Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      



Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking

Derniers sujets
Quand les soucoupes volantes déferlaient sur le mondeHier à 16:41LorelineMAJ :Orbital News - Novembre 2018* OVNIS-OANIS DANS L'HISTOIRE avec les vidéos d'O.D.H.TvHier à 15:33Loreline[Mise à jour) Les nouveaux articles du blogHier à 13:12LorelineLes scientifiques et les Ovnis, frustration ou mépris?Hier à 12:01Polyèdre57...Analyse du cliché de la Bataille de Los Angeles...Hier à 11:51Polyèdre57La SF du début du 20ème siècle : prémonitoire ?Hier à 10:48Yvon CédricSETI & OVNI, un espoir ?Hier à 10:35Yvon CédricQue pensez-vous de la théorie des anciens astronautes?Hier à 10:27Yvon CédricQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesMar 11 Déc 2018, 21:34elisaliseOvni à la Reunion: une soucoupe volante au dessus de Sainte-SuzanneMar 11 Déc 2018, 21:05halikaLe nouveau livre d'Eric Zurcher Les apparitions mondiales d'humanoïdesLun 10 Déc 2018, 20:43elisaliseQue valent les affirmations de Thierry Jamin?Lun 10 Déc 2018, 18:09OberonL’origine des cercles de fées enfin dévoiléeDim 09 Déc 2018, 21:27martin4 objets triangulaires en PennsylvanieDim 09 Déc 2018, 20:50Polyèdre57 "Rendez-vous" d'ODHTv!Dim 09 Déc 2018, 14:14Polyèdre57Etude de textes anciensSam 08 Déc 2018, 10:29Polyèdre57Les ovnis, ça n'existe pas selon france tv qui lutte contre les fake news Sam 08 Déc 2018, 10:03Polyèdre57(Topic unique): Etude des méprises vos documents et expériencesVen 07 Déc 2018, 15:12Jean-Marc Watdivulgation allemandeVen 07 Déc 2018, 11:36Polyèdre57Dossier OVNI/NUCLÉAIREVen 07 Déc 2018, 11:06martinÎle-de-France: les membres de cette régionJeu 06 Déc 2018, 19:57Polyèdre57Carl SaganJeu 06 Déc 2018, 19:09Polyèdre5724 novembre 2018 - Observation d'un ovni au dessus du Nunavut (Canada)Mer 05 Déc 2018, 19:23Polyèdre57(1956) L'affaire de l'aéroport d'Orly un ovni sur le radarMer 05 Déc 2018, 18:15GenuineUFOsPrésentation de GenuineUFOsMar 04 Déc 2018, 23:47StarfullAnalyse Photo: cliché de Wanaque, 1952Mar 04 Déc 2018, 12:55Jean-Marc WatDoit-on croire la théorie de MeessenMar 04 Déc 2018, 12:30Polyèdre57Analyse photo / Clementine StructureMar 04 Déc 2018, 11:54Polyèdre57Publication d'un livre dur les ovnis de forme triangulaire.Mar 04 Déc 2018, 11:46Guillaume84Salut c'est Phi01Lun 03 Déc 2018, 18:05Phi012011: le /08 à Entre 23 heures et 2 heures du matin - Un phénomène ovni troublant - Ovnis à Bourgogne - Yonne (dép.89)Dim 02 Déc 2018, 17:36Polyèdre57Passivité de l'humain face au phénomène PANDim 02 Déc 2018, 12:51Charles1960L'observation de Taizé (1972)Sam 01 Déc 2018, 16:02Polyèdre57Le mystère de la photo du petit rechain élucidé : "Une supercherie"Ven 30 Nov 2018, 22:59LorelineDes lumières rouges dans le ciel samedi soir (témoignage audio)Ven 30 Nov 2018, 12:04Guillaume84première vision extraordinaireVen 30 Nov 2018, 11:51Guillaume84MAJ : -Ovnis et mégalithes :L'UFOLOGIE DE TERRAIN avec ODHTvVen 30 Nov 2018, 08:31LorelineComment informer nos proches et la population au sujet des Ovnis?Jeu 29 Nov 2018, 17:06gve332018: le 09/11 à 18h30 - objet volant, ailé avec lumieres blanches alignées - Ovnis à grenoble -Isère (dép.38)Mar 27 Nov 2018, 22:23twing38Le phénomène ovni est il un phénomène paranormal?Lun 26 Nov 2018, 22:00Charles1960Détection radar des ovnis (objets volants non identifiés)Lun 26 Nov 2018, 20:36Benjamin.dOvni007.com: Bienvenue sur n'importe quoi landLun 26 Nov 2018, 19:21Polyèdre57Bugarach le point de rencontre des sectes apocalyptiquesLun 26 Nov 2018, 19:09Polyèdre57Les Crop Circles (Cercles de Cultures) et les OvnisLun 26 Nov 2018, 18:58Benjamin.dBilly Meier le charlatan suisse et ses canulars photosLun 26 Nov 2018, 17:46HocineA propos du cropcircle de RauwillerLun 26 Nov 2018, 17:27Polyèdre57Devenez rédacteur/rédactrice: proposer des publications pour le blog Lun 26 Nov 2018, 17:12Benjamin.dQuel film de science fiction préférez-vous? (liste non exhaustive)Lun 26 Nov 2018, 15:37Benjamin.dMise en garde: Les sectes autour du culte des Ovnis Lun 26 Nov 2018, 12:49Benjamin.dSCEAU: Sauvegarde et Conservation des Etudes et Archives UfologiquesDim 25 Nov 2018, 16:44Polyèdre57Hypothétique technologie d’ovni...Dim 25 Nov 2018, 14:52micladCrop Circles et Ovnis messages ou arnaques?Dim 25 Nov 2018, 12:38JJPLa France a-t-elle récupéré un ou plusieurs OVNI?Dim 25 Nov 2018, 11:32StarfullL'armée US disposent de plusieurs scénarios en cas d'invasion E.TDim 25 Nov 2018, 11:24Polyèdre57Une nouvelle mode qui discrédite à l'ufologie: les pseudos photos-surprisesDim 25 Nov 2018, 11:20Polyèdre57Comment lutter contre les sectes ?Dim 25 Nov 2018, 11:18Polyèdre57Les extraterrestres reptiliens le délire continue sur internetDim 25 Nov 2018, 10:47Polyèdre57La vie avec les extra-terrestre et reaction humaine...Dim 25 Nov 2018, 10:27Polyèdre57Ovni du Col de Vence une zone de canulars fréquentsDim 25 Nov 2018, 10:24Benjamin.d1976: le / à 12h05 - Une soucoupe volante - Ovnis à Denonville -Eure-et-Loir (dép.28)Dim 25 Nov 2018, 10:18Polyèdre57
Menu du Site










Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12881
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovni-extraterrestre.com/

loupe Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 18 Juin 2007, 13:19
Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

TROIS VAISSEAUX EN ORBITE AUTOUR DE SATURNE?

Le 30 janvier 1996, pendant une émission de radio d’Alan Handlemann à Greenville en Caroline du Sud ou était présenté une entrevue avec un scientifique de la NASA, le Dr Bergrun, qui a parlé de son livre, "The Ring-Makers of Saturn", le Dr Bergrun a révélé que la NASA avait reçu des photos de la sonde Voyager montrant les anneaux de Saturne où l'on pouvait voir trois énormes engins en forme de cigare.

La taille du plus gros de ces engins était estimée à celle de la Terre. Quand on lui a demandé pourquoi il n'avait pas obtenu d'images de la Nasa auparavant, le Dr Bergrun a répondu qu'ils ont tendance à les cacher. Il affirmait que, selon lui, les anneaux de Saturne cachaient plusieurs autres engins et que l'acte de 1958 sur la publication des photos et des données provenant de l'espace était assujetti à la détermination que celles-ci ne représentent pas une menace. Un engin de cette taille serait donc considéré comme une menace, et on lui attribuerait une grande puissance militaire. Selon le Dr Bergrun , on pourrait voir des hublots sur le côté de ces énormes engins en forme de cigare ( ?). Et il prétend que ces vaisseaux sont définitivement assez grands pour emporter une civilisation entière. Il semblerait également que l'énorme masse de ces trois appareils exerce une attraction suffisante pour déformer les anneaux que ces engins parcourent.

Voici des images prises par le telescope hubble montrant des objets en forme de cigare dans les anneaux:

Le 29 octobre 2004, l'observatoire du JPL de la NASA a reçu l’image N00023784. Cette image a été prise qu'approximativement à 500 milles de distance. Elle montre un objet inconnu s'échappant apparemment des anneaux de Saturne:

Voici maintenant un article paru sur ce sujet dans un "journal"...


Dernière édition par Benjamin.d le Jeu 25 Oct 2012, 20:50, édité 2 fois

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
avatar
nico
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12
Inscription : 08/08/2007
Localisation : angers
Emploi : bureau d'étude
Règlement : Règlement

loupe Les ovnis viennent-ils des océans? Des bases secrètes sous marines?

le Dim 12 Aoû 2007, 23:48
Bonjour à tous,

Je ne sait pas encore à qu'elle endroit on peut poser des questions, donc je le fait dans cette rubrique.

Avez vous des infos sur les soucoupes "sous marines" (j'ai oublié le nom exact), ainsi que sur les bases secrètes ET sous terre et sous mer.

Ne pensez-vous pas qu'il s'agisse d'une bonne solution pour des aliens en visite?

Merci drunken
Julsengt
Bonne participation
Bonne participation


Masculin Age : 33
Nombre de messages : 75
Inscription : 27/08/2007
Localisation : Alsace
Emploi : Infographiste 3D
Passions : Ufologie
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Mer 29 Aoû 2007, 11:09
Pour les bases sous-marines je n'ai absolument rien de concrès. En revanche, Benzemas a posté un texte explicatif sur l'éventualité de base souterraines extraterrestres, auquel j'ai ajouté un témoignage vidéo français.
Tu trouveras ça ici
avatar
Cosmos
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 76
Nombre de messages : 1636
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Mer 29 Aoû 2007, 12:20
:flower:

L'étude du cas de Colares est un bon début.


A+
Julsengt
Bonne participation
Bonne participation


Masculin Age : 33
Nombre de messages : 75
Inscription : 27/08/2007
Localisation : Alsace
Emploi : Infographiste 3D
Passions : Ufologie
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Dim 02 Sep 2007, 02:16
Je pense pas être le seul à penser que nos gouvernements devraient peut-être explorer notre planète avant d'explorer l'espace qui l'entoure...
avatar
Rémy.F
Modérateur
Modérateur


Masculin Age : 28
Nombre de messages : 797
Inscription : 03/12/2007
Localisation : Grenoble
Emploi : Etudiant
Passions : divers
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Mer 26 Déc 2007, 21:48
c'est étonnant que la NASA ai dévoilée ça...
avatar
urlhan
Très bonne participation
Très bonne participation


Masculin Age : 36
Nombre de messages : 245
Inscription : 20/11/2007
Localisation : herault
Emploi : agent d'accueil
Passions : musique
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Jeu 27 Déc 2007, 09:33
C'est fatiguant quand meme...

Pourquoi la NASA devoilerait ca? Si c'est vrai, c'est qd meme une affaire totalement halucinante non?

Etrange:

On ne peut pas avoir d'un coté, une organisation nationale comme la
NASA "aussi serieuse" qui balance une chose comme ca et de l'autre un
gouvernement qui ne fait rien...

Donc, une fois de plus, 46 mille hypotheses sont permisent.

On pourait dire que la NASA essaye petit à petit d'alerter la
communauté internationale, face à l'immobilisme de son gouvernement. (??)
Ou alors est ce de la désinformation:
Pour preparer une excuse sur l'armement militaire autour de notre planete? Pretextant une pseudo menace extraterrestre?

Hum... interressant toute fois, je vais me renseigner sur le sujet.
a+
avatar
urlhan
Très bonne participation
Très bonne participation


Masculin Age : 36
Nombre de messages : 245
Inscription : 20/11/2007
Localisation : herault
Emploi : agent d'accueil
Passions : musique
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Jeu 27 Déc 2007, 16:12
Au fait, peut on savoir de quel magazine cet article est tiré? Parce qu'helas, c'est illisible^^.

a+ :p
avatar
Claude.T
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 584
Inscription : 15/08/2007
Localisation : dunkerque
Emploi : ..........
Passions : ufologie
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Jeu 27 Déc 2007, 23:36
bonsoir a tous.
mes souvenirs me disent que cette article
provient du magazine ici paris.
confirmation ici:
http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=560&st=20
au passage une petite info sur une des theories sur la naissance des anneaux de saturne.
ces(vaisseaux serait peut etre des debris de lune ).

http://blog.rtlinfo.be/lesinsolitesdelinfo/showpost/?postId=109&--Le+secret+des+anneaux+de+Saturne+r%C3%A9v%C3%A9l%C3%A9
et ici la forme d'une de ces lunes:
http://www.rtlinfo.be/news/article/12611/--Hyp%C3%A9rion,+une+%C3%A9ponge+tournant+autour+de+Saturne
avatar
urlhan
Très bonne participation
Très bonne participation


Masculin Age : 36
Nombre de messages : 245
Inscription : 20/11/2007
Localisation : herault
Emploi : agent d'accueil
Passions : musique
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Sam 29 Déc 2007, 13:46
Tout à fait Himotep, merci.
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12881
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovni-extraterrestre.com/

loupe Des bases d'OVNI dans notre système solaire?

le Lun 21 Jan 2008, 22:03
Des bases d'OVNI dans notre système solaire?


L'hypothèse selon laquelle il existerait des bases d'OVNI dans notre système solaire, voire même peut-être sur notre planète, semble être la seule permettant d'expliquer la densité des observations de ces cinquante dernières années.

D'après certains chercheurs, la moyenne annuelle du nombre d'observations d'OVNI est telle qu'il est impossible d'accepter une origine extra-terrestre pour ce phénomène. Le nombre d'appareils sillonnant un volume déterminé d'espace est beaucoup trop élevé pour être admissible. Les chiffres semblent, il est vrai, leur donner raison. Il serait en effet présomptueux de considérer que seule notre planète intéresse ces visiteurs, ce qui pose le problème du nombre d'appareils nécessaires à leur civilisation pour visiter ne serait-ce qu'une toute petite parcelle de notre galaxie.

En conséquence, si l'on ne veut pas rejeter en bloc l'hypothèse extra-terrestre des OVNI, il faut bien admettre que notre planète constitue un lieu privilégié pour ces visiteurs.

Or quelle raison particulière est donc capable d'attirer les OVNI vers notre planète ?

- La Terre serait-elle située le long d'une autoroute de l'espace et ne serait-elle dans ce cas qu'une aire de repos ou une station service pour les OVNI ?

- Sont-ils ici pour nous surveiller et nous empêcher de faire des bêtises qui pourraient par contrecoup leur porter préjudice ? Une telle explication peut justifier leur intérêt pour nos réalisations technologiques et, en particulier, pour tout ce qui concerne le domaine du nucléaire.

- Possédons-nous quelque chose qui leur est nécessaire et exploitent-ils notre planète incognito ?

Qui donc a bien pu exploiter ces mines de cuivre dans la région des Grands Lacs, particulièrement près du Lac Supérieur au Canada, il y a 5000 ou 6000 ans ? Les Indiens n'ont aucune tradition qui se rapporte à ces mines et pas le plus petit vestige d'habitation, ni le moindre squelette n'ont pu être mis à jour. Mais le plus fantastique est peut-être cette route de l'uranium qui a traversée l'Europe de l'Ouest de la Cornouaille jusqu'à la Crète, il y a plus de 1000 ans. Que pouvaient donc bien faire les Crétois de l'antiquité avec de l'oxyde d'uranium ?

- Sommes-nous à la veille d'une invasion massive et d'une mise à sac des richesses de notre planète ? Certaines informations récentes pourraient, hélas, accréditer une telle hypothèse.

Dans tous les cas envisagés ci-dessus, il est logique de penser qu’ils aient pu créer les infrastructures nécessaires pour les recevoir et permettant le ravitaillement et l’entretien de leur flotte.

Une telle hypothèse peut d’ailleurs être valable pour une origine non extra-terrestre des OVNI.

Des voyageurs temporels auraient pu installer des bases dans des zones éloignées et discrètes et les occuper à certaines périodes qu’ils considèrent comme charnière de leur histoire leur permettant de maintenir un contrôle voire une influence sur nos actions.

Même dans le cas d’univers parallèles, on peut penser que des zones de maintenance et peut-être de surveillance des portes ont pu être créées dans notre univers afin de parer à tous les risques inhérents aux transferts entre les deux mondes.

Voici un élément qui pourrait corroborer l’origine extra-terrestre de certains OVNI, ainsi que l’existence de bases peu éloignées de notre planète :

La première vague importante d’OVNI date de 1947, soit deux ans après l’explosion de la première bombe atomique. Or, il suffisait, avant le démantèlement du plateau d’Albion, que les autorités ouvrent un silo équipé d’un missile pour que 48 heures plus tard, un ou plusieurs OVNI soient observés dans ce secteur.

D’où pouvaient-ils bien provenir ?

Des bases dans notre système solaire

De nombreux chercheurs ont déjà pressentis l’existence de bases sur ou à proximité de notre planète. Certaines de ces hypothèses pourraient même fournir la base d'excellents romans de science-fiction tant elles paraissent irréelles, et pourtant !

La plus déroutante de ces hypothèses nous est fournie par deux scientifiques russes, membres de l’académie des sciences soviétique : Mikhail Vasin et Alexander Chtcherbakov (1).


La Lune est-elle une création de l'intelligence ?

Bien des gens se sont demandés autrefois si les canaux de Mars n’étaient pas l’œuvre d’ingénieurs cosmiques, mais pour quelque étrange raison, il ne leur est jamais arrivé de se poser les mêmes questions à propos des particularités du paysage lunaire, pourtant beaucoup plus proche d'eux. Et tous les arguments concernant les possibilités de l'existence d'une vie intelligente sur d'autres corps célestes sont limités à l’idée que des civilisations doivent nécessairement vivre sur la surface d'une planète et qu'il est hors de question d'en considérer l’intérieur comme un habitat possible.

Abandonnant les chemins traditionnels du simple bon sens, nous nous sommes jetés dans ce qui peut à première vue paraître comme l’œuvre d'une imagination débridée et irresponsable. Mais plus nous pénétrions en détail dans l'information rassemblée par l'homme sur la Lune, plus nous étions convaincus que pas un seul fait ne venait contrecarrer notre supposition. Qui plus est, de nombreux phénomènes considérés depuis longtemps comme des énigmes lunaires deviennent explicables à la lumière de cette hypothèse.

Un spoutnik artificiel de la Terre ?

L'origine de la Lune est un des grands problèmes de cosmogonie. Jusqu'alors trois hypothèses principales se présentent :

- Hypothèse n°1 : la Lune est issue du même nuage de poussière et de gaz que la Terre, et est immédiatement devenue le satellite naturel de la Terre.

Mais comment, alors, expliquer la différence existant entre la densité de la Lune (3,3 g/cm3) et celle de la Terre (5,5 g/cm3) ? En outre, d'après l'analyse des échantillons rapportés par les astronautes américains d'Apollo, la roche lunaire n'a pas la même composition que la roche terrestre.

- Hypothèse n°2 : la Lune faisait autrefois partie de la Terre dont elle s'est détachée.

Cette hypothèse est de nos jours totalement rejetée. La mission Apollo a permis aux astronautes américains de ramener certaines roches qui semblent être beaucoup plus vieilles que l’âge estimé de la Terre.

- Hypothèse n°3 : la Lune a une autre origine, sans doute éloignée de l'origine de la Terre (peut-être même en dehors du système solaire).

Ce qui signifierait que la Lune n'est pas faite de la même matière que notre planète. Voyageant dans l'univers, elle est arrivée à proximité de la Terre, et, par un effet complexe des forces de gravité, elle s'est retrouvée prise à l’intérieur d'une orbite presque circulaire. Mais une telle capture est statistiquement impossible.

En fait, les savants qui étudient les origine de l'univers aujourd'hui n'ont aucune théorie satisfaisante pour expliquer la création du système Terre-Lune.

- Notre hypothèse : la Lune est un satellite artificiel de la Terre, mis sur orbite autour de notre planète par des êtres intelligents qui nous sont inconnus.

Nous refusons de nous lancer dans toute spéculation concernant les auteurs d'une telle opération, dont seule serait capable une civilisation extrêmement plus développée que la nôtre.


Une arche de Noé ?

Si vous deviez lancer un spoutnik artificiel, la première condition requise serait qu'il soit creux. Mais il serait naïf d'imaginer quelqu'un capable d'un lancement d'une si grande envergure se contentant de projeter une espèce de grande boule vide sur une trajectoire qui l'amène à proximité de la Terre.

Il est plus vraisemblable que nous somme ici en présence d'un très ancien vaisseau spatial dont le centre devait être rempli d’une énorme quantité de combustible pour la propulsion, de matériaux et d'instruments nécessaires aux réparations, d'appareils de navigation, de matériel d'observation et de toutes sortes de machines diverses...

En d'autre termes, tout ce qui est nécessaire pour permettre à cette "caravelle de l'univers" de devenir une espèce d'arche de Noé de l'intelligence, peut-être même le foyer de toute une civilisation qui aurait envisagé une existence prolongée et une longue traversée de l'espace.

Naturellement, la coque d'un tel vaisseau spatial devrait être particulièrement solide afin de résister aux impacts des météorites et aux brusques fluctuations entre chaleur et froid extrême. C'est sans doute une coque à double paroi - à l’intérieur un blindage d'environ 32 km d'épaisseur, et à l’extérieur une sorte de revêtement plus mince, une paroi moins épaisse d'environ 4800 m. Dans certaines régions, les mers et les cratères, la couche extérieure est très mince, parfois même inexistante.

Puisque le diamètre de la Lune est de 3478 km, il s'agit, selon nous, d'une sphère à paroi mince et ce n'est évidemment pas une sphère vide. Il pourrait y avoir toute sorte d'appareils et de machines dans l'espace interne. Mais la plus grande proportion de masse lunaire est concentrée dans la partie centrale, dans le noyau, qui a un diamètre de 3318 km.

Ainsi la distance entre le noyau central et la paroi est d'environ 48 km. Cet espace était sans doute réservé aux gaz nécessaires à la respiration et à des fins technologiques.

Avec une telle structure interne, la Lune peut avoir une densité moyenne beaucoup plus faible que celle de la Terre.


Un cuirassé inattaquable ?

Les formations les plus nombreuses et les plus intéressantes de la surface lunaire sont les cratères. Certains ont moins d'un mètre de diamètre, alors que d'autres atteignent plus de 200 km (le plus grand a 238 km de diamètre). D’où viennent ces cirques qui criblent le sol lunaire ?

On peut émettre deux hypothèses : volcanique ou météoritique. La plupart des savant ont opté pour la seconde.

Dès 1937, Kirill Stanyukovich, un physicien soviétique a écrit une série d’ouvrages dans lesquels il présentait l’idée que les cratères de la Lune étaient le résultat de bombardements qui ont eu lieu il y a plusieurs millions d’années. D’après ce professeur, un objet de grande taille s’écrasant sur la lune doit pénétrer à une profondeur égale à 4 à 5 fois son propre diamètre.

Or, il est surprenant de constater que quelle qu’ai pu être la grosseur et la vélocité des corps qui sont tombés sur la Lune, les trous qui en ont résultés sont à peu près tous de la même profondeur (de 2 à 3 km) tout en variant énormément en diamètre.

Prenons par exemple ce cratère de 238 km. Qu’elle peut être la puissance de l’explosion capable d’envoyer des milliers de tonnes de roches à d’aussi considérables distances ? A première vue, on pourrait s’attendre à trouver ici un cratère extrêmement profond, or il n’en est rien : il n’y a que moins de 5 km au maximum entre le fond et le sommet de ce cratère et encore, un tiers de cette distance est compris par le mur de roches qui forme sa périphérie comme une couronne dentelée.

C’est un trou vraiment trop peu profond pour une telle surface. Par ailleurs le fond en est convexe, selon la courbure de la surface lunaire. Si on se place au centre du cratère, on n’en voit pas les bords : ils sont au-delà de l’horizon !


Dernière édition par Benzemas le Sam 06 Sep 2008, 18:33, édité 1 fois

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12881
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovni-extraterrestre.com/

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 21 Jan 2008, 22:03
Un cratère qui ressemble plus à une montagne qu’à un trou, c’est une chose assez surprenante.

Pas vraiment si on considère que lorsque la météorite heurte la couche externe de protection de la Lune, celle-ci joue alors un rôle de tampon, et le météore se heurte alors à une infranchissable barrière. Cette couche blindée de 32 km d’épaisseur est à peine entamée, et l’explosion projette des particules de l’enveloppe de protection très loin du point d’impact.

Etant donné que la couche extérieure de la Lune, d’après nos calculs, a une épaisseur de 4 km, on voit qu’elle est approximativement égale à la profondeur des cratères.

Un vaisseau spatial abandonné ?

Considérons maintenant les particularités chimiques de la roche lunaire. Lors de leurs analyses, les scientifiques américains ont trouvé du chrome, du titane et du zirconium. Ce sont tous des métaux qui ont des propriétés réfractaires à fort pouvoir de résistance et d’anticorrosion. Une combinaison de ces matériaux donnerait une résistance considérable à la chaleur et aux autres formes d'agression ; sur Terre, on l'utiliserait dans la composition des chemises de hauts fourneaux.

Si il avait fallu inventer un alliage capable de protéger un satellite artificiel géant contre les effets de la température, des radiations cosmiques et des bombardements de météorites, les experts auraient sans doute proposés une combinaison de ce type de matériaux.

Dans ce cas, les raisons pour lesquelles la roche lunaire est un si pauvre conducteur de chaleur ne sont-elles pas évidentes ? N’était-ce pas cela justement que les créateurs de ce super spoutnik de la Terre recherchaient ?

D'un point de vue d’ingénieur, ce vaisseau spatial des temps passés que nous appelons la Lune est superbement construit. C'est sans doute la raison de son extrême longévité. Il est même probable qu'il soit antérieur à notre planète. En tout cas, des morceaux de roches lunaires se sont révélés plus anciens que la plus vieille des roches terrestres ; il est vrai que cela s'applique à l’âge des matériaux et non à l’âge de la structure à laquelle ils appartiennent. Et, étant donné le nombre de ses cratères, la Lune n'est plus de la première jeunesse.

Il est difficile de déterminer quand la Lune a commencé à briller dans notre ciel mais, d'après certaines estimations, on peut avancer que c’était il y a environ 2 milliards d’années.(2)

Bien sur, il faut se garder d'imaginer que la Lune serait toujours habitée, et il est probable que bon nombre de ses dispositifs automatiques aient cessé de fonctionner. Les stabilisateurs ne fonctionnent plus et les pôles se sont déplacés. Bien que la Lune nous montre toujours la même face, l'inclinaison de son axe a varié, dévoilant à l'occasion des parties de sa face cachée qui étaient autrefois invisibles aux yeux de ceux qui l'observaient de la Terre.

Le temps a repris ses droits. Le corps de vaisseau et son gréement se sont, dans une certaine mesure, désagrégés ; des fissures sur la coque externe se sont de toute évidence élargies. Nous supposons que les longues chaînes (plus de 1500 km) de petits cratères antérieurement attribués à une activité volcanique furent provoquées par des éruptions de gaz émanant de crevasses apparues dans la cuirasse blindée.

Il ne fait aucun doute que l'accident le plus spectaculaire du paysage lunaire (un rempart rectiligne de plus de 100 km de long et de près de 500 m de haut) s'est formé par suite d'un plissement de l'une des couches blindées sous le choc de météores, ce qui a dressé cette paroi égale et rectiligne.

Les habitants de la Lune ont probablement pris les mesures nécessaires pour remédier aux effets des bombardements météoritiques, en réparant les déchirures produites dans l'enveloppe protectrice extérieure qui recouvre la couche interne. Pour cela ils ont dû fabriquer une sorte de ciment à partir d'une matière provenant du noyau lunaire et l'amener aux endroits de la surface qui en avaient besoin.

Les astronomes ont récemment découvert des variations dans le champ d'attraction près des grandes mers. Pour nous, la raison en est la suivante : les mers asséchées de la Lune sont en fait les régions où la couche de blindage protectrice était endommagée. Pour remédier aux dommages causés sur ces vastes étendues, le dispositif produisant la matière de réfection devait immédiatement être installé à l'emplacement même afin de le recouvrir de son ciment. Les étendues plates qui en résultent sont ce que les observateurs ont pris pour des mers.(3)

Les stocks de matériaux et d'appareils sont sans doute encore là où ils étaient, et ils sont suffisamment pesants pour donner naissance à ces anomalies de gravitation.

Qu'est-ce que la Lune aujourd'hui ? Une nécropole colossale, une cité de la mort où toute forme de vie s'est à jamais éteinte ? Une sorte de vaisseau fantôme cosmique ? Un vaisseau abandonné par son équipage et piloté de manière automatique ? Nous n'en savons rien. Nous n'avons que des suppositions.


En attendant des preuves

Nous n'avons avancé dans cet article que des justifications - les preuves ne sont malheureusement qu'indirectes - à notre hypothèse qui peut paraître à première vue insensée.

Une idée tout aussi insensée avait été émise en 1959 par le professeur Iosif Chlovsky, éminent savant qui travaillait sur les lunes entourant la planète Mars. Après avoir soigneusement pesé ses preuves, il en concluait que ces lunes étaient creuses et que c'étaient des satellites artificiels.

Nous pensons que les questions que nous avons soulevées à propos de la Lune donnent suffisamment matière à réflexion ; elles auront peut-être pour résultat d'éclairer quelques unes des nombreuses énigmes lunaires.

A présent, bien sur, nous devons attendre les preuves directes qui soutiendront notre thèse, ou qui la réfuteront. L'attente ne sera probablement pas très longue.

Voici donc les étranges réflexions auxquelles se sont livré ces deux scientifiques russes.


D’autres éléments troublants

Il y quelques années, Paul André Mer, technicien français, a émis une hypothèse intéressante. Pour ce technicien, les mascons, ces irrégularités de gravitation lunaire, seraient dus à un artifice technique mis au point par des êtres résidants sous la Lune de manière à recréer une pesanteur artificielle dans certaines zones.

Des sismographes installés sur le sol lunaire lors des missions Apollo semblent nous apporter des éléments de réponse quant à l’étrangeté de la Lune. Une publication de la NASA nous apprend que la Lune vibre comme un gong, lors de chocs importants sur sa surface. Lorsqu'une capsule est abandonnée et va s'écraser, la Lune vibre pendant plusieurs heures et les vibrations atteignent une profondeur de 30 à 40 km, et peuvent être enregistrées à plusieurs centaines de kilomètres. Comme si notre Lune était entourée d'une gigantesque ceinture métallique ! Un élément de plus qui conforte l'hypothèse de nos 2 savants russes.


Que se passe-t-il sur la Lune?

De tout temps la Lune nous a fasciné et a hanté notre imagination. Dès que l'homme a pensé, dès qu'il a levé les yeux vers le ciel, l'homme a étudié, examiné avec des moyens de plus en plus perfectionnés cette Lune qui veille sur ses nuits.

Depuis que Galilée a réalisé, en 1609, la lunette qui porte encore son nom de nos jours, les hommes qui observèrent la Lune firent des découvertes pour le moins étranges.

En 1783, Sir John Herschel, un des plus éminents astronomes anglais, observa d'étranges lumières très brillantes pendant qu'une éclipse assombrissait la Lune. Il remarqua de nombreuses fois par la suite d'autres tâches lumineuses et précisa que certaines semblaient indubitablement se déplacer. Une de ces taches ressemblait dans son télescope à une étoile de quatrième grandeur.

En 1843, Schroeter observa un cratère d'environ 10 km de diamètre et de 400 m de profondeur qui fut baptisé Linné. Ce cratère disparut progressivement et de nos jours, ce n'est plus qu'une toute petite dépression.

En 1871, l'astronome Birt déposa à la bibliothèque de la Royal Astronomical Society un rapport qui concernait plus de 1600 observations qu'il avait effectuées de changements de lumières, d'objets qui se mouvaient, de dessins géométriques et de lueurs étranges venant du cratère Platon. Un rapport qui, comme tant d'autres, est tombé dans l'oubli.

Fin 1877, une revue scientifique, "L'Astronomie", rapporte que le docteur Klein a remarqué un triangle lumineux sur le sol du cratère Platon, ainsi que d'étranges lumières qui semblaient se déplacer, justement en direction du cratère Platon.

De telles observations n'en finissent pas de se succéder, mais depuis le début des années cinquante, les observations prennent une toute autre tournure. De fantastiques objets sont vus sur notre Lune.

Le 29 Juillet 1953, John O'Neil observait la Lune dans son Télescope lorsqu'il aperçut dans la région de la Mer des Crises une structure longue de 20 km et qui ressemblait à un immense pont. Cette observation fut confirmée par un astronome anglais, le professeur Wilkins qui déclara même avoir aperçu la lumière du Soleil sous cette structure. Ce dernier vit un jour le cratère Aristarque se mettre à briller et à auréoler une lumière qui éclairait tous les détails de ses pentes intérieures.

Il existe aussi un cratère appelé Gassendi dont Wilkins a fait de nombreux dessins extrêmement détaillés. Le fond du cratère est strié par des raies parallèles et l'on voit aussi des triangles et autres formes géométriques. A l'endroit où les lignes se croisent, on peut voir des petits trous ou des dômes suivant l'angle d'éclairement. Certaines de ces stries sembleraient même traverser la paroi du cratère et ressortir de l'autre côté sur quelques kilomètres.

En 1968, des radioamateurs ont capté un message d'Apollo VIII, en orbite autour de la Lune qui signalait un immense ensemble qui ressemble aux ruines d'un édifice composé de sept terrasses.


Les soviétiques et les américains possèdent d'étranges photos montrant des structures qui semblent avoir été édifiées par des êtres intelligents, structures où l'on peut distinguer particulièrement des sortes de flèches et des alignements de bornes de pierres.

Il est intéressant de remarquer que la grande majorité des observations étranges effectuées sur la Lune s'effectue dans les plaines sombres et dans les cratères au sol noir.

La Lune n'est bien entendu plus habitée par ceux qui l'ont construite. Mais il semble bien, à la lumière de ce qui précède, que certains aient trouvés dans notre satellite un poste avancé d'observation et un relais bien pratique. Quant aux anciens habitants de la Lune, il s'agit peut-être des fondateurs d’une de ces contrées mythiques qui ont pour nom : " Atlantide ", "Hyperborée ", " Mû "...


Des signes sur Mars

Pour le professeur Chlovsky, les deux satellites de Mars, Phobos et Deïmos sont des satellites artificiels. La densité anormalement faible de ces satellites semblerait bien conforter l'hypothèse que ces deux objets soient creux.

Phobos qui mesure 22 km de diamètre et Deïmos qui mesure 12 km sur 8 km seraient-ils deux astéroïdes évidés et installés en orbite autour de la planète Mars ?

Il y a fort à parier que, même si un jour une sonde habitée se pose sur un de ces deux cailloux, nous n'aurons pas plus de réponse que sur les mystères de la Lune.

En Juillet 1976, la sonde Viking I envoie vers la Terre des photos où l'on distingue grossièrement dessinés, le chiffre "2" et les lettres "B" et "G". L'explication officielle veut que se soit en réalité de simples jeux d'ombres.

Il est vrai que sur la planète Mars, si les petits hommes verts n'existent pas les ombres sont particulièrement facétieuses puisqu'elles s'amusent à nous faire voir une pyramide et aussi un visage humain!


DES MONDES ETRANGES !

DES SIGNES DANS LE CIEL !

Un jeu de piste pour des civilisations qui auraient atteint l'ère de la conquête de l'espace.

Une queste du chevalier transposée sur une échelle galactique ! Notre civilisation est-elle en état de relever ce défi et de suivre cette route qui nous est ouverte vers ceux qui ont tracé cette piste ?


(1) Cette hypothèse a été publiée dans le magasine "Spoutnik" de Juillet 1970.

(2) Sur Terre de nombreuses et très anciennes légendes font état de faits qui se seraient produit "avant que le Lune n'apparaisse dans le ciel". L'estimation de 2 milliards d'années semble donc erronée.

(3) Les missions Apollo ont montré que ces anomalies de masses se situent uniquement dans les mers de forme circulaire et dans certains cratères sombres, mais jamais dans les mers irrégulières.


© Philippe MATHé

http://serppe.info/articles.php?lng=fr&pg=21

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12881
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovni-extraterrestre.com/

loupe Des bases d'OVNI dans notre système solaire!?

le Mar 26 Aoû 2008, 13:56
Des bases d'OVNI dans notre système solaire!?

L'hypothèse selon laquelle il existerait des bases d'OVNI dans notre système solaire, voire même peut-être sur notre planète, semble être la seule permettant d'expliquer la densité des observations de ces cinquante dernières années.



D'après certains chercheurs, la moyenne annuelle du nombre d'observations d'OVNI est telle qu'il est impossible d'accepter une origine extra-terrestre pour ce phénomène. Le nombre d'appareils sillonnant un volume déterminé d'espace est beaucoup trop élevé pour être admissible. Les chiffres semblent, il est vrai, leur donner raison. Il serait en effet présomptueux de considérer que seule notre planète intéresse ces visiteurs, ce qui pose le problème du nombre d'appareils nécessaires à leur civilisation pour visiter ne serait-ce qu'une toute petite parcelle de notre galaxie.

En conséquence, si l'on ne veut pas rejeter en bloc l'hypothèse extra-terrestre des OVNI, il faut bien admettre que notre planète constitue un lieu privilégié pour ces visiteurs.

Or quelle raison particulière est donc capable d'attirer les OVNI vers notre planète ?

- La Terre serait-elle située le long d'une autoroute de l'espace et ne serait-elle dans ce cas qu'une aire de repos ou une station service pour les OVNI ?

- Sont-ils ici pour nous surveiller et nous empêcher de faire des bêtises qui pourraient par contrecoup leur porter préjudice ? Une telle explication peut justifier leur intérêt pour nos réalisations technologiques et, en particulier, pour tout ce qui concerne le domaine du nucléaire.

- Possédons-nous quelque chose qui leur est nécessaire et exploitent-ils notre planète incognito ?

Qui donc a bien pu exploiter ces mines de cuivre dans la région des Grands Lacs, particulièrement près du Lac Supérieur au Canada, il y a 5000 ou 6000 ans ? Les Indiens n'ont aucune tradition qui se rapporte à ces mines et pas le plus petit vestige d'habitation, ni le moindre squelette n'ont pu être mis à jour. Mais le plus fantastique est peut-être cette route de l'uranium qui a traversée l'Europe de l'Ouest de la Cornouaille jusqu'à la Crète, il y a plus de 1000 ans. Que pouvaient donc bien faire les Crétois de l'antiquité avec de l'oxyde d'uranium ?

- Sommes-nous à la veille d'une invasion massive et d'une mise à sac des richesses de notre planète ? Certaines informations récentes pourraient, hélas, accréditer une telle hypothèse.

Dans tous les cas envisagés ci-dessus, il est logique de penser qu’ils aient pu créer les infrastructures nécessaires pour les recevoir et permettant le ravitaillement et l’entretien de leur flotte.

Une telle hypothèse peut d’ailleurs être valable pour une origine non extra-terrestre des OVNI.

Des voyageurs temporels auraient pu installer des bases dans des zones éloignées et discrètes et les occuper à certaines périodes qu’ils considèrent comme charnière de leur histoire leur permettant de maintenir un contrôle voire une influence sur nos actions.

Même dans le cas d’univers parallèles, on peut penser que des zones de maintenance et peut-être de surveillance des portes ont pu être créées dans notre univers afin de parer à tous les risques inhérents aux transferts entre les deux mondes.

Voici un élément qui pourrait corroborer l’origine extra-terrestre de certains OVNI, ainsi que l’existence de bases peu éloignées de notre planète :

La première vague importante d’OVNI date de 1947, soit deux ans après l’explosion de la première bombe atomique. Or, il suffisait, avant le démantèlement du plateau d’Albion, que les autorités ouvrent un silo équipé d’un missile pour que 48 heures plus tard, un ou plusieurs OVNI soient observés dans ce secteur.

D’où pouvaient-ils bien provenir ?


Des bases dans notre système solaire

De nombreux chercheurs ont déjà pressentis l’existence de bases sur ou à proximité de notre planète. Certaines de ces hypothèses pourraient même fournir la base d'excellents romans de science-fiction tant elles paraissent irréelles, et pourtant !

La plus déroutante de ces hypothèses nous est fournie par deux scientifiques russes, membres de l’académie des sciences soviétique : Mikhail Vasin et Alexander Chtcherbakov (1).


La Lune est-elle une création de l'intelligence ?

Bien des gens se sont demandés autrefois si les canaux de Mars n’étaient pas l’œuvre d’ingénieurs cosmiques, mais pour quelque étrange raison, il ne leur est jamais arrivé de se poser les mêmes questions à propos des particularités du paysage lunaire, pourtant beaucoup plus proche d'eux. Et tous les arguments concernant les possibilités de l'existence d'une vie intelligente sur d'autres corps célestes sont limités à l’idée que des civilisations doivent nécessairement vivre sur la surface d'une planète et qu'il est hors de question d'en considérer l’intérieur comme un habitat possible.

Abandonnant les chemins traditionnels du simple bon sens, nous nous sommes jetés dans ce qui peut à première vue paraître comme l’œuvre d'une imagination débridée et irresponsable. Mais plus nous pénétrions en détail dans l'information rassemblée par l'homme sur la Lune, plus nous étions convaincus que pas un seul fait ne venait contrecarrer notre supposition. Qui plus est, de nombreux phénomènes considérés depuis longtemps comme des énigmes lunaires deviennent explicables à la lumière de cette hypothèse.

Un spoutnik artificiel de la Terre ?

L'origine de la Lune est un des grands problèmes de cosmogonie. Jusqu'alors trois hypothèses principales se présentent :

- Hypothèse n°1 : la Lune est issue du même nuage de poussière et de gaz que la Terre, et est immédiatement devenue le satellite naturel de la Terre.

Mais comment, alors, expliquer la différence existant entre la densité de la Lune (3,3 g/cm3) et celle de la Terre (5,5 g/cm3) ? En outre, d'après l'analyse des échantillons rapportés par les astronautes américains d'Apollo, la roche lunaire n'a pas la même composition que la roche terrestre.

- Hypothèse n°2 : la Lune faisait autrefois partie de la Terre dont elle s'est détachée.

Cette hypothèse est de nos jours totalement rejetée. La mission Apollo a permis aux astronautes américains de ramener certaines roches qui semblent être beaucoup plus vieilles que l’âge estimé de la Terre.

- Hypothèse n°3 : la Lune a une autre origine, sans doute éloignée de l'origine de la Terre (peut-être même en dehors du système solaire).

Ce qui signifierait que la Lune n'est pas faite de la même matière que notre planète. Voyageant dans l'univers, elle est arrivée à proximité de la Terre, et, par un effet complexe des forces de gravité, elle s'est retrouvée prise à l’intérieur d'une orbite presque circulaire. Mais une telle capture est statistiquement impossible.

En fait, les savants qui étudient les origine de l'univers aujourd'hui n'ont aucune théorie satisfaisante pour expliquer la création du système Terre-Lune.

- Notre hypothèse : la Lune est un satellite artificiel de la Terre, mis sur orbite autour de notre planète par des êtres intelligents qui nous sont inconnus.

Nous refusons de nous lancer dans toute spéculation concernant les auteurs d'une telle opération, dont seule serait capable une civilisation extrêmement plus développée que la nôtre.


Une arche de Noé ?

Si vous deviez lancer un spoutnik artificiel, la première condition requise serait qu'il soit creux. Mais il serait naïf d'imaginer quelqu'un capable d'un lancement d'une si grande envergure se contentant de projeter une espèce de grande boule vide sur une trajectoire qui l'amène à proximité de la Terre.

Il est plus vraisemblable que nous somme ici en présence d'un très ancien vaisseau spatial dont le centre devait être rempli d’une énorme quantité de combustible pour la propulsion, de matériaux et d'instruments nécessaires aux réparations, d'appareils de navigation, de matériel d'observation et de toutes sortes de machines diverses...

En d'autre termes, tout ce qui est nécessaire pour permettre à cette "caravelle de l'univers" de devenir une espèce d'arche de Noé de l'intelligence, peut-être même le foyer de toute une civilisation qui aurait envisagé une existence prolongée et une longue traversée de l'espace.

Naturellement, la coque d'un tel vaisseau spatial devrait être particulièrement solide afin de résister aux impacts des météorites et aux brusques fluctuations entre chaleur et froid extrême. C'est sans doute une coque à double paroi - à l’intérieur un blindage d'environ 32 km d'épaisseur, et à l’extérieur une sorte de revêtement plus mince, une paroi moins épaisse d'environ 4800 m. Dans certaines régions, les mers et les cratères, la couche extérieure est très mince, parfois même inexistante.

Puisque le diamètre de la Lune est de 3478 km, il s'agit, selon nous, d'une sphère à paroi mince et ce n'est évidemment pas une sphère vide. Il pourrait y avoir toute sorte d'appareils et de machines dans l'espace interne. Mais la plus grande proportion de masse lunaire est concentrée dans la partie centrale, dans le noyau, qui a un diamètre de 3318 km.


Dernière édition par Benzemas le Mar 26 Aoû 2008, 14:00, édité 2 fois

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12881
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovni-extraterrestre.com/

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Mar 26 Aoû 2008, 13:57
Ainsi la distance entre le noyau central et la paroi est d'environ 48 km. Cet espace était sans doute réservé aux gaz nécessaires à la respiration et à des fins technologiques.

Avec une telle structure interne, la Lune peut avoir une densité moyenne beaucoup plus faible que celle de la Terre.


Un cuirassé inattaquable ?

Les formations les plus nombreuses et les plus intéressantes de la surface lunaire sont les cratères. Certains ont moins d'un mètre de diamètre, alors que d'autres atteignent plus de 200 km (le plus grand a 238 km de diamètre). D’où viennent ces cirques qui criblent le sol lunaire ?

On peut émettre deux hypothèses : volcanique ou météoritique. La plupart des savant ont opté pour la seconde.

Dès 1937, Kirill Stanyukovich, un physicien soviétique a écrit une série d’ouvrages dans lesquels il présentait l’idée que les cratères de la Lune étaient le résultat de bombardements qui ont eu lieu il y a plusieurs millions d’années. D’après ce professeur, un objet de grande taille s’écrasant sur la lune doit pénétrer à une profondeur égale à 4 à 5 fois son propre diamètre.

Or, il est surprenant de constater que quelle qu’ai pu être la grosseur et la vélocité des corps qui sont tombés sur la Lune, les trous qui en ont résultés sont à peu près tous de la même profondeur (de 2 à 3 km) tout en variant énormément en diamètre.

Prenons par exemple ce cratère de 238 km. Qu’elle peut être la puissance de l’explosion capable d’envoyer des milliers de tonnes de roches à d’aussi considérables distances ? A première vue, on pourrait s’attendre à trouver ici un cratère extrêmement profond, or il n’en est rien : il n’y a que moins de 5 km au maximum entre le fond et le sommet de ce cratère et encore, un tiers de cette distance est compris par le mur de roches qui forme sa périphérie comme une couronne dentelée.

C’est un trou vraiment trop peu profond pour une telle surface. Par ailleurs le fond en est convexe, selon la courbure de la surface lunaire. Si on se place au centre du cratère, on n’en voit pas les bords : ils sont au-delà de l’horizon !

Un cratère qui ressemble plus à une montagne qu’à un trou, c’est une chose assez surprenante.

Pas vraiment si on considère que lorsque la météorite heurte la couche externe de protection de la Lune, celle-ci joue alors un rôle de tampon, et le météore se heurte alors à une infranchissable barrière. Cette couche blindée de 32 km d’épaisseur est à peine entamée, et l’explosion projette des particules de l’enveloppe de protection très loin du point d’impact.

Etant donné que la couche extérieure de la Lune, d’après nos calculs, a une épaisseur de 4 km, on voit qu’elle est approximativement égale à la profondeur des cratères.

Un vaisseau spatial abandonné ?

Considérons maintenant les particularités chimiques de la roche lunaire. Lors de leurs analyses, les scientifiques américains ont trouvé du chrome, du titane et du zirconium. Ce sont tous des métaux qui ont des propriétés réfractaires à fort pouvoir de résistance et d’anticorrosion. Une combinaison de ces matériaux donnerait une résistance considérable à la chaleur et aux autres formes d'agression ; sur Terre, on l'utiliserait dans la composition des chemises de hauts fourneaux.

Si il avait fallu inventer un alliage capable de protéger un satellite artificiel géant contre les effets de la température, des radiations cosmiques et des bombardements de météorites, les experts auraient sans doute proposés une combinaison de ce type de matériaux.

Dans ce cas, les raisons pour lesquelles la roche lunaire est un si pauvre conducteur de chaleur ne sont-elles pas évidentes ? N’était-ce pas cela justement que les créateurs de ce super spoutnik de la Terre recherchaient ?

D'un point de vue d’ingénieur, ce vaisseau spatial des temps passés que nous appelons la Lune est superbement construit. C'est sans doute la raison de son extrême longévité. Il est même probable qu'il soit antérieur à notre planète. En tout cas, des morceaux de roches lunaires se sont révélés plus anciens que la plus vieille des roches terrestres ; il est vrai que cela s'applique à l’âge des matériaux et non à l’âge de la structure à laquelle ils appartiennent. Et, étant donné le nombre de ses cratères, la Lune n'est plus de la première jeunesse.

Il est difficile de déterminer quand la Lune a commencé à briller dans notre ciel mais, d'après certaines estimations, on peut avancer que c’était il y a environ 2 milliards d’années.(2)

Bien sur, il faut se garder d'imaginer que la Lune serait toujours habitée, et il est probable que bon nombre de ses dispositifs automatiques aient cessé de fonctionner. Les stabilisateurs ne fonctionnent plus et les pôles se sont déplacés. Bien que la Lune nous montre toujours la même face, l'inclinaison de son axe a varié, dévoilant à l'occasion des parties de sa face cachée qui étaient autrefois invisibles aux yeux de ceux qui l'observaient de la Terre.

Le temps a repris ses droits. Le corps de vaisseau et son gréement se sont, dans une certaine mesure, désagrégés ; des fissures sur la coque externe se sont de toute évidence élargies. Nous supposons que les longues chaînes (plus de 1500 km) de petits cratères antérieurement attribués à une activité volcanique furent provoquées par des éruptions de gaz émanant de crevasses apparues dans la cuirasse blindée.

Il ne fait aucun doute que l'accident le plus spectaculaire du paysage lunaire (un rempart rectiligne de plus de 100 km de long et de près de 500 m de haut) s'est formé par suite d'un plissement de l'une des couches blindées sous le choc de météores, ce qui a dressé cette paroi égale et rectiligne.

Les habitants de la Lune ont probablement pris les mesures nécessaires pour remédier aux effets des bombardements météoritiques, en réparant les déchirures produites dans l'enveloppe protectrice extérieure qui recouvre la couche interne. Pour cela ils ont dû fabriquer une sorte de ciment à partir d'une matière provenant du noyau lunaire et l'amener aux endroits de la surface qui en avaient besoin.

Les astronomes ont récemment découvert des variations dans le champ d'attraction près des grandes mers. Pour nous, la raison en est la suivante : les mers asséchées de la Lune sont en fait les régions où la couche de blindage protectrice était endommagée. Pour remédier aux dommages causés sur ces vastes étendues, le dispositif produisant la matière de réfection devait immédiatement être installé à l'emplacement même afin de le recouvrir de son ciment. Les étendues plates qui en résultent sont ce que les observateurs ont pris pour des mers.(3)

Les stocks de matériaux et d'appareils sont sans doute encore là où ils étaient, et ils sont suffisamment pesants pour donner naissance à ces anomalies de gravitation.

Qu'est-ce que la Lune aujourd'hui ? Une nécropole colossale, une cité de la mort où toute forme de vie s'est à jamais éteinte ? Une sorte de vaisseau fantôme cosmique ? Un vaisseau abandonné par son équipage et piloté de manière automatique ? Nous n'en savons rien. Nous n'avons que des suppositions.

En attendant des preuves

Nous n'avons avancé dans cet article que des justifications - les preuves ne sont malheureusement qu'indirectes - à notre hypothèse qui peut paraître à première vue insensée.

Une idée tout aussi insensée avait été émise en 1959 par le professeur Iosif Chlovsky, éminent savant qui travaillait sur les lunes entourant la planète Mars. Après avoir soigneusement pesé ses preuves, il en concluait que ces lunes étaient creuses et que c'étaient des satellites artificiels.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12881
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovni-extraterrestre.com/

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Mar 26 Aoû 2008, 13:57
Nous pensons que les questions que nous avons soulevées à propos de la Lune donnent suffisamment matière à réflexion ; elles auront peut-être pour résultat d'éclairer quelques unes des nombreuses énigmes lunaires.

A présent, bien sur, nous devons attendre les preuves directes qui soutiendront notre thèse, ou qui la réfuteront. L'attente ne sera probablement pas très longue.

Voici donc les étranges réflexions auxquelles se sont livré ces deux scientifiques russes.


D’autres éléments troublants

Il y quelques années, Paul André Mer, technicien français, a émis une hypothèse intéressante. Pour ce technicien, les mascons, ces irrégularités de gravitation lunaire, seraient dus à un artifice technique mis au point par des êtres résidants sous la Lune de manière à recréer une pesanteur artificielle dans certaines zones.

Des sismographes installés sur le sol lunaire lors des missions Apollo semblent nous apporter des éléments de réponse quant à l’étrangeté de la Lune. Une publication de la NASA nous apprend que la Lune vibre comme un gong, lors de chocs importants sur sa surface. Lorsqu'une capsule est abandonnée et va s'écraser, la Lune vibre pendant plusieurs heures et les vibrations atteignent une profondeur de 30 à 40 km, et peuvent être enregistrées à plusieurs centaines de kilomètres. Comme si notre Lune était entourée d'une gigantesque ceinture métallique ! Un élément de plus qui conforte l'hypothèse de nos 2 savants russes.


Que se passe-t-il sur la Lune?

De tout temps la Lune nous a fasciné et a hanté notre imagination. Dès que l'homme a pensé, dès qu'il a levé les yeux vers le ciel, l'homme a étudié, examiné avec des moyens de plus en plus perfectionnés cette Lune qui veille sur ses nuits.

Depuis que Galilée a réalisé, en 1609, la lunette qui porte encore son nom de nos jours, les hommes qui observèrent la Lune firent des découvertes pour le moins étranges.

En 1783, Sir John Herschel, un des plus éminents astronomes anglais, observa d'étranges lumières très brillantes pendant qu'une éclipse assombrissait la Lune. Il remarqua de nombreuses fois par la suite d'autres tâches lumineuses et précisa que certaines semblaient indubitablement se déplacer. Une de ces taches ressemblait dans son télescope à une étoile de quatrième grandeur.

En 1843, Schroeter observa un cratère d'environ 10 km de diamètre et de 400 m de profondeur qui fut baptisé Linné. Ce cratère disparut progressivement et de nos jours, ce n'est plus qu'une toute petite dépression.

En 1871, l'astronome Birt déposa à la bibliothèque de la Royal Astronomical Society un rapport qui concernait plus de 1600 observations qu'il avait effectuées de changements de lumières, d'objets qui se mouvaient, de dessins géométriques et de lueurs étranges venant du cratère Platon. Un rapport qui, comme tant d'autres, est tombé dans l'oubli.

Fin 1877, une revue scientifique, "L'Astronomie", rapporte que le docteur Klein a remarqué un triangle lumineux sur le sol du cratère Platon, ainsi que d'étranges lumières qui semblaient se déplacer, justement en direction du cratère Platon.

De telles observations n'en finissent pas de se succéder, mais depuis le début des années cinquante, les observations prennent une toute autre tournure. De fantastiques objets sont vus sur notre Lune.

Le 29 Juillet 1953, John O'Neil observait la Lune dans son Télescope lorsqu'il aperçut dans la région de la Mer des Crises une structure longue de 20 km et qui ressemblait à un immense pont. Cette observation fut confirmée par un astronome anglais, le professeur Wilkins qui déclara même avoir aperçu la lumière du Soleil sous cette structure. Ce dernier vit un jour le cratère Aristarque se mettre à briller et à auréoler une lumière qui éclairait tous les détails de ses pentes intérieures.

Il existe aussi un cratère appelé Gassendi dont Wilkins a fait de nombreux dessins extrêmement détaillés. Le fond du cratère est strié par des raies parallèles et l'on voit aussi des triangles et autres formes géométriques. A l'endroit où les lignes se croisent, on peut voir des petits trous ou des dômes suivant l'angle d'éclairement. Certaines de ces stries sembleraient même traverser la paroi du cratère et ressortir de l'autre côté sur quelques kilomètres.

En 1968, des radioamateurs ont capté un message d'Apollo VIII, en orbite autour de la Lune qui signalait un immense ensemble qui ressemble aux ruines d'un édifice composé de sept terrasses.


Les soviétiques et les américains possèdent d'étranges photos montrant des structures qui semblent avoir été édifiées par des êtres intelligents, structures où l'on peut distinguer particulièrement des sortes de flèches et des alignements de bornes de pierres.

Il est intéressant de remarquer que la grande majorité des observations étranges effectuées sur la Lune s'effectue dans les plaines sombres et dans les cratères au sol noir.

La Lune n'est bien entendu plus habitée par ceux qui l'ont construite. Mais il semble bien, à la lumière de ce qui précède, que certains aient trouvés dans notre satellite un poste avancé d'observation et un relais bien pratique. Quant aux anciens habitants de la Lune, il s'agit peut-être des fondateurs d’une de ces contrées mythiques qui ont pour nom : " Atlantide ", "Hyperborée ", " Mû "...


Des signes sur Mars

Pour le professeur Chlovsky, les deux satellites de Mars, Phobos et Deïmos sont des satellites artificiels. La densité anormalement faible de ces satellites semblerait bien conforter l'hypothèse que ces deux objets soient creux.

Phobos qui mesure 22 km de diamètre et Deïmos qui mesure 12 km sur 8 km seraient-ils deux astéroïdes évidés et installés en orbite autour de la planète Mars ?

Il y a fort à parier que, même si un jour une sonde habitée se pose sur un de ces deux cailloux, nous n'aurons pas plus de réponse que sur les mystères de la Lune.

En Juillet 1976, la sonde Viking I envoie vers la Terre des photos où l'on distingue grossièrement dessinés, le chiffre "2" et les lettres "B" et "G". L'explication officielle veut que se soit en réalité de simples jeux d'ombres.

Il est vrai que sur la planète Mars, si les petits hommes verts n'existent pas les ombres sont particulièrement facétieuses puisqu'elles s'amusent à nous faire voir une pyramide et aussi un visage humain!


DES MONDES ETRANGES !

DES SIGNES DANS LE CIEL !

Un jeu de piste pour des civilisations qui auraient atteint l'ère de la conquête de l'espace.

Une queste du chevalier transposée sur une échelle galactique ! Notre civilisation est-elle en état de relever ce défi et de suivre cette route qui nous est ouverte vers ceux qui ont tracé cette piste ?


(1) Cette hypothèse a été publiée dans le magasine "Spoutnik" de Juillet 1970.

(2) Sur Terre de nombreuses et très anciennes légendes font état de faits qui se seraient produit "avant que le Lune n'apparaisse dans le ciel". L'estimation de 2 milliards d'années semble donc erronée.

(3) Les missions Apollo ont montré que ces anomalies de masses se situent uniquement dans les mers de forme circulaire et dans certains cratères sombres, mais jamais dans les mers irrégulières.


© Philippe MATHé

http://serppe.info/articles.php?lng=fr&pg=21

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
avatar
Marie.F
Modératrice
Modératrice


Féminin Age : 71
Nombre de messages : 337
Inscription : 08/05/2008
Localisation : Nérac (47 Lot-et-Garonne)
Emploi : Mère de Famille
Passions : Lecture, Broderie, Bricolage, Marche, etc...
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Jeu 04 Sep 2008, 18:11
Bonjour Benzemas,

Merci d'avoir posté cet article que je découvre aujourd'hui. Je ne connaissais pas cette hypothèse au sujet de notre Lune, mais j'ai vu récemment des photos montrant des structures et des constructions sur le sol lunaire qui m'ont beaucoup interpellée, de même que les fameuses pyramides et le visage sur Mars.

Tout cela est en effet assez fascinant et ouvre la porte vers d'innombrables questions. Pourquoi n'y aurait-il pas des sortes de relais sur le chemin des voyages intergalactiques? Quels seraient ces peuples possédant une technologie si hautement avancée? Et surtout, quel rapport auraient-ils avec nous? A toutes ces questions, aurons-nous un jour des réponses?

D'un autre côté, je suis de ceux qui pensent que ces engins qui nous visitent, viennent pour la plupart d'autres dimensions, de mondes parallèles caractérisés par des différences vibratoires de l'énergie qui les compose. Ils ne seraient pas forcément très loin de nous, auquel cas, si les habitants de ces mondes maîtrisent l'énergie, le changement de mode vibratoire pourrait leur permettre de passer d'une dimension à l'autre rapidement, sans avoir besoin de "relais".

C'est simplement une question que je me pose et une réflexion qui n'a rien de scientifique, bien sûr.

Cordialement.

Sirius.
avatar
thefly
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 52
Nombre de messages : 573
Inscription : 04/04/2008
Localisation : normandie
Emploi : géomètre
Passions : tout et rien
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Jeu 04 Sep 2008, 19:16
Apres le theorie de la terre creuse , voici la theorie de la lune creuse ===> du grand n'importe quoi.
Désolé de dire cela, meme au risque de passer pour un "zététique".
Je crois au OVNI et aux ET. Mais pas a toute cette desinformation concernant la Lune, le visage de Mars ,les pyramides de Mars, ect...
Cordialement.
avatar
Argon
Culture Scientifique
Culture Scientifique


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 32
Inscription : 29/12/2007
Localisation : france
Emploi : éléctr_optique
Passions : lasers,optique,éléctronique
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Ven 12 Sep 2008, 02:20
https://servimg.com/image_preview.php?i=2&u=12617702
avatar
Argon
Culture Scientifique
Culture Scientifique


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 32
Inscription : 29/12/2007
Localisation : france
Emploi : éléctr_optique
Passions : lasers,optique,éléctronique
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Ven 12 Sep 2008, 02:38
cette photographie lunaire a été fait par mes propres soins! avec un matériel pro, télescope de gros diamètre! et appareil photo sony cybershot 5,1 Mégapixels! désolé pour la qualité! elle n'est pas au rendez-vous, et pour causes, turbulences atmosphérique, et mon compensateur équatoriale pas fluide dans le mouvement, vu le poids du téléscope sur l'axe azimute/altitude! Néanmoins on peut voir des formes symétriques et géométriques d'une dimension de 15 à 25 km d'envergure! bientôt je ferai l'essai avec un nouvel APN l'EOS 400D 10,1 Mégapixels, j'espère que la qualité sera au rendez-vous cette fois-çi!

PS: il n'a pas que sur ce cliché des anomalies de ce type, mais dans presque tous, que je possède! plus précisément dans certains cratères qui ont l'air d'etre (héxagonaux)comme exclavés par des machines de chantier...

Méditez sur cette image, et chercher le rapprochement avec nos images satellites! (des zones urbaines)
avatar
Invité
Invité

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Ven 12 Sep 2008, 19:23
Le texte de Philippe MATHÉ, rapporté par Benzémas est une thèse argumentée, sans exaltation et possédant une incontestable logique interne.
Comme telle, elle mérite de la part de qui ne partage pas sa conclusion, ce qui est mon cas, une analyse aussi argumentée et sans exaltation non plus, malgré les contradictions et les énormités qu'elle recèle..

Commençons par des idées générales que je partage:
"L'hypothèse selon laquelle il existerait des bases d'OVNI dans notre système solaire, voire même peut-être sur notre planète, semble être la seule permettant d'expliquer la densité des observations de ces cinquante dernières années.
D'après certains chercheurs, la moyenne annuelle du nombre d'observations d'OVNI est telle qu'il est impossible d'accepter une origine extra-terrestre pour ce phénomène. Le nombre d'appareils sillonnant un volume déterminé d'espace est beaucoup trop élevé pour être admissible."

Puis viennent celles que je ne partage pas. Le plus souvent parce qu'elles sont marquées par l'anthropocentrisme, c'est-à-dire que l'on pense que l'humain et ses comportements sont universels. L'exemple typique est cette phrase:

"- La Terre serait-elle située le long d'une autoroute de l'espace et ne serait-elle dans ce cas qu'une aire de repos ou une station service pour les OVNI ?"

Il y a des stations-service sur les aires d'autoroute parce que les véhicules à moteur thermique, de technologie très primitive, ont une autonomie limitée. Rien ne prouve que les VET soient obligés à des arrêts réguliers de "ravitaillement"! Les aires de repos ne sont nécessaires que parce que les voitures actuelles sont conduites "à la main" et que leur sécurité repose pour une part essentielle sur la vigilance du conducteur humain. Bien entendu les VET ne sont pas pilotés par un ET tenant "un manche à balai" alors que nos avions de ligne disposent depuis longtemps d'un pilote automatique!
Il est étonnant que l'auteur n'ait pas pensé aux paquebots humains: ils ne nécessitent pourtant pas "d'arrêts techniques ou de ravitaillement" en pleine mer!

"- Sont-ils ici pour nous surveiller et nous empêcher de faire des bêtises qui pourraient par contrecoup leur porter préjudice ? Une telle explication peut justifier leur intérêt pour nos réalisations technologiques et, en particulier, pour tout ce qui concerne le domaine du nucléaire."
Cette idée est banale maintenant. C'est même un lieu commun de l'ufologie. Rien n'indique pourtant qu'un guerre atomique détruisant entièrement l'humanité leur "porterait préjudice". Ils pourraient essayer de prévenir une guerre nucléaire entre humains tout simplement parce qu'ils détestent la mort, même d'êtres aussi primitifs que des Terriens si primitifs, irrationnels, "sanguins" qu'ils sont capables de s'entretuer pour des passions idéologiques sans profit pour personne.

"- Possédons-nous quelque chose qui leur est nécessaire et exploitent-ils notre planète incognito ?"
Si l'on entend par là du cuivre ou d'autres métaux ou cristaux, je doute fort que notre planète "mérite" le voyage alos qu'il y en a tant qui n'abritant pas la vie et sans tectoniques laissent affleurer leurs gisements.

"Qui donc a bien pu exploiter ces mines de cuivre dans la région des Grands Lacs, particulièrement près du Lac Supérieur au Canada, il y a 5000 ou 6000 ans ?"
Quels indices subsiste-t-il de l'exploitation de ces mines? Il n'est pas facile de photographier un événement aussi fugace qu'un ovni. mais une mine terrestre, c'est facile. Pourquoi n'y a-t-il pas de documents pour appuyer cette allégation?

"Mais le plus fantastique est peut-être cette route de l'uranium qui a traversée l'Europe de l'Ouest de la Cornouaille jusqu'à la Crète, il y a plus de 1000 ans. Que pouvaient donc bien faire les Crétois de l'antiquité avec de l'oxyde d'uranium ?"
Des émaux pour colorer leurs céramiques dans des fours de potier.

"- Sommes-nous à la veille d'une invasion massive et d'une mise à sac des richesses de notre planète ? Certaines informations récentes pourraient, hélas, accréditer une telle hypothèse."
Quelles informations? Le flou pour quelque chose de potentiellment aussi grave n'est pas de mise pour un citoyen responsable!

"Dans tous les cas envisagés ci-dessus, il est logique de penser qu’ils aient pu créer les infrastructures nécessaires pour les recevoir et permettant le ravitaillement et l’entretien de leur flotte."
Toujours la vision anthropocentrique d'une "base" nécessaire comme en ont aménagées les Américains dans le Pacifique, à mesure qu'ils se rapprochaient du Japon durant la Seconde guerre mondiale! Tant qu'on ne sait pas comment fonctionne les VET et quelle est leur source d'énergie, l'idée de "base avancées", avec mécanos et clés à molette? ne signale pas une grande imagination!

"Des voyageurs temporels auraient pu installer des bases dans des zones éloignées et discrètes et les occuper à certaines périodes qu'ils considèrent comme charnière de leur histoire leur permettant de maintenir un contrôle voire une influence sur nos actions."
Si l'on veut parler de voyageurs temporels TERRESTRES, on parle de nos successeurs d'un lointain avenir ayant "remonté le temps" jusqu'à nous. S'ils interviennent le moindrement sur notre présent, ils ne manqueront pas de causer un paradoxe du temps catastrophique et ne retrouveront pas, au "retour ves le futur", le monde dont ils sont partis...

"Même dans le cas d’univers parallèles, on peut penser que des zones de maintenance et peut-être de surveillance des portes ont pu être créées dans notre univers afin de parer à tous les risques inhérents aux transferts entre les deux mondes."
S'il y avait des univers parallèles, il faudrait une énergie colossale pour "aller" de l'un à l'autre. Faute de quoi le "va-et-vient" d'un "univers" à l'autre (ou aux autres) serait incessant. S'il faut beaucoup d'énergie renouvelée pour aller d'un univers à un autre, conserver des "portes" permanentes, grosses consommatrices de cette énergie, ce serait, à notre échelle, comme de laisser une ligne téléphonique ouverte 24h sur 24 pour un appel de quelques instants par semaine. De plus on ne voit pas pourquoi il y aurait besoin d'une "surveillance" de ces "passages" qui pourraient, s'ils existaient, être créés hors de notre portée.

"Bien des gens se sont demandés autrefois si les canaux de Mars n’étaient pas l’œuvre d’ingénieurs cosmiques, mais pour quelque étrange raison, il ne leur est jamais arrivé de se poser les mêmes questions à propos des particularités du paysage lunaire, pourtant beaucoup plus proche d'eux. "
La raison est simple: du fait de l'agitation atmosphérique et aussi des la taille des optique, il était impossible autrefois, par un examen à l'œil qui plus est, de voir un détail vrai sur Mars (à part les calottes polaires). Tout ceux qui voyaient des "détails" après avoir bien fatigué leur œil par une longue fixation de l'image de la planète, étaient victimes d'une illusion d'optique. La lune en revanche laissait bien voir ses principaux cratères et ses "mers".

"d'après l'analyse des échantillons rapportés par les astronautes américains d'Apollo, la roche lunaire n'a pas la même composition que la roche terrestre."
Comment cela? Il me semblait au contraire que les silicates lunaires sont indistincts des silicates terriens sauf en ce qui concerne l'érosion microscopique. Du fait de la présence d'eau et d'air, donc de vent, les sables terrestres ont leurs angles beaucoup plus arrondis que le sable lunaire.

"La mission Apollo a permis aux astronautes américains de ramener certaines roches qui semblent être beaucoup plus vieilles que l’âge estimé de la Terre."
La Terre a 4,55 milliards d'années mais aucune roche de sa surface n'est aussi vieille, du fait de la tectonique des plaques et du remodèlement permament des continents. Il semble que les plus vieilles roches appartiennent à des "boucliers" comme le bouclier canadien. Qu'un géologue me corrige si je me trompe, mais il me semble que le maximum est trois milliards d'années. Si, sur la lune, on a trouvé des roches de 4,5 milliards d'années qui sont restées sur la surface de cet astre mort, elles ne sont pas plus âgées que la Terre...

"La Lune a une autre origine, sans doute éloignée de l'origine de la Terre (peut-être même en dehors du système solaire)."
Comme phénomène naturel, ceci est impossible selon les lois de Newton. Le plus drôle c'est que l'auteur souligne lui-même cette impossibilité juste au-dessous:
"Ce qui signifierait que la Lune n'est pas faite de la même matière que notre planète. Voyageant dans l'univers, elle est arrivée à proximité de la Terre, et, par un effet complexe des forces de gravité, elle s'est retrouvée prise à l’intérieur d'une orbite presque circulaire. Mais une telle capture est statistiquement impossible."

Parmi les hypothèses sur l'origine de la lune, celle qui tient la corde est une collision entre la proto-Terre ayant déjà effectué sa stratification de densité: le fer plus lourd était au plus "profond", au plus "bas", c'est-à-dire au centre de la planète. Ce noyau ferreux était déjà recouvert d'un manteau très riche en silicates. La collision a eu lieu de manière tangentielle avec un corps de taille considérable (la taille de Mars, peut-être) et à faible vitesse (pour le cosmos). En cas de collision à grande vitesse et de plein fouet, les deux "gouttes brûlantes" auraient éclaté.
C'est donc une planète locale qui a percuté la Terre. Vraisemblablement elle avait une orbite un peu plus elliptique, de même sens que celle de notre planète et la croisant. Le choc était inévitable à bref échéance. La Terre, plus massive et touchée "en arasement", a gardé son noyau. Ce qui n'a pas été le cas de l'autre corps qui a dû éclater complètement. Son noyau de fer, plus dense et ralenti par le choc, a dû alors plonger presque entièrement dans le soleil. Le manteau en silicate a formé un gigantesque nuage de blocs de toutes les tailles. Petit à petit ces blocs ont subi leur destin: une petite partie est retombé sur la Terre, une autre a été renvoyée vers l'extérieur, enrichissant, pour la plupart, la ceinture de météorites, pendant que d'autres filaient au-delà de Pluton et se perdaient dans la nuit.
La majeure partie du nuage s'est effondrée sur elle-même, formant ce corps sans noyau de fer, à faible densité pour un corps tellurique: la lune. Des masses de densité irrégulière, les mascons, sans doute de gros blocs restés intacts durant la collision, laquelle s'est opérée rappelons-le à faible vitesse, ont freiné sa rotation sur elle-même. La partie la plus lourde de la lune, s'est mise à "pendre" vers la Terre, après oscillations comme une roue déséquilibrée de bicyclette. Ce qui fait que la lune nous présente toujours cette face-là, depuis son origine ou presque.

"Il est plus vraisemblable que nous sommes ici en présence d'un très ancien vaisseau spatial dont le centre devait être rempli d’une énorme quantité de combustible pour la propulsion, de matériaux et d'instruments nécessaires aux réparations, d'appareils de navigation, de matériel d'observation et de toutes sortes de machines diverses..." Toujours l'anthropocentrisme! Ce n'est pas un Vaisseau Extra Terrestre, c'est un cargo humain d'exploration, cet artefact d'aliens! Et la miniaturisation du matériel vers laquelle nous nous engageons ici, en 2008, ils ne connaissaient pas ces gens si avancés techniquement?
Rappelons que si la gravité à la surface de la lune n'est que le sixième de celle de la Terre, elle n'entraînerait pas moins que les forces de liaisons entre les molécules de la "croûte" devrait être bien supérieures à celles du diamant pour que la coquille ne s'écrase pas sur elle-même! La lune ne peut pas être plus creuse que ne l'est la Terre!

"Naturellement, la coque d'un tel vaisseau spatial devrait être particulièrement solide afin de résister aux impacts des météorites et aux brusques fluctuations entre chaleur et froid extrême. C'est sans doute une coque à double paroi - à l’intérieur un blindage d'environ 32 km d'épaisseur, et à l’extérieur une sorte de revêtement plus mince, une paroi moins épaisse d'environ 4800 m." Avec un matériau plus dur que le diamant, il n'est pas nécessaire d'avoir 32km d'épaisseur de blindage! Avec une grande capacité à se déformer et reprendre sa forme après le choc, quelque centaines de mètres de "blindage" suffirait pour un choc avec une météorite de 1km de long... Qu'il serait plus sage, infiniment, de détourner du vaisseau-mère par des engins plus petits avant l'impact!!!

"Dans certaines régions, les mers et les cratères, la couche extérieure est très mince, parfois même inexistante." Si la couche extérieure est inexistante, alors on voit, dans les "mers", le "blindage" des ET? C'est intéressant d'autant plus que les astronautes se sont posés dans des mers. Ils n'ont pas constaté la dureté nécessaire pour éviter l'implosion gravitationnelle, pourtant...
avatar
Invité
Invité

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Ven 12 Sep 2008, 19:24
"Puisque le diamètre de la Lune est de 3478 km, il s'agit, selon nous, d'une sphère à paroi mince et ce n'est évidemment pas une sphère vide. Il pourrait y avoir toute sorte d'appareils et de machines dans l'espace interne. Mais la plus grande proportion de masse lunaire est concentrée dans la partie centrale, dans le noyau, qui a un diamètre de 3318 km."
Mais de quoi donc est constitué ce noyau, si lourd et venu de si loin en consommant tant d'énergie?

"A l'intérieur de la sphère..." "Ainsi la distance entre le noyau central et la paroi est d'environ 48 km. Cet espace était sans doute réservé aux gaz nécessaires à la respiration et à des fins technologiques."
Donc, si nous comprenons bien, les aliens vivent ou vivaient, sur un "noyau" avec à 48km (j'admire la précision des cotes!) un "couvercle" de 32 + 4,8 soit 36,8km d'épaisseur et ils "respirent". Mais qu'est-ce qu'ils respirent ? Comment se renouvelle le ou les gaz de leur respiration? Il n'y a pas de chlorophylle dans l'obscurité totale de leur coque sphérique. Nous sommes-là en plein délire...

"Les formations les plus nombreuses et les plus intéressantes de la surface lunaire sont les cratères. Certains ont moins d'un mètre de diamètre, alors que d'autres atteignent plus de 200 km (le plus grand a 238 km de diamètre). D’où viennent ces cirques qui criblent le sol lunaire ? On peut émettre deux hypothèses : volcanique ou météoritique. La plupart des savants ont opté pour la seconde."
Je ne sache pas qu'un seul "savant" ait donné une origine volcanique aux cratères lunaires. Les cratères volcaniques ont d'ailleurs une toute autre forme. Il aurait fallu écrire: "La TOTALITÉ des savants ont opté pour l'origine météoritique"!

"Dès 1937, Kirill Stanyukovich, un physicien soviétique a écrit une série d’ouvrages dans lesquels il présentait l’idée que les cratères de la Lune étaient le résultat de bombardements qui ont eu lieu il y a plusieurs millions d’années. D’après ce professeur, un objet de grande taille s’écrasant sur la lune doit pénétrer à une profondeur égale à 4 à 5 fois son propre diamètre."
Et, naturellement, les calories produites par la dégradation de l'énorme énergie cinétique en chaleur, a fondu cette roche à l'égal d'une lave. Laquelle aura des semaines, en l'absence d'eau et d'air pour se refroidir sous la croûte et emplir le trou d'impact comme le ferait de l'eau. Avec une exception, le lent rebond de la roche comprimée sous le point d'impact qui va former ensuite un "pic" central au milieu de la matière encore pâteuse.

"Or, il est surprenant de constater que quelle qu’ai pu être la grosseur et la vélocité des corps qui sont tombés sur la Lune, les trous qui en ont résultés sont à peu près tous de la même profondeur (de 2 à 3 km) tout en variant énormément en diamètre."
La matière manquante dans le trou constitue désormais le rebord du cratère si elle n'a pas été dispersée en un brûlant nuage de cendres dont une infime portion a pu échapper à l'attraction lunaire pour arriver sur Terre.

"Par ailleurs le fond en est convexe, selon la courbure de la surface lunaire. Si on se place au centre du cratère, on n’en voit pas les bords : ils sont au-delà de l’horizon!" Il suffit de prendre une mappemonde terrestre en main pour constater que les océans y sont "convexes". Mais du "point de vue de la gravité locale", ils sont à un plus bas niveau que toute terre émergée...

"Considérons maintenant les particularités chimiques de la roche lunaire. Lors de leurs analyses, les scientifiques américains ont trouvé du chrome, du titane et du zirconium." Ils ont trouvé des oxydes ou des silicates de ces corps chimiques, pas des paillettes de métaux. Ce qui serait le cas s'ils avaient été utilisés par des intelligences pour leur dureté.

"Ce vaisseau spatial des temps passés que nous appelons la Lune est superbement construit. C'est sans doute la raison de son extrême longévité. Il est même probable qu'il soit antérieur à notre planète." "Il est difficile de déterminer quand la Lune a commencé à briller dans notre ciel mais, d'après certaines estimations, on peut avancer que c’était il y a environ 2 milliards d’années."
Donc il lui a fallu des milliards d'années pour voyager dans l'espace interstellaire, en un voyage sans retour! Les resoorts psychologiques de ces voyageurs partant à l'aventure ne sont pas les nôtres. Enfin, après une interminable odyssée, "ils" se satellisent à notre planète. Pourquoi celle-là? Elle n'a abrité durant des milliards d'années qu'une vie océanique microscopique. Les aliens ont-ils attendu tout ce temps avant de "déclencher" le passage à la vie macroscopique? Et ont-ils encore attendu 600 millions d'années l'arrivée de l'homme en "tolérant" les 150 millions d'années du règne retardateur des dinosaures? leurs ressorts psychologique ne sont pas les nôtres encore une fois!

"Bien sûr, il faut se garder d'imaginer que la Lune serait toujours habitée, et il est probable que bon nombre de ses dispositifs automatiques aient cessé de fonctionner. Les stabilisateurs ne fonctionnent plus"
Quels stabilisateurs? Comment fonctionnaient-ils? À quoi servaient-ils? Car la meilleure façon de "stabiliser" une sphère dans l'espace, c'est de la faire tourner sur elle-même. C'est la méthode qu'on utilise pour des satellites. sauf que la force centrifuge dans une sphère aurait créé des accélérations assimilables à une gravité artificielle
assez complexes et désagréables pour les habitants de l'intérieur

"de petits cratères antérieurement attribués à une activité volcanique furent provoquées par des éruptions de gaz émanant de crevasses apparues dans la cuirasse blindée."
La cuirasse "blindée" de 36,8km d'épaisseur en super matériau (plus dur que le diamant!!!) s'est "crevassée"? Comment est-ce possible?

"Pour cela ils ont dû fabriquer une sorte de ciment à partir d'une matière provenant du noyau lunaire et l'amener aux endroits de la surface qui en avaient besoin."
Les "crevasses" sont donc apparues alors que les constructeurs de la lune étaient bien vivants à l'intérieur et "respiraient"? Et ils ne sont pas morts asphyxiés par la fuite de gaz? Et le super matériau, crevassé néanmoins, a pu être réparé avec du "ciment"? Du ciment Portland ou étanche?

"Les mers asséchées de la Lune sont en fait les régions où la couche de blindage protectrice était endommagée."
Mais les "mers" de la lune, ainsi que les ont appelées les personnes qui au XVIe siècle les ont observées avec les lunettes de Galilée, n'ont jamais contenu d'eau!!! Elles sont constituées de roches basaltiques de couleurs plus foncées que les autres silicates. L'auteur a-t-il pensé que les aliens avaient recouverts leur "blindage" avec de l'eau? Ce serait le bouquet...
avatar
Marie.F
Modératrice
Modératrice


Féminin Age : 71
Nombre de messages : 337
Inscription : 08/05/2008
Localisation : Nérac (47 Lot-et-Garonne)
Emploi : Mère de Famille
Passions : Lecture, Broderie, Bricolage, Marche, etc...
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Ven 12 Sep 2008, 20:00
Bonjour Argon,

Merci beaucoup pour cette intéressante photo de la Lune qui semble confirmer en effet l'existence de structures sur notre satellite. Je suis très intéressée par les développements qui pourront être apportés à cette affaire.

J'attends avec impatience les nouveaux clichés que tu pourras réaliser, je l'espère.

Bien amicalement.

Sirius.
avatar
Invité
Invité

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Ven 12 Sep 2008, 23:01
Pourquoi construire des structures fixes alors que manifestement les ET peuvent avoir des tructures géantes mobiles dans lesquelles ils auront "tout ce qu'il faut"?
La lune est certainement l'objet extraterrestre le plus observé et photographié par des amateurs passionnés autant que par les professionnels. Pourquoi les "structures" des films d'Argon n'ont-elles jamais été repérées auparavant?
avatar
thefly
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 52
Nombre de messages : 573
Inscription : 04/04/2008
Localisation : normandie
Emploi : géomètre
Passions : tout et rien
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Ven 12 Sep 2008, 23:42
Alain02 a écrit:
Nous sommes-là en plein délire...
je confirme.fbzae

cordialement
avatar
Marie.F
Modératrice
Modératrice


Féminin Age : 71
Nombre de messages : 337
Inscription : 08/05/2008
Localisation : Nérac (47 Lot-et-Garonne)
Emploi : Mère de Famille
Passions : Lecture, Broderie, Bricolage, Marche, etc...
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Sam 13 Sep 2008, 14:56
Pourquoi les "structures" des films d'Argon n'ont-elles jamais été repérées auparavant?

Bonjour Alain02,

Excusez-moi mais, qu'est-ce qui vous fait dire qu'elles ne l'ont pas été?

Je tiens Argon pour un scientifique sérieux et je ne mets absolument pas sa parole en doute. Attendons svp les prochains clichés et prenons la peine de les étudier attentivement.

Cordialement.

Sirius.
avatar
Rémy.F
Modérateur
Modérateur


Masculin Age : 28
Nombre de messages : 797
Inscription : 03/12/2007
Localisation : Grenoble
Emploi : Etudiant
Passions : divers
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Sam 13 Sep 2008, 15:41
Je veux bien croire qu'il y a des bases E.T. sur la face cachée de la lune, mais de là à dire que la lune est un vaisseau spatial E.T. géant ne fonctionnant plus, ça, je n'arriverai jamais à y croire (sauf preuves supplémentaires convaincantes).

Je ne met pas en doute une seule seconde la crédibilité de la photo d'argon, mais je ne vois pas en quoi la présence de ces objets inconnus sur la lune confirme l'hypothèse du vaisseau spatial géant.
avatar
Invité
Invité

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Sam 13 Sep 2008, 19:42
Sirius écrit: "Excusez-moi mais, qu'est-ce qui vous fait dire qu'elles ne l'ont pas été (répérées auparavant, les "structures" lunaires photographiées par Argon)?"

Mais tout simplement parce qu'une telle découverte aurait été proclamée à son de trompe par le premier qui l'aurait faite, et sur Internet et dans les revues d'astronomie, après vérification!!!

Étudier des photos numérisées n'apportera pas la preuve qu'il y a pas eu un artefact dû au matériel employé, comme c'était le cas lors de l'épisode des "rods" évoqués sur ce forum et analysés depuis comme dûs à l'effet mémoire des premiers capteurs ccd.

Naturellement, la bonne foi d'Argon n'est pas en cause. Et il n'y aurait pas de honte à être victime d'un artefact. Que celui qui ne s'est jamais trompé...
avatar
Tintin
Participation excellente
Participation excellente


Masculin Age : 45
Nombre de messages : 262
Inscription : 23/04/2008
Localisation : auvergne
Emploi : sans
Passions : sans
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Dim 14 Sep 2008, 09:57
Juste une parentèse pour rappeler que Psychlo s'est fait harcelé de toute parts lorsqu'il a émis l'hypothèse de structures lunaires.
Il a répondu avec une certaine agréssivité par se qu'il s'est sentit lésé et on peut comprendre maintenant, il avait raison et le résultat est qu'il s'est fait bannir.
Je ne jete pas de pierre et ne remet rien en doute, je constate...................
avatar
Invité
Invité

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Dim 14 Sep 2008, 19:31
Admirable analyse critique et argumentée d'ALAIN02 sur cette hypothèse apparemment farfelue.....
et qui montre que lui aussi à son tour peut faire preuve d'un scepticisme légitime...

Salutations
avatar
Marc.T
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 48
Nombre de messages : 198
Inscription : 24/06/2008
Localisation : France
Emploi : --------
Passions : Sciences , architecture, histoire
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Jeu 18 Sep 2008, 20:43
Merci Alain02 fhd


l'hypothese que notre Lune soit un vaisseau spacial E.T.... gj,;yjh;
un peu difficile a accepter :lk^ùkm;^ù: Pour les structures...why not?

Peace -jb-
avatar
Invité
Invité

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Ven 19 Sep 2008, 09:48
La photographie astronomique est très délicate compte-tenu des focales employées (du grossissement si l'on préfère). Tout se ligue pour que l'amateur n'obtienne pas un « point » parfait: les perturbations atmosphériques d'abord, un temps de pose plutôt long, ensuite, qui nécessite que l'instrument « suive » la marche apparente de l'astre dans le ciel. Pour un résultat optimum, il faut déterminer avec la précision la plus grande possible le nord réel (géographique). Il faut disposer ensuite d'un moteur électrique fonctionnant à la bonne vitesse et surtout sans la moindre vibration (le rotor doit être parfaitement équilibré). Le support du dispositif doit être d'une rigidité absolue, ne pas subir de dilatations et ne pas transmettre de vibrations du sol.
Les télescopes professionnels sont construits dans des zones tranquilles, possèdent un socle très lourd et robuste, l'axe nord-sud est déterminé avec une précision absolue, les perturbations de l'atmosphère sont compensées par un miroir déformable, le capteur d'image est de la meilleure qualité mondiale possible etc.
L'appareil de l'amateur est nomade. Installé précairement pour la soirée, il devra être rentré à la fin de l'observation.
Bref, l'image numérisée, un peu floue, une fois obtenue, grande, trop grande est la tentation pour son propriétaire, qui la compare aux photos professionnelles, de la faire « retraiter » par un logiciel qui « améliore la netteté ». (Ceux qui utilisent Linux pourront charger gratuitement le paquetage Digikam qui fait cela très bien.)
Oui, mais... Le propre de ces logiciels, idéaux pour les photos ordinaires, est de « regrouper » les amas de pixels ayant les mêmes caractéristiques. D'une tache floue, ils font un « centre » brillant entouré d'une zone sombre. D'une zone allongée claire, ils auront tendance à faire une bande ou une ligne. Or ces centres, bandes et lignes n'existent peut-être pas réellement. C'est ce qu'on appelle des artefacts (de source logicielle dans ce cas.)

Si bien que devant une photo astronomique d'amateur, la question à poser est: « Est-ce que la netteté a été améliorée par un logiciel? »
avatar
Argon
Culture Scientifique
Culture Scientifique


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 32
Inscription : 29/12/2007
Localisation : france
Emploi : éléctr_optique
Passions : lasers,optique,éléctronique
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Ven 19 Sep 2008, 14:08
à la différence, que je ne fais pas comme certains!! pour l'astrophotographie il est normalement nécéssaire d'oter l'objectif de l'appareil, pour y mettre une bague T2 afin de l'adapter au téléscope,donc capteur CCD en direct vers le miroir secondaire! moi je proçède de cette façon, mais jai aussi une autre façon pour me connecter! jai usiné une pièce que j'insère entre le porte oculaire et la bague T2, afin d'augmenter la visibilité en distance, par l'ajout de mes divers oculaires! néanmoins jai une perte de luminausité, du au très fort grossissement, Oculaires; 10mm,9mm,6,4, et barlow X 2,! je compense tant bien que mal par la compilation de clichés avec le soft régistax 4! encore une fois, désolé si la qualité n'est pas au rendez-vous! ceux qui sont habitués à faire des clichés de la lune, savent parfaitement qu'audelà d'un grossissement de 10mm l'image n'est pas exploitable par les techniques traditionnelles utilisées dans le commerce! de ce fait jai modifié volontairement mes optiques! en attente de mes nouveaux instruments optiques...
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12881
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovni-extraterrestre.com/

loupe Témoignage : Des bases sur la Lune...?

le Mar 12 Mai 2009, 13:16
Témoignage : Des bases sur la Lune...!

Le sergent Karl Wolfe a été dans l’US Air Force de 1964 à 1968, il avait un droit d’accès ‘’ Crypto’’ de la sécurité, il a travaillé au Tactical Air Command à la base aérienne de Langley en Virginie.

Voici son témoignage :

Notre groupe s’occupait de photographies de reconnaissance, il travaillait avec les avions U2, la photographie par satellite espion, bien avant que quiconque sache qu’on avait ca. A ce moment la, personne ne savait qu’on faisait de la photo d’espionnage, de la photo par satellite espion. Et bien sur personne ne savait que notre programme ‘’ U2 ‘’ était opérationnel, ou quelles possibilités avait ce programme.

En 1965, j’étais technicien photo, avec une formation en électronique, j’étais tout nouvellement installé, et affecté à cet endroit pour faciliter l’escalade de la guerre du Vietnam. On avait des simulateurs, que l’on appelait l’ATRAN, et personne ne pouvait même soupçonner que nous possédions ce genre de matériel.

Je me trouvais un jour dans un labo couleur, quand le sergent chef Taylor, est venu vers moi, et m’a dit qu’ils avaient un problème d’équipement du premier programme ‘’ Lunar Orbiter ‘’ , au sein duquel ils avaient pour mission de localiser assez précisément les premiers sites d’atterrissage pour la mission lunaire de 1969, pour les astronautes.

Il voulait savoir si je pouvais aller jeter un œil la bas, il m’a dit, c’est une installation de la NSA, à l’époque je ne savais pas ce qu’était la NSA, j’ai pensé qu’il voulait dire NASA.

On m’a donc demandé d’aller à cette installation de la base aérienne de Langley ou la NSA faisait arriver les informations issues de ‘’ Lunar Orbiter ‘’ . La 2 officiers m’ont emmené dans un très grand hangar. Au moment ou j’ai pénétré à l’intérieur, il y avait la, des gens d’autres pays, un tas d’étrangers en habits civils, qui avaient avec eux des interprètes, tous avec des badges de la sécurité qui pendaient à leur cou.

Que faisait tous ces gens ici ? Je ne comprenais tout simplement pas, j’étais vraiment impressionné par tout ça, et tous ces gens étaient extrêmement tranquilles, ; extrémement reservés, et il se dégageait d’eux une atmosphère lugubre et particuliere, ils avaient un comportement très inquiet.

Les 2 officiers m’ont emmené au laboratoire, j’ai jeté un œil à cet équipement, il y avait un 2e classe également présent dans le labo, j’étais moi même 2e classe à cette époque. Il a mis l’équipement en marche et il l’a essayé devant moi. Il ne faisait pas ce qu’il était censé faire, et j’ai dit, on va devoir sortir ce truc du labo si on veut travailler dessus, on ne peut pas travailler dessus dans cet environnement de chambre noire.


Par conséquent ils sont sortis de la chambre noire, sauf ce 2e classe et moi même, on attendait que quelqu’un vienne déplacer cette pièce d’équipement. Nous avons commencé par discuter, je lui ai dit : « Je suis vraiment fasciné par ce processus, comment font ils pour faire venir les images du Lunar Orbiter jusqu’ici dans le laboratoire ? »

Il a évoqué tout le processus en décrivant comment les divers radiotélescopes du monde entier étaient reliés, et comment ils télémétraient les données au terrain de Langley. A l’époque je ne savais pas quel était le but réel de cette chambre noire, de cette opération, et de cette installation.

Puis il m’a montré comment chaque truc marchait, il m’a montré l’équipement qui recevait les informations digitales, ou tout ça était converti en image photographiques, ils faisaient des rouleaux de pellicule de 35 mm à l’époque, qui étaient ensuite assemblés en mosaïques de 18 pouces par 11.

Il y avait une signature digitale et une échelle des gris sur chaque rouleau de 35 mm, et ces rouleaux provenaient des passages successifs autour de la Lune. Ils prenaient une photographie et la montaient, ils scannaient une partie de la Lune ensuite une autre et encore une autre, et ils obtenaient alors une image plus grande, ensuite il était par conséquent réalisé une épreuve par contact de cette mosaïque, et elle était imprimée.

On est allé de l’autre coté du labo et il a dit :

« On a d’ailleurs découvert une base sur la face cachée de la Lune » !

J’ai dit : de quoi ? Oui on a découvert une base sur la face cachée de la Lune !

Et c’est à ce moment la que j’ai commencé à avoir peur, et j’étais quelque peu terrifié en pensant en moi-même que si quelqu’un était maintenant rentré dans la pièce , je comprenais qu’on était en danger, qu’on était mal barrés, parce qu’ils n’auraient pas du me donner ces informations la.

Tout ca me fascinait, mais je savais également qu’il était en train d’enfreindre des limites qu’il n’aurait pas du enfreindre. Il a ensuite sorti une de ces mosaïques et m’a montré cette base sur la Lune qui avait des formes géométriques, il y avait des tours, il y avait des constructions sphériques, il y avait des très grandes tours et des trucs qui ressemblaient quelque peu à des coupoles radar, mais c’était des structures de taille.

Je ne lui ai rien dit d’autre, parce que je craignais à nouveau que quelqu’un entre la à un moment ou à un autre, et nous surprenne en train d’avoir cette conversation. J’ai réalisé qu’il me donnait toutes ces informations, parce qu’il n’avait personne d’autre à qui les dire.

Visiblement il avait un droit d’accès de haute sécurité, mais il ne pouvait pas faire part de ces informations à qui que ce soit d’autre, et à cette époque la, on ne le faisait pas, quand vous aviez un droit d’accès de sécurité, vous le preniez au sérieux, c’est de cette manière la qu’on était éduqués, et on restait liés par ces conventions.

Ce type était bouleversé, il était aussi pâle et avait le même comportement que les scientifiques à l’extérieur de la pièce, ils étaient tout simplement aussi angoissé que lui, et ce 2e classe avait besoin de parler de ca avec quelqu’un.

Une fois les réparations terminées, j’ai classé tout ca à part dans ma tête, mais le truc intéressant c’est que chaque jour en rentrant chez moi, je pensais en moi même : « je ne peux m’attendre à entendre parler de ca aux informations . »

Alors j’allumais la télévision et je regardais les infos pour voir s’ils allaient annoncer que nous avions découvert une base sur la face cachée de la Lune, j’étais vraiment naïf vous savez.

Et bien sur nous voilà 40 ans plus tard, et nous n’avons toujours rien entendu à ce sujet. Je ne suis pas certain de la résolution des ces photographies, mais je sais qu’à partir des photos satellites qu’on faisait à notre installation, on pouvait à ce moment la discerner la plaque minéralogique d’une voiture. Je sais par conséquent de quel niveau de technologie on pouvait disposer, et elle était certainement sur ce ‘’ Lunar Orbiter ‘’.



Tout ca m’amène toujours à m’interroger pour savoir pourquoi nous obtenons des résolutions basses sur les photographies que nous recevons de Mars et de chacune des ces missions. La résolution des ces photographies est vraiment basse, alors que nous avions la capacité d’avoir de bien plus hautes résolutions depuis le début des années 1960.



Si je compare ca à ce que je vois maintenant, parce que j’ai effectivement des photographies ou il y a des artefacts qui sont similaires à ce que j’ai vu, ils sont plutôt massifs. Certaines de ces structures ont une taille de 800 mètres au moins. Ce sont par conséquent des structures immenses, et il y a des structures qui sont toutes de taille différente, sur différentes photographies.



Certaines constructions représentaient des structures très grandes, très fines, je ne sais pas qu’elle taille elles avaient, mais elles devaient être très grandes, elles ressortaient très clairement…



J’ai essayé de faire le rapprochement dans mon esprit avec des structures qu’on a ici sur Terre, mais elles ne se comparent pas, à quoi que ce soit que l’on peut voir ici du point de vue de l’échelle et de la structure. J’ai essayé de faire le rapprochement avec des structures métalliques, et je n’arrivais pas à voir un aspect métallique, elles ressemblent plutôt à des structures en pierres, mais de la pierre artificielle.



Certaines constructions semblaient présenter des surfaces extrêmement réfléchissantes. Deux structures m’ont rappelé les cheminées de refroidissement d’une centrale électrique, elle avaient ce genre de forme. Certaines d’entre elles étaient tout simplement grandes et toutes droites avec un dessus plat, d’autres étaient rondes, d’autres avec un dôme, comme une serre.



J’ai eu un droit d’accès de sécurisé ‘’ Crypto ‘’ car en tant que technicien il fallait que j’aille dans tous les secteurs de l’installation, et j’avais accès à toute l’imagerie issue des U2, et des photos satellite, j’avais accès à tout ce qu’on faisait.



Par conséquent je voyais des tas de données que les gens de mon grade ne voyaient généralement pas.



D’autres infos dans le livre ‘’ Révélations tome 1 et 2.



Source : Révélations tome 2.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
keko75
Bonne participation
Bonne participation


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 65
Inscription : 21/05/2009
Localisation : Paris
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Jeu 28 Mai 2009, 10:10
enooorme temoignage ! et si jamais ils sont tous sur la lune le probleme du transport jusqu'à nous ne se pose plus Wink
Lucas.C
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 58
Nombre de messages : 399
Inscription : 13/06/2008
Localisation : Sud France
Emploi : Oui
Passions : aimer la vie, en profiter
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Mar 23 Juin 2009, 10:09
Pascal72, tu dis qu'il est totalement impossible de lire une plaque minéralogique à notre époque ; mais simplement avec ce que l'on est capable de voir avec google earth, nous simples citoyens, je reste persuadé que les militaires sont capables de voir une mouche entrain de pondre ses oeufs sur un gâteau.

Quand au grade qui permet l'accès à certaines informations n'est pas non plus, a mon avis, un critère pour qualifier quelqu'un de mytho. J'ai fais mon service dans les transmissions et bien que 2ème classe, j'étais habilité "confidentiel défense". Et les messages que j'ai été amené à envoyer durant ma période militaire (années 80, en pleine guerre froide) n'auraient, si on se réfère au grade du transmetteur, jamais du passer entre mes mains.

Si tu savais à quel point j'ai été surpris lors de mon incorporation dans cette compagnie, de constater tout ce qu'ils connaissaient de moi-même et de ma famille. Mon capitaine de Cie, qui m'a reçu dans son bureau comme il le faisait avec tous les camarades de ma section lors de leur arrivée dans notre Cie, à pu me parler de ma famille en remontant jusqu'à mon arrière grand-père. Il connaissait tout d'eux. Il m'a littéralement scotché avec les détails qu'il a pu me donner.
Apparemment, l'accès à cette habilitation ne se donne pas comme ça, au premier venu. (toute modestie mise à part, je n'avais rien demandé lors de mes trois jours)
Tout ça pour te dire que, bien que 2ème classe, j'avais accès à des sources que beaucoup d'autres militaires dans d'autres corps d'armée n'avaient pas, bien qu'ils soient sous-officiers ou officiers.

Maintenant, il se peut que cet homme prenne ses rêves pour des réalités. Mais l'armée est tellement cloisonnée, pour éviter les fuites qui pourrait mettre à mal ses stratégies, qu'il se peut aussi que cet homme dise la vérité.
cordialement
Santucci
Passionné
Passionné


Féminin Age : 65
Nombre de messages : 106
Inscription : 16/12/2008
Localisation : marseille
Emploi : éducation spécialisée
Passions : En passions: rien en particulier. Des centres d'intérêts: la lecture, l'art, et l'ufo.
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Mar 23 Juin 2009, 17:43
Bonjour,
Crédible ou pas ? Pour ma part, c’est tellement « gros » que j’ai beaucoup de mal à y croire. Toutefois, stratégiquement, un 2ème classe passera me semble t-il, plus inaperçu qu’un officier ou sous officier alors ?

Amicalement
Santucci
avatar
Jérôme
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 46
Nombre de messages : 825
Inscription : 02/01/2009
Localisation : Ile de La Réunion
Emploi : ********
Passions : Famille, nature, zinzinlogie, moto, gastronomie
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Mar 23 Juin 2009, 18:44
Bonjour je vous renvoies à un article enrichis des contributions des membres du Forum:
https://www.forum-ovni-ufologie.com/la-lune-et-mars-f8/les-mystres-de-la-lune-t70.htm?highlight=anomalies+lune

Un membre nous explique notamment qu'en 1787 William Herschel a observé des points lumineux rouges que l'on attribuait alors à cette époque à une activité volcanique....

Pour ma part, j'ai été témoin de phénomènes tellement stupéfiants que je ne peux pas raisonnablement les qualifier d'humains. C'est mon intime conviction.

J'imagine également que ces OVNIs trouvent en la Lune un formidable havre de paix... tjreyt,y, loin des regards indiscrets.

De plus mon imagination se trouve alimentée par la désinformation et le débunking constants sur notre satellite naturel, ce qui me laisse à penser raisonnablement qu'il y a quelque chose plutôt que rien sur la Lune.
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 12881
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovni-extraterrestre.com/

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Mar 23 Juin 2009, 19:31
Bonjour,

Noubliez pas que nous sommes dans la rubrique " Évaluation du sérieux de certains articles" ça veut dire ce que ça veut dire.

Bonne soirée

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
pascal72
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 22
Inscription : 20/06/2009
Localisation : france
Emploi : privée
Passions : privée
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Dim 28 Juin 2009, 07:22
Pour répondre à Lucas, Oui l'armée enquête pour certaine affectation, j'étais dans une branche des RG et il font une enquête sur toi,ta famille et tes contacts avec disons les étrangers.
Il y avais 2,3 trucs étranges mais pas d'accès pour les MDR.

Pour les satellites il y a encore 7 ou 8 ans c'était impossible et la source est fiable, aujourd'hui c'est peut être possible.
Maintenant il parle d'avion au début, peut être a t'il voulu parler de photo satellites, ce dernier étant enbarqué dans l'avion.

Mais pour moi je dirais quand meme que c'est gros, et que je n'y croit pas.
avatar
Marvel
Passionné
Passionné


Masculin Age : 34
Nombre de messages : 127
Inscription : 20/11/2007
Localisation : Lyon/Vienne
Emploi : Licence 3 Cinéma
Passions : Cinéma/ Ufologie/ musique/ Sports
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 29 Juin 2009, 19:15
Savez vous ce que risque un militaire en divulgant un secret touchant à la sécurité national? Je pense que ce témoignage n'est pas crédible.
avatar
Rémy.F
Modérateur
Modérateur


Masculin Age : 28
Nombre de messages : 797
Inscription : 03/12/2007
Localisation : Grenoble
Emploi : Etudiant
Passions : divers
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 29 Juin 2009, 19:51
Je rejoins l'avis de Marvel, un militaire (même étant ancien militaire) risque énormément en divulgant une telle information, surtout qu'il n'est pas anonyme !
avatar
Jérôme
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 46
Nombre de messages : 825
Inscription : 02/01/2009
Localisation : Ile de La Réunion
Emploi : ********
Passions : Famille, nature, zinzinlogie, moto, gastronomie
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 29 Juin 2009, 20:16
Je me permet de rappeler à votre bon souvenir certains noms de militaires connus:
Gilles Pinon Contre Amiral de marine
Jack Krine ex leader solo de la Patrouille de France
Bruno Le Moine général de l'Armée de l'air Française
Marc Merlo Vice Amiral d'escadre
Voilà pour les français!
On pourrait parler des "autres" mais la liste est trop longue, restons chauvins! Laughing

Ah tiens, ils ont tous fait avancer sérieusement les questions que l'on se pose sur les OVNIs... jkjy
Je pense au contraire que l'on peut attendre beaucoup des militaires, quelques soient leurs ages. Ceux qui arrivent à la retraites sortiront de leur devoir de réserve (Mon dieu on va être assaillis de témoignages belges!!!!), et ceux qui y entrent (les plus jeunes) ne peuvent aujourd'hui rester totalement isolés en taisant leurs témoignages.
Nous sommes au XXI ème siècle....

Bien amicalement
Santucci
Passionné
Passionné


Féminin Age : 65
Nombre de messages : 106
Inscription : 16/12/2008
Localisation : marseille
Emploi : éducation spécialisée
Passions : En passions: rien en particulier. Des centres d'intérêts: la lecture, l'art, et l'ufo.
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 29 Juin 2009, 20:27
Bonsoir à tous,
Peut être qu'à l'heure d'aujourd'hui, cette personne n'a plus rien à craindre. De nombreuses années sont passées. Est-il seulement toujours en vie? Et si oui, rien ne dit qu’il n’a pas eu quelques soucis. Cela dit, je me pose la question, sommes nous face à de la fabulation ? Ou finalement, ce monsieur dit il la vérité ou sa vérité ?
Amicalement
Santucci
avatar
Caroline
Participation excellente
Participation excellente


Féminin Age : 48
Nombre de messages : 264
Inscription : 29/03/2009
Localisation : France /* Provence
Emploi : *********
Passions : mon fils, amis, sciences, psychologie, medecine, la connaissance...
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 29 Juin 2009, 20:36
Bonsoir,

... en tout cas, le témoignage de cet homme à l'air très crédible dans la façon qu'il l'expose...

...en parlant de danger, peut être ne réalise t'il pas que de faire un tel témoignage pourrait le mettre en péril... mais je rejoins aussi l'avis de Jérôme sur le fait que d'autres militaires ont finalement parlés... il y en a....

Alors, cet hypothèse d'une base sur la lune pourrait expliquer bien des choses, néanmoins, la première question qui me vient est :
"vu que la lune est l'astre le plus proche de nous et le plus facilement observable, que bon nombre d'astronomes amateurs observent constamment.... , si il y avait une base, nous aurions droit à beaucoup d'observation d'ufo décollant ou atterrissant autour de la dite Lune... ce serait observable très facilement non ? " fbqdfd

...enfin, je ne sais pas ce que vous en pensez mais c'est la première déduction qui me vient à l'esprit... maintenant je ne suis pas du tout une spécialiste des observations de planète...


Bien amicalement,

Caroline
Santucci
Passionné
Passionné


Féminin Age : 65
Nombre de messages : 106
Inscription : 16/12/2008
Localisation : marseille
Emploi : éducation spécialisée
Passions : En passions: rien en particulier. Des centres d'intérêts: la lecture, l'art, et l'ufo.
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 29 Juin 2009, 20:42
Bonsoir Caroline,
Effectivement, la lune est observable mais juste sur la face visible. Un article (pardon mais je sais plus ou j'ai pu le lire) affirme que les bases seraient sur la face cachée.
Amicalement
Santucci
avatar
Caroline
Participation excellente
Participation excellente


Féminin Age : 48
Nombre de messages : 264
Inscription : 29/03/2009
Localisation : France /* Provence
Emploi : *********
Passions : mon fils, amis, sciences, psychologie, medecine, la connaissance...
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 29 Juin 2009, 20:45
Bonsoir,

oui, merci ;)oui, ça j'ai bien compris mais même si c'est sur la face cachée... quand ils décolleraient, on les verrait apparaître de sur les côtés...non ? .... ou autour de la lune on verrait vu comment elle est placé des arrivés ou départ passer derrière non ?
Juste une question... de nouveau, excusez mon ignorance en la matière mais cela me vient à l'esprit...

Bien amicalement....

Caroline
avatar
Stéphane 14
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 49
Nombre de messages : 673
Inscription : 25/01/2009
Localisation : basse-normandie/Berjou
Emploi : ouvrier dans l'industrie
Passions : Peinture, les oiseaux exotiques et l'ufologie
Règlement : Règlement
http://www.i-parrot.net/blog/perrucheetco/

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 29 Juin 2009, 20:51
Bonsoir,

Le fait apparement qu'ils puissent se dématérialiser répondrait à la question sachant justement que quelques térriens les observeraient,cela peut être une réponse.
avatar
Caroline
Participation excellente
Participation excellente


Féminin Age : 48
Nombre de messages : 264
Inscription : 29/03/2009
Localisation : France /* Provence
Emploi : *********
Passions : mon fils, amis, sciences, psychologie, medecine, la connaissance...
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 29 Juin 2009, 20:54
Bonsoir,

ah...merci, cela peut en effet répondre à ma question.... Very Happy

Bien amicalement,

Caroline
Santucci
Passionné
Passionné


Féminin Age : 65
Nombre de messages : 106
Inscription : 16/12/2008
Localisation : marseille
Emploi : éducation spécialisée
Passions : En passions: rien en particulier. Des centres d'intérêts: la lecture, l'art, et l'ufo.
Règlement : Règlement

loupe Re: Les ovnis ont ils des bases dans notre système solaire?

le Lun 29 Juin 2009, 20:57
Re bonsoir,
Je suis moi même assez nulle sur le sujet. Toutefois comment pourrait-on apercevoir quelque chose? à moins que l'objet de l'observation soit d'une superficie gigantesque; Pardon Benjamin D, pour le hors sujet!
Amicalement
Santucci
avatar
daemon
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Age : 38
Nombre de messages : 44
Inscription : 20/02/2011
Localisation : Paris
Emploi : Personnel
Passions : ...
Règlement : Règlement

loupe Antarctique : est-ce une installation souterraine?

le Lun 28 Fév 2011, 10:51
Bonjour,

Aujourd'hui je suis tombé sur de curieux liens Google Earth dans l'Antarctique.

66 33' 11.58"S
99 50' 17.86"E

et

66 36' 12.58"S
99 43' 12.72"E





Pour mes propres interprétations, voir mes posts plus bas svp.

Voici le lien de l'article en question :

http://ovniparanormal.over-blog.com/ext/http://www.abovetopsecret.com/forum/thread495433/pg1

Je pense que c'est largement hors-sujet, je n'ai pas trouvé de sujet qui en parle ici, mais je trouve que ça vaut la peine de jeter un coup d'oeil car c'est facilement vérifiable sur google earth ou google map.

Le continent Antarctique ne possède pas de base souterraine à cet endroit là, et encore moins de base militaire tout court.

Voilà je trouve ça intriguant deux "anomalies" situées à 7 km l'une de l'autre. Il serait intéressant de savoir ce que c'est.




Dernière édition par daemon le Mar 01 Mar 2011, 17:19, édité 9 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum