Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre | Les mystères des Ovnis sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
Nouveau membreAujourd'hui à 11:09Polyèdre57PrésentationAujourd'hui à 10:34Polyèdre57Projet Camelot / Stargate / Remote viewingAujourd'hui à 10:26Polyèdre57Message télépathique et Technologies (1973)Aujourd'hui à 09:37TikoM.A.J.Le thème: Ovni ou L(lueur)vni? par O.D.H.TvAujourd'hui à 07:59TikoLe gouvernement Français et le secret sur les OVNIs. Aujourd'hui à 00:45Polyèdre57(2009) j'ai vu un OVNI triangulaireAujourd'hui à 00:42angelo85observation du 5 juillet 2002Hier à 23:11StarfullLe METI : Où sont les extraterrestres ?Hier à 19:45LorelineSondage : Quel est le cas le plus intrigantHier à 14:47Polyèdre57Lorsque certains ufologues s'aventurent dans le domaine du paranormal Hier à 14:43HocineBonjour tout le mondeHier à 14:43Polyèdre57Qu'est-ce que réfléchir sur le sujet OVNI ?Hier à 14:20Nanou TiLe voyage temporel est-il possible?Hier à 05:25Hunuinuile bureau des OVNI britannique nous révèle tout enfin presqueVen 22 Mar 2019, 18:06R-Mès2018: le 13/12 à 18h12 - 2 points lumineux - -Saône-et-Loire (dép.71)Jeu 21 Mar 2019, 23:00Polyèdre57Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesJeu 21 Mar 2019, 20:00AntigravitronTo be or not to be.Jeu 21 Mar 2019, 00:27Polyèdre57Lumières rouges oranges très vives (22/04/2017-21h32 à 21h47)Mer 20 Mar 2019, 23:28StarfullNouveau venu dans la communautéMer 20 Mar 2019, 23:23Starfull2019: le 14/01 à 19h00 - Lumière étrange dans le ciel - Charneux -Non préciséMer 20 Mar 2019, 11:56Polyèdre57nouvelle venue dans le forumMar 19 Mar 2019, 11:54Polyèdre57La lueur des OVNIs.Lun 18 Mar 2019, 22:19moimoi(2008) le 01/08/08 Triangle noir à 0H15 (prés d'Orleans)Dim 17 Mar 2019, 21:27Polyèdre57Les descriptions de triangles tentative de synthèseDim 17 Mar 2019, 16:11Polyèdre57(2018) "Les apparitions mondiales d'humanoïdes" d'Eric ZURCHERDim 17 Mar 2019, 00:29LorelineUne émission sur BTLV : « Les Ovnis dans l’Histoire » par Egon Kragel : Ovnis, un sujet brûlantSam 16 Mar 2019, 17:58marsouin55Documentaire 06: "Enlevés" de Stéphane AllixSam 16 Mar 2019, 13:53elisaliseLe phénomène OVNI en Argentine :Ven 15 Mar 2019, 21:08HocineL'enlèvement de Pascagoula, Mississippi (1973)Ven 15 Mar 2019, 19:43Polyèdre57
Annonce
Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 13006
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 19909
Réputation : 85
http://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis [Topic unique]: Les exoplanètes

le Mer 25 Avr 2007, 23:21
Rappel du premier message :

Première découverte d'une planète habitable hors du système solaire

PARIS (AFP) - Une planète "de type terrestre habitable", capable d'abriter une vie extra-terrestre, a été détectée pour la première fois par une équipe d'astronomes dans un système planétaire extra-solaire, selon une étude à paraître jeudi dans la revue Astronomy and Astrophysics.

Cette exoplanète, qui orbite autour de l’étoile Gliese 581 (Gl 581) à 20,5 années-lumière de notre planète, est la première et la plus légère des quelque 200 connues à ce jour à "posséder à la fois une surface solide ou liquide et une température proche de celle de la Terre", selon ses découvreurs.

Elle rassemble donc les caractéristiques "permettant d’imaginer l’existence d’une éventuelle vie extra-terrestre", a souligné dans un communiqué le Centre national de la Recherche scientifique (CNRS), dont trois laboratoires associés ont participé à la découverte, avec des chercheurs de l'Observatoire de Genève et du Centre d'astronomie de Lisbonne.

La température moyenne de cette "super Terre, est comprise entre 0 et 40 degrés Celsius, ce qui autorise la présence d'eau liquide à sa surface", selon le principal auteur de l'étude, Stéphane Udry (Genève).

Par ailleurs, a-t-il ajouté, "son rayon serait 1,5 fois celui de la Terre", ce qui indiquerait "soit une constitution rocheuse (comme pour la Terre), soit une surface couverte d'océans".

La gravité à sa surface est 2,2 fois celle à la surface de la Terre, et sa masse très faible (5 fois celle de la Terre).

Découverte avec le télescope "Harps" de 3,6 m de l'Observatoire spatial européen (Eso) de la Silla, au Chili, cette planète orbite en 13 jours autour de l'étoile Gliese 581 (Gl 581), dont elle est 14 fois plus proche que la Terre ne l'est du Soleil.

Gl 581, une étoile naine rouge dont la masse est de moins du tiers de celle du Soleil, est une des 100 étoiles les plus proches de notre système solaire. De très faible masse, les naines rouges sont des cibles privilégiées pour la recherche de planètes habitables. En effet comme elles sont relativement peu lumineuses, leurs planètes habitables orbitent près d'elles et sont donc plus facilement détectables.

"En raison de sa température et de sa relative proximité (de la Terre), cette planète va devenir très probablement une cible très importante des futures missions spatiales consacrées à la vie extra-terrestre", a souligné un autre auteur de la découverte, Xavier Delfosse (Université de Grenoble).

Une première exoplanète avait été détectée autour de Gl 581 par la même équipe d'astronomes il y a deux ans. Sa masse - 15 fois celle de la Terre - était comparable à celle de Neptune et elle orbite autour de son étoile en 5,4 jours.

Les découvreurs de la "super-Terre" ont également observé une troisième planète autour de Gl 581. D'une masse huit fois supérieure à la Terre, celle-ci réalise son orbite en 84 jours.

Etant donné les résultats obtenus jusqu'à présent avec l'instrument Harps (High Accuracy Radial Velocity for Planetary Searcher), "trouver une planète de la masse de la Terre autour d'une naine rouge est à portée de la main", estime enfin un autre auteur de l'étude, Michel Mayor.

ESO (Informations de l'Observatoire spatial européen (en anglais) )

CNRS (Informations du Centre national français de la recherche scientifique)


Dernière édition par mac.nivols le Jeu 21 Fév 2013, 12:18, édité 1 fois (Raison : Titre. Fusion.)

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici

Sylvain Vella
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 44
Nombre de messages : 3183
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement
Points de Participation : 8031
Réputation : 41

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Ven 18 Avr 2014, 17:52
En même temps , si l'on prends Europa on pourrait découvrir une vie plus évolué qu'un lichen ou une algue ^^
Il parlait d'une mission pour envoyer une caméra sous la couche de glace mais elle a été reportée , ils en ont prévu une autre ?

_______________________________________
"On fait la sciences avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierre n'est une maison."

"C'est avec la logique que nous prouvons et avec l'intuition que nous trouvons. "
Boizéclou
Boizéclou
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 445
Inscription : 30/08/2013
Localisation : Nulle part ailleurs que dans le Cosmos
Emploi : Actif
Passions : Alternatives
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2880
Réputation : 8

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Sam 19 Avr 2014, 13:40
Bonjour,

@sylvain vella a écrit:
le problème c'est que Kepler-186f ne nous donneras pas la réponse de notre vivant , 490 années-lumière ...  

Sauf si de possibles Keplercentquatrevingtsixèfiens rire hyper-évolués venaient nous rendre visite... Mais écoutons le commentaire du journaliste scientifique Serge Brunier (09'00'' - 15'34'') concernant la découverte de cette planète et les questionnements philosophiques s'y rattachant.

_______________________________________
Chaque engin d'exploration sous-marine est le résultat d'options fondamentales. Si l'on choisit la vitesse, un galbe allongé, hydrodynamique, s'impose. Mais si à la vitesse on préfère la maniabilité, la forme à adopter est celle d'une soucoupe.
Jacques-Yves COUSTEAU (1973)
myrtille
myrtille
Equipe du forum
Equipe du forum


Féminin Age : 66
Nombre de messages : 1183
Inscription : 16/12/2012
Localisation : France
Emploi : ----
Passions : arts anthropologie philo sciences ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4224
Réputation : 2

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Lun 28 Avr 2014, 09:48
Voici un article récent du Huffington Post, à propos de la découverte de cette planète,  qui montre, je crois,  que c'est via ce "detour" par les exoplanètes, que la question de la réalité de la vie extraterrestre pourra être "pensée, petit à petit. 


http://www.gizmodo.fr/2014/04/27/bonne-nouvelle-planetes-habitees-fermi-paradoxe-grand-filtre.html
Sylvain Vella
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 44
Nombre de messages : 3183
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement
Points de Participation : 8031
Réputation : 41

Ovnis L'exoplanète Bêta Pictoris b tourne sur elle-même 60 fois plus vite que la Terre

le Dim 04 Mai 2014, 11:28
L'exoplanète Bêta Pictoris b tourne sur elle-même 60 fois plus vite que la Terre

Pour la première fois, des astronomes ont réussi à déterminer la vitesse de rotation d'une exoplanète. Bêta Pictoris b tourne sur elle-même à 100 000 km/h. Ainsi donc, plus les planètes sont massives, plus elles tournent rapidement.



Une exoplanète qui donne le tournis. Pour la première fois, une équipe d'astronomes a déterminé la vitesse de rotation d'une exoplanète, celle de Bêta Pictoris b. Résultat: celle-ci tourne sur elle-même à au moins 100.000 km/heure.
    
Ces observations, publiées mercredi dans la revue Nature, ont été réalisées au moyen du Très Grand Télescope (VLT) de l'Observatoire européen austral (ESO).
Elle tourne près de 60 fois plus vite que la Terre
L'exoplanète Bêta Pictoris b a été découverte il y a près de six ans: c'est l'une des toutes premières exoplanètes détectées par imagerie directe. Elle est en rotation autour de l'étoile Bêta Pictoris, distante d'environ 63 années lumière de la Terre, dans la constellation du Peintre, et visible à l'oeil nu. Bêta Pictoris b orbite autour de son étoile hôte à une distance équivalant à huit fois la distance Terre - Soleil.
    
Grâce au spectrographe infrarouge haute-résolution Crires, qui équipe le VLT, une équipe d'astronomes hollandais de l'Université de Leiden et de l'Institut hollandais de Recherche spatiale a pu déterminer sa vitesse de rotation à l'équateur: au moins 100.000 km/h, ,soit près de 60 fois plus vite que la Terre. Une vitesse "bien plus élevée que la rotation de toute planète de notre Système solaire", souligne l'ESO dans un communiqué.
    
A titre de comparaison, la vitesse de Jupiter (pour son atmosphère, au niveau de son équateur) avoisine les 47.000 km/h, tandis que celle de la Terre n'est qu'à peine de 1.700 km/h.

Âgée de seulement 20 millions d'années
Bêta Pictoris b est 16 fois plus grande et 3.000 fois plus massive que la Terre. La durée du jour n'y excède pas les 8 heures. Âgée de seulement 20 millions d'années, Bêta Pictoris b est "une très jeune planète" comparée à la Terre, formée il y a 4,5 milliards d'années. Selon les chercheurs, au fil du temps, elle va se refroidir et se contracter, ce qui augmentera encore sa vitesse de rotation.
   
"La raison pour laquelle certaines planètes sont animées d'une vitesse de rotation rapide, d'autres d'une vitesse de rotation plus lente, est inconnue", a indiqué Remco de Kok, coauteur de l'étude, cité dans le communiqué.
    
Mais cette toute première mesure de la vitesse de rotation d'une exoplanète vient confirmer la relation entre la masse et la vitesse de rotation, déduite de l'étude des planètes du Système solaire: "Les planètes les plus massives tournent plus rapidement."
    
L'astronome estime qu'"il doit s'agir là d'une conséquence directe et universelle du processus de formation des planètes".



Source:http://www.bfmtv.com/planete/beta-pictoris-b-lexoplanete-tourne-elle-meme-a-100-000-km-h-766029.html

_______________________________________
"On fait la sciences avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierre n'est une maison."

"C'est avec la logique que nous prouvons et avec l'intuition que nous trouvons. "
mac.nivols
mac.nivols
Administrateur sécurité
Administrateur sécurité


Masculin Nombre de messages : 2408
Inscription : 18/12/2010
Localisation : Bourges
Emploi : Actif
Passions : PAN-Météorologie-Astronomie-Aéronautique-Sciences-Photographie-Informatique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6296
Réputation : 38
https://www.forum-ovni-ufologie.com

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Mar 13 Mai 2014, 19:23
Première photo d'une exoplanète : beta pictoris? 


Article :





Gemini Planet Imager’s first light image of Beta Pictoris b, a planet orbiting the star Beta Pictoris. The star, Beta Pictoris, is blocked in this image by a mask so its light doesn’t interfere with the light of the planet.
Credit: Processing by Christian Marois, NRC Canada

A newly christened telescope imager built to snap photos of alien planets around distant stars is the most sensitive camera of its kind, preliminary tests show.  


The Gemini Planet Imager (GPI), installed on the Gemini South telescope in Chile, is dedicated to directly imaging exoplanets. Every aspect of the device is tuned for maximum sensitivity to faint planets near bright stars, according to scientists using the instrument.





The imager is armed with a sophisticated "adaptive optics" system that actively corrects for the blurring effects of Earth's atmosphere. It also possesses a coronagraph that blocks starlight so planets can be seen. [7 Ways to Discover Alien Planets]





Sources: http://www.space.com/25847-gemini-planet-imager-exoplanets-sensitivity.html?cmpid=514648_20140513_23817104

_______________________________________
Mac
Equipe administration.

Avant de poster sur le forum, merci de lire le règlement et de passer par la case présentation.
Ma présentation est par ici.
Vous pouvez également consulter notre blog ou témoigner d'une observation.

Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir, quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.
avatar
AlphaetOmega
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 30
Nombre de messages : 94
Inscription : 19/01/2013
Localisation : Caraibe
Emploi : aucun
Passions : Astronomie, Astrophysique, Exobiologie, Physique quantique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2423
Réputation : 0

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Mer 04 Juin 2014, 13:36
Découverte d'une planète en zone habitable à seulement 13 années-lumière
http://tempsreel.nouvelobs.com/sciences/20140604.OBS9342/decouverte-d-une-planete-en-zone-habitable-a-seulement-13-annees-lumiere.html
mac.nivols
mac.nivols
Administrateur sécurité
Administrateur sécurité


Masculin Nombre de messages : 2408
Inscription : 18/12/2010
Localisation : Bourges
Emploi : Actif
Passions : PAN-Météorologie-Astronomie-Aéronautique-Sciences-Photographie-Informatique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6296
Réputation : 38
https://www.forum-ovni-ufologie.com

Ovnis Kapteyn b

le Mer 04 Juin 2014, 21:18
Bonjour,
merci AlphaetOmega de l'article très intéressant.


Une équipe internationale d'astronomes a détecté deux planètes autour de l'étoile de Kapteyn, une de nos proches voisines. L'une d'elles, cinq fois plus massive que la Terre, se trouve dans une zone qui permettrait l'existence d'eau à l'état liquide.

L'étoile de Kapteyn n'a pas grand chose de particulier, à première vue. Située dans la constellation du Peintre (Pictor), on ne la voit d'ailleurs même pas sous nos latitudes. Cette naine rouge avait jusqu'à aujourd'hui une seule qualité vraiment originale, celle de se trouver dans le halo galactique.
Alors que la grande majorité des étoiles de la Voie Lactée tourne autour de son centre, formant une belle spirale, le halo, lui, est une sorte de nuage d'étoiles anciennes, aux orbites excentriques, probablement capturées par notre galaxie dans le passé. L'étoile de Kapteyn, elle, est probablement née dans une galaxie naine qui a été absorbée par la Voie Lactée lorsqu'elle était beaucoup plus jeune.
L'étoile de Kapteyn, donc, a une orbite rétrograde : non seulement elle ne reste pas dans le plan du disque galactique, mais en plus elle tourne dans l'autre sens. Avec seulement le tiers de la masse du Soleil, elle n'est visible qu'avec un petit téléscope, et n'a été découverte qu'en 1897 par l'astronome néerlandais qui lui a donné son nom.
A seulement 13 années-lumière de la Terre
Un nom qui se trouve aujourd'hui sous les feux des projecteurs, avec la découverte par une équipe internationale d'astronomes de non pas une mais deux planètes orbitant autour de cette proche voisine. A environ 13 années-lumière, l'étoile de Kapteyn serait en effet au 25ème rang des étoiles les plus proches de notre soleil.
La première de ces planètes, Kapteyn c, est une sorte de super-terre massive, qui tourne en 121 jours autour de son étoile à une distance qui laisse penser que s'il y avait de l'eau, elle serait gelée.
11,5 milliards d'années et 5 fois la masse de la Terre
En revanche, Kapteyn b est plus proche de son étoile, dont elle fait le tour en 48 jours. Avec cinq fois la masse de la Terre, cette planète se trouve dans ce que l'on nomme la zone habitable de l'étoile, celle qui permet théoriquement la présence d'eau liquide... ce qui est un élément nécessaire à l'apparition de la vie telle que nous la connaissons.
Kapteyn b est également plus ancienne que la Terre. Les chercheurs ont évalué son âge à 11,5 milliards d'années, ce qui fait de la Terre une jeunette avec ses 4,57 milliards d'années.
Quant à savoir s'il y a de l'eau,  "pour le moment, nous ne connaissons que quelques propriétés de ces planètes, mais en mesurant leurs atmosphères avec les instruments de nouvelle génération qui sont en cours de constructions, nous essaierons de le déterminer", expliquait Mikko Tuomi, du centre de recherche astrophysique de l'université de Hertfordshire (Grande-Bretagne), l'un des co-auteurs de la découverte.
Ce qui rend Kapteyn b encore plus intéressante, c'est sa proximité. "La plupart des systèmes détectées par la mission Kepler de la Nasa sont à des centaines d'années-lumière. En comparaison, l'étoile de Kapteyn est la 25ème la plus proche du Soleil, est est à seulement 13 années-lumière", souligne l'équipe responsable de la découverte. Il est vrai que Kepler 186f, qualifiée de "presque jumelle" de la Terre par sa taille comparable et le fait qu'elle soit, elle aussi, en zone habitable, se situe à quelques 500 années-lumière.
Un voyage de "seulement" 130 ans pour atteindre cette planète ?
Reste à relativiser la distance : notre technologie ne nous permet pas encore d'envisager des vitesses proches de celle de la lumière avant un futur assez lointain. En revanche, on peut imaginer atteindre le dixième de cette vitesse, peut-être dans quelques décennies, ce qui porterait le voyage aller vers Kapteyn b à 130 ans.
C'est long, mais cela reste bien plus envisageable que les 5000 ans nécessaires pour rejoindre Kepler 186f.
L'équipe d'astronomes qui a mis en évidence les deux planètes autour de l'étoile de Kapteyn va publier ses conclusions dans le numéro de juillet de Monthly Notices of the Royal Astronomical Society. L'auteur principal de l'article scientifique, Guillem Anglada-Escude, de la Queen Mary University de Londres, explique les circonstances de cette découverte: "lorsque nous avons initialement analysé les données de l'étoile de Kapteyn voici quelques années, nous avions trouvé un excès de variabilité modéré (dans sa luminosité, NDLR) que nous n'attendions pas dans une étoile aussi ancienne, aussi nous nous sommes mis à la recherche de planètes.
Une fois que nous avons collecté assez de données, les nouveaux signaux sont apparus clairement". Le spectromètre HARPS de l'ESO (au Chili), a mesuré les minuscules changements périodiques du mouvement de l'étoile, ce qui a permis de déduire quelques propriétés de ces deux planètes, comme leur masse et la durée de leur révolution autour de l'étoile.
D'autres instruments de précision ont permis de confirmer ces détections : le HIRES à l'observatoire de Keck (Hawaï) et le PFS du télescope Magellan, au Chili également. Pour savoir s'il y a une atmosphère et de l'eau, il faudra patienter, et même ces éléments-là ne voudraient pas dire que l'on peut aller s'y promener sans combinaison spatiale...
 Jean-Paul Fritz
Le blog de Jean-Paul Fritz sur le site du "Nouvel Obs" : Chroniques de l'Espace-Temps


_______________________________________
Mac
Equipe administration.

Avant de poster sur le forum, merci de lire le règlement et de passer par la case présentation.
Ma présentation est par ici.
Vous pouvez également consulter notre blog ou témoigner d'une observation.

Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir, quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.
avatar
AlphaetOmega
Légende du forum
Légende du forum


Masculin Age : 30
Nombre de messages : 94
Inscription : 19/01/2013
Localisation : Caraibe
Emploi : aucun
Passions : Astronomie, Astrophysique, Exobiologie, Physique quantique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 2423
Réputation : 0

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Sam 07 Juin 2014, 08:11
Découverte : une planète rocheuse de 17 masses terrestres
http://www.cieletespace.fr/node/11813

Je pense que l'homme est très très très loin de comprendre tout les mystères de l'univers 
depuis quelque années la plupart thèse/paradigme de la cosmologie sont soit faux soit totalement incomplet
Maximus
Maximus
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 34
Nombre de messages : 327
Inscription : 01/10/2009
Localisation : Billom
Emploi : Logistique
Passions : DOOM!!
Règlement : Règlement
Points de Participation : 3970
Réputation : 5

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Sam 07 Juin 2014, 11:00
celle-ci tourne sur elle-même à au moins 100.000 km/heure.

Si on comparait sont champ magnétique par rapport à Jupiter (En terme de volume.) ça donnerai quoi? Sérieusement, je trouve ça dingue. Mais super aussi! ^^

Les naines rouges sont ce qu'il y a de plus fréquent dans l'univers, et vu qu'elles ont une espérance de vie beaucoup plus longue que toutes leurs homologues, je suis prêt à parier qu'à un stade beaucoup plus avancé de notre connaissance de la vie dans l'univers, une sacrée proportion de celle-ci sera présente autour de naines rouges.

Découverte : une planète rocheuse de 17 masses terrestres

17 fois la Terre... Plus ca va et plus les astronomes doivent changer de façon de concevoir notre monde. Pourvu que ça dure!
mac.nivols
mac.nivols
Administrateur sécurité
Administrateur sécurité


Masculin Nombre de messages : 2408
Inscription : 18/12/2010
Localisation : Bourges
Emploi : Actif
Passions : PAN-Météorologie-Astronomie-Aéronautique-Sciences-Photographie-Informatique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6296
Réputation : 38
https://www.forum-ovni-ufologie.com

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Mar 18 Aoû 2015, 09:18
51 ERIDANI B : UNE JUPITER GÉANTE À 100 ANNÉES-LUMIÈRE
Source : http://www.science-et-vie.com/2015/08/51-eridani-b-une-jupiter-geante-a-100-annees-lumiere/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Science_et_Vie+%28Science+et+vie%29


La planète géante 51 Eridani b, photographiée par le télescope Gemini South. L’étoile 51 Eridani est masquée par le coronographe du télescope. Photo NOAO.

La planète géante 51 Eridani b, photographiée par le télescope Gemini South. L'étoile 51 Eridani est masquée par le coronographe du télescope. Photo NOAO.
La planète géante 51 Eridani b, photographiée par le télescope Gemini South. L’étoile 51 Eridani est masquée par le coronographe du télescope. Photo NOAO.
Quand verrons-nous les planètes qui tournent autour d’autres étoiles que le Soleil ? Cette question est demeurée sans réponse, des décennies durant, tant le défi – parvenir à observer à coté de son aveuglante étoile une planète au moins un milliard de fois moins brillante qu’elle – semblait impossible à relever. D’ailleurs, si, aujourd’hui, les astronomes ont découvert plus de deux mille planètes extrasolaires, plus de 99 % de ces astres n’ont été observés que de façon indirecte, par la mini éclipse qu’ils provoquent sur leur étoile, ou grâce à l’attraction gravitationnelle qu’ils exercent sur elle. Mais d’images, point. Ou si peu. Depuis une quinzaine d’années, une quinzaine de planètes ont été observées directement, les astronomes parvenant même à analyser leurs caractéristiques physiques, température, composition atmosphérique ; au fil des ans, ils suivent désormais ces astres tout au long de leur orbite.
Mais ces planètes, selon les critères de notre propre système solaire, sont des « monstres ». Leur masse dépasse de beaucoup celle de Jupiter et leur température atteint presque celle des plus froides étoiles. Si les astronomes parviennent à observer ces planètes jeunes, géantes et chaudes, c’est parce qu’elles rayonnent fortement dans l’infrarouge, longueur d’onde ou leurs étoiles, elles, sont moins lumineuses. Les plus puissants télescopes du monde, en utilisant des systèmes optiques spéciaux – cache pour masquer l’étoile, optique adaptative pour obtenir l’image la plus parfaite possible, caméra infrarouge – réussissent donc, dans quelques cas, à photographier les plus grosses exoplanètes.
Mais, la technique progressant peu à peu, ce sont des planètes de plus en plus « normales » que les chercheurs vont progressivement trouver, leur objectif, désormais, étant de photographier des planètes géantes semblables à celles du système solaire, Jupiter et Saturne, d’abord, Uranus et Neptune ensuite, puis des planètes rocheuses géantes, telles qu’il n’en existe pas dans notre système, les mal nommées « super Terre » en attendant, bien sûr de pouvoir détecter des planètes rocheuses comme la Terre, Vénus et Mars…
Nous n’en sommes pas encore là, comme nous allons le voir, mais la toute dernière image obtenue par le télescope Gemini montre que, un jour, des images d’autres Jupiter, d’autres Saturne, d’autres Terre seront bel et bien prises.
Le télescope Gemini South, installé au sommet du Cerro Pachon, au Chili, est équipé de l’instrument GPI (Gemini Planet Imager), un coronographe équipé d’une optique adaptative extrêmement performante et d’une caméra infrarouge. Ce télescope de 8,1 m de diamètre a été orienté vers l’étoile 51 Eridani, et a permis de découvrir la planète 51 Eridani b, à ce jour le corps céleste se rapprochant le plus des planètes du système solaire.

51 Eridani b, d’après l’équipe internationale de Bruce Macintosh, Michael Fitzgerald, James Larkin et leurs collaborateurs, est une planète géante gazeuse, ressemblant probablement à Jupiter, mais plus jeune, plus massive et plus chaude : l’astre serait environ deux fois plus massif que la plus massive des planètes du système solaire, son âge avoisinerait vingt millions d’années, et la température de son atmosphère dépasserait 400 °C. C’est cette température, comparable à celle de la surface de Mercure ou Vénus, qui explique que la planète ait pu être détectée par la caméra infrarouge de GPI, malgré la grande distance du système de 51 Eridani, près de 100 années-lumière, soit un million de milliards de kilomètres. Ce monde est environ un million de fois plus lointain de la Terre que les planètes du système solaire : on comprend la difficulté qu’éprouvent les astronomes à observer les exoplanètes…
La distance de la planète 51 Eridani b à son étoile avoisine deux milliards de kilomètres, ce qui la placerait, dans notre propre système, entre Saturne et Uranus. Pour les astronomes, cela correspond à un écart angulaire de 0,43 seconde d’arc. Reste à confirmer définitivement l’existence de cette exoplanète lointaine. Les astronomes, dans les mois qui viennent, vont observer de nouveau 51 Eridani b, pour s’assurer que cet astre tourne bien autour de son étoile, et n’est pas simplement une étoile lointaine se trouvant fortuitement dans le champ de l’étoile 51 Eridani… C’est peu probable, et avec cette observation spectaculaire, les astronomes de l’équipe de Gemini démontrent que la première « exo Jupiter » et la première  « exo Saturne », seront bientôt photographiées, peut-être même par la génération de télescopes actuelle, à la condition obligatoire que ces exoplanètes soient très proches de la Terre.
A la distance de 51 Eridani, c’est aujourd’hui mission impossible : une « Jupiter », avec sa température de surface de l’ordre de -140 °C, ne brillerait pas suffisamment dans l’infrarouge, et sa magnitude visuelle, 30 environ, la rendrait invisible auprès de sa voisine, brillant un milliard de fois plus qu’elle…
Quant à photographier une petite planète comme la Terre, Vénus ou Mars, cela relève aujourd’hui de la science-fiction… Si, par exemple, il existe une « exo Terre » autour de 51 Eridani b, à la même distance que la Terre au Soleil, elle se situe à 0,03 seconde d’arc de l’étoile, en deçà du pouvoir séparateur infrarouge du télescope Gemini… En clair, le télescope serait incapable de discriminer l’étoile et sa planète, sans même évoquer son très faible éclat, la rendant totalement invisible avec l’instrumentation astronomique actuelle.
Aujourd’hui, oui, mais demain ? Les astronomes, riches de leur expérience avec les télescopes actuels, Hubble dans l’espace, Gemini, Subaru et le Very Large Telescope sur Terre, viennent de définir l’instrument qui leur serait nécessaire pour voir enfin d’autres « Terre ». Cet instrument spatial, plébiscité désormais par l’ensemble de la communauté astronomique internationale, serait le High Definition Space Telescope, HDST, successeur de Hubble et son miroir de 2,4 m de diamètre, et du James Webb Space Telescope (JWST) et son miroir de 6,5 m. Hubble a été lancé en 1990, le JWST sera lancé en 2018, le HDST pourrait être lancé à la fin de la décennie 2020 ou au début de la décennie 2030. Ce télescope spatial au superlatif serait sensible à l’ultraviolet, au rayonnement visible et à l’infrarouge et surtout, serait équipé d’un miroir de 10 à 12 mètres de diamètre ! Les performances d’un tel engin, spécifiquement conçu pour observer les exoplanètes donnent le vertige aux spécialistes… Le HDST observerait avec facilité les exoplanètes géantes, bien entendu, mais aussi les planètes rocheuses de la taille de Mars, Vénus ou la Terre. Mieux, non seulement il pourrait les photographier, mais il pourrait aussi analyser leurs caractéristiques physiques, température, composition atmosphérique… En observant dans la durée ces exoplanètes, le HDST pourrait mettre en évidence des changements saisonniers et même détecter, si il en existe, des « bio marqueurs » qui indiqueraient l’existence possible d’une forme de vie sur l’un de ces mondes. De telles observations de bio marqueurs, c’est à dire de gaz d’origine supposée biologique dans l’atmosphère de ces planètes, exigeraient, toutefois, que ces mondes soient situés très près du nôtre, ce qui revient à dire que la vie serait un phénomène commun dans l’Univers, et les planètes habitées, présentes par milliards ou dizaines de milliards dans la Galaxie… Si, au contraire, la vie est un phénomène rare, exceptionnel, alors elle sera hors de portée du HDST et de ses successeurs, et la question de l’existence d’autres terres habitées pourrait demeurer longtemps, voire à jamais, sans réponse.

Serge Brunier

_______________________________________
Mac
Equipe administration.

Avant de poster sur le forum, merci de lire le règlement et de passer par la case présentation.
Ma présentation est par ici.
Vous pouvez également consulter notre blog ou témoigner d'une observation.

Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir, quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.
jack73
jack73
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 49
Nombre de messages : 493
Inscription : 25/02/2010
Localisation : Lyon
Emploi : night audit
Passions : tennis, séries SF/fantastiques, ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4259
Réputation : 41

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Jeu 29 Oct 2015, 14:57
Bonjour à tous,

Dans la course à la découverte de mondes potentiellement habitables ou habités, ce petit article qui laisse entrevoir dans un avenir très proche des découvertes majeures.
Bon, il va de soi que René Doyon prêche pour sa paroisse. Néanmoins, les instruments qui seront utilisés d'ici quelques années nous promettent une moisson extraordinaire, si ce n'est LA découverte!  Very Happy

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=14437

voir aussi (projet E-ELT) :

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=14434


Bien qu'indirectement liée au sujet qui nous passionne, la preuve d'une vie ailleurs (aussi "basique" soit-elle) participera, on peut l'espérer, à un changement des mentalités plus favorable à l'acceptation de la nature exogène du phénomène OVNI.  fbqdfd
mac.nivols
mac.nivols
Administrateur sécurité
Administrateur sécurité


Masculin Nombre de messages : 2408
Inscription : 18/12/2010
Localisation : Bourges
Emploi : Actif
Passions : PAN-Météorologie-Astronomie-Aéronautique-Sciences-Photographie-Informatique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6296
Réputation : 38
https://www.forum-ovni-ufologie.com

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Mer 11 Nov 2015, 22:50
Bonjour, un article concernant GJ 1132b une planète tellurique dont la taille avoisine celle de la Terre et surtout n'est qu'à une quarantaine d'années lumières.

Source : http://www.nature.com/nature/journal/v527/n7577/full/nature15762.html et
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/11/11/une-cousine-de-la-terre-a-deux-pas-de-chez-nous_4807619_1650684.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=gplus#xtor=RSS-3208


Une cousine de la Terre à deux pas de chez nous

Le Monde.fr | 11.11.2015 à 18h04 • Mis à jour le 11.11.2015 à 19h07 | Par David Larousserie

« Cela s’annonce comme un blockbuster pour la communauté de l’astronomie », s’enthousiasme Xavier Bonfils, chercheur CNRS à l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble. Il ne parle pas du prochain volet de La Guerre des étoiles, mais d’une nouvelle exoplanète, c’est-à-dire un petit corps orbitant dans notre galaxie autour d’une étoile très loin de notre Soleil. Ses caractéristiques viennent d’être dévoilées dans Nature du 12 novembre.

Son nom : GJ 1132b, en référence à l’étoile GJ 1132, visible depuis l’hémisphère Sud.

Signe particulier : ressembler à la Terre et être suffisamment proche de nous, pour espérer sonder, pour la première fois l’atmosphère d’une de nos cousines.

Plus précisément, cette planète a un rayon 1,2 fois plus grand que celui de la Terre et une masse 1,6 fois plus lourde. Son cœur est donc probablement dur, mélange de fer et de roches diverses, comme la Terre. Elle fait le tour de son étoile en un peu plus d’un jour et demi. Elle est donc proche de son Soleil, ce qui la réchauffe à des températures entre 300°C et 140°C environ. Aucun espoir d’y voir de l’eau liquide, mais c’est suffisamment froid pour qu’une atmosphère soit encore présente.

D’autant plus qu’elle n’est qu’à moins de quarante années-lumière de nous, soit quand même trois fois plus près que la plus proche des planètes semblables avant cette trouvaille.

Vapeur d’eau
C’est ce qui en fera une cible de choix pour de futures observations, car pour l’instant, seules des atmosphères de planètes géantes, analogues à notre Jupiter ou Uranus (la majorité des près de 2 000 exoplanètes recensées jusqu’à présent) ont été sondées. Le télescope spatial Hubble devrait permettre d’identifier les gaz présents autour de ce corps plus brillant que ceux de sa catégorie jusqu’alors. Peut-être y trouvera-t-on de la vapeur d’eau ou de l’oxygène. « Dans ce cas, nous pensons que cela ne pourrait pas être attribué à une présence de vie, mais plutôt à la destruction des molécules d’eau par le rayonnement de l’étoile », estime Xavier Bonfils. Cette dernière reçoit dix-neuf fois plus de radiations que la Terre mais 200 fois moins que Kepler-78b, une autre cousine de la Terre.

GJ 1132b a été repérée grâce à deux techniques et deux télescopes différents. Les huit instruments du réseau américain MEarth – South telescope au Chili ont observé les passages de la planète entre nous et son étoile (méthode des transits). Le télescope européen Harps, également au Chili, a lui mesuré les variations de la vitesse de l’étoile liées à la rotation de la planète (méthode des vitesses radiales). « Nous allons continuer d’étudier cette étoile pour vérifier s’il n’y a pas d’autres planètes orbitant avec elle », indique Xavier Bonfils. Les systèmes multiplanétaires sont en effet courants dans la galaxie. Le MEarth – South telescope tentera aussi de repérer d’autres planètes aussi brillantes et solides. Et à partir de 2018, le futur télescope spatial James Webb de la Nasa devrait succéder à Hubble (avec en plus une vision infrarouge plus perçante) pour poursuivre l’analyse des atmosphères qui ne manqueront pas d’être découvertes d’ici là.


M-dwarf stars—hydrogen-burning stars that are smaller than 60 per cent of the size of the Sun—are the most common class of star in our Galaxy and outnumber Sun-like stars by a ratio of 12:1. Recent results have shown that M dwarfs host Earth-sized planets in great numbers1, 2: the average number of M-dwarf planets that are between 0.5 to 1.5 times the size of Earth is at least 1.4 per star3. The nearest such planets known to transit their star are 39 parsecs away4, too distant for detailed follow-up observations to measure the planetary masses or to study their atmospheres. Here we report observations of GJ 1132b, a planet with a size of 1.2 Earth radii that is transiting a small star 12 parsecs away. Our Doppler mass measurement of GJ 1132b yields a density consistent with an Earth-like bulk composition, similar to the compositions of the six known exoplanets with masses less than six times that of the Earth and precisely measured densities5, 6, 7, 8, 9, 10, 11. Receiving 19 times more stellar radiation than the Earth, the planet is too hot to be habitable but is cool enough to support a substantial atmosphere, one that has probably been considerably depleted of hydrogen. Because the host star is nearby and only 21 per cent the radius of the Sun, existing and upcoming telescopes will be able to observe the composition and dynamics of the planetary atmosphere.

_______________________________________
Mac
Equipe administration.

Avant de poster sur le forum, merci de lire le règlement et de passer par la case présentation.
Ma présentation est par ici.
Vous pouvez également consulter notre blog ou témoigner d'une observation.

Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir, quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.
jack73
jack73
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 49
Nombre de messages : 493
Inscription : 25/02/2010
Localisation : Lyon
Emploi : night audit
Passions : tennis, séries SF/fantastiques, ufologie
Règlement : Règlement
Points de Participation : 4259
Réputation : 41

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Mer 02 Déc 2015, 18:35
En effet mac.nivols, cette planète sera un excellent candidat pour nos futurs télescopes (c'est pour bientôt!)... Bon en revanche, même au + bas (140°c) l'ambiance là-bas est sans doute un poil trop "caliente" pour nous!  rezg

Pour info, on vient de dépasser les 2000 exoplanètes recensées, la moisson de Kepler a été extraordinaire il faut dire!

Je ne sais pas si le lien de ce site a été donné (je l'ai peut-être zapé en relisant sommairement ces 13 pages), mais il est génial pour ceux qui s'intéressent au sujet. Super exhaustif et relativement simple à utiliser :

http://exoplanet.eu/
mac.nivols
mac.nivols
Administrateur sécurité
Administrateur sécurité


Masculin Nombre de messages : 2408
Inscription : 18/12/2010
Localisation : Bourges
Emploi : Actif
Passions : PAN-Météorologie-Astronomie-Aéronautique-Sciences-Photographie-Informatique
Règlement : Règlement
Points de Participation : 6296
Réputation : 38
https://www.forum-ovni-ufologie.com

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Mar 12 Juil 2016, 19:40
Source : http://www.courrierinternational.com/article/astronomie-il-existe-une-planete-trois-soleils

Une équipe d’astronomes a repéré une énorme planète située à environ 320 années-lumière de la Terre, orbitant dans un système à trois étoiles.

Vous pensiez que Tatooine, la planète aux deux soleils de la saga Star Wars, était de la pure fiction ? Pourtant, ce genre de monde existe dans l’Univers, et plus particulièrement dans la constellation du Centaure. C’est ce que vient de révéler une équipe d’astronomes dirigée par l’université d’Arizona, qui a découvert une planète géante gazeuse orbitant dans un système à trois étoiles.

Dans un article publié jeudi 7 juillet sur le site de Science, les chercheurs détaillent les caractéristiques de HD 131399Ab, cette mégaplanète essentiellement composée d’hydrogène et d’hélium, dont la circonférence est onze fois plus grande que celle de la Terre. HD 131399Ab n’est pourtant pas la première à avoir trois soleils – comme le rappelle un article de Space.com datant de 2005 –, mais elle est la première dans un système à large orbite.

Des systèmes multi-étoiles pas si rares ?

“Ceci est étrange, car les systèmes multi-étoiles sont généralement tellement instables qu’ils éjectent les planètes, soumises aux forces de gravitation de tous les soleils en concurrence les unes avec les autres”, explique The Atlantic. La “survie” dans le système de cette planète “pourrait signifier que de tels systèmes multi-étoiles hébergeant des planètes sont plus communs que les scientifiques tendent à le penser”, poursuit le journal américain.

Sur HD 131399Ab, chacun des soleils est visible dans le ciel de l’exoplanète. “Les données préliminaires suggèrent que la géante gazeuse (environ quatre fois la masse de Jupiter) orbite autour de la plus grande et la plus lumineuse des trois étoiles (qui a environ 1,8 fois la masse de notre Soleil), une fois tous les 550 ans ou plus”, détaille Science.  
Une danse complexe

“Les deux autres soleils du système, des étoiles plus petites qui orbitent l’une autour de l’autre relativement étroitement et rapidement, se situent quelque part à une distance comprise entre 45 et 60 milliards de kilomètres de là”, poursuit le journal scientifique, qui ajoute : “La danse complexe de la planète et de ces étoiles se déroule à environ 320 années-lumière de nous.”

“Ce qui est génial avec les découvertes comme celles-ci, c’est qu’en étant la première de son genre, elle conteste ce que nous savons et ce que nous pensons que nous savons”, indique au Christian Science Monitor Jason Eastman, chercheur au Centre d’astrophysique Harvard-Smithsonian, qui n’a pas participé à l’étude. “Cela nous rappelle combien un monde peut être étrange. Il ne doit pas nécessairement être comme le nôtre, avec un soleil et une orbite assez constante, il peut y avoir beaucoup de configurations différentes.”

_______________________________________
Mac
Equipe administration.

Avant de poster sur le forum, merci de lire le règlement et de passer par la case présentation.
Ma présentation est par ici.
Vous pouvez également consulter notre blog ou témoigner d'une observation.

Quand j'exprime mes idées personnelles, j'écris en noir, quand j'avertis, j'écris en vert et quand je modère, j'écris en rouge.
avatar
martin
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 2150
Inscription : 30/07/2008
Localisation : aigrefeuille
Emploi : educateur sportif retraité
Passions : sport
Règlement : Règlement
Points de Participation : 7580
Réputation : 60

Ovnis Re: [Topic unique]: Les exoplanètes

le Mer 13 Juil 2016, 11:39
Une nouvelle planète découverte dans notre système solaire, cette planète RR245 est a 9,7 milliards de kms du soleil elle a une orbite très elliptique qui peut s'éloigner a plus de 19 milliards de kms du soleil ! peut être la planète X Nibiru yckjgc
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum