Marque-page social
Conservez et partagez l'adresse de Forum Les mystères des Ovnis - Ufologie et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
la réponse est peut-être dans le futur Aujourd'hui à 18:27gerald7771983: Le 07~/06 vers 23h00 - Ovni en Provence à Aubagne (13)Aujourd'hui à 18:16gerald777Revoir l'amarrage de Thomas Pesquet Aujourd'hui à 17:47gerald777Besoin d'aide pour traiter une vidéoAujourd'hui à 17:31gerald7771983: le 06/06 à - engin en forme de cigareUn engin de grande taille - Aix-en-provence (13) Aujourd'hui à 15:48gerald7772020: le 06/08 à 23h10 - Ovni triangle - Saint-Maurice (dép.23)Aujourd'hui à 11:07Roland89"LE TEMPS DES OVNIS" nouveau docu par Georges CombesAujourd'hui à 05:04martinPANIQUE CHEZ LES PSEUDO SCEPTIQUESAujourd'hui à 00:49Jean-FrancisArticles sur le sujet ovniHier à 19:23elisaliseÉvidence évidenceSam 31 Juil 2021, 19:34udje54032017: le 21/03 à 10h30 - Pan dans le ciel - Plélan le grand (35)Sam 31 Juil 2021, 08:46Roland89OVNI en MéditerranéeVen 30 Juil 2021, 23:44LorelineBonjour à tousVen 30 Juil 2021, 17:55William1963La Mystérieuse foudre en boule de Raymond PicolliVen 30 Juil 2021, 12:22LorelineMAJ Matin Ovni de l'édition de Mai 2021 par ODHTvVen 30 Juil 2021, 11:58LorelineBen, c'est encore moi...Ven 30 Juil 2021, 10:03Roland892011: le / - OVNIs percutés par un missile. - Kandahar (Afghanistan) Jeu 29 Juil 2021, 23:56William1963Discussions autour de divers sujets concernant l'ufologie.Jeu 29 Juil 2021, 19:42udje5403Nous ne vivrons pas sur Mars ni ailleursJeu 29 Juil 2021, 19:15William1963Les méprises astronomiquesMar 27 Juil 2021, 20:36elisaliseLes OVNIS : le rapport du Pentagone - EclairagesMar 27 Juil 2021, 07:24martin(1994) Vidéo ovni centre d'essai de la base Nellis de l'US Air ForceMar 27 Juil 2021, 06:13HannibalRapport du Pentagone sur les ovnisLun 26 Juil 2021, 19:19udje5403Vu sur Youtube à PertuisDim 25 Juil 2021, 06:09HannibalLe Rover Persévérance et son hélicoptère.Ven 23 Juil 2021, 13:21XPDavySommes-nous seuls dans l'Univers ?Jeu 22 Juil 2021, 20:20martinPrésentation Jeu 22 Juil 2021, 19:02freethinkerAutour de la question : comment cultiver l'esprit critique ?Mer 21 Juil 2021, 20:12Jean-Marc WatUne initiative Européenne pour recueillir et analyser les OvnisMer 21 Juil 2021, 00:39jean-lucLUSA FAA près de 10.000 cas en accès libre (2014-2020)Dim 18 Juil 2021, 11:52Jean-Marc Wat
Annonce
-46%
Le deal à ne pas rater :
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec rétroéclairage LED
37 € 69 €
Voir le deal

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20260
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Les ovnis dans la presse en 1954

Lun 26 Nov 2007, 20:38
Rappel du premier message :

LA VAGUE FRANCAISE DE 1954 DANS LA PRESSE:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien, le 2003. France Dimanche, le Dimanche 10 Octobre 1954, page 4.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Gy6qqd42
Les cas de la vague Française de 1954 sont documentés ici.

A 400 kilomètres de distance, c'est la même soucoupe qu'ont vue, semble-t-il, M. Cyprien Bacqué (ci-dessus, à gauche) et M. Georges Gatey (ci-contre, à droite en médaillon). Les dessins qu'ils ont fait l'un et l'autre du phénomène qu'ils ont observé (ci-dessus au centre) se ressemblent, en effet, étonnamment. M. Bacqué, ingénieur architecte, a vu l'engin mystérieux au-dessus de Pau, à dix milles mètres d'altitude, en même temps que des milliers de Palois. M. Gatey, chef de chantier, l'a vu à un mètre au-dessus du sol et à quinze mètres de distance au bord d'une carrière, près de Marcilly-sur-Vienne, en même temps que les six ouvriers qui travaillaient avec lui. Pour M. Bacqué, qui l'aperçut à onze heure, le 30 Septembre, il s'agissait d'une sphère évoluant dans les stratus, de couleur rouge, d'où sortaient quatre tubes. L'ingénieur l'observa au télescope pendant trois quart d'heure avant qu'elle ne disparaisse vers l'ouest. C'est, il y a huit jours, à 16 h 30, que M. Gatey vit soudain l'engin arrêté. Devant la soucoupe se tenait un petit homme de 1 m 50 avec un casque de cuir et des bottes (Ci-dessus, à droite) Un rayon cloua le témoin sur place. L'homme regagna l'engin qui s'éleva par petite saccades et disparut. M. Bacqué et M. Gatey ne se connaissent pas.

LA VAGUE FRANCAISE DE 1954 DANS LA PRESSE:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Charente Libre, France, page 2, le 11 octobre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 9wi2ojmh

De mieux en mieux

A Tourriers, une trentaine de témoins ont vu pendant près de vingt minutes un "cigare volant"
Les douze coups de minuit venaient de sonner. Dans la salle du café-restaurant du "Relais des as du volant", situé en bordure de la Nationale 19, à la sortie de Tourriers, des consommateurs attardés bavardaient vendredi soir avec le barman. Six jeunes gens d'Angoulême, parmi lesquels se trouvaient le fils de M. Alexandre, jouaient au billard. La conversation portait, bien entendu, sur les soucoupes volantes. Une demi-heure avant, un routier, chauffeur de la maison Guillot, de Poitiers, n'avait-il pas dit avoir vu en passant près des carrières des Chauvauds, cinq points lumineux sur le sol.

M. Pruneau, le patron du Relais, avait écouté son récit en souriant, puis, haussant les épaules: "Moi, ces histoires de soucoupes volantes, avait-il dit, je n'y crois guère! Tant que je n'en aurais pas vu une..." Et il était monté se coucher.

C'est alors qu'un routier devait faire irruption dans la salle: "Venez, les gars, venez voir ce qu'il y a au-dessus de la route!" Il expliqua qu'en descendant la pente qui conduit à Tourriers, quand on vient de Poitiers, il avait aperçu dans la lueur de ses phares une grosse masse qui s'était élevée du bord gauche de la route puis s'était arrêtée à une certaine hauteur où elle se trouvait encore.

Si une salle de café fut jamais rapidement évacuée, ce fut bien celle du Relais cette nuit là. Bientôt tous les habitants de la maison d'ailleurs, étaient sur la route, certains pieds nus ou en tenue légère. Il y avait là, en dehors des routiers et des consommateurs du bar, M. et Mme Pruneau, réveillés par leur commis, Henri Brigandet et Tony Blanc, chauffeurs des usines Dassault de Paris, les chauffeurs de la maison Duboué de Bordeaux, ceux de la maison Lachin, d'Oléron Sainte-Marie, ceux des Docks des Alcools de Paris et bien d'autres encore arrivés sur ces entrefaites et qui s'étaient arrêtés, intrigués par tous ces gens, le nez en l'air.

C'est ainsi qu'environ 30 personnes virent distinctement - la nuit étant relativement claire - une sorte de gros ballon de rugby (ce sont les propres termes employés par M. Pruneau) immobile à environ une quarantaine de mètres du sol. L'engin sur lequel on de distinguait aucune lumière portait à sa pointe comme deux petites ailettes. Il pouvait mesurer environ 4 m. 50 de long et 1 m. 50 à 2m de diamètre.

Il demeura ainsi sans le moindre mouvement, sans émettre le moindre bruit pendant près de vingt minutes.

A un certain moment, les spectateurs médusés de cet étrange spectacle eurent l'impression que l'engin redescendait vers la route. Ils se précipitèrent tous en courant, mais à ce moment précis le "cigare" remonta, mais cette fois beaucoup plus haut qu'avant.

Bientôt d'ailleurs, il devait, toujours silencieux, se mettre en mouvement, puis prendre de la vitesse et disparaître à l'allure d'un avion commercial, dans la direction d'Angoulême.

Inutile de dire quel est, depuis samedi, le principal objet de toutes les conversations à Tourriers et que M. Pruneau - sans toujours croire, bien sûr, aux "soucoupes volantes" et aux histoires de Martiens - se demande tout de même avec perplexité quel pouvait bien être l'engin mystérieux qu'il n'y pas été le seul à voir.

UN ENGIN LUMINEUX A SAINT-CLAUD
M. Puygelier, 24 ans, chauffeur chez M. Prévotel, à Saint-Claud, rentrant de son travail au volant de son camion, a aperçu, dans la nuit du 8 au 9 octobre, vers 23 heures, au lieu dit Bel-Air, à 500 mètres du bourg, un engin lumineux de forme allongée, ressemblant à un oeuf gigantesque. M. Puygelier vit l'engin descendre, puis se balancer quelques instants à faible hauteur, pour finalement se poser derrière une haie, à quelques mètres de la route.

Saisi d'une grande frayeur, il poursuivit son chemin jusqu'à St-Claud. Puis, remis de ses émotions, il revint accompagné d'un témoin. L'engin avait disparu, mais au même endroit ils distinguèrent une silhouette humaine immobile, sur le talus et d'une taille qu'ils ne sauraient préciser, vu l'obscurité!

Le lendemain matin, de nombreux St-Claudais se rendirent sur les lieux où ils purent voir une traînée longue d'environ trois mètres et où l'herbe était complètement brûlée. Alentour, le gazon était fortement piétiné.

On se perd en conjecture et toutes les hypothèses sont émises...

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, le 11 octobre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Kc12el9t

UN AUTOMOBILISTE CALAISIEN A VU

Un grand disque bleuté surmonté d'une coupole se déplaçant sans bruit au-dessus de la route
Calais (A.F.P.).

Plusieurs habitants de Calais ont aperçu samedi matin, vers 9 h. 45 un engin brillant qui évoluait dans le ciel en adoptant, selon les témoins, de curieuses formes.

D'autre part, un automobiliste de Calais a vu, dans la nuit de vendredi au-dessus de la route de Boulogne-sur-Mer, un engin non identifié qu'il croit être une soucoupe volante.

Il était 21 h. 15, a raconté l'automobiliste lorsque vers la gauche, j'aperçus une lueur venant des champs et pouvant être celle que produit la dynamo d'un vélo. La lueur, soudain, piqua vers la route, dans ma direction et un engin de très grandes proportions m'apparut. Il était de couleur bleutée, comme celle que dégageait, pendant la guerre, des vitres peintes en bleu. J'ai freiné net et éteint mes phares. L'engin passa au dessus de la route, c'était bien un disque bleu comportant au dessus et se dégageant nettement une coupole. L'engin se déplaçait sans bruit. Il survola la route, vira et fila en direction de Calais. Je l'ai vu disparaître et à ce moment la

Suite en page 8 sous le titre: LES SOUCOUPES

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Szt5hz0b

LES SOUCOUPES
Suite de la première page

lueur primitive bleutée fit place à un phare blanc tel qu'il m'était apparu à l'origine.

Le ciel d'Alès a eu sa soucoupe volante
Alès (C.P.).

Hier à 11 h 45, plusieurs personnes passant sur le Pont Vieux à Alès ont aperçu une soucoupe volante qui après avoir paru demeurer immobile, tournoya sur elle-même, et disparut soudain à l'horizon en prenant de l'altitude.

Parmi les témoins pour la [illisible] citons le nom de M. Taurelle garçon de salle au Riche Hôtel.

Une soucoupe volante au-dessus d'un aérodrome égyptien
Alexandrie (A.C.P.).

De source officielle on déclare qu'un engin mystérieux a séjourné dans les airs au-dessus de la tour de contrôle de l'aérodrome de Muzha pendant une heure, samedi soir.

L'engin ayant la forme d'une "soucoupe" allongée, a changé de couleur, passant du rouge à l'orange, puis du vert au gris, avant de s'éloigner à une vitesse foudroyante.

SOUCOUPES ET OCCUPANTS DANS LE MONDE EN 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Delphos Daily Herald, USA, le 11 octobre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 R03pgcup

Des rapports de soucoupes volantes viennent de l'étranger
Une vague soudaine de rapports de soucoupe en vol est venue simultanément aujourd'hui de personnes d'au moins cinq régions différentes du monde, y compris un d'Allemagne qui a prétendu avoir vu des créatures de moins de quatre pieds débarquer d'un engin en forme de cigare.

Des personnes en Allemagne, Belgique, Egypte, Argentine, Liban et au Cameroun français ont affirmé avoir vu des disques mystérieux dans le ciel.

A Münster, en Allemagne, le projectionniste de 42 ans Franz Hoge a indiqué à l'agence de nouvelles DPA qu'il a vu atterrir une "soucoupe volante" dans un champ et des créatures étrangement formées en sortir.

SOUCOUPES ET OCCUPANTS DANS LE MONDE EN 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Public News-Post, de Baltimore, Maryland, USA, le 11 octobre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 B9lzfrw6

Des rapports de soucoupes volantes viennent de l'étranger
Une vague soudaine de rapports de soucoupe en vol est venue simultanément aujourd'hui de personnes d'au moins cinq régions différentes du monde, y compris un d'Allemagne qui a prétendu avoir vu des créatures de moins de quatre pieds débarquer d'un engin en forme de cigare.

Des personnes en Allemagne, Belgique, Egypte, Argentine, Liban et au Cameroun français ont affirmé avoir vu des disques mystérieux dans le ciel.

A Münster, en Allemagne, le projectionniste de 42 ans Franz Hoge a indiqué à l'agence de nouvelles DPA qu'il a vu atterrir une "soucoupe volante" dans un champ et des créatures étrangement formées en sortir.

Hoge a indiqué qu'il a remarqué des lumières bleues brillantes et a d'abord pensé qu'elle venait d'un avion qui s'était écrasé.

Par un examen plus rapproché, a-t-il déclaré, il a découvert un engin "en forme de cigare" flottant à peu près à six pieds au-dessus de la terre et dégageant une radiance bleu brillante qui l'a presque aveuglé.

PUIS, a-t-il ajouté, il a soudainement aperçu quatre créatures d'environ trois pieds et demi de taille. Il a dit qu'ils avaient eu "des corps trapus, des têtes surdimensionnées et des jambes grêles" et ont porté un habillement du genre caoutchouc.

Hoge a indiqué qu'il a observé l'engin et ses occupants pendant environ 10 minutes d'une distance d'environ 60 mètres, mais qu'il n'a pas eu le courage de s'approcher plus près.

Des rapports de soucoupes volantes sont venus également de Frankfort, Allemagne; Namur, Belgique; Buenos Aires, Alexandrie, Beyrouth et Yaoundé dans le Cameroun français.

BERGERAC, FRANCE, 1 OCTOBRE 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Nouvelle République, France, 11 octobre 1954.

Ce cas de la vague française de 1954 est détaillé ici.

Dans la rubrique: soucoupes, cigares et cylindres. A Bergerac, des champignons mystérieux poussent et disparaissent entre les "pieds" d'une soucoupe! Deux témoins craignant d'avoir été victimes d'une hallucination simultanée, n'avaient pas osé parler plus tôt de l'étrange vision qu'ils eurent vendredi soir 1er octobre, à 22 h.

Monsieur Jean Dufix, pompier à Bergerac, rentrait chez lui, lorsque, en levant les yeux, il aperçut une lueur extraordinaire dans le ciel. Rentré chez lui, il eut l'impression d'un embrasement général dans le jardin, il vit un engin se lever de terre: ce dernier ayant la forme d'un disque, serait devenu lumineux et partit à une vitesse vertigineuse. Le lendemain matin de très bonne heure, Monsieur Dufix alla trouver son voisin immédiat

Monsieur Jean Labonne, 61 ans, retraité, à qui il demanda si il n'avait rien vu d'extraordinaire dans son jardin. Après bien des réticences, car il avait peur qu'on se moque de lui, Monsieur Labonne, encore ému, confirma point par point l'étrange vision de Monsieur Dufix.

C'est en allant fermer la porte de son jardin, vers 22 h qu'il fut brusquement cloué sur place par une forme mystérieuse et qu'il aperçut entre un pêcher et sa tonnelle, dans une partie non ensemencée, un disque lumineux d'environ trois mètres d'envergure, qui semblait reposer sur trois béquilles. Presque immédiatement, l'engin décolla du sol et disparut à une grande vitesse.

Les deux hommes allèrent à l'emplacement indiqué par Monsieur Labonne et aperçurent sur le sol, quelques traces imprécises près desquelles venaient de pousser une vingtaine de champignons d'une espèce inconnue. Ces champignons auraient disparu aux premières lueurs du soleil.

LA VAGUE FRANCAISE DE 1954 DANS LA PRESSE:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Var-Matin - République, France, le 12 octobre 1954.

Un cigare volant?

Un de nos confrères bastiais aurait aperçu dans le ciel d'Ajaccio, un cigare volant. En réalité, il s'agissait tout simplement d'un avion à réaction qui laissa, lundi soir, une longue traînée blanche, laquelle intrigua bien des gens. La ville discute des soucoupes volantes depuis qu'on a vu un engin inconnu s'immobiliser au-dessus des Iles Sanguinaires. Mais elle est moins surprise par la visite de ce cigare qui avait la forme d'un avion à réaction.


Dernière édition par le Mar 27 Nov 2007, 12:16, édité 6 fois

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici

Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20260
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 1954

Mar 27 Nov 2007, 17:59
SOUCOUPES A MARSEILLE

Les Martiens des Martigues.

Voila exactement dix ans personne n’avait entendu les deux expressions qui sont maintenant les plus prononcées dans toutes les langues du monde : bombe atomique et soucoupe volante. Mais si la bombe atomique s’avère une terrible réalité, le moins qu’on puisse dire est que l’unanimité n’est pas faite sur l’existence des soucoupes.
L’Europe pendant quelques années, sembla curieusement épargnés par les engins mystérieux. Puis à partir de 1950, les témoignages commencèrent à s’y multiplier. En 1951, deux pilotes français de « Vampire » entamèrent une poursuite vaine au-dessus des Alpilles. De mois en mois, le ciel de France, d’Italie, d’Allemagne, d’Angleterre, s’est peuplé (pour certains) d’engins fulgurants. Favorisés peut-être par notre été pluvieux, les apparitions se sont multipliées depuis dix jours, cependant que la mousson en apportait quelques échantillons jusqu’aux Indes.
Au point qu’un député de la Seine, M. de Léotard, vient d’adresser une question écrite au ministère de l’Air « concernant les récents témoignages qui n’ont pas manqué d’intriguer, sinon d’inquiéter, l’opinion publique », et réclamant une observation systématique de ces phénomènes « afin qu’il soit établi qu’il s’agit d’hallucination ou s’il y a lieu d’en tenir compte au point de vue de la sécurité et de la défense nationale ».

Ainsi la France, à son tour, va donner au problème un intérêt national.
Mais déjà nous versons au dossier les premières photos prises en France. Toutes trois ont été prisent par deux correspondants de notre journal, MM L. Alyons et J. Ates. Le fait qu’elles aient été photographiées dans le ciel de Marseille ne permet de rien inférer quant à la nature du phénomène.

Celle de gauche, prise le 26 mai dernier, à 18h30 « énorme, est restée fixe à basse altitude en faisant vibrer les carreaux de la pièce » avant de foncer soudain. En haut à gauche : le 7 juin, cet engin s’est prêté complaisamment au téléobjectif. A droite : le 22 août, cet engin ressemblant, lui aussi, comme un frère à une soucoupe a hésité longtemps, tantôt descendant jusqu’à 100 mètres et tantôt remontant à la verticale, à se poser sur les collines de Marseilleveyre pour le pastis du soir. L’indifférence manifestée par les Marseillais a-t-elle semblé suspecte aux mystérieux voyageurs ?
Plus résolus, semble-t-il, ont été ceux qui, à Dizes, près d’Auxerre, se sont posés : « Le temps, a précisé notre correspondant particulier, de laisser une trace sur la rosée… »

Comment ne pas terminer sur cette note poétique ? Mais dans un de nos prochains numéros, nous exposerons à l’opinion française, les éléments de craindre, de sourire ou d’espérer…

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Mar1jt7


Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Mar2ls0


Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Mar3fl0

(Les photos sont postées dans l'ordre cité dans l'article)

Source :Semaine du Monde : semaine du 1er au 07 octobre 1954 n° 99.


L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 9, le 2 novembre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 M1fkurwz

BOULES ...
Yssingeaux (A.F.P.). Un négociant d'Yssingeaux a aperçu, dimanche soir vers 21 h., dans le ciel, une grosse boule terminée par une queue produisant des étincelles. L'engin descendant à une allure vertigineuse l'observateur crut qu'il s'agissait d'un avion tombant en flammes. Mais subitement, il suspendit sa course, s'éloigna et disparut. Le phénomène avait duré de 10 à 15 minutes.

... ET CROISSANTS VOLANTS
Clermont-Ferrand (A.F.P.).
Des habitants de

ROSA LOTTI, 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Quotidien de la Haute-Loire, le 4 novembre 1954.

LES MARTIENS AIMENT LES OEILLETS
Mme Rosa Lotti, paysanne habitant dans un village près de Florence (Italie), s'est présentée hier à la gendarmerie, en proie à une terreur manifeste et a déclaré qu'elle avait rencontré deux martiens. Mme Rosa Lotti traversait un champ pour aller à l'église. Elle avait un gros bouquet d'oeillets dans les bras. Tout à coup deux êtres d'un mètre de haut vêtus d'une sorte de scaphandre surgirent devant elle et après avoir prononcé quelques mots incompréhensibles, s'emparèrent des fleurs.

LA VAGUE FRANCAISE DE 1954 DANS LA PRESSE:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 12, le 5 novembre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 88p341bo

"J'ai vu un disque voler à plus de 3.000 kilomètres à l'heure"

AFFIRME UN CHASSEUR GARDOIS
DONT LA DECLARATION EST CONFIRMEE
PAR PLUSIEURS PERSONNES
Nîmes. (O.P.).
Plusieurs chasseurs nîmois ont aperçu, dimanche soir, un engin volant.

Nous sommes allés voir M. Nouguier, qui est employé à l'usine à gaz et nous a expliqué dans quelles conditions il avait aperçu ce phénomène:

"Je me trouvais, nous a-t-il dit, en compagnie de MM. Nouvel, fabriquant de chaussures, et M. Mathieu Joseph, à l'orée du bois de Mittau, lorsque nous vîmes dans le ciel, alors que la nuit tombait (il était environ 18 h. 30), quelque chose ressemblant à une bouteille applatie aux deux pôles. Cet engin était d'un jaune pâle très brillant et se dirigeait vers les collines derrière lesquelles il disparut au bout d'environ un quart de minute. A mesure qu'il prenait de l'éloignement, sa teinte devenait plus sombre, et lorsqu'il disparut, il était d'un rouge orange foncé".

M. Astier, travaillant également au Gaz de France, et qui se trouvait à environ 500 mètres de M. Nouguier, nous a dit la même chose. Il a vu à la même heure le même phénomène.

Pour nous faire une démonstration, M. Nouguier s'empara d'un petit réservoir hémisphérique sur une table de l'usine et nous reconstitua la trajectoire de l'objet. Il nous fit ensuite un croquis schématique des lieux. Selon lui, l'engin volait à une vitesse supérieure à 3.000 kilomètres-heure, compte tenu de l'espace franchi en quelques secondes. "Il m'a paru très gros, nous dit en terminant M. Nouguier, environ 25 mètres de diamètre."

Il ne s'agit pas là d'un phénomène atmosphérique, ni d'une illusion, l'engin ayant été observé par plusieurs personnes au même moment, dont M. Astier qui ainsi que nous l'avons dit plus haut, ne se trouvait pas avec M. Nouguier lors de l'observation.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 9, le 13 novembre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Zvh7vxhk

Soucoupe volante dans le ciel du Nord
Lille (A.F.P.).

A Cousolre, près de Maubeuge, M. et Mme Leclerq ont déclaré avoir vu, hier matin, peu avant le lever du jour, au-dessus d'un pré distant de moins de 100 mètres de leur habitation, un engin diffusant une lueur rougeâtre, ayant tantôt la forme d'un cigare, tantôt celle d'un disque. Après avoir évolué quelques minutes, l'engin prit rapidement de la hauteur et disparut vers le Sud-Ouest.

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Quotidien de la Haute-Loire, le 18 novembre 1954.

A L'ACADEMIE DE MEDECINE LES SOUCOUPES VOLANTES, "PSYCHOSE COLLECTIVE"

L'académie de médecine a entendu, hier après-midi, une note de M. Heuyer sur les psychoses collectives. La notion de psychose collective peut se rattacher, selon l'orateur, à la description du "délire à deux" faite par Fabert. Ce psychiatre avait montré en effet l'existence d'un délire, c'est-à-dire d'une conviction fausse et irréductible au raisonnement. Le délire à deux apparaît déjà comme un délire collectif, selon M Heuyer.

L'exemple des témoins du christ de Montfavet est un témoignage du délire collectif.

L'étude de ces groupes délirant, rappelle l'orateur, a été exposé par un savant du nom de Dupré, dont les déductions rejoignent celles de Fabert. Gustave Lebon, dans "la psychologie des foules" a montré, de son côté que la foule est menée bien plus par un état affectif et passionnel que par un raisonnement et l'intelligence. Actuellement il y a une psychose des soucoupes volantes, elle est venue on ne sait d'où, d'une illusion et d'interprétations fausses développées par les moyens immenses de l'information moderne. Elle s'intensifie dans le monde entier. Ses témoignages sont burlesques et accablants. Chez des simples d'esprit, elle entraîne la conviction d'un espionnage et peut-être de l'agression des martiens. Les éléments psychologiques sont provoqués par les idées fausses, la peur et les conditions du groupe et du milieu. Dans la question des soucoupes volantes l'idée fausse apparaît évidente à M. Heuyer. Ce dernier relate qu'un astronome a donné au comité des sciences de la radiodiffusion, des arguments contre l'existence des fameuses soucoupes.

Il ne peut être question, d'après cet astronome, que de phénomènes lumineux se passant dans le ciel. Pour le rapporteur, la peur peut s'installer facilement quand on pense au très grand nombre de cerveaux débiles. L'exposant, en terminant, souligne qu'il a simplement voulu, par son exposé révéler le danger, pour la santé morale des collectivités; des psychoses nées des soucoupes volantes. Divers académiciens prirent la parole, à la suite de cette communication se déclarant d'accord avec M. Heuyer. L'un deux rapporta même que, dans une école on avait donné pour sujet de devoir "décrivez une soucoupe volante".

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 9, le 18 novembre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Z4uefk8r

Un objet mystérieux dans le ciel aptésien
Apt. (C.P.).
Dimanche, vers 20 h. 30, des personnes dignes de foi habitant le quartier du Plan, à Apt, ont aperçu dans le ciel, une énorme boule de feu, laissant derrière elle une longue traînée lumineuse semblable à une queue.

Durant sa progression dans l'espace, pendant une minute environ, l'engin en question changeait de couleur, passant du blanc à l'orange et vice-versa.

Après avoir subi une trajectoire horizontale. la boule monta verticalement et disparut aux yeux des observateurs.

DES MARTIENS EN ANJOU, 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Les Nouvelles de Bretagne et du Maine, le Vendredi 26 Novembre 1954, page 4.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Cd2xvomu

Des "Martiens" en Anjou! En plein jour, ils ont pris ...des oignons à une fermière

Notre confrère "Le Courrier de l'Ouest" raconte l'étrange aventure qui vient d'arriver à une fermière de Blaison (Maine-et-Loire), Mme Besnier. Voici le récit de notre confrère:

Mme Besnier revenait de quérir des oignons et quelques gousses d'ail dans son grenier lorsqu'au bas de l'escalier de pierre qu'elle venait de descendre elle fut mise en présence de visiteurs de l'espace. Mystification? Hallucination? Nous ne saurions le dire et pour cette raison il nous a paru utile de nous rendre au lieu de cette brève rencontre et de faire préciser à Mme Besnier son témoignage. C'est une femme tranquille d'une soixantaine d'années qui n'a peur de rien et n'a entendu parler de soucoupe volante que par des bribes de conversation.

- A quelle heure "la chose" s'est-elle produite? Lui avons-nous demandé.

- En plein après-midi, vers 15h, 15h30 tout au plus.

- Comment avez-vous vu l'engin?

- En sortant du grenier, j'ai vu dans la cour un objet circulaire de la taille d'une bonne table ronde. Etait-il en bois, en aluminium ou autre, je n'en sais rien.

- Et alors?

- Alors, au moment où je descendais la dernière marche, un petit "mannequin" de la taille d'un enfant s'est précipité sur moi et a pris les oignons que je tenais dans un pan de mon tablier.

- Avait-il l'apparence humaine?

- Oui. Ils étaient habillés d'un costume marron qui les enveloppait entièrement. Sur leur bouche, une sorte de tuyau était fixé qui prenait naissance dans une sorte de hotte, comme une petite sulfateuse qu'ils avaient sur le dos.

- Comment était leur visage?

- Leur peau était jaune et leurs yeux petits, noirs et perçants.

Sans aucune hésitation, Mme Besnier a répondu aux questions que nous lui posions sans relâche. Elle ne vit pas les étranges "mannequins," comme elle les appelle, remonter dans leur soucoupe; mais "arrivée dans la cour après m'être relevée - j'étais en effet tombée à la renverse en les voyant et souffrais des reins - j'ai regardé en l'air dans le ciel et j'ai vu très haut une étoile brillante qui s'élançait dans le ciel."

Les voisins, le maire de Blaison, auxquels nous avons demandé leur avis sur l'étrange rapport, ont été unanimes. "Ce n'est pas une histoire. Cette personne est des plus calmes et n'a jamais fait parler d'elle." Et comme preuve ultime qu'elle a bien vu quelque chose, Mme Besnier n'a pas mangé pendant 48 heures, et tremblantes, transie de froid et de saisissement, elle est restée alitée quelque temps.

ATTERRISSAGE EN ESPAGNE, 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provencal, France, page 12, le 6 décembre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 M2nhtowi

UNE "SOUCOUPE
volante carrée"
se pose, en Espagne
Zuaga (Province de Badajoz) (A.F.P).
Douze ouvriers ont affirmé, hier, avoir vu se poser sur le sol, un aéronef étrange, de forme carrée et d'une dizaine de mètres de côté.

Les ouvriers s'approchèrent de l'engin qui s'éleva verticalement à une allure vertigineuse et disparut en ligne droite vers le Sud.

LA VAGUE FRANCAISE DE 1954 DANS LA PRESSE:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Quotidien de la Haute-Loire, le 9 décembre 1954.

UN PHENOMENE LUMINEUX DANS LE CIEL DE BEAUZAC

De nombreuses personnes ont vu évoluer dans le ciel de Beauzac (Haute-Loire), mardi matin [7 décembre 1954], un objet lumineux couleur rouge sang de la grosseur d'un ballon de football. Il était environ 06h15 et les ouvriers des ateliers Mécaniques de la Madeleine ont pu le regarder pendant plus d'un quart d'heure. Malgré ses lunettes d'approche. M. François Louions n'a pu dire exactement de quoi il s'agissait. Si cet engin a été vu du bourg, les paysans des villages ont pu eux aussi le regarder tout à leur aise. Ainsi M. Grangeon, des Bernaud a donné la même version que les gens du bourg. Les paysans des villages vu un gros globe de lampe. Il est certain que tous ces gens n'ont pas été victimes d'une hallucination. D'autre part ils n'ont pas pu se concerter, puisque habitant à plus de quatre kilomètres les uns des autres.

Source: ufologie.net


Dernière édition par le Dim 06 Jan 2008, 12:17, édité 2 fois

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum
Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Empty

Masculin Age : 43
Nombre de messages : 12810
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
Points de Participation : 20260
Voir le profil de l'utilisateurhttp://ovni-extraterrestre.com/

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 1954

Mar 27 Nov 2007, 18:02
L'article ci-dessous est paru dans le quotidien La Provence, France, le 15 décembre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 Ajs4r7dm

Bolide... ou soucoupe au dessus de la région marseillaise?

Un contre-maître de l'E.D.F., M. Mauro, qui passait hier, vers 7 h. 15, sur le boulevard Longchamps, a signalé qu'il avait aperçu, dans le ciel de Marseille, un phénomène inexplicable.

"J'ai vu une sorte de boule de couleur vert fond de mer, suivie d'une courte traînée orange. Le ciel était si clair, malgré l'heure matinale, que j'ai pu suivre aisément cette boule, mais elle a subitement disparu, sans laisser la moindre trace..."

M. Mauro ne tire pas de conclusions, il se demande tout simplement s'il s'agissait d'un bolide, d'une soucoupe et s'il a été le seul à observer l' "objet".

Réponse affirmative peut lui être faite en ce qui concerne cette dernière question puisque plusieurs personnes nous ont confirmé l'existence de l'objet insolite. C'est ainsi qu'une dame qui se trouvait sur la plateforme supérieure de Notre-Dame de la Garde a vu nettement la lueur en question. Il en est de même pour M. André Boyer et ses camarades de travail, électriciens à l'usine Nestlé, à Saint-Menet, qui ont vu l'engin traverser le ciel.

Enfin, à Camp-Major, un autre témoin, M. Gilbert Marius, attendait le car pour se rendre à son travail lorsqu'il a aperçu "une boule de feu de couleur rouge-orangé qui allait plus vite qu'un avion mais en se dirigeant tout droit et non pas comme une étoile filante". Elle disparut assez rapidement en prenant une teinte verte.

Ce récit a été confirmé par une autre habitante de Camp-Major, Mme Seire, qui habite au vallon des Caussettes.

LES OVNIS DE 1954 DANS LA PRESSE:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Pays d'Auge - Tribune, France, le 31 décembre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 W732gphu

Chronique interplanétaire

Une "soucoupe volante" dans le ciel de Surville

A la suite de l'information que nous avons publiée relativement à l'atterrissage d'une soucoupe volante à Clarbec, un habitant de Surville - qui désire conserver l'anonymat - nous a signalé que dans la nuit du 26 au 27 août, alors qu'il guettait le passage du Tour de France Automobile, il entendit soudain, vers 1 heure 10 du matin, un bruit indéfinissable - sorte de chuintement - qui se prolongea decrescendo pendant quelques secondes.

La personne qui nous a rapporté ce fait se porta à la fenêtre de son habitation située en bordure de la route de Caen à Rouen.

Mais le brouillard intense qui régnait alors ne lui permit pas d'apercevoir l'engin dont il entendait le bruit. D'après ce que ce témoin auriculaire nous a précisé, "l'appareil serait descendu à très basse altitude au-dessus de la ligne de chemin de fer, puis après cette "glissage" il se serait dirigé vers Saint-Benoit-d'Hérbetot, en faisant entendre un cliquetis. Précisons que vers la fin de l'été un propriétaire de Hotot-en-Auge, entendit - également vers 1 heure du matin - un léger cliquetis, comparable à celui que produit un épouvantail métallique - que l'on place dans les plantations de haricots - lorsque celui-ci est agité par le vent. Intrigué, l'agriculteur s'était levé et avait observé, dissimulé derrière sa fenêtre - et pendant plus d'un quart d'heure - un volumineux engin en forme de soucoupe d'où il n'avait vu sortir aucun être vivant.

L'appareil avait ensuite décollé à la verticale et disparu à une allure vertigineuse sans émettre de son.

Dans l'un et l'autre des cas, nous avons affaire à d'honorables personnes dont la bonne foi ne saurait être mise en doute.

A propos des "soucoupes volantes"
La "Tribuna da Imprensa" annonce que les mystérieux engins sont faits d'une substance inconnue qui présente la particularité de rétrécir comme peau de chagrin,

Un villageois de Campinas (Etat de Sao-Paulo) [Brésil] avait aperçu dans le ciel, il y a trois jours, trois objets coniques dont un laissait derrière lui une traînée lumineuse. Il recueillit un morceau d'une substance incandescente qui était tombée dans son jardin et le confia aux chimistes d'une usine voisine.

Après examen, les spécialistes ont déclaré que cette substance était constituée par de l'étain sous une concentration inconnue jusqu'à présent. Ils ont précisé que la proportion était de 88,91 pour cent d'étain pur et de 11,09 pour cent d'oxygène. Aucune trace de fer, de plomb, d'antimoine ou de magnésium n'a été décelée.

Le plus curieux est que le volume de cette substance qui semble se désintégrer diminue constammant d'une manière perceptible à l'oeil.

AU CANADA
Une "soucoupe" triangulaire
COBALT (Ontario). -- La police annonce qu'elle enquête sur les déclarations de 6 personnes qui affirment avoir vu évoluer pendant cinq heures dans le secteur du lac Temiskaming, un objet qui semblait être une soucoupe volante de forme triangulaire.

Un veilleur de nuit à la mine Agaunico, Willis Saint-Jean, a déclaré que l'objet était passé au-dessus de lui, et brillait tant qu'il en avait été presque aveuglé.

Un reporter du "Nord Bay Nugget", John Hunt, et Mrs Hugh Montgomery ont

OBJETS VOLANTS, VIENNE, 1954:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Bridgeport Telegram, de Bridgeport, Connecticut, USA, le 31 décembre 1954.

Les ovnis dans la presse en 1954 - Page 3 9tqsm1hy

OBJETS VOLANTS

VIENNE -- (INS) Plusieurs personnes ont rapporté avoir vu des objets volants non identifiés filant à travers le ciel à grande vitesse au-dessus de la capitale du Vieux Danube. Les autorités Autrichiennes prendraient ces observations au sérieux. La police a reçu l'ordre de rapporter tout objet volant étrange.

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog Ovni et vie extraterrestre :http://ovni-extraterrestre.com/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Contenu sponsorisé

Ovnis Re: Les ovnis dans la presse en 1954

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum