Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Faire de faux Crop circles, c'est facile! (Arnaud Thiry)Aujourd'hui à 14:15Polyèdre57[Speculations] vol mh370 intriguantAujourd'hui à 14:04Polyèdre57Pourquoi les Ovni s'interessent-ils au Nucléaire?Aujourd'hui à 12:42Guillaume84Les Rencontres du troisième type RR3 (discussion et étude)Aujourd'hui à 12:40Polyèdre57Si les extraterrestres existent, pourquoi aucun contact?Aujourd'hui à 10:58William W.Le GEIPAN et son traitement du phénomène OvniHier à 22:33Nanou TiOvni Haïti, Port-au-Prince 1er juin 2019Hier à 22:15Polyèdre57 Woltersum, Groningen, Pays-Bas 15 juin 2019Hier à 22:04Polyèdre57(Topic unique): Etude des méprises vos documents et expériencesHier à 17:59GenuineUFOsDes bases Ovni souterraines dans l’Himalaya?Hier à 14:23martinVidéo d'un OVNI filmé le 3 juin 2019 à AuxerreHier à 10:27Polyèdre57PrésentationHier à 01:53LorelinePrésentation rayaboxHier à 01:47LorelinePrésentation bis repetitaHier à 01:37LorelineQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesSam 15 Juin 2019, 21:26Nanou TiQuand cinq pilotes de l'US Navy décrivent des rencontres récentes faites grâce à un nouveau radar embarquéSam 15 Juin 2019, 20:05Buckaroo_BanzaiLa thèse de doctorat de Jean-Michel Abrassart sur les ovnis: fadaises pseudo-sceptiques et bêtises anti-scientifiquesSam 15 Juin 2019, 17:37Polyèdre57Archives OVNI en FranceSam 15 Juin 2019, 00:26Polyèdre57Scepticisme et MIBVen 14 Juin 2019, 18:55anakinTaches de JupiterVen 14 Juin 2019, 14:06anakinCrop Circles et Ovnis messages ou arnaques?Ven 14 Juin 2019, 12:07Polyèdre57(2007) L'observation d'Ovni de Ray Bowyer à Guernsey Jeu 13 Juin 2019, 18:05GenuineUFOsSujet unique: Les pyramides dans le mondeJeu 13 Juin 2019, 13:55LorelineQui connait le MUFON France ?Mer 12 Juin 2019, 19:04martinL'US Air Force prend au sérieux elle aussi les (vrais) ovnisMer 12 Juin 2019, 12:32LorelineVoulez-vous baptiser une exoplanète et son étoile ?Mer 12 Juin 2019, 12:01LorelineAutres hypothèses que les engins "tôles et boulons"Mar 11 Juin 2019, 21:37Nanou TiSurvols de centrales nucléaires: ovni ou drones?Mar 11 Juin 2019, 13:42Polyèdre57Les observations d'ovnis triangulaires analysées par la SCULun 10 Juin 2019, 21:11Nanou TiLe phénomène ovni et la foi chretienneLun 10 Juin 2019, 21:08Oberon
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Sylvain Vella
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum
[Sujet unique] 2014: Philae: le robot de la sonde Rosetta sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko - Page 10 Empty

Masculin Age : 44
Nombre de messages : 3186
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement
Points de Participation : 8119

Ovnis [Sujet unique] 2014: Philae: le robot de la sonde Rosetta sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko

le Ven 18 Avr 2014, 10:53
Rappel du premier message :

Philae: le robot de la sonde Rosetta va se poser sur une comète


Le 11 novembre, le petit robot se posera sur une comète, composée à 80% de glace. Il mourra de chaleur quatre mois après son atterrissage. Philae a déjà envoyé sur Terre une photo de la sonde spatiale Rosetta, depuis un lieu situé entre la ceinture d'astéroïdes et Jupiter.

[Sujet unique] 2014: Philae: le robot de la sonde Rosetta sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko - Page 10 1146395

Les caméras de Philae fonctionnent, la foreuse et le spectromètre ne sont pas grippés par le froid cosmique: tout est en ordre de marche sur le petit robot de la sonde spatiale Rosetta qui doit bientôt se poser sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko.
    
Philippe Gaudon, chef du projet au Cnes (Agence spatiale française) sur la mission européenne Rosetta, et ses équipes ont testé lundi soir la plupart des 10 instruments scientifiques installés à bord du petit robot Philae qui sera largué par Rosetta pour se poser le 11 novembre sur la comète.

"On sait peu de choses sur ces comètes composées à 80% de glace d'eau, mais on a découvert qu'elles renfermaient du carbone sous forme de macromolécules extrêmement noires datant de la naissance du système solaire", explique Jean-Pierre Bibring l'un des responsables scientifiques français. "Leur analyse peut permettre de comprendre les processus d'où la vie a pu découler", ajoute-t-il.
    
Après 10 ans de voyage, dont plus de trois ans d'hibernation des instruments, le premier autoportrait de Rosetta pris par une caméra de Philae est arrivé dans la nuit au SONC (Science Operation and Navigation Center) du Cnes à Toulouse.

Une foreuse creusera dans le sol de la comète

Envoyée de plus de 600 millions de kilomètres de la Terre, quelque part entre la ceinture d'astéroïdes et Jupiter, la photo a mis 30 minutes pour parvenir sur Terre. Le "selfie" n'est guère impressionnant, mais il symbolise le réveil des instruments de Philae.
    
"On a aussi actionné sur quelques millimètres la foreuse qui creusera dans le sol de la comète, l'appareil qui mesurera le magnétisme, tout est en ordre", déclare Jean-François Fronton, l'un des ingénieurs de bord. Rosetta a parcouru 6 milliards de kilomètres en 10 ans pour rejoindre la comète. Rosetta puis Philae ont été réveillés ces dernières semaines à l'approche de leur objectif.
    
L'ensemble des tests de fonctionnement de ses 10 outils scientifiques français et allemands devraient être terminés dans 10 jours. Le freinage devrait commencer en juin et les premières informations scientifiques sont prévues en juillet.

Un atterrissage méticuleux

Rosetta devrait ensuite se rapprocher de la comète tout doucement et se placer le 6 août en orbite autour du noyau de la comète, aussi appelée 67P à une altitude de 30 kilomètres environ.
   
Le centre de Toulouse présélectionnera alors cinq sites possibles d'atterrissage avant de choisir le site définitif en octobre. "On ignore la densité exacte, la structure du sol", le site d'atterrissage sera capital, explique Jean-Pierre Bibring. Si Philae, lourd de 100 kilos, "s'enfonce de plus de 70 centimètres, ce sera foutu", ajoute M. Bibring. "Le pire serait un sol en crème catalane avec une fine croute surmontant une crème légère" lance-t-il.
    
Le CNES ne se concentre pas sur ce scénario catastrophe mais plutôt sur les 18 expériences à mener dans les deux premiers jours sur la comète.  Avant de mourir de chaleur sur la trajectoire conduisant P67 près du soleil, il restera quatre mois à Philae pour mener à bien sa mission, mieux comprendre ces témoins de l'origine du système solaire que sont les comètes.

Source:http://www.bfmtv.com/planete/philae-robot-francais-va-se-poser-une-comete-756713.html


Dernière édition par mac.nivols le Lun 17 Aoû 2015, 22:14, édité 3 fois (Raison : Titre pour création sujet unique)

Loreline
Loreline
Administratrice en charge du blog
Administratrice en charge du blog
[Sujet unique] 2014: Philae: le robot de la sonde Rosetta sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko - Page 10 Empty

Féminin Age : 69
Nombre de messages : 8252
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement
Points de Participation : 14852

Ovnis Re: [Sujet unique] 2014: Philae: le robot de la sonde Rosetta sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko

le Sam 17 Juin 2017, 13:01
@XPDavy a écrit:Bonjour, 

Comme Didier fhd, merci Loreline pour le lien et les infos.

Juste que je ne comprends pas trop ta conclusion; 

Il serait étonnant que nous soyons les seuls êtres vivants intelligents et bricoleurs de la planète ! " 

Ne serait-ce pas de l'univers ou de notre galaxie dont tu parles ?  iloç_u 

Bel après-midi, 
Davy
Mais oui ! biens sûr de l'Univers et je n'ai même pas fait attention car je me suis focalisée sur l'article

Merci Davy de rectifier  Wink
Loreline
Loreline
Administratrice en charge du blog
Administratrice en charge du blog
[Sujet unique] 2014: Philae: le robot de la sonde Rosetta sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko - Page 10 Empty

Féminin Age : 69
Nombre de messages : 8252
Inscription : 10/08/2012
Localisation : Bretagne
Emploi : ************
Passions : Découvrir, étudier et comprendre
Règlement : Règlement
Points de Participation : 14852

Ovnis Re: [Sujet unique] 2014: Philae: le robot de la sonde Rosetta sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko

le Sam 09 Sep 2017, 23:58
Bonjour
Des nouvelles des retombées de la mission Rosetta
Grâce à la mission Rosetta ayant observé en long et en large la comète Churyumov-Gerasimenko ("Tchouri" pour les intimes), on en sait même désormais un peu plus sur le détail du scénario de leur formation. Les comètes sont issues de la simple agrégation des petits grains interstellaires, formant alors des grains plus gros, puis des galets, et ainsi de suite jusqu'à leur taille actuelle. C'est ce qu'on appelle une "formation hiérarchique non violente". D'autre part, la composition des poussières de la comète montre que celle-ci est composée de 40% de matière organique, sous forme de molécules très complexes.
Mais une nouvelle étude publiée le 31 août 2017 dans MNRAS, la revue de la société royale d'astronomie britannique, imagine une nouvelle possibilité dans ce scénario. Deux chercheurs français du Laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales de (Université Versailles–Saint-Quentin-en-Yvelines) et du laboratoire Galaxies, étoiles, physique et instrumentation (Observatoire de Paris) y affirment que la matière organique qui compose les comètes serait plus ancienne que notre système solaire. Elle ne se serait pas formée au moment de la constitution du système solaire, mais bien avant, dans le milieu interstellaire, avant qu'un nuage interstellaire ne se contracte et ne donne naissance à des systèmes d'étoiles et de planètes gravitant autour.
De mystérieuses bandes sombres
Plusieurs éléments étayent cette hypothèse. "De nombreuses molécules organiques bien identifiées sont observées grâce à leur émission dans le domaine radio et sub-millimétrique" explique Rosine Lallement, chercheuse à l'Observatoire de Paris et co-auteur de l'étude. "Par ailleurs, des molécules organiques complexes de plus grande taille sont tenues pour responsables d'un phénomène observé depuis plus de 70 ans, les Diffuse interstellar bands" (DIBs)" poursuit la chercheuse.
Les composants de cette matière sont en effet détectés lorsque l'on observe la lumière émise par les étoiles, car ils en filtrent une partie et absorbent donc la lumière à des longueurs d'ondes bien précises. Mais savoir à quelle molécule correspond chaque bande d'absorption revient à chercher une aiguille dans une botte de foin. "On est pratiquement sûr qu'il s'agit de grosses molécules organiques avec au moins une ou plusieurs dizaines d'atomes de carbone" poursuit Jean-Loup Bertaux. "Mais sur les 500 bandes d'absorption diffuses, seules deux d'entre elles ont été identifiées avec une quasi certitude".
CARBONE. Ce dont on est certain, en revanche, c'est que la quantité de ces DIB diminue grandement lorsque l'on sonde les régions les plus denses des nébuleuses proto-solaires. Autrement dit, dans ces zones où la matière est très dense, les molécules organiques semblent être paradoxalement moins nombreuses. "La raison en est sans doute que cette matière organique s'agrège peu à peu, ce qui modifie ses capacités d'absorption" poursuit le chercheur. C'est donc sans doute doute là qu'elles contribuent à l'accroissement de la taille des grains interstellaires contenant beaucoup de matière organique, qui finiront, au moment de la formation du système solaire, par former les comètes, par accumulation lente et progressive de matière. Dans ce scénario, la matière organique qui compose des comètes telles que "Tchouri" pourrait être de même nature que celle que l'on retrouve dans le milieu interstellaire.
Dans la comète ont en effet été trouvées de grosses molécules comportant plusieurs dizaines d'atomes de carbone. "C'est ce qu'a montré l'expérience COSIMA sur la sonde Rosetta développe Jean-Loup Bertaux. Cette expérience qui a consisté à capturer des poussières arrachées à la comète puis à en analyser la composition par spectrométrie de masse, a permis de repérer des fragments de molécules trop grosses pour que l'on puisse en déduire précisément la composition". Quant aux bandes d'absorption diffuses "sur les 500 (environ) que l'on a observé, on sait aujourd'hui avec une quasi certitude que deux d'entre elles correspondent au spectre d'absorption du fullerène, une grosse molécule sphérique composée de 60 atomes de carbone, et en forme de ballon de football" précise le chercheur.
"Enfin, les nouveaux modèles de formation de la comète Tchouri plaident aujourd'hui plutôt pour une formation lente par accrétion" avance Jean-Loup Bertaux qui conclut : "de ce fait, rien ne s'oppose à la validité de notre scénario selon lequel la matière organique que l'on trouve dans le milieu interstellaire est la même que celle qui compose les comètes". Une hypothèse qui rend d'autant plus intéressante une éventuelle nouvelle mission de retours d'échantillons depuis une comète. Car l'analyse de ces échantillons pourrait nous renseigner non seulement sur la composition précise de ces voyageurs spatiaux, mais aussi sur la nature exacte de ce qui compose le milieu interstellaire. Jusqu'à présent, seule la mission américaine Stardust avait permis, en 2006, de ramener sur Terre quelques milligrammes de matière issus de la queue d'une comète (comète 81P/Wild). Mais pas assez pour lever le mystère de la composition de ces bandes d'absorption diffuses. 
Par Erwan Lecomte le 08.09.2017 à 07h00  ¨Pour Science et Avenir
Source : https://fr.news.yahoo.com/com%C3%A8te-tchouri-contiendrait-mati%C3%A8re-organique-050000208.html

Bien cordialement
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum