Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      



Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
2010: Le 06/10 Témoignage ovni triangulaire centrale de Golfech Aujourd'hui à 04:24TikoDeux articles dans Nature: Des expériences de physique quantique montrent les effets d’une quatrième dimension spatialeHier à 23:41DANIEL92017: le 19/08 à 3h - ovni en forme de boomerang, + boule - Ovnis à Lieurey - Eure (dép.27)Hier à 22:32ludwin7627Présentation raboteuxHier à 21:13Polyèdre57Couleur thématique des catégories vos avisHier à 19:54Loreline[Sujet Unique pour les Membres] Problèmes constatés sur le forumHier à 19:10Benjamin.dOn est peut etre pas loin d'une preuve E.T. avec l’archéologue Thierry Jamin Hier à 14:56Hannibalocana 31 decembre 2017Hier à 14:04Hocinepopocatepl 2018Hier à 10:57Polyèdre572007 – 2017 : 10 AnsHier à 08:39Mathieu.A(1608) L'Ovni de Gennes Hier à 08:02Benjamin.dÉtymologie du mot Dieux: « Ceux qui viennent des cieux »? Hier à 07:59Benjamin.dAPPEL A TEMOIN POUR UNE OBSERVATION dans le FinistèreHier à 00:09Lorelinesoudan 2018Dim 21 Jan 2018, 23:35Polyèdre57Ovni: Les témoins en live !Dim 21 Jan 2018, 23:15Polyèdre57caret 2018 sous réserveDim 21 Jan 2018, 22:05Polyèdre57cas du 12er janvier seattleDim 21 Jan 2018, 18:15Polyèdre57Survols de centrales nucléaires : ovni ou drones?Dim 21 Jan 2018, 18:03Polyèdre57[SUJET UNIQUE] HessdalenDim 21 Jan 2018, 14:08Louis591calendrier des phases lunairesDim 21 Jan 2018, 13:01elisaliseOvni du Col de Vence une zone de canulars fréquentsSam 20 Jan 2018, 22:46Polyèdre57Presentation Sam 20 Jan 2018, 22:32cardiatitosLes nouveaux articles du blogSam 20 Jan 2018, 21:45Benjamin.dmini vague du 9 decembre usaSam 20 Jan 2018, 21:44Polyèdre572018: le 10/01 à 11h00 - Ovni en forme de disque - Ovnis à Le Morne -La Réunion (974)Sam 20 Jan 2018, 21:13cardiatitos1987: le 31/09 - Ovni en forme de disque - base aérienne 133 nancy ochey (54)Sam 20 Jan 2018, 21:06Benjamin.d(Topic unique): Les Enquêteurs de terrain du forumSam 20 Jan 2018, 21:02Benjamin.dLe cas de McMinnville revisité par IPACOSam 20 Jan 2018, 20:46Tiko: le / à apres midi - Une soucoupe volante - Ovnis à axe maubeuge / avesnes sur helpe - Nord (dép.59)Sam 20 Jan 2018, 12:35Claude.TOcean Explorer en route pour résoudre le mystèreVen 19 Jan 2018, 21:05Andromaque2016: le 07/02 à 23h05 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à DAROIS - Côte-d'Or (dép.21)Ven 19 Jan 2018, 00:33elisaliseJacques ARNOULD - Turbulences dans l'univers : Dieu, les extraterrestres et nous Jeu 18 Jan 2018, 22:19Polyèdre57PrésentationJeu 18 Jan 2018, 22:13Elodie Mi"Les photographies célèbres et troublantes", sur ce forumJeu 18 Jan 2018, 19:21Benjamin.dL'affaire UMMO: Alerte aux "envahisseurs" ummites la fin du cirque!Jeu 18 Jan 2018, 19:07Benjamin.dMise en garde: Les sectes autour du culte des Ovnis Jeu 18 Jan 2018, 18:52Benjamin.dFusées et MissilesJeu 18 Jan 2018, 17:31Alain.MLe Crash Ovni de Roswell qu'en pensez-vous?Jeu 18 Jan 2018, 12:38Polyèdre57Créer votre avatar personnaliséJeu 18 Jan 2018, 12:24XPDavyBoules oranges dans le LubéronJeu 18 Jan 2018, 04:00Gg12Les Canadiens du forumJeu 18 Jan 2018, 00:35Polyèdre572016: le 18/06 à 23h10 - Boules lumineuses oranges - Ovnis à Saint-Avold - Moselle (dép.57)Jeu 18 Jan 2018, 00:27Polyèdre57Devene redacteur/redactrice: proposer des publications pour le blogMer 17 Jan 2018, 22:55Julien.BCartes des témoignages déposés sur le forum depuis 2013Mer 17 Jan 2018, 09:35LorelineOvnis: l'image du jourMer 17 Jan 2018, 07:42Benjamin.dOvnis et humour: les dessins humoristiques sur l'ufologieMer 17 Jan 2018, 07:07Benjamin.dQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesMar 16 Jan 2018, 23:05irvingquesterL`Écosse, destination favorite des OVNIsMar 16 Jan 2018, 22:40Polyèdre57Débat général sur l'hypothèse extraterrestreMar 16 Jan 2018, 22:20TikoQue représente votre avatar du moment ?Mar 16 Jan 2018, 19:52AndromaqueDétection de micro-ondes servant à ioniser l’atmosphère Mar 16 Jan 2018, 11:26XPDavyOvnis et nucléaire: Des ovnis luminescents observés à maintes reprises par plusieurs pilotes iraniens en 2004-2005Mar 16 Jan 2018, 01:27irvingquesterSEXTANT : utiliser les rayons X pour naviguer dans l'espace profondLun 15 Jan 2018, 22:15mac.nivolsIllusions d'optiqueLun 15 Jan 2018, 20:49TikoMon pote ET et moi dans le maraisLun 15 Jan 2018, 19:53Loreline2001: le 07/09 à 19h45 - boules lumineuses reliées par un rayon lumineux - Lesconil -Finistère (dép.29)Lun 15 Jan 2018, 16:19Alain.M2017: le 30/08 à 14H30 - objet brillant stationnaireDisques lumineux - Ovnis à Epinay sur Orge -Essonne (dép.91)Lun 15 Jan 2018, 14:59LorelineBallons gonflés à l'HéliumLun 15 Jan 2018, 12:30Polyèdre57Une plongée en 3D à l’intérieur de la grande nébuleuse d’OrionLun 15 Jan 2018, 11:28Loreline(1966) La poursuite ovni de Portage County Lun 15 Jan 2018, 07:08Benjamin.d
Sondage
Le formulaire de témoignage vos impressions
Simple d'utilisation
63% / 19
Compliqué
13% / 4
Impossible à utiliser
0% / 0
Nécessite des améliorations (à préciser en postant un message
23% / 7
Derniers articles du Blog

Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 42
Nombre de messages : 3170
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement

Ovnis Le parc de Yellowstone fui par les animaux

le Ven 04 Avr 2014, 08:50
PLANETE - Les bisons pourraient sentir que le volcan va se réveiller...


Peur sur le Yellowstone: dans le parc national américain, les bisons se font rares. Mais pourquoi fuient-ils? Les observateurs craignent que les animaux ne sentent arriver une éruption volcanique du «supervolcan» situé sous le parc du Wyoming.




Un séisme d’une magnitude de  4,8 a remué le parc national américain le 30 mars dernier. Depuis les animaux ont pris la poudre d’escampette, faisant dire à plusieurs blogueurs qu’une réplique plus violente pourrait arriver: le supervolcan que l’on croyait endormi à jamais sous le parc pourrait se réveiller. «Je peux vous dire que j’ai vu les bisons courir sur les routes, raconte un blogueur. Je ne sais pas si c’est à cause d’une activité géologique dans le Yellowstone mais ce que je peux vous dire, c’est que quelle qu’en soit la raison, cette fuite est une alerte.»
Un autre expert raconte que près d’un quart du troupeau d’élans du parc manquait à l’appel lors de l’inventaire de la faune réalisé cet hiver. «Les biologistes ignorent s’il y a eu un déclin du troupeau ou si d’autres facteurs ont joué. Les rejets d’hélium sont aujourd’hui plus de 1.000 fois supérieurs à la normale, des hordes de bisons courent sur les routes sans être pourchassés. Seul le supervolcan pourrait expliquer tous ces phénomènes».
Découvert dans les années 1960, le «supervolcan» du Yellowstone est une caldeira, vestige d’une très ancienne activité volcanique dans la région. Il n’est pas entré en éruption depuis 640.000 ans, mais une activité sismique dans la région fait craindre un réveil de l’immense volcan qui pourrait rayer les Etats-Unis de la carte.

Ce volcan qui pourrait mener la Terre à sa fin


Dans le parc national de Yellowstone, aux États-Unis, connu pour ses activités géothermiques, opère un «super-volcan» qui pourrait rayer de la carte la première puissance mondiale. Ce qui entraînerait un déséquilibre alimentaire mondial.


Dans le parc national de Yellowstone, adossé aux montagnes rocheuses, dans le Wyoming aux États-Unis, la terre gronde sans discontinuer. Les geysers jalonnent ce vaste espace de près de 9000 kilomètres carrés, et qui attire plusieurs millions de touristes chaque année. Ici se niche le Grand Prismatic Spring, un volcan qui pourrait rayer de la carte les États-Unis et changer la face de la planète. Cette bombe à retardement traverse une bonne partie du parc sous la surface. «Yellowstone et les autres volcans du même genre à travers le monde sont appelé des "super-volcans" […] parce qu’ils sont énormes», explique à la chaîne américaine «CNN» Hank Hessler, un géologue du parc. Plus précisément, le terme «super-volcan» désigne de vastes zones où la lave d’une précédente éruption a séché, et qui a été recouverte au fil du temps par la nature. On les appelle des caldeiras, car ils ne ressemblent pas à la forme traditionnelle d’un volcan, en cône.





Le cratère Yellowstone menace la planète. © Jim Urquhart/Reuters


Dans le parc national de Yellowstone, aux États-Unis, connu pour ses activités géothermiques, opère un «super-volcan» qui pourrait rayer de la carte la première puissance mondiale. Ce qui entraînerait un déséquilibre alimentaire mondial.


Dans le parc national de Yellowstone, adossé aux montagnes rocheuses, dans le Wyoming aux États-Unis, la terre gronde sans discontinuer. Les geysers jalonnent ce vaste espace de près de 9000 kilomètres carrés, et qui attire plusieurs millions de touristes chaque année. Ici se niche le Grand Prismatic Spring, un volcan qui pourrait rayer de la carte les États-Unis et changer la face de la planète. Cette bombe à retardement traverse une bonne partie du parc sous la surface. «Yellowstone et les autres volcans du même genre à travers le monde sont appelé des "super-volcans" […] parce qu’ils sont énormes», explique à la chaîne américaine «CNN» Hank Hessler, un géologue du parc. Plus précisément, le terme «super-volcan» désigne de vastes zones où la lave d’une précédente éruption a séché, et qui a été recouverte au fil du temps par la nature. On les appelle des caldeiras, car ils ne ressemblent pas à la forme traditionnelle d’un volcan, en cône.

L’éruption volcanique qui est restée dans toutes les mémoires américaines ces dernières années est celle du Mont Saint Hélène, le 18 mai 1980, dans le nord-ouest des États-Unis. Ce volcan, sous étroite surveillance aujourd’hui, a causé la mort de 57 personnes. Il a libéré par ailleurs un épais nuage de cendres qui s’est étendu sur plusieurs kilomètres. Dans le Parc de Yellowstone, la plus grosse éruption remonte à 2,1 millions d’années et était 25 000 fois plus puissante que celle du Mont Saint Hélène. D’où la préoccupation et la surveillance accrue des géologues et vulcanologues dans cette région.
Le cratère de Yellowstone. (Crédit: Jim Urquhart/Reuters)


Les scientifiques sur le pont pour surveiller au plus près Yellowstone
Rare sont les visiteurs du parc qui pensent que cet espace paisible du Midwest abrite l’un des plus grands dangers géologiques du globe. Le géophysicien Bob Smith disait du site en 1979 qu'il était «une caldeira qui vit et qui respire». Il dirige maintenant l’Observatoire du volcan de Yellowstone à l’université de l’Utah. Il n’est d’ailleurs pas prompt à utiliser le terme «super-volcan». «Je préfère le terme ‘hotspot’ (point chaud) parce qu’il reflète mieux une zone d’activité volcanique concentrée», explique-t-il.



Lui et son équipe ont mis en place une série de capteurs aux différents coins du parc afin de garder un œil attentif sur les signes vitaux du volcan. Ils mesurent ainsi les mouvements de terrain et enregistrent les fréquents tremblements de terre qui se produisent dans la région. Ces capteurs ont aussi aidé l'équipe de Smith à comprendre leur objectif. A seulement huit kilomètres de la surface, se trouve un réservoir peu profond de roches en fusion. Et en-dessous de ce réservoir existe un énorme bloc de 57 000 kilomètres cubes de roches très chaudes. Des gaz s’en échappent et créé une pression importante en dessous donc du bassin de lave.
Le geyser Old Faithful. (Crédit: Barcroft Média/Reuters)



Les conséquences d’une éruption hors du commun


Qu’arriverait-il si tout cela muait en éruption volcanique ? Bob Smith et d’autres scientifiques ont imaginé tous les scénario possibles. Et aucun d‘entre eux n’a trouvé une fin heureuse. «La dévastation serait brutale et incompréhensible», affirme Smith dans son livre «Windows into the Earth» [«Fenêtre sur les profondeurs de la Terre»]. Avant l’éruption finale, d’importants tremblements de terre pourraient détruire la région. L’éruption en elle-même ferait disparaitre Yellowstone de la surface de la planète. Après, les gaz et les roches en fusion brûleraient tout sur leur passage. Près de 87 000 personnes mourraient sur le coup. En retombant, les cendres recouvriraient toute la côte ouest des États-Unis. Ce qui paralyserait l’approvisionnement alimentaire de la planète, selon les scientifiques.




Vue générale du parc. (Crédit: Jim Urquhart/Reuters)
Les trois principales éruptions de Yellowstone se sont produites à 800 000 années d’intervalle environ. La dernière en date a eu lieu il y a 640 000 ans, ce qui alimente les craintes. Smith a d’ailleurs remarqué qu’en 2004 le sol du parc avait épaissi, avant qu’il revienne à son état normal en 2010. C’est comme si le «super-volcan» respirait. Il affirme cependant qu’il n’a pas lieu de s’inquiéter et qu’il s’agit juste de «scénarios potentiels». Qui peut arriver, donc.

Source : 20minute.fr et Paris Match
avatar
mac.nivols
Administrateur
Administrateur


Masculin Nombre de messages : 2328
Inscription : 18/12/2010
Localisation : Bourges
Emploi : Actif
Passions : PAN-Météorologie-Astronomie-Aéronautique-Sciences-Photographie-Informatique
Règlement : Règlement
https://www.forum-ovni-ufologie.com

Ovnis Re: Le parc de Yellowstone fui par les animaux

le Ven 04 Avr 2014, 21:49
Merci de l'article, j'ai trouvé celui-ci sur Libération :

Non, les bisons de Yellowstone ne fuient pas une super éruption volcanique


JUDITH KORMANN 4 AVRIL 2014 À 15:59

Des bisons dans le parc de Yellowstone en juin 2013. (Photo Jim Urquhart. Reuters)
Une vidéo sur Internet de bisons courant dans le parc national a suscité de nombreux fantasmes sur les risques d'un réveil du volcan endormi sous le parc depuis 640 000 ans.


Les bisons de l'apocalypse n'existent pas. Cette semaine, une vidéo partagée en masse dans les médias et blogs américains et montrant un troupeau de bisons «fuyant» le parc national de Yellowstone a suscité une certaine inquiétude. Plusieurs blogueurs ont interprété cette transhumance des animaux comme l'indice d’une possible éruption du supervolcan endormi situé sous le parc national. L'histoire a été reprise par des dizaines et des dizaines de sites de la presse mondiale, avec plus ou moins de précautions et d'interrogations, du quotidien américain USA Today  à 20 minutes en France.
Tous ces médias rappellent en chœur qu'une telle éruption − la dernière a eu lieu il y a 640 000 ans − aurait des conséquences désastreuses pour les Etats-Unis, dévastant les Etats de Washington, d'Oregon, du Nevada, du Montana, de l'Idaho, du Wyoming, de l'Utah, du Dakota du Nord et du Sud, du Nebraska et une partie de la Californie du Nord, selon le journal Guardian Liberty Voice.  

Les inquiétudes sur une possible éruption ont été renforcées par une série de séismes, qui a touché le parc national de Yellowstone ces dernières semaines. Le dernier tremblement de terre, le 30 mars a atteint une magnitude de 4,8, la plus forte depuis 1980.
Ces craintes millénaristes n'ont aucune raison d'être, comme l'a montré  The Los Angeles Times jeudi. Le quotidien fait témoigner le membre de l’ONG Yellowstone Association à l'origine de la vidéo, prise mi-mars et postée sur son mur Facebooksous le titre « Yellowstone bison on the run for the joy of Spring » (Les bisons de Yellowstone courent pour célébrer la joie du Printemps). Leo Leckie explique au LA Times que les animaux ne fuyaient pas, mais couraient tout simplement dans le parc. Les rumeurs auraient commencé deux semaines après ce post, quand la région a été touchée par des séismes. «Des millénaristes et des conspirationnistes ont piraté la vidéo et détourné son sens, suggérant qu’elle avait été prise après les tremblements de terre», témoigne Leckie. La vidéo a alors été reprise par de nombreux médias et agences de presse pour étayer leurs articles.
La rumeur a pris de telles proportions que les autorités du parc ont dû démentir à de multiples reprises la possibilité d'une éruption imminente. Et l'Observatoire du volcan de Yellowstone, qui surveille la bête dormante, a même publié un argumentaire destiné à calmer les peurs, avec force graphiques et liens. D'où il ressort que les secousses sismiques ayant touché la région depuis quelques temps ne sont pas hors normes, que la concentration d'hélium dans l'air (autre signe annonciateur d'une éruption) est normale. Et que si les bisons cavalent, c'est tout simplement parce que cela leur arrive souvent en cette saison.
 
Judith KORMANN

A savoir qui dit vrai maintenant, en tout cas le super volcan de Yellowstone fera parler de lui encore longtemps, jusqu'à ce qu'il claque ! Et après qui vivra verra  rire

_______________________________________
Mac
Equipe administration.

Avant de poster sur le forum, merci de lire le règlement et de passer par la case présentation.
Ma présentation est par ici.
Vous pouvez également consulter notre blog ou témoigner d'une observation.

Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir, quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum