Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Forum Ovni et Extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Ma chaîne Youtube :"Raconte moi un ovni"Hier à 17:56Pierre.BArticles sur le sujet ovniVen 21 Jan 2022, 21:18Buckaroo_BanzaiTout beau, tout nouveau. Ven 21 Jan 2022, 20:01HocineRECENTS "LIVE" : UAP, OVNI, PAN, E.T.Jeu 20 Jan 2022, 18:24LorelineUne chance sur trois qu'il y ait eu de la vie sur Mars Jeu 20 Jan 2022, 14:00LorelineDes nouvelles de SIGMA2Mer 19 Jan 2022, 18:13LorelineMes pensées ufologiquesMer 19 Jan 2022, 08:27XPDavySurvols de centrales nucléaires: ovni ou drones?Mar 18 Jan 2022, 20:02HocineLes Rendez-vous d'ODHTvLun 17 Jan 2022, 21:04LorelineVos lectures ufologiques du moment presentation et discussionsLun 17 Jan 2022, 15:04Buckaroo_BanzaiL'affaire du crash de Roswell ufo crash (1947)Lun 17 Jan 2022, 14:51snotgobblerJOYEUSES FÊTES DE FIN D'ANNEEMer 12 Jan 2022, 20:20OVNI-LanguedocLe mot divulgation est impropreMar 11 Jan 2022, 23:53Phèdre2021: le 04/05 à 22h55 - Lumieres complexes - Redon -Ille et Vilaine (dép.35)Mar 11 Jan 2022, 22:40William1963Une étrange forme cubique sur la Lune Mar 11 Jan 2022, 19:24XPDavyRétrospective spatiale 2021Sam 08 Jan 2022, 19:49LorelineSeriez-vous déçus ?Sam 08 Jan 2022, 18:55LorelineVu à Amiens le jour du 1er de l'anMar 04 Jan 2022, 14:16Buckaroo_BanzaiSondage : Quel est le cas le plus intrigantLun 03 Jan 2022, 19:30Hocine(1956) L'affaire de l'aéroport d'Orly un ovni sur le radarMar 28 Déc 2021, 20:40Huguette1954Nick Pope and Chris Lehto Discuss UFOs, UAPs, Lun 27 Déc 2021, 21:54LorelineLe James Webb Spatial Telescope est prêt :-)Lun 27 Déc 2021, 21:24LorelineBonjour à tousLun 27 Déc 2021, 19:07Pierre.BMars : Des couches composées d'eau à 40 % ?Jeu 23 Déc 2021, 16:00LorelineTémoignage ovni triangulaireLun 20 Déc 2021, 12:21Hocine Jacques VALLEE conférence, interview, échantillonsDim 19 Déc 2021, 20:21LorelinePetit gris - région Montréal, Québec Ven 10 Déc 2021, 11:00Hector01fait non expliquéVen 10 Déc 2021, 10:51Hector01Meilleurs cas de traces physiques (une liste préliminaire)Jeu 09 Déc 2021, 19:29HocineLes ovnis dans l'Océan Indien de Manuel WirothDim 05 Déc 2021, 11:32Hannibal
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Astronaute: Dr. Story Musgrave Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12813
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20438
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Astronaute: Dr. Story Musgrave

Sam 22 Déc 2007, 12:26
L'astronaute célèbre de la NASA confirme des Extraterrestres sont ici

Astronaute: Dr. Story Musgrave S_Musgrave

par Clark C. McClelland, ancien ScO, flotte de navette spatiale des États-Unis, KSC, la Floride 1958 1992

STS-80 enlèvent de la garniture 39B.

La navette spatiale Colombie pendant le STS-80 a pris un équipage de cinq astronautes dans des 17 jours, 15 heures et 54 mission minute autour de la terre, le plus long vol dans l'histoire de ce véhicule. Pendant ce vol prolongé un événement très étrange s'est produit ce Dr. même eu Story Musgrave de membre d'équipage incapable d'expliquer ce qu'il a observé des fenêtres de navette.

Un grand objet en forme de disque est apparu au-dessous de la Colombie. La navette était approximativement, 190 milles marins de haut.

On a observé la première fois le disque pour apparaître miraculeuxment de hors de nulle part, volant par les nuages ci-dessous et progressant de droite à gauche pendant que les astronautes regardaient fixement dans la stupéfaction totale. La jante externe du métier a semblé tourner dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Elle était très grande (comparé à l'ordure d'espace et à la glace communes de point d'interruption), approximativement 50 à 150 pieds de diamètre.

Dr. Story Musgrave, un spécialiste d'astronaute en charge utile sur la mission STS-80, a été interviewé après le vol. Car il a regardé une bande vidéo de l'incident qui a montré des flashes de foudre dans l'atmosphère, les lumières de ville de Denver, de Colorado et d'autres vues terre à terre, il a énoncé : « Je ne sais pas ce qu'est il. Si c'est une rondelle, débris, particules de glace, je ne sais pas. Mais il est caractéristique des milliers de choses que j'ai vues. Ce qui n'est pas aussi la caractéristique est lui semble venir de l'aucun où. Vous penseriez que si elle fait face au côté en noir ou faisant face à un côté vers toi ce qui ne reflète pas le soleil, vous penseriez que vous verriez quelque chose là. Il est vraiment impressionnant. »


Histoire Musgrave (STS-80).


Pendant une entrevue plus tôt, Dr. Musgrave a énoncé qu'il a essayé de communiquer avec ET des formes de vie pendant la chacune de ses six missions. Il leur a demandé réellement pour le prendre avec elles. Maintenant qu'est un astronaute avec beaucoup de courage. Dr. Musgrave s'est retiré après ce vol de la NASA. Depuis lors il avait écarté le sien opinion considérée que la vie étrangère existe. Quand Musgrave parle de ceci, ce n'est aucun grand saut pour qu'un l'assume admet la connaissance de la vie étrangère. Comme glissière finale d'un « gris » ET a été montré pendant une présentation récente d'astronomie par Dr. Musgrave, il a formulé ce commentaire étonnant : « Ces types sont vrais… Je le garantis ! » Dr. Musgrave sait la vérité. Cet auteur la garantit !

Considérer cela soigneusement. Ce sont des scientifiques de renommée du monde faisant des rapports presque au delà de croyance. Le Dr. von Braun et d'autres de sa stature ont le courage de révéler l'information « sensible », mais évidemment les chefs des Etats-Unis et le monde ne font pas. Si les milliards pourraient trouver une manière de faire face à la menace primordialement de l'annihilation atomique pour le demi-siècle, il est raisonnable de supposer que nous pouvons faire face à la connaissance de cette « autre intelligence » des étoiles. Nous pouvons faire face au fait qu'ils visitent la terre, et avoir été depuis le commencement de l'histoire. Nous devons. Ces la nécessité endormie encore ouvrent leurs yeux. Nous ne sommes pas seuls.

Au sujet de l'auteur :

Clark C. McClelland, ancien ScO, flotte de navette spatiale, KSC, la Floride 1958 1992. Ancien directeur, NICAP Unit-3 à Cape Canaveral et à KSC, ancien directeur auxiliaire d'état de MUFON la Floride, et ancien directeur, unité du Centre Spatial Kennedy MUFON, KSC. LIEN

http://svsurl.systransoft.com/?t=outputframeset&link=trans&task=11d1def534ea1be0--4667f705-116ff0a8fc6--62bd


Dernière édition par Benzemas le Jeu 12 Juin 2008, 19:56, édité 1 fois

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
urlhan
Equipe du forum
Equipe du forum
Astronaute: Dr. Story Musgrave Empty

Masculin Age : 39
Nombre de messages : 244
Inscription : 20/11/2007
Localisation : herault
Emploi : agent d'accueil
Passions : musique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 5166
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis Re: Astronaute: Dr. Story Musgrave

Sam 22 Déc 2007, 15:47
Merci Benzemas pour ce document fort interressant!
(Meme si la traduction est barbare lol) :)

Ca m'étonnera toujours que les paroles d'un type comme ca, ne soient pas prises au serieux par la communauté scientifique...
Rémy.F
Modérateur
Modérateur
Astronaute: Dr. Story Musgrave Empty

Masculin Age : 31
Nombre de messages : 782
Inscription : 03/12/2007
Localisation : Grenoble
Emploi : Etudiant
Passions : divers
Règlement : Règlement
Points de Participation : 5233
Voir le profil de l'utilisateur

Ovnis Re: Astronaute: Dr. Story Musgrave

Sam 22 Déc 2007, 18:35
c'est non seulement pas prit au sérieux mais aussi prit au sérieux et étouffé!
Huguette1954
Equipe du forum
Equipe du forum
Astronaute: Dr. Story Musgrave Empty

Féminin Age : 67
Nombre de messages : 126
Inscription : 19/03/2010
Localisation : Belgique
Emploi : Peintre Graveur
Passions : art digital-peinture-gravure-science-nature-beaux livres
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4566
Voir le profil de l'utilisateurhttps://hbron.over-blog.com/

Ovnis Re: Astronaute: Dr. Story Musgrave

Lun 03 Mai 2021, 21:24
Bonjour, je n'ai pas trouvé sur le site ce film, malheureusement pas en français.

« I am a space person » 

En 2003, dans le film documentaire intitulé Story, de la cinéaste Dana Ranga, Story Musgrave se raconte en homme de l’espace, une réalité au-delà de tous nos repères. Ses propos sont déroutants. Il choisit de se présenter en artiste ou en poète pour créer une expression verbale très réfléchie, mais libérée de tous les cadres.


le film : https://www.youtube.com/watch?v=nsJ5fDrlvbM&t=5s


Au XXe siècle, l’astronaute américain Story Musgrave s’est tourné résolument vers cet espace infini depuis les navettes spatiales. Il a exploré comment son corps habitait l’espace, l’apesanteur, le noir, l’infini, la lumière. Il a ensuite essayé de partager ce qu’il a vécu. C’est un véritable défi pour la perception humaine, la sienne et la nôtre. Rien dans notre existence terrestre ne nous prépare à appréhender cet inconnu. Il a tenté cette communion par les mots, en nous parlant. Est-ce seulement possible ?



Le corps humain, produit de la vie sur Terre

Notre corps, en fait tout notre être, n’est pas fait pour l’espace. Nous nous sommes constitués dans les conditions de vie sur Terre au fil de l’évolution biologique, à travers les générations. Une gravité omniprésente a largement contraint ce que nous sommes devenus aujourd’hui, ainsi que l’alternance des jours et des nuits. Et même, si nous sommes fascinés par la nuit qui nous dévoile les étoiles, notre perception du monde est d’abord celle de la surface verte de la Terre, du bleu du ciel avec nuages, vent et soleil, des couleurs de l’eau et de la présence partout d’une vie multiforme. Sont-ce cette évidence et nos habitudes qui fondent nos comportements désinvoltes, mais insoutenables, dans l’appropriation du monde ? Story Musgrave vient nous raconter ce court moment de sa vie au cours duquel tout cela a disparu, remplacé par un strict minimum reconstruit dans la navette spatiale pour survivre dans le vide.
Story Musgrave est un astronaute américain né en 1935 ; lors de sa dernière mission, en 1993, il était âgé de 61 ans. En six missions, il est resté pratiquement deux mois dans l’espace. À l’instar de la Française Claudie Haigneré, il fait partie de ces astronautes au parcours universitaire hors du commun. On lui attribue six diplômes de l’enseignement supérieur : chirurgien, informaticien, chimiste… Dans sa jeunesse, il a fait partie du corps des marines de l’armée américaine, et fut alors technicien sur un porte-avion.
En 2003, dans le film documentaire intitulé Story, de la cinéaste Dana Ranga, Story Musgrave se raconte en homme de l’espace, une réalité au-delà de tous nos repères. Ses propos sont déroutants. Il choisit de se présenter en artiste ou en poète pour créer une expression verbale très réfléchie, mais libérée de tous les cadres.
En s’attachant aux perceptions corporelles, il déborde une approche rationnelle attendue, au vu de la solidité et de la variété de ses connaissances scientifiques. Il cherche plutôt à mettre en mots un indicible vécu, à partir de l’observation de son propre corps malmené dans l’espace, dans un témoignage littéralement extraterrestre. Au centre du film de Dana Ranga, se trouve donc l’apprentissage du corps en l’absence de gravité dans la navette spatiale en orbite, confronté au noir absolu, à la lumière invisible mais qui remplit l’espace, au vide de matière partout, à l’infini qu’il sait être devant lui.
Story Musgrave se dit de la génération de la Conquête Spatiale pour immédiatement souligner cette conquête impossible voire dangereuse quand il s’agit de son corps dans l’espace. Au lieu d’une conquête, il parle au contraire de l’abandon nécessaire d’un corps aux conditions de l’espace, pour s’adapter et vivre. Dans ce film, il tente de décrire les réactions de son corps, comment il est perdu sans repères. Il n’explique rien : c’est impossible. Il découvre « seulement » combien il doit être à l’écoute de son corps et lui donner raison :
« Je trouve absolument merveilleux que mon corps aille dans un sens et mon esprit dans l’autre. Quand mon corps me dit, par exemple au milieu de la nuit, qu’il veut se retourner et que je lui dis : “Hé, mon gars, ça ne te mènera nulle part. Cela ne te mènera à rien. Nous sommes en chute libre, nous sommes en gravité zéro. Se retourner dans ce lit, ou où que nous soyons, ne va rien t’apporter et nous n’avons pas besoin de le faire”. Et nous essayons cela pendant un moment, puis mon corps me dit que si je ne me retourne pas, je vais passer une nuit pénible, et je vois que oui, le corps a raison. Alors, je me retourne et les choses vont bien. C’est comme un désaccord avec mon moi physique qui essaie de s’adapter à un environnement pour lequel il n’a pas du tout été conçu. »
« Dans l’espace, quand vous regardez dehors, bien sûr, il y a cette fantastique obscurité. Et l’obscurité est différente dans la lumière de l’espace, et vous essayez de l’appeler noirceur ou obscurité, mais la langue n’a en fait pas de terme pour cela. Cette obscurité a une texture différente, et c’est si réel que vous avez l’impression de pouvoir la toucher, alors que c’est le vide. Mais en fait, ce n’est pas le vide. C’est le cosmos. Il est très énergétique et contient beaucoup de messages, de choses. Il est très riche. J’avais le soleil qui venait derrière moi, et il y avait la lumière du soleil qui éclairait l’obscurité devant moi. Pourtant il n’y a rien là. Je suppose qu’il n’y a rien que l’œil puisse percevoir pour que la lumière revienne, mais il doit bien y avoir quelque chose qui renvoie la lumière dans votre direction parce que l’obscurité est différente de jour ou de nuit.
Vous savez… Je la décris comme un velours. Elle est infiniment flexible. Elle est infiniment multiple. Et elle ne vous résiste en aucune façon. En fait, si, un peu : elle vous résiste assez pour pouvoir être comme si vous pouviez l’atteindre et la toucher. C’est comme un marshmallow noir. C’est comme… Je sais ce que c’est. C’est comme un voile d’eau. C’est comme une eau très fine, sauf que vous percevez presque qu’elle a une température et qu’elle n’est pas mouillée. Et donc, c’est comme si une sorte de milieu était associé à cette obscurité. C’est comme… Si vous deviez vous déplacer à travers elle, ce serait quelque chose. Ce serait quelque chose avec les mains, vous savez, quelque chose que vous pouvez sentir avec les mains. Quelque chose que vous pouvez sentir couler à travers vous, quelque chose qui pourrait être un peu spongieux. »


Story Musgrave regarde par le hublot et il n’y a rien à toucher. Pourtant, dans une forme surprenante de synesthésie, des impressions tactiles d’une matière qui occuperait l’espace vide viennent à lui.

extrait de l'article du site UGA Université Grenoble Alpes
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum