Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      

Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
STAR WARS : Projet d'un Tuto pour fabriquer son sabre laserAujourd'hui à 06:58HannibalQue cache le passé et les anciennes civilisations ?Aujourd'hui à 00:13Tiko[Sujet Unique pour les Membres] Problèmes constatés sur le forumHier à 22:40elisaliseVidéo d'un phénomène non identifiéHier à 21:23asgeirr 76A propos de l'indiscernabilité OVNI/OVIHier à 20:02tonytutchsous marins années 60 70Hier à 18:12anakinneo2018Nelson Monfort raconte son observation ovniHier à 17:52Polyèdre57Les cas UFO découverts par les militaires ou la policeHier à 14:32Nanou Ti Des expériences de physique quantique montrent les effets d’une quatrième dimension spatialeHier à 09:32Nanou TiPrésentationVen 16 Fév 2018, 17:51LorelineLancement de Falcon Heavy Ven 16 Fév 2018, 17:33killkuterle mystère des pyramides Ven 16 Fév 2018, 17:30killkuterbonjour à tousVen 16 Fév 2018, 12:18LorelineProjet interview de Jérôme HuckJeu 15 Fév 2018, 23:43LorelineQue se passerait-il en cas de contact officiel ou de divulgation?Jeu 15 Fév 2018, 18:23Polyèdre57Bruit étrange en Bretagne ( Gourin, Moelan sur mer , Quimper, Huelgoat, Carhaix.. Jeu 15 Fév 2018, 13:40martinProjet: Atterrissage devant une école au Zimbabwe (1994)Jeu 15 Fév 2018, 12:36Polyèdre57Ovni: Les témoins en live !Mer 14 Fév 2018, 19:40HocineL'affaire de Cergy-Pontoise (1979)Mer 14 Fév 2018, 12:40Polyèdre57présentationsMer 14 Fév 2018, 08:04LorelineLes ovnis sont-ils des engins, prototypes militaires secrets?Mar 13 Fév 2018, 20:17TikoLes OMNI...Mar 13 Fév 2018, 13:04Alain.MConférence de Jean-Pierre Petit et de Robert SalasMar 13 Fév 2018, 01:30Alain.MArticle de Libération: "L’année 1947 marque le début de la guerre froide et des soucoupes volantes"Lun 12 Fév 2018, 22:55Polyèdre57Anomalies Lunaires & LROC QuickMapLun 12 Fév 2018, 21:55Olivier212018 avec ODH Tv Lun 12 Fév 2018, 21:14LorelineConférence de Maurice Ducasse le cas d'HarravilliersLun 12 Fév 2018, 17:39LorelineBonjour aux amoureux de la véritéLun 12 Fév 2018, 17:16Polyèdre57Vidéo énigmatiqueLun 12 Fév 2018, 17:13Polyèdre57Anomalies LunairesLun 12 Fév 2018, 14:52LorelineQui connait le devenir du magazine "lumieres dans la nuit" ?Lun 12 Fév 2018, 13:50Spica.571975: le /07 à 1h du matin - - Ovnis à Monthion -Savoie (dép.73)Lun 12 Fév 2018, 11:19Guillaume842016: le 07/02 à 23h05 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à DAROIS - Côte-d'Or (dép.21)Dim 11 Fév 2018, 22:58TikoPourquoi les Ovni s'interessent-ils au Nucléaire?Dim 11 Fév 2018, 11:57Nanou TiOpération FriponDim 11 Fév 2018, 10:55Polyèdre572010: Le 06/10 Témoignage ovni triangulaire centrale de Golfech Sam 10 Fév 2018, 21:19Nanou TiHomo NauticusSam 10 Fév 2018, 16:18Polyèdre57Quand le Pentagone étudie les ovnis dans le plus grand secret. Un article du New York TimesSam 10 Fév 2018, 16:02Polyèdre57EDF et les OVNISSam 10 Fév 2018, 15:18Polyèdre57Provence-Alpes-Côte d'Azur: les membres de cette régionSam 10 Fév 2018, 11:43Polyèdre57Les Belges du forumSam 10 Fév 2018, 10:50AndromaqueSoirée de l'Ufologie de Février 2018 avec ODHTvVen 09 Fév 2018, 22:31Lorelineufo hunterVen 09 Fév 2018, 21:55Loreline[Speculations] vol mh370 intriguantVen 09 Fév 2018, 21:17anakinneo2018Les enlèvements extraterrestres que peut-on en penser? (étude)Jeu 08 Fév 2018, 15:41Hector01Présentation nouveau membreJeu 08 Fév 2018, 11:18LorelineFusées et MissilesJeu 08 Fév 2018, 05:03Alain.MConférence Thierry Gaulin à NimesMer 07 Fév 2018, 00:24Polyèdre57Construction d'un dossier sur les ovnis triangulairesMar 06 Fév 2018, 18:00Polyèdre57Je me Présente!Mar 06 Fév 2018, 17:50Polyèdre57Omniprésence E-T dans les médiasMar 06 Fév 2018, 00:24Polyèdre572018: le 11/01 à 1h33 - Lumière étrange dans le ciel - Ovnis à Fontcouverte -Aude (dép.11Lun 05 Fév 2018, 23:38TikoPensez-vous que des extraterrestres sont déjà parmi nous ?Lun 05 Fév 2018, 23:26anakinneo2018: le / à - - Ovnis à Monthion -Savoie (dép.73)Lun 05 Fév 2018, 20:19Polyèdre57[Topic unique] Le robot Curiosity sur Mars Lun 05 Fév 2018, 17:47Loreline1970: le /06 à 13h00 - sphère de couleur cuivrée - Ovnis à Merlebach -Moselle (dép.57)Lun 05 Fév 2018, 17:31Polyèdre571974: le 17/06 à 23h - OVNI en forme de losange - Ovnis à Merlebach -Moselle (dép.57)Lun 05 Fév 2018, 17:27Polyèdre57Pourquoi s'informer est-il si compliqué ?Dim 04 Fév 2018, 23:40anakinneo2018Un bruit franchement bizarre entendu cette nuit du 5 AoutDim 04 Fév 2018, 18:23Stéphane TQue pensez des arguments des sceptiques?Dim 04 Fév 2018, 17:04Loreline
Menu du Site










Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12796
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovnis-ufo.org/

Ovnis (Michel Leurquin) La Vague ovni belge : une anecdote

le Sam 18 Juin 2011, 11:38
Vague ovni belge : une anecdote

Et si les ovnis n'existaient pas?
M.Monnerie

A la fin de l'année 1989, les ovnis ont semble-t-il envahi les paisibles cieux de la partie francophone de la Belgique. Des centaines de témoins affirmèrent avoir vu des ovnis de forme triangulaire survoler le pays pendant plusieurs mois. Cette vague exceptionnelle fut examinée de très près par un groupement ufologique belge, la SOBEPS (SOciété Belge d'Etude des Phénomènes Spatiaux). Celle-ci collabora même un moment avec la force aérienne belge et arriva un peu hâtivement peut-être à la conclusion que ces ovnis étaient d'origine extra-terrestre. Notre propos n'est pas ici d' analyser cette vague. Ceux qui seraient intéressés par le sujet peuvent toujours consulter l'excellent petit ouvrage édité par l'auteur sceptique belge Marc Hallet : la vague ovni belge ou le triomphe de la désinformation. (1)

Une dizaine d'années après les faits, une anecdote assez cocasse mérite encore d'être contée. Elle est symptomatique de la croyance aveugle en l'existence des ovnis et des extra-terrestres. Le premier avril 1990, la chaîne de télévision privée belge RTL-Tvi consacra un reportage sur un bien étrange phénomène. Un ovni aurait percuté violemment un pylône électrique jouxtant un champ et aurait perdu un élément métallique en forme de haut-parleur. Un périmètre de sécurité fut établi autour du champ qui fut investi en nombre par les forces de l'ordre. L'objet fut promptement embarqué pour analyses. Celles-ci démontrèrent que cet objet n'était pas constitué d'un métal connu sur Terre. Toute cette affaire n'était bien sûr qu'un canular, un magnifique poisson d'avril monté par les journalistes de la chaîne de télévision. Tous les téléspectateurs l'avaient probablement vite compris. Tous? Non! Plusieurs semaines après la diffusion de ce reportage, l'hebdomadaire réputé sérieux Le Vif-l'Express publiait une lettre d'un habitant de Dilbeek, une commune proche de Bruxelles. L'auteur de ce courrier accusait les autorités belges de cacher la vérité sur l'origine extra-terrestre des ovnis et s'interrogeait sur le black out sur le morceau de soucoupe dont plus personne ne parlait (et pour cause !). On reconnaît bien là une certaine forme de paranoïa propre au milieu des ufologues adeptes du grand complot du silence. Mais l'affaire n'est pas encore si simple qu'elle n'y paraît de prime abord. L'auteur de cette lettre, un certain W.L., était en fait le dirigeant d'un mouvement ufologique confidentiel dont les membres en Belgique doivent se compter sur les doigts d'une main : Nonsiamosoli (Nous ne sommes pas seuls). A la même époque, le responsable belge de Nonsiamosoli fit venir d'Italie un bien étrange personnage qui eut les honneurs de la presse belge mais aussi de la presse française, Giorgio Bongiovanni. Celui-ci présentait de manière spectaculaire les stigmates de Jésus-Christ et prétendait à tous ceux qui voulaient bien l'écouter que les ovnis qui envahissaient le ciel belge étaient pilotés par des anges et même par la Vierge Marie et par Jésus ! Ces très étranges capitaines de soucoupes étaient, toujours selon le stigmatisé italien, les messagers venant annoncer la fin du monde qui était proche. Seuls ceux qui étaient sensibles à son messages pouvaient être sauvés. En réalité, Bongiovanni n'était lui-même qu'un adepte d'un célèbre "contacté" italien : Eugénio Siragusa. Cet homme a toujours prétendu avoir rencontré des extra-terrestres en avril 1962 sur les pentes de l'Etna en Sicile. Siragusa aurait communiqué par la suite de nombreuses fois par télépathie avec les visiteurs de l'espace . Le message philosophique des extra-terrestres était assez curieux : l'homme serait le descendant d'un serpent à plumes modifié génétiquement par nos maîtres extra-terrestres qui posséderaient des bases sur chaque planète de notre système solaire. Les E.T. seraient à la recherche de sept millions d'individus génétiquement purs comme la race des Titans qui peuplait l'Atlantide il y a bien longtemps. N'insistons pas. Tout le reste est du même accabit ésotérico-planétaire (2)

Ce genre d'histoires peu crédibles au demeurant est monnaie courante. Une importante littérature y est d'ailleurs consacrée. La légende des soucoupes volantes doit d'ailleurs beaucoup aux "contactés". Il est regrettable que les ufologues (spécialistes des ovnis) continuent à croire à la réalité de ces contacts qui relèvent de la pure science-fiction. Trop de gens mal informés se sont laissés séduire par les "enseignements" d'individus tels Eugenio Siragusa, George Adamski ou Raël. Les ufologues actuels pensent même qu'aujourd'hui les extra-terrestres seraient passés à une autre étape dans leurs contacts avec les humains. Après une prise de contact avec des élus soigneusement selectionnés, les "petits-gris" se seraient mis à enlever en masse des terriens et surtout des terriennes afin de se livrer sur eux à des expériences de génétiques et de reproduction... Selon certaines sources, plusieurs millions d'Américains auraient été victimes de ces honteux agissements qui ne portent pas honneur à nos frères d'outre-espace. Le pire, c'est qu'il se trouve des gens aussi sérieux que John E.Mack, ancien Prix Pulitzer et professeur de psychiatrie à l'Université de Harvard pour croire à ces expériences que les Américains appellent abduction (enlèvement). (3)

L'hypothèse qu'il existerait dans l'Univers des civilisations plus évoluées que la nôtre et qui tenteraient de prendre contact avec nous serait simplement bouleversante. Elle ouvrirait aux hommes des voies à peine imaginables. A l'heure actuelle, les astronomes travaillent encore et toujours à tenter de vérifier qu'il existe une vie sur une autre planète. Ils ont même créé une branche spéciale de l'astronomie pour étudier ce problème : l'exobiologie (ou bioastronomie). Leurs esprits sont donc ouverts. Hélàs, ce n'est pas l'ufologie qui permettra de faire avancer le problème ne fut-ce que d'un iota avec des théories discutables . L'ufologie reste un monde qui sous ses apparences de rigueur scientifique cache trop de schizophrènes, d'affabulateurs, de mystiques et de malhonnêtes pour prétendre prendre place au sein de la communauté scientifique.

(1) La vague ovni belge ou le triomphe de la désinformation, Marc Hallet, chez l'auteur, BP 367, 4020 Liège 2
(2) Les sectes en Belgique et au Luxembourg, Alain Lallemand, Editions EPO, Bruxelles, 1994
(3) Une Amérique qui fait peur, Edward Behr, Editions Plon, Paris 1995

VAGUE OVNI BELGE : UN DEBAT PUBLIC

Qu'on nous préserve des ufologues, nous
nous occupons des OVNIS.
Pierre Bastin


Le lundi 4 mars 2002, la RTBF (Radio Télévision Belge Francophone) organisait un débat sur l'existence des extra-terrestres. Ce débat, mené par Thomas Van Hamme (le fils du célèbre scénariste de bandes dessinées Jean Van Hamme), fut surtout consacré à la vague ovni belge (1989-1991).

Une fois n'est pas coutume, la chaîne publique belge est parvenue à garder une assez stricte parité entre les partisans de l'hypothèse extra-terrestre et les sceptiques. Du côté de la SOBEPS furent invités les trois seuls scientifiques de ce groupe ufologique basé à Bruxelles : Michel Bougard, chimiste, Léon Brenig, physicien à l'Université Libre de Bruxelles (ULB) et Auguste Meesen, physicien à la retraite de l'Université catholique de Louvain (UCL). Les sceptiques étaient représentés par les astrophysiciens Pierre Magain et Jean Surdej de l'Université de Liège (Ulg) et par l'ex-ufologue Marc Hallet, auteur de plusieurs ouvrages critiques sur le paranormal. C'était probablement la première fois que la SOBEPS était opposée à des contradicteurs de qualité depuis dix ans qu'elle monopolise les médias toujours à sens unique...

Comme il fallait s'y attendre, le débat, entrecoupé d'images vidéo et de témoignages, opposa les deux parties qui restèrent sur leurs positions respecives. Les sceptiques démontrèrent facilement le manque de rigueur scientifique de ce groupe de passionnés d'ovnis : enquêtes mal et trop vite menées, manque de scientifiques de haut niveau dans leur structure, absence totale de publications dans des revues scientifiques de renom,... Les membres de la SOBEPS durent bien admettre ces faits tout en rejettant la responsabilité sur le manque de collaboration de leurs collègues scientifiques (mais se sont-ils demandés pourquoi?) et sur l'absence d'intérêt des pouvoirs publics qui refusent de leur accorder des crédits pour leurs recherches (mais pourrait-on admettre que les politiques délient leurs bourses alors que la recherche scientifique sérieuse manque cruellement de moyens en Belgique?).

Le débat se focalisa ensuite sur la fameuse photo d'ovni prise dans le village de Petit-Rechain (Province de Liège) en avril 1990. Le spécialiste photo du groupe ufologique Patrick Ferryn (qui est aussi membre du comité de rédaction de la sulfureuse rvue d'archéologie parallèle Kadath) a longtemps affirmé que cette photo était authentique vu qu'il aurait fallu employer des moyens considérables pour réaliser un trucage de ce genre. "Pas du tout" répondirent les astrophyciens liégeois. Nous sommes parvenus à reproduire une photo quasiment identique en utilisant du matériel très simple. Pierre Magain continua sa démonstration en énumérant les curieuses conditions qui entourèrent la prise de vue de la photo et insista sur le peu de fiabilité du témoignage du photographe qui voulut rester dans l'anonymat.

Faux réalisé à l'Institut d'Astrophysique de Liège
Des scientifiques belges face aux ovnis

Je voudrais savoir si certains "machins" ne viendraient pas par hasard
du Triangle des Bermudes, du Pentagone ou de l'Hexagone, on aurait alors résolu
la quadrature du cercle, mais je crains bien que celui-ci ne soit militaire et très fermé.
André Lausberg


La Société belge d'étude des phénomènes spatiaux (SOBEPS) a été créée en 1971 par un amateur d'ovni Lucien Clerebaut, un philatéliste. Cette petite ASBL allait attirer deux scientifiques : les chimistes MichelBougard et Jacques Scornaux. Au fil des années, c'est surtout le premier cité qui prendra de l'importance au sein de l'association dont le siège central se trouve à Bruxelles. Michel Bougard deviendra en effet le président de la SOBEPS. Les deux chimistes furent rejoints ensuite par Auguste Meesen, un physicien de l'Université catholique de Louvain (UCL) passionné par l'ufologie. La SOBEPS n'attira aucun autre scientifique et faute de "matière" perdit au fil des années de nombreux membres et dû donc restreindre la quantité de ses travaux. Tout changea quand éclata la vague ovni belge qui permit à la SOBEPS de rebondir spectaculairement...

Lorsque la vague éclata, la SOBEPS devint omniprésente dans les médias. Un physicien de l'Université Libre de Bruxelles, Léon Brenig, rejoignit l'association et devint un des enquêteurs de terrain les plus zélés. Léon Brenig et Auguste Meesen apportèrent la caution scientifique de haut niveau que recherchait depuis longtemps l'association ufologique belge. L'arrivée dans le giron de la SOBEPS du physicien français Jean-Pierre Petit renforca également auprès du public l'image de rigueur scientifique que l'association voulait se donner. A l'époque cependant, les responsables de la SOBEPS ignoraient que M.Petit était sur le point de publier un livre décapant sur les extra-terrestres de la planète UMO qui, selon cet auteur, étaient déjà sur notre Terre. Le but de Jean-Pierre Petit était de faire connaître son nom afin de faire par la suite la promotion de son livre en Belgique.

La renommée des deux physiciens attira l'attention de plusieurs scientifiques belges qui s'intéressèrent dès lors aux recherches de la SOBEPS durant la vague ovni belge (1989-1991). Par curiosité, plusieurs dizaines de scientifiques belges assistèrent en février 1991 à une conférence sur les ovnis organisée par la SOBEPS. Tous en ressortirent irrités ou déçus. Les révélations des responsables de la SOBEPS étaient en effet peu crédibles et sans aucune valeur scientifique.

Cela n'a pourtant pas découragé la SOBEPS qui en octobre 1991 publia un volumineux rapport Vague d'ovni sur la Belgique, un dossier exceptionnel. La SOBEPS a voulu présenter cet ouvrage comme une étude de haut niveau scientifique qui devait faire toute la lumière sur les ovni. La SOBEPS aurait voulu avec cet ouvrage convaincre la communauté scientifique belge du sérieux de sa démarche scientifique. Ce fut un fiasco. Ce dossier passa entre les mains des nombreux scientifiques qui furent abasourdis. Certains signèrent un communiqué de presse qui fut publié en intégralité dans le journal LA WALLONIE daté du 26 octobre 1991. Ce texte primordial dans l'histoire de l'ufologie belge est reproduit ci-dessous (avec l'aimable autorisation de M.André Lausberg, chef des travaux à l'Institut d'Astrophysique de l'Université de Liège).

En tant qu'universitaires, nous sommes interpellés, malgré nous, et parfois choqués par le battage médiatique fait autour du récent rapport de la SOBEPS à propos de la vague belge d'ovni, et nous souhaitons formuler les remarques suivantes.

Un grand nombre de scientifiques, et particulièrement les astronomes, sont passionnés par l'idée de la recherche d'une vie extra-terrestre et par les nombreux programmes en cours visant à établir une éventuelle communication avec d'autres civilisations. Ils sont même pour la plupart convaincus que la probabilité d'existence d'une autre vie ailleurs n'est pas négligeable. Certes la probabilité d'une possible communication est beaucoup plus faible, et à fortiori celle d'une rencontre. Mais il est certain qu'un tel événement serait accueilli comme la chose la plus extraordinaire de notre histoire.

La vague de sensationnalisme qui a deferlé ces derniers jours sur la Belgique, au travers d'une partie heureusement très limitée de la presse, a pu faire croire au public que la preuve d'une visite extra-terrestre était apportée par certains scientifiques belges. Il est loin d'en être ainsi.

Une remarque s'impose ici à propos du nombre de scientifiques réellement impliqués dans l'étude du phénomène ovni : le fait qu'environ 80 scientifiques se soient rendus à une réunion organisée en février 1991 par la SOBEPS ne signifie nullement qu'"une centaine de chercheurs tant de l'ULB que de l'UCL s'y intéressent de près" (Le Soir du 22-10-91). Ce nombre ne doit pas atteindre la dizaine. De surcroît, les trois scientifiques de la SOBEPS qui signent un ou plusieurs chapitres du rapport ont des attitudes radicalement différentes et parfois contradictoires : face au réalisme volontaire de Léon Brenig, chef de travaux à l'ULB, et à la prudence de Michel Bougard chimiste, on trouve les affirmations ambigues et parfois incohérentes du professeur Auguste Meesen de l'UCL.
Pour se convaincre de ces contradictions, il suffit de voir comment les différents journaux ont compris le message de la SOBEPS : on y trouve toute la gamme des conclusions possibles. Elles sont pourtant tirées du même rapport.
Un premier examen de ce rapport nous amène aux conclusions suivantes :

- La photo de couverture provient d'une diapositive dont l'authenticité ne peut être absolument garantie.
- Les autres documents photographiques ou vidéographiques n'apportent aucun élément probant.
- L'analyse des échos radars reçus par les F-16 de notre Force aérienne faite par Monsieur Meesen fait apparaître qu'il pourrair s'agir de phénomènes météorologiques, tandis que la prétendue détermination de vitesses supersoniques et d'accélérations foudroyantes pour des engins matériels n'est pas du tout convaincante.

- Le rapport ne fait pratiquement mention d'aucune autre mesure physique exploitable.

Ajoutons que plusieurs des signataires du présent communiqué (physiciens, météorologistes ou astronomes) ont déjà été contacté en vue d'examiner divers documents se rapportant à ces phénomènes inexpliqués. Rien de mystérieux n'est sorti de ces examens; plusieurs cas ont déjà été élucidés et d'ailleurs certains de ceux-ci sont repris dans le rapport de la SOBEPS.
En conséquence, il nous semble qu'une fois de plus, l'ensemble de la problématique des ovni repose uniquement sur des témoignages.
La bonne foi de la majorité des témoins n'est pas ici mise en cause et nous espérons qu'une interprétation correcte de leurs observations sera découverte. Il nous paraît que l'important travail de compilation et de tri fait par la SOBEPS devrait être utilisé pour des études psychologiques et sociologiques, portant notamment sur l'examen des perceptions visuelles et sur leurs possibles interprétations.

La longue histoire de la littérature ufologique nous enseigne que d'innombrables phénomènes, perçus d'abord comme absolument étranges, ont pu être interprétés ensuite par des moyens classiques. Cela suppose évidemment que des observations aient été recueillies en nombre suffisant et qu'une analyse sereine ait été entreprise pour chaque cas.
Nous espérons que le présent communiqué sera diffusé par les organes de presse, et qu'ainsi seront mieux rencontrées les exigences à la fois de la rigueur scientifique et de l'information objective.

Jacques Demaret
Maître de conférence à l'Institut
d'astrophysique de l'Ulg
Nicolas Grevesse
Chef de travaux à l'Institut
d'astrophysique de l'Ulg
José Gridelet
Docteur en médecine,
Neuro-physiologue
André koeckelenbergh
Astronome, Chargé de cours
à l'ULB
André Lausberg
Chef de travaux à l'Institut
d'astrophysique de l'Ulg
Jean Manfroid
Directeur de recherches
au FNRS
Arlette Noels
Chargée de cours à l'institut
d'astrophysique de Liège
Alfred Quinet
Chef de département à l'IRM
Jean Surdej
Maître de recherches au FNRS
Jean-Pierre Swings
Agrégé de faculté à l'Institut
d'astrophysique de l'Ulg

Ce texte mettait le doigt sur le manque total de sérieux scientifique du rapport de la SOBEPS. Le rapport en question n'est rien d'autre qu'une compilation de témoignages parfois douteux et d'hypothèses allant du très intéressant (analyse des documentsvidéos) jusqu'à l'absurde (le mimétisme) en passant par l'approximatif (analyse des échos radars). Il est dommage que ce communiqué soit systématiquement ignoré ou tourné en dérision par les ufologues. Ils devraient pourtant en tirer certaines conclusions...

Et à présent, où en est-on? Auguste Meesen, pensionné entre-temps, continue à s'intéresser de près aux ovnis. Il a le grand défaut de ne plus développer le moindre esprit critique vis-à-vis du phénomène puisque Auguste Meesen gobe tout et n'importe quoi sur les ovnis (Roswell, les ronds dans les blés, les petits gris,...). Léon Brenig rêvait depuis cette vague d'obtenir de très gros crédits afin d'analyser le phénomène ovni. Léon Brenig aurait voulu mettre en place une structure mobile capable de se déplacer partout où des ovnis auraient été signalés afin de récolter des analyses physiques. Il rêvait également d'obtenir des photos des ovnis de la vague ovni belge prises par les satellites civils ou militaires. Il n'a jamais rien obtenu. Jean-Pierre Petit a très vite cessé de fréquenter la SOBEPS qui n'a pas dû apprécier le fait d'être manipulé dans un but commercial. J-P Petit continue cependant à écrire des articles sur les Ummites (habitants de la planète UMMO) qui continueraient à transmettre aux terriens des données scientifiques importantes. Il s'intéresse également maintenant au spiritisme avec son ami Jacques Benveniste, le père de la mémoire de l'eau.

Force est de constater que depuis 1991 la SOBEPs n'a réussi qu'à convaincre qu'un tout petit nombre de scientifiques belges de les rejoindre. De plus, aucun de ces nouveaux membres n'a été nommé à un poste important dans l'organigramme interne de l'association ufologique. Pourtant, le secrétaire général de la SOBEPS déclarait en 1991 que les scientifiques belges les rejoignaient par légion. Où sont donc passées ces légions de scientifiques?

http://users.skynet.be/leurquin/pg012.html

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
avatar
Benjamin.d
Responsable du forum
Responsable du forum


Masculin Age : 39
Nombre de messages : 12796
Inscription : 11/03/2007
Localisation : France
Emploi : Privé
Passions : Ufologie, Histoire, lecture
Règlement : Règlement
http://ovnis-ufo.org/

Ovnis Re: (Michel Leurquin) La Vague ovni belge : une anecdote

le Sam 18 Juin 2011, 20:30
La vague ovni belge ou le triomphe de la désinformation, Marc Hallet, chez l'auteur, BP 367, 4020 Liège 2

Quelle référence Laughing

Marc Hallet ou le triomphe de la mauvaise foi

_______________________________________
Veuillez svp respecter le forum en postant des messages sérieux et constructifs sans SMS. Merci à l'avance et bonne lecture.
Rendez-vous sur le blog: http://ovnis-ufo.org/ Poster votre témoignage: Cliquer ici Perte de mot de passe: cliquer ici
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum