Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Forum Les mystères des Ovnis - Ufologie et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
la réponse est peut-être dans le futur Aujourd'hui à 18:46Roland89Besoin d'aide pour traiter une vidéoAujourd'hui à 17:02William1963"LE TEMPS DES OVNIS" nouveau docu par Georges CombesAujourd'hui à 14:47Hector01PANIQUE CHEZ LES PSEUDO SCEPTIQUESAujourd'hui à 12:43Pierre.BÉvidence évidenceHier à 19:34udje54032017: le 21/03 à 10h30 - Pan dans le ciel - Plélan le grand (35)Hier à 08:46Roland89Articles sur le sujet ovniHier à 07:55Hector01OVNI en MéditerranéeVen 30 Juil 2021, 23:44LorelineBonjour à tousVen 30 Juil 2021, 17:55William1963La Mystérieuse foudre en boule de Raymond PicolliVen 30 Juil 2021, 12:22LorelineMAJ Matin Ovni de l'édition de Mai 2021 par ODHTvVen 30 Juil 2021, 11:58LorelineBen, c'est encore moi...Ven 30 Juil 2021, 10:03Roland892011: le / - OVNIs percutés par un missile. - Kandahar (Afghanistan) Jeu 29 Juil 2021, 23:56William1963Discussions autour de divers sujets concernant l'ufologie.Jeu 29 Juil 2021, 19:42udje5403Nous ne vivrons pas sur Mars ni ailleursJeu 29 Juil 2021, 19:15William1963Les méprises astronomiquesMar 27 Juil 2021, 20:36elisaliseLes OVNIS : le rapport du Pentagone - EclairagesMar 27 Juil 2021, 07:24martin(1994) Vidéo ovni centre d'essai de la base Nellis de l'US Air ForceMar 27 Juil 2021, 06:13HannibalRapport du Pentagone sur les ovnisLun 26 Juil 2021, 19:19udje5403Vu sur Youtube à PertuisDim 25 Juil 2021, 06:09HannibalLe Rover Persévérance et son hélicoptère.Ven 23 Juil 2021, 13:21XPDavySommes-nous seuls dans l'Univers ?Jeu 22 Juil 2021, 20:20martinPrésentation Jeu 22 Juil 2021, 19:02freethinkerAutour de la question : comment cultiver l'esprit critique ?Mer 21 Juil 2021, 20:12Jean-Marc WatUne initiative Européenne pour recueillir et analyser les OvnisMer 21 Juil 2021, 00:39jean-lucLUSA FAA près de 10.000 cas en accès libre (2014-2020)Dim 18 Juil 2021, 11:52Jean-Marc WatMon départDim 18 Juil 2021, 00:08LogikConcevoir une coprésence ?Sam 17 Juil 2021, 18:26TychoeBraheLa politique du forum : buts, remarques importantes et objectifsMer 14 Juil 2021, 21:32nicosJacques Vallée en live le 29 juinMer 14 Juil 2021, 14:21NOT-ALONE
Annonce
Le Deal du moment :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
Voir le deal
169.99 €

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20258
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 20:54
Rappel du premier message :

Les affaires de mutilation de bétail dans la presse:

Un article du Great Falls Tribune, Montana, USA, 3 Janvier 2002:

les mutilations de bétail reprennent dans le Montana. Source

http://www.greatfallstribune.com/news/stories/20020103/topstories/1410092.html

Le rapport d'analyses du NIDS mentionné dans cet article est maintenant disponible.

Jeudi, 3 Janvier 3, 2002
Retour des mutilations de bétail

Des ranchers et les forces de la loi dans l'incompréhension devant la vague criminelle
Par KATIE OYAN
De la rédaction du Tribune

CONRAD - C'est le genre de "déà-vu" dont Everett King se passerait bien.

Il y a environ 15 ans, il a découvert les restes effroyables d'un de ses bestiaux qui étaient morts mystérieusement.

En Octobre, cela a recommencé.

King a dit que c'est comme si un chirurgien avait découpé son charolais de 7 ans, d'après la manière dont son oeil droit et l'oreille ont été découpées - sans parler de la la manière dont ses organes reproducteurs avaient été extraits.

Ce que King trouve le plus incompréhensible, cependant, c'est que plus de deux mois plus tard la carcasse se trouve bien où il l'a trouvée, intacte.

"Les prédateurs ne la mangeront pas," a dit Kink, dont le ranch est à l'extérieur de Valier, au Sud du lac Frances. "Il devrait avoir été nettoyé et avoir disparu depuis longtemps."

Les propriétaires de ranch ont rapporté quatre mutilations entre Juin et Août. Depuis lors, il y en a eu 11 de plus, et les enquêteurs recherchent toujours des réponses.

Les mêmes circonstances bizarres ont hanté des propriétaires des ranch du secteur et ont dérouté les officiers des forces de la loi il y a 20 ans, ce qui a répandu des rumeurs au sujet d'OVNIS, de cultes et de conspiration de gouvernement.

Les mutilations ont cessé dans les annéEs 90 mais ont recommencé cet été.

La victime la plus récente -- un Hereford de 12 ans -- a été trouvée au début de ce mois sur un ranch au nord-ouest de Conrad.

"Ils ont scalpé le ventre ventre de ses pattes avant à ses pattes arrière sur toute la surface," dit le Shérif adjoint Dan Campbell du comté de Pondera. "Le ventre entier a été retiré."

Les dernières mutilations se sont produites dans les trois miles l'une de l'autre dans la région de Dry Forkes, à environ 10 ou 15 miles à l'Ouest de Conrad.

En Octobre, les membres de la New Miami Colony, 18 miles à l'Ouest de Conrad, ont découvert deux vaches mutilées en même temps, à environ 30 yards de distance.

Les scènes étaient remarquablement semblables aux mutilations que les propriétaires de ranch ont rapporté ici depuis plus d'une décennie, dit Campbell.

La plupart des vaches avaient la peau raclée hors de leurs visages. Souvent, la langue, un oeil et l'ensemble ou une partie d'une oreille avaient été enlevés. Une partie de la mamelle était habituellement découpée, aussi bien que les parties génitales. Et dans la plupart des cas, l'anus avait été retiré.

Une majorité des vaches avaient 4 ou 5 ans; l'une n'avait plus ses dents.

Vers la fin des années 1970, un volume élevé de mutilations alléguées dans les états du Sud-Ouest a déclenché une enquête au niveau fédéral. Le rapport de 300 pages résultant a conclu que des prédateurs animaux étaient responsables.

Bien que certains écartent les décès du comté de Pondera comme étant des canulars ou affirment que ce sont des cas causés naturellement par des prédateurs, Campbell et con collègue enquêteur Dick Dailey, adjoint du shérif, ne sont pas convaincus.

Les coupes sur les vaches sont souvent circulaires ou ovale et - comme avec le Charolais d'Everett King - semblent être fait avec une précision chirurgicale.

Les animaux semblent se décomposer plus rapidement que la normale, et leur peau absente ne reflète pas le travail des prédateurs, dit Campbell.

"Je n'ai jamais vu un animal manger juste le visage d'une vache quand il y a un bon nombre d'autres morceaux à manger," a-t-il dit.

L'une des vaches mutilées semblaient avoir été brûlée. Une autre a paru avoir des contusions autour de son cou comme si elle avait été étranglée. L'une avait une longue coupure avec un bord parfaitement net, comme si la peau avait été découpée en tranches avec un outil semblable à des ciseaux dentelés.

Également étrange, il y a le fait que dans la plupart des cas, aucunes traces ou empreintes de pas n'a été détecté autour des corps des animaux, même dans la boue ou la neige.

Une idée fausse est que les vaches ont été vidées de leur sang. La coagulation normale fait seulement qu'il semble que les fluides des créatures ont été vidés, dit Dailey.

Dailey, qui habite à Dupuyer, a passé plusieurs nuits cet automne à camper dehors dans les domaines la nuit, essayant d'attraper les coupables sur le fait. Il a passé en revue tous les faits et a vérifié des douzaines de sites web à la recherche de réponses.

Pourtant, toujours rien.

"J'ai lu tout que je puis lire là-dessus, et je vraiment ne sais pas ce que c'est que cette diablerie," a-t-il dit.

Les propriétaires de ranch ne sont pas sûrs de ce qu'ils doivent penser, eux non plus.

En Septembre, Jim VandenBos a découvert le corps d'un de ses Angus de deux ans à $850 couché mort dans son pâturage.

Le côté droit de sa face a été scalpé, et la machoire exposée était si lisse qu'elle semblait avoir été polie, dit VandenBos.

Sa langue a été découpée, comme son oreille droite, ses yeux et ses organes reproducteurs. Une pièce de peau de la taille d'une balle de tennis sur son épaule était durcie comme du plastique.

Là encore, les coyotes - ou même d'autres bétail - sont restés à l'écart.

VandenBos a un ranch dans le sud-ouest de Valier depuis plus de 30 ans et se rappelle bien la dernière vague des mutilations.

"C'est quelque chose de peu naturel," a-t-il dit. "Je ne me suis pas trop inquiété à ce sujet parce que c'est quelque chose que je ne puis pas contrôler - mais je voudrais trouver une explication."

Vers la fin d'Octobre, un voisin a trouvé le boeuf de 750-livres qui est mort dans une gorge d'un lit de rivière sec de Ruby Bouma, trois miles à l'Ouest de Conrad.

"Il y avait une traînée d'herbe soulevée comme si elle avait été attirée vers le haut sous lui, " dit Ruby Bouma.

La peau était absente de l'estomac du veau et ses organes reproducteurs ont été retirés, mais il n'y avait aucune trace de passage, aucun trou de balle et aucune marque de griffes.

Le veau, le numéro 55, était presque vieux d'un an et avait une valeur de environ 600$. C'était un des animaux les plus amicaux que Boumas possédait.

Un vétérinaire local a dit qu'il est mort de la pneumonie de la poussière, mais Glen et Ruby ont des doutes.

"C'est possible, parce qu'il fait si sec," a dit Ruby Bouma. "Mais je pense que nous aurions su s'il était malade. Nous avons pris grand soin de ce veau parce qu'il était comme un animal de compagnie pour nous. Il venait vers nous et reniflait notre main ou notre pantalon."

Toute l'affaire est bizarre, si vous demandez à Boumas. Quand une vache meurt de causes normales, par exemple, les prédateurs mordent habituellement dans sa chair.

Le veau de Glen et Ruby Boumas ne manquait que de sa peau. Et quand ils ont vérifié ce jour de Thanksgiving, les prédateurs gardaient toujours leur distance.

Certaines gens dans le secteur pensent que l'Armée de l'Air des États-Unis ou les extra-terrestres sont derrière les mutilations, mais pas Ruby.

"Je suis désolé, mais je pense personnellement que c'est quelqu'un du coin... qui fait cela pour le plaisir," a-t-elle dit.

Une difficulté pour les investigateurs locaux est de recueillir des preuves.

Après deux ou trois jours, le rassemblement de preuves devient une cause perdue parce que les bêtes sont trop décomposés.

Et en été, la putréfaction des carcasses est plus rapide et les carcasses mettent souvent des semaines à être découvertes.

"Nous devons nous battre contre la montre," dit Campbell. "Nous espérons qu'à ce moment de l'année, les propriétaires de ranch gardent et nourissent leur bétail chaque jour ainsi nous aurons de meilleures chances et proposerons encore plus d'indices."

Les adjoints du shérif de Pondera espèrent également qu'un laboratoire du Nevada répondra à certaines de leurs questions.

Cet automne, Campbell et Dailey ont coupé la tête d'une vache mutilée, l'ont emballée dans de la glace sèche et l'ont expédié au National Institute for Discovery Science à Las Vegas.

L'institut financé sur fonds privés paye des scientifiques et des policiers retraités pour étudier des phénomènes bizarres comme les mutilations et les observations d'OVNIS.

Un porte-parole des chercheurs de l'institut indiquent qu'ils ont presque terminé leur étude et enverront une copie du rapport au bureau du shérif du comté de Pondera dans quelques semaines. (*)

"S'ils pouvaient proposer quelque chose, cela nous aiderait vraiment," a dit Dailey.

En attendant que les enquêteurs tirent une conclusion satisfaisante, les théories continuent à se propager dans les magasins et les cafés du coin.

Certains disent que les mutilations sont un stratagème du gouvernement pour détourner les esprits des habitants du Montana de problèmes plus graves. D'autres pensent que ce sont des cultes sataniques ou des vaisseaux spatiaux.

La plupart disent qu'ils ne croient pas à toutes ces histoires bizarres de X-Files. Mais même certains des sceptiques les plus durs commencent à se poser des questions.

"Je ne puis pas croire que des petits hommes viennent de l'espace," a dit le résident de Conrad Jack Rowekamp, un chauffeur de bus retiré et gardien. "Mais bon, on ne sait jamais."

LA VAGUE D'OVNIS DE DALES UK, ENCORE UNE VIDEO:

Article du "Evening Telegraph," UK, 4 Janvier 2002.

UN CIEL ROUGE LA NUIT EFFRAYE UN DUO
09:30 - 04 Janvier 2002

Cette lumière mystérieuse a été capturée en film par un homme du Derby quand il l'a repérée planant dans les cieux au-dessus de sa maison.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici

Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20258
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:21
Cependant, cette observation "d'OVNI" n'a toujours pas été confirmée, quoique beaucoup de prévisions aient été faites. "Les membres de l'Association de Recherches OVNIS du Sri Lanka se rendront à Polonnaruwa obtenir un rapport Samedi car 95% des observations pourraient être des farces," dit Chandana Jayaratne, le conférencier senior du Département de Physique de l'Université de Colombo. "Nous ne doutons pas de l'existence des OVNIS mais nous ne pouvons pas être sûrs avant de vérifier nous-mêmes. Nous devrions pouvoir le confirmer aux alentours de Mardi," dit-il.

En attendant, Nalaka Gunawardena, Officier Exécutif de Sir Arthur C. Clarke, le gourou de la Science Fiction, indique qu'il n'y a aucun lien entre les observations d'OVNIS partout dans le monde et les possibilités de la vie dans d'autres galaxies. "Une majorité de scientifiques croient qu'il y a la vie sur d'autres planètes habitables mais il n'y a pas assez de preuves pour rendre la plupart des observations précédentes plausibles."

Selon Gunawardena, l'Agence Nationale de l'Aéronautique et de l'Espace (la NASA) aux Etats-Unis, 90% des observations précédentes ont été simplement des phénomènes artificiels. Ils ont montré que cela a toujours été une image d'un objet naturel, créé en raison de certaines conditions atmosphériques.

"Cependant, l'Armée de l'Air du Sri Lanka et les aiguilleurs du ciel ont la capacité de dépister chaque objet qui croise dans notre espace aérien, et jusqu'ici, rien de cette nature n'a été rapporté," dit-il.

Mais l'homme qui a vu la lumière n'est pas d'accord. "Tellement de gens, qui ne se connaissaient pas, ont vu la lumière et ont fait le même récit," dit Sanjaya. "La lumière semble aller vers des secteurs sacrés." Il prévoit que les extraterrestres pourraient être é la recherche de la technologie qui a été employée pour construire les bâtiments sacrés ou peut être tenter de localiser le "Vishva Yathura" (clef de l'univers)!

Les analystes des OVNIS croient que cette lumière qui vole à deux pieds du sol pourrait être une sonde extra-terrestre. "Ils pourraient faire des recherches," di-il. "Les extraterrestres pourraient chercher la "clé" de la "porte des étoile" et activer de ce fait un système de transport qui surpasse le voyage spatial conventionnel pour atteindre une autre galaxie."

Il précise qu'il y a eu un certain nombre de telles observations en Egypte où des monuments historiques existent. "Il est possible qu'ils soient intéressées par des sites antiques tels qu'Anuradhapura et Polonnaruwa."


Note 1: si vous trouvez - comme moi même - cet article saturé de contresens, d'erreurs, de déclarations ridicules, d'imprécisions flagrantes, de déclarations sans indications d'auteur, de déclaration d'auteurs sont on se demande à quel titre il les font et à quoi pense le journal en les publiant, et d'affirmations aussi péremptoires que sans base, comprenez bien que c'est là le fait de l'article de journal et de certains intervenants qui s'y expriment, et non le genre de propos que des ufologues sérieux aussi bien que des sceptiques doués de bon sens formulent sur le sujet des OVNIS dans d'autres contextes.

Note 2: se rapportant peut-être aux mêmes phénomènes, un article original est paru sur le site web du journal Daily News du Sri Lanka sur www.dailynews.lk/2002/07/04/new19.html le 4 Juillet 2002.

Sous le titre "Encore une augmentation des observations de soucoupes volantes?" la page web du journal indique que des centaines de personnes ont vu des phénomènes OVNIS au-dessus du Sri Lanka selon le professeur Chandana Jayaratne de l'Université de Colombo qui a étudié les observations.

Plusieurs observations d'OVNIS ont été rapportés de diverses régions du Sri Lanka au cours des dernières semaines, et Jayaratne déclare que "ces observations ont été confirmés par un groupe d'observateurs qualifiés," lors d'une conférence de presse tenue à l'Université de Colombo. "Un des observateurs, Sanjeeva Bandara, a même écrit des ouvrages sur les OVNIS."

Un autre observateur dont le nom n'est pas donné a dit que "plus de 100 villageois ont vu l'OVNI," et "d'une manière générale nous ne pouvons pas considérer ces histoires comme étant inventées. Nous avons campé près du Parakrama Samudra le 15 Juin. Nous n'avons rien vu notre premier jour mais le deuxième jour autour de 23:30 nous avons vu une lumière bleue blanche. Le faisceau lumineux est tellement différent de n'importe quel autre faisceau lumineux que nous ayions vu avant. Les faisceaux lumineux étaient en rotation, ont soudainement disparus et sont réapparus quelques secondes plus tard à partir d'un endroit à 300 ou 400 mètres de distance de l'endroit où ils étaient au début. Quelques secondes plus tard il a encore disparu. Nous campons près du Parakrama Samudraya. La jungle dense s'étend au loin et le faisceau lumineux est venu de la jungle. Par conséquent, nous ne pouvions pas y aller pour l'étudier. D'après nos investigations préliminaires il s'avère être un objet capable d'émettre un faisceau de de lumière intense en forme de V. Les villageois comprenant un étudiant de haut niveau nous ont dit que l'objet volant est capable de se déplacer à une vitesse très élevée et quand il voyage à une faible hauteur et qu'il émettait un son semblable à un bourdonnement d'abeille. Et il pouvait changer de direction pour éviter de se heurter aux arbres. Pendant trois jours consécutifs nous avons observé le même OVNI."

L'article ci-dessous a été publié dans le journal Times of India, le Lundi 17 Juin 2002.

Lundi 17 Juin 2002

Des OVNIS à Sri-Lanka ? Pas du tout affirme Clarke

Un journaliste aurait repéré un OVNI dans la ville centrale du nord de Polonnaruwa, mais Arthur C. Clarke, un scientifique spécialisé dans les sciences spatiales (1), aurait "démasqué" cet épisode local de X-Files (2).

Cet objet particulièrement réfléchissant, aurait été repéré pour la première fois par un fermier à Polonnaruwa, mais sa présence aurait été également confirmée par plusieurs autres personnes dans le secteur, dont un journaliste de télévision, selon les médias locaux (le Dimanche dernier).

L'objet était visible dans le ciel de Sri Lankan pendant presque une semaine, et par la suite il a incité l'Armée de l'Air à étudier ce problème, selon les rapports.

Polonnaruwa est une ancienne capitale de Sri Lankan et attire beaucoup de touristes à cause de ses ruines historiques rares, remontant au premier siècle avant JC.

Une équipe d'astrophysiciens - menée par Dr Chandana Jayaratne de l'université de Colombo - a également commencé à étudier le ciel de Sri Lankan pour déterminer ce qu'est l'objet.

Mais pour l'auteur mondialement renommé pour avoir écrit des livres à ce sujet, Arthur Clarke, toute cette histoire semble être sans fondement: "Je souhaite un jour pouvoir rencontrer un visiteur de l'espace, mais pour l'instant je ne suis pas d'accord pour dire que ces visiteurs visitent la terre dans des OVNIS tout en ne contactant qu'une poignée d'humains pour cacher leur secret."

"Nous devons discerner la science-fiction de la science," a-t-il ajouté.

Selon Clarke, en dépit des plusieurs investigations menées par NASA et l'Armée de l'Air des USA, aucune véritable preuve n'a été trouvée quelque part dans le monde pour prouver l'existence des extraterrestres. Clarke a également déclaré que les gens dépensaient trop leur temps à étudier les OVNIS plutôt que d'étudier les Near Earth Objects (Objets Proches de la Terre) comme les astéroïdes et les comètes qui pourraient s'écraser sur la terre et anéantir toute vie.

Notes:

(1) AC Clarke n'est aucunement un scientifique, mais un auteur de science fiction.
(2) X-Files est une série TV. Les rapports OVNI dont il est question ici ne sont pas une série TV.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20258
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:23
LES MUTILATIONS D'ANIMAUX CONTINUENT EN ARGENTINE, 2002:

L'article suivant est paru dans le journal Argentin Crónica le Lundi 17 Juin 2002.

Lundi 17 juin

Mutilation de bétail: le mystère continue
BAHÍA-BLANCA - L'affaire qui tracasse tous les habitants des provinces de Buenos Aires, La Pampa et même Río Negro est devenue sans doute thème d'inquiétude nationale: La découverte des vaches qui ont été tuées et mutilées par des moyens ayant une précision chirurgicale vole de bouche en bouche partout dans le pays.

Jusqu'à présent ni les enquêteurs ni les vétérinaires ni les forces policiers ne trouvent une explication raisonnable et la peur a commencé à s'emparer des gens habitant le voisinage.

Une autre cas avec les mêmes caractéristiques a été dénoncé hier par le producteur Marcelo Streitenberg, qui a retrouvé dans son champ situé à 15 kilomètres de Félipe Solá dans le district de Puan, l'une de ses vaches mutilée et avec des coupures parfaites.

L'animal ne dégageait aucun odeur malgré les jours qui ont passé après sa mort. Celui-ci avait souffert de la coupure cautérisée de la mamelle, de l'appareil génital, du maxillaire, d'une oreille et d'un oeil, avait précisé Streitenberg.

Dans l'établissement Pedro Muller à La Pampa on a découvert une autre vache. Elle a été trouvée trouvé dans une position (..), comme si elle était en position de crapaud avec la particularité de ne plus avoir de sang, comme s'il avait été aspiré. A Rivera la famille Kuperschmidt trouva 3 jeunes taureaux qui ont péri dans les mêmes circonstances, c'est le même lieu où avait été trouvé Samedi un cheval mis en lambeaux.

A Coronel Pringles est apparu le dernier animal mort, un jeune taureau "Aberdeen Angus" (220 kg) dont le cadavre a été privé de "l'oeil droit, d'une petite partie du maxilaire, il lui manquait la peau, tout était parfaitement coupé et non pas arraché," selon les constatations du vétérinaire Marcelko Erro. "Ce qui est sûr c'est que ceux qui ont fait cela, quels qu'ils soient ils ont utilisé des éléments inconnus par les humains," a ajouté Erro. Finalement l'investigateur et ufologue argentin Fabio Zerpa a dit que les entités extra-terrestres nous prennent pour des "cobayes," et qu'ils montrent beaucoup d'intérêt pour les yeux et d'autres organes précieux pour tout être vivant.


Remerciements particuliers à Claudio, Argentine, pour la communication et la traduction de l'article.

MUTILATIONS D'ANIMAUX ET LUMIERES NOCTURNES EN ARGENTINE, 2002:

Cet article a été publié dans le journal El Tribuno, de Salta, Argentine, le Vendredi 20 Juin 2002.

La population rurale en alerte

La peur des mutilations animales se répand
Il n'y a aucune explication scientifique. Ont-ils été sacrifiés? De nouvelles questions se posent avec de nouveaux cas dans le pays.

Nous sommes un pays sans personnalité. Quoi que ce soit qui arrive de l'étranger, en particulier le laid et l'exagéré, nous l'adoptons avec dévotion. Le phénomène n'est pas nouveau. Depuis le commencement du dernier siècle, notre terre a été visitée par les sectes les plus extravagantes et les plus sinistres, et a pu les rejoindre sans la moindre réflexion. Aujourd'hui, la mode tourne autour des sectes d'OVNIS et il y a une légion de gourous qui affirment qu'une catastrophe planétaire imminente est sur le chemin et que seuls les élus - ceux qui suivent leurs enseignements - seront sauvé, puisqu'une flotte de vaisseaux spatiaux étranger viendra pour les rassembler. Mais cette énigme a atteint notre folklore à cause de la vague mystérieuse des décès animaux en Argentine. Les bovins morts, mutilés et sans trace de sang, ont créé une vague étrange qui a créée de l'incertitude parmi des scientifiques, de la crainte parmi la population, et des conjectures sur l'activité extraterrestre. L'agent de maîtrise d'un étalblissement d'agriculture et d'élevage près de la ville d'Adela, à environ 680 kilomètres au Sud-Ouest de Buenos Aires, a trouvé onze vaches et taureaux morts dont les langues, les yeux, les glandes mammaires et les organes génitaux avait été enlevées. La conclusion, qui s'est ajoutée à encore neuf autres animaux morts et mutilés dans les communautés voisines, ont semé la crainte parmi la population rurale de la région, qui est un des secteurs de production de bétail les plus riches du pays. Les cadavres de bovin ont été dispersés dans un rayon de 300 mètres, disposé en cercle, si ils étaient vus d'en haut. Les incisions ont été faites avec un scalpel électronique - un élément qui cautérises pendant qu'il coupe. Aucune trace de saignement n'a été trouvée. D'ailleurs, Fabio Zerpa, un ancien acteur qui a étudié les OVNIS pendant plus de quatre décennies, a dit à la radio qu'il "n'a aucun doute" de ce qu'il s'agisse "d'un des enquêtes de laboratoire usuelles de la flore et de la faune exécutées par des extraterrestres." "Des cas semblables ont été rapportés en Espagne, aux États-Unis, au Chili, en Bolivie et en Equateur. Le premier s'est produit à Santa Fe en 1964 et dans tous les cas, le modèle était identique: la mort sans aucune cause apparente et des mutilations sans la moindre trace de sang," a-t-il expliqué.


Translation (C) 2002. Institute of Hispanic Ufology. Special Thanks to Mercedes Casas.


MUTILATIONS D'ANIMAUX ET LUMIERES NOCTURNES EN ARGENTINE, 2002:

"J'aimerais bien pouvoir rencontrer un alien en visite, mais je ne crois pas une seconde que des extra-terrestres visitent la Terre ou que des OVNIS apparaissent secrètement et contactent une poignée d'humains."
L'auteur de science fiction Arthur C. Clarke, au journal Times of India, 17 Juin 2002.
L'article ci-dessous a été publié dans le quotidien Argentin Diario Rio Negro, le 20 Juin 2002.

LA VAGUE DE MORTS MYSTERIEUSE S'ELEVE A 84

Deux chevaux ont été trouvés mutilés hier à Catriel et Rio Colorado; trois vaches ont été massacrées à Lamarque

Trois vaches et deux chevaux ont été trouvés morts dans différents pâturages de la province du Rio Negro, tous d'une façon mystérieuse et la cause est inconnue. Les trois bovins ont été trouvés par un éleveur du secteur de Pomona et présentaient des caractéristiques semblables à celles des mutilations de vaches antérieures. Les deux autres sont des chevaux: l'un près de Rio Colorado et l'autre à Catriel.

En attendant des efforts sont en cours pour découvrir ce qui cause les décès des vaches et des chevaux. Les causes du mystère sont jusqu'ici inconnues. En ce qui concerne le cheval trouvé près de Rio Colorado, on a signalé qu'il lui manquait une oreille, son oeil gauche, la langue, le système digestif et l'anus.

La découverte a eu lieu à la ferme de Delfor Segura, à 40 kilomètres de Rio Colorado en direction de Conesa. La police a examiné la campagne pour voir si d'autres cas pourraient être trouvés, mais les résultats ont été négatifs.

L'animal, un cheval d'équitation noir, était parti à 600 mètres de la ferme, et comme dans des cas plus tôt, ne dégageait pas la moindre quelle odeur et n'a attiré aucun prédateurs. Également remarquable, il y avait le fait qu'il est difficile d'atteindre la zone où la découverte a eu lieu à 5 kilomètres de la route. Aucune trace de pas ni de trace de véhicules n'ont été trouvées à proximité.

Des sources de la police ont fait savoir qu'il y avait plus de chevaux que de vaches dans le secteur, et ceux-ci n'ont pas approché l'animal mort.

Le cas de Catriel était assez semblable. Les vétérinaires et les éleveurs sont toujours stupéfaits, puisqu'ils ne peuvent pas trouver une explication aux événements. Les testicules, le prépuce, l'anus et des parties protégées de son ventre ont été découpé d'une manière circulaire.

Le vétérinaire José Torres, qui se trouvait sur le site et a examiné le cheval, a déclaré que "ce qui a attiré mon attention était l'incision testiculaire, puisqu'il n'y avait pas une seule goutte de sang trouvée, et une veine de la taille d'un crayon traverse cette partie du corps." Il a également estimé que "les incisions ont été faites avec un couteau ou un scalpel très coupant et par quelqu'un ayant des connaissances et des compétences considérables. Contrairement à d'autres cas, les incisions n'étaient pas cautérisées."

Torres étudie la mort de l'animal en effectuant une autopsie. En ce qui concerne l'endroit où la mutilation du cheval s'est produite, il a remarqué que "il n'y avait aucun signe d'agonie, d'herbe toxique ou de traces d'humains." Le médecin a été également embarrassé par le fait que "les oiseaux charognards ont gardé leurs distances."

Selon le témoignage de Cesar Oser, qui dressait le cheval, l'animal n'avait aucun problème, et la seule chose peu commune à s'être produite pendant la nuit était que les chiens ont aboyé. Le jour suivant, le cheval a été trouvé mort. L'événement a été rapporté à la police par le propriétaire du cheval, Ruben Escartin, et la police a fouillé le secteur pour voir s'il y avait d'autres cas, mais c'est le seul à l'heure actuelle.

Un ufologue s'exprime à la radio

L'ufologue Fabio Zerpa a affirmé que ces événements suggèrent que les animaux soient enlevés en un engin équipé d'un laboratoire où des organes sont extraits pour étude. Dans une interview avec la radio FM Colorado, Zerpa a noté qu'une technologie complexe qui dépasse l'ordinaire est au travail ici. Il ensuite ajouté que "les animaux sont laissés de manière délibérément visible, et ceci a étonné les professionnels travaillant sur ces cas. Il y a des incisions qui semblent être brûlées, qui suggère l'utilisation d'une source lumineuse ou d'énergie qui ne peut pas être trouvée dans un scalpel. Une technologie de loin supérieure à la notre."

Concernant l'eau absente dans trois réservoirs d'eau du champ, Zerpa a indiqué que l'eau a des possibilités extraordinaires de puissance et avec des câbles haute tension "est utilisé pour l'électrolyse, en d'autres termes, la séparation de l'eau, de l'hydrogène et de l'oxygène, dont les possibilités sont bien connues par les gens de la NASA."

Egalement à Pringles et Dorrego

Les soucis qui affectent les éleveurs de La Pampa atteignent graduellement des producteurs dans la province du Buenos Aires. Dans les dernières heures quatre vaches ont été trouvées mortes dans les mêmes conditions à Coronel Pringles et Coronel Dorrego. Comme dans les cas de La Panpa de Rio Negro, les animaux ont présenté des incisions parfaites et l'absence de taches de sang.

Traduction Espagnol vers l'Anglais (C) 2002, Institute of Hispanic Ufology. Traduction Anglais Français par l'auteur de ce site. Remerciements particuliers à Gloria Coluchi et Scott Corrales.

OBSERVATIONS DE LUMIERES NOCTURNES EN ARGENTINE, JUIN 2002:

L'article ci-dessous a été publié dans le journal El Diario de Paraná, Argentine, le 21 Juin 2002.

OVNI VU AU DESSUS D'UN COMPLEXE TOURISTIQUE

Un objet volant non identifié (OVNI) a été vu au-dessus du complexe touristique connu sous le nom de Las Leñas par des douzaines de visiteurs, de touristes et d'opérateurs de la station de Mendoza. L'objet était à courte distance et les rapports de multiples témoins oculaires coïncident.

Le contact visuel avec l'objet étrange s'est produit deux fois autour de 20:00 et de 20:30 hier au-dessus de Cerro Los Fosiles, un cimetière naturel d'animaux marins éteints qui forme une partie de la remarquable station de ski de Las Leñas.

"Plusieurs personnes réclament avoir vu un effet lumineux étrange. C'est la teneur globale des rapports circulant à Las Leñas," a expliqué un des ouvriers du service de terrain de l'agence de Noticias Argentinas, demandant l'anonymat. "Le phénomène s'est produit près de la partie de la colline connue par les gens du coin sous le nom de La Antena, puisque l'émetteur radio interne de commuications pour le complexe est localisé là."

"C'est un phénomène lumineux, pas un objet. C'est une lumière qui descend sur les côtés," a expliqué un autre ouvrier de la station de Mendoza.

Un des témoins privilégiés de l'incident curieux était un machiniste qui, dans les heures du début de la soirée, travaillait sur une des chenillettes qui tassent la neige des pistes de ski pour des skieurs. L'homme effectuait son travail près de la base du télésiège de la piste de Vulcano quand il a noté à sa stupéfaction que "une lumière multicolore intense" se déplaçait environ 600 mètres plus loin, causant des ennuis mécaniques à bord de sa dameuse.

Effrayé et stupéfait, le machiniste est descendu de son véhicule et a couru vers la loge de Las Leñas, où il a informé ses supérieurs du phénomène, qu'il n'a pas hésité à qualifier d'OVNI.

Au cours des quelques heures qui ont suivies, la direction de la station de ski a reçu des comptes rendus semblables de conducteurs qui n'étaient pas à la station touristique à ce moment, mais en train de rouler sur des routes adjacentes.
Une intense lumière colorée a été vue au-dessus de Cerro Los Fosiles (DyN).

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20258
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:33
MUTILATIONS D'ANIMAUX ET OVNIS EN ARGENTINE, 2002:

L'article ci dessous a été publié par le journal La Capital, de Santa Fe, Argentine, le 21 Juin 2002.

UNE VACHE MORTE TROUVEE A MOISES VILLE
(Agence de Nouvelles Telam) - un bovin mutilé a été trouvé dans la communauté de Moises Ville à Santa Fé, à 170 kilomètres de la capitale provinciale. Les incisions étaient semblables à celles rapportées dans les cas de La Pampa, de Rio Negro et de Buenos Aires. L'animal, un croisement connu sous le nom d'Overo rouge, a été privé d'une oreille, d'un oeil, de la langue, des parties génitales et de la masse musculaire de sa machoire, selon les porte-parole de la société de Renata Kulemeyer sur le pâturage de laquelle la mutilation s'est produite. Comme dans les cas précédents, les coupes ont été exécutées avec une exactitude chirurgicale, sans la moindre trace de sang sur les traces de l'animale ni sur sa peau ni à proximité.

De plus, des rapports ont été reçus pour le premier cas impliquant un bovin mort avec des incisions étranges dans la ville de Nicolas Levalle dans la province méridionale de Buenos Aires, selon les affrimation d'un éleveur, déclarant que la vache était "quelque peu étourdie. Elle se tenait immobile et a cessé de marcher. Tandis que nous ne la quittions pas du regard, puisque nous avons dû prendre le reste du troupeau vers un abreuvoir, il n'y a aucun doute que quelque chose s'est produit," a dit Enrique Kampmeier, le propriétaire du champ, localisé à 65 kilomètres à l'Ouest de Bahia Blanca dans la zone de Villarino. La vache s'était éloignée du troupeau et quand on l'a trouvé une heure plus tard, il lui manquait plusieurs organes.

Oscar Bellido, le délégué municipal de Goyena, à 140 kilomètres au Nord de Bahia Blanca, a confirmé la découverte d'une vache dans un pâturage appartenant à la famille Murguia. L'animal était privés d'organes tels que sa langue et une partie de sa gorge. Ses extrémités étaient dures. "Lundi passé, à proximité de La Himalaya, en allant vers Azopardo, le résident Ricardo Rodriguez a vu une soucoupe volante au-dessus d'une colline voisine, envoyant un rayon d'une forte lumière blanche et avec un dessous rouge (sic). Son frère avait pu voir quelque chose de semblable dans un autre champ dans la nuit de mardi: il labourait et a vu un OVNI dans un endroit différent, mais dans la même région," ajoute Bellido.

Translation © 2002 Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology. Special Thanks to Gloria Coluchi.

MUTILATIONS D'ANIMAUX ET RAPPORTS D'OVNIS EN ARGENTINE, JUIN 2002:

L'article ci-dessous a été publiée le 21 Juin 2002 par le quotidien Argentin "El Tribuno" de Salta, Argentine, dans leur section denière minute.

UN GUANACO TROUVE MUTILE, LES CAS S'ETENDENT VERS LA PENINSULE DE VALDES
22:30: La carcasse d'un guanaco adulte, montrant des signes de mutilation sur sa mâchoire, l'anus, l'oreille et un oeil, a été trouvée cette après-midi sur la plage à Punta Pardelas, péninsule de Valdes, sur les rivages de Golfo Nuevo, à 200 kilomètres au nord de Rawson.

Un autre bovin mort a été trouvé, cette fois à Maria Grande.

Dans un nouveau cas de mutilation de bétail, les restes d'une vache montrant des signes de mutilation ont été trouvés dans la communauté de Maria Grande. L'animal avait eu sa queue découpée en long ainsi que ses organes génitaux, muscles masticatoires et langue. On a signalé en outre que l'animal avait été mort depuis 2 ou 3 jours.

En outre, l'endroit où cet animal a été découvert a immédiatement fait rejeter l'hypothèse de voleurs de bétail, puisque de tels cas sont liés à des événements dans lesquels le vol pour la nourriture est impliqué. La série de bovins mutilés dans la province avait écrit son premier chapitre ce matin, puisqu'un animal montrant les mêmes signes que les cas ce qui ont découverts dans d'autres provinces de la nation a été trouvé aujourd'hui dans un pâturage de la région de Diamante. Comme avec d'autres animaux, les dommages montrés par les bovins à Diamante et Grande Maria ont été effectué avec une précision chirurgicale, prélevant leurs langues et masse musculaire le long de la machoire. Le bovin de Diamante a été trouvé dans un champ situé près de Costa Grande et appartient à Adriana Trossero, comme rapporté par les vétérinaires locaux à la police, qui a immédiatement ordonnées que des analyses soient effectuées sur l'animal.

Traduction Espagnol-Anglais © Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology. Remerciements à Gloria Coluchi

MUTILATIONS D'ANIMAUX ET LUMIERES NOCTURNES EN ARGENTINE, 2002:

L'article traduit ci-dessous provient à l'origine du journal local "Crónica" en Argentine, publié le 22 Juin 2002.

Mutilations: maintenant ils tuent des chevaux des brebis et des oiseaux de basse-cour

Encore des mutilations:
Bahía Blanca - Le mystère concernant aux précédents carnages qui ont lieu sur le sol argentin tiennent en échec aux enquêteurs qui sont de plus en plus déconcertés en voyant la nouvelle vague de mutilations qui augmente de proche en proche partout dans le pays.

A Nicolas Levalle, situé à 65km de Bahía Blanca est apparu le premier cas dans la region hier, une vache (Angus Hereford de 450 kg) a été exécutée sur-le-champ. Selon les indices celle-ci a été mise à mort et mutilée dans 1 heure avec des coupures chirurgicales parfaites. Le plus bizarre est que cette même vache était encore en vie quelques heures auparavant. Le cadavre a été privé des yeux, de la langue, des oreilles et de la mamelle, a précisé le propriétaire Enrique Kampmeier qui a retrouvé le corps.

D'autre part à Santa Fé on a trouvé quatre jeunes taureaux massacrés avec les caractéristiques mentionnées auparavant et une vache fut également trouvée dans un état effroyable ayant des lacérations et le coeur enlevé ainsi que le cerveau. La police qui s'est chargé de l'affaire a clôturé la zone en espérant trouver quelques indices mais selon les expertises réalisées sur les lieux aucun résultat positif n'a été trouvé puisqu'il n'y a eu aucune traces sur le sol qui indiqueraient que des personnes ont pénétré dans la région, qu'ils s'agisse de sectes ou pas.

Un ultime cas a été découvert à Coronel Suárez à 200km de Bahía Blanca. Un jeune veau fut trouvé avec les mêmes résultats connus c'est à dire avec les organes extirpés.

"La tête était vide et les os décharnés et il y avait une sorte de bave de couleur verte" a signalé Adrían Fernández qui a retrouvé l'animal tandis que lui et ses amis chassaient. Le veau avait également les os des genoux brisés en mille morceaux selon les vétérinaires." Le plus logique c'est que si les responsables ne sont pas extra-terrestres, c'est que quelqu'un profite de l'heure pour endormir les animaux avec des seringues ou une autre chose similaire car ceux-ci ne présentent aucune trace de violence et ne semblent pas avoir été abattus, il semblerait qu'il soient morts de façon naturelle. Mais malheureusement les résultats nous montrent une autre chose," a ajouté Fernández

Découverte de chevaux, de brebis et également d'oiseaux taillés en pièces
Les mutilations semblent ne pas avoir fin. Maintenant dans plusieurs champs de La Pampa, Rio Colorado et Rio Negro ont été trouvés non seulement des vaches mais aussi, on a découvert des chevaux, des brebis, et même des oiseaux de basse-cour. Il faudrait remarquer aussi que dans la plupart des cas les animaux paraissaient avoir été endormis mystèrieusement avant de mourir.

Les chevaux semblaient avoir péri sans souffrir de la douleur par conséquent les investigateurs suggèrent qu'ils ont été supprimés en un instant et apparemment sans opposer la moindre résistance, avant d'être mutilés, ce qui attire vraiment l'attention des enquêteurs. Les chevaux présentaient des signes semblables aux autres cas: des incisions parfaites comme s'ils leur avaient été infligé des blessures coupantes par moyen d'une énergie laser inconnue par les humains et que tout l'intérieur de leurs corps aurait été vidé, avec aspiration du sang et des organes, ont signalé des enquêteurs. Pourtant non seulement sont apparus des chevaux. De plus, dans un champ à La Pampa, ont été retrouvées deux brebis réduites en lambeaux et les fermiers ont aussi trouvé des oiseaux de basse-cour dans le même état. Les gens habitant le voisinage ont remarqué qu'il n'y avait aucun oiseau de proie comme c'est l'habitude lorsqu'un animal meurt.

L'hypothèse

Malgré tous les événements inexplicables, les autorités évaluent plusieurs hypothèses avec beaucoup de précaution pour ne pas inquiéter les habitants qui sont déjà perturbés par tout ce qui se passe.

Autant les enquêteurs que les vétérinaires ne peuvent expliquer si facilement les carnages. Certains enquêteurs et vétérinaires suggèrent que les animaux périssent d'une façon naturelle et que les mutilations sont causées par la présence d'animaux charognards tels que "aguará guazú" (un assez grand renard en danger d'extinction) et "caranchos"(faucons) qui finissent les carcasses en les dévirant. Ils pensent aussi pensent que les incisions faites ne sont pas inconnues puisqu'ils disent que les agresseurs (des sectes) auraient pu utiliser un thermocautère capable de découper la peau en la brûlant et même cautériser la blessure afin qu'il ne reste aucune trace de sang.

D'autres enquêteurs disent que cela est presque impossible car s'il s'agissait de sectes il y aurait des traces et ils ne pourraient agir impunement sans que personne ne le remarque. De plus, quelle type de secte pourrait utiliser des techniques chirurgicales et également se déplacer dans toutes ces régions étant donné que beaucoup de mutilations ont été faites en plusieurs endroits et que quelques-unes ont été faites simultanément?

Merci à Claudio T, Argentine, pour la transmission de cet article.

OVNI RAPPORTE A LAS LENAS, ARGENTINE, JUIN 2002:

L'article ci-dessous est paru dans le journal Argentin Diario Popular le Samedi 22 Juin 2002.

Ovni rapporté à Las Leñas
Mendoza - Un ovni a été vu dans le complexe touristique de "Las Leñas" par un dizaine de touristes et d'employés de la station de ski. L'étrange objet a été observé en deux occasions. La première a eu lieu quand le soleil commençait à poindre sur l'horizon et la deuxième au contraire lorsque la nuit tombait près du coteau connu par les habitants comme "La Antena." C'est là que se trouve la radio interne du complexe. Les témoins l'ont décrit comme "une lumière qui dégageait une intensité invraisemblable." D'autres témoignages l'ont décrit comme un objet oblong qui tout à coup a explosé en mille éclairs comme s'il s'agissait d'une boule de feu.

Un machiniste qui travaillait pendant la nuit a dit: "On m'a toujours raconté des histoires d'OVNIS mais je n'en avais jamais vu un. Maintenant cela a changé. Je me trouvais en train de finir quelques travaux près des pistes de ski "Vulcano" lorsque j'ai entendu un sifflement et j'ai aperçu dans le lointain un objet lumineux de plusieurs couleurs qui traversait le ciel. A ce moment j'étais complètement effrayé et étonné voilà pourquoi j'ai décidé donc de me rendre au complexe pour tout raconter à mes amis!"

En fait les autorités du complexe en ont admis qu'avant que le machiniste arrive des dizaines de touristes et employés leur avaient raconté la même chose.

Merci à Claudio T, Argentine, pour la transmission de cet article.

MUTILATIONS D'ANIMAUX ET RAPPORTS D'OVNIS EN ARGENTINE, JUIN 2002:

L'article ci-dessous a été publiée le 22 Juin 2002 par le qotitidien Argentin Diario Rio Negro, Argentina.

LA SENASA INCAPABLE DE TROUVER L'EXPLICATION DES MUTILATIONS
Les spécialistes pensent que les incisions "ne sont pas banales." Les résultat des autopsies pratiquées à La Pampa sont attendus

Plusieurs groupes professionnels techniques de la SENASA et de l'INTA sont actuellement dans les pâturages de La Pampa et de Buenos Aires. Le phénomène des mutilations de bétail a mené à la formation de groupes de recherches pour trouver une explication raisonnable qui apportera la clé du mystère et mettra fin aux craintes qui règnent dans le pays.

"Pour l'instant, le travail est conduit dans les domaines dans lesquels des animaux mutilés ont été trouvés. Des emplacements sont analysés et des autopsies sont encore à réaliser. Quoi qu'il arrive, quand une conclusion sera atteinte, les médias et le secteur de l'élevage seront mis au courant," a dit un porte-parole de la SENASA dans une interview au téléphone depuis la capitale fédérale.

Il s'est avéré, cependant, que les techniciens n'ont pas trouvé d'explication aux lésions présentées par les animaux. Mais du dès le départ, tous les phénomènes surnaturels ont été rejetés. "ce sont des incisions délibérées plutôt qu'occasionnelles. Mais il n'y a aucune explication jusqu'ici," furent les mots pronconcés par les spécialistes qui ont visité les fermes de bétail.

En attendant, des analyses sont exécutées sur les animaux trouvés dans la région de Général Pico. Mais en date de la nuit passée, les recherches des experts conduites à l'école des sciences vétérinaires de l'université de La Pampa n'étaient pas terminées.

De plus, des techniciens pour le Comité de Régulation de l'Energie Atomique qui ont réalisé des mesures dans divers champs de La Pampa où des vaches mutilées ont été découvertes, pour vérifier si la présence de rayonnement anormaux pourrait être cause des décès, a éliminé cette possibilité, en tant que réponse à la version qui fait référence à la présence d'OVNIS dans la région.

Les spécialistes ont rejoint les recherches lancées par une équipe de l'école des sciences vétérinaires et du bureau du bétail provincial, qui a essayé de déterminer la cause de la mort d'ovins, de bovins, et d'équidés. Dans leur visite des divers établissements ruraux dans lesquels des vaches mortes ont été trouvées - avec différents organes manquants - les techniciens ont effectué des mesures avec un compteur Geiger des rayonnements bêta et gamma. Les techniciens ont rapporté que "les niveaux mesurés sont normaux," et ont ainsi rejeté la possibilité que les animaux soient morts à cause "de niveaux élevés du rayonnement."

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20258
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:34
Dans l'intervalle, ces cas étranges ont lieu dans un nombre croissant de provinces. Dans le Chaco, un bovin mort présentant des signes de mutilation anale et oculaire a été trouvé dans un champ près de Général San Martin, à 120 kilomètres au Nord de la capitale. L'histoire a été confirmée par le directeur de la Police de la région V du Chaco, Raul Maldonado, qui a été témoin du phénomène au côté d'un vétérinaire. Selon Maldonado, l'agent de maîtrise de l'élevage a trouvé l'animal Dimanche, mais a attendu l'arrivée du propriétaire du champ, Alfredo Pegoraro, pour informer les autorités.

Les deux hommes sont allés voir le bovin et ont pu constater que malgré les jours qui s'étaient écoulés depuis sa mort, le processus normal de putréfaction ne s'était pas produits dans ce cas-ci, et en outre, aucun oiseau charognard n'avait approché l'animal. Des épisodes similaires se sont produits en divers endroits de Buenos Aires où les charognards ont approché les animaux mutilés mais les ont laissé intacts, selon les médecins qui ont examiné ces cas et qui ont dit qu'il n'y a jusqu'ici aucune réponse à ce mystère et une centaine de cas semblables dans le secteur. "J'ai parlé à l'école de la médecine vétérinaire de La Pampa et j'ai appris que tout le matériel a été expédié à Balcarce et à l'Université de La Pampa, mais il n'y a eu aucune information à cet égard," a expliqué le vétérinaire Alfredo Notti.

"Les mutilations ne semblent pas être l'ouvrage des humains ou des animaux," confirme Eduardo Sensi, un vétérinaire qui a examiné un bovin trouvé il y a des jours à 85 kilomètres de Coronel Pringles dans un champ appartenant à Indalecio Fritz. A Bolivar, un éleveur de bétail a rapporté qu'un de ses animaux avait été mutilé et "différentes parties de son anatomie étaient manquantes... Le bovin était privé de ses deux oreilles, de sa langue, d'un morceau de peau de son front et de la chair de sa machoire."

Etranges lumières à Catriel, La Pampa et Buenos Aires
Un UFO a été vu dans la nuit de mercredi à proximité de Puente Dique au-dessus du Rio Colorado à Catriel, à environ 25 kilomètres de la province de Neuquen. L'OVNI allégué a été vu par des camionneurs et des gens travaillant au contrôle du trafic de la route provinciale de La Pampa à Rio. La plupart des témoins s'accordent à dire que l'OVNI a été vu aux alentours de 21:00 et était au-dessus du secteur de Penas Blancas, dégageant une lumière rouge puissante qui a augmenté et a diminué en l'intensité.

Jorge Hernandez, un opérateur dans le Puente Dique, déclaré que "la lumière était suspendue pendantplus ou moins 20 minutes et nous l'avons perdue de vue... La lumière est devenue très forte et alors semblée s'obscurcir. Elle s'est déplacée par à coups et puis est restée immobile... Ce ne pouvait pas être un avion ou un hélicoptère à cause de la manière dont c'est resté stationnaire. Je n'étais pas le seul témoin, beaucoup d'autres gens autour d'ici l'ont vu. Certains disent que les lumières sont liées aux animaux morts," a-t-il conclu.

In General San Martin and other localities of the Province of La Pampa, several residents remarked having seen "strange lights" in recent days. Sheriff Gustavo Martinez, in charge of the Bernasconi section, says he ascertained the existence of a strange light in the sky after having been alerted by the neighbors. "It changed color and size constantly, sometimes reddish and then blue. It was significantly larger than star, more like the size of a tennis ball," stressed the police chief. A Général San Martin et en d'autres localités de la province de La Pampa, plusieurs résidants ont remarqué avoir vu "des lumières étranges" ces derniers jours. Le shérif Gustavo Martinez, responsable de la section de Bernasconi, dit qu'il a vérifié l'existence d'une lumière étrange dans le ciel après avoir été alerté par des voisins. "Il a changé de couleur et de taille constamment, parfois rougeâtres et puis bleu. Il était sensiblement plus grand qu'une étoile, plutôt de la taille d'une balle de tennis," a souligné le chef de la police.

(Photo: les spécialistes de l'INTA ont été incapable de découvrir la nature des mutilations animales.)

Traduction Espagol-Anglais © Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology. Remerciements à Gloria Coluchi.

MUTILATIONS D'ANIMAUX ET RAPPORTS D'OVNIS EN ARGENTINE, JUIN 2002:

L'article ci-dessous a été publiée le 22 Juin 2002 par le quotidien Argentin "El Chubut, Argentine, et également sur leur site web www.elchubut.com.ar

L'ETRANGE PHENOMENE ATTEINT CHUBUT: DEUX GUANACOS MUTILES
Un des animaux a été trouvé à 5 kilomètres au nord de Puerto Piramide avec les oreilles mutilées, privé d'un oeil et sans aucune signes de la moindre trace autour de lui. L'autre cas a été rapporté aujourd'hui.

The following news items are provided by TeleNoticias (Coronel Pringles, Argentina): Les nouvelles suivantes sont fournies par TeleNoticias (Coronel Pringles, Argentine):

20.06.02 - 11:43 - Animaux morts - moutons mutilés trouvés dans un champ appartenant à M.. Ibarguren de notre zone.

18.06.02 - 22:07 - Un autre animal mutilé - celui-ci a été trouvé à Lartigau: une vache présente des incisions sur ses mamelles, rectum, une partie de son grand intestin et ses parties génitales sont absentes. Il manque également un oeil.

18.06.02 - 16:50 - Bureau local de la SENASA office - - dans les heures suivantes, l'officier responsable du bureau local de la SENASA, le Dr. Alfredo Casan, rencontrera les vétérinaires qui ont trouvé les animaux mutilés dans les exploitations d'élevage respectives à Coronel Pringles.

17.06.02 - 22:28 - Remarquable - un autre élément d'information qui est ajoutée à l'aspect des bovins morts est l'endroit dans lequel les quatre derniers animaux ont été trouvés. Le champ est pratiquement inaccessible; il était seulement possible de l'atteindre en tracteur et il est nécessaire de traverser un secteur inondé. Une autre caractéristique qui se répète dans la plupart des cas qui se sont produits.

17.06.02 - 22:23 - Encore des animaux mutilés dans un champ près de Laprida: ils ont été examinés par le vétérinaire Juan Mudrovcic et leurs dommages correspondent à la sorte de ceux vu chez d'autres animaux. Ce cas implique quatre vaches qui ont été également mutilées, le yeux et les mamelles manquants, et des incisions sur leurs machoires.

Traduction Espagol-Anglais © Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology. Remerciements à Christian Quintero, Projecto CONDOR.

LES OVNIS ECOSSAIS DANS LA PRESSE, 2002:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien The Guardian Unlimited Observer le 23 juin 2002.

Les OVNIS de passage font de la publicité à l'Ecosse
Stephen Khan, de la rédaction pour l'Ecosse.

Le pays est habituellement associé aux montagnes spectaculaires, aux fleuves tumultueux et aux barres de Mars en friteuse. Mais l'Ecosse a une nouvelle fierté: elle est devenue la piste d'atterrissage de choix pour les soucoupes volantes et autres engins planant mystérieux, métalliques. Plus d'engins étranges arrivant ont été dépistés au-dessus de ses collines et de ses gorges que n'importe où ailleurs sur terre, et les fervents des OVNIS se rassemblent dans le nord pour faire des expériences rapprochées du type écossais.

Un sondage qui sera publié demain indiquera que 300 OVNIS sont vus tous les ans en Ecosse - quatre fois plus qu'en France et en Italie, qui semblent être les deuxièmes destinations favorites des extraterrestres. Même le Nouveau Mexique, siège de la base aérienne de Roswell et de la zone 51, où les croyants aux OVNIS insistent sur le fait que des cadavres extraterrestres ont été conservés et étudiés par le gouvernement américain, a vu moins d'activité pendant la décennie passée.

Graham Birdsall, éditeur de UFO Magazine, a essayé d'expliquer le phénomène. "Les OVNIS tendent à être attirés aux régions qui sont assez retirées," a-t-il dit. "De plus, si vous avez une région éloignée, cherchez les bases aériennes; L'Ecosse est couverte de bases aériennes. Pour 90 pour cent des rapports, un recherche un tant soit peu diligente produira une explication simple." Mais cela laisse 10 pour cent de non expliquées. "Quand vous pensez au nombre d'observations en Ecosse comparée au chiffre de sa population, c'est phénoménal," a dit Ron Halliday, qui a écrit deux livres sur les apparitions d'OVNIS en Ecosse.

Pourtant ce ne sont pas les zones retirées ou les montagnes distantes qui font l'accueil aux visiteurs. Les années 90 ont vu une augmentation subite des observations dans les secteurs écossais centraux de Lothian et du Stirlingshire occidental, en particulier autour de la petite ville de Bonnybridge, près de Falkirk. "Le secteur est devenu connu comme "le triangle de Falkirk,"" a dit Halliday. "Il y a eu diverses suggestions quant à pourquoi c'est un tel attracteur d'OVNIS. Une théorie est que le secteur près de Bonnybridge est une fenêtre vers une autre dimension. Cela expliquerait pourquoi certaines personnes voient un OVNI et d'autres pas - parce qu'un OVNI est une certaine sorte de phénomène paranormal, plutôt qu'un vaisseau spatial en tôle et en boulons."

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20258
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:34
Halliday a ajouté que les observations vont plus loin que des lumières étranges dans le ciel. Certains avaient rencontré les disques étincelants loin d'eux, alors que d'autres disaient qu'ils avaient été attaqués par les OVNIS.

Le plus célèbre tel incident s'est produit en 1979, quand Bob Taylor, un ouvrier de sylviculture, a affirmé qu'une troupe de grandes sphères étincelantes, avec des pointes dépassant d'elles comme sur des mines marines, s'est jetée sur lui. Il a survécu pour raconter son histoire et des milliers de rapports de rencontres et d'observateurs d'OVNIS ont suivi.

Craig Malcolm s'est taillé une tranche d'action réelle à la X-Files en prenant des films vidéos pendant six ans à l'extérieur du restaurant Forge à Bonnybridge. Tandis que trois aéroports et un terminal pétrolier éjectant des gaz en feu peuvent être trouvé dans un rayon de 30 miles et offrent une certaine explication pour ce qu'il a filmé, son film d'une boule de lumière jouant au chat et à la souris dans les deux sens à travers un ciel clair est néanmoins fantastique. Malcolm passe des heures dans des lieux d'observations favoris tels que celui à côté des pylônes électriques, où on dit qu'une boule de lumière circulaire rebondit le long des sommets des arbres, et d'un champ où un objet comme un avion sans ailes a envoyé "une mauvaise odeur terrible pendant qu'il montait rapidement dans le ciel."

Le statut de Bonnybridge en tant que capital des OVNIS a incité un conseiller municipal à réclamer qu'elle soit jumelée avec Roswell et des plans ambitieux ont été évalués pour construire un parc à thème a plusieurs millions de Livres sur les OVNIS. Mais elle n'est pas seule. "Il y a également eu un nombre substantiel d'observations dans la région de Glasgow," ajoute Halliday.

VisitScotland, le conseil du tourisme qui a commissionné le dernier sondage, le voit comme marché de croissance. "Notre sondage confirme que l'Ecosse est la chose qui ressemble le pls à une Côte d'Azur pour extraterrestre," a dit le Karen Gray de VisitScotland. Quelle que soit la vérité au sujet des OVNIS, le triangle de Falkirk ait déjà attiré des centaines de visiteurs des Etats-Unis, du Japon et en Angleterre.

MUTILATIONS D'ANIMAUX EN ARGENTINE, JUIN 2002:

L'article ci-dessous a été publiée le 23 Juin 2002 par le quotidien Argentin "La Arena" de Santa Rosa, La Pampa, Argentine.

HUIT CAS DE PLUS A PUELCHES

25 DE MAYO (C) - Huit animaux mutilés de plus ont été trouvés vendredi aux Terrains 2 et 22 du département de Curaco, 50 kilomètres de sud de Puelches. Ceci a été confirmé par le shérif adjoint Omar Martinez dans un rapport à ce correspondant. Les trouvailles s'ajoutent donc à plus de 100 animaux qui sont apparus dans les provinces du Rio Negro, de Buenos Aires et de La Pampa. Deux des carcasses ont été trouvées sur le Terrain 22 dans un champ possédé par Augusto Valdome, et concernent deux vaches privées des parties génitales, d'une oreille, d'un oeil et d'une partie de leurs machoires. En outre, deux vaches additionnelles et un veau ont été trouvés dans un champ, également sur le Terrain 22, possédé par Julio Rogge. Les deux premières étaient privées des mêmes organes que dans le cas antérieur, mais le veau était privé de ses poumons, coeur, foie et entrailles.

Dans un troisième champ, les officiers de police ont découvert trois vaches dans un pâturage sur le Terrain 2, possédé par Sara Aguerre. Les carcasses étaient également privées de leurs parties génitales, mamelles, oreilles, yeux et des coupes profondes étaient montrées par leurs machoires. Martinez a noté que les restes de la tête du veau trouvée sur le champ de Rogge seront envoyés à l'école vétérinaire de l'université nationale de La Pampa. La police a pris cette initiative du fait de la décoloration bleuâtre étrange qu'elle montrait.

Traduction Espagol-Anglais © Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology. Remerciements à Gloria Coluchi.

MUTILATIONS D'ANIMAUX ET RAPPORTS D'OVNIS EN ARGENTINE, JUIN 2002:

L'article ci-dessous a été publié dans le quotidien El Liberal de Santiago del Estero, Argentine, le 23 Juin 2002.

OVNIS ET MUTILATIONS A SANTIAGO DEL ESTERO
Un juge et des officiers de police se lancent dans la recherche de l'étrange
Le commissariat de police de Garza a confirmé hier la découverte d'une génisse avec des parties découpées. L'événement s'est produit dans des circonstances inconnues et les incisions ressemblent à celles maintenant vues quotidiennement dans les champs des provinces de La Pampa et de Buenos Aires.

L'animal a été trouvé hier dans une région accidentée d'un endroit connu sous le nom de Quimilioj dans le département de San Martin, par un riverain, Joaquin Lemos: "la vache est apparemment morte il y a deux jours et on a appris que certaines parties de son corps étaient absentes, apparemment ses yeux et mamelles," rapporte la police et des sources juridiques au El Libéral.

Ces porte-parole ont maintenu que l'événement mérite l'attention de l'administration puisque les inspections initiales suggèrent que la mort de ces animaux ait été entourée par "des circonstances embrouillantes."

"Il ne semble y avoir aucune putréfaction et tandis que les oiseaux charognards s'approchaient vraisemblablement l'animal, ils ne l'ont pas touché," ont ajouté ces sources.

En attendant la police au Commissariat 38 de Garza a maintenu dans son rapport aux autorités de la capitale qu'aucune trace de pas ou de pneu n'a été trouvée près de l'animal, ni rien qui puisse suggérer la présence de voleurs de bétail.

A la cloture de cette édition, les sources ont indiqué que "prenant en compte ces événements, et afin de faire les vérifications techniques correspondantes," le Dr. Jose Antonio Uñates de la cinquième cour de justice criminelle se rendra à l'emplacement en question. Il sera accompagné du chef de la police, le shérif Jose Tomas Lescano, et du vétérinaire de la division K-9 Eduardo Betbeder, chimiste spécialiste de l'unité des narcotiques, de Roberto Adamo et du personnel de l'institut de la bromatologie de la province. Le juge Uñates a également demandé l'assistance du président de l'école de médecine vétérinaire de Santiago del Estero et du Dr. Andres Miotti, un ufologue local.

Les habitants du voisinage de Santa Rosa De Lima de à l'extrémité nordique de la ville sont entré en contact hier avec El Libéral pour informer qu'ils avaient été témoin lors de plusieurs nuits qui viennent de passer - en plus des observations à Fernandez et Ojo de Agua - d'objets avec des lumières étranges dans la direction de La Venacha, au nord-est de Santiago. La vague des rumeurs et des observations d'OVNIS sont directement liés à l'apparition des animaux mutilés et il y a déjà des spécialistes qui se dirigent vers la présence des "extraterrestres" comme responsables de ces actes.

Malgré la proximité de l'aéroport de la ville, les habitants du secteur occidental de la ville ne font pas de liens entre les lumières étranges avec les avions ou les hélicoptères qui peuvent arriver pour un atterrissage, parce que "ils demeurent immobiles pendant plusieurs minutes dans le ciel, ou montent et descendent en ligne droite avant de disparaître inopinément."

Le El Libéral a sondé le voisinage pour rassembler des comptes rendus et bien que les habitants n'aient pas souhaité faire connaître leurs noms, ils ont confirmé la présence de ces lumières "epndant plusieurs soirées." Jose Villalva, le propriétaire d'un supermarché local, déclaré que ses clients remarquent la présence de ces lumières dans le ciel tout en faisant leur courses, mais déclare qu'il ne les a pas vues lui-même.

Un jeune homme a révélé qu'il y a quelques semaines, la nuit, un groupe d'officiers de police est arrivé dans le désert derrière le quartier pour capturer des criminels et que les résidents, que la curiosité avait conduits à venir dans le secteur, ont vu plusieurs lumières au-dessus des cimes des arbres, qui montaient et descendaient. Ils ont pensé d'abord que les lumières venaient des lampes-torches des policiers, mais ils ont rejeté cette possibilité immédiatement en réalisant les officiers étaient partis et qu'ils étaient seules dans le secteur. Depuis lors, beaucoup de gens sont revenues vers ce site dans l'espoirs de voir ce qu'ils appellent "OVNIS."

Un OVNI dérange le sommeil de résidents de Fernandez Robles
Fernandez Robles © - Les relations exclusives du EL LIBERAL sur des apparitions d'OVNIS dans cette ville entre le 11 et le 14 Juin 11-14 à différentes heures de la nuit ont regagné de la force hier du fait d'une nouvelle observation jeudi autour de 21:00. De nombreux habitants des quartiers suivants: Norte, 12 de Octubre, Juan Domingo Peron, camper, Roca et 102 Viviendas, et entre autres "capitale de l'agriculture," affirment avoir vu l'objet lumineux.

A la dite occasion, Marcelo Coronel, un mécanicien profesisonal habitant la rue de Balcarse dans le quartier nord, été témoin - en plus de la lumière de la lune et des étoiles - de quelque chose de semblable à un "phare entouré par un halo rouge qui a augmenté et a diminué dans sa tonalité, et s'est déplacé lentement du Nord au Sud sans faire aucun bruit."

Coronel ajoute que puisqu'il était sur son chemin vers le Club Sportif, il l'a suivi en voiture "le long de la vieille route 34." Une fois qu'il avait atteint le stade, il a continué à en être le témoin, avec la famille Gallardo, "pendant plus de 20 minutes, jusqu'à ce qu'elle se soit perdue derrière la ligne des arbres."

Il a de plus ajouté que l'événement a eu lieu après 21:00 ce jeudi passé. "Ce jour là," a-t-il dit, "le vent soufflait vers le Nord, et pour cette raison je sais que l'objet n'était pas un ballon. Il s'est déplacé à l'encontre du vent dominant. Très lentement, aussi rond que la taille d'une roue de voiture. Il était possible de déterminer ses couleurs clairement: un blanc intense en son centre (comme un phare), une aura rouge autour de lui, des nuances changeantes de rouge."

De nombreux habitants de Fernandez affirment avoir vu le phénomène. Un nombre considérable de rumeurs lient ce fait avec la vague des décès non expliquées de bovins et du vidage de nombreux réservoirs d'eau de ferme partout le pays. "Il est remarquable que ces lumières doivent se déplacer au-dessus des secteurs dans lesquels les puits et les réservoirs du nouveau système d'eau potable sont situés," ajoute Coronel.

Les voisins en conviennent, précisant que quand ils sont vus, les signaux de TV sont interrompus ou des téléviseurs s'éteignent sans qu'il n'y ait la moindre panne de courant, ou les téléviseurs changent de chaîne sans que la télécommande ait été touchée, tandis que les chiens aboient désespérément sans aucune raison apparente.


Traduction Espagol-Anglais © Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology. Remerciements à Gloria Coluchi.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20258
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:38
MUTILATIONS D'ANIMAUX EN ARGENTINE, JUIN 2002:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Diario Rio Negro, Argentine, le 24 Juin 2002.

Un autre cheval trouvé mort dans la région fermière de Choele Choel
La découverte d'un cheval mort dans le secteur de ferme du pays de Choele Choel a augmenté le mystère dans la région de Valle Medio et d'autres parties de la province. Cette fois un cheval a été trouvé à une courte distance du village. Pour atteindre l'emplacement, une route rurale doit être traversée et au moins une douzaine de ferme doivent être dépassées de près. La victime présente les mêmes caractéristiques que d'autres animaux trouvés jusqu'ici. D'ailleurs, les propriétaires de ranch de bétail se plaignent au sujet de l'indifférence des agences provinciales qui ont montré peu d'intérêt à déterminer ce qui s'est produit. En attendant, la crainte a saisi les habitants des régions rurales du secteur.

Le cheval trouvé à Choele Choel a montré les mêmes incisions et caractéristiques que les autres. Il lui manquait un oeil, une langue, les testicules, l'anus et une partie de son rectum. Tous avaient été enlevés avec une précision chirurgicale. Et les blessures étaient cautérisées. Ce cas, à la différence d'autres cas, s'est produit à peine à 2000 mètres du chemin reliant Choele Choel avec l'île.

Mentionnons que depuis la découverte initiale jusqu'à maintenant, aucun fonctionnaire ne s'est présenté à la communauté pour obtenir des détails sur les cas (AVM/AR et DyN).

MUTILATIONS ANIMALES EN ARGENTINE, JUIN 2002:

Cet article a été publié par le quotidien "La Nacion" en Argentine le 24 Juin 2002.

LA SENASA VA PUBLIER SON RAPPORT INITIAL:
L'agence sanitaire a conduit des investigations dans les régions de La Pampa où les animaux morts ont été trouvés

Le Servive National de la Santé et de l'Agroalimentaire (SENASA) publiera des rapports initiaux sur son aperçu des investigations conduites au cours du week-end au sujet des cas de bovins mutilés de dans diverses provinces de La Pampa. Cette information provient des porte-parole qualifiés du directeur de l'agence, Bernardo Cané, qui a personnellement voyagé dans les secteurs rapportés comme épicentres pour les animaux mutilés.

Dès le début, quand ces mutilations étranges sont apparues la première fois, la province de Buenos Aires était la plus touchée, en des endroits tellement reculés qu'il était nécessaire de couvrir de longues distances en camion tout terrain voire certaines parties à cheval.

Plus tard, le phénomène, qui est encore non expliqué, a eu lieu dans le Rio Negro, Cordoba, Rosario et La Pampa, selon les rapports qui ont atteint la SENASA. En raison des consultations avec des vétérinaires et des techniciens dans les secteurs à côté des emplacements de mutilation, la possibilité que les événements soient liés à des animaux prédateurs ou charognards a été écartée, puisque les secteurs affectés n'ont pas trahi la présence de tels oiseaux charognards.

Des examens à la main, Bernardo Cané et une équipe des scientifiques - comprenant trois personnes de la Commission Nationale de l'Energie Atomique - a voyagé dans ces régions et la SENASA a signalé que cette après-midi il aura une première évaluation sur le sujet, bien que les collaborateurs du fonctionnaire ont dit ils n'ont "aucune information" à cet égard. On a seulement dit qu'il était possible que peut être le directeur de la SENASA lui-même qui ferait connaître la gravité de la situatio - une situation qui a causé des pertes considérables chez les éleveurs et a provoqué la crainte parmi eux et les autorités nationales du fait de la manière mystérieuse dont les événements se sont développés.

Traduction Espagol-Anglais © Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology. Remerciements à Gloria Coluchi.

DEBATS SUR LES MUTILATIONS D'ANIMAUX EN ARGENTINE, JUIN 2002:

L'article ci-dessous a été publié par le journal La Nueva Provincia, Bahia Blanca, Argentine, le 30 Juin 2002.

BEAUCOUP PENSENT QUE LE PHENOMENE DES MUTILATIONS NE SERA JAMAIS EXPLIQUE
Les directives pour démêler les découvertes d'animaux mutilés

Des animaux avec des incisions étranges continuent à être découverts. Cependant, puisqu'il y a déjà une théorie officielle sur le sujet (les bovins sont morts de causes naturelles et ont plus tard été attaqués par des charognards), il est peu probable que les recherches sur le sujet continueront. Même malgré le fait que l'augmentation des protestations s'élèvant contre la version mise en avant par le gouvernement devient notoire, deux spécialistes de Bahia détaillent les directives à suivre pour éclaircir le sujet.

Des explorateurs extra-terrestres, des attaques brutales par des guêpes carnivores, des scientifiques venus des hautes sphères intéressés à trouver des maladies dans les bovins de la pampa, des rituels de cultes macabres et même des expériences perverses de la C.I.A: tout ceci avait été dit ces derniers 25 jours dans les efforts pour expliquer les mutilations dans notre région, mais le fait est que très peu a été fait pour trouver une explication qui satisfera la majeure partie de la population, au moins.

Pas même la version officielle - qui parle de la mort d'animaux de cause naturelles et mutilé par des animaux charognards - ne convainc les propriétaires de ranch qui ont éprouvé la mutilation de leurs bétail, dont certains ont vu les incisions circulaires à des des angles de 90 degrés, différents de ce que n'importe quel animal sauvage connu peut faire. Le fait demeure que la théorie officielle - offerte par des spécialistes des écoles de médecine vétérinaire de Rosario, de Tandil et de La Plata - demeurera en place dorénavant, quoique plus d'animaux seront découverts avec des blessures aussi brutales qu'elles sont étranges, et les réservoirs d'eau énormes vidés en une seule nuit et les lumières étranges dans le ciel continuent à se produire. A moins que, naturellement, une recherche telle que celle proposée par Elsa Mensch et Liliana Arró, tous deux responsables de la Chaire de Méthodologie de Recherche de l'Institut Avancé des Sciences de la Communication de Bahía Blanca (Ndt: il y a un manque syntaxique ici dans la traduction IHU).

Ces professionnels, consultés par La Nueva Provincia, ont mentionné qu'avant toute autre chose, une équipe interdisciplinaire pour approcher le sujet de divers angles doit être constituée. "Il serait serait ideal d'avoir des biologistes, des anthropologues, des géologues, des pathologues, des vétérinaires, et pourquoi pas, des personnes bien informées dans les sujets paranormaux ou folkloriques, entre autres," a dit Mensch. "En outre, un spécialiste en Méthodologie devrait être présent, vérifiant point après point afin de n'offrir aucun résultat faux," Arro ajoute.

Tous deux ont déclaré qu'une recherche implique également d'être très soigneux et critique, abandonnant les croyances ou les valeurs personnelles afin de travailler avec des données qui peuvent être scientifiquement certifiées.

Concernant les hypothèses à discuter, Arro a précisé qu'avant d'en créer de nouvelles, l'attention doit être accordée aux hypothèses historique: en d'autres termes, celles qui ont été formulés il y a des années dans d'autres pays dans lesquels des phénomènes semblables se sont produits. "Beaucoup d'hypothèses ont été mises en avant aux États-Unis au Mexique qui ni n'ont été confirmés ni ont été réfutées, excepté deux. Il serait nécessaire de passer en revue cette recherche, puisqu'un long temps s'est écoulé."

"On avait à l'époque confirmé, par exemple, que les incisions n'ont pas été faites avec des matériaux alors connus (dans les années 1970 et 80). Ceci a pu avoir changé aujourd'hui, parce que la technologie a progressé considérablement et il est peut-être possible maintenant de découvrir avec quoi elles ont été faites." Selon sa perspective, il est important de rejeter les hypothèses qui ont déjà été réfutées pour ne pas semer la confusion dans le public ou les chercheurs eux-mêmes. "En ce qui concerne de nouvelles hypothèses, le sujet des disparitions de l'eau devrait être inclus. Comment pouvons nous comprendre le fait que le liquide a disparu, laissant des réservoirs complètement secs?," demande-t-elle.

"De même, il est nécessaire de travailler avec des personnes qui comprennent les sols et peuvent regarder toutes les traces possibles qui ont pu avoir été laissées autour des animaux." Pour Arró, il est évident qu'on doive se diriger vers le vérifiable avec des hypothèses et pas avec l'imagination scientifique. "Il existe là des données physiques et palpables entourant ces cas dont l'existence ne dépend pas de ce que le chercheur y croie ou pas. Tel est le cas du sol sur lequel les bovins ont été trouvés. Ces données doivent être analysées rigoureusement et sous contrôle méthodologique rigoureux."

Mensch a déclaré qu'on doit établir des objectifs et que l'on doit promouvoir les étapes de recherches sur les cas, un modèle théorique qui permettrait d'obtenir des données fiables et intéressantes concernant les mutilations. "C'est particulièrement difficile dans les cas présentés, parce qu'il y a peu d'études scientifiques sur le sujet. De toute façon, un effort devrait être fait pour trouver les rapports qui pourraient expliquer une partie des cas, ou les photos, les rapports et d'autres choses. Des entrevues avec des personnes qualifiées peuvent également être organisées," a-t-elle ajouté. "Plus le phénomène est inconnu, plus de personnes devraient être ajoutées à cette recherche. Aucune hypothèse ne peut être formulée sans prendre en compte tous les éléments compilés."

En vue du fait que beaucoup d'hypothèses ont été mises en avant et qu'aucune n'a été confirmée de manière saitsfaisante dans les esprits des gens, Mensch a déclaré que ceci ne signifie pas nécessairement que les cas doivent avoir un rapport avec les sujets surnaturels. "En fait, l'absence d'explications satisfaisantes peut être due au fait que l'hypothèse correcte n'a pas été formulée." Elle a également mentionné que l'apparition d'explications ayant peu à faire avec des hypothèses scientifiques a pu avoir gêné les enquêteurs. "Ce sont de simples efforts de gens qui jettent un pavé dans la mare, pour ainsi dire, regardent ce qui se produit, répondent à la façon dont les gens réagissent ou à ce qu'ils croient. La méthode scientifique, quand elle est sérieusement appliquée, peut être employée sur n'importe quelle discipline, même l'étude du phénomène OVNI. Mais tous ceux qui se considèrent comme des chercheurs n'en sont pas réellement."

"Concernant des cas tels que ces derniers, beaucoup de journalistes et d'experts prétendus sont apparus sur la TV et y ont exposé des théories expliquées de telle manière que bon nombre d'entre elles soient basées sur la croyance. On a besoin de prudence. Je n'ai pas vu que le sujet a été approché d'un point de vue strictement scientifique," a-t-elle ajouté.

Arró a également fait référence au sujet et a considéré que dans un contexte social plus normal que celui qui peut être trouvé en Argentine en ce moment, il serait nécessaire de demander qui tirerait un bénéfice au sujet de la résolution d'une manière ou d'une autre du problème des vaches mutilées.

"Il y a plusieurs jours, je suivais une émissions appelée Memoria (présentée par Samuel Gelblung sur Canal Azul) et à tout instant il y avait une nouvelle hypothèse sauvage sur le sujet, mais aucune réponse n'a été donnée. En outre, des silences ont été fortement suggestifs et les gens qui s'exprimaient n'étaient pas des spécialistes sérieux mais des donneurs d'opinion. A un point je me suis demandé si ces programmes avaient des accords avec le gouvernement, puisque plutôt que de fournir des informations, ils fournissent de la désinformation."

Pour finir, elle a rappelé un axiome dont a signification doit toujours être gardées à l'esprit: La Science ne s'inquiète pas de ce qui est vrai, seulement de ce qui peut être démontré.

"Il y a de grandes vérités qui ne peuvent pas être démontrées," a expliqué Arró. "Tel était le cas avec la physique quantique. Einstein a réalisé à l'âge de 12 ans que la physique, telle qu'il la connaissait, était erronée. Cependant, il ne pouvait pas le prouver avant qu'il n'ait eu 46 ou 47 ans. Avant Einstein, malgré le fait qu'il n'y avait personne pour la découvrir, la vérité était la même, unique et irremplaçable."

Traduction © 2002, Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology. Remerciements à Gloria Coluchi et Scott Corrales.

DES PILOTES AU DESSUS DE L'UKRAINE RAPPORTENT L'ECLAIR D'UN MISSILE:

Le récit ci-dessous est paru dans le journal Ha'aretz, Israël, le 5 Juillet 2002. Des commentaires sont ajoutés à la suite.

Des pilotes d'El Al et Ukrainiens rapportent l'éclair d'un missile
Le pilote d'un vol d'El Al de Tel Aviv vers Moscou a rapporté avoir vu une explosion d'un missile sol-air pendant qu'il volait au-dessus de l'Ukraine jeudi, à déclaré Vendredi le ministre des transports d'Israel. Le rapport - officiellement démenti par des sources Ukrainienne - a semblé être confirmé par le pilote d'un avion ukrainien qui a également rapporté voir un flash dans le ciel.

Le ministre des transports Ephraim Sneh a dit que l'avion israélien n'a jamais été en danger et a exprimé des doutes de ce que cela ait pu être une attaque.

Le ministère Ukrainien de la défense a indiqué que l'Ukraine n'avait conduit aucun lancement de missile depuis qu'ils ont accidentellement abbattu un avion de ligne Russe lors d'un vol de Tel Aviv vers Novosibirsk en Sibérie, en Octobre passé, tuant 78 passagers et l'équipage.

Sneh a indiqué qu'il avait parlé longuement avec le pilote d'El Al, qu'il a décrit comme étant un vétéran expérimenté ayant combattu au sein de l'Armée de l'Air Israélienne.

"Il n'y a aucun doute qu'il a vu un missile qui a éclaté dans le ciel, apparemment loin de l'avion," a dit Sneh à la radio de l'Armée. "Les circonstances suggèrent qu'il n'ait pas été lancé contre l'avion d'El Al."

Ces rapports du lancement de missile allégué ont suivi une attaque sur un comptoir d'El Al à l'aéroport de Los Angeles dans lequel un bandit armé a tué deux personnes avant que les gardes de la sécurité ne l'aient abattu.

Le gouvernement Ukrainien a indiqué que les militaires n'avaient lancé aucun missile. "A ce moment-là il n'y avait aucun entraînement militaire avec des tirs en Ukraine," a dit Kostiantyn Khivrenko, porte-parole du ministère de la défense. "Personne n'a tiré, même pas un coup de canon ou des fusils automatiques, non seulement dans cette direction, mais dans toute l'Ukraine."

Le Président Ukrainien Leonid Kuchma a déclaré que depuis qu'un missile errant a abattu un avion de Sibir Airlines au-dessus de son pays le 4 Octobre, tuant chacun des 78 passagers, la plupart d'entre eux des immigrant vers Israel," tous les exercices de missiles en Ukraine ont été interdits." Kuchma à fait cette déclaration lors d'un voyage à Copenhague, Danemark.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20258
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:38
Amos Shapira, directeur de la gestion d'El Al, a indiqué à la radio de l'armée: "le pilote a vu un flash... C'était à au moins 16 à 160 kilomètres au loin. L'avion n'avait aucunement àtà en danger."

La nouvelle a été rapporté par le portail de nouvelles OVNIS Farshores, qui a ensuite reçu publié le commentaire suivant:

Dear Sir,

Concernant l'incident du vol d'El Al du 4 Juillet 2002 associés à "un flash de missile" au-dessus de l'Ukraine, je voudrais attirer votre attention sur le fait qu'il pourrait y avoir explication naturelle pour ceci.

1) un bolide météoroidal, si la trajectoire allait vers le bas; 2) un phénomène géophysique connu et mal compris que j'étudie depuis nombre d'années et préfère appeler "un météore géophysique." Il ressemble une grande boule de foudre à grande vitesse, et peut produire des flash lumineux. Vous pouvez prendre connaissance du phénomène en anglais (y compris ma lettre publiée dans AVIATION WEEK & SPACE TECHNOLOGY il y a quelques années) sur http://www.geocities.com/olkhov/awst1.htm ou une copie: http://olkhov.narod.ru/awst1.htm.

Malheureusement, j'ai des données géophysiques (météorologiques) limitées associées à l'événement (aussi aucune heure exacte, aucune position exacte), mais ce que j'ai semble être favorable pour l'apparition d'un tel phénomène.

Mais naturellement, c'est une pensée préliminaire - pour une conclusion plus définie j'ai besoin de la description détaillée de l'événement et des données géophysiques de la région de l'événement + - 24 heures autour de la période de l'événement.

Sincèrement,

Andrei Ol´khovatov, PhD
Russie, Moscou
www.geocities.com/olkhov

Je ne vois aucune raison d'associer cet événement au phénomène des OVNIS si ce n'est dans le sens où que ce que le pilote a rapporté ne fait pas l'objet d'une interprétation ou explication consensuelle. Par cela, je veux dire que les pilotes ont rapporté un missile, Farshore rapporte l'article dans un contexte d'ugologie (ce qui n'est pas un problème en soi, Farshore ne fait aucune affirmation quant à la nature du phénomène mais fournit utilement et précisément l'information telle qu'elle est disponible), les porte paroles militaires ont exclu un missile, un scientifique Russe propose un météore possible créant un effet de plasma en traversant l'atmosphère: dans ce sens, trois explications possibles différentes semblent être proposées, donc le phénomène n'est pas identifié.

Je comprends que les témoins sont au moins un pilote expérimentés anciennement militaire et que leur témoignages ne sont pas considéré comme exact par d'autres parties: les pilotes déclarent qu'ils ont vu "un missile sol-air exploser," et non pas un vaisseau spatial extraterrestre, ni un météore, ni un météore accompagné d'effet de plasma, ni quoi que ce soit d'autre.

Je comprends que dans le contexte actuel, aucune autorité militaire ne reconnaîtrait jamais qu'un missile a été tiré: il y a eu un incident récent apparemment de cette sorte qui a coûté de nombreuses vies.

Je vois un problème avec l'explication possible par un météore à effet de plasmoïde: les pilotes rapportent un missile sol-air, ce qui indiquerait d'une certain façon ou d'autre qu'ils ont vu le phénomène allant de haut en bas, non pas de bas en haut ou presque horizontal. Malheureusement, l'article de journal n'indique même pas si les pilotes ont effectivement vu l'ascencion du phénomène ou s'ils ont seulement vu son explosion. La durée d'observation est cruellement manquante également. C'est malheureux parce que c'est le point clé. Naturellement un éclair de lumière peut être autre chose qu'un missile - ou qu'un vaisseau spatial extraterrestre - mais dans ce cas nous n'avons pas la certitude de ce que les pilotes ont rapporté seulement un flash de lumière.

Je suis tout à fait d'accord avec le Dr. Andrei Ol´khovatov: les données fournies sont insuffisantes pour n'importe quelle conclusion définie. Ceci ne surprendra pas, car ce que nous avons ici est un article de journal et non pas le rapport original de pilotes qui très probablement serait d'intérêt beaucoup plus élevé et pourrait permettre une conclusion définie.

En l'absence de données additionnelles, ma conjecture est que les pilotes ont vu un missile sol air qui a explosé.

Concernant des phénomènes de plasma atmosphériques, je recommande la lecture de ce papier scientifique:

Les OVNIS - Un Problème Scientifique International, papier présenté au Canadian Aeronautics and Space Institute Astronautics Symposium, Montréal, Canada, 12 Mars 1968, par James E. McDonald, The University of Arizona.

OVNI AU DESSUS DE LUBECK, ALLEMAGNE, 6 JUILLET 2002:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Hamburger Morgenpost, Allemagne, le 6 Juillet 2002. Du fait du manque de précision, le lecteur devra sans doute décider par lui même s'il s'agissait d'un OVNI ou d'un ballon.

Alerte OVNI au dessus de Lübeck

La Police Allemade Poursuit un Objet Rouge Incandescent
Lübeck - Deux policiers ont d'abord pensé que c'était un avion qui était en train de s'écraser. Le commissaire principal Achim Kähler (44 ans) et son collègue Dirk Schöning (39 ans) étaient en patrouille de nuit à Lübeck, quand ils ont vu une lumière brillante foncer à travers le ciel.

Ce qui était étrange à son sujet était que l'objet ardent a volé à une telle vitesse qu'il n'a pas pu être attrapé par la voiture de police qui le poursuivait.

Etait-ce un avion léger, ou un OVNI?

Un employé de restaurant dans Kanalstrasse (la rue du Canal) a été étonné quand il a regardé vers le ciel. "J'ai vu du feu rouge," a dit Salvatore Cairoli.

L'objet a volé d'une façon apparemment contrôlée vers Travemuende, avant qu'il ne tourne vers la droite et ne disparaisse.

Le centre opérationnel a immédiatement fait une des enquêtes auprès du contrôle du trafic aérien à Brême et auprès de la base aérienne des forces armées fédérales allemandes de Jagel au sujet des vols de faible altitude au-dessus de Lübeck - rien! Quand les fonctionnaires ont déclaré que l'OVNI était en réalité un petit ballon à air chaud d'une fête, qui a volé à 500 mètres au-dessus de la ville, personne à Lübeck ne l'a cru: "notre" OVNI doit avoir été quelque chose de beaucoup plus étonnant. (ctj)

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20258
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:43
MORT MYSTERIUSE D'UN MOUTON ATTRIBUEE AU CHUPACABRA, CHILI, JUILLET 2002:

L'article suivant a été publié dans le journal La Estrella del Loa, Chili, le 7 Juillet 2002.

Noter à quelq point ce récit décrit des événements très différents de ceux des cas de mutilation debovins contemporains en Argentine.

Les Chupacabras accusés dans le décès mystérieux d'un mouton
Calama, Chili - à la lumière des rapports récents concernant un être étrange qui saute sur des dessus de toit, les voisins de Manuel Rodriguez à Calama ont encore été témoin d'un autre événement bizarre qui a comprend la mort d'un agneau. L'incident a eu lieu vendredi passé chez lui près du centre commercial local.

L'incident a été rapporté à ce journal par l'intermédiaire du téléphone à environ 10 le matin. Un groupe de journalistes investigateurs ont été envoyés immédiatement sur les lieux.

Après avoir suivi les indications d'un habitant qui s'est identifié seulement comme "Samuel" au téléphone, les journalistes sont arrivés à une maison située au 3448 de l'avenue de Balmaceda, où plusieurs personnes, y compris les riverains, attendaient les membres de la presse.

Après avoir traversé un couloir étroit, ils ont été menés à une arrière-cour où ils ont trouvé la scène horrible de l'agneau ensanglanté. L'animal a été trouvé couché sur le sol à quelques centimètres de l'entrée du corral.

Plusieurs marques d'éraflure ont été trouvées sur le sol, qui étaient semblables à celles trouvée sur l'animal mort. Les marques étaient en différents endroits de la scène; certaines étaient à l'entrée du corral, et les autres ont été localisées aussi loin que l'entrée arrière de la propriété. Toutes les marques étaient semblables; elles étaient toutes de trois lignes parallèles, à un ou deux centimètres de distantes.

La possibilité d'une attaque de prédateur était très probable. Le propriétaire des lieux a montré à des journalistes des blessures de piqûre autour de la zone du cou de la carcasse.

Après avoir posé aux gens quelques questions, les journalistes ont bientôt réalisé qui le propriétaire de propriété était: c'était un homme silencieux, qui était très timide et n'a pas voulu fournir trop de détails personnels par crainte d'être ridiculisé. D' autre part, Herminio Guzman Amurrio, a dit aux journalistes ce qui s'est produit. "Ceci s'est produit à environ 2:30 le matin. J'ai entendu quelques bruits, comme s'il y avait des chiens courant sur le toit. J'ai entendu les bruits parce que j'étais déjà éveillé; je vais travailler très tôt parce que je suis un boulanger," a dit Guzman.

Guzman vit de son côté; il a perdu son épouse il y a un certain temps. Poussé par la curiosité, il a décidé de sortir pour découvrir ce qui causait le bruit; cependant, il n'a trouvé rien hors de l'ordinaire. Il est retourné à l'intérieur et est revenu à ses tâches matinales. Quelques minutes plus tard, il est allé travailler à la boulangerie comme d'habitude et a oublié les bruits étranges pendant un moment, jusqu'à ce qu'il soit rentré à la maison et ait vu ce qui s'est produit à la maison de son voisin. Quand il est arrivé à la propriété, Samuel l'a appelé pour lui montrer l'animal mort.

Après avoir "brisé la glace," mais évitant toujours les appareils photo, Samuel a commencé à parler un peu plus aux journalistes. Il leur a dit que son épouse était celle qui l'a convaincu de rapporter l'incident au journal, quelques minutes après la découverte de la carcasse. Il a également déclaré qu'il avait juste reçu l'agneau le jour avant. Il a admis que la porte du corral n'était pas correctement fermée à cause d'un défaut de fonctionnement du verrou.

Quand on lui a demandé son avis, il a admis que la pensée du Chupacabras comme impliqué dans la mort de son agneau lui est venu à l'esprit plusieurs fois. Il a dit qu'il était inévitable de penser cela après que plusieurs rapports soient venus de son propre voisinage il y a quelques jours, qui ont mentionné la présence d'une créature étrange sautant sur les toits.

Bien que ses réponses et récits aient été quelque peu évasifs et vagues, Samuel a déclaré qu'il serait totalement absurde de dire que les chiens aient causé cette mort horrible. D' autre part, il a admis qu'un de ses chiens était très méchant, mais incapable de tuer un animal de cette façon grotesque.

Ni Samuel, ni sa famille de cinq personnes (don quatre adultes), ne se rappellent avoir entendu le moindre bruits cette nuit. Après avoir fait face à la mort de son unique bétail, il s'est bientôt rendu compte que rien ne rapportera l'animal; donc ce serait une perte de temps de continuer à se lamentater sur sa perte. Il croit qu'il est inutile de donner trop d'importance à cet incident, mais il se rendra disponible pour répondre aux questions au cas où quelque rapport devrait être rédigé par la police.

Traduction Espagnol-Anglais de Mario Andrade.

Cet article a été publié dans le quotidien "El Diario de la Pampa," Argentine, le Mardi 9 Juillet 2002.

LES AUTORITES DECLARENT QUE LA SOURIS A MUSEAU ROUGE N'EXISTE PAS DANS L'ETAT DE LA PAMPA
Le gouvernement réfute le rapport de la SENASA sur les mutilations de bétail

Le gouvernement provincial a écarté hier le rapport officiel présenté par le Service de Santé et Qualité Agroalimentaire National (SENASA) concernant les causes de la mort et des mutilations de douzaines de bovins, puisque "la souris à museau rouge," le coupable allégué des douzaines des décès de bovin et des mutilations, n'est pas trouvée dans La Pampa.

Ceci a été dit clairement par le Ministre de la Production, Nestor Alcala, qui a précisé que les rongeurs de cette espèce "me sont inconnus, et je ne crois aucunement qu'ils fassent partie de la faune de La Pampa."

Les vétérinaires et les ingénieurs agronome ont fait écho à ce sentiment. Gustavo Siegenthaler, directeur du Musée National d'Histoire de La Pampa, a fait remarqué que "cette espèce n'a pas été trouvée dans les enquêtes que nous avons conduites."

De 1986 à 1992, Siegenthaler a dirigé une équipe multidisciplinaire qui a produit un rapport intitulé "Etude des vertébrés dans la Province de La Pampa." "Nous avons placé entre 70 et 120 pièges chaque nuit et n'avons jamais trouvé cette espèce, et elle n'apparaît pas dans la bibliographie non plus," a-t-il déclaré.

Le livre "Mammifères de l'Argentine" par l'Institut Migule Lillo, indique que "la souris à museau rouge" vit de Mesopotamia [note de l'IHU: nom donné à la région de l'Argentine entre le Paraná et les fleuves de l'Uruguay] jusqu'à la province du Nord-Est de Buenos Aires. "Elle ne peut pas s'être répandue vers d'autres secteurs, parce qu'elle aurait été détectée," a-t-il expliqué. "Et au cas où elles auraient été les auteurs des mutilations, on devrait penser qu'elles seraient des populations plus ou moins significatives, de ce fait faciles à trouver, ce qui ne s'est pas produit."

La vétérinaire Maria Parturlane a dit que "on ne peut pas dire que les lésions anapathologiques (sur les vaches mutilées) sont provoquées par une souris." Le vétérinaire médical Alberto Pariani, Secrétaire Académique et professeur de l'Ecole de Médecine Vétérinaire à l'Université Nationale de La Pampa à Pico, après lecture du rapport de la SENASA, a considéré que "il y a toujours des souris des champ, mais par exemple, dans les cas que nous avons trouvé dans les champs, il n'y avait là aucune trace de matière fécale de rongeur."

En attendant on a appris hier qu'une vache mutilée a été trouvée dans le domaine de pâturage "San Juan" près d'Algarrobo del Agula, possédé par Pablo Bravo. Alcala a indiqué que "le rapport que ces personnes ont assemblé (désignant le rapport de la SENASA, basé sur la recherche de l'Universidad del Centro à Buenos Aires) peut dire ce qu'elles ont vu, mais je ne pense pas qu'il est conforme à ce qui se produit dans La Pampa ou d'autres parties du pays."

Le rapport de la SENASA déclare que les bovins mutilés sont morts "en raison de causes naturelles" et que des lésions suivantes sur la peau et les organes ont été provoqués par des prédateurs tels que des rongeurs et des même des renards dans certains cas. L'Organisation de Santé a ainsi essayé de banaliser le problème, mais peu ont cru en cette version des événements.

En outre, le gouvernement de l'Uruguay a affirmé, le même jour où ce rapport a été publié, que les mutilations dans ce pays ont été produites par la guêpe allemande (yellow jacket).

Traduction Espagnol - Anglais © 2002. Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology (IHU). Remerciements particuliers à Alicia Rossi.

Note par l'auteur de ce site: par "le gouvernement," l'article désigne le gouvernement de la région/Etat de La Pampa en Argentine, non le gouvernement central de l'Argentine.

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

L'article ci dessous est paru dans le journal "El Diario del Sur" de Cordoba-Villa Maria, Argentine, le Mardi 9 Juillet 2002.

Vaches trouvées à l'intérieur d'un réservoir d'eau
L'étrange cas de Suco, une enquête de El Diario

Le dernier vendredi de Juin 2002, un événement de caractéristiques véritablement étranges a eu lieu dans un champ de la localité de Suco, située à l'Ouest de Rio Cuarto, très près de la frontière avec la province de San Luis. Dans la localité ci-dessus mentionnée de la région de Cordoba, un éleveur de bétail bien connu et respecté par tous pour sa responsabilité et son honnêteté, a trouvé 19 animaux morts dans un réservoir d'eau de type Australien (note du traducteur: réservoir en acier dégrossi, de feuille en métal avec un chapeau conique). Neuf des bovins étaient morts, selon les examens médicaux vétérinariens suivants par asphyxie par immersion. Les autres étaient vivant, mais affecté par les basses températures et presques mourants en raison de la congélation.

Ces nouvelles se sont non répandues comme un feu de forêt dans tout le secteur: elles ont été confirmées par des fonctionnaires de police de l'unité régionale 7, qui siège à Rio Cuarto, et qui a assuré la recherche sur le cas en employant le personnel du bureau du shérif de la zone de Sampacho, localisée à 50 kilomètres à l'ouest de Rio Cuarto sur l'autoroute nationale 8.

Ce que personne n'a pu expliquer, c'est comment les 19 animaux ont pu entrer dans l'énorme réservoir d'eau, considérant qu'ils ont dû traverser d'abord une cloture électrifiée, puis une barrière de 1,50 mètres de haut, et finalement "sauter" au-dessus du mur du réservoir.

Deux jours après, dans un champ encadrant le premier, les ouvriers de ferme et les propriétaires de la propriété ont trouvé une vache qui a montré les mêmes signes de mutilations subies par des bovins dans les ranchs de Buenos Aires, de La Pampa, de Mendoza, du Sud de Cordoba, etc... Cette fois, l'animal mutilé avait donné naissance à un veau, bien qu'on ait noté que seulement la mère a été affectée dans ce cas-ci, montrant des brûlures et des incisions précises dans différentes parties de la carcasse, comme si des experts avaient employé un type spécial de scalpel. Ces cas, selon les rapports d'un vétérinaire nommé Cumin, qui habite à Sampacho, ont été étudiées dès le début par des spécialistes de l'école de la médecine vétérinaire de l'université nationale de Rio Cuarto, bien qu'ils n'ont reçu aucun rapport qui leur permet d'expliquer ce qui s'est vraiment produit.

Ceux qui se sont consacrés à l'existence possible d'autres formes de vie, des OVNIS et de leurs conséquences, ont posé en principe la possibilité provocante que ce qu'ils nomment des "téléportations" produites dans ce cas-ci, de ce fait "expliquant" comment un nombre de 19 animaux de grands taille et poids pourrait avoir été déplacés par une force inconnue d'un endroit normal et habituel (un paturage) vers un endroit étrange (l'intérieur d'un réservoir d'eau), une action qui est illogique dans sa méthode et son objectif.

Si oui, ces événements répétés éliminent les efforts visant à expliquer les événements en rejettant le blâme sur "les souris à museau rouge" et "les abeilles carnivores" et les "voleurs de bétail." On admis hier qu'un propriétaire de pâturage de La Silleta, province de Salta, a trouvé un porc mort montrant les caractéristiques d'un animal mutilé, privé des maxillaires, de la langue ou des yeux.

C'est ainsi que le vétérinaire Juan Carlos Gimenez Monje a discuté le sujet. Il a visité la ferme après réception d'un appel du propriétaire et a ajouté: "J'ai apporté l'animal à SENASA de Salta et ils l'ont envoyé à Buenos Aires." Le vétérinaire explique la situation comme étant dûe au fait que "les producteurs agricoles ont cessé d'employer des herbicides en raison de leur coût élevé, ensuite la vermine et les animaux sauvages ont pu réoccuper les champs une fois de plus. L'activité agricole," a-t-il ajouté," se compose de zéro culture de nos jours, et la charrue, qui détruisait les trous des rongeurs, ne traverse plus les champs."

Ce que l'expert ne pouvait pas expliquer était comment les animaux sauvages ont pu extraire les organes de la façon détaillée précédamment, avec des coupes précises, et ayant ensuite cauterisé les blessures.

Traduction Espagnol-Anglais © 2002, Scott Corrales, Institute of Hispanic Ufology. Remerciements particuliers à Alicia Rossi and Jorge Luis Gorno, Villa Maria UFO Research Group.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20258
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:43
UNE AUTRE VACHE MUTILEE A SAN FRANCISCO, ARGENTINE, 9 JUILLET 2002:

L'article suivant a été publié dans le journal El Diario de la Republica, Argentine, le 9 Juillet 2002.

UNE AUTRE VACHE MUTILEE A SAN FRANCISCO
SAN LUIS. Au moment même où le mystère des mutilations de bétail semble avoir été dissipé par une explication scientifique, un bovin âgé de cinq mois a été trouvé mort à San Francisco del Monte de Oro, montrant les mêmes incisions que les autres qui avaient été une source d'étonnement dans tout le pays.

La découverte a été rendu publique la nuit de Vendredi à un ranch connu comme "EL Quebrachito," à 8 kilomètres à l'ouest de l'entrée de la communauté. Selon Ruben Diaz, un journaliste de la télévision de San Francisco, la personne qui a d'abord vu l'animal est un homme connu sous le nom "El Negro" Vazquez. L'animal et le champ appartiennent à Alberto Martin, ancien surperintendant et un homme d'affaires respecté dans la communauté.

Selon Diaz, le bovin est privé de plusieurs organes internes et sa chair avait un aspect étrange. "C'est comme s'une machine était allée dans sa bouche et avait tout aspiré à l'intérieur."

L'examen externe a prouvé que le bovin était privé de ses oreilles, de la langue, des intestins et d'un oeil. Son anus semble avoir été extrait et toute la zone ressemble à une blessure semblable à celles faites par des brûlures. "Une partie de la queue a les lésions semblables," a noté le journaliste.

Les gens qui connaissant le secteur sont stupéfaits par le fait que les chiens n'ont pas aboyé pour avertir, ni n'ont fait le moindre bruit. Ils sont aussi certain que l'événement ait été découvert peu de temps après avoir a eu lieu. Selon Diaz, vendredi après-midi, les enfants des propriétaires du champ coupaient un arbre pas loin de là où la vache morte a été trouvée. Dans une interview accordée à l'émission Diaz TV, Martin a déclaré qu'il n'a jamais rien vu de pareil auparavant.

Translation © 2002, Scott Corrales, IHU. Special thanks to Alicia Rossi.

OVNIS ET MUTILATIONS D'ANIMAUX EN ARGENTINE:

L'article ci-dessous est paru dans le journal "La Gaceta" de Tucuman, Argentine, le 10 Juillet 2002.

Des chèvres et des vaches mutilées à l'INTA de Leales
Les résidents affirment avoir vu une grande lumière. Les animaux trouvés à Tucumán sont privés des tissus mous telles que des yeux, les gencives et les parties génitales

Tucumán ne devait pas être épargnée. Huit bovins et sept chèvres ont été trouvés mutilés dans les jours récents dans le domaine de pâturage possédé par l'INTA à Santa Rosa de Leales. Dans tous les cas, les tissus mous étaient absents, comme les yeux, la langue, les gencives et les parties génitales. Les voisins ont été étonnés de voir que les animaux étaient exsangues.

Depuis deux mois maintenant, les cas impliquant des animaux mutilés ont maintenu les Argentins Argentins dans le suspens. Des êtres extraterrestres aux "Chupacabras" légendaires, les théories concernant les auteurs des attaques étaient nombreuses. Il y a deux semaines, la SENASA a publié un rapport déclarant que les attaques avaient été effectuées par un prédateur connu sous le nom de "souris à museau rouge," qui avait subi une mutation et était devenue carnivore. A Leales, Maria del Carmen Reyes a affirmé avoir vu une lumière brillante, qui a été suivie de la découverte des animaux morts. Le mystère continue...

Translation © 2002, S. Corrales, IHU. Special Thanks to Gloria Coluchi and Scott Corrales.

RAPPORT OVNI, MULHOUSE, JUILLET 2002:

L'article ci-dessous a été publié dans le journal quotidien régional L'Alsace, France, édition de Mulhouse, le 10 Juillet 2002.

INSOLITE
Un OVNI à Mulhouse?
La Fédération française d'ufologie vient d'être destinataire du témoignage d'un automobiliste relatant qu'il avait vu un objet volant non-identifié (OVNI), vendredi dernier, 5 juillet, vers 22 h 30, près de Mulhouse. Cet automobiliste circulait alors sur l'autoroute A 35 en revenant de Suisse, en direction de Colmar. Il raconte: "À hauteur de Mulhouse, j'ai observé dans le ciel un énorme objet volant, il s'agissait d'un triangle formé par trois lumières et une autre en cercle au milieu. Les couleurs étaient très pures et cela ressemblait à des néons en forme de cercle. L'objet ne faisait aucun bruit et se déplaçait lentement. Je me suis arrêté sur l'autoroute et ai observé le phénomène, j'ai été très impressionné lorsqu'il est juste passé au-dessus de moi. J'ai alors pu constater qu'il y avait également un corps avec ces trois lumières. J'ai appelé la police de Mulhouse mais apparemment j'étais le seul à signaler le phénomène. On était pourtant plusieurs sur l'autoroute… Je pense avoir vu l'objet à une centaine de mètres de hauteur et il devait faire au moins 100 m de côté. Je n'avais rien bu ce jour-là et je ne me drogue pas, c'est la première fois que je vois un tel phénomène et je suis sûr de n'avoir pas rêvé."

La Fédération française d'ufologie (FFU) a été créée il y a un an par des personnes passionnées par l'étude des OVNI, et trois membres du comité directeur, Lucien Peloso, Patrick Gross et Evelyne Besserer, habitent dans le Haut-Rhin. Elle lance un appel aux autres personnes qui auraient vu l'OVNI dans le ciel mulhousien, vendredi soir.

CONTACTER FFU : tél. 03.89.06.08.81.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 2002 - Page 2 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20258
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Ven 07 Déc 2007, 21:48
ENQUETES ET INTERROGATIONS SUR LES MUTILATIONS ANIMALES EN ARGENTINE, 2002:

L'article suivant a été publié par le journal "El Diario de la Pampa," Argentine, le 11 Juillet 2002.

VACHES MUTILÉES: Le gouvernement comissionné une étude - partiellement publiée - suspectant la présence d'un agent toxique
Dans un rapport est présenté par Dr. Marta Paturlanne, expert de la police et officier responsable du district de Santa Isabel pour le ministère de l'Extension de la Production du Bétail, suggérant qu'un élément narcotique ou toxique ait été présent dans certains des animaux découverts à l'Ouest. Pourquoi le gouvernement n'a-t-il donné aucun écho à cette possibilité? Il ne dit pas non plus si ces agents peuvent avoir des conséquences sur des humains.

Quand les premiers animaux mutilés sont apparus dans la région de La Pampa, Bernardo Cané, directeur de la SENASA, a dit qu'ils étaient la conséquence "de pratiques ésotériques" et a finalement déclaré que les incisions ont été produites par "la souris à museau rouge." Quelques jours plus tard, le Ministre de la Production de La Pampa, Nestor Alcala, ruait dans les brancards: "ce type de souris n'existe pas dans la région," a-t-il répliqué, répondant à une question posée par El Diario. Alcalá a fait ces déclarations après avoir vu un des rapports officiels auxquels ce journal plus tard a eu accès.

C'est un rapport présenté par le Dr. Marta Paturlanne qui pose en principe que les lésions n'ont pas été produites par les animaux connus ni des humains, et suggère une autre possibilité: que les animaux soient morts en respirant un agent toxique ou narcotique. Le rapport est dans deux chemises avec des explications abondantes concernant la description des lésions anatomiques / pathologiques, mais des causes possibles sont suggérées et les photographies comprennent "le cas de La Pastoril" et de "Puesto de Sosa Case" dans la région occidentale de la Province. Tous deux décrivent le pattern des lésions (définies par le département de pathologie de l'école de médecine vétérinaire de l'Université nationale de La Pampa à Général Pico). Par exemple, dans "le cas de La Pastoril," le docteur décrit les caractéristiques suivantes:


- la vache est privée de sa musculature faciale (mâchoire et molaires supérieures), du globe oculaire et de l'oreille gauche.
- elle est privée de son pharynx, de son larynx, d'une partie de la trachée et de sa langue.
- une des caractéristiques est le nettoyage complet de l'os d'Iodes, la base osseuse de la langue.
- dans les premiers jours après la mort, les oiseaux charognards sont restés à distance de l'animal et les odeurs nauséabondes caractéristiques ne sont pas présentes. Après que l'animal soit décomposé, les renards et d'autres prédateurs s'approchent.
- absence de glande mammaire, périnée et vagin.
En attendant, écrit Paturlanne, les causes de la mort ne sont pas claires. Elle suppose qu'au moins trois animaux sont morts parce qu'ils auraient respiré un agent "narcotique" ou "toxique" caustique parce que "la dissection prouve que la trachée et le palais sont affectés." Ceci aurait produit un cessation de fonction cardiorespiratoire. "Les muqueuses du palais dur semblent mutilées, même carbonisées," écrit-elle. Quoi qu'il en soit, aucune étude n'a été effectuée pour établir ce point. D'autre part, le rapport précise que les incisions ne sont pas produites par des animaux charognards puisque ceux-ci n'approchent pas la carcasse. Paturlanne ne fait aucune mention des souris, parce que le rapport a été produit seulement quelques jours avant que le rapport de la SENASA ne soit rendu public. Hier, interrogée par El Diario, elle n'a dit que "nous n'avons aucune souris ou fourmi ici - rien."

La théorie de la souris est aussi rejetée par Gustavo Siegenthaler, Directeur du musée national d'histoire de La Pampa, et par Alberto Pariani, secrétaire académique de l'école de médecine vétérinaire.

Les experts sont d'accords sur les points suivant, cependant:


- les incisions suivent un pattern constant: elles apparaîsent avec des incisions nettes sur l'oreille, les yeux, la joue, la langue, le vagin, le rectum et la glande mammaire, entre autre.
- les incisions sont faites post mortem, puisqu'il n'y a aucun indice que les animaux se soient engagés dans un combat.
- la plupart des incisions apparaissent entre cinq et dix jours après la mort des animaux. Cependant, au moins trois éleveurs affirment qu'elles sont apparus "d'un jour à l'autre" chez les animaux morts et mutilés, selon l'école de la médecine vétérinaire à Pico.
- la présence de narcotiques, ou de trous d'arme à feu, ou des coups par des objets lourds n'a pas été détectée.
- les voleurs de bétail (NdT pour leur viande) ne sont pas impliqués parce que les prélèvements sont inutiles (excepté la langue) et il n'y a ni traces humaines ni traces animales.
- des niveaux anormaux du rayonnement ne sont pas trouvés aux emplacements de mutilation, selon l'autorité de régulation de l'activité nucléaire, qui a entrepris des études à Toay et Santa Rosa.
Mais qui fait ces incisions?

The hypotheses regarding the parties responsible for the mutilations are divided: SENASA and the Univ. del Centro de Buenos Aires at Tandil insist that "red-muzzled mice" and foxes were to blame. The Specialized Veterinary Diagnostic Service (SDVE) operationg out the INTA's Experimental Station in Balcarce states that in all cases "the bovines died normally and the extirpations were simply the work of carrion animals. Les hypothèses concernant les responsables des mutilations sont divisées: la SENASA et l'Université du Centre de Buenos Aires à Tandil insistent sur le fait que "la souris à museau rouge" et les renards sont à blâmer. Le service de Diagnostique Vétérinaire Spécialisé (SDVE) de la station expérimentale de l'INTA à Balcarce déclare que dans tous les cas "les bovins sont morts normalement et les extirpations étaient simplement le travail d'animaux charognards."


- - les organismes gouvernementaux provinciaux écartent la possibilité que la souris à museau rouge puisse être à blâmer, puisque l'espèce n'habite pas la région de La Pampa.
- Les spécialistes du service de la pathologie de l'école de Medecine Vétérinaire de l'Université Nationale de La Pampa remettent également en cause le rapport de SENASA.
- Le gouvernement de l'Uruguay a préparé un autre rapport, déclarant que "les vestes jaunes" [une variété de guêpe] sont les coupables.
D'Avril à maintenant, 59 animaux mutilés ont été trouvés dans notre province, selon des statistiques de police. "Le nombre de cas dont j'ai connaissance est de 46, avec un ou plusieurs animaux impliqués dans chaque événement," a dit l'inspecteur Adolfo Sanchez. Les causes sont marquées en tant que "dommages." Pour chaque animal, la perte moyenne est de 300 pesos. "Les mutilations n'ont pas une origine contrevenante en elles-mêmes. Quelques propriétaires ont rédigé des rapports et d'autres pas, et la police a participé à la résolution [du mystère], puisqu'il est clair que le vol n'a pas été le motif ici," a ajouté Sanchez.

[....]

Hormis les théories présentées par des scientifiques, il y n a d'autres. Les hypothèses et les suppositions s'étendent "des créations génétiques" alléguées comme le Chupacabras à la présence de sectes de type Umbanda, y compris une conspiration de grandes compagnies pour mettre sous sa coupe les propriétés dans la région:

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Contenu sponsorisé

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 2002

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum