ovnis, il faut vraiment croire qu'on pourrait avoir franchi une barrière psychologique réputée comme infranchissable: "il y a bien quelque chose qui n'est pas explicable dans le cadre du paradigme scientifique actuel".
Polyèdre57
Polyèdre57
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 7334
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement
Points de Participation : 13700
Réputation : 256
http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 20:12
Bien, nous apprenons grâce à Robert Bigelow (personnage clé), que nous sommes un petit pays rire

Bref, tout ceci est plutôt "sexy", alors attendons la suite ... Il arrivera bien un jour ou il y a aura une reconnaissance officielle et transparente sur la question.

@+

_______________________________________
ASPICIS UMBRA FUGAX NOSTRAS UT TEMPERET ORAS UMBRAS UMBRA REGIT PULIUS ET UMBRA SUMUS.
Traduction : "Vois comment l'ombre fuyante indique les heures, l'ombre régit les heures, nous ne sommes que poussières et ombres".

Carte Google Maps PAN/OVNI en Lorraine, Alsace, Sarre, Luxembourg et Sud Belgique

Blog OVNI/PAN Lorraine
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 20:33
Le plus important vient des révélations de Luis Elizondo qui faisait partie du programme initié en 2007.

Le programme existe toujours et opère dans le plus grand secret.

L'un des ''bidules'' étudiés par le Pentagone:



Julien
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 20:44
Avec l'enregistrement sonore des échanges des pilotes:

https://nyti.ms/2k1tU7U



La description de l'objet correspond à celle d'une...soucoupe volante possédant la taille d'un avion de ligne... Ça rappelle méchamment des cas plus connus...


Dernière édition par irvingquester le Sam 16 Déc 2017, 22:14, édité 3 fois (Raison : MAJ lien vidéo)
Guillaume84
Guillaume84
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 27
Nombre de messages : 607
Inscription : 19/03/2017
Localisation : Ardèche
Emploi : social
Passions : musique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 1726
Réputation : 76

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 20:45
intéressant, merci du partage.
Je vois que l'article est co-signé par Leslie Kean.

cordialement,

G.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 21:04
Mais de rien Guillaume, Wink

Leslie Kean est une bénédiction pour l'ufologie. Je me reconnais parfaitement dans sa démarche qui consiste à isoler le signal du bruit (intense) qui peut exister dans ce domaine.

The program collected video and audio recordings of reported U.F.O. incidents, including footage from a Navy F/A-18 Super Hornet showing an aircraft surrounded by some kind of glowing aura traveling at high speed and rotating as it moves. The Navy pilots can be heard trying to understand what they are seeing. “There’s a whole fleet of them,” one exclaims. Defense officials declined to release the location and date of the incident.
Cet article résume parfaitement tout ce qu'on dit de façon sérieuse sur les ovnis (et pour certains, ceci dure depuis des décennies):

- Le phénomène est réel.
- Il est étudié dans le plus grand secret par le gouvernement américain.
- Le Pentagone a avancé dans la compréhension de ces phénomènes et garde ses ''découvertes'' sous le boisseau.
- Il y a des enregistrements extrêmement intéressants qui ne sont sont jamais divulgués.
- La possibilité de lancer des projets scientifiques est systématiquement découragée et ridiculisée.

Une note du Pentagone en 2009: “what was considered science fiction is now science fact”.

Aussi, regardez à la fin de la séquence plus haut comment l'objet disparaît. Combien avons-nous de cas rapportés décrivant un tel comportement ''hors-normes' ?

Des milliers.

Cordialement,

Julien

PS: Pour Poly: En fait, la France est considérée comme un pays plus petit que les USA... Mais ils peuvent se rassurer. Le GEIPAN est une coquille vide et sous sa forme actuelle, il ne sert strictement à rien pour nous permettre d'avancer. No
avatar
Hocine
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1477
Inscription : 18/06/2007
Localisation : Afrique du Nord
Emploi : retraité
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6950
Réputation : 49

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 21:46
Voila ,ce que j'ai écrit il y a quelques jours dans un autre endroit sur cette affaire :

 ( C’est normal, ces pays ne resteront pas les bras croisés devant cette situation, ils doivent étudier tous les moyens pour contrôler et maitriser cette affaire ovni, si les moyens militaires ne suffisent pas à régler cette affaire,  pour cela, surement et c’est normal aussi, les dirigeants s’entoureront de tout leurs conseils militaires et scientifiques pour tirer cette affaire au clair, étudier tous les moyens proposés par ces conseils, et si la méthode militaire n’est pas appropriée , si elle n’est pas apte à amener cette situation sous contrôle ,alors on passera une solution la plus possible , aller à une approche « pacifique » avec ces ovnis , chercher la « discussion » , être plus proche d’eux , entrée dans le secret de leur technologie .

Et puis ,on remarquera que depuis des longues années , cette présence étrangère avec son moyen formidable de vol de leurs engins , elle n’a jamais montrée une menace directe contre ces pays , surement ,il y a déjà eu des avions de chasse , qui se sont déjà  lancés à leur poursuite dans le ciel , à les intercepter, à des tentatives de les abattre , mais il me semble , que ces engins ovnis , ont évité toujours de répondre à la chasse aérienne on évitant le contact ,on remarque aussi , que ces engins ont survolé en Amérique le Capitole ,il me semble , que tout cela c’est une forme d’un signal , une  invite de leur part au contact , et je crois qu’on a finit de comprendre leur manège , et surement le reste , c’est de leur montrer qu’on a compris , on cherchera le moyen ou ils seront reçus , les militaires verront de plus prés ces ovnis qui n’ont jamais pus maitriser , les scientifiques se frotteront les mains ,ils seront proches d’eux , c’est la plus grande expérience de leurs vies ,ils seront d’un nombre très réduit à être dans le secret ,je pense que ces ovnis devront avoir aussi une technique qui les a aidé dans cette affaire ,pour que le secret est gardé depuis longtemps .

Ce n'est que mon point de vue dans cette affaire .)
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 21:52
- à la 00:06: L'un des pilotes précise qu'il y a plusieurs ovnis: ''There's a whole fleet of them''

- à la 00:12: L'un des pilotes mentionne que les bidules se déplacent contre le vent ''They are all going against the wind.''

- à la 00:13: L'autre pilote précise que le vent souffle à 120 mph (nautical miles) donc 222 km/h vers l'ouest: ''The wind is 120 miles to the west''.

- à la 00:32: Le bidule opère une rotation sur lui-même. ''It's rotating''.

Le bidule filmé finira par disparaître à une vitesse foudroyante (voir la séquence sans les interventions des pilotes).

Vidéo fournie par le Pentagone:




Cordialement,

Julien
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 21:58
Les ''vrais'' ovnis à la une du NYT... C'est vraiment quelque chose.


À noter qu'il y a un second article sur des témoignages d'ovnis et notamment ceux des pilotes du cas décrit plus haut (extrêmement intéressant):

Ici: https://www.nytimes.com/2017/12/16/us/politics/unidentified-flying-object-navy.html?hp&action=click&pgtype=Homepage&clickSource=story-heading&module=photo-spot-region®ion=top-news&WT.nav=top-news


Le comportement rapporté, la qualité des témoins, la durée de la rencontre ainsi que les contacts visuels et radars ne laissent absolument aucun doute au sujet de la ''nature'' de l'objet (clairement des ovnis et oanis).

Les témoignages des pilotes sont vraiment extraordinaires.

Bonne lecture et bon w-e à toutes et à tous!

Julien
Guillaume84
Guillaume84
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 27
Nombre de messages : 607
Inscription : 19/03/2017
Localisation : Ardèche
Emploi : social
Passions : musique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 1726
Réputation : 76

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 22:26
Excellente nouvelle!
Sait-on si ça sort/va sortir en une du journal papier?
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 22:35
@Guillaume84 a écrit:Excellente nouvelle!
Sait-on si ça sort/va sortir en une du journal papier?

Habituellement, les articles à la une du NYT sur le web font tous partie de la version papier. Mais j'ai cru savoir que le NYT allait arrêter bientôt ce genre d'édition.

Quoi qu'il en soit, ces deux articles vont très probablement constituer un tournant en ufologie.

Ce que montrent les deux vidéos et ce que racontent les pilotes est tout simplement extraordinaire en ce sens qu'ils viennent confirmer un tas de choses rapportées depuis des dizaines d'années.

Nous avons aujourd'hui la preuve que le Pentagone ne s'est jamais désintéressé de ce sujet et continue aujourd'hui à le faire dans la plus grande discrétion.

Leslie Kean et les deux journalistes du NYT qui ont publié avec elle ces deux articles viennent de frapper un très grand coup.

Bravo!

Merci à eux et à leur sérieux car le sujet devrait être normalement pris en charge par la science. Assez perdu de temps comme ça.

Cordialement!

Julien
Pierre.B
Pierre.B
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 37
Nombre de messages : 4307
Inscription : 30/08/2008
Localisation : Vendée,France
Emploi : Electrotechnicien R&D
Passions : lecture, musique, sciences et technologie,espace,photo
Règlement : Règlement
Points de Participation : 9692
Réputation : 95

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 22:41
Impressionnant. Peut être que cela va aider à faire bouger les choses, avec un effet boule de neige.
Merci pour le partage irvingquester.

_______________________________________
"L’océan et l’espace, deux dimensions encore largement inconnues, sont à la fois nos origines et notre futur»
Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA
Polyèdre57
Polyèdre57
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 7334
Inscription : 16/08/2012
Localisation : Moselle, Metz city
Emploi : Vaguemestre
Passions : Pêche sportive, histoire régionale, patrimoine défensif et religieux, musiques non conventionnelles
Règlement : Règlement
Points de Participation : 13700
Réputation : 256
http://ovnipanlorraine.blogspot.fr/

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Sam 16 Déc 2017, 23:19
Réputation du message : 100% (1 vote)
J'en connais qui vont sortir les avirons et trouver (imaginer) le scénario ad-hoc pour décrédibiliser cette affaire.

Cela reste insupportable à leurs yeux surtout venant de la part d'un quotidien à grand tirage comme celui-ci

@+

_______________________________________
ASPICIS UMBRA FUGAX NOSTRAS UT TEMPERET ORAS UMBRAS UMBRA REGIT PULIUS ET UMBRA SUMUS.
Traduction : "Vois comment l'ombre fuyante indique les heures, l'ombre régit les heures, nous ne sommes que poussières et ombres".

Carte Google Maps PAN/OVNI en Lorraine, Alsace, Sarre, Luxembourg et Sud Belgique

Blog OVNI/PAN Lorraine
Loreline
Loreline
Administratrice en charge du blog
Administratrice en charge du blog


Féminin Age : 69
Nombre de messages : 8060
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement
Points de Participation : 14385
Réputation : 172

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Dim 17 Déc 2017, 00:42
Bonjour


Merci Julien
Je mets une traduction en français de l'article dont le lien est ci-dessous:
https://www.nytimes.com/2017/12/16/us/politics/pentagon-program-ufo-harry-reid.html

Glowing Auras et "Black Money": L' U. F. O. mystérieux du Pentagone. Programme du programme
Par HELENE COOPER, RALPH BLUMENTHAL et LESLIE KEANDEC. 16,2017
 Vidéo
"Regarde ça!" Le jet de la marine américaine rencontre un objet inconnu.
Une vidéo montre une rencontre entre un Super Hornet F/A-18 de la Marine et un objet inconnu. Il a été publié par le Programme avancé d'identification des menaces aérospatiales du ministère de la Défense. 
Avec l'aimable autorisation du DEPARTEMENT DE LA DEFENSE DES ETATS-UNIS le 16 décembre 2017... 
WASHINGTON - Dans les 600 milliards de dollars de budgets annuels du ministère de la Défense, les 22 millions de dollars dépensés pour le Programme avancé d'identification des menaces aérospatiales étaient presque introuvables.
 
C'est ce que le Pentagone voulait.
 Pendant des années, le programme a enquêté sur des signalements d'objets volants non identifiés, selon les responsables du ministère de la Défense, des entrevues avec des participants au programme et des dossiers obtenus par le New York Times. Il était dirigé par un agent des services secrets militaires, Luis Elizondo, au cinquième étage de l'anneau C du Pentagone, au fond du labyrinthe de l'édifice.
 
Le ministère de la Défense n' a jamais reconnu l'existence du programme, qu'il a fermé en 2012. Mais ses bailleurs de fonds disent que, même si le Pentagone a mis fin au financement de l'effort à ce moment-là, le programme existe toujours. Au cours des cinq dernières années, disent-ils, les responsables du programme ont continué d'enquêter sur les épisodes qui leur ont été présentés par des militaires, tout en s'acquittant de leurs autres fonctions au ministère de la Défense.
 
Le programme fantôme - dont certaines parties restent classées - a commencé en 2007, et il a d'abord été financé en grande partie à la demande de Harry Reid, le démocrate du Nevada qui était à l'époque le leader de la majorité sénatoriale et qui s'intéresse depuis longtemps aux phénomènes spatiaux. La majeure partie de l'argent a été versée à une entreprise de recherche aérospatiale dirigée par un entrepreneur milliardaire et ami de longue date de M.  Reid, Robert Bigelow, qui travaille actuellement avec la NASA à la production d'embarcations extensibles destinées à être utilisées dans l'espace.
 
Au sujet des "60 minutes" de la SCS en mai, M. Bigelow a déclaré qu'il était "absolument convaincu" que les extraterrestres existent et que les F. O. U. ont visité la Terre.Photo
 Harry Reid, l'ancien leader de la majorité sénatoriale, s'intéresse depuis longtemps aux phénomènes spatiaux. Crédit Al Drago / The New York Times
En collaboration avec l'entreprise de M. Bigelow basée à Las Vegas, l'émission a produit des documents qui décrivent des observations d'aéronefs qui semblaient se déplacer à des vitesses très élevées sans signes visibles de propulsion ou qui planaient sans moyen apparent de levage.

Les responsables du programme ont également étudié des vidéos de rencontres entre des objets inconnus et des avions militaires américains - dont un a été publié en août d'un objet ovale blanchâtre, de la taille d'un avion commercial, pourchassé par deux avions de chasse F/A-18F de la marine du porte-avions Nimitz au large de San Diego en 2004.
 
M. Reid, qui a pris sa retraite du Congrès cette année, s'est dit fier du programme. Je ne suis pas gêné, ni honteux, ni désolé d'avoir fait avancer les choses ", a déclaré M. Reid lors d'une entrevue récente au Nevada. Je pense que c'est une des bonnes choses que j'ai faites dans mon service au Congrès. J'ai fait quelque chose que personne n' a jamais fait auparavant."
 
Deux autres anciens sénateurs et membres éminents d'un sous-comité des dépenses de défense - Ted Stevens, un républicain de l'Alaska, et Daniel K. Inouye, un démocrate hawaïen - ont également appuyé le programme. M. Stevens est décédé en 2010, et M. Inouye en 2012.
 Tout en n'abordant pas les mérites du programme, Sara Seager, astrophysicienne au M. I. T., a averti que le fait de ne pas connaître l'origine d'un objet ne signifie pas qu'il provient d'une autre planète ou galaxie. Quand les gens prétendent observer des phénomènes vraiment inhabituels, cela vaut parfois la peine d'enquêter sérieusement ", a-t-elle dit. Mais, a-t-elle ajouté,"ce que les gens ne comprennent pas toujours de la science, c'est que nous avons souvent des phénomènes inexpliqués."
 
Avec l'aimable autorisation du DEPARTEMENT DE LA DEFENSE DES ETATS-UNIS 1:16
Vidéo: Les Jets militaires américains rencontrent un objet inconnu
Une vidéo montre une rencontre en 2004 près de San Diego entre deux avions de combat Navy F/A-18F et un objet inconnu. Il a été publié par le Programme avancé d'identification des menaces aérospatiales du ministère de la Défense. Avec l'aimable autorisation du DEPARTEMENT DE LA DEFENSE DES ETATS-UNIS le 16 décembre 2017, date de publication. Photo par le département de la Défense des États-Unis.


James E. Oberg, ancien ingénieur de la navette spatiale de la NASA et auteur de 10 livres sur les vols spatiaux, qui démystifie souvent l'UFO. était également douteuse. Il y a beaucoup d'événements prosaïques et de traits perceptuels humains qui peuvent expliquer ces histoires ", a dit M. Oberg. Beaucoup de gens sont actifs dans l'air et ne veulent pas que les autres le sachent. Ils sont heureux de rôder dans le bruit, ou même de se faire passer pour un camouflage."
 M. Oberg a quand même dit qu'il aimait la recherche. "Il pourrait bien y avoir une perle là-bas", dit-il.

En réponse aux questions du The Times, les responsables du Pentagone ont reconnu ce mois-ci l'existence du programme, qui a débuté dans le cadre de l'Agence de renseignement de la défense. Les responsables ont insisté sur le fait que l'effort avait pris fin après cinq ans, en 2012.
 
Il a été déterminé qu'il y avait d'autres questions plus prioritaires qui méritaient un financement, et il était dans le meilleur intérêt du DoD d'apporter un changement ", a déclaré un porte-parole du Pentagone, Thomas Crosson, dans un courriel se référant au ministère de la Défense.
 
Mais M. Elizondo a dit que la seule chose qui avait pris fin était le financement gouvernemental de l'effort, qui s'est tari en 2012. À partir de ce moment-là, M. Elizondo a déclaré dans une entrevue qu'il travaillait avec des fonctionnaires de la Marine et de la C. I. A. Il a continué à travailler hors de son bureau du Pentagone jusqu'en octobre dernier, quand il a démissionné pour protester contre ce qu'il a qualifié de secret excessif et d'opposition interne.
 
M. Elizondo a écrit dans une lettre de démission adressée au ministre de la Défense Jim Mattis.
 Photo
 Les responsables du Pentagone affirment que le programme a pris fin en 2012, cinq ans après sa création, mais le responsable qui l' a dirigé a dit que seul le financement gouvernemental avait pris fin à ce moment-là. Crédit Charles Dharapak/Associated Press
M. Elizondo a dit que les efforts se poursuivaient et qu'il avait un successeur, qu'il refusait de nommer.
 Les O. M. U. F. ont fait l'objet d'enquêtes répétées pendant des décennies aux États-Unis, y compris par l'armée américaine. En 1947, la Force aérienne a commencé une série d'études qui ont enquêté sur plus de 12 000 demandes d'UFO. avant qu'elle ne soit officiellement terminée en 1969. Le projet, qui comprenait une étude portant le nom de code Project Blue Book, a débuté en 1952 et a conclu que la plupart des observations concernaient des étoiles, des nuages, des avions conventionnels ou des avions espions, bien que 701 n'aient pas été expliqués.
 
Robert C. Seamans Jr., alors secrétaire de l'Armée de l'air, déclarait dans un mémorandum annonçant la fin du projet de livre bleu qu'il "ne pouvait plus être justifié ni pour des raisons de sécurité nationale, ni dans l'intérêt de la science".
 
M. Reid a dit que son intérêt pour les OVNI venait de M. Bigelow. En 2007, M.  Reid a déclaré dans l'entrevue, M.  Bigelow lui a dit qu'un fonctionnaire de la Defense Intelligence Agency l'avait approché pour lui demander de visiter le ranch de M.  Bigelow dans l'Utah, où il avait effectué des recherches.
 
M. Reid a dit qu'il avait rencontré des représentants de l'agence peu après sa rencontre avec M. Bigelow et qu'il avait appris qu'ils voulaient lancer un programme de recherche sur les U. F. O. S. M. Reid a ensuite convoqué MM. Stevens et Inouye dans une salle sécurisée du Capitole.
 
J'avais parlé à John Glenn un certain nombre d'années auparavant ", a dit M. Reid en parlant de l'astronaute et ancien sénateur de l'Ohio, décédé en 2016. M. Glenn, a dit M. Reid, lui avait dit qu'il pensait que le gouvernement fédéral devrait examiner sérieusement la question des U. F. O. et qu'il devrait parler aux membres du service militaire, en particulier les pilotes, qui avaient signalé avoir vu des aéronefs qu'ils ne pouvaient pas identifier ou expliquer.
 
 Luis Elizondo, qui a dirigé les efforts du Pentagone pour enquêter sur les O. F. U. jusqu'en octobre. Il a démissionné pour protester contre ce qu'il a qualifié de secret excessif et d'opposition interne au programme. Crédit Justin T. Gellerson pour The New York Times
Les observations n'étaient pas souvent signalées dans la chaîne de commandement militaire, a dit M. Reid, parce que les militaires craignaient d'être ridiculisés ou stigmatisés.
 
La rencontre avec M. Stevens et M. Inouye, a dit M. Reid," a été l'une des rencontres les plus faciles que j'aie jamais eues.
 
Il a ajouté:"Ted Stevens a dit:" J'attendais de faire cela depuis que j'étais dans l'armée de l'air "(Le sénateur de l'Alaska avait été pilote dans l'armée de l'air, effectuant des missions de transport au-dessus de la Chine pendant la Seconde Guerre mondiale.
 
Au cours de la réunion, a dit M. Reid, M. Stevens a raconté qu'il avait été suivi par un drôle d'avion sans origine connue et qu'il avait suivi son avion pendant des kilomètres.
 
Aucun des trois sénateurs ne voulait que le financement du programme fasse l'objet d'un débat public au Sénat, a dit M. Reid. "C'était de l'argent noir", dit-il. "Stevens est au courant, Inouye est au courant. M. Reid parlait du budget du Pentagone pour les programmes classifiés.
 
Photo
 Robert Bigelow, un entrepreneur milliardaire et ami de longue date de M. Reid, a reçu la majeure partie de l'argent alloué au programme du Pentagone. Au sujet des "60 minutes" de la SCS en mai, M. Bigelow a déclaré qu'il était "absolument convaincu" que les extraterrestres existent et que les F. O. U. ont visité la Terre. Crédit Isaac Brekken pour le New York Times
Les contrats obtenus par The Times font état d'une affectation parlementaire d'un peu moins de 22 millions de dollars à compter de la fin de 2008 jusqu'en 2011. L'argent a été utilisé pour la gestion du programme, la recherche et l'évaluation de la menace posée par les objets.
 
Le financement a été versé à l'entreprise de M. Bigelow, Bigelow Aerospace, qui a embauché des sous-traitants et sollicité des recherches pour le programme.
 
Sous la direction de M. Bigelow, l'entreprise a modifié des bâtiments à Las Vegas pour y entreposer des alliages métalliques et d'autres matériaux 
 
Sous la direction de M. Bigelow, l'entreprise a modifié des bâtiments à Las Vegas pour y entreposer des alliages métalliques et d'autres matériaux que M. Elizondo et les entrepreneurs du programme ont dit avoir récupérés de phénomènes aériens non identifiés. Les chercheurs ont également étudié des personnes qui déclaraient avoir subi des effets physiques à la suite de rencontres avec les objets et les ont examinées pour déceler tout changement physiologique. De plus, des chercheurs ont parlé à des militaires qui avaient signalé la présence d'aéronefs étranges.
 
Nous sommes en quelque sorte dans la position de ce qui se passerait si vous donniez à Léonard de Vinci un ouvre-porte de garage ", a déclaré Harold E. Puthoff, un ingénieur qui a mené des recherches sur la perception extrasensorielle pour la C. I. A.. et a ensuite travaillé comme entrepreneur pour le programme. "D'abord, il essayait de comprendre ce que c'est que ce truc en plastique. Il ne saurait rien sur les signaux électromagnétiques impliqués ni sur son fonctionnement."
 Le programme a recueilli des enregistrements vidéo et audio de l' U. F. O. signalés. y compris des images d'un Super Hornet F/A-18 de la Marine montrant un aéronef entouré d'une aura rayonnante qui se déplace à grande vitesse et tourne à mesure qu'il se déplace. On entend les pilotes de la Marine essayer de comprendre ce qu'ils voient. "Il y en a toute une flotte", s'exclame-t-on. Les responsables de la défense ont refusé de divulguer le lieu et la date de l'incident.
 
Sur le plan international, nous sommes le pays le plus arriéré du monde sur cette question ", a déclaré M. Bigelow lors d'une entrevue. Nos scientifiques ont peur d'être ostracisés et nos médias ont peur de la stigmatisation. La Chine et la Russie sont beaucoup plus ouvertes et travaillent sur ce sujet avec d'énormes organisations dans leurs pays respectifs. Les petits pays comme la Belgique, la France, l'Angleterre et les pays sud-américains comme le Chili sont aussi plus ouverts. Ils sont proactifs et prêts à discuter de ce sujet, plutôt que d'être retenus par un tabou juvénile."
 
En 2009, M. Reid a décidé que le programme avait fait des découvertes si extraordinaires qu'il a plaidé en faveur d'une sécurité accrue pour la protéger. Dans une lettre adressée à William Lynn III, un sous-secrétaire à la Défense à l'époque, M. Reid a déclaré qu'il demandait qu'il soit désigné comme un " programme d'accès spécial restreint " limité à quelques fonctionnaires inscrits sur la liste.
 
Un résumé du programme préparé par son directeur à l'époque, qui a été présenté au Pentagone en 2009, affirmait que "ce qui était considéré comme de la science-fiction est maintenant un fait scientifique" et que les États-Unis étaient incapables de se défendre contre certaines des technologies découvertes. La demande de M. Reid pour la désignation spéciale a été rejetée.
 
Dans sa lettre de démission datée du 4 octobre, M. Elizondo a déclaré qu'il fallait accorder une plus grande attention aux nombreux comptes rendus de la Marine et d'autres services de systèmes aériens inhabituels qui nuisent aux plates-formes d'armes militaires et qui montrent des capacités de la prochaine génération.Il a exprimé sa frustration face aux limites du programme, en disant à M. Mattis qu'"il reste un besoin vital de vérifier la capacité et l'intention de ces phénomènes pour le bénéfice des forces armées et de la nation".
 
M. Elizondo s'est maintenant joint à M. Puthoff et à un autre ancien fonctionnaire du ministère de la Défense, Christopher K. Mellon, qui était sous-secrétaire adjoint à la Défense pour le renseignement, dans une nouvelle entreprise commerciale appelée To the Stars Academy of Arts and Science. Ils parlent publiquement de leurs efforts, car leur projet vise à recueillir des fonds pour la recherche sur les U. F. O. S.
 
Dans l'entrevue, M. Elizondo a déclaré que ses collègues du gouvernement et lui avaient déterminé que les phénomènes qu'ils avaient étudiés ne semblaient provenir d'aucun pays. Ce fait n'est pas quelque chose qu'un gouvernement ou une institution devrait classer pour garder le secret du peuple ", a-t-il dit.
 
COMMENTS
Pour sa part, M. Reid a dit qu'il ne savait pas d'où venaient les objets. Si quelqu'un dit qu'il a les réponses maintenant, c'est qu'il se leurre. "On ne sait pas."
 Mais il a dit:"Il faut bien commencer quelque part."
 
 Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Bien cordialement


Dernière édition par Loreline le Dim 17 Déc 2017, 01:16, édité 4 fois
Loreline
Loreline
Administratrice en charge du blog
Administratrice en charge du blog


Féminin Age : 69
Nombre de messages : 8060
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement
Points de Participation : 14385
Réputation : 172

Ovnis Re: Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York Times

le Dim 17 Déc 2017, 01:07
Réputation du message : 100% (1 vote)
Voir ici aussi comme l'indiquait irvingquester:

https://www.nytimes.com/2017/12/16/us/politics/unidentified-flying-object-navy.html

2 .aviateurs de la marine et un objet qui "accélère comme rien que j'aie jamais vu
Par HELENE COOPER, LESLIE KEAN et RALPH BLUMENTHALDEC. 16,2017

Traduit avec www.DeepL.com/Translator
David Fravor, qui habite à Windham (N. H.), est un ancien pilote de la Marine qui dit qu'il était " plutôt bizarre " à cause d'un épisode inexpliqué au-dessus du Pacifique. Son histoire a attiré l'attention d'un programme du Pentagone qui enquête sur les OVNI. Crédit M. Scott Brauer pour The New York Times
Voici un récit d'un incident survenu en 2004 qui, selon les partisans de la recherche sur les OVNI, est le genre d'événement qui mérite une enquête plus poussée, et qui a été étudié par un programme du Pentagone qui a enquêté sur les OVNI. Les experts mettent en garde que les explications terrestres existent souvent pour de tels incidents, et que le fait de ne pas connaître l'explication ne signifie pas que l'événement a des origines interstellaires.

Le Capitaine de corvette David Fravor et le Capitaine de corvette Jim Slaight effectuaient une mission d'entraînement de routine à 100 milles dans le Pacifique lorsque la radio de chacun de leurs Super Hornets F/A-18F a craqué: un officier des opérations à bord du U. S. S. S. Princeton, un croiseur de la marine, voulait savoir s'ils portaient des armes.
Deux CATM-9, répondit le commandant Fravor, faisant référence à des missiles factices qui ne pouvaient pas être tirés. Il ne s'attendait pas à des échanges hostiles au large de San Diego cet après-midi de novembre 2004.

Le commandant Fravor, dans une interview récente avec le New York Times, a rappelé ce qui s'est passé par la suite. Une partie de cette information est captée dans une vidéo rendue publique par des responsables d'un programme du Pentagone qui a enquêté sur l'OVNI.

"Eh bien, nous avons un vecteur du monde réel pour vous", a dit l'opérateur radio, selon le commandant Fravor. Pendant deux semaines, l'exploitant a déclaré que le Princeton suivait des avions mystérieux. Les objets sont apparus soudainement à 80 000 pieds, puis se sont précipités vers la mer, s'arrêtant finalement à 20 000 pieds et planant. Ensuite, soit ils sont tombés hors de portée du radar, soit ils ont tiré directement vers le haut.

Le radiotélégraphiste a demandé au commandant Fravor et au commandant Slaight, qui ont donné un compte rendu semblable, d'enquêter.
Les deux avions de chasse se dirigent vers les objets. Le Princeton les a alertés au fur et à mesure qu'ils approchaient, mais lorsqu'ils sont arrivés à " fusionner l'intrigue " avec l'objet - le jargon de l'aviation navale pour être si proche que le Princeton ne pouvait pas dire quels étaient les objets et quels étaient les avions de chasse - ni le commandant Fravor ni le commandant Slaight ne pouvaient rien voir au début. Il n' y avait rien sur leurs radars non plus.

Puis, le commandant Fravor regarda la mer. C'était calme ce jour-là, mais les vagues déferlaient sur quelque chose qui était juste sous la surface. Quoi qu'il en soit, il était assez grand pour faire basculer la mer.
À environ 50 pieds au-dessus de la baratte se trouvait un avion d'une sorte ou d'une autre - blanchâtre - qui mesurait environ 40 pieds de long et avait une forme ovale. L'embarcation sautait de façon erratique, demeurant au-dessus des vagues, mais ne se déplaçant pas dans une direction précise, a déclaré le commandant Fravor. La perturbation ressemblait à des vagues et de la mousse mousse, comme si l'eau bouillonnait.
Le commandant Fravor commença une descente circulaire pour regarder de plus près, mais au fur et à mesure qu'il s'approchait, l'objet commença à monter vers lui. C'était presque comme s'il venait le rencontrer à mi-chemin, dit-il.
Le commandant Fravor abandonna sa lente descente circulaire et se dirigea tout droit vers l'objet.

Mais L'objet s'est détaché. Ça s'est accéléré comme jamais je ne l'avais vu ", a-t-il dit dans l'interview. Il a dit qu'il était "plutôt bizarre."

Les deux avions de chasse se sont ensuite entretenus avec l'officier des opérations sur le Princeton et on leur a dit de se rendre à un point de rendez-vous situé à 60 milles, appelé le cap, dans un langage aéronautique.
Ils étaient en route et se rapprochaient quand le Princeton a de nouveau appelé. Le radar avait de nouveau détecté l'avion étrange.

"Monsieur, vous ne le croirez pas, mais ce truc est à votre point culminant."
Nous étions à au moins 40 milles de là, et en moins d'une minute, cette chose était déjà à notre point culminant ", a déclaré le commandant Fravor, qui a depuis pris sa retraite de la Marine, au cours de l'entrevue.

Lorsque les deux avions de chasse sont arrivés au point de rendez-vous, l'objet avait disparu.

Les avions de chasse sont retournés au Nimitz, où tout le monde avait appris la rencontre du commandant Fravor et se moquait de lui.
Les supérieurs du commandant Fravor n'enquêtèrent pas plus avant et poursuivirent sa carrière en se déployant dans le golfe Persique pour fournir un soutien aérien aux troupes terrestres pendant la guerre en Irak. Mais il se souvient de ce qu'il a dit ce soir-là à un autre pilote qui lui a demandé ce qu'il pensait avoir vu.

Je n'ai aucune idée de ce que j'ai vu, répondit le commandant Fravor au pilote. "Il n'avait ni plumes, ni ailes, ni rotors et ne dépassait pas nos F-18."
Mais il a ajouté:"Je veux en piloter un."

Traduit avec www.DeepL.com/Translator
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum