Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Le nouveau Directeur du GEIPANAujourd'hui à 16:49r.si38Les scientifiques et les Ovnis, frustration ou mépris?Aujourd'hui à 13:04Loreline(2018) "Les Apparitions Mondiales d'Humanoïdes" d'Eric ZURCHERAujourd'hui à 11:37Polyèdre57Spéculations autour de la Zone 51 ou "Dreamland"Hier à 19:20Polyèdre57Les projets et systèmes de détection d'ovnisHier à 16:04Polyèdre57Alexeï LeinovHier à 15:51Polyèdre57Si les extraterrestres existent, pourquoi aucun contact?Hier à 14:19udje5403Interview audio frank Marie, thierry GarnierHier à 10:53Polyèdre57La base de Malmström refait parler d'elle Hier à 09:51Hector01Un lac sur le satellite de SaturneHier à 09:19Loreline2019: le 08/09 à 10h05 - Engin blanc aplati avec sorte d'aileron - Tenerife -Hier à 03:25TikoQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesLun 14 Oct 2019, 23:20Polyèdre57Métamatériaux, artefacts et récolte d'échantillons présumés exotiquesLun 14 Oct 2019, 23:00Polyèdre57 "Rendez-vous" d'ODHTv!Lun 14 Oct 2019, 19:39Polyèdre57Peut on parler de théorie du complot à propos de l'idée d'un secret OVNI ?Lun 14 Oct 2019, 18:45martinLa Nasa filme un trou noir avalant une étoile.Lun 14 Oct 2019, 14:57XPDavy2019: le 18/09 à 7H10 - Ovni en Forme de triangle - METZ -Moselle (dép.57)Dim 13 Oct 2019, 23:08Polyèdre57A la rencontre des extraterrestres. 6 Août à la Cité de l'Espace à Toulouse.Dim 13 Oct 2019, 22:43Polyèdre57Hypothétique technologie d’ovni...Dim 13 Oct 2019, 20:13Hocine2015: le 30/10 à 20h20 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à Pontarlier - Doubs (dép.25)Dim 13 Oct 2019, 14:38Polyèdre57Ovni multicolores de Knittenfeld (Autriche)Dim 13 Oct 2019, 10:07Roland62(1949) L'incident du projecteur de NorwoodSam 12 Oct 2019, 16:52Polyèdre57Projecteur de NorwoodSam 12 Oct 2019, 14:24Bob_ArctorAmélioration du règlementSam 12 Oct 2019, 09:49NycolasUne superbe vue de VénusSam 12 Oct 2019, 03:35(fan)tomasLe camouflage et la transformation des trianglesVen 11 Oct 2019, 21:14Polyèdre572019: le 12/08 à 1h30 - - St Lieux Les Lavaur -Tarn (dép.81)Ven 11 Oct 2019, 19:54udje5403Qu'en est-il des observation d'objet sous marin non identifié?Ven 11 Oct 2019, 17:46Polyèdre572005: le / à 21h00 (nuit) - Ovni en Forme de triangle - Moyeuvre-Grande -Moselle (dép.57)Ven 11 Oct 2019, 17:32Polyèdre57Présentation Ven 11 Oct 2019, 03:56Cedric79
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
mac.nivols
mac.nivols
Administrateur sécurité
Administrateur sécurité
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Masculin Nombre de messages : 2440
Inscription : 18/12/2010
Localisation : Bourges
Emploi : Actif
Passions : PAN-Météorologie-Astronomie-Aéronautique-Sciences-Photographie-Informatique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6535
https://www.forum-ovni-ufologie.com

?toile 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Ven 26 Sep 2014, 21:37
Rappel du premier message :

Bonsoir,
un article du point :
http://www.lepoint.fr/science/un-pas-de-plus-vers-la-teleportation-26-09-2014-1866866_25.php

des scientifiques ont réalisé la "téléportation" d'un photon, un bon de 25 Km.

Par Chloé Durand-Parenti
Se téléporter quasi instantanément d'un endroit à un autre à la manière des héros de la série Star Trek, vous en avez rêvé ? Un photon l'a fait, ou presque... Dans un laboratoire de l'Unige, l'université de Genève, des chercheurs emmenés par le professeur Nicolas Gisin sont parvenus à téléporter l'état quantique d'un photon - c'est-à-dire la structure ultime de cette particule de lumière - dans un cristal distant de 25 kilomètres. Vous froncez déjà les sourcils ? Pensez à un canard en pâte à modeler. "La matière, c'est la pâte à modeler. La structure ou l'état, c'est le fait que cette pâte à modeler a la forme d'un canard", explique Nicolas Gisin. Imaginez maintenant que vous avez deux morceaux de pâte à modeler qui proviennent du même pot mais qui se trouvent à distance l'un de l'autre : le premier a une forme de canard, le second est informe. Si l'expérience réussit, à la fin, le premier morceau aura perdu sa forme tandis que le second sera devenu canard. "Il aura acquis la copie de la structure canard de l'original", précise le scientifique.

Lier au-delà de l'espace

Concrètement, dans l'expérience des chercheurs de l'Unige (qui vient de faire l'objet d'une publication dans la revue spécialisée Nature Photonics), il n'est pas question de pâte à modeler mais bien de deux photons provenant de la même source. Appelons-les Tic et Tac. Tic est propulsé dans une fibre optique tandis que son frère jumeau Tac est placé dans un cristal. Tic, dans sa course, est percuté par Paf, un troisième photon. Tous deux sont détruits par le choc. Mais, aussi étrange que cela puisse paraître, la marque de Paf se retrouve chez Tac, dans son cristal, alors même que Tac et Paf ne se sont jamais rencontrés. En clair, c'est comme si, en touchant Tic, Paf avait touché Tac. Dit autrement, la structure du photon Tic, impacté par Paf, se retrouve 25 kilomètres plus loin, dans le cristal où a été placé Tac. Le tout sans jamais être passé par un lieu intermédiaire. Elle s'est donc téléportée.

Mais, au fait, pourquoi faut-il que la pâte à modeler provienne du même pot ? Pourquoi, dans cette histoire, précise-t-on que Tic et Tac viennent de la même source, que ce sont des jumeaux ? C'est justement là que se trouve la clé de la téléportation quantique ! Car, dans le monde de l'infiniment petit, celui des atomes et des photons, régi par la physique quantique, il existe des objets qui, même s'ils se trouvent éloignés les uns des autres, forment un tout. "On dit qu'ils sont intriqués, explique Nicolas Gisin. De sorte que si l'un tressaille, l'autre aussi." Cela semble magique, mais, en réalité, ce n'est absolument pas la première fois qu'une telle expérience de téléportation quantique d'un photon réussit. Il y a dix ans, l'équipe de Nicolas Gisin était déjà parvenue à une téléportation sur une distance de 6 kilomètres.

Réseau de communication futuriste

"Désormais, la distance est de 25 kilomètres, mais ce n'est pas d'accroître la distance qui a été le plus difficile. L'originalité de notre nouvelle expérience réside dans le fait que la structure ne passe plus d'un photon à un autre photon, mais d'un photon à un cristal où un photon a été placé, et donc de la lumière à la matière", explique le scientifique. Or, ce cristal-là, même s'il ressemble à un vulgaire bout de verre d'un centimètre de long, n'est pas un cristal comme un autre. "C'est une mémoire quantique, c'est-à-dire qu'il est capable de garder la structure acquise à l'issue de l'expérience pendant un certain temps, alors que les photons, eux, filent comme la lumière." Et, pour saisir la mesure du pas qui vient d'être franchi, il faut se pencher un instant sur l'application qui pourrait être faite de ces recherches.

L'idée, c'est que, dans cette structure qui peut disparaître d'un endroit pour réapparaître à un autre, on pourrait très bien glisser des informations confidentielles. "Si on met un message secret dans la structure qu'on téléporte, il disparaît de chez l'émetteur et réapparaît chez le récepteur sans être passé par un lieu intermédiaire, c'est-à-dire sans donner la possibilité à qui que ce soit de l'intercepter, affirme Nicolas Gisin. Maintenant, si l'on imagine non plus une téléportation mais tout un réseau de communication quantique, sorte d'Internet futuriste, il faudra pouvoir synchroniser les différentes communications." Et c'est là que le cristal, cette fameuse mémoire quantique, intervient. "Elle permettra de dire à un photon attends, tu arrives trop tôt, à l'autre va chez madame Tartempion, pas chez sa voisine, etc.", lance le chercheur enthousiaste. Bien sûr, tout cela n'est pas pour demain, mais quand même...

_______________________________________
Mac
Equipe administration.

Avant de poster sur le forum, merci de lire le règlement et de passer par la case présentation.
Ma présentation est par ici.
Vous pouvez également consulter notre blog ou témoigner d'une observation.

Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir, quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.

avatar
Hocine
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Masculin Age : 75
Nombre de messages : 1621
Inscription : 18/06/2007
Localisation : Afrique du Nord
Emploi : retraité
Règlement : Règlement
Points de Participation : 7450

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Sam 04 Oct 2014, 13:19
Je crois que la téléportation réelle existe, un double d’un être humain qui part avec sa conscience dans un autre endroit voulu, je crois que ça existe, je voulais dire par là que son double peut partir  et agir à distance et faire une action ou un ordre « télécommandé » à distance, je sais que c’est difficile pour un être humain d’agir  ou de se « mettre » en état  de téléportation mais je crois qu’il y a exception ou l’être humain sort de l’ordinaire.
Alain2002
Alain2002
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Masculin Age : 71
Nombre de messages : 145
Inscription : 07/04/2014
Localisation : Caen
Emploi : Retraité
Passions : Savoir le vrai
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2247

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Sam 04 Oct 2014, 19:34
Cher wacapou,

Vous dites, avec un agacement visible : « On se retrouve avec tout un tas de lois, d'axiomes enrobés dans un fatras mathématique, le tout semblant relever de la magie. Beaucoup de baratins, de grands mots, de phrases alambiquées n'expliquant en aucun cas "le fond du problème".»
Lequel est pour vous d'obtenir une explication à l'intrication de deux photons. Mais il y a d'autres choses à "expliquer" tout aussi "dérangeantes" que n'explique en aucune façon une quatrième dimension de l'espace.
Espace dont il faudrait d'ailleurs préalablement définir duquel on parle. Car il y en a trois à considérer !

Il y a d'abord l'espace dont on a la notion spontanée, qui est l'espace de Newton : trois dimensions rectilignes et théoriquement infinies. Cet espace-là, associé à la notion de vide total, est indépendant du temps et de la matière donc qui a toujours existé dans son immuabilité.

Il y a ensuite l'espace einsteinien, emprunté à la géométrie de Riemann et utilisé par la superstar de la Science dans sa quête désespérée pour expliquer la gravitation (relativité générale). Cet "espace" a la particularité de n'accepter que des courbes et d'être refermé sur lui-même.
On sait que les mathématiciens peuvent tout imaginer du moment qu'ils donnent à leurs créations une structure logique, y compris ce qui n'existe pas dans la réalité. Mais il n'en est pas de même pour la physique qui doit confronter ses théories à l'expérience !
Or quelque chose m'a toujours gêné dans l'espace einsteinien qui prétend expliquer la gravitation par la géométrie, même s'il présente l'avantage énorme sur celui de Newton d'exclure une taille infinie de l'univers et donc de résoudre "le paradoxe d'Olbers".
Dans cet espace donc, il n'y a que des courbes : tout mouvement "rectiligne" aboutit  à parcourir un cercle. Pour Einstein ces courbes sont engendrées par la présence de la matière (qui agit, du fait de sa masse, sur la géométrie de l'espace mais on ne sait ni comment ni pourquoi. Et les photons (ou onde électromagnétique) qui pourtant ne sont pas sensibles à la gravitation puisque n'ayant pas de masse se déplacent sur celles-ci "en ayant l'illusion" de voyager en ligne droite.
Ceci dans le vide absolu puisque Eintsein a pris grand soin de démontrer que "l'éther" n'existait pas. Tout objet ayant une masse devrait se déplacer suivant ces courbes d'espace, car la physique d'Einstein a conservé la loi de Galilée et Newton qui établit qu'un corps en déplacement ne subissant aucune accélération continue indéfiniment son voyage en ligne droite.
Ces courbes sont de très grand rayon puisqu'il faut la masse d'une galaxie entière pour jouer un effet de "loupe" gravifique pour que nos télescopes puissent observer d'autres galaxies situées derrière celle-ci et qui autrement serait hors de portée de nos appareils les plus puissants.
Or cela n'est pas le cas, et heureusement, pour les objets ayant une masse : ils ne suivent pas ces courbes très allongées qui sont les "lignes droites" de l'espace riemannien, mais des courbes beaucoup plus fermées, des ellipses pour ceux qui sont satellisés ce qui est contradictoire avec le principe galiléen et montre de mon point de vue que la géométrie riemannienne n'est pas un bon modèle mental pour "expliquer" la gravitation.
Il y a quelques années, une revue scientifique parlait déjà de la "dé-géométrisation" de la relativité générale.
On comprend pourquoi. Mais cette dé-géométrisation vide la théorie de sa substance. (Naturellement, il reste la relativité restreinte, dont les fondements ont été établis par Henri Poincaré avec l'équation de Lorentz qui fait intervenir, pour la première fois, le rapport entre le carré de la vitesse du mobile et le carré de la vitesse de la lumière, ce c² que l'on va retrouver dans la formule célébrissime E=mc² ).

Le troisième "espace" est celui de la physique quantique, il est empli de particules et de leur antiparticules qui apparaissent et s'annihilent en un temps extraordinairement court. Une expérience appuie cette théorie : si l'on maintient dans le vide spatial deux plaques métalliques parallèlement et à faible distance l'une de l'autre, on détecte une force - très faible - qui tend à les rapprocher. On explique celle-ci par le fait que les couples particules-antiparticules (lesquelles sont aussi des ondesselon la dualité onde-particule) dont la longueur d'onde est une fraction entière de la distance reliant les plaques forment des ondes stationnaires dont l'effet de pression est alors nul. Comme l'effet de pression à l'extérieur est à l'inverse total, du fait de l'absence d'ondes stationnaires, c'est cette différence de "pression" qui tend à rapprocher les plaques.

Dans lequel de ces trois espaces tridimensionnels, ajouter une quatrième dimension ?

D'autant plus que d'autres effets avérés de la matière interrogent sur sa nature réelle.
parmi les expériences cruciales, il y a le perfectionnement de l'expérience des fentes de Young qui consistait à obliger la lumière d'une source à passer entre deux fentes très rapprochées d'un cache. On observait sur un écran situé derrière une alternance de bandes lumineuses et sombres. On expliquait le phénomène par des interférences ondulatoires entre les deux flux.
Maintenant on peut faire en sorte que l'émetteur n'envoie qu'un seul photon à la fois. Si on n'envoie qu'un seul photon et qu'il passe par une des fentes, il se comportent de manière "balistique", comme une balle de fusil de taille infime. Mais si l'expérience dure un certain temps et que, un par un, des milliers de photons sont envoyés, on observe que les alternances de bandes se forment toujours ! Comment le premier photon peut-il "savoir" que d'autres vont le suivre et "atterrir" sur une bande claire au lieu de suivre une trajectoire "balistique" ?
Fascinant aussi "l'effet tunnel" qui est pourtant utilisé quotidiennement dans les microscopes - dits justment à effet tunnel - qui permettent de "voir" où se trouve un atome dans un solide !
Comment l'électron peut-il "savoir" qu'en franchissant d'un saut un espace pourtant "interdit", il ne va pas violer les lois de la physique ?

Deux principes pourraient être invoqués pour fournir un début d'explication à ces expériences déroutantes.
Pour l'expérience améliorée des fentes de Young, on peut supposer que le passage du photon a "laissé une trace" dans l'océan de particules virtuelles un peu comme un navire est suivi par un sillage d'écume ...
Pour les particules effectuant des "déplacements" interdits, on pourrait évoquer les probabilités qui sont au cœur de toute la physique quantique, associées à la théorie de Feynman des "tous chemins". Ce physicien a imaginé qu'une particule reste encore virtuelle tant qu'elle n'a pas interféré avec la matière "décohérée" (laquelle peut constituer un "instrument de mesure" qui modifie le résultat de ce qui est "mesuré") et utilise potentiellement toutes les trajectoires imaginables dans son déplacement. Pour éviter une explosion de l'information  elle n'en "conserve qu'un, le chemin réel, amis seulement quand elle est arrivée à destination.
Évidemment, ces explications sont elles aussi encore très "virtuelles".

Nous n'avons pas de "vision" d'un espace à quatre dimensions d'espace (et encore moins du continuum einsteinien qui associe le temps à trois dimensions d'espace!). À moins d'user d'un subterfuge.
On peut utiliser les coordonnées cartésiennes. Ce qui les caractérise, c'est qu'elles sont repérées sur des axes qui sont perpendiculaires entre eux. Ce qui fait que chacune sur son axe a une valeur indépendante des autres.
Ainsi un point dans un espace à quatre dimensions, aura quatre coordonnées indépendantes, correspondant aux quatre axes perpendiculaires entre eux, par exemple x'Ox, y'Oy, w'Ow, et z'Oz. Et un solide sera défini par un nombre convenable de points.
Ce système permet de montrer que si deux maillons de chaîne ne peuvent pas être séparés dans un espace à trois dimensions sans briser l'un d'entre eux, on peut, avec la quatrième dimension associée à deux autres, leur donner une forme de crochet ou maillon ouvert, telle que l'on peut séparer les deux maillons, évidemment sans les casser !

Cher wacapou, je ne vois pas comment quatre dimensions d'espace traitées dans ce système des quatre axes (espace, je suppose, non quantique) permet "d'expliquer" l'intrication des photons, non plus que la charge électrique d'une particule ou la dualité onde-particule. Si vous avez une théorie, il faut la présenter !

Cher nomade,

Connaître "l'information" suffit ! Car on peut toujours fournir l'énergie. C'est à l'image d'un appareil comme une imprimante qui a deux câbles, l'un pour l'information, par câble USB, et l'autre pour apporter l'électricité, l'énergie, le fil électrique.
Quant à l'imprimante 3D il faut en plus lui fournir la matière. Mais dans les deux cas, c'est bien l'information qui est primordiale car sans elle on ne peut ni imprimer ni fabriquer.

Si on pouvait reconstruire à l'identique, atome par atome, monsieur Dupont, on transférerait sa conscience en même temps que son cerveau. Et le clone se sentirait autant monsieur Dupont que l'homme qu'il aurait à côté de lui !
Si l'on réalise que le cerveau est constitué de 70 à 100 milliards de neurones (selon les sources) avec chacun plusieurs milliers, sans doute, de connexions et qu'on a cependant l'impression d'une unité totale entre la pensée verbalisée, la pensée "des formes", la vision et l'audition, les sensations de tact, etc., on mesure combien nos sensations sont illusoires.
Car chacune de ces activités se déroule dans une zone distincte. Si on parvenait à "brancher" les deux nerfs optiques sur la zone auditive, on "entendrait" des couleurs et si on branchait les deux nerfs auditifs dans l'aire visuelle, on "verrait" des sons ! Car l'influx nerveux des nerfs sensitifs ne diffèrent en rien. C'est l'interprétation des informations qu'ils apportent au cerveau qui diffère.
Pour mémoire les couleurs n'existent que dans notre cerveau, comme interprétation de champs électromagnétiques de longueur d'onde différente. Et il nous est impossible d'imaginer une couleur fondamentale supplémentaire.

Je pense Dominique59 qu'il y aurait deux consciences identiques dans chacun des cerveaux au tout début, mais qu'elles se mettraient à diverger très vite car les pensées y seraient différentes.

Pour en revenir aux ET, il n'est pas impossible qu'ils effectuent des "copies" de cerveaux humains sur des simulateurs pour mieux en comprendre le fonctionnement, pourquoi ce cerveau humain est assez performant pour modifier la planète mais pas assez pour que la majorité des humains ne voient pas encore que leurs comportements la conduisent à la catastrophe : extinction massive des espèces, bouleversement climatique, risque de pénurie conduisant à la troisième guerre mondiale.

Cordialement, Alain2002
nomade
nomade
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Masculin Age : 56
Nombre de messages : 355
Inscription : 22/07/2013
Localisation : SETE - Très beau port méditerranéen
Emploi : Quand mes rêves deviennent réalité...
Passions : LITTERATURES - ECRITURE D'UN LIVRE - ARTS - REVES PREMONITOIRES
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2971

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Sam 04 Oct 2014, 20:40
Cher Alain, Cher Dominique59, et chers tous et toutes qui liront ces quelques lignes...
Le hic dans tout cela c'est :
D'où vient la conscience ?
Si l'on part du principe que la conscience n'est qu'un processus
de la vie qui ne dépend que de ce qui constitue - dans cette dimension dans laquelle je tape sur mon clavier - mon corps
physique et donc "matériel"...
Je dis Banco !
Pourquoi pas autant de "doubles" ou de "clones" qu'on désire ( et cela dans la même dimension... )
( question subsidiaire : s'il est vrai que nous ayons déjà des "doubles" dans des univers parallèles, chacun vivant une
vie plus ou moins différente... Est-ce que le fait de créer un autre double dans la même dimension pourrait avoir un
impact perturbateur ? )
Mais,
Si la conscience dépendait d'autre chose venant d'ailleurs ( autre plan dimensionnel )
et s'incarnant dans un être humain avant sa naissance, c'est à dire dans le ventre de sa mère...
et que certains nommeraient "l'âme" ou "l'esprit" ( ou l'un dans l'autre si on veut rentrer dans les détails )...
Alors, ( personnellement je crois au principe de réincarnation de l'âme )
Téléporter un double de soi-même
reviendrait, ( et c'est mon intime conviction )
à proposer à une autre âme ( totalement différente et n'ayant par exemple, si c'est "moi" qu'on "téléporte", aucun lien avec la mienne d'âme ) la possibilité de se réincarner...
Dans le cas ou aucune âme ne serait "intéressée" par cette possibilité "nouvelle" de se réincarner...
Alors ce "double" de moi-même ( seulement au point de vue du corps ) resterait "inerte" : Sans "vie"...
D'une certaine manière : "mort-né".
Voilà mon point de vue et la raison pour laquelle
je ne crois pas que copier notre corps à l'autre bout de l'univers
atome par atome etc... constituerait une téléportation telle qu'elle
a été imaginée par exemple dans des films et livres de sciences fictions...
Bien à Vous

_______________________________________
J'imagine notre univers comme un être vivant. Né d'un big-bang, il grandirait à son rythme... Mais comme nous il arriverait un jour ( ou une nuit ) à l'âge adulte. Il arrêterait alors de croître et se stabiliserait. Comme nous... Sa durée de vie serait programmée pour être limitée...
myrtille
myrtille
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Féminin Age : 66
Nombre de messages : 1183
Inscription : 16/12/2012
Localisation : France
Emploi : ----
Passions : arts anthropologie philo sciences ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4430

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Sam 04 Oct 2014, 20:41
Très intéressante analyse, Nomade!
C'est peut être là que l'on touche aux limites de notre conception materialiste de la physique.
nomade
nomade
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Masculin Age : 56
Nombre de messages : 355
Inscription : 22/07/2013
Localisation : SETE - Très beau port méditerranéen
Emploi : Quand mes rêves deviennent réalité...
Passions : LITTERATURES - ECRITURE D'UN LIVRE - ARTS - REVES PREMONITOIRES
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2971

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Sam 04 Oct 2014, 20:44
Par contre,

.............. Et merci "pour le compliment" myrtille !

Pour la téléportation : J'ai l'intuition qu'il faut regarder du côté d'une cinquième ( ou plus ) dimension
Il faut simplement trouver "la porte"...

_______________________________________
J'imagine notre univers comme un être vivant. Né d'un big-bang, il grandirait à son rythme... Mais comme nous il arriverait un jour ( ou une nuit ) à l'âge adulte. Il arrêterait alors de croître et se stabiliserait. Comme nous... Sa durée de vie serait programmée pour être limitée...
myrtille
myrtille
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Féminin Age : 66
Nombre de messages : 1183
Inscription : 16/12/2012
Localisation : France
Emploi : ----
Passions : arts anthropologie philo sciences ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4430

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Sam 04 Oct 2014, 20:46
Et c'est bien pour ça que j'ai posté ,plus haut , un lien vers un article récent de Philippe Guillemant, physicien.
Anonymous
Invité
Invité

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Dim 05 Oct 2014, 22:01
Merci myrtille pour l'article. Très intéressant en effet!

Le photon est une entité mystérieuse. Un photon émis par une étoile il y a de cela des milliards d'années mettra tout ce temps pour traverser l'univers et venir s'écraser sur notre rétine. Mais si on devait "chevaucher" ce photon pendant son périple de millards d'années-lumière,, ce temps nous paraîtra comme étant égal à zéro... On verrait le photon atteindre sa "cible" instantanément. Comme si dans le repère du photon, l'espace et le temps n'existaient pas... Il y a plein d'autres "bizarreries" contre-intuitives similaires, liées au photon ( mais aussi à d'autres particules )

La théorie de l'univers holographique de David Bohm et celle de la conscience de Karl Pribam pourraient un jour apporter des réponses à pas mal de questions, je pense.

http://en.m.wikipedia.org/wiki/Holonomic_brain_theory

Cordialement!

Julien
Alain2002
Alain2002
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Masculin Age : 71
Nombre de messages : 145
Inscription : 07/04/2014
Localisation : Caen
Emploi : Retraité
Passions : Savoir le vrai
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2247

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Lun 06 Oct 2014, 12:48
nomade écrit :
« Dans le cas où aucune âme ne serait "intéressée" par cette possibilité "nouvelle" de se réincarner...
Alors ce "double" de moi-même ( seulement au point de vue du corps ) resterait "inerte" : Sans "vie"...»

Si nous tirons la conséquence de ce point de vue, nous inférons qu'il n'y a pas de vie sans âme, qui devient ainsi principe vital. Cela signifie que tout ce qui est vivant, même l'animal le plus petit, à une âme. Et comme les végétaux sont vivants aussi, il faut une âme au moindre brin d'herbe ... laquelle se retire quand le végétal meurt et se dessèche.
Au XVIIIème siècle quand la chimie est devenue science officielle, les religieux ont opposé l'idée d'un principe vital - d'origine divine bien sûr - dans tout ce qui vivait, absent du "minéral" faisant l'objet de la nouvelle science, alléguant que les chimistes ne parviendraient jamais à "fabriquer" non seulement du vivant mais même une substance ne se rencontrant que dans un organisme vivant.
Ce concept pro-religieux, qui n'était pas sans rappeler l'opposition au système galiléen (c'est la Terre qui tourne autour du soleil et non l'inverse, l'alternance jour- nuit est dû à la rotation de la Terre sur elle-même) ou au mécanisme de circulation du sang, découvert par l'Anglais Harvey au XVIIème siècle, est tombé au XIXème siècle quand on a réussi la synthèse de l'urée.

Le concept d'une âme indispensable au corps pose le problème d'une "communication" entre celle-ci et celui-là.
Du temps de Descartes (XVIIème siècle), on invoquait la glande pinéale située à la base du cerveau sans préciser évidemment le "fonctionnement de cette liaison. Cette glande est appelée maintenant hypophyse et l'on sait que c'est une glande endocrine qui produit des hormones.

L'existence des âmes (immortelles) induit aussi celle d'un Créateur, incréé donc éternel, infini dans toutes ses caractéristiques.
Or ces "infinis"  ( Je ne parle même pas de l'infiniment parfait qui induit l'existence d'une Morale absolue) crée de nombreux paradoxes, comme ceux-ci :
- Dieu (qui voit l'avenir à l'égal du passé) décide librement de son destin.
- Dieu  a attendu une éternité de temps avant de créer le monde (imparfait) où nous vivons.
- Aussi infiniment puissant soit-il, Dieu n'était pas libre de ne pas respecter la logique mathématique et notamment de faire que le nombre Pi, qu'on rencontre en de nombreuses circonstances, ait une autre valeur que 3,14159... et soit transcendant.

La réponse des religions devant les  objecteurs de dogme, outre la violence répressive, est de rétorquer qu'il y a des mystères qui nous sont impénétrables, à nous pauvres humains. Cela rappelle la réplique de Sganarelle, parlant de Lucinde, fille de Géronte, dans la comédie Le Médecin malgré lui de Molière (Acte II, scène IV) : «[...]Voilà pourquoi votre fille est muette!» (Lucinde refuse d'épouser le mari que son père veut lui imposer et a décidé de ne plus parler afin de ne pas être "épousable".)

Avec l'existence d'un monde "surnaturel", il n'y a plus de science possible.

Pour irvingquester :

La mise au point du laser et de l'hologramme a enthousiasmé la communauté scientifique qui s'est mise à rêver à toutes les applications qu'on pourrait en tirer.
Si le laser a tenu ses promesses, associé notamment à la fibre optique, il n'en a pas été de même avec l'holographie.
Néanmoins, il a servi de modèle de pensée qui semble indispensable à l'homme pour concevoir la réalité quantique. L'idée d'une troisième dimension virtuelle a permis à certains d'expliquer pourquoi l'information n'était pas perdue dans un trou noir : elle reste à la surface bidimensionnelle de celui-ci et s'augmente à mesure que des particules franchissent l'horizon dudit trou noir.
Certains ont voulu étendre ce modèle conceptuel à l'univers tout entier. Mais leur théorie, pas plus que celles qui font appel à un grand nombre de dimensions ou évoquent des univers parallèles, n'est capable d'expliquer pourquoi la dilatation de l'univers, au lieu de ralentir, à une vitesse toujours accélérée.

Comme il n'y a pas de modèle "macroscopique" pour "penser" la réalité quantique, nous avancerions sans doute mieux en créant un simulateur numérique qui, correctement programmé, redonnerait en sortie les résultats expérimentaux (Je pense en particulier aux inégalités de Bell qui sont vérifiées dans les expériences de photons intriqués). La structure d'un tel simulateur serait sûrement un réseau de neurones artificiels communiquant les uns à travers les autres en jouant sur les fréquences soit des courants électriques soit des lumières transmettant l'information.

Cordialement, Alain2002
myrtille
myrtille
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Féminin Age : 66
Nombre de messages : 1183
Inscription : 16/12/2012
Localisation : France
Emploi : ----
Passions : arts anthropologie philo sciences ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4430

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Lun 06 Oct 2014, 18:35
Nous ne sommes qu'au début de nos recherches sur "le vivant".
Là aussi, de grands bouleversements pointent leur nez ,qui se heurteront à de puissants intérêts (l'industrie pharmaceutique,  par exemple devant les recherches reprises, avec succès,  par Luc Montagnier, des travaux autrefois très décriés de Jacques Benveniste sur "la memoire de l'eau". (Voir le documentaire:" on a retrouvé la memoire de l'eau").
Ça me dérange toujours d'entendre nommer "surnaturel", à notre époque, une ou des choses qui sont simplement,  temporairement "inexpliquées".
Le raccourci entre "surnaturel" (inexpliqué donc) et divin me paraît un peu péjoratif. 
Restons ouverts à "ce qui va changer" dans notre conception de la réalité.
nomade
nomade
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Masculin Age : 56
Nombre de messages : 355
Inscription : 22/07/2013
Localisation : SETE - Très beau port méditerranéen
Emploi : Quand mes rêves deviennent réalité...
Passions : LITTERATURES - ECRITURE D'UN LIVRE - ARTS - REVES PREMONITOIRES
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2971

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Lun 06 Oct 2014, 19:31
Alain,
Me considérant comme ayant dépassé ma propre religion ( catholique ), concernant ce genre de téléportation : "copie" atomique d'un être humain d'ici à un autre point de l'univers ( faut bien viser sinon !!! ... )... Ta remarque tout à fait pertinente m'a rafraîchis la mémoire : C'est vrai que l'être humain est capable aujourd'hui de véritables prodiges quant à la manipulation du vivant, et bientôt ou déjà de la création d'êtres vivants...
J'ai écrit "dans le cas où" une âme ne serait pas intéressée par... Mais rien ne dit que cela se passe
comme ça, c'était un peu léger de ma part d'avancer un tel cheminement de pensée sur ce qui ce passe
vraiment de "l'autre côté du miroir"...
Cependant, finalement, je ne regrette pas cette légèreté, car ton intervention
me permets de penser que oui : Il doit y avoir une âme en tout,
dans toutes créations vivantes ( et peut-être toute création : cailloux, chaises, planètes, étoiles... quelle soit le fait de l'être humain ou d'un Dieu ou d'un Big-bang / et même les rivières... )
En conclusion : dès l'apparition de "notre double" physique par téléportation / copiage atomique - Il y aurait ( d'après moi, mais même si on le réalise demain, comment prouvé que ce double aurait bien une âme ? On pourra déjà au moins lui demander de nous parler et on verrait si ses pensées sont elles aussi des copies conformes de l'original / son corps... ) à coup sûr une âme qui s'y incarnerait aussitôt
Bien à toi


_______________________________________
J'imagine notre univers comme un être vivant. Né d'un big-bang, il grandirait à son rythme... Mais comme nous il arriverait un jour ( ou une nuit ) à l'âge adulte. Il arrêterait alors de croître et se stabiliserait. Comme nous... Sa durée de vie serait programmée pour être limitée...
Anonymous
Invité
Invité

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Lun 06 Oct 2014, 23:16
@myrtille a écrit:Nous ne sommes qu'au début de nos recherches sur "le vivant".
Là aussi, de grands bouleversements pointent leur nez ,qui se heurteront à de puissants intérêts (l'industrie pharmaceutique,  par exemple devant les recherches reprises, avec succès,  par Luc Montagnier, des travaux autrefois très décriés de Jacques Benveniste sur "la memoire de l'eau". (Voir le documentaire:" on a retrouvé la memoire de l'eau").
Ça me dérange toujours d'entendre nommer "surnaturel", à notre époque, une ou des choses qui sont simplement,  temporairement "inexpliquées".
Le raccourci entre "surnaturel" (inexpliqué donc) et divin me paraît un peu péjoratif. 
Restons ouverts à "ce qui va changer" dans notre conception de la réalité.

Bonjour myrtille,

Merci d'amener ce sujet intrigant et plus que passionnant ici !! On passe là à une autre échelle, du photon à une séquence ADN complexe. Les 26 premières minutes sont tout simplement fascinantes.




Ce qu'on peut voir dans l'excellent documentaire de France 5 (façon qu'a trouvée Luc Montagnier pour tenter de passer outre les blocages du mainstream et de l'industrie pharmaceutique, de l'argent donc) n'est qu'une toute petite partie de ce qui a été découvert. Ce sont là des faits scientifiques qui ont été établis il y a une trentaine d'années et récemment reproduits avec succès par un prix Nobel et par différentes équipes (italiennes et allemandes).  Ce n'est pas rien.

Au début, j'ai été très intrigué (et le mot est faible) suite à la lecture d'un papier publié par Montagnier en 2011 dans Journal of Physics. Pensant avoir rapidement une explication, j'ai interrogé à ce sujet des potes physiciens (pas mal mainstream mais ouverts) et notamment un ami d'enfance spécialiste en nanotechnologie et un astrophysicien, tous les deux experts en MQ. Réponse: C'est simple, il n'y a actuellement absolument rien de connu, en physique quantique qui permettrait d'expliquer ce qui se passe dans ces expériences. Mais vraiment rien. Embarassed. On suppose qu'on aurait un peu plus de chance du côté de la QFT mais là encore, il n'y a strictement rien non plus ...

La tentative d'explication du physicien (à la 26') dans l'émission ne semble pas vraiment satisfaisante car il ne dit pas comment pourrait se faire l'apparition ex nihilo Embarassed des nucléotides que l'ADN polymérase utilise comme modèle pour créer les copies de la séquence d'ADN durant la PCR. ( http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Réaction_en_chaîne_par_polymérase ). Il ne dit pas non plus comment les liens entre les composantes (ex: les liaisons covalantes) sont restituées... Bref.

Un autre problème est que la séquence d'ADN ( la phrase génétique en quelque sorte) est reconstruite de façon très précise (entre 98 et 100%)...  Embarassed . C'est quand même fabuleux car il s'agit ici potentiellement de plusieurs centaines de paires de bases...

Et même si on ne devait parler que d'un nucléotide unique, ça reste fabuleux car ce dernier est constitué de trois éléments de base liés entre eux selon une architecture non aléatoire bien connue :un groupe phosphate, un sucre (le désoxyribose dans le cas de l'ADN), et quatre bases azotées possibles ... 

2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Nucleotide
Transmettre un nucléotide unique serait déjà un sacré exploit en soi. Là, on parle non seulement de centaines de paires de bases mais d'une séquence ADN donnée bien définie ... Embarassed . Plus bas, on peut voit une toute petite séquence de quatre paires de bases, je vous laisse imaginer une séquence de 400 paires de bases!:

2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Nucleotide_lg

Toute la structure moléculaire de la séquence ainsi que toutes les composantes sont restituées alors qu'elles ne sont pas dans la solution cible... 

Comme on peut le constater dans l'émission, il n'y a aucune raison de douter du sérieux ou de l'intégrité de Luc Montagnier et des microbiologistes italiens et allemands. Notre compréhension de l'origine de la vie (et de bien d'autres choses, d'ailleurs) pourrait être totalement bouleversée. Ces expériences signalent encore une fois le besoin pressant de changement de paradigme. 

Cordialement!

Julien

PS: C'est tout simplement vertigineux. Quand je suis tombé sur les travaux de Luc Montagnier, j'ai tout simplement perdu le sommeil pendant plusieurs semaines... Comment tout ceci peut-il être possible ?

Certes, je me suis intéressé à pas mal d'expériences en MQ et constaté et compris pourquoi elles remettent en question notre vision de la réalité et cela non seulement à l'échelle quantique mais aussi macroscopique. Je pensais être blasé. Mais les travaux de Montagnier ont malgré tout été un sacré choc pour moi. C'est qu'il y a des liens à faire.

J'avais bien suivi il y a de cela plus d'un quart de siècle la polémique entre notamment Le Monde et Science & Vie à propos des travaux de Benveniste mais à l'époque, l'issue du débat ne me semblait pas vraiment très importante...

Plus aujourd'hui. Wink
Alain2002
Alain2002
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Masculin Age : 71
Nombre de messages : 145
Inscription : 07/04/2014
Localisation : Caen
Emploi : Retraité
Passions : Savoir le vrai
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2247

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Mar 07 Oct 2014, 15:29
Cher nomade, bonjour,

Bien que nos échanges semblent s'éloigner du thème de la téléportation du photon, ce n'est peut-être pas le cas.
En effet une conception (bouddhiste, n'est-ce pas?) qui place une "âme" - c'est-à-dire une conscience - en chaque chose, vivante ou non, conduit rapidement à attribuer une conscience aux atomes et même à leurs composants, conscience qui expliquerait leur "comportement", réfléchi en quelque sorte.
C'est en effet une conception extrême de la réalité quantique qui a été défendue par certains théoriciens - notamment français - et utilisée par certains auteurs de science-fiction.
Cependant, comme les autres tentatives de modélisation, elle n'aboutit pas à résoudre les difficultés nées de l'observation, notamment astronomique.

À propos des expériences Béveniste-Montagnier-italo-allemandes :

La clé de l'énigme gît peut-être dans l'étrangeté du liquide dans lequel sont réalisées les expériences. Ce liquide étrange c'est l'eau !
Personne à ma connaissance n'est capable d'expliquer pourquoi les trois atomes qui la constituent, hydrogène-oxygène-hydrogène ne sont pas alignés mais forment un angle constant de 104,45°, alors que les protons qui constituent les noyaux des atomes d'hydrogène, tous deux de charge électrique positive, se repoussent, dont l'effet est que le molécule est unique en chimie avec la capacité calorifique la plus élevée bien que constituée d'atomes légers.
Personne n'explique non plus, je crois, pourquoi l'eau se contracte, comme tous les liquides, quand on la refroidit mais jusqu'à 4°C seulement, après quoi elle se dilate de nouveau, ni pourquoi la glace d'eau a une masse volumétrique inférieure à celle de liquide.
Une expérience beaucoup plus simple que celle de Béveniste ( qui a été d'autant plus combattu par la bien-pensance scientifique dominante, évidemment anglo-saxonne, qu'il était français) peut être réalisée.
On vend dans le commerce des colliers fortement magnétiques à fixer sur les tuyaux d'arrivée d'eau domestique, censés empêcher la formation de cristaux de calcaire dans l'installation.  Sceptique au départ, mais habitant une région où l'eau du robinet est assez calcaire, j'ai placé ce dispositif sur ma tuyauterie :  le résultat a été positif à mon grand étonnement ! 
Comment un champ magnétique fixe mais appliqué à de l'eau circulante modifie-t-il l'organisation des molécules d'eau et de calcaire dissous pour empêcher sa cristallisation ultérieure ?
Les molécules d'eau forment-elles comme des cristaux liquides d'un nouveau genre, susceptibles de conserver leur organisation malgré l'agitation du liquide, laquelle constituerait une sorte de "mémoire" ?
Si j'avais le pouvoir d'intervenir sur les expériences, j'essaierais d'empêcher le phénomène en testant  différentes perturbations : fort champ magnétique, courant électrique, saturation en sel dissous, chauffage ...
Et bien sûr, au lieu d'ADN, je testerais d'autres molécules du vivant (à faibles liaisons atomiques donc).

Cordialement, Alain2002
Alain2002
Alain2002
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Masculin Age : 71
Nombre de messages : 145
Inscription : 07/04/2014
Localisation : Caen
Emploi : Retraité
Passions : Savoir le vrai
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2247

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Mer 08 Oct 2014, 13:22
À l'appui de ce qui précède, je viens d'apprendre sur le site
http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/physique-prisme-electrique-percer-mysteres-eau-55186/
que l'eau ordinaire existe sous deux formes quantiques, para et ortho, selon que le spin de leurs deux atomes d'hydrogène sont parallèles ou antiparallèles.
Et que l'eau "para" donne de meilleurs résultats avec la RMN dans la détermination de la composition et de la forme d'une protéine.
Il n'est donc pas invraisemblable que la distribution de ces deux sortes de molécules joue un rôle-clé lors de la "prise d'empreinte" de l'ADN dans les expériences de Béveniste.
Anonymous
Invité
Invité

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Jeu 09 Oct 2014, 01:21
@Alain2002 a écrit:À l'appui de ce qui précède, je viens d'apprendre sur le site
http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/physique-prisme-electrique-percer-mysteres-eau-55186/
que l'eau ordinaire existe sous deux formes quantiques, para et ortho, selon que le spin de leurs deux atomes d'hydrogène sont parallèles ou antiparallèles.
Et que l'eau "para" donne de meilleurs résultats avec la RMN dans la détermination de la composition et de la forme d'une protéine.
Il n'est donc pas invraisemblable que la distribution de ces deux sortes de molécules joue un rôle-clé lors de la "prise d'empreinte" de l'ADN dans les expériences de Béveniste.

Bonjour Alain,

Merci pour le lien et pour les infos!

Un super livre de Gerald Pollack qui permet de constater à quel point l'eau nous réserve beaucoup de surprises:  The Fourth Phase of Water: http://www.amazon.com/Fourth-Phase-Water-Beyond-Liquid/dp/0962689548/ref=asap_B001JS99DG_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1412789133&sr=1-1

- Conference TED:



@Alain2002 a écrit:Il n'est donc pas invraisemblable que la distribution de ces deux sortes de molécules joue un rôle-clé lors de la "prise d'empreinte" de l'ADN dans les expériences de Béveniste.



Oui mais pour moi, le plus vertigineux n'est pas seulement la ''prise d'empreinte'' mais aussi et surtout la transduction de l'ADN...

Cordialement!

Julien
avatar
Dominique59
Equipe du forum
Equipe du forum
2014-26/09 Téléportation d'un Photon - Page 2 Empty

Masculin Age : 57
Nombre de messages : 455
Inscription : 21/10/2013
Localisation : France
Emploi :
Passions :
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3009

?toile Re: 2014-26/09 Téléportation d'un Photon

le Jeu 09 Oct 2014, 18:55
Bonjour, merci pour toutes ces analyses et ces videos que je n'ai pas encore eu le temps de visionner mais le week-end approche Wink . Décidément, le monde quantique semble foisonner de promesses de découvertes et de remises en question profondes. Etonnant ce nouveau regard sur l'eau ... 

A+
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum