Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Lorsque certains ufologues s'aventurent dans le domaine du paranormal Aujourd'hui à 13:54Nanou TiLe METI : Où sont les extraterrestres ?Aujourd'hui à 13:43elisaliseProjet Camelot / Stargate / Remote viewingAujourd'hui à 13:25elisaliseNouveau membreAujourd'hui à 11:09Polyèdre57PrésentationAujourd'hui à 10:34Polyèdre57Message télépathique et Technologies (1973)Aujourd'hui à 09:37TikoM.A.J.Le thème: Ovni ou L(lueur)vni? par O.D.H.TvAujourd'hui à 07:59TikoLe gouvernement Français et le secret sur les OVNIs. Aujourd'hui à 00:45Polyèdre57(2009) j'ai vu un OVNI triangulaireAujourd'hui à 00:42angelo85observation du 5 juillet 2002Hier à 23:11StarfullSondage : Quel est le cas le plus intrigantHier à 14:47Polyèdre57Bonjour tout le mondeHier à 14:43Polyèdre57Qu'est-ce que réfléchir sur le sujet OVNI ?Hier à 14:20Nanou TiLe voyage temporel est-il possible?Hier à 05:25Hunuinuile bureau des OVNI britannique nous révèle tout enfin presqueVen 22 Mar 2019, 18:06R-Mès2018: le 13/12 à 18h12 - 2 points lumineux - -Saône-et-Loire (dép.71)Jeu 21 Mar 2019, 23:00Polyèdre57Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesJeu 21 Mar 2019, 20:00AntigravitronTo be or not to be.Jeu 21 Mar 2019, 00:27Polyèdre57Lumières rouges oranges très vives (22/04/2017-21h32 à 21h47)Mer 20 Mar 2019, 23:28StarfullNouveau venu dans la communautéMer 20 Mar 2019, 23:23Starfull2019: le 14/01 à 19h00 - Lumière étrange dans le ciel - Charneux -Non préciséMer 20 Mar 2019, 11:56Polyèdre57nouvelle venue dans le forumMar 19 Mar 2019, 11:54Polyèdre57La lueur des OVNIs.Lun 18 Mar 2019, 22:19moimoi(2008) le 01/08/08 Triangle noir à 0H15 (prés d'Orleans)Dim 17 Mar 2019, 21:27Polyèdre57Les descriptions de triangles tentative de synthèseDim 17 Mar 2019, 16:11Polyèdre57(2018) "Les apparitions mondiales d'humanoïdes" d'Eric ZURCHERDim 17 Mar 2019, 00:29LorelineUne émission sur BTLV : « Les Ovnis dans l’Histoire » par Egon Kragel : Ovnis, un sujet brûlantSam 16 Mar 2019, 17:58marsouin55Documentaire 06: "Enlevés" de Stéphane AllixSam 16 Mar 2019, 13:53elisaliseLe phénomène OVNI en Argentine :Ven 15 Mar 2019, 21:08HocineL'enlèvement de Pascagoula, Mississippi (1973)Ven 15 Mar 2019, 19:43Polyèdre57
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Dim 23 Oct 2016, 18:40
Rappel du premier message :

Bonjour,

Jean-Michel Abrassart vient de soutenir sa thèse de doctorat. Je tiens à l'en féliciter.

Mais on ne sera pas étonné d'apprendre que le sujet de sa dissertation concerne les fadaises habituelles de l'hypothèse sociopsychologique du phénomène ovni.

Note: Cliquez sur l'image pour télécharger une copie




Je vais revenir plus longuement sur les inepties pseudo-sceptiques défendues ici. Mais il est très clair que Pierre Lagrange n'a pas raté leur portrait: Mis à part leur scepticisme proprement dit, les UFO-sceptiques n'ont pas grand chose à proposer pour comprendre le phénomène des ovnis et leur démarche négative n'est pas seulement pseudo-scientifique, elle est surtout anti-scientifique. Et c'est beaucoup plus grave.

Mais voici pour commencer quelques petites perles que j'ai relevées en parcourant rapidement la thèse.

Page 34:

Le phénomène OVNI est comme une botte de foin : les défenseurs de l’hypothèse extraterrestre recherchent une aiguille dans une botte de foin, alors que les chercheurs travaillant dans le cadre théorique de l’hypothèse sociopsychologique s’intéressent à la botte de foin dans son ensemble. Dans le cadre du modèle sociopsychologique, nous sommes intéressés par la botte de foin et pas tellement par une hypothétique anomalie en son sein.
affraid
Waou....Mais quel raisonnement inepte! La véritable démarche scientifique est justement animée par la recherche d'aiguilles dans d'énormes bottes de foin et par la recherche de la compréhension de la nature de ces anomalies et par ce qu'elles pourraient impliquer comme impacts ontologiques.

L'élaboration de la théorie de la Relativité est directement liée à de "petites" anomalies que la physique classique n'arrivait pas à expliquer...Quand je vois ce que certains expérimentateurs français sont capables de faire (des merveilles!) en physique et dans le monde de l'infiniment petit, je me dis qu'il devient très urgent de ne plus perdre son temps avec ces sornettes. Et il en va de même avec les ovnis (et les autres sujets anomalistiques).

On voit bien que JMA ne comprend absolument rien à la Science.

Lorsque l’on examine les éléments empiriques que les ufologues présentent à la communauté scientifique comme « preuves », il est important de ne pas uniquement considérer ce qu’ils ont mais aussi ce qu’ils devraient avoir mais qu’ils n’ont pas. Autrement dit, l’absence d’éléments que l’on devrait avoir si une hypothèse était vraie va à l’encontre de cette hypothèse lorsque l’on évalue sa pertinence.
Shocked 
On pourrait peut-être commencer par comprendre ce que les ufologues sérieux ont constaté depuis Hynek: Les traces au sol, les effets EM sur les témoins et les avions, les impacts psychologiques et physiologiques sur les témoins, le lien avec la géologie,...

Nous avons bien des scientifiques qui ont effectué des recherches qui montrent très clairement la réalité du phénomène. Richard Haines, un scientifique de la NASA a pourtant compilé des milliers d"observations et a bien réussi à en extraire des patterns récurrents. 

Et JMA nous demande donc de ne pas prendre tout ceci au sérieux ???? clown

JMA a pourtant assisté au CAIPAN et a eu l'occasion d'écouter ces spécialistes (Richard Haines, Massimo Teodorani, Erling Strand,...)...  trje,tu

C'est clairment une façon alambiquée de dire: "Bouchons nous les oreilles, les constats des ufologues et des scientifiques (à Hessdalen par exemple) n'existent pas, nanananananan''.

Le phénomène OVNI naît pour sa part de la rencontre entre des stimuli physiques dans le ciel et des individus qui projettent sur eux des représentations culturelles.  Et s’il y avait vraiment une anomalie cachée au cœur du phénomène ? Si une telle anomalie existait, elle n’expliquerait en réalité qu’un très faible pourcentage des observations. Elle ne rendrait compte que d’une fraction des cas résiduels, eux-mêmes une fraction de l’ensemble des cas. 
Neutral
Ce qui revient à dire: On s'en fout de l'éventuelle anomalie puisque 95% des cas sont explicables... Les 5% ne nous intéressent pas. Embarassed
La dissonance cognitive est très clairement à l'oeuvre ici. Je ne sais pas si JMA est conscient de l'énormité de ce qu'il a pondu ici... Une vraie bouse garantie 100% écolo.

L'aveu ici est très clair : Il y a bien un phénomène mais en tant que "pseudo-sceptiko-pragmatik", je ne veux pas le voir.

Et la cerise sur le gâteau:
Même si, à un moment donné, il était prouvé au-delà de tout doute raisonnable qu’il y avait quelque chose de véritablement inhabituel à l’intérieur de la botte de foin (par exemple des vaisseaux spatiaux extraterrestres ou une forme de foudre encore inconnue à l’heure actuelle), cette anomalie expliquerait un très faible pourcentage des cas.
$$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa $$ùméaéa

Oui mais c'est justement cette anomalie-là qui nous intéresse... Non ? Oui ? peut-être ? Un peu ? Passionément ? À la folie ?

Pour cette raison, cette hypothétique anomalie n’expliquerait pas la botte de foin. Dans le cadre  du  modèle  sociopsychologique,  nous  sommes  intéressés  par  la  botte  de  foin  et  pas tellement par une hypothétique anomalie en son sein
gj,;yjh;

En gros:
''Jouons à l'autruche et concentrons-nous uniquement sur la botte de foin. Ce qui nous permettra de conclure qu'il n'a y a point d'aiguille...''.

Au moins, c'est très clair: Nous (les pseudo-sceptiques) ne sommes pas intéressés par le phénomène mais par ce qu'on pourrait indéfiniment broder comme inepties sur le sujet... qui au fond ne nous intéresse pas... 

C
'est peut-être la raison qui fait que les (pseudo-)sceptiques ne nous permettront jamais d'avancer dans la compréhension de ce(s) phénomène(s), non ?  clown

Ils étudient donc la botte de foin et ne font rien pour trouver,  analyser et comprendre ''l'aiguille'' et ceci même si on devait avoir la preuve de l'existence du phénomène...


Ils font tout pour ne pas étudier le phénomène des ovnis. Et c'est eux qui le disent! On est tous d'accord ici que la ''botte de foin'' est parfaitement connue: Les méprises existent et on le sait. Pas besoin d'une thèse de doctorat. Idem pour les canulars ou les affabulations. Ce qui nous intéresse ici c'est de comprendre la foudre en boule, les EQL, les phénomènes à la Hessdalen, les (trop) nombreux cas intrigants rapportés par des centaines de pilotes et d'autres témoins fiables qui semblent décrire des objets possédant très clairement des caractéristiques récurrentes bizarres communes. Ce qui nous intéresse, ce sont les RR3 et les RR4 qui ont elles aussi des caractéristiques récurrentes très intrigantes malgré leur absurdité évidente.

L'approche stupide de JMA et de ses moines-copistes pseudo-sceptiques permet donc de jouer à l'autruche en tentant d'ignorer stupidement des témoignages que la HSP ne sera jamais en mesure d'expliquer. Exemple: Le cas Guerra, le cas de Giraud-Abraham, le cas Bowyer, Minot AFB 1968 et les centaines d'autres.

Comme disent les anglophones: " Garbage in, garbage out''.

Malgré cette magnifique accumulation d'inepties rencontrées dès l'introduction de la thèse, Je vais malgré tout continuer ma petite lecture et je reviendrai exposer ici mes remarques au fur et à mesure que j'avancerai... sachant que j'ai de vraies analyses, d'authentiques travaux scientifiques et de trop nombreux livres à lire en priorité.

Cordialement,

Julien

PS: En tout cas, ça ne s'annonce pas triste comme lecture... tyke,ugd Mais il faut vraiment du courage pour se plonger dans ces 330 pages de bêtises et de sornettes...

Soupirs.

Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Lun 05 Déc 2016, 21:56
Bonsoir Loreline,

Ce qui m'étonne c'est que ces gens pseudo sceptiques prennent tant de temps pour débattre d'un phénomène  qui n'existe pas pour eux...

Il y a là quelque chose qui fait penser à une certaine forme de lâcheté. Ces gens-là connaissent d'une part la capacité de nuisance du scepticisme quand il prend cette forme de harcèlement. Et d'autre part, ces gugusses qui ne s'intéressent pas vraiment à la science ont une conception statique et figée de celle-ci. Ils considèrent que la science normale (voir Thomas Kuhn) n'évolue pas. Donc, vous les verrez harceler des scientifiques car pour eux ces derniers seraient de la "lunatic fringe".

Un peu comme Randi qui insulte un prix Nobel, un GFZ qui s'attaque de façon fielleuse à Friedmann (EQL), Strand (Hessdalen) ou Raymond Picolli (foudre en boule) et j'en passe ou comme un JMA qui s'attaque à Auguste Meessen (même si je ne suis pas toujours d'accord avec les positions de ce dernier sur l'origine des ovnis) ou un EMT (un simple instituteur) qui pond un livre hypercritique contre le CNES...

Ils ne connaissent rien de la science et pensent pouvoir ne prendre aucun risque en se cachant derrière une version figée et simpliste pour insulter et invectiver ceux qui ne pensent pas comme eux...

La vidéo avec le guignol harcelant Buzz Aldrin résume parfaitement la situation. 

Il y a aussi une forte obsession chez eux pour les E.T..Je vois ici une peur de l'invasion, une peur de l'étranger somme toute très primitive...il semblent totalement dominé par leur cerveau reptilien devant les ovnis d'où sans doute leur agressivité et leurs tentative d'intimidation en usant de manière systématique du dénigrement et  de la moquerie à l'encontre de ceux qui n'épousent pas leur théorie

Probablement. Une forme de cosmotrouille pour certains... egsdfgq jkjy  fdh

Tu as beaucoup de patience mais il est vrai que si on peut rectifier ce qu'ils racontent c'est très bénéfique

Oui, mais je fatigue. Certes, c'est très important d'avoir ce genre de revue. Je n'ai vu aucune analyse critique de cette thèse. Et bizarrement, chez les autoproclamés UFO-sceptiques, on fait le mort...

Mais j'ai vraiment hâte de ne plus avoir affaire ni de près ou de loin à la prose catastrophique et négative de ces comiques.

Remarquez qu'il n'y a pas que ces clowns qui parasitent le sujet. On en a treize à la douzaine de ces saltimbanques en ufologie...

Ce qui me fait de la peine, c'est de voir deux membres de ce forum qui ne sont plus vraiment ici, suivre les yeux fermés un pseudo-physicien et un pseudo-philosophe qui sont en train de se transformer en gourous à force de cracher sur la science et de délirer grave sans fumer de la bonne. Bref, comme je le disais un peu plus haut:

 bounce Vivement la retraite ufologique dans un monastère 2.0 !  bounce

Très bonne soirée !  Wink

Julien
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Mer 07 Déc 2016, 21:13
Ce qui est rigolo avec cette thèse, c'est que comme dans un bon Monty Python, on rit du début à la fin.


Je rappelle que d'après ce tout nouveau docteur clown ès fadaises ufologiques clown , il n'y a pas eu de corroborations visuelles ou des confirmations par des radars au sol.



Rien de plus faux. JMA tord le cou aux faits et pense nous leurrer en se leurrant lui-même.

On l'a vu plus haut. Durant la soirée des F-16,  nous avons donc la certitude que les pilotes voyaient sur leurs radars des objets observés au même moment à partir du sol. Nous avons la preuve plus haut que des observateurs au sol ont bien observé la fameuse ''dégringolade'' de l'ovni telle qu'enregistrée par le radar du F-16 d'Yves Meelsberg.

Qu'en est-il maintenant des radars au sol ?

JMA semble (ou fait semblant d') ignorer que le protocole de l'armée de l'air belge pour faire décoller les F-16 était très clair. Seul le centre de surveillance était en mesure de donner l'ordre aux avions de décoller suite à une confirmation par des observateurs au sol et par les deux radars au sol.

Voici un relevé minuté des événements qui montre très clairement que les deux radars au sol ''voyaient'' des choses insolites en même temps et dans la même zone géographique que les observateurs au sol et les F-16):

3. Résumé dans l'ordre chronologique des événements durant la nuit du 30 au 31 mars 1990


Quelques précisions concernant les sigles suivants : 
Cabinet MLV = Ministère de la défense nationale
MDL = Maréchal des logis
CRC = Control reporting center
TCC/RP Semmerzake = Traffic center control/Reporting post, basé dans le village de Semmerzake

TMA de Bruxelles = Traffic aérien civil de l’aéroport de Bruxelles/Zaventem



Note: toutes les heures sont en temps local.


30 mars


23h00 : Le contrôleur responsable (MC) du CRC Glons reçoit un appel téléphonique de M. A. Renkin, MDL de la gendarmerie, qui certifie voir, à partir de son domicile à Ramillies, trois lumières inhabituelles en direction de Thorembaies-Gembloux. Ces lumières sont nettement plus intenses que les étoiles et les planètes, elles ne bougent pas et sont disposées en triangle équilatéral. Leur couleur est changeante : rouge, verte et jaune.


23h05 : La gendarmerie de Wavre est priée par le CRC Glons d'envoyer une patrouille sur place pour confirmer cette observation.

23h15 : Un nouvel appel de M. Renkin signale un nouveau phénomène : trois autres lumières vont en direction du premier triangle. Une de ces lumières est beaucoup plus brillante que les autres. Le CRC Glons observe entre-temps un contact non identifié sur radar à 5 km au nord de Beauvechain. Le contact se déplace à une vitesse d'environ 25 noeuds et en direction de l'ouest (voir carte).

23h28 : Une patrouille de la gendarmerie avec, entre autres, le capitaine Pinson, est sur place et confirme l'observation de M. Renkin. Le capitaine Pinson décrit le phénomène observé comme suit : "les points lumineux ont la dimension d'une grosse étoile; ils changent continuellement de couleur. Celle qui domine est le rouge, elle se change alors en bleu, en vert, en jaune et en blanc, mais pas dans le même ordre à chaque fois." Les lumières sont très claires comme s'il s'agissait de signaux : cela permet de les distinguer des étoiles.

23h30-23h45 : Les trois nouvelles lumières se sont rapprochées entre-temps du premier triangle observé. A leur tour, après avoir fait une série de mouvements désordonnés, elles se placent de la même manière en formation triangulaire. Pendant ce temps le CRC Glons suit le phénomène sur le radar.

23h49-23h59 : Le TCC/RP Semmerzake confirme à son tour avoir un contact radar clair à la même position que celle signalée par le CRC Glons.

23h56 : Après coordination préalable avec le SOC II et puisque toutes les conditions sont remplies pour faire décoller les QRA (I), le CRC Glons donne l'ordre de décollage (scramble order) au 1 JW.

23h45-00h15 : Les points lumineux continuent à être observés clairement à partir du sol. Toute la formation semble se déplacer lentement par rapport aux étoiles. Les témoins oculaires au sol remarquent que les OVNI envoient de temps en temps des signaux lumineux brefs et plus intenses. Entre-temps, deux points lumineux plus faibles sont remarqués en direction d'Eghezée.

Ceux-ci, comme les autres, font également des mouvements brefs et erratiques.



31 mars 


00h05 : Deux F-16, QRA (I) de JW, AL 17 et AL 23, décollent. Entre 00h07 et 00h54, sous le contrôle du CRC, au total neuf essais d'interception de ces OVNI ont été entrepris par les chasseurs. Les avions ont eu plusieurs fois de brefs contacts radar sur les buts désignés par le CRC. Dans trois cas, les pilotes réussirent à verrouiller (lock on) pendant quelques secondes sur l'objectif, ce qui, chaque fois, a amené un changement des OVNI. Dans aucun cas, les pilotes n'ont eu un contact visuel avec les OVNI.

00h13 : Premier lock sur l'objectif désigné par le CRC. Position : on the nose 6 NM, 9 000 pieds, cap : 250. La vitesse de l'objectif change en un minimum de temps de 150 à 970 noeuds, l'altitude passant de 9 000 à 5 000 pieds, ensuite retour à 11 000 pieds pour, peu après, soudainement, redescendre au niveau du sol. Il en résulte un break lock après quelques secondes, les pilotes perdant le contact radar. Le CRC Glons informe, au moment du break lock, que les chasseurs survolent la position de l'objectif.

± 00h19-00h30 : Aussi bien le TCC Semmerzake que le CRC Glons ont perdu le contact avec l'objectif. De temps à autre un contact apparaît dans la région mais ils sont trop peu nombreux pour avoir une piste claire. Entre-temps, les pilotes prennent contact avec la radio du trafic aérien civil en VHF, afin de coordonner leurs mouvements dans le TMA de Bruxelles. Le contact radio en Uhf est maintenu avec le CRC Glons.

00h30 : AL a un contact radar à 5 000 pieds, position 255, 20 NM de Beauchevain. L'objectif se déplace à très grande vitesse (740 noeuds). Le verrouillage sur l'objectif dure 6 secondes et au moment du break lock apparaît le signal d'un jamming (brouillage) sur l'écran.

± 00h30 : Les témoins au sol voient trois fois les F-16 passer. Durant le troisième passage, ils voient les avions tourner en cercle au centre de la grande formation vue initialement. Au même moment, ils constatent la disparition du petit triangle tandis que le point le plus brillant et situé à l'ouest du grand triangle se déplace très rapidement, probablement en hauteur. Ce point s'éclaire de signaux rouges intenses de manière répétitive durant la manoeuvre. Les deux autres points clairs au-dessus d'Eghezée ne sont plus visibles non plus et seul le point lumineux à l'ouest du grand triangle peut être observé.

00h32 : Les radars de Glons et de Semmerzake ont un contact à 110, 6 NM de Beauvechain, qui se dirige à 7 000 pieds et à grande vitesse en direction de Bierset. Les vitesses enregistrées vont de 478 à 690 noeuds. Le contact est perdu au-dessus de Bierset. Le centre de contrôle radar de Maastricht n'a eu aucun contact avec cet OVNI.

00h39-00h41: Le CRC Glons mentionne un contact possible à 10 NM des avions, altitude de 10 000 pieds. Les pilotes ont un contact radar à partir de 7 NM. A nouveau une accélération de l'objectif de 100 à 600 noeuds est notée. Le lock on ne dure que quelques secondes et aussi bien les avions que le CRC perdent le contact.

00h47 : Le RAPCON de Beauvechain mentionne un contact sur son radar à une altitude de 6 500 pieds, position à partir de Beauvechain: 160/5 NM. Le CRC Glons a aussi un contact sur la même position. Celui-ci est observé jusqu'à 00h56.

00h45-01h00 : Quelques essais sont encore entrepris afin d'intercepter les OVNI. Les avions n'enregistrent que quelques contacts radars très courts.

Les témoins au sol voient le dernier OVNI resté en place disparaître dans la direction de Louvain-la-Neuve (NNO). Vers 01h00, l'OVNI a complètement disparu de la vue.

01h02 : AL 17 et AL 23 quittent la fréquence du CRC Glons et retournent à leur base.

01h06 : La gendarmerie de Jodoigne mentionne au CRC Glons qu'on vient d'observer un phénomène comme celui observé par M. Renkin à 23h15.

01h10 : Atterrissage de AL 17.

01h16 : Atterrissage de AL 23.

01h18 : Le capitaine Pinson qui s'est rendu à la brigade de Jodoigne décrit son observation comme suit : "quatre points lumineux blancs forment un carré avec comme point central Jodoigne." L'OVNI, vu dans la direction de Orp-Jauche (au sud-est de Jodoigne) est plus brillant et a une couleur jaune-rouge. Les points lumineux se déplacent avec des mouvements saccadés et courts.

± 01h30 : Les quatre OVNI perdent de leur luminosité et semblent disparaître dans quatre directions différentes.

On peut donc facilement se rendre compte que même si la trace radar n'a été enregistrée que par un seul F-16, il est très clair que ce soir-là, il y a eu des PAN/ovnis aperçus par des observateurs au sol, par les deux pilotes et enregistrés par l'un des deux F-16 mais aussi par les stations radar au sol.

En plus de la corroboration visuelle au sol /enregistrement radar du F-16 (la ''dégringolade''), nous avons trois stations radar : TCC/RP Semmerzake, le
CRC Glons et le RAPCON de Beauvechain qui ont été impliquées de façon très active pendant la tentative d'interception et que les F-16s suivaient parfaitement leurs directives quant à la poursuite de ces PAN.

Cette thèse
de doctorat ès fadaises pseudo-ufo-sceptiques est un véritable concentré de gags et de niaiseries.



Cordialement,

Julien

Hannibal
Hannibal
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 46
Nombre de messages : 3097
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement
Points de Participation : 8179
Réputation : 97

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Jeu 08 Déc 2016, 06:38
Ce qui est pénible c'est que comme dans pas mal de soutenance de thése, il n'y a pas dans le jury de type assez qualifié pour juger et lui renvoyer ces âneries a la figure, il énonce des trucs faux et ça passe...

_______________________________________
Vélasco fan club
Mufon France
Nota : Je suis modérateur : Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir. Quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.


XPDavy
XPDavy
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 58
Nombre de messages : 757
Inscription : 29/10/2014
Localisation : Belgique
Emploi : Formateur - enseignant
Passions : La nature, les étoiles, les images.
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2834
Réputation : 48

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Jeu 08 Déc 2016, 07:58


Bonjour, 


Irvingquester a parfaitement raison, j'avoue que ayant lu ce ramassis, l'argument ci-dessus î
m'a tout de suite tiqué(fait réagir). 
Rien n'a été caché, beaucoup de documents existent et sur la toile je n'en parle même pas, 
quant aux preuves de détections DES radars et DES observateurs, assermentés ou non. 

Belle journée,
Davy
avatar
dawa
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 49
Nombre de messages : 112
Inscription : 30/03/2014
Localisation : nice
Emploi : sans
Passions : nature
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2065
Réputation : 3

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Jeu 08 Déc 2016, 21:25
Bonsoir.


J'ai toujours tendance à me faire l'avocat du Diable, je n'aime pas les cabales ... mais là il y a vraiment matière.

Ce genre de propos écrits est une insulte directe aux milliers de personnes à travers les âges et la planète qui ont été témoins directs de ces phénomènes, quels qu'ils soient. Mais le "quels qu'ils soient" ne peut en aucun cas être rangé dans le cadre proposé par cette personne.

C'est cracher sur une réalité. Point barre. Il n'y a même pas besoin de perdre du temps à démonter quoi que ce soit, toute personne sensée passera son chemin après quelques pages.
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Sam 10 Déc 2016, 18:46
La HSP/TRC est une foutaise qui nécessite de ne pas être trop regardant quant à la réalité des événements qui pourraient venir déranger la fable "psychologisante"...

Aujourd'hui, il est clair que les partisans de cette pseudo-théorie pensent que les gens sont des imbéciles.

Voici, une vidéo avec Yves Meelsberg qui décrit les interactions avec les stations de radar au sol



Une interview d'une quarantaine de minutes très intéressante du pilote Yves Meelsberg (à partir de la 27:00) et du Général Mandel



Voici la transcription de ces échanges entre les deux pilotes et les stations radars:


Contrôleur = C, Pilote = P.



07M :

C : Je vous reçois fort et clair, comment me recevez-vous ?
P : 5 sur 5, NV90
C : Contrôlez votre armement
P : OK vérifié C : Pour votre information, l'écho est au 310, 15 miles (28 km)
C : Confirmé


Code:
NV 90 est le nom de code de ce vol. 5 sur 5 signifie également " fort et
clair ". Le contrôleur radar a l'OVNI sur son écran radar et donne aux pilotes le cap et la distance de leur objectif. La poursuite a commencé.




07M30S :

P : Formidable ! Fantastique ! Nous vous recevons 5 sur 5
C : Magnifique. Pareil ici
C : Pour le moment nous n'avons aucune altitude inscrite pour l'écho
P : Nous allons tout droit sur l'objectif tous les deux, NV90
C : Roger, et les deux échos sont sur votre droite, 310 degrés à droite
P : OK droit au 310
C : La dernière altitude connue de l'écho était par rapport à un autre avion,
    NV210. Continuer à tourner. Tournez vers le 320
P : 320




8M :

C : 320, 17 miles ( 30 km ). Pour l'instant l'altitude maximum est de 10000
    pieds ( 3300 mètres )
P : On reste au 320
C : Roger 330. Cinq heures moins dix, la distance correcte est de 15 miles ( 24
    km ), altitude possible 10000 pieds
P : En route à 10 heurs moins dix. Pas de contact



09M

C : Contact 330 distance 10, 11000 pieds, droit au 330
P : 330, on y va
C : 330, 5. La distance correcte est 9
P : Pas de contact, guidez-nous
C : 345, distance 7. Ralentissez. Manoeuvrer lentement
P : Compris, manoeuvrons lentement
C : Toujours à 10000 pieds, cap 345, distance 5
P : Confirmez l'altitude


Code:
Beaucoup de dialogue en 3 minutes. C'est vraiment du travail très sérieux. Les pilotes et le contrôleur sont évidemment excités et probablement nerveux. L'OVNI est maintenant à 5 miles des deux avions de poursuite, une distance très courte en cas de combat aérien.




10M :

C : Dernière altitude 10000 pieds, je répète 10. La distance est de 3. A
    gauche à deux miles. Pas d'altitude. L'écho a disparu.
P : Pas de contact
C : Il passe juste en dessous de vous
P : Répétez ?
C : Actuellement il est juste en dessous de vous. Au vecteur 90 degrés pour
    tout les deux. Contact à 090, distance 2. Continuez, vérifiez 090,
    distance 3. Manoeuvrez lentement. Tournez vers l'intérieur, quatre miles
   nautiques, 060, 3.
P : Lumière clignotante en face de vous. Est-ce que vous le voyez en dessous
    de vous, une lumière orange ? (C'est l'ailier qui parle au leader)
C : Distance 3, 060, 3
P : Cap 180. Roger, retour vers le 180°. Avez-vous un contact visuel avec
    moi, Meel

Code:
Le leader parle à son ailier, dont le nom de code est Meel, s'il l'a en vue. Le terme " roger "signifie" bien compris

P : Roger, j'ai le contact avec vous. Si vous faites un virage à 180°, à un
    mile, vous le trouverez droit devant. Une lumière orange clignotante. C'est
    au sol.

Code:
L'ailier répond qu'il a le leader en vue, et donne au leader les instructions concernant la lumière clignotante orange qui semble être au sol

P : Efflux, avez-vous encore le contact ? (Efflux est le nom de code du
    contrôleur radar )
C : Oui, pour l'instant l'écho est au 020, 15
P : Confirme 020
C : 020, 5 miles
P : Regardez la lumière clignotante, je veux dire ( inintelligible ) flash
C : 030, 6 miles
P : Le contact au sol ressemble à une lumière
C : Un autre écho maintenant, 360, 10 miles
P : 360, 10



13M :

C : Altitude 11000 pieds, 350, 11 miles
P : J'ai un contact à 9000 allant au 250 à 970 noeuds (1700 km/h)
C : C'est peut-être votre objectif
P : Un contact droit devant à 9000 pieds, vitesse 310 (580 Km/h)
C : Distance 6
P : Eddy, confirmez-vous le contact ? J'ai maintenant le même en B15 (B15,
    C8, etc... sont des zones générales de l'espace aérien)
C : Écho à 3 miles. Droit devant, 3
P : J'ai un contact intermittent
C : Roger. Maintenant, à 2 miles. Faites un virage sur votre intérieur droit,
    niveau 1 mile. Accélérez sur votre droite en vous dirigeant au 130
P : 130
C : 140, distance 3

Code:
Le F16 a son radar de recherche de bord en marche. Il a trouvé l'OVNI et montre au pilote que l'objectif se dirige au 250 à une vitesse incroyable de
970, soit 1700 km/h. C'est presque 2 fois la vitesse du son, et bien au-
dessus de la vitesse maximum du F16 qui est d'environ 800 noeuds à cette
altitude. Eddy est le nom de code du leader, comme Meel est celui de
l'ailier. L'OVNI ralentit à 310 noeuds, change de direction de vol. Il semble jouer avec les intercepteurs.



14M :

P : Confirmez la direction de l'objectif, Efflux
C : 130, même, 120. Restez au 180. Il est maintenant au 170, 4. Vérifiez que
    votre caméra fonctionne correctement. 160, 3
P : Caméra prête. J'ai le contact à 550 noeuds en C6, altitude 10000



15M :

C : Juste au-dessus. Si possible, prenez un maximum de photos
P : Puisse suggérer de continuer avec le HUD ? Je le garde

Code:
Le HUD est le Head Up Display, qui projette une partie des informations de vol sur le cockpit de l'avion. Ceci permet au pilote de garder en visuel l'objectif, pendant qu'il est en même temps capable de noter les paramètres de base pour permettre à l'avion de voler, comme l'altitude et la vitesse de vol, dans bouger la tête ou quitter des yeux l'objectif. La caméra peut être activée pour voir ce que le pilote voit à travers le cockpit, ou ce que l'écran radar voit. Le gouvernement belge a rendu public tout l'enregistrement de la caméra de l'écran radar  pour une diffusion publique.
De petit extraits de ce document ont été montré à la télévision durant des
programmes en relation avec l'incident belge. D'habitude les intercepteurs
allument le HUD quand ils sont près de l'objectif et attaquent. Le pilote
attend une approche couronnée de succès d'ici peu et opte pour garder le mode HUD pour la caméra.

P : ( inintelligible )
P : Efflux, donnez-moi un nouveau vecteur
C : Allez au 360, 360. Restez droit au 030
P : 030
C : Il est maintenant à 050, 3. Altitude 10500 pieds. Continuez à tourner au 090
P : Compris 090
C : 090, droit devant, 2
P : Un avion juste en dessous de moi. Efflux, est-ce possible ?
C : A quelle altitude?
P : Je le vois, Efflux
C : Droit devant, 2 miles
P : Meel, est-ce que vous le voyez, juste sous mon avion ? Efflux, avez-vous
    un nouveau vecteur?
C : Sud, 2
P : Donnez-moi l'altitude
C : NV105, écho 130, 130, 3. Dernière altitude connue 10000 pieds, droit
    devant 2
P : Allez, attaque
C : Vous venez de dépassez l'écho, altitude 10000 pieds
P : Je suis à 9000 pieds
C : Toujours pas de contact?
P : Toujours pas de contact! Vecteurs, s'il vous plaît!
C : 270, 2
P : Confirmez 260

Code:
Le pilote a une vision dégagée sur l'appareil en point de mire. Apparemment, c'est un contact visuel épisodique. Mais après 12 minutes d'une poursuite intense, l'OVNI s'échappe à nouveau. Le pilote est frustré, presque
désespéré.


19M :

C : 270
P : Manoeuvre vers le 270. En position au 270. 10000 pieds
C : Pas de contact pour l'instant
P : Meel, passez sur la fréquence xxxx

Code:
Le leader demande à son ailier de passer sur une autre fréquence sur sa seconde radio. L'ailier parlera à un contrôleur de trafic aérien, coordonnant l'entrée des deux jets dansl'espace aérien contrôlé par Efflux. En plus de diriger les avions, Efflux parle à des contrôleurs aériens de Bruxelles par téléphone. C'est nécessaire à cause du trafic commercial très dense dans cette zone.

C : Pouvez-vous contacter Bruxelles sur la fréquence xxxx, il commence à
    s'éclipser !

Code:
Efflux voit également les jets quitter son espace aérien, et répète l'ordre d'entrer en contact avec le contrôleur aérien du trafic civil de Bruxelles. La poursuite continue et une extrême prudence est nécessaire pour ne pas percuter un avion de ligne. L'OVNI a momentanément disparu de l'écran radar de Efflux.



21M :

C : Continuez à tourner sur votre droite, 090
P : Je me dirige sur ma gauche 090. Efflux, nous sommes en position à l'est
C : Roger, maintenez le cap
P : Nous avons un contact positif
C : Pas de contact sur l'écran pour l'instant
P : Nous ne le voyons plus. Mon niveau de carburant est OK. Nous devons
    avoir un objectif à 19 miles, 800 noeuds et 5300 pieds. Confirmez cela,
    Efflux. Un contact à 5 miles, sur ma gauche, grande vitesse



23M :

C : Pas de contact pour l'instant
P : A 4 miles à gauche
C : Je me désengage 1 minute pour vérification



24M :

P : Je vérifie. Je tourne à un cap de 034. Bruxelles nous appelle, mais pas de
    contact
C : L'objectif vient sur vous du 320, distance 15 miles. Possible contact à 270,
    distance 12. Virez à droite



25M :

P : Virage à droite au 270
C : Cet objectif paraît être un avion civil
P : Répétez Efflux
C : Ce contact est un avion civil



26M :

P : Virons au 277
C : Roger. Maintenez un cap de 270 depuis Efflux
P : Parlez-moi Efflux
C : Dites moi ce que vous avez vu
P : J'ai vu une sorte de lumière clignotante droit devant à 5 miles
C : Cette lumière venait-elle du sud



27M :

P : La lumière ne bougeait pas
C : Quand avez-vous survolé la lumière ? Donnez-moi un signal quand vous
    commencerez votre approche
P : Je tourne à gauche pour voler à 10000 pieds sur la lumière, et je vous
    donne la localisation de la lumière. Je la survole maintenant
C : Roger
P : Coordonnées 50°32'08" nord, 04°11'08" Est. Je retourne vers l'est, à
    10000 pieds
C : Roger

Code:
La lumière sera identifiée plus tard comme étant un signal anticollision
d'une cheminée d'usine.

P : Possible contact à 020, 12 miles
P : 12 miles, je regarde
C : Très grande vitesse. Vire au 040
P : 040
C : Cap 115, tournez au 060 à droite
P : J'ai un contact droit devant à 10 miles
C : C'est l'objectif. Nous ne connaissons pas l'altitude
P : Contact à 5000 pieds, 740 noeuds. Un vrai nouveau contact. Je cherche.
    Un contact droit devant à 7 miles
C : Désengagez pour le moment et vérifier l'objectif. Vérifiez votre armement



32M :

C : Dernière altitude connue 10000 pieds, 070, 10
P : 070, 10. Confirmez virez au 070, altitude 7000 pieds. Perdu le contact.
    J'ai besoin de plus d'informations, Efflux
C : Nous avons aussi perdu le contact. Il doit être au 090, 10. Virez au 100



33M :

P : 100
C : Droit devant. Distance 5. Avez-vous un contact ?



34M :

P : Pas de contact
C : 095, distance 18. 17, droite, les deux à droite, au 310
P : Droite, 310. Fuel 044
 
Code:
Les jets ont décollé depuis plus de 40 minutes, faisant des manoeuvres constantes, incluant des accélérations nécessitant la pleine puissance des moteurs. Les réserves en carburant commence à devenir primordiales. Le leader rapporte qu'il lui reste 4400 livres de carburant.

C : 17, vérifiez le temps qu'il vous reste
P : Il me reste 15 minutes
P : 17, 310
C : Roger, 17. Maintenez cette direction pour l'instant. Un avion civil au
    315, distance 12 à 5000 pieds sur le TMA

Code:
le TMA est l'espace protégé qui entoure l'aéroport.



38M :

P : Je regarde. Contact à 6000 pieds, bougeant lentement à C
C : C'est un avion civil. Passe dans vos deux heures, 5 miles, 5000 pieds.
    Vérifiez au 310, contact éventuel à 12 miles

Code:
En plus de donner la direction de l'objectif suivant le système des 360°, le contrôleur utilise la méthode "de la montre", donc 3 heures est en fait
l'aile droite, 6 heures la queue, etc...



39M :

P : 10 miles, droite devant, 10000 pieds. Contact
C : Droit devant, distance 7




40M :

P : Je l'ai aussi
C : Vérifiez que votre caméra est en marche




41M :

P : Caméra en marche
C : Si possible, faites un maximum d'images
P : Le mouvement de l'objectif est très lent. C : Vérifiez l'altitude de votre contact
P : J'ai toujours le contact, 5 miles
C : Une altitude ?
P : Pas d'altitude
C : Dans vos 3 heures, 2 miles
P : A 3 heures, 2 miles
C : Il bouge de gauche à droite
P : Répétez
C : Au-dessus sur votre gauche
P : Je regarde, je vois une lumière au sol droit devant




42M :

C : un avion civil à l'ouest, 10 miles
C : Contact 100. Tournez à droite au 100
P : Roger, tournons à droite au 100
C : Trafic civil 300, 5 miles
P : Trafic civil 300, 5 miles, en position au 120
C : Continuez au 100
P : 100
C : Idem 060 maintenant, 060, 5
P : En position au 060
C : 060, 3. Avez-vous un contact ?
P : Un contact mais sa vitesse passe de 100 à 600
C : J'ai le même écho
P : Il file sur ma droite, 5 miles
C : Confirmez. Manoeuvrez rapidement
P : En position en direction de l'est maintenant
C : Roger
P : Contact perdu
C : Vecteur pour les deux 180


Code:
L'OVNI a été suivi par le radar de bord du F16. Le radar montre la vitesse de l'objectif, et le pilote le voit accélérer de 100 noeuds à 600 noeuds. La vitesse la plus basse est supérieure à celle qu'un jet à haute performance
peut voler sans décrocher, mais la plus élevée, spécialement la dernière
approche à très haute vitesse, ne peut être atteinte que par quelques avions
expérimentaux. Que peut être cet objectif ? La vitesse et la manoeuvrabilité
de l'OVNI semblent toutes deux bien loin des possibilités d'un avion connu.




44 M :

P : Je tourne à droite, vers le sud
C : Contact au sud, plus haut
P : Nous regardons. En position sur notre cap, sud
C : A 9 heures, 3. Excusez-moi, dans vos 3 heures
P : En position vers le sud. Pas de contact.



45 M :

C : Oubliez cet écho. Virez rapidement au 360
P : 360 à gauche. Je vérifie le fuel
C : Éventuel contact 350, distance 10
P : 350, 10
C : Deux contacts attribués à des avions civils, même position, 345, 9,
    gauche  330, 7, gauche 330



46 M :

C : Trafic civil 340, distance 7
P : Nous avons un contact avec ce trafic
C : A 5000 pieds, un autre contact au 325, la distance est, pas d'altitude
P : J'ai un contact radar
C : Vérifiiez que votre caméra est en marche
P : Caméra armée. Nous avons perdu le contact
C : Il est maintenant au 345, la distance est de 5
P : Nous avons le même en B8, 10000, Meel (L'ailier, Meel, rapporte que son
    radar confirme le cap de l'objectif donné par le contrôleur et sa distance)
C : 350, 3
P : Contact radar. Nous avons un faible contact à gauche, 8 miles. Nous
    venons de perdre le contact


47 M :

C : Il est maintenant sur votre 360
P : Demande la permission de virer vers le nord
C : Vous pouvez vous désengager
P : En position au Nord, Efflux
C : Roger. Pas de contact ?
P : Négatif
C : Retournez vers le sud


Yves Meelsberg confirme ce qui est a été documenté et enregistré: Les deux F-16 avaient un ovni sur leurs radars en plus de la détection de cet ovni par les deux stations au sol en plus du contact visuel par des observateurs au sol qui ont bien vu le décrochage final si particulier de l'ovni.

Je rappelle les fadaises de JMA doctement débitées dans sa thèse:
farao farao farao farao farao farao farao farao farao farao farao farao farao farao farao
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Mar 13 Déc 2016, 17:50
Ce soir-là, les deux radars au sol (Glons et Semmerzake) ont détecté aussi d'autres ovnis qui ne pouvaient être ni des avions ni des ULMs ou des ballons (en raison de leurs vitesses (passant de très élevées à quasi-stationnaires...)



À noter que ces ovnis n'ont pas pu être détectés par les radars des F-16 car la portée de ces derniers est de l'ordre de 10 nm.

Pour terminer avec la nuit des F-16, voici les conclusions du rapport du major Lambrechts (armée belge):
a. En contradiction avec d'autres observations signalées d'OVNI, pour la première fois a été observé un contact radar en corrélation avec différents senseurs de la Force aérienne (CRC, TCC, RAPCON, EBBE et radar F-16) et cela dans la même zone que les observations visuelles. Ceci peut s’expliquer par le fait que les OVNI du 30/31 mars ont été signalés à une altitude de ± 10 000 pieds, alors que dans le cas précédents il était toujours question de contacts visuels à très basse altitude.

b. Les témoignages à vue, sur lequel ce rapport se base partiellement, ont été faits par des gendarmes en service et leur objectivité ne pourrait être mise en question.

c. Les OVNI, aussitôt visualisés par le radar F-16 dans le mode Target Track (après interception), ont changé brusquement leurs paramètres. Les vitesses mesurés à ce moment-là et les changements d'altitude excluent l'hypothèse que les OVNI observés pourraient être confondus avec des avions. Les mouvements lents pendant les autres phases différent également de ceux des avions.

d. Les pilotes des avions de chasse n'ont jamais eu de contact visuel avec les OVNI. Ceci peut être expliqué par les changements de l'intensité lumineuse et même de la disparition des OVNI au moment où les F-16 arrivaient dans les environs où ils étaient observés au sol.

e. L'hypothèse selon laquelle il s'agirait d'une illusion d'optique, d'une confusion avec des planètes ou tout autre phénomène météorologique est contradictoire avec les observations sur radar, notamment l'altitude aux environs de 10 000 pieds et les positions géométriques tendant à prouver un plan-programme.

f. La première observation du déplacement lent des OVNI s'est faite à peu près dans la même direction et la même vitesse que le vent. La direction diffère de 30 de celle du vent (260 au lieu de 230). L'hypothèse qu'il s'agit ici de ballons-sondes est tout à fait improbable. L'altitude des OVNI reste dans cette phase à 10 000 pieds, alors que les ballons-sondes continuent de s'élever jusqu'à l'éclatement vers 100 000 pieds. Les lumières brillantes et leur changement de couleur peuvent être difficilement expliqués par de tels ballons. Il est tout à fait improbable que des ballons restent à la même altitude pendant plus d'une heure, tout en conservant la même position entre eux. En Belgique, au moment des observations radars, il n'y avait aucune inversion météorologique en cours. L'hypothèse selon laquelle il pourrait s'agir d'autres ballons est à écarter absolument.

g. Bien qu'on ait plusieurs fois mesuré des vitesses supérieures à celle du son, aucune onde de choc n'a été signalée. Ici aussi, aucune explication ne peut être donnée.

h. Bien que les différents témoins au sol aient finalement signalé huit points dans le ciel, les radars ont enregistré un seul contact au même moment. Les points ont été vus à distance suffisante les uns des autres pour que les radars puissent les différencier aussi. Aucune explication plausible ne peut être avancée.

i. L'hypothèse de phénomènes aériens résultant de projections d'hologrammes est à exclure également : les projecteurs lasers auraient dû être normalement observés par les pilotes en vol. De plus, les hologrammes ne peuvent pas être détectés par radar et une projection laser ne peut se voir que s'il existe un écran comme des nuages par exemple. Or ici, le ciel était dégagé et il n'y avait aucune inversion de température significative.

Comment la HSP/TRUCMUCHE pourrait-elle expliquer ces phénomènes ?  pale

Aucune citation du rapport Lambrechts.

Aucune citation des pilotes comme Yves Meelsberg.

Rien. lunettess

Mais bien sûr rien de tout ça dans la thèse de JMA puisqu'il faut bien nous vendre sa salade toute pourrie. trje,tu.



Cordialement,

Julien
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Sam 24 Déc 2016, 16:24
J'ai terminé la lecture de cette thèse et c'est vraiment du très grand n'importe quoi. 

Devenu docteur et après plus de 15 ans passées dans la bouse du debunking, JMA reste un debunker pseudo-sceptique borné.On est très loin d'une véritable démarche scientifique et d'un scepticisme avec suspension du jugement. Dès les premières lignes, on peut constater que le parti-pris pseudo-sceptique est très évident.

Je n'ai jamais vu des insultes ad hominem dans une thèse de doctorat digne de ce nom. Auguste Meessen y est traité de membre de la "lunatic fringe" alors qu'il ne fait que défendre ses idées.

Je reviendrai en janvier une dernière fois sur quelques points mais franchement, s'il y a une HSP qui est certaine ici, c'est bien celle du pseudo-scepticisme. Comment peut-on être amené à croire en meute à ses conneries ? Les pseudo-sceptiques sont eux aussi des croyants et les références incessantes à la science ne trompent personne.

Est-ce là une forme de cosmotrouille  ?

Pour moi, rien ne distingue un JMA d'un Jaime Maussan ou d'un Philippe Guillemant. Ce sont tous des charlatans. Tous ces guignols n'ont pas la moindre idée de ce qui se cache derrière ce phénomène et tout ce qu'ils peuvent produire a un niveau merdique.

2016 a été un très "bon cru" jkjy  question foutaises ufologiques  (Analyse IPACO, thèse JMA,...)

Bref, cette thèse ira ici:

k;l:l!jl

Cordialement,

Julien


PS:
Jean-Michel Abrassart a soutenu sa thèse de doctorat le 21 septembre 2016.

http://www.academia.edu/28695314/Soutenance_de_thèse_Le_modèle_sociopsychologique_du_phénomène_OVNI_
Or, lors de l'émission "C'est mon choix" du mois d'avril 2016 consacrée aux fantômes (donc plusieurs mois avant sa soutenance), il s'est présenté comme jkjy docteur en psychologie  jkjy  alors qu'il se faisait remonter les bretelles par Stéphane Allix.

En avril 2016, il était encore thésard. Il aurait dû donc utiliser le terme de doctorant et non pas de docteur. Ici à partir de la 21:00


jkjy

Et je confirme la position de Stéphane Allix, JMA dit des conneries et ne sait absolument rien des études scientifiques qui ont été menées depuis la fin du XIXème siècle sur ces sujets.

JMA parle de consensus de la communauté scientifique contre la réalité de ces phénomènes. On est tout à fait d'accord. Mais qui établit ce consensus ? C'est que dans ces domaines, les preuves scientifiques sont bel et bien là et les membres de la "science normale" qui établissent ce consensus ne veulent surtout pas les voir...

Encore une fois, JMA nous montre qu'il ne maîtrise pas ces sujets.

Par contre question pseudo-scepticisme pseudo-scientifique, c'est un sacré virtuose clown


Nul
luci1962
luci1962
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 56
Nombre de messages : 62
Inscription : 09/12/2016
Localisation : Yvelines
Emploi : Imprimeur
Passions : Musique électronique, heavy metal, géologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 1004
Réputation : 4

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Dim 25 Déc 2016, 21:34
@Irvingquester,

Ton analyse est tout à fait pertinente, mais, tu a du courage d'avoir lu et analysé ce livre. J'aurais abandonné à la 10e page. Abrassart? ce n'est pas celui qui faisait le "balado" sur l'Observatoire Zététique ? Personnellement, nous nous sommes écharpé méchamment sur différents sujets. Quelques sceptiques étaient très intéressants, réellement, mais... pour le reste, il y a trop d'invectives de la part de gens que l'on peut considérer comme pseudo sceptiques avec une pointe de au choix: mépris, politique, théories à l'emporte-pièces, que je n'aime pas. Les pseudo sceptiques attirent leurs proies sur des sujets convenus d'avance. Je n'ai jamais compris pourquoi Georges Charpak, prix Nobel, était membre d'honneur de cette association. +++
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Mar 27 Déc 2016, 17:29
Bonjour,

@luci1962 a écrit:Je n'ai jamais compris pourquoi Georges Charpak, prix Nobel, était membre d'honneur de cette association.
Malgré leur manque de culture scientifique et leur indigence intellectuelle, les clowns comme Randi ou JMA peuvent jouer le rôle d'idiots utiles.

Il faut bien tenter de protéger les gens (et surtout les jeunes enfants) contre les dérives fort nombreuses affraid dans ces domaines "borderline". Ça donne des "débats scientifiques" comme celui qui a consisté à prouver par (A+B)xC que l'ET de Roswell n'était en fait qu'une momie amérindienne...Comme si on pouvait avoir le moindre doute à ce sujet. trje,tu.


Bref, même si ces "débats" font partie du bruit, certains grands scientifiques comme Charpak peuvent estimer qu'ils pourraient être nécessaires pour protéger les plus fragiles.

C'est comme ça qu'on pourrait voir les choses.

Mais ceci n'a absolument rien à voir avec l'étude scientifique du "paranormal" ou des ovnis.

Ce rôle ne doit donc pas donner à ces clowns l'impression qu'ils pourraient participer aux débats scientifiques sur ces sujets. Ce sont des psychorigides qui ne sont pas outillés psychologiquement pour nous aider à avancer. Ils agissent comme des éléphants dans un magasin de porcelaine.

Et cette thèse est là pour confirmer encore une fois ce fait.

À noter que Bertrand Méheust a écrit un livre magnifique pour répondre à Charpak : Devenez savants,découvrez les sorciers, Lettre à Georges Charpak


https://www.amazon.fr/dp/2844542808

Un long extrait du livre ici : http://www.metapsychique.org/devenez-savants-decouvrez-les.html

À noter que le nombre de prix Nobel et de grands scientifiques qui se sont déclarés en faveur de l'étude scientifique du "paranormal" est extrêmement élevé. 

Cordialement,

Julien

PS: Il reste que concernant la nature profonde de ce qui se cache derrière ces phénomènes, rien ne distingue un JMA d'un Jaime Maussan ou d'un Philippe Guillemant. Sur ce plan-là, ils sont parfaitement égaux. 


Ce sont tous des charlatans.
cvwdfb vieuu cvwdfb vieuu cvwdfb vieuu cvwdfb vieuu
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Mar 27 Déc 2016, 22:30
Un dernier point concernant les différentes sortes de charlatanismes (pseudo-sceptiques, pseudo-scientifiques ou tout simplement ''à but très lucratif'')

@luci1962 a écrit:Je n'ai jamais compris pourquoi Georges Charpak, prix Nobel, était membre d'honneur de cette association.

Le problème dans ces domaines ''bordeline'', c'est que n'importe qui peut dire vraiment n'importe quoi.

Il y a beaucoup trop de conneries qui circulent. Et avec le web, c'est devenu infernal. J'ai même vu sur le net des analyses ''d'experts'' qui tentent de convaincre les entreprises de mettre en place des stratégies basées sur les ''principes''  yckjgc  de marketing ''quantique''... yckjgc

Aucun scientifique digne de ce nom n'a le temps ni le désir de venir rectifier la situation. Ce cirque ne s'arrête jamais.

Pour appuyer mon propos, voici par exemple, sur quoi je suis tombé aujourd'hui:

http://www.ovni-direct.com/colloque-des-realites-invisibles-a-laon-les-11-et-12-fevrier-2017-258956.html



Ça a l'air sérieux. N'est-ce pas ? Mais c'est du pipeau de A à Z. Dans son chapitre dans ''Ovnis et Conscience'', PG n'a pas cité la moindre référence bibliographique et scientifique digne de ce nom. Rien que des élucubrations à non plus finir.

"La notion d'extraterrestre n'a plus aucun sens, à partir du moment où l'on considère que c'est la conscience neuronale qui dirige l'évolution, et non la mécanique"

Comprenne qui pourra tyke,ugd

Voici ce que PG propose comme démarche: des dessins et des algorithmes  drunken  



Quant aux équations, elles ne servent plus à rien  yckjgc Plus besoin de la science.

Pour Charpak, les (pseudo-)sceptiques pourraient servir pour tenir ces clowns éloignés.

Sauf qu'il peut y avoir un hic: Il faut aussi garder ces (pseudo-)sceptiques à distance.  trje,tu

Voilà,

Julien

PS: PG doit lire ce forum car il vient de me virer de sa page FB clown  En attendant, il a 4000 personnes qui le suivent et qui n'ont pas forcément les connaissances pour se rendre compte que c'est du charlatanisme. PS lui aussi m'avait viré de sa page FB  jfsd  (alors que c'était lui qui m'avait contacté en premier) mais il a compris suite à ses balivernes sur Adamski.

luci1962
luci1962
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 56
Nombre de messages : 62
Inscription : 09/12/2016
Localisation : Yvelines
Emploi : Imprimeur
Passions : Musique électronique, heavy metal, géologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 1004
Réputation : 4

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Mer 28 Déc 2016, 00:01
@Irvingquester,

"La conscience neuronale ?". Wow! Je ne suis pas un spécialiste des neuro-sciences, mais, inconsciemment ou l'inverse, cela créé de la confusion dans les esprits des gens, et c'est, peut être, sans le savoir, une invitation aux manipulations et séductions liées au phénomène sectaire, qui n'est plus très loin. Comme tu le dis, c'est "borderline", donc, douteux. C'est les bas fonds de l'imaginaire. Un mélange de new age avec de la physique quantique, du chamanisme à l'Occidentale, parasciences, etc. Le problème, c'est que l'étude sérieuse des ovnis passe en arrière-plan, et se retrouve ridiculisée par un masque de contre-vérités, noyées dans les bas-fonds du web.

C'est la première fois que j'entends parler de Philippe Guillemant. Apparemment, c'est une personne respectable, qui essaye de proposer une alternative différente. Le dessin que tu a envoyé, au-dessus, semble être un mélange de psychologie, de spiritualité, et forcément, tout devient trop complexe !
Si tu te fait jeter de leur mur FB, c'est, peut être, que tu est trop excessif dans tes propos. Passionné, certainement. Beaucoup de gens n'acceptent, malheureusement pas, la contradiction, le débat raisonné et rendent confus l'esprit critique. Pour moi, les ovnis, ce n'est pas des "mandalas" comme disait Jung! 

En ce qui concerne James Randi, d'après ma mémoire, mais, je me trompe peut être. Rattrape-moi, si c'est le cas, mais, c'est un escroc, ou un ancien escroc. Son $1000000 de prime pour prouver l'existence d'un phénomène paranormal, est toujours d'actualité, avec Skeptical Inquirer. Je crois que Henri Broch propose une somme d'argent, également. Lui, m'a fait penser à une sorte de gourou. Je me souviens aussi, que lors de l'émission sur Arte, animée par Michel Polac, sur le faux extraterrestre de Roswell, ils avaient failli en venir aux mains tous les deux. Intolérance du pseudo-scepticisme. Je ne sais pas. Ce qui est lamentable, et là j'accuse ouvertement l'Education Nationale, c'est de ne plus instruire les jeunes, de ne pas les former à l'esprit critique, au raisonnement, mais également au rêve et au merveilleux. D'autres prennent la place, et les scientifiques sérieux sont aux abonnés absents, pourquoi ?

A+ +++
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Jeu 29 Déc 2016, 21:11
Bonjour,

Non, Randi n'est pas un escroc au sens propre du terme. C'est un magicien professionnel. Il a permis de démasquer pas mal de vrais escrocs.

J'ai eu l'occasion d'échanger avec lui il y a une dizaine d'années. Il est très impressionnant et très très intelligent. Je suis convaincu qu'il aurait voulu être un scientifique et qu'il pense sincèrement qu'il aide la science contre le charlatanisme. Encore une fois, on ne peut qu'être d'accord. Tapez ''UFO'' ou ''Quantum'' ou ''Poltergeist'' dans YT...

Par contre, ce rôle de ''chien de garde'' (et je ne dis pas ceci de façon péjorative) ne devrait pas donner l'impression aux ''débunkers'' qu'ils sont en mesure de s'attaquer aux scientifiques. Je ne suis plus d'accord quand il se permet d'insulter des scientifiques comme Brian Josephson (un prix Nobel de physique!) ou Jacques Benveniste (Il a participé d'ailleurs à la mascarade qui a fini par tuer ce dernier) ou quand il intervient dans des débats scientifiques qu'il n'est pas en mesure de comprendre.

Quand je parle d'éléphants dans un magasin de porcelaine, je fais référence à ce genre d'escroquerie intellectuelle, car c'en est une.

J'aurais voulu pouvoir en discuter avec lui mais là, il est rendu vraiment très vieux et il a le droit de vivre sa retraite en paix.

Quant à son prix, la science ne fonctionne pas de la sorte. Quand on se plonge dans les travaux des chercheurs, on se rend compte qu'il y a pas mal d'indices très intéressants. Bertrand Méheust ou Dean Radin et bien d'autres ont répondu à cette offre ridicule qui fait que peu importe la quantité de preuves qu'on pourra mettre sur la table, on trouvera toujours la petite bête pour ne pas payer...

Comme l'affirme Dean Radin, normalement, les résultats expérimentaux obtenus depuis une soixantaine d'années devraient être suffisants pour valider le fait qu'il y a vraiment quelque chose de bien réel (Ganzfeld,...) mais on s'arrangera toujours pour exiger encore et toujours plus de preuves.  

C'est d'ailleurs, ce que demande aussi le (vrai) sceptique Richard Wiseman qui reconnaît aujourd'hui la réalité de ces phénomènes mais qui exige encore plus de preuves.

Et je pense que c'est une réaction bien normale tant que ça ne vire pas au pseudo-scepticisme imbécile des JMA & Co.

Ce qu'il faut, c'est travailler encore plus fort pour établir un véritable modèle scientifique afin d'expliquer toutes ces bizarreries (y compris le phénomène ovni). Je pense que dans une vingtaine d'années on sera très probablement en mesure de commencer à en parler plus sérieusement.

Je suis tout ceci de très près et c'est vraiment plus que passionnant.

Notre réalité est infiniment plus complexe que les quelques pans que nous percevons avec nos sens très limités.

Infiniment plus complexe.

Julien
Loreline
Loreline
Administratrice en charge du blog
Administratrice en charge du blog


Féminin Age : 69
Nombre de messages : 8066
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement
Points de Participation : 14404
Réputation : 173

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Ven 30 Déc 2016, 12:13
Bonjour

Julien je te cite  :
"Notre réalité est infiniment plus complexe que les quelques pans que nous percevons avec nos sens très limités. 

Infiniment plus complexe."

Le problème est que l'homme se considérant comme l'aboutissement de l'évolution de la vie sur terre,  est persuadé que ses sens voient  la réalité vraie et incontestable.
Normalement, les outils technologiques de pointe qu'ils est en train de se forger devraient  rendre ses neurones plus performantes et donc lui élargir l'esprit.. mais est-ce qu'il ne va pas entrer dans le déni ?  Il en est bien capable !
Bon réveillon à tous  Wink
luci1962
luci1962
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 56
Nombre de messages : 62
Inscription : 09/12/2016
Localisation : Yvelines
Emploi : Imprimeur
Passions : Musique électronique, heavy metal, géologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 1004
Réputation : 4

Ovnis Re: La thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiques

le Ven 30 Déc 2016, 22:51
@Loreline @Julien,

Sans savoir réellement pourquoi, les personnes qui ont vu des ovni et fait des rencontres rapprochées, sont reliés entre eux, vers une recherche commune, qui transcende notre perception des choses. Mais, à la base, il y a une double-vision (non paranormale, que l'on pourra expliquer dans le futur), une préscience, un élément qui dépasse l'intuition ordinaire. 
Mais, pourquoi "sceptiques" (pseudo) ne sont pas capables de faire passer leurs idées, dans le grand public? sans être considérés avec désintérêt par les authentiques hommes de science. A noter que la simplicité et la modestie de ces derniers n'est pas l'apanage des premiers.
Bonnes fêtes +++
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum