Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Forum Les mystères des Ovnis - Ufologie et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
la réponse est peut-être dans le futur Hier à 22:53Roland89"LE TEMPS DES OVNIS" nouveau docu par Georges CombesHier à 20:20Roland89Besoin d'aide pour traiter une vidéoHier à 17:02William1963PANIQUE CHEZ LES PSEUDO SCEPTIQUESHier à 12:43Pierre.BÉvidence évidenceSam 31 Juil 2021, 19:34udje54032017: le 21/03 à 10h30 - Pan dans le ciel - Plélan le grand (35)Sam 31 Juil 2021, 08:46Roland89Articles sur le sujet ovniSam 31 Juil 2021, 07:55Hector01OVNI en MéditerranéeVen 30 Juil 2021, 23:44LorelineBonjour à tousVen 30 Juil 2021, 17:55William1963La Mystérieuse foudre en boule de Raymond PicolliVen 30 Juil 2021, 12:22LorelineMAJ Matin Ovni de l'édition de Mai 2021 par ODHTvVen 30 Juil 2021, 11:58LorelineBen, c'est encore moi...Ven 30 Juil 2021, 10:03Roland892011: le / - OVNIs percutés par un missile. - Kandahar (Afghanistan) Jeu 29 Juil 2021, 23:56William1963Discussions autour de divers sujets concernant l'ufologie.Jeu 29 Juil 2021, 19:42udje5403Nous ne vivrons pas sur Mars ni ailleursJeu 29 Juil 2021, 19:15William1963Les méprises astronomiquesMar 27 Juil 2021, 20:36elisaliseLes OVNIS : le rapport du Pentagone - EclairagesMar 27 Juil 2021, 07:24martin(1994) Vidéo ovni centre d'essai de la base Nellis de l'US Air ForceMar 27 Juil 2021, 06:13HannibalRapport du Pentagone sur les ovnisLun 26 Juil 2021, 19:19udje5403Vu sur Youtube à PertuisDim 25 Juil 2021, 06:09HannibalLe Rover Persévérance et son hélicoptère.Ven 23 Juil 2021, 13:21XPDavySommes-nous seuls dans l'Univers ?Jeu 22 Juil 2021, 20:20martinPrésentation Jeu 22 Juil 2021, 19:02freethinkerAutour de la question : comment cultiver l'esprit critique ?Mer 21 Juil 2021, 20:12Jean-Marc WatUne initiative Européenne pour recueillir et analyser les OvnisMer 21 Juil 2021, 00:39jean-lucLUSA FAA près de 10.000 cas en accès libre (2014-2020)Dim 18 Juil 2021, 11:52Jean-Marc WatMon départDim 18 Juil 2021, 00:08LogikConcevoir une coprésence ?Sam 17 Juil 2021, 18:26TychoeBraheLa politique du forum : buts, remarques importantes et objectifsMer 14 Juil 2021, 21:32nicosJacques Vallée en live le 29 juinMer 14 Juil 2021, 14:21NOT-ALONE
Annonce
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux clients AliExpress : oxymètre de pouls portable, écran ...
0.54 €
Voir le deal

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
krag47
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle
Survols des centrales nucléaires: Ovnis ou Drones? - Page 107 Empty

Masculin Age : 46
Nombre de messages : 24
Inscription : 03/06/2014
Localisation : lot et garonne
Emploi : ...
Passions : Cosmologie. lecture (sf) . musique (house) .
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2673
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis Survols des centrales nucléaires: Ovnis ou Drones?

Mer 29 Oct 2014, 22:31
Rappel du premier message :

Survols des centrales nucléaires: Ovnis ou Drones?

Je suis en train de regarder une chaine d information francaise. EDF viens de porter plainte pour survol de drones ou "AUTRE" sur plusieurs de leur centrale sur une pèriode de 10 jours

Miam intéressant ... gnthyn

Centrales nucléaires : deux nouveaux survols mystérieux par des drones


Publié le 31.10.2014, 10h05 | Mise à jour : 10h47

La centrale de Golfech (Tarn-et-Garonne), ici en photo, a été survolée par un drone dans la nuit de jeudi à vendredi, tout comme la centrale de Penly (Seine-Maritime)

Encore des objets volants non-identitfiés au-dessus de sites sensibles. La centrale nucléaire de Golfech (Tarn-et-Garonne) a été survolée dans la nuit de jeudi à vendredi par un drone. Selon i-Télé, qui révèle l'information, le survol a été constaté par la gendarmerie, qui annonce également que des photos ont pu être prises.

A la même heure, la centrale de Penly (Seine-Maritime) a elle aussi connu le même sort.

Dans les deux cas, «il n'y a pas eu de conséquences pour la sécurité des installations», assure EDF, citée par la chaîne de télévision.

Ces incursion ne sont pas une première : il y a quelques jours, EDF avait annoncé qu'au moins 7 de ses 19 centrales avaient été illégalement survolées par ces engins sans pilote dirigés depuis le sol à l'aide de télécommandes. La première incursion remonte au 5 octobre, sur le site de Creys-Malville (Isère) avant Gravelines (Nord), Cattenom (Moselle), au Blayais (Gironde), à Bugey (Ain), Chooz (Ardennes) et Nogent-sur-Seine (Aube).

Un site militaire et un autre d'Areva ont aussi été survolés

Cette vague de survols sans précédent est d'autant plus intrigante que certaines de ces incursions sont intervenues parfois à la même date, notamment le 19 octobre. Parmi toutes les centrales visitées, celle de Bugey a été survolée à plusieurs reprises.

VIDEO. De mystérieux drones survolent les centrales nucléaires

Selon une autre source qui s'est confiée au Parisien - Aujourd'hui en France, d'autres sites, notamment un militaire et un d'Areva auraient été survolés. Après chaque survol, EDF a porté plainte. L'enquête a été confiée à la gendarmerie.

Qui pilote ses drones ? Pour quelles raisons ? Pour l'instant, le mystère plane... L'association Greenpeace assure ne pas être à l'origine de ces incursions. La piste d'un repérage pour un acte terroriste n'est pas privilégiée, les enquêteurs penchant plutôt pour une opération de communication. Une opération organisée par quelqu'un qui reste pour l'instant bien discret.

VIDEO. Drones au-dessus de centrales : pas de menace significative, selon l'armée

LeParisien.fr

avatar
Equipe du forum
Equipe du forum
Survols des centrales nucléaires: Ovnis ou Drones? - Page 107 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 174
Inscription : 04/02/2014
Localisation : France
Emploi :
Passions :
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3087
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis Re: Survols des centrales nucléaires: Ovnis ou Drones?

Ven 26 Avr 2019, 18:58
C'est en effet le COSSEN qui assure la coordination de la protection des installations civiles.
https://www.defense.gouv.fr/gendarmerie/actualites/creation-du-commandement-specialise-pour-la-securite-nucleaire-cossen
Il est rattaché à la gendarmerie. Ceci étant en cas de crise, et selon sa nature, ce doit être une cellule de crise en préfecture - ou en Etat-Major ? - qui doit prendre le relais.
Les PSPG (https://fr.wikipedia.org/wiki/Peloton_sp%C3%A9cialis%C3%A9_de_protection_de_la_Gendarmerie) veillent au sol pour les centrales de production.
Et l'armée de l'air veille évidemment sur l'espace aérien. https://www.gouvernement.fr/argumentaire/survol-de-centrales-nucleaires
L'intervention d'une patrouille de chasseurs est donc crédible en cas de viol de l'interdiction de survol, si l'armée de l'air a identifié la cible/le problème bien en amont - ce qui ne sera pas le cas d'un drone volant en radada et surgissant à quelques centaines de mètres (ou autre chose).
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Survols des centrales nucléaires: Ovnis ou Drones?

Dim 28 Avr 2019, 21:47
Dans l'excellent "Ufos & Nukes" de Robert Hastings est citée une vague similaire ... d'hélicoptères... Laughing (les drones n'existaient pas alors) qui a eu lieu entre 1975 et 1976 au dessus d'installations militaires: "The northern tier incidents".

Cette vague est restée aussi sans explication... Comme pas mal d'autres d'ailleurs...

Un article de 1979 dans le Washington Post
What Were Those Mysterious Craft?
By Ward Sinclair and
Art Harris
January 19, 1979

During two weeks in 1975, a string of the nation's supersensitive nuclear missile launch sites and bomber bases were visited by unidentified, low-flying and elusive objects, according to Defense Department reports.

The sightings, made visually and on radar by air and ground crews and sabotage-alert forces, occurred at installations in Montana, Michigan and Maine, and led to extensive but unsuccessful Air Force attempts to track and detain the objects.

Air Force and Defense Department records variously describe the objects as helicopters, aircraft, unknown entities and brightly lighted, fast-moving vehicles that hovered over nuclear weapons storage areas and evaded all pursuit efforts.

In several instances, after base security had been penetrated, the Air Force sent fighter planes and airborne command planes aloft to carry on the unsuccessful pursuit. The records do not indicate if the fighters fired on the intruders.

The documents also give no indication that the airspace incursions provoked much more than local command concern.

But a Nov. 11, 1975, directive from the office of the secretary of the Air Force instructed public information staffers to avoid linking the scattered sightings unless specifically asked.

An Air Force press officer who deals with UFO inquiries said he could have no comment yesterday on questions about general security and military responses related to the rash of sightings at strategic installations in 1975.

The Defense Department postiion, cited in that memo and reiterated yesterday by a departmental spokesman, is that formal investigation of unidentified flying obects (UFOs) ended in 1969 and that there were no plans for renewed Air Force investigation.

Yet another Air Force intelligence report indicated extensive interest in a 1976 incident over Iran, when two Iranian Air Force F4 Phantom fighter planes were scrambled to encounter a brightly lighted object in the skies near Tehran.

That object was tracked by Iranian ground radar, seen independently by the crew of a commercial airliner and pursued by the F4, which, according to the report, experienced a breakdown of their electronic communications devices when they neared the object.

The report, compiled by American officials, said that the electronic weapons system of one of the planes went dead when its pilot prepared to fire an AIM9 missile at a smaller object that appeared to roar out from the larger vehicle.

The planes' electronic equipment reportedly became operative after they veered away from the smaller object, which had returned to the larger light, the report said. Iranians described the larger object, with colored, fast-flashing lights, as the size of a Boeing 707 jetliner.

The information on the 1975 and 1976 sightings -- records from the Air Force and the North American Air Defense Command (NORAD) -- was turned over to Ground Saucer Watch (GSW), a Phoenix-based organization that monitors UFO reports.

GSW obtained the information through a freedom-of-Information request to the Air Force, one of a number it has made to government agencies involved in UFO investigations.

A similar request to the CIA, made both by GSW and The Washington Post, resulted in the CIA's turning over almost 900 pages of documents related to its monitoring of UFO reports since the 1950s.

The CIA was directed by a U.S. District Court judge here last year to turn over to Ground Saucer Watch UFO data unrelated to national security.

The agency, according to GSW officials and attorneys, apparently has withheld some UFO records, and GSW says it intends to seek further court action in the case.

The Air Force and other federal military and intelligence agencies have maintained consistently that sightings of unidentified flying objects have logical explanations -- that the UFOs are not visitors from another world.

The CIA documents are largely a collection of worldwide intelligence reports, newspaper articles and agency memoranda relating to UFO sightings and theories of extraterrestrial life.

The CIA's position, reiterated yesterday by a spokesman, is that it has had no involvement with UFOs since 1953, when a special study panel concluded that they presented no threat to national security.

While memos from as recently as 1977 are included in the 879 pages, the CIA spokesman said the agency continues to be "a passive recipient" of UFO data, even though none of the material is analyzed.

Todd Zechel, a GSW investigator and director of another organization, Citizens Against UFO Secrecy, said, "We've had to pry loose every item of information we have. I am inclined to believe the government doesn't know any more about UFOs than we do, but if UFOs are what they say -- nothing -- why don't they open their files totally?"

Zechel and William Spaulding, a Phoenix engineer and director of GSW, said that Defense, the Air Force and the National Security Agency (NSA) have refused to turn over certain other information that would shed more light on military encounters with unidentified flying objects.

Zechel, a former NSA employe who now lives in Wisconsin, said that the 1975 incidents around the missile and bomber facilities would not have been revealed had it not been for a "leak" from a Pentagon source.

That tip, he said, led to the information request that produced the reports on the "flap," as a rash of UFO incidents is called, in the last days of October and the first two weeks of November 1975.

The Air Force and NORAD data provided detailed accounts of sightings of unexplained objects from Loring Air Force Base in Maine, Wurtsmith AFB in Michigan and Malmstrom AFB in Montana, all with a two-week period.

As those and other missile-launching sites in the northern tier of states, military personnel reported that the objects hovered over nuclear weapons storage areas, in some cases as low as 10 feet from the ground, and missile silos, before they departed.

The reports referred to the objects in some cases as "helicopters," although no witness made a positive identification. The sounds the objects emitted were described as being similar to helicopter noise.

In one such instance, on Nov. 7, 1975, at Malmstrom AFB, Capt. Thomas W. O'Brien, who had just left duty as a missile launch officer, said an aircraft resembling a helicopter approached the silo area.

He and his deputy heard what they thought was a helicopter rotor over the building where they were resting. The unidentified deputy looked out the window and saw "the silhouette of a large aircraft hovering about 10 to 15 feet above the ground" and about 25 feet from the launch-area fence.

He reportedly saw two red and white lights on the front, a white light on the bottom and another on the rear. Darkness prevented him from seeing markings or personnel on the object. The object left after a minute or so of hovering, the report said.

Military crews at two other nearby launch facilities reported moving lights in the air on the same evening, but said they heard no sounds.

NORAD commanders' activity logs during that period of time reported another sighting at another unidentifie launch facility in which witnesses said they saw the object"issuing a black object from, it, tubular in shape." Standard radar surveillance provided no clues as to the presence of anything other than known craft in the area.

More detail appeared in reports of sightings on Oct. 30 and 31 over Wurtsmith AFB, where an"unidentified helicopter" flew around the base and hovered over weapons-storage bunkers.

Investigators subsequently determined that no military, commercial or private helicopters known to be based in the area could have been around Wurtsmith at those times. The crew of a KC135 tanker plane, already airborne, spotted the object near the base and attempted to give chase, but couldn't keep up with it.

Several sightings occurred at the Maine air base as well, where objects hovered over the weapons area.Radar and visual sightings were made, and another KC135 was sent aloft to oversee pursuit efforts by a helicopter borrowed from the Maine National Guard -- loring had none of its own.

The object eventually disappeared toward the Canadian border, where Canadian air force jets were on alert. There was no indication whether the Canadian planes spotted the object.

Traduction (pas vraiment parfaite) avec Deepl

Qu'était-ce que ces mystérieux vaisseaux?
Par Ward Sinclair et
Art Harris
Le 19 janvier 1979

Pendant deux semaines en 1975, une série de sites de lancement de missiles nucléaires et de bases de bombardement supersensibles du pays ont été visités par des objets non identifiés, volant à basse altitude et insaisissables, selon les rapports du ministère de la Défense.

Les observations, faites visuellement et au radar par les équipages aériens et terrestres et les forces d'alerte au sabotage, ont eu lieu dans des installations au Montana, au Michigan et dans le Maine, et ont mené à des tentatives exhaustives mais infructueuses de la Force aérienne pour suivre et retenir ces objets.

Les documents de l'armée de l'air et du ministère de la Défense décrivent diversement les objets comme des hélicoptères, des aéronefs, des entités inconnues et des véhicules à l'éclairage vif et au mouvement rapide qui planaient au-dessus des zones de stockage des armes nucléaires et échappaient à toute poursuite.

Dans plusieurs cas, après que la sécurité de la base eut été pénétrée, la Force aérienne a envoyé des avions de chasse et des avions de commandement aéroportés dans la mâture pour poursuivre la poursuite sans succès. Les dossiers n'indiquent pas si les combattants ont tiré sur les intrus.

Les documents ne donnent pas non plus d'indication que les incursions dans l'espace aérien ont provoqué beaucoup plus que des préoccupations de commandement local.

Mais, le 11 novembre 1975, une directive du bureau du secrétaire de la Force aérienne donnait instruction au personnel de l'information publique d'éviter de relier les observations dispersées à moins qu'on ne le lui demande expressément.

Un attaché de presse de l'armée de l'air qui s'occupe des enquêtes sur les ovnis a déclaré qu'il ne pouvait avoir aucun commentaire hier sur les questions concernant la sécurité générale et les réponses militaires liées à la vague d'observations dans les installations stratégiques en 1975.

La position du ministère de la Défense, citée dans cette note et réitérée hier par un porte-parole du ministère, est que l'enquête officielle sur les objets volants non identifiés (OVNI) a pris fin en 1969 et qu'il n'y avait aucun plan pour une nouvelle enquête de la Force aérienne.

Un autre rapport des services de renseignement de l'armée de l'air a fait état d'un grand intérêt pour un incident survenu en 1976 au-dessus de l'Iran, lorsque deux chasseurs F4 Phantom de l'armée de l'air iranienne ont été brouillés pour rencontrer un objet très lumineux dans le ciel près de Téhéran.

Cet objet a été repéré par un radar au sol iranien, vu indépendamment par l'équipage d'un avion de ligne commercial et poursuivi par le F4, qui, selon le rapport, a subi une panne de ses dispositifs de communications électroniques lorsqu'il s'est approché de l'objet.

Le rapport, compilé par des responsables américains, indique que le système d'armes électroniques de l'un des avions s'est éteint lorsque son pilote s'est préparé à tirer un missile AIM9 sur un objet plus petit qui semblait s'échapper du véhicule plus gros.

L'équipement électronique des avions serait devenu opérationnel après qu'ils se soient éloignés de l'objet plus petit, qui était retourné à la plus grande lumière, selon le rapport. Les Iraniens ont décrit le plus grand objet, avec des lumières colorées à clignotement rapide, comme ayant la taille d'un avion de ligne Boeing 707.

L'information sur les observations de 1975 et 1976 - les dossiers de la Force aérienne et du Commandement de la défense aérienne de l'Amérique du Nord (NORAD) - a été transmise à Ground Saucer Watch (GSW), une organisation basée à Phoenix qui surveille les rapports des OVNI.

GSW a obtenu ces renseignements dans le cadre d'une demande d'accès à l'information adressée à la Force aérienne, l'une des nombreuses demandes qu'elle a adressées aux organismes gouvernementaux participant aux enquêtes sur les ovnis.

Une demande similaire à la CIA, faite à la fois par GSW et le Washington Post, a eu pour résultat que la CIA a remis près de 900 pages de documents relatifs à sa surveillance des rapports d'OVNI depuis les années 1950.

L'an dernier, un juge de la Cour de district des États-Unis a ordonné à la CIA de remettre à Ground Saucer Watch des données sur les ovnis sans rapport avec la sécurité nationale.

L'agence, selon les représentants et les avocats de GSW, aurait retenu certains dossiers d'OVNI, et GSW dit qu'elle a l'intention de demander d'autres poursuites judiciaires dans cette affaire.

L'armée de l'air et d'autres organismes militaires et de renseignement fédéraux ont toujours soutenu que les observations d'objets volants non identifiés ont des explications logiques - que les OVNI ne sont pas des visiteurs d'un autre monde.

Les documents de la CIA sont en grande partie une collection de rapports de renseignements mondiaux, d'articles de journaux et de mémorandums d'agence relatifs aux observations d'OVNI et aux théories de la vie extraterrestre.

La position de la CIA, réitérée hier par un porte-parole, est qu'elle n'est plus impliquée dans les OVNI depuis 1953, année où un groupe d'étude spécial a conclu qu'ils ne représentaient aucune menace pour la sécurité nationale.

Bien que des notes de service datant d'aussi récemment que 1977 soient incluses dans les 879 pages, le porte-parole de la CIA a déclaré que l'agence continue d'être " un destinataire passif " des données sur les OVNI, même si aucun de ces données n'est analysé.

Todd Zechel, enquêteur sur les blessures par balle et directeur d'une autre organisation, Citizens Against UFO Secrecy, a déclaré : " Nous avons dû perdre toutes les informations que nous avions. Je suis enclin à croire que le gouvernement n'en sait pas plus que nous sur les OVNI, mais si les OVNI sont ce qu'ils disent - rien - pourquoi ne pas ouvrir leurs dossiers complètement ?"

Zechel et William Spaulding, un ingénieur de Phoenix et directeur de GSW, ont dit que la Défense, l'Armée de l'air et l'Agence de sécurité nationale

Traduit avec www.DeepL.com/Translator
https://www.washingtonpost.com/archive/politics/1979/01/19/what-were-those-mysterious-craft/1b9d1f3d-dddb-4a92-87b3-0143aa5d7a3e/?utm_term=.a3f79950b15e

Julien
Anonymous
Invité
Invité

Ovnis Re: Survols des centrales nucléaires: Ovnis ou Drones?

Dim 28 Avr 2019, 23:08
GenuineUFOs a écrit:Dans l'excellent "Ufos & Nukes" de Robert Hastings est citée une vague similaire ... d'hélicoptères... Laughing (les drones n'existaient pas alors).


Oui, pas tels que nous les connaissons aujourd'hui et l'engouement que çà a suscité. Mais à l'époque, les engins sans pilotes existaient déjà, on ne leur attribuait pas encore le nom de "drone". Leurs formes et tailles étaient différentes et ils étaient utilisés dans des buts précis (quasi exclusivement, militaires).

@+
Contenu sponsorisé

Ovnis Re: Survols des centrales nucléaires: Ovnis ou Drones?

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum