Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      

Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
BLUE BOOK PROJECT - Série produite par Robert Zemeckis - History ChannelAujourd'hui à 11:50Polyèdre57le bureau des OVNI britannique nous révèle tout enfin presqueHier à 20:27Polyèdre57Je me présenteHier à 16:11Starfull2017: le 10/08 à 22h30 - Boules lumineuses en file indienne - Ovnis à Flers-En-Escrebieux - Nord (dép.59)Sam 21 Juil 2018, 13:46Léo.COvni: Les témoins en live !Sam 21 Juil 2018, 11:39Polyèdre57Un autre témoignage sur un OVNI au même endroitSam 21 Juil 2018, 11:18Polyèdre57Aurora avion secret mythe ou réalité?Ven 20 Juil 2018, 21:21Stéphane TDyatlov - OVNI ou affaire militaire?Ven 20 Juil 2018, 19:04Nanou TiIX° journée de conférences d'OVNI-LanguedocVen 20 Juil 2018, 18:27OVNI-Languedoc2018: le 24/05 à 18h15 - Ovni en Forme de triangle - Ovnis à le plessis Robinson -Hauts-de-Seine (dép.92)Ven 20 Juil 2018, 14:47Jean-Marc WatConférence le 6 juillet 2018 à Pérols «La bataille de Moriches Bay» Ven 20 Juil 2018, 14:04Loreline Découverte de douze nouvelles lunes pour Jupiter, dont une qui tourne "à contre sens" !Ven 20 Juil 2018, 12:56LorelineL'administration du forum : Qu'en pensez-vous ?Ven 20 Juil 2018, 12:16LorelineLa série "Blue Blook" commandée par History ChanelJeu 19 Juil 2018, 22:51Tiko(2018) OVNIS 1947-2017 Le choix du déni (Robert Roussel)Jeu 19 Juil 2018, 01:22Durrmeyer ChristianAutres hypothéses que les engins "tôles et boulons"Mer 18 Juil 2018, 13:31LorelineTopic musical ayant rapport au phénomène ovniMer 18 Juil 2018, 00:18StarfullLa Patrouille de FranceMar 17 Juil 2018, 21:10Nanou TiLe chant de SaturneLun 16 Juil 2018, 22:37Polyèdre57Les O.V.N.I., un phénomène socio-psychologique selon les sceptiquesLun 16 Juil 2018, 12:35Polyèdre57La rentrée atmosphérique du 5 novembre 1990Dim 15 Juil 2018, 17:34Polyèdre57Rhône-Alpes: les membres de cette régionSam 14 Juil 2018, 18:44Polyèdre57Marc R.64-94Sam 14 Juil 2018, 09:55LorelineManoeuvres aériennes militaires Ven 13 Juil 2018, 21:47Polyèdre57Présentation David87Ven 13 Juil 2018, 11:34Gilles.TISabelle passionnée Ven 13 Juil 2018, 11:33Gilles.TLes Ovnis constitueraient-ils une nouvelle forme de religion ?Mer 11 Juil 2018, 18:38Sylvain Vella2011: le /08 à Entre 23 heures et 2 heures du matin - Un phénomène ovni troublant - Ovnis à Bourgogne - Yonne (dép.89)Mar 10 Juil 2018, 23:33StarfullMAJ : Paroles d'un astronome L'UFOLOGIE DE TERRAIN avec ODHTvMar 10 Juil 2018, 19:02Loreline(1965) VALENSOLE.Lun 09 Juil 2018, 20:23Polyèdre57Lorraine: les membres de cette régionLun 09 Juil 2018, 18:01Polyèdre57Carte des PANS en forme de TRIANGLELun 09 Juil 2018, 14:37anakinneo20182009: le 13/05 à 02h00 - Ovni géant en forme de V - Monéteau (89) Lun 09 Juil 2018, 06:48valeryRencontres ufologiques de ValensoleDim 08 Juil 2018, 19:20Polyèdre57Spectacle fascinantDim 08 Juil 2018, 18:26Loreline[Mise à jour Les nouveaux articles du blogDim 08 Juil 2018, 16:08Polyèdre57La Bataille de Los Angelos la nuit du 24 et 25 fevrier 1942Dim 08 Juil 2018, 12:39R-Mès[Sujet Unique pour les Membres] Problèmes constatés sur le forumDim 08 Juil 2018, 05:00Thierry-B MAJ : Matin Ovni ODH Tv. Ovni/Oani dans l'histoire Tv 2018Dim 08 Juil 2018, 00:34Polyèdre57La zététique, une honte pour la science le cercle zététique OZ « l'art du doute mal placé »Sam 07 Juil 2018, 21:06Nanou TiSurvols de centrales nucléaires : ovni ou drones?Sam 07 Juil 2018, 20:18Polyèdre57Mes premières ObservationsSam 07 Juil 2018, 11:30POULPYQue se passerait-il en cas de contact officiel ou de divulgation?Ven 06 Juil 2018, 19:21HocineAssociation Astronomique StellariusJeu 05 Juil 2018, 21:21Nanou TiDES NOUVELLES DE SIGMA2Lun 02 Juil 2018, 20:54Nanou TiPassivité de l'humain face au phénomène PANDim 01 Juil 2018, 13:25Polyèdre57Emission à ne pas raterDim 01 Juil 2018, 10:51Polyèdre57Votre bibliotheque ufologiqueVen 29 Juin 2018, 18:27Guillaume84Aquitaine: les membres de cette régionVen 29 Juin 2018, 05:01Tiko(1942) Ovni-ufo: la "bataille" de Los Angeles (Californie usa)Ven 29 Juin 2018, 01:20Hocine"Une fine et riche couche organique"Jeu 28 Juin 2018, 10:59XPDavy(1942) Army: 25 février ovni La bataille de Los AngelesMer 27 Juin 2018, 20:19Pascal.A2010: le / à Dans la soirée - Engin triangulaire volant - Ovnis à Hyères -Var (dép.83)Mar 26 Juin 2018, 11:56Polyèdre57Les enlèvements extraterrestres que peut-on en penser? (étude)Lun 25 Juin 2018, 21:49StarfullLe 3 juillet 2018 Ovnis Paris reçoit Elisabeth de CalignyLun 25 Juin 2018, 09:19LorelineSTAR WARS : Projet d'un Tuto pour fabriquer son sabre laserLun 25 Juin 2018, 01:26StarfullQue cache le passé et les anciennes civilisations ?Lun 25 Juin 2018, 01:24Thierry-B[Topic unique]: Les exoplanètesJeu 21 Juin 2018, 13:07Polyèdre57angleterre juin 2018Jeu 21 Juin 2018, 12:13DANIEL9Recherches de témoignagesJeu 21 Juin 2018, 11:37Polyèdre57
Menu du Site










Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 17 Fév 2015, 13:20
Réputation du message : 100% (1 vote)

 
 
Décidément, dès que l’on observe un peu attentivement notre univers proche, ce que l’on en voit est complètement bouleversant et étonnant. Pour preuve cette fameuse planète Mars, lieu depuis plus d’un siècle maintenant de notre représentation dans la conscience collective de l’altérité, qui devient l’objet d’une attention scientifique soutenue avec notamment la publication, tenez-vous bien, dans la prestigieuse revue Nature, d’un article sur un « OVNI » climatique qui laisse tous les scientifiques sans voix (enfin presque). Nos champions de l’ânerie érigée en mode de penser, les pseudosceptiques, sont en train de perdre à la fois leurs alliés (si tant est qu’un scientifique digne de ce nom puisse adhérer à cette secte) et leur latin.
An extremely high-altitude plume seen at Mars’morning terminator.
http://www.nature.com/articles/nature14162.epdf?referrer_access_token=HlGdCGp6t20eosdrYdHMjdRgN0jAjWel9jnR3ZoTv0PQU3zoghsPsRCu5hOdcH3CHlh3R3ocEyvNcmGW_trVEyIvkyuVdSRU59F6x1RTEKQ5f7UsyKRxlFDLeo9vGr6S
Une palette de scientifiques spécialistes en science planétaire s’est penchée sur la question pour essayer de comprendre ce dont il pouvait s’agir. La « chose » n’est pas récente puisqu’elle a été observée en mars(du 12 au 23 mars 2012) et avril (du 06/04 au 16/04) 2012 sous la forme de deux panaches (les formes changeaient rapidement allant de protubérances indistinctes à des morphologies type piliers à des panaches en forme de doigts)  très brillants observés à très haute altitude au terminateur martien à près de 200 à 250 km d’altitude ou plus et donc se situant bien dans l’ionosphère ou même exosphère martienne. Elles furent repérées à une longitude de 195 ° ouest et à la latitude de -45° (Terra Cimmeria), s’étendant sur près de 500 à 1000 km dans toutes les directions cardinales et elles durèrent une dizaine de jours. Elles présentèrent une variabilité quotidienne et furent observées au terminateur correspondant au lever du soleil mais pas à celui du coucher, ce qui indique une évolution rapide en moins de 10 h et un comportement cyclique. Après des analyses photométriques pour essayer de comprendre le phénomène, des particules reflétant les radiations solaires et des nuages de particules de glace de CO2 ou d’eau avec un rayon effectif de 0,1 micromètres sont suspectés au profit de la poussière. Ce panache pourrait aussi correspondre à une émission aurorale, d’une luminosité plus de mille fois supérieure aux aurores terrestres, au dessus d’une région disposant d’une anomalie magnétique importante où d’autres aurores ont été détectées préalablement. Il est important de signaler que les deux explications précédentes défient notre connaissance actuelle des couches supérieures de l’atmosphère martienne.
Voilà, c’est assez symptomatique de la période actuelle pour l’évoquer. Tiens, cette région serait-elle soumise à quelques MGF (Mars Gamma Flashes ?)
NB : Au passage on notera que l’atmosphère martienne est aussi sujette à des nuages un peu comme sur Terre mais à un niveau bien moindre et qu’une observation approchante avait été faite en mars 1997 via le HST. 
 




NB: Non ce n'est pas un cerf-volant!
avatar
halika
Equipe du forum
Equipe du forum


Féminin Age : 62
Nombre de messages : 293
Inscription : 22/10/2010
Localisation : Ile de La réunion
Emploi : retraitée
Passions : 974, astronomie, baleines, mer, nature, video HD, informatique
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 17 Fév 2015, 16:15
Merci M51M51, information très intéressante  Wink
avatar
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 3179
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 17 Fév 2015, 22:48
ce qui ressort de cette nouvelle et ce n'est pas anodin, c'est la gène des scientifiques face à un phénomène qui leur échappe , qui ne rentre pas dans leurs cases .

Ils le disent eux même certes, ils ne savent pas ... Mais dans le même temps ils élaborent deux hypothèses dont une est édifiante.

Je cite :
"Il pourrait s’agir d’une tempête non pas de sable, mais de particules d’eau ou de dioxyde de carbone glacées. Problème: si ces tempêtes sont fréquentes sur Mars, elles n’ont jamais été observées à cette altitude. Et pour cause: d’après ce que l’on sait de l’atmosphère martienne, il est physiquement impossible que ces gros nuages dépassent les 100km d’altitude. «A 200km, nous ne devrions observer aucun nuage, l’atmosphère ne le permet pas. Que l’on en ait observé un pendant 20 jours au total est très surprenant», commente sur le site de la BBC Antonio Garcia Munoz, de l’Agence spatiale européenne."

source :http://www.20minutes.fr/sciences/1543071-20150217-planete-mars-immense-nuage-devrait-exister

En gros c'est impossible d’après nos certitudes, mais au cas ou ...on balance la théorie pour montrer qu'on réfléchi à une option voir deux .

J'ai mis en gras et souligné la contradiction pour ceux à qui cela aurait échapper , c'est impossible mais ça pourrait être cela quand même .
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Ven 25 Sep 2015, 18:44
La lune rouge c’est finalement mars !
Un mystère à venir pour un mystérieux avenir?
http://www.nasa.gov/press-release/nasa-to-announce-mars-mystery-solved
 
NASA will detail a major science finding from the agency’s ongoing exploration of Mars during a news briefing at 11:30 a.m. EDT on Monday, Sept. 28 at the James Webb Auditorium at NASA Headquarters in Washington. The event will be broadcast live on NASA Television and the agency's website.
 

 
Un navire Klingon ?

 
Bon, en attendant on peut toujours suggérer comme Edouard Snowden dans une interview récente avec l’astrophysicien Neil deGrasse Tyson que les communications aliens devraient être si bien encryptées que les humains qui essayeraient de les écouter n’en auraient aucune idée et  les confondraient avec le bruit de fond ! A voir.
http://www.livescience.com/52274-snowden-alien-signal-encryption.html?utm_content=buffer4e716&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer
drone75
Bonne participation
Bonne participation


Masculin Age : 44
Nombre de messages : 53
Inscription : 07/08/2015
Localisation : Paris
Emploi : Tech
Passions : Sciences
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Dim 27 Sep 2015, 11:52
Bonjour,

M51M51 parle d'un "Ovni CLIMATIQUE"....Climatique.

Les scientifiques peuvent parfois essayer d'imaginer des hypothèses pour expliquer quelque chose, il est arrivé aussi que l'impensable existe et que les scientifiques ne le prévoyait pas.

Donc oui une tempête de ce type est possible. rien ni personne ne peu dire que cela n'est pas possible..la preuve en image.
Si l'explication reste un mystère, le phénomène est pourtant bien réel.
MARS est très méconnu encore.

En ce qui concerne Snowden...je vois pas le rapport avec cette tempête...et de plus il aurait pu s'éviter ce genre de théorie fumeuse.
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Jeu 31 Déc 2015, 16:40
La connaissance est une question politique.
 

 
Mon cher drone75, que NENNI (Nouvelle Explosion Nucléaire Non Identifiée), Mars est vraiment un monde à part où l’étrange le dispute à l’inconnu. Bien que l’information ne soit pas très récente (elle date de 2014 déjà) elle est assez stupéfiante et aurait mérité un autre écho médiatique. Vous remarquerez comme il est parfois curieux de constater la vitesse très lente de percolation d’une information un brin exotique alors que toute ânerie qui conforte un tant soit peu les thèses officielles se répand de manière virale… Mais voilà, il est un signe des temps où la percussion rejoint l’atomisation ! J’aime bien cette période où les événements viennent challenger la foutrerie pseudosceptique et la révèle telle qu’elle est : Une secte faisant de l’ânerie l’explication du monde et en ce moment le sol semble se dérober sous ses pieds tant les faits viennent PERCUTER ces champions de la bêtise érigée en principe de pensée, que cela soit des galaxies aux formes incroyables, des radios burst inattendus, des photos qui font jaser ou des explosions nucléaires qui n’ont peut-être pas grand chose de naturel... Et non le monde n’est pas binaire et oui la logique du tiers exclu n’est là que pour en produire…des exclus. L’ontologie de l’oligarchie dominante et de ses fidèles « Torquemadas » de la « vérité » est décidément bien mise à mal en cette fin d’année.
Vite il faut que la foutrerie se mobilise, c’est une question de survie…car la révolution gronde. Que cet inconnu qui fait surface trépasse sous les coups de boutoir de l’induction[0] et des bricolages « théoriques » du MCP (Modèle Réductionniste  Composite), et en cas de besoin on pourra toujours faire rejouer Freud et ses parents comme pour ce vingtième siècle du sang et faire ainsi place nette. La connaissance est en fait une question de politique.
 
 
Preuve d’anciennes explosions nucléaires sur Mars selon un scientifique :
http://www.theepochtimes.com/n3/1924819-evidence-of-ancient-nuclear-explosions-on-mars-says-scientist/
On verra que l’article fait appel à une branche du SETI, le SETA, Search for Extra Terrestrials Artefact.
 
Mars présente une importante concentration de gaz Xénon, isotope 129 dans son atmosphère. Le Xenon 129 est produit par des réactions nucléaires. La surface de la planète rouge présente aussi un excès d’Uranium et de Thorium.
Ces conditions sont très probablement le résultat d’importantes explosions nucléaires  anormales sur Mars dans le passé, déclare le docteur John Brandenburg[1], scientifique dans le domaine de la propulsion, dans une publication intitulée « Des preuves d’explosions Thermonucléaires Massives sur Mars dans le passé »[2]
Sur Terre, au Gabon, à Oklo, l’Uranium fut extrait en 1972 et présentait des propriétés inhabituelles. Les dépôts d’Uranium naturel contiennent tous autour de 0,7 % d’Uranium 235. L’isotope U235 dans la mine d’Oklo montrait toutefois des niveaux autour de 0,6 % suggérant que l’U235 avait déjà été « brulé ».
Le Docteur Francis Perrin, un ancien membre dirigeant de la haute commission de l’énergie Atomique Française, évoqua à l’académie des sciences françaises le 25 septembre 1972 qu’une réaction nucléaire avait eu lieu il y a environ 1,7 milliards d’années.
Alors que beaucoup de scientifiques disent que les réactions nucléaires sur la Terre et sur Mars pourraient s’être produites naturellement, des scientifiques le contestent. Si les réactions n’étaient pas naturelles, l’implication en est que des êtres intelligents-humains ou aliens-les aient artificiellement provoquées.
Même si les réactions s’étaient produites naturellement, ces anomalies posent la question suivante, une explosion nucléaire pourrait-elle se produire naturellement sur Terre et provoquer une catastrophe de masse ?
 
Un réacteur nucléaire préhistorique ?
L’âge des dépôts d’Uranium d’Oklo fut estimé à approximativement 1,7 milliards d’années. Perrin suggéra que la réaction se produisit naturellement à cette période, lorsque l’uranium était à sa plus grande pureté. Au lieu des 0,7 % de concentration d’U235 que nous voyons aujourd’hui, il aurait été à environ 3%.
L’eau est nécessaire pour que l’Uranium brule dans une réaction. L’explication largement acceptée pour les états de réaction naturelle est que l’eau entra dans le minerai du dépôt, initiant une réaction en chaine. Mais l’eau doit être très pure pour démarrer une telle réaction, nota plus tard le Dr. Glenn T.Seaborg.
Seaborg était à la tête de la commission de l’énergie Atomique des Etats-Unis et il obtint le prix Nobel pour son travail sur la synthèse des éléments lourds. Il déclara que la réaction ne pouvait pas s’être produite naturellement. Sa position est résumée par René Noorbergen dans le livre de Noorbergen « les secrets des races perdues » :
« Mêmes quelques parties par million de contaminant suffiront à empoisonner la réaction, la conduisant à son arrêt. Le problème c’est qu’il n’existe pas d’eau si pure naturellement sur Terre.
Une seconde objection au rapport de Perrin impliqua l’Uranium en lui-même. Plusieurs spécialistes en conception de réacteurs remarquèrent qu’à aucun moment dans l’histoire géologique estimée, des dépôts d’Oklo, le minerais d’Uranium était suffisamment riche en U235 pour provoquer une réaction naturelle.
Même en supposant que les dépôts fussent formés en premier… le matériau fissible aurait constitué seulement 3 % des dépôts-bien trop bas pour « bruler ». Alors qu’une réaction  se produisit suggérant que l’Uranium original était bien plus riche en Uranium 235 qu’une formation naturelle n’aurait pu avoir.
 
Explosions sur Mars
Le cas d’Oklo est souvent cité comme exemple pour expliquer que les réactions nucléaires de Mars auraient pu être un phénomène naturel.
Mais Brandenburg a considéré l’explication naturelle et l’a rejetée. Il déclara que le Xenon 129 sur Mars est probablement le produit d’un processus nucléaire plutôt que celui d’un fractionnement de masse (un processus dans la nature par lequel une certaine quantité d’un isotope ou d’une autre substance est séparée d’un mélange durant une période de transition).
L’atmosphère d’une planète peu s’éroder au cours du temps, en particulier sans champ magnétique fort, comme sur Mars. Quand cela se passe, les isotopes les plus légers qui se trouvent au dessus sont plus érodés que les plus lourds, conduisant à une augmentation des isotopes les plus lourds.
« Cependant, sur Mars, quelque soit le processus à l’origine des changements…les isotopes les plus légers sont plus abondants que les plus lourds. Ceci demande un processus nucléaire prédominant plutôt qu’un fractionnement de masse » écrit-il.
 
Si les explosions étaient naturelles, nous verrions de grands cratères à la surface de Mars, dit Brandenburg. Il suggère plutôt que les explosions se sont produites grâce à d’importants dispositifs de fusion-fission atmosphériques d’une conception similaire à ceux vus sur Terre.
Il expliqua comment ces dispositifs produisent sur Terre du Xenon 129 : « Afin d’augmenter la puissance d’une bombe à hydrogène, l’enveloppe de la bombe est faite typiquement d’Uranium 238 ou de Thorium. De fait, le Xenon 129 est produit seulement en petite quantité par une fission normale, mais dans une explosion d’une bombe à hydrogène conventionnelle, il est produit en grande quantité. »
 
Il a analysé la distribution des gisements d’uranium et de Thorium à la surface de Mars et a conclu qu’ils sont compatibles avec des explosions centrées en deux points.
 

Les lieux des explosions probables.
 
Le Docteur David Beaty,  le responsable du programme scientifique Martien du Jet Propulsion Laboratory expliqua sur FoxNews.com qu’il est intéressé par les idées de Brandenburg. Mais il souligna qu’une mission Martienne couterait beaucoup d’argent pour vérifier ces idées.
 
Edward D.McCullough, un consultant dans la science et l’espace, et Harrison Schmitt, un géologue et astronaute à la retraite, sont d’accord avec une partie de la théorie de Brandenburg-mais n’allèrent pas aussi loin comme de dire que les anomalies seraient dues à des raids aériens nucléaires extraterrestres.
 
Devrions nous nous inquiéter de réactions naturelles sur la Terre ?
Beaty rapporta à FoxNews.Com qu’une réaction nucléaire naturelle pourrait se produire hypothétiquement dans un autre milliard d’années, mais c’est quelque chose dont nous n’avons pas besoin de nous inquiéter maintenant. Les conditions géologiques ne changent pas souvent soudainement.
 
Brandenburg estima que les explosions sur Mars se produisirent il y a quelques 180 millions d’années. Il déclara que les explosions auraient été assez importantes pour créer une catastrophe globale et changer le climat global de Mars.
 
Voilà, voilà… Que peut bien trouver la foutrerie pseudo sceptique pour contrer cette inacceptable expression scientifique exotique :
Que Foxnew n’est pas une source scientifique….
Que Brandenburg n’est pas un astronome, un géologue, etc  et qu’il n’est donc pas « qualifié » pour parler de science planétaire…
Qu’il veut vendre son bouquin (texto dans le wiki rationaliste…les mêmes qui vous expliquent qu’ils sont docteurs et vous vendent leurs collections d’âneries rationalistes estampillées « scientifiquement » validées…)
Que d’autres explications naturelles (traduire qui ne contreviennent pas à la politique ontologique dominante) seraient plus « probables » (Pétition de principe). Voyons de quoi il s’agit et par exemple plongeons nous dans ceci :
Lunar and Planetary Science Conference (2015).
http://www.hou.usra.edu/meetings/lpsc2015/pdf/2660.pdf
On admirera la rhétorique utilisée pour cacher cet exotique sous le tapis et pour rester dans le « naturel »….ou le non défini…
 
L’hypothèse du réacteur nucléaire naturel avait eu le mérite de fournir une source connue pour une explosion nucléaire importante qui, l’un après l’autre, expliquait les caractéristiques essentielles des anomalies isotopiques de Mars avec un ou deux évènements.  Cependant, des analyses poussées du spectre du Xenon et de l’absence de cratères importants-ont montré que cette hypothèse est inadéquate. Aussi, nous devons considérer d’autres hypothèses qui sont plus complexes. La première hypothèse  qui sera considérée est que les explosions nucléaires se sont produites dans l’atmosphère au dessus de Mare Acidalium et d’Utopia Planum mais que leur cause est anormale (sic), ceci est appelé l’hypothèse de l’explosion anormale. Nous considérons aussi l’hypothèse des explosions atmosphériques de deux gros corps astéroïdes séparés enrichis en Iode 129 et d’autres produits de fission et de matériaux fissibles. Nous appellerons  celle-ci l’hypothèse TIFRA (Tunguskoid Intrinsically-Fission Rich Asteroid). Enfin l’hypothèse nulle, qui sera aussi envisagée, qui propose que les anomalies isotopiques-en particulier l’hyper abondance du Xenon 129, la couche de surface enrichie en Potassium, Thorium, Uranium, l’irradiation des Sherggotites et enfin le verre gravé d’acide aux deux points chauds radioactifs, sont simplement dus à la variété de causes indépendantes uniques à l’environnement énorme et géologiquement actif de Mars et de sa proximité avec la ceinture d’astéroïdes.
Cqfd !
 
On appréciera en particulier cette dernière hypothèse qui à n’en pas douter ravira la foutrerie pseudo sceptique et dont la vertu principale est de noyer le poisson dans une ignorance convenue…le moteur de l’ânerie !
 
Bonne année 2016 et que cette dernière soit à la fois un rêve et une élévation pour émerger en révélation, une sorte de lutte au pire utopie…et si cela peut inviter les gens à penser plutôt qu’à ânonner, n’aurons-nous pas un peu progresser?
 
Prendre les faits tels qu’ils se présentent et les envisager dans toutes leurs dimensions fussent-elles exotiques.
 
 
[0] Les arguments sceptiques font largement appel à l’induction, base qui sert de construction aux théories « rationnelles » qui auraient une valeur de vérité indiscutable car elles seraient en quelque sorte adoubée par la « SCIENCE » (avec notamment, pour l’étrange et l’inconnu cette indépassable question de la preuve et de sa tyrannie)  mais ce qui est amusant de constater, c’est que cette même induction est en  fait basée sur un processus dont les fondements sont profondément…irrationnels! Merde alors.
 
[1] John Brandenburg est un physicien des plasmas qui a fait notamment une thèse au Livermore National Laboratory in Livermore.
http://rationalwiki.org/wiki/John_Brandenburg
On appréciera en particulier le commentaire sur le fait que sa publication dans le journal of Cosmology ne compte pas (il y aurait donc des revues « plus scientifiques » que d’autres !) et que sa publication n’a pas été acceptée par des revues à comité de lecture.
Mais le Journal of Cosmology est une revue à comité de lecture contrairement à ce qui est raconté par cet ersatz rationaliste, la seule différence est qu’ils n’hésitent pas à publier des articles sortant des sentiers battus. La non publication par d’autres revues ne serait-elle pas plutôt une marque d’ostracisme et l’expression de cette politique de l’ontologie définie par une minorité qui veut contrôler et nous imposer ses « réalités » ? L’aspect culturel que j’évoquais sur d’autres sujets.
 
[2]
L’article de John E.Brandenburg avec une traduction rapide du résumé
https://archive.org/stream/pdfy-sRmXR7I7gg2jEQFd/Brandenburg_djvu.txt
Journal of Cosmology, 2014, Volume 24, Number 13, pages 12229-12280.  Release Date, November 20, 2014     Evidence of a Massive Thermonuclear  Explosion on Mars in the Past, The Cydonian  Hypothesis, and Fermi's Paradox   John E. Brandenburg, Ph.D.   Morningstar Applied Physics, 1414 Montague Dr., Vienna Va. 22182   Abstract :
 
   
Le paradoxe de Fermi correspond au silence inattendu du cosmos sous l’égide du principe de médiocrité dans un cosmos connu pour abriter d’abondantes planètes et des précurseurs chimiques de la vie. Sur Mars, la planète qui ressemble le plus à la Terre dans le cosmos, la concentration de Xenon 129 dans l’atmosphère Martienne, la preuve de la présence abondante de  Krypton 80 dans un flux intense de neutrons de 10 puissance 14/cm2 sur la jeune partie nord de Mars, ainsi que les points détectée présentant un excès d’abondance d’Uranium et de Thorium à la surface de Mars par rapport aux météorites martiennes, peuvent être expliqués comme étant dus à deux explosions thermonucléaires sur Mars dans le passé. En se basant sur l’échantillon de Thorium et des radiations gamma de Potassium radioactif, les explosions furent centrées dans les plaines du nord dans la mer Acidalium à approximativement 50 ° Nord et 30° Ouest, près de Cydonia Mensa dans Utopia Planum à approximativement 50 ° N et 120 ° Ouest près de Galaxias Chaos , deux sites d’artéfacts archéologiques possibles. Le spectre de masse de l’isotope du xénon de l’atmosphère de Mars correspond à celle d’un test nucléaire à l’air libre et il est caractéristique d’une fission à neutrons rapides plutôt qu’à celle produite par un réacteur nucléaire modéré. L’abondance importante d’Argon 40 ne peut être expliquée par un fractionnement de masse pendant les pertes atmosphériques, et doit être le résultat de la capture d’un neutron sur le potassium 39, demandant aussi un flux intense de neutron à la surface de Mars de même que l’abondance importante en azote 17 et en Deutérium. En modélisant dans l’atmosphère de Mars la présence du composant Xénon 129 comme due à une fission de neutrons rapides et la présence de Krypton 80 comme résultat des neutrons retardés de la couche de larges débris planétaires, et en supposant un démantèlement explosif de l’enveloppe d’Uranium-Thorium en une couche de larges débris planétaires avec 10 % de résidus, toutes les 3 estimations aboutissent à 10 puissance 25 J approximativement, ou une puissance de 10 à la puissance 10 mégatones. C’est similaire à l’événement Chicxulub sur la Terre et pourrait être suffisamment important pour créer une catastrophe globale et un changement global de climat sur Mars. L’absence de cratères sur le site suggère que les centres des explosions étaient au dessus du sol. Les explosions apparaissent comme dues à des dispositifs très grands de fusion-fission d’une conception similaire à ceux vus sur Terre, et le dispositif d’Acidalia, le plus important, ayant approximativement 80 mètres de rayon. Les explosions apparaissent corrélées avec deux sites possibles d’archéologie, sites qui formèrent la base de l’hypothèse Cydonienne.  L’hypothèse Cydonienne est envisagée donc à nouveau à la vue d’une nouvelle imagerie et de données géochimiques.  Un modèle d’archéologie sur une planète érodée semblable à la Terre est adopté pour faire des comparaisons entre les artefacts de Mars en utilisant les pyramides de Gizeh, le Sphinx et les têtes Olmèques comme des analogies selon le principe de médiocrité avec une attention particulière portée sur les détails. Les nouvelles images du visage de Cydonia Mensa confirme les yeux, le nez, la bouche et une structure de casque avec des détails additionnels de narines et d’ornements du casque clairement vus dans les nouvelles images avec des détails d’approximativement 1/10 à l’échelle du visage.  La nouvelle imagerie confirme la structure pyramidale vu sur les images Viking de la pyramide D&M et les images haute résolution montrent des preuves de mur de briques effondrés. De nouvelles images du visage trouvée à Galaxias Chaos(le site Utopia) confirment la structure faciale avec les yeux, le nez, la bouche et le casque. L’imagerie haute résolution montre des murs de briques symétriques près de la région du nez. La civilisation apparaît comme avoir été primitive et indigène à Mars. Prises ensemble, les preuves suggèrent que Mars fut le lieu d’un massacre planétaire nucléaire. La réponse au paradoxe de Fermi peut résider sur Mars. Il est recommandé qu’une mission d’occupation humaine de Mars soit immédiatement démarrée pour maximiser la connaissance qui apparut là.
Louis591
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 560
Inscription : 15/06/2010
Localisation : Nord
Emploi : Juridique
Passions : Plusieurs.
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Jeu 31 Déc 2015, 17:21
Merci M51 Et Bonne Année 20016 à tous...!!

Cordialement,
Louis
avatar
Robert04
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1918
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Jeu 31 Déc 2015, 17:49
Bonjour M51M51

C'est vrai que l'hypothèse guerre nucléaire sur Mars telle que racontée par le Dr John Brandenburg peut faire trépigner les fans de science fiction  Wink

Mais quand il fait allusion à des civilisations passées,connaissant jusqu'à leurs noms ( Concrètement, le physicien auteur d'un livre intitulé "Dead Mars, Dying Earth" (littéralement "Mars morte, Terre mourante"), pense que la planète rouge aurait connu au moins deux civilisations humanoïdes : Cydonia et Utopia. Et ces dernières auraient été anéanties en très peu de temps par des évènements nucléaires majeurs, déclenchés par une autre civilisation. Des évènements qui auraient laissé des traces, affirme-t-il.)
http://www.maxisciences.com/mars/la-vie-sur-mars-aurait-ete-aneantie-par-une-guerre-nucleaire-selon-un-scientifique_art33937.html

Vous en pensez quoi?


Bonne et heureuse année à vous et à tous les membres du forum.

Cdt

Robert
avatar
Hannibal
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 45
Nombre de messages : 3054
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Jeu 31 Déc 2015, 18:37
Ce qui me laisse perplexe maigres une grande envie de le suivre c'est qu'il soit un peut seul dans ces déductions.

_______________________________________
Vélasco fan club
Mufon France
Nota : Je suis modérateur : Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir. Quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.


avatar
Boizéclou
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 431
Inscription : 30/08/2013
Localisation : Nulle part ailleurs que dans le Cosmos
Emploi : Actif
Passions : Alternatives
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Jeu 31 Déc 2015, 22:01
@Robert04 a écrit:
Mais quand il fait allusion à des civilisations passées,connaissant jusqu'à leurs noms

M. Brandenburg a très vraisemblablement repris les noms assignés à ces régions martiennes pour romancer sa théorie afin de la rendre plus digeste aux lecteurs de son livre.
C'est à l'astronome Giovanni Schiaparelli (1835-1910) qu'on doit la paternité du nom de la fameuse région dont la topographie fait couler pas mal d'encre depuis 1976.
Sur la nomenclature martienne :
http://www.nirgal.net/atlas/atlas_history.html
avatar
captainfletcher
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 74
Nombre de messages : 370
Inscription : 17/02/2015
Localisation : Alès dans le Gard.
Emploi : Retraité
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 02 Jan 2016, 10:24
Hello,
Comme réveillon mon fils m'a proposé " Seul sur MARS "
A voir absolument malgré quelques incohérences.
drone75
Bonne participation
Bonne participation


Masculin Age : 44
Nombre de messages : 53
Inscription : 07/08/2015
Localisation : Paris
Emploi : Tech
Passions : Sciences
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 02 Jan 2016, 11:03
Une guerre nucléaire sur Mars.....
Réacteur nucléaire préhistorique...

Quelles sont ces cartes avec les 2 zones rouges? d"ou sortent elles? comment ont elles été capturées?

Tout pour un bouquin rien de plus.
drone75
Bonne participation
Bonne participation


Masculin Age : 44
Nombre de messages : 53
Inscription : 07/08/2015
Localisation : Paris
Emploi : Tech
Passions : Sciences
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 02 Jan 2016, 11:42
Quelle ouverture d'esprit !!  :

"On appréciera en particulier cette dernière hypothèse qui à n’en pas douter ravira la foutrerie pseudo sceptique et dont la vertu principale est de noyer le poisson dans une ignorance convenue…le moteur de l’ânerie !"


En face du sceptique vous avez le "Fanatique" .


"Fanatique":
"qui a une passion excessive pour quelque chose ou pour quelqu'un (comme une star, une idole...)
qui est animé d'une foi inébranlable et d'un zèle intransigeant
personne excessivement passionnée pour quelque chose ou pour quelqu'un
personne qui est animée d'une foi inébranlable et d'un zèle intransigeant"


Les 2 ont leurs places dans ce type de sujet et c'est comme ça que le sujet peut avancer et pas plus l'un que l'autre n'ont tors 




C'était juste une parenthèse car ce type de propos ne devraient pas être autorisés.


Pour plus de tolérences ..


Merci
Louis591
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 560
Inscription : 15/06/2010
Localisation : Nord
Emploi : Juridique
Passions : Plusieurs.
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 02 Jan 2016, 16:09
drone75

Comme disent les jeunes...Merci d'éviter de "troller" le sujet...

Si vous n'avez rien à dire sur Mars...n'écrivez rien.

hjgk;ui:; 
Cordialement,
Louis
avatar
Robert04
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1918
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 02 Jan 2016, 20:27
Bonsoir

J'ai trouvé ce petit article qui ne fait pas allusion à l'explosion atomique pour le Xénon 129:

"Cet élément a en effet été utilisé comme traceur, pour dater la formation de l'atmosphère terrestre. L'un des isotopes du xénon, le xénon 129, résulte de la désintégration de l'iode 129, un radioélément aujourd'hui disparu mais qui existait encore au moment où l'atmosphère terrestre s'est formée. En mesurant le rapport entre le Xe129 et son cousin, le Xe130, on a pu estimer la date de formation de l'atmosphère terrestre. « Mais pour calculer cet âge, encore faut-il connaître la composition isotopique
globale du xénon terrestre, continue Albert Jambon, lui aussi chercheur à Paris-VI. C'est là qu'intervient notre résultat, s'il y a plus de xénon que prévu dans le manteau, le xénon global terrestre devient, proportionnellement, beaucoup plus riche en Xe129. Ainsi, la formation de l'atmosphère terrestre a dû se produire plus tôt qu'escompté. »
http://www.larecherche.fr/actualite/terre/continents-xenon-01-02-2006-72293



Vous allez me dire," Quel est le rapport entre le Xénon 129 du manteau terrestre et le Xénon 129 de l'atmosphère Martienne ?"


J'en sait rien!!  Laughing


Mais je pense que quelqu'un ici,qui connait beaucoup de choses peut nous éclairer   Wink




Cdt


Robert
avatar
Tiko
Modérateur
Modérateur


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 1838
Inscription : 10/04/2015
Localisation : Gironde
Emploi : Double
Passions : Le monde !!
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Dim 03 Jan 2016, 00:05
@Robert04 a écrit:
Vous allez me dire," Quel est le rapport entre le Xénon 129 du manteau terrestre et le Xénon 129 de l'atmosphère Martienne ?"

Je ne suis sûrement pas la personne qui pourrait vous éclairer mais je peux mettre les pieds dans le plat. Alors on pourrait donc en déduire que; vu que Mars a connu une évolution quasi identique à la terre à ses débuts, elle pourrait comme avec la terre, posséder aussi ce fameux Xénon 129 à cause de cela...

Non ?



@Louis591 a écrit:drone75

Comme disent les jeunes...Merci d'éviter de "troller" le sujet...

Si vous n'avez rien à dire sur Mars...n'écrivez rien.

Vous auriez peut être pu écrire une petite phrase en rapport avec le sujet justement... Car contrairement à vous, Drone75 lui l'avait fait quelques minutes avant.

(pour info je ne trolle pas non plus, j'y ai été de ma petite contribution au dessus)

Meilleurs voeux à tous Very Happy

_______________________________________
Si croire peut aider, douter peut aider à croire "sans douter".

Pour info :
Quand j'exprime mes idées persos, j'écris en noir
Quand j'avertis, j'écris en vert
Quand je modère, j'écris en rouge
avatar
Alain.M
Analyste Observations
Analyste Observations


Masculin Age : 7
Nombre de messages : 2034
Inscription : 19/10/2009
Localisation : Jupiter
Emploi : Réalisation, infographie, et design sonore
Passions : Création, bidouille, et paranormal
Règlement : Espèces

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Dim 03 Jan 2016, 18:19
Excusez-moi, j'ai vu de la lumière floue...

"En argot Internet, un troll caractérise ce qui vise à générer des polémiques. Il peut s'agir d'un message (par exemple sur un forum), d'un débat conflictuel dans son ensemble ou de la personne qui en est à l'origine. Ainsi, « troller », c'est créer artificiellement une controverse qui focalise l'attention aux dépens des échanges et de l'équilibre habituel de la communauté."

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_%28Internet%29

Alors qui est le troll, le troll qui saute de la falaise, ou celui (ceux) qui le suit (suivent).
Suis-je en train de me transformer en troll en alimentant la controverse ?

Mais je n'ai pas trouvé une définition claire de "foutrerie pseudo-sceptique", quelqu'un peut m'aider ? ^^

Joyeux 2016.
A.
avatar
Robert04
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1918
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Dim 03 Jan 2016, 19:51
@Alain.M a écrit:
Mais je n'ai pas trouvé une définition claire de "foutrerie pseudo-sceptique", quelqu'un peut m'aider ? ^^

Salut Alain

Foutrerie pseudo-sceptique pourrait se résumer à ce qui suit ( mais il faudrait demander à la dame si c'est ce qu'elle veut dire)

Foutrerie: foutaise, Bagatelle, chose sans importance, sans intérêt 

Pseudo-sceptique: qui ne doute pas comme le fait un sceptique sur certaines choses, car lui est sur qu'il n'y à rien du tout, à par ce qui est créer par la nature et par l'homme. Donc pas de place pour le paranormal et pour les OVNIS ( HET)

Donc, celà devrait nous donner à peut prés ceci: des mecs qui croient à rien sans intérêt.


Fin du hors sujet


Cdt

Robert
avatar
Alain.M
Analyste Observations
Analyste Observations


Masculin Age : 7
Nombre de messages : 2034
Inscription : 19/10/2009
Localisation : Jupiter
Emploi : Réalisation, infographie, et design sonore
Passions : Création, bidouille, et paranormal
Règlement : Espèces

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Lun 04 Jan 2016, 10:08
Salut Robert,

C'est fin... (Et politiquement très agressif)
Et le contraire serait ? L'ingéniosité croyante ? rire

Joyeux 2016 !
A.
avatar
Tiko
Modérateur
Modérateur


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 1838
Inscription : 10/04/2015
Localisation : Gironde
Emploi : Double
Passions : Le monde !!
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 05 Jan 2016, 06:03
Oui le troll n'est pas toujours là où on le croit rire


Mars et ça repart trhjzn(

_______________________________________
Si croire peut aider, douter peut aider à croire "sans douter".

Pour info :
Quand j'exprime mes idées persos, j'écris en noir
Quand j'avertis, j'écris en vert
Quand je modère, j'écris en rouge
avatar
Hannibal
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 45
Nombre de messages : 3054
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 05 Jan 2016, 06:39
Bien, fin de la récréation, essayez de revenir au sujet avant que la lumière du jours ne vous transforme en pierre....

_______________________________________
Vélasco fan club
Mufon France
Nota : Je suis modérateur : Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir. Quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.


avatar
Didier.B
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 56
Nombre de messages : 4584
Inscription : 15/01/2009
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Privé
Règlement : Règlement
http://didier.isabellebraud@orange.fr

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 05 Jan 2016, 18:44
Bonjour,

En tout cas, la Nasa ne relate pas ces faits et je vous invite à visiter le sujet dédié à Mars ici :
https://www.forum-ovni-ufologie.com/t15265-topic-unique-le-robot-curiosity-sur-mars

Cdt, Didier
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Dim 10 Jan 2016, 21:34
Réputation du message : 100% (1 vote)
Eh bien Je tenais à vous féliciter chaleureusement pour avoir illustré avec un tel brio mes propos, lorsque j’évoquais :
Vite il faut que la foutrerie se mobilise, c’est une question de survie…car la révolution gronde.
je ne pensais finalement pas si bien dire. Il semblerait que j’ai dû toucher une corde sensible, peut-être cette connexion entre connaissance et politique à moins qu’il ne s’agisse de cette question de la FOUTRERIE.
Untel me somme de fournir les références des cartes présentées alors mêmes que les liens de mon intervention y conduisent, démontrant se faisant qu’il ne l’a tout simplement pas lu ou tout au moins l’a t’il  survolée à hauteur stratosphérique ce qui ne l’empêche pas d’avoir une idée bien arrêtée sur le sujet… Au passage on personnalise le débat et à mots couverts on fait la chasse aux sorcières « fanatiques » et croyantes. Un grand moment du web dans une idée fort rance où la censure est convoquée au service de la tolérance (et de la liberté d’expression sans doute…)
D’autres ne se remettant pas d’avoir été critiqués dans leurs pitoyables interventions à propos de l’étrange étoile KIC8462852  viennent ici avec la ferme intention d’en découdre et de faire dérailler le sujet, les émoticons prenant la place de l’argumentation…
 
Mon cher Robert, comme vous êtes parmi les rares personnes à avoir apporté un peu de matière ici, j’ai pris le parti de vous répondre, vous verrez de façon exhaustive. Concernant votre définition du pseudo scepticisme qui dégouline d’allant-de-soi et d’à priori, plutôt que de faire dérailler plus avant ce sujet, je propose que nous la développions ici :
https://www.forum-ovni-ufologie.com/t19114p20-ovni-et-connaissance
sujet que j’avais initié pour montrer en quoi scepticisme et connaissance ne font pas forcément bon ménage. Je m’appliquerai à vous répondre et pour que vous puissiez déjà vous préparer et en m’inspirant de Dieudonné qui constatait que 95 % des productions mathématiques dérivent du tiers exclu, je vous propose ma définition du pseudo scepticisme :
« Concrétion d’une immanence rationaliste bornée, état de décomposition de la science, manifestation d’un champ, celui de la FOUTRERIE totalitaire. »
 
Mais il est temps maintenant de revenir à Mars et notamment à ceci :
 
C'est vrai que l'hypothèse guerre nucléaire sur Mars telle que racontée par le Dr John Brandenburg peut faire trépigner les fans de science fiction 

Vous en pensez quoi?
 
Pour cela je vous ai préparé une réponse sous forme d’une fusée à plusieurs étages que j’ai intitulée respectivement :
-1 Concordance des temps- Premier étage.
-2 Mars où la révolution martienne au sens de Copernic- Deuxième étage.
-3 La politique de l’autre et notre libre arbitre-Troisième étage.
Je ne vous livrerai ici que les deux premiers. Si cela pouvait nous faire décoller un peu de la surface de cette planète pour nous ouvrir aux réalités du cosmos…
 
Concordance des temps : En hommage aux docteurs Benveniste et Bounias qui ont dû subir aussi l’ostracisme et la vindicte d’une communauté bornée…et pourtant !
 
Par une concordance des temps dont seul Internet à le secret, il se trouve que vous trouverez les réponses à vos questions ici sur le blog d’un…pseudo sceptique convaincu[1].
http://scienceblogs.com/pharyngula/2014/11/22/the-two-faces-of-je-brandenburg/
qui commet un article particulièrement virulent sur la théorie du docteur Brandenburg et sur son auteur. Je résume, Paul Zachary (PZ Myers) dit ne rien connaître au domaine en question ce qui de l’empêche pas, lui le « défenseur de la science » et sans même prendre en compte les arguments du docteur Brandenburg de torpiller celui-ci sur la seule base que ce que raconte Brandenburg est trop « extraordinaire » et contrevient d’une certaine façon à l’ontologie dominante…Quelle argumentation! Un petit air connu ?  Le ton est acerbe, la critique est agressive et le contenu totalement creux…  le fameux Paul terminant sa prestation minable par une insulte : « He was a smart guy, now he’s just a screwball fruitbat. » littéralement « c’était un gars intelligent, maintenant c’est juste une roussette hurluberlue » !
Au passage une autre carte…

Ce que notre pseudo sceptique n’avait pas anticipé, c’est que le bon docteur John Brandenburg vienne s’expliquer avec courtoisie et sans agressivité en apportant des faits ! Je me suis permise de ne traduire que les réponses de John et de résumer rapidement les échanges, critiques des intervenants notamment des pseudo sceptiques. Leurs champions pourront toujours traduire leurs interventions s’ils estiment que j’ai détourné leurs propos.
Commençons :
Les Interventions 1 et 2 respectivement de Nasdaq7 et Tim H sont très succinctes, une plutôt favorable à Brandenburg, l’autre évoquant de la science fiction, sans intérêt.
 
Intervention 3 :
John E.Brandenburh Madison WI 24 novembre 2014

Cher PZ Meyers,
Pourquoi ne lisez-vous pas
http://journalofcosmology.com/JOC24/Brandenburg.pdf
Vous êtes un biologiste, je suis un physicien des plasmas qui fut diplômé après 6 ans et demi d’études au Lawrence Livermore National Laboratory, un laboratoire dédié à la conception des armes nucléaires, travaillant dans le domaine de la fusion thermonucléaire contrôlée à la fois par confinement magnétique des plasmas et aussi du confinement inertiel (fusion par laser), qui conduisent fortement à la physique des armes nucléaires. Connaissez-vous la différence entre les signatures d’un « événement à neutrons rapides » et d’un événement à neutrons thermiques modérés et pourquoi une quantité importante de Xénon 129 est-elle apparue dans l’atmosphère terrestre à partir de 1945? Savez-vous pourquoi il n’y eut pas de cratère à Hiroshima et Nagasaki ? Savez-vous combien de temps a duré l’océan de Mars ? Je fus la première personne à proposer cette hypothèse,
http://en.wikipedia.org/wiki/Mars_ocean_hypothesis
Vérifier la référence du paragraphe 1.
Si vous essayez de trouver les réponses à ces questions, alors je tiendrai compte sérieusement de vos critiques.
Très sincèrement.
 
Intervention 4 :
Un certain S Harris s’adresse à PZ Meyers et fait remarquer avec juste raison le côté dogmatique de Meyers et les attaques ad-hominem. Il produit ensuite une critique sans concession de l’article de Meyers et de son site.
 
Interventions 5 et 6 assimilables à du trolling…
 
Intervention 7 :
John E.Brandenburh Madison WI 24 novembre 2014
Cher PZ,
Je vous prie de m’excuser. Comme vous pouvez l’imaginer, trouver quelque chose comme cela et le dire aux gens est quelque peu stressant. Ce n’est pas une découverte réjouissante.
 
En gros :
L’atmosphère de Mars est chargée avec du Xénon 129, une signature d’une fission à neutrons rapides détectée dans notre atmosphère après le programme d’armes nucléaires, à la fois lors des tests nucléaires et lors de la production de plutonium avec des neutrons rapides ;
ses météorites les plus jeunes (180 millions d’années) contiennent des matériaux exposés à des neutrons de haute énergie supérieure à E> 10 Mev, ce n’est détecté dans aucune autre météorite martienne ;
La surface de Mars est couverte avec une couche contenant 10 fois plus de Thorium, Uranium et Potassium radioactifs que ce qui est contenu dans des météorites martiennes supposées provenir de rochers de Mars sous la surface ;
Une carte globale de la radioactivité met en évidence deux petites régions-une sur Mars Acidalium et l’autre sur Utopia Planum qui entoure la planète pour former un « dépôt aux antipodes » où l’onde de choc s’est visiblement rencontrée et a déposé des matériaux ;
Un réacteur nucléaire naturel, même âgé d’un milliard d’années, demande à être modéré comme sur la Terre, il ne peut produire des neutrons rapides, vous devez disposer de matériaux d’une qualité proche des armes pour cela car la section efficace pour la fission chute à très hautes énergies.
Tenant compte de tous ces éléments ensemble, il ne faut pas être sorcier pour imaginer que ces effets ne sont pas provoqués par un réacteur nucléaire naturel devenant instable et explosant, ce n’était rien de naturel.
C’était une bombe à hydrogène explosant dans l’atmosphère comme à Hiroshima et à Nagasaki, aucune d’elle ne provoqua de gros cratères, juste des destructions. Elles étaient entourées d’uranium naturel et de Thorium comme nos bombes à hydrogène, pour augmenter la puissance et les retombées radioactives.
Mars possède des vents de Coriolis comme sur Terre qui tendent à souffler du Sud-est au Nord. Ceux-ci ont dû transporter les retombées nucléaires dans le sens du vent.
Je peux lire une carte- Cydonia Mensa et Galaxias Chaos sont directement dans le sens du vent.
Ce qui est là est là.
Tout ceci est écrit dans le Journal de Cosmologie vol 24, publication 13 et est publié en ligne. Lisez le et vérifiez les références et les encadrés des images, tout est là.
 
http://journalofcosmology.com/JOC24/Brandenburg.pdf
Bien sincèrement
John Brandenburg.
 
Intervention 8 : Un certain Kevin remercie le bon docteur de ses précisions,  reconnaît honnêtement ne pas être un expert et est perturbé par la prise de position de Brandenburg à propos du visage de Mars. Il s’interroge en parallèle sur le sérieux du journal de la cosmologie.  Il exprime en fait son trouble devant le côté exotique des faits rapportés par Brandenburg et demande des précisions.
 
Intervention 9 : Un certain Narad donne le pédigré de  Brandenburg ! C’est impressionnant et nous y reviendrons dans la seconde partie de cette intervention.
 
Intervention 10 : Un certain Chris rappelle que Hiroshima et Nagasaki étaient des bombes atomiques et non des bombes à hydrogène. Pinaillage pseudo sceptique. On a peine à croire que Brandenburg, avec le parcours qu’il a suivi puisse confondre ces deux types de bombes…il évoquait en fait l’exemple d’une détonation atomique atmosphérique, l’exemple de la Tsar Bomba aurait été certainement plus pertinent, mais voilà c’était russe et d’un point de vue populaire beaucoup moins connu !
https://www.youtube.com/watch?v=WwlNPhn64TA
Pas de cratère pour la Tsar bomba.
 
Intervention 11 :
John E.Brandenburh Madison WI 25 novembre 2014
Cher Kevin,
Merci à vous pour me donner l’opportunité d’expliquer mes vues et mes travaux.
 
Merci à vous pour cette occasion d’un débat raisonné. Vous m’avez demandé, pourquoi, comme je suis un scientifique, je parle de la présence d’artéfacts sur Mars à Cydonia Mensa et à Galaxias Chaos et pourquoi j’ai choisi le Journal de Cosmologie, un journal en ligne à référés pour publier mes recherches plutôt que Science ou quelques autres journaux reconnus de plus longue date. Laissez moi résumer brièvement mon raisonnement en ces matières :
En premier, commençons avec ce sur quoi on est d’accord. Le principe de médiocrité, qui soutient toute la démarche SETI, et qui a été la fondation de la science humaine depuis le commencement de la révolution scientifique. Il dit en gros, que la terre et l’être humain ne sont pas « spéciaux » ou miraculeux, mais qu’ils font partie d’un système physique général dans le cosmos. La Terre n’est pas le centre de l’univers mais simplement une partie de celui-ci, la race humaine est sur cette planète non pas par quelques miracles mais fait partie de quelques processus qui pourraient se produire sur n’importe quelle planète partout dans l’univers. Ceci signifie que la gravité à la surface de la Terre, faisant tomber les pommes,  fait aussi que la lune orbite  autour de la Terre etc.… Ce principe sous-tend SETI car il déclare que les produits des civilisations ET nous seront reconnaissables, que ce soit des signaux radio, ou des monuments immenses sculptés comme le Sphinx et les pyramides.  En se basant sur le principe de médiocrité, nous nous attendrions à ne pas être seuls dans l’univers, et que d’autres civilisations devraient exister ailleurs.
Nous savons aussi, basé sur de bonnes preuves, que l’univers a approximativement 13 milliards d’années, alors que la Terre a seulement 4,5 milliards d’années, et tout ce qui est connu de l’histoire humaine est seulement une infime fraction de l’histoire de la Terre-200 000 années. Aussi nous pourrions nous attendre à ce que d’autres civilisations soient bien plus vieilles que nous dans le cosmos, et, comme nous, ont atteint la haute technologie et même le voyage spatial.
Ceci conduit au paradoxe de Fermi : Nous nous attendrions à ce que l’univers grouille de civilisations vibrantes et bruyantes mais c’est le silence. Ceci est particulièrement vrai si nous attendions, sous le principe de médiocrité, que d’autres cultures se conduisent comme nous le faisons, ou comme toute autre biologie sur cette planète le fait : En se répandant agressivement dans de nouveaux espaces de vie, sur d’autres planètes et d’autres systèmes solaires, et en étant bruyantes en faisant cela. C’est peut-être simplement une vue naïve, les émissions radio peuvent être une caractéristique des civilisations pendant un court moment de leur développement par exemple, mais d’autres signes devraient les remplacer. Mais à la place, nous avons un grand silence et un sentiment de solitude dans le cosmos.
Maintenant, passons à Mars. Mars est la première planète ressemblant à la Terre que nous pouvons explorer dans le cosmos. Nous avons des preuves importantes que Mars a eu de la vie à ses débuts (les météorites martiennes) et que cette vie continua,  peut-être jusqu’à ce que les sondes Vikings aient atterri et aient testé le sol pour la présence de vie. Nous savons aussi que Mars a eu des rivières et un océan, signifiant qu’elle avait des températures et une pression atmosphérique similaires à la Terre. Nous savons que ceci peut se produire à partir d’un effet de serre similaire à celui de Venus. Nous connaissons aussi l’ancien lit de l’océan (je fus le premier à formellement faire cette hypothèse d’un océan dans les plaines du nord de Mars, vérifiez sur Wikipedia paragraphe référence 1). Cet océan signifie que Mars pouvait non seulement avoir de la vie mais aussi une biosphère. Mars est rouge, indiquant qu’elle avait une atmosphère riche en oxygène dans le passé. Regardez les photographies des déserts de la Terre depuis l’espace, ils sont aussi rouges vifs. Ceci est dû dans les deux cas à l’hématite, du fer à l’état d’oxydation ferrique. Sur Terre, le sol est rouge à cause de l’oxygène de l’atmosphère, Sagan proposa le même processus sur Mars dans le passé. Mars n’est pas seulement oxydée en surface,  les sédiments exposés dans Vallis Marineris vont aussi profonds que 8 km et ils sont aussi rouges vifs.  Donc Mars avait un océan et des rivières, de la vie et probablement de l’oxygène. La seule question est pendant combien de temps a-t-elle eu toutes ces choses? Avant qu’elle ne devint comme elle est aujourd’hui, froide et aride.
Aussi nous avons établi l’argument selon lequel la Terre et l’humanité sont « médiocres », normales dans l’univers. Nous avons aussi établi le point avec des preuves solides selon lequel Mars était comme la Terre pendant quelques temps.
 
La question est combien de temps ? Si Mars était comme la Terre pendant un million d’années ou moins, alors aujourd’hui nous n’attendrions rien de plus que des bactéries robustes sur Mars, car en se basant sur l’histoire « médiocre » de la Terre, il a fallu 4,5 milliards d’années de conditions d’eau liquide et de vie pour produire des formes de vie avancées. Cependant, si Mars était comme la Terre pendant des milliards d’années, peut-être 4 milliards, alors tous les enjeux sont possibles. La vie avancée sur la Terre est apparue soudainement, il y a 0,5 milliard d’années, pendant l’explosion du « pre-Cambrien » et évolua très rapidement. Nous ne connaissons pas ce qui a provoqué l’explosion Précambrienne. Aussi nous ne comprenons pas ce qui contrôle l’horloge biologique, des impacts, les radiations d’une supernova augmentant les taux de mutations? Mais disons, de façon purement hypothétique, qu’il faut des milliards d’années de vie sous les conditions terrestres pour permettre aux formes de vie avancées d’apparaître. Disons 3 milliards ou même 4 milliards.
Maintenant, combien de temps l’océan de Mars a t’il persisté, et avec lui, les conditions similaires à la Terre ? Un milliard d’années ou 4 milliards ? Sur ce nombre tourne tout le débat. Parce que si c’était 3-4 milliards d’années et Mars est aujourd’hui désertique et froide,  nous nous attendrions, selon le principe de médiocrité à trouver les restes de formes de vie avancées, peut-être même d’une civilisation morte. Cependant, si Mars avait eu un océan pendant seulement un milliard d’années, à l’autre extrémité, nous trouverions seulement des bactéries sur Mars, et peu d’entre elles dans les conditions présentes.
La réponse est au centre des débats dans la communauté scientifique s’occupant de Mars. Mars a une personnalité partagée, la dichotomie de Mars, les régions du nord sont jeunes avec peu de cratères, les plaines du sud sont très vieilles. Ceci paraissait dans les datations des météorites de Mars, elles s’organisent en deux groupes, un groupe incluant ALH84001 est très vieux avec 4,5 milliards d’années. L’autre groupe est très jeune de un milliard à 0,2 milliard d’années avec la plupart très jeunes. Elles montrent toutes des signes d’une exposition à l’eau liquide. Ceci indique que le nord de Mars est très jeune. Cependant, la vue dominante, basée sur le comptage des cratères, est que le nord a quelques milliards d’années et que le sud a 4,5 milliards d’années. Le conflit entre les gens qui travaillent sur la météorite de Mars, qui mesurent l’âge des roches par radio-isotopes et qui obtiennent des âges récents de 0,5 milliard d’années en moyenne pour les plaines du nord, et les contours des cratères, qui estiment de 2 à 3 milliards d’années, constitue ce qui est appelé le Paradoxe de l’âge de Mars-Comment pouvez-vous obtenir des météorites jeunes à partir d’une vieille planète ? Willim Nyquist[2] a publié de façon extensive sur ce paradoxe. La réponse au paradoxe est que pour les contours du cratère on fait l’hypothèse que le taux de cratérisation est déduit de celui de la Lune, mais Mars est proche de la ceinture d’Astéroïdes.  Si vous envisagez un taux de cratérisation quatre fois supérieur à la Lune sur Mars alors les plaines du Nord sont jeunes et ont 0,5 milliards d’années. Le fait que nous ayons bien plus de météorites martiennes en terme de nombre et de masse, que les météorites lunaires (météorites de la Lune) milite en faveur du fait que le taux de cratérisation de Mars doit être beaucoup plus important que celui de la Lune et aussi que le débat sur le paradoxe de l’âge réside à ce niveau. D’autres ainsi que moi même, nous proposons que le taux de cratérisation doive être revu à la hausse de façon à ce que les âges de la surface de Mars s’accordent avec les âges radiométriques.  Mais c’est en débat et nous avons une grande réunion l’année prochaine à ce propos et je suis invité ! Aussi le débat sur l’âge de Mars se résume à un nombre, le taux relatif de cratérisation entre Mars et la Lune (où nous avons obtenu des roches d’endroits connus en nombre de cratères).
Aussi la durée de l’océan, et combien de temps la vie aurait-elle pu évoluer sur Mars, tout se résume à un nombre, le taux relatif de cratérisation entre Mars et la Lune. Si c’est une fois le taux lunaire alors Mars était comme la Lune pour la plus part de son histoire, si c’est 4 fois le taux lunaire, l’autre extrême, alors Mars était comme la Terre pour la plupart de son histoire, avec tout ce que cela implique pour l’évolution possible de Mars. La science martienne est comme toutes les sciences, une activité humaine sujette aux orthodoxies, aux passions et aux personnalités. Elle est aussi très conservatrice, comme toutes les sciences, modifiant ses courants dominants seulement après de longues analyses des données et des débats. C’est aussi en particulier très conservateur car Mars est la première ligne du débat sur la vie extraterrestre. Aussi, maintenant, pour  le courant dominant le taux de cratérisation de Mars est fixé à 1 ou 2 fois celui de la Lune. Cependant, les âges des météorites sont consistants et militent pour un taux de 4 fois celui de la lune voir supérieur. Aussi il y a débat. Les gens deviennent plutôt passionnés dans ces débats et se traitent mutuellement de fous parfois.
Maintenant si la surface de Mars est jeune, que la vie est dans les météorites martiennes, alors l’océan de Mars et tout ce que cela implique ont duré plus de 4 milliards. Donc Mars était comme la Terre pendant cette longue période. Le climat de Mars alors changea de façon catastrophique pour être ce qu’il est aujourd’hui. Nous connaissons tout un tas de catastrophes qui pourraient conduire à ceci, nous voyons des preuves de celles-ci dans l’histoire terrestre. Cependant, si Mars était comme la Terre pendant 4 milliards d’années, la période qui s’accorde avec les âges moyens des jeunes météorites, aussi nous ne pouvons rien écarter sur Mars de ce que l’évolution a pu produire.
Donc, sous un taux de cratérisation de 4 fois celui de la lune et le principe de médiocrité, si je vois des choses sur Mars qui ressemble à des structures archéologiques érodées, je ne suis pas différent d’un scientifique qui trouve ce qu’il pense être des microfossiles dans les météorites martiennes ou un scientifique qui dit que l’Amérique du Sud et l’Afrique vont ensemble, l’origine de la tectonique des plaques.
Maintenant pourquoi je publie dans le Journal de Cosmologie ? Parce qu’ils acceptent des publications de ce type, ce qui n’est pas le cas des autres journaux.  De plus, en étant en ligne, ils valident et publient rapidement, signifiant que mes données et arguments sont disponibles pour la communauté scientifique et qu’ils peuvent les lire-s’ils le désirent. Un autre journal plus reconnu auquel j’ai soumis le même article, s’est assis dessus pendant près d’un an sans rien dire, puis l’a rejeté avec une note laconique.
 
C’est donc en partie la seconde révolution copernicienne, la Terre détrônée du centre de l’univers biologique. Aucune révolution n’est un goûter, bien qu’elles commencent quelquefois comme des goûters.
 
Merci Narad de citer ma théorie de l’unification GEM. Cette théorie n’apporte aucune aide pour savoir si je suis dans le vrai à propos de Mars, toutefois, mon expression simple de « G » la constante gravitationnelle, publié pour la première fois en 1987, demeure l’expression la plus simple et la plus précise dans la littérature et est juste jusqu’à une partie par millier- dans le cadre de l’erreur expérimentale alors que les mesures expérimentales sont si difficiles.
Merci à vous tous pour me donner l’opportunité d’entreprendre un débat de façon raisonnée et documentée. Je vous engage tous à rechercher sur la toile et vérifier mes déclarations concernant le débat sur l’âge des  météorites de Mars, qui est le débat au cœur de toute cette affaire de Mars.
 
Intervention 12 : Un internaute passionné Andrew McAtee signale que le PDF de la publication n’est pas disponible.
 
Intervention 13 : Geekoid, un pseudo sceptique intervient avec agressivité et pétitions de principe…En fait il n’a aucun argument précis si ce n’est celui de la négation et du dogme. Il agresse le bon docteur, souligne son ignorance et mentionne des experts qui l’auraient contredit sans jamais les citer bien entendu. La foutrerie pseudo sceptique dans  les faits, les Torquemadas du système!
 
Intervention 14 :
John E.Brandenburg
Madison WI Novembre 27, 2014.
Cher Andrew,
Merci de votre intérêt pour les données réelles et leur interprétation. Le site du Journal de la cosmologie s’est planté à cause d’un trafic trop important concernant mon article, ils travaillent pour le rétablir à nouveau.
Envoyez moi un email à spaceranger137@yahho.com et je peux vous envoyer l’article en pré impression. Comme pour Geekoid, je vous encourage à lire J.E.Brandenburg (1995) « Contraintes sur le taux de cratérisation Martien basées sur les météorites SNC et les implications pour l’histoire climatique de Mars » Terre Lune et Planètes 67 : p35-45[2]. Et les travaux de NYquist sur le paradoxe de l’âge des shergottites.
Joyeux Thanksgiving
John Brandenburg.
 
Intervention 15 : Un certain Mike interpelle à nouveau Brandenburg. A la lecture on comprend qu’il fait partie de la même clique pseudo sceptique, Kevin, Geekoid et d’autres à venir. Il n’amène rien sur le fond (et apparemment il n’a pas lu l’intervention de Brandenburg, du classique) mais pire il  évoque les théories de la conspiration pour faire dérailler les débats. Il bombarde de questions, etc. Le ton est agressif, inquisiteur, etc. Un monument de mauvaise foi qui va se faire ramasser par le bon docteur comme il se doit…
 
Intervention 16 :
John E.Brandenburg
Madison WI Decembre 1, 2014
Cher Mike,
Je voudrais voir vos hypothèses publiées dans une revue respectable à comité de lecture. Alors je les commenterai.
 
Intervention 17 : Un certain Hank Roberts. Sans intérêt. Dans la lignée de l’intervention 16…
 
Intervention 18 : Chris Barrell. Il note avec pertinence l’agressivité dont font preuve les contradicteurs de Brandenburg et évoque l’inanité des critiques consistants à accuser le docteur de vouloir vendre son bouquin. Son intervention mérite le détour.
 
Intervention 19
John E.Brandenburg
Madison WI USA
Décembre 3, 2014.
Cher Chris,
Merci pour les mots aimables. L’article que j’ai publié, était peut-être trop vaste dans sa perspective, je l’admets. Cependant, nous avons à faire avec le futur de l’humain dans le cosmos, qui est un vaste sujet. Aussi j’ai décidé de pécher du côté de la perspective « cosmique ». Plusieurs de mes collègues suggérèrent que je devais séparer le paragraphe sur les isotopes nucléaires et le publier comme un article isolé, mais j’ai été actif dans la recherche sur Mars depuis assez longtemps pour savoir que la biologie et SETI font de l’ombre à tout ce qui est trouvé sur la planète Rouge, aussi j’ai décidé de m’occuper de ces questions de plein fouet.
Nous devons  remercier cet « anglais infernal H.G.Wells et son neveu Orson pour cette situation dans les sciences martiennes.
Les sites des explosions apparaissent corrélés en effet avec les deux sites possibles d’archéologie érodée. Cette corrélation est évidente pour quiconque est capable de lire une carte, un talent assez rare à l’époque du GPS, mais toujours utile. Donc, j’ai discuté la corrélation et son sens. Cette hypothèse est vraiment conforme aux avertissements de Steven Hawking concernant l’intelligence extraterrestre.
 
Alors, pour les problèmes de style ou de présentation, je devrai licencier toute mon équipe éditoriale. Peut-être que si j’avais fait allusion au Daleks (« Exterminer ! ») du docteur Who, ceci aurait donné plus de dignité à mes idées? (L’orthographe est moins un problème, étant donné un plus large éventail de littérature). Je pense, quelquefois, que nous jouons tous des rôles dans un film de science fiction. Plus heureux que la plus part, selon moi.
A propos, les visages sont«tournés vers le haut » car il est impossible de construire un visage de la taille d’un kilomètre faisant face dans toutes les directions. Quelques uns de mes collègues ont aussi suggéré que l’orientation des visages et leurs expressions suggéraient aussi « une certaine animosité envers quelqu’un dans le ciel » évoquant une dispute de longue date avec des intelligences « Extra-Ariennes ». Si mon hypothèse de travail est correcte, les preuves d’une telle dispute de longue date entre Mars et quelqu’un d’autre, sont peut-être enterrées dans les ruines de Cydonia et Galaxias.
 

 
Des sols vitrifiés, gravé avec de l’acide, ont été trouvés sur les sites des explosions hypothétiques, mais nulle part ailleurs sur Mars. Ce minerai ressemble à la « trinite », le mélange de verre fondu sur le site des explosions nucléaires. Aussi je considère que mon hypothèse est soutenue par de nouvelles données. Cependant, tout ce que l’on trouve sur Mars, une grande planète diversifiée, peut être expliqué avec plusieurs mécanismes possibles. En tant que scientifique, j’ai simplement choisi ce que je pensais être  l’hypothèse la plus simple étant donné la totalité des phénomènes dont je suis au courant. Ces données et leur interprétation furent rapportées au département de la défense des Etats Unis quand je les ai découverts,  après  y avoir murement réfléchi pendant six mois, ils suggérèrent que je les publie. C’est eux, plutôt que la NASA, « dont sur les bureaux je faisais des bonds de cabri » figurativement qui acceptèrent que je soulève la question publiquement.
Dans tous les cas, je vous remercie vraiment de lire cette publication et de commenter son contenu.
Sincèrement.
John Brandenburg.
 
Intervention 20 : De France ! Cocorico. Un certain Nils trouve les propos de Brandenburg à la fois rationnel et objectif. Il n’apporte rien à la question et démontre un attentisme certain. Mais en science ne faut-il pas aussi mouiller un peu sa chemise et procéder soi même à des recherches et des vérifications…
 
Intervention 21 :
John E.Brandenburg
Madison WI
Décembre 4, 2014.
 
Cher Nils,
Comme je l’ai dit, je choisis « l’hypothèse la plus simple pour expliquer la totalité des données, étant donné le phénomène dont je suis au courant. Dans cette analyse, j’ai inclus les phénomènes créés par la vie intelligente car je ne pense pas que nous soyons seuls dans l’univers, et je ne pense pas que nous sommes la seule espèce à avoir développé le voyage dans l’espace. Ceci dit, j’évoquerai brièvement les hypothèses alternatives que j’ai considérées, et même un certain temps, embrassées.
L’anomalie du xénon 129 était le départ de la recherche. C’est unique à Mars, le vent solaire, Jupiter, la Terre et la moyenne des gaz extraits des météorites les plus anciennes, les chondrites carbonées, dont la composition globale correspond de façon très proche à la composition des éléments solaires, tous donnent environ la même distribution des isotopes de Xénon avec une tenue en Xénon 129 et Xénon 132 pratiquement équivalente. C’est considéré comme la composition originale des éléments et des isotopes de la nébuleuse solaire, elle-même créée des restes mélangés des supernovae qui ont précédé la formation de notre système solaire. Pourquoi Mars aurait autant de Xénon 129 dans un rapport de  2,5 fois plus que le  Xénon 132? C’est une planète, non quelques météorites isolées. Le Xénon 129 peut venir de la décomposition de l’iode 129 avec une période de demi vie de 16 millions d’années environ. Une fois que l’on pouvait imaginer que Mars à reçu quelque peu une grande quantité d’iode 129 lors de sa formation et celle-ci se décomposa et dégaza. En d’autres mots Mars était peut-être simplement un cas particulier dans le système solaire. Cependant, Mars a aussi une quantité très importante d’Argon 40, le produit de la décomposition du Potassium 40 qui a un période de demi vie bien plus longue de 1,3 milliards d’années. Mais les roches martiennes (les météorites) montrent que Mars a beaucoup moins de potassium que la Terre, et aussi de Thorium et d’Uranium. Aussi, pour expliquer l’excès d’argon 40 par rapport à l’argon primordial 36 ils firent l’hypothèse que l’atmosphère précoce de Mars fut perdue par un gros impact, aussi l’argon 40, qui s’échappa plus tard compte tenu de la différence entre les demi vies du K40 et de l’I 129 a pu dominer. C’est une belle idée, cependant, tout le xénon 129 aurait alors fait parti de l’atmosphère précoce et aurait été alors perdu lui aussi.  Aussi la double anomalie en Argon 40 et en Xénon 129, avec des différences de temps de dégazage extrêmement importantes, signifie que les scénarios de la perte de l’atmosphère précoce ne marche pas. Les anomalies en Xénon et en argon doivent être dues à quelques autres évènements, une irradiation de Mars par des neutrons que produit par exemple un événement de fission.  La même chose se passe pour le schéma global des débris de thorium et de potassium, c’est une couche de surface, car la surface de Mars montre dix fois plus de ces éléments que ses roches (les météorites de Mars). Alors peut-être qu’un réacteur nucléaire naturel massif de Mars a fonctionné, puis quand il fut instable a explosé. De tels réacteurs ont opéré sur Terre, j’ai aimé cette hypothèse.
Cependant, le Xénon 129 en excès est aussi la signature d’une réaction de fission à neutrons rapides, et pas celle d’un réacteur nucléaire modéré par l’eau comme tous ceux naturels qui ont existé sur Terre. Aussi, si un tel réacteur explosait, il aurait laissé un cratère massif comme l’impact d’un astéroïde. Donc, les réacteurs nucléaires naturels ne correspondent pas aux faits.
Dans les mots de Sherlock Holmes, « une fois que vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, même si cela paraît improbable, doit être la réponse ». Une bombe à hydrogène massive,  entourée d’Uranium et de Thorium pour augmenter sa puissance et les retombées radioactives et qui a explosé dans l’atmosphère au dessus de Mare Acidalium pour augmenter le souffle et les retombées rend compte de tous les faits que nous avons vus. Une plus petite explosa au dessus de Utopia Planum rend compte des données restantes. Pourquoi ? Si celles-ci furent des engins construits intelligemment, l’engin d’Acidalium était aussi grand que l’Empire State Building, pourquoi quelqu’un aurait-il fait un tel truc ? La réponse réside dans une autre question : Qu’est ce qui est dans le sens des vents et donc qui reçut la plus grande part des retombées et de l’effet de souffle ? La réponse est Cydonia Mensa et Galaxias Chaos. Et ce qui est, est.
Aussi ceci fut en premier rapporté au Pentagone et puis publié une fois qu’ils donnèrent leur approbation. Donc, vous êtes  tous maintenant informés du comportement possible de la vie intelligente vers d’autres vies intelligentes dans le cosmos. Ceci s’est produit dans le lointain passé heureusement.
Dans un cosmos silencieux,  cependant, nous sommes en train de faire beaucoup de bruit. Peut-être que nous devrions faire des recherches sur Mars de façon plus urgente et commencer le processus d’exploration de l’espace, ainsi nous connaîtrons exactement de façon la plus détaillée de ce qui est humainement possible ce qu’il se produisit sur Mars, voilà la façon dont je suis arrivé à cette « hypothèse de travail ».
Ecrivez à la NASA et à votre délégation du Congrès si vous pensez que ceci devrait être étudié plus à fond.
Très sincèrement.
John Brandenburg.
 
Intervention 22 :
Un certain Dean clôt le débat dans la foutrerie, sa marque de fabrique sans doute…
 
La possibilité d’ajouter des commentaires est désactivée. A aucun moment, le courageux PZ qui a publié ce torchon polémique n’est intervenu pour débattre avec le docteur et répondre à ses arguments, lui qui se dit le « défenseur » de la science et de la rationalité, c’est assez cocasse…
Rappelons succinctement les faits et questions qui ont conduits le docteur Brandenburg à établir son hypothèse :
1-    Pourquoi l’atmosphère de Mars présente-telle un ratio Xénon 129 /Xénon 132 2,5 fois plus élevée que le reste du système solaire ?
2-    Pourquoi l’atmosphère de Mars a un excès d’Argon 40 par rapport à l’Argon primordial 36 ?
3-    Pourquoi la couche superficielle de Mars présente t’elle une teneur 10 fois plus importante en Thorium, Uranium et Potassium que son sous-sol ?
4-    Pourquoi trouve t’on des sols vitrifiés,  du minerais ressemblant à de la « trinité » sur les deux spots identifiés par le docteur Brandenburg mais nulle part ailleurs sur Mars?
5-    Pourquoi les météorites les plus jeunes de Mars (180 millions d’années) contiennent des matériaux exposés à des neutrons de haute énergie supérieure à E> 10 Mev, qui ne sont détectés dans aucune autre météorite martienne.
6-    Pourquoi une carte globale de la radioactivité met en évidence deux petites régions-une sur Mars Acidalium et l’autre sur Utopia Planum qui entoure la planète pour former un « dépôt aux antipodes » ?
7-    Comment expliquer la distribution bimodale des âges des terrains martiens, la moitié sud de mars présentant une datation de 4,5 milliards d’années et la partie nord présentant un âge beaucoup plus jeune 0,2 à 1,3 milliard d’années ?
8-    La couleur rouge de mars est révélatrice d’une présence importante d’hématite, oxyde ferrique. D’où est sorti l’oxygène et pourquoi Mars est oxydée en surface et en profondeur ?
9-    Quel est le taux de cratérisation de Mars par rapport à la lune?
10-Est-il proche de 4 fois le taux lunaire au lieu de 1 ou 2 fois tel qu’initialement supposé et répondant aux récentes météorites martiennes découvertes, NWA 7034 et ses sœurs[5] [6]?
11-Comment expliqué les sédiments martiens trouvés dans la météorite ALH84001 ainsi que ceux retrouvés sur près du cratère Gale ?
12- A quelle date les océans supposés de mars ont-ils disparu ?
13-etc.
 
 
Je ne dis pas que l’hypothèse du docteur est la bonne mais force est de constater quelle colle de façon presque parfaite aux faits. Car ici, contrairement à la foutrerie rationaliste qui pour construire ses explications « rationnelles » (son conte de fées rationaliste)  d’un fait inconnu doit conjuguer les conjonctions de coordination, ici nous avons une inversion complète, une seule hypothèse explique de nombreux faits! Donc la question n’est pas de savoir qui trole ou ne trole pas mais bien plutôt de répondre aux différentes questions du bon docteur en proposant une autre explication…ou pas.
Je pourrais par exemple changer de casquette, consulter la publication « Impact regimes and post-formation sequestration processes: implications for the origin of heavy noble gases in terrestrial planets » [4], constater qu’une anomalie de Mars est justement de présenter une déficience en gaz nobles par rapport aux autres planètes telluriques et, pour faire le lien avec le sujet à l’ouverture de ce fil, me demander si cette observation capturée par Hubble qui nous est contemporaine ne serait pas le reflet d’un mécanisme inconnu que nous aurions tout intérêt à expliciter si l’on fait un parallèle entre le devenir de Mars et peut-être celui de la Terre…
Je vous laisse réfléchir.
 
2 Mars où la révolution martienne au sens de Copernic- Deuxième étage :
 
Mais qui est donc le docteur Brandenburg?  Pour vous rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un obscur scientifique qui chercherait la célébrité en donnant dans l’exotique, il suffit par exemple de jeter un coup d’œil sur ces publications. C’est proprement impressionnant et hallucinant.  Allez par exemple ici, sur la banque de données d’astronomie et de physique :
http://adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-basic_connect
et interrogez avec le nom du docteur !

 
C’est un scientifique accompli avec des travaux que l’on pourrait qualifier de véritables gemmes, de quoi flirter avec le Nobel notamment avec sa théorie GEM (Gravity Electro Magnetism), théorie d’unification! Et surtout cela « poynte » [8] [9]  vers, devinez quoi… le voyage interstellaire ! Ceci pourrait peut-être expliquer la sensibilité particulière de Brandenburg avec SETI et la question extraterrestre. Si vous avez des éléments vous permettant d’approcher comment pourrait-être franchi la barrière luminique, alors c’est un peu comme se munir de jumelle pour voir un paysage. Vous ne voyez plus du tout la même chose…
Je vous suggère d’aller faire un tour sur le site suivant :
http://www.americanantigravity.com/news/space/john-brandenburg-poynting-vector-antigravity.html
Jeter un coup d’œil en haut à gauche de l’écran, vous y trouverez ceci :

 
Puis pour les anglophones, écoutez l’interview. Les références sont impeccables, Tesla, Kaluza-Klein, Sakharov, etc. Vous comprenez alors que là on ne rigole plus, que c’est du sérieux, du pointu et on en vient à se demander si une certaine crypto science[10] ne s’est pas développée en marge de la société civile, le bon docteur jouant le rôle « d’interface » entre « des mondes technologiques » qui ont divergé. Et même l’allusion aux technologies développées dans les années 30 et la référence à la période Nazi posent plus de questions qu’elles ne décrédibilisent le sujet.
L’argument de faire le buz pour vendre un bouquin apparaît alors totalement fallacieuse, mais il demeure toutefois une question de fond : Pourquoi un savant de ce calibre, avec les références qui sont les siennes se risquerait-il dans un sujet aussi glissant quant à ce passé de Mars et ces hypothétiques bombes atomiques, sujets nuisant à sa notoriété et à sa carrière dans la « conformité ambiante »? Peut-être faut-il considérer son parcours professionnel et ses origines comme la possible explication et notamment son parcours qui fait de lui un acteur issu du complexe militaro industriel. On ne rentre pas comme cela au Lawrence Livermore National Laboratory et il est, comment dire, connecté. D’ailleurs dans les réponses qu’il a données dans les échanges sur le blog sceptique et que j’ai traduites dans le paragraphe concordance des temps, un point m’a particulièrement  interpelé, sa référence à plusieurs reprises au département d’états américains et au Pentagone, mentionnant bien qu’il avait publié ses travaux sur son hypothèse des bombes nucléaires en ayant au préalable demandé au Pentagone une autorisation qu’il reçut. En fait, j’ai l’impression que l’on nous dit quelque chose et si vous suivez le raisonnement du docteur, il mentionne un point qui je pense est extrêmement important et qui concerne une révolution à venir. Celle qui consiste à découvrir avec preuve à l’appui à partir de Mars que la vie a pu se développer ailleurs que sur la Terre et évoluer. Je reprends ses termes : « C’est donc en partie la seconde révolution copernicienne, la Terre détrônée du centre de l’univers biologique» et cette révolution nous est contemporaine et va se produire avec Mars. Elle débouche alors sur un cosmos grouillant de vie où nous sommes loin d’être l’espèce la plus intelligente, ni la plus avancée et où fourmillent les extraterrestres qui sont en fait déjà là et dans lesquels vous trouvez de tout,  des indifférents à la vie humaine et à sa civilisation, des bienveillants et des nocifs le tout intervenant plus où moins dans notre quotidien…A ce titre une réponse donnée par ce même docteur à Jessie Ventura sur un autre blog est assez explicite :
http://stardrive.org/stardrive/index.php/news2/blogs/5494-john-brandenburg-on-low-power-warp-drive-and-ufos
Message de John Brandenburg-Date : 22 Octobre 2011, 15h21 :52 réponse au message
« Pour Jessie Ventura-La guerre avec les Ets ? Fait ou Fiction ?
 
Mes amis, je suis d’accord avec la proposition de Jack, une façon de transcender les distances interstellaires à basse de basse énergie, le warp drive (littéralement propulseur par déformation) comme dans Star Trek, est définitivement possible, et ceci pourrait aussi expliquer les OVNIs, mais pas pourquoi ils voudraient mutiler le bétail et enlever des femmes lorsqu’ils sont là. Ceci demande des pensées plus profondes- Commencer avec la question de pourquoi des humains font de telles choses.  Ceci signifie aussi que les occupants des OVNI ne sont peut-être pas aussi puissants que les gens les imaginent-aussi une puissance galactique de troisième ou second rang pourrait voyager ici aisément. Quelques uns avec qui nous commerçons peut-être, de la racaille extraterrestre. Si vous voulez voir un film qui explique toute la question extraterrestre et qui inclut les enlèvements par les aliens, les bases souterraines et les traites humains, qui sont tellement fascinés par la technologie extraterrestre qu’ils pensent qu’ils sont comme des dieux- vous devriez regarder « Les mystérieux » un film japonais de 1957. Il a été réalisé par Honda qui a réalisé Godzilla. http://en.wikipedia.org/wiki/The_Mysterians
 
 
 
 

 
En le regardant, vous pourriez imaginer tout le champ OVNI  comme  si c’était le résultat de quelqu’un voyant ce film puis prenant du LSD. Toutefois, ça n’est pas ce qui se passa réellement- ce qui signifie que les réalisateurs du film semblent devoir faire partie d’une sorte de « révélation d’informations calibrées »- amenant le public doucement à accélérer par la révélation d’informations qui sont en elles-mêmes vraies, mais travesties en science fiction. Une idée ! Faisons en sorte que nos propres équipements modifient la géométrie de l’espace temps !



Voilà, dans un cosmos qui semble grouillant de vies, la première qualité d’une intelligence ayant compris son environnement est donc…la discrétion, aussi n’est-il pas étrange que nous n’ayons rien détecté de probant (encore qu’il faut ne pas être très regardant…). Mais la perspective d’une civilisation  hyper bruyante (comme la Terre) attirant l’attention de beaucoup de monde aux alentours  est l’assurance finalement de se rencontrer en toute sécurité. Quant aux humains, spectateurs inconscients de cette activité, ils sont au mieux quantité négligeable ou sujet d’étude mais peut-être aussi une espèce à cannibaliser (au sens figurer je l’espère mais finalement ce n’est pas bien différent..) etc au gré des visiteurs potentiels et de leurs relations. Le bon docteur n’est pas le seul à nous mettre en garde. Il semblerait que d’autres sources plus exotiques le font de façon plus soutenue depuis quelques temps.
Science fiction que tout cela, peut-être ou peut-être pas mais force est de constater que ce bon docteur Brandenburg est tout à fait atypique, curieux, c’est le moins que l’on puisse dire et il est difficile de le traiter d’allumé, son parcours, sa carrière,  ses publications… sont impeccables et ses propos sont à la fois pointus et décoiffants. Je pense que nous aurions tord de traiter ce qu’il nous dit par dessus la jambe.
 
BONNE ANNEE 2016.
 
[1]
https://fr.wikipedia.org/wiki/PZ_Myers
 
[2]
Constraints on the Martian Cratering Rate Based on the SNC Meteorites and Implications for Mars Climatic History
http://link.springer.com/article/10.1007%2FBF00613288#page-1
 
[3] Les références sont toutes impeccables, c’est du lourd !
Laurence E Nyquist, Planetary Scientist
http://ares.jsc.nasa.gov/personnel/bio.cfm?BioId=23
He has been a Principal Investigator in NASA's Cosmochemistry and Origins of Solar Systems Programs, and is currently a Principal Investigator in NASA's LASER (Lunar Advanced Science and Exploration Research) and MFRP (Mars Fundamental Research) Programs.
Nyquist L. E., Bogard D. D., and Shih C.-Y. (2001) "Radiometric chronology of the Moon and Mars." The Century of Space Science, Chap. 55, pp. 1325-1376 Kluwer Academic Publishers
 
[4] http://arxiv.org/pdf/1002.4819v1.pdf
Impact regimes and post-formation sequestration processes: implications for the origin of heavy noble gases in terrestrial planets
 
[5] http://www.hou.usra.edu/meetings/lpsc2015/pdf/2799.pdf
The NMS (New Mars Synthesis), Recent Data from Gale Crater and NWA 7034: Evidence for a Persistent Biologically Stabilized Greenhouse on Mars
 
[6] http://www.hou.usra.edu/meetings/lpsc2014/pdf/1143.pdf
Meteorite NWA 7533, the Confirmation of the CI-Mars Hypothesis, and The Mars Age Paradox
 
[7] http://www.lpi.usra.edu/meetings/lpsc2011/pdf/1097.pdf
EVIDENCE FOR A LARGE, NATURAL, PALEO-NUCLEAR REACTOR ON MARS.
 
[8] Sur John Henry Poynting  et la compréhension de la pression de radiation
Contributions of John Henry Poynting to the understanding of radiation pressure
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3390789/
 
[9] The Murad-Brandenburg Poynting Field Conservation Equation and Possible Gravity Law
http://www.americanantigravity.com/files/documents/The-Murad-Brandenburg-Eq.pdf
 
[10] Ce qui donnerait par ailleurs du crédit au « pentateuque » de notre bon Charlie James Hall et son Millennial Hospitality dont l’histoire serait à prendre comme un récit relatant des faits vécus plutôt qu’une histoire de science fiction romancée.
Voir aussi les révélations récentes de Laura Magdalena Eisenhower, et oui, la petite fille du célèbre président US. Un peu salade de fruits mais finalement du même acabit que le film Japonais…
https://www.youtube.com/watch?v=OdfIuTm2VuM
Dans quel monde vivons nous exactement ?
avatar
jack73
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 493
Inscription : 25/02/2010
Localisation : Lyon
Emploi : night audit
Passions : tennis, séries SF/fantastiques, ufologie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Lun 11 Jan 2016, 11:13
Merci M51M51 pour ce (très) gros travail de traduction, de résumé et quelque part, de vulgarisation (dans le sens positif). 
John Brandenburg est en effet un ponte, je suis sidéré par ses références!
J'ai également trouvé déplorables les interventions de certains, qui n'ont pourtant pas le début d'une moindre piste à proposer pouvant expliquer autrement ces nombreuses anomalies.

Malheureusement, comme pour le sujet OVNI, c'est toujours le négativisme systématique qui prévaut, quitte à parfois échafauder des débuts de théories complètement ridicules.

En fait, je crois aussi que concernant une possible ancienne vie martienne intelligente, certaines personnes ayant plaidé pour cette théorie par le passé lui ont surtout causé beaucoup de tort.
Cela date des photos de viking (le fameux "visage" notamment).

Je pense à des gens comme David Percy par exemple.
Malheureusement, les mass médias, dans leur campagne racoleuse de dénigrement ont plus souvent mis en avant ce genre d'hurluberlus que des scientifiques émérites comme le Dr Brandenburg.  Crying or Very sad
avatar
Didier.B
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 56
Nombre de messages : 4584
Inscription : 15/01/2009
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Privé
Règlement : Règlement
http://didier.isabellebraud@orange.fr

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Lun 11 Jan 2016, 14:08
Bonjour,

Pour rappel, n'oublions pas que nous avons deux robots sur place, dont Curiosity qui est pour l'instant le summum en terme d'analyse sur le terrain et dont les résultats sont visible et concrets sur le site consacré de la Nasa.

Cdt, Didier
avatar
Tiko
Modérateur
Modérateur


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 1838
Inscription : 10/04/2015
Localisation : Gironde
Emploi : Double
Passions : Le monde !!
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 16 Jan 2016, 07:24
@M51M51 a écrit:D’autres ne se remettant pas d’avoir été critiqués dans leurs pitoyables interventions à propos de l’étrange étoile KIC8462852  viennent ici avec la ferme intention d’en découdre et de faire dérailler le sujet, les émoticons prenant la place de l’argumentation…

Haha, loin de moi l’idée d’en découdre (c’est carrément de l’ordre du fantasme que de penser cela). Puis le fil est assez décousu comme ça (fil / décousu = humour). D’ailleurs si j’avais voulu “en découdre” comme vous dites, je me serais simplement abstenu de mettre fin à nos échanges dans le sujet concernant justement cette fameuse étoile KIC-TRUC. Surtout que vos critiques là bas, ne concernaient nullement l’étoile en question. Vos critiques partaient dans tous les sens sauf dans le sens du sujet ! Et je n’avais pour ma part de cesse de calmer le jeu, histoire de reprendre un débat constructif, ce que jamais vous n’avez du reste concédé. Du coup je vous plains, car si vous en êtes resté à ça, là sérieusement c’est malheureux...  

Après il est possible aussi que je me trompe ! Ce passage de votre post ne m’était peut être pas destiné, vu que vous ne désignez pas franchement votre interlocuteur ! Vous pourrez donc dire que moi même je fantasme... Car c’est votre façon de faire, que de louvoyer gauchement ou de déformer les propos d’autrui. Enfin on ne va pas remettre ça ici. De ce fait, que vos reproches me soient ou non destinés, je ne rentrerai pas aujourd’hui dans votre jeu ! Pour ma part et comme Alain, j’ai vu de la lumière et je suis passé. Je trouvais drôle d’intervenir sur une intervention, qui dénonçait une autre intervention, tout ça sans intervenir réellement sur le sujet (voyez même à le rappeler c’est drôle).

Concernant le sujet justement; je n’ai pas d’avis spécialement tranché sur celui ci. Je ne rejette par conséquent aucunement l’idée que des civilisations puissent s’être atomisées sur Mars par le passé, pourquoi pas... Non à la rigueur, je peux juste préciser 2 choses (qui me rendront à n’en point douter coupable de foutrerie pseudo sceptique à vos yeux):

-La première; c’est qu’une personne bardée de diplômes dans un domaine ne fait pas obligatoirement d’elle une spécialiste dans un autre (elle sera juste un peu plus crédible qu’une autre qui n’en a pas). Puis que monsieur Brandenburg ne serait pas le premier scientifique obnubilé par une énigme, au point d’en ignorer certains faits contradictoires ou à vouloir tout à force faire accepter ses opinions... Ce qui ne veut pas dire qu’il ait tort, mais certains -une fois engouffrés dans leur raisonnement- ont du mal à en revenir, pour faire ne serait ce qu’un pas en arrière.

-La seconde; je trouve étrange de comparer au niveau de la cratérisation, Mars à la Lune... Car déjà cette dernière est loin d’en avoir le même gabarit, et ensuite -concernant les projectiles- la Lune sert quelque peu de fusible à la Terre. Du moins, la configuration de la Terre et de la Lune, fait que cette dernière doit -tout en orbitant autour de la Terre- attirer un grand nombre de débris et d’astéroïdes à elle (sachant en plus que la Terre est plus grosse que Mars). Aussi, même si Mars est plus près de la ceinture, elle est aussi plus près de Jupiter... Et comme on sait que la taille phénoménale de cette dernière protège un grand nombre de planètes environnantes, celles qui sont logiquement à proximité bénéficient d’une protection d’autant plus grande. D’où donc, un nombre moins élevé de cratères sur ces dernières (ça paraitrait logique).

Je dirais donc que le sujet n’est pas inintéressant, mais je m’abstiendrai tout de même d’y revenir. Surtout que bien plus visible que la galaxie dont vous portez le pseudo (monsieur ou madame) M51, vous on vous voit (venir) de loin ! Enfin disons que ce sujet, celui que vous avez créé, n’est en rien centré sur d’hypothétiques et anciennes civilisations martiennes qui se serraient foutues sur la figure... Non... Le sujet que vous désirez (à nouveau) aborder, c’est celui de personnes qui se serraient foutues sur la figure, oui... mais via le net ! Puisque sous couvert d’un sujet plus ou moins polémique, vous nous faites une démonstration de ce qu’est la “foutrerie pseudo sceptique”, en copiant les échanges d’un simple blog. Bref, Mars n’est donc qu’un prétexte pour dénoncer cette foutrerie de “foutrerie pseudo sceptique” (très dur à dire quand on le dit plusieurs fois d’affilé), comme vous aimez à le claironner un peu partout. Vous saviez par avance que ce sujet -quelque peu épineux- allait attirer nombre de membres se questionnant (donc normalement sceptiques), ce qui aurait le mérite de vous lancer sur votre sujet fétiche. Vous aviez d’ailleurs peut être même déjà préparé à l’avance votre “copié/collé” spécial “foutrerie pseudo sceptique” provenant de ce blog... Du coup, vous faites vous mêmes dérailler le sujet dès le départ ! Car on le sait que certains sceptiques sont loin d'être des modérés ou donnent direct dans le négationnisme aveugle, mais dans ce cas ouvrez un sujet dédié, si ça vous tient tant à cœur... Enfin comme le sujet principal n’a aucun intérêt pour vous et que je ne rentrerai pas dans votre foutrerie de débat pseudo machin, je m’en tiendrais à ces quelques commentaires ci dessus.


(pourtant 2016 aurait pu résolument commencer différemment)

_______________________________________
Si croire peut aider, douter peut aider à croire "sans douter".

Pour info :
Quand j'exprime mes idées persos, j'écris en noir
Quand j'avertis, j'écris en vert
Quand je modère, j'écris en rouge
avatar
Alain.M
Analyste Observations
Analyste Observations


Masculin Age : 7
Nombre de messages : 2034
Inscription : 19/10/2009
Localisation : Jupiter
Emploi : Réalisation, infographie, et design sonore
Passions : Création, bidouille, et paranormal
Règlement : Espèces

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 16 Jan 2016, 12:21
@Didier.B a écrit:Bonjour,

Pour rappel, n'oublions pas que nous avons deux robots sur place, dont Curiosity qui est pour l'instant le summum en terme d'analyse sur le terrain et dont les résultats sont visible et concrets sur le site consacré de la Nasa.

Cdt, Didier

Salut Didier,
C'est vrai, mais si Curiosity découvre une trace de guerre des étoiles sur Mars, la NASA va-t-elle lâcher l'information, ou la garder secrète ?

A.
Hocine
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 74
Nombre de messages : 1319
Inscription : 18/06/2007
Localisation : Afrique du Nord
Emploi : retraité
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 16 Jan 2016, 14:06
Mars l’eldorado des ovnis ? C’est comme si cette planète Mars, les ovnis se donnent là à cœur joie, comme si c’est une planète kermesse et rodéos pour les ovnis, et  on dit qu’ils ont  fait là aussi leur guerre  « atomique », on sait tout cela de ces ovnis sur Mars  ,et on ne sais rien de ces ovnis depuis des années de leur présence sur Terre .
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Dim 24 Jan 2016, 12:44
Bonjour Jack73 et merci. Je fais mon possible pour extraire du matériel  qui me semble pertinent et il est vrai que les implications sont, comment dire, dantesques. Maintenant, à chacun de se faire sa propre opinion et c’est pour cela que j’accompagne mes interventions des références correspondantes, cela peut paraître lourd mais nécessaire dans une recherche sans à priori. Comme vous avez pu le constater, ces sujets sont assez peu médiatisés où lorsqu’ils le sont, ils sont fortement orientés…
D’un point de vue sociologique, il est intéressant de constater les « adhérences  des dogmes actuels » qui dans leurs expressions apparaissent plus comme des anticorps « émotionnels » que comme l’expression d’un raisonnement construit, disons rationnel…
 
Tiko :
-La première; c’est qu’une personne bardée de diplômes dans un domaine ne fait pas obligatoirement d’elle une spécialiste dans un autre (elle sera juste un peu plus crédible qu’une autre qui n’en a pas). Puis que monsieur Brandenburg ne serait pas le premier scientifique obnubilé[0] par une énigme, au point d’en ignorer certains faits contradictoires ou à vouloir tout à force faire accepter ses opinions... Ce qui ne veut pas dire qu’il ait tort, mais certains -une fois engouffrés dans leur raisonnement- ont du mal à en revenir, pour faire ne serait ce qu’un pas en arrière. 


Voilà bien effectivement l’expression de la « foutrerie pseudo sceptique » car la question n’est pas de savoir si le docteur Brandenburg est  autorisé  a exprimé sa théorie mais bien si celle-ci a du sens et de répondre notamment aux différents points qu’il émet.  Il ne s’agit pas « d’accepter ses opinions » en l’état  mais de répondre à ses questions de façon pertinente et de contre argumenter. Quels sont donc « ces faits contradictoires », donnez les nous s’il vous plait car nous sommes impatients ? N’est-ce pas là le processus de la science dans son expression la plus naturelle ? Pour le moment, vous ne faîtes ni l’un ni l’autre mais vous vous appliquez à ennoyer le sujet…dans des considérations de … foutreries.
 
Cela soulève d’ailleurs un problème plus général dans le domaine de la connaissance et de la science que je dénomme le régime des « experts ». En quoi une hypothèse émise concernant le domaine X par un scientifique du domaine Y (on peut d’ailleurs ne pas limiter cette question aux scientifiques mais évoqué plus généralement à un être conscient émettant une hypothèse pertinente) et répondant à des faits constatés f1, f2, f3, etc. ne serait-elle pas recevable pour la bonne et simple raison que le scientifique ne fait pas partie du domaine X?
 
Il me semble que nous sommes  plutôt ici dans la question de la cross fertilisation des domaines, ou de ce que l’on dénomme la transdisciplinarité et qui fait appel à un processus particulièrement puissant dénommé « analogie ». On peut appliquer sur un domaine des règles, lois, constatations, etc de domaines adjacents ou totalement éloignés et faire émerger de nouvelles approches. Mais cela effectivement va à l’encontre d’une hyperspécialisation au profit du développement de l’ouverture d’esprit et de la transdisciplinarité, il ne s’agit pas de papillonner mais de s’inspirer... A titre d’exemple, vous avez en France quelqu’un qui a utilisé « l’analogie » dans comme moteur de recherche et d’innovation et de façon particulièrement brillante [1] Ce n’est pas directement relié à notre sujet mais cela donne une idée de la puissance de l’analogie. Si vous aviez été attentifs aux propos de Brandenburg, vous auriez noté qu’il donnait notamment sans l’expliciter l’exemple du physicien-météorologue-Astronome Alfred Wegener qui fut le père de la théorie de la dérive des continents…il n’était pas géologue. Il me semble que ces démarches sont au cœur de la question ufologique où il s’agit là d’appliquer non plus une transdisciplinarité mais une « méta » transdisciplinarité…
 
Tiko :

-La seconde; je trouve étrange de comparer au niveau de la cratérisation, Mars à la Lune... Car déjà cette dernière est loin d’en avoir le même gabarit, et ensuite -concernant les projectiles- la Lune sert quelque peu de fusible à la Terre. Du moins, la configuration de la Terre et de la Lune, fait que cette dernière doit -tout en orbitant autour de la Terre- attirer un grand nombre de débris et d’astéroïdes à elle (sachant en plus que la Terre est plus grosse que Mars). Aussi, même si Mars est plus près de la ceinture, elle est aussi plus près de Jupiter... Et comme on sait que la taille phénoménale de cette dernière protège un grand nombre de planètes environnantes, celles qui sont logiquement à proximité bénéficient d’une protection d’autant plus grande. D’où donc, un nombre moins élevé de cratères sur ces dernières (ça paraitrait logique). 
 
Ce passage est particulièrement savoureux parce que d’une part vous nous exprimez que vous n’avez rien compris à l’argumentation [3] du docteur Brandenburg et que d’autre part vous bâtissez des raisonnements sur le sable de l’à peu près par une méconnaissance visible des problèmes d’impactisme[2]. Si Jupiter fait du ménage, ce n’est certainement pas une garantie de ne pas être impacté, bien au contraire…
Aussi je vous suggère de potasser le sujet avec cet excellent bouquin de l’astronome Alain Combes où vous découvrirez le bestiaire des impacteurs potentiels, un sujet particulièrement important aujourd’hui et qui est en relation avec B612, l’astéroïde du petit prince et l’association du même nom…

D’ailleurs votre laïus est contredit par le fait suivant : Pour quelle raison trouve t’on sur la Terre a peu près autant de météorites d’origine martienne que celle provenant de la lune?
 
Pour le reste, si vous pouviez éviter de personnaliser le débat, cela finit par se voir comme le nez au milieu de la figure. Quant à ouvrir un sujet sur le problème de la connaissance et du scepticisme mâtiné OVNI, c’est déjà fait, je l’avais indiqué dans mon intervention précédente, vous avez certainement dû zappé et il aurait été plus cohérent d’intervenir là bas concernant cette histoire de foutrerie pseudo sceptique.
https://www.forum-ovni-ufologie.com/t19114p20-ovni-et-connaissance
 
[0] Comment interpréter un jugement porté sur un scientifique dont visiblement on n’a pas compris les travaux ? Comme une marque d’humour …, un rejet non argumenté ou une façon de déconsidérer des travaux qui dérangent?
[1]Pierre-Gilles de Gennes et l’aventure de la matière molle.
http://www.cnrs.fr/publications/imagesdelaphysique/couv-PDF/IdP2007/02_Leger.pdf
[2]
http://www.astrosurf.com/macombes/
[3]
La séquence de raisonnement est la suivante, il est vrai qu’elle est implicite :
1 La surface nord de Mars présente peu de cratères contrairement au sud de la planète.
2 Le docteur Bradenburg a par ailleurs fait l’hypothèse partagée par la communauté scientifique que Mars disposait très certainement d’un océan dans le passé.
3 Cet océan devait se trouver au nord de la planète (zone où la présence de cratère est moindre).
4 Si le taux d’impacts est le même que celui de la lune, alors cet océan a disparu il y a quelques milliards d’années et seule une vie embryonnaire a pu peut-être se développer.
Si le taux d’impacts est supérieur à celui de la lune, ce que les faits tendent à prouver, alors la disparition de l’océan est intervenue de façon plus récente et une vie complexe, voir intelligente a fort bien pu se développer. D’où l’importance de confirmer ce fameux taux d’impacts.
Cette question fait par ailleurs écho à un papier très récent particulièrement intéressant et qui se propose de résoudre la question du paradigme de Fermi en introduisant la notion de goulots d’étranglement dans l’évolution d’une planète pouvant abriter la vie, papier dont j’essayerais de faire une synthèse prochainement.
 
Concernant l’eau sur Mars et son atmosphère, Il est d’ailleurs notable que la NASA ait dépêché une sonde spécifique, MAVEN pour y voir plus clair…c’est juste l’actualité du cosmos et comme l’a très bien compris John, c’est la frontière d’un changement de paradigme au sens de Thomas Kuhn, « Mars est la première ligne du débat sur la vie extraterrestre. »
Mais effectivement, il faut s’informer :
L’hypothétique océan mis en scène…par la NASA.
https://www.youtube.com/watch?v=gFVtZt15Rqg&feature=youtu.be
La science en marche dans l’émergence contemporaine du changement de paradigme concernant la vie extraterrestre qui est finalement un prolongement de la remarque du docteur Brandenburg :

Pour les anglophones :
https://www.youtube.com/watch?v=wSTaQlKUd2w&utm_content=buffer56cf8&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer
   
La question posée par Gill Tarter à la fin de l’exposé est particulièrement pertinente.
avatar
Tiko
Modérateur
Modérateur


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 1838
Inscription : 10/04/2015
Localisation : Gironde
Emploi : Double
Passions : Le monde !!
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 26 Jan 2016, 06:20
@M51M51 a écrit:Tiko :

Oui c’est moi :)


@M51M51 a écrit:Voilà bien effectivement l’expression de la « foutrerie pseudo sceptique » car la question n’est pas de savoir si le docteur Brandenburg est autorisé a exprimé sa théorie mais bien si celle-ci a du sens et de répondre notamment aux différents points qu’il émet.  Il ne s’agit pas « d’accepter ses opinions » en l’état mais de répondre à ses questions de façon pertinente et de contre argumenter. Quels sont donc « ces faits contradictoires », donnez les nous s’il vous plait car nous sommes impatients ? N’est-ce pas là le processus de la science dans son expression la plus naturelle ? Pour le moment, vous ne faîtes ni l’un ni l’autre mais vous vous appliquez à ennoyer le sujet…dans des considérations de … foutreries.
 
Si je ne vous connaissais pas, je penserais que vous m’avez mal lu ou mal compris... Mais je vous connais, et je savais que vous ne manqueriez pas de saisir fermement la perche ! Car à aucun moment je ne dis que Brandenburg n’est pas apte à traiter cette hypothèse, à aucun moment je ne dis qu’il n’a pas droit de le faire ou qu’il ne peut pas arriver à le faire, enfin à aucun moment je ne dis que Brandenburg ne pourrait être l’homme de la situation et que par ce fait il aurait “tort” !

Non, mon argumentaire n’était là que parce que vous mêmes au départ, faites tout l’historique de la carrière de ce monsieur, en sous-entendant qu’il avait toutes les références pour être pris au sérieux (alors que ce n’est bien sûr pas son domaine) et qu’en tant que scientifique, on pouvait à ce sujet lui faire totalement confiance (surtout que tout le monde sait qu’un scientifique ne fait jamais d’erreur).

Au final, je n’ai fait que souligner qu’un diplôme dans un domaine, ne faisait pas forcément de quelqu’un un expert dans un autre, que le statut de scientifique n’empêchait nullement de se tromper et que certains pouvaient avoir du mal à l’admettre quand cela arrivait. Donc des constatations évidentes, qui n’ont justement aucunement besoin d’être contestées, puisque ça ne dit pas que c’est toujours le cas ! Et il vous suffisait de ne pas en tenir compte ou d’acquiescer simplement, en précisant à la rigueur, que votre sentiment vous laissait à penser que Brandenburg ne rentrait pas dans l’une ou l’autre de ces catégories là...

Mais comme vous aimez brasser du vent et que ça vous permet tout de même aussi (je l’avais prédit ce n‘était pas bien difficile) d’en remettre une couche au sujet de votre discours favori, j’entends par là; “la foutrerie pseudo sceptique”, vous foncez tête baissée ! À cela et tant qu’à faire, vous n’hésitez pas à employer l’une de vos méthodes toutes aussi favorites, comme celle du “J’omets volontairement certains passages de votre texte pour me permettre de mieux vous le reprocher ensuite!”, puisqu’au moment où vous me demandez de contre argumenter car d’après vous je ne le faisais pas, bien je le faisais bien sûr dans mon paragraphe qui se trouvait être juste en dessous ! Paragraphe que d’ailleurs vous même ensuite vous citez -ça sans scrupule aucun- juste en dessous aussi. Bref, il faut pour ça vous décerner la médaille de la "fourberie pseudo cyclique" !


@M51M51 a écrit:Tiko :

C’est toujours moi :)

 
@M51M51 a écrit:Ce passage est particulièrement savoureux parce que d’une part vous nous exprimez que vous n’avez rien compris à l’argumentation [3] du docteur Brandenburg et que d’autre part vous bâtissez des raisonnements sur le sable de l’à peu près par une méconnaissance visible des problèmes d’impactisme[2]. Si Jupiter fait du ménage, ce n’est certainement pas une garantie de ne pas être impacté, bien au contraire…
Aussi je vous suggère de potasser le sujet avec cet excellent bouquin de l’astronome Alain Combes où vous découvrirez le bestiaire des impacteurs potentiels, un sujet particulièrement important aujourd’hui et qui est en relation avec B612, l’astéroïde du petit prince et l’association du même nom…

Je ne vois toujours pas ce qui peut justifier de comparer le taux de cratérisation de Mars à celui de la Lune ? Car il est déjà difficile de comparer entre elles des planètes de même taille et de même densité, alors une planète et un satellite...

En cela, vous ne répondez pas à la question (qui ne vous était pas spécialement destinée du reste, puisque je trouvais simplement cela étrange). Mais comme vous m’avez l’air de connaitre la réponse et de vouloir en plus la donner (sinon vous auriez fait comme moi, vous auriez trouvé cela étrange), bien vous pourriez nous en faire profiter... Plutôt que de broder sur ma “non connaissance” du sujet et de donner d’hypothétiques sources en conseillant d’aller lire tel ou tel livre. Vous ne croyez pas ?


@M51M51 a écrit:D’un point de vue sociologique, il est intéressant de constater les « adhérences  des dogmes actuels » qui dans leurs expressions apparaissent plus comme des anticorps « émotionnels » que comme l’expression d’un raisonnement construit, disons rationnel…

Sur ce point je vous rejoins ! J’irais même plus loin; certains courants de pensée peuvent s’insinuer à un degré tel, que l’individu -au for intérieur imprégné d’une conviction absolue- ne raisonne plus qu’avec virulence et mépris, n’essayant en rien d’analyser rationnellement le ou les thèmes abordés. Les réactions peuvent être très véhémentes parfois, pouvant même se changer en une obsession quasi maladive. À ce niveau, on reste indifférent à toutes interventions extérieures, même quand celles ci se veulent assurément réfrénées et objectives.

Donc en lieu et place d’anticorps émotionnels, qui viendraient combattre l’arrivée des nouveaux concepts ou autres opinions contraires, puis qui feraient à part entière partie de la personne, il serait préférable de plutôt voir cela comme une fièvre émotionnelle, due à une infection de l’être et de l’esprit, allant donc jusqu’à être contagieuse quand cette même personne se permet de disséminer ça et là ses germes. Surtout que vu comme ça, on peut tout de même songer pouvoir se soigner d’une telle pathologie...


@M51M51 a écrit:« foutrerie pseudo sceptique »

Je vous demande de vous arrêter !


(je sais, je n’ai pu m’empêcher de revenir poster dans votre pseudo topic, je ne m’en lasse pas)

_______________________________________
Si croire peut aider, douter peut aider à croire "sans douter".

Pour info :
Quand j'exprime mes idées persos, j'écris en noir
Quand j'avertis, j'écris en vert
Quand je modère, j'écris en rouge
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 26 Jan 2016, 06:53
Cher Tiko,
Encore du blabla sans substance qui permet bien entendu de ne pas répondre aux questions posées mâtiné d’attaques personnelles car je serai quelque part une malade, je donnerais dans le pathologique et l’obsession. Magnifique, Admirable ! Je vous remets les questions auxquelles vous n’avez pas répondues,  le lecteur tirera lui même ses propres conclusions. La question concernant le taux d’impact est des plus pertinentes et ce n’est pas une pétition de principe en disant que l’on compare des choses qui ne seraient pas comparables qui peut l’évacuer. Je vous la remets pour le coup en gras et  si l’on peut obtenir de vraies réponses plutôt que des attaques personnelles, cela ferait progresser sans doute ce fil de  discussion plutôt que l’enfermer effectivement dans une rhétorique  dont il est vrai la foutrerie pseudo sceptique a le secret.  Mais je ne dis pas cela pour vous bien entendu, ne doutant pas un instant que vous allez vous employer à nous répondre comme il se doit sur ces questions. Il n’y en a que 13 mais on aurait pu en rajouter d’autres. Merci de donner aussi vos références dans vos réponses,  cela aidera à la compréhension de votre raisonnement.
 
1-    Pourquoi l’atmosphère de Mars présente-telle un ratio Xénon 129 /Xénon 132 2,5 fois plus élevée que le reste du système solaire ?
2-    Pourquoi l’atmosphère de Mars a un excès d’Argon 40 par rapport à l’Argon primordial 36 ?
3-    Pourquoi la couche superficielle de Mars présente t’elle une teneur 10 fois plus importante en Thorium, Uranium et Potassium que son sous-sol ?
4-    Pourquoi trouve t’on des sols vitrifiés,  du minerais ressemblant à de la « trinité » sur les deux spots identifiés par le docteur Brandenburg mais nulle part ailleurs sur Mars?
5-    Pourquoi les météorites les plus jeunes de Mars (180 millions d’années) contiennent des matériaux exposés à des neutrons de haute énergie supérieure à E> 10 Mev, qui ne sont détectés dans aucune autre météorite martienne.
6-    Pourquoi une carte globale de la radioactivité met en évidence deux petites régions-une sur Mars Acidalium et l’autre sur Utopia Planum qui entoure la planète pour former un « dépôt aux antipodes » ?
7-    Comment expliquer la distribution bimodale des âges des terrains martiens, la moitié sud de mars présentant une datation de 4,5 milliards d’années et la partie nord présentant un âge beaucoup plus jeune 0,2 à 1,3 milliard d’années ?
8-    La couleur rouge de mars est révélatrice d’une présence importante d’hématite, oxyde ferrique. D’où est sorti l’oxygène et pourquoi Mars est oxydée en surface et en profondeur ?
9-    Quel est le taux de cratérisation de Mars par rapport à la lune?
10-Est-il proche de 4 fois le taux lunaire au lieu de 1 ou 2 fois tel qu’initialement supposé et répondant aux récentes météorites martiennes découvertes, NWA 7034 et ses sœurs[5] [6]?
11-Comment expliquer les sédiments martiens trouvés dans la météorite ALH84001 ainsi que ceux retrouvés sur près du cratère Gale ?
12- A quelle date les océans supposés de mars ont-ils disparu ?
13-Pour quelle raison trouve t’on sur la Terre a peu près autant de météorites d’origine martienne que celle provenant de la lune?
 14-etc.
avatar
Hannibal
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 45
Nombre de messages : 3054
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 26 Jan 2016, 07:38
Merci d'apaiser cette discussion, ne dérapez pas dans le règlement de comptes.

_______________________________________
Vélasco fan club
Mufon France
Nota : Je suis modérateur : Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir. Quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.


avatar
moghelon
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 702
Inscription : 11/11/2012
Localisation : Rueil malmaison
Emploi : Informatique
Passions : Moto/sciences/musique (guitariste/bassiste)/ufologie/littérature moderne/informatique etc...
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 26 Jan 2016, 10:34
Bonjour à tous,

Je rejoins Hannibal !

Nous voulons tous avoir une meilleure compréhension du phénomène OVNI ou HET, mais c'est en partageant et non en nous disputant sur des notions partielles que nous ne maîtrisons pas, que nous arriverons peut être à pouvoir avoir ne serait ce qu'un début de compréhension.

Essayons d'être rationnels avec une approche plus cartésienne et surtout un vrai débat. Il faut absolument mettre en veille les égos pour éviter des discussions stériles.

Amicalement,

NB: Le sujet est très intéressant !
avatar
Alain.M
Analyste Observations
Analyste Observations


Masculin Age : 7
Nombre de messages : 2034
Inscription : 19/10/2009
Localisation : Jupiter
Emploi : Réalisation, infographie, et design sonore
Passions : Création, bidouille, et paranormal
Règlement : Espèces

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 26 Jan 2016, 13:41
@moghelon a écrit:
Je rejoins Hannibal !

Nous voulons tous avoir une meilleure compréhension du phénomène OVNI ou HET, mais c'est en partageant et non en nous disputant sur des notions partielles que nous ne maîtrisons pas, que nous arriverons peut être à pouvoir avoir ne serait ce qu'un début de compréhension.
Essayons d'être rationnels avec une approche plus cartésienne et surtout un vrai débat. Il faut absolument mettre en veille les égos pour éviter des discussions stériles.

Entièrement d'accord avec toi, moghelon.
Il faudrait peut-être assainir ce topic, en supprimant toute allusion à ces notions partielles, et en supprimant les "affaires personnelles".
Dès le 1er message de ce topic, la fourberie pseudo-cyclique entre en matière en attaquant d'emblée la foutrerie pseudo-sceptique. De la provocation pure et dure motivée par la volonté de régler (ou le contraire, alimenter) une affaire personnelle.
Hannibal, je t'avais envoyé un "signalement" lorsque M51 est revenue à la charge après ton avertissement (qui je suppose s'adressait logiquement et équitablement à tous et à toutes), ne l'as-tu pas reçu ?

A.
avatar
Hannibal
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 45
Nombre de messages : 3054
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 26 Jan 2016, 14:01
Tous les modes le reçoivent , Wink je gère au mieux...

_______________________________________
Vélasco fan club
Mufon France
Nota : Je suis modérateur : Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir. Quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.


avatar
Robert04
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1918
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 26 Jan 2016, 17:18
Bonjour

Chère M51M51, vous reprenez des propos/questions de Mr J.E Brandebourg,et que personne sur ce forum ne connait la réponse! 

Par contre, sous n'avez pas répondue a ma question concernant les noms de civilisation s’entre tuant sur Mars comme indiqué par ce cher professeur, et la notion "d'artéfacts" concernant le visage de Mars,pyramides,etc..

Mais c'est vrai que ce petit jeu des questions/réponses peut durer longtemps, surtout que les missions habitées vers Mars pour apporter d'éventuelles réponses ne sont pas prévues pour demain!


Cdt

Robert
avatar
Tiko
Modérateur
Modérateur


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 1838
Inscription : 10/04/2015
Localisation : Gironde
Emploi : Double
Passions : Le monde !!
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Mar 26 Jan 2016, 20:47
@Hannibal a écrit:Merci d'apaiser cette discussion, ne dérapez pas dans le règlement de comptes.

Mais moi je ne suis qu’amour.............





Sérieusement, même si je me pose quelques questions, il n’empêche que je trouve le sujet intéressant (je l’ai d’ailleurs dit plus haut)! Donc ce n’est pas parce que je trouve étrange le comparatif Mars/Lune, que le travail qui en découle et les hypothèses qui en sont retirées ne m'interpellent pas. Ni du reste que je réfute l’hypothèse d’un océan à cet endroit là de Mars... Car ce n’est pas parce que je trouve étrange ce comparatif, que la solution de Brandenburg pour essayer de savoir s'il y en a eu un, ne serait pas la bonne. Puis Brandenburg a effectivement aussi relevé tout un tas d’indices étranges, qui même s’ils ne nous conduisent pas au final à son hypothèse première, auront au moins permis d’en lancer certains dans un débat autour de ça et d’en amener d’autres à plancher véritablement dessus. Au final, tout le travail qui est fait là (scientifiques et autres), et ce que ça entrainera par la suite, ne peut que nous être bénéfique.

Pour faire simple, inutile de crier à la “foutrerie pseudo machin” car je le redis et je le répète, je n’ai pas d’avis tranché sur l’hypothèse qu’il y aurait eu une vie intelligente sur Mars par le passé. Comme pour ce qui est de l’hypothèse de civilisations avancées qui se seraient mutuellement détruites. Je n’ai pas les compétences pour le dire et je ne vois rien qui empêcherait que cela soit -ou pas- arrivé ! Je sais juste qu’il y a 4 milliards d’années Mars a eue le même destin que la Terre, d’où une certaine ressemblance géologique avec celle ci, et que ça c’est ensuite gâté pour elle, puisqu’elle a perdue son atmosphère et son champ magnétique. Il est donc logique que comme pour les planètes et autres corps célestes qui n’ont pas d’atmosphère (la Lune aussi cela va de soi), Mars subisse les assauts météoritiques et qu’elle soit topographiquement marquée.

Bref, rien ne s’oppose à ce qu’il y ait la vie ailleurs dans notre système et ce n’est pas extravaguant de penser que peut être aussi, une vie intelligente s’y soit auparavant développée. Par contre, que 2 races se soient carrément annihilées sur Mars, là c’est un plus compliqué à appréhender (quoique s’ils avaient notre malheureux profil ce serait déjà moins étonnant). Tout ça pour dire que je ne le rejette pas et que je n'ai jamais avancé que c'était impossible ! Du coup on brasse de l'air pour rien dire et pour reprendre des insinuations quelque peu limites ou pour corriger des remarques qui n'ont rien à voir avec le sujet et nous en éloigne.


C’est pour cela M51, qu’il faut que vous arrêtiez de penser -dès qu’on pose une question ou qu’on met en doute quoi que ce soit- que nos interventions se font avec en arrière plan une volonté de négation. Il y a des esprits fermés oui mais il y a aussi des esprits ouverts, où le doute n’est là que pour se faire une conviction, et pas pour obligatoirement démonter toutes nouvelles hypothèses ! Il faut arrêter de généraliser et s’ouvrir un peu aux autres quoi... D’ailleurs, ce n’est pas le discours que vous tenez qui peut amener les gens à changer ou à évoluer, car vous aller directement au clash et tout débat est ensuite impossible. Et du coup, même ceux qui n’étaient pas dans la foutrerie finissent par le devenir, après vous avoir lu... puisque vous vous en prenez à tout le monde. Je l’ai déjà dit, vous écrivez bien et vos sujets sont souvent intéressants, avec un réel travail de recherche et de rédaction derrière. Mais vous les plombez par votre obsession envers ces fameux pseudos sceptiques et vous donnez l'impression de ne pas accepter les échanges (on n'est pas sur un blog ici). Donc essayez de vous défaire de ces idées là (ou au moins de les mettre de coté le temps des différents sujets) puis essayons de débattre dans le calme... Et désolé que vous ayez mal pris mon dernier paragraphe, il ne vous était pas spécialement destiné. Comme je suppose le votre (celui qui a fait que j’ai écrit le mien), ne devait pas non plus l’être à mon égare... Bref, je sais que je vous titille un peu mais ça prouve que je vous lis, ce qui n’est peut être pas réciproque...

fhd

_______________________________________
Si croire peut aider, douter peut aider à croire "sans douter".

Pour info :
Quand j'exprime mes idées persos, j'écris en noir
Quand j'avertis, j'écris en vert
Quand je modère, j'écris en rouge
avatar
Andromaque
Très bonne participation
Très bonne participation


Féminin Age : 28
Nombre de messages : 245
Inscription : 21/06/2013
Localisation : Belgique
Emploi : Professeur d'Histoire
Passions : Histoire
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Lun 01 Fév 2016, 14:47
A propos d'OVNIs et d'artefact, donc ce fameux visage que d'aucun signale comme des espèces de ruines archéologiques. (Chose que se permet Monsieur Brandenburg.) 

Comment, passe-t-on de ça ? 
(Prise par Viking 1 en 1976)

A ca?
(Prise par Mars Global Surveyor en 2001)


Mise à part une histoire de résolution. 

Pour ma part, je veux bien que les scientifiques clôturent le débat en : "C'est une colline victime d'érosion." Toutefois, je préfère rappeler que sur Terre, la majeure partie des sites archéologiques ont un jour été ensevelis et que sans recherches poussés, ils restaient des collines. 

Je m'excuse sincèrement si la question de la différence entre ces deux clichés a déjà été posée et résolue dans un autre sujet. Etant donné que je fais intervenir des données de Viking et MGS, je n'ai pas souhaité interférer dans le sujet de Curiosity.
avatar
Hannibal
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 45
Nombre de messages : 3054
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Lun 01 Fév 2016, 15:42
Je ne comprend pas bien votre message Andromaque, vous voyez des vestiges dans ces deux photos?  triste-pleure

_______________________________________
Vélasco fan club
Mufon France
Nota : Je suis modérateur : Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir. Quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.


avatar
Andromaque
Très bonne participation
Très bonne participation


Féminin Age : 28
Nombre de messages : 245
Inscription : 21/06/2013
Localisation : Belgique
Emploi : Professeur d'Histoire
Passions : Histoire
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Lun 01 Fév 2016, 16:23
J'essaie de partir des corrobations de ceux qui ont vu dans Cynodia Mensae des traces d'une civilisation martienne. Le Docteur Brandenburg avait tenté d'expliquer (dans le post de M51) que ce visage tourné vers le ciel serait le signe d'une animosité envers une entité extra-arienne. Soit. Selon le cliché de Viking 1,on voit bien un visage. Selon le cliché de Mars Global Surveyor, le visage devient plus méconnaissable....pour laisser place à ce qui ressemble franchement à une colline.


Ma première question étant :


-La résolution peut-elle expliquer cette différence? 


La seconde étant :


-Ca restera une bête colline tant qu'on aura pas sonder le fond, n'est-ce pas?

:)
avatar
Hannibal
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 45
Nombre de messages : 3054
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Lun 01 Fév 2016, 17:19
Ma question était une gentille provocation uy, il vas sans dire que j'ai une opinion plus que réservée sur les théories de Brandeburg, et autant je suis tout a fait ouvert a la possibilité de manipulation de la part de la NASA, autant je trouve que dans ce cas il est difficile d'affirmer quoi que ce soit tant le jeu de lumière est probable .

_______________________________________
Vélasco fan club
Mufon France
Nota : Je suis modérateur : Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir. Quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.


avatar
Robert04
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1918
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Lun 01 Fév 2016, 17:20
Bonjour Andromaque

Vous pouvez toujours voir les différences entre les prises de vues sur ce site: http://mars.jpl.nasa.gov/mro/mgs/msss/camera/images/4_6_face_release/index.html


Cdt

Robert
avatar
Andromaque
Très bonne participation
Très bonne participation


Féminin Age : 28
Nombre de messages : 245
Inscription : 21/06/2013
Localisation : Belgique
Emploi : Professeur d'Histoire
Passions : Histoire
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Lun 01 Fév 2016, 17:36
Ah oui effectivement, merci Robert. Enfin, pour ma part j'ai juste l'impression de voir deux choses différentes entre les clichés de Viking et les autres. Après, la lumière, la résolution, le temps sont autant de facteurs qui transforment une réalité. 

Hannibal, aucune inquiétude. J'ai tendance à partir dans tous les sens, la gentille provocation c'est bien  rire
Quant aux jeux de lumières. C'est à prendre au sérieux, oui. 
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 13 Fév 2016, 13:39

 
Par un devoir de clarification et bien que  cette intervention puisse paraître hors sujet (encore que), il me semble important de dénoncer ici une « idée reçue » qui a été apportée comme allant de soi alors même quelle est…totalement erronée, j’entends l’idée selon laquelle Jupiter serait une sorte de bouclier protégeant les planètes intérieures du système solaire (un contresens complet sur l’action de Jupiter). Je cite :
Aussi, même si Mars est plus près de la ceinture, elle est aussi plus près de Jupiter... Et comme on sait que la taille phénoménale de cette dernière protège un grand nombre de planètes environnantes, celles qui sont logiquement à proximité bénéficient d’une protection d’autant plus grande. D’où donc, un nombre moins élevé de cratères sur ces dernières (ça paraitrait logique).
 
Si le doute est à convoquer, c’est bien vis à vis des allants de soi de ce type qui émaillent la plupart des discours et qui mériteraient que l’on s’y arrête plus en détail. C’est ce que nous allons faire aujourd’hui. D’un point de vue « méta » cela pose une autre question plus générale qui concerne la validité des affirmations, affirmations que l’on travestit bien souvent en « savoirs indiscutables», truffant les discours finalement d’arguments sans fondement pour imposer un point de vue.  Une caractéristique de ces approches que l’on peut d’ailleurs considérer comme un marqueur repérable, c’est que ces affirmations ne sont pratiquement jamais sourcées car par nature elles semblent aller de soi et quelque part elles couleraient de source si je puis m’exprimer ainsi [1]…La technique est utilisable quelque soit le domaine y compris en politique.
 
Mais trêve de blabla et passons aux choses sérieuses. Nous allons voir :
1 Que la question du statut de « bouclier » de  Jupiter est à relier avec la mouvance de la Terre rare et qu’il a été en quelque sorte « établi » dans une période contemporaine au crash de cette étrange comète SL9 sur Jupiter[2].
2 Que loin d’être un bouclier, Jupiter serait plutôt une sorte de loupe propulsant/faisant converger des impacteurs de l’extérieur du Système Solaire vers l’intérieur de celui-ci, c’est à dire grosso modo le contraire de la tâche qu’on lui fait assumée!
 
Pour cela, on fera appel au bon docteur Kevin R. Gravier[3] dont on ne pourra pas lui faire le reproche de travailler hors de son domaine de compétence, Kevin étant un expert du JPL dans le domaine planétaire. Il a produit une publication récente intitulée :
 
Jupiter: Cosmic Jekyll and Hyde
http://online.liebertpub.com/doi/full/10.1089/ast.2015.1321
dont je vous propose de passer en revue les points essentiels. Sans plus attendre, traduction rapide
 
Jupiter comme bouclier du système solaire ?
Pour connaître l’origine de ce paradigme erroné on ira directement au paragraphe 1.1 de la dite publication. L’auteur annonce tout de suite la couleur en soulignant que trouver l’origine de ce paradigme de Jupiter comme bouclier est à la fois trouble et glauque.
Horner et Jones (2008a, 2008b) ont noté : L’idée qu’une planète géante était nécessaire au delà d’une orbite d’une planète terrestre, pour que cette planète soit habitable, est très ancrée dans la communauté astronomique… Il est difficile de trouver les origines de la « théorie de Jupiter comme un bouclier ». Le paradigme fut certainement popularisé par Ward et Brownlee(2000) dans leur livre « la Terre rare » et leur déclaration vient de leur interprétation d’un travail de George Wetherill(1994, 1995).
Wetherill postula que les planètes joviennes extrasolaires, qui à cette époque n’avaient pas encore été détectées, étaient rares. L’absence dans la littérature de cette époque de rapports sur les comètes interstellaires sur des trajectoires hyperboliques, ou non reliées-des comètes qui auraient été éjectées de leurs systèmes par des planètes joviennes durant l’étape précoce de la formation des planètes-renforcèrent la conjecture de Wetherill que les planètes joviennes pouvaient être l’exception plutôt que la règle.
Pour tester son hypothèse selon laquelle les planètes extrasolaires joviennes pouvaient être rares, Wetherill (1994) réalisa une série de 5 types différents de simulations numériques qui modélisèrent l’évolution de particules test sans masse en présence de planètes joviennes de masses variables. La norme serait-elle que les systèmes planétaires avec des planètes terrestres évoluent avec des « Jupiters ratés », alors il n’y aurait pas d’attente rationnelle à voir des comètes sur des trajectoires hyperboliques. Wetherill nota, « il y a plusieurs façons pour lesquelles Jupiter (et Saturne) peuvent ne pas se former dans les systèmes pour lesquels les planètes terrestres puissent apparaître. »
Wetherill utilisa des techniques de Monte Carlo pour simuler numériquement les dynamiques du Système Solaire et employa une série de simplifications et d’approximations en lieu et place de traitements numériquement intensifs des principes premiers de façon à faire le meilleur usage des ressources numériques disponibles à cette époque. Bien qu’il semble injuste de comparer les simulations numériques d’aujourd’hui à celles de 1994, si le travail fondamental soulignant le concept de « Jupiter comme bouclier » avait un défaut systématique, alors la révision du travail initial serait garantie.
Une clé et le résultat le plus cité du travail de Wetherill (1994) était la découverte selon laquelle si Jupiter et Saturne grossissaient seulement au niveau de la taille de leurs cœurs-près de 15 masses terrestres- le flux du matériau planétésimal impactant potentiellement la Terre pourrait-être 1000 fois ce qu’il est aujourd’hui. La signification de ce résultat n’est pas que Jupiter protège la Terre contre les impacteurs entrants, mais plutôt qu’il aide à débarrasser  l’espace inter planétaire des réservoirs de matériaux planétésimaux qui restent. En fait, des études préalables (e.g, Gladman et Duncan, 1990 ; Holman et Wisdom, 1993 ; Grazier et al. 1999a, 1999b) ont examiné la durée de vie des planétésimaux orbitant dans les espaces entre les planètes joviennes et arrivèrent à la même conclusion : Les planétésimaux dans ces espaces ont des durées de vie très courtes relativement à l’âge du Système Solaire. Faisant écho à ces études, Ward et Brownlee (2000) déclarèrent,
« Dans le Système Solaire précoce, il y avait un nombre incroyable de petits corps qui devaient  échapper à l’incorporation dans les planètes, mais après un demi milliards d’années, la plus part des plus gros à l’intérieur de l’orbite de Saturne disparurent. Ils furent accrétés par les planètes, éjectés hors du Système Solaire, ou incorporés dans le nuage d’Oort des comètes. Jupiter était la cause majeure de cette purge… »
Les auteurs déclarèrent aussi, « parce qu’il nettoie notre Système Solaire des astéroïdes et des comètes dangereux croisant l’orbite de la Terre. » Plutôt que de suggérer que Jupiter ait un rôle important dans le nettoyage extérieur du Système Solaire des derniers vestiges du matériau planétésimal, cette déclaration suggère que Jupiter protège la Terre des objets déjà sur des trajectoires croisant la Terre.
L’étude de Wetherill (1994) contient uniquement une seule référence qui pourrait être interprétée comme allant dans le sens d’un Jupiter qui aurait un rôle de bouclier de cette manière. En ce qui concerne les simulations où les planètes joviennes auraient acquis des masses sensiblement moindre que ce qu’elles ont actuellement- ce que Wetherill appelait « les Jupiters ratés »-il déclara que les masses réduites auraient l’effet d’enlever la « barrière Jupiterienne » qui peut être pénétrée par les comètes du nuage d’Oort ou de la ceinture de Kuiper si elles arrivent à accomplir des orbites croisant celle de la Terre. Dans le champ de la dynamique planétaire, la connotation du terme «barrière Jupiterienne » (e.g., Levison et al., 2001) est que Jupiter tiens moins d’un bouclier impénétrable que d’un filtre dynamique ou d’une « membrane ». Dans un papier suivant, Wetherill (1995) conclut, «  Des systèmes planétaires similaires aux nôtres peuvent être abondants mais dangereux à moins d’être protégée par des planètes géantes gazeuses ». Hors contexte, on dirait  que Wetherill plaide aussi en faveur du rôle de Jupiter en tant que bouclier, mais l’affirmation était faite en référence au rôle de Jupiter dans la purge finale des planétésimaux.
L’interprétation de Ward et Brownlee du travail de Wetherill les conduisirent à suggérer plus tard que la présence d’une grande planète jovienne sur une orbite supérieure était une nécessité pratique pour l’évolution de la vie sur une planète terrestre : « Quand les systèmes planétaires n’ont pas une planète Jovienne pour  protéger la région d’une planète terrestre des limites extérieures, les planètes intérieures ne sont pas capables d’accueillir la vie autre que la vie microbienne » (Ward et Brownlee, 2000).
Cette variation extrasolaire du concept de « Jupiter comme bouclier » fut acceptée par la communauté astronomique avec peu d’esprit critique, malgré le fait qu’un nombre croissant de publications posaient de sérieuses questions concernant sa validité. Ce paradigme négligeait aussi la possibilité que les planètes Joviennes puissent être la raison que de nombreux objets entrassent en collision avec la Terre en première instance. Ceci aurait présenté une énigme : Les objets de l’extérieur du système solaire ont des concentrations importantes en composés volatiles qui sont requis pour la vie, et les impacts avec la Terre peuvent aider à expliquer la composition actuelle de son hydrosphère et de son atmosphère.
Grazier et al (1999a) commencèrent la série de recherches qui conduisit aux résultats actuels en cherchant les réservoirs potentiels de matériaux planétésimaux à l’extérieur du Système Solaire. Les auteurs ont simulé les trajectoires de 100 000 particules dans l’espace entre Jupiter/Saturne pendant environ 1 milliard d’années. Les particules furent retirées de la simulation sur base de l’entrée dans la sphère d’influence d’une des planètes Joviennes. Même si les approches rapprochées de la planète/planétésimal n’étaient pas modélisées, seulement 1,7 % des particules finirent ces simulations sur des orbites excentriques avec des demis grands axes intérieurs à Jupiter.
Laakso et al.(2006) cherchèrent aussi à faire avancer le travail de Wetherill (1994) en examinant les durées de vie des particules déjà sur des orbites croisant la Terre en présence de différentes configurations de planètes Joviennes. Les résultats de ces simulations indiquèrent que, comme la masse de Jupiter augmentait, le taux à partir duquel les particules étaient perturbées à l’extérieur des orbites croisant la planète augmentait aussi, alors que la corrélation de ce taux avec la variation de la position de Jupiter était faible.
Grazier et al.(2007) réalisèrent alors une intégration de 12 Millions d’années  et de 10 000 particules dans chacun des espaces interplanétaires pour explorer l’évolution des planétésimaux de la région des Centaures dans le disque diffus- la région distante d’un Système Solaire faiblement peuplé par des planètes glacées mineures. Ces intégrations qui  simulèrent des rencontres rapprochées de planètes/planétésimaux, révélèrent que, pour des particules initialement situées entre Jupiter et Saturne, 24 % avaient des rencontres simples avec les planètes joviennes qui les propulsaient dans des orbites croisant-Mars. De la région entre Saturne et Uranus, 15 % des particules devenaient des croiseurs de Mars,  et 3% pour celles de la région entre Uranus et Neptune (les valeurs furent respectivement 10%, 6% et 3 % respectivement pour les croiseurs terrestres). Cette étude ne suivait pas si ces particules le faisaient vraiment vers l’intérieur du système solaire. Grazier et al.(2008) réalisèrent une analyse plus fouillée du résultat de la même simulation et trouvèrent qu’une accablante majorité de ces rencontres se terminaient en des croisements planétaires terrestres. Ils conclurent de celles-ci, « Dans nos simulations Jupiter était, en fait, responsable de la grande majorité des rencontres qui envoyait des matériaux planétaires dans la région planétaire terrestre. Notre simulation suggère que plutôt que de protéger les planètes terrestres, Jupiter faisait, en fait, des « tirs au jugé ».
Une série de publications par Horner et des auteurs associés (Horner et Jones, 2008a, 2008b, 2009, 2013 ; Horner et al., 2010), sous le titre collectif « Jupiter : un ami ou un adversaire ? », rapportèrent la capacité de Jupiter de protéger les planètes terrestres des astéroïdes, des Centaures, et des comètes du nuage de Oort. Horner et Jones (2008a) trouvèrent que, du fait des interactions résonnantes, Jupiter perturbera les planétésimaux situés entre les orbites de Mars et de Jupiter dans l’intérieur du Système Solaire, et que l’absence de Jupiter peut protéger les planètes terrestres plus qu’une planète Jupiter ayant toute une gamme de masses. Plus significatif encore pour l’étude et le travail de Wetherill (1994), Horner et Jones (2009) trouvèrent que, pour les centaures, l’existence d’un Jupiter fournit peu de protection pour les planètes internes et peut, en fait significativement accroître le flux des impacteurs à travers la région des planètes terrestres. Horner et al.(2010) démontrèrent que Jupiter fournit quelques degrés de protection aux planètes terrestres des comètes du nuage d’Oort, et des « Jupiters » plus massives offraient une plus grande protection.
Dans une relativement brève série de simulations qui essayèrent de quantifier la composition et les régions source des glaces de Ceres, Grazier et al. (2014) intégrèrent les trajectoires de 2000 particules dans chacun des réservoirs inter planétaires pendant 5 millions d’années. La fraction de planétésimaux glacés qui passent à travers la ceinture d’astéroïdes, en délivrant potentiellement des matériaux volatiles à Ceres et à d’autres astéroïdes « humides » dans ce temps était considérable ; et dans ces simulations, les planétésimaux venant de la zone entre Saturne et Jupiter étaient des ordres de grandeur plus abondants que ceux originaires du réservoir entre Neptune et Uranus quand les planètes étaient juste des embryons. Dans cette étude, les quantités significatives de particules provenant de l’extérieur du Système Solaire étaient livrées dans la région des planètes terrestres.
Ici nous faisons échos à des résultats d’une série de simulations qui furent en continuation et en complément de nos travaux précédents (Grazier et al., 1999a, 1999b, 2007, 2008, 2014). En utilisant notre Système Solaire comme un banc d’essai, nous réalisâmes des techniques d’intégration numérique précise qui simulèrent les trajectoires et nous suivîmes les évolutions des orbites  orbitales de 30 000 particules sur des orbites de faible inclinaison et de faible excentricité situées initialement entre Jupiter et Neptune en présence à la fois de planètes Joviennes de masse totale  et de cœurs joviens ou d’embryons (notez que les cœurs planétaires que Wetherill renseigna comme « une Jupiter ratée » seront référencés ici de façon synonyme comme planètes embryons.
Les conditions initiales et l’approche de la simulation sont présentées ici en paragraphe 2, basée en grande partie sur le travail de Grazier et al. (1999a, 1999b, 2005a, 2005b).
Les résultats qui suivent le destin des planétésimaux orbitant à l’extérieur du Système Solaire en présence de planètes Joviennes de pleine masse et des embryons sont présentés dans le paragraphe 3. Finalement, au paragraphe 4, les implications de ces simulations sont présentées avec une réflexion sur leur pertinence vis à vis de l’hypothèse de Jupiter comme bouclier.
Les simulations indiquèrent que, bien que Jupiter fasse un travail peu efficace en protégeant la Terre des impacteurs potentiels précoces dans l’histoire de notre Système Solaire, il joua un rôle clé à l’intérieur du Système Solaire.  A travers les interactions résonnantes, les rencontres proches de planète/planétésimal, ou une combinaison, les simulations indiquent qu’un nombre significatif d’objets ne menaçant pas la Terre initialement situés à l’extérieur du système solaire pouvaient évoluer pour passer vers  la région des planètes terrestres. Jupiter, plutôt que de protéger les planètes terrestres, contribua pour la grande majorité des rencontres à rediriger les planétésimaux à l’intérieur, encore que le degré auquel Jupiter dépend de l’assistance de Saturne pour faire cela n’a pas été reconnu, et les simulations actuelles illustrent l’incroyable complexité de l’évolution planétésimale dans le Système Solaire précoce.
Bien que Jupiter puisse avoir très bien eu une influence bénéfique pour la vie sur Terre, ce n’est pas parce qu’il a agi comme une protection contre les comètes mais bien plutôt parce qu’il aida à bombarder l’intérieur du Système Solaire avec des planétésimaux chargés en volatiles et peut avoir aidé la Terre dans l’accrétion de son atmosphère et de son hydrosphère. De façon importante, ces conclusions ne sont pas seulement appropriées pour notre Système Solaire mais présupposent une signification plus importante quand nous utilisons notre Système Solaire comme un exemple des systèmes planétaires extrasolaires. En fait, un résultat clé de ce travail est une capacité améliorée pour identifier les configurations de système planétaire qui sont plus propices à l’enrichissement en volatiles des planètes comme la Terre. 
 
Alors allons directement aux conclusions pour résumer cette affaire et répondre au point numéro 2 évoqué sans aucune ambiguïté. Une affaire qui devrait faire date même si c’est passé complètement inaperçu…
 
Conclusions :

Avec une technique d’intégration hyper précise, les simulations présentées ont rendu possible la révision de la notion que Jupiter protège la Terre d’impacts dont le niveau est l’extinction. Jupiter et les autres planètes Joviennes sont capables sont capables de livrer des matériaux de l’extérieur du Système Solaire dans la région des planète terrestre lorsqu’elles étaient des embryons planétaires. Les simulations montrent aussi que bien que Jupiter aide à nettoyer le Système Solaire extérieur de planétésimaux accrétés, plutôt que d’être un bouclier effectif-au départ non menaçant-à l’intérieur du Système Solaire.
Alors que la taille du jeune Jupiter s’accentuait, non seulement il envoyait un plus grand nombre de planétésimaux dans le disque diffus et le nuage d’Oort- les éjectant même entièrement- il modifia aussi les orbites de beaucoup de planétésimaux dans des orbites ayant une aphélie proche de Jupiter, avec des périodes plus courtes et des fréquences plus importantes de passage dans le système intérieur. Dans ces cas,  les vitesses d’impact de planète terrestre peuvent être relativement faibles et indépendantes de la zone source originelle. Encore, bien que Jupiter domine la dynamique du Système Solaire extérieur, il le fait aussi principalement de concert avec les planètes Joviennes , principalement Saturne. Ces résultats de simulation suggèrent fortement qu’un système avec une planète Jovienne – ou de multiples planètes Joviennes- extérieure à la région de planète terrestre est, en fait, propice au développement de la vie.
 La vue familière d’une planète Jupiter protégeant la Terre propagée par les média,  que Jupiter ou Saturne engloutisse les comètes ayant la Terre dans mire, n’est simplement pas supporté par ses simulations. La publication de Wetherill de 1994 commença avec un but louable, et c’est une lecture utile pour apprécier les questions profondes que cette étude à essayer de répondre. Comme nous l’avons fait, Wetherill réalisa des simulations numériques pour répondre à ces questions, utilisant des techniques d’approximation nécessaires pour obtenir l’avantage maximum des puissances de calcul disponible à cette période. Depuis la publication de ce papier, les astronomes ont découvert que les planètes joviennes sont omniprésentes. Avec l’avantage de 12 fois le doublement de la puissance de calcul selon la loi de Moore (Moore, 1965) entre temps, nous avons simulé quelques uns des mêmes scénarios de la publication de Wetherill avec un modèle bien meilleur et trouvé que peu de ses conclusions résistaient à l’épreuve du temps. Peut-être que la leçon la plus importante de la publication de Wetherill de 1994 pourrait être une invitant à la prudence. Elle sert comme un excellent exemple de comment des notions incontestées peuvent devenir fermement ancrées dans la pensée scientifique (et, en fait, popularisée dans l’air du temps) et alors propagées dogmatiquement.
 Si la relation entre les impacts et la vie sur la Terre est intelligemment décrite comme « c’est compliqué », le rôle que joue Jupiter dans ce scénario complique encore les choses. Clairement, Jupiter seul n’est pas un défenseur efficace de l’intérieur du Système Solaire contre les comètes issues de l’extérieur du système solaire ; comme les simulations l’ont montré, il aiguille probablement autant de comètes vers les planètes terrestres qu’il n’en détourne. Aussi, comme démontré ici, Jupiter- à différents moments clé de son histoire- aurait joué un rôle clé à la fois en aidant à créer les conditions pour la vie sur Terre mais aussi à initier des extinctions de masse.
Si un jour venteux, une rafale soulève un nuage de poussière  et le jette violemment contre un moustiquaire, quelques grains passeront à travers sans entrave, quelques uns ricocheront sur le réseau et passeront de toute façon, et une petite fraction de grains de poussière impacteront le réseau et seront repoussés. Jupiter plutôt qu’un impénétrable écran, une meilleure métaphore pour le rôle de la planète est Jupiter comme une porte de moustiquaire.
 
Voilà, on pourra toujours essayer de sauver les meubles en disant qu’il s’agit de simulations numériques mais alors il faudra expliquer en quoi et pourquoi ces simulations ne seraient pas recevables en détaillant son argumentation si l’on ne veut pas passer pour quelqu’un qui nous débiterait ses croyances issues d’une
rhétorique journalistique « main stream » sans fondement théorique.
 
Après ce détour, revenons au sujet de notre bon docteur Brandenburg car il me semble bien que nous avons là, à travers cette publication au moins une ébauche de réponse à une des questions qu’il posait et qui était d’une importance capitale, les taux d’impacts comparatifs entre la Lune et Mars ! Cette information nous est donnée à la figure 4 ainsi qu’à la table numéro 2.
 

 
Figure 4 :
Le nombre cumulatif des passages au périhélie de planétésimaux à travers l’intérieur du système solaire comme une fonction du temps pour 8 simulations différentes pour (a) les croiseurs de Mercure, (b) les crosseurs de la zone de Venus, (c) les croiseurs de la zone terrestre, (d) les croiseurs de Mars.
 

 
Table 2 : Résultats présentés comme une fonction du type de simulation et de la zone inter planétaire d’origine par nombre de particules uniques, nombre moyen de passages par particule des objets propulsés dans les orbites avec des périhélies intérieurs à Mercure, entre Mercure et Venus, entre Venus et la Terre, tous les croiseurs de la Terre, entre la Terre et Mars, et tous les croiseurs de Mars.
 
 
Si l’on fait l’hypothèse qui ne me paraît pas absurde de lier les probabilités d’impacts respectives entre la Lune et Mars avec la quantité d’objets qui circulent dans leurs environnements respectifs (les Earth Crossers et les Mars Crossers, les croiseurs de la Terre et ceux de Mars), alors là, bingo, vous tombez sur des valeurs allant de 2 à 7 selon les simulations avec une moyenne à 4 !
 
Bien entendu ce ne sont que des simulations et ce n’est pas la réalité, néanmoins ce qui est à considérer c’est l’ordre de grandeur et le fait que la fréquence d’impacts sur Mars pourrait-être 4 fois supérieure à celle de la Lune, ce qui en déroulant l’argumentation du bon docteur Brandenburg prouverait quelque part que l’océan de Mars n’a pas disparu il y a quelques milliards d’années mais bien plutôt 500 millions d’années ou moins laissant à la vie toute l’opportunité de s’exprimer et à la vie intelligente de se développer.  Aussi comme le proposait le Docteur Brandenburg de façon pragmatique, la meilleure façon de trancher cette problématique de façon pragmatique ne serait-ce pas d’aller voir sur place, ci qui compte tenu des implications, devrait-être une mission prioritaire ?
 
C’est déjà fait me direz-vous. Oui et Non !
Oui parce que nous avons déjà des sondes et des rovers visitant cette planète et que l’on pourrait dire que nous n’avons rien trouvé d’anormal jusqu’à présent… enfin en supposant que toutes les informations ENORMES que peut constituer les découvertes relatives à un tel sujet puissent être partagées sans difficultés avec le commun des mortels…ce qui n’est pas forcément évident-Ouh là là nous sommes proche du conspirationisme, vite il faut s’arrêter de penser.
Et Non car nous ne sommes peut-être pas allés aux bons endroits et les futures missions en préparation (voir liens donnés précédemment) qui ne sont pas prévues à la saint Glinglin mais bien dans notre futur proche sont apparemment ajustées, en observant bien, pour répondre à ces questions.
 
Que restera-t’il de la civilisation humaine dans 500 millions d’années si l’humanité ne réussit pas à passer la singularité d’émergence qui se présente à elle en ce moment ? Et si d’aventure, des Vénusiens en goguette en ces temps futurs venaient à visiter un caillou désertique à proximité de leur mère patrie, cette intrigante troisième planète du Système Solaire, que constateraient-ils?
https://www.youtube.com/watch?v=3Jzypu1NCSw
 
 [1] A ce propos, on relira avec attention ce passage du « premier Alcibiade » de Platon où Socrate interroge Alcibiade sur la question du connaître au sujet du juste et de l’injuste, une petite merveille dont on retiendra notamment ceci :
« Il faut donc admettre que, quand on ignore une chose, l’esprit n’en peut former que des opinions flottantes. »
http://ugo.bratelli.free.fr/Platon/Platon-PremierAlcibiade.htm
Que l’on ne se méprenne pas, je revendique ici un savoir bien particulier qui est celui de savoir que l’on ne sait pas et qui a le mérite de disposer favorablement l’esprit dans une démarche de recherche, alors que si vous croyez savoir, vous enfilez les perles comme les âneries…Associée à Internet, cette démarche est particulièrement redoutable pour démonter des politiques de l’ontologie que je considère comme fermées ou clôturées et dont l’objectif est de maintenir des « croyances » qui servent des intérêts singuliers.
Ne dit-on pas que l’information c’est le pouvoir ?
 
[2] L’hypothèse de Jupiter comme « bouclier » a été « illustrée » de façon magistrale par les impacts de cette curieuse comète SL9 sur Jupiter et l’on pourrait dire que Wetherill a surfé involontairement sur la vague pour imposer son idée qui n’était en fait pas du tout vérifiée! Maintenant que le bouclier a « disparu », on pourrait imaginer revisiter cette curiosité avec un autre angle de vue :
http://voltair.free.fr/sl9fr.htm
 
[3]Le parcours de Kevin Grazier est assez singulier. Passage à la Rand corporation où il a travaillé sur le traitement des images des sondes viking et de la mission Mars Observer mais surtout une connexion avec l’industrie du cinéma en tant que conseiller technique ou réalisateur de scénarios. Jugez plutôt des thèmes et des films
Star  Trek :Voyager,  Science Battle Gallactica, Gravity, ETXR, Inversion etc.
 
Cher Robert04
Chère M51M51, vous reprenez des propos/questions de Mr J.E Brandebourg,et que personne sur ce forum ne connait la réponse!
Il me semble que j’ai apporté ici la démonstration qu’avec un peu de bonne volonté, un peu de temps et du travail, on pouvait essayer de répondre justement à ces questions. C’est justement la magie de l’Internet aujourd’hui
Par ailleurs, articuler une pensée alternative n’est-ce pas justement par exemple essayer de trouver des réponses aux questions du bon docteur sans pour autant abonder dans son sens ? J’avais pourtant donné quelques pistes mais visiblement cela est passé inaperçu…
 
Je vous remets les questions  car il ne me semble pas avoir lu de tentative de réponse à celles-ci en barrant la numéro 9 pour laquelle une ébauche a été apportée et l’on pourrait imaginer que la réponse à la 13 découle directement du taux d’impact sur Mars  plus important, voir table 2 ci dessus.
 
1-    Pourquoi l’atmosphère de Mars présente-telle un ratio Xénon 129 /Xénon 132 2,5 fois plus élevée que le reste du système solaire ?
2-    Pourquoi l’atmosphère de Mars a un excès d’Argon 40 par rapport à l’Argon primordial 36 ?
3-    Pourquoi la couche superficielle de Mars présente t’elle une teneur 10 fois plus importante en Thorium, Uranium et Potassium que son sous-sol ?
4-    Pourquoi trouve t’on des sols vitrifiés,  du minerais ressemblant à de la « trinité » sur les deux spots identifiés par le docteur Brandenburg mais nulle part ailleurs sur Mars?
5-    Pourquoi les météorites les plus jeunes de Mars (180 millions d’années) contiennent des matériaux exposés à des neutrons de haute énergie supérieure à E> 10 Mev, qui ne sont détectés dans aucune autre météorite martienne.
6-    Pourquoi une carte globale de la radioactivité met en évidence deux petites régions-une sur Mars Acidalium et l’autre sur Utopia Planum qui entoure la planète pour former un « dépôt aux antipodes » ?
7-    Comment expliquer la distribution bimodale des âges des terrains martiens, la moitié sud de mars présentant une datation de 4,5 milliards d’années et la partie nord présentant un âge beaucoup plus jeune 0,2 à 1,3 milliard d’années ?
8-    La couleur rouge de mars est révélatrice d’une présence importante d’hématite, oxyde ferrique. D’où est sorti l’oxygène et pourquoi Mars est oxydée en surface et en profondeur ?
9-    Quel est le taux de cratérisation de Mars par rapport à la lune?
10-Est-il proche de 4 fois le taux lunaire au lieu de 1 ou 2 fois tel qu’initialement supposé et répondant aux récentes météorites martiennes découvertes, NWA 7034 et ses sœurs[5] [6]?
11-Comment expliquer les sédiments martiens trouvés dans la météorite ALH84001 ainsi que ceux retrouvés sur près du cratère Gale ?
12- A quelle date les océans supposés de mars ont-ils disparu ?
   
13-Pour quelle raison trouve t’on sur la Terre a peu près autant de météorites d’origine martienne que celle provenant de la lune?
avatar
Tiko
Modérateur
Modérateur


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 1838
Inscription : 10/04/2015
Localisation : Gironde
Emploi : Double
Passions : Le monde !!
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 13 Fév 2016, 21:45
@M51M51 a écrit:Jupiter comme bouclier du système solaire ?
Pour connaître l’origine de ce paradigme erroné on ira directement au paragraphe 1.1 de la dite publication. L’auteur annonce tout de suite la couleur en soulignant que trouver l’origine de ce paradigme de Jupiter comme bouclier est à la fois trouble et glauque.

...................

Bien sûr qu’un corps céleste aussi massif que Jupiter perturbe et éjecte pas mal de matériaux à la dérive (peut être qu'il en dévie plus qu'il n'en attire d'ailleurs). Mais cher M51M51, vous n’aviez pas besoin de déployer les grands moyens en allant chercher tels ou tels travaux pour essayer de prouver vos dire (de ce coté là vous trouverez toujours tout et son contraire). Surtout, vous auriez pu faire un petit résumé... Car là c’est tout de même un peu long à lire pour un simple détour^^

Mais dans ces travaux, on ne parle pas de Mars et de sa cratérisation. Au départ, cette idée (Jupiter = bouclier) part du principe que Jupiter aurait pu avoir une incidence sur la Terre et sur la vie qui s’y trouve... Je vais vous dire, que dans notre système Jupiter ait pu aider à cela, je n’en ai aucune idée. Je ne suis pas scientifique (vous non plus du reste je ne pense pas) et je n’irai pas me prononcer à ce sujet. Sauf que là on ne parle pas de la Terre, là on parle de Mars ! Et Jupiter étant ~600 fois plus massive que cette dernière, là où elles sont positionnées et si un objet doit être attiré par l’une ou l’autre, il me semble logique de penser qu’il se dirigera d’abord vers Jupiter (puis les gravités de l'une et l'autre sont complémentaires, donc l'une et l'autre attirent et rejettent). Ensuite, le fait que Jupiter ait pu dans notre système récupérer autant de matière n’est pas anodin*. On se demande donc pourquoi -même si notre système peut bénéficier aujourd’hui d’une certaine stabilité- elle ne continuerait pas quelque peu sur sa lancée...

Bref, je suppose juste qu'un corps aussi massif que Jupiter, doit attirer de nombreux débris, et plus que Mars donc. Mais au delà de ça, le fait que Jupiter puisse avoir une influence sur Mars (concernant la cratérisation de cette dernière) n’était pas ma principale remarque... Car qu'elle la protège ou non n'était pas vraiment le problème. Non, ma principale remarque, c’était que la Lune était "avant tout et surtout" un satellite (à cela elle doit balayer et récupérer de nombreux projectiles attirés par le couple Terre/Lune)! Donc ce qui me paraissait étrange n'était pas la cratérisation Lune/Mars mais bien de comparer ces deux là justement. D’où mon étonnement quant à ce comparatif et à celui de vous voir relever le paramètre Jupiter, alors que celui ci n’était qu’un point de détail supplémentaire dans ma remarque principale.


*(cf. Astronoo.com) Dans le système solaire, le Soleil a capturé 99,86% de la masse totale de la poussière et du gaz de la nébuleuse originelle. Jupiter, la plus grosse planète du système, a capturé 71% du restant. Les autres planètes se sont partagées le résidu de cette évolution gravitationnelle, c'est à dire 0,038% de la masse totale.
 


@M51M51 a écrit:Si le doute est à convoquer, c’est bien vis à vis des allants de soi de ce type qui émaillent la plupart des discours et qui mériteraient que l’on s’y arrête plus en détail. C’est ce que nous allons faire aujourd’hui. D’un point de vue « méta » cela pose une autre question plus générale qui concerne la validité des affirmations, affirmations que l’on travestit bien souvent en « savoirs indiscutables», truffant les discours finalement d’arguments sans fondement pour imposer un point de vue.  Une caractéristique de ces approches que l’on peut d’ailleurs considérer comme un marqueur repérable, c’est que ces affirmations ne sont pratiquement jamais sourcées car par nature elles semblent aller de soi et quelque part elles couleraient de source si je puis m’exprimer ainsi…La technique est utilisable quelque soit le domaine y compris en politique.
 
Mais trêve de blabla blabla blabla

...................

Je vous le répète, je me questionnais. Mes propos n’ont jamais été donné à titre de “savoir indiscutable” comme vous aimez à le laisser croire. J'apprécie simplement réfléchir à ce que certains avancent, ni plus ni moins. Ça n'a donc rien à voir avec une confrérie (comme vous aimez aussi à le répéter), où tous ses protagonistes interviendraient sur tous les sujets et dans tous les débats, pour démonter toutes les hypothèses ou idées qui sortiraient en quelque sorte des rails. Bref, j'évite d'avaler ce genre d'hypothèses sans au minimum y avoir gambergé avant, c'est tout ! On est tout de même en droit de se questionner, sans obligatoirement passer pour un négationniste et sans être obligé d'adhérer ou non à une théorie. Mais surtout, ce ne sont pas vos sources (que vous arrangez à votre sauce on le voit au dessus) qui me feront changer... Alors pas d'avis, je n'en ai pas d'affirmé sur la question, mais de façon d'être (puisque je n’irai jamais dans la case où vous rêvez de m’enfermer)! Donc pas besoin de repartir à chaque fois dans ce type de blabla discours. Et même si je trouve ce lien malvenu (la catapulte Jupiter c’est d’abord du remplissage), vous auriez très bien pu l’amener autrement.

Donc en plus d’avoir une façon de communiquer particulièrement condescendante, vous ne pouvez vous empêcher d’y adjoindre votre blabla quotidien. Vous ne pouvez vous empêcher d’utiliser un ton méprisant avec ceux qui se questionnent et d’en rajouter à chaque fois sur un "hypothétique" genre humain qui soi-disant ne vous correspondrait pas. À cela, vous pensez que vous détenez la vérité et que vous avez raison sur tout. Mais ce n’est pas parce que vous citez une source et que vous collez 10 tonnes de texte provenant de celle ci en dessous, que ça légitime vos propos ou l’hypothèse que vous défendez ! Alors si vous ne pouvez vous modérer, arrêtez au moins de croire que votre démarche est irréprochable et que les autres vous sont tous opposés puis que leur façon de penser serait celle de moutons arriérés. Car au final, où est votre réflexion et votre sens critique ? Vous vous contentez seulement de nous balancer vos pavés constellés de sources à la figure, sans essayer un seul instant de les comprendre, de les analyser ou d’évaluer de leur véracité. Mais mieux encore, vous n’essayez à aucun moment d’échanger ou de tenir compte de l'avis des autres pour vous y aider. Pour vous et s’ils ne vont pas obligatoirement dans votre sens, tous les autres sont des ignorants. Et votre obsession pour ces gens là vous fait même négliger -tel un Don Quichotte combattant ce vent de foutrerie- ceux qui parfois abondent dans votre sens... étonnant ! Enfin vous êtes borné au point de faire du surplace, et heureusement que tout le monde n’est pas comme vous sinon on stagnerait littéralement.


@M51M51 a écrit:13-Pour quelle raison trouve t’on sur la Terre a peu près autant de météorites d’origine martienne que celle provenant de la lune?

Parce qu'on a mal cherché ? Parce que la Lune est principalement frappée sur sa face cachée puis que les projections se voient donc dirigées à l'opposé de la Terre, mais que quand cela arrive et comme la Lune n'est pas de même composition que Mars, bien ses météores n'ont pas le temps d'atteindre le sol, ils se désagrègent avant...

Source

(je plaisante ce sont des suppositions hein, mais il y a
peut être bien d'autres raisons, et surtout ce n'est pas
parce qu'il n'y en a pas, que ça valide son hypothèse)


Dernière édition par Tiko le Dim 14 Fév 2016, 08:18, édité 2 fois (Raison : Autant d’éditions qu’il fallût de visites pour lire son post en entier (et en diagonal par moment)!)

_______________________________________
Si croire peut aider, douter peut aider à croire "sans douter".

Pour info :
Quand j'exprime mes idées persos, j'écris en noir
Quand j'avertis, j'écris en vert
Quand je modère, j'écris en rouge
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 12 Mar 2016, 00:29
Quel silence affligeant !
 
Comment réagir?  Car la question qui se pose ici n’est pas de savoir si M51M51  fait acte « de déformer   les propos d’autrui »,  si le pseudo M51M51 concerne « monsieur ou madame»,  si M51M51 aime à « brasser du vent »,  si  M51M51 « ne raisonne plus qu’avec virulence et mépris, n’essayant en rien d’analyser rationnellement le ou les thèmes abordés », si M51M51 fait l’objet de « réactions qui peuvent être très véhémentes parfois, pouvant même se changer en une obsession quasi maladive », si M51M51 « fait l’objet une infection de l’être et de l’esprit, allant donc jusqu’à être contagieuse quand cette même personne se permet de disséminer ça et là ses germes », si M51M51 doit  « songer à pouvoir se soigner d’une telle pathologie... », si M51M51 « brasse de l'air pour rien dire et pour reprendre des insinuations quelque peu limites ou pour corriger des remarques qui n'ont rien à voir avec le sujet et nous en éloigne », si M51M51 irait  « directement au clash », si M5IM51 « s’en prend à tout le monde », si M51M51 « n’accepte pas les échanges » , si M51M51 est une « scientifique ou pas », si M51M51 a « une façon de communiquer particulièrement condescendante », si M51M51 fait « du blabla quotidien [1]»,  si M51M51 utilise « un ton méprisant avec ceux qui se questionnent », si M51M51 détient « la vérité et a raison sur tout »,  si M51M51 « aurait ou pas une  réflexion et un sens critique », si M51M51 « balance des pavés constellés de sources à la figure, sans essayer un seul instant de les comprendre, de les analyser ou d’évaluer de leur véracité», si M51M51 « n’essayerait  à aucun moment d’échanger », si  M51M51 « est borné au point de faire du surplace[2] » mais bien plutôt si cette logorrhée mensongère et injurieuse apporte une quelconque valeur ajoutée à notre sujet ?
 
C’est pénible à lire n’est-il pas et encore je n’ai pris que les récents échanges ! Cela ne répond bien entendu à aucune des questions posées mais dans une tartuferie manifeste, oriente le débat sur ma personne tout en déplorant le côté conflictuel des échanges et en revendiquant la nécessité de débats apaisés… Franchement, on se pince pour ne pas éclater de rire, tant les propos sont décalés. Ne révèlent-ils pas cependant de techniques que l’on pourrait qualifier de malhonnêtes visant à torpiller à la fois un sujet et une intervenante ? Anticipons un peu. Je dois être certainement paranoïaque et pour
compléter le tableau animée de l’esprit du complot dans mes interventions quotidiennes sur ce forum…
 
Mais ce qui est important ici et me semble paradigmatique concerne :
1-D’un point de vue sociologique la question du changement de paradigme à travers finalement cette histoire de Jupiter en tant que bouclier, même s’il ne s’agit ici que d’un épiphénomène.
2- Les questions soulevées par le Docteur Brandenburg.
 
1 Jupiter en tant que bouclier :
Bien qu’il s’agisse ici d’un épiphénomène, il est symptomatique de ce que l’on rencontre en ufologie et révèle finalement une attitude profondément irrationnelle qui n’est justement pas basée sur le doute ! Car on a beau nous faire prendre des vessies pour des lanternes (thaï), lorsque l’on écrit ceci à propos de Jupiter
Et comme on sait que la taille phénoménale de cette dernière protège un grand nombre de planètes environnantes, celles qui sont logiquement à proximité bénéficient d’une protection d’autant plus grande.
on ne s’interroge[3] pas mais on affirme bien plutôt une croyance, un allant de soi que l’on a (cela n’est pas trop grave en soi) mais que l’on considère comme partagée par tous et ayant valeur de vérité (ce qui est beaucoup plus grave et relève de la politique d’ontologie dominante). La première caractérisation de la croyance comme point d’arrêt de l’enquête implique qu’elle a une nature émotionnelle. Alors que l’enquête est initiée par le doute réel, qui se manifeste lui même à travers un sentiment de malaise et d’inconfort, le doute disparaît lorsque quelque chose fournit un sentiment retrouvé de certitude et de confort, j’ai nommé la croyance. Croire que p c’est accepter p parce qu’elle fournit un sentiment de confort qui n’aurait pas été atteint si l’on n’avait pas cru en p. Cela implique une nature émotionnelle des croyances : on doit croire ce qui est plaisant ou agréable de croire afin de ne pas revoir sa croyance à nouveau.
La première règle de la raison est, selon Peirce, une recherche sincère de la vérité, ou un « désir d’apprendre ». C’est le point de départ du doute.
 
Or que se passe t’il ici. Voilà un scientifique confirmé qui apporte sur un plateau la preuve que le rôle que l’on attribuait à Jupiter comme bouclier[4], comme protecteur des planètes intérieures et quelque part comme gardien de la vie est erroné. En fait, pour faire court, Jupiter drague effectivement les alentours du système solaire et procède à une sorte de nettoyage de son extérieur pour tout rebalancer à l’intérieur de celui ci dans un jeu de billard cosmique. Et si Jupiter a contribué à la vie, ce n’était pas en protégeant la Terre mais bien plutôt en lui fournissant les ingrédients nécessaires à son apparition (y compris l’eau voir le spécialiste D.Jewitt à ce sujet) en orientant vers le système solaire intérieur tous les objets extérieurs riches en composés organiques. Si j’ai traduit une partie de cette publication, c’est avant tout par esprit de partage et certainement pas pour étaler une quelconque science qui n’est pas la mienne et les liens donnés permettent à tout un chacun de se forger sa propre opinion et de poursuivre son processus d’enquête.
 
2- Les questions du Docteur Brandenburg.
Si je me suis permise de lier la question de Jupiter en tant que bouclier avec une des questions du Docteur Brandenburg, c’était bien parce que cette publication apportait un début de réponse à la question des taux de cratérisation respectifs de la Lune et de Mars, taux de cratérisation qui pour le docteur Brandenburg constituent un point clé de sa théorie. Point besoin d’être une scientifique experte mais simplement d’être une observatrice curieuse pour constater par exemple que sur la table 2 (tableau du milieu) donnée dans mon intervention précédente, la première colonne en partant de la droite et la troisième toujours en partant de la droite donnaient respectivement le nombre de passages des croiseurs de Mars et ceux de la Terre pour les différentes simulations envisagées. Et par exemple, si l’on s’intéressait on nombre de passages, deuxième tableau en partant du haut, on constatait que pour la simulation Jupiter/Saturne (J/S) le nombre de passages étaient respectivement pour la banlieue de Mars de 6 759 048 et pour la banlieue de la Terre de 998 150, ce qui représente un facteur 6,8 dans ce cas ! Si l’on suppose que le nombre d’impacts est quelque part proportionnel au nombre d’objets circulant dans la banlieue d’une planète, ce qui ne me paraît pas être une hypothèse complètement sortie de nulle part, alors on peut en déduire que le taux d’impact sur Mars est plus important que celui de la Lune, cette dernière étant considérée comme faisant partie de la banlieue terrestre. Ceci permet alors de dérouler l’argumentation du docteur Brandenburg et son hypothèse fait sens.
 
L’exemple ne fait certainement pas loi, mais dans ce diaporama absolument époustouflant de la planète Mars célébrant les 10 ans de la sonde MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) on notera avec attention au timing 00 :37, l’impact d’un cratère récent !
http://www.universetoday.com/127810/mro-ten-years-of-breathtaking-work-above-mars/
https://www.youtube.com/watch?v=bdHkgtLgcSY&feature=youtu.be
 
 
Pourquoi le nombre de météorites martiennes retrouvées sur Terre est-il similaire à celui des météorites lunaires ?
En fait cette question n’était pas directement posée par le Docteur Brandenburg lui-même, c’est moi qui l’ai rajoutée car je trouvais cette incongruité significative et représentant un argument plutôt en faveur d’un taux d’impacts sur Mars plus important que sur la Lune.
En effet, Il y a à peu prés autant de météorites d’origine martienne que de météorites lunaires découvertes à ce jour sur la Terre et cela représente environ 0,1% des météorites retrouvées sur la planète. Le site suivant très détaillé et auquel il me semble on peut faire conscience, fait un bilan objectif et exhaustif de la situation :
http://meteorites.wustl.edu/lunar/moon_meteorites.htm
A few rare meteorites come from the Moon (0.1%) and Mars (0.1%).
Météorites lunaires : Le nombre à ce jour recensé est de 118.
Météorites martiennes : Le nombre est quant à lui de 88 (ou  82 selon la façon dont on compte)
http://www.imca.cc/mars/martian-meteorites.htm
Soit un ratio météorites lunaires/météorites martiennes proche de 1,34 ce qui pose question. En effet, la distance Terre-Mars variant de 55,7 à 401,3 millions de kilomètres est bien supérieure à la distance Terre-Lune de 384 400 kilomètres ! Si l’on rajoute à cela la question de la gravité et des vitesses d’échappement  (ou de libération) respectives ( 2,38 km/s pour la Lune et  5,03 km/s) alors nous sommes face à un véritable mystère! Pourquoi trouve t’on autant de météorites lunaires que de météorites martiennes sur la Terre car « la logique et le bon sens » voudrait que cela soit le contraire! Et ce qui est encore plus curieux, c’est que toutes les météorites lunaires ont été trouvées à postériori et n’ont jamais été observées dans leur chute alors même que l’on dénombre plusieurs cas de météorites martiennes dont la chute a été observée par des témoins (Chassigny, Shergotty, Nakhla, Tissint, Zagami)[5]
 
Quant au météorite lunaire, « il n’y a aucune raison de supposer que les météorites lunaires viennent plutôt de la face visible que de la face cachée ou vice et versa», voir à ce propos le paragraphe « Where on the Moon Did They Come From ? Are Any from the Far Side of the Moon ? » sur le site suivant :
http://meteorites.wustl.edu/lunar/moon_meteorites.htm
 
Comment expliquer ce phénomène ? Soit comme nous le dit le docteur Brandenburg le taux de cratérisation de la lune est plus faible que celui de Mars et donc et les météorites martiennes terrestres apportent une  indice supplémentaire militant en faveur d’un taux de cratérisation plus élevé sur Mars.  Mais n’y aurait-il pas d’autres possibilités ? Et si
Mars avait fait l’objet d’un (d’) impact(s) important(s) dans le passé qui aurai(en)t propulsé (par effet de spallation[6] )quantité de roches dans l’espace interplanétaire, roches qui se trouveraient sur une orbite croisant celle de la Terre ? Mais dans ce cas ne devrions-nous pas retrouver des météorites à la composition chimique similaire (car venant grosso modo du même endroit) et les météorites ne devraient-elles pas être datées de la même période? Ce n’est malheureusement pas  ce que l’on observe même si certains regroupements posent question (Notamment l’accumulation des météorites martiennes dont l’âge est inférieur à 500 Millions d’années (0 correspond à la chute sur la Terre)
 

 
 

 

 
Mais comme cette argumentation était fragile (nombre d’échantillons) et que la théorie du docteur Brandenburg était déjà bien exotique, il n’a certainement pas voulu en rajouter…
 
Voilà, si mon contradicteur pouvait prendre le temps de la réflexion dans la réponse qu’il nous apportera, ceci permettra peut-être de nous éviter, comment dire,  le nom m’échappe…Ah, voilà, quelques foutreries supplémentaires[7] tout en ramenant le débat sur un terrain qu’il n’aurait jamais du quitter, celui des faits.
 
[1]
Une rapide visite sur le nombre de messages postés depuis mon inscription permettra de corriger ce grossier mensonge. Si quelqu’une ou quelqu’un pollue le présent forum, ce n’est certainement pas moi et de ce point de vue les statistiques parlent d’elles mêmes…
 
[2]
Si les réponses à géométrie variable grâce au miracle de l’édition n’ont pas fait disparaître certaines de ces accusations au fil du temps…
 
[3]
Sauf à dire que lorsqu’on affirme, on s’interroge mais alors comment faut-il interpréter les questions, comme des négations et ces dernières comme des affirmations? 
 
[4]
L’idée était déjà foireuse au départ car si l’on pouvait imaginer une telle action de bouclier pour les objets circulant sur le plan de l’écliptique, quid de ceux qui se présentaient perpendiculairement au système solaire et qui étaient dirigés vers la Terre par exemple. Là ça craint vraiment!
 
[5] Voir ce site remarquablement bien documenté et en particulier le paragraphe « Where, How, and whent are they found ».
http://meteorites.wustl.edu/lunar/moon_meteorites.htm
 
 [6]
Phénomène de spallation et éjectas.
http://www.impact-structures.com/impact-educational/meteorite-impact-spallation-from-mega-to-micro-scale/
http://www.impact-structures.com/wp-content/uploads/2014/10/CLICKING.mp4
 
   
[7] C’est de l’humour bien entendu.
avatar
Hannibal
Administrateur
Administrateur


Masculin Age : 45
Nombre de messages : 3054
Inscription : 16/06/2010
Localisation : foix 09
Emploi : batteur d'armures
Passions : histoire medievale
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 12 Mar 2016, 06:42
Cette discussion dois retrouver du calme ou nous devrons la fermer.
Merci d'apaiser les débats.

_______________________________________
Vélasco fan club
Mufon France
Nota : Je suis modérateur : Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir. Quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.


avatar
jack73
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 493
Inscription : 25/02/2010
Localisation : Lyon
Emploi : night audit
Passions : tennis, séries SF/fantastiques, ufologie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 12 Mar 2016, 12:51
C'est dommage en effet car les théories exposées sont vraiment très intéressantes et suscitent le débat...
Là tout de suite, j'ai déjà envie de dire : Ouahhh! les images de MRO sont aussi spectaculaires que magnifiques! donc merci pour ce lien!
(petit clin d'oeil à Didier lorsqu'on aperçoit Curiosity, il devrait apprécier)
drone75
Bonne participation
Bonne participation


Masculin Age : 44
Nombre de messages : 53
Inscription : 07/08/2015
Localisation : Paris
Emploi : Tech
Passions : Sciences
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 12 Mar 2016, 13:10
quoi qu'il en soit :

Ya pas plus morte de MARS 

Et encore plus depuis la découverte de l'effet "Bascule" de sa croute autour du noyau

Un Eldorado non surtout pas , un eldorado c'est un lieux avec des ressources a ne plus savoir qu'en faire ...et la.... que dalle.

On parlait il fut un temps de "terraformer" Mars la nature n'a pas réussi et ne le permet plus

Je vois pas non plus une mission humaine sans retour vers Mars avoir lieux deja par ce que je ne vois pas ce qu'il vont y faire de plus que ce que les robots n'ont pas deja fait , puis déontoligique jamais une mission scientifique n'a mit en un péril programmé des humains , avec risques oui mais la c'est sans retour...

Je ne comprend pas cet acharnement pour Mars...alors que d'autres "lunes" apportent beaucoup plus d'interêt avant même d'y aller
avatar
Robert04
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1918
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Mars, l'Eldorado des OVNIs?

le Sam 12 Mar 2016, 18:32

Cher Robert04

Il me semble que j’ai apporté ici la démonstration qu’avec un peu de bonne volonté, un peu de temps et du travail, on pouvait essayer de répondre justement à ces questions. C’est justement la magie de l’Internet aujourd’hui
Par ailleurs, articuler une pensée alternative n’est-ce pas justement par exemple essayer de trouver des réponses aux questions du bon docteur sans pour autant abonder dans son sens ? J’avais pourtant donné quelques pistes mais visiblement cela est passé inaperçu…
 
Je vous remets les questions  car il ne me semble pas avoir lu de tentative de réponse à celles-ci en barrant la numéro 9 pour laquelle une ébauche a été apportée et l’on pourrait imaginer que la réponse à la 13 découle directement du taux d’impact sur Mars  plus important, voir table 2 ci dessus.
 
1-    Pourquoi l’atmosphère de Mars présente-telle un ratio Xénon 129 /Xénon 132 2,5 fois plus élevée que le reste du système solaire ?
2-    Pourquoi l’atmosphère de Mars a un excès d’Argon 40 par rapport à l’Argon primordial 36 ?
3-    Pourquoi la couche superficielle de Mars présente t’elle une teneur 10 fois plus importante en Thorium, Uranium et Potassium que son sous-sol ?
4-    Pourquoi trouve t’on des sols vitrifiés,  du minerais ressemblant à de la « trinité » sur les deux spots identifiés par le docteur Brandenburg mais nulle part ailleurs sur Mars?
5-    Pourquoi les météorites les plus jeunes de Mars (180 millions d’années) contiennent des matériaux exposés à des neutrons de haute énergie supérieure à E> 10 Mev, qui ne sont détectés dans aucune autre météorite martienne.
6-    Pourquoi une carte globale de la radioactivité met en évidence deux petites régions-une sur Mars Acidalium et l’autre sur Utopia Planum qui entoure la planète pour former un « dépôt aux antipodes » ?
7-    Comment expliquer la distribution bimodale des âges des terrains martiens, la moitié sud de mars présentant une datation de 4,5 milliards d’années et la partie nord présentant un âge beaucoup plus jeune 0,2 à 1,3 milliard d’années ?
8-    La couleur rouge de mars est révélatrice d’une présence importante d’hématite, oxyde ferrique. D’où est sorti l’oxygène et pourquoi Mars est oxydée en surface et en profondeur ?
9-    Quel est le taux de cratérisation de Mars par rapport à la lune?
10-Est-il proche de 4 fois le taux lunaire au lieu de 1 ou 2 fois tel qu’initialement supposé et répondant aux récentes météorites martiennes découvertes, NWA 7034 et ses sœurs[5] [6]?
11-Comment expliquer les sédiments martiens trouvés dans la météorite ALH84001 ainsi que ceux retrouvés sur près du cratère Gale ?
12- A quelle date les océans supposés de mars ont-ils disparu ?
   
13-Pour quelle raison trouve t’on sur la Terre a peu près autant de météorites d’origine martienne que celle provenant de la lune?

Bonjour M51M51

Je n'ai ni le temps, ni l'envie, de me pencher sur toutes ces questions, je ne suis pas un spécialiste de Mars, ni un chimiste, ni un astrophysicien, ni un géologue, etc..etc..

Vous soutenez les propos de Mr Brandebourg, c'est bien! Vous les soutenez donc tous?

Parlez nous donc des guerres nucléaires qui ont anéanties des civilisations de Mars dont il cite les noms! 

Moi je réitère ma question ( il y en à qu'une), vous en pensez quoi?

Vous savez, donner des réponses à des questions qu'on serait aller chercher sur internet, apporterait un nouveau flot de questions, donc, c'est pas prés de s’arrêter!

Pour moi, Brandebourg à peut-être raison sur certains points, je ne sait pas, mais je trouve qu'il pousse le bouchon un peu trop loin.Mais c'est vrai, je n'en sait finalement rien, étant donné mon ignorance sur le sujet.

Cdt

Robert
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum