Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Forum Les mystères des Ovnis - Ufologie et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
2017: le 21/03 à 10h30 - Pan dans le ciel - Plélan le grand (35)Aujourd'hui à 13:16Orion35La Mystérieuse foudre en boule de Raymond PicolliAujourd'hui à 12:22LorelineMAJ Matin Ovni de l'édition de Mai 2021 par ODHTvAujourd'hui à 11:58LorelineArticles sur le sujet ovniAujourd'hui à 11:50elisaliseÉvidence évidenceAujourd'hui à 11:48Claude55Ben, c'est encore moi...Aujourd'hui à 10:03Roland892011: le / - OVNIs percutés par un missile. - Kandahar (Afghanistan) Hier à 23:56William1963PANIQUE CHEZ LES PSEUDO SCEPTIQUESHier à 22:58LorelineDiscussions autour de divers sujets concernant l'ufologie.Hier à 19:42udje5403Nous ne vivrons pas sur Mars ni ailleursHier à 19:15William1963Bonjour à tousHier à 17:42William1963Les méprises astronomiquesMar 27 Juil 2021, 20:36elisaliseLes OVNIS : le rapport du Pentagone - EclairagesMar 27 Juil 2021, 07:24martin(1994) Vidéo ovni centre d'essai de la base Nellis de l'US Air ForceMar 27 Juil 2021, 06:13HannibalRapport du Pentagone sur les ovnisLun 26 Juil 2021, 19:19udje5403Vu sur Youtube à PertuisDim 25 Juil 2021, 06:09HannibalLe Rover Persévérance et son hélicoptère.Ven 23 Juil 2021, 13:21XPDavySommes-nous seuls dans l'Univers ?Jeu 22 Juil 2021, 20:20martinPrésentation Jeu 22 Juil 2021, 19:02freethinkerAutour de la question : comment cultiver l'esprit critique ?Mer 21 Juil 2021, 20:12Jean-Marc WatUne initiative Européenne pour recueillir et analyser les OvnisMer 21 Juil 2021, 00:39jean-lucLUSA FAA près de 10.000 cas en accès libre (2014-2020)Dim 18 Juil 2021, 11:52Jean-Marc WatMon départDim 18 Juil 2021, 00:08LogikConcevoir une coprésence ?Sam 17 Juil 2021, 18:26TychoeBraheLa politique du forum : buts, remarques importantes et objectifsMer 14 Juil 2021, 21:32nicosJacques Vallée en live le 29 juinMer 14 Juil 2021, 14:21NOT-ALONEIls testaient la fiabilité des sites UFODim 11 Juil 2021, 22:38Sorensir2012: le 28/06 à 15h13 - Un phénomène ovni insolite - Rouen-Petit-Couronne - Seine-Maritime (dép.76)Dim 11 Juil 2021, 18:59Hector01Des traces de vie sur Encelade?Dim 11 Juil 2021, 09:53Julien.BLe voyage temporel est-il possible?Sam 10 Juil 2021, 20:52Hocine
Annonce
-44%
Le deal à ne pas rater :
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de lecture jusqu’à ...
18.89 € 33.99 €
Voir le deal

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20256
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 20:54
Rappel du premier message :

Les affaires de mutilation de bétail dans la presse:

Un article du Great Falls Tribune, Montana, USA, 3 Janvier 2002:

les mutilations de bétail reprennent dans le Montana. Source

http://www.greatfallstribune.com/news/stories/20020103/topstories/1410092.html

Le rapport d'analyses du NIDS mentionné dans cet article est maintenant disponible.

Jeudi, 3 Janvier 3, 2002
Retour des mutilations de bétail

Des ranchers et les forces de la loi dans l'incompréhension devant la vague criminelle
Par KATIE OYAN
De la rédaction du Tribune

CONRAD - C'est le genre de "déà-vu" dont Everett King se passerait bien.

Il y a environ 15 ans, il a découvert les restes effroyables d'un de ses bestiaux qui étaient morts mystérieusement.

En Octobre, cela a recommencé.

King a dit que c'est comme si un chirurgien avait découpé son charolais de 7 ans, d'après la manière dont son oeil droit et l'oreille ont été découpées - sans parler de la la manière dont ses organes reproducteurs avaient été extraits.

Ce que King trouve le plus incompréhensible, cependant, c'est que plus de deux mois plus tard la carcasse se trouve bien où il l'a trouvée, intacte.

"Les prédateurs ne la mangeront pas," a dit Kink, dont le ranch est à l'extérieur de Valier, au Sud du lac Frances. "Il devrait avoir été nettoyé et avoir disparu depuis longtemps."

Les propriétaires de ranch ont rapporté quatre mutilations entre Juin et Août. Depuis lors, il y en a eu 11 de plus, et les enquêteurs recherchent toujours des réponses.

Les mêmes circonstances bizarres ont hanté des propriétaires des ranch du secteur et ont dérouté les officiers des forces de la loi il y a 20 ans, ce qui a répandu des rumeurs au sujet d'OVNIS, de cultes et de conspiration de gouvernement.

Les mutilations ont cessé dans les annéEs 90 mais ont recommencé cet été.

La victime la plus récente -- un Hereford de 12 ans -- a été trouvée au début de ce mois sur un ranch au nord-ouest de Conrad.

"Ils ont scalpé le ventre ventre de ses pattes avant à ses pattes arrière sur toute la surface," dit le Shérif adjoint Dan Campbell du comté de Pondera. "Le ventre entier a été retiré."

Les dernières mutilations se sont produites dans les trois miles l'une de l'autre dans la région de Dry Forkes, à environ 10 ou 15 miles à l'Ouest de Conrad.

En Octobre, les membres de la New Miami Colony, 18 miles à l'Ouest de Conrad, ont découvert deux vaches mutilées en même temps, à environ 30 yards de distance.

Les scènes étaient remarquablement semblables aux mutilations que les propriétaires de ranch ont rapporté ici depuis plus d'une décennie, dit Campbell.

La plupart des vaches avaient la peau raclée hors de leurs visages. Souvent, la langue, un oeil et l'ensemble ou une partie d'une oreille avaient été enlevés. Une partie de la mamelle était habituellement découpée, aussi bien que les parties génitales. Et dans la plupart des cas, l'anus avait été retiré.

Une majorité des vaches avaient 4 ou 5 ans; l'une n'avait plus ses dents.

Vers la fin des années 1970, un volume élevé de mutilations alléguées dans les états du Sud-Ouest a déclenché une enquête au niveau fédéral. Le rapport de 300 pages résultant a conclu que des prédateurs animaux étaient responsables.

Bien que certains écartent les décès du comté de Pondera comme étant des canulars ou affirment que ce sont des cas causés naturellement par des prédateurs, Campbell et con collègue enquêteur Dick Dailey, adjoint du shérif, ne sont pas convaincus.

Les coupes sur les vaches sont souvent circulaires ou ovale et - comme avec le Charolais d'Everett King - semblent être fait avec une précision chirurgicale.

Les animaux semblent se décomposer plus rapidement que la normale, et leur peau absente ne reflète pas le travail des prédateurs, dit Campbell.

"Je n'ai jamais vu un animal manger juste le visage d'une vache quand il y a un bon nombre d'autres morceaux à manger," a-t-il dit.

L'une des vaches mutilées semblaient avoir été brûlée. Une autre a paru avoir des contusions autour de son cou comme si elle avait été étranglée. L'une avait une longue coupure avec un bord parfaitement net, comme si la peau avait été découpée en tranches avec un outil semblable à des ciseaux dentelés.

Également étrange, il y a le fait que dans la plupart des cas, aucunes traces ou empreintes de pas n'a été détecté autour des corps des animaux, même dans la boue ou la neige.

Une idée fausse est que les vaches ont été vidées de leur sang. La coagulation normale fait seulement qu'il semble que les fluides des créatures ont été vidés, dit Dailey.

Dailey, qui habite à Dupuyer, a passé plusieurs nuits cet automne à camper dehors dans les domaines la nuit, essayant d'attraper les coupables sur le fait. Il a passé en revue tous les faits et a vérifié des douzaines de sites web à la recherche de réponses.

Pourtant, toujours rien.

"J'ai lu tout que je puis lire là-dessus, et je vraiment ne sais pas ce que c'est que cette diablerie," a-t-il dit.

Les propriétaires de ranch ne sont pas sûrs de ce qu'ils doivent penser, eux non plus.

En Septembre, Jim VandenBos a découvert le corps d'un de ses Angus de deux ans à $850 couché mort dans son pâturage.

Le côté droit de sa face a été scalpé, et la machoire exposée était si lisse qu'elle semblait avoir été polie, dit VandenBos.

Sa langue a été découpée, comme son oreille droite, ses yeux et ses organes reproducteurs. Une pièce de peau de la taille d'une balle de tennis sur son épaule était durcie comme du plastique.

Là encore, les coyotes - ou même d'autres bétail - sont restés à l'écart.

VandenBos a un ranch dans le sud-ouest de Valier depuis plus de 30 ans et se rappelle bien la dernière vague des mutilations.

"C'est quelque chose de peu naturel," a-t-il dit. "Je ne me suis pas trop inquiété à ce sujet parce que c'est quelque chose que je ne puis pas contrôler - mais je voudrais trouver une explication."

Vers la fin d'Octobre, un voisin a trouvé le boeuf de 750-livres qui est mort dans une gorge d'un lit de rivière sec de Ruby Bouma, trois miles à l'Ouest de Conrad.

"Il y avait une traînée d'herbe soulevée comme si elle avait été attirée vers le haut sous lui, " dit Ruby Bouma.

La peau était absente de l'estomac du veau et ses organes reproducteurs ont été retirés, mais il n'y avait aucune trace de passage, aucun trou de balle et aucune marque de griffes.

Le veau, le numéro 55, était presque vieux d'un an et avait une valeur de environ 600$. C'était un des animaux les plus amicaux que Boumas possédait.

Un vétérinaire local a dit qu'il est mort de la pneumonie de la poussière, mais Glen et Ruby ont des doutes.

"C'est possible, parce qu'il fait si sec," a dit Ruby Bouma. "Mais je pense que nous aurions su s'il était malade. Nous avons pris grand soin de ce veau parce qu'il était comme un animal de compagnie pour nous. Il venait vers nous et reniflait notre main ou notre pantalon."

Toute l'affaire est bizarre, si vous demandez à Boumas. Quand une vache meurt de causes normales, par exemple, les prédateurs mordent habituellement dans sa chair.

Le veau de Glen et Ruby Boumas ne manquait que de sa peau. Et quand ils ont vérifié ce jour de Thanksgiving, les prédateurs gardaient toujours leur distance.

Certaines gens dans le secteur pensent que l'Armée de l'Air des États-Unis ou les extra-terrestres sont derrière les mutilations, mais pas Ruby.

"Je suis désolé, mais je pense personnellement que c'est quelqu'un du coin... qui fait cela pour le plaisir," a-t-elle dit.

Une difficulté pour les investigateurs locaux est de recueillir des preuves.

Après deux ou trois jours, le rassemblement de preuves devient une cause perdue parce que les bêtes sont trop décomposés.

Et en été, la putréfaction des carcasses est plus rapide et les carcasses mettent souvent des semaines à être découvertes.

"Nous devons nous battre contre la montre," dit Campbell. "Nous espérons qu'à ce moment de l'année, les propriétaires de ranch gardent et nourissent leur bétail chaque jour ainsi nous aurons de meilleures chances et proposerons encore plus d'indices."

Les adjoints du shérif de Pondera espèrent également qu'un laboratoire du Nevada répondra à certaines de leurs questions.

Cet automne, Campbell et Dailey ont coupé la tête d'une vache mutilée, l'ont emballée dans de la glace sèche et l'ont expédié au National Institute for Discovery Science à Las Vegas.

L'institut financé sur fonds privés paye des scientifiques et des policiers retraités pour étudier des phénomènes bizarres comme les mutilations et les observations d'OVNIS.

Un porte-parole des chercheurs de l'institut indiquent qu'ils ont presque terminé leur étude et enverront une copie du rapport au bureau du shérif du comté de Pondera dans quelques semaines. (*)

"S'ils pouvaient proposer quelque chose, cela nous aiderait vraiment," a dit Dailey.

En attendant que les enquêteurs tirent une conclusion satisfaisante, les théories continuent à se propager dans les magasins et les cafés du coin.

Certains disent que les mutilations sont un stratagème du gouvernement pour détourner les esprits des habitants du Montana de problèmes plus graves. D'autres pensent que ce sont des cultes sataniques ou des vaisseaux spatiaux.

La plupart disent qu'ils ne croient pas à toutes ces histoires bizarres de X-Files. Mais même certains des sceptiques les plus durs commencent à se poser des questions.

"Je ne puis pas croire que des petits hommes viennent de l'espace," a dit le résident de Conrad Jack Rowekamp, un chauffeur de bus retiré et gardien. "Mais bon, on ne sait jamais."

LA VAGUE D'OVNIS DE DALES UK, ENCORE UNE VIDEO:

Article du "Evening Telegraph," UK, 4 Janvier 2002.

UN CIEL ROUGE LA NUIT EFFRAYE UN DUO
09:30 - 04 Janvier 2002

Cette lumière mystérieuse a été capturée en film par un homme du Derby quand il l'a repérée planant dans les cieux au-dessus de sa maison.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici

Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20256
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:49
- Le chercheur ufologue Fabio Zerpa suggère que "des scientifiques extra-terrestres" mènent des recherches sur notre planète. Cette version est soutenue par les comptes rendus nombreux qui affirment que "des lumières étranges" peuvent être vues dans le ciel, et par l'absence alléguée de traces autour des animaux mutilés.
- Des sectes: la théorie proposée au départ par la police de Buenos Aires.
- Des Nains Verts: il y a ceux qui disent qu'une créature connue sous le nom de "nain vert" erre dans la province. Les résidants affirment qu'elle a entre 50 et 60 centimètre de haut, a une grande tête et de grandes oreilles, de grands yeux verts, deux jambes et de longs bras.
- Des Chupacabras: cette créature pourrait être moitié chauve-souris, moitié-kangourou ou moitié Petit Gris et assassine le bétail. Ils ont été décrits comme d'environ 1,20 m de haut, pesant 32 kilos, yeux de rouges. On dit qu'ils sautent ou volent vers des arbres, attaquent des chevaux et des poulets, vidangeant leur sang.
- Des Conspirations de Multi-nationales: quelques résidants croient en une conspiration de corporation visant à les paniquer et à les forcer à vendre leur terre à bas prix.
- L'Aguara Guazú: un animal corpulent avec de longues mains et pattes vivant en Argentine nordique, mais qui a occupé les rives du Rio Colorado jusqu'à la fin du 19me siècle. Il a été écartée puisqu'il s'alimente seulement de petits animaux.
- La CIA: cette théorie soutient que les mutilations sont l'oeuvre du gouvernement Américain, et liées à un certain genre de recherche dans le domaine de la guerre biologique.

Cet article a été publié dans le quotidien "El Diario de la Pampa," Argentine, le 12 Juillet 2002.

ANIMAUX MUTILES ET TESTS DE LABORATOIRE:
EST-CE QU'UN PRODUIT TOXIQUE A CAUSE LES DECES D'ANIMAUX?
"Des tests doivent être envoyé au laboratoire," dit Isequilla.

Jusqu'ici, aucun laboratoire dans le pays n'a confirmé la présence d'agents toxiques dans les carcasses animales mutilées. Les spécialistes pensent que les animaux meurent de pneumonie ou du manque de sels mineraux. Les bureaucrates, s'accrochant depuis le 1er juillet à un rapport qui a suggéré la possibilité qu'au moins deux vaches pourraient être mortes d'avoir aspiré un agent toxique, ont attendu jusqu'à hier (quand le EL Diario a publié l'histoire) pour demander l'analyse correspondante du laboratoire.

Le sous-secrétaire des affaires agraires, Juan Isequilla, a précisé qu'il ne pouvait "ni confirmer ni rejeter" le soupçon qu'un narcotique toxique ou caustique ait causé les décès des vaches qui ont été trouvées mortes dans la région de Santa Isabel, puisque des essais en laboratoire doivent encore être exécutés encore. "Afin d'avoir un diagnostic approprié il est nécessaire d'envoyer les tests à un laboratoire pour effectuer l'histopathologie et le diagnostic du produit chimique, entre d'autres," a-t-il dit, après que le EL Diario ait publié l'histoire de deux autopsies exécutées par un vétérinaire de la partie occidentale de la province, qui suspecte les animaux morts d'avoir aspiré ou ingéré un produit chimique toxique.

"Selon la bonne pratique vétérinaire, on doit pouvoir démontrer ce dont on parle," a indiqué Isequilla, ajoutant qu'il est donc nécessaire de "soumettre le matériel au laboratoire pour confirmation."

Traduction Espagnol - Anglais © 2002. Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology (IHU). Remerciements particuliers à Alicia Rossi.

UN OVNI AU-DESSUS DE VILLARICA, CHILI:

L'article ci-dessous est paru dans le journal "El Diario Austral" de La Arucanía, le 12 Juillet 2002, et a été également relayé sur leur site web avec la video numérisée sur http://www.diarioaustral.cl/

UN OVNI FAIT SENSATION A TRAVERS VILLARRICA

Aux alentours de 21:00 dans la nuit de mercredi, des douzaines de familles de Villarrica regardaient la TV ou écoutaient la voix amicale de leur station de radio locale, qui se mêlait au bruit mou de la pluie tombant dans l'obscurité et le silence de la soirée. Mais cette tranquilité a été soudainement et inopinément troublée par l'apparition d'un objet volant non identifié (UFO) qui a éclairé la nuit d'hiver.

Malgré le fait que les nuages ont gêné une vue claire de l'objet, il a été vu de plusieurs points de la région du lac par des centaines de personnes, et hier, l'incroyable phénomène était discuté dans tous les coins de cette ville. Cette nuit, dans la cabine de contrôle de Radio Apumanque, Patricio Castillo, 28 ans, choisissait les plages musicales pour des centaines d'auditeurs tandis que la pluie continuait dehors.

Quand l'horloge a marqué 21:15 21:15, le téléphone de la station de radio a commencé à sonner. L'animateur de la radio a soulevé son écouteur et a entendu la voix de son collègue Pilar Castillo, lui demandant de regarder par la fenêtre parce qu'il y avait un objet très étrange dans le ciel. Patricio a raccroché et a ouvert une des fenêtres, s'est penché dehors et a vu l'objet étrange dans la nuit d'hiver sombre et pluvieuse.

"J'ai regardé et j'ai vu un objet lumineux avec trois lumières rouges à chacun de ses côtés. Il avait été stationnaire pendant quelques secondes et a alors fait un mouvement très rapide. J'ai cessé de le regarder pendant quelques secondes parce que j'ai couru dedans pour diffuser une chanson et quand je suis retourné il était parti," a-t-il expliqué. Il avait travaillé pendant 9 années à la radio et n'avait jamais eu une expérience semblable. "J'avais l'habitude de ne pas croire en ces choses, maisj'ai changé d'avis après ceci."

Pendant un instant, Patricio a pensé que ce pourrait être ce millionnaire qui traverse le monde en ballon, mais ensuite il a réalisé qu'il était déjà passé au-dessus de l'Amérique du Sud, ajoutant qu'en dépit de sa luminosité, l'OVNI n'a fait aucun bruit, écartant la possibilité que ce pourrait avoir été un avion.

Pilar Castillo, l'animatrice de l'émission "Entretien du matin avec Pili" a déclaré qu'après 21:00 elle avait quitté une réunion quand elle s'est rendue compte qu'il y avait quelque chose d'étrange dans le ciel. Certaines des personnes avec elle ont été étonnées quand l'objet lumineux a soudainement disparu. " c'était comme une étoile filante aved des couleurs qui ont changées quand il est parti. Il est venu de la direction de Nancul à Villarica. Il était rouge pendant une certain nomre de minutes et a ensuite tourné au violet."

Nous avons laissé la station et sous une pluie du Sud nous nous sommes dirigés vers la maison d'Alberto Sandoval, 47 ans, un cameraman autodidacte avec des années d'expérience, qui est parvenu à enregistrer l'OVNI. Au moment de notre arrivée à la propriété, un de ses voisins nous a indiqué que nous pourrions le trouver à Radio Pianisima. Nous avons atteint la station et l'avons trouvé en train de présenter l'émission "Mundialmente Meciso" qui est diffusée une heure chaque matin.

Entre les chansons mexicaines de ranchero, Alberto Sandoval, qui a passé 28 ans dans la radio, a confirmé qu'il était en effet parvenu à filmer l'OVNI. "Un voisin m'a appelé et m'a dit de sortir avec la caméra filmer un objet étrange dans le ciel. J'ai pris ma machine et entre les gouttes de pluie je suis parvenu à obtenir quelques images qui ont une durée d'environ 5 secondes. "

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20256
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:49
Ce n'est pas la première fois, a dit Sandoval, qu'il a obtenu des images d'OVNIS dans la région du lac. "En été 95, un voisin m'a réveillé à 5 heures du matin. J'ai pris ma caméra et ai filmé un objet étrange. Le bon ist de chose que le ciel était clair. Je pourrais voir une sphère lumineuse semblable à la nuit passée, seulement plus grande. "

Traduction Espagnol - Anglais © 2002. Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology (IHU). Remerciements particuliers à Gloria Coluchi.

OVNIS OU BALLONS RAPPORTES AU JAPON, 2002:

L'article ci-dessous a été publié dans Grafton Daily Examiner, Australie, le 12 Juillet 2002, et consiste en fait en un rapport de presse de l'agence AAP de Tokyo.

Les soucoupes volantes sont maintenant apparues au-dessus du Japon. Le premier vol a été rapporté par un officier de police à Kagoshima, dans le Sud de Kyushu.

L'officier de police Shigeru Arrifuku, qui a rédigé le rapport, dit que tandis qu'il était en service peu de temps après minuit le matin du 9 Juillet, il a vu certains objets en forme de tiret brillants volant en ondulant au-dessus de la baie de Kagoshima. Les objets allaient vers le Nord-Ouest à environ 3000 pieds. Le bureau de la météorologie de Kayashima a indiqué que les "soucoupes" pourraient avoir été des ballons lachés par le bureau après minuit.

ETRANGES LUMIERES, ARGENTINE, JUILLET 2002:

L'article dessous a été publié par le journal EL Cronista, de Chascomús, Argentine, le Samedi 13 Juillet 2002.

ETRANGES LUMIERES AU BORD DE LA LAGUNE
Les résidants de la rue de Sunchales dans le voisinage d'Esteban Echeverria n'ont pas hésité à informer la Voiture de Commandement de la Patrouille de Nuit après s'être d'abord clairement assuré qu'ils "n'imaginaient pas choses" par angoisse. Peut-être était-ce du à la curiosité et à l'incertitude au sujet de ce qu'ils avaient devant leurs yeux: des lumières étranges changeant de couleurs et atterrissant à proximité, sur le bord de la lagune, ont été la raison de l'appel. Les lumières ont aussi fait rester d'autres riverains sur les rivages du lac pendant quarante minutes après que les lumières aient disparu vers le Sud. D'autres lumières ont semblé atterrir dans la région de Monte Bruno et également dans la proximité du club Nautisme et Pêche, où les invités à un dîner d'honneur pour des amateurs de courses ont encore augementé le nombre des témoins oculaires.

Traduction Espagnol-Anglais © 2002, S. Corrales, IHU. Remerciements particuliers à Alicia Rossi.

ANIMAUX MUTILES EN URUGUAY, JUILLET 2002:

L'article ci-dessous a été publié dans le journal "El Argentino" de Gualeguaychú, région de Entre Ríos, Argentine, le Dimanche 14 Juillet 2002.

UN MOUTON MORT AVEC DES MUTILATIONS A LA TETE TROUVE A SALTO (URUGUAY)

Un habitant de Salto est toujours stpéfait de sa découverte de moutons mutilés

Deux moutons morts ont été trouvés sur la propriété de Walter Antonio Remedi, située à Colonia Gestido. L'homme a trouvé un mouton mort avec des mutilations sur la tête pendant qu'il inspectait ses champs.

L'animal trouvé par Remedi était privé d'une oreille, d'un oeil, de la langue et de toute la chair du côté gauche de la tête. Un lambeau de fourrure noire et un morceau de graisse ont été trouvés à côté de lui.

A 500 mètres de là, un deuxième mouton mort a été trouvé avec les dommages semblables à ceux du site principal, mais il avait été déjà attaqué par des chiens ou d'autres animaux. Contrairement à ce qui concerne les autres animaux qui ont été trouvés morts dans d'autres parties du pays, ce cas implique des moutons et pas des bovins. Il n'y avait aucun signe de sang versé.

Traduction Espagnol - Anglais © 2002. Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology (IHU). Remerciements particuliers à Alicia Rossi.

L'article ci-dessous a été publié dans le quotidien "Diario La Mañana," Argentine, le 16 Juillet, 2002.

DES HABITANTS DE GOBERNADOR UGARTTE DECLARENT AVOIR VU UN OVNI
Il y a eu une lumière intense au-dessus d'une maison abandonnée

Les résidants de la zone rurale 25 de Mayo et du personnel de la police de la caserne de Gobernador Ugarte de ladite zone affirment avoir vu une lumière blanche puissante suspendue dans l'espace pendant plusieurs minutes avant qu'elle ne décolle rapidement vers l'Ouest.

Trois citadins et trois membres des forces de police de Gobernador Ugartte ont été témoin de quelque chose d'étrange au-dessus d'une ferme, quelque chose qui a irradié une lumière blanche très puissante de sa section inférieure, rendant difficile de voir ce qui était au-dessus de la lumière. Ce fait a été porté à la connaissance des autorités du département de police de Mercedes, qui pour le moment n'ont pas défini la cause, bien que les rapports des témoins oculaires riverains corroborent l'observation d'une lumière puissante suspendue au-dessus d'une maison abandonnée.

Cette "lumière étrange" a été vue par Jose Benavides et son épouse Rosa Gutierrez, aussi bien que par Manuel Gonzalez, qui a décidé de rapporter l'événement aux casernes de police. C'est ainsi que seulement quelques minutes plus tard la voiture du peloton du département, conduite par l'officier senior Rafaël Aragones et aidé par deux autres officiers a visité le champ et a certifié de la véracité de l'appel, puisque la lumière étrange était en effet là.

Le champ où la lumière a été vue est situé à 7 kilomètres du centre ville de la localité à 25 de Mayo.

Traduction Espagnol - Anglais © 2002. Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology (IHU). Remerciements particuliers à Gloria Coluchi.

MUTILATIONS DE BETAIL A LA TROJA, ARGENTINE, 21 JUILLET 2002:
L'article suivant a été publié dans le journal El Tribuno de Salta, Argentine, le 21 Juillet 2002.

MUTILATIONS DE BETAIL A LA TROJA

Découverte macabre dans un endroit pratiquement inaccessible
Juan Antonio Abarzúa du El Tribuno

Provincial Justice and Police initiate activities aimed at determining the causes for the strange deaths of six bovines found in a sector known as El Cajon, inside the La Troja ranch, and in a dense, nearly inaccessible forested wilderness some 75 km east of the Saltan capital and bordering the Department of Metán. The animals' deaths have bewildered researchers and veterinarians who participated in a survey expedition mandated by Judge Carlos M. Aguero Molina.

The vets performed autopsies on two of the animals and submitted samples of tissue and organs to the Police Biochemistry Lab and the School of Natural Sciences of the National Univ. of la Salta (UNSA).

The initial action is aimed at establishing if there were bacterial or virological agents present capable of triggering the mysterious situation. The request forwarded to the UNSA scientists seeks to find details on some strange coleopteryds ("cascarudos") of large size which were found on some of the animal carcasses. Police investigators Cesar Jimenez and Marcelo Choque want to determine if the insect is carnivorous or not.

The six cows, who were missing eyes, tongue, the flesh covering the lower maxillaries and (in three specimens) the genitalia and udders of the female bovines, died in an area 6 km around, and were almost exactly 1,500 meters from each one. Despite the difficulty [of negotiating the terrain] and the tortuous paths followed by the cows, if an imaginary line were drawn between each one of the carcasses, an almost perfect isosceles triangle could be formed, a matter which could be coincidental but which nonetheless astonished the police expedition, headed by the chief of the 4th Sheriff's Office of the capital area, Miguel Armando Miranda.

A team from "El Tribuno" visited the area--which can only be visited on foot and requires a forced march two hours long--corroborated the findings. Beyond the peculiarities of the geometric arrangement of the deaths, there are others which are no less disturbing: the bovines were untouched by the usual carrion creatures, did not give off an odor, no traces of blood were found and their flesh did not appear to have entered the process of decomposition although it is certain that the deaths occurred at least ten days ago.

It is also curious that the animals died simultaneously and suddenly, since they fell as though struck down, without having made the motions characteristic of the struggle for life. Of the six bovines, only one left traces of having made any movement prior to its death: it made a small circumference with one of its front legs. Then it collapsed and remained still.

"I never saw anything like it in my life," said Tito Yurquina, 70, the animals' owner, whose family has been in the area for over four generations, having engaged in cattle ranching over that time. A similar opinion was voiced by Margarita Maidana, 77, the clan's matriarch, who made the report to the Police. In this regard, her daughter, Romualda Sarapura, 38, who claims to "have been born and raised in the area" said succinctly: "I have never seen anything like it. Nor have I heard of anything similar."

Meanwhile, two other family members, Carmen Salva, 15, and Nelly Tarifa, 51, added an item of information which revives the belief that all of this has extraterrestrial causes: both women swear that in the days preceding the macabre find "strange and powerful lights were seen in the skies."

"I saw a large circle, like a full moon over the hills. It gave off intermittent beams of different colors," said the teenager, a student at the Sargento Cabral school in the capital, who was helping out with farm tasks during her winter vacation.

Translation © 2002. Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology. Special thanks to Gloria Coluchi.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20256
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 23:03
RECHERCHE DE LA VIE SUR EUROPE:

L'article ci-dessous a été publié dans le journal Britannique The Guardian, le 18 Juillet, 2002, et également sur leur site web sur www.guardian.co.uk/spacedocumentary/story/0,2763,756868,00.html

La pêche aux Aliens
Il pourrait y avoir de la vie dans l'océan de Europe - si nous pouvons y aller, écrit Matthew Genge

Jeudi 18 Juillet 2002
The Guardian

L'eau, H20, est le fluide de choix pour la vie. Tout ce qui se passe dans la matière organique passe par l'eau - des milliards de réactions chimiques complexes se passant toute dans l'eau. Il n'est alors pas étonnant que sur Terre les océans cachent une prolifération de la vie allant de la plus simple des bactéries aux mammifères aquatiques avec leur vie sociale complexe.

C'est dans une autre mer bleue profonde, sur Europe, la lune de Jupiter, que les scientifiques espèrent, donc, trouver la vie au delà de la Terre, et la semaine dernière cette recherche a pris sa première mesure importante quand le projet de navette spatiale Europa de la NASA a été approuvé en tant qu'un des missions capitales de cette agence. Les résultats les plus récents, cependant, suggèrent que même si Europa est l'asile le plus susceptible d'abriter la vie extraterrestre, elle puisse également être l'endroit le plus difficile pour la trouver.

L'existence même de son océan est arrivée comme surprise complète. Europa est trop petite pour garder sa chaleur et devrait, donc, être froide et géologiquement morte. Cependant, les images du satellite de Jupiter renvoyées par la sonde spatiale nous mènent à supposer qu'Europa est tout sauf une boule de glace. La rareté des cratères sur la surface d'Europe, comparé au paysage poché des lunes Ganymède et Callisto, suggère que ces cicatrices aient été causées par l'irruption de l'eau de dessous la surface. Plus révélateurs, cependant, il y a ces secteurs avec des crénelures autour de radeaux de la glace, ressemblant à un pavage planétaire fou, ressemblant fortement à des images de glace sur la mer sur Terre et trahissent ainsi l'océan qui se trouve dessous.

La présence d'un océan sur Europa s'avère être dûe à son rapport stressant avec la planète Jupiter. Europa s'étire dedans et dehors comme une balle en caoutchouc quand elle tourne autour de planète géante parce qu'un côté de la lune, le plus proche de Jupiter, est tiré plus fortement par la pesanteur de cette planète que l'autre côté.

Puisque le chemin suivi par Europa la rapproche parfois plus près et parfois plus loin de Jupiter, la forme de cette Lune varie quand elle tourne autour de la planète. C'est cet exercice constant d'étirement et de contractions qui réchauffe l'intérieur d'Europe intérieur et empêche son océan de geler. Les calculs suggèrent, en fait, qu'assez de chaleur soit produite pour maintenir un océan de près de 60 kilomètres de profondeur, 20 fois la profondeur moyenne de ceux sur Terre.

La simple présence d'un océan sur Europe, cependant, ne signifie pas que la vie a évolué sous sa surface. Sans de bons composants chimiques pour la vie, tels que le carbone, le soufre et les phosphores, et une source appropriée d'énergie, l'océan d'Europe serait plus stérile que n'importe quel désert sur Terre.

Les calculs récents présentent, donc, un problème réel pour la vie sur le satellite glacial puisqu'ils suggèrent que peu de temps après qu'il ait été formé, il était fortement déficients en produits chimiques requis pour constituer la matière vivante. La même chose, néanmoins, était également vrai sur notre propre planète mais la vie est ici abondante.

Dans le cas de la Terre, on le pense que des composants importants pour la vie ont été ajoutés par la collision des comètes. Le mois dernier, une nouvelle recherche a prouvé qu'en dépit de sa petite taille, qui permettrait à une grande partie des débris d'une comète s'écrasant d'être à nouveau projetés dans l'espace, assez de matière devrait être conservée pour assurer à Europa les substances nécéssaires à la vie.

Qu'en est-il donc de la source d'énergie? Sur Terre, la lumière du soleil fournit finalement l'énergie pour la plupart des choses vivantes. Sur Europe, cependant, la lumière du soleil, qui est déjà faible, pénétrerait seulement de plusieurs mètres dans la glace et n'illuminerait pas les océans profonds. Dans les endroits sur le fond des océans de notre planète, cependant, la vie s'épanouit en l'absence de lumière et obtient son énergie et son alimentation des passages d'eau chaude riche en minerai. De telles communautés sur les passages d'eaux chaudes pourraient également exister dans les océans d'Europe si ces passages géothermiques, produits par le chauffage de Jupiter depuis l'intérieur rocheux de la lune, se trouvent à la base de son océan.

Les résultats de la dernière recherche sur Europe, publiés dans le journal Science, ont cependant livré le coup le plus cruel, sinon à la vie sur le satellite, certainement à nos chances de la trouver. Le Dr. Paul Schenk, de l'Institut Lunaire et Planétaire, à Houston, a découvert que les cratères présents sur Europa sont complètement de la mauvaise forme. Ceux qui sont plus grands que 25km de diamètre devraient avoir des crêtes centrales élevées mais à la place, elles sont d'une manière décevante plats comme des crêpes. La raison, pense Schenk, est que de plus grands cratères ont poinçonné complètement la croûte glaciale de l'océan au-dessous lequel, natturellement , a jailli pour remplir les trous. Les cratères nous indiquent donc quelle est la profondeur de la croûte glaciale d'Europe: 19 km.

La NASA avait projeté d'explorer Europa en utilisant des sondes robotiques qui fondraient un chemin vers le bas par la croûte glaciale pour rechercher la vie dans l'océan au-dessous. Ce "trou esquimau dans la glace," cependant, était déjà un défi technique quand on pensait que la croûte glaciale avait 1km d'épaisseur; à 19 km, c'est probablement entièrement impraticable. Les preuves de la vie pourraient être trouvée, cependant, quand la navette spatiale Europa de la NASA jettera un coup d'oeil rapproché sur la surface en 2010, puisque l'eau de l'océan qui a rempli les cratères et a éclaté ailleurs sur la surface a pu avoir porté les signes indicateurs de la vie avec elle. La navette spatiale peut même localiser de la glace mince, par exemple près des ruptures énormes provoquées par les étirements d'Europe, où une sonde pourrait atteindre l'océan.

Pour l'instant, cependant, il semble que la morue et le hareng d'Europe ne soient pas près d'être au menu.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20256
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 23:04
L'article ci dessous est paru dans le journal "Shanghaï Star," Chine, le 18 Juillet 2002.

Des hommes des étoiles oranges et rouges au-dessus de la Chine
Par Rosanne Lin, Shanghai Star. 18-07-2002

Vu l'épidémie récente des observations d'OVNIS au-dessus de la Chine, il vaut la peine de noter l'opinion de Sun Shili, un fonctionnaire retraité du ministère des affaires étrangères qui est maintenant président de la société de recherches OVNIS de Pékin - il croit que les waixingren (les extraterres) vivent parmi nous.

La rencontre rapprochée de Sun s'est produite en 1971, quand il a été envoyé à en exil à la campagne pendant la "révolution culturelle" (1966-76) pour accomplir la tâche épuisante de la plantation de riz. Un jour tout en travaillant durement dans un champ, son attention a été attirée vers un objet lumineux dans le ciel, qui s'est levé et est tombé à plusieurs reprises. Au début, Sun a supposé que le spectacle était une certaine sorte de dispositif de surveillance - une déduction raisonnable considérant cette époque - cependant des années après, après avoir lu des textes étrangers sur les observations d'OVNIS, il a su qu'il avait vécu une rencontre rapprochée.

Aujourd'hui, Sun n'élimine aucune possibilité, y compris que des extra-terrestres vivent et travaillent dans la société chinoise - une position souvent difficile à réfuter.

Et Sun n'est pas le seul expert en la matière de notre pays prenant ces observations au sérieux. Selon le très haut placé Shen Shituan, un vrai scientifique dans le domaine des fusées, président de l'Université Aérospatiale de Pékin et directeur honorifique de l'Association de Recherches Chinoise sur les OVNIS, chaque rapport d'une rencontre extra-terrestres vaut la peine d'être étudié.

Shen n'écarte aucune histoire comme trop absurde, y compris les affirmations d'un ouvrier que les extra-terrestres sont entrés dans sa maison de Pékin tandis que son épouse et enfant étaient présents, et l'ont transporté et ramené sur 265 kilomètres vers l'Est en seulement quelques heures.

Mais que veulent ces extra-terrestres? Pourquoi visitent-ils la Chine? Sont-ils intéressés à participer aux Jeux Olympiques de 2008? Peut-être sont-ils intéressés à installer un stande devant le centre d'acceuil de l'exposition Shanghaï 2010? Ou peut-être, ont-ils des intentions plus sinistres. Après tous les êtres humains sont connus pour manger la chair de formes de vie intelligentes - graisse de baleine et viande de chien. Dois-je en dire plus?

Mettons de côté les livres de cuisine; un grand ponte des médias a indiqué des parallèles intéressants entre les rencontres rapprochées aux Etats-Unis dans les années 50 et le flux des visites récentes en Chine. Dans les années 50, avec les USA s'affairant à dominer les affaires du monde, les observateurs d'autres mondes peuvent avoir voulu en apprendre plus au sujet de la superpuissance croissante. D'après cette logique, le développement extraordinaire de la Chine a pu attirer l'attention des visiteurs étrangers. Ils peourraient vouloir ouvrir un nightclub sur Maoming Lu ou une usine électronique à Shanghaï à Guangdong. Peut-être, l'ouvrier de Pékin a-t-il été influencé pour agir en tant que quelque conseiller en placements. De telles possibilités ne peuvent pas être ignorées - l'investissement direct par des étrangers est capital dans la croissance, qu'importe le pays ou la planète d'origine.

Naturellement, toutes ces spéculations supposent que les extra-terrestres existent et observent la terre et son espèce. Cependant, il reste ceux qui rejettent cette idée.

De tels sceptiques doivent réfléchir à la ferme de fourmi que beaucoup d'enfants ont. Ces créatures de minuscule travaillent duremement et sans relâche en ignorant qu'elles sont observées et que, avec un simple robinet sur la vitre, l'observateur géant non détecté, ce qui serait le travail de la moitié de la vie d'une fourmi pourrait être détruit. Alors pourquoi nous pensons-nous si supérieurs?

Et si ces visiteurs étrangers se montraient cela ajouterait une toute nouvelle signification au terme yangguizi (diable étranger). Je devine que comme les auteurs de science-fiction le prévoient souvent, les êtres supérieurs étrangers donneraint à l'humanité une raison d'abandonner ses préjudices raciaux et culturels - nous aurions quelqu'un de neuf à détester.

L'article ci-dessous à été publié par "El Comercial," Argentine, le Vendredi 19 Juillet 2002.

LES MUTILATIONS DE BETAIL CONTINUENT

Sept animaux ont été mutilés à Yataí, faisant un total de 21 en deux mois dans ce champ.

Hier matin, l'éleveur de bétail Luis Fernandez a visité les casernes de police de Colonia Yataí pour rapporter des cas semblables à ceux qui s'étaient produits avec une fréquence en augmentation dans notre province en ce qui concerne des mutilations de bétail. Quand le cas a été connu par notre salle de presse, le "EL Comercial" s'est présenté sur les lieux. Nous avons reçu la bienvenue de l'officier responsable du poste local de police, Señor Adolfo Salvador Valdez, qui a raconté ce qui s'est passé à la propriété de Luis Fernandez, lequel à 11:00 heure du matin a présenté l'affirmation de ces décès énigmatiques de 7 animaux, identiques à ceux rapportés dans les médias dans différentes parties du pays.

Le chef du bureau local de la SENASA à Mision Laishi, le vétérinaire Ariel Llamas et son aide, suivi du coordonnateur provincial le Dr. Alcides Serochi, également accompagné d'un autre docteur et de deux autres personnes, ont atteint l'emplacement. Avec l'arrivée du shérif responsable de l'opération, ils se dirigent vers le champ, éloigné de 8 kilomètres du poste de police le long d'une route rurale à plus de 60 kilomètres de la ville de Formose. Ils sont entrés dans l'emplacement en traversant une vieille route délabrée, des marais, de la boue, un ponts et la scène magnifique d'un horizon rempli d'oiseaux aquatiques. Le paysage entier a suggéré qu'ils soient entrés dans un endroit d'accès difficile, et même le véhicule 4x4 a eu des difficultés. Après plus d'une demi-heure, ils ont atteint la zone centrale du ranch possédé par Luis Fernandez. Ils ont attendu l'arrivée du fils et du locataire et de plusieurs ferniers. Une fois arrivé là, la délégation de police et les envoyés de la SENASA ont travaillé conjointement pour examiner le cas. À ce moment-là, ils avaient déjà apporté un animal à la zone centrale du ranch pour analyse, puisqu'il est impossible de traverser l'endroit à pied. Ils ont montré toutes les parties d'un veau, et les regards d'étonnement sur les visages des personnes responsable de la conduite des recherches étaient évidents. Les mêmes formes de cautérisations des côtés de la bouche des animaux, les incisions parfaites et aucun saignement, l'absence d'un oeil, tout était encore une fois remarquable frappant, en raison de la compétence élevée avec laquelle "le Chupacabra" avait effectué son travail. Comme un exploitant-locataire a remarqué: "vous pouvez voir que la créature connaît bien les vaches." Le Dr. Ariel Llamas a effectué un examen détaillé de la tête que les exploitants-locataires ont apporté pour que les techniciens de la SENASA puissent voir ce qui se s'était produit. Il a expliqué qu'ils ont montré les mêmes conditions qu'il a trouvé il n'y a pas bien longtemps à Laishí: cautérisation des blessures, absence d'un oeil et de la langue, comme si celle-ci avait été extraite à partir de la bouche des animaux par le dessous de l'os de la machoire, avec un soin et une précision extrêmes.

Plus de 10 paysans ont battu les champs à la recherche de "quelque chose d'étrange" ou "d'une créature" sans trouver quoi que ce soit, "seulement les choses habituelles" dans un immense domaine a couvert par les animaux normaux du secteur: le boa constrictor, des curiyues, des yacares, des volailles aquatiques, des pumas, des ours, des tatous et des vaches. Le champ abrite également les animaux d'une autre personne, un ami de Fernandez, totalisant approximativement 1400 animaux sur l'emplacement. Cinq de ceux mutilés pendant cette semaine appartiennent à Roberto Rafaël Rango et le reste à Luis Fernandez. Tous les deux ont déclaré que "dans les deux derniers mois 21 animaux sont morts dans des conditions étranges."

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20256
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 23:04
Après la réalisation de plusieurs études, on a noté que les flancs des animaux ont présenté un manque total de coloration, devenant presque transparent. Des comparaisons ont été faites avec d'autre animaux blessés au flanc, et on a pu voir que la différence était flagrante, puisque la peau d'un animal sacrifié est normalement opaque et dure. La chair des animaux a été apportée à la zone centrale du ranch "pour nourrir les chiens" et tous furent étonné de ce que même les chiens, qui ont l'habitude de manger "tout ce qu'ils peuvent trouver," ne voulaient pas de cette viande.

Il était également remarquable comment [la viande] elle avait vite tourné au noir, et "pas même les mouches" sont venus près d'elle. Les techniciens de la SENASA sur l'emplacement sont resté à cent lieues de proposer des explications, ni n'offrent des détails au sujet de l'événement. Ils se sont simplement limités à corroborer les affirmations de Fernandez, "regardant en détail" les preuves et calmant le jeu sur tout ce qui se disait d'autre. Pour les gens du coin, "c'est une oeuvre de l'inconnu," puisqu'ils étaient déconcertés de n'avoir rien pu trouver du tout après leur recherches approfondies. Fernandez a indiqué clairement qu'il avait vu beaucoup de choses étranges dans sa vie, "mais rien de tel... un animal saigné à mort d'une telle manière que je ne puis pas imaginer, et je ne peux pas comprendre non plus pourquoi les chiens ne mangent pas la viande. Ce à quoi la peau ressemble, les incisions dans la bouche et comment ils ont tout sortie de l'animal sans traces apparentes à l'emplacement, et l'absence de tout signe de résistance."

Traduction Espagnol-Anglais © 2002, Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology. Remerciements à Alicia Rossi.

DES HABITANTS DE FORMOSA DISENT AVOIR DES "LUMIERES", ARGENTINE, JUILLET 2002:

L'article ci-dessous a été publié par le journal "El Commercial", et également sur son site web www.elcomercial.com.ar , Argentine, le 21 Juillet 2002.

DES HABITANTS DE FORMOSA DISENT AVOIR VU "UNE LUMIERE"
[note: il manque le premier paragraphe de l'article]

Finalement, Luis Fernandez à raconté à nouveau l'histoire de quelque chose qui avait attiré son attention. Dans ces endroits, tard la nuit, "j'ai vu des lumières sur l'horizon dans les endroits où les mutilations se sont produites. La lumière ressemble une grande lampe-torche qui pointe de haut en bas. Nous avons pensé que c'était des hélicoptères appartenant à une certaine agence volants dans le secteur. Nous sommes allés regarder et n'avons rien pu trouver ou entendre. Les lumières ressemblent a quelqu'un qui éclairerait quelque chose au sol depuis en haut, comme un projecteur avec une lumière blanche intense."

"Ca se produit toujours autour de ces endroits, mais nous n'y faisons pas attention, autrement on court le risque d'être traité de fabulateur ou de menteur. Nous n'y accordons pas d'attention. Mais nous essayerons de trouver ce qui se produit vraiment dans ces endroits. Environ dix gars ratissent le secteur avec moi. Un jour nous trouverons quelque chose," a-t-il dit.

Nous avons vérifié auprès d'une des personnes qui traversent ce secteur de façon régulière et elle a corroboré le témoignage de Fernandez. "C'est vrai. Nous voyons toujours des choses comme des immenses lampes-torches dans ce secteur qui se dirigent de haut en bas, comme à la recherche de quelque chose, mais nous n'en parlons jamais par crainte d'être pris pour des fous ou des menteurs. Ceci doit vous arriver pour que vous puissiez le comprendre. Comme mon ami, qui riait toujours quand je lui ai dit qu'au bord de la crique de Salado certaines choses brillantes apparaîssaient dans le ciel, transformant la nuit en jour. Nous sommes allés pêcher une nuit et ce qu'il n'a pas cru s'est produit. La lumière est apparue au-dessus et a éclairé le secteur comme en plein jour. Nous avons dit [à d'autres] ce qui s'était produit mais personne ne nous a cru. Par conséquent ce n'est pas intéressant de le raconter encore."

Nous avons également parlé à quelques personnes du magasin "Feklo" qui parlaient avec excitation au sujet " des vaches cautérisées." Ils nous ont dit: "C'est vrai, d'ici nous avons vu les lumières géantes débarquer dans le secteur plusieurs fois. Ensuite elles s'élèvent rapidement pour se perdre au loin très rapidement. A grande vitesse. Personne ne nous croit, mais c'est vrai. Cela ne se produit pas très souvent, mais cela se produit après une pluie ou un orage pluvieux, et lors de nuits froides, et toujours dans le secteur où Don Luis a trouvé ses animaux morts. Peut-être qu'un jour quelqu'un pourra en prendre une photo ou voir ce qu'elles sont vraiment. Elles ne sont pas des hélicoptères ou quelque chose que nous connaissons. Nous sommes sûrs d'une chose - Luis Fernandez ne les laissera pas seuls. Il les observera nuit et jour jusqu'à ce qu'il ait la chance de voir ce qui arrive à ses vaches."

Traduction Espagnol-Anglais © 2002 Scott Corrales, IHU. Remerciements particuliers à Gloria Coluchi.

OVNIS ET MUTILATIONS ANIMALES EN ARGENTINE, 2002:

L'article ci-dessous a été publié dans le journal quotidien "Diario La Mañana," Argentine, le 21 Juillet 2002.

UN REPRESENTANT DE LA FEDERATIONS ARGENTINIENNE D'UFOLOGIE (FAO) VISITE 25 DE MAY

L'observation d'une lumière puissante au-dessus d'une maison abandonnée dans un champ de la ville de Gobernador Ugarte, semblable à un objet volant non identifié (OVNI), a incité Luis Burgos, un représentant de la Fédération Argentine d'Ufologie, à visiter 25 de Mayo aujourd'hui, probablement à midi, pour une étude détaillée de la lumière vue par des habitants et des policiers d'Ugarte. Il tirera même une copie des images filmées par un propriétaire d'un ranch local, selon un porte-parole pour la chaîne de TV câblée locale.

Le 15 Juillet et ce mercredi passé, les habitants et les policiers d'Ugarte ont affirmé avoir vu quelque chose d'étrange qui irradiait une lumière blanche puissante depuis sa section inférieure, rendant impossible de voir ce qui était au-dessus de la source lumineuse. La lumière étrange a été vue par Manuel González, José Benavides et son épouse Rosa Gutiérrez et plus tard rapportée à la police pour que les agents des forces de l'ordre, parmi elles l'officier aîné Rafaël Aragones, puissent être témoins de l'événement étrange.

Traduction Espagnol-Anglais © 2002 Scott Corrales, IHU. Remerciements particuliers à Gloria Coluchi.

OVNI VU A CAMPAMENTO VESPUCIO, ARGENTINE, 2002:

L'article ci-dessous a été publié dans le journal "El Tribuno," Salta, Argentine, le 21 Juillet 2002.

Observation
Un OVNI allégué cause la consternation à Campamento Vespucio

Le Phénomène de Vespucio cause une commotion à la raffinerie

Un grand OVNI cause d'effets au sol
Les services de téléphone à travers la régions ont été interrompus et il y a eu des pannes dans plusieurs pièces de machines.

Cristina Carrazán - El Tribuno

Un objet volant non identifié (OVNI) de grande taille et de luminosité intense a été vu lundi entre 20:50 et 21:30 heures dans la ville de Campamento Vespucio, à sept kilomètres à l'Ouest de Général Mosconi et approximativement 350 kilomètres au Nord du capital de la région de Salta. L'événement a fait sensation dans cette communauté, qui était il n'y a pas bien longtemps la capitale de la production d'hydrocarbures du Nord-Ouest Argentin et qui est à moitié désertée depuis la privatisation de la compagnie pétrolière d'Etat de Yacimientos Petrolíferos Fiscales (YPF).

La présence de l'objet, visible à l'oeil nu au-dessus du des forêts des collines tropicales de la chaîne de San Antonio, qui est la frontière naturelle, a révéla la taille et la forme d'un ballon de rugby.

Les habitants de Vespucio sont sortis dans les rues pour regarder l'objet, qui est demeuré immobile pendant 40 minutes avant de disparaître soudainement vers l'Ouest à une vitesse "prodigieuse," selon des témoins. Une femme au foyer qui a choisi de rester anonyme a dit "il était curieusement beau. L'intensité de la lumière était énorme, pourtant il n'a pas sucité de craintes."

La même femme a ajouté que "nous étions tous d'abord émerveillés mais sommes devenus nerveux quand nous nous sommes rendus compte qu'avec le phénomène, les téléphones sont tombés en panne et les systèmes électriques de plusieurs voitures ont été laissés pour mort, rendant impossible de les démarrer ou d'allumer leurs phares."

Des habitants de la région de Tablillas, à environ 3 kilomètres à l'intérieur de la gorge où Campamento Vespucio est situé et par conséquent plus près de l'OVNI, n'ont pas été étonnés par l'événement, puisqu'ils ont dit "nous sommes habitués à voir ce genre d'événements lumineux singuliers depuis 1999, et le fait demeure que chaque fois qu'ils apparaissent, ils causent la mise en panne des moteurs et des systèmes électriques."

Seulement quelques familles vivent à cet endroit, tous d'anciens ouvriers et employés de YPF qui ont choisi de rester dans le secteur après la privatisation, endroit qui peut être atteint par une route sinueuse non goudronnée menant aux installations de l acompagnie américaines Pan American Oil. La route mène également vers leurs puits de gaz et de pétrole qui ne sont pas exploités actuellement.

La famille Olima est parmi ceux qui logent à Tabillas. Ils sont un couples et 13 enfants, dont huit vivent au domicile de leur parents et dont les âges s'étendent entre 10 et 24 ans, des témoins privilégiés de l'événement.

Gabriel Olima, 22 ans, un ancien étudiant en technologie qui n'a pas pu continuer ses études du fait des difficultés économiques et qui maintenant travaille à côté de son père dans un atelier installé à l'intérieur de la maison et est également un comptable, a dit "nous avons vu ces OVNIS à de nombreuses reprises depuis 1999. Les gens ne nous ont pas crus, par crainte ou par scepticisme, mais les apparitions sont si habituelles que nous ayons pu déterminer qu'elles sont visibles entre Juillet et Août. Pas avant, pas après."

"En une occasion, deux personnes d'une chaîne TV de Buenos Aires sont venues et nous les avons guidé pour aller filmer [le phénomène]. Elles ont effectué le travail mais pour quelque raison, ne l'ont jamais diffusé publiquement. Pendant qu'ils filmaient, ils semblaient effrayés et l'un d'eux m'a dit que la "chose" lumineuse n'était rien de connu, qu'elle était "très étrange." Ils ne sont jamais revenue."

D'autre part, Fabian Olima, 24, dit que "ceci ou ces objets semblent avoir un horaire, parce qu'ils deviennent toujours visibles entre 20:00 et 21:00. Elles sont là, elles restent pendant 40 minutes et puis disparaissent à grande vitesse."

Gabriel a indiqué qu'en une occasion, quand "la chose" a semblé apparaître derrière une colline éloignée de pas plus de 4 kilomètres de sa maison, il a décidé d'aller voir de plus près. "Nous avons voulu voir ce que c'était, savoir ce qu'il en est. Nous sommes sortis avec mon père pour atteindre l'autre colline, courant le long de quelques rails, mais elle a soudainement pris de la vitesse et a disparu comme un boulet de canon."

"Ce qui a changé," précise Fabian, "c'est la distance impliquée. Avant, nous le voyions de très loin, mais dans la nuit de lundi il était plus proche que jamais."

"Peut-être qu'ils deviennent moins timides et viendront plus près chaque jour," ont plaisanté d'autres membres de la famille Olima.

Traduction Espagnol-Anglais © 2002 Scott Corrales, IHU. Remerciements particuliers à Gloria Coluchi.

50EME ANNIVERSAIRE DES OVNIS RADAR/VISUELS SUR WASHINGTON, 1952:

L'article ci-dessous a été publié par le journal "The Washington Post," USA, le 20 juillet 2002. L'auteur est Peter Carlson.

Mon bref dossier sur les événements de 1952 y compris le survol de Washington National Airport est ici.

Plus vrai que nature
Il y a 50 ans, les objets volants non identifiés venus de bien au delà du Beltway ont saisi l'imagination de la Capitale

Dans la tour de contrôle de National Airport à Washington, Ed Nugent a vu sept blips violets pâles sur son écran de radar. Qu'étaient-ils? Pas des avions, du moins aucun avion qui aurait été censé être là.

Il a appelé son patron, Harry G. Barnes, le chef des aiguilleurs du ciel de National Airport. "Voici une flotte de soucoupes volantes pour vous," lui a dit Nugent, plaisantant à demi.

En haut, dans l'étage supérieur entouré de verre de la tour, le contrôleur Joe Zacko a vu un blip étrange filer à travers son écran de radar. Ce n'était pas un oiseau. Ce n'était pas un avion. Qu'était-ce? Il a regardé hors de la fenêtre et a repéré une lumière brillante planant dans le ciel. Il s'est tourné vers son associé, Howard Cocklin, qui était assis à un mètre de là.

"Regardez cette lumière brillante," a dit Zacko. "Si vous croyez aux soucoupes volantes, cela pourrait sûrement en être une."

Et alors la lumière a décollée, filant au loin à une vitesse incroyable.

"Vous avez vu ça?" Cocklin se rappelle avoir dit. "Bon sang c'était quoi?"

C'était la nuit du Samedi 19 juillet 1952, il y a 50 ans ce week-end, une des dates les plus célèbres dans l'histoire bizarre des OVNIS. Avant que la nuit n'ait passée, un pilote a rapporté avoir vu des objets non expliqués, les radars de deux bases aériennes locales, celle d'Andrews et celle de Bolling, ont détectés les OVNIS, et deux jets F-94 de l'Armée de l'Air ont filé au-dessus de Washington, recherchant des soucoupes volantes.

Puis, une semaine plus tard, cela s'est produit encore une fois, plus d'OVNIS sur les écrans des radars, plus de jets dépêchés de Washington. A travers l'Amérique, l'histoire des jets pourchassant les OVNIS au-dessus de la Maison Blanche a effacé la guerre de Corée et la campagne présidentielle des premières pages des journaux.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20256
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 23:04
"La 'Soucoupe' surclasse les jets, révèle un pilote," a indiqué le titre de première page du Washington Post.

"LES JETS CHASSENT DES FANTOMES DU CIEL AU-DESSUS DE WASHINGTON," hurlait le New York Daily News.

"DES MACHINS SURVOLENT WASHINGTON A NOUVEAU!" criait le Washington Daily News.

Tandis que les rumeurs se répandaient, le Président Truman exigeait de savoir ce qui volait au-dessus de sa maison. Bientôt le gouvernement fédéral combattait les OVNIS avec les armes les plus puissantes dans l'arsenal de Washington: la bureaucratie, l'obscurantisme et le je-m'en-foutisme.

Cela a semblé fonctionner. Les OVNIS se sont jamais revenus.

Du moins, pas que nous sachions.

Plus vrai que nature
D'une certaine manière, cet épisode étrange entier a commencé avec Marilyn Monroe.

L'actrice est apparue sur la couverture du 7 avril 1952 de LIFE magazine, semblant étouffer dans une robe diaphane, coupée courte, ses paupières tombant de façon séduisante. C'était le genre de couverture qui attire l'attention. Et juste au-dessus de l'épaule gauche de Monroe, il y avait une ligne de couverture à propos d'une autre histoire: "il y a du sens dans l'idée des soucoupes interplanétaires."

{NdT: la couverture en question est appréciée des admirateurs de Miss Monroe, ce qui fait que l'original du magazine est introuvable; cependant vous pouvez en lire une traduction complète ici}

L'article était intitulé "avons-nous des visiteurs de l'espace extra-atmosphérique?" Il passait en revue 10 observations d'OVNIS récentes et a conclu qu'ils ne pouvaient pas être expliqués comme des hallucinations, canulars ou avion terrestre. Un officier du renseignement anonyme de l'Armée de l'Air était cité, déclarant "plus vous montez dans la hiérarchie de l'Armée de l'Air, plus ils prennent les soucoupes volantes au sérieux."

L'histoire a fini avec une série de questions qui ressemblent à quelque chose que Rod Sterling aurait pu entonner à la fin d'un épisode de "au-delà du réel:"

"Qui, ou quoi, est à bord? D'où viennent-il? Pourquoi sont-ils ici? Quelles sont les intentions des êtres qui les pilotent?"

Ce n'était pas le premier compte rendu sur les OVNIS dans les médias, il y avait là déjà un bon nombre de publicité depuis plusieurs observations bien connues en 1947, y compris une à Roswell, Nouveau Mexique, mais l'article de LIFE a marqué la première fois où un magazine sérieux et traditionnel avait donné du crédit à la théorie que les OVNIS pourraient être des vaisseau spatiaux extra-terrestres.

L'article de LIFE a eu un gros impact, il a été commenté dans plus de 350 journaux d'informations à travers l'Amérique. Bientôt, le nombre d'observations d'OVNIS rapportés à l'Armée de l'Air est monté en flèche, de 23, avant que l'article de LIFE ne paraisse, à 82 en Avril, 79 en Mai, 148 en Juin.

Ces augmentations étaient-elles dues à un essaimage de soucoupes volantes au-dessus de l'Amérique? Ou bien l'article de LIFE a-t-il incité les Américains à moins hésiter à rapporter les choses étranges qu'ils voyaient dans le ciel?

Vers mi-juillet, le Capitaine Edward J. Ruppelt, le chef du projet Blue Book, l'équipe d'étude officielle des OVNIS de l'US Air Force, avait 40 rapports d'observations d'OVNIS par jour. Beaucoup étaient faux mais certains venaient de pilotes et d'autres citoyens respectables, et Ruppelt les a pris au sérieux.

Puis, quelques jours avant les premières observations à National Airport, Ruppelt a interviewé un scientifique du gouvernement qui a fait une prévision étonnante que Ruppelt a enregistrée dans son mémoire de 1956, "le rapport sur les objets volants non identifiés."

"Dans les jours à venir," a dit le scientifique non identifié, frappant son bureau de la main pour l'emphase, "vous allez avoir la plus grande de toutes les observations d'OVNIS. L'observation se produira à Washington ou à New York, probablement Washington."

"Des étoiles filantes sans traînées"

Les blips furent visibles la première fois sur des écrans de radar à National Airport à 23:40 dans la nuit de Samedi, sept cibles non identifiées à environ 15 miles au Sud-Est de la ville.

C'était une nuit claire, chaude, humide avec un trafic aérien très faible, et les contrôleurs de National ont observé la ballade étrange des blips à travers leurs écrans. Ils se déplaçaient à la vitesse normale et insouciante d'environ 100 à 130 miles par heure, filant alors abruptement au loin dans une accélération extraordinaire de leur vitesse.

"Ils se comportaient comme une bande de gosses qui jouent," a écrit Barnes, le contrôleur principal, quelques jours plus tard dans un article pour un journal de New York. "C'était helter-skelter, comme s'ils étaient dirigés par une certaine curiosité. Parfois, ils se sont déplacés en groupe ou en faisceau, d'autres fois individuellement."

Barnes a appelé ses collègues radaristes à Andrews AFB et Bolling AFB pour leur demander si ils voyaient quoi que ce soit de peu commun sur leurs écrans de radar. C'était le cas. Ils obtenaient des blips aux mêmes endroits.

A Andrews, le contrôleur William Brady a regardé par la fenêtre et a vu depuis la tour de contrôle ce qui a ressemblé à "une sphère de feu orange, traînant une queue." C'était, dit-il plus tard aux enquêteurs de l'Armée de l'Air, "différent de tout ce que j'avais jamais vu auparavant. "

A National Airport, Cocklin a regardé par sa fenêtre et a vu ce qu'il se rappelle comme "une lumière bleue blanchâtre" qui émanait d'un objet plein qui était "rond sans marques distinctives telles que des ailes ou un nez ou une queue." Cela avec l'aspect, a-t-il dit, "d'une soucoupe."

Quelque temps après 1 heure du matin, la tour de contrôle de National Airport a transmis par radio au vol 807 de la Capital, de Washington vers Detroit, et a demandé au pilote s'il voyait quelque objet peu commun. Le Capitaine S.C. "Casey" Pierman, un pilote avec 17 ans d'expérience, transmis en retour par radio: "En voilà un; et le voilà parti."

Pendant les 14 minutes suivantes, tandis qu'il volait entre Herndon et Martinsburg, Virginie de l'Ouest, Pierman a vu six lumières brillantes qui ont filé à travers le ciel à une vitesse énorme. "Elles étaient," il a dit, "comme des étoiles filantes sans queues."

Observant les blips de radar qui volaient au-dessus du Capitole et de la Maison Blanche, Barnes a appelé l'Armée de l'Air pour rapporter des avions non identifié dans cet espace aérien protégé. Mais il était très tard dans la nuit de samedi et la bureaucratie de l'Armée de l'Air a répondu lentement. Avant que l'intercepteur F-94 ne décolle de la base aérienne de New Castle dans le Delaware, les pistes de Andrews étant fermées pour des réparations, il étaient plus de 3 heures du matin.

Quand le F-94s est monté vers de Washington, les blips étranges ont disparu des écrans de radar à National Airport. Les pilotes de F-94 ont volé à vitesse normale autour du secteur pendant un moment mais n'ont rien vu. Quand ils se dirigèrent de nouveau vers New Castle, les blips ont réapparu.

Les contrôleurs ont observé les manoeuvres des OVNIS sur leurs écrans jusqu'à l'aube, et ils ont alors disparu.

Tentatives pour faire passer la pilule

Personne n'a pris la peine d'appeler Ruppelt au sujet des observations. Quand il a volé vers Washington quelques jours plus tard pour discuter d'autres affaires du Projet blue Book, il a été informé sur tout ceci en lisant des journaux à l'aéroport.

"Les radars repèrent des objets mystérieux dans notre ciel," disait un titre en première page du Washington Post.

"L'expert en soucoupes volantes de l'Armée va étudier les observations chez nous," a dit le Washington Daily News.

Ruppelt a demandé à ses collègues qui était cet expert. C'est vous, lui ont-ils sit.

Au Pentagone, Ruppelt a trouvé les huiles de l'Armée de l'Air profondément préoccupé par un aspect particulier des observations: Que devraient-ils raconter à la presse?

Personne n'avait la moindre idée de ce qui, en tous cas, avait été dans le ciel au-dessus de Washington le 19 juillet, mais les journaux exigeaient des réponses. Les journalistes, a écrit Ruppelt, "commençait maintenant à mettre la pression en menaçant d'appeler des membres du Congrès, et rien ne fait bouillir plus vite le sang des militaires."

Ruppelt a offert de rester durant la nuit pour interviewer les contrôleurs de National Airport et de Andrews AFB, puis pour rapporter ce qu'ils lui diraient à la presse. Mais Ruppelt s'est retrouvé empêtré dans les sables mouvants de la bureaucratie militaire.

Il a appelé la section de transport du Pentagone pour prendre une voiture afin de pouvoir se rendre aux divers aéroports. On lui a dit que seuls les colonels et les généraux peuvent prendre des voitures. Il a appelé deux généraux, mais il était plus de 16:00 et ils étaient partis.

Il est allé au bureau des finances pour obtenir la permission de louer une voiture. Prenez un autobus, lui à dit la femme de l'accueil. Il faut prendre de nombreux autobus pour aller du Pentagone à National et à Andrews, a-t-il répondu. Prenez un taxi, elle a dit, et payez le sur vos frais journaliers. Mais son allocation journalière était de 9$, dit-il, et il devait payer sa nourriture et son logement.

La femme a alors informé Ruppelt que ses ordres étaient de reprendre l'avion pour rentrer dans l'Ohio cette nuit, et qu'à moins qu'il puisse faire modifier ces ordres, il serait techniquement un déserteur s'il restait. Il a demandé à parler à son patron. Celui-ci était parti à 16:30 pour éviter le trafic, elle a dit, et maintenant il était 5 heure et elle partait, elle aussi.

Ruppelt a abandonné. "J'ai décidé que si je voyais des soucoupes volantes voler au-dessus de Pennsylvania Avenue, je m'en ficherai complètement," a-t-il écrit. "J'ai attrapé le prochain avion pour Dayton."

Un ticket retour
A environ 10 heures dans la nuit du Samedi 26 juillet, Ruppelt était chez lui à Dayton quand un journaliste a appelé pour dire que les OVNIS étaient de retour dans le ciel au-dessus de Washington.

Qu'est-ce que l'Air Force projette de faire à ce sujet? a demandé le journaliste.

"Je n'ai aucune idée ce que l'Armée de l'Air fait," a répondu Ruppelt. "Plus que probablement, elle ne fait rien."

Il a raccroché, et a alors appelé le Pentagone et a appris qu'il avait raison: l'Armée de l'Air ne faisait rien. Il a passé d'autres appels, envoyant deux officiers, le Major Dewey Fournet et le Lieutenant John Holcomb, un expert en matière de radar, à la tour de contrôle de National Airport pour voir ce qui s'y passait.

Fournet et Holcomb sont arrivés et ont trouvé les contrôleurs de National en train de suivre une douzaine d'échos radars non expliqués. Un B-25 de l'Armée de l'Air s'est avéré être justement en train de passer par le secteur, donc les contrôleurs lui ont demandé de vérifier certaines des cibles de radar. Le B-25 est allé vers les lieux et n'a rien repéré excepté un bateau de touristes naviguant à vitesse normale sur le Potomac.

Peut-être, ont conjecturé les contrôleurs, une inversion de la température, une couche d'air chaud entre deux couches d'air plus froid dans le ciel, avaient dévié le faisceau radar, le faisant confondre des objets au sol avec des choses dans le ciel. Les inversions de la température étaient communes à Washington dans les jours chauds, et les contrôleurs étaient au courant du phénomène.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20256
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 23:04
Mais Fournet et Holcomb ont été convaincus que certains des blips de radar étaient des objets pleins en métal, et non des mirages induits par des inversions. Les opérateurs de radar à Andrews AFB les avaient détectés, aux aussi. Et les avions civils volant à Washington ont rapporté voir les objets incandescents étranges aux endroits ou les radars obtenaient des échos.

Les contrôleurs ont réclamé des intercepteurs, et à environ 23:00, l'Armée de l'Air a expédié des F-94 pour fouiller le ciel au-dessus de Washington. Quand les premiers jets sont arrivés, les blips ont disparu des écrans radar de National et les pilotes de F-94 n'ont rien vu d'inhabituel. Mais quand ils sont rentrés vers la base de New Castle, les échos sont revenus sur les écrans radars.

A environ 01:30 du matin, les jets sont revenus au-dessus de Washington. Cette fois, les pilotes ont vu plusieurs lumières étranges. Un pilote a donné la chasse mais il ne pouvait pas attraper la lumière qui filait.

"J'ai essayé d'entrer en contact avec les "bogeys" en-dessous de 1.000 pieds," a dit le pilote William Patterson aux enquêteurs. "J'étais à ma vitesse maximum mais... J'ai cessé de les poursuivre parce que je n'ai vu aucune chance de les rattraper."

C'est l'air chaud
Le Lundi matin, l'histoire des avions de chasse surclassés par les OVNIS s'étalait à travers les premières pages des journaux partout en Amérique. En Iowa, le titre dans la gazette de Cedars Rapids sonnait comme quelque chose sorti de la bande annonce d'in film de Science Fiction: "ESSAIM DE SOUCOUPES AU-DESSUS DE LA CAPITALE."

"Nous n'avons aucune preuves que ce sont des soucoupes volantes," a dit une source non identifiée de l'Armée de l'Air aux journalistes. "Réciproquement nous n'avons aucune preuves que ce ne sont pas des soucoupes volantes. Nous ne savons pas ce que ce sont."

En l'absence d'information solides, le Washington Daily News a imprimé un rappel des rumeurs. "La plupart des rumeurs persistantes" étaient que ces soucoupes étaient un avion américain secrètement produit par Boeing "à une certaine usine éloignée." Une rumeur "absolument étrange" était que les soucoupes étaient un avion étranger qui s'était écrasé et avait alors été réparé et était piloté par l'Armée de l'Air.

Ce Lundi, l'Armée de l'Air a essayé de rassurer la nation par la promesse de garder des chasseurs à réaction a portée pour chasser les soucoupes à la minute où elle seraient signalées. Mais cette promesse n'a pas rassuré Robert L. Farnsworth, président de la Société des Fusées des Etats-Unis, qui a averti le Président Truman de ne pas attaquer les OVNIS.

"Si elles sont extraterrestres, de telles actions pourraient avoir comme conséquence les conséquences les plus graves, et aussi bien nous aliéner probablement les êtres de puissances supérieures lointaines," a télégraphié Farnsworth à Truman. "Le contact amical devrait être tenté aussi longtemps que possible."

Truman était aussi dérouté que tout le monde par ailleurs. Il a demandé à son aide de l'Armée de l'Air, le brigadier général Robert B. Landry, de découvrir ce qu'étaient les OVNIS. Le Mardi matin, Landry a appelé Ruppelt, qui s'envola à nouveau pour le Pentagone. Ruppelt a indiqué que les observations pourraient être des mirages dus aux conditions atmosphériques mais qu'il ne savait pas vraiment.

Personne ne savait, même pas le Major Général John Samford, directeur du renseignement de l'Air Force. Mais Samford a organisé une conférence de presse au Pentagone à 4 heures le Mardi d'après-midi. C'était la plus grande conférence de presse du Pentagone depuis la deuxième guerre mondiale, a écrit Ruppelt, et le spectacle de Samford s'est avéré être une démonstration brillante de l'art de la bêtise bureaucratique.

Il est arrivé dans la salle 3E-869 précisément à 16:00, accompagné de Ruppelt et de plusieurs autres fonctionnaires. Il a commencé avec un monologue décousu sur l'histoire des OVNIS, qui, a-t-il précisé, a commencée "dans les temps bibliques." Il a mentionné des observations d'OVNI en 1846 mais n'a jamais rien dit des observations d'OVNIS de 1952.

Quand les journalistes se sont enquis des observations de Washington, Samford a raconté une histoire au sujet de la détection par les radars d'une bande de canards au Japon en 1950. Quand ils ont demandé si les radars de National et d'Andrews AFB avait vu les mêmes échos simultanément, il a spéculé au sujet de la définition du mot "simultanément." Quand ils ont demandé si les OVNIS pourraient être des objets matériels, il a plaisanté au sujet de la définition du mot "matériel." Quand ils ont demandé si le pilote du F-94 qui a chassé la lumière étrange était un observateur qualifié, il s'est interrogé sur la signification du mot "qualifié."

Parlant au sujet de ce que ce pilote a vu, Samford a émis une phrase qui doit avoir sa place dans le Grand Livre des Fameux Baragouinages Bureaucratiques: "Ceci est très probablement quelque chose qui est à placer à part et indique des mesures insuffisantes, des associations insuffisantes avec d'autres choses, des associations insuffisante avec d'autres probabilités pour que cela soit plus que de joindre ce groupe d'observations que nous tenons toujours devant nous comme nous permettant de dire non."

En passant, Samford a mentionné la théorie de "l'inversion de la température," qu'une couche d'air chaud dans le ciel pourrait avoir fait pour confondre par les radar des choses sur le sol avec des objets volants. D'abord, il a dit que c'était une "possibilité." Plus tard, il a dit que c'était "environ une proposition à 50-50." Ensuite il a dit que c'était l'explication "probable."

Il a parlé jusqu'à 17:20, puis les journalistes se sont sauvés vers leurs bureaux pour être à l'heure. Pataugeant dans leurs bloc-notes remplis de charabia [gobbledygook], ils ont sauté sur l'inversion de la température. C'était un concept irrésistible pour des journalistes. Les OVNIS, ils ont écrit, ont été provoqués par le célèbre "air chaud de Washington."

Ruppelt a été stupéfié. Samford n'avait vraiment rien expliqué, mais quoi qu'il ait fait, cela a fonctionné.

"De façon ou d'une autre," a écrit Ruppelt, "de cette situation chaotique est sorti exactement le résultat qui a été prévu - la presse nous a lâché la grappe."

Quand les journaux ont cessé d'écrire au sujet des OVNIS, les gens ont cessé de rapporter les OVNIS. "Les rapports ont chuté de 50 par jour à 10 par jour en une semaine," a noté Ruppelt.

Et les OVNIS ne revinrent jamais dans le ciel au-dessus de Washington. Peut-être en avaient-ils assez vu.

Les disputes continuent
Assis à son bureau, portant un pyjama bleu et une robe de bain grise, Philip J. Klass soulève un papier du gouvernement et émet un sourire narquois.

"Je vous laisserai l'emprunter," dit-il, "à condition que vous me confiez vos bijoux de famille en gages."

Le rapport s'appelle "une étude préliminaire des cibles non identifiées observées sur des radars de contrôle de trafic aérien. "Peu de gens donneraient leur bijoux de familles pour ce papier."

Le rapport a été publié par l'administration civile de l'aéronautique en 1953, peu de temps après que Klass ait commencé à écrire pour Aviation Weekly. Il écrit toujours pour ce magazine, mais pas souvent de nos jours parce qu'il a 82 ans et se porte mal.

"La substance du rapport," dit-il, "c'est que les observations de Washington étaient des inversions de la température."

Il a écrit au sujet du rapport dans Aviation Weekly en 1953. Cela a débuté sa carrière en tant que débunker des OVNIS le plus connu de l'Amérique. Au cours des 49 dernières années, il a écrit cinq livres sur les OVNIS et d'est engagé dans des discussions innombrables avec ceux qui croient aux OVNIS. Il peut citer des preuves et citer des rapports toute la journée, mais il semble préférer les formules brèves.

Il dit: "S'il y a des OVNIS et qu'ils veulent se faire connaître, qu'ils atterrissent! Et s'ils ne veulent pas faire connaître leurs visites, qu'ils arrêtent ces lumières!"

Il dit: "si les OVNSI enlèvent des gens, pourquoi choisissent-ils seulement des moches? S'ils enlevaient des athlètes olympiques, je pourrais comprendre."

Bruce Maccabee ne rit pas. "Une chose que vous devez comprendre: ce sont des affaires sérieuses," dit-il. "Les sceptiques aiment se moquer de nous."

Maccabee, 60 ans, est un physicien civil de l'US Navy et convaincu. Dans les années 1970, il a fait des demandes par la Loi sur la Liberté de l'Information qui ont mené à la publication par le FBI de ses dossiers sur les OVNIS. Le dossier s'appelait "sujets de Sécuritém X," "les vrais X-Files," dit-il.

Maccabee est convaincu qu'il y avait "des objets solides" dans le ciel au-dessus de Washington il y a 50 ans. "Et je pense que ces objets solides n'ont pas été construits par nous," dit-il. "Et par nous, je veux dire les êtres humains."

Comme Klass, Maccabee étaye son argument avec un rapport officiel du gouvernement. Celui ci est titré "les aspects quantitatifs des mirages" et il a été publié par l'Armée de l'Air en 1969.

"Ils ont prouvés dans leur propre étude qu'il n'y avait pas assez d'inversion de la température pour causer cet effet," dit-il. "Les observations de Washington ne peuvent pas être expliqués comme des mirage de radar."

Après 50 ans, la discussion sur les OVNIS de Washington se poursuit indéfiniment.

"Vous avez des experts qui se battent en duel et des rapports qui se battent en duel," dit Kevin D. Randle, auteur de "Invasion Washington: OVNIS au-dessus du Capitole," un nouveau livre sur les observations de 1952. "Un expert dit que c'était l'inversion de la température. Un autre indique que cela ne l'était pas. Dans cette situation, vous devez vous retourner vers les aiguilleurs du ciel et les pilotes qui ont vu réellement les objets."

L'ancien contrôleur Howard Cocklin est toujours convaincu qu'il a vu un objet au-dessus de National Airport cette nuit là. "Je l'ai vue sur l'écran et par la fenêtre," dit-il. "C'était un objet blanchâtre-bleu. Pas une lumière, une forme solide. Un objet. Un objet en forme de soucoupe."

Maintenant âgé de 83 ans et retiré, Cocklin indique qu'il n'a jamais vu quoi que ce soit de pareil à cette soucoupe, ni avant, ni après.

"Elle est juste parti," dit-il, assis dans un fauteuil dans son living à Fairfax. "Où a-t-elle disparu? Pourquoi les gens ne voient-ils pas ces choses aujourd'hui? Pourquoi il y a 50 ans?" (*)

(*) Ironie du sort, M. Cocklin a sans doute pu lire ceci dans le même journal quelques jours plus tard...

OBSERVATION D'OVNI DANS LA REGION DE CORDOBA SUD, ARGENTINE, JUILLET 2002:

L'article ci-dessous a été publié dans le journal "El Diario de la Republica", Argentine, le 23 Juillet 2002.

UNE OBSERVATION D'OVNI CAUSE LA STUPEFACTION DANS LA REGION DE CORDOUE SUD

SAN LUIS. - L'opinion publique à travers le pays a été supéfaite hier après les nouvelles d'une observation d'OVNIdans la région méridionale de Cordoue dans la nuit de Dimanche.

Quand il a été consulté par El Diario de la Republica, le journaliste Jorge Almirón du journal de EL Puntal de Rio Cuarto, qui a couvert l'événement, a confirmé qu'au moins 20 officiers de maintien de l'ordre de cette zone de la région de Cordoue ont vu l'engin étrange.

L'un des officiers a eu l'expérience la plus significative, puisque la voiture de patrouille dans laquelle il roulait a cessé de fonctionner quand il a approché cet objet étrange, tandis que l'objet venait plus près. et la même chose s'est produite avec son téléphone mobile et sa radio de police. Une fois que l'engin est parti, son équipement s'est remis à fonctionner une fois de plus, même certains de ceux qui avaient été en panne.

Ce policier était à environ 10 mètres de l'engin et il a dit qu'il avait la forme d'une triangle mesurant approximativement 200 mètres de long, avec des hublots innombrables par lesquels une lumière semblable à celle de projecteurs a émergé, éclairant tout le secteur. Derrière les ouvertures lumineuse, l'officier de police avait pu voir des ombres, mais qui n'étaient pas clairement visibles. Hier il a dit aux médias qu'il a été abasourdi par l'expérience.

Le journaliste Almirón a dit que le chef de la police de Cordoue a inspecté le secteur hier afin de voir si n'importe quelle trace physique du passage du vaisseau étrange pouvait être trouvée. En date d'hier, on ne savait pas si quelqu'un avait réussi à photographier ou filmer l'apparition.

Almirón a rappelé qu'il y a 20 jours, la police de Cordoba a vu une autre lumière très étrange et grande dans le même secteur.

Traduction Espagnol-Anglais © 2002 Scott Corrales, IHU. Remerciements particuliers à Gloria Coluchi.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20256
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 23:06
ARTICLE DU WASHINGTON POST A PROPOS DE LA POURSUITE F16-OVNI DU 26 JUILLET 2002:

Cet article a été publié dans le journal The Washington Post le 26 Juillet 2002, et reproduit également sur leur site web http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/articles/A8131-2002Jul26.html

L'article fait suite à cette annonce radio.

Des F-16s Poursuivent un Engin Inconnu au-dessus de la Région
Par Steve Vogel

Pour Renny Rogers, il était déjà assez étrange que des jets militaires aient volé bas au-dessus de sa maison de Waldorf au milieu de la nuit. C'est ce qu'il pense avoir vu quand il est sorti dehors hier tôt qui l'a stupéfié.

"C'était cet objet, cet objet bleu-clair, volant à une vitesse phénoménale," a dit Rogers. "Ce jet de l'Armée de l'Air était exactement derrière lui, le chassant, mais l'objet le semait sans aucune difficulté. J'ai dit à mon voisin, 'je pense que ces jets chassent un OVNI.'"

Les officiels militaires confirment que deux jets F-16 de la base aérienne d'Andrews ont été envoyés hier tôt après que le radar ait détecté un avion inconnu dans l'espace aérien du secteur. Mais ils rigolent à l'idée que les jets chassaient un objet non identifié étrange, rapide et bleu.

"Nous avons eu un écho intéressant, donc nous avons envoyé des avions," a dit le Commandant Douglas Martin, un porte-parole pour le Commandement Aérospatial de la Défense Nord-Américaine (Le NORAD) dans le Colorado, qui a la responsabilité de défendre l'espace aérien des États-Unis. "Tout était en ordre dans le ciel, donc ils sont rentrés."

En même temps, les officiels militaires déclarent qu'ils ne savent pas au juste ce que les jets chassaient, parce que quoi que cela ait été cela a disparu. "Il y a un grand nombre de scénarios possibles, mais nous ne savons pas ce que c'était," a dit le Commandant Barry Venable, un autre porte-parole du NORAD.

Le radar a détecté un engins volant, bas, lent, vers environ 1 heure du matin hier, selon un officiel militaire. Les contrôleurs n'ont pas pu établir de communication par radio avec l'avion non identifié, et le NORAD a été averti. Quand les F-16 portant des missiles air-air ont été envoyés depuis la base d'Andrews, la piste de l'engin volant non identifié s'est effacée du radar, a dit un officiel militaire, parlant sous condition d'anonymat.

Les pilotes de la Garde Nationale de l'Air de Washington D.C. du 113e escadron qui pilotaient les F-16 de la base d'Andrews, n'ont rien rapporté sortant de l'ordinaire, ont dit les officiels du NORAD.

"C'était une intervention de routine," a dit le Lieutenant-Colonel Steve Chase, un officier senior de cette unité, qui garde des pilotes et des jets armés en alerte 24 heures dur 24 à Andrews pour répondre aux incidents, faisant partie d'un système de défense aérienne protégeant Washington après les attaques terroristes du 11 Septembre.

Rogers reste convaincu que ce qu'il a vu n'était pas courant. "Il a ressemblé a une étoile filante sans sa traînée," a-t-il dit. "Je n'ai jamais vu quoi que ce soit de pareil."

VAGUE DE MUTILATIONS DE BETAIL EN ARGENTINE, JUILLET 2002:

L'article ci-dessous a été publié par le journal "El Tiempo" de Azul, province de Buenos Aires, Argentine, le 27 Juillet 2002.

ENCORE UN BOVIN MUTILE, CETTE FOIS A PARISH

Un agent de maîtrise de ferme a informé le EL TIEMPO la nuit passée qu'alors qu'il inspectait le ranch de El Yunque dans la localité de Parish, il a trouvé un bovin présentant des signes de mutilation. Le cas, selon la description de l'ouvrier rural, est semblable à d'autres détectés dans le secteur et d'autres parties du pays. Dans ce cas spécifique, l'animal montrai des mutilations dans le secteur rectal, la langue, les yeux et la mâchoire.

Traduction Espagnol-Anglais © 2002. S. Corrales, IHU. Remerciements particuliers à Gloria Coluchi.

NOMBREUSES OBSERVATION D'OVNIS EN ARGENTINE, JUILLET 2002:

L'article ci dessous a été publié par le journal "El Fuerte," de Chascomus, Argentine, le Samedi27 Juillet 2002.

BREAKING NEWS

Vue par plusieurs habitants
Des lumières étranges au-dessus de la lagune

(Image prise à la lagune par EL FUERTE)

Un couple qui conduisait en voiture dans la nuit passée à environ 21:00 par le terrain de camping de la SETIA vers la ville le long de la route périphérique a été témoin d'une grande lumière bleu ciel se déplaçant au-dessus de la lagune, d'une couleur changeante et d'une taille quic changeait en même temps que ses couleurs changeaient. Une fois notre journal alerté, un journaliste de notre salle de presse a pu voir la lumière qui demeurait alors statiques au-dessus de la Montagne Brune, vue des plages de baignade de San José. Sa couleur était maintenant rouge et elle dégagtait des éclairs.

Quelques minutes plus tard un habitant du coin est entré en contact avec le EL FUERTE [pour dire qu'elle avait vu] la lumière descendre et se perdre derrière la ligne des arbres. Une heure plus tard, à 22:30, deux autres témoins ont vu le phénomène sur la route 20, près de l'aéroclub. L'objet se déplaçait lentement vers l'Ouest.

Cette observation peut être ajouté à d'autres qui avaient eu lieu dans notre secteur dans les semaines récentes.

Traduction Espagnol-Anglais © 2002. S. Corrales, IHU. Remerciements particuliers à Alicia Rossi.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20256
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 23:09
VAGUE DE MUTILATIONS DE BETAIL EN ARGENTINE, JUILLET 2002:

L'article ci-dessous a été publié par le journal "El Comercial," Argentine, le Dimanche 28 Juillet, 2002.

ENTRE BARTOLOME DE LAS CASAS ET FONTANA

Cinq vaches mutilées


Quatre vaches mutilées ont encore été trouvées à 12 kilomètres au Sud-Ouest de Bartolome de Las Casas, ayant les mêmes caractéristiques que dans les cas antérieurs. Deux ont été trouvées Mercredi et deux de plus Jeudi dana un champ possédé par Ariel "Papin" Suarez.

Le cinquième animal a été trouvé hier à Estanislao del Campo: la victime était une vache appartenant à Victor Andres Roldan dans le terrain de pâture de Ranero Cué, à environ 10 kilomètres d'éloignement de la ville, ayant toutes les caractéristiques indiquées, comme la "mutilation," la "cautérisation" et "les incisions au millimètre." Quatorze des rapports "officieux" ont été reçus dans la région de Fontana et de Bartolome de Las Casas; les rapports incluent un jeune cheval, un buffle et 12 bovins. Notre rapport plus complet paraîtra demain.

Traduction Espagnol-Anglais © 2002. S. Corrales, IHU. Remerciements particuliers à Alicia Rossi.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien "The Hawk Eye," de Burlington, Iowa, Etats-Unis, le 28 Juillet 2002.

"Ce n'était pas quelque chose de terrestre"
Par James Quirk Jr.
The Hawk Eye

La région de Burlington n'a pas été immunisée contre les observations prétendues d'engins volants d'autres mondes pendant la grande vague d'OVNIS de 1947.

Les observations de "soucoupes volantes" ont culminé pendant l'été de 1947, alors que des centaines de personnes à travers le pays ont rapportées être témoin d'engins étranges et non identifiables dans le ciel.

Cela a commencé quand Kenneth Arnold, 32 ans, un homme d'affaire, un pilote, un Marshall fédéral et membre des Pilotes de Recherche et Secours de l'Idaho de Boise, Idaho, a rapporté avoir vu neuf objets dans le ciel qui "volaient comme des soucoupes que l'on ferait rebondir sur l'eau" dans l'après-midi du 24 Juin 1947.

Arnold volait au-dessus du Mount Rainier de l'Etat de Washington en recherchant un avion privé censé pour s'être écrasé quelque part dans les montagnes de Cascade.

Arnold a indiqué que les objets "émettaient des flashes bleu-blancs très lumineux depuis leurs surfaces" pendant qu'ils volaient presque directement à travers son chemin de vol et "volaient comme aucun avion que j'ai vu auparavant."

Arnold a calculé que les objets volaient à près de 1700 miles par heure, une vitesse qu'aucun avion alors connu n'avait encore réalisée.

L'Associated Press a câblé l'histoire d'Arnold au sujet des "objets en forme de soucoupe volantes" aux journaux à travers le pays, une action qui a mené à inventer le terme "soucoupe volante."

L'observation d'Arnold a débuté une surabondance de rapports de soucoupes en volantes.

La Hawk-Eye Gazette du 7 Juillet 1947, portait ce titre en première page: "Des disques rapportés au Nord de la ville."

Selon l'article, Mme W. R. Eads, autrefois habitant le 512 de la 10e rue, a rapporté qu'elle avait vu une soucoupe volante quelques semaines auparavant à 10 miles au Nord de Burlington le 25 Juin, sur la Route 99.

Eads rendait visite à de la famille et, tandis qu'elle était assise sur le porche de devant de la maison de la ferme de sa fille, "dit qu'elle a vu un objet fortement brillant filant à travers le ciel et se dirigeant vers le Sud-Ouest."

"Il a miroité comme le soleil," a dit Eads, qui est décédée depuis. "Il a glissé tout du long sans à-coup mais je ne sais pas à quelle vitesse il allait. "

Un autre rapport dans le journal a le même jour a indiqué que de nombreux résidants de Burlington ont été vus en train d'observer le ciel.

"Tout le long des rues de Burlington les gens tendaient leurs cous vers le ciel dans l'espoir de voir une soucoupe volante, parce que les gens de Keokuk pensent qu'ils en ont vu une un jour de la semaine dernière," a rapporté le journal.

"Cependant, puisque Keokuk est une ville où ils voient fréquemment des choses, Burlington prenait généralement les visiteurs fantastiques avec un grain de sel. Mais le doute n'a pas empêché des gens de regarder - et ils n'ont pas été déçues. Ils ont vu réellement quelque chose. C'était un avion occupé à écrire dans le ciel. Le pilote, avec un jet de fumée, déssinait le nom d'une boisson bien connue. En attendant, les amygdales des spectateurs prenaient un coup de soleil."

L'édition du journal du 9 Juillet 1947 comprenait deux rapports plus locaux et un câble de l'Associated Press qui debunkait un rapport du 8 Juillet selon lequel les Armées de l'Air de l'Armée Américaine avaient récupéré des restes d'une soucoupe volante écrasée dans le désert en dehors de Roswell, Nouveau Mexique.

Mme Clayton Carper, qui a vécu au 2115 de l'avenue de Des Moines, a rapporté avoir vu une soucoupe volante tandis qu'elle cueillait des haricots dans son jardin tard l'après-midi du 7 Juillet 1947. Le résident Archie Smith a indiqué qu'il a vu deux des objets naviguant à travers le ciel à 17:30 le même jour.

"Il était terriblement haut et il a avait exactement l'air de comme quelqu'un qui aurait jeté un dollar en argent dans l'air," a dit Carper. "Il allait vite et il a disparu presque immédiatement."

"J'étais juste en train de parler avec mon oncle au sujet des disques et nous avons vu un oiseau voler au-dessus de nos têtes," dit Smith. "Je lui ai dit en rigolant qu'ils étaient un des disques et quelques secondes plus tard que nous avons vu les deux objets brillants voler haut et vite vers le Sud-Ouest. "

Les militaires ont insisté sur le fait que l'incident de Roswell n'était pas un vaisseau spatial avec des extra-terrestre mais l'épave d'un ballon météo de haute altitude avec un réflecteur de radar accroché.

En attendant, dans le Sud-Est de l'Iowa, la Hawk-Eye Gazette a rapporté le 9 Juillet 1947, que "il ne doit y avoir aucune peur des disques dans la région de Burlington au sujet de l'équipement de ballon météo comme celui trouvé là bas (dans le Nouveau Mexique)."

C. O. Tucker, qui était le responsable du bureau de la météo des États-Unis à Burlington à ce moment, disait que sa station n'employait pas le type de ballon trouvé à Roswell pour faire ses observations.

Tucker indiquait qu'il a appris que le fragment trouvé à Roswell était un "morceau de métal fixé au ballon pour permettre à des observateurs d'entrer en contact avec lui par radar tandis qu'il était en vol libre."

Le résident Paul Bacher, 92 ans, un professeur de science retraité, enseignait la chimie à l'ancien collège junior de Burlington (maintenant Southeastern Community College) pendant la vague de 1947.

"Les gens imaginaient beaucoup de choses en ces jours," a dit Bacher dans une interview récente. "Le gouvernement a probablement fait quelques choses secrètes, mais tout le monde a été alarmé au sujet de quelque chose qui pourrait avoir été imaginaire."

Bacher et son épouse, Roma, ne croient pas aux soucoupes volantes.

"Nous n'en avons jamais vu," a-t-il dit. "Nous avons toujours pensé que c'était de l'imagination. Je ne doute pas que des gens voient quelque chose, mais ont-ils vu ce qu'ils croient qu'ils ont vu?"

Au milieu des années 50, Lloyd Maffitt, qui était reporter au de Hawk-Eye de 1946 jusqu'à 1996, a dit que lui et l'ancien rédacteur du journal de la ville, le défunt Dan Bied, sont allés à Macomb, Illinois, pour assister à une convention sur les OVNIS à l'Université de l'Illinois Occidental.

Maffitt dit qu'il y avait là des centaines d'aficionados d'OVNIS occupés a parler de leurs différentes expériences.

"Ils vaient même montré un film," a-t-il dit. " nous avons obtenu un lot complet d'OVNIS... c'était quelque chose."

Maffitt a indiqué qu'il a toujours considéré le concept des OVNIS "idiot."

Dans un article de 1950 dans le Hawk-Eye, Bonnie Weaver, un golfeur professionnel, a rapporté avoir vu un objet étrange dans le ciel. Il a vu l'objet une matinée tandis qu'il était au club de golf de Burlington.

Weaver a dit que l'objet était mince "et en forme de boomerang."

"L'objet était argenté et se déplaçait vers l'Est, rapidement et haut," a-t-il rapporté. Selon le rapport, "il a regardé ailleurs pendant un instant et a de nouveau regardé pour voir un flash de lumière blanche et une traînée d'étincelles et alors l'objet a été perdu de vue... il n'a entendu aucun bruit venant de l'objet."

Peut-être que l'une des histoires d'OVNIS les plus étranges qui se sont produites en Iowa du Sud-Est est un incident prétendu qui s'est produit 27 ans avant la vague de 1947.

En 1973, le Hawk Eye a publié une série d'histoires à propos de trois cercles étranges trouvés près du secteur de récréation de Mud Creek dans le comté de Henry qui a formaient un pattern triangulaire.

Certains ont pensé que c pattern trouvé dans le secteur était la preuve d'un atterrissage de vaisseau spatial extraterrestre.

L'histoire au sujet des "cercles" de Mud Creek a continué en 1973 et a stimulé d'autres histoires qui ont émergée, y compris l'histoire fantastique d'un homme à propos d'un visite extraterrestre possible 53 ans plus tôt.

Le 28 Octobre 1973, le Hawk Eye a inclus une histoire du résident de Mount Pleasant Clark Linch, 75 ans alors mais décédé depuis lors mort, qui a raconté une histoire qui a eu lieu en 1920.

Linch a affirmé qu'à environ 10 heures du matin le 3 Juin 1920, il a vu que ce qu'il a plus tard estimé être un vaisseau extraterrestre tandis qu'il pêchait.

Linch a indiqué qu'il travaillait à la ferme de son père à 6 miles au Nord-Est de la ville quand il est aprti un matin pour aller pêcher.

"Je me rappelle l'année parce que je me suis marié en Janvier 1920," a-t-il dit, ajoutant qu'il pouvait se rappeler la date exacte parce que c'était son anniversaire.

Alors qu'il pêchait, Linch a vu un objet en forme d'oeuf de la taille d'un seau à crème atterrir silencieusement à près de 15 pieds de sa barque de pêche au bord du fleuve. L'objet "s'est reposé là" pendant environ 15 minutes, "ne me tracassant pas - et je ne l'ai pas tracassé non plus," selon le rapport.

"Je n'étais pas pressé de me lever et de courir vers lui, et je suis content de ne pas l'avoir fait. Il pourrait m'avoir tué. Au moment même où j'ai pensé à aller jeter un coup d'oeil plus près vers lui, il a décollé sans aucun bruit et sans tourner autour. L'herbe où il a atterri a été applatie."

Linch a indiqué que l'objet n'a laissé aucun dommages ou marques de brûlure sur l'herbe là où il avait atterri. L'objet bleu et translucide "aurait été invisible dans le ciel... Je n'ai pas su quoi croire à son sujet alors, et je ne sais toujours pas. J'ai conclu qu'il n'était pas quelque chose de terrestre."

Because of the object's small size, Linch had said, "it couldn't have been occupied by intelligent life as we know it." En raison de la petite taille de l'objet, Linch avait indiqué, "il ne pourrait pas avoir été occupé par la vie intelligente telle que nous la connaissons."

Linch a fait remaruer que son observations différait d'autres OVNIS rapportés parce que l'objet qu'il a vu s'est déplacé lentement, "probablement environ quatre ou cinq milles par heure," et était petit et "apparamment léger."

Cela lui a pris 35 ans, jusqu'en 1955, pour raconter son histoire à quelqu'un.

"On ne parlait pas des soucoupes volantes alors (1920)," a-t-il dit.

En 1994, le bureau général de la comptabilité du gouvernement (GAO) a enquêté sur l'incident de Roswell et a tiré une conclusion légèrement différente de celle du conte du ballon météo.

Les "aliens" observés dans le désert du Nouveau Mexique, a conclu le GAO, étaient en réalité des simulacres d'humain qui étaient portés en altitude par des ballons de recherches de haute altitude de l'Armée de l'Air des États-Unis.

Les rapports des unités militaires qui ont toujours semblé arriver peu de temps après des accidents de "soucoupe volante" pour rechercher la soucoupe et son "équipage," étaient des descriptions précises du personnel de l'Armée de l'Air récupérant les simulacres, a dit le GAO. (*)

Ces tests ont été effectués pour apprendre comment récupérer des pilotes ou des astronautes au sol s'ils devaient s'éjecter à des altitudes élevées.

Mais les tests ont étonné - et amusé - de nombreuses personnes il y a 55 été de cela.

(*) Ce n'est pas le GAO mais l'USAF qui a fait cette affirmation.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20256
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 23:18
DES OBSERVATIONS RAPPORTEES PARTOUT AUX USA, 2002:

L'article ci-dessous a été publié dans le journal The Seattle Post-Intelligencer et également sur leur site web à seattlepi.nwsource.com/local/80375_ufo29.shtml le 29 Juillet, 2002.

Un appartement près d'UW est l'antichambre des OVNIS
Lundi, 29 Juillet, 2002

Par LUIS CABRERA
THE ASSOCIATED PRESS

A Freehold, New Jersey, une femme rapporte avoir vu un énorme métier "sorti tout droit de ET" volant stationnaire dans le ciel nocturne pendant plusieurs minutes de glisser loin au-dessus d'un secteur boisé.

Dans le Michigan, une femme écrit qu'elle a été suivie dans sa voiture pendant deux heures, de Kalamazoo à Muskegon, par un objet volant couvert de lumières colorées.

Près de Yuma, Arizona, un groupe de plaisanciers sur le fleuve Colorado rapporte avoir vu trois objets lumineux en forme de disque qui ont été rejoints par deux autres avant de filer au loin au Nord.

La preuve que nous ne sommes pas seuls?
Presque certainement, dit Peter Davenport, un ancien directeur en biotechnologie et qui se décrit comme "un chasseur d'aliens," l'individu qui a signalé ceux là et 1.124 autres observations cette année sur le site web du National UFO Reportin Center basé à Seattle: www.ufocenter.com

"Les évidences me suggèrent qu'ils sont ici quotidiennement," a dit Davenport, 54 ans, qui fait fonctionner ce centre de 28 ans depuis 1994.

Davenport a repris le centre quand son ancien directeur a pris sa retraite. Aidé par une poignée de volontaires, il travaille "de 8 heures du matin à minuit, sept jours sur sept" depuis un bureau dans son modeste appartement et à deux appartements près de l'Université de Washington.

Davenport reconnaît qu'il n'y a là aucune preuve en béton que les extraterrestres sont parmi nous - aucunes soucoupes volantes ou êtres extraterrestres dont on a pu s'emparer. Mais il dit que les indices augmentent, à partir des observations d'UFO aux investigations par ses collègues "UFOlogues" dans les rencontres rapprochées rapportées, les mutilations animales et des objets artificiels extraterrestres possibles.

"Je ne serai pas surpris si, en dernière analyse, nous découvrons que nous vivons dans une galaxie qui est largement occupée par la vie intelligente," et que beaucoup de cette vie avait envoyé fréquemment des engins vers la Terre, a-t-il dit.

Que Davenport ait raison ou non, le site web de son Centre est la preuve d'une chose: des milliers de gens ordinaires sont interessés par ce sujet.

"En fait, cela m'étonne de voir combien de gens ont également vu des choses ou ont eu des expériences (OVNI) dans le passé," a dit Susan Nelson, 46 ans, une ménagère du Nord de Seattle et mère de deux enfants qui a indiqué qu'elle jamais n'a beaucoup pensé aux OVNIS jusqu'à ce qu'elle en ait repéré un il y a un deux ans.

Le centre OVNI ne révèle pas habituellement les noms des observateurs, mais Nelson a acceptée d'être interviewée. Elle a dit qu'elle était en dehors de sa maison à environ 22:00 le 28 Avril 28, 2000, quand elle a vu un "objet blanc vraiment grand, lumineux, solide" filer à travers l'espace entre quelques arbres.

Après avoir remaché ce qu'elle avait vu pendant quelques jours, Nelson a fait une recherche sur l'Internet, elle a trouvé le site de Davenport, et a appris par lui que d'autres avaient vu le même objet à l'Ouest de Washington et en Colombie Britannique.

Cela été un soulagement, a-t-elle dit, de se rendre compte qu'elle n'avait pas été la seule.

L'Internet a aidé à créer une communauté virtuelle des observateurs d'OVNIS, dit Davenport. Il également a mené à une augmentation importante des rapports pour le centre, puisque les observateurs peuvent facilement le trouver sur l'Internet et n'ont plus à payer les frais d'appels téléphoniques longue distance pour rédiger un rapport.

Cependant, certain des sceptiques des OVNIS ne sont pas impressionnée par le volume élevé.

Barry Beyerstein, un chercheur sur le cerveau à l'Université Simon Fraser dans la banlieue de Vancouver, colombie Britannique, croit que même ceux qui donnent les descriptions d'OVNI les plus méticuleuses sont probablement justes dupes.

"La perception est un acte très créatif," a-t-il dit. "Il y a a suffisamment de place pour que nos cerveaux complètent par plus que ce qu'il y a réellement."

Beyerstein, qui est au conseil exécutif du très sceptique CSICOP, le Comité pour la Recherche Scientifique sur les Affirmations du Paranormal, a noté quelques incidents cités par des chercheurs où les témoins ont donné des descriptions d'une manière extravagantea imprécises de canulars OVNIS.

D'autres scientifiques sont plus ouverts à la possibilité extraterrestre.

"Je pense qu'il y a de très bons indices que quelque chose se passe," a dit Bernard Haisch, un astronome et directeur de l'Institut de Californie pour la Physique et l'Astrophysique à Palo Alto, au Sud de San Francisco.

"Je sais que la plupart de mes collègues sont assez fermés au sujet, mais plus que vous vous renseignez sur lui, moins vous pouvez être fermé," a-t-il dit.

Haisch, qui édite un journal d'astronomie majeur et a édité plus de 100 articles scientifiques, a créé un site web visant à présenter un regard objectif sur les problèmes OVNI: www.ufoskeptic.org

Le Reporting Center de Davenport poste les comptes rendus des témoins dans leur propres mots, y compris leur grammaire et orthographe souvent maladroite.

Le site catalogue des milliers d'observations, la plupart datant des 10 dernières années mais remontant à 1860, quand le prédicateur William Killian a écrit au sujet d'un aérolithe volant bas près de Cherokee, Caroline du Nord, ressemblant "à une pierre chaude jetée dans un baril d'eau, qui a beaucoup alarmé certaines des femmes."

Davenport pays for most center operations, in part from the 1995 sale of his biotech firm, Panlabs International. Davenport paye la plupart des opérations centrales, en partie de la vente 1995 de sa société de biotech, Panlabs international.

"Je suis ébahi de ce que le monde consacre si peu d'attention au sujet, étant donné que certains des cas rapportés sont tellement convainquants," a-t-il dit.

UN ECLAIR BLEU DANS LE CIEL DE L'OHIO INTRIGUE LES HABITANTS DE CINCINATTI:

L'article ci-dessous est paru le dans le quotidien, The Cincinnati Post, Ohio, le 31 Juillet 2002, l'auteur est Craig Garretson.

L'éclair bleu dans le ciel est un mystère
Était-ce un météore, un flash de foudre ou quelque chose pas tout à fait de ce monde qui a filé à travers les cieux du Greater Cincinnati à environ 1:30 heure du matin Mardi [30 Juillet]?

Le Service National de la Météorologie a reçu "un bon nombre" d'appels téléphoniques aux alentours de cette heure, de personnes situées sur trois états, rapportant le phénomène peu commun. La base aérienne de Wright-Patterson à de Dayton à également reçu des appels au sujet "des lumières bleues dans le ciel," a indiqué le porte-parole Andrea Attaway-Young, mais elles n'on pas pu être vues depuis la base.

Le météorologue Greg Tipton du Service National de la Météorologie a indiqué que les gens qui ont appelé l'ont décrit comme "une zébrure bleue se déplaçant à travers le ciel."

Certains ont dit que c'était une "explosion bleu-blanche" mais non accompagné de quel que bruit que ce soit. D'autres ont indiqué qu'il avait une queue, comme une comète, dit Tipton. D'autres l'ont décrit comme "un éclair de foudre bleue se courbant au-dessus des nuages."

Les astronomes amateurs de la région, qui n'ont pas vu le météore, n'ont pas voulu spéculer sur ce qu'il avait pu être, mais le site web de la Société Américaine des Météores indique que des météores sont fréquemment rapportés comme étant bleu-blancs de couleurs, et sont souvent décrits comme des "explosions" et ont parfois une queue - techniquement, une "trainée" incandescente d'oxygène surchauffé.

Des milliers de météores filent à travers le ciel chaque jour, mais la plupart ne sont pas vus non plus parce qu'ils se produisent pendant le jour ou au-dessus d'un secteur inhabité, tel que l'océan. L'année dernière, il y avait eu plus de 200 observations de prétendus "aérolithes" qui étaient assez grands pour être vus à l'oeil nu, dit le site web de la société.

LE MYSTERE DES CROP CIRCLES VU PAR LA PRESSE US:

L'article ci-dessous a été publié par le quotidien Américain The Boston Globe à sa page D1 le 1er Août 2002. Les images proviennent de l'édition Internet de leur article.

© 2002 Globe Newspaper Company.

Logique Circulaire
Les formations de crop circles pourraient être mystérieuses, mais les media parient qu'ils prendront un sens concret au tiroir caisse

Par Vanessa E. Jones, de la rédaction du Globe, 01.08.2002

Ils se qualifient eux-mêmes de céréalogistes, un terme qui les fait apparaître comme si ils faisaient des recherches sur Cap'n Crunch ou Froot Loops. Mais ces gens étudient des cercles dans les récoltes, ces conceptions géométriques magnifiques qui ont été tracées dans l'orge, le blé, et les champs d'avoine dans l'ensemble de l'Angleterre, de l'Allemagne, du Japon, et des Etats-Unis.

Ce phénomène estival existe depuis les années 70 et depuis lors, les gens se sont demandés si les cercles étaient les réalisations d'extra-terrestres, des phénomènes naturels, ou le fait de farceurs armés avec des planches et un sens astucieux de la conception. Les cercles atteindront leur plus grande audience jamais reçue ce Vendredi avec la sortie en salle du film "Signs" de M. Night Shyamalan. Le film met Mel Gibson en vedette dans le rôle d'un ancien prêtre qui découvre une formation dans son champ de maïs en Pennsylvanie.

"Signs" est simplement le premier coup de tonnerre de la tempête céréalogiste. Les gens qui sont derrière une bonanza de livres, de films, et d'émissions de télévision ont l'espoir de faire du profit avec le film en surfant sur cette vague.

Deux documentaires ont déjà été réalisés: "Cercles Dans les Récoltes: A la Recherche de la Vérité" de William Gazecki, programmé pour une diffusion le 23 Août, et "Un Endroit ou Rester," de Marcus Thompson, qui cherche un distributeur. Les livres récemment publiés comprennent "Les Crop Circles" de Werner Anderhub et "Crop Circles: Exploration des Dessins et du Mystère," de Hans Peter Roth, et d'Eltjo H. Haselhoff: "La Complexité Grandissante des Cercles de Récolte: Recherche Scientifique et Légendes Urbaines."

Ce crop circle a été découvert à Hubbard, Oregon, le 23 Juillet 1998. Le cercle central a approximativement 35 pieds de diamètre et la largeur totale est approximativement de 140 pieds.

CROP CIRCLE RAPPORTES AU CANADA, 2002

L'article ci-dessous a été publié par le Regina Leader-Post via Canadian Press et canada.com et sur www.canada.com/news/story.asp?id={20832255-85AD-446A-AA0E-8ABEA694FCFE} le 1er Août 2002.

Que ce soit un vrai phénomène ou des canulars, le Saskatchewan n'est pas épargné par les crop circles
Canadian Press

Jeudi, 1e Août 2002

REGINA (CP) - Bientôt chez vous, dans un champ - des cercles de céréales aplaties qui sont écartés comme étant des canulars par certains et sont ardamment étudiés par d'autres. Avec la sortie imminent du film à suspense "Signs" de Mel Gibson, les aficionados des crop circles dans l'ensemble de Saskatchewan sont très à l'affut de ce phénomène annuel.

Ils parlent de la façon dont un été, un fermier a repéré une formation dans son champ sur une réserve près de Punnichy. L'année suivante, un cercle est apparu sur une colonie de Hutterite dans un champ de froment dur.

L'année dernière, la seule région de Midale a eu sept rapports.

Paul Anderson, le coordonnateur à Vancouver du Réseau Canadien de Recherches sur les Cercle dans les Récoltes CCRN, dit qu'en 2001, le Canada a eu 21 rapports de ces formations, dont la moitié d'entre eux provenant du Saskatchewan.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Contenu sponsorisé

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum