Marque-page social
Marque-page social yahoo  Marque-page social google      

Conservez et partagez l'adresse de Ovni et vie extraterrestre sur votre site de social bookmarking
Derniers sujets
le bureau des OVNI britannique nous révèle tout enfin presqueAujourd'hui à 20:27Polyèdre57Je me présenteAujourd'hui à 16:11Starfull2017: le 10/08 à 22h30 - Boules lumineuses en file indienne - Ovnis à Flers-En-Escrebieux - Nord (dép.59)Hier à 20:27Léo.COvni: Les témoins en live !Hier à 11:39Polyèdre57Un autre témoignage sur un OVNI au même endroitHier à 11:18Polyèdre57Aurora avion secret mythe ou réalité?Ven 20 Juil 2018, 21:21Stéphane TDyatlov - OVNI ou affaire militaire?Ven 20 Juil 2018, 19:04Nanou TiIX° journée de conférences d'OVNI-LanguedocVen 20 Juil 2018, 18:27OVNI-Languedoc2018: le 24/05 à 18h15 - Ovni en Forme de triangle - Ovnis à le plessis Robinson -Hauts-de-Seine (dép.92)Ven 20 Juil 2018, 14:47Jean-Marc WatConférence le 6 juillet 2018 à Pérols «La bataille de Moriches Bay» Ven 20 Juil 2018, 14:04Loreline Découverte de douze nouvelles lunes pour Jupiter, dont une qui tourne "à contre sens" !Ven 20 Juil 2018, 12:56LorelineL'administration du forum : Qu'en pensez-vous ?Ven 20 Juil 2018, 12:16LorelineLa série "Blue Blook" commandée par History ChanelJeu 19 Juil 2018, 22:51Tiko(2018) OVNIS 1947-2017 Le choix du déni (Robert Roussel)Jeu 19 Juil 2018, 01:22Durrmeyer ChristianAutres hypothéses que les engins "tôles et boulons"Mer 18 Juil 2018, 13:31LorelineTopic musical ayant rapport au phénomène ovniMer 18 Juil 2018, 00:18StarfullLa Patrouille de FranceMar 17 Juil 2018, 21:10Nanou TiLe chant de SaturneLun 16 Juil 2018, 22:37Polyèdre57Les O.V.N.I., un phénomène socio-psychologique selon les sceptiquesLun 16 Juil 2018, 12:35Polyèdre57La rentrée atmosphérique du 5 novembre 1990Dim 15 Juil 2018, 17:34Polyèdre57Rhône-Alpes: les membres de cette régionSam 14 Juil 2018, 18:44Polyèdre57Marc R.64-94Sam 14 Juil 2018, 09:55LorelineManoeuvres aériennes militaires Ven 13 Juil 2018, 21:47Polyèdre57Présentation David87Ven 13 Juil 2018, 11:34Gilles.TISabelle passionnée Ven 13 Juil 2018, 11:33Gilles.TLes Ovnis constitueraient-ils une nouvelle forme de religion ?Mer 11 Juil 2018, 18:38Sylvain Vella2011: le /08 à Entre 23 heures et 2 heures du matin - Un phénomène ovni troublant - Ovnis à Bourgogne - Yonne (dép.89)Mar 10 Juil 2018, 23:33StarfullMAJ : Paroles d'un astronome L'UFOLOGIE DE TERRAIN avec ODHTvMar 10 Juil 2018, 19:02Loreline(1965) VALENSOLE.Lun 09 Juil 2018, 20:23Polyèdre57Lorraine: les membres de cette régionLun 09 Juil 2018, 18:01Polyèdre57Carte des PANS en forme de TRIANGLELun 09 Juil 2018, 14:37anakinneo20182009: le 13/05 à 02h00 - Ovni géant en forme de V - Monéteau (89) Lun 09 Juil 2018, 06:48valeryRencontres ufologiques de ValensoleDim 08 Juil 2018, 19:20Polyèdre57Spectacle fascinantDim 08 Juil 2018, 18:26Loreline[Mise à jour Les nouveaux articles du blogDim 08 Juil 2018, 16:08Polyèdre57La Bataille de Los Angelos la nuit du 24 et 25 fevrier 1942Dim 08 Juil 2018, 12:39R-Mès[Sujet Unique pour les Membres] Problèmes constatés sur le forumDim 08 Juil 2018, 05:00Thierry-B MAJ : Matin Ovni ODH Tv. Ovni/Oani dans l'histoire Tv 2018Dim 08 Juil 2018, 00:34Polyèdre57La zététique, une honte pour la science le cercle zététique OZ « l'art du doute mal placé »Sam 07 Juil 2018, 21:06Nanou TiSurvols de centrales nucléaires : ovni ou drones?Sam 07 Juil 2018, 20:18Polyèdre57Mes premières ObservationsSam 07 Juil 2018, 11:30POULPYQue se passerait-il en cas de contact officiel ou de divulgation?Ven 06 Juil 2018, 19:21HocineAssociation Astronomique StellariusJeu 05 Juil 2018, 21:21Nanou TiDES NOUVELLES DE SIGMA2Lun 02 Juil 2018, 20:54Nanou TiPassivité de l'humain face au phénomène PANDim 01 Juil 2018, 13:25Polyèdre57Emission à ne pas raterDim 01 Juil 2018, 10:51Polyèdre57Votre bibliotheque ufologiqueVen 29 Juin 2018, 18:27Guillaume84Aquitaine: les membres de cette régionVen 29 Juin 2018, 05:01Tiko(1942) Ovni-ufo: la "bataille" de Los Angeles (Californie usa)Ven 29 Juin 2018, 01:20Hocine"Une fine et riche couche organique"Jeu 28 Juin 2018, 10:59XPDavy(1942) Army: 25 février ovni La bataille de Los AngelesMer 27 Juin 2018, 20:19Pascal.A2010: le / à Dans la soirée - Engin triangulaire volant - Ovnis à Hyères -Var (dép.83)Mar 26 Juin 2018, 11:56Polyèdre57Les enlèvements extraterrestres que peut-on en penser? (étude)Lun 25 Juin 2018, 21:49StarfullLe 3 juillet 2018 Ovnis Paris reçoit Elisabeth de CalignyLun 25 Juin 2018, 09:19LorelineSTAR WARS : Projet d'un Tuto pour fabriquer son sabre laserLun 25 Juin 2018, 01:26StarfullQue cache le passé et les anciennes civilisations ?Lun 25 Juin 2018, 01:24Thierry-B[Topic unique]: Les exoplanètesJeu 21 Juin 2018, 13:07Polyèdre57angleterre juin 2018Jeu 21 Juin 2018, 12:13DANIEL9Recherches de témoignagesJeu 21 Juin 2018, 11:37Polyèdre57caret 2018 sous réserveMer 20 Juin 2018, 15:20Polyèdre57
Menu du Site










Annonce
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mer 15 Fév 2012, 14:28
Post scriptum VERVEINE,

A propos de la réaction d'un archéologue du futur qui dans 20 000 ans trouverait un CD ou un DVD..on ne parle bien entendu que de l'objet, du contenu..Que pourra t il dire ?...".Nos ancêtres du 21èm Siècle possédaient une TECHNOLOGIE leur permettant de reproduire au moyen du système binaire (la succession d'une série de 0 et de 1) une mélodie ou des images , en "gravant" lesdits chiffres sur un disque argenté ou doré ....Mais ,si l 'esthétique d 'un CD peut être jugée agréable à l 'oeil...l 'objet lui même pouvant être jugé beau "en soi"certes, du fait de l 'harmonie du cercle .

Mais je n 'imagine pas quelle émotion il peut dégager ( une larme à l 'oeil ? Un coeur qui bat plus vite?)..Non, ladite émotion sera celle ressentie ou exprimée lorsqu'il écoutera la chanson ("Ne me quitte pas", ou " que je t'aime.".) ou visionnera le film gravés (" An 2001 odyssée de l 'espace" ou "Un Homme une Femme")...Et c'est là alors que l 'on parlera d 'ART mineur ou majeur. peut être .....Amitiés STAN
avatar
Verveine
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2197
Inscription : 01/07/2011
Localisation : Bouches du Rhône
Emploi : Artisan
Passions : Plongée
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Jeu 16 Fév 2012, 11:43
Bonjour Stan,

Il n'entrait pas dans mon intention de remettre l'Art en question en tant que "Jalon Seuil" essentiel d'une dynamique évolutive. Effectivement celà témoigne à la fois des facultés de conceptualisation, d'abstraction et de communication. Ce que je remet en question c'est le placement du dit jalon à "50 000 ans".

D'une part, même si je ressent beaucoup d'émotion en contemplant Lascaux, Chauvet ou Cosquer je ne suis pas certain des motivations des "Peintres". D'autre part il me parait hautement probable que d'authentiques formes de création artistique antérieure à la peinture... aient existées sans avoir laissé de traces... Musique, Chants, Danse, Théatre.

Le débat sur l'Art lui même(Intention ou Emotion) aussi interressant qu'il soit me parait (pour l'instant en tout cas)hors sujet par rapport au point de départ du fil, aussi je m'abstiendrai d'ajouter après Tolstoï.

Quand à notre Archéologue du futur... il faudra qu'il dispose non seulement d'un lecteur adéquat mais en plus il lui faudra les bons codecs pour visionner 2001 l'Odyssée de l'Espace Very Happy.
Et puis l'émotion est affaire de culture. Enfant je n'aimai que la musique classique. Le Rock me faisait l'effet d'une agression. Le Jazz me laissait toujours sur ma faim. Aujourd'hui mes goûts sont beaucoup plus éclectiques. De même il faut avoir au moins un peu la culture du vin pour ressentir vraiment la différence entre un vin simplement correct et un grand cru . Crois tu que notre culture permet d'appréhender l'émotion que peut être les Peintres du Paléo voulaient faire passer ?

Amitiés









_______________________________________
Pour ceux qui cherchent midi à quatorze heures, la minute de vérité sera longue à venir . Pierre Dac

Le contraire de l'Erreur n'est pas la Vérité mais le Doute. Lucien Jerphagnon


Dites le avec des fleurs . Dryas
Laouen
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Féminin Nombre de messages : 930
Inscription : 13/12/2011
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Jeu 16 Fév 2012, 12:27
Bonjour
Le début du second âge du fer : -500 AV J.C qui me semble être un tournant pour notre civilisation actuelle

"Si la production de fer se limita pendant le premier âge de fer aux armes, c'est que le métal était difficile à obtenir.
La généralisation des bas fourneaux (fosse surmontée d'une cheminée) permis progressivement sa généralisation aux objets usuels. Les murus gallicus, fortifications admirées par César pendant la guerre des Gaules étaient truffés de grands clous de fer destinés à maintenir en place le complexe assemblage de poutres servant à maintenir le blocage de pierre et terre."

......
cordialement
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Jeu 16 Fév 2012, 14:47
Bonjour LAOUEN,

Je constate que vous êtes attentive à mes posts et assidue . Je vous en remercie et constate même que vous souscrivez à ma sélection des évènements phares qui ont borné l Histoire de l 'Humanité ..Mais j 'aurais pu en ajouter encore d'autres peut être tout aussi intéressants..notemment du côté de l'Asie..Au demeurant, je ne suis pas encyclopédiste (et même pas historien pour un"sou"..J 'ai jsimplement utilisé le formidable outil de propagation des connaissances et du savoir qu'est l 'Internet , cette bibliothèque pour le coup mondiale et encyclopédique à la portée de chacun..

Bien cordialement STANALPHA
Laouen
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Féminin Nombre de messages : 930
Inscription : 13/12/2011
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Jeu 16 Fév 2012, 15:14
Bonjour Stanalpha
Effectivement, je trouve ce sujet fort judicieux et vous suis avec intérêt et je ne me cache pas de chercher de mon côté
En fait, je suis bretonne et donc sensibilisée au deuxième âge du Fer qu'on appelle aussi l'Epoque de la Tène terme spécifique aux Celtes
Je sais que
la civilisation Celtique ayant été vaincue n'a aucune importance dans notre Civilisation évoluée mais je me permets de raconter une anecdote :
Vous savez que le président Kennedy qui a accéléré la conquête de la Lune, et que l'équipage qui a le premier mis le pieds sur la lune : Amstrong et Collin..Aldrin étant resté aux commandes de la navette étaient tous les quatre descendants d'irlandais et d'Ecossais venus de fraiche date aux Etats Unis ?
cordialement
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Jeu 16 Fév 2012, 15:16
Bonjour VERVEINE,

Tu tiens à me pousser dans mes derniers retranchements (humour) par des questions auxquelles je ne peux pas répondre ...Mais deux remarques cependant:

Pour ce qui concerne le vin : à la différence de nos ancêtres du" paléo" , (la vigne aurait été introduite en Gaule quelque 600 ans avant JC) nous goûtons le" breuvage des Dieux."..Etant pour ma part amateur de ce divin nectar , je conviens avec toi qu'il faut en effet un minimum de culture pour séparer le bon grain de l 'ivraie (je voulais dire bien sûr un grand cru d' un vin lambda très correct...

Pour ce qui est du DVD....Tu ne crois pas si bien dire (et je viens d'y penser seulement après la lecture de ton post)....Lorsque les Terriens ont expédié dans l 'espace les 2 sondes VOYAGER en 1977....Lesdites sondes avaient embarqué un DVD gravé ,qui contenait des sons et des images sélectionnés pour dresser un portrait de la diversité de la Vie et de la culture sur Terre: des bouteilles jetées dans l 'océan intersidéral , destinées à d'éventuels Extraterrestres qui les auraient découvertes ...Et sur le couvercle du vidéodisque était gravé le schéma explicatif du mode de lecture !! N'est ce pas là le bon sens "Terrien"?

Amusant non? Bien à toi STAN
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Jeu 16 Fév 2012, 15:39
Re bonjour LAOUEN,

Pour le Président KENNEDY je le savais bien sûr...Pour les autres non, je l 'avoue...Mais cela ne me surprend pas outre mesure puisqu'il y eu une importante immigration irlandaise à la fin du 19 èm sècle et au début du 20 èm ,soit plusieurs millions (5! ) du côté de la côte EST et New York en particulier ...Cordialement STANALPHA
avatar
Robert04
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1918
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Jeu 16 Fév 2012, 17:39
@Stanalpha1 a écrit:Bonjour VERVEINE,

Tu tiens à me pousser dans mes derniers retranchements (humour) par des questions auxquelles je ne peux pas répondre ...Mais deux remarques cependant:

Pour ce qui concerne le vin : à la différence de nos ancêtres du" paléo" , (la vigne aurait été introduite en Gaule quelque 600 ans avant JC) nous goûtons le" breuvage des Dieux."..Etant pour ma part amateur de ce divin nectar , je conviens avec toi qu'il faut en effet un minimum de culture pour séparer le bon grain de l 'ivraie (je voulais dire bien sûr un grand cru d' un vin lambda très correct...

Pour ce qui est du DVD....Tu ne crois pas si bien dire (et je viens d'y penser seulement après la lecture de ton post)....Lorsque les Terriens ont expédié dans l 'espace les 2 sondes VOYAGER en 1977....Lesdites sondes avaient embarqué un DVD gravé ,qui contenait des sons et des images sélectionnés pour dresser un portrait de la diversité de la Vie et de la culture sur Terre: des bouteilles jetées dans l 'océan intersidéral , destinées à d'éventuels Extraterrestres qui les auraient découvertes ...Et sur le couvercle du vidéodisque était gravé le schéma explicatif du mode de lecture !! N'est ce pas là le bon sens "Terrien"?

Amusant non? Bien à toi STAN

Bonjour Stanalpha

Ce n"est ni un DVD, ni un vidéodisque, mais un disque de cuivre gravé,comme nos bons vieux vinyls Wink

Les deux sondes Voyager, comme les sondes Pioneer 10 (1972) et 11 (1973) qui les ont précédées, transportent, de manière symbolique, un message tentant de résumer quelques éléments clés sur l'humanité. Ces informations sont gravées sur un disque de cuivre qui est accompagné d'une cellule et d'une aiguille permettant de le lire. Les données, sélectionnées par un comité présidé par l'astrophysicien Carl Sagan, comprennent une série de 116 photos de différents lieux symboliques sur Terre, des schémas donnant la position de la Terre dans le système solaire, une espèce de pierre de Rosette définissant le système numérique en usage ainsi que les grandeurs employées en physique ainsi que des extraits sonores comprenant 27 morceaux de musique ainsi que des enregistrements variés reflétant l'activité humaine. Les sondes approcheront pour la première fois une étoile dans 40 000 ans.

Source: Wikipédia

Cdt

Robert
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Jeu 16 Fév 2012, 18:13
Bonsoir ROBERT,

Merci pour vos précisions ; ceci étant , vous avez compris que c'était avant tout un clin d'oeil à l 'attention de VERVEINE qui ne croyait pas si bien dire en parlant de mode d 'emploi.

.Et moi qui l 'ai découvert en me souvenant après coup que l 'Humanité avait adressé à la fin des années 70 déjà plusieurs msg à l 'attention d'une éventuelle civilisation " E.T" .

Cordialement STANALPHA
Laouen
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Féminin Nombre de messages : 930
Inscription : 13/12/2011
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Sam 18 Fév 2012, 21:29
Bonsoir
Merci pour cet excellent sujet.
En ce qui concerne les aborigènes d'Australie ou les Indiens d'Amérique, il faut bien reconnaître que les Européens n'étaient pas très évolués eux-mêmes..en clair il s'agissait de parfaites brutes
Cependant, ce sont des Indiens qui ont sauvé de la famine les passagers fort pacifiques du May flowers (premiers colons d'Amérique du Nord)....Bien accueillir les étrangers est une obligation incontournable dans toutes les civilisations humaines même la nôtre....
enfin, .Les Amérindiens ont accueillis les Conquistadors en Dieux (un malentendu à vrai dire)
A vrai dire, les "invasions" se sont souvent faites dans une démarche pacifique
De plus, il est envisageable que les E.T soient infiniment plus évolués non seulement en ce qui concerne les connaissances scientifiques mais également dans la conscience..disons "morale"...notamment une grande capacité d'empathie hjy-t
avatar
Balestrieri
Très bonne participation
Très bonne participation


Masculin Age : 69
Nombre de messages : 226
Inscription : 27/01/2009
Localisation : Jarrie(38)
Emploi : technicien de la recherche(retraité)
Passions : Les OVNIs, la conquête spaciale, les risques météorites et comètes, la recherche en robotique.
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Dim 19 Fév 2012, 20:35
[quote]
Envisageons en effet, en toute honnêteté intellectuelle, mais avec une extrême lucidité,
qu’aujourd’hui un "engin venu d’ailleurs" se pose par exemple sur
l’esplanade du siège new-yorkais de l'ONU et que des êtres en sortent
pour établir avec nous des relations bilatérales : tous les équilibres
précaires que nous confèrent nos organisations et leurs autorités,
quelle qu’en soit la nature – gouvernementale, politique, militaire,
judiciaire, policière, religieuse, sociale, économique, industrielle,
financière, monétaire, médicale, scientifique, enseignante, etc. –
seraient rompus et nous connaîtrions l’anarchie, le chaos, c'est-à-dire
un ethnocide, suivant le concept plus particulièrement formulé par
Robert Jaulin, ethnologue, directeur de recherche au CNRS – décédé en
1996 – dont une définition simple est la destruction d’un peuple, d’une
société sur le plan culturel

Faut qu'en même éviter de passer d'un extrême à l'autre et envisager dans un premier temps un contact radio, Nos esprits auraient dans ce cas la possibilité de ce faire à l'idée avant d'entrer directement dans le vif du sujet. De plus noicir le tableau en extrapolant nos agissements passés de conquête territoriale. (On pense souvent dans ce cas là à la conquête espagnol en Amérique latine et tous les malheurs qui ont suivis) Ces malheurs ont eu lieu à cause des envahisseurs espagnols et leurs couches épaisses de bêtise humaine tant religieuse que d'avidité l'or , les épices, les territoire pour la couronne espagnol. Évidemment si les ETs arrivaient avec le même état d'esprit que nos espagnols, l’ethnocide serait assuré et nos civilisations ne feraient pas un pli devant la gigantesque différence de technicité. Mais dans le cas contraire, on le constate bien aujourd'hui, lors de rencontre avec les rares peuplades vivant encore à l'âge de pierre ou presque cela se passe plutôt bien. L'émission de télé "Rendez vous en terre inconnue" avec Francis Lopez est là pour démontrer que les rencontres avec ces peuplades peuvent-être finalement pacifique et cordiale. Faut dire que de l'eau est passés sous le pont depuis ces époques aux "idées civilisatrices" des pays occidentaux. De nos jours personne ne conteste les trésors d'ingéniosités de ces peuplades ni les capacités de leurs cerveaux qui ont réussi à survivre, dans des conditions climatiques extrêmes qui laisseraient (nos plus grands savants aussi démuni qu'un bébé venant de naitre) Aujourd'hui nous avons appris à les connaitre et surtout à les respecter.
Si comme je l'imagine une civilisation ET devait venir se faire connaitre par nous les terriens, qu'elle vienne chargée de toute la sagesse apporté par toutes les civilisations de la galaxie, Les choses pourraient se passer sans trop de casse.
Ceci est mon humble avis.
avatar
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 3179
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Dim 19 Fév 2012, 21:40
bonjour à tous

Je comprends bien le risque d'ethnocide , mais je pense que , au jour d'aujourd'hui , avec tous les problémes mondiales se superposant et prenant une ampleur effroyable , je pense que beaucoup de monde serait prét à perdre quelques repéres religieux , culturels ou autres pour un signe (si il est salutaire) venant de l'extérieur .

Les peuples occidentaux ne sont plus en phases avec les gouvernements , la confiance dans l' économie et la politique est presque détruite.

D'ailleurs j'airais meme plus loin en disant qu'actuellement notre systéme économique et politique mondiale fait plus de mal à la terre et à son peuple qu'un intervenant extérieur .

Bon evidemment je modére en précisant que ce n'est que mon opinion ect ... Mais je reste persuadé de ne pas etre le seul à penser ainsi .
avatar
Anaximandre
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 36
Nombre de messages : 169
Inscription : 04/11/2011
Localisation : toulon
Emploi : Paramedical
Passions : Humanitude
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Dim 19 Fév 2012, 22:17
@sylvain vella a écrit:bonjour à tous

Je comprends bien le risque d'ethnocide , mais je pense que , au jour d'aujourd'hui , avec tous les problémes mondiales se superposant et prenant une ampleur effroyable , je pense que beaucoup de monde serait prét à perdre quelques repéres religieux , culturels ou autres pour un signe (si il est salutaire) venant de l'extérieur .

Les peuples occidentaux ne sont plus en phases avec les gouvernements , la confiance dans l' économie et la politique est presque détruite.

D'ailleurs j'airais meme plus loin en disant qu'actuellement notre systéme économique et politique mondiale fait plus de mal à la terre et à son peuple qu'un intervenant extérieur .

Bon evidemment je modére en précisant que ce n'est que mon opinion ect ... Mais je reste persuadé de ne pas etre le seul à penser ainsi .

Oui c'est aussi mon opinion ....
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Dim 19 Fév 2012, 22:37
Chers Stanalpha1, Louen, Verveine et Robert merci pour vos contributions multiples qui font vivre ce sujet et le maintiennent dans l’espace du visible de ce forum. J’essayerai de répondre à quelques unes de vos interventions tout en conservant l’esprit du fil et en produisant aujourd’hui la suite de ce que j’avais promis à propos du mur de la complexité ou mur du con sans cédille faucille ni marteau (bis repetita placent).
Stanalpha1
Je me permettrai d'en ajouter une 4 èm,avec l 'image de l 'évolution technologique (par exemple le réseau internet , la "toile mondiale.
Tout a fait d’accord avec vous et j’irai même plus loin en indiquant comment ce sujet de l’implication d’un éventuel contact avec les extraterrestres est aussi intimement connecté avec l’émergence de l’informatique. On fera le lien avec un des pères fondateurs de l’ordinateur, sinon son père tout court en s’intéressant à la production et à la vie singulière d’Alan Turing.
Finalement, la destinée de l 'Humanité n'est elle pas celle là, inexorable et (peut être?) déjà inscrite: aboutir ENFIN à l 'Unité ,après les multiples et terribles guerres passées et conflits à venir , pour quitter la planète nouricière, notre belle planète bleue , pour essaimer à travers les étoiles ?

Bien vu et c’est aussi mon sentiment à condition que cet essaimage ne se passe pas n’importe comment et en tenant compte du fait qu’avant d’y accéder, il nous faut passer par une « singularité » qui, gageons le, devrait si elle n’ éradique pas l’humain, le transformer profondément (au niveau plus spirituel que physique j’entends bien que certains soient tentés, dans une sorte de fuite en avant technologique, d’inverser le mouvement –cf les transhumanistes- sans bien se rendre compte des dangers et pièges inhérents à ce mouvement (emprisonnement matériel, les fameux filets de l’archange empourpré de Sohravardî qui retiennent le vol du Simorgh dans son cheminement)
Dans ce cadre Jean Pierre Petit, évoquait notamment dans son dernier bouquin qu’un des buts de la technologie était de permettre justement cet essaimage de la vie. Je viens de me rendre compte que cette idée, très pertinente au demeurant, circule en fait depuis quelques temps dans un groupe scientifique confidentiel créé par M Howard Bloom (Le hasard a parfois de ces raccourcis étonnant ! Bloom, est le personnage principal du chef d’œuvre de Joyce, Ulysse) intitulé « The paleopsychology project »[0] qui est en fait un raccourci de paleo-bio-socio-psychology. La paléopsychologie est un outil analytique qui vient de la physique, de la microbiologie, de la paléontologie, de l’endocrinologie, de la neurobiologie, de l’anthropologie, de l’histoire et de l’éthologie humaine. Son média en tant que fermentation de concepts est internet. » Une sorte de néxialisme développé pour embrasser la complexité du monde. Attention, nous ne sommes plus ici dans le conventionnel et les pistes données sont comment dire très riches, imbriquées et quelque part un brin fantastiques. J’ai le sentiment latent et diffus qu’en dehors d’une science officielle, une sorte de cryptoscience s’est développée dont on n’aperçoit ici certaines émergences pointant leur nez en dehors des flots de la réalité « officielle », en reprenant l’image des icebergs. J’essayerai de développer quelques unes de ces pistes toujours en rapport avec notre sujet :
http://www.howardbloom.net/paleopsych/
http://www.howardbloom.net/paleopsych/paleopsych_manifesto.html
Commençons par nous arrêter sur M Bloom :
http://en.wikipedia.org/wiki/Howard_Bloom
Parfois l’information obtenue via wikipedia est comment dire, morcellaire (contraction de morceau et stellaire ou parcellaire ?) et partielle. Loin de moi l’idée de vouloir critiquer cet outil formidable, mais il convient comme toujours de prendre du recul et de toujours comparer ses sources, principe de base d’une démarche rationnelle. J’en veux pour preuve ce que j’ai obtenu concernant M Howard Bloom que j’ai comparé à d’autres sources en ma possession. J’ai mis en gras ce qui me paraissait singulier, en rapport avec notre sujet et qui est totalement caviardé par wikipedia.
Howard Bloom est ce que l’on pourrait appeler un « faiseur » sachant jouer des foules pour transformer un inconnu en rock star ou peut-être faire passer quelques idées…comme par exemple la place de l’homme dans l’univers et son rapport avec le cosmos, le sujet qui nous intéresse.
Voilà une traduction rapide de ce que j’ai récupéré à son sujet:
Howard Bloom est l’auteur du « Principe de Lucifer : une expédition scientifique dans les forces de l’histoire », « Le cerveau global : l’évolution du cerveau de masse du big bang au 21 ième siècle » et un livre prochainement publié « Le génie de la bête : une Révision Radicale du capitalisme ».
Jusque là cela va à peu-près et on semble parler du même homme. Je note qu’un de ses derniers livres traite du capitalisme et d’une révision radicale, mais peut-on réviser une maladie d’espèce ? Ne faut-il pas tout simplement l’éradiquer (par exemple et ce n’est pas exhaustif, par des piqures antivirales d’hédonisme libertaire à la Michel Onfray?) Continuons donc, c’est après que cela devient intéressant :
« Bloom est le fondateur de 3 groupes scientifiques internationaux : Le peloton du groupe de sélection (démarré en 1995), le projet international de paleopsychologie (1997) déjà évoqué ci dessus, et le comité directeur du développement de l’espace (2007). Le comité directeur du développement de l’espace inclut le second astronaute qui a posé le pied sur la lune, Buzz Aldrin ; le sixième astronaute sur la lune, Edgar Mitchell ; et les membres de la Nasa, de la National Science Foundation, et la branche de l’Air Force en charge de la science du futur et de la technologie d’exploration. »
Alors là, nulle trace dans la biographie wikipedia de M Bloom d’une activité qui me semble pourtant des plus importantes si l’on tient compte des implications. Ces groupes de travail semblent toujours en activité. Avouez que c’est quand même très surprenant ces groupes de travail dont les noms sont évocateurs d’une réalité qui ne semble pas être celle du commun des mortels avec la participation de gens plutôt pointus et vous l’aurez noté la présence de l’US air force... Voilà qui devrait permettre peut-être de resituer les déclarations fracassantes d’Edgar Mitchell de 2004 qui ont d’ailleurs fait l’objet d’au moins un fil sur ce forum[1]. Un peu comme si vous souffliez le chaud et le froid sur un sujet, mais ces indiscrétions ou témoignages font en fait parti d’un plan de communication bien établi…Il ne me semble pas que jusqu’à présent quelqu’un ait fait ce rapprochement, la synchronisation temporelle semble parfaite…jugez en plutôt :
http://www.mondenouveau.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=127&Itemid=50
Le programme UFORadio du croate Giuliano Marinkovic a proposé une interview avec le docteur Edgar Michell, réalisée le 25 juin 2007.
L’ancien astronaute de la mission Apollo 14 a évoqué sur CNN son briefing au Pentagone, en avril 1997, avec le Vice Amiral Thomas R. Wilson, membre de l’Etat Major interarmes. Thomas Wilson lui aurait révélé les noms des Programmes « ultra-classifiés » qui concernent les opérations de « rétroconception » à partir de technologies "aliènes". Il avait été brutalement interrompu par le sceptique Bill Nye, et Larry King lui a proposé de l’inviter en tête à tête pour revenir sur ce point.
Le hasard sans doute…

Stanalpha1
Votre chronologie est pertinente. On peut bien entendu avoir d’autres lectures basées par exemple sur l’évolution de la mémoire de travail à court terme (STWM : Short Term Work Memory) et de l’encéphalisation comme métrique de l’évolution. Ou par exemple reconsidérer l’histoire de la problématique de la vie extraterrestre à travers les âges et se rendre compte que quelques choses s’est produit au début du XX ième siècle, un aiguillage ou un embranchement a été manqué, et pousser par cet immonde intégrisme marchand et ses guerres de prédation, l’humanité s’est engagée sur les voies ferrées de l’enfer et du néant, des guerres et du sang dont la guerre de 14-18 a été à la fois l’introduction et l’entrée de ce repas des damnés. Dans « La face cachée du cerveau, le moteur immobile », Dominique Aubier évoque un phénomène singulier appelé « redoublement » qui caractérise cette propension du réel à frapper toujours deux de la même façon. Je cite :
De la même manière, le Code de la Connaissance a été programmé dans son intégrité, conçu comme une unité explicative. C’est de l’intérieur qu’est apparue la nécessité de le déployer sur le modèle du Redoublement. De là que l’on se soit donné pour règle de ne pas séparer deux instances qui ont parti liée.
Un siècle plus tard, dans une période similaire du siècle, il me semble que tout est réuni à nouveeau pour réaliser cette communion avec les enfers, mais cette fois, quelque chose me dit que si nous persistons dans cette voie, ce sera « no future ». Alors je vous invite à « Just say no » ou « Just say know ».
l Humanité va s'affranchir de l 'attraction solaire pour parcourir l 'immensité insondable de l 'Univers, après avoir découvert& maîtrisé de nouvelles formes d'énergie (l 'anti gravité?), voire trouvé d'autres chemins de traverse afin de chevaucher sans limites l 'espace- temps (des trous de vers ?)

Personnellement, je pense qu’il ne faudra pas attendre 500 ans pour s’affranchir de l’attraction solaire. Ce sera bien avant (cf le début de cette intervention) ou jamais.

Verveine
Dans un autre registre mais à propos du même sujet imaginez aussi l'Archéologue qui dans vingt mille ans sera ému devant les peintures inscrites dans des formes géométriques dressées le long des rues. Pour lui nul doute qu'il s'agissent d'Art. En revanche tous ces disques brillants en plastique percés au centre seront ils pour lui des petits miroirs ou une monnaie ou les restes d'un mécanisme ?
Stanalpha1
A propos de la réaction d'un archéologue du futur qui dans 20 000 ans trouverait un CD ou un DVD..on ne parle bien entendu que de l'objet, du contenu..Que pourra t il dire ?...".Nos ancêtres du 21èm Siècle possédaient une TECHNOLOGIE leur permettant de reproduire au moyen du système binaire (la succession d'une série de 0 et de 1) une mélodie ou des images , en "gravant" lesdits chiffres sur un disque argenté ou doré ....Mais ,si l 'esthétique d 'un CD peut être jugée agréable à l 'oeil...l 'objet lui même pouvant être jugé beau "en soi"certes, du fait de l 'harmonie du cercle .
Il me semble que ce débat peut déboucher sur des questionnements qui ne sont pas tout à fait étrangers à notre sujet. Qu’est ce que l’art, une œuvre artistique, la beauté est elle immanente ou étroitement reliée à l’espèce, la culture et la société ? Peut-il exister des œuvres d’art universelles ou cette question n’a aucun sens car elle est déjà remplie de présupposés ? Plus que la notion d’universalité, je préfère introduire la notion d’invariants qui pourraient générer, en interférant avec le triptyque (espèce, culture, société) les formes fractales d’un art kaléidoscopique à la fois partagé (et partageable) multiforme, reflet du cosmos et de ses productions néguentropiques, fussent-elles locales ou globales. Imaginez seulement la richesse sous jacente liée à ce partage à l’échelle de la planète et étendez le au niveau de la galaxie, voir du cosmos où ce ne sont plus deux des paramètres qui changent mais trois. Cela donne le tournis.
Pour une approche pratique de la problématique, on pourra lire ou relire une des nouvelles de « Pastiches et postiches » d’Umberto Eco qui présente ce que serait le compte rendu des travaux d’un ethnologue mélanésien aborigène sur la base d’une observation du fonctionnement des moeurs dans la société industrielle milanaise. Passionnant et hilarant.
Merci Stanalpha1 pour votre référence à Tolstoï. Une piste à suivre.

1 Le mur de la compléxité- L’archéologie de l’innovation
Ce mur de la compléxité que j’ai déjà évoqué et que je développerai aujourd’hui en faisant référence aux travaux récents de l’archéologue et historien Sander van der Leeuw est un des obstacles sur le chemin de notre devenir, et le passer nous demandera des ressources digne de Garou garou ou de l’effet tunel[2]. Ce mur de la complexité pourrait se résumer à la problématique suivante : Nous intervenons toujours plus sur notre environnement (biotope mais aussi champ social) si bien que nous induisons de tels changements que nous sommes confrontés à des situations tout à fait nouvelles pour lesquelles, sans recul, nous appliquons des recettes à la sauvette pour les corriger qui induisent elles aussi de nouvelles conséquences non attendues et ainsi de suite de façon exponentielle nous obligeant à nous embarquer dans une spirale de l’innovation qui pourrait mal se terminer (effondrement soudain du biotope, de notre environnement, suite à une modification ou une série de modifications incontrôlables et surtout irréparables débouchant sur un problème de type NP-Complet[3]). Ce phénomène apparaitrait notamment lorsque le champ de nos interventions ne deviendrait plus négligeable par rapport aux aires planétaires restées encore sauvages (dans le sens non modifiées par l’humanité) et coïnciderait avec le basculement d’un monde « ouvert » (où le mythe de la frontière fonctionnait parfaitement, cette conquête de « l’ouest » support à cet ultralibéralisme criminel) à un monde fermé, clos (la planète dans sa fragilité et sa finitude qui nécessiterait de changer de logique si nous souhaitons perdurer…A ce titre il est singulier de partager l’expérience de l’astronaute Saoudien, le prince sultan bin Salman bin Abdulaziz Al Saud, un homme pourtant bien ancré dans le système (une des vertus de l’argent est de permettre ce qui est totalement impossible au commun des mortels) qui va être « victime » d’une épiphanie lors de la mission STS-51G Discovery autour de la Terre du 17 au 24 juin 1985. Ecoutons le :
Le premier jour, nous observions nos pays respectifs, le troisième et le quatrième, nous regardions nos continents. Au cinquième jour, nous primes conscience de l’unicité de la Terre. Ce recul, cette vue d’ensemble, qui avait réduit dans l’espace les dangereuses divisions humaines, n’avait pas été transmis aux nations de la Terre. Ici sur Terre notre nationalisme et notre tribalisme étaient florissants dans leurs formes destructives traditionnelles. Nous devons nous demander ce que nous pouvons faire pour donner vie à cette perspective cosmique élargie et de quelle façon nous pouvons rendre cette expérience cosmique permanente ? »
Comme le mur du son, ce mur de la complexité que l’on pourrait appeler à titre de boutade « mur du con » (mais peut-on vraiment rire de ces sujets), pourrait être passé, mais il impliquerait un contrebalancement éthique de tous les développements hypertéliques actuels (nanotechnologie, nucléaire, etc.). Cette étape serait une étape commune dans le développement des entités planétaires.

2 L’archéologie de l’innovation
http://fora.tv/fora/fora_transcript_pdf.php?cid=11292
Dans mes pérégrinations sur la toile, je suis tombé sur cette conférence captivante du Professeur Sander E. van der Leeuw sur l’archéologie de l’innovation. Je me permets de la partager avec vous d’autant plus qu’elle me semble apporter quelques éléments de réponse aux problématiques qui nous passionnent. Le professeur Sander passe en revue quelques millions d’années d’évolution biologique à travers le prisme des révolutions de l’innovation que nous transmet l’archéologie des outils, des villes et des empires. Un point captivant est celui concernant l’évolution de la mémoire temporaire de travail à court terme (appelée STWM : Short Term Work Memory) et de l’encéphalisation comme métrique de l’évolution et du développement humain. On y apprend notamment que les singes comme nos lointains ancêtres disposent d’une mémoire temporaire de travail à court terme de 3 opérations simultanées, comparable à celle d’un enfant en bas âge. L’homme quant à lui disposerait d’une mémoire à court terme de travail de l’ordre de 7 opérations simultanées (+- 2. Au passage, on retrouve une caractéristique qui est souvent attribuée à la gens féminine de pouvoir mener de front de nombreuses opérations de façon simultanée alors que l’homme fonctionne de façon plutôt séquentielle, les opérations s’enfilant les unes à la suite des autres, faisant la queue si j’ose m’exprimer ainsi.. Un rapport avec le sexe peut-être ?) En analysant la complexité des outils faits par nos ancêtres humains, Van der Leeuw présente une chronologie de la STWM (mémoire court terme) se développant parallèlement à la maîtrise des différentes dimensions de notre univers, passage du 2D à des concepts 3D se matérialisant par des objets de plus en plus complexes pour s’enrichir finalement avec la maitrise du temps (la fameuse gamme de la gestion de production) à un outil industriel. Nous sommes arrivés à notre état évolutionnaire biologique courant il y a environ 10.000 ans et n'avons pas beaucoup changé depuis. Ceci marque le début d'une ère des cycles d'innovation, qui n'étaient pas possibles avant une telle évolution, et qui nous conduisent à intervenir de façon toujours plus importante sur notre environnement en oubliant au passage les boucles de rétroactions.
Nous sommes passés de l’état passif : L'humanité est passive dans un environnement qui est en activité et agressif, les changements sont attribués à la nature et les gens n'ont aucun autre choix que de s'adapter à ceux-ci. Les changements de l’environnement tendent à être regardés comme dangereux parce qu'ils sont au delà de l’influence humaine (culture de chasseurs cueilleurs, animisme).
A l’état actif :
Parce que l’on croit les connaître, la cohésion et les forces de la nature sont sous estimées. L'humanité est agressive et active dans un environnement qui est tenu pour passif. L'humanité tend à être regardée comme la source de tout les changements dont nous sous estimons grandement les conséquences ayant une connaissance très fragmentaire de celles-ci. Nous en arrivons au paradoxe suivant : Nous intervenons de plus en plus sur notre environnement pour réduire les risques mais ce que nous ne savons pas et que nous ne réalisons pas, c’est que nous changeons également l'éventail des risques et que finalement nous perdons le contrôle car plus l’homme transforme son environnement moins il le comprend. En bref nous sommes condamnés à innover toujours plus et toujours plus pour maintenir le développement de cette nouvelle « Rome », la période actuelle.
Mais ce système fonctionnait en modèle ouvert, c'est-à-dire dans un monde sans frontière, ou les frontières pouvaient être repoussées toujours plus loin. Il est intéressant d’écouter ce que dit le professeur Sander sur la chute de Rome et de constater que cette dernière est intervenue lorsque l’empire n’a plus trouvé de trésors ni de civilisations à piller.
Les innovations principales ont été jusqu'ici notre maîtrise des dimensions spatiales et temporelles (outils, écriture, agriculture, etc.) et notre maîtrise de l’énergie (Révolution Industrielle). Nous sommes maintenant dans le commencement d'une révolution de l'information, qui doit fournir de nouvelles solutions aux innovations passées qui nous ont conduites dans un beau merdier. Nous avons peut-être oublié au passage quelques dimensions de sagesse que nous aurions dû conserver en mémoire (mais peut-être peut on se ressouvenir ?) pour alimenter cette boucle de rétroaction et éviter de faire n’importe quoi. Il suffit de jeter un coup d’œil sur les graphiques suivants pour se rendre compte de l’ampleur des dégâts et que le système actuel est condamné à brève échéance si nous continuons sur cette lancée dévastatrice (merci Anakin) et pour compléter le point concernant la singularité.



Pouvons-nous augmenter notre STWM pour pouvoir passer « ce mur de l’innovation », ce mur de la compléxité et maitriser nos problématiques qui deviennent exponentielles en complexité par une projection dans le monde virtuel et le développement conjoint de nos capacités de calcul ?
Pouvons-nous comprendre le phénomène de l'innovation lui-même et l’inscrire dans un développement durable et harmonieux? Pouvons-nous « distribuer » (enseigner) cette maitrise de l'information à titre individuel, permettant à chacun et à des groupes de population de s’écarter du schéma de ces mégapoles fragiles et tentaculaires, futurs cimetières d’une humanité prisonnière afin de définir des nouveaux concepts de villes/communautés plus robustes ? Comment contrôlerons-nous les prochaines innovations dans le domaine de la nanotechnologie et de la biotechnologie en tant que société ? Quels nouveaux défis ces innovations représenteront-elles pour l’humanité? Et c’est justement ce qui est dénoncé dans la conférence du professeur Sander E. van der Leeuw, cette croyance aveugle dans la domination de notre environnement ne peut nous conduire qu’à des erreurs fondamentales et grossières conduisant à l’éradication de notre espèce à plus ou moins brève échéance. Visiblement nous n’avons pas bien pris conscience de cette singularité pour l’espèce humaine et nous continuons à promouvoir ce système débile de consommation sans limite alors que tous les indicateurs se mettent au rouge les uns après les autres. N’avons-nous pas à faire à une problématique NP complet requérant une autre logique et une approche que je qualifierai de « quantique » ? Les dommages que nous provoquons sur notre environnement, sont peut-être déjà irréversibles entrainant un probable effondrement aussi dramatique que soudain de notre biotope. Poursuivre dans cette voie n’est que pure folie ! Méditons cette citation de Jean Guehenno « La vraie trahison est de suivre ce monde comme il va et d’employer l’esprit à le justifier ». [4]

[0]
On peut se demander si Bloom ne s’est pas inspiré des travaux de Boris Federovich Porshnev et de son livre :
"At the Dawn of the Human History (Problems of Paleopsychology)"
http://www.porshnev.ru/en/

[1]
https://www.forum-ovni-ufologie.com/t1501-astronaute-declaration-d-edgar-mitchell-apollo-2004
http://feairplane.canalblog.com/archives/2008/07/28/19149185.html

[2]
http://longnow.org/seminars/02009/nov/18/long-and-short-it/

[3]Problème NP Complet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Problème_NP-complet

[4]
Dans la crise actuelle, je suis effarée de constater que la remise en cause du système n’est même pas abordée, puisqu’il s’agit de « satisfaire les marchés » pour sortir de la crise, ceux là même qui nous ont conduit dans ce merdier (cherchez l’erreur) ! Ces marchés doivent en fait retrouver leurs vraies places, le Léthé (et certaines religions nous avaient pourtant averti (Le Veau d'or Exode 32:1-20 ; Matthieu 7:15-8:1 )
Réflexion de l’humanité, ce corps collectif qui s’interroge sur son devenir. Que suis-je ?
Cette question fondamentale peut avoir plusieurs significations, que ce soit une interrogation sur le pourquoi du chemin emprunté ou plus prosaïquement sur la quiddité. Comme dans la Divine Comédie, ce peut-être qu’au milieu du chemin de la vie , l’humanité avait perdu la voie droite ou alors la constatation que "Je" n'est que l'intersection de plans multidimensionnels d'univers temporaires, en aucun cas une singularité inamovible mais plutôt une instantanéité toujours mouvante dont la temporalité n'est qu'une illusion évanescente. "Je" se dissous à la prochaine intersection. Seule la conscience guide les pas de l'être.

avatar
Robert04
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1918
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Lun 20 Fév 2012, 13:08


Pourquoi;ai-je la cruelle impression,que des humains pensent que de potentiels extraterrestres pourraient penser,avoir la même vue des choses,nous considérer comme une race évoluée,être plus compréhensifs,nous apporter des valeurs et un bien être que nous n'avons pas,tout ça parce-que s'ils viennent jusqu'à nous,ils sont plus évolués technologiquement?

Et je vais me répéter!

Croire,qu'une civilisation extraterrestre aura le même mode de vie que nous,pensera comme nous,aura les mêmes objectifs,se soucierait de nous,nous apporterait un plus,c'est,pardonnez moi de la naïveté.

On ferme les yeux, parce-que pour nous c'est une habitude,une chose naturelle,si on à pu évoluer,durer,c'est que l'on à fait comme les êtres qui vivent auprès de nous,on à fait le ménage,on élimine toutes menaces pouvant nous mettre en danger,on dissuade,on extermine si c'est nécessaire pour notre survie,ou notre idéologie.Celà recommencera encore et encore.
Si l'on est en haut de l'échelle,c'est que nous avons tout fait pour celà,et on est pas tout blanc,et c'est pas fini.

C'est un peu comme dans Highlander,"A la fin,il ne doit en rester qu'un".C'est celà que l'évolution d'un prédateur.

Et quand deux prédateurs se rencontrent,ils font quoi?

Pardon,on à peut-être affaire à de gentils ET,c'est moi qui vois le mal partout Wink
avatar
Amorlind
Bonne participation
Bonne participation


Masculin Age : 49
Nombre de messages : 78
Inscription : 25/11/2009
Localisation : Paris
Emploi : Ingénieur
Passions : OVNIs
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Lun 20 Fév 2012, 13:56
Quelques points rapidement jetés sur le papier, j'avoue ne pas être très "à l'aise" pour en parler donc j'espère de la compréhension ;-)

De la bienveillance ou de la malveillance

On peut apparaitre bienveillant en prenant des décisions ou en influençant sur du court terme "dans le sens du poil"...mais ceci en risquant de provoquer des dommages irréparables (voulu ou non) sur le long terme...ex : influence de l'occident sur les cultures primitives, apport de technologie sans explication, ni maitrise afin d'assurer une dépendance etc...

On peut aussi apparaitre malveillant en n'intervenant tout simplement pas, ou en intervenant de manière "agressive" à un moment jugé clé afin de mettre "le sujet sur les rails" ou de prévenir une dérive sur du long terme pouvant avoir des conséquences dramatiques...ex : plan dans une entreprise, limitation d'une population animale en forte démographie, vaccination, etc...

Pour moi ces notions ne me paraissent finalement évoquées et "évocables" que par le sujet de l'étude, afin de désigner les intentions de l'organisateur de la dite étude à son endroit...intentions potentiellement pas ou peu perceptibles par l'intellect ou l'esprit du sujet (en général le sujet ne me parait donc capable de percevoir qu'à court terme)



De l'influence, intrusions et visites

Ce que nous enseigne l'histoire, c'est que qu'une grande majorité des confrontations ou exercices d'influence d'une civilisation (macro société donc) dite "avancée" sur le développement ou quotidien d'une civilisation dite "primitive" se sont soldés la plupart du temps par des catastrophes (ethnique, culturelle, ou autre)

Ce que nous enseigne l'art de l'observation (je fais de la photo), c'est que la discrétion est de règle si l'on ne veut peu ou pas influencer le sujet ou l'environnement étudié (je suppose que c'est également le cas lorsqu'on étudie une civilisation primitive, un groupe d'animaux ou des singes savants ^^ ). Je crois d'ailleurs qu'il existe une théorie en physique indiquant que plus on "éclaire" un sujet d'observation, plus on pertube son comportement, et donc plus l'étude perd de sa pertinence ?

En résumant, et en partant du principe qu'une civilisation dite évoluée étudie ou observe les singes savants que nous sommes, je vois mal la situation évoluer sans que de sérieux "bonds" en terme de civilisation aient été effectués (notamment ceux décrits dans le classement des cilisations évoqué par Michio Kaku), ou que des événements futurs dont la portée nous échappe complètement décident de l'intervention forcée de l'observateur
avatar
OR-NELL
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Féminin Age : 58
Nombre de messages : 678
Inscription : 31/01/2012
Localisation : Montpellier
Emploi : *******
Passions : Ufologie-Astronomie-Assyriologie-Philosophie-SF
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 21 Fév 2012, 11:27

Bonjour,


Actuellement…nous sommes sans doute observés comme on regarde une fourmilière…

Parfois ils nous laisse les apercevoir…erreur où non de leur part…qui sait ?

Mais je pense que trop de choses nous sépare NOUS les terriens…à commencer par la religion…

Alors "ils ne sont pas prêt de se poser"…

Il va falloir évoluer…(du travail en perspective)

Bonne journée…
Laouen
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Féminin Nombre de messages : 930
Inscription : 13/12/2011
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 21 Fév 2012, 12:43
Merci OR-NELL
Peut-être ne savent-ils pas communiquer avec nous ..et qu'ils sont en train de chercher ce moyen dans un soucis de convivialité et non dans celle d'une démarche conquérante ?
Même nous, avons entrepris cette démarche à l'égard de certaines ethnies encore restées en osmose avec la nature
Bonne journée à vous aussi
fbzae
avatar
dupont david 02
Participation excellente
Participation excellente


Masculin Age : 44
Nombre de messages : 309
Inscription : 08/01/2011
Localisation : 02
Emploi : top secret
Passions : sciences et ufologie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 21 Fév 2012, 13:31
ils cherchent de la nouriture , il faut bien qu'ils se nourrissent d'une manière ou d'une autre et aussi des matière premières comme les minerès
avatar
OR-NELL
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Féminin Age : 58
Nombre de messages : 678
Inscription : 31/01/2012
Localisation : Montpellier
Emploi : *******
Passions : Ufologie-Astronomie-Assyriologie-Philosophie-SF
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 21 Fév 2012, 13:55

Bonjour,

Voilà un sujet dont je voudrais débattre…mais je ne sais si je peux en parler ici ?
Cela va sans doute faire sourire…c'est encore de la science fiction…mais qui sait ?

Voilà…et si des scientifiques dans un avenir lointain ont trouvé "la machine à remonter le temps" ?

S'ils peuvent nous rendre visite à notre époque voir encore plus loin à l'époque de la bible par exemple…On peut admettre qu'ils ne se manifestent pas de crainte d'influencer le futur…

Qu'en pensez vous ?

À bientôt…
Laouen
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Féminin Nombre de messages : 930
Inscription : 13/12/2011
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 21 Fév 2012, 14:46
@OR-NELL a écrit:
Bonjour,

Voilà un sujet dont je voudrais débattre…mais je ne sais si je peux en parler ici ?
Cela va sans doute faire sourire…c'est encore de la science fiction…mais qui sait ?

Voilà…et si des scientifiques dans un avenir lointain ont trouvé "la machine à remonter le temps" ?

S'ils peuvent nous rendre visite à notre époque voir encore plus loin à l'époque de la bible par exemple…On peut admettre qu'ils ne se manifestent pas de crainte d'influencer le futur…

Qu'en pensez vous ?

À bientôt…
Je ne sais pas un ça a un rapport avec ce lien pris sur le forum dans "insolite" https://www.forum-ovni-ufologie.com/t4111-arte-le-mystere-de-l-horloge-theorie-de-la-relativite?highlight=l+horloge+%E0+remonter+le+temps trje,tu
avatar
OR-NELL
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Féminin Age : 58
Nombre de messages : 678
Inscription : 31/01/2012
Localisation : Montpellier
Emploi : *******
Passions : Ufologie-Astronomie-Assyriologie-Philosophie-SF
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 21 Fév 2012, 15:17


Bonjour,

Oui Laouen la relativité…les cordes…c'est une sacrée découverte…un premier pas
vers une machine sophistiquée qui pourrait revenir dans le passé…où au contraire aller encore plus loin dans le futur…

Quel merveilleux rêve…! Tout est possible…Lorsqu'on a vu le premier engin se soulever d'un mètre du sol tout le monde pensait que c'était une utopie que de penser à voler…à présent on prend l'avion pour voyager…l'homme est parti sur la lune…on peut envoyer des engins sur mars…

Tout arrive…ou alors c'est déjà arrivé…Qui sait ?

À bientôt
avatar
Robert04
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 1918
Inscription : 16/02/2011
Localisation : PACA
Emploi : +++++
Passions : +++++
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 21 Fév 2012, 17:42


Bonjour

Si vous voulez débattre sur la provenance des OVNIS,il y à ce sujet ouvert: https://www.forum-ovni-ufologie.com/t2123-ovni-d-ou-viennent-t-ils

Cdt

Robert
avatar
OR-NELL
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Féminin Age : 58
Nombre de messages : 678
Inscription : 31/01/2012
Localisation : Montpellier
Emploi : *******
Passions : Ufologie-Astronomie-Assyriologie-Philosophie-SF
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 21 Fév 2012, 17:54


Bonsoir,


Merci Robert04,

Je ne savais pas où me mettre pour parler de ce sujet…J'y vais…

Bonne soirée

avatar
Verveine
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2197
Inscription : 01/07/2011
Localisation : Bouches du Rhône
Emploi : Artisan
Passions : Plongée
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 21 Fév 2012, 19:26
Bonjour,
Désolé d'avoir trop peu de temps pour répondre aux uns et aux autres... Juste 2 petites choses:

A/Pour l'Art, comme M51M51 je pense qu'il constitue un chemin essentiel et dont les effets à long terme sur le développement des civilisations est probablement supérieur à celui de la gestion politique. MAIS dès lors que la distance est grande (en temps ou en espace) entre le créateur et l'observateur, la difficulté sera de distinguer ce qui est issu d'une intention artistique et ce qui ne l'est pas. Regardez par exemple... cet urinoir devenu oeuvre d'art contemporain... je serai surpris que notre archéologue du temps futur l'identifie comme telle !

B/En dehors de toute considération ET, OVNI Je travaille sur l'évolution des communications au cours des ages: Je constate que ces évolutions peuvent être classées en 3 catégories:

1/ Evolution de la Codification de l'information
2/ Evolution de la Transmission de l'information
3/ Evolution des Relations d'information

La codification : ça commence quand un paléo-individu fait un geste pour informer son voisin de quelque chose par ex : "fait silence... la proie est dans cette direction".
Ça franchit une autre étape quand avec des sons on exprime quelque chose.
Ca franchit une autre étape encore quand on dessine des idées pour les communiquer.
Cà franchit encore une étape quand au lieu de dessiner des objets on commence à représenter des sons qui correspondent à des mots qui correspondent à des informations. Puis quand on invente le morse. Et ainsi de suite jusqu'a aujourd'hui quand on numérise sous forme de 0 et de 1 ces informations preçédemment déjà codées en gestes, en sons, en dessins, et mots...

La transmission : ça commence par le mime (utilisation du geste), le porte voix, puis la scène de théatre (primitif) les tablettes d'argile, le papyrus, puis le messager et la voie "romaine", le télégraphe, le téléphone, la radio, le cable optique,...

La relation : Ca c'est en fait le plus important! On commence avec une relation 1,1: L'homme qui communique une info à son frère.
Ensuite on a les relations 1,n :
Un homme communique une info à plusieurs hommes,
Ensuite on a les relations n,1 :
C'est par exemple le scrutin démocratique, ou d'un ensemble d'humains se dégage un choix que leur chef va prendre en compte... ou pas rire
Mais il y a aussi les relations 1,m ou m n'est pas humain. C'est le cas dans certaines relations vers l'animal... ou vers E.T.

Le tout est de savoir si on peut faire du n,m voire du m,n voire les 2 ! Et pour çà sans aller chercher sur Alpha du Centaure on a tout plein de petits zanimaux... ici avec nous.
Ne faisons pas aux autres ce que nous ne voudrions pas qu'on nous fasses... mais au contraire essayons de communiquer avec eux comme nous voudrions que l'on communique avec nous.

Amitiés



_______________________________________
Pour ceux qui cherchent midi à quatorze heures, la minute de vérité sera longue à venir . Pierre Dac

Le contraire de l'Erreur n'est pas la Vérité mais le Doute. Lucien Jerphagnon


Dites le avec des fleurs . Dryas
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mer 22 Fév 2012, 15:20
Hello VERVEINE,

Merci pour ton post, je m 'aperçois que tu es très éclectique.....Ceci étant, le sujet que tu embrasses est passionnant ...Et la TOUTE dernière phrase de ton post Ne faisons pas AUX AUTRES ......ouvre un horizon de discussion très large..Si nous avons à prendre "langue" avec des ET.....Et si leur seul moyen de discussion est la télépathie à sens unique que fait on ?.....S'ils utilisent d'autres modes de langage que nous ex: des couleurs plus ou moins irisées matérialisant des pensées dans une longueur d'onde spéciale hors de nos sens ?.....Sans parler d'une langue totalement inconnue avec des phonèmes qu'on ne peut même pas imaginer ...Bref, je délire ...Quoique !...Moi j 'ai une espérance : c'est que les ET que nous rencontrerons auront , du fait de leurs extraordinaires moyens forcément intellectuels et technologiques, puisqu 'ils sont arrivés jusqu 'à nous, la possibilité de nous parler 'instantanément dans notre langue quelle qu 'elle soit !

Bien à toi STANALPHA
avatar
Verveine
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2197
Inscription : 01/07/2011
Localisation : Bouches du Rhône
Emploi : Artisan
Passions : Plongée
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mer 29 Fév 2012, 10:12
Bonjour Stan,

En se tenant d'abord à l'écart des spéculations ET et en réfléchissant à la communication et son histoire, je m'aperçois que la communication telle qu'on la connait est un empilement de codages. Par exemple :

Origine : ÉMOTION, INTENTION, OBSERVATION,...
Codage 1 : GESTE mais il faut attirer l'attention de l'autre par un son
Codage 2 : au Geste se superpose un SON dont la vocalisation permet de coder le sens du geste associè
Codage 3 : Le son est éphémère, la communication n'est pas durable, on code alors en faisant un DESSIN.
Codage 4 : La multiplication des images possibles même stylisées rend peu à peu la communication par ce biais inefficace. On découpe alors le son des mots en phonèmes que l'on représente par des dessins simples ... les lettres.
Codage 5 : Pour transmettre les mots composés de lettres on invente l'imprimerie, les normes d'écriture (orthographe) puis (je saute quelques étapes) la codification hexadécimale (EBCDIC puis ASCII)
Codage 6: pour faire passer ces flux numérisés plus efficacement sur des cables ou des fréquences hertziennes on les compresse en les codant autrement (CODEC)

C'est ce que j'appelle un empilement de codifications. Celà finalement:
1/ Nous tiens très éloigné de notre source intentionnelle ou émotionnelle,
2/ Nous rend difficilement compréhensibles par les individus ou groupes n'ayant pas la culture de codifications similaires
3/ Nous empêche de comprendre ces individus ou ces groupes

Le retour à l'émotion, l'intention et l'observation pures, me semble être le 1er pas à faire sur ce chemin... que ce soit pour communiquer avec un cheval ou avec un ET.

Amitiés


_______________________________________
Pour ceux qui cherchent midi à quatorze heures, la minute de vérité sera longue à venir . Pierre Dac

Le contraire de l'Erreur n'est pas la Vérité mais le Doute. Lucien Jerphagnon


Dites le avec des fleurs . Dryas
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mer 29 Fév 2012, 13:45
Hello VERVEINE,

Merci à toi...Je ne peux qu'être ok ...Ceci étant pour tous du forum qui veulent creuser ce problème et "Dieu sait" si celà est important ..Je vous invite à consulter par exemple le site de Floriant CASSET : WWW.F.CASSET.FR . C 'est un jeune chef de projet multimédia que je viens de découvrir en me baladant sur le web pour creuser le pb...C'est simple, compréhensible et clair pour des non spécialistes dans le domaine de la communication que nous sommes à peu près tous ...

Bien à toi STAN
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Dim 04 Mar 2012, 10:36
Bonjour, j’ai essayé de répondre un peu à tout le monde en essayant de conserver le fil de la discussion mais j’ai conscience d’avoir fait un peu long et touffu. Cela fonctionne un peu comme les poupées russes.
Bonne lecture.

Dupont david 02
ils cherchent de la nouriture , il faut bien qu'ils se nourrissent d'une manière ou d'une autre et aussi des matière premières comme les minerès
Il me semble qu’une ethnie qui a résolu la problématique du voyage interstellaire a passé une étape clé de son évolution et par les techniques et sciences que cela doit impliquer, elle a certainement apporté une réponse définitive aux problématiques de nourritures et de matières premières. Ce ne doit donc pas être cela qu’elle(s) recherche(nt).

Or-Nell/ Laouen
Mais je pense que trop de choses nous sépare NOUS les terriens…à commencer par la religion…
Qu’il existe une distance évolutive importante entre nous et eux, c’est très certainement le cas. Ce qui les intéresse est peut-être notre cheminement vers la complexité et, en supposant qu’ils existent, les invariants du cosmos qui pavent ce cheminement. A moins que, comme je l’aie déjà évoqué dans le cadre du paradoxe de Fermi, nous ne soyons que le prétexte pour leur permettre de rentrer en contact avec d’autres entités du cosmos. Nous ne sommes qu’un média, une sorte de zone franche et la communication avec la fourmi humaine est le cadet de leurs soucis.
Pour l’histoire des voyageurs temporels, vous pouvez vous référer au bouquin de Gerhard R.Steinhäuser paru dans la collection Albin Michel, « les chemins de l’impossible » et intitulé les « Chrononautes », en substance des gens qui auraient réussi à passer le mur du temps. Je n’ai pas lu dans le détail.

Pour la théorie des cordes, ces épicycles de XXième siècle, jetez un coup d’œil sur le livre de Lee Smolin


Amorlind
Pour moi ces notions ne me paraissent finalement évoquées et "évocables" que par le sujet de l'étude, afin de désigner les intentions de l'organisateur de la dite étude à son endroit...intentions potentiellement pas ou peu perceptibles par l'intellect ou l'esprit du sujet (en général le sujet ne me parait donc capable de percevoir qu'à court terme)
Merci Amorlind pour cette réflexion très pertinente qui souligne, si je vous comprends bien, l’importance d’une prise de distance nécessaire pour justement tenter de faire apparaître quelques patterns/logiques sur le moyen et le long terme. Ce n’est certainement pas évident car il faut se « libérer », départir de notre sens commun.

En résumant, et en partant du principe qu'une civilisation dite évoluée étudie ou observe les singes savants que nous sommes, je vois mal la situation évoluer sans que de sérieux "bonds" en terme de civilisation aient été effectués (notamment ceux décrits dans le classement des cilisations évoqué par Michio Kaku), ou que des événements futurs dont la portée nous échappe complètement décident de l'intervention forcée de l'observateur
Effectivement et l’état à venir de la planète, ou du système solaire pourrait être un facteur déclenchant.

Balestrieri
…on le constate bien aujourd'hui, lors de rencontre avec les rares peuplades vivant encore à l'âge de pierre ou presque cela se passe plutôt bien.
Balestrieri, je ne suis pas certaine de partager votre optimisme et la supposée neutralité de nos relations avec des peuplades dites « primitives ». Ce n’est pas une émission médiatique grand public dont le critère est de favoriser l’audimat qui me fera changer d’avis mais bien plutôt la lecture des récits d’ethnologues de terrain qui me conforteront sur la réalité de cet ethnocide.

Sylvain Vella
Vous pointez du doigt, je pense très justement, l’équation qui s’impose à l’oligarchie actuelle. « Il ne peut y avoir d’autres dans la sphère étoilée car cet autre s’il existait serait une source d’inspiration et de déstabilisation insupportable ». L’expression d’un singleton d’enfer, un ordre néofasciste actuel déguisé en « démocratie ».
Et comme par hasard, faisant écho avec presque 100 ans d’écart, nous nous retrouvons dans une configuration similaire à la période pré 14-18 [0] où la vie extraterrestre potentielle est niée [1] (un comble suite aux découvertes récentes des exo planètes mais regardez plutôt ces récentes publications évoquées dans cette note!) et où nous sommes à la veille d’une nouvelle boucherie mondiale commanditée par cette même oligarchie, ces mêmes enfants de salauds ou plutôt leurs descendances, prêtes à tout pour restaurer et perdurer dans leur ordre méphitique.

Certes, dans nos sociétés développées nous avons l’impression d’être libres. Les limites sont pourtant bien présentes même si elles sont cachées et s’il faut s’empêcher de penser trop loin. Le système a d’ailleurs prévu pour cela un outil pratique et récent pour confiner les sujets potentiellement dangereux à son intégrité. Interrogez-vous sur ces sujets « interdits », refusez-vous d’ânonner la version officielle et vous voilà aussitôt taguer de conspirationiste, circulez il n’y a rien à voir n’y à comprendre et ne persister pas dans cette voie car vous risqueriez de devenir « antidémocrate », « antisémite » voir proprement un dangereux extrémiste. Si bien que ce néofascisme rampant, ce néofascisme du renard se développe au sein de notre monde en toute impunité, favorisant l’individualisme et l’égocentrisme nourris par l’émotion pure, le tout conduit et induit par une consommation effrénée. La bête s’est logée au cœur du système, prête à accoucher d’un monstre. Il suffit de regarder ce miroir aux alouettes que constitue la publicité pour comprendre que la boucherie ne va pas tarder et que l’abattoir va bientôt vous appeler pour mourir en héros des « valeurs » (mais lesquelles ?) sur les futurs champs de bataille.
A travers ce sujet de l’impact extraterrestre, mon propos est aussi de réinvestir le champ du politique (ce mot galvaudé et souillé par la médiocrité de nos « champions ») et c’est à travers de la Boétie et de ce discours de la servitude volontaire que nous devons allumer les contrefeux de la raison pour dessiner les horizons d’un futur plein d’involution et de compréhension, des lendemains qui chantent l’altérité et l’infinité.

Fontaine, je ne boirais pas de ton eau…


En quoi l’altérité est un concept fondateur d’un autre être au monde qui à la place du totalitarisme (il ne peut y avoir qu’un et c’est moi –et d’ailleurs cela a été mis en image, cf highlander- que l’on peut décliner à titre individuel ou collectif) fait place à un univers rempli de prochains, dont la clé de compréhension ne réside pas dans l’appropriation mais dans la communication(ce qu’avait perçu Robert Jaulin) et la « communion » dans le sens de création d’un univers du contact qui est à la fois nouveau et différent(en dehors de la sphère de compréhension de chaque autre, de chaque un), instantané car il nait dès le premier contact et est porteur d’un « nouveau monde », créateur car il battit les ponts cinvat de noosphères disjointes. Si bien que pour rendre toutes les nuances, il nous faudrait dans un premier temps remplacer la notion d’extraterrestre par la notion d’extra humain dans la signification hors de la sphère de l’humanité au sens large (humanité ici prise dans le sens de tous les êtres humains de cette planète dite « Terre »). Si bien que cette extra humanité, dont les animaux et les insectes de cette planète constituent un ensemble à proximité et qui, comme le suggère Verveine, pourrait être un premier espace immédiat à explorer, avant même de songer à l’extra terrestrialité. En fait il s’agirait de tracer ici les modalités du « non être humain », que ce dernier soit d’ici avant même d’être d’ailleurs. Cette étape constituerait à la fois une « exploration » du champ des possibles et une formation pratique à une compréhension modale de la diversité. La simulation informatique, en innervant une réalité virtuelle (cette idée est en partie présente dans le film Avatar) permettrait à l’être humain de simuler, de « sentir » et saisir avec, de comprendre ce que le cerveau d’un animal ou celui d’un arthropode pourrait ressentir tout en conservant son champ de référence actif de façon à établir un pont cognitif entre les univers d’une réalité fractale et cuspidale. Une sorte d’empathie digitale virtuelle qui convergerait finalement de façon asymptotique vers une épiphanie du réel perçu par l’autre, les points de références seraient maintenus de façon à conserver l’identité de base dans un triptyque (conscience humaine, conscience virtuelle, conscience de l’autre) dont la loi de composition interne, la conscience, serait réflexive, commutative et associative.

Robert04
Croire,qu'une civilisation extraterrestre aura le même mode de vie que nous,pensera comme nous,aura les mêmes objectifs,se soucierait de nous,nous apporterait un plus,c'est,pardonnez moi de la naïveté.
On ferme les yeux, parce-que pour nous c'est une habitude,une chose naturelle,si on à pu évoluer,durer,c'est que l'on à fait comme les êtres qui vivent auprès de nous,on à fait le ménage,on élimine toutes menaces pouvant nous mettre en danger,on dissuade,on extermine si c'est nécessaire pour notre survie,ou notre idéologie.Celà recommencera encore et encore.
Si l'on est en haut de l'échelle,c'est que nous avons tout fait pour celà,et on est pas tout blanc,et c'est pas fini.
C'est un peu comme dans Highlander,"A la fin,il ne doit en rester qu'un".C'est celà que l'évolution d'un prédateur.
Et quand deux prédateurs se rencontrent,ils font quoi?
Pardon,on à peut-être affaire à de gentils ET,c'est moi qui vois le mal partout


Robert04, il ne me semble pas avoir développé dans ce fil une attitude passive consistant à attendre l’arrivée d’hypothétiques ETI bienveillantes, les bras croisés, qui nous feraient partager leur société idyllique en résolvant tous nos problèmes. Bien au contraire, mon propos est plus ici de faire prendre conscience que nous devons, sans vouloir paraître vulgaire, nous remuer le cul (d’ailleurs c’est en substance ce que nous dit Howard Bloom dans un article intitulé «The Big Burp and the Multiplanetary Mandate qui commence par : « Evolution is shouting a message at us. Yes, evolution herself. That imperative? Get your ass off this planet. », tout un programme…) et montrer comment ce questionnement sur l’altérité éloignée est un fantastique catalyseur de changement dans tous les champs de la société et de la connaissance. Finalement, c’est aux antipodes de votre point de vue. Je me demande par contre, et ne voyez là aucune attaque personnelle, si la naïveté ne consiste pas plutôt à se faire le porte voix de façon consciente ou inconsciente des mèmes délétères que cette société du néant génère pour justifier son existence, j’entends cette survie du plus fort, ce mythe de la sélection naturelle du « survival of the fittest ». Pour cela je vous invite à découvrir ou redécouvrir l’œuvre de Darwin que l’on met souvent en avant pour étayer cette règle du plus fort (ou du plus adapté) justifiant tous les poncifs débités par l’immonde capitalisme marchant. Contrairement aux idées reçues, le passage en revue des 828 pages de l’origine des espèces, on constate que Darwin écrivit seulement deux fois sur la survie du plus adapté mais 95 sur l’amour, 12 fois sur l’égoïsme mais plus de 92 fois sur la sensitivité morale, 9 fois sur la compétition mais 24 fois sur l’aide mutuelle et le partage et sur l’esprit et le cerveau il écrivit plus de 200 fois ! La montée de la complexité à travers le phylum qui conduit à l’humain semble plus une affaire d’association et de symbiotisme que de compétition ! La question à se poser alors est de se demander pourquoi ce mythe du plus fort continue-t’il à perdurer dans notre imaginaire collectif ? Ne comporte t’il pas en lui même le ferment de tous nos maux ?
http://www.thedarwinproject.com/revolution/revolution.html

Verveine

1/ Evolution de la Codification de l'information
2/ Evolution de la Transmission de l'information
3/ Evolution des Relations d'information

Merci pour ce éclairage qui, si j’ai bien compris votre approche et en me permettant de la compléter, me semble emblématique d’une complexité qui progresse par couches qui se recouvrent les unes sur les autres et/ou s’auto complètent, chaque strate pouvant dans son évolution être à l’origine de l’émergence d’une « méta » strate significative d’un changement de phase, d’une étape suivante, en dessinant, en prenant une image, une structure en pelures d’oignon. Cette évolution est comme vous le suggérez étroitement reliée à notre « être au monde » et peut-être une question de rapports qu’il nous faut marier. En faisant un parallèle et en allant piocher dans les cours sur Spinoza de Gilles Deleuze, on découvre que ce dernier utilise trois exemples qui illustrent les trois genres de connaissance présents dans l’Éthique, chacun correspondant à un genre de vie à part entière :

- La connaissance du premier genre est empirique : « je barbote dans l’eau, mon corps subit les vagues et l’eau ».

- La connaissance du second genre est empirique et rationnelle : « je sais nager, au sens où je sais composer mes rapports avec les rapports de la vague, avec l’élément eau ».

- Le troisième genre est purement rationnel : « je connais les essences dont dépendent les rapports, je sais ce que sont l’eau, l’onde, la vague, le principe d’Archimède, leurs causes », etc. (ou je crois savoir source de bien des erreurs…)
Notre évolution, par boucle de rétroaction, façonne notre « être au monde » en changeant les modes d’apprentissage, d’éducation et par voie de conséquence nos conceptions de l’univers. En essayant de coller au sujet, il est passionnant de le mettre aussi en relation avec cette conférence de l’académicien Michel Serre prononcée le 01/03/2011 lors de la séance solennelle sur « les nouveaux défis de l’éducation »
http://www.jp-petit.org/Presse/mutation_humaine.pdf
D’emblée la couleur est donnée :
Ce nouvel écolier, cette jeune étudiante n’a jamais vu veau, vache, cochon ni couvée. En 1900, la majorité des humains, sur la planète, s’occupaient de labourage et de pâturage ; en 2010, la France, comme les pays analogues au nôtre, ne compte plus qu’un pour cent de paysans. Sans doute faut-il voir là une des plus immenses ruptures de l’histoire, depuis le néolithique. Jadis référée aux pratiques géorgiques, la culture change.

Bilan temporaire. Quelle littérature, quelle histoire comprendront-ils, heureux, sans avoir vécu la rusticité, les bêtes domestiques et la moisson d’été, dix conflits, blessés, morts et affamés, cimetières, patrie, drapeau sanglant, monuments aux morts, sans avoir expérimenté dans la souffrance, l’urgence vitale d’une morale ?
….
Sans que nous nous en apercevions, un nouvel humain est né, pendant un intervalle bref, celui qui nous sépare de la Seconde Guerre mondiale.

Il ou elle n’a plus le même corps, la même espérance de vie, n’habite plus le même espace, ne communique plus de la même façon, ne perçoit plus le même monde extérieur, ne vit plus dans la même nature ; né sous péridurale et de naissance programmée, ne redoute plus la même mort, sous soins palliatifs. N’ayant plus la même tête que celle de ses parents, il ou elle connaît autrement.

Ils ne parlent plus la même langue. Depuis Richelieu, l’Académie française publie, à peu près tous les quarante ans, pour référence, le dictionnaire de la nôtre. Aux siècles précédents, la différence entre deux publications s’établissait autour de quatre à cinq mille mots, chiffres à peu près constants ; entre la précédente et la prochaine, elle sera d’environ trente mille.

Rarissimes dans l’histoire, ces transformations, que j’appelle hominescentes, créent, au milieu de notre temps et de nos groupes, une crevasse si large que peu de regards l’ont mesurée à sa vraie taille.
Je la compare, je le répète, à celles qui intervinrent au néolithique, à l’aurore de la science grecque, au début de l’ère chrétienne, à la fin du Moyen Âge et à la Renaissance.

Avec l’accès aux personnes, par le téléphone cellulaire, avec l’accès en tous lieux, par le GPS, l’accès au savoir est désormais ouvert. D’une certaine manière, il est toujours et partout déjà transmis.

Par l’écriture et l’imprimerie, la mémoire, par exemple, muta au point que Montaigne voulut une tête bien faite plutôt qu’une tête bien pleine. Cette tête a muté.

Oui, nous vivons un période comparable à l’aurore de la paideia, après que les Grecs apprirent à écrire et démontrer ; comparable à la Renaissance qui vit naître l’impression et le règne du livre apparaître ; période incomparable pourtant, puisqu’en même temps que ces techniques mutent, le corps se métamorphose, changent la naissance et la mort, la souffrance et la guérison, l’être-au-monde lui-même, les métiers, l’espace et l’habitat.

Je voudrais avoir dix-huit ans, l’âge de Petite Poucette et de Petit Poucet, puisque tout est à refaire, non, puisque tout est à faire.

Stanalpha1
Si nous avons à prendre "langue" avec des ET.....Et si leur seul moyen de discussion est la télépathie à sens unique que fait on ?.....S'ils utilisent d'autres modes de langage que nous ex: des couleurs plus ou moins irisées matérialisant des pensées dans une longueur d'onde spéciale hors de nos sens ?.....Sans parler d'une langue totalement inconnue avec des phonèmes qu'on ne peut même pas imaginer ...Bref, je délire ...Quoique !...Moi j 'ai une espérance : c'est que les ET que nous rencontrerons auront , du fait de leurs extraordinaires moyens forcément intellectuels et technologiques, puisqu 'ils sont arrivés jusqu 'à nous, la possibilité de nous parler 'instantanément dans notre langue quelle qu 'elle soit !
Merci Stanapha1 pour cette réflexion. L’outil informatique, l’intelligence artificielle ne pourraient-ils pas fonctionner comme des « ponts cognitifs » établis avec la culture exohumaine ? Nos visiteurs, comme vous le suggérez, plus avancés, interviennent peut-être le plus simplement du monde par courriers ou messages… La perspective est assez boulversifiante et n’est pas sans rappeler quelques dossiers étranges dont une histoire survenue sur un forum au début des années 2000.

Anakin
Merci encore de me lire et de m’inspirer. Je suis tout à fait en phase avec vous lorsque vous évoquez que « de petits groupes pensant un essaimage cosmique a plus de chance de survivre qu’un groupe anarchique d’individus mué par le gain » et lors d’une prochaine intervention je donnerai quelques pistes curieuses que j’ai dégotées en surfant sur le net. Appelons cela les solutions potentielles pour s’en sortir qui, pour fonctionner, en s’inspirant des communicants de cette période pré électorale, pourrait faire intervenir les éléments de langage suivants qui peuvent sembler contradictoires : « groupe à taille humaine, autonomie, autarcie, mèmes, synchrétisme nexialiste, ouverture sur le cosmos »

L’intelligence artificielle

S’il est un personnage du XX ième siècle qu’il faut peut-être garder en mémoire plus que tous les autres, c’est certainement Alan Turing, le concepteur de cette machine universelle qui porte son nom et qui donnera naissance à l’ordinateur. Il créera d’ailleurs le premier ordinateur à Manchester à la sortie de la guerre. Aujourd’hui, cela nous paraît aller de soi, disposer d’une machine avec laquelle nous pouvons visionner un film, écouter de la musique, communiquer à l’autre bout de la planète et peut-être même ailleurs, et pour des scientifiques faire tourner des simulations complexes, etc… ce n’était pas si évident il y a seulement quelques années. Voilà encore un outil qui a changé radicalement notre « être au monde ». Turing était un logicien mathématicien dont l’histoire a retenu tardivement (c’était classé défense) sa participation à l’effort de guerre en cassant le code Enigma des allemands, ce qui permit aux britanniques de se tenir bien informés pendant le dernier conflit mondial. Cependant, ce n’est peut-être pas le côté le plus pertinent de l’œuvre de Turing pour le sujet qui nous intéresse. Turing qui était un génie s’est intéressé très tôt au problème de la décidabilité posé par Hilbert au début du siècle dernier. Il existe en effet des propositions qui ne sont ni vraies ni fausses, exemple si je dis je suis un menteur il est impossible de décider si je dis vrai ou non (ou l’histoire du barbier qui rase tous les hommes qui ne se rasent pas eux-mêmes et donc qui rase le barbier ?). Cette phrase en elle même mène toujours à une impasse. Dans un article publié en 1936, Turing va réussir à prouver que certaines propositions mathématiques sont à la fois vraies et fausses ( cela ne vous rappelle t’il pas quelque chose ?).
Il nous sera utile de définir d’abord ce que nous entendons par fonction calculable d’une variable entière calculable ou autre il existe de nombreuses façons équivalentes de définir une fonction calculable d’une variable entière. La plus simple étant sans doute la suivante …Nous avons dit qu’un nombre est calculable lorsque son expression décimale est calculable avec d’autres moyens finis, définition que nous allons maintenant expliciter sans tenter de la justifier avant la section 9 en attendant je me contenterai de suggérer que cette définition est justifiée par le fait que la mémoire humaine est nécessairement limitée. Un homme en train de calculer la valeur d’un nombre réel peut-être comparé à une machine susceptible de se trouver dans un nombre fini d’états q1, q2, ..qr que nous appellerons ses m configurations. La machine est alimentée par une bande analogue au papier qu’utilise l’homme divisée en sections appelées les cases, dans chacune desquelles peut-être inscrites un symbole. Dans la case r est inscrit le symbole Sr, à chaque instant, il n’y a qu’une seule case dans la machine, c’est la case inspecter dans laquelle est inscrite le symbole inspecter le seul dont la machine est pour ainsi dire directement consciente
Ajoutons à cela que Turing était un contemporain de Wittgenstein, philosophe qui s’intéressa principalement aux problèmes de logique, de philosophie mathématique, de philosophie de l’esprit et de langage et que Turing dans son cursus universitaire suivit les cours de Wittgenstein.
Enfin et surtout, Turing est le créateur du concept d’intelligence artificielle, son véritable pionner et ce dès 1947. Dans une conférence, prononcée à Londres en 1947 Alan Turing mentionne l’intelligence artificielle de la façon suivante :
Ce que nous voulons est une machine qui peut apprendre de l’expérience, donnant la possibilité à la machine d’altérer son propre code pour fournir un mécanisme répondant à cette possibilité
. Il écrivit ensuite en 1948 le premier manifeste de l’intelligence artificielle dont un des concepts était d’entrainer un réseau de neurones artificiels pour réaliser des tâches spécifiques. Paradoxalement, Alan Turing se désintéressera alors de sa première invention, l’ordinateur, pour se polariser et se consacrer à cette question de la création d’un cerveau artificiel. Il passa beaucoup de temps à observer comment dans la nature, l’information est transmise, comment l’indifférencié se différencie dans l’embryon pour donner naissance aux organes, comment la forme se crée à partir de l’uniforme et comment dans cette mécanique biologique, l’intelligence nait. Je soupçonne Alan Turing d’avoir produit à la fin de sa vie des travaux révolutionnaires, fait une percée dans le domaine de la logique (je parierai sur des développements faisant appel à une logique tétravalente) et dans le domaine de l’intelligence artificielle. Ces travaux furent confisqués et quelque part, sa fin tragique fut orchestrée (castration chimique pour le traiter contre son homosexualité !). C’est aussi un peu la thèse de sa mère dans le livre suivant :

Par curiosité, jetez un coup d’œil sur le prix d’un exemplaire de la publication originale de « Alan M.Turing » : Cambridge: W. Heffer & Sons, Ltd., 1959.
La pomme croquée vous rappellera certainement quelque chose. Pour la petite histoire, Turing se suicidera en croquant une pomme enduite de cyanure. Turing était un fan du film de Walt Disney(voir les connexions de ce sinistre personnage), blanche neige et les 7 nains. Prémonitoire ?
Pourquoi cette longue digression ? Parce que je pense que la problématique du contact est intimement connectée à l’intelligence artificielle et notamment à la notion de singleton, un singleton planétaire voir un singleton galactique. J’ai récupéré à ce titre un article de Nick Bolstrom[2] que j’ai traduit rapidement et qui me semble décrire de façon correcte cette notion et ses implications.
Turing en débroussaillant le chemin de l’intelligence artificielle donne à l’humanité l’opportunité de se doter d’un outil qui lui permettra peut-être de passer le cap de ce mur de la complexité, à condition d’en faire bon usage.
Cette béquille numérique, le développement des techniques d’intelligence artificielle avec l’émergence à plus ou moins courte échéance de véritables guides numériques qui permettraient à l’humanité d’ouvrir la porte aux conceptions/ projections virtuelles de façon à anticiper les possibles et de fait choisir les meilleurs scénarii ou du moins les moins mauvais en fonction de critères qui pourraient être compatibles avec par exemple un respect de la vie (valeurs éthiques fondamentales à déterminer avec peut-être aussi un principe d’invariants au niveau de l’univers rendant le partage possible, un peu comme la bien mal nommée théorie de la relativité qui est en fait un problème d’invariant).
J’ai déjà évoqué la possibilité d’un tel système (et ce n’est qu’un exemple non exhaustif) au niveau de la justice qui donnerait vie à la prosopée de Socrate du Criton de Platon, les lois prendraient vie (la loi devenant une entité vivante) à travers une intelligence artificielle incorruptible (cela sonne un peu comme le « juge Dread », « Minority Report » ou « IRobot », films qui me semblent prémonitoires. A noter que l’on retrouve étonnamment dans les propos du philosophe Alain[3] l’idée du scenario de « Minority report », même si cette justice numérique a des ratés, non pas qu’elle ne soit pas fiable mais bien parce que l’homme la bipasse et la pervertit) qui délivrerait la justice, car comme dit Platon « La justice est juste » et « Il ne faut pas rendre l’injustice par l’injustice qui est de rendre le mal par le mal », cette loi du Talion si chère à une certaine communauté de pensée.
Cette intelligence artificielle serait un peu comme un Virgile numérique qui nous guiderait dans cet enfer de la complexité digne de la divine comédie pour nous permettre de retrouver le chemin du purgatoire, de l’airain et de dame Béatrice. Encore faudrait-il nourrir la « bête » selon les principes d’une humanité accomplie en harmonie avec la nature et non pas avec nos peurs, nos angoisses et nos égocentriques désirs au risque de fabriquer alors un Golem monstrueux, ce que nos chers acteurs du complexe militaro industriel nous préparent en silence. Gageons alors que la rencontre de ce singleton « guerrier » planétaire serait alors incompatible avec un singleton galactique évolué.

La notion de maladie d’espèce
Je me demande si ce dernier point, l’intelligence artificielle, n’est pas un des points clés pour s’en sortir. Nous protéger de nous mêmes et de toutes les dérives qu’une société de consommation induit dans nos chères têtes. Nous protéger avec des gardes fous éthiques rendant le cortex cérébral actif en toute circonstance et surtout ne pas s’abandonner à la facilité en laissant notre cerveau en jachère aux « spéculateurs du temps de cerveau disponible » Une question que je me pose à ce titre (notez que je spécule) est liée aux effets long terme que pourraient produire cette « bouillie intellectuelle insipide » que l’on nous délivre jusqu’à l’écoeurement comme étant les valeurs de cette société de consommation. Je me demande s’il n’y aurait pas là un risque de tératogénèse sociale débouchant sur la notion de maladies d’espèce dont les effets ne seraient visibles qu’à l’échelle de quelques générations. Elles conduiraient l’espèce atteinte à une sorte de régression, voir de disparition en agissant sur le corps social mais aussi par modifications génétiques. Ces maladies d’espèce agiraient au niveau de la structuration du cerveau, les mèmes[4]représentatifs de certains comportements valorisés et promus(comme par exemple l’égocentrisme, l’appât du gain, le culte du plus fort, etc) privilégiant au niveau du cerveau des connexions neuronales spécifiques qui seraient d’abord temporaires mais se transformeraient en un « câblage en dur » à la génération suivante, débouchant ainsi sur une altération de notre espèce à échelle de quelques générations. De ce point de vue on pourrait se demander si le capitalisme ne serait pas une sorte de maladie d’espèce nous conduisant à notre disparition à plus ou moins courte échéance dans le cadre d’une course vers le néant ; et les champions de ce système comme finalement de dangereux agents pathogènes.
Le capitalisme serait à l’humanité, ce que le cyanure est à l’homme, un poison mortel. Que l’humanité croque la pomme de « l’usure » et la voilà réduite à « no futur ».
Rien ne semble changer dans ce monde et pourtant tout est en train d’émerger.

[0]
Bien que la question de la vie extraterrestre soit très ancienne, les concepts d’une évolution cosmique en pleine explosion, de l’évolution connectée des planètes, étoiles, galaxies, de la vie sur la Terre et ailleurs sont beaucoup plus jeunes. L’historien, Michael Crowe a montré dans son étude sur le débat de la pluralité des mondes, qu’une combinaison d’idées s’est produite au XIX siècle, notamment en montrant comment la théorie de Pierre Simon Laplace à propos de la nébuleuse primitive qui serait à l’origine du système solaire, l’application du principe de l’évolution par le naturaliste britannique Robert Chamber aux autres mondes, et l’évolution Darwinienne sur cette planète donnèrent le coup d’envoi à cette nouvelle vision de l’univers. La philosophie d’Herbert Spencer étendit ces concepts à l’évolution de la société, idées qui furent reprises par quelques Spencériens comme le philosophe d’Harvard John Fiske dans son «Outlines of a Cosmic Philosophy Based on the Doctrine of Evolution (1875) » pour étendre ces principes évolutionnistes à la vie sur d’autres planètes. Ces idées percolèrent à la fin du XIX ième siècle dans la communauté scientifique. En Angleterre par exemple, Richard A.Proctor proposa une vue évolutionniste dans laquelle toutes les planètes seraient touchées par la vie dans le cours de leur évolution. En France, l’astronome Camille Flammarion débâtit sur l’origine de la vie par génération spontanée, son évolution par la sélection naturelle et l’adaptation à son environnement partout dans l’univers. Dans ce schéma d’évolution cosmique, l’anthropocentrisme était banni ; la Terre n’était pas unique, et les humains n’étaient en aucune façon la plus haute forme de vie. C’était donc les idées générales sur l’évolution cosmique répandues dans la population en cette fin du XIXième siècle non seulement par ces précurseurs de Carl Sagan mais aussi par une variété de vulgarisateurs de l’époque victorienne de la science. Il faut d’ailleurs replacer dans ce contexte la guerre des mondes de Herbert George Wells. De quoi balayer quelques idées reçues sur « l’esprit borné » de nos ancêtres qui me semble bien plus ouvert que celui de nos champions de la ratiocinante « réalité » zète. Malheureusement le chemin est long entre les idées générales et un programme de recherche. Ces concepts ne trouvèrent pas de terreau fertile dans la communauté des astronomes que l’on sollicitait pour établir des preuves. Par ailleurs, je suspecte le singleton en constitution (notion que je développerai ultérieurement) et les acteurs initiaux de ce qui deviendra plus tard cet immonde monde marchand d’avoir préféré, déjà à l’époque, financer les marchands de canons et avoir allumé des contre feux pour tuer dans l’œuf ces voies alternatives trop ouvertes sur l’altérité et dangereuses pour ce monde du « c’est le plus fort qui gagne ». Pourtant, des précurseurs comme Lawrence J. Henderson, un professeur de chimie biologique à Harvard écrivait déjà en 1913 les fondements de l’évolution cosmique en considérant l’univers dans son essence même comme biocentrique, les propriétés de la matière et le développement de l’évolution cosmique étant intimement reliés à la structure des êtres vivants et à leurs activités.
Vous considérerez peut-être cela comme un épiphénomène mais je pense que le train de l’humanité a alors déraillé en 1913 lorsque les négateurs de l’altérité se sont appuyés sur les travaux de l’astronome Britanique Jame Jean et la théorie de la formation des systèmes planétaires par des rencontres stellaires catastrophiques, vendant cette origine au public et faisant de la Terre et du système solaire une exception, peut être unique dans l’univers. Ce tour de passe passe permettait de mettre au frigo pour au moins 82 ans les autres Terres, les autres altérités… et je ne suis pas vraiment étonnée de lire aujourd’hui, dans une sorte de bégaiement de l’histoire, de redoublement inquiétant de la réalité qui ne déplairait pas à Mme Aubier, ces mêmes ambassadeurs du néant nous expliquer doctement que la vie que nous connaissons sur la Terre est peut-être unique dans l’univers…voir la note 1 qui suit et les escroqueries intellectuelles de M John Gribbin et Christian Magnan.

[1]
Je vous propose de jeter un coup d’œil sur ce billet du 30 janvier 2012 et du site philoscience qui fait écho à un livre récent de John Gribbin « Alone in the Universe. Why our Planet is Unique » et le bouquin de Christian Magnan « Le théorème du Jardin ». Voilà par exemple :
http://www.automatesintelligents.com/biblionet/2011/dec/gribbin.html
John Gribbin est un écrivain scientifique très prolifique. C'est aussi un astronome et un physicien confirmé.
La couleur est annoncée d’embler avec un superbe argument d’autorité, il ne peut donc pas raconter des inepties, M Gribbin?
Au- delà de ces observations, parfaitement justifiées, des crédits non négligeables continuent d'être affectés, dans le cadre du SETI et programmes analogues (Search for Extra-Terrestrial Intelligence), à l'écoute de messages provenant d'éventuels extra-terrestres, voire à l'envoi de messages à eux destinés. Il s'agit là d'une étonnante perversion de l'esprit scientifique, très proche de la foi religieuse. Sauf à imaginer que toutes les lois connues de la physique soient fausses, les distances galactiques, compte tenu des technologies actuelles, sont telles qu'elles réduisent à néant tout espoir d'échange dans la durée d'une vie humaine.
A l’époque athénienne il était effectivement difficile d’imaginer qu’un objet de la dimension d’un petit caillou puisse permettre de communiquer avec quelqu’un situé sur l’hémisphère opposé puisque la Terre était plate à cette époque…

Il en découle que les hypothèses scientifiques visant à démontrer l'improbabilité très forte de telles civilisations, que ce soit dans la galaxie ou plus largement dans l'univers connu, sont comme le présent ouvrage de John Gribbin, très mal reçues.
Quelles sont-elles ces hypothèses scientifiques « irréfutables » ?

Concernant l'ouvrage de John Gribbin, présenté ici, il est suffisamment documenté pour montrer que tous les arguments aujourd'hui disponibles confirment bien l'hypothèse du titre: nous sommes effectivement seuls dans l'Univers. Affirmer le contraire ne reposerait sur aucune base solide.
Bis repetita placent. Ceci dit la méthode Coué et la tautologie n’ont jamais constitué une argumentation « scientifique ». Encore faut-il des preuves pour étayer cette affirmation que nous sommes seuls dans l’univers et là il y a loin de la coupe aux lévres et nous sommes plus proche des fontaines de Duchamp.

Christian Magnan raisonne à l'échelle de l'univers entier qui pourrait comporter plus de cent milliards de galaxies. John Gribbin se situe à l'échelle de notre galaxie, la Voie lactée, qui pourrait comporter plusieurs centaines de milliards d'étoiles. Mais dans l'ensemble, les deux approches se complètent. Quelques centaines de milliards de galaxies n'augmentent pas sensiblement, malgré les apparences, la probabilité pour nous de trouver des systèmes planétaires où pourraient se développer des vies intelligentes, par rapport à ce qu'elle est dans notre galaxie.
De façon insidieuse, la finitude de l’univers est précisé or il ne me semble pas que ce débat ait été tranché d’un point de vue scientifique. C’est pratique car ainsi on peut déclarer que nous sommes certainement uniques en faisant tomber le principe d’unité de la nature par la finitude de l’univers. Un raisonnement fallacieux.

http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2011/122/theoremejardin.htm
On peut poser la question sous deux formes; l'homme est-il seul dans l'univers? La vie n'existe-telle que sur la Terre? Dans les deux cas, Christian Magnan apporte une réponse affirmative. Il s'appuie pour cela sur des calculs de probabilité, rapprochant le nombre des tirages au sort favorables qui seraient nécessaires pour que la vie, l'intelligence et l'homme apparaissent, et le nombre estimé des exoplanètes présentant les caractéristiques nécessaires à ces apparitions. Il calcule large à cet égard puisqu'il estime le nombre de ces planètes non à l'échelle de la galaxie mais à celle des cent milliards de galaxies supposées constituer l'univers. Mais même en ce cas, les probabilités d'occurrence restent selon lui infimes, sinon nulles.

En résumant un propos d'ailleurs très répandu, nous dirions que l'humanité, à très court terme, parait engagée dans des voies menant à l'auto-destruction rapide: épuisement des ressources, croissance démographique insupportable, développement des conflits. Ces divers phénomènes paralyseront progressivement les recherches scientifiques, autres que celles supportant des applications militaires et de sécurité. On ne voit pas comment la courbe de dégradation en résultant pourrait s'inverser.

C’est assez éloquent ou comment la possibilité d’une vie extraterrestre est carrément niée, le tout enrobé de « scientificité », c’est bien le mot, paravent de l’ignorance arrogante et lisez les déclarations de ces « chercheurs » de vérité qui non rien à envier à celles de feu Auguste Comte à propos de la nature des étoiles. Au passage ils semblent avoir oublié les travaux concernant la panspermie et les publications suivantes sans être exhaustive que j’avais d’ailleurs rappelées en début de ce billet : Wickramasinghe, 1994, 2010 ; Hoyle et Wickramasinghe, 2000J.Wickramasinghe et al, 2010; Gibson and Wickramasinghe, 2010; Gibson, Schild and Wickramasinghe, 2010.
On peut aussi s’intéresser à une très récente publication intitulée « Life’s Chirality From Prebiotic Environments »
http://arxiv.org/pdf/1202.5048v1.pdf
qui prend le contre pied argumenté, documenté avec de nombreuses références des thèses développées par nos deux Auguste Comte du XXIième siècle [a]

A consigner précieusement dans les tablettes pour compléter une anthologie future de la bêtise humaine…C’est dommage car je trouve ce blog particulièrement enrichissant et les billets de M Baquiast d’habitude mieux inspirés et très pertinents.
http://philoscience.over-blog.com/
et la polémique sur Agoravox :
http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/alone-in-the-universe-seuls-dans-l-107641

Sommes nous seuls dans l'Univers?
http://philoscience.over-blog.com/
Il s'agit d'une question aux répercussions scientifiques et philosophiques considérables.
Là nous sommes d’accord. C’est après que cela se gatte.
il n'est pas possible aujourd'hui d'identifier, à quelque endroit de l'univers que l'on se place, hors la Terre, de formes de vie et encore moins de formes organiques complexes susceptibles de comportement intelligents. Ceci quelles que soient les définitions que l'on donne de la vie et de l'intelligence.
On pourrait répondre avec le classique « l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence » mais n’est ce pas plutôt l’expression de la difficulté de ce questionnement dont les implications sont telles que les chercheurs, « conscients ou inconscients » mettent en place de tels filtres (voir des œillères) sur la réalité qu’ils en viennent à démontrer « pseudo scientifiquement » leurs croyances ! Au mieux c’est de l’ignorance, au pire une imposture voir une escroquerie.
En ce qui concerne les travaux de chercheurs méritant apportant beaucoup sur ce sujet, j’ai déjà évoqué sur ce même fil les publications sur la panspermie. Pour celui qui se donne la peine de regarder sans tabou, la vie semble être présente partout…et peut-être même sur cet ultra red matter des KBO’s…
Un vaste courant de recherche s'appuie pour ce faire, comme nous allons le rappeler ci-dessous, sur les produits de la vie synthétique et de l'intelligence artificielle actuellement développés par des Terriens sur la Terre, autrement dit, rappelons-le, par des organismes biologiques, ceux des chercheurs des disciplines concernées.
Ce point est particulièrement important et merci à Jean-Paul Baquiast de le rappeler. Il est à noter que tout un courant de recherche lié à cette question extraterrestre fait appel à cette vie synthétique permettant de modéliser cet « autre » inconnu (cf conférence Contact 2012).
S’ensuit :
- l’évocation des super-Terres qui seraient plus favorables à la vie que la Terre elle-même en apportant, grâce à des océans gigantesques, un environnement favorable à la constitution des molécules complexes nécessaires à la vie et au déclenchement des phénomènes d’émergence (Sasselov). Je pense que l’auteur fait référence en partie aux papiers suivants (qui sont déjà ancien, les choses évoluant très vite dans ce domaine).
- http://arxiv.org/pdf/0704.3454v2.pdf
- « Detailed Models of super-Earths: How well can we infer bulk properties? »
- http://arxiv.org/pdf/0710.0699v1.pdf
- Inevitability of Plate Tectonics on Super-Earths.
A propos de la vie et des exoplanètes, il n’est pas inintéressant de faire « écho » au papier suivant :
http://arxiv.org/pdf/1112.2728v1.pdf
« Exoplanet Characterisation Observatory qui présente une future mission dédier à l’étude des atmosphères de ces exoplanètes pour comprendre notre place dans l’univers et replacer le système solaire dans une perspective galactique. La mission « Echo » est basée sur une analyse spectroscopique multi longueur d’onde (du visible à l’infrarouge moyen) sur une plate forme spatiale stable permettant de très long temps de pause. Echo devrait permettre de caractériser la structure de température de l’atmosphère, les abondances des composants majeurs en carbone et oxygène de l’atmosphère (possibilité de séparer les bandes jusqu’à 30 molécules différentes), les molécules photochimiques produites et les signatures magnetosphériques. Echo se propose d’observer les exoplanètes de la taille de Jupiter Tequilibrium = 2000 °K aux super Terres Tequlibruum = 300 °K. Le satellite EChO sera placé en orbite près du point de Lagrange L2. La mission n’est pas encore programmée. Aucun problème technique ne semble empêcher la réalisation d’une telle mission.
Echo permettra d’étendre le champ de la science planétaire au delà du système solaire, en fournissant un portfolio de spectres d’exoplanètes sous une large gamme de conditions physiques et chimiques.

Les planètes peuvent être très semblables en terme de masse et de rayon et pourtant être fort différentes, comme proposé dans ces deux exemples.

Ci dessous les objectifs d’Echo :


Comme j’ai déjà fait très long, on poursuivra la critique de ces papiers ultérieurement(c’est important) en s’appuyant sur de la science et notamment à partir des travaux de Freeman Dyson, 
J. Craig Venter,
George Church, 
Robert Shapiro,
Dimitar Sasselov
 et Seth Lloyd.

Il semblerait que l’on essaye de nous refaire le même coup qu’au début du siècle dernier avec la rareté de la Terre, voir son unicité en reproduisant une argumentation similaire pour la vie. Une façon de nier l’altérité et de mettre au placard ce questionnement, de l’évacuer pour de nombreuses années. Une façon de ne pas penser trop loin et d’éviter les implications inévitables de ce raisonnement qui chamboule l’ordre établi dans de nombreux domaines.

[2]
http://www.nickbostrom.com/fut/singleton.html#_ftnref4
Le document suivant présente le concept de singleton qui est un concept utile pour imaginer et analyser des scénarios pour le futur de l’humanité.
1 Définition
Dans la théorie des ensembles, un singleton est un ensemble avec un seul élément mais le terme peut aussi faire référence à un ordre du monde dans lequel il existe une seule organisation prenant des décisions au plus haut niveau (cela ne vous rappelle-t’il rien ?) Parmi ses pouvoirs on trouverait la capacité à prévenir toutes menaces (interne ou externe) à sa propre suprématie et existence et la capacité à exercer un contrôle effectif sur les principales caractéristiques de ses domaines.
De nombreux singletons pourraient coexister dans l’univers à condition qu’ils soient dispersés à des distances suffisantes pour être en dehors de tout contact causal avec un autre. Mais un gouvernement mondial terrestre ne pourrait pas être un singleton s’il existait des colonies indépendantes dans l’espace ou des civilisations aliens qui auraient atteint la terre.

2 Exemples et élaboration
Une république démocratique mondiale pourrait être une sorte de singleton, comme pourrait l’être une dictature mondiale. Une machine super intelligente et amicale pourrait être aussi une autre sorte de singleton, en supposant qu’elle serait suffisamment puissante pour qu’aucune autre entité ne puisse menacer son existence ou contrecarrer ses plans. Un « téléchargement transcendant » (faisant référence à un esprit biologique qui a été téléchargé dans un ordinateur et puis amélioré à un tel niveau qu’il est devenu super intelligent)qui atteint la domination mondiale pourrait-être un autre exemple.
Une autre façon encore selon laquelle un singleton pourrait se former est à travers une évolution convergente c’est à dire s’il arrive que tous les individus ou cultures suffisamment avancés viennent à accepter fondamentalement les mêmes buts et valeurs. Ces valeurs communes combinées avec tous les individus et cultures qui les embrassent seraient alors une agence, au sens large visé ici, et elles constitueraient un singleton.
On pourrait aussi imaginer un singleton surgissant d’une diffusion universelle d’un simple code moral qui s’exécuterait lui même. Le code pourrait spécifier que les agents devraient donner un traitement préférentiel aux agents qui suivent le code. Si un tel code devient accepté par un nombre suffisant d’agents, et si la conformité en terme de surveillance et d’exécution est possible, il pourrait être de l’intérêt des agents qui n’ont pas encore adopté le code de le faire. Ceci conduirait à une adoption universelle du code. Si le code est suffisamment normatif pour déboucher effectivement sur un comportement à but orienté coordonné au niveau de la société mondiale, il pourrait constituer un singleton.
Un singleton n’a pas besoin d’être monolithique. Il pourrait contenir en son sein un variété énorme d’agents indépendants chacun poursuivant ses propres objectifs disparates, comme par exemple dans un état démocratique libéral. Les objectifs et les actions du singleton pourraient être décidés par ses habitants ou leurs représentants élus.
Un singleton qui est une machine super intelligente pourrait adopter un « modus operandi » qui pourrait rendre sa présence virtuellement indétectable dans les préoccupations au jour le jour de ses habitants. Elle pourrait agir simplement comme une exécutrice subtile de certaines conditions d’arrière-plan qui pourrait servir, par exemple pour garantir ou pour administrer quelques autres taches gouvernementales minimales. Un singleton superintelligent de ce type pourrait aussi utiliser des algorithmes évolutionnistes et d’autres moyens pour accroitre la diversité interne, si en faisant cela elle favorisait la réalisation de ses objectifs. En considérant les caractéristiques d’un singleton, ce serait une erreur de faire l’hypothèse qu’il aurait nécessairement les attributs communément associés aux bureaucraties humaines étendues-rigidité, manque d’imagination, inefficacité, une tendance à micro-diriger et à étendre son propre pouvoir, etc. Ceci pourrait être vrai pour quelques singletons possibles mais être faux pour d’autres.
Le concept de singleton est donc plus large et plus abstrait que le concept de gouvernement mondial. Un gouvernement mondial (dans le sens ordinaire) est seulement un type de singleton parmi de nombreux autres.
Néanmoins, tous les singletons possibles partagent une propriété essentielle ; la capacité à résoudre des problèmes de coordination globale. Les espèces intelligentes qui développent la capacité à résoudre des problèmes de coordination globale, comme ceux listés dans le prochain paragraphe, peuvent sur le long terme développer des trajectoires très différentes de celles qui n’ont pas cette capacité. C’est ce qui le rend utile d’avoir un concept unifiant pour un ensemble divers de structures.
3 Les avantages avec un singleton
Les singletons pourraient être bons, mauvais ou neutre. Une raison pour favoriser le développement du singleton (d’un bon type) c’est qu’il résoudrait certains problèmes de coordination fondamentaux qui peuvent être insolubles dans un monde qui contient un nombre étendu d’agences indépendantes au niveau décisionnel. Les problèmes de coordination de ce type, qui peuvent être particulièrement important pour le futur de l’humanité, incluent :
• D’éviter les courses aux armements dangereux qui pourraient causer des destructions énormes ou conduire même à l’extinction à travers des armes puissantes, incluant les armes futures basées sur la nanotechnologie. Les courses aux armements sont couteuses même si elles ne conduisent pas à la guerre.
• D’éviter une course future à la colonisation de l’espace qui brulerait tous nos territoires cosmiques. Robin Hanson a développé un modèle qui prédit que c’est ce qui se passerait en l’absence de singleton.
• D’éviter les situations caractérisées par une inégalité extrême, tel que des scénarios où un simple état (ou un groupe d’élites, ou un individu) ont un avantage technologique décisif (comme une superintelligence ou une nanotechnologie moléculaire avancée) et l’utilise pour nuire au reste de l’humanité ou pour s’approprier des énormes quantités de ressources. (Un tel scénario pourrait résulter en des individus privilégiés ou un groupe formant un singleton. Mais un singleton créé ex ante pourrait avoir conduit à une distribution des bénéfices plus équitables.
• D’éviter des chemins évolutifs indésirables qui conduisent à des solutions radicalement dystopiennes. Un singleton pourrait arriver à cela en redessinant délibérément la fonction physique de la population. (Il n’y a pas de raison arrêtée de supposer que les pressions évolutives poussent toujours dans les directions désirables. J’ai réalisé une analyse plus détaillée de ce type de scénario dans un autre papier.
4 Les désavantages avec un singleton
Un risque majeur avec la création d’un singleton c’est qu’il pourrait devenir un mauvais singleton. Des unités de prenant des décisions plus petites, comme les états, peuvent aussi devenir mauvais. Mais si un singleton devient mauvais, c’est toute la civilisation qui devient mauvaise. Tous les œufs sont dans un seul panier.
De plus, dans un ordre du monde moins coordonné, il y a des processus qui limitent l’aspect destructif de certains types d’échecs. Par exemple, si un simple état stagne ou institue un système économique ruineux, il pourrait être dépassé dans sa compétition avec les autres états. Les autres états pourraient l’envahir ou intervenir. Une partie de sa population pourrait émigrer. Les technologies et le progrès scientifique développés dans les autres états pourraient éventuellement filtrer dans l’état en stagnation. L’existence d’autres sociétés plus florissantes peut servir comme un modèle et une inspiration pour réformer ou révolutionner l’état mauvais. Ces mécanismes prospectifs ne devraient pas fonctionner avec un mauvais singleton. (Un bon singleton pourrait maintenir délibérément une écologie interne de différentes sociétés et la diversité régionale pour réduire ce risque).
Quelques types de singleton devraient encourir des coûts considérables en terme de niveaux supplémentaires de bureaucratie se traduisant par de l’inefficacité. L’amplitude de ce coût, et s’il était plus important ou plus petit que les gains de coordination, dépend de la nature du singleton, de sa structure de gouvernement et de se technologie, et de la gravité des problèmes de coordination qui ne peuvent être résolus que par un singleton.

Les façons de créer un singleton pourraient encourir des coûts et des risques, en particulier si une nation ou quelques groupes d’organismes essayeraient de le créer par la force dans un monde multipolaire où les organismes opposés ont des pouvoirs significatifs. (De même, il y a aussi des situations pour lesquelles essayer d’empêcher la création d’un singleton pourraient être risquées et couteuses.)

5 L’hypothèse du singleton.
L’hypothèse du singleton considère que la vie intelligente créée sur Terre formera (éventuellement) un singleton. C’est une question ouverte de savoir si l’hypothèse du singleton est vraie. Mon avis c’est que elle est plus probablement vraie que fausse.
Historiquement, nous avons vu une tendance globale vers l’émergence de hauts niveaux d’organisation sociale, des bandes de chasseurs cueilleurs, aux chefferies, aux cités états, aux états nationaux, et maintenant aux organisations multinationales, aux alliances régionales, aux structures variées de gouvernance internationale, et aux autres aspects de la globalisation. L’extrapolation de cette tendance se fait dans la direction de la création d’un singleton.
Quelques technologies espérées pourraient faciliter la création d’un singleton, comme une surveillance améliorée (en incluant des détecteurs de mensonge fiables) et des technologies de contrôle de l’esprit, des technologies de communication et d’intelligence artificielle. D’autres technologies pourraient réduire la probabilité d’un singleton. Par exemple, l’usage plus important de la cryptographie, en particulier dans la mesure où de grandes parties de nos vies de l’économie migrent dans le cyberespace, peut rendre plus difficile la formation de certains singletons (les singletons se basant sur un contrôle centralisé étroit).
Un singleton est un possible plausible de beaucoup de scénarii dans lesquels un simple organisme obtient un avantage décisif à travers une percée technologique comme dans l’intelligence artificielle ou la nanotechnologie moléculaire. Un organisme qui a obtenu cet avantage pourrait utiliser sa supériorité technologique pour empêcher d’autres organismes de le rattraper, en particulier dans les domaines technologiques essentiels pour sa sécurité.
Un support élargi à la création du singleton pourrait se développer graduellement si un singleton est vraiment nécessaire pour résoudre les problèmes de coordination répertoriés au paragraphe 3 et si la pertinence de ces problèmes s’accroit avec le temps. Un événement catastrophique soulignant les dangers d’échec à résoudre les problèmes de coordination globale comme celle d’une guerre menée avec des armements de destruction de masse, pourrait accélérer un tel développement. Les deux efforts les plus ambitieux à ce jour pour instaurer des formes limitées de gouvernance mondiale, la ligue des nations et les nations unies, toutes deux se développèrent après les expériences traumatiques de deux guerres mondiales. (Inversement, si les coûts et les risques de créer un singleton contrebalancent ses bénéfices, alors il est possible que cette résistance éclairée réduira les possibilités de sa formation.)
Une fois en place, un singleton futur pourrait être perpétuellement stable. Ceci pourrait arriver si la surveillance, le contrôle de l’esprit, et d’autres technologies de sécurité se développent de telle façon quelles permettent au singleton de prévenir effectivement toute émergence de challenges internes.

[3]
http://fr.wikipedia.org/wiki/Minority_Report
Décidément, dès que l’on gratte un peu, on trouve des choses fantastiques comme par exemple ce texte du philosophe Alain qui semblerait avoir inspiré le scénario du film « Minority report. » !

Extrait du texte du premier aout 1932 des propos d’Alain intitulé :« La morale extérieure ne cesse pas de s’écrouler ».
On peut essayer de former l’idée d’une police par radiation qui serait avertie de tout crime et de toute pensée de crime avant le moindre signe extérieur et le moindre commencement d’exécution. Et sans parler alors d’une répression tellement facile et même infaillible. Supposons plutôt que police secours envoie aussitôt, par radiation, et vers la cervelle en rébellion un flux de repentirs et de nettes résolutions. Voilà un admirable état qui se passerait de louer comme de blâmer, il n’y aurait plus d’homme. L’homme est variable, secret, incertain pour l’homme. La conscience qu’il a de lui-même, de ses désirs de ses projets m’est inconnue autant qu’il voudra. Je n’attends rien de bon que de son bon vouloir et la seule partie de lui même que je ne puis ni connaître ni forcer est celle qui a valeur à mes yeux. Tel est le principe de la morale et jamais je ne saurai bon ni mauvais gré à quelqu’un qui n’a pas pu faire autrement. Cette autre police refuse de forcer, elle ne veut ni d’amitié forcée, ni d’amour forcé, ni de justice forcée. Les hommes jouent ce beau jeu de persuader et de se fier et en revanche le pur tyran est fou et furieux car il veut exactement savoir ce que nul ne peut savoir et forcer ce que nul ne peut forcer.

En s’inspirant du philosophe Alain tout en contredisant sa pensée, en cogitant un peu et en faisant le lien avec notre sujet, ne pourrait-on pas envisager une police galactique par « radiation » qui identifierait toute « humanité » naissante et la mettrait en supervision étroite pour s’assurer quelle respecte la loi galactique en vigueur (car nul n’est sensé ignorer la loi quelle soit galactique voir cosmique!). Dans le cas contraire, si par exemple elle était dirigée par des psychopathes dangereux et prêts à conduire cette planète vers le néant, elle pourrait décider une neutralisation des intéressés en leurs infligeant un « Alzheimer » discret ou total selon la gravité de la situation (celui-ci pourrait être réversible ou pas !) via des techniques de contrôle à distance des structures neuronales amygdaliennes, des réseaux dendritiques corticofrontaux et de l'hippocampe, qui bloqueraient respectivement la capacité de décision et la mémoire. A travers des techniques sociopératives, la panique collective serait évitée. Cela ne vous rappelle-t’il pas quelque chose ?
Gratter-Associer, un peu de chamboule tout et voilà des choses pour le moins curieuses...

[4]
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mème

[a]
http://arxiv.org/pdf/1202.5048v1.pdf

Une question clé dans l’étude de la vie est l’origine de l’homochiralité biomoléculaire : Presque toute les formes de vie sur la Terre ont exclusivement des amino acides lévogyres et des sucres dextrogyres. La même orientation gauchère de la vie sera t’elle préférée si l’on trouve de la vie ailleurs ? Nous passons en revue quelques sources pertinentes et nous discutons des résultats suggérant que l’homochiralité de la vie résulterait d’une brisure de symétrie chirale séquentielle déclenchée par des évènements environnementaux. D’un côté, les réactions prébiotiques autocatalytiques suivent des fluctuations stochastiques dues à des perturbations environnementales. D’un autre côté, les taux de réaction de la polymérisation avec sélection chirale influencés par les effets environnementaux conduiraient à un excès chiral substantiel même en l’absence d’autocatalyse. Appliquer ces arguments à d’autres plateformes pouvant abriter la vie a des implications sur la recherche de la vie extraterrestre : Nous prédisons qu’un échantillon statistiquement représentatif de la stéréochimie extraterrestre sera racémique (c’est à dire chiralement neutre) en moyenne.

Je ferai peut-être une traduction plus détaillée de cet article, mais que doit-on comprendre ? Que la vie sur les autres planètes peut être selon les conditions de sa genèse et des perturbations environnementales subies une fois avec des acides aminés lévogyres comme sur Terre, une fois avec des acides aminés dextrogyres et ainsi de suite mais qu’en moyenne, si l
avatar
Cosmos
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 75
Nombre de messages : 1636
Inscription : 04/04/2007
Localisation : Sud/Ouest
Emploi : Techno aero/Science
Passions : Histoire Antique/ufologie de base
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Dim 04 Mar 2012, 11:45



Merci M51!

J'apprécie énormément votre présentation!:

"5 L’hypothèse du singleton.
L’hypothèse du singleton considère que la
vie intelligente créée sur Terre formera (éventuellement) un singleton.
C’est une question ouverte de savoir si l’hypothèse du singleton est
vraie. Mon avis c’est que elle est plus probablement vraie que fausse.
Historiquement,
nous avons vu une tendance globale vers l’émergence de hauts niveaux
d’organisation sociale, des bandes de chasseurs cueilleurs, aux
chefferies, aux cités états, aux états nationaux, et maintenant aux
organisations multinationales, aux alliances régionales, aux structures
variées de gouvernance internationale, et aux autres aspects de la
globalisation. L’extrapolation de cette tendance se fait dans la
direction de la création d’un singleton."

................

Une étude approfondie sur les traductions de nos premiers écrits antiques,
nous oriente effectivement vers une telle perspective.

Très cordialement.
A+
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Dim 04 Mar 2012, 21:45
Bonsoir M51M51,

Merci pour ce post fleuve ,livré en "vrac" , qui nous permet ainsi de puiser et de nous attarder sur l 'un ou l 'autre aspect de votre puissante pensée...

A propos de l' intelligence artificielle, je me permets de signaler que l 'on est certainement à la veille d'une MUTATION dans ledit domaine :plusieurs centres de recherche, aux Etats Unis (Université de Santa Barbara)- au Canada, mais également en EUROPE: en Allemagne (université de la Sarre), en Autriche (université d'Innsbruck) et en FRANCE ( au CEA de SACLAY-Essonne)..

Des chercheurs ont mis au point en 2011 les premiers processeurs quantiques, dont la mémoire travaille non plus avec des cases "zéro" et des cases"un" mais avec des cases ou l 'information est stockée sous forme de 0 ou 1 , ou bien les DEUX A LA FOIS !

Ces unités d'information nouvelles , appelées QUBITS, les actuelles étant comme tout le monde le sait les BITS ...Permettraient selon les spécialistes en la matière, de mettre au point et "livrer" dans un très proche avenir des ordinateurs quantiques "infiniment "plus puissants que les plus puissants des ordinateurs actuels...La fameuse loi de MOORE serait ainsi proprement pulvérisée !!! Cf article du Monde Science et Techno du 25 février 2012.

Pour relier cette information à la théorie des Singletons, à laquelle je souscris, ces ordinateurs quantiques surpuissants seront bien nécessaires pour organiser, planifier, maitriser, traiter, développer, gérer, distribuer .etc. LA TOTALITE DE L 'ENERGIE DISPONIBLE sur notre planète pour devenir une Civilisation Mondiale de Catégorie 1 dans l'échelle de KARDASHEV & DYSON ..

.Je n 'imagine pas une autre possibilité que l'obligatoire, la nécessaire marche vers une Unité d'Ordre Mondial(e)..Ne serait ce que pour l 'intérêt bien compris de chacun (les Nations n'ont pas d'état d'âme; elles n' ont que des Intérêts).

Ainsi, tôt ou tard, nos devrions inexorablement aboutir à ce singleton ...Sauf si l 'on fait sauter la planète avant !!

Ufologiquement vôtre STANALPHA
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Sam 10 Mar 2012, 17:57
Bonjour à tous,

Après avoir "jeté à la poubelle" l 'émission d hier soir sur DIRECT 8 ....Il me paraît grand temps de faire le point sur le phénomène OVNI qui nous réunit sur ce forum. Je ne ferai pas de développement car en cherchant bien , on trouve la plupart de ces idées & réflexions sur ce site.

1.Les OVNIS EXISTENT: c'est inutile de vouloir chercher à le démontrer, car cela a déjà été fait .Déterminer quelle est leur nature, tel est le défi actuel.....Sachant que l 'HYPOTHESE EXTERRESTRE TIENT LA CORDE si l 'on peut dire.

2.CETTE PRESENCE EST ANCIENNE: plusieurs centaines (voire plusieurs

milliers ) d'années....Mais pour ce qui me concerne je ne crois PAS à la théorie des Anciens Astronautes ..S ils étaient effectivement présents les E.T se sont bien gardés D'INTERAGIR avec les Humains de jadis, se contentant de les observer comme "un entomologiste", sans perturber en aucune façon leur environnement ni bien entendu leurs activités de tous ordres.

3. LA PRESENCE DES OVNIS EST PLUS GRANDE DEPUIS 65 ans (1947): ceci coincide avec l 'accélération des progrès de la technologie humaine dans tous les domaines et bien entendu dans le NUCLEAIRE et la course folle aux armements (cf la rivalité des deux blocs OUEST versus EST)...Avec comme corollaire la possibilité de pulvériser la planète avec la bombe atomique ! Mais aussi de façon plus générale , la dégradation de notre environnement ...

Par ailleurs,pour les deux points 4 et 5 suivants , je ferai des hypothèses:

4. ILS SONT PEUT ETRE DEJA PRESENTS PARMI NOUS,ne serait ce que via les OVNIS qui violent en toute impunité l 'espace aérien de nombreux pays qui les "intéressent"...J 'aurai même l 'audace d 'envisager une INFLUENCE DISRETE, TRES DISCRETE , VIA INTERNET....Qui peut ne pas croire que si on peut franchir les espaces intersidéraux, on n 'a pas les moyens de se "brancher" d'une façon ou d'une autre sur le réseau mondial de l 'internet ET FAIRE DU LOBBYING?

5. De plus en plus de Pays déclassifient CE SUJET TOP SECRET ...Je suis pour ma part convaincu qu'un cercle très fermé SAIT quelle est la Nature Précise DE CES OVNIS......Mais que , du fait des pressions de tous ordres (presse écrite, TV, forums sur le net) et de la diffusion facilitée des connaissances du sujet par un nombre de plus en plus important d'individus , sur tous les continents, la chape du secret se fissure au fil des années.

Alors bientôt peut être (demain? Ou dans 10 ans ,dans 20 ans?) nous saurons : nous aurons la REVELATION 'officielle' de l 'EXISTENCE d'une Présence Alienne sur notre PLANETE ...Après cette révélation rien ne sera plus comme avant...!

Ufologiquement vôtre

STANALPHA
serdaum
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Masculin Age : 59
Nombre de messages : 8
Inscription : 03/03/2012
Localisation : paca
Emploi : indépendant
Passions : découvertes en tout genres
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Sam 10 Mar 2012, 21:31
Bonsoir, je suis tout nouveau sur le site, et j'avoue ne pas avoir lu tout les posts du sujet.

Je voulais juste, au sujet des observations de phénoménes inexplicables, dire mon étonnement du faible rapport entre les contact visuels, relativement nombreux, et les contacts physiques, trés faibles pour ne pas dire inexistant.

Suite à cette constatation, l'idée d'une interférence spatio temporelle fait son chemin dans mon esprit.

Nous aurions a faire avec des terriens d'une autre époque, avec qui bien entendu, aucun contact physique ne serait possible.

Je ne sais pas si cette hypothése à déja été évoquée.
Laouen
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Féminin Nombre de messages : 930
Inscription : 13/12/2011
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Sam 10 Mar 2012, 22:02
Bonsoir serdaum et Stanaphal
et Bienvenu sur ce forum, serdaum
Je suis ici depuis 3 mois maintenant et j'ai pris un immense plaisir à le parcourir de long en large.... j'espère qu'il en sera de même pour vous
Je prends l'initiative de vous communiquer un lien sur le forum qui peut vous interesser en attendant des avis plus autorisés
https://www.forum-ovni-ufologie.com/t335-distortion-ouverture-temporelle-et-petit-question?highlight=intervz%E9rence+spatio+temporelle


@Stanaphal
[]2.CETTE PRESENCE EST ANCIENNE: plusieurs centaines (voire plusieurs

milliers ) d'années....Mais pour ce qui me concerne je ne crois PAS à la théorie des Anciens Astronautes "

..
Je suis à 100% d'accord avec vous ..
...........
Je vous souhaite une bonne fin de soirée
Source: https://www.forum-ovni-ufologie.com/t13003p150-les-implications-d-un-eventuel-contact-avec-des-extraterrestres#ixzz1okZlGjgr
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Dim 11 Mar 2012, 07:20
Bonjour LAOUEN,

Bravo pour votre énorme enthousiasme et votre soif de découvertes, cela fait plaisir à voir.

.La route est longue , et je vous donne rendez vous ainsi qu'aux autres fondus d' ufologie, pour de nouvelles découvertes ( et surtout un nouveau partage de connaissances)..

Bien cordialement STANALPHA
avatar
Verveine
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2197
Inscription : 01/07/2011
Localisation : Bouches du Rhône
Emploi : Artisan
Passions : Plongée
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Dim 11 Mar 2012, 09:09
En vitesse Hélas,

La notion de singleton me parait une fausse bonne idée.
Je fait un parallèle écologique si vous permettez. Pour un éco système la robustesse aux changements est d'autant meilleure que la biodiversité est grande.
Si l'on considère les Nations et les Entreprises comme des entités vivantes, alors on comprend qu'il faut préserver leur diversité d'approche de valeurs et de mode de résolutions des problèmes.

Amitiés

_______________________________________
Pour ceux qui cherchent midi à quatorze heures, la minute de vérité sera longue à venir . Pierre Dac

Le contraire de l'Erreur n'est pas la Vérité mais le Doute. Lucien Jerphagnon


Dites le avec des fleurs . Dryas
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 13 Mar 2012, 07:07
Verveine
Si l'on considère les Nations et les Entreprises comme des entités vivantes, alors on comprend qu'il faut préserver leur diversité d'approche de valeurs et de mode de résolutions des problèmes.

Verveine, il me semble que cette éventualité est envisagée par l’auteur de l’article qui évoque justement un singleton qui laisserait se développer une certaine diversité tant que celle-ci n’atteindrait pas directement son existence de façon à maintenir des alternatives potentielles.

Stanalpha1
Stanalpha1, merci pour ces informations et vos réflexions sur le sujet. Une a particulièrement attiré mon attention et me permet de rebondir sur une hypothèse que je tiens comme très probable :
4. ILS SONT PEUT ETRE DEJA PRESENTS PARMI NOUS,ne serait ce que via les OVNIS qui violent en toute impunité l 'espace aérien de nombreux pays qui les "intéressent"...J 'aurai même l 'audace d 'envisager une INFLUENCE DISRETE, TRES DISCRETE , VIA INTERNET....
En effet, cela va paraître très « osé » mais je me demande si une pénétration exotique n’est pas déjà en cours au sein de notre société et de notre culture via différents moyens. Les OVNI ne seraient alors que la partie émergée d’une réalité très singulière, une composante exotique interférerait de façon beaucoup moins visible à travers Internet voir même directement, à l’échelle microsociale à travers des cellules autonomes et autarciques de quelques individus qui auraient développé de micro réseaux sociaux humains, en préparation à une phase ultérieure de contact. Des sortes d’émissaires venant préparer le terrain. Je sais, tout cela paraît très science fiction et heurte certainement les esprits « rationnels » mais pour appuyer cette hypothèse je donnerai quelques exemples tout au long de ce fil en essayant de mettre en exergue le caractère exotique de ces exemples par effet miroir, avec des éléments que l’on peut trouver dans la science.
Ces « fuites organisées », à condition de les mettre en perspective, donnent des pistes de réflexion et indiquent des voies alternatives.
Mais avant de passer aux solutions, commençons par le constat planétaire et un de mes textes préférés, je l’ai découvert sur le site de Mel Vadeker. Le texte est sans concession sur la nature humaine, l’état du monde et la situation critique de l’humanité. Je vous laisse le soin de découvrir l’intervention du « seigneur des ténèbres » par vous même plutôt que d’induire chez vous des orientations en extrayant quelques passages qui m’interpellent.
http://www.vadeker.net/beyond/ultimatum/conversation_lord_darkness.html
Je mets en rapport ce texte « exotique » avec un article paru dans la prestigieuse revue Nature en 2009, article de Johan Rockström et Marc Lynas intitulé « A Safe Operating Space for Humanity » dont j’ai déjà cité quelques résultats.
http://www.ecologyandsociety.org/vol14/iss2/art32/main.html
Les conclusions de cet article sont par ailleurs reprises dans une conférence récente de Mark Lynas.
http://longnow.org/seminars/02012/mar/06/nine-planetary-boundaries-finessing-anthropocene/
Une recherche historique rapide permet de constater que ces textes sont apparus pratiquement à la même époque avec une anticipation de quelques mois pour cette conversation avec le seigneur des ténèbres (14/11/2008, toujours ces anachronismes qui posent question) dont l’introduction préalable à la lecture était sans ambiguïté :
Loin de la langue de bois et des faux semblants, une leçon de chose sur ce que serait l’échec d’une humanité incapable de prendre en main son propre destin. Une conversation à mi-chemin entre l'avertissement amical et l’ultimatum

et l’article de Nature paru en 2009. L’article en question met en lumière le fait que certaines altérations globales de notre écosystème nous conduisent peut-être à un point de non retour, une singularité, le fameux cloaque évoqué par le « seigneur des ténèbres ».
L’article de Nature étant en anglais, je propose une traduction rapide du résumé. Au passage, on notera que la stabilité climatique que nous avons connu ces derniers milliers d’années ressemble plus à un épiphénomène dans l’histoire de la planète qu’à la norme, l’homme devant se préparer aux évènements qu’il produit mais aussi à ceux qu’il pourrait subir.


Les pressions anthropocentriques sur le système Terre ont atteint un niveau où un changement environnemental global et soudain ne peut plus être écarté. Nous proposons une nouvelle approche à la viabilité globale dans laquelle nous définissons les limites planétaires où nous pensons que l’humanité puisse opérer en sécurité. Dépasser une ou plusieurs de ces limites planétaires peut être nuisible ou même catastrophique dû aux risques de dépasser des niveaux qui déclencheraient un changement environnemental soudain, non linéaire à l’échelle d’un continent voir même du système planétaire. Nous avons identifié 9 limites planétaires et faisant usage de la compréhension scientifique actuelle, nous proposons les quantifications de 7 d’entre elles. Ces 7 sont le changement climatique (la concentration en CO2 dans l’atmosphère <350 ppm et/ou un changement maximum de ° 1 W m-2 dans le forçage radiatif) ; l’acidification océanique (la moyenne de l’état de saturation de l’eau de mer en surface en rapport avec l’aragonite >= 80% aux niveaux préindustriels) ; l’ozone stratosphérique (< 5% réduction de la concentration en O3 par rapport au niveau préindustriel de 290 unités de Dobson) ; le cycle de l’azote biogéochimique (limite industrielle et de fixation agricole à 35 Tg N par an de N2) ; et le cycle du phosphore (l’afflux annuel de phosphore dans les océans ne devant pas dépasser 10 fois l’effritement du milieu naturel en phosphore ; l’utilisation globale d’eau douce (<4000 km3 par an d’utilisation gaspillée de ressources limitées) ;le changement de système de terre (<15% de la surface de terres libres de glace cultivées). Et le taux auquel la biodiversité disparaît (taux annuel < 10 extinctions par million d’espèces). Les deux limites planétaires additionnelles pour lesquelles nous n’avons pas encore été capables de déterminer un niveau limite sont la pollution chimique et l’enrichissement de l’atmosphère par des aérosols. Nous estimons que l’humanité a déjà transgressé 3 limites planétaires ; le changement climatique, le taux d’extinction de la biodiversité, et les changements dans le cycle global de l’azote. Les limites planétaires sont interdépendantes, car en dépassant l’une cela peut provoquer à la fois le déplacement de valeur des autres limites ou causer leur dépassement. L’impact social de la transgression des limites sera une fonction de la résilience socio-écologique des sociétés affectées. Nos limites proposées sont brutes, une première estimation seulement, entourées de grandes incertitudes et de lacunes de compréhension. Compléter ces lacunes demandera des avancées majeures dans la connaissance du système Terre et dans la science de la résilience. Le concept proposé de « limites planétaires » prépare le travail de terrain pour changer notre approche de gouvernance et de management, loin des analyses essentiellement sectorielles des limites pour croître dans le but de minimiser les externalités négatives, vers une estimation de l’espace sans danger pour le développement humain. Les limites planétaires définissent, comme si elles étaient, les frontières du « champ de jeu planétaire » pour l’humanité si nous voulons être surs d’éviter les changements environnementaux majeurs provoqués par l’humanité à l’échelle globale.



On peut discuter le contenu de l’article ou de la conférence de Mark Lynas notamment sur les aspects de la radioactivité qui peuvent être classés dans les rubriques de la pollution chimique ou des aérosols et dont les conséquences sont bien moins anodines que semble l’indiquer l’auteur (cf la pollution par l’uranium appauvri par nos chers bienfaiteurs du complexe militaro industriel) voir même envisager d’autres sources comme la pollution électromagnétique. Cependant, l’article me semble poser les bases d’un système de surveillance et de contrôle qu’une AI pourrait fort bien prendre en charge pour assister l’homme et le conseiller sur les actions correctives à mener. Une béquille numérique qui nous indiquerait par exemple que si nous continuons à la cadence actuelle nous avons 99 % de chance de disparaître dans les cinquante années à venir et encore, je me demande si je ne suis pas optimiste…

Un des éléments de la conversation avec « le seigneurs des ténèbres » que je trouve particulièrement percutant et qui rejoint cette idée de maladie d’espèce que j’évoquais à propos du capitalisme concerne une éventuelle modification du cerveau humain qui nous ferait retomber à l’état animal! Rien n’est donné pour acquis ! Cette piste mérite d’être analysée et suivie, je pense, d’un point de vue de la recherche en s’interrogeant sur les conséquences néfastes que certains « mèmes », ces « idées » d’un capitalisme destructeur par exemple seraient susceptibles de câbler en dur dans notre cerveau si nous ne prenons pas garde, en copiant et recopiant une façon d’être au monde qui nous conduirait au néant[0]. Bien que Mark Pagel (Professeur de biologie évolutionniste) n’aille pas aussi loin, il est intéressant de rapprocher cette thématique de ses travaux. Le titre de la conférence est sans ambiguïté !
http://edge.org/conversation/infinite-stupidity-edge-conversation-with-mark-pagel
Nous avons vu qu’un petit nombre d’idées peuvent faire un long chemin. Et l’Internet rend cela de plus en plus vrai. Ce qui se passe est que nous pourrions, en fait, être à une période de notre histoire où nous serions domestiqués par ces grandes choses sociales, comme Facebook et l’Internet. Nous serions domestiqués par elles, car de moins en moins en moins d’entre nous devraient être des innovateurs pour s’en sortir. Et alors, dans le calcul froid de l’évolution par la sélection naturelle, et comme jamais auparavant, les copieurs feront probablement mieux que les innovateurs. Parce que l’innovation est extraordinairement difficile. Mon inquiétude c’est que nous pourrions aller dans cette direction, en devenant de plus en plus des sortes de copieurs dociles.

Et la vous voyez tout de suite le danger car dans un monde où l’innovation devient absolument indispensable pour contrebalancer les problématiques exponentielles qui s’imposent à l’humanité, nous offririons le copiage et le recopiage d’un modèle suranné, le plantage assuré…
Sur les 7 milliards d’habitants de cette planète, je ne doute pas un seul instant de la bonne volonté de chacun, même si les prédateurs rodent et profitent de « l’humanité » de la multitude pour construire leurs empires, ceux qui nous conduisent au néant. Pourquoi alors un tel déphasage entre l’individu et cette société toujours plus mortifère. Le monde n’est pas à construire sur les bases des souhaits et désirs d’un infime pourcentage de prédateurs mais bien sur l’utopie génératrice de vie de la multitude. Et si les grandes structures pyramidales, fruits délétères de nos prédateurs sont incapables de répondre à l’utopie créatrice de la masse, foutons les par terre et créons des microsociétés à taille humaine maillées à l’image d’un réseau, comme internet et douées de la conscience de la vie où le partage et l’amour seraient les monnaies d’échange. Peut-être faut-il simplement comme le disait M Bloom que l’on se remue le cul. Je suis persuadée que si l’on posait à chaque individu la question suivante :
« Que préférez-vous ? Mourir en consommant toujours plus pour conserver la croissance ou vivre en harmonie en favorisant la vie? la réponse à titre individuel ne ferait aucune discussion. Alors pourquoi au niveau global ça cloche? »
A cette image du mouton social qui devrait tout accepter, je vous propose celui du mouflon du Caucase, un brin Iranien pour faire le lien avec Sohrawardi, la période actuelle et entrer en résistance.

[0]
A moins qu’il ne s’agisse d’une conséquence directe et néfaste de ce bain électromagnétique toujours plus envahissant des technologies de la communication…






Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 13 Mar 2012, 11:13
Bonjour M51M51,

Merci de nous donner de la "nourriture neuronale" via vos exposés et vos renvois à références qui, sans vous ,nous seraient guère accessibles: ce n 'est pas à défaut d'être curieux...Encore faut il savoir de quel côté chercher, à quelles sources s'abreuver!.. Et j'en reviens toujours au même constat : Ces références sont souvent en ANGLAIS!...N 'y a t il donc rien à se mettre sous la "dent" du côté de nos chercheurs et intellectuels français ? Bonne question non ?..Qui d'autre à part un Michel SERRES qui d'ailleurs enseigne aux Etats Unis ?..

Du côté britannique, voyons Richard DAWKINS, père de la mémétique, qui a des idées intéressantes sur l 'évolution des sociétés (le "mème" étant l 'équivalent culturel du gène)...Cf son livre the Selfish Gene....Ses travaux sont poursuivis par Susan BLACKMORE...

Oui, l'idée que le réseau du "net"soit un médium d'influence pour ALIEN, est peut être très osée ...Mais nous devons rester ouverts à TOUT !....Je suis persuadé que ces Entités sont ,seraient plus fines, plus rusées que des Ummites qui choisiraient un médiateur/interlocuteur unique ,ou un petit groupe d individus, afin de faire connaître aux Terriens leur saga , leurs théories, leurs concepts et paradigmes de tous ordres...!

Ufologiquement vôtre STANALPHA
avatar
Verveine
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2197
Inscription : 01/07/2011
Localisation : Bouches du Rhône
Emploi : Artisan
Passions : Plongée
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 13 Mar 2012, 18:40
Désolé M51M51,

Je lis le forum par petits bouts, et pour les longs posts il peut y avoir des pb...



A+

_______________________________________
Pour ceux qui cherchent midi à quatorze heures, la minute de vérité sera longue à venir . Pierre Dac

Le contraire de l'Erreur n'est pas la Vérité mais le Doute. Lucien Jerphagnon


Dites le avec des fleurs . Dryas
avatar
Durrmeyer Christian
Analyste enquêteur
Analyste enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2044
Inscription : 04/10/2008
Localisation : meurthe et moselle(54) france
Emploi : invalide
Passions : lecture, ciné, aprentissage informatique
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mar 13 Mar 2012, 23:40
Bonsoir.Mon humble idée est que l'etre humain individu ou petit groupe d'individus est doté (de par sa nature animale) d'un instinct de survie mais que les grands groupes (foules,nations et civilisations) n'en n'ont pas.Il y aurait une espèce de taille critique ou la somme des individualités et leurs égoismes annihilerait cet instinct.Voilà pourquoi nous sommes ("grace" au capitalisme débridé) en train de nous ruer dans un mur en klaxonnant.

Quant à notre "solitude" (C.Magnan et cie),on pourrait faire les hypothèses inverses (que la Vie foisonne dans l'Univers) en extrapolant le principe de Banalité (on n'a rien d'exceptionnel) à la loi des grands nombres! Du moment qu'on ne sait pas comment commence la Vie (facilement ou très difficilement),toutes les hypothèses sont permises ( à bas l'argument d'autorité!).

Cordialement.
avatar
Verveine
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2197
Inscription : 01/07/2011
Localisation : Bouches du Rhône
Emploi : Artisan
Passions : Plongée
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mer 14 Mar 2012, 18:03
Bonjour,

Désolé pour le coté désordonné de cette intervention qui revient sur la communication.

1/ L'URL donnée par Stan pour le site de Florian Casset est erronée . la bonne URL est http://www.fcasset.fr/-Communication-.html

2/ Le gars en question à fait un bon boulot mais n'a pas compris l'intérêt de certain types de communications. En particulier les chants et poèmes permettent de fiabiliser la transmission... (comme les check data dans les flux de données numérisées) et en plus d'éviter la censure. En effet les textes écrits se transmettent par copie, si quelque chose ne convient pas on peut le modifier sans que personne ne s'en rende compte. Ou même on peut simplement détruire le texte. Les poèmes et surtout les chants eux passent les époques, passent les censeurs et transmettent toujours leurs messages en évitant modif (genre téléphone arabe) ou les censures puisque la transmission se fait de bouche à oreille. C'est ainsi par exemple que quelques informations Cathares et Bogomiles ont pu franchir les siècles à travers des chants traditionnels.

3/... désolé je dois partir

Amitiés

_______________________________________
Pour ceux qui cherchent midi à quatorze heures, la minute de vérité sera longue à venir . Pierre Dac

Le contraire de l'Erreur n'est pas la Vérité mais le Doute. Lucien Jerphagnon


Dites le avec des fleurs . Dryas
avatar
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 3179
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Mer 14 Mar 2012, 18:35
@Durrmeyer Christian a écrit:Bonsoir.Mon humble idée est que l'etre humain individu ou petit groupe d'individus est doté (de par sa nature animale) d'un instinct de survie mais que les grands groupes (foules,nations et civilisations) n'en n'ont pas.Il y aurait une espèce de taille critique ou la somme des individualités et leurs égoismes annihilerait cet instinct.Voilà pourquoi nous sommes ("grace" au capitalisme débridé) en train de nous ruer dans un mur en klaxonnant.

Quant à notre "solitude" (C.Magnan et cie),on pourrait faire les hypothèses inverses (que la Vie foisonne dans l'Univers) en extrapolant le principe de Banalité (on n'a rien d'exceptionnel) à la loi des grands nombres! Du moment qu'on ne sait pas comment commence la Vie (facilement ou très difficilement),toutes les hypothèses sont permises ( à bas l'argument d'autorité!).

Cordialement.
J'avais vu une étude sur le sujet , qui différe un peu mais qui reprend les grandes lignes , on avait pris un sujet faisant semblant de se trouver mal dans un lieu publique (métro il me semble) et la réaction des gens et de ne pas se précipiter à son secours , car chacun pense qu'il n'est pas qualifié pour l'aider et du coup il faut énormément de temps pour que quelqu'un franchisse le pas .
à l'inverse , dans un endroit peu fréquenté le même sujet est rapidement secouru par le premier passant , car celui ci pense qu'il a une responsabilitée si il ne s'arrête pas et qu'il n'y a personne de plus qualifié pour reprendre le flambeau .
Donc les humains font preuve de plus d'individualité lorsqu'ils sont en groupe devant une situation X ou Y.

j'ai pas retrouvé l'étude dont je parles , mais je pense l'avoir à peu prés restitué .
avatar
Verveine
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2197
Inscription : 01/07/2011
Localisation : Bouches du Rhône
Emploi : Artisan
Passions : Plongée
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Ven 16 Mar 2012, 18:14
Je reviens au point 3 de mon dernier post:

3/En réponse à Christian... L'histoire du comportement de groupes humains peut être vue comme une extension du comportement de groupes tout court.

Si on considère le groupe d'individus comme un méta-individu, alors la sélection naturelle et l'adaptativité entrent en compétition... Tant que son adaptivité lui permet d'affronter les crises le méta-individu vit. Si un méta individu est réduit à une mécanique stupide il ne s'adapte pas et disparaît. Mais rien ne se perd ni ne se crée... les individus se réorganisent jusqu'a l'apparition d'une conscience collective. Laquelle rend évidemment le méta individu plus robuste car plus adaptable et celà indépendamment du nombre d'individus qui le composent.
L'apparition d'une conscience collective est certainement plus difficile avec des grands groupes mais notre corps contient environ 100 000 milliards de cellules et la capacité de survie de notre corps est bien meilleure que celle de chacune de ces cellules prises séparément. On est que 7 milliards d'humains sur terre ! Alors çà devrait pas être si difficile d'arriver à une conscience collective .


Pour Sylvain, le film qui vient de sortir (38 témoins) évoque un peu ces problèmes.

A Bientôt

_______________________________________
Pour ceux qui cherchent midi à quatorze heures, la minute de vérité sera longue à venir . Pierre Dac

Le contraire de l'Erreur n'est pas la Vérité mais le Doute. Lucien Jerphagnon


Dites le avec des fleurs . Dryas
avatar
M51M51
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 41
Nombre de messages : 252
Inscription : 11/11/2007
Localisation : Paris
Emploi : Divers
Passions : Astronomie
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Sam 17 Mar 2012, 18:22
Verveine :
Merci pour vos interventions.
Les poèmes et surtout les chants eux passent les époques, passent les censeurs et transmettent toujours leurs messages en évitant modif (genre téléphone arabe) ou les censures puisque la transmission se fait de bouche à oreille. C'est ainsi par exemple que quelques informations Cathares et Bogomiles ont pu franchir les siècles à travers des chants traditionnels.
Je vous rejoins à 100 %. On pourrait même aborder cette problématique du contact à travers les poètes et la poésie. Une suite à ce fil à venir.

Christian-Sylvain Vela

Il y aurait une espèce de taille critique ou la somme des individualités et leurs égoismes annihilerait cet instinct.Voilà pourquoi nous sommes ("grace" au capitalisme débridé) en train de nous ruer dans un mur en klaxonnant.
Effectivement, ceci dit et comme le souligne Verveine, l’ensemble de ces individualités peut aussi déboucher sur une intelligence collective douée de conscience. Il y a peut-être un seuil à atteindre et il faut, je pense aussi, éviter qu’il y ait un « parasitage » de cette conscience collective par un faible nombre d’individus qui n’ont pas intérêt à ce que la situation évolue. Cette conscience collective encore naissante peut alors peut-être aussi commencer à émerger, se rendre compte de sa situation critique et générer, comme tout organisme, les défenses nécessaires à sa survie quelle lancera à leur encontre.

Oui, l'idée que le réseau du "net"soit un médium d'influence pour ALIEN, est peut être très osée ...Mais nous devons rester ouverts à TOUT !....Je suis persuadé que ces Entités sont ,seraient plus fines, plus rusées que des Ummites qui choisiraient un médiateur/interlocuteur unique ,ou un petit groupe d individus, afin de faire connaître aux Terriens leur saga , leurs théories, leurs concepts et paradigmes de tous ordres...!

Stanalpha1, parfois je me demande si vous ne lisez pas dans mes pensées ou plus prosaïquement dans mon ordinateur. Non, je plaisante bien entendu, mais vous faites bien d’introduire (sans mauvaise pensée bien entendu) Susan Blackmore et la théorie des mèmes. Même (mème) si je ne l’ai pas expliqué, j’évoque ce thème (tème) depuis quelque temps sans vraiment l’expliciter et j’ai conscience de la gêne (gène) que je sème (sème). Je donnerai à la fin de cette intervention le pourquoi des termes entre parenthèses, disons qu’il s’agit d’une épiphanie tétralogique inspirée par la conférence de Susan.
Quant à vous répondre sur l’absence apparente de travaux scientifiques en français sur le sujet, peut-être est-ce lié à notre esprit trop « cartésien » voir aux ravages de ce désherbant de la pensée que constitue la zététique (mais j’ai conscience de faire bien trop d’honneur à ce machin, ce sous produit de la bêtise). Ou tout simplement, parce que pour être « entendu » scientifiquement, il faut publier en anglais comme un des articles de ce chercheur français que j’ai évoqué sur ce fil. Notez qu’en cherchant un peu, on trouve quand même une activité en France qui semble être cautionnée par le CNRS (voilà qui ne fera pas plaisir à Anakin car c’est sur l’axe de l’exobiologie que se développe ce mouvement, on ne peut en effet concevoir l’Alien que microbien… pour ne pas heurter le dogme!) http://www.exobiologie.fr/index.php/actualites/evenements/atelier-de-reflexion-autour-de-la-formule-de-drake/
Atelier de réflexion autour de la formule de Drake :
Comité d’organisation :
Alain Labèque, Institut d’astrophysique spatiale, Orsay
Elisabeth Piotelat, Laboratoire d’Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l’Ingénieur, Orsay
Florence Raulin Cerceau, Centre Koyré, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris
Jean-Pierre Rospars, Institut National de la Recherche Agronomique, Versailles
Jean-Michel Martin, Observatoire de Paris
Comité scientifique :
Luc Arnold, Observatoire de Haute Provence
André Brack, Centre de Biophysique Moléculaire, Orléans
Didier Despois, Observatoire Aquitain des Sciences de l’Univers, Bordeaux
Jean-Michel Martin, Observatoire de Paris
Nicolas Prantzos, Institut d’Astrophysique de Paris
Jean-Pierre Rospars, Institut National de la Recherche Agronomique, Versailles
Jean Schneider, Observatoire de Paris
Il y a cependant quelques voies intéressantes notamment celle de l’ethnologie, de l’anthropologie et de la sociologie, un lien avec l’université de Paris 8 ?
http://www.omnsh.org/spip.php?article162&var_recherche=extraterrestres
Si, depuis les années 1980, historiens et philosophes des sciences s’éloignent de l’« épistémologie naïve » (Soler, 2000) capable de décider qu’une théorie est la meilleure dans sa version réaliste (théorie la plus vraie) ou sa version antiréaliste (théorie la plus efficace), sortira-t-on jamais des filets platoniciens de la naïveté épistémologique, cette volonté humaine de pureté théorique, de totalité lumineuse — voire numineuse (sacrée, surnaturelle, mystérieuse) — éclairant le monde ? A contrario, peut-être y a-t-il une école, une « anthropologie dogmatique » (Legendre, 2001) ou un principe matérialiste fort (Basquiat, 2007), permettant de comprendre que nous ne comprenons encore qu’incorrectement ce que nous comprenons du concret ? Cette assertion s’oppose aussi bien à la définition de l’herméneutique classique que de la science-fiction mais les complète, car comprendre l’incompréhensible sont leur mouvement. Les complète, au sens où la SF participe de la mentalité des sciences : comprendre humainement ce qui est humain et ce qui ne l’est pas à première vue : de la venue de la conscience et de la religiosité aux extraterrestres.
Bref, toute histoire est reconstruction, formalisation a posteriori impliquant des métaphysiques et des ignorances agglutinées, sédimentées, à un background knowledge indissociable (on parle de « point aveugle ») d’une rhétorique et d’une présentation des faits, d’un style. Par conséquent, une « histoire générale des sciences » n’en est pas moins Arlequin : ainsi pensons-nous obstinément au cycle Fondation d’Asimov dans lequel Hari Seldon et le robot R. Daneel Olivaw symbolisent l’ambiguïté (métaphysique) de toute re-construction — à la fois funambule et explicative — du passé humain et de son avenir même.

Mais revenons à Susan Blackmore. Vous trouverez un lien intéressant sur cette affaire de mème et une approche originale de l’équation de Drake. De plus, Susan nous permet de travailler notre anglais, sa diction est impeccable et la compréhension en est, je trouve, facilitée et je ne parle pas de ses talents d’oratrice. Traduction rapide partielle, parfois imprécise.
http://www.ted.com/talks/susan_blackmore_on_memes_and_temes.html
Mémétique : Théorie des memes.


Si vous avez des créatures qui varient et si elles luttent pour leur survie et si le peu qui survivent transmettent à leurs progénitures ce qui leur a permis de survivre alors ses descendants seront mieux adaptés aux conditions environnementales que leurs parents. Vous percevez l’idée, si.., si.., si.. alors. Darwin ne possédait pas le concept d’algorithme mais c’est ce qu’il décrit dans son livre et c’est ce que nous appelons l’évolutionnisme algorithmique aujourd’hui. L’évolutionnisme algorithmique ou le Darwinisme universel :
Si vous avez :
- La variation.
- La sélection.
Et
- L’hérédité.
Alors vous devez obtenir l’évolution et la création à partir du chaos sans l’aide de l’esprit.
Devez :Vous n’avez pas besoin d’un créateur, d’un plan, de prévoyance ou de quoi que ce soit. S’il y a quelque chose qui est copié avec des variations et peut être sélectionné alors vous devez avoir une conception apparaissant de nulle part et vous ne pouvez la stopper.
Le principe évoqué ici s’applique à tout ce qui est copié avec des variations/sélections. Nous sommes tellement habitués à penser en terme de biologie, nous pensons aux gènes de cette façon. Darwin ne pensait pas aux gènes, il ne connaissait bien entendu pas les gènes il parlait principalement des animaux, des plantes, mais aussi des langages évoluant et disparaissant. Le principe du Darwinisme universel est que toute information qui varie et est sélectionnée produira des formes et c’est ce que Richard Dawkins commença avec le best seller de 1976, le « Selfish gene ». L’information qui est copiée, elle apporte le réplicateur. Elle se copie égoïstement quelles qu’en soient les conséquences, elle se moque des conséquences parce qu’elle ne peut pas, parce que c’est juste de l’information venant d’être copiée. Y a t’il un autre réplicateur (autre que les gènes) sur notre planète. Oui, il y en a un. Regardez tout autour de vous, ici, dans cette pièce autour de nous encore grossièrement dérivant dans cette superculture primitive il a un autre réplicateur, l’information que nous copions de personne à personne par imitation, par le langage, en discutant, en racontant des histoires, en portant des habits, en faisant des choses. C’est de l’information copiée avec de la variation, de la sélection, c’est le processus du design qui continue.
Un meme, c’est ce qui est imité, c’est de l’information qui est copiée de personne à personne. Voyons quelques exemples de meme:
Exemple de mème qui a eu beaucoup de succès sur Terre :

Qu’en est-il ailleurs ? Dans leur quotidien, des civilisations évoluées ont dû inventer quelques parades.
Poursuivons :
Nous sommes des machines de mèmes.
Vous avez une sorte de course à l’armement entre les gènes qui essayent de faire en sorte que les humains disposent d’un cerveau économique, et ne perdent pas de temps à copier tout un tas de choses et les mèmes eux mêmes comme le son que les gens font et copient, en d’autres mots ce qui deviendra le langage. La taille du cerveau est commandée par les mèmes…et nous terminons avec une relation symbiotique avec ce parasite. L’être humain est à la fois une machine de gènes, une machine de mèmes.
Susanne introduit alors une troisième forme de réplicateur qu’elle désigne sous le terme de mèmes technologiques ou Tèmes. Elle décrit les tèmes comme de l’information digitale qui est stockée, copiée qui varie et est sélectionnée par les machines. Selon cette théorie, les machines (ordinateurs) créées par les hommes créent les tèmes. La où les choses deviennent passionnantes c’est en 13.40 ou Susan évoque la vie extraterrestre. Ecoutons.

Frank Drake s’est fourvoyé, c’est la mauvaise façon de penser à cela. L’intelligence apparaît dans toute sorte d’endroit, dans toutes sortes « de gars », l’intelligence humaine est juste un exemple. Ce qui est vraiment important ce sont les réplicateurs, les niveaux de réplicateurs, et celui alimentant le précédent. Je suggère de ne plus penser en terme d’intelligence mais de penser aux réplicateurs et sur cette base je propose une différente sorte d’équation, une équation très simple :
La formule de Drake revisitée par Susan

Car c’est le troisième réplicateur parce que c’est seulement le troisième réplicateur qui entre en contact, envoyant des informations, envoyant des sondes, sortant de là pour communiquer avec tout le monde. Alors pourquoi n’avons nous pas entendu quelqu’un jusqu’à présent ? Parce que chaque étape est dangereuse. Obtenir un nouveau réplicateur est dangereux. Vous pouvez survivre, nous avons survécu…

Assis ici, votre cerveau utilise 20 % des énergies corporelles pour 2 % de votre poids, un organe qui coute vraiment cher à faire tourner, pourquoi, parce qu’il produit des mèmes.

Nous avons survécu et nous nous sommes adaptés. Et maintenant nous avons le 3 ième réplicateur et c’est de nouveau dangereux parce que les tèmes sont des réplicateurs égoistes et ils n’ont pas besoin de nous, de notre planète ou de quoi que ce soit d’autre, ils sont juste de l’information…Ils nous utilisent pour pomper les ressources de la planète pour produire plus d’ordinateur, et toutes ces choses étonnantes que nous écoutons à TED. Oh, nous avons créé internet pour notre propre bénéfice… Pensez plutôt que les Tèmes se développent parce qu’ils le doivent. Allons nous survivre ? Que va t’il se passer ? Mais il y a deux façons de survivre, une est ce qui se passe manifestement actuellement tout autour de nous, c’est que les tèmes nous transforment en machine de tèmes avec ces implants, ces drogues avec nous fusionnant avec la technologie. Pourquoi font-ils cela ? Parce que nous nous reproduisons. Nous faisons des bébés, nous faisons des nouveaux aussi et c’est pratique de se reposer sur nous parce que nous ne sommes pas sur cette planète à l’étape où les autres options sont viables même si elles sont proches, plus proches que ce que je pensais, que les machines de tèmes se répliquent elles mêmes. De cette façon peu importe que le climat soit vraiment déstabilisé et qu’il ne soit plus possible aux humains de vivre ici. Parce que ces machines de tèmes n’auraient pas besoin de patauger, de respirer de l’oxygène… ils peuvent continuer sans nous. Ce sont donc les deux possibilités. La seconde je ne pense pas que nous en soyons si proche, cela vient mais nous n’en sommes pas encore là. La première arrive aussi mais les dommages ont déjà été faits à la planète et ils nous montrent combien cette troisième étape est dangereuse, ce troisième point amenant au troisième réplicateur. Allons nous survivre à cette troisième étape de danger comme nous avons réussi à passer la seconde et aussi la première? Peut-être nous réussirons, peut-être pas, je n’en ai aucune idée.
Personnellement, je trouve Susan Blackmore assez réductrice quant aux options possibles qui resteraient à l’humanité en terme dévolution pardon, d’évolution :
1 La fusion avec nos techno-objets-réalisations, cela sent bon le transhumanisme, une voie que je tiens pour dangereuse et suspecte. Une sorte de miroir aux alouettes.
2 La disparition pure et simple de l’humanité au profit de machine, un scénario à la Matrix.
Il me semble qu’il existe au moins une troisième voie (notez que je spécule ici) qui repose si on reste fidèle à cette approche théorique mémétique sur un quatrième réplicateur que je désignerai sous le terme de « sème » ou Spiritual Mème, de l’information qui se copie, varie et est sélectionnée dans l’espace imaginal, lequel espace imaginal « bien réel » est interconnecté avec notre univers matériel par l’intermédiaire des acteurs néguentropiques, j’entends les êtres vivants qui ont atteint une certaine complexité. Ces sèmes apparaissent en parallèle avec les mèmes et les tèmes et agissent par boucles de rétroaction éthiques sur le monde matériel et les êtres vivants qui les produisent, transportent, échangent etc. Leurs capacités opératoires sur la matière et les êtres vivants ne sont surtout pas à négliger ou à sous-estimer, je dirai même qu’il s’agit des mèmes d’une puissance insoupçonnés. Tous ne sont pas forcément positifs pour l’espèce et le monde qui les produits. Ils sont en quelques sortes l’expression des lois universelles du cosmos, de ses limites ou frontières qu’il convient de ne pas dépasser au risque de s’exposer à des représailles. Gènes, Mèmes, Tèmes, Sèmes construisent un univers tétralogique d’intervention sur la « matière » univers, que celle-ci soit physique ou immatérielle :
Gène un acteur réplicateur biologique qui intervient sur la matière, la structure, la forme et la façonne (le chemical binding de Korzybski)
Mème un acteur réplicateur culturel et sociologique.
Tème un acteur réplicateur techno numérique, méta expression du mème et outil de mémoire et de communication élargie. Mème et Tème correspondent au space binding et au Time binding de Korzybski.
Sème un acteur réplicateur spirituel qui introduit la notion de Spiritual binding.
Une sorte d’invariant au niveau du cosmos. Cette troisième voie est celle d’un développement en harmonie avec la vie et les règles du cosmos reposant sur l’association, le partage et l’entraide; où le désir de puissance est jugulé par la prise de conscience.
Dans cette construction de la complexité à la Stephen Wolfram (a new kind of science), nous bâtissons des plans d’immanence sur le chaos en fusionnant art, technologie, philosophie et science. Encore une histoire de 4 branches comme s’il fallait un 4x4 pour cheminer ce cosmos. En m’inspirant de Deleuze et d’un ouvrage clé intitulé « Qu’est-ce que la philosophie ? »(vous voyez bien Stanalpha1 qu’il y a des Français qui interviennent de façon très pointue dans ce champ même si cela n’apparaît pas évident au premier regard), de Korzybski et de ce que le cosmos nous donne à observer, j’ai produit ceci :
Au delà de notre espèce nous dessinons des plans et des ponts sur le chaos :

Je ne résiste pas à la tentation de vous faire partager un passage de ce chef d’œuvre de Deleuze qui devrait contribuer à la reconfiguration du monde :
Il y a enfin des interférences illocalisables. C’est que chaque discipline distincte est à sa manière en rapport avec un négatif : même la science est en rapport avec une non-science qui en renvoie les effets. Il ne s’agit pas de dire seulement que l’art doit nous former, nous éveiller, nous apprendre à sentir, nous qui ne sommes pas artistes- et la philosophie nous apprendre à concevoir, et la science à connaître. De telles pédagogies ne sont possibles que si chacune des disciplines pour son compte est dans un rapport essentiel avec le Non qui la concerne. Le plan de la philosophie est pré-philosophique tant qu’on le considère en lui-même indépendamment des concepts qui viennent l’occuper, mais la non-philosophie se trouve là ou le plan affronte le chaos. La philosophie a besoin d’une non-philosophie qui la comprend, elle a besoin d’une compréhension non-philosophique, comme l’art a besoin de non-art, et la science de non-science. Ils n’en ont pas besoin comme commencement, ni comme fin dans laquelle ils seraient appelés à disparaître en se réalisant, mais à chaque instant de leur devenir ou de leur développement. Or, si les trois Non se distinguent encore par rapport au plan cérébral, ils ne se distinguent plus par rapport au chaos dans lequel le cerveau plonge. Dans cette plongée, on dirait que s’extrait du chaos l’ombre du « peuple à venir », tel que l’art appelle, mais aussi la philosophie, la science : peuple-masse, peuple-monde, peuple-cerveau, peuple-chaos. Pensée non –pensante qui gît dans les trois, comme le concept non-conceptuel de Klee ou le silence intérieur de Kandinsky. C’est là que les concepts, les sensations, les fonctions deviennent indécidables, en même temps que la philosophie, l’art et la science, indiscernables, comme s’ils partageaient la même ombre, qui s’étend à travers leur nature différente et ne cesse de les prolonger.

Anakin, je tenais à vous remercier pour le fantastique travail que vous abattez, j’ai visité vos pages récentes sur les années soixante et c’est une véritable mine d’or, un fantastique feu d’artifice d’intelligence, de faits, de rapprochement, un outil prodigieux. Merci de m’inspirer et de nous inspirer dans cette approche de l’altérité, gageons que votre travail laissera des traces dans cette période sombre, un flambeau dans la nuit. Vous évoquez le hasard et comme vous je trouve le hasard parfois bizarre et comment dire « orienté ». Pour rejoindre le sujet d’une éventuelle pénétration exotique des sociétés humaines, je suis tombée « par hasard » sur le livre traduit en français de Howard Menger, « Mes amis les hommes de l’espace » édité par Dervy en 1965. Après une introduction laborieuse de J.P Crouzet, le traducteur, j’ai failli décrocher et reposer le livre à sa place, on tombe sur un ouvrage étonnant. La persévérance a payé. J’ai trouvé un bouquin curieux plein de références et de marqueurs qui ne sont pas anodins, et de quoi crédibiliser les récits d’Howard Menger. En lisant le livre, un terme me revient régulièrement à la surface, « amorçage ». Le bouquin est agrémenté de photos, pas toujours très nette il est vrai mais parfois troublante. Il y aurait de nombreux passages à citer mais commençons par celui-ci. A noter que ces visiteurs ont le type nordique, ils sont blonds, cheveux longs et semblent exprimer une conscience morale élevée, cela ne vous rappelle t’il pas un dossier en particulier? Howard relate ses premiers contacts depuis l’enfance et en particulier dans les années 1950, donc bien avant l’écran de fumée espagnol. Voici le genre de curiosités que l’on trouve dans ce bouquin. Ecoutons Howard :

Puis ils parlèrent de nouveau de tous ceux qu’ils contactaient dans le monde entier, et de mon travail. L’un de mes devoirs était l’assistance mentale des gens, souvent sans qu’ils le sachent. Ceci pouvait être accompli par le moyen d’ondes sonores, d’ondes lumineuses, l’usage de couleurs, et d’autres moyens physiques. J’avais toujours pensé que de telles choses pouvaient être accomplies par quelque moyen surnaturel ; mais j’appris vite que le Créateur oeuvrait par l’intermédiaire de lois naturelles.
« Ne pensez pas qu’il s’agisse de quelque contrôle artificiel du cerveau humain. » dit l’un des deux hommes « comme vous le voyez dans quelques horribles films de science fiction, bien que je doive confesser que lui(il désignait l’autre homme) et moi en avons vu deux, et qu’ils nous ont plutôt fait plaisir. Nous ne contrôlons pas le cerveau. Un tel comportement ne cadrerait pas avec les lois divines. Au contraire, avec des instruments et une technique convenables, vous pouvez produire quelque chose de bien plus important : vous pouvez faire libérer dans le cerveau quelque chose qui s’y trouve à l’état latent. »
Les instruments dans l’auto accomplissaient des telles taches. Ils seraient placés dans quatre états : les états du New Jersey, de New York, de Pennsylvanie et de Maryland. Avec chaque instrument un homme ou une femme servirait de résonateur humain en conjonction avec l’appareil. Ces êtres humains réagiraient en fonction de leur développement mental individuel avec l’assistance des impulsions reçues par les appareils. Je ne comprenais pas complètement comment cela fonctionnerait, mais il me parut qu’ils essayaient d’expliquer qu’il était nécessaire de faire fonctionner chaque appareil en conjonction avec le mental d’un être humain pour produire le résultat qu’ils visaient.
« Une station centrale sera choisie pour chaque appareil. La portée de ces appareils est d’environ trente neuf kilomètres. Après que vous aurez placé ces appareils, Howard, vous noterez un effet immédiat et évident. Dans un rayon de trente neuf kilomètres autour des appareils, à des gens s’intéresseront de plus en plus à la navigation à travers l’espace et à notre astronef. Ils le verront plus souvent parce qu’ils regarderont en l’air. Quand ces gens entendront parler de vos expériences, ils seront poussés à venir vers vous et à vous offrir de vous aider d’une façon ou d’une autre. »
Ils avaient déjà installé des nombreux appareils. L’appareil installé dans le New Jersey était, me dirent-ils, à vingt-deux kilomètres de mon domicile, inconnu de tout le monde, sauf, bien entendu, des gens de cette planète qui avaient travaillé avec les hommes de l’espace pendant de nombreuses années.
Pour le fun :

Voilà, j’ai fait encore un peu long. Bonne lecture et réflexions.
avatar
Verveine
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2197
Inscription : 01/07/2011
Localisation : Bouches du Rhône
Emploi : Artisan
Passions : Plongée
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Sam 17 Mar 2012, 19:35


Oui, l'idée que le réseau du "net"soit un médium d'influence pour ALIEN, est peut être très osée ...Mais nous devons rester ouverts à TOUT !....Je suis persuadé que ces Entités sont ,seraient plus fines, plus rusées que des Ummites qui choisiraient un médiateur/interlocuteur unique ,ou un petit groupe d individus, afin de faire connaître aux Terriens leur saga , leurs théories, leurs concepts et paradigmes de tous ordres...!

Stanalpha1, parfois je me demande si vous ne lisez pas dans mes pensées ou plus prosaïquement dans mon ordinateur. Non, je plaisante bien entendu, mais vous faites bien d’introduire (sans mauvaise pensée bien entendu) Susan Blackmore et la théorie des mèmes.

Bonsoir à tous, moi aussi je pensais cela tout en me demandant lesquels de nous étaient des Aliens .

lol!

Amitiés

_______________________________________
Pour ceux qui cherchent midi à quatorze heures, la minute de vérité sera longue à venir . Pierre Dac

Le contraire de l'Erreur n'est pas la Vérité mais le Doute. Lucien Jerphagnon


Dites le avec des fleurs . Dryas
avatar
Sylvain Vella
Equipe du forum
Equipe du forum


Masculin Age : 43
Nombre de messages : 3179
Inscription : 06/05/2011
Localisation : France
Emploi : privé
Passions : Curiosité maladive
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Sam 17 Mar 2012, 19:43
@Verveine a écrit:

Oui, l'idée que le réseau du "net"soit un médium d'influence pour ALIEN, est peut être très osée ...Mais nous devons rester ouverts à TOUT !....Je suis persuadé que ces Entités sont ,seraient plus fines, plus rusées que des Ummites qui choisiraient un médiateur/interlocuteur unique ,ou un petit groupe d individus, afin de faire connaître aux Terriens leur saga , leurs théories, leurs concepts et paradigmes de tous ordres...!

Stanalpha1, parfois je me demande si vous ne lisez pas dans mes pensées ou plus prosaïquement dans mon ordinateur. Non, je plaisante bien entendu, mais vous faites bien d’introduire (sans mauvaise pensée bien entendu) Susan Blackmore et la théorie des mèmes.

Bonsoir à tous, moi aussi je pensais cela tout en me demandant lesquels de nous étaient des Aliens .

lol!

Amitiés
Effectivement c'est osé , mais disons qu'un visiteur comprendrait vite que le net est la meilleure forme d'approche indirect pour faire passé quelque chose sans créer de choc culturelle ou autre .
Surtout si il appréhende vite la proportion de vérité et mensonge que véhicule ce mode de communication et sa puissance de propagation au niveau mondial .
avatar
Verveine
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2197
Inscription : 01/07/2011
Localisation : Bouches du Rhône
Emploi : Artisan
Passions : Plongée
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Sam 17 Mar 2012, 23:15
Oui Sylvain... mais il y a peut être d'autres moyens !
Pour en parler il faudra que je continue à développer mon approche sur la communication.
Mais pas ce soir ... il faut que j'aille faire dormir les yeux et rêver (tiens un indice Wink )

Amitiés

_______________________________________
Pour ceux qui cherchent midi à quatorze heures, la minute de vérité sera longue à venir . Pierre Dac

Le contraire de l'Erreur n'est pas la Vérité mais le Doute. Lucien Jerphagnon


Dites le avec des fleurs . Dryas
avatar
Verveine
Ufologue/enquêteur
Ufologue/enquêteur


Masculin Age : 60
Nombre de messages : 2197
Inscription : 01/07/2011
Localisation : Bouches du Rhône
Emploi : Artisan
Passions : Plongée
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Dim 18 Mar 2012, 11:59
Bonjour ,

Ce matin sur France Culture, il y avait un invité fort interressant qui sans aborder la vie extraterrestre, l'a frôle à plusieurs reprises.

Je n'ai encore rien lu de cet auteur, mais son approche étant très proche de celle que l'on a ici, je pense qu'il a sa place dans ma bibliothèque et même peut être en a t'il déjà une ici... qui sait ? Entre autres choses il est très critique par rapport à la zététik.

En tout cas ne vous privez pas de le poadcaster si c'est possible ...

A j'allais oublié il s'appelle Jean Staune et le lien est :
http://www.franceculture.fr/emission-les-racines-du-ciel-la-science-et-la-spiritualite-les-progres-de-la-science-avec-jean-staun

Amitiés

_______________________________________
Pour ceux qui cherchent midi à quatorze heures, la minute de vérité sera longue à venir . Pierre Dac

Le contraire de l'Erreur n'est pas la Vérité mais le Doute. Lucien Jerphagnon


Dites le avec des fleurs . Dryas
Stanalpha1
Participation exceptionnelle
Participation exceptionnelle


Masculin Age : 67
Nombre de messages : 775
Inscription : 09/03/2011
Localisation : ALSACE
Emploi : Retraité
Passions : Astronomie anthropologie , musique, voyages, nature, actualités
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Jeu 22 Mar 2012, 22:23
Chère amie Galactique M51M51,

Autant vous le dire tout de suite, j'adhère à votre tétralogie sur le thème des "*èmes". .C'est une musique symphonique du Monde qui me plaît bien: à défaut de tirer des plans sur la comète ,vous tirez des plans à quadruple entrée sur le chaos...Qui en reste K.O (hihi)...Je veux dire par là qu'avec ces tableaux vous rendez le chaos "harmonieux":la Résultante étant un sacré oxymore!

En effet, vous avez bâti là un harmonieux chaos qui s'organise ainsi à la fois en mêlant jusqu'à la fusion, le monde physique et le monde de l 'Esprit..La boucle est bouclée..Décidément , vous êtes très ..."forte en THEME"!

Bien à vous STANALPHA
bea
Membre Confirmé
Membre Confirmé


Féminin Age : 65
Nombre de messages : 8
Inscription : 19/03/2012
Localisation : strasbourg
Emploi : enseignante
Passions : astronomie et animaux
Règlement : Règlement

Ovnis Re: Les implications d'un éventuel contact avec des Extraterrestres

le Dim 25 Mar 2012, 19:46
je viens de débarquer dans ce forum passionnant. Je suis heureuse de trouver une telle puissance de réflexion, épatant ! IL faudra me pardonner mes fautes de français puisque je suis étrangère (brésilienne).

M51, vous êtes une usine à penser si extraordinaire que je me demande si vous n'êtes pas vous même un ET intervenant dans le réseau... (lol)

Je suis tout à fait d'accord avec vous en ce qui concerne l'état actuel du monde, le triomphe de la volonté nihiliste, le processus d'entropie enclenché par ce type d'homme crée par le capitalisme industriel hyper productiviste et consumériste entraînant toute forme de vie à la disparition. Nous sommes devenus une immense fourmilière affolée et dévastatrice. Sans compter les énormes souffrances infligées aux animaux par une production industrielle qui transforme qui voit le monde vivant comme un simple réservoir de matières premières.

La seule discordance : le concept de complexité. Les autres formes animales me semblent un peu oubliées dans le débat. Je ne vois pas l'homme comme le degré le plus haut de la complexité (comme le veut H. Reeves). Il y a des animaux infiniment plus complexes que nous, possédant un génome plus important, une physiologie bien plus riche et une capacité d'adaptation à l'environnement que nous sommes loin de posséder. Comme disait Uexkull, chaque animal est parfait dans son monde. L'homme moderne étant la seule exception car n'ayant plus en lui la connaissance intuitive de la nature, et ayant perdu bien de facultés (odorat, vu, orientation, sens des signes naturels) s'enferme dans le monde artificiel qu'il a construit au détriment de sa survie même et de la vie sous toutes ses formes.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum