Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Francisco Cándido Xavier (Médium Brésilien)Aujourd'hui à 15:09Tonyrionun peu de nuke belgeAujourd'hui à 13:15anakinSpéculations autour de la Zone 51 ou "Dreamland"Aujourd'hui à 13:08Hocineondes dab et autresAujourd'hui à 13:08anakinCommuniquer à l'infini grace à l'intrication quantiqueAujourd'hui à 12:45anakinDeux conférences exceptionnelles aux Repas Ufologiques de Paris en 2012Hier à 23:38Polyèdre57Révélation Forêt de Rendlesham (27 et 28.12.1980)Hier à 23:15Polyèdre57Mariam Baouardy (Apparition Mariale)Hier à 19:10Polyèdre57Les gouvernements et les militaires gardent-ils le secret sur les ovnis?Hier à 19:05Polyèdre57Ovni aéroport: Les aéroports et les survols d'ovnisHier à 12:26Polyèdre57(1919) "Le livre des damnés" Charles FortDim 14 Juil 2019, 22:26Polyèdre57Etranges nuages à Voronesh (Russie)Dim 14 Juil 2019, 22:10anakinQuand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesDim 14 Juil 2019, 21:04anakinSérie To The Stars Academy (Unidentified: Inside America’s UFO Investigation)Dim 14 Juil 2019, 12:38Guillaume84Benjamin Castaldi aurait vu un ovni triangulaireDim 14 Juil 2019, 11:00Polyèdre57Peut-on être "croyant" et sceptique à la fois (juste milieu), ou pas?Sam 13 Juil 2019, 20:52Hocine Le cliché du trou noir M87* enfin révéléSam 13 Juil 2019, 20:35HocineLes pires arguments de certains sceptiques pour vous?Sam 13 Juil 2019, 19:49Nanou TiOVNIs en Australie - Divulgation en 2012 des archives gouvernementales. Sam 13 Juil 2019, 19:25Roland62J'ai filmé un ovni le 05/07/2019 Sam 13 Juil 2019, 17:53Polyèdre57- Le crash d’Aztec (Nouveau Mexique) 1948Sam 13 Juil 2019, 17:26martin(1994) Atterrissage d'un Ovni devant une école au Zimbabwe.Sam 13 Juil 2019, 11:50XPDavyVoulez-vous savoir s’il existe une vie extraterrestre ?Sam 13 Juil 2019, 08:55manu03Le GEIPAN est-il encore d'utilité publique ? (Pétition à envisager sérieusement)Ven 12 Juil 2019, 21:49Nanou TiCrop Circles et Ovnis messages ou arnaques?Ven 12 Juil 2019, 19:36Roland62L’hypothèse de l’univers parallèle (HUP)Ven 12 Juil 2019, 17:46Roland62Débat: Jean Pierre Petit et ses théoriesVen 12 Juil 2019, 17:44Polyèdre57Bonjour à toutes et à tousVen 12 Juil 2019, 15:39Roland62Technologie des radars, Tutoriel radarVen 12 Juil 2019, 11:48Polyèdre57Les Canadiens du forumJeu 11 Juil 2019, 12:19Polyèdre57
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
moghelon
moghelon
Equipe du forum
Equipe du forum
Encore une remise en cause des certitudes scientifiques. Empty

Masculin Age : 49
Nombre de messages : 702
Inscription : 11/11/2012
Localisation : Rueil malmaison
Emploi : Informatique
Passions : Moto/sciences/musique (guitariste/bassiste)/ufologie/littérature moderne/informatique etc...
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3740

Ovnis Encore une remise en cause des certitudes scientifiques.

le Lun 11 Mar 2013, 09:23
Bonjour à tous,

Je crois que nous avons tous consciences sur ce site de la fragilité de nos théories, qu'elles soient scientifiques, biologiques et aussi paléontologiques, pour ne citer que celles ci, car les disciplines concernées sont nombreuses.

Un superbe exemple d'une remise en cause de nos certitudes, avec ce fabuleux article posté le 10 mars 2013, par Pierre Barthélémy sur son blog. http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/author/pierrebarthelemy/

L’homme qui ne descendait pas d’Adam

Il s'appelait Albert Perry. Décédé il y a quelques années, c'était un Afro-Américain vivant en Caroline du Sud, lointain descendant d'esclaves que la traite négrière avait amenés d'Afrique de l'ouest dans le Nouveau Monde. On n'en saura guère plus sur lui, si ce n'est, comme le rapporte le New Scientist, qu'un jour, une de ses parentes envoya un échantillon contenant son ADN à une entreprise proposant d'en extraire des informations sur ses origines. Ces tests de généalogie génétique sont réalisés à partir d'ADN mitochondrial, qui est transmis par la mère à ses enfants et retrace la lignée maternelle (la mère, la grand-mère maternelle, la mère de celle-ci, etc.), ou bien – et seulement pour les mâles – à partir du chromosome Y. Celui-ci donnera des informations sur la lignée paternelle (le père, le grand-père paternel, son père, etc.).

Lorsque l'échantillon d'Albert Perry atterrit dans le laboratoire chargé d'effectuer cette analyse, un problème inédit apparut : la séquence génétique portée par son chromosome Y ne ressemblait à rien de connu. Pour le dire autrement, on peut faire remonter tous les chromosomes Y des hommes de la Terre au plus récent ancêtre masculin commun, un homme qui vivait en Afrique il y a environ 140 000 ans. Ce dernier est surnommé l'« Adam génétique » en référence au premier homme de l'Ancien Testament (il y a aussi une Eve mitochondriale). Mais le chromosome Y d'Albert Perry ne descendait pas de cet Adam-là.

Cette surprenante exception a poussé une équipe internationale à approfondir les recherches sur ce chromosome Y si particulier et les résultats de ce travail viennent d'être publiés dans l'American Journal of Human Genetics (AJHG). Puisque, de toute évidence, l'Adam génétique d'il y a 140 000 ans n'était plus le bon, tout l'arbre phylogénétique du chromosome Y humain, qui retrace sa généalogie dans le monde entier, était à reconstruire. En comparant entre elles les variations génétiques de différents groupes ethniques, en les comparant aussi avec celles de notre proche cousin le chimpanzé et en estimant la vitesse à laquelle ces mutations apparaissent, ces chercheurs ont pu remonter dans le temps et greffer l'arbre généalogique précédemment en vigueur sur un tronc plus ancien d'où partait la branche qui a porté le chromosome Y d'Albert Perry.

Et l'arbre a pris un bon coup de vieux. Selon leurs calculs, le nouvel Adam génétique, l'ancêtre dont sont issus le chromosome Y de tous les hommes actuels et le chromosome Y d'Albert Perry, vivait toujours en Afrique, mais il y a près de 340 000 ans. Comme l'a déclaré au New Scientist Jon Wilkins, du Ronin Institute dans le New Jersey, qui n'a pas pris part à cette étude, depuis que l'on fait de la génétique on a « regardé les chromosomes Y. Déplacer à ce point la racine de l'arbre du chromosome Y est extrêmement surprenant. »

Mais en plus de constituer une surprise, ce bouleversement pose un gros problème de date, tout simplement parce que, il y a 340 000 ans, l'homme moderne n'était pas encore né ! D'après les données fossiles, son apparition date d'il y a environ 200 000 ans. Comment Albert Perry, qui était sans nul doute un Homo sapiens, a-t-il pu se retrouver porteur d'un chromosome Y datant d'un Homo "archaïque" alors que tous ses congénères disposaient d'une version plus récente ? Casse-tête ? Pas vraiment si l'on considère que le scénario de l'évolution de l'homme est non pas linéaire mais semblable à un buisson dont les branches se séparent... puis se recroisent. Une hypothèse probable est que, il y a plusieurs milliers d'années, le groupe ethnique d'Homo sapiens dont Albert Perry est descendu s'est mélangé avec un groupe d'humains "archaïques". Ces derniers ont aujourd'hui disparu mais ils ont, lors de cet échange de gamètes, réinjecté dans la population d'hommes modernes un chromosome Y qui n'y était plus présent sous cette forme. Un chromosome qui s'est ensuite transmis de père en fils pendant des générations et des générations, jusqu'à Albert Perry... et à quelques autres.

En explorant des bases de données génétiques, les auteurs de l'étude ont fini par mettre la main sur les Mbo, un peuple africain vivant dans le sud-ouest du Cameroun, dans la région du Littoral. Dans cette base de données se trouvaient 11 hommes Mbo (sur 174 enregistrés) dont le chromosome Y présentait des caractéristiques analogues à celles du chromosome Y d'Albert Perry – lequel était probablement leur lointain cousin. Les chercheurs notent que les Mbo vivent à moins de 800 kilomètres du site préhistorique nigérian d'Iwo Eleru, où des paléoanthropologues ont établi qu'Homo sapiens a cohabité et s'est reproduit avec les descendants d'une lignée plus ancienne. Pour ces généticiens, une découverte comme celle du chromosome Y d'Albert Perry souligne à quel point les bases de données sont lacunaires : « Il est probable, écrivent-ils, qu'une bien meilleure compréhension de la phylogénie du chromosome Y, et des variations génétiques en général, serait obtenue si des relevés plus denses et plus réguliers étaient effectués dans toute l'Afrique subsaharienne, étant donné son haut niveau de diversité génétique. »

Pierre Barthélémy.

Pour ceux qui cherchent une étude avancée inédite https://docs.google.com/file/d/0B9R_b6f3q4qtdFh6SWRwUkxROUE/edit (pour les anglophones et surtout avec une formation en paléontologie systématique et générale, ainsi qu'une formation en génétique) remerciez PierreduNord. Cela pourrait intéresser certains doctorants pour leur thèse.

Bonne journée à tous Wink

_______________________________________

Nikolaz-75015
Nikolaz-75015
Ufologue
Ufologue
Encore une remise en cause des certitudes scientifiques. Empty

Masculin Age : 45
Nombre de messages : 34
Inscription : 21/01/2013
Localisation : Paris
Emploi : Formateur
Passions : Curieux de Tout
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2441
https://www.facebook.com/NIKO.Paris15.fr

Ovnis Re: Encore une remise en cause des certitudes scientifiques.

le Lun 11 Mar 2013, 10:45
Merci pour ça.
J'avais moi-même repéré l'article.
Je l'avais partagé sur mon mur Facebook.
Car il m'avait en effet interpellé.
Garmash
Garmash
Equipe du forum
Equipe du forum
Encore une remise en cause des certitudes scientifiques. Empty

Masculin Age : 32
Nombre de messages : 197
Inscription : 04/02/2011
Localisation : France
Emploi : Pharmaceutique
Passions : Plein de choses
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3494

Ovnis Re: Encore une remise en cause des certitudes scientifiques.

le Lun 11 Mar 2013, 12:07
Oui enfin au final ce n'est pas un gros bouleversement. Juste une preuve de plus qu'il y a bien eu des cas d'hybridation entre Homo Sapiens et d'autres Homo.
Ceci dit, il est vrai qu'il est intéressant de voir que ces caractères génétiques se sont transmis jusqu'à nos jours.
avatar
garoliv
Coordinateur d'enquête
Coordinateur d'enquête
Encore une remise en cause des certitudes scientifiques. Empty

Masculin Age : 56
Nombre de messages : 369
Inscription : 30/12/2009
Localisation : Villeurbanne
Emploi : electronicien
Passions : astronomie, jeu d'échecs, home-cinema
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4157

Ovnis Re: Encore une remise en cause des certitudes scientifiques.

le Lun 11 Mar 2013, 13:09
La science avance, se trompe et corrige ces erreurs, elle n'est pas vérité figée.
Ce classement et cette dénomination de l'homme moderne ont'ils un sens objectif ?.
Les critères choisis sont'ils bons ?.
Je crois qu'un des principaux critères choisis au début, était le volume du cerveau pour différencier l'homme moderne de son ancêtre...
Est-ce vraiment judicieux ?.

Quel âge à Adam et qui est Adam ?
Est-ce que nos ancêtres sont vraiment des singes comme on le prétend ?
Je pense que cette idée n'a aucun sens, le singe et l'homme ne peuvent être comparés d'un point de vue qualitatif, sans jugements de valeurs à priori, mais ce sont deux êtres vivants côte à côte de nature différente.


On découvre aussi actuellement des pierres taillées (au bout de lances) datant de plus d'un million d'années....( d'un article sur "Science et Vie").
On est sûrement pas au bout de nos surprises ...c'est toute la théorie de Darwin qui est à repenser avec objectivité.


Cdt
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum